Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section II : Les modes d approvisionnement :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section II : Les modes d approvisionnement :"

Transcription

1 Chapitre III : La gestion des approvisionnements Section II : Les modes d approvisionnement : Avant de voir de prés les différents modes d approvisionnement, il convient tout d abord de s intéresser au stock de sécurité qui s appuie sur des techniques statistiques rigoureuses et qui représente un élément important à la réponse à la question : Quand commander? II.5.1. Le Stock de sécurité : Un stock de sécurité est une quantité d'articles que l'on conserve pour se protéger contre les pénuries résultant des incertitudes qui proviennent soit de la demande, soit des délais de livraison, ou des deux à la fois. il y a risque de pénurie d'un produit seulement quand il y a délai pour la livraison de ce produit et que sa demande est aléatoire. Quand il n'y a pas de délai de livraison pour un produit, la pénurie est théoriquement impossible. Quand il y'a un délai de livraison pour un produit dont la demande n'est pas aléatoire, il n'y aura pénurie que si l'on ne commande pas assez tôt. Par exemple, si le délai de livraison pour le produit x est de trois semaines et que la demande pour ce produit est de 100 par semaine, il suffit de passer une commande avant que le stock baisse en dessous de 300 unités. Par contre, si la demande est en moyenne de 300 mais qu'elle f1uctue, selon les semaines, entre 250 et 350, il peut y avoir pénurie. Si le stock est de 300 unité au moment où l'on commande, il y aura pénurie si la demande est plus forte que la moyenne pendant les trois semaines suivantes. Le risque est plus grand si le délai est aléatoire. Le fournisseur évoqué ci-dessus par exemple, peut parfois devoir prendre quatre semaines pour livrer. Ill y a donc deux grandes sources d'incertitude contre lesquelles on veut se protéger pour éviter la pénurie à l aide d'un stock de sécurité: la variabilité de la demande et celle des délais de livraison. Exemple : Dans l'entreprise de Mr. Mohamed, la demande quotidienne moyenne du produit C50 est de 20 avec un écart type de 4 unités. Le délai de livraison est constant et égal à 3 jours. Quelle quantité Mr. Mohamed doit-il garder comme stock de sécurité pour que le risque de pénurie soit inférieur à 1 %. Selon son ami Mr. Aziz, expert statisticien, la distribution de la demande pendant le délai de livraison peut être estimée par la loi normale de la somme de la demande pendant chacun des trois jours puisque, selon Mr. Mohamed, on peut supposer que les trois jours sont indépendants du point de vue de la demande.

2 Puisque le délai requis est de 3 jours, la demande moyenne durant cette période est: 3 jours à 20 unités par jour = 60 jours.

3 L'écart type de la demande survenant durant le délai δ dd est fourni par la formule suivante: Où : - n = nombre de jours de délai, - δ = écart type de la demande par jour. ( n d ) δ dd = δ ² Le stock de sécurité (SS) est calculé selon la formule suivante : SS = cœfficient pour une probabilité de pénurie de x% δdd Solution : En utilisant les données de l'exemple, on obtient: δ dd = ( 3 4² ) = 4 3 Selon la table de la loi normale 1, la valeur correspondant à une probabilité d'être dépassée de 1 % est 2,33, le cœfficient pour une probabilité de pénurie de 1 % est donc 2,33. Dans ce cas, le risque de pénurie correspond à la probabilité qu'une variable normale de moyenne 60 et d'écart type 4 3 dépasse la quantité de stock disponible pour couvrir les besoins pendant le délai de livraison. II.5.2. Le réapprovisionnement à quantité fixe et à intervalle variable: Les systèmes de réapprovisionnement à quantité fixe et à intervalle variable indiquent de déclencher une commande quand les stocks atteignent un niveau prédéterminé appelé «point de commande» (ou point de réapprovisionnement). Ces systèmes sont aussi appelés «systèmes de point de commande». La quantité commandée est une quantité fixe, basée habituellement sur le calcul de la quantité économique à commander. Comme l'écoulement du stock est sujet aux variations des ventes, l'intervalle de temps séparant deux réapprovisionnements est variable. Le point de commande (Pr) est établi en fonction du délai de livraison. il correspond à la quantité de stocks nécessaire pour couvrir les besoins pendant la période de livraison. Cette quantité est égale à la demande moyenne pendant le délai de livraison (DD) plus un stock de sécurité (SS) correspondant au niveau de service souhaité. On a donc : 1 Voire annexe

4 Pr = DD + SS Pour calculer le point de commande, on doit d'abord calculer le stock de sécurité. Il est important de distinguer le niveau de service souhaité de la probabilité de pénurie pendant le délai de livraison qui est utilisé clans le calcul du stock de sécurité. Cette probabilité est toujours plus élevé que le niveau de service. Cela provient du fait qu'il n'y a pas de risque de pénurie avant que le niveau de stock atteigne le point de commande. En reprenant l'exemple de Mr. Mohamed et les préformes, supposons que la demande varie, mais que le délai de livraison, fixé à 3 jours, demeure stable. Le point de réapprovisionnement correspond à la somme de la demande moyenne durant le délai de livraison (DD) et du stock de sécurité (SS). Une quantité de : 3 jours (20 unités) + 2,33 (4 3 ) = ,14 = 76,14 unités permet donc de répondre à la demande durant le délai de livraison dans 99% des cas. Si on lance une commande au moment où le stock atteint 76 unités, la probabilité de pénurie pendant le délai de livraison sera de 1 %. En d autres termes, le point de réapprovisionnement se situe à 76 unités, et lorsque ce point est atteint, Mr. Mohamed doit lancer une commande. La quantité minimale à détenir avant de déclencher une commande est appelée généralement le point de commande (ou point de réapprovisionnement: Pr). Au moment de la réception de la commande, il ne reste plus en moyenne que cette quantité supplémentaire que nous devons garder à cause de la variabilité de la demande. Cette quantité est appelée stock de sécurité (SS). Dans l'exemple ci-dessus, ce stock est de 16 unités. Le point de ré approvisionnement est rarement atteint avec exactitude à la toute fin d'une journée. Il y a quatre facteurs qui influent sur le point de réapprovisionnement, soit : - la durée du délai de livraison; - la demande quotidienne moyenne; - la variabilité de la demande et du délai de livraison; - le niveau de service désiré. Avantages : - Connaissance de la quantité économique à commander et donc de la possibilité de négocier avec le fournisseur ; - Permet de réagir correctement aux accroissements de la consommation en engageant plus tôt un ordre de livraison.

5 -Inconvénient : - Pas de bons résultats sur le niveau des stocks pour les articles de faible consommation ; le point de commande n est jamais atteint. Conclusion : Pour un début de gestion de stock dans une entreprise où rien n est fait, cette méthode permettra d éviter un grand nombre de ruptures antérieurement constatées, mais elle ne donnera pas de bons résultats sur le niveau des stocks. II.5.3. Le réapprovisionnement à intervalle fixe et à quantité variable : Plutôt que de commander en fonction de l'évolution du niveau des stocks, on peut commander périodiquement, c'est-à-dire à intervalle fixe, par exemple toutes les semaines ou au début de chaque mois. Les dénombrements réguliers (mensuels par exemple) justifient parfois l'utilisation de cette approche et du type de système correspondant, soit les systèmes de réapprovisionnement à intervalle fixe et à quantité variable. Le cas le plus fréquent touche sans aucun doute les détaillants, car ils ne peuvent se permettre de passer continuellement des commandes auprès des mêmes fournisseurs, surtout si ces derniers sont nombreux. Afin d'obtenir des remises sur quantité et de planifier les achats de plusieurs articles auprès d'un même grossiste, plusieurs détaillants commandent sur une base régulière (intervalle fixe) au lieu d'attendre que le stock atteigne le point de ré approvisionnement (quantité fixe). Dans les systèmes de réapprovisionnement à intervalle fixe et à quantité variable, le moment de la commande est déterminé, au départ, par le choix de la période retenue et au moment où elle débute. La quantité commandée (Q), elle, correspond à la quantité nécessaire pour couvrir les besoins de la période (M), compte tenu du niveau de service et du niveau des stocks disponibles (S). On a donc les formules suivantes : Q= M -S M = d 1 + SS Où : - l = nombre de jours de la période, - d = demande quotidienne moyenne, - SS = stock de sécurité. La quantité commandée Q correspond donc à ce qui a été vendu au cours de la période écoulée. Elle est donc variable.

6 Par exemple, si Mr. Mohamed, commande au début de chaque mois, il commandera une quantité M suffisante pour que, après avoir reçu sa commande, il soit en mesure de couvrir les besoins pour un mois. Cette quantité M sera donc égale à la demande moyenne, plus un stock de sécurité. La quantité commandée, elle, sera égale à ce qu'il a vendu au cours du dernier mois écoulé. Si le délai de livraison du fournisseur de Mr. Mohamed est d'une semaine, la quantité M devra pouvoir couvrir non seulement les besoins pour le mois, mais aussi les besoins pour la semaine du délai de livraison, en supposant que Mr Mohamed commande au début du mois et que la livraison se fait une semaine plus tard. La formule précédente devient alors: M = d (l +L) + SS Où : - L = délai de livraison en jours. Notons que le stock de sécurité est calculé ici en fonction de toute la période, et non seulement en fonction de la durée du délai de livraison. Pour une variabilité égale à la demande, il est donc plus élevé. Sur le plan administratif, ce système est plus simple puisqu'il n'exige pas d'inventaire permanent; il suffit de faire un dénombrement du stock au moment de commander. Par contre, il requiert un stock de sécurité plus élevé et ses réactions aux changements sont plus lentes. Exemple: Mr. Mohamed désire savoir quel serait l'effet d'une commande à intervalle fixe plutôt qu'à quantité fixe. Il veut aussi déterminer à quel intervalle il doit passer les commandes. Sachant que ; - La demande pour les C50 de Mr. Mohamed est la suivante pour les 15 premiers jours de juin : : : : : : : : : : : : : : : 22

7 - Le stock initial est de 120 unités, et le délai de livraison est de 3 jours. A partir des données de l'exemple précédent et en supposant qu'il décide de passer une commande à la fin de la troisième journée, que doit-il faire? Rappelons que la demande quotidienne moyenne est de 20 unités avec un écart type de 4, et que le lot économique est de 120 unités. Solution : Puisque le lot économique mentionné auparavant est de 120 unités et que la demande quotidienne moyenne est de 20 unités, Mr. Mohamed peut commander tous les 6 jours. En outre, puisque l intervalle de réapprovisionnement est fixe, la variabilité de la demande doit être prise en considération pour les 6 jours, en plus des 3 jours de délai de livraison. En effet, s'il commande en moins grande quantité que nécessaire, l erreur ne pourra être corrigée que lors de la réception de la commande subséquente, c'est à dire 9 jours plus tard. Le stock de sécurité qu'il doit détenir est donc de : (6+3) = 28 unités. Compte tenu que cette quantité assure un niveau de service de 99 %, il doit y avoir un maximum M de : M = (9 jours x 20 unités par jour) + 28 unités = 208 unités en stock. Mr. Mohamed déduit donc de ce nombre la quantité en stock au moment de passer une commande. Il doit aussi s'assurer de tenir compte de la quantité qui s'écoulera durant le délai de livraison. - Puisqu'à la fin de la troisième journée la quantité en stock : = 57 unités. - La quantité à commander est de : Q = M-57 = = 151 unités. Mr. Mohamed doit donc commander 151 unités le troisième jour. - A la fin de la neuvième journée, la quantité à commander est de Q = = 116 unités. Il doit donc commander 116 unités le neuvième jour. - La quantité commandée à la 21 ème journée = = 110 unités. Avantages : - Cette méthode est orientée vers la consommation future. Le gestionnaire doit calculer la quantité à commander. - Tous les articles subiront au moins un examen annuel (chasse aux rossignols) ; - Plus favorable à la diminution des stocks. Inconvénients : - Méthode fastidieuse lorsque le nombre d articles est important ; - Réponse difficile aux augmentations de la consommation entre deux examens successifs.

8 Conclusion : -Cette méthode sert de base à la mise en place d une gestion des approvisionnements. III.5.4. Les systèmes de planification échelonnée dans le temps : Dans les systèmes de planification échelonné dans le temps, c est la période où le stock disponible projeté sera épuisé qui sert de base à la détermination du moment de commander. Ces systèmes peuvent être considérés comme des points de commande, puisqu une commande y est déclenchée quand le niveau du stock atteint un point déterminé. Cependant, il s agit dans ce cas-ci du stock projeté au cours des périodes à venir et non du stock actuel. La décision «quand commander» se prend à partir de l évolution anticipée du stock disponible. Elle requiert donc une prévision des besoins anticipés pour les prochaines périodes sur une grille de planification, comme celle qui apparaît dans l exemple ci dessous. Exemple : Les prévisions de la demande pour les C50 vendus par Mr. Mohamed sont les suivantes pour les 8 prochaines périodes : 1 ère période : 20 3 ème période : 21 5 ème période : 35 7 ème période : 39 2 ème période : 22 4 ème période : 26 6 ème période : 34 8 ème période : 20 Le délai de livraison du fournisseur est de 3 périodes et le stock initial est de 68 unités. Quand Mr. Mohamed doit-il passer une commande? Solution : Reportons dans la grille de planification les données du problèmes, puis projetons l évolution anticipée pour le stock. Ainsi : Période Besoins Stock disponible projeté : Commandes planifiées On constate qu une pénurie est anticipée pour la 4ème période. Pour l éviter, il suffit de placer une commande à la période 1 puisque le délai de livraison est de trois périodes.

9 En procédant ainsi jusqu au bout de l horizon de planification, on obtient la grille suivante qui représente la situation anticipée en appliquant le point de commande pour commander. Période Besoins Stock disponible projeté : Commandes planifiées Avantages : Un système très précis qui fournit la meilleure gestion et minimise le risque d erreur. Nécessite un stock de sécurité faible, ce qui permet de réaliser des économies très importante pour les articles de grande valeur. Inconvénients : - il nécessite au préalable, la connaissance, aussi parfaite que possible de la demande future, ce qui n est possible que pour un nombre très réduit d articles.

FORMATION ACHATS. La gestion des stocks

FORMATION ACHATS. La gestion des stocks FORMATION ACHATS La gestion des stocks Auteur : Etienne ROGER Gestion des stocks page 1 / 6 Les systèmes de gestion des stocks 1. Introduction Pour chaque groupe de références, il est nécessaire de définir

Plus en détail

CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT. 2) La durée de détention des 3 articles se rapprochent et sont très courtes.

CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT. 2) La durée de détention des 3 articles se rapprochent et sont très courtes. CHAPITRE II GESTION DE L APPROVISIONNEMENT I - LA GESTION COMPTABLE DES STOCKS Activité n 1 p 46 : 1) Problèmes rencontrés par M. BAHI, responsable de la gestion des stocks dans son entreprise, réside

Plus en détail

M2 Management. FSJES Casa. La méthode M.R.P. logistique & SCM. -ELABORE PAR: RAKI Reda SOUS L ENCADREMENT DE: Mr A. ADRI. La méthode M.R.P.

M2 Management. FSJES Casa. La méthode M.R.P. logistique & SCM. -ELABORE PAR: RAKI Reda SOUS L ENCADREMENT DE: Mr A. ADRI. La méthode M.R.P. FSJES Casa M2 Management La méthode M.R.P -ELABORE PAR: RAKI Reda logistique & SCM SOUS L ENCADREMENT DE: Mr A. ADRI La méthode M.R.P. 1 INTRODUCTION La méthode M.R.P. 2 PLAN I - Historique II - Définitions

Plus en détail

Gestion des stocks et management des approvisionnements Licence MLT Gestion des flux et des stocks de marchandises. Séance 02

Gestion des stocks et management des approvisionnements Licence MLT Gestion des flux et des stocks de marchandises. Séance 02 Gestion des stocks et management des approvisionnements Gestion des stocks Séance 02 1 Plan de la séance Un exemple pratique de coûts de mise en route Le point de commande Le stock de sécurité 2 2 Extension

Plus en détail

Chapitre IV : La gestion des flux de production

Chapitre IV : La gestion des flux de production Chapitre IV : La gestion des flux de production Section II : Les plans Directeurs de Production Dans le monde industriel d aujourd hui, la plupart des entreprises sont confrontées à un environnement de

Plus en détail

Gestion des stocks. Stock minimum. Stock de sécurité. Stock d alerte. Stock maximum METHODE 20/80

Gestion des stocks. Stock minimum. Stock de sécurité. Stock d alerte. Stock maximum METHODE 20/80 La gestion des stocks La gestion des stocks est une notion complexe, en tout état de cause il faut éviter 2 écueils majeurs : - le surstockage. - la rupture de stocks. L existence d un stock se justifie

Plus en détail

LE CONTROLE BUDGETAIRE DES APPROVISIONNEMENTS ET DES INVESTISSEMENTS

LE CONTROLE BUDGETAIRE DES APPROVISIONNEMENTS ET DES INVESTISSEMENTS CHAPITRE 5 : LE CONTROLE BUDGETAIRE DES APPROVISIONNEMENTS ET DES INVESTISSEMENTS 5.1 Le processus de budgétisation des approvisionnements : La budgétisation des approvisionnements vise à prévoir l échelonnement

Plus en détail

Cahier n 2 : Optimisation des Approvisionnements en Avenir Certain

Cahier n 2 : Optimisation des Approvisionnements en Avenir Certain CONTRÔLE DE GESTION DES APPROVISIONNEMENTS Cahier n 2 : Optimisation des Approvisionnements en Avenir Certain - 1 - Sommaire AVANT-PROPOS... - 3 - INTRODUCTION... - 4 - SECTION 1 : Généralités...- 5 -

Plus en détail

Cours Gestion des Approvisionnements. Chapitre I : PRINCIPES GENERAUX :

Cours Gestion des Approvisionnements. Chapitre I : PRINCIPES GENERAUX : La gestion des approvisionnements doit permettre : Cours Gestion des Approvisionnements Chapitre I : PRINCIPES GENERAUX : à l entreprise commerciale de disposer des marchandises dont elle a besoin pour

Plus en détail

Exercices gestion de production

Exercices gestion de production Exercices gestion de production Exercice Une entreprise a établi ses prévisions de consommation d une matière première stratégique dont les approvisionnements sont parfois sujets à des aléas. En conséquence,

Plus en détail

Les modèles de gestion des

Les modèles de gestion des Chapitre II : Gestion des stocks : Section II stocks Les modèles de gestion des II. 1. STRUCTURE D UN SYSTEME DE STOCK : Un système de stocks comporte deux catégories d éléments : des éléments physiques

Plus en détail

Ch 7 L'APPROVISIONNEMENT, LE STOCKAGE ET LA GESTION DES STOCKS

Ch 7 L'APPROVISIONNEMENT, LE STOCKAGE ET LA GESTION DES STOCKS Ch 7 L'APPROVISIONNEMENT, LE STOCKAGE ET LA DES STOCKS Environnement professionnel Vous effectuez une période de formation en milieu professionnel au sein de l'entreprise CAPA. Vous rencontrez M. MARTIN,

Plus en détail

e-prelude.com Le jeu de la bière

e-prelude.com Le jeu de la bière e-prelude.com Le jeu de la bière Une simulation dynamique du fonctionnement d une supply chain Illustration de l effet «coup de fouet» 1 Le jeu de la bière Vous êtes gestionnaires de stocks... Votre objectif

Plus en détail

STATISTIQUES. x est le nombre réel : x = 1 x 1 + n 2 x 2 + +n p x i p

STATISTIQUES. x est le nombre réel : x = 1 x 1 + n 2 x 2 + +n p x i p STATISTIQUES I Rappels : moyenne - médiane Exercice 01 Le service de contrôle d'une usine de meubles mesure la longueur en cm d'un élément. On a obtenu les mesures suivantes : 101 99 102 101 99 101 100

Plus en détail

Plans prévisions budgets

Plans prévisions budgets Plans prévisions budgets Chapitre 3 : La budgétisation des fonctions et charges liées à la production et à la vente supports bis : http://adminixce.canalblog.com/ jscilien@u-paris10.fr 1 Introduction Le

Plus en détail

La gestion des stocks

La gestion des stocks MODULE : MANAGEMENT & RH La gestion des stocks Cours basé sur le livre «La gestion des opérations et de la production - une approche systémique», Nollet et al., 1994 CH - 02 Source : http://www.elantransport.co.ma/

Plus en détail

Chapitre 5. Corrigés

Chapitre 5. Corrigés Chapitre 5 Corrigés 1 Question 1. Coûts de production et coûts de revient préétablis. Qu il résulte de données historiques, donc d un constat, ou de données préétablies, donc d une prévision, le sens fondamental

Plus en détail

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services Contenu Le calcul des besoins nets La méthode MRP Principes du MRP Demande dépendante et indépendante Calcul des besoins nets Règles de groupage Lissage de charge Calcul de charges et lissage Gestion de

Plus en détail

Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel

Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel e-prelude.com Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel Cet exercice, traitant de la distribution, nécessite le niveau de licence avancé Ouvrir le dossier SupplyChain Sur la page

Plus en détail

10/06/2016. La planification part. La planification. des commandes clients. des prévisions de vente. de l examen des stocks

10/06/2016. La planification part. La planification. des commandes clients. des prévisions de vente. de l examen des stocks La demande en produits finis e-prelude.com La planification La planification part des commandes clients commandes fermes programmes de livraison des prévisions de vente faites par le fabricant de l examen

Plus en détail

Contenu. Les réseaux de distribution. Système Logistique. Distribution physique. La distribution

Contenu. Les réseaux de distribution. Système Logistique. Distribution physique. La distribution Réseau de distribution Réseau de distribution Contenu Les réseau de distribution Choi opérationnels et structurels Distribution logistique de base Transport d'approche et livraison terminale Structure

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL GAZ 2004

GROUPE DE TRAVAIL GAZ 2004 GROUPE DE TRAVAIL GAZ 2004 GROUPE DE TRAVAIL N 2 «GESTION DE L ACHEMINEMENT» Impact du profilage distribution sur l équilibrage transport et sur le respect des capacités VERSION V1 Prolongation jusqu au

Plus en détail

TD - MF. Gestion de stock - TD P Janvier

TD - MF. Gestion de stock - TD P Janvier TD - MF Gestion de stock - TD P-202 20 Janvier 2016 1.11 Table des matières I - Formules de Wilson 3 II - Exercice : 38. Gestion de stock 5 III - Exercice : 39. Opportunité de stockage 7 IV - Exercice

Plus en détail

Formation IMT 2. Mode de conception d échantillon, taille de l échantillon et marge d erreur (Turin 8-12 octobre 2012)

Formation IMT 2. Mode de conception d échantillon, taille de l échantillon et marge d erreur (Turin 8-12 octobre 2012) Formation IMT 2 Mode de conception d échantillon, taille de l échantillon et marge d erreur (Turin 8-12 octobre 2012) Honoré Toro Djerma Spécialiste statistiques du travail BIT Dakar (djerma@ilo.org) 1

Plus en détail

TD03 : Quantité économique Eléments de correction

TD03 : Quantité économique Eléments de correction TD3 : Quantité économique Eléments de correction Exercice 1 La gestion du de pièces A suit les règles suivantes : On consomme 2 pièces par an C=2 unités Chaque lancement de commande coûte 22,87 L=22,87

Plus en détail

7 VARIABLES ALEATOIRES PARTICULIERES - APPLI- CATIONS

7 VARIABLES ALEATOIRES PARTICULIERES - APPLI- CATIONS 7 VARIABLES ALEATOIRES PARTICULIERES - APPLI- CATIONS EXERCICE 7.1. : lecture des tables statistiques B(n, p) = binomiale de paramètre p et d'exposant n; P λ = Poisson de paramètre de λ N(µ, σ) = normale

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC TES

BACCALAUREAT BLANC TES BACCALAUREAT BLANC TES durée 4 heures Calculatrice autorisée Dans ce devoir toute trace de recherche, même incomplète ou d initiative, même non fructueuse sera prise en compte dans l évaluation. L énoncé

Plus en détail

Un stock est un réservoir

Un stock est un réservoir Contenu Systèmes de gestion oint de Recomplètement périodique Analyse ABC : la loi de areto Coûts des stocks Rotation et couverture Optimisation économique Modèle de base Formule de Wilson (EO) Groupage

Plus en détail

GESTION DES STOCKS LA GESTION SUR SEUIL

GESTION DES STOCKS LA GESTION SUR SEUIL GESTION DES STOCKS LA GESTION SUR SEUIL PREAMBULE La formule de WILSON permet, en gestion sur seuil de déterminer la quantité économique de commande dans le but d optimiser le stock de roulement et de

Plus en détail

Physique et chimie, Chapitre 0

Physique et chimie, Chapitre 0 , Chapitre 0 MESURES ET INCERTITUDES Terminale S I MESURES ET ERREURS DE MESURES 1) Mesure d une grandeur physique Une grandeur est utilisée en science pour caractériser un objet ou un événement. La mesure

Plus en détail

M.A. Aloulou. February 10, LAMSADE Université Paris-Dauphine Gestion des approvisionnements. M.A.

M.A. Aloulou. February 10, LAMSADE Université Paris-Dauphine   Gestion des approvisionnements. M.A. SI et Gestion des LAMSADE Université Paris-Dauphine E-mail : aloulou@lamsade.dauphine.fr February 10, 2014 SI et Pourquoi er? Pourquoi ne pas travailler en flux tendu? Quelles raisons justifient la présence

Plus en détail

Calculs commerciaux.

Calculs commerciaux. Calculs commerciaux. Prix d achat brut, prix d achat net, les réductions : Exercice N 1 : Un commerçant achète à son fournisseur un lot de 25 téléviseurs au prix unitaire de 230,00. Il bénéficie d'une

Plus en détail

1.1 Introduction au traitement statistique des mesures

1.1 Introduction au traitement statistique des mesures 1 Chapitre 1 Estimateurs 1.1 Introduction au traitement statistique des mesures Les erreurs entraînent une dispersion des résultats lors de mesures répétées. Leur traitement statistique permet : de connaître

Plus en détail

f(x)dx = F (11) F (1) = = 1 2. Déterminer la probabilité que le temps d attente soit compris entre 3 et 5 mn.

f(x)dx = F (11) F (1) = = 1 2. Déterminer la probabilité que le temps d attente soit compris entre 3 et 5 mn. TES Devoir n o durée 60mn-0 points Exercice ( points ) Le temps d attente X à une station de taxi, exprimé en minutes, suit une loi uniforme sur l intervalle [; ].. Donner la fonction f de densité de probabilité

Plus en détail

LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises et des affaires Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce et de

Plus en détail

BTS blanc de mathématiques approfondies. La calculatrice est autorisée.

BTS blanc de mathématiques approfondies. La calculatrice est autorisée. SIO 1 2 heures 14 mars 2016 BTS blanc de mathématiques approfondies La calculatrice est autorisée. Exercice I Partie A. Un magasin spécialisé dans la vente de produits frais non stockables s approvisionne

Plus en détail

STATISTIQUES ET PROBABILITÉS - CHAPITRE N9

STATISTIQUES ET PROBABILITÉS - CHAPITRE N9 Une entreprise emploie sept femmes et douze hommes. Leurs salaires nets mensuels sont (en ) : Salaires des femmes : 00 ; 0 ; 0 ; ; 0 ; 8 ; 0. Salaires des hommes : 0 ; 00 ; 8 ; ; 00 ; 00 ; ; 8 ; ; 0 ;

Plus en détail

Chapitre 1 : Généralités

Chapitre 1 : Généralités Chapitre 1 : Généralités I) Système de production Gestion de production Processus de production Ensemble des étapes qui permettent de transformer des matières premières et composants élémentaires en produits

Plus en détail

L évaluation et la gestion des coûts

L évaluation et la gestion des coûts 5 L évaluation et la gestion des coûts > La gestion des stocks > Les inventaires > Les différents ratios et le prime cost L É VA L U ATION DE LA GESTION ET DES COÛTS 5 > La gestion des stocks Elle permet

Plus en détail

La comptabilité analytique

La comptabilité analytique La comptabilité analytique Plan Introduction : Les objectifs et les moyens de la comptabilité analytique I. Organisation d une comptabilité II. Analyse des charges II.2. Analyse par produit II.3. Analyse

Plus en détail

L2 Eco Proba-Stat TRAVAUX DIRIGÉS 4

L2 Eco Proba-Stat TRAVAUX DIRIGÉS 4 TRAVAUX DIRIGÉS 4 Exercice 1 : Un sac contient 100 billes dont 36 sont rouges et les autres sont bleues. Une épreuve consiste à tirer 16 fois de suite une bille avec remise. Soit X la v.a.r. égale au nombre

Plus en détail

La planification de la production

La planification de la production Logistique La planification de la A partir de «Basics of Manufacturing», David J. Viale, Crisplearning, 1995. MODULE : MANAGEMENT & RH CH - 03 Source : http://www.elantransport.co.ma/ 20/09/2010 2010-2011

Plus en détail

Fonction dérivée. Table des matières

Fonction dérivée. Table des matières Fonction dérivée Table des matières fonction dérivée. activité................................................... corrigé activité............................................... à retenir.................................................

Plus en détail

Production à flux poussés? Production à flux tirés? Production à flux. tendus?

Production à flux poussés? Production à flux tirés? Production à flux. tendus? Production à flux poussés? Production à flux tirés? Production à flux tendus? Quelles sont les principales sources de gaspillage en production Eliminer le gaspillage? sous toutes ses formes dans un système

Plus en détail

Chapitre 1 : Solutions. 1.3 Conversions. 1.4 : Arithmétique binaire

Chapitre 1 : Solutions. 1.3 Conversions. 1.4 : Arithmétique binaire Chapitre 1 : Solutions 1.3 Conversions 1.3.1.a) B4F,D5(16) = B(16) * 16 2 + 4(16) * 16 1 +F(16) * 16 0 +D(16) * 16-1 + 5(16) * 16-2 B4F,D5(16) = 11 * 256 + 4 * 16 +15 * 1 +13 * 0,0625 + 5 * 0,00390625

Plus en détail

THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE

THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE Le responsable d une unité commerciale doit être au courant de tout ce qui se passe chaque jour au sein de sa structure. Il doit connaître l ensemble

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Méthodes Numériques

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Méthodes Numériques UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 Master d économie Cours de M. Desgraupes Méthodes Numériques Document 6 : Corrigé des exercices d optimisation dynamique

Plus en détail

Trente-huitième session de la Commission. FAO HQ, Rome, Italie, mai 2014

Trente-huitième session de la Commission. FAO HQ, Rome, Italie, mai 2014 GFCM:XXXVIII/2014/Inf.13 F GENERAL FISHERIES COMMISSION FOR THE MEDITERRANEAN COMMISSION GÉNÉRALE DES PÊCHES POUR LA MÉDITERRANÉE Trente-huitième session de la Commission FAO HQ, Rome, Italie, 19-24 mai

Plus en détail

Maîtriser les coûts c est être capable de les limiter au niveau nécessaire pour la performance attendue.

Maîtriser les coûts c est être capable de les limiter au niveau nécessaire pour la performance attendue. PREMIERE PARTIE (7 points) Proposition de corrigé UE 121 CONTROLE DE GESTION SESSION 2008 - Page 1 sur 10 1- Rédiger, en une vingtaine de lignes, une note de synthèse qui permet de répondre à la question

Plus en détail

Probabilités. Loi binomiale

Probabilités. Loi binomiale M Delgado Probabilités I Loi binomiale Exercice : un grossiste achète des boîtes de thé vert chez deux fournisseurs Il achète 8 % de ses boîtes chez le fournisseur A et 2 % chez le fournisseur B % des

Plus en détail

10/06/2016. comptabilité industrielle

10/06/2016. comptabilité industrielle e-prelude.com La comptabilité industrielle Les objectifs de la comptabilité industrielle Calculer les coûts de revient prévisionnels des produits fabriqués Effectuer des analyses pour réduire les coûts

Plus en détail

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme.

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme. Séries numériques I) Définitions - Notions essentielles.) Séries numériques Définition Soit une suite numérique. On appelle série de terme général la suite dont les termes successifs sont : ₀ ₀ ₁ ₀ ₁ ₂

Plus en détail

GESTION DE PRODUCTION CHAPITRE I

GESTION DE PRODUCTION CHAPITRE I GESTION DE PRODUCTION CHAPITRE I (GPAO / ERP ) 1 SOMMAIRE 1. Les enjeux de la gestion de production 2. Les enjeux financier de la gestion de production 3. Les enjeux organisationnels de la gestion de production

Plus en détail

ADMINISTRATION DE LA PRODUCTION Connaître tous les documents «administratifs» nécessaires pour permettre un suivi de la qualité et des coûts.

ADMINISTRATION DE LA PRODUCTION Connaître tous les documents «administratifs» nécessaires pour permettre un suivi de la qualité et des coûts. ADMINISTRATION DE LA PRODUCTION Connaître tous les documents «administratifs» nécessaires pour permettre un suivi de la qualité et des coûts. Pour pouvoir fonctionner correctement, une unité de production

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STMG Nouvelle Calédonie 16 novembre 2016

Corrigé du baccalauréat STMG Nouvelle Calédonie 16 novembre 2016 Corrigé du baccalauréat STMG Nouvelle Calédonie 16 novembre 016 EXERCICE 1 (4 points) Cet exercice est un questionnaire à choix multiple (QCM). Pour chaque question, une seule des quatre réponses proposées

Plus en détail

REVUE DE STATISTIQUE APPLIQUÉE

REVUE DE STATISTIQUE APPLIQUÉE REVUE DE STATISTIQUE APPLIQUÉE P. FERIGNAC Erreurs de mesure et contrôle de la qualité Revue de statistique appliquée, tome 13, n o (1965), p. 5760 Société

Plus en détail

Partie I : L organisation de l approvisionnement

Partie I : L organisation de l approvisionnement Partie I : L organisation de l approvisionnement I-Introduction Au sens large, l opération d approvisionnement englobe les actes d achat et de stockage. L approvisionnement se fait selon le mode de production

Plus en détail

Chapitre 12: Tests et intervalles de confiance pour moyennes

Chapitre 12: Tests et intervalles de confiance pour moyennes Chapitre 12: Tests et intervalles de confiance pour moyennes 1. Test statistique pour une moyenne 2. Intervalle de confiance pour une moyenne 3. Tests statistiques pour deux moyennes 4. Intervalle de confiance

Plus en détail

LES POLAIRES. Polaire coefficient de portance en fonction du coefficient de traînée : Cz = f (Cx)

LES POLAIRES. Polaire coefficient de portance en fonction du coefficient de traînée : Cz = f (Cx) LES POLAIRES Introduction : Les polaires sont des courbes permettant de déterminer les caractéristiques d'un profil, d'une aile, d'un appareil. Elles sont par exemple très utiles pour comparer les profils

Plus en détail

STATISTIQUES. On considère la série statistique donnée par le tableau : Valeur x 1 x 2 x p Effectif n 1 n 2 n p i = p

STATISTIQUES. On considère la série statistique donnée par le tableau : Valeur x 1 x 2 x p Effectif n 1 n 2 n p i = p STATISTIQUES I Rappels : moyenne - médiane - quartiles Exercice 01 (voir réponses et correction) Le service de contrôle d'une usine de meubles mesure la longueur en cm d'un élément. On a obtenu les mesures

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction aux coûts

Chapitre 1. Introduction aux coûts Chapitre 1. Introduction aux coûts Learning outcomes Les objectifs de ce chapitre sont : de définir ce qu est un coût et de comprendre son utilité d établir les différents types de coûts et leur lien avec

Plus en détail

La classe de Nathalie

La classe de Nathalie Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA4 La classe de Nathalie Situation d aide à l apprentissage 4 Création : Huguette Fiset CS des Sommets Adaptation : Gilles Coulombe, CSPO Consignes Réalisez les

Plus en détail

I. Les indicateurs numériques

I. Les indicateurs numériques LES STATISTIQUES DESCRIPTIVES La description statistique consiste en un résumé numérique d une distribution statistique par des indicateurs numériques ou paramètres caractéristiques. Elle représente une

Plus en détail

Evaluation du nombre de maladies professionnelles réglées en 2003 sous l'hypothèse d'une réglementation constante depuis 1991

Evaluation du nombre de maladies professionnelles réglées en 2003 sous l'hypothèse d'une réglementation constante depuis 1991 Evaluation du nombre de maladies professionnelles réglées en 23 sous l'hypothèse d'une réglementation constante depuis 1991 L'objectif de cette étude est d'évaluer quel serait le nombre de maladies professionnelles

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Correction de l'épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Correction de l'épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Correction de l'épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l'indice

Plus en détail

Exercice 1 : études de fonctions économiques

Exercice 1 : études de fonctions économiques remière ES2 Corrigé devoir maison n 6 À remettre le jeudi 12/05/2011 Eercice 1 : études de fonctions économiques L entreprise CoTon produit du tissu en coton. Celui-ci est fabriqué en 1 mètre de large

Plus en détail

Notions de probabilités et de statistiques

Notions de probabilités et de statistiques Notions de probabilités et de statistiques. Généralités Événement. Notons Ω l ensemble des événements élémentaires pouvant résulter d un phénomène aléatoire. Un événement ω est un sous-ensemble de Ω constitué

Plus en détail

Fiche TD 6 - L2 Économie-Gestion

Fiche TD 6 - L2 Économie-Gestion UNIVERSITE de NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Institut Supérieur d Economie et de Management ANNÉE UNIVERSITAIRE : 2013-2014 REF. ANNÉE D ÉTUDE : L2 MATIÈRE : PROBABILITÉS, STATISTIQUES ENSEIGNANT : Julien BARRÉ

Plus en détail

Contrat de Distribution Internationale Exclusive

Contrat de Distribution Internationale Exclusive Contrat de Distribution Internationale Exclusive Dans le Contrat de Distribution Internationale une partie (Fournisseur) octroie à une autre (Distributeur) le droit de promouvoir et de commercialiser des

Plus en détail

GESTION ECONOMIQUE D UNE COMMANDE DE PLUSIEURS PRODUITS A UN FOURNISSEUR PAR PALIERS DE COUTS DEGRESSIFS

GESTION ECONOMIQUE D UNE COMMANDE DE PLUSIEURS PRODUITS A UN FOURNISSEUR PAR PALIERS DE COUTS DEGRESSIFS GESTION ECONOMIQUE D UNE COMMANDE DE PLUSIEURS PRODUITS A UN FOURNISSEUR PAR PALIERS DE COUTS DEGRESSIFS FICHE «CONNAISSANCES» La formule de WILSON, telle qu elle est utilisée pour la commande d un article

Plus en détail

Évolution 100. résumés de cours. exercices. contrôles. y 100 ou y In. corrigés

Évolution 100. résumés de cours. exercices. contrôles. y 100 ou y In. corrigés 1 Évolution Quand une quantité passe de la valeur y 1 à la valeur y 2, sa variation absolue est le nombre y 2 y 1. Sa variation relative ou taux d'évolution t est égale à : y y t = 2 1. y1 Si le nombre

Plus en détail

Sujet C p315 livre Centres étrangers juin Nouvelle Calédonie Novembre points annales 50p190

Sujet C p315 livre Centres étrangers juin Nouvelle Calédonie Novembre points annales 50p190 Antilles septembre 20 Les parties A et B sont indépendantes Un site internet propose des jeux en ligne. Partie A Pour un premier jeu : * si l internaute gagne une partie, la probabilité qu il gagne la

Plus en détail

GESTION DES STOCKS (INVENTAIRE) VERSION 5.1

GESTION DES STOCKS (INVENTAIRE) VERSION 5.1 GESTION DES STOCKS (INVENTAIRE) VERSION 5.1 TABLE DES MATIÈRES 1. MENU PRINCIPAL DE G/S 3 2. CONFIGURATION DE G.S. 4 2a. Options 5 2b. Structures des items 6 2c. Codes des Segments 7 2d. Emplacements 7

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Cours de B. Desgraupes. Corrigé - Simulation Stochastique

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Cours de B. Desgraupes. Corrigé - Simulation Stochastique UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016 L2 MIASHS Cours de B. Desgraupes Corrigé - Simulation Stochastique Séance 03: Exemples introductifs Corrigé ex. 1:

Plus en détail

Incertitudes et mesures en TP

Incertitudes et mesures en TP Incertitudes et mesures en TP En sciences expérimentales, il n existe pas de mesure exacte. Toute mesure est entachée d erreurs plus ou moins importantes selon le protocole choisi, la qualité des instruments

Plus en détail

Statistiques. 4 candidats se présentent à une élection. Les résultats sont donnés dans le tableau : Candidat A B C D Nombre de voix obtenues

Statistiques. 4 candidats se présentent à une élection. Les résultats sont donnés dans le tableau : Candidat A B C D Nombre de voix obtenues Statistiques Exercice 1 4 candidats se présentent à une élection. Les résultats sont donnés dans le tableau : Candidat A B C D Nombre de voix obtenues 51 210 43 821 23 212 8 597 Fréquence (en pourcentage)

Plus en détail

L ENTREPRISE COMMERCIALE

L ENTREPRISE COMMERCIALE L ENTREPRISE COMMERCIALE Une entreprise commerciale est une entreprise qui achète et qui vend des biens en vue de faire des profits. 1. Les grossistes vendent aux détaillants. 2. Les détaillants vendent

Plus en détail

Epreuve : 4 ème économie et gestion. Niveau : Professeur : M eur Mohamed Abdelaziz

Epreuve : 4 ème économie et gestion. Niveau : Professeur : M eur Mohamed Abdelaziz MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Lycée Ouardanine Durée de l épreuve : 3 heures Epreuve : Niveau : Professeur : Gestion 4 ème économie et gestion M eur Mohamed Abdelaziz NB : Le devoir comporte

Plus en détail

Organisation de la production

Organisation de la production Organisation de la production Jean-François Brunet Fondements économiques de la gestion des stocks Le stock est un moyen de concilier des objectifs contradictoires entre : la fabrication et la vente de

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les probabilités

1 ère S Exercices sur les probabilités ère S Exercices sur les probabilités On donne dans le tableau ci-dessous les probabilités d apparition de chacune des s d un dé truqué. Face N 4 6 Probabilité d apparition 0, 0, 0, 0, 0, 0, Ce tableau

Plus en détail

STATISTIQUES. Valeurs Effectifs Effectifs cumulés croissants

STATISTIQUES. Valeurs Effectifs Effectifs cumulés croissants STATISTIQUES I Rappels : moyenne - médiane - quartiles Exercice 01 Le service de contrôle d'une usine de meubles mesure la longueur en cm d'un élément. On a obtenu les mesures suivantes : 101 99 102 101

Plus en détail

III- Politique Distribution

III- Politique Distribution III- Politique Distribution Une entreprise qui fabrique un produit, le vend rarement de manière directe aux consommateurs, car elle passe par des intermédiaires plus ou moins nombreux pour mettre le produit

Plus en détail

Protocole d évaluation de la couverture d un axe de transport

Protocole d évaluation de la couverture d un axe de transport Ce document est un protocole dont l objet est l évaluation de la couverture d un axe de transport de manière isolée. Pour des raisons pratiques, dues au fait qu un seul axe de transport est évalué, certaines

Plus en détail

1. Augmentation d une valeur par un pourcentage

1. Augmentation d une valeur par un pourcentage Objectifs : Etre capable d utiliser le vocabulaire professionnel de base, d analyser un problème de formation de prix, de déterminer un coût ou un prix à une étape quelconque de sa formation. 1. Augmentation

Plus en détail

Cours de la gestion de production

Cours de la gestion de production Cours de la gestion de production Avant de fabriquer un produit, l entreprise doit s ouvrir sur ses marchés situés en amont, les fournisseurs, pour pouvoir s approvisionner. L approvisionnement permet

Plus en détail

1 Sélection des données dans la feuille de calcul 2 La vue Analyse des données 3 Calculs statistiques

1 Sélection des données dans la feuille de calcul 2 La vue Analyse des données 3 Calculs statistiques Fiche technique 20 Comparer plusieurs séries statistiques 1 Sélection des données dans la feuille de calcul 2 La vue Analyse des données 3 Calculs statistiques http://url.univ-irem.fr/ft37 QR Code GeoGebra

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES ARTICLES

LES CARACTERISTIQUES DES ARTICLES LES CARACTERISTIQUES DES ARTICLES En matière de gestion des stocks, un article peut être une marchandise, un produit, un équipement, un outillage ou une pièce quelconque. Chaque article possède une fiche

Plus en détail

- Fondements et principe de la méthode de l imputation rationnelle des charges fixes

- Fondements et principe de la méthode de l imputation rationnelle des charges fixes Plan : Introduction : - Fondements et principe de la méthode de l imputation rationnelle des charges fixes A- L effet du niveau d activité sur le coût 1- Charges fixes 2- Charges variables 3- Intérêts

Plus en détail

O B J E C T I F B A C. C O M

O B J E C T I F B A C. C O M PROBABILITES & SES LOIS AMERIQUE DU SUD 2015 Les deux parties de l'exercice sont indépendantes. Les probabilités demandées seront données à 0,001 près. Une étude est menée par une association de lutte

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 6 22 MAI 2015

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 6 22 MAI 2015 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 6 22 MAI 2015 Durée : 3h Exercice 1-5 points - Tous les jours, Tom joue à un jeu en ligne sur un site, avec trois amis. Calculatrice autorisée 1. Rob se connecte sur le site. La

Plus en détail

Statistiques L5.1. APA et ES TD 4 et 5 (V. Bougault)

Statistiques L5.1. APA et ES TD 4 et 5 (V. Bougault) Statistiques L5.1. APA et ES TD 4 et 5 (V. Bougault) Exercice 1: Distribution de l'indice de masse corporelle (IMC) dans la population française en 2003 IMC = poids/(taille)² Le poids est en kilos et la

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Epreuve : MATHÉMATIQUES. Séries : STI2D et STL spécialité SPCL

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Epreuve : MATHÉMATIQUES. Séries : STI2D et STL spécialité SPCL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2016 Epreuve : MATHÉMATIQUES Séries : STI2D et STL spécialité SPCL Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 4 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1 à 9. Les calculatrices

Plus en détail

Méthode ABC (Activity Based Costing) Difficultés avec les systèmes traditionnels

Méthode ABC (Activity Based Costing) Difficultés avec les systèmes traditionnels Méthode ABC (Activity Based Costing) Systèmes traditionnels de coûts coûts des produits : - MOD - MP 1 ère - Cout indirectes de production Ils apparaissent dans le cpt de résultat lorsque les produits

Plus en détail

E2 : MATHÉMATIQUES I ÉPREUVE OBLIGATOIRE

E2 : MATHÉMATIQUES I ÉPREUVE OBLIGATOIRE SESSION 00 E : MATHÉMATIQUES I Durée : 3 heures Coefficient : ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (la) candidat (e) doit traiter tous les exercices. La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements

Plus en détail

Université d'evry Val d'essonne Année SDV1 : Mathématiques. 2 ème semestre. TP 1 - Eléments de Réponse

Université d'evry Val d'essonne Année SDV1 : Mathématiques. 2 ème semestre. TP 1 - Eléments de Réponse Université d'evry Val d'essonne Année 2003-2004 SDV1 : Mathématiques 2 ème semestre TP 1 - Eléments de Réponse oor, runif, matrix, cbind, function, %%, &, %in%, t, apply, sort, which Exercice 1 (Tirage

Plus en détail

EPREUVE DE MATHEMATIQUES BAC ES ANTILLES-GUYANE - JUIN 2004 Exercice 1 (commun à tous les candidats) (5 points) Chaque question comporte 3

EPREUVE DE MATHEMATIQUES BAC ES ANTILLES-GUYANE - JUIN 2004 Exercice 1 (commun à tous les candidats) (5 points) Chaque question comporte 3 EPREUVE DE MATHEMATIQUES BAC ES ANTILLES-GUYANE - JUIN 2004 Eercice 1 (commun à tous les candidats) (5 points) Chaque question comporte 3 propositions repérées par les lettres A, B et C. Le candidat doit

Plus en détail

T ale S Exercices type bac de Probabilités. Mars 12. Exercice n 1 : Exercice n 2 : p (B ).

T ale S Exercices type bac de Probabilités. Mars 12. Exercice n 1 : Exercice n 2 : p (B ). Exercice n 1 : Une urne contient au départ 30 boules blanches et 10 boules noires indiscernables au toucher. On tire au hasard une boule de l urne : Si la boule est blanche, on la remet dans l urne et

Plus en détail

La formule de Taylor et les développements limités

La formule de Taylor et les développements limités La formule de Taylor et les développements ités I) La formule f de Taylor 1.1 ) Formule de Taylor avec reste intégral On considère une fonction de classe (c est-à-dire 1 fois dérivables et à dérivées continues,

Plus en détail

Concertation Mécanisme de Capacité Réponse au questionnaire n 3

Concertation Mécanisme de Capacité Réponse au questionnaire n 3 Le 04 mars 2013 Concertation Mécanisme de Capacité Réponse au questionnaire n 3 Préambule : retour sur les questions 6 à 11 du questionnaire n 1 Certification des capacités et contribution à la réduction

Plus en détail

Introduction à l Inférence Statistique

Introduction à l Inférence Statistique 6.1 Intervalles de confiance Ch. 6. Introduction à l Inférence Statistique Dans l'inférence statistique, on souhaite estimer des paramètres de population en utilisant des données observées d'échantillon.

Plus en détail