UTILISATION PRATIQUE DES ANTI-INFECTIEUX ANTIBIOTIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UTILISATION PRATIQUE DES ANTI-INFECTIEUX ANTIBIOTIQUES"

Transcription

1 PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE EN MED 025 v1 UTILISATION PRATIQUE DES ANTI-INFECTIEUX Date : 06/2016 DCI Amikacine AMIKLIN Amoxicilline CLAMOXYL Amoxicilline Ac. clavulanique AUGMENTIN 250mg / 50mg 2ml (250mg), 4ml () Légère coloration jaune possible IV : 20mL IM : 5mL : 25mL IVD : 10mL Incompatible avec glucose et bicarbonate de sodium Possible coloration légère rosée transitoire qui vire au jaune pâle, ou faible opalescence ANTIBIOTIQUES Conc. Max : 20mg/ml Si perfusion IV ml (), 100ml (2g) Conc. Max : 20mg/ml 8h si dilué dans du NaCl0,9% 1h si dilué dans du G5% Entre la reconstitution et la fin de l'administration : Délai de 15min pour l'ivd Délai de 60min pour une perfusion IV lente (30min) ni de SC IM non recommandé discontinue rapide (30-40min) : max 2g/administration (50mg/kg chez l'enfant) continue sur 8h toutes les 8h IVD (3-4min) : max /administration (25mg/kg chez l'enfant) (30min) (max 50mg/kg/adm) IVD lente (3min) uniquement chez l'enfant de plus de 3mois (max 25mg/kg/adm) Pas de perfusion continue Si patient porteur d'une sonde urétrale, vérifier régulièrement la sonde car risque de précipitation dans celle-ci CH TOURCOING Page 1/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

2 Amoxicilline Ac. clavulanique AUGMENTIN Aztréonam AZACTAM Benzathine benzylpenicilline /200mg 2,4MUI 50mL IVD 20mL Incompatible avec glucose et bicarbonate de sodium Possible coloration légère rosée transitoire qui vire au jaune pâle, ou faible opalescence Perfusion : 3mL IVD : 10 ml IM : 3mL Secouer vigoureusement Solvant fournit (Eau PPI) 5mL Bien agiter Entre la reconstitution et la fin de l'administration : Délai de 15min pour l'ivd Délai de 60min pour une perfusion IV 100mL iante IM profonde (30min) (max 2g/administration) IVD lente (4min) (max /administration) Pas de perfusion continue Perfusion (20-60 min) IVD lente (3-5min) continue sur 12h toutes les 12h Benzylpenicilline PENICILLINE G Céfamandole 1MUI 5MUI 750mg (75mg/ml) IVD (75mg/ml) IM 3mL (250mg/ml) Coloration jaune pâle à ambrée préférable 24h à T amb 10-50mL (1MUI), mL (5MUI) Conc. Max : UI/ml 12h à T amb 50mL (1 à 2h) IVD lente (3-5min) continue sur 12h toutes les 12h IM continue ou discontinue IVD CH TOURCOING Page 2/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

3 Céfazoline Céfépime AXEPIM Céfotaxime CLAFORAN Céfoxitine MEFOXIN Ceftaroline ZINFORO Ceftazidime FORTUM 2g 600mg 2g IV 5mL du solvant fournit (200mg/ml) 8mL G5% ou NaCl0,9% (125mg/ml) IM 2,5mL du solvant fournit (eau PPI) Conc. : 400mg/ml Coloration jaune possible 24h à T amb NaCL0,9% ou G5% Conc : 160mg/ml Peut prendre une coloration jaune ambrée IM : 4mL (250mg/mL) IV : 4-10mL ( mg/mL) 24H à T amb IV : 10mL (conc. : 100mg/ml) IM : 2mL Bien agiter 8h à T amb ou entre 2-8 C préférable 20mL Coloration jaune pâle (délai de 30min) Bien agiter pour avoir une solution limpide Dégagement gazeux 8h à T amb discontinue Conc. : 10-20mg/ml 8h à T amb Conc. Max : 20mg/ml mL Conc. Recommandé : 4-20mg/mL Conc. Max : 100mg/ml mL 6h à T amb IVD : 10mL : 25-50mL Conc. Max : 80mg/ml max 8h à T amb Perfusion IV (30min) continue : dose de charge de 30mg/kg sur 1h, puis, IV continue sur 12h toutes les 12h (sur 8h/8h si 12g/j) discontinue (en 3 perfusions quotidiennes) IVD (3-5min) (30min) IV lente (3-5min) continue sur 8h toutes les 8h (20-60min) : préférentiel chez l'enfant continue sur 12h toutes les 12h IVD intermittente continue sur 12h toutes les 12h (sur 8h/8h si 12g/j) IVD (3-5min) discontinue (20-30min) continue sur 8h toutes les 8h (sur 6h/6h si 8g/j) IVD (3-5min) CH TOURCOING Page 3/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

4 Ceftobiprole MABELIO Ceftriaxone ROCEPHINE Ciprofloxacine CIFLOX Clarithromycine ZECLAR Clindamycine DALACINE Cloxacilline ORBENINE Colistine COLIMYCINE 400mg/ 200mL 600mg 1MUI 16mL Conc. : 50mg/mL à prélever 1h à T amb ou 24h entre 2-8 C préférable SC : 3,5mL/ IVD et : 10mL IM : 4mL Solvant fournit (NaCl0,9%) 3mL (10mL max) Agiter doucement (formation de mousse) Dilué dans du NaCl0,9% : 24h à l'abri de la lumière, 8h dans le cas contraire Dilué dans du G5% : 12h à l'abri de la lumière, 8h dans le cas contraire 96h entre 2-8 C 40mL Conc. Max : 50mg/ml SC perfusion 20mL/g 6h à T <25 C 50mL/600mg Conc < 18mg/mL (60mg/ml max) mL Conc. Max : 50mg/ml 50mL mL (120min) Incompatible avec le calcium Possible coloration jaune pâle à jaune ambrée 12h à T amb 12h à T amb mais utilisation immédiate préférable (60min) (30min) IVD (2-4min) SC direct (2-4min) ou continue (15-30min) (60min) ni d'im (20min pour 600mg ; vitesse <30mg/min) IV continue (1 perfusion sur 24h) Perfusion IV (60min) IV continue (1 perfusion sur 24h) (30-60min) CH TOURCOING Page 4/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

5 Cotrimoxazole BACTRIM Daptomycine CUBICIN 400mg 80mg 350mg 7 ml (350mg), 10ml () Conc. : 50mg/ml Agiter doucement et laisser dissoudre 15min Limpide de couleur jaune pâle à brun clair Formation bulles ou de la mousse sur les parois possible Incompatible avec glucose Obligatoire 125mL (par ampoule) Bien agiter 6H à T amb 50mL IV (60min, 90min maximum) (30-60min) IVD (2min) Chez l'enfant : (60 min pour les enfants de 1-6 ans) Doxycycline VIBRAVEINEUSE 100mg/ 5mL 12h à T amb 12h à T amb 250 à 500mL Perfusion IV (60 min minimum) Ertapénem INVANZ Erythomycine ERYTHROCINE Fosfomycine FOSFOCINE Gentamicine GENTALLINE 4g 40mg/2ml 160mg/ 2ml NaCl 0,9% 10 ml Conc. : 100mg/ml Bien agiter Incolore à jaune pâle Incompatible avec glucose 6h à T amb (ne pas utiliser NaCl0,9%) 20 ml Conc : 50mg/ml Agiter jusqu'à dissolution complète 15mL Obligatoire 50mL Conc. Max : 20mg/ml 6h à T amb NaCl 0,9% ou G5% 250 ml 12h à T <25 C Conc. Max : 10mg/ml (30min) continue discontinue (toutes les 6h sur 60min) Perfusion IV (4h) continue sur 6h toutes les 6h (4 perfusion sur 24h) lente (30min) ni de SC CH TOURCOING Page 5/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

6 Imipénème Cilastatine TIENAM Levofloxacine TAVANIC Linézolide ZYVOXID Méropénem MERONEM Métronidazole FLAGYL Ofloxacine OFLOCET Pipéracilline PIPERACILLINE Pipéracilline Tazobactam TAZOCILLINE Spiramycine ROVAMYCINE Streptomycine STREPTOMYCINE / / 100mL / 300mL / 100mL 200mg/ 40ml 4g 4g/0,5g 1,5MUI (30min pour dose <500/500 ; 40- et bien agiter puis répéter cet étape 80mL pour avoir un volume total de 100mL 60min pour dose >500/500) (20mL au total) Conc. Max : 8mg/ml Pas de perfusion continue Conc. : 5mg/5mg/mL 4h à T amb 2-3h à T amb lente (60min minimum) (30-120min) (IVD) Si (15-30 min) (IV perf) NaCl 0,9% ou G5% IVD (5min, dose<) 20 ml mL Solution claire à légèrement jaune Conc. Max : 40mg/ml 6h à T amb (30-60min) 8mL 20mL Agitation constante 4mL 12h à T <25 C IM 4mL mL Conc. Max : 128mg/ml Conc. Max : 128mg/ml 100mL minimum IV (30min) (30min) IVD (3-5min) continue sur 8h toutes les 8h (sur 6h/6h si 16g/j) (30min) continue sur 8h toutes les 8h (sur 6h/6h si 16g/j) (60min) IM (à privilégier) (30-60min) Intra-rachidienne : exceptionnelle (10mg/ml) CH TOURCOING Page 6/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

7 Teicoplanine TARGOCID Témocilline NEGABAN Thiamphenicol THIOPHENICOL Ticarcilline TICARPEN Ticarcilline Ac. clavulanique CLAVENTIN Tigécycline TYGACIL 200mg 400Mg 2g 750mg 5g 5g/200mg 50mg Solvant fournit 3,14mL Injection lente, faire tourner le flacon entre les mains pour la dissolution Si apparition de mousse : laisser reposer 15min Solution limpide et jaunâtre 20mL : 100mL IV continue : 50mL Conc. Max : 80mg/ml Stable 24h à 25 C pour 4-6g dans 50mL de solvant Solvant fournit (eau PPI) 5mL mL Conc. Max : 100mg/ml 24h à 25 C 100mL Incompatible avec bicarbonate de sodium 6h à 25 C mais utilisation immédiate recommandée 5,3mL 100mL pour la dose de charge et les doses Agiter doucement d'entretiens Concentration finale : 10mg/mL Coloration jaune à orange Prélever 5mL (30min) IVD (3-5min) IV en injection lente (3-4min) IV Perfusion (30-40 min) IV continue (1 administration sur 24h) IVD SC (20-30min) IVD (2g max) continue sur 8h toutes les 8h (20-30min) Perfusion IV (30 à 60 min, 60min chez l'enfant) CH TOURCOING Page 7/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

8 Tobramycine NEBCINE Vancomycine VANCOMYCINE 100mg/2ml NaCl 0,9% ou G5% 100mL mL Conc max : 80mg/ml (VVC), 5mg/ml (VVP) lente (30min) ni de SC IV continue (1 perfusion sur 24h) discontinue (60min) CH TOURCOING Page 8/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

9 Amphothéricine B liposomale AMBISOME Amphothéricine B FUNGIZONE Caspofungine CANCIDAS Fluconazole TRIFLUCAN Flucytosine ANCOTIL 50mg 50mg 50mg 70mg 100mg/ 50ml 200mg/ 100ml 2,5g/ 250mL Agiter vigoureusement Solution colloidale claire Incompatible avec NaCl0,9% 10,5mL Conc : 5,2mg/mL Solution limpide Incompatibilité avec glucose 12mL Agiter vigoureusement Conc. : 4mg/mL Suspension jaune transparante Incompatible avec NaCl0,9% ANTIFONGIQUES 100mL pour des doses <50mg Conc. : 0,2 à 2mg/ml A l'aide du filtre 5µm fournit 72h à T amb 7jours entre 2-8 C 500mL max Conc max : 0,1mg/ml (30-60min) Possibilité de mettre filtre >1µm (2-6h) Possible dose test en IVL (1mg/20mL) pour mettre en évidence une éventuelle allergie Possibilité de mettre filtre >1µm (60min) (10mL/min max) discontinue (45min) continue Voriconazole VFEND 200mg 19mL Conc : 10mg/mL Limpide Conc. : 0,5-5mg/mL (1-3h) Vitesse max : 3mg/kg/h CH TOURCOING Page 9/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

10 Ethambutol MYAMBUTOL Isoniazide RIMIFON Rifampicine RIFADINE /10mL / 5ml 600mg Solvant fournit (Eau PPI) ANTITUBERCULEUX mL 4h mais utilisation immédiate préférable (3h pour 250mL) IM ( sur 60min) IM (90min) DCI Aciclovir ZOVIRAX Enfuvirtide FUZEON Foscavir FOSCARNET Gancicovir CYMEVAN Zidovudine RETROVIR 250mg 90mg/mL 6g/250ml 200mg/ 20mL ANTIVIRAUX 50mL/flacon Incompatible avec glucose Conc. Max. de 5mg/mL 12h à T amb Solvant fournit (Eau PPI) 1,1mL Ne surtout pas agiter : formation de mousse excessive Tapoter doucement sur la paroi du flacon ou le faire rouler entre les mains 24H à T amb Reconstitué en pharmacie Obligatoire si administration par veine périphérique (sauf si association simultanée à une hydratation) Dilué en pharmacie dans une poche de 250mL de NaCl0,9% Conc. Final : 2-4mg/mL (ou par pompe) sur 1h minimum (1h30 conseillé) SC 1mL Haut du bras, abdomen, face antérieure de la cuisse 60-90min en ttt d'attaque 120min en ttt entretient Associé à une hydration : 0,5 à 1L NaCl0,9% ou G5% en Y (60min), SC ou IM (60min) Pas d'im CH TOURCOING Page 10/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

11 Antimoniate de méglumine GLUCANTIME Artesunate MALACEF (ATUn) Pentamidine PENTACARINAT 1,5g/5mL 60mg 300mg Limpide Si particules : agiter Solvant fournit (1mL de bicarbonate de sodium 0,5%) Agiter doucement Utilisation dans les 6h Aerosol : 6mL Parentérale : 10mL Incompatible avec le NaCl0,9% ANTI- PARASITAIRES ou NaCl0,9% 5mL Conc. Finale : 10mg/ml Volume finale : 6mL En cas d' mL ttt généralisé : IM ttt local : au niveau des lésions IV Vitesse : 3mL/min Aérosol (15-30min) : avec le dispositif spécifique approprié IM (60min) Bibliographie Résumé caractéristique des produits disponible sur la Banque Claude Bernard (janvier 2016) Documents fournis par les laboratoires (panpharma - mars 2016) Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable. AFSSAPS (mars 2011) Longuet P. et al. Preparing and administering injectable antibiotics : how to avoid playing God. Med Mal Infect (2016) Guide d'antibiothérapie de la commission des anti-infectieux du CH Tourcoing (V8-2014) Guide d'antibiothérapie du réseau Antibiolor (V7-2014) Guide de reconstitution et d'administration des principaux anti-infectieux injectables. OMEDIT Centre (février 2013) Abréviations IVD : injection intraveineux directe ttt : traitement SC : sous cutanée IR : insuffisance rénale IM : intra-musculaire ATUn : ATU (autorisation temporaire d'utilisation) nominative NaCl0, 9% : sérum physiologique, sérum salée VVP : voie veineuse périphérique G5% : glucose 5% VVC : voie veineuse centrale Eau PPI : eau pour préparation injectable Conc : concentration Pdt : produit T amb : température ambiant à conserver au réfrigérateur Rédaction : G. ISORE, F. NORMAND (Internes Pharmacie) Validation : A. DANIELOU (Pharmacien, COMEDIMS), Dr S. ALFANDARI (référent infectiologie, CAI) - COMEDIMS 30/06/2016 CH TOURCOING Page 11/11 EN MED 025 v1 - Juin 2016

GUIDE D ADMINISTRATION DES ANTI-INFECTIEUX INJECTABLES CHEZ L ADULTE

GUIDE D ADMINISTRATION DES ANTI-INFECTIEUX INJECTABLES CHEZ L ADULTE De Sambre Avesnois Centre Hospitalier GUIDE D ADMINISTRATION DES ANTI-INFECTIEUX INJECTABLES CHEZ L ADULTE IV : Intraveineux, IM : Intramusculaire, SC : sous-cutané, VVP : Voie Veineuse Périphérique, VVC

Plus en détail

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Guide de et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Edition 2012 Ce guide peut être adapté par

Plus en détail

GUIDE D ADMINISTRATION DES ANTI-INFECTIEUX INJECTABLES

GUIDE D ADMINISTRATION DES ANTI-INFECTIEUX INJECTABLES Version : A 1/10 Amikacine + solvant à : 250 500 1 g injectable 50 / OBLIGATOIRE 250 2 500 4 1g 5 Nacl 0,9%, G5% possibles solution injectable 50 / solution prête à Peut présenter une légére coloration

Plus en détail

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Guide de et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Edition Février 2013 Ce guide peut être

Plus en détail

Cirrhose et classification Child-plug

Cirrhose et classification Child-plug Médicaments et insuffisance hépatique L'insuffisance hépatique pose de réels problèmes si elle est sévère. La cirrhose décompensée peut éventuellement être accompagnée d'oedèmes qui vont représenter un

Plus en détail

INFECTIOLOGIE AMOXICILLINE AMOXICILLINE+ACIDE CLAVULANIQUE CEFAMANDOLE CEFAZOLINE CEFEPIME

INFECTIOLOGIE AMOXICILLINE AMOXICILLINE+ACIDE CLAVULANIQUE CEFAMANDOLE CEFAZOLINE CEFEPIME 2016 Liste produits INFECTIOLOGIE! Dosage fort Dosage faible DOSAGE NOM DE MARQUE GALÉNIQUE CODE CIP CODE UCD PRÉS. COND. VOL. AMOXICILLINE 2 g Clamoxyl Poudre pour solution injectable 3400956035946 3400891920765

Plus en détail

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul

Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques. Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Antibiothérapie des principales bactéries- Posologies des principaux antibiotiques Jean-Luc Mainardi Elisabeth Aslangul Staphylocoques Bactéries ATB de choix ATB en cas d allergie aux beta-lactamines Remarques

Plus en détail

Effets secondaires des antibiotiques

Effets secondaires des antibiotiques Effets secondaires des antibiotiques Effets secondaires des antibiotiques Médicaments concernés Agranulocytose Acide fucidique (FUCIDIN ), Amoxicilline (CLAMOXYL, FLEMOXIN, NOVABRITINE ), Amoxicilline

Plus en détail

Nouvelle DDA proposée DDD 2006 DDA Code ATC. Dénomination

Nouvelle DDA proposée DDD 2006 DDA Code ATC. Dénomination LEDERMYCIN 300 MG CAPS. * déméclocycline J01AA01 0,6 g 0,6 g 0,6 g VIBRAMYCINE SIROP 50MG/5ML doxycycline J01AA02 0,1 g 0,05 g 0,1 g VIBRATAB 100 MG COMP. doxycycline J01AA02 0,1 g 0,1 g 0,1 g DOXYLETS

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE (PAC) 1-SIGNES DE GRAVITE? Au moins 2 des critères mineurs à l admission FR > 30 cycles par minute PaO2/FiO2 < 250 mmhg (ou < 200

Plus en détail

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-GAUDENS COMMISION DES ANTIBIOTIQUES GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Agranulocytose fébrile Pneumopathies communautaires bactériennes score de Fine sans critère de gravité

Plus en détail

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES

MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES MOYENS DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE INFECTIONS OSSEUSES Infection hématogène : (ostéomyélite) Hémocultures x 3 Si arthrite, ponction du liquide articulaire cytologie, bactériologie, BK avec «kit infection osseuse»

Plus en détail

Antibiothérapie et Mucoviscidose chez l'enfant CRCM Reims

Antibiothérapie et Mucoviscidose chez l'enfant CRCM Reims Antibiothérapie et Mucoviscidose chez l'enfant CRCM Reims Témoin Mucoviscidose (CF) INSERM U 514 903 Reims Prévalence des espèces bactériennes selon l âge Pseudomonas aeruginosa Staphylococcus aureus Haemophilus

Plus en détail

Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge. Février V1.

Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge. Février V1. De Sambre Avesnois Centre Hospitalier Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge Février 2016. V1. Rédacteurs : Dr Levent Thierry, Equipe Mobile d Antibiothérapie.

Plus en détail

7 ANTIBIOGUIDE Traitements

7 ANTIBIOGUIDE Traitements ANTIBIOGUIDE Traitements 7 Principaux antiinfectieux Antibiotiques... p 171 Antiparasitaires... p 197 Antifongiques... p 207 Antiviraux... p 217 Modalités de perfusion des antiinfectieux...p 221 PRINCIPAUX

Plus en détail

Centre Hospitalier. Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge. Février V1.

Centre Hospitalier. Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge. Février V1. De Sambre Avesnois Centre Hospitalier Infections ostéo-articulaires avec matériel (IOAM) Diagnostic et prise en charge Février 2016. V1. Rédacteurs : Dr Levent Thierry, Référent antibiotique, CHSA 1 Sommaire

Plus en détail

Les antibiotiques. Matthieu Roustit

Les antibiotiques. Matthieu Roustit Matthieu Roustit Pharmacologie clinique Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Joseph Fourier Centre d Investigation Clinique Inserm CIC3, CHU de Grenoble Institut de Formation en Soins Infirmiers

Plus en détail

GUIDE DES ANTIBIOTIQUES Mise à jour Septembre 2011

GUIDE DES ANTIBIOTIQUES Mise à jour Septembre 2011 GUIDE DES ANTIBIOTIQUES Mise à jour Septembre 2011 Chers confrères, Ce livret a été élaboré dans l intention de guider le clinicien dans sa décision de prescrire ou non un antibiotique. Si la forme du

Plus en détail

Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen

Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen Quelles armes pour un SARM? Pr Y. Hansmann Pr F. Jehl B. Rosolen Antécédents DIR compliqué de macro angiopathie et de néphropathie Pontages et revascularisations multiples 2008: prothèse fémoro péronière

Plus en détail

Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD

Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD Liste régionale préférentielle de médicaments en EHPAD Printemps Médical de Bourgogne 29 mars 2014 Mlle Anne-Sophie LANG Interne en pharmacie hospitalière Une liste régionale de médicaments gériatriques

Plus en détail

Antibiothérapie curative

Antibiothérapie curative De Sambre Avesnois Centre Hospitalier Antibiothérapie curative Protocoles et fiches techniques, version 1. 01/11/2015 Commission des anti-infectieux. Rédacteur : Dr Th Levent, Equipe Mobile d Antibiothérapie.

Plus en détail

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE Plan HEBERGEMENT SEPTIQUE CLINIQUE D ORTHOPEDIE-TRAUMATOLOGIE CHU LILLE Tous les changements 2016 sont notifiés en orange 1) Règles générales de l antibiothérapie dans le domaine

Plus en détail

Antibiothérapie. Antibiotiques? Principes Généraux d'utilisation UE 2.11 S V2.4/PF 1

Antibiothérapie. Antibiotiques? Principes Généraux d'utilisation UE 2.11 S V2.4/PF 1 Antibiothérapie Principes Généraux d'utilisation UE 2.11 S3 2011-2012 V2.4/PF 1 Antibiotiques? V2.0/PF V2.4/PF 2 1 Caractéristiques ATB Substances capables de tuer ou inhiber la croissance de micro-organismes

Plus en détail

Focus Infections urinaires communautaires.

Focus Infections urinaires communautaires. EPU- Infectiologie. 14/06/2016 Focus Infections urinaires communautaires. (Hors Infection chez l enfant, la femme enceinte et les IAS) http://www.infectiologie.com/userfiles/file/spilf/recos/infections-urinaires-spilf.pdf

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT FASTURTEC CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT FASTURTEC CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT FASTURTEC CARACTERISTIQUES Dénomination commune : Rasburicase Composition qualitative et quantitative : 1,5mg/1mL Poudre + Solution Injectable 1mL 7,5mg/5mL Poudre + Solution

Plus en détail

CARNET d ANTIBIOTHERAPIE ***

CARNET d ANTIBIOTHERAPIE *** CARNET d ANTIBIOTHERAPIE *** Outil indépendant d aide à la prescription (SPILF) : http://www.antibioclic.com/ Recommandations antibioguide CCLIN Auvergne Edition 2014 http://nosobase.chu-lyon.fr/recommandations/cclin_arlin/cclinsudest/2014_antibioguide.pdf

Plus en détail

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Comité de lutte contre la douleur Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Référence : CLUD 14 Version : 4 Date de diffusion Intranet : 2016 Références

Plus en détail

Classification Spectre d activité Pharmacocinétique

Classification Spectre d activité Pharmacocinétique Pharmacologie des Bêta-Lactamines Classification Spectre d activité Pharmacocinétique Dr. KASTALLI Sarrah Pr. Ag. EL AÏDLI Sihem Centre National de Pharmacovigilance 20 Février 2009 Alexander Fleming 1929

Plus en détail

QUELQUES EXERCICE 1 D APPLICATION

QUELQUES EXERCICE 1 D APPLICATION QUELQUES EXERCICES D APPLICATION 1 EXERCICE 1 Calculez la quantité et le volume nécessaire, par injection de Vancomycine à passer en IVL sur 30 minutes pour un enfant pesant 900 g. La prescription est

Plus en détail

V2.5/PF 1 V2.5/PF V2.0/PF 2. UE 2.11 S3 P. Fagnoni Principes Généraux d'utilisation. Antibiotiques? Antibiothérapie

V2.5/PF 1 V2.5/PF V2.0/PF 2. UE 2.11 S3 P. Fagnoni Principes Généraux d'utilisation. Antibiotiques? Antibiothérapie Antibiothérapie Principes Généraux d'utilisation UE 2.11 S3 P. Fagnoni 2013-2014 V2.5/PF 1 Antibiotiques? V2.5/PF V2.0/PF 2 Caractéristiques ristiques ATB Substances capables de tuer ou inhiber la croissance

Plus en détail

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique MOLECULES RECOMMANDEES POUR LE DES INFECTIONS URINAIRES DE L' ADULTE (normo-rénal et normo-hépatique, en dehors de la femme enceinte) AFSSAPS 2008 En fond grisé les molécules du livret thérapeutique CH

Plus en détail

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER Dr. Eric BRANGER Pharmacien - C.H. Plöermel Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010 1) RAPPELS REGLEMENTAIRES Circuit

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT KASKADIL CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT KASKADIL CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT KASKADIL CARACTERISTIQUES Dénomination commune : Complexe prothrombique humain ou PPSB Composition qualitative et quantitative : Facteur II de la coagulation (Prothrombine) Facteur

Plus en détail

Fiche n 2 "Charbon" 1. Traitement prophylactique post-exposition et traitement des personnes symptomatiques pouvant recevoir un traitement per os

Fiche n 2 Charbon 1. Traitement prophylactique post-exposition et traitement des personnes symptomatiques pouvant recevoir un traitement per os Fiche thérapeutique Fiche n 2 "Charbon" Le charbon (anthrax dans les pays anglo-saxons) est une maladie provoquée par une bactérie : Bacillus anthracis. Son nom vient de l aspect des lésions cutanées,

Plus en détail

Les antibiotiques. Fonction de la sensibilité des espèces bactériennes, espèces sensibles, intermédiaires, résistantes.

Les antibiotiques. Fonction de la sensibilité des espèces bactériennes, espèces sensibles, intermédiaires, résistantes. Les antibiotiques Généralité Propriété des antibiotiques Les antibiotiques qu'ils soient d'origine naturelle ou synthétique, tuent les bactéries (bactéricides) ou inhibent leur croissance (bactériostatiques).

Plus en détail

3 ANTIBIOGUIDE Les germes

3 ANTIBIOGUIDE Les germes ANTIBIOGUIDE Les germes 3 Streptocoque...p 93 Pneumocoque...p 95 Staphylocoque...p 97 Entérocoque...p 99 Pyocyanique...p 93 Acinetobacter... p 101 Escherichia coli... p 103 Stenotrophomonas maltophila...

Plus en détail

Exercices Calcul de dose palier 4

Exercices Calcul de dose palier 4 Exercices Calcul de dose palier 4 1 / Mademioselle M, 46kg est hospitalisée pour annexite. Au retour de la coelioscopie, à 11h, vous devez appliquer la prescription suivante en alternant les administrations

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 4 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 4 septembre 2002 ROCEPHINE 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM) ROCEPHINE 500 mg/5 ml, poudre et solution

Plus en détail

Reconstitution ÉTAPE 1 : Préparation du matériel [1]

Reconstitution ÉTAPE 1 : Préparation du matériel [1] «Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament ZYPADHERA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette

Plus en détail

Pharmacocinétique et Suivi Thérapeutique Pharmacologique des ATB

Pharmacocinétique et Suivi Thérapeutique Pharmacologique des ATB Pharmacocinétique et Suivi Thérapeutique Pharmacologique des ATB DIU Le 14 Janvier 2010 O. Tribut, Laboratoire de Pharmacologie PK betalactamines DCI Spécialités demi vie liaison Benzylpénicilline Pénicilline

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENT. Site d Etampes

ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENT. Site d Etampes DIFFUSION : Site d Etampes ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS RESPIRATOIRES BASSES DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENT Site d Etampes PR-ULI-URG-PEC-N 107 Version n 1 Créé 01/02/2011 OBJET ET DEFINITION Organiser

Plus en détail

Les. antibiotiques. Groupe 2 21 octobre 2013

Les. antibiotiques. Groupe 2 21 octobre 2013 Les antibiotiques Groupe 2 21 octobre 2013 Les Antibiotiques! Les antibiotiques traitent ou préviennent les infections. Ce sont des substances produites par un micro organisme et capables! d inhiber la

Plus en détail

Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique

Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique Prescription des antibiotiques chez le sujet âgé Cas clinique Dr Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier Chambéry Déclaration de liens d intérêts de 2010 à 2012 Intervenant

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION DE L ACTILYSE EN CAS D AVC

PROTOCOLE D UTILISATION DE L ACTILYSE EN CAS D AVC Date : Coller ici étiquette patient PROTOCOLE D UTILISATION DE L ACTILYSE EN CAS D AVC principe actif (p.a): excipients : altéplase ADNr Lyophylisat : polysorbate 80, arginine, acide phosphorique Solvant

Plus en détail

Actualités en antibiothérapie

Actualités en antibiothérapie Actualités en antibiothérapie 17 décembre 2015 Anissa Bouaziz Infectiologie Service de Médecine A CH Lucien Hussel, VIENNE Programme Problématiques actuelles : Alerte sur l antibiorésistance Les antibiotiques

Plus en détail

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE

FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE FOURNIER ANNA INTERNE 5ÉME SEMESTRE DES MÉDECINE INTERNE DESC INFECTIOLOGIE OBJECTIFS Considérer l augmentation des résistances et limiter le risque écologique : E.coli FQ-R 10% E.coli C3G-R 5% Limiter

Plus en détail

Spondylodiscite infectieuse

Spondylodiscite infectieuse Spondylodiscite infectieuse Le point sur les recommandations FMC IOA, Lyon 26 novembre 2008 Olivier Lesens Maladies Infectieuses CHU de Clermont-ferrand Cas clinique Diabète, 75 ans Mars 2008: incision

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques. BP T4N3-2c 1

LES ANTIBIOTIQUES. UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques. BP T4N3-2c 1 LES ANTIBIOTIQUES UE 2.11 S3 Pharmacologie et thérapeutiques BP T4N3-2c 1 Objectifs de l UE Repérer les familles thérapeutiques, leurs moyens d action et leurs interactions, Expliciter les risques et dangers

Plus en détail

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB 2 ème Journée Paramédicale de Pathologie Infectieuse Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires Dr Raphaël Lepeule Service de Médecine Interne - Hôpital Beaujon 13 novembre 2012

Plus en détail

KITS ENDOPHTALMIE PROTOCOLE D UTILISATION Dr P. Goldschmidt Dr P. Bensaïd janvier 2012

KITS ENDOPHTALMIE PROTOCOLE D UTILISATION Dr P. Goldschmidt Dr P. Bensaïd janvier 2012 KITS ENDOPHTALMIE PROTOCOLE D UTILISATION Dr P. Goldschmidt Dr P. Bensaïd janvier 2012 1 CONSTITUTION DES KITS Pour faciliter la prise en charge des endophtalmies postopératoires, un kit a été réalisé.

Plus en détail

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes INTRODUCTION CMI (mg/l) Concentrations cliniques: c, C, d, D Catégorie clinique : S, I, R Antibiogramme

Plus en détail

Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable"

Fiche n 1 Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable" Cette fiche constitue le premier protocole thérapeutique à envisager avant identification du pathogène

Plus en détail

Infections urinaires

Infections urinaires Infections urinaires Journée régionale d échanges des référents en antibiothérapie des établissements de santé David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Actualisation 2014 des recommandations

Plus en détail

Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel

Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel F. Lucht,, C. Cazorla Université Jean Monnet et CHU Saint Etienne Lyon, le 26 Novembre 2008 Influence du matériel sur l antibiothérapie Inactivité

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse. Infectiologie

Livret Médicaments et Grossesse. Infectiologie Livret Médicaments et Grossesse Infectiologie Version N 1 : Octobre 2005 Avertissement Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données relatives à leur utilisation

Plus en détail

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE HEBERGEMENT SEPTIQUE CLINIQUE D ORTHOPEDIE- TRAUMATOLOGIE CHRU LILLE Plan 1) règles générales de l antibiothérapie dans le domaine des infections ostéo- articulaires a- prélèvements

Plus en détail

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques.

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Commission des Anti-Infectieux CHU de Limoges Les traitements utilisables (AMM 2005) lors des candidoses systémiques sont : DCI Nom commercial

Plus en détail

Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable"

Fiche n 1 Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable" Fiche thérapeutique Cette fiche constitue le premier protocole thérapeutique à envisager avant

Plus en détail

Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Lecture et Interprétation de l antibiogramme Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes 2006-2007 Jocelyne Caillon MCU-PH Généralités sur les antibiotiques Définition Toute substance, naturelle, synthétique ou hémisynthétique, capable d

Plus en détail

HOPITAL SAINT-MAURICE AVENUE MAURICE THOREZ 57250 MOYEUVRE-GRANDE 57 000967 0 TEL : 03 87 70 94 94 TELECOPIE : 03 87 70 95 42

HOPITAL SAINT-MAURICE AVENUE MAURICE THOREZ 57250 MOYEUVRE-GRANDE 57 000967 0 TEL : 03 87 70 94 94 TELECOPIE : 03 87 70 95 42 44 c = Traitement de l infection urinaire chez la personne âgée de plus de 70 ans 1) Critères de choix du sujet Cf. indications de sondage urinaire. 2) Méthodologie Cf indication de sondage urinaire. L

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES GENERALITES

ANTIBIOTIQUES GENERALITES GENERALITES ANTIBIOTIQUES Les antibiotiques sont des substances chimiques, qui empêchent la multiplication des bactéries ; Ils ont une toxicité sélectivement dirigée contre les bactéries (cellules procaryotes),

Plus en détail

antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire

antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire Principes de l antibiothl antibiothérapie dans les infections de prothèse articulaire GECO 19 janvier 2009 Dr Myriam MELET Infectiologue Polyclinique Gentilly NANCY PIBRAC (31) Polyclinique du Parc CAEN

Plus en détail

Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie

Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie 6 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie Docteur Elise Fiaux Service des Maladies Infectieuses CHU de Rouen Laboratoire GRAM EA2656 Mr

Plus en détail

On va calculer la dose totale de produit pour ce patient : 5 µg x 89 Kg = 445 µg par min

On va calculer la dose totale de produit pour ce patient : 5 µg x 89 Kg = 445 µg par min 1 / Un patient de 89 Kg est sous Dopamine 5 µg / Kg / min en seringue électrique. Vous disposez d'ampoule de 200 mg pour 10 ml et d'ampoule de 10 ml de sérum physiologique. - Calculer la dilution de la

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Me Y admise en gastrologie pour pancréatite aiguë et une perte de poids de 6 kg. A ce jour, Me Y pèse 75 Kg et mesure 1m60 (IMC = 29)

Me Y admise en gastrologie pour pancréatite aiguë et une perte de poids de 6 kg. A ce jour, Me Y pèse 75 Kg et mesure 1m60 (IMC = 29) Atelier 1 Me Y admise en gastrologie pour pancréatite aiguë et une perte de poids de 6 kg. A ce jour, Me Y pèse 75 Kg et mesure 1m60 (IMC = 29) Le médecin prescrit : Une réhydratation en intra-veineuse

Plus en détail

Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention. Olivier LEROY Maladies Infectieuses

Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention. Olivier LEROY Maladies Infectieuses Principes de l antibiothérapie curative post-opératoire de première intention Olivier LEROY Maladies Infectieuses Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur,

Plus en détail

Enquête nationale de prévalence (ENP) des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 2012

Enquête nationale de prévalence (ENP) des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 2012 Enquête nationale de prévalence (ENP) des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux, 2012 Principaux résultats B. Coignard pour le groupe ENP-Raisin XX ème JRPI, Lille, 1 er octobre 2013

Plus en détail

Merci de bien vouloir faire ATTENTION aux consignes ci-dessous

Merci de bien vouloir faire ATTENTION aux consignes ci-dessous Vendredi 25 janvier 202 GUIDE DE CORRECTION DE L EVALUATION NORMATIVE UNITE D ENSEIGNEMENT 2..S3 ( ère partie) PHARMACOLOGIE ET THERAPEUTIQUES Durée : h ECTS : Notation : 0 points Merci de bien vouloir

Plus en détail

Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné

Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné Pratiques régionales de prescription des antibiotiques : enquête un jour donné Observatoire des Médicaments, des Dispositifs Médicaux et des Innovations Thérapeutiques de Haute-Normandie Réunion régionale

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 I. DÉFINITION Description de l étape de préparation des doses d une forme injectable. II. OBJECTIFS Sécuriser l étape de calcul des doses lors de la préparation d une forme injectable Rappeler

Plus en détail

Les antibiotiques Sans y perdre son latin! Jean-Philippe Côté, pharmacien B Pharm, M Sc Conférence REINQ 6 octobre 2016

Les antibiotiques Sans y perdre son latin! Jean-Philippe Côté, pharmacien B Pharm, M Sc Conférence REINQ 6 octobre 2016 Les antibiotiques Sans y perdre son latin! Jean-Philippe Côté, pharmacien B Pharm, M Sc Conférence REINQ 6 octobre 2016 Conflit d intérêt Aucun conflit d intérêt concernant cette présentation Abbréviations

Plus en détail

Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable"

Fiche n 1 Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable Fiche n 1 "Conduite à tenir en situation d urgence avant identification de l agent pathogène responsable" Fiche thérapeutique Cette fiche constitue le premier protocole thérapeutique à envisager avant

Plus en détail

Infections urinaires communautaires.

Infections urinaires communautaires. EPU- Infectiologie. 2014 Infections urinaires communautaires. Recommandations SPILF 2014 Dr Th Levent. Référent antibiotique-centre hospitalier de Sambre Avesnois. Ce qui est nouveau Ce qui est nouveau

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE COLSON SERVICE PHARMACIE Tél Fax

CENTRE HOSPITALIER DE COLSON SERVICE PHARMACIE  Tél Fax CENTRE HOSPITALIER DE COLSON SERVICE PHARMACIE http://www.pharmaciecolson.co.cc Tél. 05 96 59 28 73 Fax. 05 96 64 11 81 1 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 MODALITES DE PRESCRIPTION DES ANTI-INFECTIEUX...

Plus en détail

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses

Soirée infectiologie Infection urinaire 10 mars Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses oirée infectiologie Infection urinaire 10 mars 2016 Anne Vandendriessche Maladies Infectieuses Cas clinique Mme P, 64 ans, diabétique consulte car elle doit être opérée pour pose d'une PTH. Elle est apyrétique

Plus en détail

Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie

Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie Principes généraux de l antibiothérapie en gériatrie J.Leroy Service des Maladies Infectieuses T.Hénon Pharmacie centrale CHU Besançon Capacité de 25/03/04 Règle générale en gériatrie Infections en RG

Plus en détail

RPM et ABSENCE de CHORIOAMNIOTITE clinique (AG 37 SA) : Prévention du risque infectieux anténatal. DA Nb de pages : 1/6

RPM et ABSENCE de CHORIOAMNIOTITE clinique (AG 37 SA) : Prévention du risque infectieux anténatal. DA Nb de pages : 1/6 DA 003-004 Nb de pages : 1/6 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - Nisand I et al. CNGOF. Rupture prématurée des membranes. Recommandations pour la pratique clinique. 1999 MAJ 18/11/2006 http://www.cngof.asso.fr

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES: généralités

LES ANTIBIOTIQUES: généralités LES ANTIBIOTIQUES: généralités VERGRIETE Laurence 1 Définition ATB = VERGRIETE Laurence 2 VERGRIETE Laurence/ Les antibiotiques 1 Indications Traitement des infections En prophylaxie: VERGRIETE Laurence

Plus en détail

Stabilis. Noms commerciaux. 5 >> 50 mg/ml 4 C >> 50 mg/ml 23 C mg/ml -20 C mg/ml -20 C

Stabilis. Noms commerciaux. 5 >> 50 mg/ml 4 C >> 50 mg/ml 23 C mg/ml -20 C mg/ml -20 C Stabilis Noms commerciaux Anaclosil Ekvacillin Orbenin Orbenine Staflocil Syntarpen Espagne Suède Afrique du sud France Finlande Pologne Stabilité des solutions 5 >> 50 mg/ml 4 C 7 1278 5 >> 50 mg/ml 23

Plus en détail

Grippe et bon usage de l antibiothérapie au CHU de Rouen. Enseignement aux internes 19 novembre 2009

Grippe et bon usage de l antibiothérapie au CHU de Rouen. Enseignement aux internes 19 novembre 2009 Grippe et bon usage de l antibiothérapie au CHU de Rouen Enseignement aux internes 19 novembre 2009 1 Virus A (H1N1) nv2009 = virus «réassortant», immunologiquement très différent Absence d immunité de

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE R. Abdelmalek Le 19/03/2010 INTRODUCTION Antibiothérapie: changer pronostic des infections Prescriptions abusives: antipyrétiques!!! Manque de formation en

Plus en détail

Administré par voie orale, sublinguale, perlinguale Modèle d étiquette Liste des mentions

Administré par voie orale, sublinguale, perlinguale Modèle d étiquette Liste des mentions Logigramme B Etiquetage d une préparation administrée directement au patient se présentant sous forme d ampoule ou autre petit conditionnement primaire Préparation Magistrale, Officinale ou Hospitalière

Plus en détail

GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD

GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD GUIDE DES RECOMMANDATIONS DE PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS AIGUES EN EHPAD Les réclamations à l ARS Île-de-France 1 SOMMAIRE CIRCONSTANCES DE LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE... 3 ALLERGIE AUX PENICILLINES...

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Médicaments : définition, caractéristiques, réglementation

Médicaments : définition, caractéristiques, réglementation Médicaments : définition, caractéristiques, réglementation IMFSI-CHP- V.HEBERT- 2016 1 DEFINITION D UN MÉDICAMENT Médicament : (Définition Art L. 511 du code de la santé publique) : «Toute substance ou

Plus en détail

de Procalcitonine : une synergie clinicien-biologiste réussie

de Procalcitonine : une synergie clinicien-biologiste réussie Optimisation de la prescription de Procalcitonine : une synergie clinicien-biologiste réussie Hervé Gentilhomme, Biologiste Centre Hospitalier Centre Bretagne herve.gentilhomme@ch-centre-bretagne.fr Atelier

Plus en détail

Antibiotiques : effets secondaires. Pr M. Dupon SMIT Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex

Antibiotiques : effets secondaires. Pr M. Dupon SMIT Hôpital Pellegrin Bordeaux Cedex Antibiotiques : effets secondaires Pr M. Dupon SMIT Hôpital Pellegrin 33076 Bordeaux Cedex DU TTT anti-infectieuse 3 Juin 2015 Effets secondaires des ATB Effets secondaires des ATB Effets secondaires des

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. (colistimethate sodium) Poudre pour solution. (équivalent à 150 mg de colistine base) Antibiotique antibactériens

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. (colistimethate sodium) Poudre pour solution. (équivalent à 150 mg de colistine base) Antibiotique antibactériens RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES Pr Colistimethate pour injection, U.S.P. (colistimethate sodium) Poudre pour solution (équivalent à 150 mg de colistine base) Antibiotique antibactériens SteriMax Inc. 1-2735

Plus en détail

ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau

ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau ASPER Accompagnement et Soins Palliatifs En Réseau Centre Alsace 47 rue de Morat, 68000 COLMAR Tél : 03 89 80 41 50 Fax : 03 89 80 41 49 asper68@wanadoo.fr ADMINISTRATION DE MEDICAMENTS PAR VOIE SC EN

Plus en détail

Hatem BELLAAJ. Collège des maladies infectieuses, 08/5/2009. Service d hématologie de Sfax.

Hatem BELLAAJ. Collège des maladies infectieuses, 08/5/2009. Service d hématologie de Sfax. Traitement t de l aspergillose invasive Hatem BELLAAJ Service d hématologie de Sfax Collège des maladies infectieuses, 08/5/2009 Introduction Incidence (intensification thérapeutique,greffe d organe) Complication

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES. S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux

ANTIBIOTIQUES. S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux ANTIBIOTIQUES Modalités d utilisation S. Djabarouti Laboratoire de Pharmacocinétique Pharmacie Hôpital Haut Lévêque CHU de Bordeaux Plan 1. Choix de l antibiothérapie initiale A. Choix de l antibiotique

Plus en détail

Niveau 1. Calculs de base : opérations

Niveau 1. Calculs de base : opérations 1. 2. 3. 4. Niveau 1. Calculs de base : opérations Les opérations suivantes sont à effectuer sans calculatrice. Exercices (voir corrigés pages 3 et 4) Effectuez les opérations suivantes : 362 + 6 248 +

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE. «PREPARATION» et ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS

BONNES PRATIQUES D HYGIENE. «PREPARATION» et ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS BONNES PRATIQUES D HYGIENE «PREPARATION» et ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS 1 Plan I. Objectifs et Définitions II. Rappels juridiques III. Organisation de la préparation des médicaments locaux, équipements,

Plus en détail

THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ADMINISTRABLES PAR VOIE SOUS- CUTANEE EN SOINS PALLIATIFS : REVUE DE LA LITTERATURE

THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ADMINISTRABLES PAR VOIE SOUS- CUTANEE EN SOINS PALLIATIFS : REVUE DE LA LITTERATURE 16ème JOURNEE NATIONALE D ACTUALITES MEDICALES EN SOINS PALLIATIFS Organisée par le collège des médecins de la SFAP THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ADMINISTRABLES PAR VOIE SOUS- CUTANEE EN SOINS PALLIATIFS

Plus en détail

antibiothérapie curative

antibiothérapie curative 2 0 1 4 protocoles & fiches techniques (version 8) commission des anti-infectieux centre hospitalier de tourcoing - 155, rue du président coty - b.p. 619-59208 tourcoing cedex www.ch-tourcoing.fr rédaction

Plus en détail

LES VOIES PARENTERALES LES VOIES PARENTERALES. 1- Différentes voies LES VOIES PARENTERALES 05/04/2016. Introduction:

LES VOIES PARENTERALES LES VOIES PARENTERALES. 1- Différentes voies LES VOIES PARENTERALES 05/04/2016. Introduction: Introduction: LES VOIES PARENTERALES le terme parentéral est utilisé lorsque le médicament est introduit par voie transcutanée directement par effraction à travers la peau, au niveau des tissus interstitiels.

Plus en détail

Office d Hygiène Sociale. Présentation de la fiche technique réalisée par l ARLIN en collaboration avec des établissements de santé de Lorraine

Office d Hygiène Sociale. Présentation de la fiche technique réalisée par l ARLIN en collaboration avec des établissements de santé de Lorraine Office d Hygiène Sociale Présentation de la fiche technique réalisée par l ARLIN en collaboration avec des établissements de santé de Lorraine L Office d Hygiène Sociale de Meurthe et Moselle créée en

Plus en détail

LES VOIES PARENTERALES LES VOIES PARENTERALES. 1- Différentes voies LES VOIES PARENTERALES. Introduction:

LES VOIES PARENTERALES LES VOIES PARENTERALES. 1- Différentes voies LES VOIES PARENTERALES. Introduction: Introduction: LES VOIES PARENTERALES le terme parentéral est utilisé lorsque le médicament est introduit par voie transcutanée directement par effraction à travers la peau, au niveau des tissus interstitiels

Plus en détail

21/09/2009. Fabrications Contrôle qualité des médicaments stériles / non stériles. Achats Livraisons

21/09/2009. Fabrications Contrôle qualité des médicaments stériles / non stériles. Achats Livraisons Que font-ils? Institut Central des Hôpitaux valaisans Service de Pharmacie Amos Aegerter Viviane (Secrétaire de la ComMed Gériatrie) Bensimon Emmanuel (Achats / Distribution Soins intensifs) Humbert-Delaloye

Plus en détail