LE CONJOINT COLLABORATEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CONJOINT COLLABORATEUR"

Transcription

1 LE CONJOINT COLLABORATEUR FICHE SYNTHETIQUE Vous retrouverez au sein de cette fiche synthétique les dispositions régissant le statut de conjoint collaborateur depuis la loi n du 2 août 2005, ses décrets d application et les dernières modifications apportées par la LME du 04 août 2008 entrée en vigueur le 06 août Quelles sont les personnes concernées? Le conjoint marié ou pacsé du Chef d entreprise individuelle commerçant, artisan ou profession libérale Le conjoint marié ou pacsé de l associé unique d EURL dont l effectif ne dépasse pas 20 salariés Le conjoint marié ou pacsé du gérant majoritaire de SARL dont l effectif ne dépasse pas 20 salariés Quelles sont les conditions d accès au statut? Etre marié ou lié par un PACS au Chef d entreprise ou gérant de la Société Participer de façon régulière à l activité professionnelle ; Ne pas percevoir de rémunération dans l entreprise (si le conjoint souhaite être rémunéré directement, il doit opter pour un statut de salarié et non de conjoint collaborateur) ; Ne pas voir la qualité d associé.

2 Quelles sont les avantages du statut de conjoint collaborateur? Le statut de conjoint collaborateur est simple, souple et d un faible coût pour l entreprise pour une protection sociale complète du conjoint. Il n y a pas de formalités administratives contraignantes (pas de contrats de travail, de bulletins de salaires, de notion de congés payés..) ; Le conjoint peut accomplir à la place et au nom du Chef d entreprise tous les actes administratifs relatifs à l exploitation de l entreprise ou la Société. Il est présumé avoir reçu un mandat de son époux axploitant. Le conjoint bénéficie gratuitement des prestations maladie des professions indépendantes en qualité d ayant droit du chef d entreprise et peut percevoir une indemnité forfaitaire de repos maternel et une indemnité de remplacement en cas de maternité (s il ne bénéficie pas par ailleurs d une autre protection maladie obligatoire). Il verse uniquement des cotisations sociales uniquement pour la retraite de base, la retraite complémentaire et l invalidité-décès en contrepartie de droits propres. Pour sa famille, ses droits sont identiques à ceux d un conjoint salarié ou associé. Il peut bénéficier personnellement du droit à la formation professionnelle continue (en contrepartie d une majoration de la CFP du chef d entreprise qui est portée à 0,24%). Le conjoint collaborateur peut adhérer aux contrats d assurance de groupe «Madelin», seul ou avec le chef d entreprise (retraite et prévoyance, maladie, décès, invalidité). Il peut bénéficier également d un Plan d Epargne Entreprise (PEE) dans l entreprise employant au minimum 1 salarié. Les cotisations versées au titre de l assurance vieillesse de base, de la retraite complémentaire et de l invalidité-décès pour le compte du conjoint collaborateur sont entièrement déductibles des bénéfices industriels et commerciaux. Les cotisations et primes versées par le conjoint collaborateur au titre de sa protection facultative sont déductibles dans les mêmes conditions et limites que celles applicables au Chef d entreprise. En cas de cessation d activité d une entreprise artisanale nécessitant une qualification professionnelle, le conjoint collaborateur depuis au moins 3 ans pourra poursuivre l activité à condition de s engager dans une démarche de validation des acquis d expérience.

3 Quelle est la couverture sociale du conjoint collaborateur? MALADIE : pas de cotisations sociales supplémentaires AFFILIATION Affiliation en qualité d ayant droit du chef d entreprise, sauf si le conjoint est déjà affilié au titre d un autre régime (salarié par exemple) MATERNITE : pas de cotisations sociales supplémentaires COUVERTURE La conjointe collaboratrice bénéficie de l allocation de repos maternel et en cas d embauche d un salarié pour son remplacement, une allocation de remplacement peut être versée. Ces deux ressources sont cumulables. Basés sur le SMIC en vigueur au moment de la naissance, les montants sont : Allocation de repos maternel au 1 er janvier 2010 : 2 855,65 euros versés en 2 fois (1/2 à la fin du 7 ème mois de grossesse et 1/2 après l accouchement). En cas d adoption : 1427,82 euros. Indemnité de remplacement pour une naissance simple au 1 er janvier 2010 : 1427,72 euros ( euros pour une naissance multiple). Etat pathologique causé par la grossesse 2141,58 euros. En cas d adoption : 713,86 euros. PATERNITE : pas de cotisations sociales supplémentaires COUVERTURE Les pères conjoints collaborateurs peuvent prétendre à 11 jours de congés indemnisés pour une naissance simple et à 18 jours en cas de naissance multiple. Le montant de l indemnité journalière est calculé sur la base de 1/56 ème d un montant égal à deux SMIC mensuels (soit 50,99 euros/jour au 1 er janvier 2010). VIELLESSE DE BASE RETRAITE COMPLEMENTAIRE- INVALIDITE DECES: choix de l assiette de cotisations AFFILIATION BASE DE CALCUL Obligatoires pour la retraite de base, la complémentaire et l invalidité décès. L assiette de calcul des cotisations sera choisie par le Chef d entreprise et son conjoint. Les modalités d option peuvent être modifiées et peuvent varier en fonction de chaque cas particulier. Il convient dès lors pour opérer ce choix de se rapprocher directement du RSI (voir coordonnées en fin de document).

4 CHOIX Le choix de la base de calcul sera à effectuer entre : COTISATIONS SANS PARTAGE DU REVENU Cotisations forfaitaire : assiette de cotisation du chef d entreprise : 100 % de son assiette de cotisation du conjoint : un tiers du plafond de la Sécurité sociale. Le conjoint cotise sur la base du tiers du plafond de la Sécurité sociale ( pour 2010). Il acquiert des droits personnels qui lui valideront 4 trimestres par an pour sa retraite. Cotisations sur la base d un tiers du revenu du Chef d entreprise : assiette de cotisation du chef d entreprise : 100 % de son assiette de cotisation du conjoint : un tiers du revenu du chef d entreprise. Le conjoint cotise sur la base du tiers du revenu du chef d entreprise, qui continue à cotiser sur la totalité de son revenu. Il acquiert des droits personnels qui viennent s ajouter à ceux du chef d entreprise et valide des trimestres en fonction du revenu cotisé (*). Cotisations sur la base de la moitié du revenu du Chef d entreprise : COTISATIONS AVEC PARTAGE DU REVENUS IMPORTANT! assiette de cotisation du chef d entreprise : 100 % de son assiette de cotisation du conjoint : la moitié du revenu du chef d entreprise. Le conjoint cotise sur la base de la moitié du revenu du chef d entreprise, qui continue à cotiser sur la totalité de son revenu. Il acquiert des droits personnels qui viennent s ajouter à ceux du chef d entreprise et valide des trimestres en fonction du revenu cotisé (*). Il faut l'accord express du chef d'entreprise pour choisir une option avec partage. Ces 2 options peuvent éviter d'augmenter les cotisations sociales de l'entreprise, mais peuvent entraîner une réduction des droits du chef d'entreprise. Ses droits personnels retraite et ceux de son conjoint sont calculés sur la base du revenu partagé cotisé (*).

5 Cotisations sur la base d un tiers du revenu du Chef d entreprise avec partage de ce revenu : assiette de cotisation du chef d entreprise : 2/3 de son assiette de cotisation du conjoint : 1/3 du revenu du chef d entreprise. Le conjoint cotise sur la base du tiers du revenu du chef d'entreprise, qui cotise sur les 2/3 restants (*). Cotisations sur la base de la moitié du revenu du Chef d entreprise avec partage de ce revenu : assiette de cotisation du chef d entreprise : 50% de son assiette de cotisation du conjoint : 50 % du revenu du chef d'entreprise. ATTENTION Le conjoint cotise sur la base de la moitié du revenu du chef d'entreprise, qui cotise sur l'autre moitié (*). (*)La retraite et la validation de trimestres sont calculées en fonction du revenu cotisé : pour pouvoir valider 4 trimestres annuellement, les revenus ne doivent pas être inférieurs à 800 fois le taux horaire du SMIC (7 088 pour 2010). TAUX ET MONTANTS DES COTISATIONS Retraite de base : 16,65% dans la limite du plafond de la sécurité sociale ( euros au 1 er janvier 2010). Retraite complémentaire : 7% dans la limite de 4 fois le plafond de la sécurité sociale ( euros au 1 er janvier 2010). Invalidité décès :1,8%. Soit un taux de cotisations de 25,45% pour le conjoint collaborateur.

6 Quels sont les cas particuliers où il convient de prêter attention? 1 Les conjoints exerçant une activité salariée par ailleurs : Afin d éviter une double affiliation à un régime social les conjoints exerçant par ailleurs une activité professionnelle, soit indépendante, soit salariée sont présumés ne pas exercer d activité régulière dans l entreprise et ne sont pas tenus d être immatriculés en tant que conjoint collaborateur car ils sont déjà couverts par ailleurs. Ils ne sont pas pour autant exclus du dispositif et peuvent faire une déclaration volontaire de conjoint collaborateur. Dans ce cas ils devront cotiser à l assurance vieillesse. 2 Les conjoints bénéficiant de prestations sociales : Le statut de conjoint collaborateur est considéré par les organismes sociaux comme l exercice d une activité. Ne peuvent accéder au statut les conjoints bénéficiaires de la PAJE (prestation accueil jeune enfant), complément libre choix d activité. Les bénéficiaires d allocation chômage doivent déclarer leur nouvelle activité au Pôle Emploi. Dans certain cas, sur décision du Pôle Emploi, le conjoint collaborateur est considéré comme créateur et peut continuer de percevoir les allocations chômage dans la limite de ses droits et ce pendant 15 mois maximum. 3 Les conjoints retraités : Les conjoints retraités qui exercent une activité dans l entreprise doivent choisir un statut. Leurs cotisations au RSI ne seront pas productives de droits. 4 Les conjoints d associé de société : Lorsque le statut de conjoint collaborateur est choisi au sein d une société, les associés devront être informés lors de la plus prochaine Assemblée Générale de la mention du conjoint au Répertoire des Métiers ou au Registre des Sociétés. Par ailleurs, si sur une période de 24 mois consécutifs l effectif dépasse le seuil de 20 salariés, le gérant doit dans les 2 mois demander la radiation de la mention de conjoint collaborateur.

7 Quelle est la procédure pour déclarer un conjoint collaborateur? La déclaration de conjoint collaborateur se fait auprès du CFE de l organisme consulaire compétent (Chambre de Métiers ou Chambre de Commerce selon le secteur d activité de l entreprise), soit : Au moment de l immatriculation de l entreprise ou la société : déclaration sur les formulaires d immatriculation ; Au cours de la vie de l entreprise, lorsque la participation du conjoint intervient postérieurement à la création : déclaration sur les formulaires de modification ou sur papier libre. Il convient de joindre à cette déclaration : Une copie du livret de famille ou certificat de PACS ; Une copie recto-verso de la carte d identité du conjoint ; Une copie du KBis si l exploitation se fait sous forme de société ; Un pouvoir du Chef d entreprise ou du gérant si c est le conjoint lui-même qui fait cette déclaration. Les conseillers de GESTELIA PACA peuvent vous accompagner au moment de la réalisation de cette formalité. Dans tous les cas il vous appartiendra de vous rapprocher du RSI afin de vous assurer de l enregistrement de la déclaration de conjoint collaborateur et de choisir la base de cotisation retenue. Coordonnées sur RSI Côte d Azur : Siège social : 455 Promenade des Anglais Porte de l Arénas-Hall C NICE Cédex 3 Site annexe Var : 82 rue Ampère LA VALETTE DU VAR

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le statut de votre conjoint Édition 2011 3 Sommaire Un statut obligatoire Si votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale. 03 Un statut obligatoire 04

Plus en détail

Le statut de conjoint collaborateur

Le statut de conjoint collaborateur Le statut de conjoint collaborateur Publié le 29 mars 2015 - Dernière mise à jour le 31 mars 2017 Champ d application FICHE PRATIQUE Peuvent bénéficier du statut de conjoint collaborateur, le conjoint

Plus en détail

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU

[ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU [ Travailleur indépendant ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À JOUR AU 1 er janvier 2009 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

CONJOINT(E) DU CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE : CHOISISSEZ VOTRE STATUT

CONJOINT(E) DU CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE : CHOISISSEZ VOTRE STATUT CONJOINT(E) DU CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE : CHOISISSEZ VOTRE STATUT Femmes ou hommes, conjoints du chef d entreprise (personnes mariées, liées par un Pacs ou concubins), vous êtes nombreux à vous investir

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Le cumul avec l Accre La protection sociale La sortie du dispositif

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Le RSI Régime Social des Indépendants

Le RSI Régime Social des Indépendants Le RSI Régime Social des Indépendants Les artisans, commerçants et industriels, ainsi que les professions libérales, relèvent du régime social des Travailleurs Non Salariés «TNS». Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

RSI de Basse-Normandie

RSI de Basse-Normandie RSI de Basse-Normandie Objectif entreprise Caen : 1 rue Ferdinand Buisson St Contest Tél : 36 48 pour les prestations 36 98 pour les cotisations Site internet : www.rsi.fr 1 Régime Social des Indépendants

Plus en détail

Le RSI Régime Social des Indépendants

Le RSI Régime Social des Indépendants Le RSI Régime Social des Indépendants Les artisans, commerçants et industriels, ainsi que les professions libérales, relèvent du régime social des Travailleurs Non Salariés «TNS». Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

LE RÉGIME MICRO-ENTREPRENEUR AU SOMMAIRE

LE RÉGIME MICRO-ENTREPRENEUR AU SOMMAIRE SALON DES ENTREPRENEURS RHONE 15/16 juin 2016 LE RÉGIME MICRO-ENTREPRENEUR AU SOMMAIRE Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres

Plus en détail

Dispositif Micro-entrepreneur :

Dispositif Micro-entrepreneur : Dispositif Micro-entrepreneur : Comment ça marche? Salon solutions pour mon entreprise 4 au 6 octobre 2016 Le régime Micro-entrepreneur Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations,

Plus en détail

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés La loi Madelin permet la déduction fiscale, sous certaines conditions, des cotisations versées par le travailleur non salarié pour se constituer

Plus en détail

Protection sociale des travailleurs indépendants

Protection sociale des travailleurs indépendants www.info-entrepriseslr.fr / Protection sociale des travailleurs indépendants Source : Agence France Entrepreneur Date de mise à jour : 02/02/2016 Les commerçants, artisans et professionnels libéraux bénéficient

Plus en détail

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant La Protection Sociale du Travailleur Indépendant Artisan Commerçant Industriel 2017 1 A proposdu RSI Le Régime Social des Indépendants est une caisse de Sécurité Sociale, administrée par des représentants

Plus en détail

Statut social du dirigeant d entreprise

Statut social du dirigeant d entreprise Statut social du dirigeant d entreprise Vous envisagez de créer une entreprise, et vous vous interrogez sur le statut social du dirigeant. A travers ce guide, vous pourrez aborder cette question importante,

Plus en détail

Le régime microentrepreneur. mode d emploi

Le régime microentrepreneur. mode d emploi LES ATELIERS THÉMATIQUES Jeudi 30 Novembre 2017 Le régime microentrepreneur : mode d emploi organisé par 1 LES ATELIERS THÉMATIQUES Guillaume PINEAU Nathalie JABOUILLE organisé par 2 Partie 1 : ETAT DES

Plus en détail

N 2017 / /03/2017

N 2017 / /03/2017 N 2017 / 003 17/03/2017 Origine : Direction de la Production et du Service aux Assurés Contact : Département du Pilotage de la Production Pôle retraite A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil et modes de garde des jeunes enfants N oubliez pas Pour estimer vos droits à la prestation d accueil du jeune enfant, rendez-vous sur caf.fr > rubrique «Les services en ligne» > Estimer vos droits

Plus en détail

LES ESSENTIELS DE L UPA. Le conjoint dans l entreprise CHOISIR UN STATUT POUR OBTENIR DES DROITS

LES ESSENTIELS DE L UPA. Le conjoint dans l entreprise CHOISIR UN STATUT POUR OBTENIR DES DROITS LES ESSENTIELS DE L UPA Le conjoint dans l entreprise CHOISIR UN STATUT POUR OBTENIR DES DROITS UNE LOI PROTECTRICE Depuis le 1er juillet 2007, les conjoints de chef d entreprise qui travaillent pour l

Plus en détail

Artisans, commerçants. Vos cotisations et contributions sociales personnelles

Artisans, commerçants. Vos cotisations et contributions sociales personnelles Artisans, commerçants Vos cotisations et contributions sociales personnelles Édition 2009 Qui est concerné? Le Régime Social des Indépendants est un régime obligatoire de Sécurité sociale qui gère l assurance

Plus en détail

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE)

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) La prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) comprend : Une prime à la naissance ou à l adoption ; Une allocation de base ; Un complément de libre choix du

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant N oubliez pas Pour estimer vos droits à la prestation d accueil du jeune enfant, rendez-vous sur caf.fr Les services en ligne La prestation d accueil du jeune enfant (Paje). L aide

Plus en détail

L allocation journalière de présence parentale

L allocation journalière de présence parentale Fiche technique n 65 L allocation journalière de présence parentale Articles L. 544-1 à L.544-8 du Code de la sécurité sociale Articles R. 544-1 à R.544-3 du Code de la sécurité sociale Décret n 2006-659

Plus en détail

Prestations. sociales. N.laplace assistante sociale

Prestations. sociales. N.laplace assistante sociale Prestations. sociales N.laplace assistante sociale DEFINITION Elles désignent toutes les prestations en espèces (revenu de remplacement ex: indemnités journalières) ou en nature (remboursement des dépenses

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en banques et finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU et de l EARL Compléments

Plus en détail

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE)

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) Mise à jour au 01/01/2011 La prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) comprend : Une prime à la naissance ou à l adoption ; Une allocation de base ; Un complément

Plus en détail

N 2015 / /12/2015

N 2015 / /12/2015 N 2015 / 015 21/12/2015 Origine : Direction du Recouvrement Direction de la Production et du Service à l Assuré Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire A : Mmes

Plus en détail

J adopte un enfant. N oubliez pas. Plus d informations. Accueil et modes de garde des jeunes enfants

J adopte un enfant. N oubliez pas. Plus d informations. Accueil et modes de garde des jeunes enfants Accueil et modes de garde des jeunes enfants N oubliez pas Montants en vigueur au 1 er avril 2016 au 31 mars 2017 Pour estimer vos droits à la prestation d accueil du jeune enfant, rendez-vous sur caf.fr

Plus en détail

Spécial prestations familiales

Spécial prestations familiales Spécial prestations familiales Les prestations familiales des enseignants exerçant en métropole sont, depuis juillet 2005 directement allouées par les Caisses d Allocations Familiales. Le présent document

Plus en détail

Spécial prestations familiales

Spécial prestations familiales Spécial prestations familiales Les prestations familiales des enseignants exerçant en métropole sont, depuis juillet 2005 directement allouées par les Caisses d Allocations Familiales. Le présent document

Plus en détail

Age de départ à la retraite

Age de départ à la retraite Réforme des retraites : ce qu il faut savoir Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 20/02/2014 Dernière mise à jour de la fiche : 20/02/2014 Loi n

Plus en détail

Le plafond de ressources ci-dessous est commun à la prime de naissance, à la prime d adoption et à l allocation de base de la PAJE

Le plafond de ressources ci-dessous est commun à la prime de naissance, à la prime d adoption et à l allocation de base de la PAJE Spécial prestations familiales Les prestations familiales des enseignants exerçant en métropole sont, depuis juillet 2005 directement allouées par les Caisses d Allocations Familiales. Le présent document

Plus en détail

Cotisations. Mémento des conjoints collaborateurs

Cotisations. Mémento des conjoints collaborateurs Mémento des conjoints s Choix des cotisations p. 2 Modalités de calcul des cotisations p. 3 Modalités de demande de l option choisie p. 4 Prévoyance p. 8 2015 Cotisations Caisse Autonome de Retraite des

Plus en détail

J adopte un enfant. Accueil et modes de garde. N oubliez. Plus d informations sur vos prestations. Connaissez-vous la Caf?

J adopte un enfant. Accueil et modes de garde. N oubliez. Plus d informations sur vos prestations. Connaissez-vous la Caf? Accueil et modes de garde N oubliez L aide que vous pasrecevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement Pour estimer vos de

Plus en détail

Dispositif Micro-entrepreneur :

Dispositif Micro-entrepreneur : Dispositif Micro-entrepreneur : Comment ça marche? Salon solutions pour mon entreprise 25 26 septembre 2017 LE RSI SE TRANSFORME Suite aux déclarations du Premier Ministre du 5 septembre 2017, le RSI va

Plus en détail

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ( PAJE )

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ( PAJE ) PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ( PAJE ) Mis à jour au 01/01/2008 La PAJE comprend : Une prime à la naissance ou à l adoption ; Une allocation de base ; Un complément de libre choix du mode de garde

Plus en détail

Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil. Jeudi 12 février 2015

Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil. Jeudi 12 février 2015 Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil Jeudi 12 février 2015 Périmètre de la ZFU Territoire Entrepreneurs LE REGIME D EXONERATIONS ZFU AVANT LE 1 ER JANVIER 2015 Rappel

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil et modes de garde des jeunes enfants N oubliez pas Pour estimer vos droits à la prestation d accueil du jeune enfant, rendez-vous sur caf.fr > rubrique Services en ligne > Faire une simulation

Plus en détail

POUR LES PRINCIPALES REMUNERATIONS, INDEMNITES ET ALLOCATIONS, CE QUI EST A DECLARER, CE QUI N EST PAS A DECLARER

POUR LES PRINCIPALES REMUNERATIONS, INDEMNITES ET ALLOCATIONS, CE QUI EST A DECLARER, CE QUI N EST PAS A DECLARER Salaires des apprentis munis d un contrat Sommes perçues dans le cadre des aides à l emploi et de la formation professionnelle Sommes perçues par des étudiants Ce qu il faut déclarer POUR LES PRINCIPALES

Plus en détail

Soumise à condition de ressources (*), elle est versée le mois suivant l'adoption de l'enfant. Le montant de la prime d'adoption est de 1846,15.

Soumise à condition de ressources (*), elle est versée le mois suivant l'adoption de l'enfant. Le montant de la prime d'adoption est de 1846,15. Mon argent PAJE 2017 La PAJE signifie Prestation d Accueil du Jeune Enfant et est l ensemble des prestations liées à la petite enfance : * La prime de naissance * La prime d'adoption * L'allocation de

Plus en détail

Mémento. modalités de calcul des cotisations p.3. PRESTATIONS DU RÉGIME INVALIDITÉ-DÉCÈS p.8. Choix des cotisations p.2

Mémento. modalités de calcul des cotisations p.3. PRESTATIONS DU RÉGIME INVALIDITÉ-DÉCÈS p.8. Choix des cotisations p.2 Mémento des conjoints s Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes 50 avenue Hoche 75381 PARIS Cedex 08 Tél : 01 40 55 42 42 www.carcdsf.fr Cotisations 2017 Choix des cotisations

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations Les déclaration et

Plus en détail

Affiliation de la sage femme

Affiliation de la sage femme 2014 Affiliation de la sage femme EFFET DE L AFFILIATION Premier jour du trimestre civil qui suit le début d activité dans : le régime de base des libéraux, le régime complémentaire, le régime invalidité

Plus en détail

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant La Protection Sociale du Travailleur Indépendant Artisan Commerçant Industriel 2016 1 A proposdu RSI Le Régime Social des Indépendants est une caisse de Sécurité Sociale, administrée par des représentants

Plus en détail

Affiliation au régime d assurance chômage

Affiliation au régime d assurance chômage Affiliation au régime d assurance chômage Février 2017 Fiche thématique Tout employeur du secteur privé est tenu d assurer, contre le risque de privation d emploi, les personnes dont l engagement résulte

Plus en détail

Affiliation du chirurgien dentiste

Affiliation du chirurgien dentiste 2014 Affiliation du chirurgien dentiste EFFET DE L AFFILIATION Premier jour du trimestre civil qui suit le début d activité dans : le régime de base des libéraux, le régime complémentaire, le régime invalidité

Plus en détail

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise

La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise La protection sociale du créateur ou repreneur d entreprise AOUT 2014 Artisan Commerçant Industriel 1 Au programme Enregistrer votre entreprise Votre protection sociale obligatoire Les prestations Les

Plus en détail

CE QU IL FAUT DÉCLARER

CE QU IL FAUT DÉCLARER CE QU IL FAUT DÉCLARER POUR LES PRINCIPALES REMUNERATIONS, INDEMNITES ET ALLOCATIONS, CE QUI EST A DECLARER, CE QUI N EST PAS A DECLARER Salaires des apprentis munis d un contrat Sommes perçues dans le

Plus en détail

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations 2012 Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations en première et deuxième année d activité Lorsque vous débutez votre

Plus en détail

Cotisations. Mémento des conjoints collaborateurs. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes

Cotisations. Mémento des conjoints collaborateurs. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Mémento des conjoints s Cotisations 2014 choix des cotisations p. 2 modalités de calcul des cotisations p. 3 modalités de demande de l option choisie p. 4 la prévoyance p. 8 Caisse Autonome de Retraite

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information REBAIS Mardi 23 septembre 2014 Préparer sa retraite Démarches et contacts Avant votre départ à la retraite, il est indispensable d effectuer avec vos caisses une reconstitution de

Plus en détail

AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES)

AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES) AIDES A LA CREATION D ENTREPRISE REGIME FISCAL ET SOCIAL FORMALITES (SYNTHESES) I/ AIDES DE DEMARRAGE L ASSEDIC peut vous verser une aide dès que vous démarrez votre entreprise. Cette aide correspond à

Plus en détail

Annexe I : Modèles de bulletins de paie

Annexe I : Modèles de bulletins de paie Annexe I : Modèles de bulletins de paie A3 1 - Bulletin de paie simplifié n 3-1... A3.102 - Horaire collectif de travail de 35 heures - Paiement sous forme monétaire des heures supplémentaires accomplies

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1637 du 26 décembre 2014 relatif au calcul des cotisations et contributions sociales des travailleurs

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION 1 CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2017 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Les conditions de versement 4 La durée de versement

Plus en détail

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h

«La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h «La protection sociale du dirigeant» 18 Novembre 2015 / 9h-10h RV CREATION REPRISE D ENTREPRISES DANS LA LOIRE Roanne 18 Novembre 2015 2 30/11/2015 La Protection Sociale du Travailleur Indépendant 3 30/11/2015

Plus en détail

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance

MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance MICRO- ENTREPRENEUR retraite prévoyance Votre retraite et votre prévoyance Édition 2017 Vous exercez une profession libérale relevant du régime de la micro-entreprise, la Cipav est votre caisse de retraite

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 22/03/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-059 OBJET : Volontariat associatif Cette lettre circulaire présente les règles applicables

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 10 SOCIAL N 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 27 janvier 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES I ORDONNANCE DE SIMPLIFICATION DES FORMALITES A LA CHARGE DES TRES PETITES ENTREPRISES

Plus en détail

Les Principaux TYPES DE CONGES. Congé de Maladie Ordinaire

Les Principaux TYPES DE CONGES. Congé de Maladie Ordinaire Les Principaux TYPES DE CONGES Congé de Maladie Ordinaire TITULAIRES ET STAGIAIRES Loi N 84-16 du 11 janvier 1984, Art. 34-2, 1er alinéa Décret N 86-442 du 14 mars 1986, Art. 24 et 27 Définition Arrêt

Plus en détail

L'ensemble du dispositif est exposé dans la circulaire DSS/2A/638/2001 du 24 décembre 2001.

L'ensemble du dispositif est exposé dans la circulaire DSS/2A/638/2001 du 24 décembre 2001. CIRCULAIRE : 3/2002 Date : 08/01/2002 Objet : Le congé de paternité Affaire suivie par Bruno NOURY- 01.42.79.32.63-01.42.79.34.08 Affaire suivie par Véronique BATOUL-DIOP - 01.42.79.35.84-01.42.79.34.08

Plus en détail

Le régime. micro-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2017

Le régime. micro-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2017 Le point sur ( ) Le régime micro-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2017 activité déclarée sous le régime micro-entrepreneur L peut être exercée à titre principal, ou à titre complémentaire. Ce régime

Plus en détail

ARRÊT DE TRAVAIL, DÉCÈS MODUVÉO PRO DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS

ARRÊT DE TRAVAIL, DÉCÈS MODUVÉO PRO DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Lorsqu une maladie ou un accident survient, tout ce que vous avez construit peut être mis en péril. Moduvéo pro vous

Plus en détail

LA CNSS AU SERVICE DES ASSURES SOCIAUX

LA CNSS AU SERVICE DES ASSURES SOCIAUX ان ا ا ا LA CNSS AU SERVICE DES ASSURES SOCIAUX PRESENTATION GENERALE Le régime mauritanien de sécurité sociale tel qu institué par la loi n 67 039 du 03 Février 1967, est administré par un Conseil d Administration

Plus en détail

La prévoyance des travailleurs non salariés : incapacité, invalidité, décès

La prévoyance des travailleurs non salariés : incapacité, invalidité, décès incapacités, décès 1/5 La prévoyance des travailleurs non salariés : incapacité, invalidité, décès C EST QUOI? Comme pour la maladie ou la vieillesse, le régime de prévoyance des travailleurs non salariés

Plus en détail

NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures spécifiques à la protection sociale des indépendants

NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures spécifiques à la protection sociale des indépendants NOUVELLES MESURES CONCERNANT LES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS (FEVRIER 2017) Mesures concernant les catégories professionnelles Activité Artisan Stage obligatoire La qualification de l activité artisanale

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Evelyne PHILIPPE Animatrice de réseaux à la RAM région Rhône Alpes La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des

Plus en détail

Chapitre 7 : Le statut social du dirigeant

Chapitre 7 : Le statut social du dirigeant Chapitre 7 : Le statut social du dirigeant En fonction de la forme juridique retenue et, le cas échéant, de son pourcentage de détention dans le capital de la société est suivants : le régime des travailleurs

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir sur le régime du Micro-Entrepreneur

Tout ce que vous devez savoir sur le régime du Micro-Entrepreneur Mise à jour : janvier 2017 MICRO-ENTREPRENEUR option micro-social simplifié Tout ce que vous devez savoir sur le régime du Micro-Entrepreneur LE REGIME DU MICRO-ENTREPRENEUR (option micro-social simplifié)

Plus en détail

ANIMATION Avec la CFDT, l Animation pour tous!

ANIMATION Avec la CFDT, l Animation pour tous! ANIMATION Avec la CFDT, l Animation pour tous! SOMMAIRE Le salaire P.3 La fiche de paie P.4 Le temps de travail P.7 Les congés P.9 Que faire en cas de maladie, d accident? P.10 2 Le salaire La F3C CFDT

Plus en détail

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2010

ACCORD DU 26 FÉVRIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3138 Convention collective nationale IDCC : 184. IMPRIMERIES DE LABEUR ET INDUSTRIES GRAPHIQUES ACCORD

Plus en détail

AVENANT N 51 DU 6 NOVEMBRE 2013

AVENANT N 51 DU 6 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8262. EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Côte-d Or, Nièvre, Yonne) (21 novembre

Plus en détail

Payes et charges sociales Renseignements : N S7-102 du 28/01/ Flash Info n 2

Payes et charges sociales Renseignements : N S7-102 du 28/01/ Flash Info n 2 Payes et charges sociales Renseignements : 01 40 55 13 91 N S7-102 du 28/01/2015 - Flash Info n 2 TAUX DES CHARGES SOCIALES SUR SALAIRES ANNEE 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation

Plus en détail

Circulaire Cnav 2012/59 du 31/08/2012 file:///users/vguitton/desktop/circulaire n

Circulaire Cnav 2012/59 du 31/08/2012 file:///users/vguitton/desktop/circulaire n Circulaire n 2012-59 du 31 août 2012 Caisse nationale d'assurance vieillesse Direction juridique et réglementation nationale Département réglementation nationale Destinataires Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit- on appliquer un taux de

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION (1 re édition en préparation)

Plus en détail

Sommaire. Introduction...13

Sommaire. Introduction...13 Sommaire Introduction...13 Chapitre 1 - Les différents congés parentaux...15 Introduction...15 Les événements familiaux et les absences pour enfants malades...16 Existe-t-il des congés liés à l arrivée

Plus en détail

TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1

TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1 TESA Notice additive Travailleurs occasionnels sous contrat vendanges 1 EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS

Plus en détail

PPE MANDATAIRES SOCIAUX : du nouveau pour couvrir les assimilés salariés!

PPE MANDATAIRES SOCIAUX : du nouveau pour couvrir les assimilés salariés! Au regard de la particularité du statut obligatoire des mandataires sociaux non TNS (président de SA*, SAS* et SASU*, gérants minoritaires ou égalitaires ), Il est difficile pour ces assimilés salariés

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire

NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU REGIME SUPPLEMENTAIRE DE RETRAITE COLLECTIVE (RSRC) De l Institution de Prévoyance Banque Populaire Entrée en vigueur le 1 er juillet 2014 Addendum à effet du 1 er janvier

Plus en détail

personnes ayant la charge d un enfant ou d un adulte handicapé?

personnes ayant la charge d un enfant ou d un adulte handicapé? L affiliation à l assurance vieillesse du parent au foyer (A.V.P. F.) Synthèse Afin de générer des droits pour leur future retraite, les organismes débiteurs des prestations familiales (CAF, MSA, ) cotisent

Plus en détail

MICRO-ENTREPRENEUR. Avertissement : cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique personnalisée.

MICRO-ENTREPRENEUR. Avertissement : cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique personnalisée. 1 / 7 MICRO-ENTREPRENEUR 23.01.17 La loi du 18 juin 2014, relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises a modifié le statut de l'auto-entrepreneur en créant de nouvelles obligations.

Plus en détail

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES 1. Employeurs visés Peuvent bénéficier de l allègement de charges sociales, dite «réduction Fillon», tous les employeurs à l exception des

Plus en détail

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS)

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) PRESTATIONS FAMILIALES Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) Montant du complément à taux plein : 388,19 /mois / Taux majoré : 572,81 /mois Montant du complément

Plus en détail

ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION

ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION ALLOCATION DIFFERENTIELLE MUNICIPALE D AIDE A L EMPLOI D UN-E ASSISTANT-E MATERNEL-LE REGLEMENT D ATTRIBUTION (annexé à la délibération du conseil municipal du 24 septembre 2015) I. Principes L allocation

Plus en détail

GUIDE sur les droits des collaborateurs de la BPBFC

GUIDE sur les droits des collaborateurs de la BPBFC Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté GUIDE sur les droits des collaborateurs de la BPBFC MATERNITE ADOPTION PATERNITE CONGE PARENTAL SOMMAIRE Les autorisations d absences liées à la grossesse Le congé

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS :

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : TRAVAILLEURS INDEPENDANTS : QUESTIONS REPONSES SUR VOTRE PROTECTION SOCIALE Salon solutions pour mon entreprise 4 au 6 octobre 2016 SOMMAIRE 1 Statuts 2 Affiliation 3 Cotisations (taux/base de calcul/paiement)

Plus en détail

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) A1 - Prime à la naissance ou à l adoption

PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) A1 - Prime à la naissance ou à l adoption PRESTATION D'ACCUEIL DU JEUNE ENFANT (PAJE) La prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) comprend : mise à jour au 01/04/2014 (taux valables du 1 er avril 2014 au 31 mars 2015). Une prime à la naissance

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017 NOTE D INFORMATION Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans et commerçants reçoivent dès la réalisation de la déclaration sociale des indépendants (DSI), l

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2017 NOTE D INFORMATION Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans et commerçants reçoivent dès la réalisation de la déclaration sociale des indépendants (DSI), l

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE AVENANT N 10 DU 17 DÉCEMBRE 2014 A L AVENANT N 4 DU 20 JANVIER 1999

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE AVENANT N 10 DU 17 DÉCEMBRE 2014 A L AVENANT N 4 DU 20 JANVIER 1999 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIÉS DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS- VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 10 DU 17 DÉCEMBRE 2014 A L AVENANT N 4

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT 7 décembre 2006 N 1 ACTUALITES SOCIALES LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 a été voté par le Parlement le 30

Plus en détail

Prise en compte des différentes formes d emploi et des aléas de carrière pour la constitution des droits à la retraite

Prise en compte des différentes formes d emploi et des aléas de carrière pour la constitution des droits à la retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 01 mars 2017 à 9 h 30 «Évolutions des formes d emploi et droits à retraite» Document n 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Prise en compte

Plus en détail