Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée. Epreuve de Biologie. 3 septembre Calculatrices non autorisées documents non autorisés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée. Epreuve de Biologie. 3 septembre Calculatrices non autorisées documents non autorisés"

Transcription

1 Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée Epreuve de Biologie 3 septembre 2013 Calculatrices non autorisées documents non autorisés NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : LIEU DE NAISSANCE : SIGNATURE : (PAGE DETACHEE DU QUESTIONNAIRE PAR L ADMINISTRATION) 5, rue Albert Lebrun B.P. 403 F NANCY CEDEX Tél. 33(0) Télécopie 33(0)

2 Université de Lorraine FACULTE DE PHARMACIE DIPLÔME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE Contrôle des Aptitudes 3 Septembre 2013 EPREUVE de BIOLOGIE (coefficient 2) Durée : 2 heures Documents et calculatrice non autorisés. Question 1 : répondre sur le sujet Question 2 : répondre sur le sujet Question 3 : répondre sur le sujet Question 4 : répondre sur la copie Question 5 : répondre sur le sujet Question 6 : répondre sur la copie La correction de cette épreuve tiendra compte non seulement des connaissances mais également du bon sens et du soin apportés à la rédaction des réponses et à la réalisation des schémas éventuels. 2

3 Question 1 : Brassage génétique et diversité On s intéresse à la transmission de l information génétique au cours de la reproduction sexuée chez un végétal, le lys, dont les cellules des feuilles contiennent 2n=24 chromosomes. On souhaite ordonner quelques clichés obtenus en observant les cellules des anthères de la fleur (lieux de formation des grains de pollen), avec un microscope optique (X 1200) présentés sur le document page 4. On suit également l évolution de la quantité d ADN dans chacune des cellules des anthères de cette fleur à l origine des grains de pollen. Document de référence : Évolution de la quantité d ADN par noyau cellulaire lors de la formation de grains de pollen à partir d une cellule d anthère de Lys (UA signifie «Unités arbitraires») Les différents clichés ci-dessous représentent six étapes de la formation des grains de pollen dans les anthères de lys. Trois de ces étapes (2, 5 et 6) de cette chronologie sont repérées sur le document de référence ci-dessus. Numéroter les clichés dans l'ordre chronologique de la formation de grains de pollen, les annoter et préciser la quantité d ADN présente dans chaque cellule. Vos réponses doivent être justifiées. 3

4 Observation au microscope d une cellule à l origine de grains de pollen dans une anthère de lys (X 1200) Ordre observation Annotations et commentaires 4

5 Question 2 : Diversification des êtres vivants Extrait du Bordas Les coraux sont des animaux qui vivent fixés. Beaucoup vivent en association avec une algue unicellulaire hébergée dans les cellules périphériques du corail. Les cellules animales bénéficient des matières organiques produites par l activité photosynthétique de l algue, tandis que l algue utilise, quant à elle, les déchets azotés produits par le corail. Choisir LA bonne réponse dans chaque série d affirmations. 1. La diversification phénotypique des êtres vivants. a. Est possible sans modification du génome b. Est toujours associée à une modification du génome c. Est toujours due à une modification du nombre de chromosomes d. Est impossible sans mutation. 2. Une symbiose a. Est une association qui bénéficie aux 2 partenaires b. S apparente au parasitisme c. Est une anomalie de la nature d. Repose sur une modification du génome des 2 organismes. Question 3 : Organisation et mode de vie des plantes Choisir LA bonne réponse dans chaque série d affirmations. La photographie montre : a. Des poils épidermiques présents sur toute la surface de la Jacinthe. b. Des poils épidermiques présents sur toute la surface de la racine. c. Des poils épidermiques situés à proximité de l extrémité de racine. d. Des poils épidermiques situés à proximité de la base de la tige. Les poils absorbants perméables permettent habituellement l approvisionnement de la plante en : a. Eau, ions minéraux et molécules organiques. b. Eau et ions minéraux. c. Eau et molécules organiques. d. Eau uniquement. 5

6 Question 4 : Réaction inflammatoire La tularémie est une maladie sévère, quelque fois mortelle, due à une bactérie, Francisella tularensis, qui infecte préférentiellement les cellules du foie et des poumons. Dans les expériences décrites dans les documents qui suivent, on utilise plusieurs lignées de souris de même âge : - une lignée sauvage ; - une lignée dite TLR2- dont le gène codant pour le récepteur TLR2 a été muté pour le rendre non fonctionnel ; - une lignée dite TLR4- dont le gène codant pour le récepteur TLR4 est non fonctionnel. Exploiter les documents pour préciser comment la réponse immunitaire innée se met en place lors de l infection par Francisella. 6

7 Question 5 : Réponse immunitaire adaptative Choisir LA bonne réponse dans chaque série d affirmations. 1. Les lymphocytes B : a. sont des acteurs de la réponse immunitaire innée b. deviennent immunocompétents dans le thymus c. protègent l intégrité de nos cellules d. libèrent, une fois transformés en plasmocytes, des anticorps circulants de même spécificité que ceux qu ils possèdent au niveau de leurs membranes. e. libèrent, une fois transformés en plasmocytes, des antigènes circulants de même spécificité que ceux qu ils possèdent au niveau de leurs membranes. 2. Les lymphocytes T CD4 : a. sont les acteurs de la réponse immunitaire innée b. reconnaissent directement les antigènes circulants c. peuvent se transformer en LT auxiliaires après stimulation antigénique d. peuvent se transformer en plasmocytes producteurs d interleukine. 3. Les lymphocytes T CD8 : a. sont des acteurs de la réponse immunitaire adaptative à médiation humorale b. S activent dès l entrée de l antigène dans l organisme c. peuvent produire de l interleukine d. participent à l apoptose des cellules présentatrices d antigène. Question 6 : La commande réflexe du muscle La myasthénie est une maladie neuromusculaire caractérisée par une faiblesse des muscles squelettiques. Les patients ont des difficultés par exemple à garder leurs paupières levées. L'impossibilité de mettre en évidence chez les malades des anomalies de structure de l'innervation du muscle a conduit les médecins à émettre l'hypothèse d'un mauvais fonctionnement de la jonction neuromusculaire. 7

8 A l'aide des documents ci-dessous, éprouver l'hypothèse émise et proposer un mécanisme expliquant la myasthénie. Document 1 : Organisation de la jonction neuromusculaire ou plaque motrice. Document 2 : Un nerf moteur est stimulé électriquement. Des électrodes posées sur la peau, au niveau d'un muscle commandé par ce nerf, permettent d'enregistrer les phénomènes électriques globaux de ce muscle (électromyogramme) lors de la stimulation du nerf. On enregistre ces phénomènes électriques sur deux sujets : l'un normal, l'autre atteint de myasthénie. Document 3 : L'alpha-bungarotoxine, molécule toxique extraite du venin de serpent, possède la propriété de se fixer sur les récepteurs à acétylcholine. Son injection à une souris saine entraîne des symptômes analogues à ceux de la myasthénie. Par autoradiographie, on peut localiser l'alpha-bungarotoxine radioactive sur la membrane d'une cellule musculaire. Les figures 8

9 suivantes donnent le résultat de cette localisation chez un individu sain et chez un individu myasthénique. Document 4 : A l'aide des électrodes réceptrices 1 et 2, on mesure les potentiels dans la zone postsynaptique de la jonction neuromusculaire. On mesure ainsi le potentiel postsynaptique au niveau de la plaque motrice (électrode 1) et le potentiel d'action du muscle responsable de la contraction (électrode 2). On réalise cette manipulation sur deux jonctions neuromusculaires, d'un individu sain et d'un individu myasthénique. 9

Prépa scientifique Vivant, cellules, molécules organiques et génétique (E 01)

Prépa scientifique Vivant, cellules, molécules organiques et génétique (E 01) Maestris 2016-2017 Mardi 4 octobre 2016 Durée : 1 heure Prépa scientifique Vivant, cellules, molécules organiques et génétique (E 01) Question 1 : Brassage génétique et diversité (5 points) On s intéresse

Plus en détail

ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h 30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Liban BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L usage

Plus en détail

FACULTE DE PHARMACIE DIPLÔME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE. Contrôle des Aptitudes. 2 Septembre EPREUVE de BIOLOGIE (coefficient 2)

FACULTE DE PHARMACIE DIPLÔME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE. Contrôle des Aptitudes. 2 Septembre EPREUVE de BIOLOGIE (coefficient 2) FACULTE DE PHARMACIE DIPLÔME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE Contrôle des Aptitudes 2 Septembre 2014 EPREUVE de BIOLOGIE (coefficient 2) Durée : 2 heures Documents et calculatrice non autorisés Question 1 :

Plus en détail

Bac S Sujet de SVT Session 2016 Liban GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION

Bac S Sujet de SVT Session 2016 Liban GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Bac S Sujet de SVT Session 2016 Liban 1ère PARTIE : (8 points) GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION La reproduction sexuée est source de diversité génétique. Justifier cette affirmation en considérant uniquement le

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

Bilan sur les brassages intra et inter-chromosomiques Brassage interchromosomique

Bilan sur les brassages intra et inter-chromosomiques Brassage interchromosomique Bilan sur les brassages intra et inter-chromosomiques Brassage interchromosomique Brassage intrachromosomique Localisation des gènes concernés A quel moment se produit t-il? Description du mécanisme Comment

Plus en détail

DS Système nerveux correction

DS Système nerveux correction 1. Les neurones afférents du réflexe myotatique : DS Système nerveux correction a) ont leurs corps cellulaires situés dans la substance grise de la moelle épinière. b) sont activés par l étirement du muscle

Plus en détail

Partie A : Diversité et unité des êtres humains

Partie A : Diversité et unité des êtres humains Partie A : Diversité et unité des êtres humains Dates Titres & problèmes & activités Travail pour le... Tous semblables et tous différents Comment expliquer les ressemblances et les différences qui existent

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes Chapitre 1A2 : La diversification des êtres vivants.

Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes Chapitre 1A2 : La diversification des êtres vivants. Chapitre 1A1 : Le brassage génétique et la diversité des génomes Chapitre 1A2 : La diversification des êtres vivants. I / Modification du génome et diversification du vivant A) Association de génomes et

Plus en détail

CORPS HUMAIN ET SANTE

CORPS HUMAIN ET SANTE CORPS HUMAIN ET SANTE THEME I NEURONES ET FIBRES MUSCULAIRES : LA COMMUNICATION NERVEUSE Il s agit d apporter une compréhension plus fine du système neuromusculaire et de comprendre un test médical couramment

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants

- CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants - CHAPITRE 2 : Diversification génétique et diversification des êtres vivants CHAPITRE 1A2 : DIVERSIFICATION GENETIQUE ET DIVERSIFICATION DES ETRES VIVANTS LES ACQUIS A MAITRISER POUR BIEN ABORDER LE THEME

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

A - UNITÉ et DIVERSITÉ des ÊTRES HUMAINS

A - UNITÉ et DIVERSITÉ des ÊTRES HUMAINS Localisation du programme génétique (, noyau, chromosome) (environ : 1 h 30) Les chromosomes sont les supports de l information génétique. Conséquences d un nombre anormal de chromosomes. Toutes les cellules

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L

Plus en détail

CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS. Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu.

CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS. Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu. CARACTERES, PROGRAMME GENETIQUE ET UNICITE DES INDIVIDUS RAPPEL : Test Oral : correction ; Fécondation : union spz et ovule = cellule-œuf qui en se divisant donnera 1 individu. Comment expliquer les ressemblances

Plus en détail

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10

Contrôle n 2 novembre 2012 Terminale S 10 Cochez la ou les proposition(s) exacte(s) pour chaque question 1 à 28. Réponse bonne cochée = 1 point Réponse fausse cochée = 0,5point Pas de réponse = 0 point Seule la dernière page sera rendue. Conseil:

Plus en détail

Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée. Epreuve de Biologie. 2 septembre Calculatrices non autorisées documents non autorisés

Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée. Epreuve de Biologie. 2 septembre Calculatrices non autorisées documents non autorisés Diplôme d Etat d audioprothésiste Test d entrée Epreuve de Biologie 2 septembre 2015 Calculatrices non autorisées documents non autorisés NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : LIEU DE NAISSANCE : SIGNATURE

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Concours d admission au diplôme d état d audioprothésite. Correction du sujet 2014 de l université de Rennes

Concours d admission au diplôme d état d audioprothésite. Correction du sujet 2014 de l université de Rennes Concours d admission au diplôme d état d audioprothésite Correction du sujet 2014 de l université de Rennes 25 mai 2014 Table des matières 1 Diversification des êtres vivants (40 minutes).......... 1 2

Plus en détail

année académique 2012/2013

année académique 2012/2013 Université Saint-Esprit de kaslik Faculté de Médecine et des Sciences Médicales Concours d entrée en 1 ère année de médecine année académique 2012/2013 Biologie A titre indicatif : les références des 1

Plus en détail

caractères spécifiques variations individuelles héréditaires modifiés l environnement localiser l information

caractères spécifiques variations individuelles héréditaires modifiés l environnement localiser l information A la fin du chapitre je sais : Lister des caractères spécifiques et des variations individuelles d individus de la même espèce. Faire la différence entre les caractères d un individu qui sont héréditaires

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Collège

EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Collège DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2011 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Collège DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre

Plus en détail

SOMMAIRE. Deuxième Année du Baccalauréat Série Sciences Expérimentales Option «Sciences de la Vie et de la Terre»

SOMMAIRE. Deuxième Année du Baccalauréat Série Sciences Expérimentales Option «Sciences de la Vie et de la Terre» SOMMAIRE Deuxième Année du Baccalauréat Série Sciences Expérimentales Option «Sciences de la Vie et de la Terre» Unité1 : Consommation de la matière organique et flux d énergie.....2 Unité2 : Nature et

Plus en détail

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie)

CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) CORRIGÉ DU CONCOURS Berck sur Mer 2014 (École de Masso-Kinésithérapie) Biologie : correction réalisée par Mr LAIGNIER Laurent Correction proposée et non officielle Toute reproduction interdite www ma-prepa-concours.com

Plus en détail

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre 3A3. Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre 3A3 Le phénotype immunitaire au cours de la vie Quelques données sur la rougeole La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Au cours des 150 dernières années, elle a touché

Plus en détail

PROGRESSION ET PLAN DE COURS DE SVT Classe de Terminale S Damien IMBERT Année 2017 / 2018 THEME 1A : GENETIQUE ET EVOLUTION

PROGRESSION ET PLAN DE COURS DE SVT Classe de Terminale S Damien IMBERT Année 2017 / 2018 THEME 1A : GENETIQUE ET EVOLUTION PROGRESSION ET PLAN DE COURS DE SVT Classe de Terminale S Damien IMBERT Année 2017 / 2018 THEME 1A : GENETIQUE ET EVOLUTION CHAPITRE 1 : LE BRASSAGE GENETIQUE ET SA CONTRIBUTION A LA DIVERSITE GENETIQUE

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

EXAMEN DE FIN D ÉTUDES SECONDAIRES. 1. Pigmentation du pelage chez les chats (2+2+6 pts.) Session 2016

EXAMEN DE FIN D ÉTUDES SECONDAIRES. 1. Pigmentation du pelage chez les chats (2+2+6 pts.) Session 2016 EXAMEN DE FIN D ÉTUDES SECONDAIRES Session 2016 ÉPREUVE ÉCRITE Branche : Section(s) : C N d ordre du candidat : Date de l épreuve : 23 mai 2016 Durée de l épreuve : 3 heures Question I: Génétique 1. Pigmentation

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Centres Etrangers Afrique

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Centres Etrangers Afrique Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Centres Etrangers Afrique BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7

Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 Durée : 3 heures 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire.

LA REACTION INFLAMMATOIRE. Documents ressources : A- Présentation de quelques cellules du système immunitaire. TP 19 LA REACTION INFLAMMATOIRE Quelques jours après s être fait poser un piercing au niveau du nombril, Chloé se plaint d une douleur et d une sensation de chaleur au niveau de la peau percée qui est

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

PROGRAMME DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

PROGRAMME DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité- Travail - Progrès MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES ENSEIGNEMENTS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GENERAL PROGRAMME

Plus en détail

TP n 1: le réflexe myotatique

TP n 1: le réflexe myotatique Nom : Prénom : Classe : TP n 1: le réflexe myotatique Vous êtes médecin. Un patient vous explique : il ressent une douleur intense dans le bas du dos. Cette douleur se propage dans la fesse, la cuisse,

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

De la cellule à l'adn

De la cellule à l'adn De la cellule à l'adn Les fonctions vitales de l organisme (5) sont assumées par des appareils (4) spécialisés, chacun étant constitué d'organes. (3) Exemple: L'appareil digestif est constitué d'organes

Plus en détail

Les mutations et le brassage génétique conduisent à la diversité du vivant

Les mutations et le brassage génétique conduisent à la diversité du vivant Les mutations et le brassage génétique conduisent à la diversité du vivant..pourtant, malgré leur différences, le chimpanzé et l homme ont plus de 99% de gènes codants en commun Quelles sont, au-delà des

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Problématique: Les êtres vivants sont I. Les éléments chimiques des êtres vivants Le non vivant Le vivant Un méduse

Plus en détail

Chapitre 1 : le brassage génétique et la diversité des génomes. Chapitre 2 : des mécanismes de la diversification des êtres vivants

Chapitre 1 : le brassage génétique et la diversité des génomes. Chapitre 2 : des mécanismes de la diversification des êtres vivants International School of Broward Ms. Taoussi Fiche de révision d examen final de SVT Terminal S I. Partie 1 : Génétique et évolution Chapitre 1 : le brassage génétique et la diversité des génomes Mots-clés

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20)

BIOLOGIE BIOLOGIE SUJET. I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) durée Durée : 2 heures. heures. SUJET I. QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE OU À COMPLÉTER (13 points sur 20) Veuillez reporter sur votre copie d'examen le numéro de la question et répondez de façon précise en

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Les êtres vivants sont constitués de cellules. Problématique: Quels sont les constituants de la matière du vivant?

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 2. L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Constat

Plus en détail

Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T Exercice 1 : IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1 Exercice 2 : Parmi les cellules immunitaires, les lymphocytes T4 ont un rôle essentiel dans le déroulement des réactions immunitaires. À partir

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

3 EXERCICES D ENTRAÎNEMENT

3 EXERCICES D ENTRAÎNEMENT 2_Pedicure-podologue_2015.qxp_Concours 170x240 mardi07/07/15 04:53 Page136 BIOLOGIE 3 EXERCICES D ENTRAÎNEMENT QCM QCM 1 Les questions peuvent avoir une ou plusieurs réponses exactes. (1) Les fibres afférentes

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques Immunité et SIDA 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Plasmocyte. B. Macrophage. C. Granulocyte neutrophile. D. Erythrocyte. E. Lymphocyte. 1.2 A. Lymphocyte T auxiliaire B. Lymphocyte B C. Lymphocyte T cytotoxique

Plus en détail

Partie A : l hérédité

Partie A : l hérédité Partie A : l hérédité Tous humains et tous différents Quel est support l information génétique? Chromosomes et cellules L ADN support l information génétique Comment se comporte l information génétique

Plus en détail

TP26 partie1 (1h) LES CELLULES DE L ARC REFLEXE

TP26 partie1 (1h) LES CELLULES DE L ARC REFLEXE TP26 partie1 (1h) LES CELLULES DE L ARC REFLEXE Le réflexe myotatique met en œuvre un récepteur sensitif, un neurone sensitif, un centre nerveux : la moelle épinière, un neurone moteur (ou motoneurone)

Plus en détail

A /UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS Rappels sixième : Notion d espèce, de cellule/voir cours du blog catégorie sixième /C

A /UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS Rappels sixième : Notion d espèce, de cellule/voir cours du blog catégorie sixième /C A /UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS Rappels sixième : Notion d espèce, de cellule/voir cours du blog catégorie sixième /C Conclusion : Une espèce est un ensemble d êtres vivants qui se ressemblent

Plus en détail

Chapitre 5 : les défenses de l organisme

Chapitre 5 : les défenses de l organisme Chapitre 5 : les défenses de l organisme Comment notre organisme se défend-il contre les contaminations ou les infections par les micro-organismes? I/ Plusieurs acteurs luttent contre les microbes. Voir

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

Bac S Sujet de SVT Session 2015 Amérique du Sud MAINTIEN DE L INTÉGRITÉ DE L ORGANISME

Bac S Sujet de SVT Session 2015 Amérique du Sud MAINTIEN DE L INTÉGRITÉ DE L ORGANISME Bac S Sujet de SVT Session 2015 Amérique du Sud 1ère PARTIE : (8 points) MAINTIEN DE L INTÉGRITÉ DE L ORGANISME En 2011, le prix Nobel de médecine récompense le français Jules Hoffmann et le canadien Ralph

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

DIPLOME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE

DIPLOME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE UNIVERSITE HENRI POINCARE, NANCY 1 Faculté de Pharmacie DIPLOME D ETAT D AUDIOPROTHESISTE Examen d admission Jeudi 1 er septembre 2011 EPREUVE de BIOLOGIE coefficient 2 Durée : 2 heures Documents non autorisés,

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l information

Plus en détail

Partie n 2 : Chapitre n 2 : ADN, molécule informative Cours chapitre n 2 : L ADN, molécule informative de tous les organismes vivants

Partie n 2 : Chapitre n 2 : ADN, molécule informative Cours chapitre n 2 : L ADN, molécule informative de tous les organismes vivants Partie n 2 : hapitre n 2 : DN, molécule informative ours chapitre n 2 : L DN, molécule informative de tous les organismes vivants Nature et variabilité de la molécule d DN : 1 L DN est une molécule codée

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une

Doc 1 P248 : Nous avons vu que les deux chaînes des anticorps étaient constituées d une région constante et d une Thème 3B-Immunologie Chapitre 3 LE PHENOTYPE MOLECULAIRE AU COURS DE LA VIE A la naissance, un individu possède des lymphocytes B et des lymphocytes T qui lui sont propres. C est son phénotype immunitaire.

Plus en détail

La cellule : notions de base de la biologie

La cellule : notions de base de la biologie La cellule : notions de base de la biologie Sommaire : 1. Qu est-ce qu une cellule? 2. Du gène à l organisme 3. Animal ou végétal, réponse au niveau cellulaire? 4. Vie et mort de la cellule 5. Communication

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Asie

Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Asie Corrigé du bac 2016 : SVT spécialité Série S Asie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L usage

Plus en détail

Partie 1 (8 points) Exemple n 4

Partie 1 (8 points) Exemple n 4 éduscol Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Épreuve obligatoire série S Annale zéro Sciences de la vie et de la Terre Sujet QCM (sur 8 points) : Partie 1 (8 points) Exemple n 4 Cochez

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Phénotypes des parents Allèles de chaque gène Résultats (nombre d individus par phénotype) Croisement 1 F1 [AB] AB ab X

Phénotypes des parents Allèles de chaque gène Résultats (nombre d individus par phénotype) Croisement 1 F1 [AB] AB ab X 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (5 points). A l aide d un exemple, présentez un mécanisme de diversification du vivant conduisant à l apparition d une espèce polyploïde. Un schéma explicatif

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

BILANS DU CHAPITRE 2

BILANS DU CHAPITRE 2 BILANS DU CHAPITRE 2 Année 2011. M Michalak LA NATURE DU VIVANT Les êtres vivants sont constituées d éléments chimique formant la matière dite organique alors que les éléments chimiques de la Terre forment

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2012 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 202 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera que

Plus en détail

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A

Questions de EVAL-02 - Test AP Jour 2 A Q.C.M. n 1 QCM-001000001 Une cellule : 1. Est la plus petite structure biologique constituée de protéines, de lipides et d acides nucléiques. 2. Est l unité fondamentale de la vie. 3. Est toujours constituée

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2017 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

EVALUATION - LA QUESTION DE SYNTHESE - Un exemple d utilisation du barème par curseur

EVALUATION - LA QUESTION DE SYNTHESE - Un exemple d utilisation du barème par curseur EVALUATION - LA QUESTION DE SYNTHESE - Un exemple d utilisation du barème par curseur Rappel des instructions officielles PARTIE 1 : Cette partie permet d évaluer la maitrise par le candidat des connaissances

Plus en détail

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011

Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Professeur : M. ALMODOVAR Sciences de la Vie et de la Terre Année scolaire 2010/2011 Date Progression Prise de contact : - Présentation du Professeur, de la Discipline, et du Programme. - Document : «L

Plus en détail

BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ

BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ BTS Blanc n 3-Juin 2017 TSOD1/2 BIOLOGIE-PHYSIOLOGIE CORRIGÉ Partie 1 : immunologie Exercice 1 : schéma de la phagocytose (3 points) Etapes : Mots-clés : 1) Adhésion (ou reconnaissance) cellule phagocytaire,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

Chapitre 4 : L information génétique est conservée par réplication de l ADN

Chapitre 4 : L information génétique est conservée par réplication de l ADN Chapitre 4 : L information génétique est conservée par réplication de l ADN Activité 1 : structure et ultrastructure du chromosome Connaissances Pendant l'interphase, l ADN eucaryote, porteur de l information

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Evaluation n 3 du 20 Janvier UE 2.10 : Infectiologie

Evaluation n 3 du 20 Janvier UE 2.10 : Infectiologie NOM :. Prénom :.. Evaluation n 3 du 20 Janvier 2011 UE 2.10 : Infectiologie 1. Citez les 7 mesures de précautions standard : 2. Citez les étapes de l antisepsie en 5 temps : 3. Citez les différents agents

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue. I- Niveau et insertion dans le programme Terminale S obligatoire : Thème 3-A-1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Extrait du programme

Plus en détail

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique Chapitre I La commande réflexe du muscle -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique 1 Tableau présentant les résultats des expériences de démédullation, sections et stimulations électriques

Plus en détail

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres.

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. Nom : Date : Prénom : Classe : 3 ème SVT : Génétique 20 Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. 1. QCM : Choisir la

Plus en détail

Activité 6 : Exploiter des documents pour comprendre l origine de la diversité des allèles à partir d un exemple : l albinisme

Activité 6 : Exploiter des documents pour comprendre l origine de la diversité des allèles à partir d un exemple : l albinisme Activité 6 : Exploiter des documents pour comprendre l origine de la diversité des allèles à partir d un exemple : l albinisme Domaine Compétences J ai réussi si Elève Prof D1 -Ma réponse est rédigée correctement,

Plus en détail

ORGANISATION ET EXPRESSION DU GENOME CHEZ LES EUCARYOTES, TRANSMISSION AU COURS DES DIVISIONS CELLULAIRES

ORGANISATION ET EXPRESSION DU GENOME CHEZ LES EUCARYOTES, TRANSMISSION AU COURS DES DIVISIONS CELLULAIRES Préparation à l Agrégation Interne Séances des 09 et 13 octobre 2010 ORGANISATION ET EXPRESSION DU GENOME CHEZ LES EUCARYOTES, TRANSMISSION AU COURS DES DIVISIONS CELLULAIRES Les mots clés : ADN, ARN,

Plus en détail

ivoiresvt.wordpress.com

ivoiresvt.wordpress.com CLASSE DE nd A I/ Les grands ensembles environnementaux 3 II/ Les grands ensembles environnementaux et la Octobre 4 production de matière organique 5 6 9 10 7 III/ Action de l'homme sur son environnement:

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Métropole Remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail