LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans"

Transcription

1 FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

2 TABLE DES MATIÈRES DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF

3 FAIREBOUGERLES9-13.org 3 Il est essentiel de bien connaître les clientèles visées par la campagne afin de s assurer d une communication directe et efficace. En plus de l information fournie par les nombreux documents de la campagne américaine VERB, une recension d enquêtes québécoises et canadiennes a permis de rassembler les principales caractéristiques des préadolescents et des préadolescentes du Québec, ainsi que de leurs parents. Données socio- démographiques préados et parents. 20 % ont un revenu familial inférieur à $ par année. 4 familles québécoises sur 10 ne comptent qu un seul enfant % vivent dans des maisons unifamiliales, 16 % dans des duplex, triplex et quadruplex.

4 FAIREBOUGERLES9-13.org 4 Habitudes médiatiques et de consommation3 Les préados utilisent Internet en moyenne une heure par jour (ce qui correspond au temps que nous souhaiterions qu ils passent à être actifs, l idée n étant pas qu ils éliminent leur temps sur Internet) : - la recommandation canadienne limite à deux heures par jour le temps de loisir passé devant l écran; - seulement 32,9 % des jeunes québécois et québécoises respectent cette recommandation; - les garçons sont plus nombreux que les filles à passer plus de deux heures par jour devant l écran (75 % comparativement à 59,4 %). Plus de 80 % sont sur Facebook et vont sur YouTube. 64 % s adonnent à des jeux sur Internet (les garçons davantage que les filles). 70 % vont régulièrement manger à des restos de type restauration rapide et 65 % à des restos de type familial. 59 % vont assez régulièrement au cinéma.

5 FAIREBOUGERLES9-13.org 5 En matière de mode de vie physiquement actif 4-5 NIVEAUX D ACTIVITÉ PHYSIQUE Seulement une fille sur trois et un garçon sur deux, âgés entre 10 et 13 ans, pratiquent 60 minutes et plus d activité physique quotidienne. Quel que soit le sexe des jeunes, nous observons une baisse importante du niveau d activité physique vers 13 ou 14 ans. En moyenne, les enfants de 9 à 13 ans du Québec ont fait un nombre de pas quotidiens semblable chaque année de à En , les enfants ont fait en moyenne environ pas chaque jour (les garçons davantage que les filles), alors que la valeur recommandée est de pas. Le revenu familial est généralement associé positivement avec la participation des jeunes à des activités physiques et sportives, mais il semble que les jeunes de familles moins aisées puissent compenser leur plus faible participation à des activités organisées par des activités libres 6. Seulement un enfant sur cinq utilise les modes de transport actif, comme le vélo et la marche, entre l école et la maison. Un autre groupe de 28 % utilise une combinaison de modes de transport actif et inactif. MOTIVATIONS À ÊTRE ACTIFS ET ACTIVES Le plaisir est l élément le plus souvent évoqué dans l appréciation de la pratique d activité physique. Les filles évoquent en majorité l apparence physique comme élément de motivation à être actives, alors que les garçons préfèrent passer du temps avec leurs amis. Le facteur le plus important qui influence leur activité physique correspond à l école fréquentée, et ce, à quasi-égalité avec les parents (35,3 % vs 34,8 %) 10. Durant l adolescence, les jeunes cherchent à s identifier à un adulte (héros ou modèle). La première démarche de recherche d un modèle s effectue à partir des images publiques des réseaux sociaux. Ils ou elles choisissent généralement leurs modèles ou idoles parmi les personnalités des domaines de la musique, de la télévision et du cinéma 11. Les modèles positifs encouragent les jeunes à donner le meilleur d eux-mêmes. Certains jeunes disent qu un modèle fort et positif leur donne plus de confiance pour atteindre leurs buts et essayer de nouvelles choses. Ces modèles incluent, outre les vedettes artistiques ou sportives, les parents, les enseignants et enseignantes, les entraîneurs et entraîneures, voire même une personne qui participe à des activités similaires ou qui partage les mêmes expériences (exemple : une coéquipière). 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % Proportion de jeunes qui pratiquent 60 minutes et plus d activité physique modérée à intense quotidiennement du lundi au dimanche Garçons Filles Âge Ce que les jeunes aiment lorqu ils font de l activité physique Avoir du plaisir Avoir un corps en santé Se mettre en forme Être actif Socialiser avec des amis Rien du tout Apprendre différents sports La variété d activités Le sentiment de liberté Entre 30 et 60 minutes Moins de 30 minutes Proportion de jeunes (%)

6 FAIREBOUGERLES9-13.org 6 FREINS À LA PRATIQUE 15 Chez les jeunes moins actifs de ans (moins de 60 minutes), le temps (62,6 % des filles et 52,6 % des garçons), les études, le transport et le coût (facteur plus important chez les filles) sont les principaux obstacles à l activité physique. Obstacles à être actifs chez les jeunes de ans qui font moins de 60 minutes d activité physique Le temps Mes études Le transport Le coût L horaire de mes parents Mes aptitudes physiques Les corvées à la maison Mon état de santé Filles Garçons Proportion de jeunes (%) ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES POPULAIRES Le sport le plus populaire chez les jeunes en 2010 est le soccer; 25 % s y adonnent. Les sports aquatiques (p. ex. : natation) et le hockey ou la ringuette ont également la cote. Les activités physiques et sportives émergentes sont le plein air, le cheerleading, le ultimate frisbee, la danse et la Zumba. Une majorité de jeunes aime autant les activités intenses que calmes (61 %) et les activités structurées que libres (54 %). Une faible proportion (15 %) préfère les activités calmes. Types d activités préférées chez les jeunes en général : collectives (55 %) et individuelles (15 %). Les garçons apprécient en plus grande proportion que les filles les activités de nature compétitive (53 % vs 36 %). Une plus grande proportion de filles n a pas de préférence entre les activités extérieures ou intérieures, tandis que les garçons semblent préférer davantage les activités extérieures. LOISIRS SÉDENTAIRES 14 Le loisir sédentaire le plus populaire chez les jeunes est de regarder la télévision, alors que selon le sexe, les filles s adonnent davantage que les garçons à la lecture, à l envoi de messages textes ou de courriels, pendant que ces derniers jouent davantage à des jeux vidéo. 43 % des filles identifient leurs aptitudes physiques comme un obstacle à la pratique comparativement à 30 % des garçons (même très jeunes et à capacités égales, les filles se perçoivent comme étant moins habiles dans les activités physiques et sportives que les garçons). En général, les garçons ont une meilleure perception de leurs aptitudes physiques, mais il demeure que c est un obstacle important chez les moins actifs (évoqué par près d un garçon sur deux). L importance des aptitudes physiques pour la pratique croît avec l âge tandis que la dépendance aux parents (transport et horaire de travail) décroît avec l âge (sauf chez les plus actifs, chez qui le transport semble important). SELON L AVIS DU COMITÉ SCIENTIFIQUE DE KINO-QUÉBEC, L ACTIVITÉ PHYSIQUE, LE SPORT ET LES JEUNES SAVOIR ET AGIR 16 : Le plus haut taux d abandon sportif est observé vers l âge de ans. Si certaines et certains ne font que changer de sport, d autres cessent complètement. La perte de plaisir et d intérêt ainsi qu une attirance pour d autres activités favorisent l abandon. Derrière ces facteurs se cache souvent le sentiment de ne pas avoir les habiletés requises : l adolescente ou l adolescent n arrive plus à progresser, ne performe pas assez, ne se sent pas suffisamment importante ou important, trouve le niveau de difficulté trop élevé, éprouve un sentiment d échec, n aime pas la compétition, résiste mal à la pression. Les filles accordent généralement plus d importance à ces facteurs que les garçons. Les principaux facteurs environnementaux de l abandon de la pratique sportive sont les suivants : - l ambiance du club ou de l équipe; - la valeur de l activité perçue par les pairs ou la famille; - l attitude du personnel d entraînement et la relation avec ce dernier; - la relation avec les coéquipiers et coéquipières; - l engagement et l attitude des parents; - le temps de jeu accordé dans les sports collectifs.

7 Références FAIREBOUGERLES9-13.org 7 1. Impact Recherche (2011). 2. asp?no_contenu= Impact Recherche (2011). 4. Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie. 5. Données préliminaires de l enquête menée par Québec en Forme en Extrait de l avis du Comité scientifique de Kino-Québec, L activité physique, le sport et les jeunes Savoir et agir. 7. Données préliminaires de l enquête menée par Québec en Forme en VERB. 9. TRUDEAU, François (2008). «Le programme Vas-y, fais-le pour toi! : les impacts chez de jeunes Québécois de la Mauricie et leurs parents». 10. TRUDEAU, François (2008). «Le programme Vas-y, fais-le pour toi! : les impacts chez de jeunes Québécois de la Mauricie et leurs parents». 11. RICHER, Yannick, sous la direction de Lise Renaud, «Perception de la campagne Vers un Québec en santé par des jeunes Québécois de 12 à 14 ans» Données préliminaires de l enquête menée par Québec en Forme en Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie. 14. Données préliminaires de l enquête menée par Québec en Forme en Données préliminaires de l enquête menée par Québec en Forme en Extrait de l avis du Comité scientifique de Kino-Québec, L activité physique, le sport et les jeunes Savoir et agir. PUBLICATION JUIN 2012 fairebougerles9-13.org

8 FAIREBOUGERLES9-13.org 8

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois

Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois Projet #1 (JDQ): Habitudes d activités physiques et comportements alimentaires d adolescents québécois Rapport de suivi UQTR/Sports Québec 18 mars 2014 Marie-Claude Rivard et Jean Lemoyne, professeurs

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada VOLUME 5 NUMÉRO 12 2008 BULLETIN * LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE AGE: PAYS: Veuillez lire les informations ci- dessous avant de répondre

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 215 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF JUIN 215 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DES ÉCOLES PRIMAIRES DE

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale MES PREMIERS JEUX Programme coordonné par L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale PRÉSENTATION DU PROGRAMME L ULS de la Capitale-Nationale (ULSCN) offre le programme Mes premiers Jeux s

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active

ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active Il importe d analyser vos niveaux, types et contextes d activité physique quotidienne et les obstacles qui vous empêchent d être physiquement

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE

RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE RAPPORT DE RECHERCHE ACTION DANS LE CADRE DE VOLTAGE Luc Marsolais, conseiller en promotion de la santé, janvier 200 LES JEUNES DU 2 ième CYCLE DU COLLÈGE DE L ASSOMPTION NE SONT PAS SUFFISAMMENT ACTIFS

Plus en détail

Typologie sur les comportements multimédia

Typologie sur les comportements multimédia ou s 1 Typologie sur les comportements multimédia Cette présentation est extraite du rapport Ado techno sapiens 2008 et vous présente les 5 groupes constitutifs de la typologie. Méthodologie de la typologie

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Le Bien-être et les jeunes professionnels

Le Bien-être et les jeunes professionnels Le Bien-être et les jeunes professionnels Contexte La conférence sur le thème le bien être et les jeunes professionnels s inscrit dans le cadre du forum de l entreprise édition 2014 sous le thème générique

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Qui sont les joueurs de jeu vidéo en France? (version août 2013)

Qui sont les joueurs de jeu vidéo en France? (version août 2013) Qui sont les joueurs de jeu vidéo en France? (version août 2013) Samuel Coavoux, Centre Max Weber, ENS de Lyon Samuel Rufat, Université de Cergy-Pontoise Vincent Berry, Laboratoire EXPERICE, Université

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN Si 59% des Français ont conservé le même budget sport que l an dernier, 19% l ont diminué et 10% l ont augmenté [1] Une relation durable : 59% des Français

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Loisirs des baby-boomers québécois : à la maison d abord. Source : Réseau de veille en tourisme

Loisirs des baby-boomers québécois : à la maison d abord. Source : Réseau de veille en tourisme Loisirs des baby-boomers québécois : à la maison d abord Source : Réseau de veille en tourisme Les baby-boomers constituent le groupe dominant de la population québécoise. Cette génération est plus que

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Introduction Résultat des analyses Conclusion et question Les objectifs du Tournoi des Sélections sont : Offrir aux meilleurs joueurs de toutes

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

Participation au sport 2010

Participation au sport 2010 Patrimoine canadien Participation au sport 2010 Document de recherche Février 2013 Ce document est le quatrième d une série de rapports de recherche qui utilisent les données de l Enquête sociale générale

Plus en détail

Le bonheur au travail

Le bonheur au travail Programme d aide aux employés Jacques Lamarre et associés Le bonheur au travail Présenté par Anne Gauvin et Marie-Véronique Matte «Le plus beau destin que puisse connaître un être humain, c est d être

Plus en détail

CCES. Sondage sur les jeunes et le sport au Canada en 2002. Rapport final

CCES. Sondage sur les jeunes et le sport au Canada en 2002. Rapport final CCES Canadian Centre for Ethics in Sport Centre canadien pour l éthique dans le sport Sondage sur les jeunes et le sport au Canada en 2002 Rapport final Juillet 2002 Sondage sur les jeunes et le sport

Plus en détail

La vidéo en France en 2016

La vidéo en France en 2016 La vidéo en France en 2016 Pratiques et enjeux 23/05/16 ! Méthodologie Population de référence Internautes de 15 ans et plus Mode de recueil Administration d un questionnaire sur Internet Taille de l échantillon

Plus en détail

UTILISATION DE LA MARQUE ET DU LOGO WIXX

UTILISATION DE LA MARQUE ET DU LOGO WIXX UTILISATION DE LA MARQUE ET DU LOGO WIXX Guide à l intention des gens motivés qui veulent faire bouger les jeunes et qui désirent s associer à la campagne WIXX OCTOBRE 2014 WIXX est une campagne de communication

Plus en détail

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité

Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête auprès de la population jeune : des habitudes de vie qui exposent au surpoids et à l obésité Enquête Ipsos / pour Septembre 2012 Fiche technique Sondage effectué pour : Doing Good Doing Well Echantillon

Plus en détail

La pratique sportive en France, reflet du milieu social

La pratique sportive en France, reflet du milieu social La pratique sportive en France, reflet du milieu social Lara Muller* En 2003, 71 % des personnes de 15 ans ou plus pratiquent une activité physique ou sportive, même occasionnellement. Les jeunes gens

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

The Hiring Process Report. Switzerland

The Hiring Process Report. Switzerland The Hiring Process Report Switzerland 2015 Le processus d embauche Les médias sociaux et les sites de carrières régulièrement mis à jour sont actuellement les moyens les plus populaires permettant de renforcer

Plus en détail

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention «Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention Journées de la prévention 5 juin 2013 Julie-Mattéa Fourès Inpes julie-mattea.foures@inpes.sante.fr La prévention du tabagisme

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Les activités sportives (4-6)

Les activités sportives (4-6) JEUX - LES ACTIVITÉS SPORTIVES (4-6) Les activités sportives (1-3) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 155 JEUX - LES ACTIVITÉS SPORTIVES (1-3) 1 ère année 2 e année 3 e année

Plus en détail

Document d'information aux

Document d'information aux Document d'information aux équipes d'animation d'une Zone WIXX QUÉBEC EN FORME Qui est Québec en Forme? Québec en Forme est un organisme à but non lucratif fondé par le gouvernement du Québec et la Fondation

Plus en détail

LES MOTIFS DE PARTICIPATION ET D ABANDON

LES MOTIFS DE PARTICIPATION ET D ABANDON Au cours des cinq dernières années, Kino-Québec a mené plusieurs actions en milieu scolaire en collaboration avec divers organismes partenaires. L une de celles-ci visait à sensibiliser les acteurs du

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

Modifier ses habitudes de vie, Vicki Lebrun, Kinésiologue Marie-France Langlois, MD Orford, le 2 octobre 2009

Modifier ses habitudes de vie, Vicki Lebrun, Kinésiologue Marie-France Langlois, MD Orford, le 2 octobre 2009 Modifier ses habitudes de vie, un défi quotidien. LE VOLET EXERCICE Vicki Lebrun, Kinésiologue Marie-France Langlois, MD Orford, le 2 octobre 2009 Exercice d auto-réflexion 5 minutes Objectifs de l atelier

Plus en détail

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes

Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Analyse de l enquête de consommation de boissons énergisantes Territoire de Thourotte (60) 2014 Depuis 2013, la Mutuelle Familiale en partenariat avec l IRBMS sensibilise ses adhérents à la consommation

Plus en détail

Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique

Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique 8 e colloque du Carrefour de la réussite au collégial Montréal, 12 avril 2012 Marco Gaudreault Michaël Gaudreault Julie

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez répondre aux questions de manière spontanée. Vos réponses nous permettront d établir les meilleures pratiques pour

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

RESULTATS QUESTIONNAIRE

RESULTATS QUESTIONNAIRE RESULTATS QUESTIONNAIRE PRESENTATION DE L ECHANTILLON Nous avons mené notre analyse auprès de 270 personnes qui ont répondu à l enquête suivante «Quelles sont mes attentes au travail et mon entreprise

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE

RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE RÉGLEMENTATION POUR LA SÉLECTION DES ATHLÈTES ET LES BOURSES À REMETTRE Fonds de l athlète Abitibi Témiscamingue 375, avenue Centrale Val d Or (Québec) J9P 1P4 www.fondsdelathlete.ulsat.qc.ca Révisée 2011

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Les Français, l héritage et l assistance financière

Les Français, l héritage et l assistance financière Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

SERVICE JEUNESSE CARTE D IDENTITE. 1. Tu es? 2. Quelle âge as-tu? 3. Quel établissement scolaire fréquentes-tu? QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

SERVICE JEUNESSE CARTE D IDENTITE. 1. Tu es? 2. Quelle âge as-tu? 3. Quel établissement scolaire fréquentes-tu? QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION PÔLE ENFANCE-JEUNESSE QUESTIONNAIRE EN DIRECTION DES JEUNES DE 11 A 17 ANS Les élus de la commune mènent une étude en vue d améliorer encore les propositions faites à la jeunesse

Plus en détail

Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs. Synthèse des principaux résultats

Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs. Synthèse des principaux résultats Les enfants (8-14 ans) et leurs pratiques de loisirs Synthèse des principaux résultats A la demande des Francas, un sondage auprès d'enfants de 8 à 14 ans a été réalisé afin de les interroger sur leurs

Plus en détail

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Michèle Gingras Coordonnatrice de la recherche Novembre 2008 Sources Aide-nous à te connaître Fédération des cégeps PSEP et DÉFI Données du SRAM Caractéristiques

Plus en détail

Une étude pour les membres d OCLC

Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Études pour les membres 2003 2005 2007 2009 2010 Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille

Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille Février 2013 Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email : jgoarant@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ HABILETÉS FINANCIÈRES ANALYSER LES PUBLICITÉS DIFFÉRENCIER LES BESOINS DES DÉSIRS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ La publicité est

Plus en détail

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite Élèves sur le chemin de la réussite PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Mieux comprendre notre réalité pour mieux agir auprès de nos jeunes Portrait du territoire de domaine-du-roy SOYONS COMPLICES DE LA RÉUSSITE

Plus en détail

Comment séduire encore les jeunes en 2013? Tendance unisexe ou radicalisation des genres

Comment séduire encore les jeunes en 2013? Tendance unisexe ou radicalisation des genres Comment séduire encore les jeunes en 2013? Tendance unisexe ou radicalisation des genres Objet de l étude Dresser le portrait des jeunes de moins de 20 ans Aspirations, attitudes, valeurs Equipement et

Plus en détail

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans?

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans? La psychologie de l enfant Qui sont les 7-12 ans? Leurs activités péri-scolaires : Les enfants en sont les plus gros consommateurs 44% des enfants pratiquent un sport en dehors de l école et 28% une activité

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

Lire et faire lire. 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique

Lire et faire lire. 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique Lire et faire lire 1- Évolution des habitudes de lecture 2- Lecture, culture et réussite scolaire 3- La lecture numérique Gilles Pronovost, professeur émérite Université du Québec à Trois- Rivières (Retour

Plus en détail

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

La musique est synonyme d affaires.

La musique est synonyme d affaires. 2 La musique est synonyme d affaires. Il ne fait aucun doute que la musique est importante dans le monde des affaires, en particulier pour créer une atmosphère qui y est propice. Vous voulez des preuves?

Plus en détail

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne :

Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Mettre en lien professeurs d EPS et professionnels de santé??inspection académique Conseil général Du Nut sport 12 mai 2006 1 «Le programme pour l Alimentation

Plus en détail

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA VILLE DE PONT-ROUGE Le sondage a été effectué entre le 18 mai et le 31 mai 2015. Les jeunes devaient remplir le sondage directement sur le site

Plus en détail

SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES

SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES SYNTHÈSE DES PORTRAITS DES CLIENTÈLES ÉLÉMENTS FORTS À FAIRE CONNAÎTRE AU SOMMET MONTRÉAL PHYSIQUEMENT ACTIVE THÈME 1 : ENFANTS DE 0 À 5 ANS 1. Le temps physiquement actif des enfants de 0-5 ans au service

Plus en détail

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM TM FORMATION THÉORIQUE Laurier Fortin, titulaire de la chaire CSRS Marie-France Bradley, Amélie Plante et Marielle Thibaudeau, psychoéducatrices et professionnelles de recherche PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions Contexte Des ministères et des organismes de tourisme du Canada se sont associés pour effectuer deux importantes études d évaluation des activités et des éléments de motivation en matière de voyages d

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin Tu peux directement compléter le formulaire à l écran ou le faire imprimer et le compléter manuellement. Le candidat ou la candidate

Plus en détail

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES DES ÉLÈVES DU SECONDAIRE ET LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE RAPPORT D ENQUÊTE Coordination de la recherche Diane Charest, Chef du Service

Plus en détail

Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES

Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V 4K8 Tél. : (418) 835-5920 Télec. : (418) 835-1850 Courriel : info@acsm-ca.qc.ca

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS

INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS TABLE DES MATIÈRES Informations sur le développement à long terme de l athlète pour les parents... Qu est-ce que le DLTA?...

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi»

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi» note d informationdécembre 11.31 «Cours le matin, sport l après-midi» est un dispositif expérimental d aménagement du temps scolaire autour de la pratique sportive. Les élèves engagés dans cette expérimentation

Plus en détail

Portrait de l activité physique et de l alimentation des jeunes de l École D une Ville

Portrait de l activité physique et de l alimentation des jeunes de l École D une Ville Portrait de l activité physique et de l alimentation des jeunes de l École D une Ville Collecte d informations auprès des jeunes Activité physique Alimentation Rapport pour votre école (14-15) TABLE DES

Plus en détail

Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire)

Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire) Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire) Ce projet a été élaboré grâce aux travaux : du département d'anglais du, Travaux de recherche, textes et documents

Plus en détail

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Vue d ensemble de l atelier Qui nous sommes et nos qualifications en animation d atelier Définir les commandites et la philanthropie Tendances

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Atelier Campagne Marketing social

Atelier Campagne Marketing social Atelier Campagne Marketing social Vous devez mettre sur pied, au cours de ce bref atelier, une campagne de marketing social. Vous devrez aussi justifier vos activités de communication. Le nom d une organisation

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

Contexte et objectifs

Contexte et objectifs Contexte et objectifs L arrivée massive des «baby-boomers» à la retraite est, depuis quelques années, au coeur des préoccupations de la société québécoise. Dans ce contexte, les personnes aînées sont souvent

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT Objectifs et Méthodologie État des lieux sur la perception et le comportement vis-à-vis de la pratique du Foot 5 des français Mesurer l intérêt porté à

Plus en détail