Définition de l enfant La Convention concerne les moins de 18 ans (sauf si l État accorde la majorité plus tôt). [Article 1]

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition de l enfant La Convention concerne les moins de 18 ans (sauf si l État accorde la majorité plus tôt). [Article 1]"

Transcription

1 L cc i lcé l g i écvi l Cvi Iil Di l Ef. A gé iii, v chii ill i fx, icl éci l cvi ê igi vx i. L h ii, bi ci. B vii! Ty, g x Éclé v L illy D L Li, C, g DF Bézi E E L-Pl q è h i l l q é f i xii q l g f vi L f E l i D L vi i v i l li c ici ê qi c ié. é illi! Eé lib L f i à l xcic i L É i fi l éci q il i xc l i qi li c c Cvi. [Aicl 4] Défiii l f L Cvi cc l i 18 (f i l É cc l jié l ô). [Aicl 1] L f i à l -iciii T l i écé l Cvi iv ê ccé à l f, fill gç, qll q i l igi cll l. L É gg à vil l i à l fi c l f. [Aicl 2] S l vii 15

2 L f i à l libé élc P l lv y à y. L É iv v li à c j. [Aicl 11] L à 1 c 2 [A L f i à ilié Dè ic, il i à ilié. Il l i cî ê élvé() x. L É iv c cl, ê i l f i. [Aicl 7] L f i à l é x vic éicx 1 L É iié l éci l lié ifil, l évl i ii, l évl i évif, l l c l lii, l évl l i x v è l ccch, l évl l ifi l é, l ii l hygiè, l évl l lifici filil. 2 L É bli l iq iill g l é f ( xl l xcii i fill). [Aicl 24] L f i à l éci L É li ci l i à l éci l b ici l églié chc. P cl, il i vi féq gi l ig ii (c ig bligi), il l i ccé à l ig ci (qi i ê gi, i i iv ê ccé), à l ig éi. Il l i à ii cli fill. T i ê fi l cg à féq l écl! L icili cli i c l i l igié f. L É iv cé élii l igc l lhbéi l évl l ccè x cic ciifiq chiq. L y évl iv ê ié cl. [Aicl 28] 16 L f i x lii Il l i, x lii, j, x civié écéiv. Il l i ici lib x civié iiq clll. L É iv ég c i cg l iiiiv fvi évl. [Aicl 31]

3 ici ll. L f i à l libé ii 1 Dè q il cbl, il l i vi à c qi l cc. 2 L É iv li gi c i. [Aicl 12] L f i à l i L i ê ié q iéê. 1 Ell fi l c qi bl li. 2 Ell fi y q l i, i c l ill li li. 3 L f l l ê i q il vi éé é y igi. 4 L qi l i c fi éil c i. 5 L É cc q l i f, vc l cc ié, gi cé. [Aicl 21] L f i à l ci c cfli é L É iv l ég l c i hii iil. S il i 15, l É iv évi q il ici ic x hilié. Il ê ôlé é. Si l É ic j 15 à 18, il iv iié ôl l l âgé. S il ccé cfli é, l É l bligi l ég l ig.! Rêv [Aicl 38] Vici qlq i qi éci l ql l cvi. P l y vi. E c, il v ix. L i ê c N! S l vii 17

4 ié ê Ai L i Qi i ê c? S bli l i fi bêi E qi? Mi l l i i-il l i i ê ié? À i q cl i, il, l Libé! L Cvi Iil Di l Ef Rv-l vi ilifié «T i» i liv qi vi ê éié l Écli Écli Fc. T g ç xli il v à l Biq Éclé. Avc l Éclé, à l écl cllèg, il à l i, x i i ill l Cvi Iil Di Ef. N ivi à vy i à l Éqié q il i iégé à g lb Di Ef. 18

5 D Ccl L hil Lvx A- éjà icié à gû-hil? Si c l c, j ivi à y ici è chz i, à l éihèq, libii, à l écl à l i qi. E, c ix, à fi j ccl. Céli Ogi gû-hil L igéi 1 gii, 1 b bic, 1 g 10 à 15 f éqié l cvx! L é D U gû-hil, c qi? Bi jli! Qi i gû i b ch à g! Qi i «hil», i Eh C qi? OK, c l bévii hilhi. Ç l l? C ici, éflxi l g qi l vi c l vi, l jic, l bh, l libé Il vi q c qi fcé é i li vll qi. Mi l c gi fç viv. 1 Pé l gû. Pqi fi li cii é gâx, j fi, bch bb C b l bic! 2 Chii l j cvi. O li l j bl bî à ié. Il v ê li vc l civié Lvx vc l vi l j. O y x c ch. 3 Pé ci y cfbl. Avc i, ci ê chi ié ccl. Il f fi q l ici i vi! Mi il v ix é l ci l gû. O l l bch li! 4 Dic. Oi i vc ègl l : éc, c l l, l l q l bâ l, éfléchi, xliq ié, i qi cc Il ibl l ié ié, i c bligé. 5 Svi ê. L vi, è i-h ici, il f ccl. O fi i l lql l i i q l h 28 c l ch i j

6 -., U j qi bi gû-hil C é, l Lvx f civié l i l f. C l j fcil, c Rbl qi v l éb. Il éé hii cc qi fi l. C ll- égi? Qll l ccli? L f -il i? O li i i il i vi. P cx l é cl, i cx lié vb «vi». L li l i fi qlq ch i blig i v à fi ll ci ch. P x l : j i l i i j i l i, i j i l v ci i c l c l. l q E-c f i? l ê i q l i l y Il y à l. Il i c iffé vi v li l q c i, ê ié, i g l. L Cv f il f i l E v Di ç. l i I fi Qi f l i c i? L i iv fi à l c f, q c. Q i Il y l i? l q l lic! 29

7 Éqig ci T i? OK, c i Mi «l i», l i f. N fi f, z, «T i» v fi cî éf l i j, v i Q l ccl cc! Ag V vilà l g ll l Mi Acii. C i, c l éi ccl l hè «Di f j» éé l iffé éqig. Q à U T c i l L Li Li, Lv Lvx, Rbl P, Aci Aci éjà illé, ii l ccl i l héâ ig. Il éjà l bic c ccilli Éclé cé, qi il, qi i c g c. D ci lcl l cl illé L Éclé ibl à l i C é l Éqié fi l bll x i f j. Nl! N fi 20 l Cvi Iil Di l Ef lc yiq civié, bé l iffé chiq 10 xi céi, ié à ix cî l i ( l vi) i à l fi c. C civié v viv éqig ié. Mz-v ci v i! L héâ i éclié izi bgi. L i c i, ç v cc. D g i c l hii f élvé l, q l hi vl g è l vi vé. L i l f à viv fill à ê éqé il cé? é «L N P A. T P D

8 , i - é. é? Q v fi i «l Sg»? L c ié i à gg élyé ll l hii ôl. P l j è éix! U héâ ig l b AGNE EEDF BRET T l c fcié c ég lc ù éfil l ig qi c l l hii vi Siw. Q l liè vi l ll, Éclé x c c il véc l hii, chc fcé ié l qi L biblihèq Éclé PHOTOS. é C ccl ii iié fich é l E l Cil ji l vg «Rè l éci l l iq vc l f x i l h éi l g». L EEDF vi i ég giq «T i» j i civié l i ( v à l Biq f Éclé). L Og l C Séh Till, Éii L 400 c. l clvg f à éq. P Siw, h, «bi qi fii bi». L cvi v vi iv «fy héâ», bi gâx éé l éqig. Chc bl q l ié l i i q, c héâ, é ivi l c à gg l lc : l Rbl éé ièc héâ qi cè Cill ic ch. Aè lg chch, l ic v cli qi vi ci L fi l hii, v l ciz! V igiz bi q l c, ii igi, vié l c. Mi c l l i Li qi, vix fl, l l fi : «C ç q ç v i «T i»?» 1 Pi, vil Al q l Exii Uivll l i vi, x j f qi li. Sé «l Og» l jx, l i fi bl l cil. Pi, qi i li, gè li écc. Viv i, c hli, livé à li-ê, cî c ié : l i, écl, g-g. E h Gil Vv, c, il i q Bli, l jli lviè il x. Mi biô, Pi v q lgé li l i l Og. C Bli i bi ê l chi vici POUR S ABONNER OU COMPLÉTER SA COLLECTION DE L ÉQUIPÉE N : Pé : A : TARIFS POUR LA FRANCE : ABONNEMENTS L ÉQUIPÉE (ET SES SUPPLÉMENTS) P 1 / 4 é : 15,00 0 P 2 / 8 é : 25,00 0 NUMÉROS PRÉCÉDENTS (AU PRIX DES FRAIS DE PORT) Né é : Téléh : P... J éi fc D ig : X 10 = ABONNEMENT GROUPÉ L ÉQUIPÉE / ROUTES NOUVELLES P 1 / 8 é : 25,00 0 P 2 / 16 é : 45, P Cllci ix i é : 8,00 0 J ji chèq bci 0 à l EEDF Blli ègl à à EEDF L ÉQUIPÉE, 12 PLACE GEORGES POMPIDOU NOISY-LE-GRAND CEDEX 11

9 0 2 E L CID vx * L L Pli Lxbg «Cî éf l i f, c û l iè é éci à l ciyé. ( ) E q v éci, ôl v i à écvi c Di i v l fi viv v l v Écli Écli Fc». A Yick Dil, Péi EEDF g Si 28 v b Ov fficill Pli Lxbg. Rc vc l i vil cii. Ri lb égi à M Vii, Déf f. Ri l éill EEDF à M l Déf. Dc l Si b-ch. Di Ph Di Hw ch 29 vb (*) CIDE : Cvi Iil Di l Ef, ifié l 21 vb 2009 Eqê l vi Di l h. Clô x i l T Eiffl. Vii Mé Qi Bly. L ÉQUIPÉE N

10 . «Il f ê L ix E g? l.» c l f i A g i Lxbg fc L f ièg l Pl Sc Pli. à Jli Lê, l éi «L f, c q il f jq à 18, i fx, i q l lv qi ci. T c i l f. ( ) C qi i, c c vil q v vz fi, v vz v xi l g fi ii qi l l». Éili i ci vc l f. «l i O v ix Diiq Vii Déf f l Avc «L g v ix Il li. éb.» fi S l B- ch. 16 L ÉQUIPÉE N 214 ill f gx ê D é i êœ.» «L fill fè cé é

11 g c l il «êmê i bilié.» F ic l Sé L Déf l vc l f. c l i f f «N c c l. N Éclicb l hi q l ich iè vé.» i l l P q bl i L Sé ic cii vc l f. vigil, ê, I «S. P lii!» j é M i i i f Avc Jh l T Eiffl. «Syz b b v égi. V ê i l chi i f. V vz éfléchi, v vz villé v vz é. Mi v z l fi v, v c écéi, v iffé civié. Bv c q v vz é. Fi q ii viv bl ifféc l églié c i c lô chc gi Fc, ê y v vigil q c Di l Ef». Miill Schch Séic Ec «N xi. N v l i égx.» il, z- L ÉQUIPÉL ÉQUIPÉE N

12 S C hi T ig l ci N fgi E vii vii N vl l églié P çi cll à côé E vi l libé D j, Pl iq Jh Chich Rfi : Y v c U c, c P q li L CIDE c l i Mi à l ci C bê D bê, bê U c, fch P év l ijic E q l lh bgi C ch l ê i Mi q chc éi Chc êv i E l ê hii P ch l i Il f qlq fi zigzg Fi x l côé S c li Rfi C c v D g l ê li L fi l ê cfi D g b l Si y q F l i à i l L fi E li i ch Rfi L bl Lvx Pli Lxbg l vb ê gié gâc à i : L Sé L H Cii à l J L Miiè l Éci Nil L Déf f L GIP 119 «All Efc g» L UNICEF L Acii Nil Cil Ef J (ANACEJ) L Sc Pli Fçi (SPF) L Écli Écli Fc ci icliè : M. Gé Lch, Péi Sé M Miill Schch, Séic l Alli M Diiq Vii, Déf f T l ici l éqi gii béévl EEDF. Ph Di Hw 18 L ÉQUIPÉE N 214

13 FORUM J i l i à l éci «Chq f i vi ll à l Écl à li, à éci à c. L éci ii, g, éi ci vi.» L 20 vb, fê l jé iil i l f. C l Lvx C, bili-i fi cî i! Sbi «L 7 vil 2012, l Lvx C gié, i vc l ii C iffé cii, l jé l f. D c è-ii, l f, vc l i l R, gi iffé civié i f. L Lvx vi vi éli c q l g vi iv qi l i v f à l i f. Efi, l Lvx vi élié lch xi ù l vi éci c q il vli. T l Lvx i è c c jé iq, l i c c, il fi iffé ci é x.» Bi, l g C 20 L ÉQUIPÉE N 224

14 P éfléchi Vici i ii : éc c g i l 3 i l icl (cié g gch) l i à l éci. C N éfléchi l i l f : l i à l éci. Il gi là i i l f. P éb M à échiff Mi c à i j éb vc Ccl c i. Vici x qi qi i : C i -il liqé l y? Pqi ci f v à l Écl? T i fi g i c q i i c l fi l g C! B cg c ii! T v l é l éfiii iv : «L É i ci l i l f à l éci ( ) : il l ig ii bligi gi.» [Aicl 28 l Cvi Iil Di l Ef, é l Ni Ui l 20 vb 1989] 9] U j l i l f biô iibl l il EÉclé. L ÉQUIPÉE N

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi c. f. www i l y v 14 F c li 20 b w C Sil c H B i k M lic h ED w f f F N g hi M i w F N Th 2 014 i yh bg f h v c 300 x C ic O fif w, h C l liic l y c. T c hy ck b h, lci hi v ic wih cii y -k. Thi y w lgi

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

SOCIALISTE. La Crise est ouverte. la joure d'hier, il n'a été. net. Elle parait certaine à fassis mon- le vred,,,, dedurant

SOCIALISTE. La Crise est ouverte. la joure d'hier, il n'a été. net. Elle parait certaine à fassis mon- le vred,,,, dedurant N L céi xplé vi p è il pil p pcé SCALSTE 045 C C px 5277 Mll 35 R Rq/ TULUSE SSUREAUX A PARS 28 Fy l Aii Téé G 758 UM «c4 ASPNEMETS 43 U x i_ plè Pix LA L Ci v fipè l fz EXCUSADLE j i il éé g DE_ M TARDEU

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll 44483 CARQUEFU CEDEX obvo@f-o.f é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20 il ivi l'i ér 9 / ir.x jif l'i... x géérl régil... jif l'i «r ir rgg»... 4 r rii à l'i...4.él ly rir i l'i...5 él ér 9...5 Églié rfill...5 ivi 5 r r rvillr hié...6 ig ly rir i l'i... éigg il l....ii '

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Seulement pour revendeurs FR#6

Seulement pour revendeurs FR#6 Slm FR#6 NOUVEAU DANS CETTE ÉDITION Dlgi QikS I QM & QBT 2400 : Pi mbil PwS PM & PBT 9500 : L -b 2D iil Elf Hlh : PDA b l l é Mm X3 : Oi mbil fm h Hywll Gi 1280i : S iil lg i Dlhi 60 : Sh è m Dlhi 6110

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Les 3 Domaines à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Ville, Village et Verdure les 3 clés d une adresse 6AÝH EVgX CVijgZa YZh 8 kzcczh

Plus en détail

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à 100 kwh/m²? Rapport final Convention ADEME 04 07 C0043 Référence ARMINES 41204 Référence CSTB DDD/PEB -

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

parisien de tontine chinoise

parisien de tontine chinoise La Kntine. M. Lelart. Ed. AUPELF-UREF. John Libbey Eurotext. Paris 0 1990, pp. 95-108. 5 Un exemple parisien de tontine chinoise Thierry PAIRAULT CNRS. Centre de recherche et de documentation sur la Chine

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Conditions générales (CG)

Conditions générales (CG) Conditions générales (CG) pour l achat et l utilisation de l appli mobile pour les titres de transport communautaires Libero et les titres de transport électroniques Libero (application mobile LiberoTickets)

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau.

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. 1.ont l honneur de vous faire part du mariage de.mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. PARTHÉNON www.parthenonfrance.com 06 12 39 18 46 Ils vous prient

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS 2014

DÉCLARATION DES REVENUS 2014 2042 N 10330 * 19 14 DÉCLARATION DES REVENUS 2014 direction générale des finances publiques Vous déposez une déclaration pour la première fois Cochez > Vous avez déjà déposé une déclaration. Indiquez :

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES 1. Institution financiere concernee : (inscrire Ie nom de I 'institution

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006. (19) TEPZZ 68448A_T (11) EP 2 68 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 13.03.2013 Bulletin 2013/11 (1) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations...

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations... ! " #$ % &'%! 1 Le contexte du secteur...4 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence...4 1.2 Mieux connaître les besoins des publics...5 1.3 Développer des activités nouvelles et cibler

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin

CERES logiciel de gestion commerciale pour négociants en vin CERES logicil gion commrcial pour négocian n vin. Gion complè acha vn : comman, rérvaion, gion courag commrciaux.. Moul campagn primur : piloag la campagn via un ablau bor prman viualir accér aux informaion

Plus en détail

LA PREPARATION DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU A UNE COMPETITION

LA PREPARATION DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU A UNE COMPETITION LA PREPARATION DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU A UNE COMPETITION Dr François Marion 22 avenue de l allier 63670 Le Cendre tel :0473693970 Dr Alain Schmidt (AMAC) 30 rue de la gare 63350 Joze tel :0473702179

Plus en détail

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II TABLE DES MATIERES CHAPITRE I - COMBINATOIRE ELEMENTAIRE I.1. Rappel des notations de la théorie des ensemble I.1.a. Ensembles et sous-ensembles I.1.b. Diagrammes (dits

Plus en détail

Sur les pas d Anne Morgan

Sur les pas d Anne Morgan S l pa d A Moga Bléao, V--A, Soo, Az-l-Châa, Co-l-Châa Edé pa la Coaé d Co d Val d l Al C-déov L CARD * a v d l A dévaé * Coé Aéa po l Régo Dévaé Ch a, Da vo dè l, vo dadz à qo bl o d CARD. J a oé alb

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

FINANCEMENT DES CEREALES AVEC AVAL DE FRANCEAGRIMER POUR LA CAMPAGNE 2014-2015

FINANCEMENT DES CEREALES AVEC AVAL DE FRANCEAGRIMER POUR LA CAMPAGNE 2014-2015 DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER DIRECTION FILIERES ET INTERNATIONAL SERVICE ENTREPRISES ET MARCHES UNITE ENTREPRISES ET FILIERES 12, RUE ROL-TANGUY TSA 20002 93555 MONTREUIL SOUS BOIS CEDEX

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

& "# " "#$ '# "" ( "( ( "( "# ##"#,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # "8$ # 1 "" $ *# ()( $ 5 )" ) 2 *$ # * ). + )1 " # "" #.. =$ > " " ) 1

& #  #$ '#  ( ( ( ( # ###,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # 8$ # 1  $ *# ()( $ 5 ) ) 2 *$ # * ). + )1  #  #.. =$ >   ) 1 !"#$ %#"#"" #""" $ & "# " "#$ '# "" ( "( ( "( )$*+## "# ##"#,.), //,0"**, ##), 11## 2# 3 4 # 56''7 # "8$ 2#1")#"" $/9"56''7# "#".** # 1 "" $ *# ()( $!" #$ # (1"""(, : / ;#

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 6Z8ZA T (11) EP 2 608 0 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 26.06.13 Bulletin 13/26 (21) Numéro de dépôt: 12197432.3 (1) Int Cl.: H04M 3/487 (06.01) H04M 7/00 (06.01)

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Marque de commande Caractéristiques Possibilité de positionner la tête du détecteur par rotations successives 40 mm, non noyable Fixation rapide Propre à l'emploi jusqu'à SIL 2 selon IEC 61508 Accessoires

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

Colmar ville congrès. «la liberté de voir grand»

Colmar ville congrès. «la liberté de voir grand» c g è c f c é v é m v c l l q u C l l q u u m é m a S m a Clma vll cgè «la lbé d v gad» V évèm pfl u lbé l f p V évém u lbé Du u mu au clé ma, Clma Cgè vu accmpag da l gaa d v évém : xp) Cgè (avc u a Séma

Plus en détail

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 071 0 A1 (43) Date de publication: 17.06.09 Bulletin 09/2 (1) Int Cl.: G06Q /00 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 0817092.3 (22) Date de dépôt: 03.12.08 (84)

Plus en détail

jç- L iis :2! 3 i23 Q Autorisation de financement à obtenir et source de financement proposée: çj Ville de FICHE DE PRISE DE DÉCISION

jç- L iis :2! 3 i23 Q Autorisation de financement à obtenir et source de financement proposée: çj Ville de FICHE DE PRISE DE DÉCISION e çj Ville de jç- L iis Direction générale Comité exécutif FICHE DE PRISE DE DÉCISION Fiche de prise de décision: POL-2015-013 Direction Service de police Objet: Adoption du Règlement RV-201 5-XX-XX sur

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

Q. A quels produits s adresse ce document?

Q. A quels produits s adresse ce document? Licences F O R U M A U X Q U E S T I O N S Adobe Q. A quels produits s adresse ce document? Adobe Acrobat Adobe Font Folio Adobe Acrobat Distiller Server Adobe PageMaker Adobe After Effects Adobe Illustrator

Plus en détail

Patentamt JEuropaisches. European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

Patentamt JEuropaisches. European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Patentamt JEuropaisches European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets ^ DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 83402232.9 @ Int. Cl.3: G 06 F 7/52 Date de

Plus en détail

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1 Exemples de problèmes et d applications INF6953 Exemples de problèmes Sommaire Quelques domaines d application Quelques problèmes réels Allocation de fréquences dans les réseaux radio-mobiles Affectation

Plus en détail

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point

Durée de L épreuve : 2 heures. Barème : Exercice n 4 : 1 ) 1 point 2 ) 2 points 3 ) 1 point 03 Mai 2013 Collège Oasis Durée de L épreuve : 2 heures. apple Le sujet comporte 4 pages et est présenté en livret ; apple La calculatrice est autorisée ; apple 4 points sont attribués à la qualité de

Plus en détail

c est quoi - JU 201 4 -

c est quoi - JU 201 4 - P g -J i 2014 - mm -J i 2014 t», M d L «Mi? c t qi mt d évèi! m m U pgt l mi d j à tv i tit t it, d d t IN - JU 201 4 - d vi mbiti ié : tvil cvi l t v g «A ll iv Vz dé d ch tmp ti t, i p t, d Ec Hbit d

Plus en détail

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE Les engagements : CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS Une réponse du banquier dans un délai de 15 jours Une motivation

Plus en détail

DOSSIER N 1 MISE EN PLACE DE TOUS LES FICHIERS NÉCESSAIRES À LA GESTION COMMERCIALE

DOSSIER N 1 MISE EN PLACE DE TOUS LES FICHIERS NÉCESSAIRES À LA GESTION COMMERCIALE C I L G ST I C C I A L CIL GSTI CCIAL DSSI 1 IS PLAC D TUS LS FICHIS ÉCSSAIS À LA GSTI CCIAL. Date des travaux : 5 novembre. Fiches techniques : n 8, 9. La modification de la «date machine» s effectue

Plus en détail

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 LES ECOLES DE COMMERCE Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 Une école de commerce : pour quels métiers? Les diplômés d écoles de commerce sont amenés à occuper des postes et fonctions

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

L exclusion mutuelle distribuée

L exclusion mutuelle distribuée L exclusion mutuelle distribuée L algorithme de L Amport L algorithme est basé sur 2 concepts : L estampillage des messages La distribution d une file d attente sur l ensemble des sites du système distribué

Plus en détail

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01)

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01) (19) TEPZZ 8 8 4_A_T (11) EP 2 838 241 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.02.1 Bulletin 1/08 (1) Int Cl.: H04L 29/06 (06.01) G06F 21/ (13.01) (21) Numéro de dépôt: 141781.4

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

Ordre du jour provisoire pour la COP12

Ordre du jour provisoire pour la COP12 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 13 Ordre du jour provisoire pour la COP12 Contexte L Ordre du jour provisoire

Plus en détail