C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :"

Transcription

1 Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet +++ Il faut trouver les causes : multiples, mais on les regroupe : en 5 causes pour les ischémies (TOAST) et 3 causes pour les hémorragies Il faut traiter selon le mécanisme et la cause : Très technique Rôle du Neurologue C.A.T. devant un AVC I On l'affirme : Comment? 1 - Par la Clinique : 5 signes Déficit neurologique Local Brutal Spontané Régressif ± totalement ± rapidement Spécificité : 85 % donc clinique insuffisante Sensibilité : 50 % 2 - Par l'imagerie : indispensable pour deux raisons : A - Risque si pas d'imagerie 15 % de risques de considérer un AVC, alors qu'il s'agit d'un : HSD Méningiome SEP Danger de mettre sous Aspirine ou Héparine tout déficit aigu. Remarque : Tout déficit neurologique aigu n'est pas synonyme d'avc, même si la probabilité est forte. B - Impossibilité de différencier : 1 AVC hémorragique 10 % des AVC HTA Coma : 20 % des cas Céphalée : 70 % des cas Faire HTA +++ Rôle incontournable de l'imagerie : C'est l'ecg du Neurologue 1 AVC ischémique 90 % des AVC HTA Coma : 20 % des cas Céphalée : 60 % des cas Faire HTA jusqu'à 210/110 1

2 3 - Quelle imagerie? A. IRM+++ Parenchyme : - Hémorragie - Infarctus - Pénombre - Autres AVC - Perfusion / diffusion - Mismatch Vaisseaux : Artères : Veines : - Embolie - Thrombose - Sténose - Dissection - Thrombose A - Quelle imagerie? B. Sinon Scanner : Parenchyme : - Hémorragie - Infarctus - Autres AVC Vaisseaux : Artères : Veines : Autres causes que AVC : HSD Méningiome Gliome - dense embolie cardiaque - delta thrombose III - On cherche la cause (TOAST) II - On élimine ce qui n'est pas un AVC : HSD Tumeur SEP Migraine Hypoglycémie Epilepsie Ictus amnésique Hémorragique 10 % HTA +++ AVK + Anti Agrégants MAV AVC Infarctus par athérome des gros troncs = 30 % Infarctus par athérome des petites artères : lacunes = 20 % Ischémique 90 % Autres causes : = 5 % Infarctus cardioemboliques = 20 %? = 25 % 2

3 NF + Iono + VS + Lipides + Coagulation ECG + ETT + ETO Doppler cervical + Echo + Transcrânien = Neurosonologie Imagerie complémentaire IV - On traite car : On peut le faire On doit le faire (4 recommandations ANAES + Circulaire 517 du 3/11/2003) Trois préalables simples et accessibles : 1 - Savoir si AVC hémorragique ou AVC ischémique Imagerie La cause exacte n'est pas indispensable en urgence, par contre, pour la prévention secondaire, un simple scanner peut répondre à cet objectif. 2 - A quelle vitesse? En urgence, car il va guider la prise en charge dont l'application ou non va modifier le pronostic vital et le pronostic fonctionnel de 20 % (Warlow. Lancet 2003 ; 362 : ). 3 - Connaître le profil évolutif des premières minutes : C'est possible par téléphone, par l'entourage Va orienter les choix médicamenteux Et l'orientation vers les sites compétents IV - Trois profils évolutifs 1 - AIT : Attention au délai de survenue et au nombre d'ait. A - AIT unique, du jour : Hospitalisation car 25 % de récidives sous forme d'un AVC sévère dans les 48 heures. Scanner ECG ACFA? Doppler Aspirine Cause Traitement 3

4 B - AIT unique > 48 h Ambulatoire, sauf si ACFA Scanner Doppler ECG + ETT Aspirine C - AIT en salves Claudication artérielle Hospitalisation Héparine après scanner 2 - AVC progressif 25 % des AVC Claudication artérielle AVC grave en devenir Hospitalisation Héparine après scanner 3 - AVC stable : 75 % des cas 2 progrès majeurs : Fibrinolyse UNV Importance du délai : A - Si < 3 heures : Fibrinolyse (rt-pa) < 80 ans scanner = normal NIH entre 4 et 22 pas de diabète faire diminuer la TA < 160/90 0,9 mg/kg 10 % en bolus et 90 % sur 1 heure Diminution handicap de 20 % (NINDS 1995) B - Si > 3 heures : 10 mesures générales dans le cadre d'une surveillance continue HTA médicalement contrôlée : 210/ Glycémie < 1,50 g/l Pas de G 5 % 3. O 2 : 3l/min 4. Tronc : Prévention fausse route 6. Prévention infection urinaire 7. Prévention T > Prévention phlébite par HBPM 9. Prévention escarres 10. Aspirine car diminution mortalité à 3 mois (IST 1997) 4

5 Où appliquer ces 10 mesures? 1. UNV 1 IDE / 24 heures pour 4 lits Résultats : mortalité de 20 % handicap de 20 % (Warlow. Lancet 2003 ; 362 : ) 2. Sinon, dans un service de Neurologie avec IDE formées, habituées 3. Sinon, Médecine + avis neurologique : solution transitoire. Survie 1 0,8 0,5 0,3 0 UNV Neurologie Ailleurs 1 an Kolpa, 2002 Synthèse sur les médicaments actifs en phase aiguë d'un AIC Synthèse sur les médicaments actifs en phase aiguë d'un AIC (suite) 1 - Aspirine : Tout AIC non fibrinolysable sans indication d'héparine AIC lacunaire 75 % des AIC 2 - HBPM : Tout AIC non fibrinolysable sans indication d'héparine 75 % des AIC phlébite et mortalité par AIC mortalité et handicap à 3 mois (IST. 1997) 5

6 Synthèse sur les médicaments actifs en phase aiguë d'un AIC (suite) 3 - Héparine : 6 indications AIT en salve AIC progressif Dissection AIC du tronc basilaire Phlébite cérébrale AIC + ACFA 25 % des cas Synthèse sur les médicaments actifs en phase aiguë d'un AIC (suite) 4 - Fibrinolyse : < 3 h < 80 ans AIC Pas de diabète TA abaissée < 140 / 85 5 % des cas 1 ère conséquence : Il faut hospitaliser en urgence 2 ème conséquence : il faut un transfert en urgence : SAMU Ambulances privées Pompiers 3 ème conséquence : comment transférer? Surveiller et noter le profil évolutif : régressif transitoire (< 30 minutes) aggravation stable Surveiller la TA sans la modifier car on ne sait pas encore si AVC hémorragique ou AVC ischémique PV de sérum physiologique à 9 % pas de PV de Glucosé 5 % car délétère pas de corticoïdes, pas de vasodilatateurs O 2 tronc à 30 Surveiller le rythme cardiaque par un scope véhicule sanitaire Conclusion 1. AVC : progrès médical majeur 2. AVC : urgence médicale 3. AVC : mobilisation de tous les professionnels mais surtout du Neurologue. 6

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

QUELLE FILIERE POUR LES AIT?

QUELLE FILIERE POUR LES AIT? L AVC en Basse-Normandie - 1 ère journée régionale médicale Atelier 2 QUELLE FILIERE POUR LES AIT? Animateurs Julien Arzur, Juliette Houhayer, Grégory Szwarc, Toni Chauvin 19 juin 2014 AIT? «Episode bref

Plus en détail

6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre Thrombolyse et AVC. Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire

6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre Thrombolyse et AVC. Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire 6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre 2008 Thrombolyse et AVC Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire «Time is brain» Lors d un AVC chaque minute compte Décision rationnelle de thrombolyse lors d un

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Prise en charge des AIT Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Définition classique «Déficit neurologique focal d installation brutale, résolutif en moins de 24 heures, d origine vasculaire

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 1 DEFINITION Perturbation Soudaine de l irrigation du cerveau 2 Pour vivre: le cerveau a besoin d énergie et d oxygène

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë. une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS

Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë. une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS Intérêts des UNV 30% mortalité et/ou la dépendance Bénéfice

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

AVC! Quelle prise en charge. Dr H. Hallak. Groupe Qualité Valençay

AVC! Quelle prise en charge. Dr H. Hallak. Groupe Qualité Valençay AVC! Quelle prise en charge Dr H. Hallak Groupe Qualité Valençay 18/03/10 1 AVC n Définition d un AVC n Epidémiologie n Cas cliniques n CAT devant un AVC à la phase aiguë n AIT n AIC n Prévention secondaire

Plus en détail

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux de dysfonction cérébrale éb avec des symptômes durant plus de 24 heures, pouvant conduire à la mort, sans autre cause apparente

Plus en détail

Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence. Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV

Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence. Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV Fonctionnement UNV CHU q UNV Située dans le service de Neurologie USI NV: 12 lits (dont 4 lits au RDC, proche

Plus en détail

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT. Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF

AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT. Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF Contexte En Rhône Alpes les AVC représentent 10 000 séjours (PMSI 2013). Les AIT 3200 séjours. Ces AVC et AIT sont en

Plus en détail

AVC : Imagerie cérébrale: IRM

AVC : Imagerie cérébrale: IRM AVC : Imagerie cérébrale: IRM Séquence de diffusion (DWI): ischémie récente } Sensibilité élevée (83%) >>> TDM (16%) } Diagnostic précoce (dès 30 min ischémie) Les séquences diffusion... Ischémie = arrêt

Plus en détail

AVC! Quelle prise en charge 06/06/2011 1

AVC! Quelle prise en charge 06/06/2011 1 AVC! Quelle prise en charge 06/06/2011 1 AVC n Définition d un AVC n Epidémiologie n Cas cliniques n CAT devant un AVC à la phase aiguë n AIC n AIT n Prévention secondaire n Traitement du futur 06/06/2011

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

Prise en charge des AVC en phase aiguë par les urgentistes. «Recommandations actuelles - Thrombolyse : délais, indications et contre-indications»

Prise en charge des AVC en phase aiguë par les urgentistes. «Recommandations actuelles - Thrombolyse : délais, indications et contre-indications» Prise en charge des AVC en phase aiguë par les urgentistes «Recommandations actuelles - Thrombolyse : délais, indications et contre-indications» Journée organisée par le Collège de Médecine d Urgence du

Plus en détail

Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph

Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Thrombectomie et prise en charge de l accident vasculaire cérébral ischémique : une révolution médicale - La thrombolyse : indications et contre-indications Mathieu ZUBER Service de Neurologie et Neuro-Vasculaire

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu.

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants Réunion à Brugmann le 3 février 2007 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Par Marie-Dominique

Plus en détail

) ))!! o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Referral and patient transfer Emergency

Plus en détail

Procédure combinée Fibrinolyse IV-Thrombectomie UNV Montpellier. Caroline Arquizan, neurologue Vincent Costalat, neuroradiologue

Procédure combinée Fibrinolyse IV-Thrombectomie UNV Montpellier. Caroline Arquizan, neurologue Vincent Costalat, neuroradiologue Procédure combinée Fibrinolyse IV-Thrombectomie UNV Montpellier Caroline Arquizan, neurologue Vincent Costalat, neuroradiologue SFNR Avril 2013 1 FACULTY DISCLOSURE Je n ai aucune relation financière à

Plus en détail

Avancées majeures des indications de la thrombolyse des infarctus cérébraux. Expérience de l UNV strasbourgeoise. Evolution entre 2004 et 2011

Avancées majeures des indications de la thrombolyse des infarctus cérébraux. Expérience de l UNV strasbourgeoise. Evolution entre 2004 et 2011 2 ème JAMU, 2/04/2011 Avancées majeures des indications de la thrombolyse des infarctus cérébraux Expérience de l UNV strasbourgeoise Evolution entre 2004 et 2011 Dr Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux

Accidents Vasculaires Cérébraux Accidents Vasculaires Cérébraux Dr. Olivier Casez Pôle Neurologie et Psychiatrie Neurologie Générale Neurologie Vasculaire CHU de Grenoble Accidents Vasculaires Cérébraux Données générales et rappels anatomiques

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC : une urgence pédiatrique aussi Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC de l enfant : une triple spécificité Spécificité épidémiologique Spécificité étiologique artériopathie ++ cardioembolie

Plus en détail

Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë. Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011

Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë. Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011 Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011 Répar@@on des AVC 85%: infarctus cérébral 15%: hémorragie 10%: intraparenchymateuse

Plus en détail

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires EPIDEMIOLOGIE: Pathologie fréquente et grave: Incidence: 150 à 200/100 000/an. Taux de

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Définitions Déficits neurologiques aigus d'apparition soudaine (quelques

Plus en détail

Prise en charge des AVC

Prise en charge des AVC Prise en charge des AVC Cas clinique n 1 Monsieur P, âgé de 74 ans. Pas d antécédents connus en dehors d une insuffisance veineuse et d antécédents familiaux cardio-vasculaires. Il présente brutalement

Plus en détail

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille)

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille) Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires Didier Leys (Lille) Généralités sur les AVC AVC: quelques chiffres Par million d habitants /an: 2400 AVC (75%: 1er AVC) 500 AIT A 1

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous?

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous? Déficit moteur transitoire Mme B, 89 ans, autonome à la maison, est hospitalisée pour une hémiparésie droite d installation brutale régressive en 6h. ATCD : HTA, tabagisme 40 PA, AC/FA, AOMI stade II,

Plus en détail

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse Généralités Régulation Prise en charge aux urgences Thrombolyse intra veineuse 125 000 nouveaux cas par an en France 75 % patients AVC > 65 ans 13,5 à 17,9/1000 H si > 75 ans 20 % mortalité au 1er mois

Plus en détail

SYNDROMES NEUROVASCULAIRES AIGUS. Dr Sébas6en BRUGIRARD 9 Avril 2015

SYNDROMES NEUROVASCULAIRES AIGUS. Dr Sébas6en BRUGIRARD 9 Avril 2015 SYNDROMES NEUROVASCULAIRES AIGUS Dr Sébas6en BRUGIRARD 9 Avril 2015 L accident vasculaire cérébral: Infarctus cérébral 85% Hémorragie cérébrale 15% ~2/3: hématome intracérébral ~1/3: hémorragie sous- arachnoïdienne

Plus en détail

UNV et CARDIOLOGIE A. AMERI J.F. LEFORT

UNV et CARDIOLOGIE A. AMERI J.F. LEFORT UNV et CARDIOLOGIE A. AMERI J.F. LEFORT Une pathologie grave Incidence 200/ 100 000 augmentation exponentielle avec l âl âge mortalité 1ér r mois 20 25 % 50% des patients atteints d AVC ont un déficit

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

Unité cérébrovasculaire Neuchâtel Region capitale suisse. PD Dresse Susanne Renaud Service de neurologie HNE

Unité cérébrovasculaire Neuchâtel Region capitale suisse. PD Dresse Susanne Renaud Service de neurologie HNE Unité cérébrovasculaire Neuchâtel Region capitale suisse PD Dresse Susanne Renaud Service de neurologie HNE Mme F. Patiente de 50 ans Est retrouvée vers 7h30 par son fils dans son lit Paralaysie de son

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac APPORT DE L IRM DANS LES AVC PL CLOUET - Aurillac http://www.rxplc.net INTRODUCTION les accidents vasculaires cérébraux (AVC): 3 ème cause de mortalité et 1ère cause de handicap chronique. 140000 AVC par

Plus en détail

Conflits d intérêt. Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques

Conflits d intérêt. Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques Conflits d intérêt Participation à des «staffs» et des soirées de formation financées par les laboratoires pharmaceutiques Sommaire 1- Introduction 2 - HTA essentielle et risque neurovasculaire 3- Situations

Plus en détail

L AVC vu depuis la MPR. Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON!

L AVC vu depuis la MPR. Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON! L AVC vu depuis la MPR Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON Définition de l AVC... de l élixir et du flacon, du contenu et du contenant. AVC... AVCs AVC Perte soudaine et non convulsive

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1)

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) Occlusion d une veine par un caillot sanguin Localisation préférentielle : les membres inférieurs Souvent asymptomatique THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE FACTEURS

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge hospitalière initiale

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

Prise en charge de l infarctus cérébral en 2011

Prise en charge de l infarctus cérébral en 2011 Prise en charge de l infarctus cérébral en 2011 Marie-Hélène Mahagne Unité Neuro Vasculaire Pôle des Neurosciences cliniques Hôpital Saint-Roch, CHU Nice En 2011 Deux modalités thérapeutiques ont prouvé

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011

Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011 Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011 Etat des lieux de la prise en charge des AVC en France Problème de

Plus en détail

RMM Infectiologie, septembre 2013

RMM Infectiologie, septembre 2013 RMM Infectiologie, septembre 2013 Complications neurologiques des endocardites infectieuses (EI). Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Dr Dewilde. Urgences, CHSA. Références bibliographiques. 1.

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral

Accident Vasculaire Cérébral Accident Vasculaire Cérébral GIT 2011 Dr F. DOLVECK SAMU 92 1 Accidents vasculaires cérébraux AVC Définitions Physiologie Épidémiologie Objectif de prise en charge Identification de l AVC Organisation

Plus en détail

Revascularisation carotidienne précoce après AVC. Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille

Revascularisation carotidienne précoce après AVC. Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille Revascularisation carotidienne précoce après AVC Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille Cet intervenant : a déclaré ses liens d intérêt estime

Plus en détail

Rein kystique et Système Nerveux Central

Rein kystique et Système Nerveux Central Rein kystique et Système Nerveux Central Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN Mars 2009 Anévrysmes cérébraux Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN

Plus en détail

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas cliniques AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas n 1 Cas n 1 Homme de 62 ans, vient pour déficit hémicorporel droit brutal Cas n 1 Vous réalisez cette IRM à H1 :

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand Dossier de presse Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand par M. François Dumuis, Directeur général de l Agence régionale de santé (ARS), En présence de Mme le Dr Élisabeth

Plus en détail

UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ

UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ Drs PA. BAILLOT et C. GUARAGNA AVC: Epidémiologie Entre 120 et 150 000 cas par an en France L AVC ischémique Pour 1 million d habitants, chaque

Plus en détail

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai?

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? SFR IDF Dec 2013 Julien Savatovsky F. Charbonneau, P. Roux, JC. Sadik, V. Macaigne*, M. Obadia**, F. Héran Service d Imagerie Médicale, Fondation

Plus en détail

URGENCES HYPERTENSIVES

URGENCES HYPERTENSIVES Touggourt le 08 /01/2016 URGENCES HYPERTENSIVES Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda INDICATIONS SPECIFIQUES Accident

Plus en détail

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA.

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. A. Molua Aundu, JM Kabeya, J.Mukaya, P. Katchunga, A. Mbongo Tanzia. Service de Radiologie des

Plus en détail

Prise en charge et Bilan étiologique des AVC

Prise en charge et Bilan étiologique des AVC Prise en charge et Bilan étiologique des AVC Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire Pôle de Neurosciences cliniques CHU Bordeaux AVC : Définition } Apparition soudaine (quelques secondes) } ou au moins

Plus en détail

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Actualités et place des examens ultrasoniques MARICOURT V, NGUYEN HUYNH S, DIARD A, BISCONTE S Base aérienne 106 Mérignac MC Sylvain NGUYEN HUYNH

Plus en détail

Evaluation de la mise en place d une Filière d Urgence Pré-hospitalière des Accidents Vasculaires Cérébraux au SAMU 54. A propos de 551 cas.

Evaluation de la mise en place d une Filière d Urgence Pré-hospitalière des Accidents Vasculaires Cérébraux au SAMU 54. A propos de 551 cas. Evaluation de la mise en place d une Filière d Urgence Pré-hospitalière des Accidents Vasculaires Cérébraux au SAMU 54. A propos de 551 cas. Dr COLSON CARE Les AVC : un enjeu de Santé Publique majeur En

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015

Imagerie de l AVC. Pierre Garnier 13 Juin 2015 Imagerie de l AVC Pierre Garnier 13 Juin 2015 AVC nécessité d une prise en charge rapide thérapeu5ques d urgence : impact bénéfique sur le pronos5c AVC ischémique d origine artérielle : thrombolyse IV

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Angio Flair Dw rcbv J0 rmtt T2 J7 M1 occclusion H< 6 Angio Dwi T2 rcbv

Plus en détail

:: CADASIL. Menu. urgences hospitalières

:: CADASIL. Menu. urgences hospitalières :: CADASIL Synonymes : Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leukoencephalopathy (dont l acronyme est CADASIL) Définition : CADASIL est une maladie des petites artères

Plus en détail

Une vaste méta-analyse internationale, publiée dans le Lancet, montre que «quel que soit l âge des patients et la sévérité des AVC, l alteplase

Une vaste méta-analyse internationale, publiée dans le Lancet, montre que «quel que soit l âge des patients et la sévérité des AVC, l alteplase Une vaste méta-analyse internationale, publiée dans le Lancet, montre que «quel que soit l âge des patients et la sévérité des AVC, l alteplase augmente significativement la probabilité d un bon pronostic

Plus en détail

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES Mathieu Bataille Epidémiologie Incidence: 1-2/ 1000 hab/ an Soit environ 150 000 nouveau cas / an / en France Prévalence: 4-6/ 1000 hab 3ieme cause de mortalité (après

Plus en détail

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir?

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? «Time is muscle» but «Time is brain» too. 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi 29 mars 2013 - Paris Homme, 54 ans, sans antécédent, tabagisme

Plus en détail

Titre. Projet de soins en équipe pluridisciplinaire

Titre. Projet de soins en équipe pluridisciplinaire Titre Projet de soins en équipe pluridisciplinaire Sous-titre IDE Neurovasculaire CHU Nice Sabine BELAID Myriam FANOUI Nathalie ROUSSEAU Pole neurosciences CHU Nice Mai 2014 1 Généralités sur l Accident

Plus en détail

Docteur Saïda CHERGUI polyclinique de Rillieux

Docteur Saïda CHERGUI polyclinique de Rillieux Docteur Saïda CHERGUI polyclinique de Rillieux AVC : définitions? AVC = installation soudaine ou rapide d un déficit neurologique focal d origine vasculaire présumée (international) AVC = développement

Plus en détail

LE POINT SUR... Accident ischémique transitoire d origine indéterminée, quelle prise charge? Introduction. Diagnostic positif Diagnostic clinique

LE POINT SUR... Accident ischémique transitoire d origine indéterminée, quelle prise charge? Introduction. Diagnostic positif Diagnostic clinique Introduction LE POINT SUR... Accident ischémique transitoire d origine indéterminée, quelle prise charge? Intissar Hmida, Service de neurologie et unité neurovasculaire, Centre hospitalier de Versailles,

Plus en détail

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Le coma: généralités Définition: Perte prolongée de l état de conscience plus ou moins complète,difficilement

Plus en détail

Les AVC. 2. embolique matériel vient bouché l artère origine : artériel cœur : caillot du cœur qui se détache et vient bouché une artère

Les AVC. 2. embolique matériel vient bouché l artère origine : artériel cœur : caillot du cœur qui se détache et vient bouché une artère Les AVC I. introduction rencontré dans tous les services prise en charge a beaucoup changé : tous laboratoires pharmaceutiques s y intéressent traitement doivent être donnés très tôt : dans 3 heures qui

Plus en détail

L AVC vu depuis la MPR

L AVC vu depuis la MPR L AVC vu depuis la MPR Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON Définition de l AVC... de l élixir et du flacon, du contenu et du contenant. AVC... AVCs AVC Perte soudaine et non convulsive

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

NEUROLOGIE GENERALE:

NEUROLOGIE GENERALE: NEUROLOGIE GENERALE: I] Accident Vasculaire Cérébrale (AVC) 1 Anatomie : Hémisphère gauche : dominant chez 95% des droitiers et 2/3 des gauches : langage, calcul, lecture, écriture, analyse. 1 2 Généralité

Plus en détail

La présentation clinique des AVC des patients âgés s est-elle. elle différente

La présentation clinique des AVC des patients âgés s est-elle. elle différente La présentation clinique des AVC des patients âgés s est-elle elle différente? Pr Marc VERNY Centre de Gériatrie, G pavillon Marguerite Bottard Hôpital de la Pitié-Salpêtri Salpêtrière re et UPMC Les AVC

Plus en détail

Accidents Vasculaires du Cerveau

Accidents Vasculaires du Cerveau Accidents Vasculaires du Cerveau Données épidémiologiques (ampleur du Problème) 3 eme Cause de mortalité après les maladies cardiovasculaires et le Cancer 1 e Cause du handicap séquellaire durable (moteur,

Plus en détail

135. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire

135. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire Sommaire 135. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire diagnostic, situations d urgence et prise en charge, attitude thérapeutique et suivi Points clés en imagerie Importance de bien poser l indication

Plus en détail

AVC du jeune et de l enfant

AVC du jeune et de l enfant AVC du jeune et de l enfant Dr Olivier DETANTE Unité Neuro-Vasculaire, CHU Grenoble Octobre 2010 DES Neurologie Max, 8 ans - Juillet : chute de trampoline (passée inaperçue) puis déficit G transitoire

Plus en détail

Approche gériatrique des AVC des patients âgés. Pr Marc VERNY Centre de Gériatrie, pavillon Marguerite Bottard Hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Approche gériatrique des AVC des patients âgés. Pr Marc VERNY Centre de Gériatrie, pavillon Marguerite Bottard Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Approche gériatrique des AVC des patients âgés Pr Marc VERNY Centre de Gériatrie, pavillon Marguerite Bottard Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Quelques chiffres 3 ème cause de mortalité pays industrialisés

Plus en détail

Pas de conflit d intérêt

Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Actualités dans la prévention secondaire de l AVC Dr S Debiais, Dr I Bonnaud, Dr D Saudeau Service de Neurologie, CHRU de Tours FMC septembre 2008 AVC : Pourquoi les prévenir?

Plus en détail

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Marie Girot Urgences Neurologiques Pôle de l urgence CHRU LILLE marie.girot@chru-lille.fr Jeudi 5 Novembre 2015, SFT LES AVC Chaque année

Plus en détail

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique Ca clinique Un homme de 72 ans, droitier, ancien employé de banque, hypertendu traité par Loxen* depuis 10 ans, fumant vingt cigarettes par jour depuis environ 50 ans, et dyslipidémique traité par Lipanthyl*,

Plus en détail

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 COMMUNIQUÉ au nom de la Commission IV (Maladies cardio-vasculaires) Réadaptation après l

Plus en détail

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak Les AVC Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak AVC: la nouvelle chaine de survie Régulation et transport SAU Imagerie Thrombo lyse Thrombec

Plus en détail

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Bevacizumab AVASTIN Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Différentes approches anti-angiog angiogéniquesniques Anticorps

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES Objectifs l Reconnaître et traiter précocement l ischémie l Mécanisme et cause de l obstruction l Revascularisation et sauvegarde du membre l Prévention

Plus en détail

Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux

Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux Cahier des charges pour la reconnaissance : - Des unités neurovasculaires (UNV) - Des unités dédiées aux accidents vasculaires cérébraux RÉFÉRENCES : SROS 3 volets cérébrolésés et réanimation - Décret

Plus en détail

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14 l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 Quelques chiffres marquants Page 2 1 AVC toutes les 4 mn dans le monde. Environ 150 000 nouveaux cas par an en France, la moitié

Plus en détail

IRM Angio-IRM Cas cliniques

IRM Angio-IRM Cas cliniques IRM Angio-IRM Cas cliniques Xavier Combaz Neuroradiologie diagnostique et Interventionnelle Hôpital de la Timone ! IRM Parenchyme Ischémie Pénombre Saignement Perfusion++ Bilan vasculaire ++ Agitation,

Plus en détail