Cours de Tables / Ordinateur - 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours de Tables / Ordinateur - 1"

Transcription

1 Cours de Tables / Ordinateur - 1

2 Cours de Tables / Ordinateur - 2

3 Cours de Tables / Ordinateur - 3

4 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents modèles existants sur le marché Les limitations et précautions d emploi Choix d une procédure de décompression Cours de Tables / Ordinateur - 4

5 Introduction On trouve sur le marché un grand nombre d appareils électroniques, appelés «ordinateurs de plongée» permettant de calculer ses paliers, planifier sa plongée, voir gérer son autonomie en air ou en mélange. Ces appareils d aide à la décompression sont en fait de simples calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique) afin de déterminer les paramètres nécessaires à la décompression du plongeur (profondeur et durée des paliers). Cours de Tables / Ordinateur - 5

6 Introduction Les ordinateurs de plongée supplantent les tables dans la gestion de la décompression (car ils sont d emploi plus facile et permettent d optimiser le temps de décompression), il est nécessaire d en connaître les précautions d emplois et les limites d utilisation afin de diminuer les risques d accidents. Cours de Tables / Ordinateur - 6

7 Des tables aux ordinateurs 1950 : Apparition de simulateurs de tissus, mais abandonnés car peu fiables - 1 er Ordinateur US Navy 1955 On avait aussi en 1950 Tables a lecture rapide 1960 : divers simulteurs Cours de Tables / Ordinateur - 7

8 Des tables aux ordinateurs 1980 l aire de l informatique et début de la démocratisation des ordinateur avec ALADIN 1987 : sunto SME ML 1987 Uwatec Aladin Pro En 1993, en France 20% des plongeurs utilisent un ordinateur contre : 100% en suisse 80% en Italie 50% en Espagne Cours de Tables / Ordinateur - 8

9 Introduction Un Ordinateur permet d'accéder en temps réel à une mine d'informations utiles au bon déroulement d'une plongée : * profondeur, * paliers, * carnet * profils de plongées, * alarmes, * gestion de l'air pour certains modèles, * intervalles. L'ordinateur est aujourd'hui performant et complet. Il n'enlève en rien l'utilité de posséder une table MN90. Cours de Tables / Ordinateur - 9

10 Principe de fonctionnement d un ordinateur de plongée Les constituants de base de tous les modèles d ordinateurs de plongée sont : - un capteur de pression ambiante - une mesure du temps (horloge) - un algorithme permettant de calculer la charge et la décharge en azote - un micro processeur mettant en œuvre l algorithme précédent - un écran affichant les résultats (paliers, paramètres de plongée, ) Cours de Tables / Ordinateur - 10

11 Cours de Tables / Ordinateur - 11

12 Comment fonctionnent les ordinateurs? Avec les mesures acquises lors d une plongée (profondeur, temps, température), l ordinateur établi un profil de plongée. Il applique des formules mathématiques aux données recueillies, et fournit des résultats sous forme de temps de plongée restant sans paliers ou de temps de palier à effectuer avant de refaire surface. Là où la table de plongée prend la profondeur maximale atteinte au cours de la plongée et lui fait correspondre le temps total de plongée (plongée «carrée»), pour calculer les paliers à effectuer, l algorithme de l ordinateur calcule en permanence temps et profondeur de plongée. Cours de Tables / Ordinateur - 12

13 Comment fonctionnent les ordinateurs? Cours de Tables / Ordinateur - 13

14 Principe d échantillonnage d un ordinateur L horloge échantillonne à intervalle de temps régulier et découpe la plongée en une série de micro plongées consécutives. Pour chaque micro plongée, l ordinateur mesure via ses capteurs les paramètres durée (horloge) et profondeur (pression) : son processeur calcule au moyen de l algorithme la variation d azote du plongeur et en déduit la nécessité d effectuer ou non des paliers de décompression. Cours de Tables / Ordinateur - 14

15 Ce découpage en micro-plongées consécutives permet de «coller» au plus près au profil réel qu effectue le plongeur. L avantage essentiel, par rapport aux tables, est que la décompression du plongeur est optimisée car recalculée régulièrement pendant toute la plongée (décompression continue). Une des conséquences directe est la réduction du nombre et de la durée des paliers par rapport à ceux données par les tables dans la plupart des cas. La contrepartie de cette réduction du temps de paliers, est que la marge de sécurité en plongeant à l ordinateur est réduite. Cours de Tables / Ordinateur - 15

16 Autre conséquence : la profondeur des paliers donnés par l ordinateur n est plus critique comme cela l est pour les tables. Comme avec les tables, le plongeur ne devra jamais se trouver au-dessus de la profondeur de palier affichée par l appareil, en revanche il pourra effectuer ses paliers légèrement en-dessous de la profondeur indiquée => en cas de houle il devient impossible de respecter un palier à 3 m : il est alors utile de pouvoir effectuer son palier 4 ou 5 m) Dans ce cas, l ordinateur continuera son calcul de décompression en rallongeant le temps de palier initialement affiché (attention à votre autonomie en air!). Cours de Tables / Ordinateur - 16

17 Avantages et inconvénients des ordinateurs Avantages principaux : - marge sécurité constante (les tables ont une marge variable suivant le profil) - décompression continue et optimisée : cela permet d allonger la durée d immersion et de faire ses paliers en-dessous de la profondeur plafond (profondeur à ne pas dépasser) - lecture facile (plus de risques d erreur de calcul comme avec les tables) Dans certains modèles : - prise en compte de l existence de micro bulles circulantes (ex : dans le Viper et le Cobra de sunnto, ou dans la gamme Smart de Uwatec) - possibilité de bénéficier d un certain nombre d alarmes (visuelles & acoustiques) - possibilité de rajouter une marge de sécurité supplémentaire (réglages de pénalisation) Cours de Tables / Ordinateur - 17

18 Avantages et inconvénients des ordinateurs Inconvénients principaux: - L ordinateur comme les tables ne tient pas compte des facteurs individuels (fatigue, stress, embonpoint, ). - Certains modèles ne possèdent aucune procédure de rattrapage en cas d incident (remontée rapide, palier interrompu) et se bloquent au cours de la remontée. - Absence de normes, d où une grande diversité dans les modèles utilisés, les paramètres (vitesses de remontée, ) et une disparité dans les profondeurs et les temps de palier pour un même profil de plongée d un ordinateur à l autre - Confiance aveugle de certains utilisateurs dans leur ordinateur - Relâchement de la vigilance face à la planification de la plongée et de l autonomie en air pour les ordinateurs à gestion d air. Cours de Tables / Ordinateur - 18

19 Cas d un profil de plongée rectangulaire (plongée avec décompression) Si le profil de plongée enregistré par l ordinateur est très proche d un profil carré, l ordinateur donnera en général plus de palier que la table du fait de la marge de sécurité du constructeur. Ainsi, pour une plongée de type rectangulaire (par exemple pour une plongée sur une épave) avec décompression obligatoire, la plupart des ordinateurs de plongée sont plus pénalisants qu une table de plongée. Cours de Tables / Ordinateur - 19

20 Cas d un profil de plongée multi-profondeurs (plongée avec décompression) Si le profil de plongée est de type multi-profondeurs, la différence entre le profil réel (que prend l ordinateur en compte) et le profil carré (correspondant à la table) est telle que l ordinateur reste toujours moins pénalisant qu une table, malgré sa marge de sécurité. Cours de Tables / Ordinateur - 20

21 Comparaison entre ordinateur et table de plongée Bien qu il s agisse de deux systèmes de décompression très différents, il est instructif de comparer l ordinateur de plongée avec les tables. Le graphe suivant compare les courbes de sécurité de trois ordinateurs distincts et de la table MN 90. On constate que les différentes courbes de sécurité sont très proches les unes des autres : la table MN 90 n étant réellement plus pénalisante qu entre 22 m et 45 m. Cours de Tables / Ordinateur - 21

22 Comparaison entre ordinateur et table de plongée Il est important de remarquer que ces courbes correspondent à des plongées sans palier. En pratique, les constructeurs d ordinateurs rajoutent une marge de sécurité supplémentaire constante dès lors qu un palier de sécurité obligatoire apparaît. Cela permet au constructeur de diminuer les risques d accident de décompression liés à l utilisation de son appareil lors d une plongée à saturation (hors courbe de sécurité). Cours de Tables / Ordinateur - 22

23 Ordinateurs et sécurité du consommateur? Aujourd'hui, aucun organisme officiel et indépendant ne valide les protocoles de décompression suivis par nos ordinateurs de plongée qui pourtant ont une incidence sur notre décompression et notre santé. Il existe de très nombreuses normes européennes censées protéger le consommateur mais rien dans ce domaine. Le marquage CE indique la conformité avec les directives 89/336/CEE et 2001/95/CE de l'union Européenne. La norme EN 13319:2000 qui concerne les "accessoires de plongée: profondimètres et instruments de mesure associant profondeur et temps ne s intéresse qu au fonctionnement électronique de la mesure de profondeur. Vous saurez tout au plus que votre ordinateur est basé en partie, par exemple, sur le modèle RGBM. Quelles marges de sécurité sont appliquées? Comment est modifiée ou adaptée la procédure de décompression en cas de remontée rapide? Chute importante de pression? Variation de la fréquence cardiaque? Profils à risques?... Les fabricants se protègent avec une certaine marge de sécurité et de pleines pages de mises en gardes dans les manuels d'utilisation. A les lire, on se demanderait parfois s'il est bien raisonnable de plonger... Cours de Tables / Ordinateur - 23

24 Les différents modèles Il est impossible de faire un tour exhaustif des ordinateurs qu on trouve sur le marché actuellement. Néanmoins, il est possible de distinguer 3 générations d'ordinateur: Première génération : il est conçu pour rester dans la courbe de sécurité. Il ne gère pas les paliers de décompression en cas de dépassement de cette dernière. Deuxième génération : il affiche en plus la durée et la profondeur des paliers, ce qui permet de planifier la remontée. Troisième génération : il ajoute à la deuxième génération la gestion de l'autonomie en air. Il fait office de manomètre et prend en compte la consommation et l'état du plongeur à la seconde près. Certains modèles proposent une liaison sans tuyau, grâce à un émetteur situé sur le premier étage du détendeur. Quatrième Génération : prise en compte de la physiologie du plongeur avec des capteurs de rythme cardiaque Cours de Tables / Ordinateur - 24

25 Les différents modèles En suivant la classification précédente, les ordinateurs de première génération ne présentent pas d intérêt particulier, on leur préférera les modèles plus perfectionnés de deuxième ou de troisième génération. Le «cœur» de l ordinateur c est son algorithme. Les capteurs (pression, température) sont quasiment identiques, seul l algorithme est à l origine des différences de calcul de paliers entre les ordinateurs. Tous les ordinateurs du marché répondent à des critères stricts en matière de sûreté des résultats. Cours de Tables / Ordinateur - 25

26 Les différents modèles La fonction de transmission des données sur PC avec le logiciel correspondant, est plutôt un gadget pour la plupart des plongeurs loisirs. Elle peut avoir un intérêt pour les plongeurs plus «technique». Il existe des ordinateurs avec gestion de l air et sont très chers. L option de «remise à zéro de l azote résiduel» est intéressante dans des cas très particulier. ( prêt de son ordinateur à un plongeur n ayant pas plongé depuis plus de 12 heures.)!!! Attention à cette utilisation!!!!!! Renseignez-vous bien sur les caractéristiques techniques de l ordinateur que vous souhaitez acquérir. Cours de Tables / Ordinateur - 26

27 Ordres de prix Ordinateurs 2ème Génération : à partir de 139 euros. Ordinateurs 3 ème Génération : à partir de 500 euros. Ordinateur 4 ème Génération : à partir de 700 euros Cours de Tables / Ordinateur - 27

28 Y a-t-il des limitations à l utilisation d un ordinateur? Les ordinateurs de plongée ne permettent pas de faire n'importe quoi. Ce n'est pas parce que l'on a un ordinateur de plongée que l'on est à l'abri de tout problème de décompression. Ils ne vous éviteront pas les accidents de plongée si vous ne respectez pas les règles élémentaires du plongeur. Cours de Tables / Ordinateur - 28

29 Y a-t-il des limitations à l utilisation d un ordinateur? Cours de Tables / Ordinateur - 29

30 Y a-t-il des limitations à l utilisation d un ordinateur? Cours de Tables / Ordinateur - 30

31 Y a-t-il des limitations à l utilisation d un ordinateur? Cours de Tables / Ordinateur - 31

32 Précautions d emploi des ordinateurs - lecture indispensable de la notice et des recommandations du constructeur - les profils à risque (plongées «yoyo», plongées inversées) sont à éviter - palier de sécurité de 3 minutes à 3 mètres à faire systématiquement lorsque l on est dans la courbe de sécurité de l appareil (vrai aussi avec les tables) - plongée multiples : contrairement à une idée reçue, aucun ordinateur ne permet de calculer la décompression pour plus de 2 plongées par jour - ne jamais changer d ordinateur ou le prêter entre deux plongées tant que l ordinateur n est pas revenu en état de désaturation complète Cours de Tables / Ordinateur - 32

33 Précautions d emploi des ordinateurs - ne jamais passer des tables à l ordinateur dans la même journée (on peut passer de l ordinateur aux tables en utilisant comme paramètres de la première plongée : la profondeur maximum atteinte et le temps total d immersion donnés par l ordinateur. Cela donne un GPS utilisable pour une plongée successive, car la marge de sécurité du plongeur est alors très importante). Attention : Avec certains appareils pénalisants, il arrive que des paliers apparaissent ou s allongent lors d une remontée très lente : attention dans ce cas à la gestion de l air! A contrario, avec d autres modèles, certains des paliers apparus pendant la plongée peuvent s effacer si la remontée est très lente, ou si le plongeur remonte légèrement dès qu un palier apparaît sur son ordinateur. Comme le plongeur se retrouve à la limite entre plongée avec ou sans décompression, cela diminue sa marge de sécurité par rapport à un éventuel accident. Il est donc dangereux de plonger à la limite extrême de la courbe de sécurité d un appareil ou d une table sans effectuer systématiquement un palier de principe. Cours de Tables / Ordinateur - 33

34 Précaution d emplois des ordinateurs Un ordinateur ne se prête pas, il est personnel. Il prend en compte toutes les plongées effectuées les unes après les autres avec leurs différents paramètres. On ne peut pas prêter son ordinateur le matin à un plongeur et le reprendre l'après-midi pour soi-même. Cours de Tables / Ordinateur - 34

35 Précaution d emplois des ordinateurs Cours de Tables / Ordinateur - 35

36 Choix d une procédure de décompression Avant de démarrer une plongée, il est nécessaire de convenir d une procédure commune de décompression, en fonction des systèmes de décompression des différents plongeurs d une palanquée. Cours de Tables / Ordinateur - 36

37 Cohabitation de différents modèles d ordinateurs dans la palanquée Dans le cas relativement simple où tous les plongeurs possèdent un ordinateur, le guide de palanquée : - Demande aux plongeurs de le prévenir dès que leur ordinateur indique 3 minutes avant la fin du temps de plongée sans palier s il souhaite plonger en restant dans la courbe sécurité, ou bien s il s agit d une plongée avec décompression, lorsque l ordinateur indique une durée totale de palier qui aura été fixé au préalable en surface (penser à la gestion de l air!). - A la remontée, le guide suit et impose la vitesse correspondant à l ordinateur le plus lent. - Si l ordinateur d un plongeur indique un palier, toute la palanquée effectue ce palier même si leur ordinateur personnel ne leur en indique pas et aucun plongeur ne gagne le palier suivant tant que l un des plongeurs n a pas fini son palier à cette profondeur. En cas de successive : aucun problème particulier puisque chaque plongeur possède (via son ordinateur) ses propres paramètres de plongée. Les plongeurs peuvent changer de palanquée entre deux plongées. Cours de Tables / Ordinateur - 37

38 Cohabitation entre ordinateurs et tables au sein d une palanquée Si certains plongeurs utilisent des tables alors que d autres possèdent un ordinateur : - A la remontée, le guide suit et impose la vitesse correspondant à l ordinateur le plus lent. - Il lui faut intégrer la durée de la remontée (vitesse plus lente des ordinateurs) au temps de plongée avant de déterminer les paliers à la tables. Attention : du fait de la remontée lente, la table implique des paliers nettement plus longs que ceux prévus au départ, d où la nécessité de bien planifier l autonomie en air. En cas de successive : aucun problème même s il y a changement de palanquée car les plongeurs n ayant pas d ordinateur disposent de l heure de sortie et du GPS. Cours de Tables / Ordinateur - 38

39 Pour conclure... Les ordinateurs de plongée ont fait de beaux progrès depuis les premières générations. Ils étaient de "simples lecteurs de tables" au tout début. Un ordinateur doit être utilisé en "connaissance de causes" pour plonger dans de bonnes conditions de sécurité. Aucun outil, aussi bon soit-il ne peut se substituer au plongeur dans la conduite de sa plongée. Son utilisation doit être envisagée comme une aide à la gestion de sa décompression. Cours de Tables / Ordinateur - 39

40 Cours de Tables / Ordinateur - 40

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE Les ordinateurs de plongée sont des calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique de charge et décharge du corps en azote) afin de déterminer les

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot Les ordinateurs de plongée A.S. Paris 7 Denis Diderot Sommaire Principes de fonctionnement Avantages Inconvénients et risques Règles de sécurité Procédures en cas de panne Caractéristiques des ordinateurs

Plus en détail

Cours N3.4. Nathalie Moreau

Cours N3.4. Nathalie Moreau Cours théoriques N3 Nathalie Moreau Sommaire du cours n 4 Contenu du cours Gestion de la remontée la désaturation (partie 2) : Utilisation des ordinateurs Plongées profondes et autonomie Planification

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Utilisé par tous les plongeurs l'ordinateur méritait quelques précisions avant de vous immerger. Justification Définitions Conditions d'utilisation Limites d'utilisation Procédures hétérogènes Choisir

Plus en détail

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE USB Subaquatique 2013/2014 1/4 COURS THEORIQUES N II GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE Après son binôme, le plongeur Autonome doit avoir 2 soucis majeurs : la Gestion de sa Consommation

Plus en détail

Cours Niveau 3 Ordinateurs

Cours Niveau 3 Ordinateurs Justification Apport de l ordinateur Règle d utilisation Plongée multi-niveaux Principe de fonctionnement - E.B - Cours Niveau 3 Ordinateurs BRASSART Eric (E2) Créé : Décembre 2005 Modifié : Janvier 2006

Plus en détail

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre 2010. Plan de l exposé

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre 2010. Plan de l exposé 1 Décompression II. REVOD Plongée à l ordinateur Septembre 2010 Plan de l exposé Introduction Typologie de la décompression: No déco Déco légère Déco Lourde La planification Les profils de plongée Le palier

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR Revod II Version décembre 2011 Laurence Thewissen MN 274 Objectif de cette présentation Donner une vue d ensemble des règles et recommandations en matière de

Plus en détail

*** Yohann MOITHEY BEES1 MF2 1

*** Yohann MOITHEY BEES1 MF2  1 *** Yohann MOITHEY BEES1 MF2 1 Le materiel de plongée sous marine Ou qu est j ai besoin? *** Yohann MOITHEY BEES1 MF2 2 Le Matériels aux Niveau 2 Le passage du niveau 2 permet d accéder à une certaine

Plus en détail

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Cours théorique PP1 BBTB Sophie Mieszkin Introduction aux tables de plongée Lors de la plongée l azote n est pas éliminé par l organisme Pour l éliminer

Plus en détail

NIVEAU 3. Les ordinateurs

NIVEAU 3. Les ordinateurs NIVEAU 3 Les Principe Principe 09h Les tables utilisent un profil «carré» : prise en compte de la profondeur maximale atteinte par le plongeur comme la profondeur de toute la plongée... Les utilisent un

Plus en détail

Tables MT92. SJacquet 1/42

Tables MT92. SJacquet 1/42 Tables MT92 SJacquet 1/42 Stage de plongée scientifique 2011 Plan de l exposé Un peu d histoire Législation / Réglementation Conditions d utilisation / Procédures Exercices Les tablettes immergeables 2/42

Plus en détail

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90 Tables Type de Plongées Simple Remontée lente Successive Consécutive Procédures de rattrapages Remontée rapide Palier interrompu - E.B- Cours Niveau 2 Tables MN 90 BRASSART Eric (E2) Création : janvier

Plus en détail

TABLES SIMPLES NIVEAU 2

TABLES SIMPLES NIVEAU 2 TABLES SIMPLES NIVEAU 2 Objectif Etre capable d utiliser les tables pour le calcul d un palier en fonction du temps et de la profondeur de la plongée simple et consécutive et comprendre les abréviations..

Plus en détail

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR Le vrai danger, ce n'est pas quand les ordinateurs penseront comme les hommes, c'est quand les hommes penseront comme les ordinateurs. [Sydney Harris] MOTS Clefs :

Plus en détail

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 6 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) MN90 et ordinateur

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Les ordinateurs de plongée Niveau 1, 2 et 3 Apsavo (2004) Plan du cours Présentation Principes de fonctionnement Fonctions d un ordinateur de plongée Apprentissage avant utilisation Utilisation de l ordinateur

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Les ordinateurs de plongée Plan de cours Quelques rappels Principe de fonctionnement Différences entre les tables et les ordinateurs Précautions d emploi et limites d utilisation Différentes familles d

Plus en détail

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 Qualification Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 PLAN Plus d oxygène : 2 Qu est-ce que le Nitrox? Plus d oxygène : Mélange d oxygène et d azote dont le pourcentage en O 2 est supérieur à celui

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE JUSQU AU PREMIER

Plus en détail

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée François Rébufat 1. Tout le monde l utilise. A n en pas douter, l arrivée dans les années 90

Plus en détail

Bedienungsanleitung User manual Manuel d utilisation Manuale d uso Instrucciones para el uso Handleiding. Esp

Bedienungsanleitung User manual Manuel d utilisation Manuale d uso Instrucciones para el uso Handleiding. Esp Bedienungsanleitung User manual Manuel d utilisation Manuale d uso Instrucciones para el uso Handleiding D E I Esp NL D Logbuch Logbook Carnet de plongée Logbook Diario de inmersiones Logboek UWATEC Digital

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR ) Séminaire des Codep d Alsace 2014 Choix d un ordinateur Jean-Pierre Goehner IR Plan Historique Les ordinateurs actuels -Les tables de plongée -Les principes de fonctionnement d un ordinateur -Différence

Plus en détail

depth dive time max. depth deco info STOP NO STOP DIVE Ordinateur de décompression SPEED % S L O W Français DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK DESATURATION

depth dive time max. depth deco info STOP NO STOP DIVE Ordinateur de décompression SPEED % S L O W Français DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK DESATURATION M O D E D E M P L O I Français DIVE SPEED % DESATURATION DIVE SPEED % max. S L O W DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK STOP NO STOP ft m max. DESATURATION DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK S L O W Ordinateur de décompression

Plus en détail

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES NIVEAUX 2, 3 et 4 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE

Plus en détail

Au-delà de la contrainte du prix, Nous avons retenu les critères de choix suivants :

Au-delà de la contrainte du prix, Nous avons retenu les critères de choix suivants : Aujourd hui les ordinateurs ne font toujours pas le café, mais même les entrées de gamme sont compatibles nitrox. Les multigaz ne sont pas rares et la gestion d air est devenue une banalité, à condition

Plus en détail

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée Section Plongée UNION DES JOUTEURS SAUVETEURS DE LA MULATIERE Bureau & Piscine : 25 rue de Verdun 69350 LA MULATIERE Siège social : Mairie de La Mulatière 1 Place Jean Moulin - 69350 La Mulatière bureau

Plus en détail

plaisir Tables de plongée

plaisir Tables de plongée plaisir Tables de plongée MN 90 - FFESSM Mode d emploi pour les livres Plongée Plaisir Etabli par Alain FORET Les tables MN90, conçues par la Marine nationale, ont été publiées initialement en 1990 puis

Plus en détail

LE SYSTEM. Active Light. Français. Français PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG

LE SYSTEM. Active Light. Français. Français PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG LE SYSTEM M O D E D E M P L O I Active Light PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG NO STOP Schéma d utilisation Schéma d utilisation des fonctions de surface B et E B et + B et 1 Repos Veille 6 5 2 4 Etape

Plus en détail

Ordinateur de plongée. «calcul des tables au poignet»

Ordinateur de plongée. «calcul des tables au poignet» Ordinateur de plongée «calcul des tables au poignet» A vous! Quelles sont les principales caractéristiques des ordinateurs de plongée? Comment peut-on les regrouper? Quelles fonctions proposent ils? Comment

Plus en détail

FRANÇAIS. Manuel d instructions

FRANÇAIS. Manuel d instructions FRANÇAIS Manuel d instructions SOMMAIRE 1. - INTRODUCTION............................. pag. 41 1.1. - Caractéristiques principales.................. pag. 41 1.2. - Normes de sécurité.........................

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE 1 JUSTIFICATION : Les tables de plongée MN90 sont un des moyens dont le plongeur dispose pour gérer ses paramètres de désaturation. Elles sont particulièrement fiables, cependant

Plus en détail

Ce soir, on va voir les procédures de désaturation

Ce soir, on va voir les procédures de désaturation Ce soir, on va voir les procédures de désaturation 1 Rappels 2 Pourquoi? La sécurité face au ADD, Pour l examen N3 Comprendre le fonctionnement des ordinateurs (mêmes modèles mathématiques) 3 Les tables

Plus en détail

Organisation de la plongée

Organisation de la plongée Organisation de la plongée Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 21 Organisation de la plongée Sommaire Justification Cadre réglementaire Planification Préparation Sur le site La plongée profonde Rappel

Plus en détail

Ordinateurs de plongée Niveau IV. Fabrice MERIC Stagiaire MF1

Ordinateurs de plongée Niveau IV. Fabrice MERIC Stagiaire MF1 Ordinateurs de plongée Niveau IV Fabrice MERIC Stagiaire MF1 Sommaire Modèles physiologiques Exploitation de ces modèles Ordinateurs et modèles de décompression Principe de fonctionnement des ordinateurs

Plus en détail

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m PROFIL GENERAL Le plongeur titulaire de la qualification Plongeur Autonome 20 m (PA20) est capable de réaliser des plongées d exploration : Jusqu à 20 m de profondeur, au sein d une palanquée, en autonomie,

Plus en détail

Théorie Niveau 3 Ordinateur de plongée

Théorie Niveau 3 Ordinateur de plongée Théorie Niveau 3 Ordinateur de plongée 1. Principes généraux : L ordinateur de plongée reçoit en permanence les informations des capteurs de pression, de temps, de température. Le programme de calcul résident

Plus en détail

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P* CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES 1 BUT... 3 2 DÉFINITION... 3 Organisation et durée de la formation... 3 Admission au cours... 3 Clôture et certification... 3 3

Plus en détail

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation Innovation scubapro-uwatec.com Personnalisation Tableau technique Innovation Moniteur de fréquence cardiaque pour un calcul de décompression physiologique supplémentaire sur mesure Compas numérique avec

Plus en détail

Choix des instruments de mesure

Choix des instruments de mesure Amélioration des processus grâce à une gestion des techniques de mesure L'évaluation des valeurs d un processus est plus qu uniquement l'intégration du capteur et la lecture des indications. Afin de faire

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS

LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques World Underwater Federation LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS TABLE DES MATIERES Préface... 3 1. Introduction... 3 2. Définitions - rappels...

Plus en détail

LA PROGRAMMATION LINEAIRE : UN OUTIL DE MODELISATION

LA PROGRAMMATION LINEAIRE : UN OUTIL DE MODELISATION LA PROGRAMMATION LINEAIRE : UN OUTIL DE MODELISATION Dans les leçons précédentes, nous avons modélisé des problèmes en utilisant des graphes. Nous abordons dans cette leçon un autre type de modélisation.

Plus en détail

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT Aladin 2G A PROPOS DE SÉCURITÉ Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. Vous devez lire attentivement et complètement ce manuel avant d utiliser l Aladin 2G. La

Plus en détail

KIT DE CONNEXION PC COMPATIBLE: (RA 109, RS 109, RP 109 / RA 107, RS 107, RP 107) CD-ROM et Aide On-line inclus A PROPOS DE CE GUIDE

KIT DE CONNEXION PC COMPATIBLE: (RA 109, RS 109, RP 109 / RA 107, RS 107, RP 107) CD-ROM et Aide On-line inclus A PROPOS DE CE GUIDE KIT DE CONNEXION PC COMPATIBLE: (RA 109, RS 109, RP 109 / RA 107, RS 107, RP 107) CD-ROM et Aide On-line inclus MODELE NO.: RZ910 MANUEL DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIERES A propos de ce guide... 1 Configuration

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE Commission Technique Départementale de l Hérault F.F.E.S.S.M. Formation Niveau 4 LES ORDINATEURS DE PLONGEE INTRODUCTION En tant que plongeur autonome, vous devez maîtriser parfaitement l'utilisation de

Plus en détail

MATERIEL FOURNI INSTALLATION DU LOGICIEL

MATERIEL FOURNI INSTALLATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU PRODUIT Dans la mesure où le logiciel est susceptible de mises à jour et d'améliorations en réponse aux suggestions des utilisateurs, le contenu de ce manuel peut être légèrement différent

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL B. PLONGÉES EN SATURATION Les instructions qui suivent permettent de conduire des opérations de plongée à saturation à l héliox avec un niveau vie allant de 10 m à 180 m. Elles autorisent un travail :

Plus en détail

Mode d emploi. Smart TEC. Français SWISS MADE BY UWATEC AG

Mode d emploi. Smart TEC. Français SWISS MADE BY UWATEC AG Mode d emploi Français Smart TEC SWISS MADE BY UWATEC AG A propos de sécurité Avant d utiliser le Smart TEC il faut lire attentivement et complètement ce manuel. Vous devez lire attentivement et complètement

Plus en détail

testo525 Software Mode d emploi

testo525 Software Mode d emploi testo525 Software Mode d emploi testo525 Software Mode d emploi Caractéristiques nécessaires À partir d un Pentium 133 16 Mb Ram Carte graphique Haute définition Souris Windows TM 95/98/NT/2000/ME Lecteur

Plus en détail

12 m. Instructions pour l Utilisation. 14 m. 16 m. 18 m. Recreational. Dive Planner. 20 m. French Edition DISTRIBUTED BY INTERNATIONAL PADI, INC.

12 m. Instructions pour l Utilisation. 14 m. 16 m. 18 m. Recreational. Dive Planner. 20 m. French Edition DISTRIBUTED BY INTERNATIONAL PADI, INC. 12 m Instructions pour l Utilisation 14 m 16 m Recreational Dive Planner French Edition DISTRIBUTED BY INTERNATIONAL PADI, INC. 18 m 20 m Recreational Dive Planner Instructions pour l Utilisation Distributed

Plus en détail

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR Auteurs : Didier Arts, Jean-Luc Dallons, Patrick Demesmaker, Laurence Thewissen, Serge Vandamme, Bernard Willame Photo de couverture : Serge Marcotty Date version

Plus en détail

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de Français Remarque importante pour les personnes portant des stimulateurs cardiaques, des défibrillateurs ou autres appareils électroniques implantés.

Plus en détail

Ordinateur de plongée

Ordinateur de plongée Puck Ordinateur de plongée Manuel d utilisation Ordinateur de plongée Puck TABLE DES MATIÈRES MINIGUIDE 2 ORDINATEUR DE PLONGÉE PUCK 3 AVERTISSEMENTS IMPORTANTS 3 COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE 3

Plus en détail

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents Beamex Calibration White Paper info@beamex.com Configuration et étalonnage des instruments intelligents Configuration et étalonnage des instruments intelligents Les instruments intelligents sont de plus

Plus en détail

1 Pression atmosphérique en altitude

1 Pression atmosphérique en altitude Plongées et altitude 8. mars 200 Maud Quillon maud.quillon@gmail.com MOTS Clefs : altitude, ADD, variation de volume, adaptation des tables, étalonnage des instruments atmosphérique en altitude Quand on

Plus en détail

Séminaire des CODEP d Alsace

Séminaire des CODEP d Alsace Séminaire des CODEP d Alsace Le N IV Guide de Palanquée Strasbourg le 04 janvier 2014 yves.gaertner@orange.fr Proposition Séminaire des CODEP d Alsace Le guide de palanquée avant la réforme Le nouveau

Plus en détail

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ FICHE N LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ Les termes «remontée gilet», «assistance gilet», «sauvetage gilet» sont désormais remplacés par «remontée d un plongeur en difficulté». Description du geste

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Les formats de fichiers images

Les formats de fichiers images Les formats de fichiers images Une photo numérique est avant tout un fichier informatique. Votre appareil convertit l'image en données puis l'enregistre. Les formats les plus courants sont le JPEG, le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3 ANNEXE 3 A. PLONGÉES D INCURSION PROCÉDURES D INTERVENTION POUR DES PLONGÉES AUX MÉLANGES À BASE D HÉLIUM Tableau n o 1. Mélanges fond pour tables héliox/oxy/6 m Tableau n o 2. Mélanges fond pour tables

Plus en détail

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Analyse financière 2 e ÉDITION Emmanuelle Plot-Vicard Madeleine Deck-Michon L essentiel + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode

Plus en détail

Historique. Créée en 1948, la FFESSM est membre fondateur de la confédération mondiale des activités subaquatiques Niveau 4 - Page 3 / 18

Historique. Créée en 1948, la FFESSM est membre fondateur de la confédération mondiale des activités subaquatiques Niveau 4 - Page 3 / 18 Formation des niveaux4 - Session 2010-2011 2011 Ordinateurs et procédures dans la palanquée Créée en 1948, la FFESSM est membre fondateur de la confédération mondiale des activités subaquatiques Niveau

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

L ordinateur pratique Son enseignement

L ordinateur pratique Son enseignement L ordinateur pratique Son enseignement Mémoire d admission au collège des inbstructeurs régionaux Sébastien Gourdet SOMMAIRE 1. Introduction...4 2. Historique...5 3. Le fonctionnement des ordinateurs...6

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Stinger. Ordinateurs de plongée

MANUEL D UTILISATION. Stinger. Ordinateurs de plongée MANUEL D UTILISATION Stinger Ordinateurs de plongée Profondeur courante Profondeur maximum Profondeur moyenne dans le carnet de plongée Alarme de remontée rapide (SLOW) Icône d interdiction de vol Flèches:

Plus en détail

Gestion de la décompression Ordinateurs de plongée. Préparation PA20 - PE40 Mars 2016

Gestion de la décompression Ordinateurs de plongée. Préparation PA20 - PE40 Mars 2016 Gestion de la décompression Ordinateurs de plongée Préparation PA20 - PE40 Mars 2016 Pourquoi un ordinateur de plongée? Ajourd hui, la quasi totalité des plongeurs loisir utilisent des ordinateurs de plongée

Plus en détail

1 PETIT HISTORIQUE...3

1 PETIT HISTORIQUE...3 1 PETIT HISTORIQUE...3 2 ARCHITECTURE...4 2.1 ARCHITECTURE EXTERNE...4 2.2 AFFICHAGE ET PARAMETRES...4 2.3 ARCHITECTURE INTERNE...6 2.4 LES MODES...6 2.4.1 Mode d attente...6 2.4.2 Mode plongée...6 2.4.3

Plus en détail

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE Nemo Wide Manuale d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções Gebruikershandleiding Användarinstruktioner Οδηγίες χρήσης Käyttäjän Opas

Plus en détail

Plongée sous marine Niveau 2. Jérôme Ceccarini 26/03/2014

Plongée sous marine Niveau 2. Jérôme Ceccarini 26/03/2014 Plongée sous marine Niveau 2 Jérôme Ceccarini 26/03/2014 Cours 1 Cours 2 Rappels Saturation/Désaturation. Les tables de plongées (historique et fonctionnement, conditions d utilisation) Courbe de sécurité

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Les moyens de décompressions : Les ordinateurs de plongée. Florian GRUEL

Les moyens de décompressions : Les ordinateurs de plongée. Florian GRUEL Les moyens de décompressions : Les ordinateurs de plongée Sommaire Introduction Principes de fonctionnement Cas d'usage et limites Fonctionnalités communes Éléments de choix Que faire si Introduction Dans

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

TITRE Ier DÉFINITIONS TITRE II DISPOSITIONS COMMUNES AUX DIFFÉRENTES MÉTHODES D INTERVENTION EN MILIEU HYPERBARE

TITRE Ier DÉFINITIONS TITRE II DISPOSITIONS COMMUNES AUX DIFFÉRENTES MÉTHODES D INTERVENTION EN MILIEU HYPERBARE .. L employeur Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Arrêté du 30 octobre 2012 définissant les procédures

Plus en détail

2.0 Les boutons et leurs fonctions. 1.0 Introduction [EL] [U]

2.0 Les boutons et leurs fonctions. 1.0 Introduction [EL] [U] 1.0 Introduction 2.0 Les boutons et leurs fonctions Lisez entièrement le manuel d instruction, en vous assurant de comprendre complètement l emploi et les limites de cet appareil. Une utilisation inappropriée

Plus en détail

Physique : Calculs de consommation et de tampons

Physique : Calculs de consommation et de tampons Calculs de consommation Question 1 01PHY-CS-4-19(1) Physique : Calculs de consommation et Question à 4 points Vous devez traiter un plongeur victime d un accident de décompression. Votre bouteille d O2

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur I Introduction 1-Généralités Le SGS permet : -la mise en sécurité du plongeur en surface

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Ordinateur de plongée

Ordinateur de plongée Puck Air Ordinateur de plongée Guide de l utilisateur Puck Air Ordinateur de plongée TABLE DES MATIÈRES Mini guide ORDINATEUR DE PLONGÉE Puck Air AVERTISSEMENTS IMPORTANTS COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE

Plus en détail

E-Newsletter Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location

E-Newsletter Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location Dans ce numéro Une lettre d informations d Econocom consacrée à la location N 2 La location opérationnelle toujours plus intéressante que l achat N 2 Une lettre d informations d Econocom consacrée à la

Plus en détail

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique.

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Capacités : utiliser un logiciel d ExAO, de traitement de texte.

Plus en détail

Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012)

Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012) Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012) Un processeur rapide et une bonne quantité de mémoire, bien qu important, ne peuvent garantir

Plus en détail

Travail de candidature au brevet de Moniteur 3*

Travail de candidature au brevet de Moniteur 3* L'Ordinateur de Plongée «Moyen de décompression alternatif à la Lifras». Patrick Crasson - Moniteur Fédéral 938 Page : 1 de 31 Table des Matières 1 Avant- Propos... 3 2 Introduction, Généralités et Constat...

Plus en détail

DEMO ENREGISTREUR DE POCHE T.A.U.P.E

DEMO ENREGISTREUR DE POCHE T.A.U.P.E Page -0- DEMO ENREGISTREUR DE POCHE T.A.U.P.E Page -1- INSTALLATION DU LOGICIEL --------------------------------------------- Sous Windows double cliquer sur install.exe Ceci va installer automatiquement

Plus en détail

Ordinateurs de bureau HP et Compaq - Création du jeu de disques de récupération

Ordinateurs de bureau HP et Compaq - Création du jeu de disques de récupération Ordinateurs de bureau HP et Compaq - Création du jeu de disques de récupération Ce document s'applique aux ordinateurs HP et Compaq fonctionnant sous Windows Vista. Créez un jeu de disques de récupération

Plus en détail

Les appareils de mesures

Les appareils de mesures Les appareils de mesures Les manomètres, Les profondimètres, Les ordinateurs. Formaion N4 2007 1 Les appareils de mesures pourquoi? Nous allons étudier ce cours dans le but de vous présenter les systèmes

Plus en détail

L enseignement Des ordinateurs de plongée

L enseignement Des ordinateurs de plongée L enseignement Des ordinateurs de plongée Questions Pédagogiques Didier GUIBAL, Christophe CLUGNET et Alain FORET Plan SEMINAIRE ENCADRANTS I. Problématique. II. Manuel de formation technique. III. Préalable,

Plus en détail

La gestion de la désaturation: -1- Les Tables de plongée. Cours N2 ASCG 2016/2017

La gestion de la désaturation: -1- Les Tables de plongée. Cours N2 ASCG 2016/2017 La gestion de la désaturation: -1- Les Tables de plongée Cours N2 ASCG 2016/2017 appels Pendant la plongée, notre corps se charge en azote Remontée = baisse de pression = L azote accumulé sort de nos tissus

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

La gestion de la liquidité dans TARGET2

La gestion de la liquidité dans TARGET2 La gestion de la liquidité dans TARGET2 INTRODUCTION Dans un RTGS (Real-Time Gross Settlement system), les transactions sont réglées en monnaie centrale, de façon continue, sur une base brute. Ce type

Plus en détail

Gestion de la décompression à l ordinateur. JP Pousset - RCAE -2016

Gestion de la décompression à l ordinateur. JP Pousset - RCAE -2016 Gestion de la décompression à l ordinateur JP Pousset - RCAE -2016 Introduction Réforme et évolution de la décompression Années 80 Années 90 2006 2007 Déc 2011 17/12/2012 01/01/2013 Apparition des ordinateurs

Plus en détail

CALYBOX. *2701642_Rev.2* Guide d utilisation. informations. Gestionnaire d'énergie. www.deltadore.com. CALYBOX 10-1 zone CALYBOX 20-2 zones

CALYBOX. *2701642_Rev.2* Guide d utilisation. informations. Gestionnaire d'énergie. www.deltadore.com. CALYBOX 10-1 zone CALYBOX 20-2 zones Guide d utilisation CALYBOX Gestionnaire d'énergie informations www.deltadore.com 02 72 96 03 59 6050434 6050438 CALYBOX 10-1 zone CALYBOX 20-2 zones CALYBOX Appareil conforme aux exigences des directives

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE

UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE N2 LES PLONGEES SUCCESSIVES Préalable : chacun doit avoir ses tables MN 90 I_ Rappels cours précédent (tables simples) 1. Justification Pour éviter un accident de décompression,

Plus en détail