Chap 10 : Le financement des investissements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chap 10 : Le financement des investissements"

Transcription

1 I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les immobilisations financières. L amortissement est autorisé par l administration fiscale car la plupart des biens se déprécient avec le temps et l usage. Obligatoire, c est une charge calculée à chaque fin d exercice selon une réglementation définie par le code général des impôts. Il figure dans le compte de résultat et le bilan. Trois raisons sont reconnues comme générant un amortissement : L usure normale L obsolescence L investissement à favoriser 1. La base de calcul L amortissement se calcule sur le coût d acquisition. Le coût d acquisition d une immobilisation se calcule par la formule suivante : Coût d acquisition = prix d achat HT + charges d installation ou de livraison 2. Le calcul de la dotation aux amortissements L UC a le choix entre l amortissement linéaire et l amortissement dégressif. Il est calculé au prorata temporis (proportionnel au temps de présence de l immobilisation pendant l exercice comptable). a. L amortissement linéaire Il consiste à appliquer pour chaque exercice une dotation constante aux biens amortis en fonction de la durée de présence du bien pendant l exercice comptable. Les règles à respecter sont : La durée à prendre en compte est le nombre de jours La date à prendre en compte la première année est la date de mise en service Le taux d amortissement est constant ou linéaire et se calcule sur la durée en années : taux = 100/n où n est le nombre d années d amortissement On ne peut amortir plus que la valeur initiale à amortir On applique le taux d amortissement sur la valeur résiduelle, soit la valeur après amortissement Dans la méthode d amortissement linéaire, par le prorata temporis, il faut amortir sur n+1 années

2

3 b. L amortissement dégressif Il permet d amortir une immobilisation plus rapidement en début d utilisation. Quelques principes sont à respecter : On ne peut amortir que des immobilisations neuves On ne peut amortir que pour une période d amortissement d au moins trois années Les véhicules de tourisme ne peuvent bénéficier de cette méthode Comme pour le linéaire, on applique un prorata temporis, mais à partir de la date d acquisition Pour trouver le taux d amortissement, on applique un coefficient sur le taux linéaire, soit : o 1,25 si la durée d amortissement est de 3 ou 4 ans o 1,75 si la durée d amortissement est de 5 ou 6 ans o 2,25 si la durée d amortissement est supérieure à 6 ans Ainsi, pour une durée d amortissement de 5 ans, le taux linéaire étant de 20%, le taux dégressif sera de 20% x 1,75 = 35% On calcule pour chaque année : o L amortissement dégressif en multipliant le montant résiduel o L amortissement linéaire en divisant la valeur résiduelle par le nombre d années restant à courir On garde l amortissement le plus favorable Quand on repasse en amortissement linéaire, on y reste.

4 B. Les provisions Lorsqu il est probable que la valeur d un actif sera inférieure, lors de l exercice suivant, à celle enregistrée dans les comptes, l élément actif peut faire l objet d une provision pour dépréciation. On peut calculer une charge et passer une provision pour charge ou risque futur (litige, grosse réparation, ). Trois types de provisions sont admis : Pour dépréciation d actif : fonds commercial, terrain, immobilisation incorporelle, Pour risque et charge : créance douteuse, litige, Réglementée : pour congé payé, participation aux bénéfices, Une provision se calcule toujours sur le montant HT. La difficulté réside parfois sur l évaluation du risque ou de la dépréciation : la créance sera-t-elle irrévocable ou partiellement douteuse? C. Le désinvestissement Un désinvestissement est la suppression d immobilisations ou d activités de l UC. Celle-ci peut céder des immobilisations jugées inutiles ou périmées pour récupérer des fonds afin de réaliser des projets. Elle peut aussi cesser certaines activités pour se concentrer sur d autres et céder les actifs utilisés pour l exploitation de ces activités.

5 II. Le financement externe A. Le financement externe par l augmentation de capital L augmentation de capital peut se faire soit en numéraires, soit en apports en nature, soit en convertissant des créances, soit en incorporant les réserves du capital. L augmentation la plus fréquente est l apport en numéraires et correspond à l émission d actions. Les actions sont des titres de propriété rétribués par des dividendes liées aux performances. L augmentation de capital par la création d actions, si elle apporte des liquidités, peut contribuer à une perte de contrôle de l UC par les dirigeants actuels. B. Le financement externe par l emprunt Un établissement bancaire accorde un prêt à l UC. Lorsqu un emprunt est contracté auprès d un seul prêteur, on l appelle «emprunt indivis». Le remboursement de l emprunt s effectue par annuités, comportant le remboursement du capital et les intérêts sur le capital restant dû. L annuité peut être variable ou constante. 1. Le remboursement par amortissements financiers constants Le capital remboursé est constant et les intérêts sont calculés sur le capital restant dû. Exemple : 2. Le remboursement par annuités constantes Pour obtenir une annuité constante, on la calcule d abord. Puis on calcule l intérêt sur le capital restant dû, le remboursement du capital étant la différence entre l annuité constante et l intérêt versé.

6 C. Le financement externe par crédit-bail Le crédit-bail ou leasing, est un contrat de location d un bien à durée déterminée. Mobilier ou immobilier, le crédit-bail permet de financer à 100% un bien professionnel. Juridiquement, c est une location assortie de la possibilité de devenir propriétaire du bien loué au plus tard en fin de contrat pour un prix fixé d avance tenant compte pour partie des loyes versés.

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 LES INVESTISSEMENTS, AMORTISSEMENTS ET CESSIONS Enseignant : Mr LAURENT CONTENU DU TD 4 Rappels sur l amphi 4 Exercice corrigé en cours Rappels Les amortissements Les cessions

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

CH X Intérêts composés - Amortissements

CH X Intérêts composés - Amortissements CH X Intérêts composés - Amortissements I) Les intérêts composés : 1) Situation : Un capital de 20 000,00 est placé à un taux d intérêts de 4 % l an pendant 5 ans. Chaque année les intérêts produits viennent

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements ü Définition : L amortissement correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps,

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

Les immobilisations. Laurent Dorey

Les immobilisations. Laurent Dorey Laurent Dorey Mardi 24 Mars 2015 Programme : Introduction La notion d inventaire Objectifs des travaux d inventaire Phases de travaux d inventaire Tableau des immobilisations Tableau des amortissements

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables AMORTISSEMENTS 24/08/2009 Le revenu imposable à l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ou à l impôt sur les sociétés est un revenu net égal à la différence entre

Plus en détail

Chapitre 15 : Les techniques de financement

Chapitre 15 : Les techniques de financement Chapitre 15 : Les techniques de financement I. Les intérêts composés On utilise les intérêts composés au lieu des intérêts simples lorsque la durée d un placement ou d un emprunt dépasse un an. A. La valeur

Plus en détail

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité Note de cours NOTE Amortissement linéaire Introduction à la comptabilité 2 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION D ACTIFS I - GENERALITES a) Définition : D'après le plan comptable général, l'amortissement

Plus en détail

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement

FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de financement FINANCE D ENTREPRISE Décision d investissement et choix de Nahtalie Gardès maître de conférence en gestion Chapitre 3 le choix de I- Les différentes sources de II- Le choix des sources de III Le du cycle

Plus en détail

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition d un actif Un actif est un élément du patrimoine

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011 Du résultat social au résultat consolidé Novembre 011 Du résultat social au résultat consolidé Préambule Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique

Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique Patrice MARIE À travers l histoire de Véronique, nous allons voir comment il convient de gérer un cabinet médical : Le livre des

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

Module 2 : les opérations courantes

Module 2 : les opérations courantes Comptabilité financière A1 A2 Module 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Un peu de calculs financiers

Un peu de calculs financiers Un peu de calculs financiers 1. Les intérêts simples Intérêt : somme rapportée par le prêt d un capital. Il est proportionnel au montant de la somme prêtée et à la durée du prêt Période : le temps est

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011 Relatif au modèle abrégé d annexe des comptes annuels Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du

Plus en détail

Exercices en comptabilité générale

Exercices en comptabilité générale Exercices en comptabilité générale Exercice 1 : Cas Eval : immobilisation acquise par voie d échange Au mois de mars, le président d Eval a déjeuné avec le dirigeant de la société Moineau, entreprise voisine

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.3 Conception J.A. inc Le 2 janvier 2001, Jérôme Anderson démarre sa propre entreprise Conception J.A. inc. Jérôme est un informaticien ayant accumulé plus de dix années d expérience

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

Règles et Méthodes Comptables

Règles et Méthodes Comptables Page : 1 ANNEXE - Elément 1 Règles et Méthodes Comptables Les comptes annuels de l'exercice ont été élaborés et présentés conformément aux règles générales applicables en la matière et dans le respect

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Des immobilisations importantes

Des immobilisations importantes Des immobilisations importantes Comme dans toute industrie capitalistique, les investissements corporels revêtent une importance particulière, puisqu ils alimentent les immobilisations ; ces dépenses s

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 D-2-01 N 196 du 5 NOVEMBRE 2001 4 F.E. / 29 - B INSTRUCTION DU 29 OCTOBRE 2001 DISPOSITIONS DIVERSES (BIC, IS, DISPOSITIONS COMMUNES). AMORTISSEMENT

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux M.G.I S.A 4 RUE DE LA MERIDIENNE 94260 FRESNES +33 (0) 1 45 21 06 60 Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif M.G.I S.A Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 17/04/15 RUBRIQUES

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

La Ijara désigne tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d un client.

La Ijara désigne tout contrat selon lequel un établissement de crédit met, à titre locatif, un bien meuble ou immeuble à la disposition d un client. Direction de la Supervision Bancaire Modalités de comptabilisation des produits IMM La présente notice a pour objet d expliciter les modalités de comptabilisation des produits prévus par la recommandation

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES. Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France

DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES. Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France DEMANDE DE FINANCEMENT EN FONDS PROPRES Plateforme du capital risque solidaire de proximité en Ile de France Ce dossier ainsi que les documents complémentaires nécessaires à son étude (cidessous) doivent

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

Ta b l e d e s m a t i è r e s

Ta b l e d e s m a t i è r e s Ta b l e d e s m a t i è r e s Avant-propos... 11 première partie les Systèmes comptables chapitre I : La préparation des enregistrements... 15 1. La précomptabilisation... 15 1.1. Principe de la précomptabilisation...

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2 Séminaire La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill 12 février 2011 Page 2 1 Le plan de financement initial Page 3 Le plan de financement dans votre Business Plan

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement ENTREPRISES FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS CRÉDIT-BAIL MOBILIER, LOCATION FINANCIÈRE Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement 1 Dans le cadre de votre activité, vous

Plus en détail

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE [Texte] Page 1 1 Définitions de certaines notions de comptabilité : - Actif immobilisé : - L actif immobilisé correspond à l actif destiné à rester durablement

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie 1210010 SESSION 2012 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA Discothèque Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA 3, rue de jannetières 28300 Chaphol Eurl au capital de 15 000 euros RCS en cours AVERTISSEMENT Nous présentons dans

Plus en détail

3 Financement et emprunts

3 Financement et emprunts C. Terrier 1 / 6 12/12/2013 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 7

Plus en détail

TOTAL PRODUITS 169 755 193 963 TOTAL CHARGES 140 780 175 876 RESULTAT NET DE L'EXERCICE 28 975 18 087

TOTAL PRODUITS 169 755 193 963 TOTAL CHARGES 140 780 175 876 RESULTAT NET DE L'EXERCICE 28 975 18 087 COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES AU 31 Décembre 2013 31/12/2013 31/12/2012 I.PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE 150 062 154 269 1.Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de crédit

Plus en détail

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196 K = 50 000 euros Vente prestation et entretien = 4 000 euros 15/03/n+1 Acompte du 25 15/034/n+1 Facturation 15/04/n+1 Règlement 30 jours fin de mois Réception de l acompte : 512 Bq 1196 4151 avances et

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel La qualité de loueur en meublé professionnel est reconnue aux personnes louant des logements meublés, anciens

Plus en détail