Samedi 20 septembre PCSI A Devoir surveillé n 1 Physique Salle Jean Villard

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Samedi 20 septembre PCSI A Devoir surveillé n 1 Physique Salle Jean Villard"

Transcription

1 Sedi septere PCSI Devoir surveillé n Physique Slle Jen Villrd Oscillteur hronique ppliquer l RFD à un point tériel de sse retenu pr un ressort horizontl de rideur k en fonction de l vrile d écrt (t. Donner l'éqution cnonique d'un oscillteur hronique et en déduire l pulstion en fonction de k et. Donner le lien entre l pulstion et l fréquence. 3 Donner le lien entre l fréquence et l période. 4 Donner l solution sous l fore de l soe d'une fonction pire et d'une fonction ipire. On fer intervenir des constes et. 5 Donner l solution sous l fore d'un cosinus vec un déphsge? On noter l'plitude C et le déphsge? 6 Les conditions initiles sont (t== /(t==v. Exprier et en fonction des CI. 7 Les conditions initiles sont toujours (t== /(t==v. Exprier C, cos, sin et en fonction des CI. 8 Donner l fore de l'énergie potentielle élstique d'un ressort. 9 Donner le lien entre force et énergie potentielle. Ecrire l conservtion de l'énergie pour le systèe. En déduire l'éqution du ouveent. Donner deux expressions de l'énergie l'une fisnt ppel à l'élongtion xile l'utre à l vitesse xile. Mesure de déphsge CH est l tension qui fit 6 divisions crête à crête Quelle est l tension efficce de l voie? Quelle est l tension efficce de l voie? 3 Quel est le déphsge de l voie pr rpport à l voie?

2 C Onde progressive Donner l définition d une onde Soit le signl s x t t x 3 (, 7sin(.5 5. Cette onde est OPPH, qu est ce que cel signifie? Quels sont les vleurs de,,,,t et c on noer ussi ces quntités. 3 Représenter l onde s(t en x= sur trois périodes teporelles de t= à 3T. 4 Représenter l onde s(t en x= λ/4 sur trois périodes teporelles de t= à 3T. D pplictions Tonnerre de rest On noter pour l vitesse de l luière c L et pour l vitesse du son dns l ir c s Un oservteur voit l éclir à une dte t L et entend le tonnerre à une dte t s On note = t s -t L Il entend 3 secondes près voir vu =3s quelle disce d l foudre est elle toée de cet oservteur? Préciser t s, t L en fonction de c L, c s, c On prend c s =34/s et c L =3 8 /s N d Un utre oservteur positionné à une disce D=.5k du preier entend le tonnerre 6 secondes près voir vu l éclir, disce d de l oservteur u point d ipct de l foudre? e Montrer que positions de l ipct sont possiles f On suppose que les deux oservteurs sont sur une ligne Est-Ouest et notent chcun l ngle que fit l éclir vec cette ligne et. Ils connissent leur disce utuelle D. Monter que en utulisnt leurs infortions ils peuvent déteriner l position de l foudre. Tringultion Foudre ipct D Un téléètre ultrsons éet des slves de sinusoïdes de périodes T =/, de durée ( durée de l slve espcées de T=. Les sinusoïdes ont pour fréquence =4kHz. L éetteur et le récepteur sont le êe coposnt, on rppelle que les coposnts sont réversiles. quelle condition sur l disce de l cile n -t-on ps de superposition de l slve incidente et de l slve réfléchie?

3 ppliquer l RFD à un point tériel de sse retenu pr un ressort horizontl de rideur k en fonction de l vrile d écrt (t. d d dp d d d k k k k k k Donner l'éqution cnonique d'un oscillteur hronique et en déduire l pulstion en fonction de k et. d k coprée à d donne k Donner le lien entre l pulstion et l fréquence. 3 Donner le lien entre l fréquence et l période. T 4 Donner l solution sous l fore de l soe d'une fonction pire et d'une fonction ipire. On fer intervenir des constes et : ( t cos( t sin( t 5 Donner l solution sous l fore d'un cosinus vec un déphsge? On noter l'plitude C et le déphsge? ( t C cos( t 6 Les conditions initiles sont (t== /(t==v. Exprier et en fonction des CI. ( t cos( t sin( t ( t cos( sin( ( t sin( t cos( t ( t sin( cos( V 7 Les conditions initiles sont toujours (t== Exprier C, cos, sin et en fonction des CI. ( t C cos( t ( t C cos( ( t C sin( t ( t C sin( cos( Ccos( sin V V V C sin( cos sin( C V V C cos ( Ccos( V V V C cos ( sin ( C C sin ( C sin( C V 8 Donner l fore de l'énergie potentielle élstique d'un ressort. Ep k 9 Donner le lien entre force et énergie potentielle. d k dep d F( ex F( k k k Ecrire l conservtion de l'énergie pour le systèe. E Ec Ep E k vec Econste dns le teps ou invrinte En déduire l'éqution du ouveent. d d d d E k k k Donner deux expressions de l'énergie l'une fisnt ppel à l'élongtion xile l'utre à l vitesse xile. d C cos( t cos( sin( cos( E k k C t C t k C t Csin ( t kc cos ( t k k E Csin ( t kc cos ( t puisque donc E On rppelle que C est l'plitude soit l'élongtion xile kc cos ( t sin ( t kc kc k si on utilise à nouveu sous l fore k lors E kc = C et coe C ets l vitesse xile c'est fini

4 Mesure de déphsge CH est l tension qui fit 6 divisions crête à crête 4 Quelle est l tension efficce de l voie? 5 Quelle est l tension efficce de l voie? 6 Quel est le déphsge de l voie pr rpport à l voie? est en vnce sur t 36 T 5s t s.4.3rd T 5 5 C Onde progressive Donner l définition d une onde : Une onde est un phénoène physique dns lequel une perturtion locle se déplce dns l espce sns qu il y it de déplceent de tière en oyenne. Toute grndeur physique, nulle dns l étt de repos et pprissnt vec l perturtion est ppelée signl physique trnsporté pr l onde Soit le signl 3 s( x, t 7sin(.5 t 5. x Cette onde est OPPH, qu est ce que cel signifie? Onde Plne Progressive hronique : Plne êe étt de polristion dns tout pln perpendiculire à l direction de polristion Progressive d rguent ct-x ou ct+x vec c l vitesse de propgtion de l onde Hronique synonye onochrotique sinusoïdle Quels sont les vleurs de,,,,t et c on noer ussi ces quntités. = 5 =5 T=/5 =/5=8/=.8s k=5 k= / =/5 =/ =5/=.5 c= /k= 5 /(5 = 5/s 3 Représenter l onde s(t en x= sur deux périodes teporelles de t= à T. s x t t x 3 (, 7sin( sin( t kx 7cos( t kx s( x, t 7cos( t cos( t 4 Représenter l onde s(t en x= λ/4 sur deux périodes teporelles de t= à T. s( x, t 7sin( t k 4 4 7sin( t 7sin( t 7sin( t 4 sin( t

5 D pplictions Tonnerre de rest On noter pour l vitesse de l luière c L et pour l vitesse du son dns l ir c s Un oservteur voit l éclir à une dte t L et entend le tonnerre à une dte t s On note = t s -t L Il entend 3 secondes près voir vu =3s quelle disce d l foudre est elle toée de cet oservteur? d csontson c c c c d c t d ( d d L S L S L L cs cl clcs cl cs ts tl Préciser t s, t L en fonction de c L, c s, t d c d t L S son L cson cl cs cl cl cs c c On prend c s =34/s et c L =3 8 /s N cc d c k L S S cl cs d c d c c 34 t s t s s L S S 6 6 son 3 L 3 3* 3* cson cl cs cl cl cs cl 3 Coentire on peut considérer ici que l luière se propge qusi inséent d Un utre oservteur positionné à une disce D=.5k du preier entend le tonnerre 6 secondes près voir vu l éclir, disce d? d=ks e Montrer que positions de l ipct sont possiles I d =k d =ks D=.5ks I

6 f On suppose que les deux oservteurs sont sur une ligne Est-Ouest et notent chcun l ngle que fit l éclir vec cette ligne et. Ils connissent leur disce utuelle D. Monter que en utulisnt leurs infortions ils peuvent déteriner l position de l foudre. Tringultion Foudre ipct Foudre ipct D D D D D D D D D D Un téléètre ultrsons éet des slves de sinusoïdes de périodes T =/, de durée ( durée de l slve espcées de T=. Les sinusoïdes ont pour fréquence =4kHz. L éetteur et le récepteur sont le êe coposnt, on rppelle que les coposnts sont réversiles. quelle condition sur l disce de l cile n -t-on ps de superposition de l slve incidente et de l slve réfléchie? T.5 s 5 s * 5 s.5s T s.5s s le retrd pris pr l'écho est t d c il fut 9.5s> t.5 s sinon il y chevucheent vec l slve éise ou l suivnte.53>d>8.5c

Oscillations libres des systèmes à un degré de liberté

Oscillations libres des systèmes à un degré de liberté Chpitre 2 scilltions libres des systèes à un degré de liberté 2.1 scilltions non orties 2.1.1 scillteur linéire Un systèe oscillnt à un degré de liberté est hbituelleent repéré à l ide d une coordonnée

Plus en détail

OSCILLATIONS LIBRES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE LIBERTE

OSCILLATIONS LIBRES DE SYSTEMES A UN DEGRE DE LIBERTE 8 SCITINS IBRES DE SYSTEES UN DEGRE DE IBERTE Exercice1: ssocition de ressorts Clculer l fréquence des oscilltions pour chcun des systèes suivnts: 1 2 1 1 2 2 Exercice 2 : scillteur électrique Un circuit

Plus en détail

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices Exercice I Répondre ux questions suivntes Corrigé trnsformteurs triphsés Cours et exercices. L puissnce ctive nominle est indiquée sur l plque signlétique d un trnsformteur : vri ou fux? C'est fux, c'est

Plus en détail

La lumière : une onde

La lumière : une onde P g e TS Physique Exercice résolu Enoncé Remrque : les 3 prties sont indépendntes. e texte ci-dessous retrce succinctement l évolution de quelques idées à propos de l nture de l lumière : Pr nlogie à l

Plus en détail

X. Equations paramétriques d'une courbe. Coordonnées polaires.

X. Equations paramétriques d'une courbe. Coordonnées polaires. . Equtions prmétriques X. Equtions prmétriques d'une courbe. Coordonnées polires. f ( ) Soient deu équtions où intervlle [, b] g( ) A chque vleur de correspondent une vleur de et une vleur de. Si l'on

Plus en détail

A SPECTS ÉNERGÉTIQUES DES SYSTÈMES MÉCANIQUES.

A SPECTS ÉNERGÉTIQUES DES SYSTÈMES MÉCANIQUES. SPECTS ÉNERGÉTIQUES DES SYSTÈMES MÉCNIQUES. I. TRNSFERT D ÉNERGIE PR TRVIL MÉCNIQUE. 1. NOTION DE TRVIL MÉCNIQUE. Le travail mécanique est un mode de transfert d énergie entre un objet et le milieu extérieur.

Plus en détail

Pour multiplier deux fractions, on multiplie les numérateurs entre eux et les dénominateurs entre eux.

Pour multiplier deux fractions, on multiplie les numérateurs entre eux et les dénominateurs entre eux. Forulire de Révision pour le Brevet des Collèges Algèbre Clculs sur les frctions Pour dditionner (ou soustrire) deux frctions, on les réduit u êe dénointeur, puis on dditionne (ou on soustrit) les nuérteurs

Plus en détail

Logique combinatoire et séquentielle

Logique combinatoire et séquentielle Logique cointoire et séquentielle ours #: GPA- Logique cointoire et séquentielle En logique cointoire, ussi ppelée logique ooléenne, l'étt des sorties est une fonction logique de l'étt des entrées En logique

Plus en détail

Chapitre 6 - Fonctions numériques - Généralités

Chapitre 6 - Fonctions numériques - Généralités PS hpitre 6 - Fonctions numériques - Générlités Fonctions d une vrile réelle à vleurs réelles. Définitions Une fonction à vleurs réelles est une ppliction de ou une prtie A de dns. On note f : A ; f ().

Plus en détail

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE Prof. H. NAJIB Optique Physique Version : sept. 006 CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE II.1- Définition On dit que deux ondes (ou plusieurs) interfèrent lorsque

Plus en détail

DM n o 1 Propagation d une onde

DM n o 1 Propagation d une onde DM n o 1 Propgtion d une onde 1. Étude sur une cuve à ondes. On lisse tomber une goutte d eu sur une cuve à ondes. Le fond de l cuve à ondes présente un décrochement de telle sorte que l onde créée pr

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE 2 : VITESSE ET ACCELERATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE 2 : VITESSE ET ACCELERATION PSI/PCSI CINETIQUE DU SOLIDE : ITESSE ET CCELERTION I POSITION D UN POINT Un espce est éfini pr un repère orthonormé irect R O, i, j, k Le point O est l origine et i, j, k est l se Le vecteur position

Plus en détail

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL

COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL COURS TERMINALE S LE CALCUL INTEGRAL A. Notion d'intégrle. Aire sous l coure On définit le domine pln, qu'on ppeller ire sous l coure C représenttive d'une fonction positive f sur un intervlle [; ], l

Plus en détail

La logique combinatoire est une technique dédiée à la représentation de diverses

La logique combinatoire est une technique dédiée à la représentation de diverses Chpitre I Logique comintoire 1 L logique comintoire est une technique dédiée à l représenttion de diverses fonctions. Elle permet de synthétiser des systèmes comportnt des étts finis. Les circuits logiques

Plus en détail

Relations métriques dans le triangle

Relations métriques dans le triangle 1 1994-95 Reltions métriques dns le tringle Titre de l leçon (n 42 en 1994): Reltions métriques et trigonométriques fondmentles dns le tringle. Applictions L donnée est un tringle ABC, on désigne pr,b,c

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D'ELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE

CONCOURS DE RECRUTEMENT D'ELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE ÉCOLE NATIONALE DE LAVIATION CIVILE ANNÉE CONCOURS DE RECRUTEMENT DELEVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée: Heures Coeicient : CALCULATRICE FOURNIE (personnelle interdite) Lépreuve de phsique

Plus en détail

Partiel de Physique PH1 ME1D

Partiel de Physique PH1 ME1D Prtiel de Physique PH1 ME1D Durée : 3h Les clcultrices et documents ne sont ps utorisés Le brême indiqué peut être sujet à modifictions 21 Novembre 2009 Exercice 1 : Outils mthémtiques (3 points) 1 Dériver

Plus en détail

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications.

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications. LEÇON N 67 : Formules de Tylor. Applictions. Pré-requis : Théorème de Rolle, théorème des Accroissements Finis ; Intégrtion pr prties ; Nottions de Lndu. 67. Résultts globux 67.. Formule de Tylor-Lgrnge

Plus en détail

Calcul différentiel et intégral 2 (M-1.1)

Calcul différentiel et intégral 2 (M-1.1) Clcul différentiel et intégrl (M-.) Cdre : dns l suite on considère une fonction numérique f définie sur un intervlle I et un réel I I. Dérivée d'une fonction Définition du nomre dérivé : l fonction f

Plus en détail

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1 1. Sénce 1. Conversions d'unités Exercice 1 Convertir en mètre (m les distnces suivntes 2 cm 5,3 mm 12,4 dm 1,12 km 1,2 dm 78 hm Exercice 2 Convertir en litre (L les volumes suivnts 25 cl 25 dl 25mL 1

Plus en détail

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w.

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w. Université Pul Sbtier, Année 205-206 Licence LPS DM Nombres complexes, homogrphies. Dns ce problème, on considère le pln ffine euclidien P muni d un repère orthonormé (0, i, j). On identifier P vec l ensemble

Plus en détail

+ + = + (Identité 1) x ax x

+ + = + (Identité 1) x ax x 1. Définition LA COMPLÉTION DU CARRÉ L complétion du crré est un procédé lgébrique qui consiste à trnsformer un polynôme de second degré écrit dns l forme stndrd dns l forme cnonique + b + c, où 0, ( h)

Plus en détail

Calculs de base (Rappels)

Calculs de base (Rappels) Chpitre I Clculs de bse (Rppels) I.1 Diviseurs et multiples I.1.1 Définitions On : 12=3 4. On dit que 3 et 4 sont des diviseurs de 12, ou que 12 est un multiple de 3 et de 4. DÉFINITION I.1.1 Soit et b

Plus en détail

Rappel : Définition définitive du problème de la recherche

Rappel : Définition définitive du problème de la recherche Rppel : Définition définitive du prolème de l recherche On dispose d une prt d un mot (un texte) et d utre prt d un lngge régulier défini pr une expression régulière. On demnde de rechercher dns le texte

Plus en détail

OSCILLATEURS MÉCANIQUES

OSCILLATEURS MÉCANIQUES OSCILLATEURS MÉCANIQUES I ) Etude du pendue sipe ) Définition Un pendue pesant est constitué d'une asse suspendu à un fi inextensibe ou une tige. ) Eongation et vitesse Lors des osciations d'un pendue,

Plus en détail

Fiche GAP001 Les coniques. Coordonnées homogènes

Fiche GAP001 Les coniques. Coordonnées homogènes Fiche GAP00 Les coniques. Coordonnées homogènes Nous reprenons ici l méthode des coordonnées homogènes. Cette méthode n est mlheureusement plus enseignée u secondire. Pourtnt, c est une méthode simple

Plus en détail

Ch.4èFONCTIONS DE RÉFÉRENCE

Ch.4èFONCTIONS DE RÉFÉRENCE LFA / première S COURS - mthémtiques Mme MAINGUY Ch.4èFONCTIONS DE RÉFÉRENCE ere S Dns tout le chpitre, le pln est muni d'un repère orthonorml ( O ; i! ;! j ) I. Rppels de Seconde Soit f une fonction définie

Plus en détail

Corrigé du TD 3 : Limites

Corrigé du TD 3 : Limites Corrigé du TD 3 : Limites Eercice : Fonction réciproque. Cs f() = + L fonction f est définie sur R et à vleurs dns I = [,+ [. Elle est pire donc en prticulier pour tout réel, on f( ) = f() et en prticulier

Plus en détail

TD n 6 : Fourier - Correction

TD n 6 : Fourier - Correction D n : Fourier- Correction - Pge sur D n : Fourier - Correction Séries de Fourier Coefficient de Fourier On considère une fonction f continue pr morceux et -périodique. c n f f t e in n Z n f [] f t cos

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 2

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 2 T O Correction PCS 015 016 TRVUX RGÉS E O Exercice 1 : Réflexion sur un miroir orizontl. Un omme dont les yeux sont plcés à = 1,80 m du sol cerce à observer un petit rbre de uteur = 1,50 m situé à une

Plus en détail

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement.

PARTIE II : Un exemple pour se familiariser avec la conjecture et cette drôle de fonction. . (On ne cherchera pas à exprimer F plus simplement. Eercice. Découverte des fonctions définies pr une intégrle et premiers ps vers le téorème fondmentl du clcul intégrl. PARTE : Découverte de l fonction «ire sous l courbe» et conjecture sur s dérivée et

Plus en détail

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1

Intégration I Licence de mathématiques, 4 e semestre Université Aix-Marseille 1 ntégrtion Licence de mthémtiques, 4 e semestre Université Ai-Mrseille J-Y. Briend Fscicule de résultts ntégrbilité, intégrle Définition.. Soit = [,b] un intervlle compct. Une subdivision pointée P de est

Plus en détail

L induction électromagnétique

L induction électromagnétique 1- Étude expérimentle - Mnipultions : Mnipultion 1 : L imnt est immobile à proximité de l bobine, le micrompèremètre indique un cournt nul Mnipultion 2 : En rpprochnt l imnt de l bobine, le micrompèremètre

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Université de Cen Licence de Biologie Semestre 0 04 Mthémtiques TD Groupe 4 Exercices de révision Corrigé Nombres complexes Exercice. On pose A = + i et B = + i. Clculer A B, A + B, A B, B, A + B. Clculer

Plus en détail

Chapitre 1 Le Second Degré

Chapitre 1 Le Second Degré Cours de Mthémtiques Première STID Chpitre 1 : Le second degré Chpitre 1 Le Second Degré A) Résolution de l'éqution du second degré 1) Définitions On ppelle polynôme de second degré l expression x² x c

Plus en détail

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré Cours de Mthémtiques Première S Chpitre 1 : équtions et inéqutions du second degré Chpitre 1 Équtions et Inéqutions du nd degré A) Les Polynômes 1) Définitions On ppelle monôme une expression de l forme

Plus en détail

Décrire et analyser le comportement d un système

Décrire et analyser le comportement d un système Décrire et nlyser le comportement d un système Cours. Mise en sitution : Prolémtique : Gérer l vnce et l inclinison du tpis en fonction de touches sur son pupitre de commnde. Comment trduire ce chier des

Plus en détail

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE Définition 1 Soit (f x ) x A une fmille de fonctions continues à vleurs dns C, définies sur un intervlle [, b[ de R. On considère l intégrle impropre g(x) = que

Plus en détail

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e "ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier Générlité de l Trnsformtion de Fourier 3. Trnsformée de Fourier, diffrction et interférences : l eemple des ondes lumineuses Sons (ou phénomène dépendnts du temps) : temps t et fréquence (ou fréquence

Plus en détail

= K M est le plus petit langage (pour l inclusion ensembliste) solution de l équation ensembliste d inconnue X :

= K M est le plus petit langage (pour l inclusion ensembliste) solution de l équation ensembliste d inconnue X : MP fo-correction devoir surveillé n o 3, smedi 06 février 016 1/5 1 utour du lemme d rden Q1. On considère K et M deux lngges. Le lngge L défi pr L def = K M est le plus petit lngge (pour l clusion ensemliste)

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE

COMPOSITION DE PHYSIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d adission session 2015 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L usage de calculatrices électroniques de poche, à alientation

Plus en détail

LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS

LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot LIMITE ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS Soit R. Dns tout ce chpitre, on dir qu une fonction f de domine de définition D f est définie u voisinge de s il existe un réel

Plus en détail

Chapitre 1 Suites de fonctions

Chapitre 1 Suites de fonctions Université de Bourgogne Déprtement de Mthémtiques Licence de Mthémtiques Résumé du cours Compléments d Anlyse Chpitre Suites de fonctions. Suites de nombres, suites de fonctions Dns tout ce chpitre, l

Plus en détail

Résumés de cours : Terminale S.

Résumés de cours : Terminale S. Résumés de cours : Terminle S. Mths-Terminle S. Mr Mmouni : myismil@ltern.org source disponible sur: c http://www.chez.com/myismil Smedi 08 Avril 2006. Tble des mtières Nombres complexes. 3. Prtie réelle

Plus en détail

Contrôle Continu 3 Novembre 2015

Contrôle Continu 3 Novembre 2015 L2 MIASHS 20 2016 Introduction à l Modélistion Sttistique Contrôle Continu 3 Novembre 20 Durée : 1h30 Documents interdits clcultrices UPPA utorisées Chque réponse devr être justifiée et rédigée de mnière

Plus en détail

Chapitre 2. Les nombres complexes. 2.1 Définition et propriétés de C

Chapitre 2. Les nombres complexes. 2.1 Définition et propriétés de C Chpitre 2 Les nombres complexes Certines équtions polynomiles à coefficients réels n ont ps de solution dns R ; c est le cs de l éqution du second degré x 2 +1 = 0 puisque tout crré de réel est positif.

Plus en détail

Chapitre V: Transformateur triphasé

Chapitre V: Transformateur triphasé . Constitution : Le trnsforteur triphsé est coposé de trois bobinges priires et trois bobinges secondires enroulés sur un ou plusieurs circuits gnétiques. n trnsforteur triphsé est insi considéré coe étnt

Plus en détail

Concours d entrée PHYSIQUE Durée: 1H 8 JUILLET 2012

Concours d entrée PHYSIQUE Durée: 1H 8 JUILLET 2012 Concours d entrée 3 PHYSIQUE Durée: H 8 JUILLET Exercice I : [ pts] Étude du ouveent d une particule On dispose d une glissière circulaire (C creuse de rayon R = 5 c située dans un plan vertical. Une particule

Plus en détail

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3 Licence de Mthémtiques Fondmentles Clcul Scientifique feuille de TD 3 Intégrtion numérique Soit f : [, b] R une fonction continue On cherche à clculer numériquement l intégrle f(x) dx Pour cel, on subdivise

Plus en détail

3 ème Chapitre G 2 TRIGONOMETRIE ANGLE INSCRIT ET ANGLE AU CENTRE DANS UN CERCLE. I) Relations trigonométriques dans le triangle rectangle.

3 ème Chapitre G 2 TRIGONOMETRIE ANGLE INSCRIT ET ANGLE AU CENTRE DANS UN CERCLE. I) Relations trigonométriques dans le triangle rectangle. ème hpitre G TRIGONOMETRIE I) Reltions trigonométriques dns le tringle rectngle. ) Définitions. Il existe trois reltions entre les côtés d un tringle rectngle, et un de ses ngles igus. Nous vons déjà vu

Plus en détail

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides.

( ) non vides et disjoints tels que D= A1 A2. Soit f la fonction définie par : 1. sont non vides. Prties connexes de R et fonctions continues PARTIES CONNEXES DE R ET FONCTIONS CONTINUES Prties connexes de R crctéristion Prtie connexe de R On dit qu'une prtie D de est connexe si D n'dmet ps de prtition

Plus en détail

Résumé de cours sur les intégrales dépendant d un paramètre

Résumé de cours sur les intégrales dépendant d un paramètre Résumé de cours sur les intégrles dépendnt d un prmètre On v considérer une fonction à deux vribles ' puis on étudier l existence, l continuité, dérivbilité,...de l fonction F dé nie pr x! F (x) = F est

Plus en détail

LA LOGIQUE COMBINATOIRE

LA LOGIQUE COMBINATOIRE LA LOGIQUE OMBINATOIRE ompétences ssociées A2 : Anlyser et interpréter une informtion numérique DEFINITION De nomreux dispositifs électroniques, électromécnique, (mécnique, électrique, pneumtique, etc...)

Plus en détail

Mémo de cours n 4. Intégrales

Mémo de cours n 4. Intégrales Mémo de cours n 4 Intégrles v.0 4. Primitive 4.. Définition Si l fonction f (x) est l dérivée de l fonction F(x), c est à dire que f (x) = df(x) dx, lors nous ppelons l fonction F une primitive de f. On

Plus en détail

LIMITES ET CONTINUITÉ

LIMITES ET CONTINUITÉ LIMITES ET CONTINUITÉ Cours Terminle S Limite d une onction à l inini ) Limite inie en l inini Déinition : Soit une onction déinie sur un intervlle de l orme ] A ; + [ On dit que l onction dmet pour limite

Plus en détail

Intégrales et primitives

Intégrales et primitives Chpitre 3 Intégrles et primitives 3.1 Définitions Soit f(x une fonction continue définie sur l intervlle [, ]. L intégrle de f sur l intervlle [, ] est un nomre réel noté qui est défini de l fçon suivnte

Plus en détail

Modélisation linguistique pour l analyse automatique de textes

Modélisation linguistique pour l analyse automatique de textes Modélistion linguistique pour l nlyse utomtique de textes Pln du cours (seconde prtie) : 1. Automte suite et fin 2. Conceptulistion de connissnces temporelles 3. Anlyse morpho-syntxique d un texte 4. Formlistion

Plus en détail

CHAPITRE 16 : CALCUL INTEGRAL

CHAPITRE 16 : CALCUL INTEGRAL Clcul inégrl Cours CHAPITRE 6 : CALCUL INTEGRAL L noion d inégrle éé définie u chpire 9. Rppelons que l on oujours. Propriéés de l inégrle.. Relion de Chsles Soi f coninue sur I, rois réels, e c quelconques

Plus en détail

Fiche de cours 5 - Calcul intégral.

Fiche de cours 5 - Calcul intégral. Licence de Sciences et Technologies EM - Anlyse Primitives et intégrles Fiche de cours 5 - Clcul intégrl. Définition : soit deu fonctions f, F, définies sur un intervlle I non réduit à un point. L fonction

Plus en détail

Fractions. 1 Propriété des quotients égaux 1. 2 Addition, soustraction de deux fractions 3. 3 Produit de deux fractions 5

Fractions. 1 Propriété des quotients égaux 1. 2 Addition, soustraction de deux fractions 3. 3 Produit de deux fractions 5 Tle des mtières Frctions 1 Propriété des quotients égux 1 Addition, soustrction de deux frctions Produit de deux frctions Comprison de deux frctions Produit en croix 10 6 Quotient de deux frctions. Inverse

Plus en détail

5. Intégration complexe

5. Intégration complexe 49 5. Intégrtion complexe 1. Intégrles définies d une fonction complexe d une vrible réelle Les intégrles sont extrêmement importntes dns l étude des fonctions d une vrible complexe. Nous étblirons l équivlence

Plus en détail

PHYSIQUE Chapitre 3 : le modèle ondulatoire de la lumière Exercices

PHYSIQUE Chapitre 3 : le modèle ondulatoire de la lumière Exercices PHYSIQUE Chpitre 3 : le modèle ondultoire de l lumière Exeries 1 Exerie 11 p. 70 1. L existene d une fente sur le trjet d ondes méniques progressives, plnes et périodiques ou sur le trjet d une rdition

Plus en détail

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre 7 Intégrle et primitive TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre 7 Intégrle et primitive Tble des mtières I Exercices I-................................................ I- Clcul pproché d une intégrle

Plus en détail

1 Puissances d'une matrice

1 Puissances d'une matrice 1 Puissnces d'une mtrice Dénitions 1 On ppelle digonle ou digonle principle d'une mtrice les éléments i,i de l mtrice ynt un indice de ligne égl à l'indice de colonne 2 On ppelle mtrice digonle une mtrice

Plus en détail

LE CALCUL ALGEBRIQUE

LE CALCUL ALGEBRIQUE I. Clculs vec des frctions : ce fcteur : ) Rppels : LE CALCUL ALGEBRIQUE b = b = b = b Exemple : 3 x = x 3 = 3x ( b ) c = ( bc ) = bc Exemple : ( 3x ) 5 = 3 ( 5x ) = 15x 1 = 1 = b) Signe moins dns une

Plus en détail

Chapitre 2 Limites et asymptotes

Chapitre 2 Limites et asymptotes Chpitre 2 Limites et symptotes A) Introduction ) Le grenier Je veux monter un toit à une pente en lissnt l plce pour une pièce (grenier) de 3 mètres de long et 2 mètres de hut. OA = 3, OC = 2, OE = x.

Plus en détail

Diffraction de la lumière

Diffraction de la lumière Terminle S iffrction de l lumière Objectifs : - Observer des phénomènes de diffrction. - Rechercher les fcteurs ynt une influence sur l figure de diffrction : * en déduire l lrgeur d une fente fine à l

Plus en détail

Convergence dominée et conséquences.

Convergence dominée et conséquences. Chpitre 3 Convergence dominée et conséquences.. nterversion ite-intégrle............................................................2 / Le cs d une CU sur un segment..................................................

Plus en détail

Outils Mathématiques 4

Outils Mathématiques 4 Université de Rennes1 Année 5/6 1 Courbes prmétrées Outils Mthémtiques 4 Intégrtion résumé éfinition 1.1 Une courbe plne est un ensemble de couples (f(t), g(t)) où f et g sont des fonctions continues sur

Plus en détail

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles Développements limités I Générlités I.A Définitions usuelles.......................... I.B Formules de Tylor.......................... I.C Développements limités usuels.................... 4 I.D Eemples

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 21 avril 2010

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 21 avril 2010 Corrigé du bcclurét S Pondichéry 2 vril 2 EXERCICE Commun à tous les cndidts Prtie A : Restitution orgnisée de connissnces 6 points f et g sont deux fonctions continues sur un intervlle [ ; b] donc g f

Plus en détail

UV Traitement du signal. Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques

UV Traitement du signal. Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques UV Tritement du signl Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques Filtre IF pr l méthode de l fenêtre ou rélistion recursive Filtre II pr une trnsformée ilinéire élistion du filtrge numérique Introduction

Plus en détail

Dynamique de l'atmosphère et météorologie

Dynamique de l'atmosphère et météorologie Dynmique de l'tmosphère et météorologie Frnçois Lott, flott@lmd.ens.fr et Bernrd Legrs, legrs@lmd.ens.fr I. Les ondes tmosphériques et leurs effets sur l circultion générle 7) Les ondes équtoriles )Observtions

Plus en détail

Cours en salle d'informatique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tableau interactif

Cours en salle d'informatique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tableau interactif CTIVITÉ TICE : DÉRIVATIOND ACTIVITÉ Niveu : Bc Professionnel Type d'utilistion : Cours en slle d'informtique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tbleu interctif Mtériel : 1 ordinteur pr binôme et/ou un

Plus en détail

Ch 11 Produit scalaire et applications 1 ère S 1

Ch 11 Produit scalaire et applications 1 ère S 1 Ch 11 Produit sclire et pplictions 1 ère S 1 Tble des mtières I. Produit sclire de deux vecteurs...1 A. Norme d'un vecteur (rppel)...2 B. Définition du produit sclire à l'ide des normes uniquement...2

Plus en détail

Primitives et intégrales

Primitives et intégrales Primitives et intégrles Je donne ici des éléments pour triter l exposé de CAPES 76 (liste 2007) : Primitives d une fonction continue sur un intervlle ; définition et propriétés de l intégrle, inéglité

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité

Synthèse de cours PanaMaths Variables aléatoires à densité Synthèse de cours PnMths Vriles létoires à densité Vrile létoire à densité Vrile létoire réelle continue Soit X une vrile létoire réelle. On dit que «X est une vrile létoire réelle continue» si elle prend

Plus en détail

Conique Conforme 9 zones

Conique Conforme 9 zones Conique Conforme 9 zones Cette projection été développée sur une recommndtion du Groupe "Obligtion de Rttchement" de l Commission des Référentiels du C.N.I.G. Le décret n 006-7 du 3 mrs 006 modifint le

Plus en détail

DISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR DIVISION DU FRONT D ONDE : TROUS D YOUNG

DISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR DIVISION DU FRONT D ONDE : TROUS D YOUNG ISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR IVISION U FRONT ONE : TROUS YOUNG http://www.scientillul.net/tstc/physique/diffrction_lumiere/interferences.html http://scphysiques.free.fr/ts/physiquets/young.swf http://scphysiques.free.fr/ts/physiquets/interferences.swf

Plus en détail

EXERCICE I. Avant d être émise vers la Lune, ce rayonnement subit un doublement de fréquence.

EXERCICE I. Avant d être émise vers la Lune, ce rayonnement subit un doublement de fréquence. EXERCICE I Dans le but de esurer préciséent la distance Terre-Lune, des issions aéricaines et russes ont déposé sur la lune des réflecteurs constitués de iroirs en coins de cube. Paraètres : Vitesse de

Plus en détail

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS)

ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS) Équtions différentielles du ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE (COURS) TI-Nspire CAS 1. Objectifs Découvrir les équtions différentielles du premier ordre. Résoudre à l min et à l ide de l clcultrice

Plus en détail

Affaire n Feuille 1 sur 9 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Août Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006

Affaire n Feuille 1 sur 9 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Août Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006 ffire n euille 1 sur 9 Rév B 10, Route de Limours -78471 St Rémy Lès Chevreuse Cedex rnce Tel : +33 (0)1 30 85 5 00 x : +33 (0)1 30 5 75 38 EULLE DE CLCUL om ffire Projet de Vloristion : Utilistion de

Plus en détail

RLC par la charge du condensateur q (t ) etc

RLC par la charge du condensateur q (t ) etc MECA NI QUE L yc ée F.B UISS ON PTSI MOUVEMENT LIBRE D UN OSCILLATEUR HARMONIQUE Dans ce chapitre, nous allons étudier les petits ouveents d un systèe physique autour d une position d équilibre stable,

Plus en détail

Connaissez-vous vos difficultés?

Connaissez-vous vos difficultés? Connissez-vous vos difficulés? Ce TD v vous permere de eser vos connissnces e cerner vos difficulés. A Représenion e riemen des données Exercice : Rppeler l définiion d un courn élecrique. Un signl de

Plus en détail

Etude du comportement mécanique du gypse

Etude du comportement mécanique du gypse Etude du comportement mécnique du gypse Les essis mécniques rélisés en lbortoire sur des éprouvettes homogènes constituent le principl outil de détermintion des lois de comportement des solides en générl

Plus en détail

11 Fonctions numériques - continuité

11 Fonctions numériques - continuité 11 Fonctions numériques - continuité 11.1 Ensemble des fonctions à vleurs réelles 11.1.1 Fonctions numériques Soit E un ensemble non vide. On note E l ensemble des pplictions de E dns. On définit les opértions

Plus en détail

Lycée Stendhl (Grenole) Niveu : Titre Cours : Terminle S Année : Chpitre 09 : Les Intégrles 204-205 826-866 874-94 Cittion du moment : «Le seul enseignement qu un professeur peut donner, à mon vis, est

Plus en détail

LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervalle ; définition et propriétés de l intégrale, inégalité de la moyenne. Applications.

LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervalle ; définition et propriétés de l intégrale, inégalité de la moyenne. Applications. LEÇON N 76 : Primitives d une fonction continue sur un intervlle ; définition et propriétés de l intégrle, inéglité de l moyenne. Applictions. Pré-requis : Si f est une fonction numérique dérivble sur

Plus en détail

Chapitre 12 : Lois de probabilité continues

Chapitre 12 : Lois de probabilité continues Chpitre 12 : Lois de probbilité continues I. Lois de probbilité à densité Dns les situtions précédentes, on rencontré des vribles létoires dites discrètes : elles ne prennent qu un nombre fini de vleurs.

Plus en détail

2 = avec a et b entiers. 2 = b c est-à-dire. a pourrait être simplifiée par 2, elle ne serait donc pas une

2 = avec a et b entiers. 2 = b c est-à-dire. a pourrait être simplifiée par 2, elle ne serait donc pas une Chp n : Arithmétique I ] Le point sur les nomres Les nomres entiers reltifs :. ; ; ; ; ; ; ; ; Les nomres entiers positifs sont ussi ppelés les nomres entiers nturels. Les nomres décimux : nomres qui peuvent

Plus en détail

Automates temporisés TD/TME 2 : Composition d automates temporisés Construction des régions

Automates temporisés TD/TME 2 : Composition d automates temporisés Construction des régions Automtes temporisés TD/TME 2 : Composition utomtes temporisés Constrution es régions Exerie 1 Moélistion un feu triolore Un feu triolore peut être rouge, ornge, vert, ou éteint. Il peut fontionner selon

Plus en détail

Résumé de cours : Terminale ES. Table des matières. Maths-Terminale ES. Mr Mamouni : source disponible sur: Samedi 08 Avril 2006.

Résumé de cours : Terminale ES. Table des matières. Maths-Terminale ES. Mr Mamouni : source disponible sur: Samedi 08 Avril 2006. Résumé de cours : Terminle ES. Mths-Terminle ES. Mr Mmouni : myismil@ltern.org source disponile sur: c http://www.chez.com/myismil Smedi 08 Avril 2006. Tle des mtières Eqution du second degré. 2. Ses solutions

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR TRIPHASE

LE TRANSFORMATEUR TRIPHASE Chpitre 2 LE TRNSFORMTEUR TRIPHSE Polytech'Nice Sophi. Dept Electronique cours d'elec 1 P. ICCONI LPES-CRES Université de Nice-Sophi ntipolis c:\cours\etk\trnsfotri 16/01/2007 PI - 1/8 1. Constitution

Plus en détail

Chapitre 5: Oscillations libres d un pendule élastique horizontal

Chapitre 5: Oscillations libres d un pendule élastique horizontal 1 re B et C 5 Oscillations libres d'un pendule élastique horizontal 39 Chapitre 5: Oscillations libres d un pendule élastique horizontal 1. Définitions a) Oscillateur écanique * Un systèe écanique qui

Plus en détail

Département de mathématiques Cégep de Saint-Laurent Algèbre linéaire et géométrie vectorielle 201-NYC Automne 2014 Yannick Delbecque. alors v = 0.

Département de mathématiques Cégep de Saint-Laurent Algèbre linéaire et géométrie vectorielle 201-NYC Automne 2014 Yannick Delbecque. alors v = 0. Déprtement e mthémtiques Cégep e Sint-Lurent Algère linéire et géométrie vectorielle 201-NYC Automne 2014 Ynnick Delecque Propriétés es vecteurs et géométrie ffine Résumé es propriétés Axiomes espce vectoriel

Plus en détail

La proposition «Si n Æalors n et n» est vraie. Par contre, la réciproque «Si n et n alors n Æ» est fausse. (Il suffit de choisir n= 1)

La proposition «Si n Æalors n et n» est vraie. Par contre, la réciproque «Si n et n alors n Æ» est fausse. (Il suffit de choisir n= 1) 0 septemre 016 ENSEMBLES DE NOMBRES nde 3 I ENSEMBLES DE NOMBRES 1 NOMBRES ENTIERS NATURELS Æ DÉFINITION L ensemle des entiers nturels, noté Æ = {0;1;;3;;...}. C est l ensemle des nomres positifs qui permettent

Plus en détail

Electrode. déplétée. Electrode de référence

Electrode. déplétée. Electrode de référence TP MESURE UNE INTENSITE LUMINEUSE Objectifs : - Utiliser un cpteur CC - istinguer les phénomènes de diffrction et d interférences - Mesurer de petites distnces - Etudier expérimentlement les principles

Plus en détail

Guide d installation. Mobile Coverage Extender

Guide d installation. Mobile Coverage Extender Guide d instlltion Mobile Coverge Extender Stk 18040103 - Réf. Slk - 07/2015 1 Profitez d une meilleure couverture mobile chez vous. Pour utiliser le Mobile Coverge Extender, vous devez disposer d un modem

Plus en détail

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions Chpitre. L chute libre à diensions L nture ectorielle de l itesse en chute libre Anlsons l cinétique de trois billes lncées de l fçon suinte : A B C Une bille A et une bille B sont lncées horizontleent

Plus en détail

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers Chpitre 5 Intégrtion Nous llons construire l intégrle pr un procédé de pssge à l limite. D bord on définit l intégrle des fonctions en escliers, ensuite on psse à l limite pour intégrer des fonctions plus

Plus en détail