Stefano Spaccapietra March 12, Fiabilité (Reliability/Recovery/Resilience) n Erreurs prévues : n Erreurs imprévues :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stefano Spaccapietra March 12, 2003. Fiabilité (Reliability/Recovery/Resilience) n Erreurs prévues : n Erreurs imprévues :"

Transcription

1 Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Igéierie des Bases de Doées Fiabilité (Reliability/Recovery/Resiliece) Capacité du système SGBD à remédier aux erreurs et paes Fiabilité Erreurs das les programmes d applicatio (trasactios) Erreurs das l etrée des doées Erreurs d eregistremet sur disques et crash matériels Catastrophes Paes (bugs) et crash du logiciel 2 Reprise après ue pae Objectifs : u restaurer la base de doées das u état cohéret u re-exécuter u miimum de trasactios Moye : u assurer l atomicité des trasactios Erreurs das les trasactios Erreurs prévues : u prises e charge par le programme d applicatio Erreurs imprévues : u arrêter la trasactio (abort) et défaire ce qu elle a pu faire (rollback) 3 4 Erreurs das l etrée des doées Erreurs détectables : u par les cotraites d itégrité u par les triggers Erreurs o détectables : u valeurs vraisemblables mais icorrectes (par exemple, aée de aissace 1978 au lieu de 1987) Erreurs disques Utilisatio des bits de parité pour vérifier les eregistremets au iveau secteur Crash de la tête de lecture : u redodace u RAID (Redudat Arrays of Idepedet Disks) RAID iveau 1 : mirrorig (doublemet des disques) RAID iveau 4 : u seul disque miroir avec les bits de parité RAID iveau 5 : le disque miroir est réparti RAID iveau 6 : pour les cas où plusieurs disques crashet simultaémet u copie d archive u BD réparties avec duplicatio (copies multiples) 5 6 Cours Igéierie des bases de doées 1

2 Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Catastrophes Icedie, iodatio, explosio,... destructio des doées Redodace u copies d archive u BD réparties avec duplicatio (copies multiples) Paes (bugs) et crash du logiciel Perte du coteu de la mémoire cetrale (idem si coupure de courat) E particulier, perte de l iformatio sur les trasactios e cours jouralisatio (sur support o volatile) de l activité des trasactios : log procédures de reprise après pae 7 8 Gestio des trasactios / fiabilité Atomicité (+ cohérece, isolatio, durabilité) La trasactio iclut l exécutio des triggers qu elle décleche Exemple de trasferts MC-BD Actio de T v M.A M.B D.A D.B Lire (A,v) v := v* Ecrire (A,v) Le trasfert de doées trasactio <> BD trasite par des tampos (buffers) : u gestioaire des tampos Uité de trasfert e etrée/sortie: u bloc disque Lire (B,v) v := v* Ecrire (B,v) Output (A,v) Output (B,v) Trasferts de doées Gérat des requêtes (QP) Read Write Gérat des trasactios (TM) Gérat de la fiabilité (RM) Gérat des tampos (BM) Gérat des jouraux (LM) Iput Output Doées Jouraux 11 Le joural (log) Eregistre les actios de toutes les trasactios Apped oly Articles de différets types : u Start T u Commit T u Abort T u Update (T, X élémet mis à jour, v aciee valeur de X) Update (T, X, v) est géére par u WRITE (pas par OUTPUT) 12 Cours Igéierie des bases de doées 2

3 Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Techiques de reprise (recovery) Règles de jouralisatio pour défaire T UNDO u défait l actios des trasactios o cosolidées REDO u refait l actio des trasactios o cosolidées UNDO / REDO u défait ou refait suivat l état de la trasactio Écrire les mises à jour das le joural avat de les écrire sur le disque u écessité d ue commade FLUSH LOG N écrire le COMMIT das le joural que après l écriture sur le disque de toutes les mises à jour Cet ordre s applique idividuellemet pour chaque mise à jour Exemple de jouralisatio udo Actio de T v M.A M.B D.A D.B Joural Lire (A,v) v := v* < Start T > Ecrire (A,v) < T, A, 8 > Lire (B,v) v := v* Ecrire (B,v) < T, B, 8 > Output (A,v) Output (B,v) < Commit T > Procédure de reprise (udo) Objectif: atomicité Examier le fichier log (e remotat) Pour les trasactios pour lequelles existe u COMMIT il y a rie à faire Pour les autres trasactios : u défaire chaque mise à jour u écrire u <Abort T> das le fichier log Exemple udo <Start T> fichier log < T, A, 8 > < T, B, 8 > <Commit T> OK <Start T> < T, A, 8 > < T, B, 8 > écrire 8 das B écrire 8 das A écrire <Abort T> Checkpoit Remoter le fichier log peut être log Idée: «stabiliser» le log périodiquemet u écriture d u CHECKPOINT Solutio simple: u e plus accepter de ouvelles trasactios u attedre la fi des trasactios e cours (fi: écriture d u Commit ou Abort sur le disque) u écrire <checkpoit> u relacer de ouvelles trasactios Cours Igéierie des bases de doées 3

4 Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Noquiescet Checkpoit Objectif : e pas raletir le système e refusat de ouvelles trasactios Méthode : u eregistrer das le fichier log de la liste des trasactios e cours < Start Checkpoit (T1, T2,... T) > u attedre la fi des trasactios e cours, sas iterdire l activatio de ouvelles trasactios u écrire u < Ed Checkpoit > Reprise : u iutile de remoter plus loi que le derier < Start Checkpoit (...)> pour lequel il existe u < Ed Checkpoit > Exemples défaire ed ed pae pedat le checkpoit ed défaire et les autres pour lesquelles il y a pas eu de Commit Redo permet de e pas écrire immédiatemet les mises à jour sur les disques udo: défait les trasactios icomplètes et igore les trasactios complétées redo: igore les trasactios icomplètes et refait les trasactios complétées udo: écrit les mises à jour avat d écrire le Commit redo: écrit le Commit avat d écrire les mises à jour redo log des mises à jour avec la ouvelle valeur Exemple de jouralisatio redo Actio de T v M.A M.B D.A D.B Joural < Start T > Lire (A,v) v := v* Ecrire (A,v) < T, A, 16 > Lire (B,v) v := v* Ecrire (B,v) < T, B, 8 > < Commit T > Output (A,v) Output (B,v) Règle pour redo Avat de modifier ue doée sur le disque, écrire le <Update (T, X, v)> et le <Commit T> Reprise : u trasactios qui ot pas de Commit: igorer leurs mises à jour (elles ot pas été écrites sur le disque), écrire u <Abort T>, u trasactios qui ot u Commit: refaire les mises à jour (balayage e avaçat das le fichier log) Noquiescet checkpoit et redo Assurer l écriture des mises à jour u Ecrire < Start Checkpot (T1, T2,..., T) > u Ecrire sur le disque (vider les tampos) les mises à jour des trasactios termiées avat le checkpoit u Ecrire < Ed Checkpoit > Procédure de reprise : Cours Igéierie des bases de doées 4

5 Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Udo / Redo Eregistre l aciee et la ouvelle valeur pour les mises à jour Écrit le log <Update (T, X, v, w)> avat d écrire la mise à jour (plus de cotraite d ordre sur l écriture du Commit) Reprise : u refaire les trasactios complétées (e descedat le log) u défaire les trasactios icomplètes (e remotat le log) 25 Cours Igéierie des bases de doées 5

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ARCHITECTURE ET ADMINISTRATION DES BASES DE DONNÉES 2013-2014 RESPONSABLES M. KAMEL BOUKHALFA (SII)

Plus en détail

4.1 Principe. Techniques SQL avancées. 1. Rappel des notions de base de données 2. Intégrité des données 3. Transactions

4.1 Principe. Techniques SQL avancées. 1. Rappel des notions de base de données 2. Intégrité des données 3. Transactions Techniques SQL avancées 4.1 Principe 1. Rappel des notions de base de données 2. Intégrité des données 3. Transactions 4.1 Principes 4.3 Sauvegarde (backup) 4.4 Journal (log) 4.5 Reprise suite à un incident

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique

Module BDR Master d Informatique Module BDR Master d Informatique Cours 8- Reprise sur pannes Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Gestion de transactions Définition Exemples Propriétés des transactions Fiabilité et tolérance aux pannes

Plus en détail

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer

PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer v PEGA-MSB1 Mise à jour BIP Remote Camera et CLIE Viewer Cliquez sur le lie pour accéder au mauel correspodat. Importat Remote Camera Versio 1.0 CLIE Viewer (BIP Fuctios) Versio 1.0 Importat Importat Importat

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/40 2/40 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - BDA 1er trimestre 2013-2014 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Plan. Reprise sur Panne FIP - BDD. Problématique. Nicolas Travers

Plan. Reprise sur Panne FIP - BDD. Problématique. Nicolas Travers Introduction Reprise Stratégies Procédures RMAN Introduction Reprise Stratégies Procédures RMAN Plan Reprise sur Panne FIP - BDD Nicolas Travers Équipe Vertigo & ISI Laboratoire CEDRIC Conservatoire National

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

L élément de base : la bascule. Les circuits séquentiels. Bascule sensible au front. Bascule sensible au niveau

L élément de base : la bascule. Les circuits séquentiels. Bascule sensible au front. Bascule sensible au niveau Itroductio Circuit combiatoire!: Les circuits séquetiels -es valeurs aux etrées doet toujours les mêmes valeurs de sortie (correspodat aux valeurs des foctios booléees réalisées) -e faço quasi istataée

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents)

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) 6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) Transaction Définition : suite d'actions (lectures/écritures) qui manipule/modifie le contenu d une BD en maintenant la cohérence des

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4 LS CONRTISSURS CAN 1 sommaire 1 ) PRINCIPALS CARACTRISTIQUS DU CAN page 1.1 ) NOMBR D BITS DU CAN page 1. ) COURB D TRANSFRT IDAL DU CAN page 1.3 ) COURB D TRANSFRT RLL page 1.3.1 ) rreur de quatificatio

Plus en détail

Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr. Bases de Données Avancées - Transactions

Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr. Bases de Données Avancées - Transactions Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr Bases de Données Avancées - Transactions Sommaire I. Introduction II. Transactions et SQL III. Contrôle de la Concurrence IV.

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Introduction. René J. Chevance

Introduction. René J. Chevance et restauration des données : Introduction Février 2002 René J. Chevance Introduction Présentation de différentes politiques de sauvegarde Plusieurs types de granularité en fonction de la fonctionnalité

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

sécurité et protection des objets externes Sécurité et protection des objets externes

sécurité et protection des objets externes Sécurité et protection des objets externes 1 Sécurité et protection des objets externes Service attendu 2 Service attendu sur la conservation des données Retrouver les données dans l'état Permettre d'avoir un rôle de "propriétaire" Altération due

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS

MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : MISE EN SERVICE D UN SERVEUR FREENAS CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ TAXONOMIE 1 2 3 4 Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels ON DEMANDE CRITERE

Plus en détail

Services Informatique

Services Informatique Services Informatique Traitement de données. - Organisation et sauvegarde de données; - Gestion de données; - Contrôle. Échange de données - Problématiques; - Solutions. Communication - Internet - IPPhone

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Transactions et concurrence

Transactions et concurrence Transactions et concurrence Le concept de transaction Les états d une transaction Exécutions concurrentes Sérialisabilité Définition des transactions dans SQL Test de sérialisabilité Le concept de transaction

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks)

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) Le system RAID peut être Matériel ou Logiciel I. RAID 0 : Volume agrégé par bandes (Striping) On a un fichier découpé en plusieurs

Plus en détail

Convertisseur D/A. 2 mots. Mémoire. mot 0 mot 1. m bits. mot (2-1) mot (2-1) LUT

Convertisseur D/A. 2 mots. Mémoire. mot 0 mot 1. m bits. mot (2-1) mot (2-1) LUT VISUALISATION de l'image 1 courats. La visualisatio de l'image par u moiteur est le moye de cotrôle des calculs le plus La structure de base de visualisatio s'appuie doc sur ue coversio du coteu de la

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

Semaine 5 : Reprise sur panne

Semaine 5 : Reprise sur panne C018SA-W5-S1 1 Semaine 5 : Reprise sur panne 1. Introduction 2. Lectures et écritures, buffer et disque 3. Première approche 4. Le journal des transactions 5. Algorithmes de reprise sur panne 6. Pannes

Plus en détail

BD parallèles et réparties

BD parallèles et réparties LOG660 - Bases de données de haute performance BD parallèles et réparties Département de génie logiciel et des TI BD parallèles vs réparties BD réparties Les données se trouvent sur plusieurs sites (noeuds)

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

Détermination du Ves 40 : Quantité d eau chaude à 40 C fournie par l appoint électrique intégré d un chauffe-eau électrosolaire.

Détermination du Ves 40 : Quantité d eau chaude à 40 C fournie par l appoint électrique intégré d un chauffe-eau électrosolaire. Protocole d essai et méthode de calcul Détermiatio du Ves 40 : Quatité d eau chaude à 40 C fourie par l appoit électrique itégré d u chauffe-eau électrosolaire. Documet associé : Cahier des charges des

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

le bardeau de châtaignier fendu

le bardeau de châtaignier fendu HABITAT d aujourd hui le bardeau de châtaigier fedu e vete ici u matériau durable, esthétique performat et respectueux de l eviroemet Les bardeaux e bois de châtaigier sot ue traditio séculaire. Leur exigece

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/46 2/46 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - SGBD 1er trimestre 2014-2015 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

ASR2 ASR2-S. Gestion des disques. Gestion des disques : plan et illustrations. Plan. 1 Un disque, comment ça marche?

ASR2 ASR2-S. Gestion des disques. Gestion des disques : plan et illustrations. Plan. 1 Un disque, comment ça marche? ASR2-S ASR2-Système Département Informatique IUT Bordeaux 1 ASR2 Plan Fichiers, répertoires, systèmes de fichiers Comment marche un disque La gestion d un disque par le système les systèmes RAID l organisation

Plus en détail

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication.

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication. 1 BD locale BD locale Programme d'application Logiciel intermédiaire Client SGBD réparti Logiciel intermédiaire données SGBD réparti Logiciel intermédiaire données 2 Bénéfices potentiels Performance Fiabilité

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

Récupérer la base de données jusqu'à un point dans le temps (Récupération incomplète)

Récupérer la base de données jusqu'à un point dans le temps (Récupération incomplète) Récupérer la base de données jusqu'à un point dans le temps (Récupération incomplète) Wissem EL KHLIFI Aperçu 1. Introduction 2. Besoins 3. Mettre la base de données en mode de sauvegarde à chaud. 4. Copie

Plus en détail

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik

Mode d emploi. Booster B-3. No. d article: 40-19327. tams elektronik Mode d emploi No. d article: 40-19327 tams elektroik Sommaire 1. Pourquoi u amplificateur de puissace (booster)?...3 2. Premier pas...3 3. Coseils cocerat la sécurité...6 4. Le B-3...7 5. Diviser le réseau

Plus en détail

Bases de Données Réparties Examen du 15 mai 2007

Bases de Données Réparties Examen du 15 mai 2007 Nom : Prénom : page 1 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Master d'informatique (SAR) Bases de Données Réparties Examen du 15 mai 2007 Elements de correction Les documents ne sont pas

Plus en détail

Administration des bases de données

Administration des bases de données Administration des bases de données Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données IV SGBD Transactionnels : protection et sécurité des données OBJECTIFS

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

SQL Server 2008 et YourSqlDba

SQL Server 2008 et YourSqlDba SQL Server 2008 et YourSqlDba Le futur de la maintenance des bases de données et la haute-disponibilité Par : Maurice Pelchat Société GRICS Survol du sujet Haute disponibilité (HD) Assurer la disponibilité

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 20/10/2014. Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 20/10/2014. Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique BASES DE DONNÉES AVANCÉES 2014-2015 RESPONSABLES M. KAMEL BOUKHALFA (SII CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 1

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

GSB/LOT 3 : Logiciel de backup

GSB/LOT 3 : Logiciel de backup SIO BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année GSB/LOT 3 : Logiciel de backup Objectifs : Les serveurs mis en place vont devoir assurer un service continu pour l ensemble des visiteurs du

Plus en détail

Architecture d Oracled. Richard CHBEIR Email : richard.chbeir@u-bourgogne.fr

Architecture d Oracled. Richard CHBEIR Email : richard.chbeir@u-bourgogne.fr Architecture d Oracled Richard CHBEIR Email : richard.chbeir@u-bourgogne.fr Plan Architecture Structure Physique Composants Processus Traitement de requêtes Structure Logique Architecture Un serveur Oracle

Plus en détail

Continuité de service et sûreté de fonctionnement Application aux données : le RAID. Arnaud Delhay Licence Professionnelle GSR

Continuité de service et sûreté de fonctionnement Application aux données : le RAID. Arnaud Delhay Licence Professionnelle GSR Continuité de service et sûreté de fonctionnement Application aux données : le RAID Arnaud Delhay Licence Professionnelle GSR Motivations Assurer un service constant à l utilisateur niveau calcul : dupliquer

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

Le RAID. RAID = Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks = matrice

Le RAID. RAID = Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks = matrice 1. Qu est-ce-que le RAID? Le RAID RAID = Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks = matrice redondante de disques indépendants (ou bon marchés) Le RAID est une technique permettant de regrouper

Plus en détail

Neolane Message Center. Neolane v6.0

Neolane Message Center. Neolane v6.0 Neolae Message Ceter Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord.

Plus en détail

Mise en garde : A lire impérativement

Mise en garde : A lire impérativement SAUVEGARDE ET RESTAURATION 67 Mise en garde : A lire impérativement Les sauvegardes sont très importantes : En cas de vol d un ordinateur ou de crash d un disque dur, vous pouvez perdre toutes vos données

Plus en détail

Implémentation des SGBD

Implémentation des SGBD Implémentation des SGBD Structure générale des applications Application utilisateur accédant à des données d'une base Les programmes sous-jacents contiennent du code SQL Exécution : pendant l'exécution

Plus en détail

GROOBAX. cliquer sur le «G» Cliquer sur «options» Sélectionner le dossier qui contiendra les paramètres => Cliquer A chercher le dossier créé en 2/

GROOBAX. cliquer sur le «G» Cliquer sur «options» Sélectionner le dossier qui contiendra les paramètres => Cliquer A chercher le dossier créé en 2/ GROOBAX Sauvegarde miroir La source est le dossier d origine, la cible est la sauvegarde La sauvegarde miroi rend la cible (ou Destination) identique à la source ; du dossier sélectionné : - transfère

Plus en détail

Disques. 1 er mai 2011

Disques. 1 er mai 2011 de Gilles.Roussel@univ-mlv.fr http://igm.univ-mlv.fr/~roussel/l22/ Licence 2 1 er mai 2011 C est quoi un disque? de C est quoi un disque? de Différents types de disques disques magnétiques (disques durs,

Plus en détail

MACHINE A SOUDER MANUEL D UTILISATION

MACHINE A SOUDER MANUEL D UTILISATION MACHINE A SOUDER (Réf ME056) MANUEL D UTILISATION France DETECTION SERVICES ZA LA CIGALIERE 2 84250 LE THOR Tél. 04.90.33.75.14 Fax : 04.90.33.75.17 Contact: contact@fdspro.com Web site: fdspro.com 1 Affichage

Plus en détail

12. Concurrence et transactions. OlivierCuré [ocure@univ-mlv.fr]

12. Concurrence et transactions. OlivierCuré [ocure@univ-mlv.fr] 12. Concurrence et transactions 354 Plan Notion de transaction Théorie de la concurrence Sérialisation Techniques pessimistes et optimistes Gestion de transactions Validation Reprise après panne 355 12.1

Plus en détail

Gilles Roussel. Disques. Optimisation. Bas niveau. Partitions. fichiers FAT RAID. Gilles Roussel. Disques. Optimisation. Bas niveau.

Gilles Roussel. Disques. Optimisation. Bas niveau. Partitions. fichiers FAT RAID. Gilles Roussel. Disques. Optimisation. Bas niveau. C est quoi un disque? de Gilles.Roussel@univ-mlv.fr http://igm.univ-mlv.fr/ens/licence/l2/2012-2013/system/ Licence 2 de 7 avril 2015 C est quoi un disque? C est quoi un disque? de Différents types de

Plus en détail

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description I. Bases de données Exemples classiques d'applications BD Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Gestion des personnels, étudiants, cours, inscriptions,...

Plus en détail

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation.

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation. 1 Les Transactions Une transaction est une séquence d opérations sur un serveur. 1.1 Le concept Le principe s'inspire des transactions tout ou rien de l'époque primitive des bandes magnétiques sans l'utilisation

Plus en détail

Page de titre. Guide du client Avid ISIS

Page de titre. Guide du client Avid ISIS Page de titre Guide du cliet Avid ISIS Table des matières Chapitre 1 Istallatio et cofiguratio d'avid ISIS Cliet Maager................ 5 Istallatio de la carte et du pilote Itel Pro/1000...............................

Plus en détail

CARTE PCI-e SATA II RAID 5 2 PORTS EXTERNES NOTICE

CARTE PCI-e SATA II RAID 5 2 PORTS EXTERNES NOTICE CARTE PCI-e SATA II RAID 5 2 PORTS EXTERNES 306535 306535 NOTICE 1 Avant installation, nous vous recommandons de bien lire ce manuel ainsi que le fichier PDF sur le CD livré avec la carte : SATA\PCIe_Raid5_2Port\Sil3132\Windows\Gui

Plus en détail

SQL Server Database Engine : Part1. Modes de récupération / Sauvegardes / Checkpoint

SQL Server Database Engine : Part1. Modes de récupération / Sauvegardes / Checkpoint SQL Server Database Engine : Part1 Modes de récupération / Sauvegardes / Checkpoint Comprendre les différents mode de récupération Le mode de récupération permettra de gérer les éventuelles pertes de données

Plus en détail

Les systèmes de mémoire de traduction

Les systèmes de mémoire de traduction S E S S I O N f o r m a t i o c o t i u e u i v e r s i t a i r e Les systèmes de mémoire de traductio du 6 ovembre 2015 au 15 javier 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Faculté de traductio

Plus en détail

Plan de cette partie. Implantation des SGBD relationnels. Définition et fonctionnalités. Index. Coûts pour retrouver des données

Plan de cette partie. Implantation des SGBD relationnels. Définition et fonctionnalités. Index. Coûts pour retrouver des données Implantation des SGBD relationnels Université de Nice Sophia-Antipolis Version 3.4 25//06 Richard Grin Plan de cette partie Nous allons étudier (très rapidement!) quelques éléments de solutions utilisés

Plus en détail

Bases de données (bdd)

Bases de données (bdd) UE BADE Mercredi 6 février Bases de doées (bdd) Def : collectios d ifo + ou structurées reliées etre-elles et das u domaie doé. Costituer la base Alimeter (cotrôler) Travail de terrai, doées, vérité Base

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Weber Yvan 05.09.2010

Weber Yvan 05.09.2010 1 2 Sommaire 1. Téléchargement du logiciel... 3 2. Installation du logiciel.... 4 3. Configuration du premier backup... 8 3.1. Sauvegarde type incrémentale... 9 3.1.1. Test d'insertion d'un fichier dans

Plus en détail

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 2 Evaluation actuarielle des actions Patie I : Gestio de potefeuilles actios Chapite 2 Evaluatio actuaielle des actios Gestio de Potefeuille La valeu omiale d ue actio est éale au capital social divisé pa le ombe de tites. Pou les sociétés

Plus en détail

Administration et Architectures des Systèmes

Administration et Architectures des Systèmes Administration et Architectures des Systèmes LEGOND-AUBRY Fabrice Fabrice.Legond-Aubry@u-paris10.fr Module AAS Services Réseaux 1 Section Les services réseaux Les services réseaux Module AAS Services Réseaux

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

Systèmes de Fichiers

Systèmes de Fichiers Systèmes de Fichiers Hachage et Arbres B Serge Abiteboul INRIA February 28, 2008 Serge Abiteboul (INRIA) Systèmes de Fichiers February 28, 2008 1 / 26 Systèmes de fichiers et SGBD Introduction Hiérarchie

Plus en détail

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale

SMA Sunny Island Autoconsommation maximale Système CA SMA Suy Islad Autocosommatio maximale Système de stockage Grâce au système Suy Islad, l'éergie solaire est toujours dispoible au momet écessaire, même après latombée de la uit ou lorsque le

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire

Gestion de mémoire secondaire Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Lig Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13,

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13, LYCEE GRAND AIR Correctio Devoir commu Classes de Secodes cocerées : de 10, de 11, de13, feuilles + papier millimétré. 08/0/013 Exercice 1 : L aée lumière. 1. D après le texte, la vitesse de la lumière

Plus en détail