LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE"

Transcription

1 Mme Neu Orthopédie - Rhumatologie Traumatologie LES DOULEURS AIGUËS ET CHRONIQUES, LES TRAITEMENTS ET LES DIFFÉRENTES ÉCHELLES D'ÉVALUATION DE LA DOULEUR SUITE I)La physiopathologie A)Généralités 1)Les nerfs - La douleur est le résultat de l excitation des nerfs composés de fibres et aboutissant à un message nerveux - Cet influx nerveux prend naissance à l endroit de l agression de l organisme - Le système nerveux est composé de trois parties : o Les nerfs o La moelle épinière o Le cerveau - Les nerfs sont reliés à des récepteurs : les nocicepteurs (nocif et récepteur) - Ils sont présents dans tout l organisme o Peau o Viscères o Muscles o Parois vasculaires o Os 2)Le message douloureux - Lorsqu ils repèrent une situation nocive pour l organisme, ils vont donner l alerte en déclenchant un message douloureux - Ce message est ensuite véhiculé par les nerfs jusqu à la moelle épinière et dans les centres supraspinaux - La moelle épinière réceptionne le message douloureux - Déclenche des réactions de défense si nécessaire o Par exemple : retirer sa main en cas de brûlure et transmet le massage de douleur au cerveau - Le cerveau reçoit, localise et interprète la douleur - C est à cet instant que la douleur est ressentie : nous avons mal 3)Les fibres sensitives - Les fibres sensitives sont de plusieurs calibres : o Les unes de gros calibres : fibre A alpha et fibres A bêta Ces fibres conduisent très rapidement l influx nerveux o Les autres plus fines Fibres A delta plus lentes Fibres C très fines conduisent l influx très lentement 4)2 voies de transmission du message douleur

2 - Voie lemniscale : les fibres de gros calibres contrôlent la douleur en essayant de l inhiber - Voie extra-lemniscale : les fibres de petits calibres A delta et C : transmettent les messages douloureux 5)Les voies de la douleur - Le cheminement de l influx douloureux emprunte 3 neurones o Le protoneurone ou 1 er neurone conduit l influx des nocicepteurs jusqu à la moelle o La deutoneurone ou 2 ème neurone assure la transmission spinothalamique (voies ascendantes médullaires) o Le 3 ème neurone assure la transmission thalamocorticale F)Au niveau de la périphérie Une lésion tissulaire est détectée par le système nerveux : de nombreuses substances algogènes sont libérées : - Bradykinine ; ions H+ ; K + ; histamine - Les prostaglandines sensibilisent les récepteurs de ces substances Les neuropeptides Les neuropeptides tels que la substance P qui a un rôle mnésique irréversible d autres neuropeptides tel que le peptide associé au gène de la calcitonine (CRGP) ainsi que d autres substances : - Le glutamate et l aspartate (acides aminés) et des monoamines comme la sérotonine et la naradrénaline, les récepteurs NMDA etc. Ces substances algogènes sensibilisent les tissus voisins qui vont alors eux même sécréter d autres substances. G)Au niveau médullaire Après leur trajet dans les nerfs périphériques, les fibres porteuses du message douloureux (A delta et C) établissent une synapse au niveau de la corne postérieure de la moelle Les messages donnent : - Une activité réflexe concernant un neurone moteur qui évoquera un retrait - Une transmission vers les centres supra-spinaux 1)Les centres supraspinaux - Le tronc cérébral reçoit de nombreuses informations : celles-ci sont peu précises et mal systématisées - Le thalamus : décrypte les informations précises - Le cortex : intègre la sensation douloureuse proprement dite - L hypothalamus : règle l adaptation hormonale - Le système limbique : fait le lien entre douleur et affectivité 2)Les systèmes de contrôle Au niveau de la moelle épinière : contrôle médullaire - Les fibres C transmettent le message de la périphérie jusqu à la moelle épinière aux cellules de la corne dorsale. À ce niveau une porte s ouvre et permet la transmission de la douleur vers une zone du cerveau : le thalamus.

3 - Les fibres C de faible calibre et A delta libèrent des substances excitatrices : les neurotransmetteurs Les gros calibres A alpha et A bêta entrent en jeu : GATE CONTRÔLE L influx douloureux subit une inhibition par une sorte de filtre qui va diminuer le message douloureux : c est le système de la porte (GATE CONTRÔLE) Tant que les fibres A alpha et A bêta sont stimulées, le message douloureux ne peut pas franchir le portillon. Cette inhibition est mise en œuvre par les neuromédiateurs tels que la morphine élaborée par le cerveau : els endorphines et les enképhalines. Ces substances chimiques permettent aux cellules nerveuses de transmettre le message. H)Au niveau supra-médullaire : contrôle cérébral - Les messages nociceptifs se sont connectés tout au long à des voies descendantes qui tentent d inhiber ou de freiner les messages - Au niveau du tronc cérébral, il existe un système de contrôle qui va moduler et diminuer l action des neurones médullaires nociceptifs. - La douleur a une fonction d alerte et de protection - Comme les nocicepteurs sont à l origine de ces douleurs, ce sont : o Des douleurs nociceptives ou douleurs en excès de nociception Mais le système nerveux peut être endommagé lors : - D une intervention - Par la compression d une tumeur - Par certains médicaments de chimiothérapie Il ne jouera plus son rôle et déclenchera des douleurs de manière anarchique : - Douleurs neuropathiques (neuro : système nerveux / pathos: souffrance) II)Types de douleurs A)Excès de nociception La nociception = elle représente le signal d alarme. C est une douleur due à une stimulation excessive des nocicepteurs - Physiopathologie o Naissance en périphérie des messages nociceptifs o Transmission vers les structures centrales - Sémiologie o Douleur mécanique o Douleur inflammatoire o Manœuvres déclenchant la douleur o Rythme, horaire B)Origine neuropathique = douleur due à une altération totale ou partielle du système nerveux périphérique ou central

4 - Dysfonctionnement du système nerveux o Exemple : compression nerveuse, syndrome du canal carpien, compression radiculaire - Désafférentation périphérique o Exemples : amputation, zona, diabète - Désafférentation centrale o Exemples : séquelles d AVC C)Origine sine materia et psychogène Rien de précis ne permet d expliquer la douleur - Douleur née d un dysfonctionnement psychique Douleurs idiopathiques o Mécanisme physiopathologique imparfaitement élucidé Facteurs psycho pathologiques o Conversion hystérique o Somatisation d un désordre émotionnel III)Évaluation de la douleur - Échelles unidimensionnelles - Échelles multidimensionnelles o Comportementales Le soignant qui va procéder à la première évaluation, devra présenter l outil employé, qu il va utiliser. INTERNET Différentes outils validés sont disponibles : EVA, EN (échelle numérique), EVS (échelle verbale simple), DOLOPLUS 2 Ces outils appelés échelles ne donnent pas d information sur : - La composante de la douleur - L étiologie - La physiopathologie Ces échelles donnent une mesure. Cette mesure ne se compare jamais avec celle d un autre patient. Internet C)Règles d utilisation des échelles C est la même échelle pour le même patient. Celui qui débute l évaluation, initie le patient et met en place une échelle et n en changera plus (voir laquelle est la plus adaptée) ; En premier : EVA ensuite l EN ou l EVS Pour le patient non communiquant, il existe une échelle adaptée à son état : l échelle DOLOPLUS 2 D)Pourquoi évaluer? - Parce qu il n y a pas de relation proportionnelle entre l importance de la lésion et la douleur - Parce qu il n existe pas de marqueur biologique spécifique à la douleur

5 - Parce que c est l étape fondamentale dans la PEC d un patient douloureux et la mise en place d un traitement par le médecin - Parce qu elle permet d évaluer le degré d amélioration E)L évaluation vise à - Identifier reconnaître le patient qui présente une douleur en associant le malade à sa prise en charge - Identifier les différents facteurs responsables de la douleur, de sont entretien, de ses variations pour adapter la thérapeutique à l étiologique - Permettre d avoir un langage commun F)Echelles unidimensionnelles 1)EVS Échelle la plus simple à comprendre - Constitué de catégories ordonnées de descripteurs auxquelles un score est affecté (de 0 à 4) 2)EN Échelle la plus pratique : pas de support - Le patient donne à sa douleur une note de 0 à 10 3)EVA À gauche : pas de douleur À droite : douleur maximale imaginable INTERNET G)Echelles comportementales - Le support verbal n est pas le seul indice valide - Les comportements sont aussi des indices supplémentaires dans : o Les douleurs aiguës : car le rapport verbal est difficile o Les douleurs chroniques : les effets à long terme d un traitement sur le quotidien du patient Échelles d hétéro-évaluation Observation du patient par le soignant ECPA Echelle organisée en 2 parties avant et pendant le soin

Physiopathologie de la douleur

Physiopathologie de la douleur Physiopathologie de la douleur Dr Z. ARKOUN Service de réanimation médicale du Pr. M BENALI ABDELLAH CHU de Bab-El-Oued PLAN I/- Introduction II/- Rappel anatomique III/- Physiopathologie 1/- De la périphérie

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier

NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier NEUROPHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Élément de base du système nerveux : le Neurone Neurone : Dendrites (terminaisons nerveuses libres)

Plus en détail

Les VOIES DE LA DOULEUR

Les VOIES DE LA DOULEUR Les VOIES DE LA DOULEUR D. CAILLOCE D. CAILLOCE 2013 1 / 28 DEFINITION Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque

Plus en détail

PEC de la douleur Physiopathologie

PEC de la douleur Physiopathologie PEC de la douleur Physiopathologie APHAL Juin 2014 Dr Cyrille JEANNOEL CH RAVENEL 1 Définition «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle

Plus en détail

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE

PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE PARTIE I ANESTHÉSIE - ANALGÉSIE N 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique

Plus en détail

Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe. Château Gontier 15/10/2015

Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe. Château Gontier 15/10/2015 DOULEUR et SANTE MENTALE Rappel physiologique Dr. T.H. NGUYEN EPSM Sarthe Château Gontier 15/10/2015 PLAN Rappel Les voies de la nociception Mécanismes de contrôle Classification DEFINITION selon l Association

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES LES DOULEURS NEUROPATHIQUES Docteur Florentin CLERE Consultation Pluridisciplinaire de la Douleur et EMSP Centre Hospitalier de Châteauroux Les voies de la douleur Cortex cérébral (analyse du message)

Plus en détail

2 e Cycle MID Soins Palliatifs - ITEM 65 Année Universitaire

2 e Cycle MID Soins Palliatifs - ITEM 65 Année Universitaire Prise en charge de la douleur aiguë PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Physiologie de la sensation douloureuse Psychisme et langage de la douleur Représentation physique de la douleur SN végétatif Organes des sens

Plus en détail

Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique

Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique 9 Item 65 Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique Objectifs pédagogiques ENC Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique. COFER Connaître la définition

Plus en détail

Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur

Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur Mécanismes périphériques - Nociception/Douleur Michel LANTERI-MINET Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Médecine Palliative Pôle Neurosciences Cliniques INSERM U 929 Clermont-Ferrand périphérie

Plus en détail

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES

CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES CHAPITRE 10 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES ENDOGÈNES : ENKÉPHALINES ET RÉCEPTEURS OPIOÏDES La douleur constitue une sensation désagréable chez l Homme et peut être d origine physique (lésion,

Plus en détail

Neurochimie de la Douleur

Neurochimie de la Douleur Neurochimie de la Douleur Plan 1- Introduction 2- Les voies de la douleur 3- Les messagers et les récepteurs périphériques de la douleur 4- La sensibilisation périphérique 5- Les neurotransmetteurs au

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Comment circule la douleur? Comment est vécue la douleur? Dr Noëlle Bernard Novembre 2011 De la physiologie... POURQUOI?!! 1- Comprendre «comment ça marche» 2- Distinguer les

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière)

LA DOULEUR. Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) LA DOULEUR Dr E. Germé-Spillner (algologue) Mme J. Nuissier (psychologue) Mme MT. Nomel (infirmière) Centre d'evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) CHU Martinique OBJECTIFS : Connaître : l'organisation

Plus en détail

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Nociception trigéminale Présence de fibres nociceptives dans le V Sensibles à stimulus physique, thermique, chimique.

Plus en détail

Docteur Patrick MOUCHET

Docteur Patrick MOUCHET UE Médecine - Physiologie - Neurophysiologie Chapitre 4 : Bases physiologiques de la sensibilité douloureuse Docteur Patrick MOUCHET Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique

Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique Item 65 : Bases neurophysiologiques et évaluation d une douleur aiguë et chronique COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Comment circule la douleur? Comment est vécue la douleur? Dr Noëlle Bernard 3 Décembre 2015 De la physiologie... POURQUOI?!! 1-Comprendre «comment ça marche» 2-Distinguer les

Plus en détail

SOMESTHESIE. Sensibilité intéroceptive : ressentie surtout quand il y a un dysfonctionnement interne (Infarctus du Myocarde, Spasme digestif )

SOMESTHESIE. Sensibilité intéroceptive : ressentie surtout quand il y a un dysfonctionnement interne (Infarctus du Myocarde, Spasme digestif ) Ronéo du 15 Décembre 2010 MI3 Dauvilliers Groupe 19 : Shanti et Marion SOMESTHESIE Les diapos sont numérotées dans l ordre, la diapo 1 correspond à la diapo de présentation. Le diaporama est assez complet,

Plus en détail

24/03/2016. La douleur. L3S6 Psychophysiologie. La douleur: Plan général. Cyril Rivat SNC 3. Récepteur. Récepteur.

24/03/2016. La douleur. L3S6 Psychophysiologie. La douleur: Plan général. Cyril Rivat SNC 3. Récepteur. Récepteur. L3S6 Psychophysiologie La douleur Cyril Rivat cyrilrivat@univ-montp2fr La douleur: Plan général I 1 Définition 2 Organisation des systèmes sensoriels 3 Le système somesthésique II 1 Les nocicepteurs 2

Plus en détail

GENESE DE LA DOULEUR

GENESE DE LA DOULEUR GENESE DE LA DOULEUR RACHIS CERVICAL La douleur est une expérience sensorielle émotionnelle désagréable... MULTIFACTORIELLE INDIVIDUELLE La même cause ne reproduit pas les mêmes effets d une personne à

Plus en détail

Docteur Patrick MOUCHET

Docteur Patrick MOUCHET UE Médecine - Physiologie - Neurophysiologie Chapitre 3 : Bases physiologiques de la sensibilité douloureuse Docteur Patrick MOUCHET Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et

Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et Dr François-Xavier DEROUSSEAUX - Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur - Service de Neurochirurgie - - Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs - C.H.R.U. LILLE Douleur : Généralités

Plus en détail

Le système spinothalamique. La douleur La sensibilité non douloureuse à la température

Le système spinothalamique. La douleur La sensibilité non douloureuse à la température 3.1.2. Le système spinothalamique La douleur La sensibilité non douloureuse à la température La douleur Les nocicepteurs ou les récepteurs à la douleur Ils sont présents dans la plupart des tissus: peau,

Plus en détail

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du

Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du Pascale TOCHEPORT Infirmière, Sophrologue, Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière - Charles Foix Cours IDE du 07/11/2011 1 I - LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR C

Plus en détail

Chap.1 : Le message nerveux se propage

Chap.1 : Le message nerveux se propage Chap.1 : Le message nerveux se propage I. Organisation du système nerveux. OC : Des fibres nerveuses relient les centres nerveux entre eux et aux organes périphériques. OM : réactions face à une douleur

Plus en détail

1) des neurones nociceptifs non spécifiques dont les corps cellulaires sont situés au niveau de la couche V.

1) des neurones nociceptifs non spécifiques dont les corps cellulaires sont situés au niveau de la couche V. 3. La corne dorsale spinale 3.1 Les afférences 3.2 Le premier relais de la voie nociceptive La terminaison de l'axone du protoneurone se fait au niveau de la substance grise spinale, sur les couches I(=couche

Plus en détail

dégénérescence du disque lombaire disque = rôle mécanique principal de l unité fonctionnelle rachidienne

dégénérescence du disque lombaire disque = rôle mécanique principal de l unité fonctionnelle rachidienne GREMAPE 2000. Dr. NAEL J.F. dégénérescence du disque lombaire disque = rôle mécanique principal de l unité fonctionnelle rachidienne sa qualité mécanique dépend de : composition macromoléculaire cartilage

Plus en détail

Physiologie de la douleur

Physiologie de la douleur Physiologie de la douleur Martine Gavaret Service de Neurophysiologie Clinique Hôpital de la Timone, Marseille Marc Rey Service de Neurophysiologie Clinique Hôpital de la Timone, Marseille Plan: Physiologie

Plus en détail

Acupuncture: mode d action

Acupuncture: mode d action Acupuncture: mode d action Dr Marc Petitpierre, Genève Premiers travaux occidentaux débutent dans les années 1950 Concernent exclusivement les effets antalgiques de cette thérapie Elaboration d un modèle

Plus en détail

STIMULATION TRANSCUTANEE

STIMULATION TRANSCUTANEE STIMULATION TRANSCUTANEE FONDEMENTS Loi de OHM : intensité(ampères) = différence de potentiel(volts) : résistance(ohms) 1 milliampère =1volt : 1000ohms ( débit ) = (force électr.) : (résistance)

Plus en détail

Définition. Voies et centres de la douleur 18/12/2014. Sensation anormale et pénible: résultant

Définition. Voies et centres de la douleur 18/12/2014. Sensation anormale et pénible: résultant Définition Voies et centres de la douleur Sensation anormale et pénible: résultant d un dun stimulus nerveux direct ou indirect. Un stimulus nociceptif n est pas forcément perçu comme douloureux. Variabilité:

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la douleur

Bases neurophysiologiques de la douleur Bases neurophysiologiques de la douleur Dr Olivier RABARY Département d évaluation et de traitement de la douleur et de médecine palliative Pôle de neuroscience clinique CHU NICE Plan Douleur expérience

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement. Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015

PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement. Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015 PSYCHOPHARMACOLOGIE: La douleur et son traitement Nadine Bertoni Trognon - IRR Nancy Rouffach le 26 novembre 2015 Douleurs chroniques: Douleur aigue périphérique: continue altère les mécanismes centraux

Plus en détail

Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique

Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique n 131. Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une douleur chronique Reconnaître et évaluer une douleur aiguë et une douleur chronique (douleurs nociceptives,

Plus en détail

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE 1- RAPPELS ET DEFINITIONS Cortex cérébral Cervelet Moelle épinière Nerfs Tronc cérébral Schéma

Plus en détail

Mécanismes de la douleur

Mécanismes de la douleur Mécanismes de la douleur Douleur par excès de nociception Douleur neuropathique Douleur idiopathique Douleur mixte Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Douleur par excès

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION

GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION GUIDE D UTILISATION STIMULATION MÉDULLAIRE ET DOULEUR NEUROPATHIQUE BROCHURE D INFORMATION Cette brochure vous a été remise par votre médecin : La douleur neuropathique et ses conséquences : Vous souffrez

Plus en détail

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR

ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR ASPECT PLURIDIMENSIONNEL DE LA DOULEUR INTRODUCTION Soulager la douleur passe par des volontés et actes individuels, collectifs et politiques : Admettre la douleur de l autre, la comprendre, la traiter

Plus en détail

Plan du cours. La Douleur. Législation. Définition

Plan du cours. La Douleur. Législation. Définition Plan du cours La Douleur Compétence 1 UE 2.3 S2 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 - Définition, - Législation, - Rappel anatomiques ; les voies de la douleur, - Mécanismes de contrôles, - Rôle de

Plus en détail

LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà!

LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà! LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà! Une association de patients pour les patients 66% du CA sont des patients (8 sur 12) Fondée en septembre 2004 Organisme de bienfaisance en 2005

Plus en détail

et la perception sensorielle

et la perception sensorielle et la perception sensorielle La perception sensorielle les «5 sens», mais aussi: détection/perception de pression sanguine température taux de sucre taux de CO2 tension des muscles position du corps Les

Plus en détail

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave. PATIENT Quiz Comment lutter contre les idées reçues sur la douleur? QUESTIONS 1 : Il existe un seul type de douleur. 2 : Des douleurs violentes et persistantes sont toujours le signe d une maladie grave.

Plus en détail

Le système nerveux central et le système nerveux périphérique

Le système nerveux central et le système nerveux périphérique Le système nerveux central et le système nerveux périphérique L anatomie du système nerveux Le système nerveux se compose de deux parties : le système nerveux (SNC) qui comprend l et la. le système nerveux

Plus en détail

La communication nerveuse (1 ES)

La communication nerveuse (1 ES) La communication nerveuse (1 ES) Les objectifs Il s agit de faire acquérir à l élève des connaissances de base sur différents composants du système nerveux (neurones et synapses, modulation de l activité

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière Organisation fonctionnelle de la épinière La épinière est constituée de matière grise et blanche qui ont une organisation et des fonctions différentes. La première permet la transmission de l influx nerveux

Plus en détail

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3B : Neurone et fibre musculaire La communication nerveuse INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Le système nerveux capte les informations

Plus en détail

PARTIE II COMMUNICATION NERVEUSE

PARTIE II COMMUNICATION NERVEUSE PARTIE II COMMUNICATION NERVEUSE Thème obligatoire 2 La communication nerveuse Introduction générale : En France, on estime à 200000 le nombre de toxicomanes. Des drogues telles que l héroïne, l ectasy,

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système nerveux Nom: Prénom: Groupe: Date: Localisation et aspect du système nerveux - il est délocalisé, c est à dire qu il sillonne tout le corps

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT :

LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT : LE SYSTEME NERVEUX ET LA COMMANDE DU MOUVEMENT : INTRODUCTION : Pour effectuer un mouvement, divers organes fonctionnent ensemble dont des muscles qui se contractent. Comment le système nerveux assure-t-il

Plus en détail

III. L activité réflexe végétative

III. L activité réflexe végétative III. L activité réflexe végétative Pour adapter les fonctions végétatives aux besoins de l organisme, le SNV utilise comme base fonctionnelle : ses 2 versants moteurs : le sympathique et le parasympathique

Plus en détail

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique Le neurone : L unité de base Le neurone est une cellule spécialisée dans la production et le transport d un influx nerveux (signal ou message) Cette

Plus en détail

Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles

Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles La fonction de relation de l organisme avec l extérieur est assurée par le système nerveux et l appareil locomoteur. I L organisation du système

Plus en détail

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX

STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX STRUCTURE & PHYSIOLOGIE du SYSTEME NERVEUX FIG 1: FONCTIONS du SYSTEME NERVEUX Récepteur sensoriel Ex : oeil Information Sensorielle Intégration : Encéphale et moelle épinière Effecteur Ex: muscle Réponse

Plus en détail

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune Contrôle du mouvement Deux types de motricité : - une motricité «manipulative», volontaire et fine : muscles distaux - une motricité liée à la posture et à la locomotion, largement involontaire : muscles

Plus en détail

Nociception. C-H H Cottart Mai 2006

Nociception. C-H H Cottart Mai 2006 Nociception C-H H Cottart Mai 2006 1 La nociception : Définitions Sherrington, 1906. Effets induits par les stimulus de forte intensité susceptibles de compromettre l intégrité de l organisme. La douleur

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR

BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR BILAN D ACTIVITE DU CENTRE ANTIDOULEUR Dr Hennaoui H-Dr Hamouda H- Dr Khokhi K- Dr Rachi -Pr Chouicha B Service anesthésie réanimation B CHU Oran. 10 ème CONGRES SAETD 8-9 Oct.2015 ALGER INTRODUCTION Nous

Plus en détail

Aspect multidimentionnel de la douleur

Aspect multidimentionnel de la douleur Aspect multidimentionnel de la douleur A. Relation avec le malade douloureux B. Comprendre la douleur 1. Composante socio-économique 2. Composante affectivo-émotionnelle 3. Composante cognitive 4. Composante

Plus en détail

Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle.

Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle. Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle. Le réflexe myotatique est un outil diagnostique utilisé par les médecins pour vérifier le bon fonctionnement du système neuromusculaire

Plus en détail

B. Comprendre la douleur. A. Relation avec le malade douloureux 22/04/2013. Aspect multidimensionnel de la douleur

B. Comprendre la douleur. A. Relation avec le malade douloureux 22/04/2013. Aspect multidimensionnel de la douleur Monsieur Racine Aspect multidimensionnel de la douleur Promotion DU 2012-20132013 Date d intervention : avril 2013 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction,

Plus en détail

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger La Douleur Caractéristiques - Évaluation Centre d évaluation et de traitement de la douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger ANNABA 2009 Problème de santé publique 1er motif de consultation Impact socio

Plus en détail

SOMMAIRE (Vous pouvez accéder directement aux différents chapitres en cliquant dessus)

SOMMAIRE (Vous pouvez accéder directement aux différents chapitres en cliquant dessus) TRANSMISSION ET MEDIATION SOMMAIRE (Vous pouvez accéder directement aux différents chapitres en cliquant dessus) Chapitre Page 1. MEDIATION CHIMIQUE 2 2. SYPSES 5 3. TRANSMISSION - NEUROTRANSMISSION 13

Plus en détail

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Définition de la DOULEUR La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Physiopathologie de la douleur neurogène

Physiopathologie de la douleur neurogène ANARLF Poitiers Novembre 2014 Physiopathologie de la douleur neurogène Pr Hélène Beloeil Pôle Anesthésie-Réanimation, Université Rennes 1 Rennes, France ANARLF Poitiers Novembre 2014 Conflits d intérêt:

Plus en détail

Partie 4 : La communication nerveuse Chapitre 1 : Le mouvement et sa commande

Partie 4 : La communication nerveuse Chapitre 1 : Le mouvement et sa commande Partie 4 : La communication nerveuse Chapitre 1 : Le mouvement et sa commande I L'organisme en mouvement Document 1 : Joël Jeannot, champion du monde d athlétisme aux jeux paralympiques. Joël Jeannot,

Plus en détail

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique

Atelier Douleurs de la personne amputée. Trame éducation thérapeutique Atelier Douleurs de la personne amputée Trame éducation thérapeutique La douleur après amputation est un symptôme très fréquent peut être de plusieurs origines peut se manifester dans plusieurs localisations

Plus en détail

TRANSMISSION NERVEUSE ******

TRANSMISSION NERVEUSE ****** TRANSMISSION NERVEUSE Sommaire : CONNEXION NERVEUSE CIRCUIT NERVEUX TRAJET NERVEUX TRANSMISSION SYNAPTIQUE ****** Termes - centres nerveux = encéphale (cerveau, cervelet, tronc), moelle épinière - circulation

Plus en détail

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale réflexe : contraction automatique et inconsciente de certains muscles mouvements volontaires : contractions liées à notre volonté 1 - I - La commande

Plus en détail

Douleurs au cours des affections de l appareil moteur. Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation

Douleurs au cours des affections de l appareil moteur. Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation Douleurs au cours des affections de l appareil moteur Professeur B. FOUQUET Service de Médecine Physique et de Réadaptation Objectifs - Résumé La douleur entraîne des conséquences locales et régionales

Plus en détail

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA

L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA L évaluation de la douleur : ANI, échelles, pupillomètre (adulte et enfant) Moniteurs AIDARA PREALABLE «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire

Plus en détail

Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire

Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire Voies de la douleur Hyperalgésie postopératoire Dr O. Bernard Département Anesthésie-Réanimation Institut Bergonié Plan de l exposé Définition de la douleur Bases de physiologie Bases anatomiques Activation

Plus en détail

Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale

Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale FA2 FA2 CORRECTION Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale De nouveaux problèmes : Comment les mouvements volontaires sont-ils contrôlés? Quelles sont les aires cérébrales impliquées dans

Plus en détail

Introduction. Organisation générale. Organisation générale. Environnement SNC. Récepteur. Récepteur. 1 Stimulus. 5 Réponse

Introduction. Organisation générale. Organisation générale. Environnement SNC. Récepteur. Récepteur. 1 Stimulus. 5 Réponse Introduction Environnement Organisation générale Organisation générale 1. Fonctionnement général des systèmes sensoriels 2 Récepteur 1 Stimulus SNC 3 4 Récepteur 5 Réponse Expériences passées Organisation

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème 3: Corps humain et santé Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Rappels : - Muscles

Plus en détail

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé

Douleur aiguë et chronique du sujet âgé UE 5, item 131 Auteurs : Cathy Thery, Laetitia Amalou, Philippe Chassagne Douleur aiguë et chronique du sujet âgé Bases neurophysiologiques, mécanismes physiopathologiques d une douleur aiguë et d une

Plus en détail

Introduction. Bases neuro-anatomiques de l acupuncture. Quels sont les mécanismes impliqués 18/12/2014

Introduction. Bases neuro-anatomiques de l acupuncture. Quels sont les mécanismes impliqués 18/12/2014 Introduction Bases neuro-anatomiques de l acupuncture L intervention et la nécessité de l intégrité du système nerveux a été démontrées. Le système nerveux est pratiquement toujours impliqué dans la piqure

Plus en détail

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR Comprendre «comment ça a marche» Distinguer les différents types de douleur par excès s de nociception par désaffd safférentation = neurogènes nes ou mixtes +++ Pour bien

Plus en détail

Organisation du cours

Organisation du cours Cours de 4OS 1 Organisation du cours 4 heures par semaine : 2 heures de théorie et 2 heures de pratique Evaluation : Une récitation la semaine du 15 au 19 septembre (?) Une lecture d article 1 épreuve

Plus en détail

La communication à l intérieur de l organisme

La communication à l intérieur de l organisme Chap. 5 La communication à l intérieur de l organisme I. La communication hormonale Dans le cycle féminin, l utérus et les ovaires doivent se synchroniser pour que l ovulation ait lieu quand l endomètre

Plus en détail

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR

Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Institut UPSA de la Douleur Mini Kit de Formation DOULEUR Sommaire Douleur aiguë / Douleur Chronique Les composantes de la douleur Les mécanismes générateurs de la douleur Les outils d évaluation de la

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre

Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre Les douleurs sont toujours les mêmes mais chacun souffre à sa façon! Gérard Dubos Gériatre Sois sage, ô ma Douleur, et tiens- toi plus tranquille. Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici Définir,

Plus en détail

TP n 1: le réflexe myotatique

TP n 1: le réflexe myotatique Nom : Prénom : Classe : TP n 1: le réflexe myotatique Vous êtes médecin. Un patient vous explique : il ressent une douleur intense dans le bas du dos. Cette douleur se propage dans la fesse, la cuisse,

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE

Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE 1 Plan du cours 1 Définitions et objet de la neurophysiologie 2 Bref historique 3 Structure et fonctionnement du système nerveux Cortex Structures sous- corticales Cervelet

Plus en détail

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires?

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 15 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements

Plus en détail

Somesthésie. 1) récepteurs distribués partout sur le corps et non à des endroits localisés comme ceux de la vision, de l olfaction et de l audition

Somesthésie. 1) récepteurs distribués partout sur le corps et non à des endroits localisés comme ceux de la vision, de l olfaction et de l audition Somesthésie Systèm e sensoriel diffère des autres systèmes: 1) récepteurs distribués partout sur le corps et non à des endroits localisés comme ceux de la vision, de l olfaction et de l audition 2) répond

Plus en détail

J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N

J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N J'ai mal docteur faites quelque chose!!! Physiopathologie de la douleur du sujet âgé Grainat N les perspectives démographiques montrent une augmentation considérable des grands et très grands vieillards

Plus en détail

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE

DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE DOULEUR(S) CMD CAVALE BLANCHE HIA CLERMONT-TONNERRE 1 système pas trop compliqué UN PEU D ANATOMIE LE TRAITEMENT DE L INFORMATION DOULOUREUSE Comme toute information DEFINITION DE LA DOULEUR Expérience

Plus en détail

Docteur Guy CHATAP (Praticien Hospitalier - Hôpital René Muret) 28/02/2010 GC

Docteur Guy CHATAP (Praticien Hospitalier - Hôpital René Muret) 28/02/2010 GC Docteur Guy CHATAP (Praticien Hospitalier - Hôpital René Muret) 1 PLAN 1. Anatomo-physiologie de la douleur 2. La douleur et ses particularités chez le SA 3.Prise en charge pluridisciplinaire de la douleur

Plus en détail

RACINES RACHIDIENNES. Dr F. TOUMI

RACINES RACHIDIENNES. Dr F. TOUMI RACINES RACHIDIENNES Dr F. TOUMI I/ Dualité fonctionnelle des racines rachidiennes La moelle épinière est composée de 8 segments cervicaux, 12 thoraciques on dorsaux, 5 lombaires, 5 sacrés chacun émet

Plus en détail

Introduction 08/03/2017. L2S4 Psychophysiologie. Les bases de la psychophysiologie. La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h)

Introduction 08/03/2017. L2S4 Psychophysiologie. Les bases de la psychophysiologie. La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h) L2S4 Psychophysiologie Les bases de la psychophysiologie La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h) - L audition (4h) - La vision (4h) - La somesthésie (2h) Cyril Rivat cyril.rivat@umontpellier.fr

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

Physiopathologie clinique de la douleur

Physiopathologie clinique de la douleur Physiopathologie clinique de la douleur LA DOULEUR NOCICEPTIVE Somesthésie = sensibilité corporelle 3 f = Extéroceptive, Proprioceptive, Intéroceptive Système sensoriel = ensemble de neurones capables

Plus en détail