Européenne De Métré. Présentation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Européenne De Métré. Présentation"

Transcription

1 Européenne De Métré Présentation SOMMAIRE 1 - HISTORIQUE NOS ACTIVITES VOTRE PROFIL NOTRE PROPOSITION PRESENTATION DU RESEAU PRINCIPALES CONDITIONS JURIDIQUES DU CONTRAT DE FRANCHISE COUT DE DEMARRAGE DE L ACTIVITE ETAT DU MARCHE GLOBAL PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU MARCHE LA FORMATION INITIALE POURQUOI CHOISIR EDM DOSSIER DE PRESSE...10 Réseau de Franchise Page 1

2 1 - Historique Les grandes dates : Février 1998 : Création en 1998 à Paris par quatre personnes issues du monde de l immobilier et de l architecture ; la mise en commun de leurs compétences complémentaires (commerciales et bâtiment) a permis à la société EUROPEENNE DE METRE (EDM) de connaître un développement rapide : La société EDM connaissant une croissance notable sur Paris, ses créateurs ont eu la volonté de se développer au niveau national, et dans cette optique ont créé une première succursale à Nice. Mai 2002 : Afin d assurer une implantation dans les grandes villes française et le développement commercial de la cible des institutionnels, les dirigeants de la société EDM décident d ouvrir leur capital pour permettre l entrée d un grand groupe immobilier, le «Groupe Financière Duval». Mai 2003 : Forte de plus de prestations réalisées depuis sa création, de 50 collaborateurs répartis sur 8 agences en France (Paris, Nice, Nantes, Caen, Marseille, Rennes, Toulouse et Institutionnels), EDM propose une offre : - globale : tant au niveau des services avec une veille juridique et technique permanente afin de suivre la réglementation, qu'au niveau géographique avec ses 8 agences en France. - réactive : son organisation et son système Intranet, spécialement développé par un service informatique interne, réduisent considérablement ses temps de traitement tout en augmentant sa productivité. - de qualité : les dossiers réalisés par ses techniciens sont systématiquement vérifiés par la direction technique. Cette stratégie a permis à EDM de s'imposer comme un des acteurs majeurs dans une profession nouvelle, encore trop peu réglementée et encadrée. Juin 2003 : afin d accélérer son développement et de couvrir l ensemble du territoire national, EDM a pris la décision de développer parallèlement à ses exploitations en propre (8 agences en France) un réseau national de franchisés. 2 - Nos activités Les prestations actuelles vont augmenter dans les prochains mois et les prochaines années. Pour cela, notre service technique dirigé par Jean Marc Bouteselle (ingénieur des Mines et diplômé du Cesbat ) assure une veille juridique sur les nouvelles obligations mises en place par le législateur. Ce service met en oeuvre les plans de formation ad hoc, les dossiers types, ainsi que les procédures de travail nécessaires à la réalisation des nouvelles prestations que EDM décide de proposer à ses clients. Ce service a aussi en charge de vérifier la conformité des dossiers établis par les salariés et les franchisés de EDM et de s assurer que chaque technicien détient toutes les compétences nécessaires à la bonne réalisation de son activité. Page 2

3 2.1 Relevé de surface, loi Carrez, shon, shob, utile ; Le rôle du technicien EDM est de réaliser un mesurage sur place du bien immobilier, puis d établir un tableau de surface faisant ressortir la surface dite «loi Carrez» des différents éléments qui composent le bien immobilier, la surface totale «loi Carrez» ainsi que les surfaces ne faisant pas partie de la «loi Carrez». Le technicien accompagnera ce tableau de surface d un plan qu il réalisera via un logiciel adéquat. 2.2 Repérage de produits et matériaux contenant de l amiante ; Le rôle du technicien EDM est de repérer les matériaux susceptibles de contenir de l amiante grâce à son expérience et à sa connaissance des matériaux. En cas de doute, il doit effectuer un prélèvement de ces matériaux et le transmettre pour analyse à un laboratoire agréé. 2.3 Diagnostic de recherche de termites et autres insectes xylophages ; Le rôle du technicien EDM est de diagnostiquer la présence ou l absence de termites avec l aide d un appareil qui permet d écouter et d enregistrer des bruits provenant notamment de l activité des termites et en analysant sur place l état de certains matériaux. 2.4 Etat des risques d accessibilité au plomb dans les peintures et revêtements ; Le rôle du technicien EDM est de mesurer le taux de plomb contenu dans les revêtements grâce à un appareil à fluorescence X, et de qualifier l état de conservation de ces matériaux. 2.5 Etats des lieux d entrée et de sortie des locataires ; Le rôle du technicien EDM est de repérer l état dans lequel se trouve un bien immobilier, en présence du locataire entrant ou sortant, en suivant un modèle de repérage bien précis qui sera signé par le technicien et le locataire. Il rédige ensuite une note de synthèse, qui évalue le coût de remise en état du bien dans le cas où il s agit d un état des lieux sortant. 2.6 Diagnostic technique d immeuble ; Généralement cette mission, qui nécessite beaucoup d expérience bâtiment, est sous-traitée. Le rôle du franchisé EDM, sauf exception, sera uniquement de gérer le dossier. 2.7 Mise en copropriété ; EDM assure l ensemble des études permettant d établir la répartition des millièmes avant mise en copropriété. Le rôle du technicien EDM est de réaliser les mesurages nécessaires à la répartition des millièmes. 3 - Votre Profil Homme ou Femme de plus de 30 ans, ayant des qualités de rigueur, d observation, et de communication développées. Vous êtes capable de suivre des procédures de travail communes aux salariés et aux franchisés de EDM afin de garantir l uniformité et la constance des prestations effectuées par le réseau EDM. Capable de concilier indépendance et intégration à un réseau. Bien entendu l esprit d entreprendre est un élément indispensable. Une expérience du bâtiment sera un atout supplémentaire. Page 3

4 4 - Notre Proposition Nous vous proposons de développer nos prestations de services, en utilisant les méthodes de travail éprouvées par EDM, aussi bien au niveau de la réalisation des dossiers, que du démarchage commercial et du suivi de votre agence, sur votre secteur géographique et auprès de vos prospects. Notre stratégie étant d exploiter en propre environ 30 % du marché français, les prestations des franchisés se doivent d être d une qualité homogène pour continuer de promulguer l image de EDM. Afin d être à même de réaliser ces prestations, vous suivrez une formation initiale de 25 jours au sein de EDM et de 23 jours avec un ou plusieurs organismes de formation agréé. 5 - Présentation du Réseau La décision de créer un réseau de franchise EUROPÉENNE DE MÉTRÉ a été prise en juin 2003, avec pour objectif d intégrer les premiers franchisés à partir du 1 er octobre Actuellement, le réseau EDM comprend huit franchisés. 6 - Principales Conditions Juridiques du contrat de franchise Ce contrat est conclu pour une durée déterminé de 5 (cinq) ans à compter de la date de signature du contrat (voir les conditions financières au point 6) 7 - Coût de Démarrage de l activité Seuls sont pris en compte ci-après les dépenses et investissements spécifiques pour intégrer le réseau de franchise EDM. Les sommes qu'une société ou un indépendant doit engager pour l'exercice de son activité ne sont pas indiquées ci-après (droit au bail, dépôt de garantie, constitution de société, formalités obligatoires...). Avant le début de l activité de certificateur technique en immobilier EUROPÉENNE DE MÉTRÉ Droit d'entrée : selon le secteur géographique choisi, à partir de HT(dix-neuf mille cinq cent euro) pour un secteur de ménages, un second secteur de ménages étant réservé durant 1 an au franchisé pour HT soit les 2 secteurs d un total de ménages (approximativement habitants) pour un droit d entrée de euro HT. Agencement du local : pour débuter, il n est pas obligatoire de posséder un local spécifique Investissement annexe spécifique à l activité : euro h.t (notamment : Disto Laser, Machine à Fluorescence X pour la recherche du plomb, coffre-fort réfractaire, inscription à une formation délivrant un diplôme de niveau 4 du bâtiment). Page 4

5 Autres : équipement informatique (ordinateur pc, imprimante, fax, photocopieuse), voiture, téléphone, Formations effectuées au sein d un organisme de formation agréé : 6600 euro h.t Après le début de l activité de certificateur technique en immobilier EUROPÉENNE DE MÉTRÉ Redevances mensuelles : 5 % du CA HT avec un minimum de 500 (cinq cent euros) Redevance publicitaire : 1 % du CA HT avec un minimum de 125 (cent vingt cinq euros) 8 - Etat du marché global Description de l'état général du marché Un secteur économique à part entière : en 1999 : mutations immobilières ont été réalisées dans l ancien mutations immobilières ont été réalisées dans le neuf mutations immobilières ont été réalisées dans l ancien et dans le neuf La France compte : de ménages et agences immobilières La population française s élevait à 60 millions d habitants au 1 er janvier 1999 pour une population active totale de 24,4 millions d habitants. Ce secteur professionnel regroupe 5 grandes catégories d entreprises : - Les grandes entreprises de contrôle (tel que SOCOTEC, VERITAS,. - Certains cabinets d architecte, en complément d activité - Certains cabinets de géomètre, en complément d activité - Les entreprises spécialisées dans le domaine - Des indépendants, franchisés ou non La certification technique en immobilier est un secteur en perpétuelle évolution et adaptation : cette évolution permanente se constate tant en ce qui concerne les formations et compétences exigées, que les types de contrôles à effectuer lors d une mutation immobilière. Page 5

6 LISTE DES ARRETES PREFECTORAUX : TERMITES, SATURNISME Arrêtés termites : signalés par les Adil au Arrêtés saturnisme: recensés au sur le site du ministère de la Santé. DEPARTEMENTS Termites Saturnisme DEPARTEMENTS Termites Saturnisme AIN(01) non oui MANCHE(50) - non AISNE(02) en cours oui MARNE(51) - En cours ALLIER(03) non oui HAUTE-MARNE(52) - oui ALPES-DE-HAUTES-P(04) - oui MAYENNE(53) - En cours HAUTES-ALPES(05) - oui MEURTHE-ET-MOSELLE(54) non oui ALPES-MARITIMES(06) partiel oui MEUSE(55) - En cours ARDECHES(07) - En cours MORBIHAN(56) en cours En cours ARDENNES(08) - oui MOSELLE(57) non non ARIEGE(09) - oui NIEVRE(58) non oui AUBE(10) non oui NORD(59) non oui AUDE(11) oui oui OISE(60) - En cours AVEYRON(12) oui oui ORNE(61) - En cours BOUCHES-DU-RHONE(13) oui oui PAS-DE-CALAIS(62) - oui CALVADOS(14) - En cours PUY DE DOME(63) non non CANTAL(15) non oui PYRENEES ATLAN (64) partiel oui CHARENTE(16) oui En cours HAUTES-PYRENEES(65) non oui CHARENTE-MARITIME(17) - Oui PYRENEES-ORIENTALES(66) partiel oui CHER(18) - non BAS-RHIN(67) non En cours CORREZE(19) partiel Oui HAUT-RHIN(68) non oui CORSE-du-SUD(2A) oui Oui RHONE(69) non oui HAUTE-CORSE(2B) oui Oui HAUTE SAONE(70) non oui COTE D'OR(21) - En cours SAONE ET LOIRE(71) non oui COTES D'ARMOR(22) non partiel SARTHE(72) partiel oui CREUSE(23) non En cours SAVOIE(73) - En cours DORDOGNE(24) oui Oui HAUTE SAVOIE(74) non partiel DOUBS(25) non En cours PARIS(75) oui oui DRÔME(26) oui Oui SEINE MARITIME(76) partiel En cours EURE(27) non Oui SEINE ET MARNE(77) - oui EURE-et-LOIRE(28) - - YVELINES(78) oui oui FINISTERE(29) non En cours DEUX SEVRE(79) partiel oui GARD(30) - Oui SOMME(80) non En cours HAUTE-GARONNE(31) oui partiel TARN(81) oui oui GERS(32) oui Oui TARN ET GARONNE(82) oui oui GIRONDE(33) oui Oui VAR(83) partiel oui HERAULT(34) oui Oui VAUCLUSE(84) partiel oui ILLE ET VILAINE(35) non En cours VENDEE(85) oui oui INDRE(36) partiel non VIENNE(86) partiel oui INDRE-ET-LOIRE(37) partiel non HAUTE VIENNE(87) - En cours ISERE(38) partiel Oui VOSGES(88) non En cours JURA(39) non En cours YONNE(89) non En cours LANDES(40) oui Oui TERRITORE DE BELFORT(90) non En cours LOIR ET CHER(41) - non ESSONNE(91) partiel oui LOIRE(42) - Oui HAUTS-DE-SEINE(92) partiel oui HAUTE-LOIRE(43) - Oui SEINE-SAINT-DENIS(93) partiel oui LOIRE-ATLANTIQUE(44) partiel Oui VAL-DE-MARNE(94) partiel oui LOIRET(45) - Oui VAL-D'OISE(95) non oui LOT(46) oui Oui REUNION(97) oui non LOT-ET-GARONNE(47) oui Oui MARTINIQUE(97) oui non LOZERE(48) non non GUADELOUPE(97) partiel non MAINE-ET-LOIRE(49) partiel Oui Page 6

7 9 - Perspectives de développement du marché Les perspectives de développement du marché global de la certification technique en immobilier semblent relativement importantes. D une part, le nombre d obligations à effectuer lors d une mutation immobilière va augmenter. Certaines obligations sont d ailleurs déjà en projet ou à l étude : diagnostic gaz prévu par la loi n du 3 janvier 2003 (mais le décret d application n est pas encore paru) certificat de performance énergétique lors des ventes de certains bâtiments (publication de la commission européenne) certificat de présence de moisissures dans l habitat (arrêté du 22 mai 2003, et du 14 février 2001) contrôle des installations de chauffage (projet de loi urbanisme et habitat, n 106,sénat, 7mai 2003, article 9 bis, créant l article L du CCH) d autres obligations sont en discussion ou le seront probablement, tel que le repérage de laine de roche, contrôle du taux de plomb dans l eau D autre part, ces contraintes risquent d incomber bientôt à un propriétaire, même si ce dernier ne vend pas son bien immobilier : voir notamment la définition d un «logement décent» dans la Loi SRU (article 127) Décret n du 30 janvier Page 7

8 10 - La formation initiale Formation dispensée par EDM Nombre de jours Commerciale + gestion et suivi 3 Technique 13 Autocad + Administratif 10 Total 26 En fin de formation un manuel de travail sera remis au franchisé. Formation effectuée au sein d un organisme de formation agréé Formation dispensé par organisme de formation Nbr de jours Prix public hors taxes Réduction EDM hors taxes Plomb dans les peintures % PCR (1 technicien par % site) Termites % Carrez % Amiante % Total Avis : Si vous n avez pas d expérience professionnelle dans le bâtiment, vous devrez recevoir un enseignement complémentaire à distance, dispensant un diplôme de niveau 4 du bâtiment. Son coût est de : 1500 euro HT 11 - Pourquoi choisir EDM EDM est filiale d un grand groupe immobilier, ce qui lui assure une pérennité et une capacité financière importante EDM, en dehors de son activité de franchiseur, exploite cette activité en propre depuis plus de six ans, ce qui lui permet de bien connaître la problématique du métier, et l oblige à s adapter constamment au changement de son environnement Pour son service technique, qui vérifiera vos dossiers (dans un premier temps de manière systématique, puis dans un second temps de manière aléatoire) Page 8

9 Pour son système informatique intégré, qui permet de gérer un dossier de la prise de commande jusqu à la relance des clients, améliorant ainsi votre productivité. Pour sa veille technique et juridique Pour sa capacité à traiter avec les clients institutionnels et à jouer un rôle d apporteur d affaires pour les franchisés. Page 9

10 Commentaire du développeur Roger Duque, fondateur de la société Européenne 12 - DOSSIER DE PRESSE Le concept Expert immobilier : une réponse aux exigences du législateur Depuis le milieu des années 90, les exigences de transparence du législateur en matière de santé publique (amiante et plomb), de sécurité juridique (loi SRU) et de solidité des immeubles (termites) sont constamment revues à la hausse. Dans le cadre de la gestion et de la transaction immobilières, Européenne de Métré accompagne les particuliers et les professionnels dans leurs obligations réglementaires au travers d une gamme de services répondant aux textes en vigueur. Ses experts réalisent au quotidien les différents relevés et diagnostics environnementaux nécessaires au bon déroulement des signatures. Les dossiers réalisés sont validés par la direction technique au siège de l entreprise. Ainsi, professionnalisme et neutralité répondent point par point à l ensemble des nouvelles réglementations du marché de l immobilier. Une prestation globale, réactive et sécurisée Forte de prestations réalisées, d un réseau de 8 agences intégrées délocalisées (50 collaborateurs techniciens, architectes, géomètres) et d un département dédié aux Institutionnels, Européenne de Métré offre une prestation globale incluant une veille juridique et technique qui lui permet d être au fait des évolutions de la réglementation et une organisation opérationnelle des plus qualitatives. Disposant d une grande expertise du domaine de l immobilier*, elle accompagne en outre sa clientèle dans la réunion des pièces indispensables à la rédaction des actes notariés (urbanismes, P.O.S., alignement, extrait de cadastre...). * EDM est une filiale de Financière Duval, groupe indépendant qui fédère un ensemble de sociétés aux compétences complémentaires dans le domaine de l immobilier d entreprise (Promotion, Administration de biens, Services, Investissement...) L actualité 2003 : Après avoir peaufiné la modélisation du concept, Européenne de Métré s ouvre à la franchise. Les premiers accords grands comptes initiés sur 2002 se concrétisent. Le second semestre marque le lancement du développement du réseau, la mise en place d une première unité franchisée et la signature de 5 autres contrats de franchise. Tournée vers les institutionnels, l enseigne participe aux principaux salons professionnels : EXPO REAL (Munich), SIMI (Paris), MAPIC et MIPIM (Cannes) : la création d une vingtaine d agences est planifiée sur cet exercice. Au travers d une stratégie offensive, l enseigne compte couvrir le territoire à horizon 2006 avec 10 à 12 succursales et une cinquantaine de franchisés exploitant chacun 2 à 3 secteurs. Page 10

11 Profils de franchisés et formation Profil recherché : commerciaux, cadres supérieurs venus de différents univers, les franchisés Européenne de Métré possèdent un sens du relationnel affirmé ainsi que de solides aptitudes de management et de gestion. Ce sont tous des chefs d entreprise dont l ambition est de développer leur structure. A terme, ils seront appelés à gérer 2 ou 3 agences et à manager des équipes techniques et commerciales constituées de 2 à 10 salariés. Formation et suivi : la formation se décompose en 2 grands modules «technique» et «théorique». Culture du bâtiment, prise en mains des logiciels et du matériel, aspects juridiques de l activité, relevés de surface, diagnostics amiante, plomb, insectes xylophages... argumentaire technique et commercial... toutes les spécificités du «métier» sont enseignées par des intervenants professionnels qualifiés ou agréés. En phase de lancement, le franchiseur accompagne commercialement chaque nouveau franchisé sur le terrain. Des outils publicitaires et télémarketing sont mis à sa disposition. L animation du réseau inclut assistance technique, visites régulières des agences, commissions marketing et convention nationale. En fonction de l évolution de la législation, des modules de formation complémentaires permettront d actualiser les connaissances des franchisés. Page 11

12 Développement Nombre d'ouvertures 2003 France unités en propre 5 unités franchisées 6 (en novembre et décembre) Etranger unités en propre 0 unités franchisées 0 Développement Prévisions d'ouvertures 2004 France Etranger unités en propre 3 unités en propre 0 unités franchisées 20 unités franchisées 0 CHIFFRES D AFFAIRES Nombre total d agences Dont agences en propre Dont agences franchisées C.A. T.T.C. RESEAU ,452 M (12 mois - 01/07/00-30/06/01) ,808 M (18 mois - 01/07/01-31/12/02) (ouvertures en novembre et décembre) 3 M (prévisionnel) (12 mois -1/01/ 03-31/12/03) Évolution idéale de la structure d une unité franchisée : Phase 1 (du 1er au 7 ème mois d activité) : le franchisé seul Phase 2 (dès le 8 ème mois d activité) : le franchisé + 1 technicien + 1 assistante à mi-temps Phase 3 (dès le 18 ème mois d activité) : le franchisé + 2 techniciens + 1 assistante conditions d accès au réseau Nature du contrat : franchise Droit d entrée H.T. : entre et selon secteur Redevance proportionnelle d exploitation : 5 % du C.A. H.T. Implantation recherchée : tous secteurs disponibles Investissement H.T. hors local* : à partir de Durée du contrat : 5 ans Surface souhaitée : aucune en début d activité Bureaux ou local commercial de 50 m 2 en phase 2 Redevance publicitaire : 1 % du C.A. H.T. Zone de chalandise : > à habitants secteur de ménages Apport personnel souhaité : 50 % du budget global *Ce budget comprend : droit d entrée, formation initiale, matériel informatique, documents commerciaux et techniques Page 12

13 Témoignage de franchisé Philippe Allin, 39 ans, franchisé associé Allier et Creuse - 1ère agence à Montluçon Tel : «Je dirige un réseau de 6 agences immobilières. Je suis confronté à la réalité terrain des transactions et directement exposé à des risques relevant du pénal (au même titre que les notaires et les experts immobiliers) en cas de certification non conforme. Faute de pouvoir m adresser à des structures organisées pour réaliser les différentes expertises immobilières avec la rigueur qui s impose, j ai décidé de m intéresser de près à ce domaine. J ai donc participé à différentes formations au sein d organismes agréés et notamment une formation Amiante. C est à cette occasion que j ai rencontré Roger Duque, fondateur d Européenne de Métré, et Directeur du Développement de cette franchise. Ayant sympathisé, il m a présenté son concept, dépeint son investissement dans sa modélisation en solo puis avec le concours du groupe Financière Duval - en vue du lancement d un réseau de partenaires. Son discours m a séduit. J y ai vu l opportunité d acquérir rapidement le niveau de technicité auquel j aspirais. Après m être assuré du sérieux et de la compétence de la structure de la tête de réseau, nous sommes convenus de mettre en place des accords de partenariat en attendant la finalisation du projet de franchise. La certification immobilière m intéresse d autant plus que c est un métier d avenir. Dans notre pays, nous sommes partis pour tout vouloir valider afin de conforter les acquéreurs. Or cette profession atomisée n est pas encore réglementée. Il existe un vide autour du mot «expert» qui laisse place à tout et n importe quoi. Il est étonnant de constater à quel point les professionnels sont mal informés. En conséquence, la plupart des actes authentiques de vente ne sont pas valables. Compte tenu des responsabilités engagées, je ne voulais surtout pas faire du «bricolage» et commencer à apprendre ce métier tant bien que mal sur le terrain. Mon associé Pierre Blanquart est un professionnel du bâtiment. Notre structure est opérationnelle depuis mai Au travers d une démarche entrepreneuriale, ma vision d expert immobilier est essentiellement axée vers la qualité et la vérification des vérificateurs. Le fait d être soutenu par un groupe tel que Financière Duval est rassurant. Je suis un homme de réseau. J ai dirigé plusieurs entreprises sous enseigne. Ayant partagé la vie de certains groupes, je sais pertinemment qu il est important de s appuyer sur une structure financière solide et sur des hommes qui s engagent dans une stratégie à long terme, avec des objectifs précis. Sans moyens, la tête de réseau ne peut que jouer un rôle de pourvoyeur d enseigne et non intervenir en véritable développeur de services. Le démarrage se passe plutôt bien dans le sens où nous avons atteint très rapidement notre seuil de rentabilité. Durant les 6 premiers mois, tous nos dossiers ont été systématiquement validés par un Ingénieur des Mines, ce qui pour des débutants, est une garantie supplémentaire. Nous avons mis en place fin octobre un service de téléprospection afin d informer les particuliers qui traitent en direct de la nécessité de réaliser leurs diagnostics avant la signature du compromis de vente. Nous venons d intégrer une collaboratrice et projetons d embaucher 2 techniciens dès janvier Mon projet comporte la création de 5 centres sur la région.» Page 13

14 Page 14

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations applicables

Plus en détail

Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce?

Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce? Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce? Répondues : 6 351 Ignorées : 28 Enseignant(e) En phase de reprise d'entreprise Autre (veuillez préciser) En phase de création d'entreprise ou d'auto-entreprise

Plus en détail

Fédérations Départementales de la Ligue de l enseignement

Fédérations Départementales de la Ligue de l enseignement Fédération Départementale de l Ain (01) Fédération Départementale de l Aisne (2) 03.23.54.53.20 fol02@hotmail.com Fédération Départementale de l Allier (03) 04.70.46.85.23 fal.allier@wanadoo.fr Fédération

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Contenu du fichier «décès»

Contenu du fichier «décès» Contenu du fichier «décès» Liste des s Code Libellé Page ACTIV Code activité du décédé 2 ADEC Année de décès 2 ANAIS Année de naissance du décédé 2 DEPDEC Département de décès 2 DEPDOM Département de domicile

Plus en détail

A plusieurs, on est plus fort!

A plusieurs, on est plus fort! S.A.S. DiaStemm 17 rue Paul Maillot 25310 HERIMONCOURT A plusieurs, on est plus fort! Avec DiaStemm, donnez une chance à votre avenir Le dentaire, un secteur qui ne connaît pas la crise!!! La Société DiaStemm,

Plus en détail

Contingent de promotions à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles 2015-2016

Contingent de promotions à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles 2015-2016 Fédération Nationale de l Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle, de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière SECTION FEDERALE DES SYNDICATS DEPARTEMENTAUX DES PERSONNELS

Plus en détail

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variable Libellé 1998 à 2014 ACTIV Code activité du décédé X ADEC Année du décès X ANAIS Année de naissance du décédé X DEPDEC Département du

Plus en détail

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48 Enquête démographique Les chiffres de l'ostéopathie en janvier 2015 Ostéopathes exclusifs et praticiens autorisés à user du titre Les chiffres par département En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations

Plus en détail

ISO 50 001. Méthode et retour d expérience

ISO 50 001. Méthode et retour d expérience ISO 50 001 Méthode et retour d expérience 27/09/2013 DALKIA FRANCE A OBTENU EN 2013 LA CERTIFICATION ISO 50 001 SUR L ENSEMBLE DE SES CONTRATS AVEC MANAGEMENT DE L ENERGIE 27/09/2013 Pourquoi une certification

Plus en détail

Les Finances des départements 2012

Les Finances des départements 2012 MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les Finances des départements 2012 Statistiques et finances locales (tableaux) Direction générale

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les entreprises artisanales Mise à jour de juillet 2014 1 4 Millions d adresses email BtoB couvrant plus de 2 Millions d entreprises

Plus en détail

Enquête auprès des établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 (EHPA 2011, DREES)

Enquête auprès des établissements d hébergement pour personnes âgées en 2011 (EHPA 2011, DREES) Ministère de l'économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Enquête auprès des établissements

Plus en détail

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS ANNEXE 2 TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS 001 AIN 050 MANCHE 002 AISNE 051 MARNE 003 ALLIER 052 HAUTE MARNE 004 ALPES DE HTE PROVENCE 053 MAYENNE 005 HAUTES ALPES 054 MEURTHE ET MOSELLE 006 ALPES

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

ATTESTATION DE PARUTION

ATTESTATION DE PARUTION LE PARISIEN PARIS Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE ET MARNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN YVELINES Le 20/12/2013 LE PARISIEN ESSONNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN HAUTS DE SEINE Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE

Plus en détail

NOR MEN. Commissions administratives paritaires DGRH B2-1

NOR MEN. Commissions administratives paritaires DGRH B2-1 1 er degré version du 2/05/2008 NOR MEN Commissions administratives paritaires DGRH B2-1 Elections des représentants du personnel aux commissions administratives paritaires nationale et locales uniques

Plus en détail

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale LA PREVOYANCE DU SPORT Pourquoi un régime de prévoyance dans le sport? Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale Une

Plus en détail

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS RETROUVEZ VOTRE POLE DE GESTION DES CONSIGNATIONS EN FONCTION DE VOTRE DEPARTEMENT VOTRE DEPARTEMENT VOTRE

Plus en détail

Paris, le 15 juin 2004. Le Président de La Poste

Paris, le 15 juin 2004. Le Président de La Poste Paris, le 15 juin 2004 Le ministre de la Culture et de la Communication à Mesdames et Messieurs les présidents des Conseils généraux à l attention des Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs

Plus en détail

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables Dénombrement des entreprises 2014 Liste des variables Index des variables : s de localisation : REGION DEP AU ZE UU COM s économiques : APE A64 A38 A21 A10 TAILLE s d identification : CHAMP CJ1 CJ2 ARTISAN

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales NOR: MCCE1240070A Version consolidée au 16 janvier 2015 Le ministre de l'économie

Plus en détail

LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES

LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES LES CHIFFRES - CLEFS DES SEJOURS EN CENTRES DE VACANCES Extraits 1994-2002 Ministère de la Jeunesse, de l Education Nationale et de la Recherche DJEPVA A1 Bureau des Centres de Vacances et de Loisirs Sommaire

Plus en détail

L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Éducation Nationale

L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Éducation Nationale L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Éducation Nationale Inspection Académique des Bouches-du-Rhône Division des Personnels Bureau des Actes Collectifs - DP 2 - Le Chef de

Plus en détail

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas!

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! DOSSIER DE PRESSE www.agendaexpertises.fr Tél. : 04 42 54 43 27 Fax : 04 42 54 31 15 LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER 14 diagnostics sont liés à la transaction,

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Service de l application Sous-direction de la gestion des impôts des particuliers, de la fiscalité directe locale, des études et des statistiques Bureau M1 Droits d enregistrement

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DU MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE LA ZONE SUD DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ

Plus en détail

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010 LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE AU PREMIER SEMESTRE 2010 338 465 créations d entreprises au premier Un nombre record de créations d entreprises a été enregistré en France durant le premier avec 338

Plus en détail

M Facteur. «La Distribution 100 % connectée» ... «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire. Direction industrielle

M Facteur. «La Distribution 100 % connectée» ... «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire. Direction industrielle M Facteur «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire «La Distribution 100 % connectée»... C2. Diffusion restreinte à des groupes ou catégories de personnes identifiées. COURRIER 23/08/2011 1

Plus en détail

Cliquez sur «Electeur» pour récupérer dans le tableau de droite les électeurs répondant à la sélection.

Cliquez sur «Electeur» pour récupérer dans le tableau de droite les électeurs répondant à la sélection. ELECTION Export des électeurs au format txt ou xls Novembre 009 Lors d une propagande électorale, les préfectures peuvent demander un fichier texte ou excel. Cette notice vous guide pas à pas dans la réalisation

Plus en détail

www.interieur.gouv.fr

www.interieur.gouv.fr www.interieur.gouv.fr Sommaire PREAMBULE 2 LES CATEGORIES DE PERMIS PREMIERE PARTIE 3 LES CANDIDATS ENREGISTRES EN PREFECTURE DEUXIEME PARTIE 8 LES EPREUVES THEORIQUES GENERALES TROISIEME PARTIE 13 LES

Plus en détail

Projet de modification de

Projet de modification de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Projet de modification de Arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d application de la troisième période du

Plus en détail

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante.

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. En quelques chiffres, une entreprise Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. FDV 60% Yves Ménardais 40% Initiatives et Finances The Call Machine «TCM» Télémarketing Capital 674 000 Chiffre d affaires

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DU MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE LA ZONE OUEST DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE

Plus en détail

Section Gestion comptable publique n 13-0016

Section Gestion comptable publique n 13-0016 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Section Gestion comptable publique n 13-0016 NOR : BUDE1320668N Note de service du 1 er août 2013 L EVOLUTION DE L APPLICATION REGLEMENT MAGNETIQUE HOPAYRA (R.M.H.)

Plus en détail

Commission nationale de toponymie Collectivités territoriales françaises

Commission nationale de toponymie Collectivités territoriales françaises Forme longue Forme courte Nature grammaticale de la forme courte Usage de la forme courte en complément de nom 1 la région Alsace l Alsace nom féminin d Alsace, ou de l Alsace le département du Bas-Rhin

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté du 27 mars 2014 modifiant l arrêté du 15 mai 2007 relatif à la représentation des

Plus en détail

Publication sur internet des candidatures et des résultats des élections européennes

Publication sur internet des candidatures et des résultats des élections européennes Publication sur internet des candidatures et des résultats des élections européennes Scrutin de mai 2014 Guide technique pour le téléchargement des fichiers XML à l usage de la presse Version : 28 avril

Plus en détail

Tarifs TTC du 01/01/2015 au 31/03/2015

Tarifs TTC du 01/01/2015 au 31/03/2015 ,,,,17,,,00,,,96,,,09,,,,,11,,,,,15,05,96,,,,18,18,,,,,,,,,07,,,18,,,14,,91,,,,,,,98,,, 92,04 93, 94, 96, 97, 99, 100,96 102, 104, 106,04 107, 109, 111,07 112,,,,93,,12,,,03,,,,,95,,,,,,16,01,,,,,,,,,,,,,,06,,,02,,,99,,91,,,,,,,,13,

Plus en détail

Les Professionnels du Conseil en Habitat et en Immobilier

Les Professionnels du Conseil en Habitat et en Immobilier Présentation FRANCHISE ECO TRAVAUX PRESENTATION DU RESEAU Groupe ECO TRAVAUX MEMBRE EUROPEEN Siège administratif Tour Suisse 1 bd Vivier Merle 69003 LYON N INDIGO 0820.820.535 Email contact@eco eco-travaux.com

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DU MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE LA ZONE NORD DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE

Plus en détail

AGENDA France - Immeuble Le Gamma 95, avenue des Logissons 13770 Venelles Tél. : 04 42 54 43 20 Fax : 04 42 54 31 15

AGENDA France - Immeuble Le Gamma 95, avenue des Logissons 13770 Venelles Tél. : 04 42 54 43 20 Fax : 04 42 54 31 15 LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER 14 diagnostics sont liés à la transaction, la location ou la mise en copropriété d'un bien. En France le marché est d'environ 300 millions d'euros pour 1 500 000 diagnostics

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS, LOISIRS ET ACCUEILS DES ENFANTS ET ADOLESCENTS AUTOUR DU TEMPS SCOLAIRE

ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS, LOISIRS ET ACCUEILS DES ENFANTS ET ADOLESCENTS AUTOUR DU TEMPS SCOLAIRE ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS, LOISIRS ET ACCUEILS DES ENFANTS ET ADOLESCENTS AUTOUR DU TEMPS SCOLAIRE : DIVERSITE DE L OFFRE ET DISPARITES D ACCES SELON LES TERRITOIRES ANNEXES Janvier 2013 1 ANNEXE 1...

Plus en détail

Fonds de Dotations L observatoire Deloitte. 1 er janvier 2011

Fonds de Dotations L observatoire Deloitte. 1 er janvier 2011 Fonds de Dotations L observatoire Deloitte 1 er janvier 2011 Éditorial. Avec 505 fonds de dotation créés depuis la promulgation de la loi fondatrice, un seuil symbolique vient d être franchi au 1 er janvier

Plus en détail

- Éléments de référence 2015 pour 2016 -

- Éléments de référence 2015 pour 2016 - - Éléments de référence 2015 pour 2016 - I - TAXE FONCIÈRE DÉPARTEMENTALE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES moyen de 2015 L article 1636 B septies VI du CGI indique que le taux de la taxe foncière sur les propriétés

Plus en détail

NOR: DEVL1403186A JORF n 0078 du 2 avril 2014 page 6323 texte n 48

NOR: DEVL1403186A JORF n 0078 du 2 avril 2014 page 6323 texte n 48 Arrêté du 27 mars 2014 modifiant l'arrêté du 15 mai 2007 relatif à la représentation des collectivités territoriales et des usagers aux comités de bassin NOR: DEVL1403186A JORF n 0078 du 2 avril 2014 page

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 390 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 23 juillet 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 2013 2014

Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 2013 2014 Supplément N 34 3 e trimestre 214 Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 213 214 Le cerf continue sa progression régulière cette année, alors que le chevreuil stagne et que les prélèvements du sanglier

Plus en détail

Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton

Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton VOIRIE ENVIRONNEMENT Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton : >> Afin de toujours mieux répondre aux exigences du marché, l Industrie du Béton est

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE 1999 INFODGAS N 74 - OCTOBRE 2003

TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE 1999 INFODGAS N 74 - OCTOBRE 2003 MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITE ET DES PERSONNES HANDICAPES TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une production Distribuée En environnement Windows NT Une Production sous VTOM Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une Production sous VTOM

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

Carnet pour jouer en voiture

Carnet pour jouer en voiture Carnet pour jouer en voiture Idées de jeux pour s occuper en voiture avec Petitestetes.com Dans la même collection Carnet de comptines Règles de jeux de cartes Mots croisés Retrouvez des idées de sorties

Plus en détail

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21 ALSACE-LORRAINE INSCRITS VOTANTS EXPRIMÉS CGT CFDT FO MOSELLE 1989 1858 524 28,2 497 94,8 120 24,1 249 50,1 128 5,8 1995 1726 461 26,71 427 92,62 84 19,67 137 32,08 77 18,03 129 30,21 MEUSE 1989 545 208

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2008

DOCUMENT DE TRAVAIL. L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2008 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2008 Enquête annuelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français

DOSSIER DE PRESSE 2014. Maisons Kerbéa. La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français DOSSIER DE PRESSE 2014 Maisons Kerbéa La franchise du Groupe Fousse Constructions à la conquête du territoire français SOMMAIRE Franchise Kerbéa: gagnants dans tous les K Les Maisons Kerbéa à la conquête

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 18 avril 2013 pris pour l application de l article 233 du décret n o 2012-1246 du 7 novembre 2012

Plus en détail

Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins

Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins Page 1 carte de la vaccination des bovins étape 3 Page 1 carte de la vaccination des ovins et caprins étape 4 Page 2 - Prévisionnel de bovins vaccinables par département Page 5 - Prévisionnel de petits

Plus en détail

L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007

L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007 Enquête annuelle

Plus en détail

Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE

Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE CTPC EMPLOIS DE LA DGFIP (PLF 2010) Fiche 4 : FILIÈRE FISCALE 1. Ventilation des suppressions d emplois par catégorie (suppressions nettes des transferts TP et du redéploiement CF) CATEGORIE DÉPARTEMENT

Plus en détail

R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF. ARTICLE 1 er : objet. ARTICLE 2 : licence

R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF. ARTICLE 1 er : objet. ARTICLE 2 : licence R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF ARTICLE 1 er : objet Le présent règlement a pour objet de compléter et d'expliciter, sur quelques points, les statuts fédéraux. ARTICLE 2 : licence En application

Plus en détail

Annuaire statistique 2013

Annuaire statistique 2013 Annuaire statistique 213 Édition juin 214 Sommaire Paramètres de gestion 2 Taux de cotisation 2 Plafond annuel de la Sécurité sociale 3 Valeur du point et salaire de référence 4 Calcul de la retraite

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ modifiant l arrêté du 18 avril 2013 pris pour l application de l article 233 du décret n 2012-1246 du 7 novembre

Plus en détail

Nombre de retraités par département, concernés par la baisse de la CSG. Pour pouvoir bénéficier du taux nul, il faut remplir les critères suivants :

Nombre de retraités par département, concernés par la baisse de la CSG. Pour pouvoir bénéficier du taux nul, il faut remplir les critères suivants : retraités par département, concernés par la baisse de la CSG I. Rappel de la mesure L amendement voté en loi de financement de la sécurité sociale vise à modifier les seuils permettant aux personnes retraitées

Plus en détail

1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002

1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002 ACO S S STA T BILAN 1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002 N 06 - JUIN 2003 Le nombre de particuliers employeurs de personnel à domicile s est fortement accru depuis 1990, passant d environ 500

Plus en détail

DUA (durée d'utilité administrative) Sort final

DUA (durée d'utilité administrative) Sort final 1. Administration du CTR 1.1. Secrétariat " cahiers d'enregistrement du courrier à l'arrivée et au départ chrono du courrier départ chrono du courrier à l'arrivée De plus en plus, sont tenus de manière

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

INSTRUCTION. N 01-021-M0 du 16 février 2001 NOR : BUD R 01 00021 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 01-021-M0 du 16 février 2001 NOR : BUD R 01 00021 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 01-021-M0 du 16 février 2001 NOR : BUD R 01 00021 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÈGLEMENT SANS MANDATEMENT PRÉALABLE DES FACTURES ET MÉMOIRES D'ÉLECTRICITÉ

Plus en détail

Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010.

Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010. EXCLUSIF : la deuxième étude statistique des Ostéopathes de France Les chiffres de l ostéopathie en juillet 2010. Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. Nombre de pratiiciiens ::

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France En septembre, poursuite de la croissance Après un été ensoleillé, la croissance se confirme au mois de septembre. La clientèle d affaires est au rendez-vous. En province,

Plus en détail

Départements Taux voté A compter du

Départements Taux voté A compter du Annexe 2 TAUX DES DROITS D ENREGISTREMENT ET DE LA TAXE DE PUBLICITE FONCIÈRE Départements Taux voté A compter du 01 AIN 4,50% 01/03/2014 02 AISNE 4,50% 01/04/2014 03 ALLIER 4,50% 01/03/2014 04 ALPES DE

Plus en détail

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration TITRE Ier. Division du territoire Art. 1er. Le territoire européen de la République sera divisé

Plus en détail

TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE

TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE B.C.P TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE Démographie INSEE et DEPP UNIVERS démographie INSEE et DEPP (démographie INSEE et DEPP) Années de 1981 à 2017 Editée le 30 mars 2015 UNIVERS BOb origine des données et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 29 décembre 2009 fixant la liste et le classement par groupes des emplois de direction des directions départementales interministérielles

Plus en détail

Réseaux Privatif des Communes pour Sites Internet. Plaquette de Présentation

Réseaux Privatif des Communes pour Sites Internet. Plaquette de Présentation Réseaux Privatif des Communes pour Sites Internet Plaquette de Présentation La visibilité internet pour un site devient de plus en plus complexe pour être positionné en première page des moteurs de recherche

Plus en détail

APOSTILLE DE LA HAYE

APOSTILLE DE LA HAYE APOSTILLE DE LA HAYE En France l apostille de la haye s obtient auprès de la cour d appel du lieu ou a été émis le document. Cour d appel de : PARIS Palais de Justice 2 et 4 Bd du Palais 75001 PARIS Tel

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Dossier n 10-11-10 07773 Date : 11/11/2010 Propriétaire : Représenté par Mme Leprévost MINISTERE DE LA CULTURE - DRAC IDF Cabinet Agenda Le Pégase 2, boulevard de la Libération 93284 SAINT - DENIS CEDEX

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2015-1786 du 29 décembre 2015 de finances rectificative pour 2015 (1) NOR : FCPX1525022L

LOIS. LOI n o 2015-1786 du 29 décembre 2015 de finances rectificative pour 2015 (1) NOR : FCPX1525022L L Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré, LOIS LOI n o 2015-1786 du 29 décembre 2015 de finances rectificative pour 2015 (1) NOR : FCPX1525022L L Assemblée nationale a adopté, Vu la décision du Conseil

Plus en détail

- Éléments de référence 2013 pour 2014 -

- Éléments de référence 2013 pour 2014 - - Éléments de référence 2013 pour 2014 - I - TAXE FONCIÈRE DÉPARTEMENTALE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES moyen de 2013 L article 1636B septies VI du CGI indique que le taux de la taxe foncière sur les propriétés

Plus en détail

BATITERRE. L immobilier sur Mesure

BATITERRE. L immobilier sur Mesure BATITERRE L immobilier sur Mesure L ÉDITO + Né de la volonté d entreprendre et de la compétence d hommes et de femmes, à bâtir une société immobilière solide, le GROUPE BATITERRE est toujours resté fidèle

Plus en détail

Tableaux de chasse ongulés sauvages

Tableaux de chasse ongulés sauvages Supplément N 289 4 e trimestre 21 Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 29 21 Le tableau de chasse du cerf se stabilise. Les prélèvements du chevreuil sont à nouveau en légère augmentation, tandis

Plus en détail

Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011.

Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011. EXCLUSIF : la troisième étude statistique des Ostéopathes de France Les chiffres de l ostéopathie en janvier 2011. Ostéopathes exclusifs et personnes autorisées à user du titre. Nombre de pratiiciiens

Plus en détail

Bilan Collège au cinéma 2009/2010

Bilan Collège au cinéma 2009/2010 Bilan Collège au cinéma 2009/2010 Bilan Collège au cinéma 2009-2010 2 Bilan Collège au cinéma 2009-2010 Editorial Le bilan national Collège au cinéma 2009-2010 confirme l importance de cette action qui,

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 4 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

Bilan de l année 2012

Bilan de l année 2012 LE PERMIS A POINTS Bilan de l année DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

Arrêtés préfectoraux points spécifiques

Arrêtés préfectoraux points spécifiques 550-1 Texte non paru au Journal officiel 249 Circulaire UHC/QC3 n o 2005-2 du 27 janvier 2005 relative à l abrogation des ordonnances préfectorales non conformes avec la réglementation ascenseurs NOR :

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

Rappels sur les principes de la garantie jeunes

Rappels sur les principes de la garantie jeunes Rappels sur les principes de la garantie jeunes La «garantie jeunes» française est un dispositif inscrit au Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté adopté lors du Comité interministériel de lutte

Plus en détail