Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire"

Transcription

1 Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé des Scences, Unversé de lemcen, B.. 9, lemcen, lgére Résumé - Vers l objecf de l opmson, nous vons enreprs un rvl de concepon sssée pr ordneur d un sysème de réfrgéron mus pr l énerge solre. L prédcon des performnces du sysème de réfrgéron es présenée. L source d lmenon du sysème es le cpeur solre pln. L nérê de nore rvl es de rouver une relon ln les prmères du cycle de réfrgéron e l source chude. L mnmson de l pussnce délvrée u généreur pour un effe frgorfue consn, u nveu de l évporeur, nous mène à dédure une relon enre les dfférens prmères du cycle. Cee pussnce mnmle do êre égle à l pussnce dsponble de l pr du cpeur solre pln. Une relon nlyue enre l source chude e le cycle (sysème couplé) es dédue. L nfluence des dfférens prmères sur le fonconnemen du sysème es dscuée. Mos clés: Energe solre - Modélson - Opmson - Cycle hermodynmue - Lgrngen.. INROUCION Vers l objecf d opmson, nous vons enreprs un rvl de concepon sssée pr ordneur pour opmser les sysèmes de réfrgéron solre e prédre ses performnces. L nérê de nore rvl pore d une pr, sur l éude des sysèmes de réfrgéron à bsorpon (sysèmes puremen hermues ). Ces sysèmes fonconnen suvn des cycles rhermes. onc, on vo pprîre ros sources de chleur : l source chude, l source nermédre e l source frode. E d ure pr, nore rvl es é sur l recherche d une relon ln le cycle vec l source chude u es dns nore cs, le cpeur solre. L opmson héorue du cycle de fonconnemen des mchnes frgorfue perme de concevor le sysème de réfrgéron. L relon u le les prmères du cpeur e les prmères du cycle es rouvée. Cee relon perme de dédure une concepon convenble d un cpeur solre desné à l réfrgéron solre. 2. REFRIGERION SOLIRE L producon de frod ou ercon de chleur, pour bu so d bsser l empérure d un mleu, e évenuellemen, dns le cs de l r, s eneur en vpeur d eu, so de refrodr une subsnce u cours d un processus de conservon ou de rnsformon []. our l zone des empérures de l mbnce jusue vers - 0 C (condonnemen de l r, réfrgéron e congélon des denrées, remens ndusrels, ec.), l producon de frod résule, dns l rès grnde mjoré des cs, d une rnson de phse (évporon, condenson) d un flude pur ou d un mélnge de fludes convenblemen choss [2]. Il mpore c de rsonner en erme d'énerge e de reconnîre dns l conrbuon solre un ppor énergéue : ce ppor peu êre ulsé pour enreenr une dfférence de empérure enre deu sources hermues, c'es-à-dre pour fre psser un cern déb clorfue de l source l plus frode à l plus chude, donc en sens conrre de l crculon hermue nurelle. 3. MOELISION E OIMISION Nous proposons de modélser le sysème de réfrgéron seul, pus le cpeur solre e enfn le sysème couplé. Comme deuème épe nous voudrons opmser le sysème de l réfrgéron. Cee opmson consse à mnmser l pussnce dsponble u boulleur e fer l effe frgorfue désré à l évporeur. 3. Modélson du sysème de réfrgéron à bsorpon Le rendemen de Crno d une mchne à frod (M..F) ou d une pompe à chleur (..C), bherme, es connu : η M..F. ; η..c. e : empérure de l source chude e de l source frode. 25

2 26 M. Belrb e l. Ms ces rendemens ne son vlbles ue pour des condons de fonconnemen us-sue e olemen réversble. Ils corresponden donc à des mchnes fonconnn sur des emps nfnmen grnds, e une pussnce nulle. ns l prue, l es nécessre d vor un écr de empérure (pncemens u échngeurs ) enre le flude cyclé e les sources de chleur de fçon à ssurer le rnsfer de chleur u sources dns un emps fn. Le cycle envsgé es lors endoréversble, cr les seules rréversblés prses en compe son relves u échnges de chleurs vec les sources. C.H. Blnchrd [3] déermné uelles son les vleurs des empérures du flude cyclé à l source frode, pus à l source chude, u corresponden u mnmum de pussnce morce d une..c. fonconnn selon le cycle : Fg : grmme enropue d un cycle de Crno M. Brrere [] remrue ue le même problème se pose pour les cycles complees, pr eemple le fonconnemen des mchnes à frod ou pompe à chleur à bsorpon (ou dsorpon). Fg. 2: Schém de prncpe de fonconnemen d'un cycle de réfrgéron Le schém de prncpe de l fgure 2 f pprîre en f des concs hermues vec ure sources (, c,, ). En prue, l s vère ue les opérons de condenson e d bsorpon se rélsen à prr so de l r mbn, so à prr d une même crculon d eu générlemen nurelle, de sore ue ces deu concs hermues se fon vec une seule e même source u ser ppelée source nermédre à l empérure. L uné de chleur échngée vu lors [5] : () c 3.2 Formulon en emps d échnge On chos c de présener une opmson d un cycle de ype dsconnu, pour leuel l vrble emps de conc u sources remplce l surfce d échnge[5]. L pplcon des prncpes de hermodynmue à l mchne à ros sources perme lors d écrre : 0 (2) 0 (3) ' ' ' Les empérures son les empérures du flude cyclé lors de son conc vec chcune des sources. L usge des convenons de hermodynmue e de l hypohèse de Newon condu lors u epressons ( ' ) () ( ') (5)

3 J. I. H. 200 : Eude e Concepon sssée pr Ordneur 27 ( ) (6),, son les coeffcens d échnge globu supposés consns u généreur, à l évporeur, e à l source nermédre.,, son les durées d échnge, u généreur, à l évporeur e à l source nermédre lors d un cycle. Le emps de cycle vu lors : (7) L recherche du mnmum de pussnce u boulleur de l mchne *, à pussnce fée à l évporeur, f nervenr s vrbles (,,,,, ) e hu prmères (,,,,,,, ). Le problème es à nouveu rédu pr dmensonnlson. Les emps d échnge son rpporés u emps du cycle, les coeffcens d échnge u coeffcen d échnge de l source nermédre, les empérures e vrons de empérure à l empérure de l source nermédre : ' ( ),, Les pussnces rédues u généreur e à l évporeur s écrven de même Il en résule le sysème d éuons dmensonnelles gouvernn le fonconnemen d une mchne rherme: (8) 0 (9) 0 (0) () Le sysème (8, 9, 0) perme l élmnon nlyue des emps rédus de sore ue l pussnce u boulleur ne dépend ue plus ue de ros vrbles (,, ). Les epressons des emps d échnges rédus du généreur e l évporeur son données comme su : (2) C (3) où les epressons des pussnces du généreur e l évporeur : () C (5) vec : B C C B 3.3 Opmson d une mchne rherme à cycle endoréversble L éude présenée c es relve à l mnmson de l uné de chleur nécessre à l désorpon du flude frgorgène, lorsue l effe frgorfue désré à l source frode es fé. L résoluon d un problème d opmson suppose en prélble, l connssnce formelle d une foncon objecf, ppelée prfos foncon coû.

4 28 M. Belrb e l. Le mnmum de es recherché pr l méhode des mulplceurs de Lgrnge. Le lgrngen s eprme sous l forme : (,,, l ) λ( ) L Le Lgrngen rédu es donc : L L ( ) ( ) L,,, λ λ L opmum es recherché sur l espce des phses (,,, λ) [8 ]: λ 0 3. Modélson du cpeur L pussnce récupérée pr le flude cloporeur es donnée pr[6] : [ Q U ( )] Q W F (6) f vec : b 2 U δ F W nh b 2 W b 2 U F Q W W Eg ( τ) U [( W ) F ] hc. π. 3.5 Modélson du sysème couplé Nous proposons, mnenn de donner un modèle u crcérse le sysème couplé mchne frgorfuecpeur solre. Nous vons ébl une relon nlyue u le l dsnce enre les ubes du cpeur e les prmères de l mchne frgorfue. Cee relon es obenue en résolvn l éuon suvne : ( E ( τ) U ( )) 0 W. F g f (7) L soluon de cee éuon es donnée pr l epresson suvne : 2. W log (8) b où :.b. π..h.u..b 2..U π..h.f..b 2...h. f c c π.b. π..h.u..b 2..U π..h.f..b 2...h.f f c c π ( E ( τ) U( )) g f c c Cee relon nlyue nous perme d évluer les vleurs de W u corresponden u résuls de l opmson du sysème frgorfue.. RESULS E ISCUSSIONS Nous llons eposer les résuls de l opmson décre dns le chpre précéden. Ces résuls son obenus en résolvn le sysème d éuons non lnéres. L opmson du cycle consse à vrer uelues prmères e fer les ures e vor commen évolue le sysème. ns ce rvl, l démrche de l opmson es fe en fn, l empérure rédue du généreur, l empérure rédue de l évporeur e l pussnce frgorfue rédue,., 0.09 e respecvemen [8]. (9)

5 J. I. H. 200 : Eude e Concepon sssée pr Ordneur 29 Les résuls son présenés pr des fgures crcérsn l évoluon des vrbles en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur, prmèrées en coeffcen d échnge rédu de l évporeur. Les emps d échnge e les coeffcens de performnces ns ue les empérures du flude cyclé son dédues fclemen. L vleur du coeffcen d échnge globl de l source nermédre es de l ordre de e l empérure de l source nermédre es supposée égle à 25 C. 25 W / m² C [7] Lors de l concepon du cpeur solre nous vons prs comme prmères fés les vleurs suvnes : U 8 W/m² C; 390 W/m C; δ 0.00 m ; h 500 W/m² C; 0.0m; ( τ ) ; m [8]; E g 000 W/m². Remrue : ns les grphes présenés c-près :,, représenen les pncemens d échnge rédus., représenen les coeffcens d échnges rédus., représenen les emps d échnge u sources rédus. Les résuls son présenés pr des bues e des bleu. onnons c-près uelues résuls.. ncemens d échnge Les pncemens d échnge son les vrbles de l opmson du cycle héorue crcérsn le sysème de réfrgéron. Les pncemens d échnges rédus son décrs pr les fgures suvnes : Fg 3: ncemen d échnge rédu du généreur en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur prmérés en coeffcen d échnge rédu de l évporeur Fg. : ncemen d échnge rédu de l source nermédre en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur prmérés en coeffcen d échnge rédu de l évporeur Fg. 5: ncemen d échnge rédu de l'évporeur en foncon du coeffcen d échnge rédu du du généreur prmérés en coeffcen d échnge rédu de l évporeur

6 30 M. Belrb e l..2 Coeffcen de performnce opml e l épsseur enre les ubes de l bsorbeur Le coeffcen de performnce es clculé en ulsn l relon suvne : C.O.. En ulsn l'éuon nlyue (8), nous obenons les vleurs opmles de l'épsseur enre les ubes de l'bsorbeur. Ces vleurs son représenées pr les bleu suvns : Coeffcen de performnce du cycle Epsseur enre les ubes de l'bsorbeur.3 emps d échnge Les emps d échnge du généreur e de l évporeur u conc vec les sources de chleur son dédus fclemen en ulsn les éuons. Fg. 6: emps d échnge rédu du généreur en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur prmérés en coeffcen d échnge rédu de l évporeur Fg. 6: emps d échnge rédu de l'évporeur en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur prmérés en coeffcen d échnge rédu de l évporeur 5. CONCLUSION Les résuls son présenés pr des bues en foncon du coeffcen d échnge rédu du généreur prmèrés en coeffcen d échnge de l évporeur. Le coeffcen de performnce du cycle es de l ordre de 0.8. ns ce rvl, nous vons consdéré W comme prmère en fn les ures pr des vleurs ccepbles en pon de vue physue. L vleur opmle de W es de l ordre de 0.2 m. REFERENCES [] J. Bonn,.J. Wlbur e S. r, 'Réfrgéron Solre', S.C.N. rs, 980. [2] Encyclopéde, 995. [3] C.H. Blnchrd, 'Coeffcen of erformnce for Fne Speed He ump', J.., Vol. 5, N 5, p. 27, 980. [] M. Brrère, 'Le rôle du emps de l'opmson des Cycles hermodynmues', Revue. Générle de hermue, p. 955, 980. [5] M. Fed, 'hermodynmue e Opmson des Sysèmes Energéues', 996. [6] J.. uffe nd W.. Becmn, 'Solr Energy herml rocesses', Wley Inerscence, 99. [7]. Rpn, 'Formulre du frod', unod, 9 ème Edon, 985. [8] J.M. Chsseru, 'Converson hermue du Ryonnemen Solre', rs, 980.

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

GESTION DE STOCKS AVEC TRANSSHIPMENT DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION MULTI SITES ET MULTI ECHELONS

GESTION DE STOCKS AVEC TRANSSHIPMENT DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION MULTI SITES ET MULTI ECHELONS 8 e Conférence Inernonle de MOdélson e SIMulon - MOSIM - u m - Hmmme - unse «Evluon e opmson des sysèmes nnovns de producon de ens e de servces» GESION DE SOCKS AVEC RANSSHIPMEN DANS UN RESEAU DE DISRIBUION

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression Modélsaon e smulaon de l hydroformage de lners méallques pour le sockage d hydrogène sous haue presson J.C. Geln, C. Labergère,. Boudeau, S. Thbaud Insu FEMTO-ST, Déparemen Laboraore de Mécanque Applquée

Plus en détail

Le «Scoring» LOGISTIQUE

Le «Scoring» LOGISTIQUE Le «Scorng» LOGISTIQUE Clre eler Acure ISFA 996 Le 7//009 _clre@yhoo.fr Dns leur qus olé, les nques e orgnsmes fnncers ulsen l nlyse our rédre s un emruneur fer défu ou non e rendre ensue l décson rorée

Plus en détail

11 A11 12 A12 13 A13. r 13

11 A11 12 A12 13 A13. r 13 B. GRAFCET srucure 1. Srucures de bse ) Séquence unique (srucure linéire) Dns un cycle à séquence unique les épes e les rnsiions se succèden de mnière linéire. r 10 b) Sélecion de séquences Un GRAFCET

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n. 6 8 4 On considère l mrice A = 0 7 3. 7 0, 8 ) Donner le form de A ) Donner l vleur de chcun des élémens 4, 3, 33 3 3) Ecrire l mrice rnsposée A de A donner son

Plus en détail

PHENOMENES DEPENDANT DU TEMPS (Régime quasi-stationnaire)

PHENOMENES DEPENDANT DU TEMPS (Régime quasi-stationnaire) Chpre 3 : Phénomènes dépendn du emps CHPTRE PHEOMEES DEPEDT DU TEMPS (Régme qus-sonnre) Le Régme Qus-Sonnre ne concerne que les phénomènes vrn vec le emps. Eemple = snω sn f E= = jω j f E e = E e. LO DE

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

CONTRÔLE D UN SYSTÈME UTILISANT SIMULTANÉMENT LES ÉNERGIES SOLAIRE ET ÉLECTRIQUE

CONTRÔLE D UN SYSTÈME UTILISANT SIMULTANÉMENT LES ÉNERGIES SOLAIRE ET ÉLECTRIQUE VII ème Colloque Ineruniversiire Frnco-Québécois sur l Thermique des Sysèmes 23-25 mi 2005, Sin-Mlo CONTRÔLE D UN SYSTÈME UTILISANT SIMULTANÉMENT LES ÉNERGIES SOLAIRE ET ÉLECTRIQUE Mrc LEBREUX,*, Mrcel

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEENT des IAGES et VISION pr ACHINE ASTER PRO INFO / Jen-rc Vézen Jen-rc.Vezen@lms.fr Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Avnt trtement

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Méthodes d'intégration

Méthodes d'intégration Méhodes d'inégrion Méhodes élémenires Propriéés de se de l'inégrle Si F es une primiive sur un inervlle [,] de Á d'une foncion numérique f (une elle foncion F eise en priculier si f es coninue sur [,]),

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore :

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore : Plnche Exercice 1 On considère un mrché nncier de ux d'inérê r e une cion de dynmique risque neure ds = S µd + σdw, S = x Soi une brrière hue ; on considère une opion brrière Up In qui délivre l'cion S

Plus en détail

Intégration sur un intervalle quelconque

Intégration sur un intervalle quelconque [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le ocobre 5 Enoncés Inégrion sur un inervlle quelconque Inégrbilié Eercice [ 657 ] [Correcion] Éudier l eisence des inégrles suivnes : Eercice 5 [ 66 ] [Correcion] Monrer

Plus en détail

Les Intégrales Impropres

Les Intégrales Impropres Pge sur Les Inégrles impropres Les Inégrles Impropres 4 / 5 ) Voculire : L noion d'inégrle générlisée On essye ici d'éendre l'inégrion sur un segmen ( on prle lors d'une "inégrle propre" ) à l'inégrion

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités Déprtement CPS Equpe 6 Surfce et Interfce : Réctvté Chmque des Mtéru L méthode CALPHAD : prncpe, outls et possbltés Ncols DAVID Jen-Mrc FIORANI Mchel VILASI Insttut Jen Lmour UMR 798 Unversté de Lorrne

Plus en détail

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique Chpire.3 L dérivée en cinémique L dérivée En mhémique, on défini l dérivée d une foncion f ( ) el que d f ( ) f ( + ) f ( ) f '( ) = d où f '( ) correspond à l foncion qui évlue l pene de l ngene en poin

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire 1 èmes JOURNÉES DE L HYDRODYNAIQUE Nnes 7 8 e 9 mrs 5 Smlon d esss d exncon e de rols forcé à l de d n code de clcl Nver-Soes à srfce lbre nsonnre E. Jcqn P.E. Gllerm Q. Derbnne L. Bode Bssn d'esss des

Plus en détail

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1.

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1. Rev Ener Ren : Journées de Thermique (001) 85-90 éveloppement d un Code de Clcul Permettnt l Optimistion des Systèmes de Chuffe de Plnchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés O Guerri 1, A Hrhd et K Bouhdef

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES RANFER HERMIQUE I- Génélés II- Conducon III- Ryonnemen IV- Convecon V. Applcons RANFER HERMIQUE I- Génélés nsfe hemque Énege en ns dû à une dfféence de empéue Les modes de nsfe de chleu L conducon nspo

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

LASTO Appuis élastomère

LASTO Appuis élastomère LASTO Appuis élsomère LASTO BLOCK F Appuis de déformion non-rmés Swizerlnd www.mgeb.ch Chmps d pplicion e specs imporns Chmps d pplicion LASTO BLOCK F es un ppui de déformion non-rmé en élsomère qui es

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Intégrales convergentes

Intégrales convergentes Universié Joseph Fourier, Grenoble Mhs en Ligne Inégrles convergenes L plupr des inégrles que vous renconrerez ne son ps des ires de domines bornés du pln. Nous llons pprendre ici à clculer les inégrles

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Journée Workflow - 21 Décembre Franck Le Petit Laboratoire Univers & Théories.

Journée Workflow - 21 Décembre Franck Le Petit Laboratoire Univers & Théories. Journée Worklow - 21 Décembre 2006 Frnck Le Pei Lboroire Univers & Théories hp://vo.obspm.r/simulion Objecis Observions dns des milieux moléculires nuges moléculires : dius & sombres disques circumplnéires

Plus en détail

Analyse de la mortalité infantile

Analyse de la mortalité infantile Cours «Anlyse e modèles démogrphiues» pr A.Avdeev 6/2/22 Universié Pris Pnhéon Sorbonne, Insiu de démogrphie I U P Cours d nlyse démogrphiuepr Alexndre Avdeev, niveu : Mser de démogrphie Chpire 3 Anlyse

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail

NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT

NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT E. JACQUIN 1 B. ALESSANDRINI 2 D. BELLEVRE 1 S. CORDIER 1 1 Bssn d'esss des Crenes

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries Résul d ppreissge géérl Module 4 ( cours) L ALGÈBRE uies e séries Exploier les relios mhémiques pour lyser des siuios diverses, fire des prédicios e predre des décisios éclirées.. modéliser des siuios

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE

RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE REUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRAIQUE E OULAIRE MINISERE DE L ENSEIGNEMEN SUERIEUR E DE LA RECHERCHE SCIENIFIQUE UNIVERSIE FERHA ABBAS-SEIF MEMOIRE ésené à l Fculé des Scences Dépemen de hysque ou l Obenon

Plus en détail

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER GRENOBLE 1 N THÈSE pour obenr le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER en MÉCANIQUE ÉNERGÉTIQUE présenée e souenue publquemen par Maha AHMAD Le 23 Novembre 2004 NOUVEAUX

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Revue des méthodes de mesure de la productivité multifactorielle

Revue des méthodes de mesure de la productivité multifactorielle s De s s u o u e rl su ué b d e e m de n e d u hu omes éonomues des revenus e déenses du uébe es e rl e b ué d h re rd ou Édon 29 «Insu our msson de fournr des nformons ssues u soen f bles e obeves sur

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843 Cet rtcle est dsponble en lgne à l dresse : http://www.crn.nfo/rtcle.php?id_revuereco&id_numubliereco_594&id_articlereco_594_0843 Les prdoxes de Lucs et Romer pr hlppe DARREAU et Frnços IGALLE resses de

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Introduction des Torseurs

Introduction des Torseurs Inroducion des Torseurs Définiion : Un orseur es défini comme un ensemble de deux veceurs de l espce vecoriel : une résulne R e un momen liés pr l relion de rnsfer de momen, en ou poin de l espce ffine.

Plus en détail

Systèmes séquentiels - Fonction Mémoire

Systèmes séquentiels - Fonction Mémoire Cours - ysèes séqueniels - Foncion Méoire Pge /8 ysèes séqueniels - Foncion Méoire ) EPEENTATION PA UN CONOGAMME...3 2) OBTENTION D UN EFFET MEMOIE PA AUTO-MAINTIEN....3 2) CAIE DE CAGE DE DIFFEENTE MEMOIE...

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM 9 ème Congrès Franças de Mécanque Marselle, 4-8 aoû 9 Modélsaon sem-analyque e chox opmal des procédés CRTM A. MAMONE a, A. SAOAB a, C. H. PARK a,t. OAHBI a a. Laboraore d Ondes e Mleux Complexes, FRE

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

Intégrateur. v e. 20log T 0

Intégrateur. v e. 20log T 0 G. Pnson - Physque Applquée Foncons négraon e dérvaon - A22 / A22 - Foncons négraon e dérvaon τ = = τ ( )d éponse à un échelon (réponse ndcelle) Inégraeur : = E < : = = E τ E -a. éponse en fréquence =

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

Chapitre 1.6 Le mouvement uniformément accéléré

Chapitre 1.6 Le mouvement uniformément accéléré Chpire.6 Le mouemen uniformémen ccéléré Équion de l iesse ec une ccélérion consne Considérons un obje subissn une ccélérion consne e se déplçn à ec une iesse égle à : Équion : ( ( m/s R Aire sous l courbe

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

pouvant être utilisé pour représenter les nombres. Par convention, la base dans laquelle le nombre est exprimé se

pouvant être utilisé pour représenter les nombres. Par convention, la base dans laquelle le nombre est exprimé se psi--a-uomiquesysèmes ominoires- J.Kuhler V4.- CIENCE INDUTRIEE POUR INGÉNIEUR CI-8 pge /8. Auomique A. ysèmes ominoires PCII oopp ioonn II Codge de l informion. Opéreurs logiques fondmenux. Fonions logiques.

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Améliorez la PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE de votre logement

LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Améliorez la PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE de votre logement L'nnovton certfée depus 1892 Xros IR LE SEUL CHUFFE-EU THERMODYNMIQUE MURL À VENTOUSE CONCENTRIQUE L révoluton du cuffe-eu! FLUIDE ÉCO 6 BREVETS Tecnoloe protéée EXCLUSIF! Bénéfcez d un CRÉDIT D IMPÔT

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

2 Nature (convergence ou divergence) d une intégrale impropre

2 Nature (convergence ou divergence) d une intégrale impropre Lycée Dominique Villrs ECE INTEGRALES IMPROPRES ou GENERALISEES COURS Jusqu à présen l noion d inégrle d une foncion f se ie u cs d une foncion coninue sur un inervlle fermé, ppelé segmen, [,b] vec e b

Plus en détail

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES Cenre de Recherche pour l Eude e l Observaon des Condons de Ve L'NFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPTAL SUR LA DECSON D NVESTR ET SUR L NVESTSSEMENT CORPOREL DES ENTREPRSES DE SERVCES FRANCASES LE RECOURS

Plus en détail

Occultations de planètes par la Lune Ephémérides astronomiques Serveur de l IMCCE

Occultations de planètes par la Lune Ephémérides astronomiques Serveur de l IMCCE Mouvemen de l Lune Occulions de plnèes pr l Lune Ephémérides sronomiques Serveur de l IMCCE L posiion du pln de l orie de l Lune inclinée de 5/15 sur l éclipique, e les vriions rpides des élémens de celle-ci

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail