Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur."

Transcription

1 Diagnostic et proposition de stratégies pour développer, au départ des collectivités, une filière d alimentation durable sur le territoire de Namur. 28 février 2012

2 ETUDE Diagnostic Stratégies et actions

3 Diagnostic Caractérisation des collectivités

4 Cartographie Base de données des collectivités 152 collectivités Ecole primaire Ecole secondaire Haute Ecole/université Crèche/garde enfants Entreprise Centre culturel et de loisirs Service de repas à domicile Administration Maison de repos Etablissement de soins Centre sportif Autres

5 Méthodologie Développement d un questionnaire on line Entretiens individuels semi-directifs Ateliers participatifs groupes de travail Quantitatif Qualitatif

6 Participation Questionnaire on line 50 participants 33% Ateliers participatifs groupes de travail 18 participants 36% Bonne représentation des grandes catégories des collectivités: écoles, crèches, maisons de repos et établissements de soins

7 Enquête quantitative - Echantillon 50 collectivités Ecole primaire Ecole secondaire Haute Ecole/université Crèche/garde enfants Entreprise Centre culturel et de loisirs Service de repas à domicile Administration Maison de repos Etablissement de soins Centre sportif Autres

8 Enquête quantitative Privé 32% 68% Public

9 Volume des repas et marché potentiel Ecole primaire Ecole secondaire Haute école/université Crèche/petit enfance Entreprise Centre de loisirs Repas portés à Administration Maison de repos Etablissement de soins Centre sportif Autres Total = repas/semaine

10 Fonctionnement de la cantine Caractérisation des collectivités

11 Gestion de la cantine 4% 2% 2% Cuisine interne gérée en interne 4% Cuisine interne gerée par un traiteur 88% Cuisine interne gérée par une société de catering Société de catering avec cuisine externe Traiteur avec cuisine externe Traiteurs et sociétés de catering principalement pour crèches et entreprises

12 Prix des repas et intervention 100% consommateur Institution + consommateur 40% 19% 24% 17% 100% Institution Autre (subsides) Prix entre 2,5 et 5 /repas Marges bénéficiaires faibles Augmentation du prix de revient Impact important sur prix de vente au consommateur

13 Procédures d achats Cahiers des charges avec appel d offre (hors marchés publics) 19% 26% Choix informel des fournisseurs 42% 13% 68% Cahiers de charges avec appel d offre Marchés publics Politique d achat formalisée/ charte pour choix des fournisseurs et des produits

14 Focus Alimentation durable Caractérisation des collectivités

15 Potentiel d intégration des produits Produits de saison Produits frais Produits locaux Poissons MSC Produits biologiques Produits de qualité différenciée Produits commerce équitable

16 Produits à haut potentiel d intégration FRAIS! LOCAUX DE SAISON

17 Potentiel d intégration des produits Produits de saison Produits frais Produits locaux Poissons MSC Produits biologiques Produits de qualité différenciée Produits commerce équitable

18 Indécision face aux différents labels? Qualité à la hauteur du prix? Absence de garantie du caractère durable Due à la Méconnaissance

19 Contraintes Contraintes réglementaires Cahier des charges Procédure marché public AFSCA Approvisionnement Produits de 4 ième gamme Grammage des produits Régularité de l offre Logistique Prix Organisation interne Charge de travail expérience

20 Besoins identifiés Information et formation Explication concept Alimentation durable Sensibilisation de tous les acteurs Liste de fournisseurs alternatifs durables Formations techniques Formations dans la rédaction du cahier des charges Visites de sites de référence

21 Diagnostic Caractérisation de l approvisionnement

22 Méthodologie Base de données = Fournisseurs renseignés par les collectivités lors de l enquête + identification fournisseurs alternatifs potentiels entretiens semi-directifs individuels Ateliers participatifs groupes de travail

23 Fournisseurs actuels Entreprises spécialisées dans le commerce du gros Type conventionnel Forte concentration des acteurs Grossistes généralistes : 6 Spécialisés en viande: 3 Spécialisés en produits laitiers: 3 Spécialisés en fruits et légumes: 3 Spécialisés en poissons: 2 Peu d acteurs locaux

24 Identifications acteurs durables potentiels 20 Producteurs Locaux (acteurs CC Province) Produits: Conventionnels Qualité différencie 6 Distributeurs RW Produits: Qualité différenciée essentiellement biologiques 8 Coopératives RW Produits: Qualité différenciée conventionnels

25 Analyse SWOT Filière d approvisionnement

26 Fournisseurs actuels - conventionnels S -large gamme de produits - Confiance du client O - Intégration produits durables - Création propres filières AD W - Image «non durable» -faible visibilité du producteur T - Prix peu compétitifs - Certification

27 Filière Alimentation durable - économique S Maintien et création emploi endogène W Difficultés rassembler une large gamme de produits O Concentration de l offre T Coûts logistiques

28 Filière Alimentation durable culturel et social S Contact avec le consommateur et amélioration de la connaissance de ses attentes O Promotion /rencontre auprès des collectivités W Peu de visibilité et accès difficile aux marchés publics T Manque de temps et expérience commerciale

29 Filière Alimentation durable Ressources humaines S Expérience en production durable W Manque de main d œuvre O Mutualiser transformation et logistique T Individualisme du producteur

30 Analyse SWOT Collectivités

31 Collectivités - économique S Marché important (levier) W Demande exigeante, peu adaptée aux produits durables O Introduire critères AD dans CSC T Augmentation prix/repas (accessibilité)

32 Collectivités Culturel et social S Impactent une masse importante de consommateurs W Croient peu à la crédibilité des produits durables O Réétudier les menus T Habitude du consommateur/ client

33 Collectivités Ressources humaines S 88% gestion interne, équipe de cuisine W Manque de connaissance, peu formée O Former et impliquer le personnel T Manque d effectif et force de conviction si travail supplémentaire

34 Collectivités - réglementaire S Garantit hygiène et traçabilité W Normes strictes peu adaptées à l utilisation produits bruts O Adapter les ateliers de cuisine T Infrastructures indisponibles /coût

35 Des questions?

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Les deux options possibles CUISINE CONCEDEE

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

- Présentation des résultats de l étude -

- Présentation des résultats de l étude - Ludivine Tatieu-Bilhère La restauration collective : Une opportunité pour une agriculture et une alimentation durables? - Présentation des résultats de l étude - Table ronde - 21 septembre 2009 Le contexte

Plus en détail

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009 La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires Saint Etienne, le 12 mai 2009 Les chiffres et le contexte de la restauration collective,

Plus en détail

Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective

Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective Introduction de 50% de produits bio dans la restauration collective - Ville de Lille - Comité de Pilotage Mercredi 21 octobre 2009 Cuisine Centrale Provisoire Comité de Pilotage - 21 octobre Visite de

Plus en détail

Restauration hors foyer

Restauration hors foyer Restauration hors foyer Etude FNSEA-JA Conférence de presse, 15 octobre 2014 LA RESTAURATION HORS FOYER 6,2 milliards de repas 12 repas par mois et par français 67,8 milliards d de chiffre d affaire RESTAURATION

Plus en détail

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence 1 La Restauration collective à Salon-de-Provence Une restauration en régie directe, en liaison froide, assurant des livraisons

Plus en détail

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016 Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions 4 février 2016 Introduction professionnelle Jean Pierre Le Fur, AMF Laurent Kerlir, Chambre d agriculture du Morbihan FDSEA Ordre du

Plus en détail

ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE

ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE ETUDE DE LA CONSOMMATION DE PRODUITS ALIMENTAIRES LOCAUX AU PAYS BASQUE Dates Mai à Juin 2016 Mode de recueil Echantillon Questionnaire en face à face dans les centres villes de 12 communes du Pays Basque

Plus en détail

Alimentation durable sur le lieu de travail. Conseil & Communication

Alimentation durable sur le lieu de travail. Conseil & Communication Alimentation durable sur le lieu de travail Conseil & Communication Notre mode de consommation alimentaire est responsable de plus d un quart de notre impact environnemental et engendre de graves déséquilibres

Plus en détail

Restauration collective durable. Sonia Curto

Restauration collective durable. Sonia Curto Restauration collective durable Sonia Curto Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux de l alimentation durable Alimentation écologique Pilier

Plus en détail

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Joëlle Van Bambeke jvanbambeke@environnement.irisnet.be Département consommation durable Plan de l exposé Objectifs de la démarche Sources des

Plus en détail

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail :

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail : Fiche d expérience CARTE D IDENTITE : Nom de la structure : CAISSE DES ECOLES DE REIMS Adresse : 52 rue Talleyrand CP : 51000 Ville : REIMS Contact : Sandrine DERVIN Tel : 03 26 85 31 49 Mail : sandrine.dervin@mairie-reims.fr

Plus en détail

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable Nicole LE BRUN Chef de projet RHD régional Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle Exemple Evolution de l approvisionnement

Plus en détail

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse

Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse Les Produits Biologiques et la restauration hors domicile en région Midi-Pyrénées Synthèse avec la participation financière de l'etat dans le cadre du Parc-Bio Juin 2002 I. CONTEXTE La région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016 Séminaire international «Les achats publics au service de l agriculture familiale : conditions de mise en œuvre» Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur

Plus en détail

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Présentation effectuée dans le cadre de la Présentation de la boîte à outils LOCALIM Préfecture des Bouches-du-Rhône / Marseille /

Plus en détail

Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon. 7 juin 2016 Stéphane Winandy

Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon. 7 juin 2016 Stéphane Winandy Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon 7 juin 2016 Stéphane Winandy est une association de compétences ayant pour but d accompagner les agriculteurs-transformateurs

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER

«CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE. Perrine TAVERNIER «CA BOUGE DANS MA CANTINE» À GRÂNE Perrine TAVERNIER ptavernier@val-de-drome.com Mai 2016 Les objectifs de ce programme Accompagner toutes les cantines du territoire qui le souhaitent, à mettre en place

Plus en détail

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Historique MAB 29 et RC 1999 : premières demandes de collectivités

Plus en détail

L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles)

L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles) L alimentation en restauration collective scolaire (ex Versailles) 1 Les pratiques possibles et les contraintes 2 les marchés à passer 3 les questions et les perspectives (Sources : textes et entrevues

Plus en détail

Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires.

Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires. Quels goûters pour nos enfants, avec nos productions locales, dans les écoles maternelles et primaires et accueils périscolaires. 5 février 2013 L avènement du consom acteur Une prise de conscience Celle

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3

SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3 1 SOMMAIRE RESUME : INTRODUCTION DE 50 % BIO DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE 3 UNE VILLE ENGAGÉE DANS L INTRODUCTION DE PRODUITS BIO AUTOUR DE PLUSIEURS OBJECTIFS 4 EN IMPLIQUANT L ENSEMBLE DES ACTEURS

Plus en détail

FORMATION DES ÉQUIPES DE TERRAIN ET DE L ENCADREMENT

FORMATION DES ÉQUIPES DE TERRAIN ET DE L ENCADREMENT 1 Dans les crèches collectives municipales parisiennes, la cuisine est faite sur place par un personnel formé et dans des locaux strictement contrôlés, ce qui constitue un gage de qualité et de sécurité

Plus en détail

a l'origine : Cooperative Bruxelloise Ecologique Economique et Sociale Contact

a l'origine : Cooperative Bruxelloise Ecologique Economique et Sociale Contact Cooperative Bruxelloise Ecologique Economique et Sociale BEES coop est un projet de supermarché coopératif, participatif et à but non lucratif. Il s'agit d'une initiative portée par des citoyens désireux

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Commune d EVECQUEMONT CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2013 Ce cahier des charges vaut CCAP et CCTP Rue d Adhémar 78740 EVECQUEMONT - Tél : 01 34 74 08 79 - Fax : 01 30 22 16 75 1

Plus en détail

Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP-

Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP- Mairie de Mauzac CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP- Fourniture et livraison en liaison froide de repas destinés aux enfants de l école maternelle et primaire du groupe scolaire J.J. Rousseau

Plus en détail

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES COMPRENDRE DECOUVRIR APPRENDRE ECHANGER IMAGINER SE FORMER ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES A PRO BIO POLE DE RESSOURCES, DE PROMOTION ET DE

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Restauration collective et approvisionnement local

Restauration collective et approvisionnement local Un constat : Volonté de développer l approvisionnement local et de favoriser l agriculture durable Projet fortement porté par la Profession : Débouchés valorisants pour les exploitations Régularité d'écoulements,

Plus en détail

programme national nutrition santé Bilan des actions PNNS de la ville de Toulouse Mairie de Toulouse PNNS

programme national nutrition santé Bilan des actions PNNS de la ville de Toulouse Mairie de Toulouse PNNS programme national nutrition santé Bilan des actions PNNS de la ville de Toulouse 2010-2011 Mairie de Toulouse PNNS 2010-2011 - 1 - Table des matières INTRODUCTION 3 INTRODUCTION 1/ LE CONTEXTE 4 2/ MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Mettre en place une politique de services en milieu rural

Mettre en place une politique de services en milieu rural Mettre en place une politique de services en milieu rural 1 Evolution des territoires et avenir des services en milieu rural et péri-urbain : un contexte en évolution Réforme des collectivités territoriales

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE REUNION EN VUE DE MUTUALISER LES PROJETS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L AIDE AU DEVELOPPEMENT

CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE REUNION EN VUE DE MUTUALISER LES PROJETS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L AIDE AU DEVELOPPEMENT CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE STAGE AU BURKINA FASO RESEAU DES ACTEURS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE/ECOLOGIQUE Structuration de la filière agriculture biologique et écologique au Burkina

Plus en détail

Catalogue formations. Alimentation bio et durable

Catalogue formations. Alimentation bio et durable Catalogue formations Alimentation bio et durable 1 Contact Noémie Dekoninck noemie.dekoninck@biowallonie.be +32(0) 479 937 034 Stéphanie Goffin stephanie.goffin@biowallonie.be +32 (0) 474 38 11 24 2 Introduction

Plus en détail

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d écologie urbaine 2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

La sécurité des aliments infantiles. Congrès AFPA 22 juin 2013 Magali Bocquet (Secrétaire Générale du SFAE)

La sécurité des aliments infantiles. Congrès AFPA 22 juin 2013 Magali Bocquet (Secrétaire Générale du SFAE) La sécurité des aliments infantiles Congrès AFPA 22 juin 2013 Magali Bocquet (Secrétaire Générale du SFAE) 1 Qui est le SFAE? Secteur Français des Aliments de l Enfance. Le SFAE a pour mission de concevoir

Plus en détail

Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire

Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire I- Le circuit de distribution : Le circuit de distribution est constitué par l ensemble des canaux (= chemin commercial)

Plus en détail

Réunion régionale RA/RIA sur l introduction de produits Bio en restauration collective

Réunion régionale RA/RIA sur l introduction de produits Bio en restauration collective Réunion régionale RA/RIA sur l introduction de produits Bio en restauration collective Mardi 17 mai 2011 Préfecture Bretagne Ordre du jour : 1. Présentation diagnostic d introduction des produits Bio en

Plus en détail

La situation des statistiques de l environnement au sein du système statistique algérien

La situation des statistiques de l environnement au sein du système statistique algérien La situation des statistiques de l environnement au sein du système statistique algérien 1- LE SYSTEME STATISTIQUE ALGERIEN 2- LES GRANDES OPERATIONS STATISTIQUES DE L ONS 2010 2012 3- LES STATISTIQUES

Plus en détail

Des entreprises engagées vers la qualité. CIBE - Montpellier - 11 décembre FIBOIS Ardèche Drôme Matthieu PETIT

Des entreprises engagées vers la qualité. CIBE - Montpellier - 11 décembre FIBOIS Ardèche Drôme Matthieu PETIT Des entreprises engagées vers la qualité Préambule - les textes de référence texte normatif = la norme Document qui précise les caractéristiques d un produit, d un service ou une méthode. Document édité

Plus en détail

Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution

Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution Christine CESAR et Henry BULLER Programme de Recherche Welfare

Plus en détail

RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES

RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES Procédure adaptée en application de l article 27 du décret n 2016-360 du 25 mars 2016 Pouvoir adjudicateur Ville d Acigné Hôtel

Plus en détail

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE Contexte Décret n 2008 1406 du 19 décembre relatif à l organisation et aux attributions des Directions Régionales de l Alimentation,

Plus en détail

FORMATION DES ÉQUIPES DE TERRAIN ET DE L ENCADREMENT

FORMATION DES ÉQUIPES DE TERRAIN ET DE L ENCADREMENT 1 Dans les crèches collectives municipales parisiennes La cuisine est faite sur place par un personnel formé et dans des locaux strictement contrôlées ce qui constitue un gage de qualité et de sécurité

Plus en détail

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 1 CR 23-14 DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 RENFORCER LE SERVICE PUBLIC DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DANS LES EPLE D ILE DE FRANCE : VERS UNE TARIFICATION PLUS JUSTE, UNE QUALITE NUTRITIONNELLE ET GUSTATIVE

Plus en détail

Des solutions pour le commerce. Seeking ways for food waste valorisation in the French retail sector.

Des solutions pour le commerce. Seeking ways for food waste valorisation in the French retail sector. Des solutions pour le commerce Seeking ways for food waste valorisation in the French retail sector. Des solutions pour le commerce Depuis 1980, une association loi 1901 pour Représenter/ Connecter/ Contribuer

Plus en détail

Introduction de produits locaux à la cantine pour une alimentation savoureuse et durable. Appel à projets

Introduction de produits locaux à la cantine pour une alimentation savoureuse et durable. Appel à projets Introduction de produits locaux à la cantine pour une alimentation savoureuse et durable Appel à projets 2014-2015 L Agence Wallonne pour la Promotion d une Agriculture de Qualité (APAQ-W) lance un appel

Plus en détail

Narbonne, une ville en bonne santé

Narbonne, une ville en bonne santé Narbonne, une ville en bonne santé Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de

Plus en détail

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris

Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Rencontres nationales de l agriculture biologique du Printemps BIO 10 juin 2014 à Paris Suivies par la remise des prix du Concours photo "Les Terroirs bio des régions de France" Elisabeth Mercier Directrice

Plus en détail

Bilan environnemental Festival Arte Flamenco 2009

Bilan environnemental Festival Arte Flamenco 2009 Bilan environnemental Festival Arte Flamenco 2009 Par thématique, nous exposons ici les actions engagées et les conclusions associées (trois niveaux d engagement : vert = démarchée initiée et bien engagée,

Plus en détail

L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets

L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets L obligation de tri à la source et de valorisation organique pour les gros producteurs de biodéchets Introduction Loi Grenelle 2 (2010) : «A compter du 1 er janvier 2012, les personnes qui produisent ou

Plus en détail

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017 Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective 2016/2017 OBJECTIFS de ce 2 ème COPIL Exposer le fonctionnement des cuisines Dresser le bilan de la première pesée Restituer

Plus en détail

Le contexte départementald. Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile. Séminaire de clôture 26 avril 2012

Le contexte départementald. Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile. Séminaire de clôture 26 avril 2012 Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile Séminaire de clôture Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59

Plus en détail

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Les axes politiques Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est engagé dans : une politique

Plus en détail

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Journée nationale 21juin 2010 PARIS La diététicienne en restauration collective Actions éducatives et de sensibilisation les élus, les équipes

Plus en détail

Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus

Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus RAPPORTAL I ME NT A TI ON Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus Le 9 juillet 2015, A la suite de la Consultation nationale étudiante 2014 et après la publication du rapport

Plus en détail

Table ronde Restauration hors domicile

Table ronde Restauration hors domicile Table ronde Restauration hors domicile Préfecture DOSSIER DE PRESSE 19 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle TILY: 02 43 01 50 70

Plus en détail

La Fondation Close promoteur de l économie circulaire

La Fondation Close promoteur de l économie circulaire Direction générale Au cœur de votre quotidien La Fondation Close promoteur de l économie circulaire CONDITIONS ET RÈGLEMENT 2016 RESUMÉ DE L APPEL À PROJETS FONDATION CLOSE La Fondation Gouverneur René

Plus en détail

Alimentation bio et locale en restauration collective. Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté

Alimentation bio et locale en restauration collective. Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté Alimentation bio et locale en restauration collective Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté Introduction Au niveau national : Objectifs du Grenelle

Plus en détail

Type de structure : publique, parapublique, privée, associative LES FORMATIONS échanges h partage n goûts saveurs m nouveauté n questionnement

Type de structure : publique, parapublique, privée, associative LES FORMATIONS échanges h partage n goûts saveurs m nouveauté n questionnement Un catalogue destiné aux cuisiniers, gestionnaires, chargés de mission, directeurs de restauration, élus Type de structure : publique, parapublique, privée, associative LES FORMATIONS 2016 échanges h partage

Plus en détail

Les Défis Ruraux. L'accompagnement des collectivités. L'accompagnement des producteurs. Stéphanie HEUZÉ

Les Défis Ruraux. L'accompagnement des collectivités. L'accompagnement des producteurs. Stéphanie HEUZÉ Stéphanie HEUZÉ Chargée de projets Valorisation des produits issus de l'agriculture durable et/ou biologique locale Les Défis Ruraux L'accompagnement des collectivités L'accompagnement des producteurs

Plus en détail

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Anne-Gaëlle HOCHART Franck NOIRAULT Pôle Restauration Hygiène Diététique Direction Education et Petite Enfance Plan v Définition

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS THÈMES NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

Tourisme : contexte global

Tourisme : contexte global Tous ensemble vers un Tourisme wallon d Excellence et de Qualité L. Vandendriessche (OTW) A. Neufcoeur (OTW) J. Dagnies (FUCAM) A. Schoon (FUCAM) Concertation avec les professionnels Mars 2008 Tourisme

Plus en détail

suivre la mise en oeuvre

suivre la mise en oeuvre Fiche méthodologique suivre la mise en oeuvre sommaire 1. Identifiez les acteurs concernés 2. Ciblez les éléments de contrôle et de suivi pertinents 3. Assurez-vous au préalable d avoir inscrit au cahier

Plus en détail

Saison Ville d Andrézieux-Bouthéon JARDINS PARTAGÉS. Charte de fonctionnement IMPRIME PAR NOS SOINS NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

Saison Ville d Andrézieux-Bouthéon JARDINS PARTAGÉS. Charte de fonctionnement IMPRIME PAR NOS SOINS NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE Saison 2016-2017 Ville d Andrézieux-Bouthéon JARDINS PARTAGÉS IMPRIME PAR NOS SOINS NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE Charte de fonctionnement L objectif L objectif des jardins partagés est de permettre

Plus en détail

Des produits biologiques ou locaux dans leurs paniers? Analyse des consommateurs en fonction de leur choix entre différentes offres

Des produits biologiques ou locaux dans leurs paniers? Analyse des consommateurs en fonction de leur choix entre différentes offres Des produits biologiques ou locaux dans leurs paniers? Analyse des consommateurs en fonction de leur choix entre différentes offres Carole Chazoule et Vincent Payet, ISARA Lyon CONTEXTE ET ENJEUX Issu

Plus en détail

Lait UHT de Nos Prairies. Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution

Lait UHT de Nos Prairies. Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution Lait UHT de Nos Prairies Développement d une filière courte en partenariat avec la grande distribution Initiative de 3 acteurs TFT: The Forest Trust (www.tft-earth.org/) organisation à but non lucratif

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE POISSONS SURGELES A DESTINATION DU RESTAURANT SCOLAIRE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Page 1 sur 5 Le présent cahier a pour objet de déterminer les

Plus en détail

UN PROJET SOCIAL INNOVANT

UN PROJET SOCIAL INNOVANT UN PROJET SOCIAL INNOVANT La création du GIE Chèques Services Calédoniens s inscrit dans une volonté commune de plusieurs partenaires de répondre à diverses attentes d ordre économique, social et de santé

Plus en détail

Projet Familly Village II

Projet Familly Village II CONSEIL CANTONAL Le Mans Quartiers Sud Ruaudin Projet Familly Village II Altarea Cogedim a décidé de compléter la zone commerciale Familly Village par un nouvel espace commercial représentant environ 34

Plus en détail

Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016

Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016 Pôle Agroalimentaire Loire CONTRIBUTION SRDEII 2016 NOTRE RAISON D ETRE, PROMOUVOIR LA FILIERE ET METTRE EN RELATION LES ACTEURS : Du consommateur à l agriculteur en passant par les transformateurs et

Plus en détail

Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité

Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité Ordre du jour La production en région Paca Les besoins et attentes des producteurs Témoignages État des lieux de la restauration collective

Plus en détail

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux Pense global, choisis local! NOS ACTIONS Produits locaux «LE PLAISIR DE BIEN MANGER» UN SLOGAN QUI PARLE! «Nous pensons global, nous achetons local!» Restopolis est un service gouvernemental de la restauration

Plus en détail

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012

Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC. Mardi 12 juin 2012 Réunion de lancement de la démarche prospective GTEC Mardi 12 juin 2012 1 LE CONTEXTE Les enjeux socio-économiques Le partenariat local Des fonctions supplémentaires Service aux Très Petites Entreprises

Plus en détail

BIOCOOP, PLUS DE 357 POINTS DE VENTE EN FRANCE

BIOCOOP, PLUS DE 357 POINTS DE VENTE EN FRANCE BIOCOOP, PLUS DE 357 POINTS DE VENTE EN FRANCE ------------------------------------------ À la fin des années 70, des consommateurs et des producteurs, animés par une même volonté de soutenir une agriculture

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15 L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre 2015 Lettre trimestrielle d information - 1T15 PIB (VOLUME) 3% 2% 1% Variation N/N-1 USA France Allemagne Italie Royaume-Uni

Plus en détail

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 De la cantine scolaire à la restauration collective Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 Présentation personnelle Stéphane Veyrat, formation en agriculture et parcours en tant qu animateur puis directeur d

Plus en détail

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES Collège des Producteurs - Assemblée sectorielle Porc 9/10/2015 Christine Anceau DGARNE-Département

Plus en détail

Coopérative de producteurs de la Haute-Gaspésie

Coopérative de producteurs de la Haute-Gaspésie Coopérative constituée le 4 mars 2008 Objet Exploiter une entreprise en vue de procurer à ses membres des biens et services reliés à la transformation et à la mise en marché dans le domaine de l agriculture

Plus en détail

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

Observatoire du mode de vie des urbains

Observatoire du mode de vie des urbains Observatoire du mode de vie des urbains Novembre 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de Département Tel: 01 81 81 83 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Les femmes et le bio. Octobre Elizabeth Pastore Reiss Directrice Générale Déléguée

Les femmes et le bio. Octobre Elizabeth Pastore Reiss Directrice Générale Déléguée Les femmes et le bio Octobre 2016 Elizabeth Pastore Reiss Directrice Générale Déléguée Méthodologie Méthodologie TGI! Enquête Ethicity menée en partenariat Kantar Media Intelligence et TNS SOFRES! Panel

Plus en détail

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de Dossier de presse Présentation du projet de légumerie centralisée du Grand Cahors Lundi 12 septembre - 16h à l ancien site de production culinaire de Pradines SOMMAIRE Des fruits et légumes frais tous

Plus en détail

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19 Page 7 SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 1.1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE DES MENAGES... 11 1.1.1 Produits alimentaires consommés... 11 1.1.2 Organisation des repas...

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES Lettre trimestrielle d information CGI / AND / I+C Activité du 1 er trimestre 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

Plus en détail

Mangez frais, mangez près. Quels circuits courts pour quels producteurs maraîchers? RÉSUMÉ

Mangez frais, mangez près. Quels circuits courts pour quels producteurs maraîchers? RÉSUMÉ Mangez frais, mangez près Quels circuits courts pour quels producteurs maraîchers RÉSUMÉ Objectif du projet Résumé L axe «offre» avait pour mandat d identifier les avantages et les inconvénients des différents

Plus en détail

Circuits courts en Europe : Opportunités commerciales et dialogue avec la société

Circuits courts en Europe : Opportunités commerciales et dialogue avec la société Le CIVAM Centre d Initiatives pour Valoriser l Agriculture et le Milieu rural de l Hurepoix et Le Projet CODIA Circuits courts en Europe : Opportunités commerciales et dialogue avec la société Le CIVAM

Plus en détail

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin Jeudi 10 décembre 2015 La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin LE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT Ils vous accompagnent

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Intégration de la politique RSE dans les actes d achats «Processus par lequel les organisations se procurent les biens, prestations, installations et services [ ] d'une

Plus en détail

4. Le respect de la commande publique

4. Le respect de la commande publique 4. Le respect de la commande publique En tant que collectivité publique, vos achats doivent respecter le code des marchés publics. Les produits bio, étant signes officiels de qualité, peuvent clairement

Plus en détail

Mille et Un Repas. Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Mille et Un Repas. Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire 1 Mille et Un Repas Acteur exemplaire et pionnier dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Mille et Un Repas assure au quotidien le bien-être de ses convives Chez Mille et Un Repas, nous aimons cultiver

Plus en détail

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 5 : La cohérence et l efficacité de la distribution.

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 5 : La cohérence et l efficacité de la distribution. THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 5 : La cohérence et l efficacité de la distribution. Plusieurs niveaux de cohérence sont étudiés : l homogénéité du réseau de distribution ; l adéquation avec les

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2011 DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST. Haute-Normandie. Basse-Normandie

RAPPORT D ACTIVITE 2011 DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST. Haute-Normandie. Basse-Normandie DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST Basse-Normandie Haute-Normandie RAPPORT D ACTIVITE 2011 11, rue de l Avalasse - 76000 ROUEN - Tél. : 02 35 70 66 50 - Fax. : 02 35 07 51 82 www.ladom.fr SYNTHESE

Plus en détail