Stabilité des schémas numériques explicites en mécanique des fluides incompressibles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stabilité des schémas numériques explicites en mécanique des fluides incompressibles."

Transcription

1 Stabilité des schémas numériques explicites en mécanique des fluides incompressibles. Laboratoire de Mécanique, Modélisation & Procédés Propres Marseilles avec Dmitry Kolomenskiy Journées de l équipe d Analyse Appliquée de Marseille Porquerolles

2 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

3 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

4 Equations de Navier-Stokes Équations de Navier-Stokes incompressible : t u + u u ν u + p = f, (N-S) divu = 0, x R d, t [0, T ] u(0, x) = u 0 (x) On résout numériquement : t u + P [u u] ν u = P(f) où P désigne le projecteur de Leray.

5 Schéma centré d ordre 2 en temps Par la suite : f = 0 Étape intermédiaire u n+1/2 ( Id ν δt ) 2 u n+1/2 = u n δt 2 P [(u n )u n ] puis ( Id ν δt ) ( ν 2 u n+1 = u n + δt 2 u n P [ ] ) (u n+1/2 )u n+1/2

6 Adams-Bashforth d ordre 2 En Fourier, le noyau de la chaleur t u = ν u est intégré de façon exacte en posant On résout alors v(ξ, t) = e νξ2tû(ξ, t) = e νt û(ξ, t) t v + e νt P [ ] (e νt v )e νt v = 0 avec, en posant F(v, t) = e νt P [ (e νt v )e νt v ] v n+1 = v n 3 2 δt F(v n, nδt) δt F(v n 1, (n 1)δt)

7 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

8 Condition CFL δt = pas de temps δx = pas d espace Habituellement, la contrainte sur le pas de temps δt Cδx est calculée au cas par cas, et C déterminé de façon empirique pour assurer la stabilité. Cette condition de stabilité est en fait largement insuffisante = C ( δx 1/3 ) 0

9 Stabilité de von Neumann Soit l équation t u = F(u) avec u : R d ou T d R et F un opérateur linéaire de symbole constant σ(ξ) i.e. F(u)(ξ) = σ(ξ)û(ξ). Soit un schéma de type Runge-Kutta i=0 u n(0) = u n, u n+1 = u n(srk ) l 1 l 1 u n(l) = a li u n(i) + δt b li F(u n(i) ) for 1 l s RK ou de type Adams-Bashforth s AB i=0 i=0 s AB u n+1 = a i u n i + δt b i F(u n i ) i=0

10 Stabilité de von Neumann On isole un mode de Fourier u n (x) = φ n e iξ x et on calcule le facteur d amplification m(ζ) avec ζ = σ(ξ)δt u n+1 = m(ζ)u n La stabilité de von Neumann est donnée par : pour tout δx, tous les modes ξ présents dans le calcul numérique satisfont m(ζ) 1 + Cδt pour C une constante positive indépendante de δx et δt. Alors u T = m(ζ) T /δt u 0 (1 + Cδt) T /δt u 0 e CT u 0

11 Cas de l équation de transport Pour ν très petit et u une solution régulière, l étude de stabilité de Navier-Stokes se rapporte à celle de l équation de transport t u = a u Le symbole de cet opérateur est imaginaire pur : σ(ξ) = a iξ

12 Domaine de stabilité de von Neumann Le domaine de stabilité d un schéma numérique est donné par l ensemble {ζ C d, m(ζ) 1} Runge-Kutta Adams-Bashforth Question : que se passe-t-il au niveau de la tangente à (Oy)?

13 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

14 Navier Stokes et Euler incompressibles équations 2D, en formulation vorticité fonction de courant : t ω + u ω ν 2 ω = 0, 2 Ψ = ω, u = Ψ. Code spectral Fourier, AB2 pour u ω, exacte pour ν 2 ω.

15 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

16 Cas particulier du transport Pour des schémas de type Runge-Kutta avec u n+1 = m(ζ)u n m(ζ) = 1 + β 1 ζ + β 2 ζ β m ζ m appliqué à l équation de transport, ζ = ia δt δx ( ) δt 2 ( ) δt 4 ( ) δt 2m m(ζ) 2 = 1+S 1 a 2 +S 2 a 4 + +S m a 2m δx δx δx avec S l = β 2 l 2β l 1β l+1 +2β l 2 β l+2 +( 1) l 1 2β 1 β 2l 1 +( 1) l 2β 2l

17 CFL affinée Si S 1 = S 2 = = S r 1 = 0 et S r > 0, alors δt = o(δx) et ( ) ( δt 2r ( ) ) δt 2r m(ζ) 2 = 1 + S r a 2r + o δx δx ou encore m(ζ) = S r a 2r ( δt δx ) 2r + o Alors la condition de stabilité de von Neumann S r m(ζ) 1 + Cδt ( ( ) ) δt 2r δx nous est donnée par ( ) 2C 1/(2r 1) ( ) δx 2r/(2r 1) δt a

18 Théorème liant ordre et stabilité d un schéma Theorem Un schéma d ordre 2p est stable pour l équation de transport, au pire sous la condition de type CFL : Preuve : Pour un schéma d ordre 2p, on a : δt C δx 2p+2 2p+1 (1) u n+1 = u n + δt t u n + δt2 2p δt 2 2 t un + + (2p)! 2p u t n + o(δt 2p ) Pour F linéaire dans t u = F (u), l t un = F l (u n), d où le facteur d amplification : m(ζ) = 1 + ζ + ζ ζ 2p (2p)! + o(ζ2p ) avec o() rassemblant les termes negligeables sous la condition δt = o(δx). Alors pour q [1, p], 2q S q = ( 1) (q p) 1 p! p=0 1 (2q p)! = ( 1) q 2q C p (2q)! 2q ( 1)p = 0 p=0

19 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

20 Equation de Burgers sans viscosité t u + u x u = 0 with x T( 1, 1), t [0, 10/π], u 0 (x) = sin(πx). Code Fourier pseudo-spectrale, déaliasé. critère de divergence : u N (, t) TV > K u 0 ( ) TV, K 5.

21 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

22 Que deux cases mémoire Pour résoudre t u = F(u), on se propose d utiliser des schémas du type : ou encore u n (0) = u n u n (1) = u n + α p δtf (u n (0) )... u n (l) = u n + α p l δtf (u n (l 1) )... u n+1 = u n + α 1 δtf (u n (p 1) ) u n+1 = u n + α 1 δtf (u n + α 2 δtf (u n + α 3 δtf (u n +... )))

23 Ordre du schéma Si F est linéaire, cela correspond à u n+1 = u n + β 1 δtf(u n ) + β 2 δt 2 F 2 (u n ) + β 3 δt 3 F 3 (u n ) +... avec β m = m l=1 α l. Ou, sachant F l (u) = l t u, u n+1 = u n + β 1 δt t u n + β 2 δt 2 2 t u n + β 3 δt 3 3 t u n +... L ordre du schéma apparaît directement. Et aussi la stabilité : si F(u), u = 0 et F(u), v = u, F(v) u n+1 2 L 2 = u n 2 L 2 +S 1 δt 2 F(u n ) 2 L 2 +S 2 δt 4 F 2 (u n ) 2 L 2 +S 3 δt 6 F 3 (u n ) 2 L avec les S l précédemment calculés.

24 Exemples Introduction Euler explicite : u n+1 = u n + δtf (u n ) β = ordre 1, S 1 = 1 = δt 2C ( ) δx 2 a, Runge Kutta 2 : u n+1 = u n + δtf (u n δtf(u n)) β 1 = 1, β 2 = 1/2 et β 3 = = ordre 2, S 1 = 0 et S 2 = 1/4 = δt 2 C 1/3 ( ) δx 4/3 a, Schéma 3 : u n+1 = u n + δtf(u n δtf (u n δtf (u n))) β 1 = 1, β 2 = 1/2, β 3 = 1/8 1 6 S 1 = S 2 = 0 et S 3 = 1/64, = = ordre 2, δt 2 7/5 C 1/5 ( δx a ) 6/5.

25 Exemples Introduction Schéma 4 : u n+1 = u n +δtf(u n δtf(u n β 3 = 2± = ordre 2, δtf (u n δtf (u n )))) 4 S 1 = S 2 = S 3 = 0 et S 4 = β 2 4 = δt ( 2C β 2 4 ) 1/7 ( δx a Schéma 5 : ) 8/7, u n+1 = u n +δtf (u n + δt 2 F(u n+ δt 3 F(u n+ δt 4 F(u n+ δt 6 F(u n))))) β 1 = 1, β 2 = 1/2, β 3 = 1/6, β 4 = 1/24 et β 5 = 1/144 1/120 = ordre 4, S 1 = S 2 = S 3 = S 4 = 0 et S 5 = β4 2 2β 3β 5 < 0 = CFL usuelle.

26 Domaine de stabilité et CFL Domaine de stabilité Stabilité expérimentale

27 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

28 Propriété d asymétrie du transport Lemme Soient u, v, w H 1 (Ω) d, Ω un ouvert de R d, telles que (u )v et (u )w L 2. Si div u = 0 et u n = 0 sur Ω, alors < v, (u )w > L 2 (Ω) = < (u )v, w > L 2 (Ω) Corollaire Avec les mêmes hypothèses, < v, (u )v > L 2 (Ω) = 0

29 Stabilité L 2 pour Euler explicite [R. Temam] Theorem Une erreur ε t valant ε 0 au temps t = 0 se propage dans le schéma Euler explicite avec : 2 0 ε t L 2 e ( A 2 δt δx 2 +A 1)t ε0 L 2 où A 0 = sup u(t, x), A 1 = sup u(t, x) x R d, t [0,T ] x R d, t [0,T ] δt le pas de temps et δx le pas d espace. Alors le schéma Euler est stable sous la condition CFL δt pour une constante C > 0. δx 2 C

30 Preuve de la stabilité L 2 Supposons une erreur ε n pour u n dans le schéma d Euler : u n+1 + ε n+1 = u n + ε n δtp [((u n + ε n ) )(u n + ε n )] aussi ε n+1 vérifie en norme L 2 : ε n+1 ε n + P [(u n )ε n] δt + A 1 ε nδt ε n + P [(u n )ε n] δt + A 1 ε nδt (2) avec u n et ε n à divergence nulle, on a : ε n (u n )ε n = ε n P [(u n )ε n ] ε n + P [(u n )ε n ] δt 2 L = ε 2 n 2 L + P [(u 2 n )ε n ] 2 L δt 2 2 Avec ε n H 1 εn L 2 δx, ε n + P [(u n )ε n] δt L 2 ε n 2 + A 2 δt 2 L 2 0 ε δx n 2 2 L 2

31 Preuve de la stabilité L 2 Sachant que (1 + x) 1/2 1 + x 2, Donc ε n+1 L 2 ( 1 + ( A Stabilité pour ε n+1 (1 + Cδt) ε n Car alors étant donné t = nδt, ) ) δt δx 2 + A 1 δt ε n L 2 ε t (1 + Cδt) t/δt ε 0 e Ct ε 0 Ainsi ε t e ( A ) δt δx 2 +A 1 t ε0

32 Stabilité L 2 pour le schéma centré d ordre 2 Theorem Supposons que l équation (NS) a une solution u(t, x) C 2. Une petite erreur ε n, avec ε n L 2 = O(δx 2 ) sur u n - une solution discrète proche de u(nδt, ) - dans le schéma numérique d ordre 2, devient au pas n + 1, ε n+1 avec : ( ε n+1 L λa 4 δt 4 ) 0 8δx 4 + A 1δt + o()δt ε n L 2 (3) avec λ une constante proche de 1, et o()une fonction tendant vers 0 sous la condition δt = o(δx). Aussi ce schéma est stable sous la condition CFL : δt Cδx 4/3 (4)

33 Preuve Introduction En ne gardant que les termes dominants, ε n+1 = ε n δtp [(u n )ε δt 2 n]+ P [(un )P [(un )εn]] δtp [(εn )un]+o() 2 Or D où : P [(u n )ε n ] ε n P [(u n )P [(u n )ε n ]] P [(u n )ε n ] ε n, P [(u n )P [(u n )ε n ]] = P [(u n )ε n ] 2 L 2 ε n δtp [(u n )ε n ] + δt2 2 P [(u n )P [(u n )ε n ]] 2 L 2 ε n 2 L 2 + λ δt4 4 u n 4 L ε n 2 L 2 δx 4 + o()δt

34 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

35 Équation de Navier-Stokes : t u + u u ν u + p = f, (N-S) divu = 0, u(0, x) = u 0 (x) x [ 1 16, 15 ] T, t [0, T ] 16 Pénalisation sur [0, ] T et [ 16, 1] T Deux méthodes numériques : AB2 et une méthode d ordre 2 stable sous CFL usuelle : ( ) un + u n 1 u n+1 = u n + δt F + δt F(u n ) 2 Le développement de la turbulence demande une grande précision et crée des instabilités numériques.

36 Domaine de stabilité

37 Plan Introduction 1 Introduction 2 3

38 Stabilisation par dissipation numérique Amortissement dû à la discrétisation spatiale : m(ζ) v(ξ) Exemple ordre 1 : v(ξ) = sin(πξ) πξ Pas d instabilité lorsqu il y a de la viscosité numérique (cf Zang & Shu, 2004).

39 Conclusion Perspectives Résultat connu pour Euler explicite [Roger Temam, Loyd Trefethen], Schémas d ordre 2 très utilisés en mécanique des fluides, avec des CFL trop faibles, Résultat de stabilité trop peu connu (présenté de façon peu évidente dans Zang & Shu Siam J. Numer. Anal. 2004, pour RK2 Galerkin Discontinu), Explique un phénomène numérique effectivement observé, Pour un schéma amplificateur de petites échelles, l instabilité sera franche ou n aura aucun impact schémas stables sous CFL usuelle, l erreur de stabilité n apparaît pas toujours clairement.

Une méthode de Gauge pour Navier-Stokes incompressible utilisant des ondelettes à divergence nulle ou à rotationnel nul

Une méthode de Gauge pour Navier-Stokes incompressible utilisant des ondelettes à divergence nulle ou à rotationnel nul 1 Une méthode de Gauge pour Navier-Stokes incompressible utilisant des ondelettes à divergence nulle ou à rotationnel nul Souleymane Kadri-Harouna, Valérie Perrier Laboratoire Jean Kuntzmann LJK Grenoble

Plus en détail

Stabilité des schémas aux différences finies et analyse de von Neumann

Stabilité des schémas aux différences finies et analyse de von Neumann Stabilité des schémas aux différences finies et analyse de von Neumann I- Schémas d Euler explicite/implicite pour l équation de la chaleur, étude de stabilité en " (µ > 0) u 0 à support compact " [#R,R],

Plus en détail

A. Popier (Le Mans) EDP, solutions classiques. 1 / 52

A. Popier (Le Mans) EDP, solutions classiques. 1 / 52 ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES, SOLUTIONS CLASSIQUES. DIFFÉRENCES FINIES. Alexandre Popier Université du Maine, Le Mans A. Popier (Le Mans) EDP, solutions classiques. 1 / 52 PLAN DU COURS 1 FORMULES

Plus en détail

Résolution pratique des équations aux dérivées partielles. David Manceau

Résolution pratique des équations aux dérivées partielles. David Manceau Résolution pratique des équations aux dérivées partielles David Manceau 2 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières Introduction 7 1 Exemples classiques d e.d.p. 9 1.1 Modélisation, mise en équation........................

Plus en détail

Schéma de Talezer - une discussion

Schéma de Talezer - une discussion Schéma de Talezer - une discussion Marc Duruflé September 13, 2006 1 Ecriture du schéma La technique de Talezer [Tal-Ezer, 1986] s applique a la résolution de l équation différentielle : du = AU + F(t)

Plus en détail

Université Paris-Dauphine Ceremade. Introduction aux méthodes particulaires. François BOLLEY

Université Paris-Dauphine Ceremade. Introduction aux méthodes particulaires. François BOLLEY Université Paris-Dauphine Ceremade o Introduction aux méthodes particulaires o François BOLLEY I - Les équations d Euler incompressibles : modèle macroscopique, particules déterministes II - L équation

Plus en détail

EXERCICES SUR LES DISTRIBUTIONS. 1 x 2 si x < 1. ϕ(x) = 0 si x 1 2

EXERCICES SUR LES DISTRIBUTIONS. 1 x 2 si x < 1. ϕ(x) = 0 si x 1 2 Université Chouaib Doukkali Faculté des Sciences Département de Mathématiques El Jadida A. Lesfari lesfariahmed@yahoo.fr http://lesfari.com EXERCICES SUR LES DISTRIBUTIONS Eercice. Soit ϕ : R R définie

Plus en détail

Jean-François Coulombel. CNRS, Université Lille 1 Laboratoire Paul Painlevé (UMR CNRS 8524) Equipe projet SIMPAF - INRIA Lille Nord Europe

Jean-François Coulombel. CNRS, Université Lille 1 Laboratoire Paul Painlevé (UMR CNRS 8524) Equipe projet SIMPAF - INRIA Lille Nord Europe Stabilité des schémas numériques pour les problèmes aux limites hyperboliques Jean-François Coulombel CNRS, Université Lille 1 Laboratoire Paul Painlevé (UMR CNRS 8524) Equipe projet SIMPAF - INRIA Lille

Plus en détail

COURS MA103. Introduction aux équations aux dérivées partielles hyperboliques et à leur discrétisation par différences finies.

COURS MA103. Introduction aux équations aux dérivées partielles hyperboliques et à leur discrétisation par différences finies. COURS MA103 Introduction aux équations aux dérivées partielles hyperboliques et à leur discrétisation par différences finies Patrick Joly 1 Equation aux dérivées partielles : équation dont l inconnue est

Plus en détail

Simulation numérique, contexte

Simulation numérique, contexte Introduction à la Simulation Numérique Jérémie Gressier Septembre 21 1 / 41 Plan 1 Présentation 2 Différences Finies 3 Intégration d un problème de Cauchy 4 Conclusion 2 / 41 Simulation numérique, contexte

Plus en détail

Discrétisation des équations. de Stokes et de Navier-Stokes. en formulation tourbillon-vitesse-pression. Christine Bernardi

Discrétisation des équations. de Stokes et de Navier-Stokes. en formulation tourbillon-vitesse-pression. Christine Bernardi Discrétisation des équations de Stokes et de Navier-Stokes en formulation tourbillon-vitesse-pression Christine Bernardi Laboratoire Jacques-Louis Lions C.N.R.S. et Université Pierre et Marie Curie Travail

Plus en détail

Application de la méthode RRE aux problèmes de Navier-Stokes

Application de la méthode RRE aux problèmes de Navier-Stokes Application de la méthode RRE aux problèmes de Navier-Stokes Sébastien DUMINIL L.M.P.A Université du Littoral - Calais en collaboration avec H. Sadok et D. Silvester SMAI 2011 Guidel - 27 Mai 2011 Plan

Plus en détail

Séries entières - Rayon de convergence - Propriétés de la somme

Séries entières - Rayon de convergence - Propriétés de la somme 1 Définition et premières propriétés 1.1 Notion de série entière Définition 1 On appelle série entière toute série d applications f n telle qu il existe une suite ( ) n N d éléments de C telle que : n

Plus en détail

Calcul d écoulements par méthode Vortex

Calcul d écoulements par méthode Vortex Calcul d écoulements par méthode Vortex Jérémie Gressier mars 2007 1/42 incompressible Bilan de masse Bilan de quantité de mouvement div(ρv) = 0 V t + div(v V) = g 1 ( gradp + div ν ) gradv ρ si la viscosité

Plus en détail

AMéthode de parallélisation en temps: Application aux méthodes de décomposition de domaine

AMéthode de parallélisation en temps: Application aux méthodes de décomposition de domaine 1/17 AMéthode de parallélisation en temps: Application aux méthodes de décomposition de domaine Rim Guetat sous la direction de M. Yvon Maday Laboratoire Jacques Lious Lions Université Pierre et Marie

Plus en détail

AH - FONCTIONS AFFINES PAR INTERVALLES

AH - FONCTIONS AFFINES PAR INTERVALLES AH - FONCTIONS AFFINES PAR INTERVALLES Définition On appelle fonction affine par intervalles une fonction f définie et continue sur R pour laquelle il existe une subdivision a 1 < a 2 < < a n telle que

Plus en détail

Le problème de la turbulence 2D est celui de la dynamique d un fluide gouverné par les équations de Navier-Stokes 2D :

Le problème de la turbulence 2D est celui de la dynamique d un fluide gouverné par les équations de Navier-Stokes 2D : Chapitre 3 ynamique de la vorticité Introduction Un certain nombre d alignements remarquables entre la direction de la vorticité et les directions propres de la matrice d étirement, d une part et de la

Plus en détail

Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. p.4/27. La démarche de l ingénieur mathématicien

Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. p.4/27. La démarche de l ingénieur mathématicien Un exemple de problème à résoudre. Introduction au calcul scientifique pour les EDP de la physique. Patrick Joly INRIA-Rocquencourt Exemple: la conduction de la chaleur. Soit un domaine de R N (N =,, 3)

Plus en détail

CALCUL DES STRUCTURES AVEC PYTHAGORE

CALCUL DES STRUCTURES AVEC PYTHAGORE CALCUL DES STRUCTURES AVEC PYTHAGORE Année scolaire 2014 2015 Mercredi 26 novembre 2014 ENPC -1- Logiciel de calcul de structures Mercredi 26 novembre 2014 ENPC -2- Logiciel de calcul de structures Phénomène

Plus en détail

Description Eulerienne-Lagrangienne des équations de Navier-Stokes

Description Eulerienne-Lagrangienne des équations de Navier-Stokes Description Eulerienne-Lagrangienne des équations de Navier-Stokes Carlos Cartes Miguel Bustamante Marc-E. Brachet. Laboratoire de Physique Statistique École Normale Supérieure de Paris Weber-Clebsch p.1/18

Plus en détail

Partie. Méthodes numériques. 3 Les approches numériques en mécanique des fluides 29 4 Méthodes aux différences finies 37 5 Méthodes spectrales 59

Partie. Méthodes numériques. 3 Les approches numériques en mécanique des fluides 29 4 Méthodes aux différences finies 37 5 Méthodes spectrales 59 Partie II Méthodes numériques 3 Les approches numériques en mécanique des fluides 29 4 Méthodes aux différences finies 37 5 Méthodes spectrales 59 3 Les approches numériques en mécanique des fluides «Informatique

Plus en détail

Fiche résumée du cours de géométrie diérentielle. 1 Equations diérentielles ordinaires. 1.1 Denition. 1.2 Cas des équations linéaires

Fiche résumée du cours de géométrie diérentielle. 1 Equations diérentielles ordinaires. 1.1 Denition. 1.2 Cas des équations linéaires Fiche résumée du cours de géométrie diérentielle 1 Equations diérentielles ordinaires 1.1 Denition Dénition 1.1 (Equation diérentielle ordinaire) Une équation diérentielle dans E espace vectoriel norméest

Plus en détail

(exemple texte session 2006)

(exemple texte session 2006) Agrégation externe de mathématiques, session 2007 Épreuve de modélisation, option (exemple texte session 2006) Résumé : On se propose ici de modéliser le trafic routier en identifiant chaque véhicule à

Plus en détail

TD 3: Suites réelles

TD 3: Suites réelles Université Pierre et Marie Curie Année 2011/2012 LM115 TD 3: Suites réelles MIME Convergence des suites : Par définition, une suite (u n ) converge vers un réel l si : Pour tout ɛ réel strictement positif,

Plus en détail

Chapitre Eléments finis en dimension N 2

Chapitre Eléments finis en dimension N 2 1 Chapitre 6 6.3 Eléments finis en dimension N 2 Plan du cours: 6.3.1 Eléments finis triangulaires (de Lagrange) 6.3.2 Convergence et estimation d erreur 6.3.3 Eléments finis rectangulaires (de Lagrange)

Plus en détail

Intérpolations polynômials des fonctions numériques

Intérpolations polynômials des fonctions numériques Intérpolations polynômials des fonctions numériques 6 mars 2016 Introduction Approximation de fonctions Soit une fonctio n f(inconnue explicitement) Connue seulement en certains points x 0,x 1,,x n Ou

Plus en détail

Dérivées partielles, différentielle, fonctions de classe C 1

Dérivées partielles, différentielle, fonctions de classe C 1 Chapitre 3 Dérivées partielles, différentielle, fonctions de classe C 1 Le but de ce chapitre est de généraliser la notion de dérivée pour une fonction f de plusieurs variables. L objectif est évidemment

Plus en détail

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques

Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Réponse indicielle des systèmes linéaires analogiques Le chapitre précédent a introduit une première méthode de caractérisation des systèmes analogiques linéaires avec l analyse fréquentielle. Nous présentons

Plus en détail

Feuille TD n 1 : Calcul approché

Feuille TD n 1 : Calcul approché Feuille TD n : Calcul approché Exercice. Convertir (.) 2 en hexadécimal, octal et décimal. Exercice 2. Proposer une méthode pour éviter la perte de précision dans les calculs suivants :. e x sin(x) cos(x)

Plus en détail

Schéma d Euler explicite

Schéma d Euler explicite Schéma d Euler explicite Définition Étant donnés un pas de temps t et une suite d instants t n = t + n t n N, le schéma d Euler explicite associé à l équation différentielle du dt = ft, u, où f est une

Plus en détail

Développement et analyse de schémas adaptatifs pour les équations de transport

Développement et analyse de schémas adaptatifs pour les équations de transport Thèse de doctorat de l université Paris VI Développement et analyse de schémas adaptatifs pour les équations de transport Martin Campos Pinto Laboratoire Jacques-Louis Lions schémas adaptatifs pour les

Plus en détail

Espaces de dimension finie

Espaces de dimension finie [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 28 décembre 2016 Enoncés 1 Espaces de dimension finie Bases en dimension finie Dimension d un espace Exercice 1 [ 01634 ] [Correction] Soit E l ensemble des fonctions

Plus en détail

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE

LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Lycée Thiers LE THÉORÈME FONDAMENTAL DE L ALGÈBRE Depuis le courant du 17ème siècle, divers mathématiciens s interrogent sur le nombre de solutions d une équation polynomiale de degré n. L idée qu une

Plus en détail

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis Christian Rey christian.rey@safran.fr Mastère Spécialisé Design des Matériaux et des Structures DMS 1 1 Plan du cours

Plus en détail

Étude de nouvelles stratégies de couplage latéral dans les modèles régionaux de prévision numérique du temps

Étude de nouvelles stratégies de couplage latéral dans les modèles régionaux de prévision numérique du temps Étude de nouvelles stratégies de couplage latéral dans les modèles régionaux de prévision numérique du temps Fabrice Voitus CNRM/GAME, Météo-France 2 Mars 29 F. Voitus (Météo-France) Rencontres Météo/MathAppli

Plus en détail

Simulation à précision spectrale d écoulements en cavité entraînée déformée

Simulation à précision spectrale d écoulements en cavité entraînée déformée Simulation à précision spectrale d écoulements en cavité entraînée déformée Alexis Redondo, Guillaume Kasperski + & Gérard Labrosse Université Paris-Sud XI, LIMSI-CNRS Campus d Orsay, Bât. 508, 9405 Orsay

Plus en détail

MASTER M2 E.D.P. ET ANALYSE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS 6 - ECOLE POLYTECHNIQUE Cours de G. Allaire, Homogénéisation 13 Janvier 2011 (3 heures)

MASTER M2 E.D.P. ET ANALYSE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS 6 - ECOLE POLYTECHNIQUE Cours de G. Allaire, Homogénéisation 13 Janvier 2011 (3 heures) MASTER M2 E.D.P. ET ANALYSE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS 6 - ECOLE POLYTECHNIQUE Cours de G. Allaire, Homogénéisation 13 Janvier 2011 (3 heures On attachera le plus grand soin à la rédaction et à la présentation

Plus en détail

Equation différentielles

Equation différentielles Equation différentielles 1 Introduction La résolution numerique des équatins différentielles est très importante car les problèmes n ont pas de solution analytiques. De nombreux problèmes de mécanique

Plus en détail

FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES

FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Lycée Thiers FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES EDL - 1 Soit n N. Résoudre sur ], + [ l équation différentielle 2t + = t n. Résoudre sur R l équation différentielle ch (t) + sh (t) = 1 1 + t 2. Soit I un

Plus en détail

Année , Semestre 2 Analyse fonctionnelle 2. orleans.fr/mapmo/membres/anker/enseignement/af2.html

Année , Semestre 2 Analyse fonctionnelle 2.  orleans.fr/mapmo/membres/anker/enseignement/af2.html Universités de Tours & d Orléans M1 MA Année 216 217, Semestre 2 Analyse fonctionnelle 2 http://www.univ orleans.fr/mapmo/membres/anker/enseignement/af2.html Chapitre 5 : Distributions tempérées Définitions

Plus en détail

TPN 3 Asservissement de vitesse d'une machine à courant continu en utilisant les régulateurs analogiques

TPN 3 Asservissement de vitesse d'une machine à courant continu en utilisant les régulateurs analogiques TPN 3 Asservissement de vitesse d'une machine à courant continu en utilisant les régulateurs analogiques - Objectifs. L étudiant doit être capable de : Modéliser le moteur à courant continu par son schéma

Plus en détail

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux OBJECTIF Il s agit ici de mécanique appliquée aux matériaux : métaux et alliages, polymères, céramiques et composites.

Plus en détail

MAP431 Autour des guides d onde

MAP431 Autour des guides d onde MAP431 Autour des guides d onde Benjamin Goursaud benjamin.goursaud@ensta.fr De nombreu phénomènes peuvent être modélisés par un guide d onde. Voici une liste non ehaustive d applications des guides d

Plus en détail

Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre

Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre Fluctuations du travail et de la chaleur dans des systèmes mécaniques hors d équilibre Frédéric Douarche Laboratoire de Physique de l ENS Lyon CNRS UMR 5672 30 Novembre 2005 F. Douarche (ENSL/LP) Fluctuations

Plus en détail

MODÈLES DE RÉFÉRENCES

MODÈLES DE RÉFÉRENCES Plan ANALYSE TEMPORELLE ANALYSE HARMONIQUE 3 MODÈLES DE RÉFÉRENCES 3 MODÈLE PROPORTIONNEL 3 MODÈLE D ORDRE 33 MODÈLE D ORDRE 34 MODÈLE INTÉGRATEUR 4 IDENTIFICATION MODÈLES DE COMPORTEMENT 4 IDENTIFICATION

Plus en détail

Mécanique des fluides : microfluidique

Mécanique des fluides : microfluidique Simulation d écoulements microfluidiques : Etude unidimensionnelle du Stacking Microfluidic flow simulation: Stacking one-dimensional study Glawdys Alexis-Alexandre Université Montpellier II, France Bijan

Plus en détail

Remarque L intégration permet de résoudre les équations différentielles : y = f(t). 4.2 Equations à variables séparables

Remarque L intégration permet de résoudre les équations différentielles : y = f(t). 4.2 Equations à variables séparables Chapitre 4 Equations différentielles 4.1 Généralités Dans une équation différentielle d ordre n, l inconnue est une fonction n fois dérivable. La forme générale est : F(t, y,y,...,y (n) ) = 0. Ici y est

Plus en détail

Espaces vectoriels de dimensions finies

Espaces vectoriels de dimensions finies [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 Espaces vectoriels de dimensions finies Sous-espace vectoriel engendré par une famille finie Exercice 1 [ 01625 ] [correction] On considère

Plus en détail

Changement de variables dans les intégrales sur un ouvert de R N. 1 Propriétés de la mesure de Lebesgue.

Changement de variables dans les intégrales sur un ouvert de R N. 1 Propriétés de la mesure de Lebesgue. Université d Artois Faculté des Sciences ean Perrin Mesure et Intégration Licence 3 Mathématiques-Informatique) Daniel Li Changement de variables dans les intégrales sur un ouvert de R N Daniel Li April

Plus en détail

Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés

Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés Chapitre 4 : Méthode des moindres carrés Table des matières 1 Introduction 2 11 Généralités 2 12 Notion de modèle et de regression linéaire multiple 2 2 Critère des moindres carrés - formulation 2 21 Critère

Plus en détail

TD 2 : Réduction des endomorphismes

TD 2 : Réduction des endomorphismes Université Paris-Est Marne-la-Vallée Licence L2 Maths/Info 1er semestre 2012/2013 Algèbre 2 TD 2 : Réduction des endomorphismes Exercice 1 (Projections Soit f un endomorphisme de E tel que f f = f 1 Montrer

Plus en détail

Performances des SLCI

Performances des SLCI Fichier : _SLCI_performances. Définitions.. Stabilité Il existe plusieurs définition de la stabilité : Pour une entrée e(t) constante, la sortie s(t) du système doit tendre vers une constante. Un système

Plus en détail

Remarque : une fonction continue sur un intervalle possède une représentation graphique qui

Remarque : une fonction continue sur un intervalle possède une représentation graphique qui Chapitre 6 : CONTINUITE - DERIVATION 1. CONTINUITE 1. 1 Continuité en un point Définition Soit f une fonction numérique définie sur un intervalle I de R, et a un élément de I (distinct des bornes de I)

Plus en détail

Quadripôles électriques

Quadripôles électriques Retour au menu! Définition des quadripôles Quadripôles électriques De nombreux circuits peuvent être représentés par une «boîte» munie de deux bornes d entrée et de deux bornes de sortie, que l on nomme

Plus en détail

Feuille d exercices n o 3

Feuille d exercices n o 3 L3 Variable complexe Feuille d exercices n o 3 Exercice 1. Soit P (z) = z 2 +az+b un polynôme de degré 2 à coefficients complexes, avec b. On note α et β les racines complexes de P, et on pose f(z) = 1/P

Plus en détail

Mécanique et Thermodynamique galiléenne des milieux continus. 1 Chapitre 1 : Gravitation et tenseurs affines en Mécanique galiléenne

Mécanique et Thermodynamique galiléenne des milieux continus. 1 Chapitre 1 : Gravitation et tenseurs affines en Mécanique galiléenne 5ème Ecole d Eté de Mécanique Théorique de Quiberon, 11-17 septembre 2016 Mécanique et Thermodynamique galiléenne des milieux continus Géry de Saxcé Laboratoire de Mécanique de Lille, FRE CNRS 3723, Université

Plus en détail

Mines d Albi,Alès,Douai,Nantes Filière MPSI - Corrigé

Mines d Albi,Alès,Douai,Nantes Filière MPSI - Corrigé Mines d Albi,Alès,Douai,Nantes 2 - Filière MPSI - Corrigé Cette correction a été rédigée par Frédéric Bayart. Si vous avez des remarques à faire, ou pour signaler des erreurs, n hésitez pas à écrire à

Plus en détail

FASCICULE D'EXERCICES

FASCICULE D'EXERCICES ELEMENTS D'ALGEBRE LINEAIRE, A L'USAGE DES ETUDIANTS DE L'U.E. M1PY3W01 FASCICULE D'EXERCICES A partir de Septembre 2014, le programme de cette U.E. devient le programme d'algèbre et application à la résolution

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud Polytech Montpellier // IMAG - UMR CNRS 5149 http://www.math.univ-montp2.fr/~nicoud/ franck.nicoud@umontpellier.fr 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques

Plus en détail

Équations de la mécanique des fluides

Équations de la mécanique des fluides Équations de la mécanique des fluides Isabelle Gallagher Thierry Gallay Résumé Dans ce cours nous nous proposons de présenter quelques résultats mathématiques en mécanique des fluides, en nous concentrant

Plus en détail

Croissance comparée des fonctions logarithmes, puissances et exponentielles

Croissance comparée des fonctions logarithmes, puissances et exponentielles DOCUMENT 30 Croissance comparée des fonctions logarithmes, puissances et exponentielles Rappelons que : 1. Introduction et résultats préinaires Les fonctions logarithmes sont les primitives sur R + des

Plus en détail

GREYC, université de Caen. Algorithmes polynomiaux pour le calcul numérique prouvé de constantes p.1/20

GREYC, université de Caen. Algorithmes polynomiaux pour le calcul numérique prouvé de constantes p.1/20 Algorithmes polynomiaux pour le calcul numérique prouvé de constantes Loïck LHOTE et Brigitte VALLÉE GREYC, université de Caen Algorithmes polynomiaux pour le calcul numérique prouvé de constantes p.1/20

Plus en détail

Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007

Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007 Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007 Corrigé en janvier 2009 Rapidité de convergence d une suite réelle L objectif de ce texte est de se donner des outils pour «mesurer» la rapidité

Plus en détail

2.1 Rappels sur la convergence dans les espaces topologiques. Lemme (Axiome du choix) Pour tout ensemble non vide X il existe une fonction :

2.1 Rappels sur la convergence dans les espaces topologiques. Lemme (Axiome du choix) Pour tout ensemble non vide X il existe une fonction : Chapitre 2 Opérateurs bornés 2.1 Rappels sur la convergence dans les espaces topologiques 2.1.1 Relations d ordre Soit une relation d ordre sur un ensemble X. Si Y X on définit les majorants (resp. minorants)

Plus en détail

carles/ens/ 1.a. Pour a > 0, calculer la transformée de Fourier de sin x

carles/ens/ 1.a. Pour a > 0, calculer la transformée de Fourier de sin x Transformée de Fourier et théorème de Stone-Weierstraß http://www.maths.univ-rennes.fr/ carles/ens/ Énoncé Pour a, x, on pose e a (x = e iax. Pour u L (, on définit la transformée de Fourier par Fu(ξ =

Plus en détail

IACS. Informatique Appliquée au Calcul Scientifique

IACS. Informatique Appliquée au Calcul Scientifique Conservatoire National des Arts et Métiers Centre d enseignement de Paris IACS Informatique Appliquée au Calcul Scientifique François Dubois Professeur des Universités spécialité Mathématiques édition

Plus en détail

Equation générale de degré n

Equation générale de degré n I. El Hage www.les-mathematiques.net 1 Equation générale de degré n 1 Equation de degrée n Tous les corps considérés dans ce chapitre seront de caractéristique nulle. Soit b 1 b s des éléments d une extension

Plus en détail

Projet 1 : Résolution de l équation instationnaire de la chaleur 1D

Projet 1 : Résolution de l équation instationnaire de la chaleur 1D Université Pierre et Marie Curie Paris 6 Projet Informatique scientifique en C++ Soutenance : 9 Mars 25 Nicoas Lantos Juie Panchon. Projet : Résoution de équation instationnaire de a chaeur D Probème physique

Plus en détail

Représentation et analyse des systèmes linéaires Cours 3 Stabilité des systèmes dynamiques

Représentation et analyse des systèmes linéaires Cours 3 Stabilité des systèmes dynamiques Représentation et analyse des systèmes linéaires Cours 3 Stabilité des systèmes dynamiques Stabilité des systèmes dynamiques 2 ➊ Concept crucial pour la commande des systèmes dynamiques Stabilité des systèmes

Plus en détail

LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application.

LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application. LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application. Pré-requis : Suites : définition, bornées, convergentes,

Plus en détail

FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE

FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE CHAPITRE 4 FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE On appelle fonction numérique une application définie sur une partie D de R, à valeurs dans R. 1 Bornes d une fonction Définition 4.1 Soient D R et f : D R. f

Plus en détail

Circuits linéaires du second ordre

Circuits linéaires du second ordre Circuits linéaires du second ordre Régimes périodique, pseudo périodique, critique et apériodique Introduction... I Oscillations électriques libres amorties dans un circuit RLC série...3 1 Montage et conditions

Plus en détail

Théorème de représentation de Riesz

Théorème de représentation de Riesz Université d Artois Faculté des Sciences Jean Perrin Mesure et Intégration (Licence 3 Mathématiques-Informatique) Daniel Li Théorème de représentation de Riesz May 9, 2006 C est un théorème de construction

Plus en détail

LEÇON N 60 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone.

LEÇON N 60 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone. LEÇON N 6 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone. Pré-requis : I est un intervalle si a,b I a b, [a,b] I ; Toute partie non

Plus en détail

Chap:6 Circuits Linéaires Du 1 er Ordre Soumis à un échelon de tension. Régime libre ou Régime transitoire et réponse à un échelon de tension

Chap:6 Circuits Linéaires Du 1 er Ordre Soumis à un échelon de tension. Régime libre ou Régime transitoire et réponse à un échelon de tension Chap:6 Circuits Linéaires Du 1 er Ordre Soumis à un échelon de tension Régime libre ou Régime transitoire et réponse à un échelon de tension Introduction. Vie courante: Les circuits électriques de nombreux

Plus en détail

Analyse numérique Exercices corrigés

Analyse numérique Exercices corrigés Université Sultan Moulay Slimane 9- Module : Analyse numérique par S. Melliani & L. S. Chadli Analyse numérique Exercices corrigés Interpolation polynômiale Exercice Déterminer le polynôme d interpolation

Plus en détail

Master de Mathématiques M2 Une introduction aux opérateurs pseudo-différentiels Examen du 12 janvier durée : 3h

Master de Mathématiques M2 Une introduction aux opérateurs pseudo-différentiels Examen du 12 janvier durée : 3h Master de Mathématiques M2 Une introduction aux opérateurs pseudo-différentiels Examen du 12 janvier 2010 1 - durée : 3h 1. a) Questions préliminaires : i) Déterminer les valeurs de µ R pour lesquelles

Plus en détail

Suites négligeables et équivalentes

Suites négligeables et équivalentes Suites négligeables et équivalentes I Suite négligeable devant une autre 1.1 Définition Définition 1.1 Soient ( ) et (v n ) deux suites réelles. On dit que la suite ( ) est négligeable devant la suite

Plus en détail

Réponse dans le domaine temporel

Réponse dans le domaine temporel Chapitre 3 Réponse dans le domaine temporel On étudie ici le comportement des systèmes de premier et second ordre et leur réponse en fonction du temps. Les caractéristiques de ces systèmes sont étudiés

Plus en détail

Résolution numérique des équations non linéaires

Résolution numérique des équations non linéaires Chapitre 3 Résolution numérique des équations non linéaires Sommaire 3.1 Méthode de dichotomie.......................... 1 3. Méthodes itératives pour la résolution de F()=.......... 4 3.3 Facteur de convergence..........................

Plus en détail

Université de Franche-Comté - IREM. Un exemple de calcul de risques de première et de seconde espèces Séminaire IREM - Yves DUCEL - 21 juin 2013

Université de Franche-Comté - IREM. Un exemple de calcul de risques de première et de seconde espèces Séminaire IREM - Yves DUCEL - 21 juin 2013 Université de Franche-Comté - IREM Un exemple de calcul de risques de première et de seconde espèces Séminaire IREM - Yves DUCEL - 21 juin 2013 1 L expérience de la pièce de Buffon Illustrons cette démarche

Plus en détail

Limites et continuité de fonctions

Limites et continuité de fonctions Chapitre 12 Limites et continuité de fonctions Mathématiques PTSI Lycée Déodat de Séverac Mathématiques PTSI (Lycée Déodat de Séverac) Limites et continuité de fonctions 1 / 53 Notations : On note, sauf

Plus en détail

Asservissement de vitesse Correcteur à action proportionnelle et intégrale

Asservissement de vitesse Correcteur à action proportionnelle et intégrale Asservissement de vitesse Correcteur à action proportionnelle et intégrale I- But Cet essai système permet de vérifier expérimentalement les résultats théoriques obtenus dans le cours des systèmes asservis

Plus en détail

Cours de terminale S Probabilités : lois à densité

Cours de terminale S Probabilités : lois à densité Cours de terminale S Probabilités : lois à densité V. B. et S. B. Lycée des EK Considérons une variable aléatoire susceptible de prendre n importe quelle valeur réelle appartenant à un intervalle donné.

Plus en détail

Oscillations forcées en mécanique

Oscillations forcées en mécanique Oscillations forcées en mécanique I. Oscillateur amorti soumis à une excitation Lorsque l'oscillateur ( amorti par frottement fluide ) est soumis à une force excitatrice () son équation différentielle

Plus en détail

Matrices symétriques réelles. Exercice 2 Le produit de deux matrices symétriques réelles est-il symétrique? R n = ker (u) Im (u)

Matrices symétriques réelles. Exercice 2 Le produit de deux matrices symétriques réelles est-il symétrique? R n = ker (u) Im (u) Matrices symétriques réelles 1 Préliminaires On se place dans (R n, ) euclidien, le produit scalaire canonique étant défini par : (x, y) R n R n, x y = t x y = x k y k On note : M n (R) l algèbres des

Plus en détail

ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS

ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS Amphi 6 RAPPEL Mise en ligne des documents : PC 5 : Les fichiers.m matlab dont le corrigé : TD5d.m: http://www.ensta-paristech.fr/

Plus en détail

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire.

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. L équation du mouvement d un électron libre dans l ionosphère soumise aux champs électrique E et magnétique

Plus en détail

I- DÉRIVÉE ET SENS DE VARIATION. 1) Du sens de variation au signe de la dérivée

I- DÉRIVÉE ET SENS DE VARIATION. 1) Du sens de variation au signe de la dérivée I- DÉRIVÉE ET SENS DE VARIATION 1) Du sens de variation au signe de la dérivée Théorème (admis) : soit f une fonction définie et dérivable sur un intervalle I. o Si f est une fonction croissante sur I,

Plus en détail

MAP431 Autour des guides d onde

MAP431 Autour des guides d onde MAP431 Autour des guides d onde Benjamin Goursaud benjamin.goursaud@ensta.fr De nombreu phénomènes peuvent être modélisés par un guide d onde. Voici une liste non ehaustive d applications des guides d

Plus en détail

Interpolation. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6

Interpolation. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 4. Exercice 5. Exercice 6 Interpolation Exercice 1 1. Soient les points d'interpolation suivants : ( 1, 1), (0, 1), (1, 0) et (2, 0). Trouvez le polynôme d'interpolation de degré 3 passant par ces points : 2. par une méthode d'identication,

Plus en détail

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Réponse optique de nano-objets métalliques

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Réponse optique de nano-objets métalliques ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2010 FILIÈRE PC DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est

Plus en détail

Méthodes de résolution des équations. différentielle linéaire, est :

Méthodes de résolution des équations. différentielle linéaire, est : Méthodes de résolution des équations différentielles linéaires Table des matières 1 Résolution d équations différentielles du 1er ordre 1 1.1 Equations différentielles linéaires sans second membre.......................

Plus en détail

Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril

Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril BCPST Lycée Hoche Pelletier Sylvain $\ CC BY: Durée : h Exercice inspiré de Véto 997) 8.5 Dans la savane, les lionnes chassent des gazelles et des zèbres pour le lion.

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr 1 Définition 1. Fluide: c est un milieu infiniment déformable sous l effet de forces constantes en temps. Il peut être compressible

Plus en détail

Contrôleurs : domaine fréquentiel

Contrôleurs : domaine fréquentiel Chapitre 9 Contrôleurs : domaine fréquentiel Dans ce chapitre, on se sert des diagrammes de Bode pour designer des compensateurs pour améliorer la stabilité, la réponse transitoire, et l erreur statique..

Plus en détail

IFT Simulation de fluides stables en infographie

IFT Simulation de fluides stables en infographie IFT3150 - Simulation de fluides stables en infographie Cynthia Beauchemin Résumé Ce travail a été fait dans le cadre du cours IFT3150 - Projet d informatique à l Université de Montréal à la session d été

Plus en détail

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Les systèmes asservis linéaires échantillonnés Mohamed AKKARI Attention! Ce produit pédagogique numérisé

Plus en détail

Traitement du Signal Compte Rendu TP 5 : Filtre RC

Traitement du Signal Compte Rendu TP 5 : Filtre RC Traitement du Signal Compte Rendu TP 5 : Filtre EE345 Traitement du Signal : CAILLOL Julien p28 IR 6/juin I ) ère partie Nous allons ici étudier la chaîne de traitement numérique associée au montage électrique

Plus en détail

Stabilité numérique et conditionnement. Jocelyne Erhel. équipe FLUMINANCE, Inria Rennes et IRMAR, France

Stabilité numérique et conditionnement. Jocelyne Erhel. équipe FLUMINANCE, Inria Rennes et IRMAR, France Stabilité numérique et conditionnement Jocelyne Erhel équipe UMINANCE, Inria Rennes et IRMAR, France INSA, Mai 2016 1 / 34 Plan duction Stabilité numérique Conditionnement Méthodes d approximation 2 /

Plus en détail