Colloque vieillissement et santé CHUV,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Colloque vieillissement et santé CHUV,"

Transcription

1 Colloque vieillissement et santé CHUV,

2 Plan Rappel démographique et épidémiologique Répercussions sur le système de santé Exemple du programme SAS Conclusions -2- Un projet cantonal

3 Politique cantonale 1 politique 5 axes de développement 21 recommandations 109 mesures Pour adapter le système de santé aux enjeux du vieillissement. -3- Un projet cantonal

4 5 axes de développementd Une politique globale, intégrée, évolutive et articulée autour de 5 axes de développement : 1.Prévenir pour vieillir en Santé. 2.Coordonner les soins pour mieux vieillir chez soi. 3.Adapter l hôpital pour préserver l indépendance des seniors. 4.Valoriser les compétences pour améliorer les soins aux seniors. 5.Renseigner pour piloter la politique. -4- Un projet cantonal

5 Les enjeux Pourquoi est-ce nécessaire? -5- Un projet cantonal

6 Les enjeux Enjeu démographique: d ici 2030 : + ~58% (~60 000) personnes de 65 ans et + + ~75% (~20 000) personnes de 80 ans et + d ici 2040 : + ~ 120% (~32 000) personnes de 80 ans et Un projet cantonal

7 Les enjeux Enjeu épidémiologique : Evolution de la fréquence (incidence / prévalence) de quelques pathologies, horizon 2030 % augmentation ~ act. ~ ~ act. ~ ~5 000 act. ~ ~7 000 act. ~ (Paccaud F et al. Vieillissement: Eléments pour une politique de Santé Publique, 2006)

8 Plan Rappel démographique et épidémiologique Répercussions sur le système de santé Exemple du programme SAS Conclusions -8- Un projet cantonal

9 Evolution entre 2005 et 2010 du nombre d admission aux Urgences du CHUV (%) En fonction de l âge Augmentation moyenne tout âge confondu (22%) ans ans ans 85 ans et + (Vilpert S et al, 2012)

10 Nombre de résidents d EMS admis au CHUV, évolution % augmentation Vilpert S et al, 2012

11 Hospitalisation en soins aigus, CHUV (Seematter L, et al. COAV, 2011) ~ 66% d ici 2030 = lits / an -11- Un projet cantonal

12 Adapter l hôpitall pour préserver l indépendance des seniors Axe Une politique cantonale

13 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» L hospitalisation constitue en soi un facteur de risque de déclin fonctionnel pour les personnes âgées, dû à des processus et environnement mal adaptés : Etat confusionnel aigu (somnifère) Dénutrition (examens à jeun / pendant l heure des repas) Réduction de la mobilité (perfusion) Incontinence (mobilité restreinte) Chute (absence de rampe) (Kergoat MJ et al, 2011) -13- Un projet cantonal

14 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Dans la plupart des études, 30% % au moins des personnes de 70+ans sortent d une hospitalisation aiguë avec une dépendance fonctionnelle nouvelle ou accrue. (Gill TM et al, JAMA 2010) Dans une population âgée suivie 10 ans, environ 50% de la perte d indépendance survient à l occasion d une hospitalisation. Hospitalisation avec chute avec blessures confère le risque le plus élevé de transition vers la dépendance (Gill TM et al, JAMA 2010) -14- Un projet cantonal

15 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» L hôpital doit faire évoluer la prise en charge traditionnelle orientée «maladie» vers une prise en charge globale orientée «patient» : Appliquer un modèle de soins intégrant l approche fonctionnelle, basée sur une évaluation systématique des capacités fonctionnelles et cognitives des patients âgés. Réduire les risques de déclin des patients âgés en orientant les processus de prise en charge dans une optique de prévention et de réadaptation (préréadaptation). Une réalitr alité : dans les services de médecine, 70% des patients ont plus de 65 ans, et 40% plus de 80 ans! -15- Un projet cantonal

16 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Objectif principal : Préserver / récupérer l indépendance fonctionnelle et promouvoir l autonomie des personnes âgées hospitalisées. Objectifs spécifiques : 1. Faire évoluer les pratiques professionnelles et adopter, dès l admission en soins aigus, des processus de soins spécifiques aux besoins des patients âgés. 2. Assurer l orientation adéquate des patients lors de l admission et en cours de l hospitalisation afin d éviter le déclin fonctionnel iatrogène. 3. Améliorer l accès aux prestations de réadaptation en adaptant l offre aux besoins et en la diversifiant Un projet cantonal

17 Plan Rappel démographique et épidémiologique Répercussions sur le système de santé Exemple du programme SAS Conclusions -17- Un projet cantonal

18 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Implémenter un programme intégr gré spécifique «Soins Aigus aux Seniors» : Dans les services à haute densité de personnes âgées : Développer les compétences Dans les autres services Offrir appui et conseils -18- Un projet cantonal

19 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Composantes du programme : 1. une unité stationnaire 2. une équipe mobile multidisciplinaire intra-hospitalière 3. une filière personnes âgées 4. un dispositif de consultation gériatrique communautaire -19- Un projet cantonal

20 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Programme Soins Aigus aux Seniors (SAS) -20- Un projet cantonal

21 Unité Aiguë SAS: Eléments clés Evaluation gériatrique globale Evaluation multidimensionnelle structurée (et standardisée!) Prise en charge interdisciplinaire Protocoles de prise en charge soignants Stimulation fonctionnelle et prévention (pré-réadaptation!) Planification de sortie précoce Environnement adapté (Landefeld CS et al., N Engl J Med 1995;332: ) -21- Un projet cantonal

22 Objectifs Unité SAS Objectif global Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en milieu de soins aigus -22- Un projet cantonal

23 Objectifs Unité SAS Objectifs spécifiques patients - Améliorer la prise en charge des syndromes gériatriques fréquents - Réduire les risques de déclin fonctionnel, de réadmission précoce et de placement en EMS -23- Un projet cantonal

24 Objectifs Unité SAS Objectifs spécifiques pour les professionnels - Acquérir de nouvelles compétences gériatriques - Développer et appliquer des protocoles d évaluation et de prise en charge des syndromes gériatriques -24- Un projet cantonal

25 Objectifs Unité SAS Objectifs spécifiques pour l'institution - Améliorer utilisation des ressources en garantissant adéquation entre offre de soins et besoins de la population - Identifier des indicateurs de procédures et de résultats permettant d évaluer l activité de l'unité SAS -25- Un projet cantonal

26 Axe 3 «Adapter l hôpital l pour préserver l indépendance des seniors» Programme Soins Aigus aux Seniors (SAS) -26- Un projet cantonal

27 Critères admission 1. Critères d admission indicatifs à l unité SAS Les patients âgés de 70 ans, donc l état de santé nécessite une hospitalisation en soins aigus et qui présentent un ou plusieurs des critères ci-après sont choisis de façon préférentielle : chutes à répétition dans les 12 derniers mois hospitalisation(s) dans les 3 derniers mois. troubles cognitifs état confusionnel aigu multiples pathologies chroniques -27- Un projet cantonal

28 Critères admission Processus ADMISSION Evaluation gériatrique: AVQ (Katz, Lawton) hôp, dom ECA (CAM) Cognitif (MiniCog) Dépressif (MiniGDS) Marche (Tinetti) Escarre(Braden) Nutrition(Kondrup) Social PRISE EN CHARGE Colloque interdisciplinaire Protocoles cliniques Intervention physio Intervention ergo SORTIE Projet sortie inter Entrée Sortie -28- Un projet cantonal

29 Caractéristiques patients Indicateurs (1 er sem) Age (années) moyenne médiane Femmes (%) Un projet cantonal

30 Indicateurs Dépistage troubles cognitifs: MiniCog (n=183) Troubles cog? 2012 % Oui Non Manquant Dépistage troubles de l humeur: MiniGDS (n=183) Troubles humeur? 2012 % Oui Non Manquant Un projet cantonal

31 Indicateurs Dépistage état confusionnel aigu (ECA): CAM (n=219) ECA % Prévalence (entrée) 20.1 Incidence (séjour) 14.3 Total Un projet cantonal

32 Patient type Unité SAS - Femme > 80 ans - Pathologie aiguë (infection, chute, décompensation ) - État confusionnel aigu / démence - Comorbidités multiples - Dépendance fonctionnelle - Troubles de la mobilité - Situation sociale complexe - Risque élevé de réhospitalisation -32- Un projet cantonal

33 Indicateurs Durées moyennes de séjour (DMS) en jours par catégories hosp Type hosp Aigus (A) moy méd Réa/ S Pal (B) moy méd Placement (C) moy méd Un projet cantonal

34 Indicateurs AVQ de base (toilette, habillage, transfert, WC, continence, alimentation) -34- Un projet cantonal

35 Indicateurs Destinations àla sortie2012 (n=183) -35- Un projet cantonal

36 Formation «Soins Aigus aux Séniors» Objectifs Sensibiliser aux syndromes gériatriques. Améliorer la prise en charge des séniors. Formation «Soins Aigus aux Séniors» Contribuer à l acquisition d une communication structurée et systématique sur les besoins des patients. Sujets Introduction : Contexte + Projet SAS Traits et troubles de la personnalité Dépression Pertes d autonomie fonctionnelle Risque nutritionnel et dénutrition Chutes et environnement du patient Etat confusionnel aigu Syndromes démentiels et SCPD Incontinence urinaire Accompagner la transition Contact : Andreina D Onofrio 079/ Un projet cantonal

37 Conclusions La présence de compétences gériatriques en hôpital aigu est souhaitable pour faire face au défi épidémiologique des 20 prochaines années. Cette présence apporte potentiellement des bénéfices pour les patients (prise en charge), les professionnels (formation), et le système de soins (efficience). Pour espérer atteindre ces objectifs, il est nécessaire de mettre en place un véritable dispositif gériatrique articulant intra- et extrahospitalier (Mc Cusker J et al, J Gerontol Med Sci, 2006) Un projet cantonal

38 Unité «Soins Aigus aux Seniors» (SAS) Objectifs spécifiques / Moyens Introduire les pratiques et instruments d évaluation gériatriques en soins aigus dans une unité intégrée médecine internegériatrie. Développer des procédures de prise en charge de syndromes gériatriques fréquents en soins aigus. Mettre en place un lieu de formation clinique pour l ensemble des professionnels impliqués dans la prise en charge de personnes âgées en soins aigus. Servir de base pour une consultation gériatrique mobile intrahospitalière (articulation avec projet Filière SAS aux Urgences). Vieillissement et Santé -38- Un projet -38- cantonal Un projet cantonal

39 Objectifs cliniques spécifiques Renforcer le processus d évaluation et d orientation depuis le Service des Urgences (en particulier admissions directes en CTR, Unité SAS, RAD, Court-séjour). Améliorer la prise en charge de syndromes gériatriques fréquents en identifiant et favorisant le suivi des patients âgés à haut risque de complications per-hospitalières (en particulier après chute et à risque d état confusionnel aigu). Renforcer la coordination avec le suivi post-hospitalier en réseau (filière personnes âgées, articulation avec projet GERI-A- COM). Filière «Soins Aigus aux Seniors» (SAS) -39- Un projet cantonal

Catalogue de stage. Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors

Catalogue de stage. Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors Catalogue de stage Carte d identité Nom de l institution : Centre Hospitalier Universitaire Vaudois ; CHUV Nom du service : MENH/SAS Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors Coordonnées

Plus en détail

La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE

La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE 2 Données Démographiques : CHU Dinant Godinne UCL Namur Titre de votre présentation - Oct 2013 Par rapport à 2000, il y aura

Plus en détail

Plan d actions :

Plan d actions : Plan d actions 2013-2014 : AXE 1 «PRÉVENIR POUR VIEILLIR EN SANTÉ» PAS DE RETRAITE POUR MA SANTÉ + Promouvoir sur l ensemble du canton l activité de mouvement et l alimentation favorables à la santé des

Plus en détail

un patient gériatrique g

un patient gériatrique g Qu est est-ce qu un un patient gériatrique g? Georges Kaltenbach Pôle de GériatrieG Hôpitaux Universitaires Strasbourg Gériatrie & Urgences 26/5/2011 - Strasbourg Vieillissement de la population Définition

Plus en détail

ISION GÉRONTONOMIE. Mélanie Poirier, B. Sc. inf. André Doiron, M.D.

ISION GÉRONTONOMIE. Mélanie Poirier, B. Sc. inf. André Doiron, M.D. ISION GÉRONTONOMIE Mélanie Poirier, B. Sc. inf. André Doiron, M.D. ISION GÉRONTONOMIE Vision + gériatrie + autonomie Plan Objectif de la formation Introduction Particularités de la P.A. Risques liés à

Plus en détail

Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud

Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud Vieillissement de la population et réponse aux besoins en aide et soins des personnes âgées : les réflexions du canton de Vaud Langzeitpflege wohin? Journée de réflexion 2 septembre 2016 Stéfanie MONOD,

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

Définitions de la vulnérabilité. La notion de capacités de réserve. Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée

Définitions de la vulnérabilité. La notion de capacités de réserve. Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée Capacité de Gérontologie - 2014 Définitions de la vulnérabilité Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée Joël Belmin Service de gériatrie Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine,

Plus en détail

L hôpital, un acteur pour le bien être?

L hôpital, un acteur pour le bien être? L hôpital, un acteur pour le bien être? «en perte d autonomie» Louvain, 27/03/2014 Marie de Saint Hubert gériatre Dias et travail réalisés avec le soutien de l équipe interdisciplinaire de gériatrie :

Plus en détail

Fragilitédu sujet âgé

Fragilitédu sujet âgé Fragilitédu sujet âgé Dépistage et diagnostic Éléments de prise en charge Dr Marc Harboun, Clinique médicale de la Porte Verte, Versailles Paradigme de la fragilité La fragilitépeut se définir comme une

Plus en détail

de mise en œuvre Vieillissement et Santé -20- Une politique cantonale

de mise en œuvre Vieillissement et Santé -20- Une politique cantonale Stratégie de mise en œuvre -20- Une politique cantonale Stratégie de mise en œuvre Analyse des 109 mesures proposées : 62 mesures nouvelles (58%) => stratégie d innovation et d accompagnement du changement

Plus en détail

Prévention de la dépendance

Prévention de la dépendance Prévention de la dépendance Dr Stéphane Gérard Gérontopôle de Toulouse Bibliographie sur la dépendance après une hospitalisation Avec la transition démographique, un nombre de plus en plus important de

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Réflexions en cours dans le canton de Vaud Les Régions de Santé et l articulation avec le domaine social

Réflexions en cours dans le canton de Vaud Les Régions de Santé et l articulation avec le domaine social Réflexions en cours dans le canton de Vaud Les Régions de Santé et l articulation avec le domaine social Colloque du réseau de soins Genève 10 novembre 2016 Patrick Beetschen Chargé de mission stratégique

Plus en détail

Projet Géri-A-Com «Gériatrie ambulatoire et communautaire»

Projet Géri-A-Com «Gériatrie ambulatoire et communautaire» ARCOS Association «Réseau de la Communauté Sanitaire de la région lausannoise» en collaboration avec le Service de Gériatrie et Réadaptation gériatrique du CHUV, la Policlinique Médicale Universitaire,

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives

La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives Plan Historique Situation nationale et internationale de la psychiatrie de l âge avancé: état des lieux Spécificités Les nouveaux défis Les choix

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Repérage de la fragilité du sujet âgé à domicile

Repérage de la fragilité du sujet âgé à domicile 1 Groupe de travail SFGG Réseaux Repérage de la fragilité du sujet âgé à domicile Santé publique, Vieillissement, illi Qualité de vie et Réadaptation des sujets fragiles Moustapha Dramé, MD, MPH, PhD 24

Plus en détail

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Dr M-C LAURAIN Praticien Hospitalier 17 juin 2016 I -Données démographiques Il y a de plus en plus de personnes âgées Année

Plus en détail

Education thérapeutique chez les malades âgés chuteurs. Sylvie Pariel Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Ivry sur seine

Education thérapeutique chez les malades âgés chuteurs. Sylvie Pariel Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Ivry sur seine Education thérapeutique chez les malades âgés chuteurs Sylvie Pariel Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Ivry sur seine Quelques chiffres > 65 ans et 50% de plus de 80 ans: 1 chute/an

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée

Fragilité de la personne âgée Fragilité de la personne âgée Dr S AUFAURE Première journée de la filière gériatrique Date18/12/2014 Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény 77011 Melun Cedex 01 64 71 60 00 www.ch-melun.fr

Plus en détail

Organisation du système de soins et programmes de santé publique

Organisation du système de soins et programmes de santé publique Introduction au système de santé vaudois et au système de garde médicale Organisation du système de soins et programmes de santé publique Patrick Beetschen Chef de division «Programmes de santé publique

Plus en détail

Site de Châtel-St-Denis : présentation de la solution retenue par le groupe de travail et implications pour le site de Châtel-St- Denis

Site de Châtel-St-Denis : présentation de la solution retenue par le groupe de travail et implications pour le site de Châtel-St- Denis Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Site de Châtel-St-Denis : présentation de la solution retenue par le groupe de travail et implications pour le site de Châtel-St- Denis Conférence de presse 30

Plus en détail

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD Prise en charge oncogériatrique en EHPAD 20 juin 2008 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Espérance de vie à la naissance, espérance de vie globale : Sont-ils si âgés que cela? Espérance de

Plus en détail

ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) (ETUDE IDEM ):

ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) (ETUDE IDEM ): Recherche en Etablissement d Hébergement pour Personnes Âgées (REHPA) ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) Intérêt t d un repérage rage de la DEMence en EHPAD (ETUDE IDEM ): Apport

Plus en détail

Rôle de l aidant et des soins à domicile dans la prise en charge de la démence : les données.

Rôle de l aidant et des soins à domicile dans la prise en charge de la démence : les données. Rôle de l aidant et des soins à domicile dans la prise en charge de la démence : les données. philippe.chassagne@chuv.ch Once upon a time 1 Femme 81 ans, ancienne comptable, mariée. Antcds : HTA, diabète

Plus en détail

Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre

Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine La gériatrie : une nouvelle spécialité Emergence lente et difficile Reconnue

Plus en détail

Autonomie Dépendance. Fragilité. Dr D. Balieu, C.H.I. de Wasquehal, Centre de Gériatrie Le Molinel.

Autonomie Dépendance. Fragilité. Dr D. Balieu, C.H.I. de Wasquehal, Centre de Gériatrie Le Molinel. Autonomie Dépendance Fragilité Quelques définitions Autonomie = capacité à se gouverner soimême. Dépendance = impossibilité partielle ou totale d effectuer sans aide les activités de la vie quotidienne,

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Spécialité médicale concernée par les affections physiques, mentales, fonctionnelles

Plus en détail

La chute chez les personnes de 65 ans et plus. Document à l usage des médecins généralistes

La chute chez les personnes de 65 ans et plus. Document à l usage des médecins généralistes La chute chez les personnes de 65 ans et plus Document à l usage des médecins généralistes 1. Les personnes âgées, un public prioritaire En Belgique, comme dans de nombreux pays industrialisés, on observe

Plus en détail

Travail en réseau et intégration des soins

Travail en réseau et intégration des soins Congrès international Les enjeux du vieillissement en Suisse Lausanne, 3 décembre 2015 Travail en réseau et intégration des soins Patrick Beetschen Service de la Santé publique Plan de l exposé 1. Quel

Plus en détail

Atelier LA GESTION DE LA CONTENTION PHYSIQUE

Atelier LA GESTION DE LA CONTENTION PHYSIQUE Hygiène, Risques et Qualité chez la Personne Agée Nîmes, 23 septembre 2008 Atelier LA GESTION DE LA CONTENTION PHYSIQUE R. Gonthier et G. Martin-Gaujard LES PERSONNES CONTENUES Les personnes âgées sont

Plus en détail

REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE

REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE REDUCTION DES REHOSPITALISATIONS POUR DECOMPENSATION CARDIAQUE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE : L'EXPERIENCE DU RESEAU VISAGE FILIERE INSUFFISANCE CARDIAQUE 25 mai 2016 INTRODUCTION Qu'est ce que l'insuffisance

Plus en détail

Mobilität und Sturzprävention bei hochaltrigen Personen Mobilité et prévention des. âgée. Forum jeunes gériatres

Mobilität und Sturzprävention bei hochaltrigen Personen Mobilité et prévention des. âgée. Forum jeunes gériatres Mobilität und Sturzprävention bei hochaltrigen Personen Mobilité et prévention des chutes chez la personne âgée Forum jeunes gériatres 2.2.2012 ! " #$% "&'! (%& "% "% " ) % Troubles de la marche et de

Plus en détail

Quelle est l action d un directeur cantonal de la santé en faveur de la qualité médicale à l hôpital universitaire?

Quelle est l action d un directeur cantonal de la santé en faveur de la qualité médicale à l hôpital universitaire? Quelle est l action d un directeur cantonal de la santé en faveur de la qualité médicale à l hôpital universitaire? Pierre-Yves Maillard, Président CDS H+ 21.11.08 Hotel Kreuz, Berne Les instruments à

Plus en détail

Les bonnes pratiques de. urgence médicalem. 9ème CIFGG LE 20/10/10

Les bonnes pratiques de. urgence médicalem. 9ème CIFGG LE 20/10/10 Les bonnes pratiques de l usage du téléphone t en urgence médicalem 9ème CIFGG LE 20/10/10 La personne âgée Les bonnes pratiques de l usage l du téléphone portent sur les points suivants : Le médecin m

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires

Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires Pertinence de l évaluation subjective de la fragilité par le médecin généraliste chez la personne âgée de 70 ans ou plus Thèse de Benoît CANNARD

Plus en détail

EMS SUPAA PRÉSENTATION DU DISPOSITIF

EMS SUPAA PRÉSENTATION DU DISPOSITIF Service de la santé publique du Canton de Vaud Bâtiment administratif de la Pontaise Avenue des Casernes 2 CH 1014 Lausanne T +41 21 316 42 00 F +41 21 316 42 78 info.santepublique@vd.ch www.vd.ch/ssp

Plus en détail

Les enjeux de la coordination et de l intégration en Belgique (Francophone)

Les enjeux de la coordination et de l intégration en Belgique (Francophone) «Parcours de santé, quelle adaptation de nos politiques de santé à la réalité des territoires» Les enjeux de la coordination et de l intégration en Belgique (Francophone) Jean Macq Jean.macq@uclouvain.be

Plus en détail

L évaluation gérontologique standardisée

L évaluation gérontologique standardisée L évaluation gérontologique standardisée Le pivot de la démarche gérontologique Pr BELMIN La démarche médicale classique Symptômes Signes Ex. complémentaires Diagnostic Traitement L Evaluation Gérontologique

Plus en détail

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010 La réadaptation r cardiovasculaire à l HFR Billens : mission et concept Conférence de presse du 8 janvier 2010 Sommaire Présentation de la mission Hubert Schaller, directeur général Prise en charge médicale

Plus en détail

Flux EHPAD Hôpital. C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008

Flux EHPAD Hôpital. C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008 Flux EHPAD Hôpital C.HEIN et T.VOISIN 20 Juin 2008 Lieu de vie Population polypathologique Prévalence de la démence, prise en charge de la dépendance Implication/Pression de la famille Faible taux en personnel

Plus en détail

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR?

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? Dr Pascale CODIS La Fondation Roguet - établissement gériatrique public situé dans les Hauts-de-Seine sur la commune de Clichy - est une structure

Plus en détail

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE.

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. Dr Gilles ALBRAND - Chef de Service Unité d Evaluation Gériatrique Approfondie Hôpital Antoine Charial CHR-U U de Lyon 40 Avenue de la Table de Pierre 69340 Francheville.

Plus en détail

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS La démence Démence vieillissement Vieillissement cognitif : Apprentissage plus lent Le double tâche est altéré

Plus en détail

Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA. Dr. Frédéric BLOCH (Paris)

Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA. Dr. Frédéric BLOCH (Paris) Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA Dr. Frédéric BLOCH (Paris) Introduction Premier constat: dispositif de soins = inadapté aux besoins des patients âgées (PA) 1/3 des séjours hospitaliers concerne

Plus en détail

INAUGURATION Nouveau pôle gériatrique 22/05/2015 site de Baudour. Dossier de presse

INAUGURATION Nouveau pôle gériatrique 22/05/2015 site de Baudour. Dossier de presse EpiCURA a le plaisir de vous annoncer la naissance du pôle gériatrique de Baudour. Rassembler les unités de gériatrie des sites de Baudour et Hornu sur un seul site n est pas anodin. Cette décision s inscrit

Plus en détail

Traumatismes gériatriques

Traumatismes gériatriques Traumatismes gériatriques Dr Brigitte Comte Journées en traumatologie Hôpital Edouard Herriot 11 Octobre 2007 Quelques chiffres en 2007 5 000 décès/an par accident de la route 300 000 nouveaux cancers

Plus en détail

Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité

Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité Innovation pour le Bien vieillir Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité Dr. Achille TCHALLA, MCU-PH, Gériatrie et Biologie du Vieillissement, Service de Médecine Gériatrique

Plus en détail

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins 2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins Les personnels de santé sont des informateurs crédibles et écoutés par la population sur le domaine de la nutrition.

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées Association loi 1908 150 HJ gériatriques recensés > 1000 places > 35 000 patients /an Lieux de soins, de recherche et de

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS COLLOQUE DE RESEAU DEFINITION Le colloque de réseau est la réunion des personnes directement impliquées dans le projet du patient/client. Ce colloque réunit : Le patient/client Le réseau primaire ou informel

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse Dr Gérard BOEUF Gériatre Qu est-ce qu une démence? Définition du syndrome démentiel (DSM IV) : «Trouble

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT

UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT Les Acteurs Une équipe gérontologique : Un gériatre Une IDE coordonnatrice Une ergothérapeute Une psychomotricienne Une psychologue clinicienne

Plus en détail

L évaluation en oncogériatrie: une aide à la décision thérapeutique?

L évaluation en oncogériatrie: une aide à la décision thérapeutique? L évaluation en oncogériatrie: une aide à la décision thérapeutique? O. GUERIN Gériatrie gérontologie clinique (Dr P.Brocker) CHU Nice I Pourquoi? 1 Association vieillissement cancer : un paradoxe Cancéreux

Plus en détail

Introduction Santé mentale et vieillesse

Introduction Santé mentale et vieillesse «Désinstitutionalisation et interventions interdisciplinaires en longue durée» Colloque Vieillir en santé... mentale Hôpital Louis-H. Lafontaine, 30 sept. 2011 Sylvie Paparella, B.Sc. physio., Agente de

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre Joël Belmin

Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre Joël Belmin Les syndromes gériatriques : au cœur du métier de gériatre Joël Belmin Service de gériatrie Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine, France La gériatrie : une nouvelle spécialité Ø Emergence

Plus en détail

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE LES RESSOURCES DU RESEAU GERONTOLOGIQUE FACILITATRICES DU MAINTIEN A DOMICILE H.A.D. Hospit. à Domicile Soins ponctuels (antibiothérapie, chimiothérapie, perfusions) Soins

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 1 Enjeux Evolutions socio-démographiques : Vieillissement de la population

Plus en détail

Thèse de médecine générale

Thèse de médecine générale Thèse de médecine générale Pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées de médecine générale. Sous la direction du Dr Eliane ABRAHAM Le 18 septembre 2015 Claire BERTRAND «Parcours de santé et coordination

Plus en détail

Retours d expériences du dispositif «100 pôles d excellence»

Retours d expériences du dispositif «100 pôles d excellence» Retours d expériences du dispositif «100 pôles d excellence» Pôle de Gérontologie Clinique GHPSO Creil Senlis Florence WOERTH MEYER Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

DAS SANTE DES POPULATIONS VIEILLISSANTES TITRES DES TRAVAUX DE DIPLOME DEPUIS 2010

DAS SANTE DES POPULATIONS VIEILLISSANTES TITRES DES TRAVAUX DE DIPLOME DEPUIS 2010 FORMATIONS CONTINUES POSTGRADES DAS SANTE DES POPULATIONS VIEILLISSANTES TITRES DES TRAVAUX DE DIPLOME DEPUIS 2010 2017 Dupraz Annick Galante Marie-Claire Préserver l autonomie du client âgé à domicile

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

Prise en charge multidisciplinaire des maladies du motoneurone au sein de l Hôpital du Valais

Prise en charge multidisciplinaire des maladies du motoneurone au sein de l Hôpital du Valais Prise en charge multidisciplinaire des maladies du motoneurone au sein de l Hôpital du Valais - Réponse aux besoins spécifiques de certains malades et de leurs proches - Expérience d un modèle de fonctionnement

Plus en détail

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez EMPG Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez Qu est-ce que le PAERPA? Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie (Paerpa).

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I 2 0 1 7 D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 INTRODUCTION LE SUJET AGE QUI S ALCOOLISE Vulnérabilité du sujet

Plus en détail

Une maison pour nos personnes âgées atteintes de maladie mentale chronique

Une maison pour nos personnes âgées atteintes de maladie mentale chronique Mai 2016 Une maison pour nos personnes âgées atteintes de maladie mentale chronique Un exemple réussi de partenariat à Montréal entre Hôpital général juif et CHSLD juif de Montréal Centre Louise De Bellefeuille

Plus en détail

Un territoire face au défi du vieillissement de sa population

Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Le 19 décembre 2013 Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Lancement du projet PAERPA sur le territoire 9ème-10ème-19ème arrondissements de Paris Claude Evin Directeur général de

Plus en détail

LES GESTES QUI FONT LA DIFFÉRENCE

LES GESTES QUI FONT LA DIFFÉRENCE LES GESTES QUI FONT LA DIFFÉRENCE Approche interdisciplinaire d OPTIMisation des soins aux personnes Âgées à l Hôpital Annik Dupras, MD, FRCPC Interniste-gériatre Coresponsable du développement et de l

Plus en détail

Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD

Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Direktion für Gesundheit und Soziales GSD Unité d accueil temporaire et d orientation (UATO) Présentation du concept Fribourg, EMS La Providence, le 2 avril 2012 1 Interventions 1. Introduction Anne-Claude

Plus en détail

Le service d accueil des Urgences (SAU) :

Le service d accueil des Urgences (SAU) : Le service d accueil des Urgences (SAU) : L exemple du SAU du GHI Le Raincy-Montfermeil 7/5/2015 1 Les ressources sanitaires du territoire SAU Service d Accueil des Urgences REMARQUE : Il existe 1 SAU

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

Prévention des chutes à l EHPAD du Centre Hospitalier de Dunkerque

Prévention des chutes à l EHPAD du Centre Hospitalier de Dunkerque Prévention des chutes à l EHPAD du Centre Hospitalier de Dunkerque Service de médecine physique et de réadaptation Centre hospitalier de Dunkerque Cécile Thullier, Ergothérapeute Lors de son entrée à l

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Jeudi 6 octobre 2016 1 Un Groupe Hospitalier préconstitutif du GHT 8 sites géographiques (1233 lits et places) 3 sites sanitaires (546 lits

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord L Idée part d un constat Fractures de fragilité osseuse = Enjeu

Plus en détail

Prévenir pour vieillir en santé. Axe 1. Vieillissement et Santé -14- Une politique cantonale

Prévenir pour vieillir en santé. Axe 1. Vieillissement et Santé -14- Une politique cantonale Prévenir pour vieillir en santé Axe 1-14- Une politique cantonale Cet axe regroupe l ensemble des actions de prévention et de promotion de la santé qui contribuent à vieillir en santé, notamment en limitant

Plus en détail

BONS COUPS «TRAVAILLANT ENSEMBLE, ON AVANCE!»

BONS COUPS «TRAVAILLANT ENSEMBLE, ON AVANCE!» BONS COUPS «TRAVAILLANT ENSEMBLE, ON AVANCE!» PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. État de situation 2. Axes d intervention 1. En amont de la salle d urgence 2. À la salle d urgence 3. En aval de la salle d urgence

Plus en détail

La prise en charge et la protection sociale des personnes atteintes de maladie chronique

La prise en charge et la protection sociale des personnes atteintes de maladie chronique Haut Conseil de la santé publique rapport La prise en charge et la protection sociale des personnes atteintes de maladie chronique novembre 2009 Haut Conseil de la santé publique SYNTHESE Rapport sur la

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES DE SANTE MENTALE DE LA CORPORATION SANITAIRE DU PARC TAULÍ INTRODUCTION

EVALUATION DES SERVICES DE SANTE MENTALE DE LA CORPORATION SANITAIRE DU PARC TAULÍ INTRODUCTION EVALUATION DES SERVICES DE SANTE MENTALE DE LA CORPORATION SANITAIRE DU PARC TAULÍ. 1 1. INTRODUCTION Le Service de Santé Mentale du Parc Taulí est composé d un ensemble de dispositifs qui se regroupent

Plus en détail

LES EQUIPES MEDICO-SOIGNANTES AU CENTRE DE LA PLANIFICATION PRECOCE DE LA SORTIE DES PATIENTS

LES EQUIPES MEDICO-SOIGNANTES AU CENTRE DE LA PLANIFICATION PRECOCE DE LA SORTIE DES PATIENTS LES EQUIPES MEDICO-SOIGNANTES AU CENTRE DE LA PLANIFICATION PRECOCE DE LA SORTIE DES PATIENTS Chantal Berna, Michel Kossovsky, Jean-Michel Gaspoz, Martine Louis Simonet Service de Médecine Interne Générale,

Plus en détail

SPECIFICITES DES TROUBLES DU COMPORTEMENT AU COURS DE VIEILLISSEMENT. Dr Florence GOURDEAU NAUCHE Octobre 2012

SPECIFICITES DES TROUBLES DU COMPORTEMENT AU COURS DE VIEILLISSEMENT. Dr Florence GOURDEAU NAUCHE Octobre 2012 SPECIFICITES DES TROUBLES DU COMPORTEMENT AU COURS DE VIEILLISSEMENT Dr Florence GOURDEAU NAUCHE Octobre 2012 5 MOTS CLES : - FRAGILITE => terrain - COMPLEXITE => diagnostic /prise en charge - GRAVITE

Plus en détail

Le rôle de l'orthophoniste dans le parcours de santé du patient. atteint de maladie neurologique et/ou neurodégénérative

Le rôle de l'orthophoniste dans le parcours de santé du patient. atteint de maladie neurologique et/ou neurodégénérative Le rôle de l'orthophoniste dans le parcours de santé du patient atteint de maladie neurologique et/ou neurodégénérative HÔPITAL LUCIEN HUSSEL VALÉRIE FERRERO Orthophoniste service neurologie et MPR ERELL

Plus en détail

PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016

PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016 PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016 Dr A.Ghouzlaoui Service de pédiatrie 2 Chu ibn rochd Casablanca J. de Printemps ACPP/1ères Rencontres Africaines INTRODUCTION

Plus en détail

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes PLAN national PLAN national TLM Projets pilotes 7 juillet 2011 Objectifs de la présentation Présentation du plan Contexte général du plan national et du plan national télémédecine Mettre en évidence l

Plus en détail