ANALYSE IV Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables."

Transcription

1 EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV informations: sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes sont pour les brouillons et ne seront pas corrigées. N utilisez pas de feuilles externes pour les brouillons. (3) Documents autorisés : Calculatrice, résumé manuscrit (deux feuilles recto-verso agrafées), feuilles de calcul des intégrales et résidus (données dans le cours) et livre de formules mathématiques (CRM). Aucun autre document n est autorisé. (4) Une pièce d identité doit être placée de façon visible. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables Tot

2 Exercice Soit la fonction f : D C C définie par f(z) = x + x + y + iy x + x + y, où z = x + iy. (a) Trouver le domaine D de telle sorte que f soit bien définie. (b) Montrer que f est holomorphe dans D. Astuce : Poser r = x + y et utiliser r x = x r, r y = y r. (c) Ecrire f comme une fonction de z. C est-à-dire, trouver une expression pour f(z) qui dépend seulement de z et qui ne dépend pas de x et y individuellement. Astuce : Calculer f(z). (d) Trouver l image du domaine D par l application f. Corrigé (a) La condition nécessaire et suffisante pour que f soit bien définie est x + x + y >. Cette condition est bien satisfaite si y ou bien si x >. Donc le domaine de définition est D = C \ { (x, y) : x et y = }. (b) On écrit u(x, y) = x + x + y, v(x, y) = y x + x + y. Les fonctions u et v sont de classe C dans D. Donc, pour montrer que f est holomorphe, il suffit de vérifier que les équations de Cauchy-Riemann son satisfaites. En posant r = x + y on a u(x, y) = y x + r, v(x, y) =. x + r En utilisant on obtient u x = (x + r) / ( + r x ) = u y = (x + y r) / r, v x = y (x + r) 3/ ( + r x ) = v y = (x + r)/ y (x + r) / r y (x + r) r x = x r (x + r)/ r et r y = y r (x + y r) / ( r ) (x + r)/ y (x + r) r = = x + r ( ) (x + r)/ r(x + r) y r(x + r) (x + r)/ =. r et on a donc bien u x = v y, u y = v x.

3 (c) Pour (x, y) D on a f(z) = (u + iv) = (x + r) + iy y (x + r) = x y + r + xr + iy = x + xr (x + r) x + r + iy = x + iy = z. Etant donné que f() = u(, )+iv(, ) = et en tenant compte du domaine D de définition de f trouvé dans la partie (a), on conclut que f(z) = z où dénote la détermination principale. (d) En écrivant f sous la forme f(re iθ ) = r / e i θ, r >, π < θ < π, on déduit que l image de D par l application f est donnée en coordonnées polaires par { z = re iθ : r >, π < θ < π }, ce qui correspond, en coordonnées cartésiennes à {z = x + iy : x > }. 3

4 Exercice (a) On considère l homographie f(z) = z z +, z C \ { }. Trouver l image des ensembles suivants par l application f () Le cercle z + =. () Le cercle de rayon centré en z = i. 4 (b) Soit u : R R la fonction définie par u(x, y) = e y (y cos x + x sin x). () Montrer que u est harmonique. () Trouver une fonction harmonique conjuguée v. Corrigé (a) Premièrement on observe que le pôle de l homographie est donné par le point z =. () Comme le cercle z + = ne passe pas par le pôle, son image est un autre cercle. Pour le déterminer, on remarque qu on a la symétrie f( z) = f(z), ce qui implique que les ensembles symétriques par rapport à l axe réel sont envoyés par f dans des ensembles avec la même symétrie. Le cercle z + = a bien cette propriété. En calculant f( ) = 3 et f() = on conclut que l image cherchée est le cercle de rayon centré en z =. () Cette fois le cercle de départ passe par le pôle et donc son image est une droite. Pour déterminer cette droite il suffit de calculer l image de deux points. On a f( i) = i et f( i ) = i. Donc l image du cercle est la droite d équation Im(z) =. On peut aussi arriver au même résultat en paramétrisant le cercle de départ par z(t) = i + eit, t [, π]. On calcule f(z(t)) = i + eit i + = (i + e it )( 4 i + e it ) eit (i + e it )( i + e it ) = sin t 4 cos t sin t i = i + ( ( )) cos t, sin t ce qui est bien une paramétrisation de la droite d équation Im(z) =.

5 5 (b) () On calcule les dérivées partielles On a donc bien u xx + u yy =. u x = e y ( y sin x + sin x + x cos x) u xx = e y ( y cos x x sin x + cos x) u y = e y (y cos x + x sin x) + e y cos x u yy = e y (y cos x + x sin x cos x). () On cherche une fonction v(x, y) qui satisfait v y = u x, v x = u y. En intégrant par rapport à y l expression pour u x obtenue dans la partie () on obtient v(x, y) = e y (y sin x x cos x) + h(x), où h est une fonction arbitraire. En dérivant cette d erniere expression par rapport à x on obtient précisément u y + h (x). Donc h (x) = et on peut prendre v(x, y) donnée par v(x, y) = e y (y sin x x cos x).

6 Exercice 3 (a) Calculer l intégrale (z + z 3 ) dz, où est la moitié supérieure du cercle de centre et de rayon, parcourue dans le sens positif (ou trigonométrique). (b) Calculer l intégrale I = sin z dz z(e z ) où est l ellipse (Re(z)) + (Im(z)) = 5 4 parcourue dans le sens positif (ou trigonométrique). Corrigé 3 (a) On paramétrise par z(t) = e it, t [, π]. Donc z = e it et dz = ie it dt, d où π (z + z 3 ) dz = (e it + 8e 3it )ie it dt = 4i = 4i π ( π π ) 5 cos(t) dt 3i sin(t) dt (e it + 4e it ) dt = (b) La fonction f(z) = sin z a des singularités isolées aux valeurs z = kπi, k Z dont z(e z ) seulement z = est à l intérieur de. Par le théorème des résidus on a Pour calculer le résidu on pose I = πi Res(f, z = ). f(z) = h(z) g(z), où g(z) = sin z, h(z) = z(e z ) sont holomorphes. On a h() = g() =. De plus on calcule =. h (z) =e z e z + + z(e z e z ), h () =, h (z) =4e z 4e z + z(4e z e z ), h () =, h (z) =e z 6e z + z(8e z e z ), h () = 6, h (iv) (z) =3e z 8e z + z(6e z e z ), h (iv) () = 4, g (z) = cos z, g () = g (z) = sin z, g () =. On peut donc utiliser la formule #6 dans la table des résidus pour conclure que z = est un pôle d ordre et Res(f, z = ) = 3 g () h () 3 g ()h (iv) () [h ()] = =. Donc I = πi. 6

7 Exercice 4 On considère la fonction f(z) = e z. 7 (a) Ecrire f sous la forme f = u + iv. (b) Calculer le domaine E C défini par E := {z C f(z) R}. (c) Calculer et esquisser le domaine D d analycité de la fonction Corrigé 4 (a) On a g(z) = log(e z ), où log désigne la détermination principale de la fonction logarithme. f(x + iy) = e x cos y + i e x sin y (b) On a z E si et seulement si v(x, y) =. Donc E = {z = x + iy y = kπ, k Z}. (c) On sait que w log(w) est holomorphe sur B = C \ R. Donc le domaine d analycité de g est D = C \ {z = x + iy C u(x, y), v(x, y) = }. Si y = kπ, alors on a u(x, y = kπ) = ( ) k e x, donc On obtient alors u(x, kπ) k impaire où x. D = C \ k Z{x + ikπ C k impaire où x }.

8 Exercice 5 (a) Trouver la série de Laurent des fonctions suivantes en z = et en déduire leur partie principale ainsi que leur résidu et leur rayon de convergence. () f(z) = z exp(z ), () h(z) = z, ou n Z \ {}. z n Astuce : Considérer séparément le cas n > et n <. (b) Calculer l intégrale z sin(z 3 ) dz, où est la courbe (t) = t + i sin(πt), t. Corrigé 5 (a) () Pour z on a f(z) = z exp(z ) = n= n!z n+ = n= ( n)! zn+. Donc, le point z = est une singularité essentielle et la partie principale est la série elle-même. Donc Res(f, z = ) = et le rayon de convergence est R =. 8 () Pour n > on a z(z n ) = z nk = z zn z n... k= Donc, le point z = est un pôle simple, la partie principale est z, le résidu est Res(h, z = ) =, et le rayon de convergence est R =. Pour n < on écrit m = n. Donc on a z(z n ) = z m z(z m ) = z mk = z m + z m +... k= où on a utilisé le résultat précédent. Donc, le point z = est une singularité apparente, la partie principale est nulle et Res(h, z = ) =. Le rayon de convergence est R =. (b) La fonction F (z) = 3 cos(z3 ) est une primitive de z sin(z 3 ) holomorphe dans C. Donc z sin(z 3 ) dz = F (()) F (()) = ( cos()). 3

9 Exercice 6 Pour les fonctions suivantes, déterminer les singularités, leur type, ainsi que le résidu correspondant. En outre, discuter si ces singularités sont isolées. 9 (a) (b) f(z) = g(z) = z π ( z) sin z, sin(z ), Corrigé 6 (a) Les singularités de f se trouvent aux points z = kπ, k Z et z =. Pour z = π on pose z π ( z) sin z = p(z) q(z) où p et q sont holomorphes. Le point z = π est un zéro d ordre pour p et q. Donc, z = π est une singularité isolée apparente et la partie principale et le résidu sont nuls. Pour z = nπ, n Z\{} on pose z π ( z) sin z = p(z) q(z) Le point z = nπ (n ) est un zéro de q d ordre, mais n est pas un zéro de p. Donc, z = nπ (n ) est une singularité isolée et un pôle simple. En outre z nπ z π Res(f, z = nπ) = lim (z nπ)f(z) = lim z nπ z nπ sin z ( z) Pour z = on pose = lim z nπ z nπ sin(z nπ) cos nπ z π ( z) sin z = p(z) q(z) z π ( z) = ( )n (n )π. ( nπ) Le point z = est un zéro de q d ordre, mais n est pas un zéro de p. Donc, z = est une singularité isolée et un pôle de second ordre. Son résidu est donné par ( ) d Res(f, z = ) = lim (z ) z π z dz (z ) sin z sin z (z π) cos z = lim z sin = csc ( + (π ) cot ) z (b) Pour z on pose g(z) = sin z = q(z) où q est holomorphe. Les points z n = (nπ), n Z \ {} sont des zéros de q d ordre et ils sont donc des pôles d ordre de g. Ils sont tous des singularités isolées de g et le résidu en ces

10 points vaut Res(g, z = (nπ) z (nπ) z (nπ) ) = lim = lim z nπ sin z z nπ sin(/z) sin(/(nπ) ) ( ( d sin z = dz = z=(nπ )) ) z cos z = ( ) n+ (nπ). En outre, on a lim n z n =, donc le point z = est une singularité non isolée de g.

11 Exercice 7 Calculer, en utilisant une formule intégrale de Cauchy, l intégrale suivante I = π Astuce : Utiliser la courbe (t) = e it, t [, π]. 3 + cos t dt. Corrigé 7 En utilisant (t) = z on trouve Donc dt = ie it dz = iz dz et cos t = (eit + e it ) = (z + z ). I = iz dz = i 3 + z + z dz z + 3z + = i dz (z z )(z z ) où z = et z = 3 5 sont les zéros de z + 3z +. Noter que seulement z se trouve à l intérieur du. En plus la fonction f(z) = z z est holomorphe dans un domaine qui contient et son intérieur. Ainsi on peut utiliser la formule de Cauchy f(z ) = f(z) dz πi z z et on trouve que I π = πi f(z) z z dz = z z = 5.

12 Exercice 8 Soient a >, b > et I(a, b) = cos x (x + a )(x + b ) dx. (a) Soient a b. Calculer, en utilisant le théorème des résidus, l intégrale I(a, b). Justifier soigneusement toutes les étapes de votre calcul. Astuce : Considerer e ix (x + a )(x + b ) dx. (b) Calculer lim I(a, b). b a (c) Calculer Astuce : Utiliser la propriété lim b a et l exercice précédent. cos x (x + a )(x + b ) dx = cos x x 4 + x + dx. lim b a cos x (x + a )(x + b ) dx Corrigé 8 (a) Le dénominateur de l intégrant, (x + a )(x + b ) ne s annule jamais pour x R ; de plus e ix = O( ) si x ±, ce qui assure que l intégrale existe. La fonction x 4 (x +a )(x +b ) f(z) = e iz z (z + a )(z + b ) = e iz (z ia)(z + ia)(z ib)(z + ib) a 4 pôles simples. Ces poles sont ia, ia, ib et ib. Soit R > max{a, b}, R (t) = t avec t [ R, R] et R (t) = Reit avec t [, π] et soit R la somme. Par le théorème des résidus, on a donc R f(z)dz = πi(res(f, z = ia) + Res(f, z = ib)). Or, Donc on obtient Res(f, z = ia) = lim z ia (z ia)f(z) = e ib Res(f, z = ib) = i b(a b ). On va montrer que R f(z)dz R R e ia f(z)dz = π ae b be a R ab(a b ). f(z)dz tend vers si R tend vers : π e ia iai(a + b)i(a b) = i a(a b ), R sin(t) e (R e it + a )(R e it + b ) dt.

13 Pour tout t [, π], e R sin t. De plus, (R e it +a )(R e it +b ). Donc (R a )(R b ) π f(z)dz R (R a )(R b ) dt = Rπ (R a )(R b ) R qui tend vers lorsque R tend vers l infini. Donc I(a, b) = R lim f(z)dz + = R lim f(z)dz = π R R R R ae b be a ab(a b ). 3 (b) ae b be a lim I(a, b) = π lim b a b a ab(a b ) = ( ) Par le théorème de l Hospital : ( ) = π e a ( + a). a 3 (c) Il suffit de poser a = dans la réponse de l exercice précédent. cos x x 4 + x + dx = π e ( + ) 3 = π e

Analyse Complexe, L3, printemps 2014

Analyse Complexe, L3, printemps 2014 Université de Lorraine Département de Mathématiques Analyse Complexe, L3, printemps 2014 Interro n 1 Les 10 exercices sont indépendants. Pour chaque exercice 5 affirmations sont proposées, parmi lesquelles

Plus en détail

Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année

Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur, Istil 1ère année Corrigé de la feuille 4 1 Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année Corrigé de la feuille 4 1 appel : formule des ésidus Soit F

Plus en détail

f(z) = u(x, y) + i v(x, y),

f(z) = u(x, y) + i v(x, y), Université A/MIRA de Béjaia 27 mai 202 Faculté de la Technologie Département ST 2 Examen de Maths 5 Exercice points En utilisant les paramétrisations, montrer que l on a : z 2 dz = 0, où est la courbe

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ANNÉE 2006 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Durée : 2 Heures Coefficient : 1 Ce sujet comporte (dans l énoncé d origine, pas

Plus en détail

Fonctions Analytiques

Fonctions Analytiques 5 Chapitre Fonctions Analytiques. Le plan complexe.. Rappels Soit z C, alors!(x,y) IR 2 tel que z = x + iy. On définit le module de z comme z = x 2 + y 2. On peut aussi repérer z par des coordonnées polaires,

Plus en détail

ANALYSE II, , 2e bachelier ingénieur civil Examen du 07 janvier 2013 Solutions Version : 11 février 2013 (V1 : 05/02/13)

ANALYSE II, , 2e bachelier ingénieur civil Examen du 07 janvier 2013 Solutions Version : 11 février 2013 (V1 : 05/02/13) ANALYSE II, -3, e bachelier ingénieur civil Examen du 7 janvier 3 Solutions Version : février 3 V : 5//3) THEORIE 35 points) Théorie.) Enoncer et démontrer le théorème de Liouville relatif à la caractérisation

Plus en détail

SÉRIE 1 : ANALYSE COMPLEXE Fonctions Holomorphes et Cauchy-Riemann

SÉRIE 1 : ANALYSE COMPLEXE Fonctions Holomorphes et Cauchy-Riemann F.S.K-204-205 Variable complexe: Licence de Maths. Bouali Exercice : SÉRIE : ANALYSE COMPLEXE Fonctions Holomorphes et Cauchy-Riemann ) Trouver la fonction holomorphe f sur C dont la parite réelle est

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Exo7. Intégrales. 1 Changements de coordonnées. Exercices : Jean-François Burnol Corrections : Volker Mayer Relecture : François Lescure

Exo7. Intégrales. 1 Changements de coordonnées. Exercices : Jean-François Burnol Corrections : Volker Mayer Relecture : François Lescure Exercices : Jean-François Burnol orrections : Volker Mayer Relecture : François Lescure Exo7 Intégrales hangements de coordonnées Dans ces exercices on est censé connaître un peu la notion de système de

Plus en détail

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach

Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach Chapitre 7 Calcul fonctionnel holomorphe dans les algèbres de Banach L objet de ce chapitre est de définir un calcul fonctionnel holomorphe qui prolonge le calcul fonctionnel polynômial et qui respecte

Plus en détail

Argument d un nombre complexe

Argument d un nombre complexe Argument d un nombre complexe Dans ce chapître, nous allons introduire les éléments indispensables à la résolution de notre grand problème : montrer la clôture algébrique de C, c està-dire le fait que

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Résumé du cours d Analyse 3 (L3 Maths)

Résumé du cours d Analyse 3 (L3 Maths) Résumé du cours d Analyse 3 (L3 Maths) Yves Driencourt Printemps Table des matières Prologue : La fonction exponentielle 3. Compléments et rappels sur les séries................ 3. Séries entières.............................

Plus en détail

Première partie. Deuxième partie

Première partie. Deuxième partie PC 96-97 correction épreuve X97 Première partie. f étant convexe sur l intervalle [t, t 2 ], sa courbe représentative est en dessous la corde joignant les points (t, f(t )) et (t 2, f(t 2 )). Comme f(t

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Fonctions d une variable complexe

Fonctions d une variable complexe Chapitre 2 Fonctions d une variable complexe 2. Objets du plan complexe 2.. e plan complexe C On peut définir un point z du plan complexe C par la donnée de deux coordonnées réelles de différentes manières.

Plus en détail

1 Fonctions holomorphes

1 Fonctions holomorphes Université Pierre et Marie Curie LP336 - Mathématiques Emmanuel schenck 1 Année 2006/2007 INTRODUCTION À L'ANALYSE COMPLEXE Résumé du cours 1 Fonctions holomorphes Une fonction complexe f est une application

Plus en détail

1 Fonctions de plusieurs variables

1 Fonctions de plusieurs variables Université de Paris X Nanterre U.F.R. Segmi Année 006-007 Licence Economie-Gestion première année Cours de Mathématiques II. Chapitre 1 Fonctions de plusieurs variables Ce chapitre est conscré aux fonctions

Plus en détail

Université Sultan Moulay Slimane

Université Sultan Moulay Slimane Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences et techniques de Beni Mellal Année universitaire : 2/2 Introduction à l analyse complexe Abdesselam BOUARICH Première version : 5/6/2 A. Bouarich 2

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes Cours de mathématiques Terminale S1 Chapitre 9 : Nombres complexes Année scolaire 2008-2009 mise à jour 15 février 2009 Fig. 1 Gerolamo Cardano Médecin et mathématicien italien qui ne redoutait pas les

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Analyse complexe. Cours et exercices corrigés

Analyse complexe. Cours et exercices corrigés Analyse complexe ours et exercices corrigés André Giroux Département de mathématiques et statistique Université de Montréal 2013 Introduction L analyse est l étude approfondie du calcul différentiel et

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007 ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 27 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES INGÉNIEURS DU CONTRÔLE DE LA NAVIGATION AÉRIENNE Épreuve commune obligatoire de MATHÉMATIQUES Durée : 4 Heures Coefficient

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Suites, séries et nombres complexes

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Suites, séries et nombres complexes Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2016 Table des matières 1 Les suites infinies Les séries

Plus en détail

TD d Analyse Complexe Prépa-Agreg ENS Cachan

TD d Analyse Complexe Prépa-Agreg ENS Cachan TD d Analyse Complexe Prépa-Agreg ENS Cachan Ayman Moussa 9 décembre 2010 1 Fonctions de la variable complexe : 1.1 Différentiabilité, C-dérivabilité : [2], Chapitre 2 Définition :(Différentiabilité) Soit

Plus en détail

Analyse complexe. Exercice 1. Montrer que la fonction cosinus complexe cos : C C, n est pas bornée.

Analyse complexe. Exercice 1. Montrer que la fonction cosinus complexe cos : C C, n est pas bornée. Université Chouaib Doukkali Faculté des Sciences Département de Mathématiques El Jadida A. Lesfari lesfariahmed@yahoo.fr http://lesfari.com Analyse complexe Exercice. Montrer que la fonction cosinus complexe

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

MAT432 : Contrôle Classant du 14 Novembre 2002

MAT432 : Contrôle Classant du 14 Novembre 2002 MAT432 : Contrôle Classant du 4 Novembre 2002 Faire parfaitement deux des problèmes assurera une bonne note. Le er problème est le plus difficile donc celui qui rapporte le plus de points. Une copie où

Plus en détail

Fonctions analytiques

Fonctions analytiques CHAPITRE Fonctions analytiques Les principaux résultats à retenir : soit U un ouvert de C et f : U C. f est analytique sur U si et seulement si f est développable en série entière au voisinage de chaque

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

La théorie de Cauchy

La théorie de Cauchy La théorie de Cauchy Une fonction f de la variable complexe z, définie dans un ouvert G de C est holomorphe au point z 0 G si elle est dérivable par rapport à z au point z 0 f(z) f(z 0 ) Lim z z 0 z z

Plus en détail

Fonctions holomorphes

Fonctions holomorphes Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Fonctions holomorphes Christine Laurent-Thiébaut Ceci est le second volet de l étude des fonctions d une variable complexe, faisant suite au chapitre

Plus en détail

Cours de Mathématiques pour la Licence Analyse Complexe. Sylvie Benzoni et Francis Filbet

Cours de Mathématiques pour la Licence Analyse Complexe. Sylvie Benzoni et Francis Filbet Cours de Mathématiques pour la Licence Analyse Complexe Sylvie Benzoni et Francis Filbet 7 mai 27 2 Table des matières 1 Rappels sur les nombres complexes 5 1 Introduction.................................

Plus en détail

Cours de mathématiques.

Cours de mathématiques. Orsay 008-009 IFIPS S Mathématiques (M160). Cours de mathématiques. 1. Equations différentielles linéaires du second ordre. La fonction C : x cos x est indéfiniment dérivable sur R, et C (x) = S(x), avec

Plus en détail

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral

Du Calcul d Aire... ...Au Calcul Intégral Du Calcul d Aire......Au Calcul Intégral Objectifs Définir proprement l aire d une surface plane, au moins pour les domaines usuels (limités par des courbes simples) et fournir un moyen de la calculer.

Plus en détail

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Exercice I Nous allons déterminer par analyse dimensionnelle la relation entre la Trainée D et les autres paramètres. F D, g,, V, ρ, ν) = 0 1) où D représente

Plus en détail

Université de Tours Année Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2

Université de Tours Année Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2 Université de Tours Année 2015-2016 Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2 NOMBRES COMPLEXES ET ÉQUATIONS ALGÉBRIQUES (12 h) 1 Nombres complexes 1.1 Introduction

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Nombres Complexes Exercice 1. [5 pts] Équations

Nombres Complexes Exercice 1. [5 pts] Équations Nombres Complexes Exercice 1. [5 pts] Équations On se propose d étudier les solutions de l équation (E) z + 1 = 0 1. Vérifier que pour tout nombre complexe z, on a : z + 1 = (z + 1)(z z + 1). En déduire

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes Les nombres complexes 8 novembre 009 Table des matières Définitions Forme algébrique Représentation graphique Opérations sur les nombres complexes Addition et multiplication Inverse d un nombre complexe

Plus en détail

Université Lille 1 UFR de Mathématiques Licence de Mathématiques (S5, année 2005 2006) L305 : ANALYSE COMPLEXE Responsable : Jean-François Burnol

Université Lille 1 UFR de Mathématiques Licence de Mathématiques (S5, année 2005 2006) L305 : ANALYSE COMPLEXE Responsable : Jean-François Burnol Université Lille UFR de Mathématiques Licence de Mathématiques (S5, année 25 26) L35 : ANALYSE COMPLEXE Responsable : Jean-François Burnol Note : le texte pourrait (devrait) être rendu plus compréhensible

Plus en détail

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe.

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe. Chapitre I INTRODUCTION ATHÉATIQUE I.A. I.A.1. Calcul vectoriel Produit vectoriel Plaçons-nous dans un espace vectoriel euclidien à trois dimensions. En faisant subir des rotations identiques aux trois

Plus en détail

Cours d analyse L1S1P. Analyse L1S1 P

Cours d analyse L1S1P. Analyse L1S1 P Cours d analyse L1S1P 017 Objectifs : 1 Apprendre à calculer avec des formules : domaines de définition, dérivées primitives développements limités Se désinhiber face auxdites formules. À la fin de ce

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

Feuille d exercices n o 3

Feuille d exercices n o 3 L3 Variable complexe Feuille d exercices n o 3 Exercice 1. Soit P (z) = z 2 +az+b un polynôme de degré 2 à coefficients complexes, avec b. On note α et β les racines complexes de P, et on pose f(z) = 1/P

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Analyse Complexe (Math 4)

Analyse Complexe (Math 4) UNIVERSITÉ DES SIENES ET DE LA TEHNOLOGIE HOUARI BOUMEDIENNE () FAULTÉ DES MATHÉMATIQUES DÉPARTEMENT D ANALYSE Notes de ours du module Analyse omplexe (Math 4) Par LAADJ Toufik (2) Pour Deuxième année

Plus en détail

Ch 4. Complexes. D où l idée d introduire de nouveaux nombres dont le carré serait négatif, pour traiter le cas < 0.

Ch 4. Complexes. D où l idée d introduire de nouveaux nombres dont le carré serait négatif, pour traiter le cas < 0. PTSI2 2016/2017 Maths Lycée La Martinière-Monplaisir Lyon Ch 4. Complexes. 1 L ensemble C des nombres complexes 1.a Introduction Pour résoudre une équation de la forme ax 2 + bx + c = 0, avec a, b, c réels

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Mathématiques II. Session de rattrapage

Mathématiques II. Session de rattrapage NOM :... FIPA BTP Prénom :... Date :... Mathématiques II Session de rattrapage Thème: Opérateurs vectoriels, potentiels scalaires, circulations vectorielles, intégrales doubles Durée: 1H00 Outils autorisés:

Plus en détail

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES Définition ( voir animation ) On dit qu'un repère orthonormé (O; i, j) est direct lorsque ( i ; j ) = + []. Dans le plan rapporté à un repère orthonormé direct, si M est le point

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Fiche 17 Nombres complexes

Fiche 17 Nombres complexes Fiche 7 Nombres complexes Objectifs : Connaître les différentes définitions Savoir passer d une notation à l autre Savoir simplifier des nombres et effectuer les opérations élémentaires. Définitions On

Plus en détail

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5

Université de Nantes Année 2009-2010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques. Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Université de Nantes Année 009-010 Faculté des Sciences et des Techniques Département de Mathématiques Topologie et calculs différentiel Liste n 5 Applications Différentiables Exercice 1. Soit f : R n

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Ph DEPRESLE. 11 janvier Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe 2

NOMBRES COMPLEXES. Ph DEPRESLE. 11 janvier Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe 2 NOMBRES COMPLEXES Ph DEPRESLE janvier 06 Table des matières Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe Opérations dans l ensemble C. Addition dans C...........................................

Plus en détail

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy V. Latocha PACES UHP septembre 2010 remerciements à D. Schmitt et V. Ries V. Latocha (PACES UHP) Cours mathématiques Paces septembre 2010 1 / 48 1 Fonctions d une variable

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Suites numériques 3. 1 Convergence et limite d une suite

Suites numériques 3. 1 Convergence et limite d une suite Suites numériques 3 1 Convergence et limite d une suite Nous savons que les termes de certaines suites s approchent de plus en plus d une certaine valeur quand n augmente : par exemple, les nombres u n

Plus en détail

TD2 Fonctions mesurables Corrigé

TD2 Fonctions mesurables Corrigé Intégration et probabilités 2012-2013 TD2 Fonctions mesurables Corrigé 0 Exercice qui avait été préparé chez soi Exercice 1. Soit (Ω, F, µ) un espace mesuré tel que µ (Ω) = 1. Soient A, B P (Ω) deux sousensembles

Plus en détail

Les travaux doivent être remis sous forme papier.

Les travaux doivent être remis sous forme papier. Physique mathématique II Calendrier: Date Pondération/note nale Matériel couvert ExercicesSérie 1 : 25 septembre 2014 5% RH&B: Ch. 3 ExercicesSérie 2 : 23 octobre 2014 5% RH&B: Ch. 12-13 Examen 1 : 24

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Outils Mathématiques pour l Ingénieur Analyse Complexe

Outils Mathématiques pour l Ingénieur Analyse Complexe École Nationale Supérieure de Géologie ours de première année Outils Mathématiques pour l Ingénieur Analyse omplexe Benoît Marx, Maître de onférences à l Université de Lorraine Table des matières Fonctions

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

Exo7. Prolongement analytique et résidus. 1 Un peu de topologie. 2 Deux séries de Fourier

Exo7. Prolongement analytique et résidus. 1 Un peu de topologie. 2 Deux séries de Fourier Exercices : Jean-François Burnol Corrections : Volker Mayer Relecture : François Lescure Exo7 Prolongement analytique et résidus Un peu de topologie Exercice Soit Ω = C\{],]}. Déterminer en tout z Ω la

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S

Cours de mathématiques pour la Terminale S Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre Florent Girod 1 Année scolaire 2015 / 2016 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1) Suites numériques.................................

Plus en détail

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE CHAPITRE Nombres complexes et trigonométrie A Les nombres complexes 66 B Représentation géométrique Affixe Module Argument 67 1 Image d un complexe Affixe d un point, d un vecteur 67 Module 68 3 Nombres

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Méthodes Mathématiques pour la Licence de Physique et Chimie

Méthodes Mathématiques pour la Licence de Physique et Chimie Université Paris-Sud 11 L3 de Physique et Chimie Méthodes Mathématiques pour la Licence de Physique et Chimie Jean-Luc Raimbault Laboratoire de Physique des Plasmas Ecole Polytechnique, jean-luc.raimbault@lpp.polytechnique.fr

Plus en détail

3.4 Théorème de Rouché, application ouverte et principe du maximum.

3.4 Théorème de Rouché, application ouverte et principe du maximum. 3. Intégration curviligne et applications aux fonctions holomorphes: Théorème de Rouché, application ouverte et principe du maximum. 33 3.4 Théorème de Rouché, application ouverte et principe du maximum.

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

EO - EXERCICES SUR LE CALCUL DE LONGUEUR D ARCS DE COURBE

EO - EXERCICES SUR LE CALCUL DE LONGUEUR D ARCS DE COURBE EO - EXERCICES SUR LE CALCUL DE LONGUEUR D ARCS DE COURBE Exercice Longueur de l arc de spirale logarithmique défini par r = e t pour t a, puis limite quand a tend vers + Exercice Longueur de l astroïde

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Exercices : Nombres complexes

Exercices : Nombres complexes Exercices : Nombres complexes Exercice Calculer le module et un argument des nombres complexes suivants: z = i, z = e iθ + e iθ, z = i ( + i) Exercice Soit z le complexe défini par. Mettre z sous forme

Plus en détail

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J.

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. FAIVRE s de cours exigibles au bac S en mathématiques Enseignement

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ)

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ) Chapitre 3 Le potentiel électrostatique Le champ électrostatique peut être caractérisé simplement à l aide d une fonction que nous appellerons potentiel électrostatique. Cette fonction scalaire est souvent

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

Annexe D: Les nombres complexes

Annexe D: Les nombres complexes Annexe D: Les nombres complexes L'équation t + 1 = 0 n'a pas de solution dans les nombres réels. Pourtant, vous verrez lors de vos études qu'il est très pratique de pouvoir résoudre des équations de ce

Plus en détail

Chapitre 6 La dérivation

Chapitre 6 La dérivation Capitre 6 La dérivation A) Nombre dérivé et tangente 1) Tangente en un point à une courbe et nombre dérivé Soit f(x) la fonction dont la courbe est représentée ci-dessus, et prenons deux points A et B

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Cours sur les séries entières et les développements en

Cours sur les séries entières et les développements en Cours sur les séries entières et les développements en séries entières Table des matières 1 Séries entières 1 2 Dérivation terme à terme des séries entières. 4 3 Fonctions développables en séries entières

Plus en détail

Chapitre 1.1 Fonctions trigonométriques.

Chapitre 1.1 Fonctions trigonométriques. Chapitre. Fonctions trigonométriques. Exercice. Formules de somme et de différence En remplaçant a et b par des valeurs particulières complèter le tableau suivant avec les résultats donnés ci-après : cos

Plus en détail