NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC"

Transcription

1 NOTE DE PRÉSENTATION DU SYSTÈME DE PRÉVISION DES RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES DU MAROC Riad BALAGHI Institut National de la Recherche Agronomique 17 mai ORIGINE DU SYSTEME DE PREVISION Le système de prévision des récoltes CGMS, de son nom en anglais «Crop Growth Monitoring System», a été développé par le projet «Monitoring Agricultural ResourceS» (MARS) hébergé par le Centre de Recherche Commun (JRC) de la Direction Générale de l'agriculture et du Développement Rural de la Commission européenne. Le système CGMS réalise de façon opérationnelle des prévisions des récoltes agricoles sur l Europe, en temps opportun, de manière quantitative, aux échelles régionale et nationale. Le système CGMS surveille le développement des cultures, à partir des conditions météorologiques, des caractéristiques des sols et des paramètres des cultures. Le cœur du système CGMS est basé sur le modèle déterministe des cultures, et WOrld FOod STudies (WOFOST). WOFOST est un modèle de simulation pour l'analyse quantitative de la croissance et la production des cultures annuelles. Le système CGMS est constitué de trois niveaux, pour : Niveau 1 : L interpolation des données météorologiques d'une grille carrée ; Niveau 2 : La simulation de la croissance des cultures ; Niveau 3 : L'évaluation statistique des résultats pour la prévision des récoltes. 1

2 Figure 1 : Le système CGMS de prévision des récoltes. Pour plus d information, consulter le site Web du JRC: us/agri4cast/crop yield forecast/the Crop Growth Monitoring System CGMS 2

3 Le système de prédiction spécifique au Maroc «CGMS_MA» est développé dans le cadre du projet «Crop Monitoring as an E agriculture tool in Developing Countries» (E AGRI). Le projet est financé par l'union Européenne dans son 7 ème Programme Cadre de recherche, de développement technologique et de démonstration. Les institutions européennes partenaires du projet E AGRI sont : JRC, Alterra et VITO. Le système «CGMS_MA» est piloté par l INRA et géré conjointement par la Direction de la Stratégie et des Statistiques (DSS) et la Direction de la Météorologie Nationale (DMN) dans le cadre d une convention tripartite. Il est destiné à appuyer la DSS dans sa mission de prédiction des récoltes céréalières. Il est installé sur un serveur central à la DMN qui se charge de délivrer la grille climatique, de la mise à jour des données statistiques et de son maintien informatique. C est donc le premier système opérationnel de prédiction des récoltes céréalières au Maroc, institutionnalisé par un partenariat stratégique pour promouvoir son développement et sa pérennisation. Le système de prédiction des récoltes céréalières «CGMS_MA» est une adaptation au Maroc du système européen CGMS. Le système «CGMS_MA» a été amélioré par rapport au système européen CGMS, en intégrant, en plus du modèle WOFOST, des modèles statistiques de prédiction de la récolte céréalière développés à l INRA à partir de la pluviométrie et du NDVI. Il a également été amélioré en remplaçant la grille climatique initiale de 25x25 km par une grille plus fine de 10x10 km, grâce à la méthode d'interpolation AURELHY adaptée par la DMN. Le partenariat avec les institutions nationales et internationales a permis de publier le bulletin de prédiction de la récolte céréalière pour la campagne agricole (Balaghi, Tahri et El Hairech, 2012). À court terme, il est prévu d'autonomiser complètement le système «CGMS_MA» par rapport aux institutions étrangères. Rôle des institutions nationales La Direction de la Météorologie Nationale (DMN) est responsable de : o L hébergement et de la maintenance informatique du système CGMS_MA au profit des trois institutions ; o L interpolation des données climatiques du réseau des stations météorologiques et l utilisation de ces données interpolées dans le niveau 1 du système CGMS_MA. L Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) est responsable de : o La collecte et la fourniture des données agronomiques nécessaires à la calibration du système CGMS_MA au niveau 2 du système CGMS_MA ; o La contribution avec la DMN et la DSS à l analyse statistique des scénarios de prévision des récoltes au niveau 3 du système CGMS_MA ; 3

4 o L analyse des données issues de l imagerie satellitaire pour la prévision des rendements agricoles au niveau 3 du système CGMS_MA. La Direction de la Stratégie et des Statistiques (DSS) est responsable de : o La collecte et la fourniture des données sur les superficies agricoles et les statistiques agricoles nécessaires au bon fonctionnement du système CGMS_MA ; o L estimation des superficies agricoles par le traitement des images satellitaires et les enquêtes de terrain. 2. OUTILS D ANALYSE DE LA PREVISION Les outils d analyse utilisés, pour l estimation de la récolte céréalière sont : L'application Web "MARSOP3" pour l'analyse du climat et de la végétation ; Le logiciel "CGMS Statistical Toolbox" (CST) d'analyse statistique pour la prévision de la récolte. 1. L'APPLICATION WEB "MARSOP3" POUR L'ANALYSE CLIMATIQUE L'application Web "MARSOP3", pour l'analyse climatique, est reliée à la base de données agro climatique de l'union Européenne (JRC), permettant de réaliser, en temps réel, une analyse des conditions climatiques (température, pluviométrie, radiation solaire, évapotranspiration potentielle, nombre de jours froids ou chauds, nombre de degrés x jours, etc.) et des conditions de végétation (NDVI) sur tout le territoire national, à partir d'une grille d'interpolation spatiale de 25x25 km, produite par Alterra. Figure 2 : L'application Web "MARSOP3" pour l'analyse climatique. La différence de NDVI à la première décade d avril par rapport à la normale est une des possibilités d analyse bioclimatique offerte par l application. 2. LE LOGICIEL «CST» D ANALYSE STATISTIQUE POUR LA PRÉVISION DES RENDEMENTS CÉRÉALIERS Le logiciel "CGMS Statistical Toolbox" (CST) permet de réaliser la prévision des rendements céréaliers (blé tendre, blé dur et orge) par deux types d'analyse statistique : Une analyse de régression multiple (paramétrique) et une analyse de scénario (non paramétrique). Ces deux analyses sont réalisées sur des séries chronologiques, depuis 1978, de rendements agricoles fournis par la DSS et d'indicateurs des conditions édapho climatiques pour les différentes 4

5 campagnes agricoles. Les indicateurs sont de trois types : (1) des sorties du modèle WOFOST de croissance et de développement des cultures ; (2) la pluviométrie annuelle cumulée à partir de septembre ; et (3) des indices de végétation issus de la télédétection spatiale (NDVI et DMP). Les prévisions des rendements peuvent être réalisées, à plusieurs échelles spatiales (provinces, régions, pays), de façon décadaire à partir de fin février et jusque fin avril. Les superficies des trois céréales ont été estimées par la DSS à partir d enquêtes sur le terrain par la méthode d échantillonnage aréolaire. Figure 3 : Le logiciel "CGMS Statistical Toolbox" d analyse statistique pour la prévision des rendements céréaliers. 5

Treize années de bulletins agrométéorologiques en Belgique. Et maintenant?

Treize années de bulletins agrométéorologiques en Belgique. Et maintenant? Treize années de bulletins agrométéorologiques en Belgique. Et maintenant? B. Tychon, I. Piccard, Y. Curnel, M. Journée, J. Wellens, Ch. Tricot, V. Planchon Quel climat pour l agriculture? Quelle agriculture

Plus en détail

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole.

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. Par Papa Boubacar Soumaré 12 et Massimo Martini 13 Résumé

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin

Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin Projet LDAS-Maroc composante Aide à la lutte préventive du criquet pèlerin SEMINAIRE DE CLÔTURE Rabat 11 mai 2015 Mohammed Faouzi SMIEJ smiej@crts.gov.ma Abderrahman Atillah atillah@crts.gov.ma Présentation

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE

STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime STRATEGIE DE GESTION DES RISQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE Congrès International sur l Assurance et la Réassurance des Risques Agricoles

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA

Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Synthèse des travaux réalisés par la DMN dans le cadre du projet ACCMA Fatima Driouech et Atika Kasmi Le travail effectué par l équipe de la DMN, dans le cadre du projet et durant cette première période,

Plus en détail

Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais

Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais Un modèle bioéconomique d exploitation pour étudier l impact du climat et les stratégies d adaptation Application au bassin arachidier sénégalais Aymeric Ricome, Philipe Quirion, Françoise Gérard 2 ème

Plus en détail

Global Monitoring Emergency Services

Global Monitoring Emergency Services Global Monitoring Emergency Services Christelle BOSC Olivier POCHARD 22/05/2012 Pôle Applications Satellitaires et Télécommunicaton CETE Sud-Ou LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security

Plus en détail

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS)

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) 23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) Rabat (Maroc) du 04 au 07 décembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION (1/2) La description du 4 ème RNA; La méthodologie utilisée;

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Profession: Ingénieur Agroéconomiste (AIGx2001), Statisticien. A.I.Gx. (Association des Ingénieurs de Gembloux, Belgique)

Profession: Ingénieur Agroéconomiste (AIGx2001), Statisticien. A.I.Gx. (Association des Ingénieurs de Gembloux, Belgique) Nom: Randolphe SEGLA Profession: Ingénieur Agroéconomiste (AIGx2001), Statisticien Date de naissance: 22 mars 1978 à Cotonou (Bénin) Nationalité: Béninoise Affiliation à des associations professionnelles:

Plus en détail

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique Cadre légal des CLD

Plus en détail

Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de la Stratégie et des Statistiques Division des Statistiques

Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de la Stratégie et des Statistiques Division des Statistiques Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de la Stratégie et des Statistiques Division des Statistiques Séminaire International de diffusion des résultats du projet E-Agri Rabat 26 Mars

Plus en détail

Stage «Eléments de télédétection depuis l espace» (Rennes, 22 26 novembre 2010) Présentation du CMS

Stage «Eléments de télédétection depuis l espace» (Rennes, 22 26 novembre 2010) Présentation du CMS Stage «Eléments de télédétection depuis l espace» (Rennes, 22 26 novembre 2010) Présentation du CMS Hervé Roquet Météo-France, DP/CMS/R&D 1 Quelques dates clés 1960 : Les USA lancent le premier satellite

Plus en détail

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Marc Raynal- Christian Debord - ITV France Aquitaine Résumé Depuis plus d un siècle, les maladies cryptogamiques

Plus en détail

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014 Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti Boby Piard 01 October 2014 Plan de la présentation I. Présentation du CNIGS Processus de Création Mandat, Mission, Services disponibles II.

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 53

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 53 17 Ramadhan 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 53 5 Décret exécutif n 08-286 du 17 Ramadhan 1429 correspondant au portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques

Plus en détail

Les activités en Agrométéorologie à. Météo-France

Les activités en Agrométéorologie à. Météo-France Les activités en Agrométéorologie à Cliquez pour modifier le style du titre Météo-France Cliquez pour Grégoire modifier Pigeonle style des sous-titres du masque Franck Souverain, Mathieu Regimbeau, Magali

Plus en détail

Un système universel, économique, automatique et autonome

Un système universel, économique, automatique et autonome Un système universel, économique, automatique et autonome Principe de fonctionnement 1 Une ou plusieurs AGRIBASES sont installées dans les parcelles. Les capteurs y sont branchés 2 3 Les AGRIBASES communiquent,

Plus en détail

Christelle BOSC Olivier POCHARD

Christelle BOSC Olivier POCHARD Christelle BOSC Olivier POCHARD LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security Programme européen d observation de la Terre Initiative conjointe de l'esa et de l'union européenne Doter

Plus en détail

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance Olivier Hagolle Mercredi 6 février 2012 Sentinel-2 : révolution du suivi de la végétation par télédétection 13 bandes spectrales, résolution 10m à 20m,

Plus en détail

Lac Balaton (Hongrie(

Lac Balaton (Hongrie( Programme des Nations Unies pour l Environnement Division of Early Warning and Assessment Global Resource Information Database - Europe http://www.grid.unep.ch www.grid.unep.ch/ Modéliser la vulnérabilit

Plus en détail

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest

Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Perspectives d applications de la télédétection en grandes culture à court et moyen terme dans le Sud-Ouest Jean-François DEJOUX CESBIO & Luc CHAMPOLIVIER CETIOM Télédétection en agriculture : nouveau

Plus en détail

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre Présentation du livre collectif du Bureau des longitudes (publié chez Hermann) Les observatoires: observer la Terre Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris,

Plus en détail

Institut National de la MétéorologieM

Institut National de la MétéorologieM Annex 7 Institut National de la MétéorologieM La Banque de Données Climatologiques de l INMl présentée par : Jameleddine EL KAMEL GENEVE, 27/05-01/06 2002 1/40 La Banque de Données Climatologiques 1. Introduction

Plus en détail

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS Rencontres francophones Est-Ouest de socio-économie des transports Montréal

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

Enquête agricole mai

Enquête agricole mai Produit Statistique Enquête agricole mai Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Ces statistiques sont directement issues des enquêtes annuelles de mai (l'ancien recensement).

Plus en détail

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER)

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) 2 I/ ENQUETE PREVISION ET ESTIMATION

Plus en détail

Produire plus et mieux dans des conditions de ressources naturelles limitées Apport de la Recherche pour la sécurité alimentaire

Produire plus et mieux dans des conditions de ressources naturelles limitées Apport de la Recherche pour la sécurité alimentaire Produire plus et mieux dans des conditions de ressources naturelles limitées Apport de la Recherche pour la sécurité alimentaire Prof. Mohammed BADRAOUI Directeur Général de l Institut National de la Recherche

Plus en détail

CarrotAge, un logiciel pour la fouille de données agricoles

CarrotAge, un logiciel pour la fouille de données agricoles CarrotAge, un logiciel pour la fouille de données agricoles F. Le Ber (engees & loria) J.-F. Mari (loria) M. Benoît, C. Mignolet et C. Schott (inra sad) Conférence STIC et Environnement, Rouen, 19-20 juin

Plus en détail

Tarik EL HAIRECH & Riad BALAGHI Direction de la Météorologie Nationale Institut National de la Recherche Agronomique

Tarik EL HAIRECH & Riad BALAGHI Direction de la Météorologie Nationale Institut National de la Recherche Agronomique Tarik EL HAIRECH & Riad BALAGHI Direction de la Météorologie Nationale Institut National de la Recherche Agronomique Context: Food Insecurity, Climate and risks, Water and Soil limitations, Cereal price

Plus en détail

Améliorations de l outil d aide à la décision STRATEAU et implémentations de bassins tests

Améliorations de l outil d aide à la décision STRATEAU et implémentations de bassins tests Améliorations de l outil d aide à la décision STRATEAU et implémentations de bassins tests Dans le cadre de la convention signée entre l Ambassade de l Eau et l ensemble des Agences de Bassin françaises,

Plus en détail

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc

France et Maroc au Cœur. Projet de Jardin-école agroécologique. El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur Projet de Jardin-école agroécologique El Hamri, Chichaoua, Maroc France et Maroc au Cœur France et Maroc au cœur, créée en août 2011, a pour objet la création et l aide à la création

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES

ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES ANNEXE 1 PRINCIPAUX TYPES DE RETRAIT DES TERRES ET DE GELS AIDES PAR DES FONDS EUROPEENS ET GLOSSAIRE DES TERMES LES PLUS FREQUEMMENTS UTILISES Principaux types de gel communautaires Les différents types

Plus en détail

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires

L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires L accès aux données spatiales au profit des applications satellitaires Le projet Geosud Pierre Maurel, coordinateur du projet GEOSUD Journée du CINES Montpellier, 9 juin 2015 1 Projet GEOSUD Des financements

Plus en détail

Bulletin d information Période : Novembre 2008

Bulletin d information Période : Novembre 2008 ROYAUME DU MAROC Centre Royal de Télédétection Spatiale Direction de la Production Végétale Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification Direction de la Météorologie Nationale

Plus en détail

Bulletin d information Période : Octobre 2008

Bulletin d information Période : Octobre 2008 ROYAUME DU MAROC Centre Royal de Télédétection Spatiale Direction de la Production Végétale Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification Direction de la Météorologie Nationale

Plus en détail

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE

Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE WMO / OMM Projet Volta-HYCOS Module de formation en Expertise hydrologique et GIRE Gestion et valorisation des données hydrologiques pour la GIRE 2iE (Ouagadougou) - Mars 2007 IRD - Unité OBHI (Observatoires

Plus en détail

L Observatoire du Développement Rural: intérêt et limites de sources de données administratives pour des projets de recherche

L Observatoire du Développement Rural: intérêt et limites de sources de données administratives pour des projets de recherche Séminaire Open Data en Agriculture : état des lieux et perspectives 12 novembre 2013 - Paris L Observatoire du Développement Rural: intérêt et limites de sources de données administratives pour des projets

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Liste des Tableaux Tableau

Liste des Tableaux Tableau Liste des Tableaux Tableau 1 Dynamique entrepreneuriale des acteurs d un système privé de 37 distribution d engrais dans le processus de marché 2 Relations entre fonctions/flux de marketing, contraintes

Plus en détail

PRESENTATION DES ENQUETES STATISTIQUES AGRICOLES

PRESENTATION DES ENQUETES STATISTIQUES AGRICOLES PRESENTATION DES ENQUETES STATISTIQUES AGRICOLES Mohammed BEN HAFOUNE Chef de Service des Statistiques Direction Régionale de l Agriculture de l Oriental Oujda, le 21 / 10 /2015 Des efforts considérables

Plus en détail

Evaluation du modèle ISBA-A-gs pour la modélisation de la variabilité interannuelle des rendements agricoles en France

Evaluation du modèle ISBA-A-gs pour la modélisation de la variabilité interannuelle des rendements agricoles en France Evaluation du modèle ISBA-A-gs pour la modélisation de la variabilité interannuelle des rendements agricoles en France N. Canal (1,2), J.-C. Calvet (1), C. Szczypta (1) (1) CNRM/GAME, Meteo-France, CNRS,

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

Utilisation operationelle des produits de

Utilisation operationelle des produits de Utilisation operationelle des produits de la télédétection t tection au Burkina Faso Présenté par SIA Cyriaque Direction Générale de la Météorologie, BURKINA FASO e_mail : siacyriaque@yahoo.com Plan de

Plus en détail

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC:

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: 1 Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: (TERRA CONGO) Atelier de lancement officiel du processus d Inventaire des Gaz à Effet de Serre (I-GES) du secteur forêt en RDC

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja Entrer 1 Sommaire I - Ressources II - Opportunités III - Filières Economiques 2 I - Ressources oressources naturelles: Des terres

Plus en détail

BILAN HYDRIQUE ET BESOIN D IRRIGATION DE LA CEREALICULTURE EN REGION SEMI-ARIDE.

BILAN HYDRIQUE ET BESOIN D IRRIGATION DE LA CEREALICULTURE EN REGION SEMI-ARIDE. Résumé Des travaux de recherches combinant les précipitations annuelles et les températures, classent la zone d étude dans le climat méditerranéen de l étage semi-aride (Seltzer, 1949; Emberger, 1955).

Plus en détail

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr)

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr) Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique Service nucléaire (clement.hill@cea.fr) 1 Le rôle du Service nucléaire de la Représentation Permanente française Promouvoir

Plus en détail

Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi de la tâche urbaine

Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi de la tâche urbaine Séminaire de restitution des études 2009-2010 - OHM bassin minier de Provence Aix-en-Provence, 25 juin 2010 Apport des images à très haute résolution et de la méthodologie orientée-objet pour le suivi

Plus en détail

L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE

L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE Kourou, le 15 juin 2009 NOTE L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE 0 Introduction 1 L activité spatiale en Guyane 1.1. Eléments économiques 1.2. L emploi au CSG 2 La contribution du CNES

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015. Transferts entre organisations

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015. Transferts entre organisations BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015 Transfert d Agriculture et Agroalimentaire à Diversification de l économie de l Ouest canadien pour soutenir la mise sur pied du Centre d excellence du

Plus en détail

Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie

Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie M. Simone Targetti Ferri PHD University of Basilicata Consultant FAO Maroc Prof. Severino Romano School of Agricultural,

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Fiche de poste Chargé de projet

Fiche de poste Chargé de projet Fiche de poste Chargé de projet Auprès du Chef de projet «Optimiser la production de biens et services par les écosystèmes boisés méditerranéens dans un contexte de changements globaux» (Prise de fonction

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse ODR, Bases de données administratives à différentes échelles spatiales Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse 2èmes journées de recherches en sciences sociales INRA SFER CIRAD 11 & 12 décembre 2008 LILLE, France

Plus en détail

Q PRESENTATION DE L ASECNA

Q PRESENTATION DE L ASECNA SOMMAIRE Q PRESENTATION DE L ASECNA Q PLAN DES SERVICES ET ÉQUIPEMENTS(PSE) DE L ASECNA Q LA COOPERATION AVEC L OACI: Expérience des contrats ASECNA/TCB Q CONCLUSIONS 2 Agence pour la sécurité de la navigation

Plus en détail

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine.

Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie urbaine. Conférence internationale «Faire la ville durable. Inventer une nouvelle urbanité» 20 et 21 janvier 2011 Le Grand Pari(s) du changement climatique? Villes, métropoles, et nouveaux défis de la météorologie

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Royaume du Maroc Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement, Chargé de l Eau et de l Environnement Direction de la Météorologie Nationale Variabilité

Plus en détail

Expérience opérationnelle dans l'utilisation de produits satellitaires pour applications agrométéorologiques au Niger alerte pour la sécurité

Expérience opérationnelle dans l'utilisation de produits satellitaires pour applications agrométéorologiques au Niger alerte pour la sécurité Expérience opérationnelle dans l'utilisation de produits satellitaires pour applications agrométéorologiques au Niger alerte pour la sécurité alimentaire Données satellitaires utilisées Outils de support

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion

Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion ELEMENTS DE TELEDETECTION DEPUIS L ESPACE du 28 septembre au 2 octobre 2015 OBJECTIFS En relation avec les progrès scientifiques et technologiques,

Plus en détail

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT ILWAC GESTION INTEGREE DE LA TERRE ET DE L EAU POUR L ADAPTATION A LA VARIABILITE ET AU CHANGEMENT CLIMATIQUE RAPPORT DE SYNTHESE UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT A l'instar des autres pays

Plus en détail

domaine public hydraulique.

domaine public hydraulique. Expérience de l association Agrotechnologies dans le Renforcement de la Coopération et de la Solidarité dans le Domaine de Gestion et de Développement des Ressources Hydriques dans la Région de Souss Massa

Plus en détail

Suivi de la croissance des cultures: potentialités des modèles agrométéorologiques et des systèmes d observation de la terre

Suivi de la croissance des cultures: potentialités des modèles agrométéorologiques et des systèmes d observation de la terre Suivi de la croissance des cultures: potentialités des modèles agrométéorologiques et des systèmes d observation de la terre Bernard Tychon Université de Liège Arlon Campus Environnement Journée d étude

Plus en détail

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo-

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo- Programme RExHySS -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates -ooo- Influence de la prise en compte de la rétroaction des prélèvements par irrigation sur le bilan hydrique

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

Programme d appui à la bonne gouvernance et au renforcement des capacités (PAGRC)

Programme d appui à la bonne gouvernance et au renforcement des capacités (PAGRC) IBRAHIMA FOFANA Adresse: 09 Bp 733 Abidjan09 e-mail : fofana_ib@yahoo.fr Permis BCDE Né le DATE, 03/10/1965 Expérience Géographe spécialisé en Télédétection et Système d Information Géographique Maîtrise

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD avril 2014 1. ACTUALITES Des conditions presque normales à humides ont été enregistrées dans une grande partie du secteur

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 30 mars 2010 Français Original: anglais ECE/CES/2010/15 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Cinquante-huitième

Plus en détail

Spécifications de contenu informationnel : Données climatologiques issues de la CISS

Spécifications de contenu informationnel : Données climatologiques issues de la CISS Données climatologiques issues de la cartographie interactive pour la surveillance de la sécheresse (CISS) Spécifications de contenu informationnel produite conformément à la norme ISO 19131 Révision :

Plus en détail

Objectifs stratégiques Pays d Auge

Objectifs stratégiques Pays d Auge TBP du Pays d Auge Modèle général de présentation des objectifs s s s Pays d Auge 16 Elargir et fidéliser le public 17 Sensibiliser à la conservation du patrimoine 14 Développer le réseau des CIAP du territoire

Plus en détail

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD RMT Modélisation, séminaire «La modélisation entre recherche et développement agricole, des modèles scientifiques aux outils logiciels» Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD Nathalie Rousse

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Outils financiers 2014. 24 septembre 2013

Outils financiers 2014. 24 septembre 2013 Outils financiers 2014 24 septembre 2013 SOMMAIRE MESURES AGRI-ENVIRONNEMENTALES 2014 ET SUIVANTES PLAN VÉGÉTAL ENVIRONNEMENT 2014 MESURES 121 C2, 121 C5, 125 C, 221 ET 222 MISSIONS FINANCÉES SUR 2013

Plus en détail

CONTACTE AVEC LA COMMUNAUTE PAYSANNE POINT DE LA SITUATION ACTUELLE AU CAP VERT

CONTACTE AVEC LA COMMUNAUTE PAYSANNE POINT DE LA SITUATION ACTUELLE AU CAP VERT CONTACTE AVEC LA COMMUNAUTE PAYSANNE POINT DE LA SITUATION ACTUELLE AU CAP VERT L ARCHIPEL DU CAP VERT: LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE Latitude:14º28 N e 17º12 N Longitude: 22º40 W e 25º22 W à environ 500 km

Plus en détail

Abonnement à un service de prévision et d alerte météorologiques

Abonnement à un service de prévision et d alerte météorologiques VILLE DE NICE DIRECTION CENTRALE DES LIBERTES PUBLIQUES DE LA SECURITE POLICE MUNICIPALE ET DE LA REGLEMENTATION & DIRECTION DE LA PREVENTION DES RISQUES URBAINS DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ADL- Rabat CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL Octobre 2006 ADL, B.P. 6447, Rabat-Madinat Al Irfane 10.100, Al Massira III, Avenue Al Majd, Imb 14, Apt

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Méthodes d étude et projections Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME Projections climatiques à l échelle planétaire Projections climatiques

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA

ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D ASSURANCE RÉCOLTE DANS LES PAYS DE L UEMOA ATELIER DE VALIDATION DES RÉSULTATS DE LA PHASE II 20 ET 21 JUILLET 2011 . Introduction La BOAD a

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012 15 et 16 mai 212 Le monitoring i centralisé Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et à l entretien de la Commission scolaire des Samares Plan de la présentation Le monitoring énergétique? Une solution

Plus en détail

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet Promotion / Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Aurillac Licence professionnelle Expertise agroenvironnementale et conduite de projet Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif est de

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural

Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Méthodes et outils de traitement des données en sciences sociales. Retours d expériences Création d un serveur de données l Observatoire du développement rural Cédric Gendre 1 Résumé : Cet article présente

Plus en détail

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU M. KOUASSI Jules Venance Assistant au PCCI (Côte d Ivoire) kouassjv2003@yahoo.fr ATELIER REGIONAL SUR L ADAPTATION ACCRA 21 au 23 septembre 2006 INTRODUCTION

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 1 1. Volet d épidémiologie sur la grippe aviaire en Tunisie. Projet UTF/TUN/036/TUN Activités réalisées.

Plus en détail