Exercices corrigés 9325 = = =

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1"

Transcription

1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus détillées que celles fournies durnt le cours si le temps permis de donner ces corrections). Si vous vez des questions concernnt ces exercices, n hésitez ps à envoyer un mil à votre enseignnt d nlyse numérique pour lui poser une question. Si vous trouver des coquilles, des erreurs dns le présent document, n hésitez ps à le signler à votre enseignnt pr un mil. Chpitre 1 : Introduction u clcul pproché Exercice 1 Montrer que 95 s écrit bien ) en bse puis reconvertir ) en bse 10. Pour convertir un entier de l bse 10 à l bse on verr que l méthode diffère légèrement pour un nombre déciml un peu plus trd), on divise l entier pr division euclidienne) et le reste correspond u dernier chiffre de l entier en bse. Pour 95, cel donne 95 = et on itère le processus sur le quotient obtenu jusqu à ce qu il ville 1). Ainsi puisque On peut réécrire 95 sous l forme 4 = = 1 + 0) + 1 = et 01 sont les derniers chiffres de 95 écrit en bse. Pour enfoncer le clou, on détille encore l itértion suivnte 1 = = ) = et 101 sont les derniers chiffres de 95 écrit en bse. On ffiche ensuite le processus itértif dns son entier : 95 = = = = = = = = + 0 = = = = + 0 = =

2 Donc, on peut décomposer 95 de l mnière suivnte 95 = On bien montré que 95) 10 = ). Il ne reste plus qu? reconvertir ce nombre binire en bse 10. Pour ce fire, on v procéder de mnière itértive. On commence pr cette première étpe, 1 est le chiffre le plus fort le plus à guche) de ) et on construit le résultt intermédiire de l mnière suivnte, on multiplie pr le résultt intermédiire précédent u déprt 0) et on joute le chiffre le plus fort restnt à triter. On commence donc pr = 1 = 0 1 Le résultt intermédiire est donc 1 et il ne reste plus qu à triter du binire ). On itère le processus. On multiplie pr le résultt intermédiire ici 1) puis on joute le chiffre le plus fort restnt à triter soit ici 0). D où = = Il ne reste plus qu à triter du binire ). Si on détille l étpe suivnte, on + 0 = 4 = Il ne reste plus qu à triter du binire ). On ffiche ensuite le processus itértif dns son entier : = = + 0 = = = = + 0 = = = = = = = = 95 On vérifie donc bien que 95) 10 = ). Notons bien que de processus décrit ici est juste le premier processus mis pris en sens inverse. Exercice Écrire 4) 10 et 7) 10 en binire puis effectuer l opértion en binire 4) ) 10 et vérifier que le résultt obtenu soit le bon.

3 Convertissons tout d bord 4 en binire. Cel donne 4 = = = = + 0 = = On donc 4) 10 = ). Convertissons mintennt 7 en binire. On 7 = = + 1 = + 0 = = et 7) 10 = 11011). On effectue mintennt l ddition de ) et 11011). Pour rppel, l ddition en binire fonctionne de l mnière suivnte D où l opértion suivnte = On ) ) = ). Or 4) ) 10 = 1) 10, vérifions si 1) 10 = ) = = + 1 = = = = 1 On bien 1) 10 = ), le résultt obtenu en binire est bien conforme u résultt obtenu en bse 10. Exercice Écrire 90) 10 et 97) 10 en binire puis effectuer l opértion en binire 90) 10 97) 10 et vérifier que le résultt obtenu est le bon. Convertissons tout d bord 90 en binire. Cel donne 90 = = + 1 = = = + 1 = = 0 + 1

4 On donc 90) 10 = ). Convertissons mintennt 97 en binire. On 97 = = = = + 0 = + 0 = = et 97) 10 = ). On effectue mintennt l multipliction de ) pr ). Pour rppel, l multipliction en binire fonctionne de l mnière suivnte D où l opértion suivnte = On ) ) = ). Or 90) 10 97) 10 = 870) 10, vérifions si 870) 10 = ) = = + 0 = = = = = = = = = = = = 870 On bien 870) 10 = ), le résultt obtenu en binire est bien conforme u résultt obtenu en bse 10. 4

5 Exercice 4 Si on dispose de 4 bits bit de signe compris), quelles vleurs peuvent prendre les entiers codés sur ces 4 bits? Si on dispose de 4 bits dont 1 de signe, il ne reste plus que bits pour coder les entiers nturels ceux plus grnd que 0). Ils ne peuvent donc prendre que vleurs distinctes dont l vleur 0. Les entiers nturels codés sont insi 0, 1,,, 4, 5,, et 7 = 1. Mintennt, si on tient compte du bit de signe, les entiers codés devrient pouvoir vrier entre 7 et 7. Cependnt deux combinisons urient l même vleur 0 : 1000 et 0000, le chiffre en grs désigne ici le bit de signe. Pour éviter cette redondnce, on pose 1000 = 8 clssiquement, le signe de bit lorsqu il vut 1 indique un nombre négtif). Finlement, si on dispose de 4 bits bit de signe compris), on peut coder les entiers de vleurs comprises entre 8 = et 7 = 1. Exercice 5 Vérifier l églité entre 9, 905) 10 et 1001, 11101). On distingue l prtie entière et l prtie décimle à triter. On vérifier tout d bord que 9) 10 = 1001, en effet 9 = = + 0 = = On donc Mis on ussi 9, 905 = , 905 9, 905 = , 905) 9, 905 = , 815 9, 905 = , 815) On vient donc de clculer le premier chiffre près l virgule de 9, 905 en binire soit ici 1). On réitère le même processus pour voir le chiffre près l virgule suivnt 9, 905 = , 815) 9, 905 = , 5 9, 905 = , 5) Le deuxième chiffre près l virgule en binire) est donc 1. Voici enfin directement, les trces des clculs pour obtenir tous les chiffres nécessires près l virgule 9, 905 = , 5 9, 905 = , 5) 9, 905 = , 5 9, 905 = , 5) 9, 905 = On vérifie donc bien que 9, 905) 10 = 1001, 11101). 5

6 Chpitre : Résolution d équtions non-linéires Exercice On définit l méthode du point fixe suivnte { x0 fixé dns [, b] x n+1 = gx n ) On suppose que cette suite dmet une limite sur [, b] notée l. Cette méthode est d ordre p si x n+1 l x n l p dmet une limite réelle strictement positive lorsque n tend vers l infini. On suppose g p fois dérivble sur [, b]. En utilisnt l formule de Tylor, montrer que l méthode est d ordre p si et seulement si g l) = g l) =... = g p 1) l) = 0 et g p) l) 0 On rppelle tout d bord l formule de Tylor. Soit k 1 un entier et soit f une fonction de R dns R k fois dérivble en R, lors il existe une fonction ɛ k de R dns R tel que et fx) = f) + f )x ) + f x ) ) f k) x )k ) + ɛ k x)x ) k k! lim ɛ kx) = 0 x Mintennt, si g est p fois dérivble sur [, b], on peut écrire que vec gx n ) = gl) + g l)x n l) + g l) x n l) g p) l) x n l) p + ɛ p x)x n l) p p! Posons e n = x n l, on x n+1 = gx n ) et lim ɛ px n ) = 0 x n l e n+1 = gx n ) gl) = g l)x n l) + g l) x n l) g p) l) x n l) p + ɛ p x n )x n l) p p! = g l)e n + g l) e n gp) l) ep n p! + ɛ px)e p n Si l méthode est d ordre p lors le quotient e n+1 e p tend vers un réel non-nul cr x n+1 l dmet une n x n l p limite réelle strictement positive et on enlève juste les vleurs bsolues). Or d près ce qui précède, on l églité suivnte e n+1 e p n = g l) e p 1 n + g l) e p g p 1) l) + gp) l) + ɛ p x n ) n e n p 1)! p! A guche de l églité, le terme tend vers un réel non-nul. Concernnt les termes à droite, on que e n tend vers 0 qund n tend vers l infini donc g { l) 0 si g lim n + en p 1 = l) = 0 ± sinon

7 De même jusqu à Pr contre gp) l) p! lim n + lim n + g { l) 0 si g en p = l) = 0 ± sinon 1 g p 1) { l) 0 si g = p 1) l) = 0 e n p 1)! ± sinon est un réel et ɛ p x n ) tend vers 0. Pr unicité de l limite des deux côtés de l églité, il fut que g l) = g l) =... = g p 1) l) = 0 pour que le côté droit tende vers un réel, gp) l) en p! l occurence. L limite réelle est en plus différente de 0, donc on doit voir g p) l) 0. Si on lors et g l) = g l) =... = g p 1) l) = 0 et g p) l) 0 e n+1 = ep n p! gp) l) + e p nɛ p x n ) e n+1 e p n = 1 p! gp) l) + ɛ p x n ) d où comme ɛ p x n tend vers 0 qund n tend vers l infini et l méthode est bien d ordre p. lim e n+1 = 1 n + p! gp) l) R + e p n Exercice 7 ordre de convergence de l méthode de Newton) On rppelle ici l méthode de Newton, il s git d une méthode du point fixe pour rśoudre fx) = 0 sur [, b] définissnt l suite suivnte x 0 fixé dns [, b] x n+1 = gx n ) = x n fx n) f x n ) On suppose que cette suite dmet une limite sur [, b] notée l. Montrer que si f est fois dérivble sur [, b] et que f l) 0, lors l méthode de Newton est d ordre u moins. L fonction g vut ici gx) = x fx) f x) S dérivée vut g x) = 1 f x)f x) fx)f x) f x)) = fx)f x) f x)) et en l, cette dérivée vut 0 cr fl) = 0, l est l solution u problème étudié. Donc l méthode est d ordre u moins d ordre si g l) 0, d ordre supérieur à sinon). Si on v plus loin, clculons l dérivée seconde de g g x) = f x)f x) + fx)f x)) f x)) fx)f x)f x)) f x)) 4 7

8 Elle vut en l g l) = f l) f l) Donc si f l) 0 lors l méthode de Newton est d ordre, sinon elle est d ordre supérieur à. Chpitre : Approximtion de fonctions Méthode des moindres crrés Exercice 8 On dispose de n points x i, y i ), i = 1,..., n et on suppose que l fonction modèle est de l forme fx, β 0 ) = β 0 Trouver β 0 minimisnt l quntité Sβ 0 ) = y i fx i, β 0 )) On cherche le minimum β0 tel que Sβ0) = min Sβ 0). Pour cel, on besoin de clculer s dérivée S β 0 ). β 0 R Celle-ci vut S β 0 ) = [ y i fx i, β 0 ))] = y i β 0 ) Pour trouver un extremum locl minimum ou mximum locl), il fut résoudre le problème S β 0 ) = 0. Dns notre cs, on en déduit que β0 = 1 y i n Il reste cependnt à vérifier que β 0 est bien un minimum et que celui-ci est globl. Pour cel, étudions le comportement de Sβ 0 ). On le tbleu des vritions suivnt β 0 β 0 β 0 S β 0 ) 0 + Sβ 0 ) + Sβ 0) 0 + Grâce à ce tbleu, on vérifie que β 0 = 1 n y i minimise bien l quntité Sβ 0 ). Exercice 9 Régression linéire) On dispose de n points x i, y i ), i = 1,..., n et on suppose que l fonction modèle est de l forme fx,, b) = x + b 8

9 On cherche le minimum de S, b) = y i x i b) Pour cel, il fut chercher où le grdient de S vut 0. On doit donc clculer les dérivées prtielles de S pr rpport à et b. Celles-ci vlent S = x i y i x i b) S b = y i x i b) Le minimum de S est donc tteint pour, b) solution du système suivnt x i y i x i b) = 0 On note x et y les moyennes des x i et y i : y i x i b) = 0 x = 1 n x i y = 1 n y i Exprimer b en fonction de, x et y puis exprimer. L seconde ligne du système à résoudre donne D où y i x i b) = 0 Mintennt réécrivons le système à résoudre : x i y i x i b) = y i x i b 1 = 0 b = 1 n ) y i x i = y x n y i x i b) = } {{ } =n x i y i y x i x)) = 0 y i y x i x)) = 0 Si on multiplie l deuxième ligne pr x et qu on l soustrit à l première ligne, on obtient x i y i y x i x)) x y i y x i x)) = 0 x 0 = 0 9

10 Or 0 = x i y i y x i x)) x y i y x i x)) = x i x)y i y x i x)) Et finlement, on obtient que = Remrque : si vous obtenez le résultt suivnt x i x)y i y) x i x) = x i x)y i y) x i x) = x i y i x y) x i x) = x i y i nx y x i nx celui-ci est ussi vlide. En effet, on l églité suivnte pour le numérteur x i x)y i y) = x i y i xy i x i y + xy) = et l églité suivnte pour le dénominteur x i x) = x i xx i + x ) = x i y i x y i } {{ } =ny x i x x i } {{ } =nx y x i } {{ } =nx +nx = +nx y = x i y i nx y x i nx Exercice 10 Moindres crrés linéires) On dispose de n points x i, y i ), i = 1,..., n et on suppose que l fonction modèle est de l forme m fx, β) = β k φ k x) vec β le vecteur contennt tous les prmètres que nous llons chercher β 1 β β =. β m On cherche le minimum de Sβ) = k=1 y i fx i, β)) 10

11 Pour cel, il fut chercher où le grdient de S vut 0. On doit donc clculer les dérivées prtielles de S pr rpport ux β k. Celles-ci vlent Sβ) = y i fx i, β)) fx i, β) = 0 β k β k Or on pour tout i = 1,..., n et pour tout k = 1,..., m X ik = fx i, β) β k = φ k x i ) Posons l mtrice et le vecteur X 11 X 1... X 1m X 1 X... X m X = X n1 X n... X nm y = Montrer que β est minimum de S si le vecteur est solution du système suivnt X T X ) β = X T y y 1 y. y n Le minimum de S est tteint lorsque son grdient s nnule, ce qui veut dire que pour tout k = 1,..., m y i fx i, β)) fx i, β) β k = 0 Cette églité se réecrit de l mnière suivnte m y i β j X ij X ik = 0 D où pour tout k = 1,..., m y i X ik = j=1 j=1 m m n ) β j X ij X ik = β j X ij X ik j=1 Mintennt étudions de plus près l reltion mtricielle X T X ) β = X T y Avnt cel, on fit un court rppel sur les mtrices : Soient A et B deux mtrices, on note [A] ij l vleur du coefficient de A à l ligne i, colonne j. Le produit AB n est possible que s il y comptibilité des dimensions. Ainsi si A possède l lignes et c colonnes et si B possède b 1 lignes et b colonnes, il fut que c = b l pour que le produit AB existe, cette mtrice d illeurs l lignes et b c colonnes et pour tout i = 1,..., l et pour tout k = 1,..., b c c [AB] ik = [A] ij [B] jk j=1 Concernnt ce qu on ppelle l mtrice trnsposée de A notée A T, celle-ci pour dimensions c lignes et l colonnes et [A T ] ij = [A] ji i = 1,..., c j = 1,..., l 11

12 Revenons mintennt à l exercice proprement dit. Étudions tout d bors les comptibilité pour les dimensions, l mtrice X possède n lignes et m colonnes donc l mtrice X T possède m lignes et n colonnes et X T X m lignes et m colonnes. Le vecteur β possède lui m lignes et 1 colonne, donc le produit X T X)β est un vecteur m lignes et bien s?r 1 colonne). D utre prt, y est ussi un vecteur n lignes, 1 colonne) donc X T y est ussi un vecteur m lignes, 1 colonne). On donc comptibilité pour les dimensions des deux côtés de l églité. Mintennt, on [X T X] jk = [X T ] ji [X] ik = [X] ij [X] ik = X ij X ik j = 1,..., m k = 1,..., m et l k ème composnte du vecteur X T X)β vut m m n ) [X T X)β] k1 = [X T X] jk [β] j1 = β j X ij X ik j=1 j=1 k = 1,..., m D utre prt, l k ème composnte du vecteur X T y vut [X T y] k1 = [X T ] ki [y] i1 = [X] ik y i = X ik y i k = 1,..., m Or on vu précédemment que donc pour tout k = 1,..., m On vérifie bien l églité vectorielle m n ) y i X ik = β j X ij X ik j=1 [X T X)β] k1 = [X T y] k1 X T X)β = X T y Exercice 11 On dispose de n points x i, y i ), i = 1,..., n et on suppose que l fonction modèle est de l forme fx, β 0 ) = β 0 Chque mesure y i est entâchée d une erreur dont l écrt-type est estimé à σ i = 1 wi. w i 0). Trouver β0 minimum de χ β 0 ) = w i y i β 0 ) On cherche le minimum β 0 χ β 0 ). Celle-ci vut tel que χ β 0) = min β 0 R χ β 0 ). Pour cel, on besoin de clculer s dérivée χ β 0 ) = [ w i y i fx i, β 0 ))] = w i y i β 0 ) Pour trouver un extremum locl minimum ou mximum locl), il fut résoudre le problème χ β 0 ) = 0. 1

13 Dns notre cs, on en déduit que β 0 = w i y i β 0 correspond à l moyenne pondérée des y i. Il reste cependnt à vérifier que β 0 est bien un minimum et que celui-ci est globl. Pour cel, étudions le comportement de χ β 0 ). On le tbleu des vritions suivnt w i β 0 β 0 β 0 χ β 0 ) χ β 0 ) Grâce à ce tbleu, on vérifie que β 0 = w i y i χ β 0) 0 minimise bien l quntité χ β 0 ). w i Interpoltion polynômile Exercice 1 On dispose de n + 1 points x i, y i ), i = 0,..., n. On suppose x 0 < x 1 < x n. On construit f fonction d interpoltion entre x 0 et x n tel que les points x i, y i ) soient reliés entre eux pr des droites. Exprimer f sur [x 0, x n ]. Sur le tronçon [x i, x i+1 ], f vut une droite d interpoltion de l forme x+b. Or fx i ) = y i et fx i+1 ) = y i+1. Il reste donc à trouver les coefficients et b pour que l droite psse pr les points indiqués précédemment. Pour cel, il fut résoudre le système suivnt { x i + b = y i x i+1 + b = y i+1 En soustrynt l première ligne à l seconde, on x i+1 x i ) = y i+1 y i ) On en déduit que et b vut = y i+1 y i x i+1 x i b = y i x i = y i y i+1 y i x i+1 x i x i 1

14 Donc sur le tronçon [x i, x i+1 ], f vut pour i = 0,..., n 1. fx) = y i+1 y i x i+1 x i x + y i y i+1 y i x i+1 x i x i = y i+1 y i x i+1 x i x x i ) + y i Exercice 1 On dispose d un ensemble de n + 1 points x i, y i ), i = 0,..., n tel que si i j, x i x j. L interpoltion polynômile sous forme lgrngienne noté L est une combinison linéire de polynômes de Lgrnge l j x) = n k=0,k j Lx) = y j l j x) j=0 x x k x j x k = x x 0 x j x 0... x x j 1 x j x j 1 x x j+1 x j x j+1... x x n x j x n Les polynômes de Lgrnge sont de degré n donc L est u mximum de degré n. Montrer que Lx i ) = y i, pour i = 0,..., n. On veut montrer que Lx i ) = y i pour i = 0,..., n. Pour cel, il fut tout d bord clculer les l j x i ). Pour i j n x i x k l j x i ) = x j x k k=0,k j Dns ce cs, l indice k peut vloir i donc un des termes du produit est x i x i x j x i qui vut 0 et le produit est forcément nul. On insi que l j x i ) = 0 si i j. Mintennt si i = j, l j x j ) = n k=0,k j x j x k x j x k = 1 On en déduit que Lx i ) = y j l j x i ) = y i j=0 Exercice 14 On considère l ensemble de points suivnts 1, 1 ), 0, 1), 1, 1 ) Clculer le polynôme d interpoltion L pssnt pr ces trois points. 14

15 Tout d bord, il fut clculer les l j x), j vlnt 0, 1 ou. On D où l 0 x) = l 1 x) = l x) = k=0,k 0 k=0,k 1 k=0,k x i x k = x x 1 x x = x 0 x j x k x 0 x 1 x 0 x 1 0 x i x k x j x k = x x 0 x 1 x 0 x x x i x k x j x k = x x 0 x x 0 x x Lx) = y 0 l 0 x)+y 1 l 1 x)+y l x) = 1 = x 1) x 1 x 0 1) = x 1) x x 1 1 1) x = xx 1) = 1 x 1 x x = x + 1)x 1) = x + 1 x 0 xx + 1) = = x + 1 x 1 x 1 ) x x x + 1 ) = 1 x x +1 = 5 x +1 Exercice 15 On dispose d un ensemble de n + 1 points x i, y i ), i = 0,..., n tel que x 0 < x 1 <... x n. L spline cubique S interpolnt ces points coïncide sur chque intervlle [x i, x i+1 ] vec un polynôme p i de degré de l forme : Sx) = p i x) = f i + f ix x i ) + f i! x x i) + f i! x x i) Les coefficients à déterminer sont les f i, f i, f i et f i. On n + 1 points d interpoltions donc n intervlles [x i, x i+1 ] et 4n inconnues à déterminer. On veut nturellement que Sx i ) = p i x i ) = y i i = 0,..., n 1 Sx i+1 ) = p i x i+1 ) = y i i = 0,..., n 1 ce qui permet d ssurer l continuité de l spline cubique S. n donc 4n inconnues et n reltions utilisées pour les conditions usuelles. On se sert des n degrés de libertés restnt pour imposer que l spline S soit C. Pour que S soit C sur [x 0, x n ], il fut que S x i+1 ) = p ix i+1 ) = p i+1x i+1 ) i = 0,..., n S x i+1 ) = p i x i+1 ) = p i+1x i+1 ) i = 0,..., n On vient d imposer n 1) conditions, il reste encore degrés de liberté. En générl, pour terminer on prend S x 0 ) = p 0x 0 ) = 0 et S x n ) = p n 1x n ) = 0 splines nturelles) mis de nombreux utres choix sont possibles. On cherche mintennt à évluer les coefficients f i, f i, f i et f i. Pour cel, il fut répondre ux questions suivntes 1. Exprimer p i x), p i x) et p i x) en fonction des f i, f i, f i et f i.. Montrer à prtir de l condition p i x i ) = y i que f i = y i i = 0,..., n 1. Notons h i = x i+1 x i pour i = 0,..., n 1 et f[x i, x i+1 ] = yi+1 yi h i. Montrer à prtir de l condition p i x i+1 ) = y i+1 que f i = f[x i, x i+1 ] f i h i f i h i i = 0,..., n 1 15

16 4. Montrer à prtir de l condition p i x i+1) = p i+1 x i+1) que 5. On pose f n = p n 1x n ). On donc f f i = f i+1 f i i = 0,..., n h i n 1 = f n f n 1 h n 1. Montrer que f i = f[x i, x i+1 ] 1 h if i 1 h if i+1 i = 0,..., n 1. Montrer à prtir de l condition p i x i+1) = p i+1 x i+1) que pour i = 0,..., n. h i f i + h i + h i+1 )f i+1 + h i+1 f i+ = f[x i+1, x i+ ] f[x i, x i+1 ]) Il ne reste plus qu à imposer f 0 et f n pour obtenir tous les coefficients. 1. On veut exprimer p i x), p i x) et p i x) en fonction des f i, f i, f i et f i. Pour rppel, on pour x dns [x i, x i+1 ]. p i x) = f i + f ix x i ) + f i! x x i) + f i! x x i) Donc sur le même intervlle, on ussi p i x) = f i + f ix x i ) + f i x x i) + f i x x i) p ix) = f i + f i x x i ) + f i x x i) p i x) = f i + f i x x i ). On veut tout d bord respecter l condition p i x i ) = y i. Or p i x i ) = f i + f ix i x i ) + f i x i x i ) + f i x i x i ) = f i Pour respecter l condition voulue, il fut donc imposer que f i = y i i = 0,..., n 1. On note h i = x i+1 x i pour i = 0,..., n 1 et f[x i, x i+1 ] = y i+1 y i. On veut respecter l condition p i x i+1 ) = y i+1, il fut donc que l églité suivnte soit vrie p i x i+1 ) = f i }{{} =y i +f ih i + f i h i h i + f i h i = y i+1 D où f ih i = y i+1 y i f i h i f i h i En divisnt pr h i l églité précédente, on obtient l condition voulue f i = f[x i, x i+1 ] } {{ } = y i+1 y i h i f i h i f i h i i = 0,..., n 1 1

17 4. On veut mintennt stisfire l condition p i x i+1) = p i+1 x i+1). Or p i x i+1 ) = f i + f i p i+1x i+1 ) = f i+1 Donc pour honorer l condition précédente, il fut imposer que Et en divisnt pr h i, il fut que f i + f i h i = f i+1 h i f i = f i+1 f i i = 0,..., n h i 5. On pose f n = p n 1x n ). On donc f n 1 = f n f n 1 cr f n = p h n 1x n ) = f n 1 + h n 1 f n 1 f i = f i+1 f i i = 0,..., n 1 h i En réinjectnt ce résultt dns l églité trouvée à l question., on D où f i = f[x i, x i+1 ] f i h i f i h i = f[x i, x i+1 ] f i h i h i f i = f[x i, x i+1 ] h i f i h i f i+1 i = 0,..., n 1. On veut enfin stisfire l dernière condition p i x i+1) = p i+1 x i+1). Or p ix i+1 ) = f i + f i h i + f i h i = f[x i, x i+1 ] h i f i f i+1 f i h i h i f i+1 + f i h i + h i f i+1 f i h i p i+1x i+1 ) = f i+1 = f[x i+1, x i+ ] h i+1 f i+1 h i+1 f Pour vérifier l églité voulue, il fut imposer que f[x i, x i+1 ] + 1 h if i + 1 h if i+1 = f[x i+1, x i+ ] h i+1 f i+1 h i+1 f i+ En multiplint pr l églité précedente et en réorgnisnt, on obtient n 1) et = f[x i, x i+1 ] + 1 h if i + 1 h if i+1 f[x i+1, x i+ ] f[x i, x i+1 ]) = h i f i + h i + h i+1 )f i+1 + h i+1 f i+ i = 0,..., n i+ Chpitre 4 : Intégrtion numérique Exercice 1 1. Soit f une fonction intégrble sur le segment [, b] < b). Quelle est l vleur moyenne de f sur ce segment? 17

18 . Dns le cs du tritement du signl, on peut vouloir connitre l vleur moyenne ft) d un signl f sur le segment [0, t] t > 0, vrible dns le temps). Déduire de l question précédente l expression de l fonction vleur moyenne ft). 1. Notons f moy l vleur moyenne de l fonction f sur [, b]. f moy, pour être une vleur moyenne, doit respecter l condition suivnte f moy dt = ft) dt on le risonnement nlogue pour l moyenne rithmétique, f moy = 1 n l églité nf moy = f i ). Donc b )f moy = et l vleur moyenne f moy de f sur le segment [, b] vut f moy = 1 b ft) dt ft) dt f i donc f moy doit respecter. On veut mintennt exprimer l vleur moyenne ft) d un signl c est une fonction) f sur le segment [0, t] t > 0). D près l question précédente, on ft) = 1 t t 0 ft) dt 1 Exercice 17 Écrire un progrmme Scilb permettnt d estimer l intégrle de sur [0, 1] pr l méthode 1 + x de Monte Crlo vec pour entrée N le nombre de vleurs létoires tirées pour clculer cette intégrle. Pour rppel, l fonction rndn,m) retourne une mtrice de tille n m contennt des nombres létoires de loi uniforme compris entre 0 et 1. On rppelle tout d bord l méthode de Monte Crlo pour l estimtion d une intégrle. On veut intégrer fx) = 1 sur [0, 1]. Il fut tout d bord clculer l quntité V définie pr 1 + x V = 1 0 dx = 1 On peut mintennt rpeler l méthode de Monte Crlo. Celle-ci consiste donc à tirer létoirement de mnière uniforme des vleurs x i [0, 1], i = 1,..., N puis à pprocher l intégrle pr 1 0 fx) dx V N N fx i ) = 1 N N x i Puisque l théorie est clire, pssons à l mise en oeuvre prtique soit le code Scilb. Voici un exemple de solution u problème : 18

19 function QN = integrlemcn) -- QN v contenir le resultt de l integrle pprochee QN = 0 ; -- boucle de clcul, on doit simuler N x_i puis jouter fx_i)/n QN for k = 1:N -- k eme x_i simule u = rnd1,1) ; -- jout de fx_i)/n QN QN = QN + 1./N).*1./1 + u.*u)) ; end endfunction On vient de donner un lgorithme permettnt de clculer dx = rctn1) 1 + x Exercice 18 On veut pprocher l intégrle pr l formule de qudrture suivnte If) = 1 1 fx) dx A 0 f 1) + A 1 f1) Clculer A 0 et A 1 pour que cette formule de qudrture soit de degré de précision u moins 1. Montrer que cette formule de qudrture pour degré de précision 1. On cherche une formule de qudrture à points, elle doit donc être excte sur l ensemble des polynômes de degré u plus 1. Donc si fx) = 1, If) = A 0 + A 1 et si fx) = x, If) = A 0 + A 1. Pour clculer A 0 et A 1, il fut donc résoudre le système suivnt { A0 + A 1 = I1) = A 0 + A 1 = Ix) = 0 Si on joute l première à l seconde ligne, on A 1 =, d où A 1 = 1. De plus, d près l seconde ligne, A 0 = A 1. Finlement, l formule de qudrture est f 1) + f1) D près ce qui précède, cette formule de qudrture est de degré de précision u moins 1. Étudions mintennt le cs où fx) = x 1 fx) = x If) = x = f 1) + f1) = 1 L formule de qudrture n est donc ps excte pour fx) = x. On en conclut qu elle est bien de degré de précision 1. Exercice 19 Formule des trpèzes) On cherche à pprocher l intégrle If) = fx) dx < b 19

20 pr l formule des trpèzes cs n = 1 des formules de Newton-Cotes fermé). On pproxime insi cette intégrle pr l formule de qudrture suivnte ) b ) w 1) 0 f) + w1) 1 fb) vec w 1) i = 1 b l i x) dx et l i x), polynôme de Lgrnge nécessire pour l interpoltion. Clculer les poids w 1) 0 et w 1) 1. Pour cette formule de qudrture, les nœuds sont les points et b donc pour clculer les poids w 1) 0 et w 1) 1, il fut connitre les les polynôme de Lgrnge l 0x) et l 1 x) nécessire pour le clcul du polynôme d interpoltion pssnt pr les points x 0, y 0 ) =, f)) et x 1, y 1 ) = b, fb)). Pour rppel, l i x) = 1 k=0,k i x x k x j x k Dns notre cs, on lors D où l 0 x) = x x 1 = x b x 0 x 1 b l 1 x) = x x 0 = x x 1 x 0 b w 1) 0 = 1 b w 1) 1 = 1 b l 0 x) dx = 1 b ) b) l 1 x) dx = L formule des trpèzes est donc 1 b ) x b) dx = x ) dx = fx) dx b 1 b ) b) 1 b ) f) + fb)) [ x b) [ x ) ] b ] b = b) = b ) b) = 1 b ) b ) = 1 Exercice 0 Formule de Simpson) On cherche à pprocher l intégrle If) = fx) dx < b pr l formule de Simpson cs n = des formules de Newton-Cotes fermé) ) ) b + b f) + 4f + fb) Montrer que l formule de Simpson est de degré de précision. 0

21 L formule de Simpson est une formule de qudrture de type interpoltion à points. D près l un des théorèmes du cours, elle est donc excte pour tous les polynômes de degré u plus. Elle est donc de degré de précision u moins, ce que confirme les clculs suivnts fx) = 1 If) = b b f) + 4f + b ) ) + fb) L formule de Simpson u moins un degré de précision supérieur à 0. b f) + 4f + b ) ) + fb) fx) = x If) = b = b L formule de Simpson u moins un degré de précision supérieur à 1. b = b ) = b b ) + + b) + b) = + b) = b fx) = x If) = b ) ) + b f) + 4f + fb) = b + + b) + b ) = b + b + b ) = b L formule de Simpson u moins un degré de précision supérieur à. Mintennt pour le degrés supérieurs, on fx) = x If) = b4 4 4 b f) + 4f + b = b ) ) + fb) = b + 1 ) + b) + b b + b + 1 ) b + b = b 4 + b + b + b ) = b4 4 4 L formule de Simpson u moins un degré de précision supérieur à. b fx) = x 4 If) = b5 5 ) ) + b f) + 4f + fb) = b ) + b)4 + b 4 = b b + b + b + 14 ) b4 + b 5 = b b + b + 4b + 5b 4 ) = 5 4 b5 1 4 b b 1 1 b b Le résultt obtenu pr l formule de qudrture est différent de l vleur de l intégrle pour fx) = x 4. On en conclut que l formule de Simpson est de degré de précision. Exercice 1 Formule des rectngles) Étblir l formule des rectngles pour Newton-Cotes ouvert n = 0 puis montrer que cette formule est de degré de précision 1. 1

22 Pour obtenir les formules de Newton-Cotes ouvert, on interpole f ux point suivnts x i = + i + 1)h i = 0,..., n vec h = b n + et on construit les formules de qudrtures de l fçon suivnte : vec fx) dx b ) w n) i = 1 b i=0 w n) i fx i ) l i x) dx et l i x) est le polynôme de Lgrnge défini de l mnière suivnte l i x) = n k=0,k i x x k x i x k vec x i, fx i )) les points d interpoltion utilisé. Dns notre cs, n = 0 et on interpole en un seul point x 0. D utre prt, h vut ici b x 0 = + h = + b L formule des rectngle est donc de l forme ) b )w 0) + b 0 f = + b donc Il ne reste plus qu à évluer w 0) 0. On l 0 x) = 0 k=0,k 0 x x k x i x k = 1 Pour s en convincre, on rppelle ici que le degré d un polynôme de Lgrnge est n vec n + 1 le nombre de points d interpoltion). Ici n = 0 donc l 0 x) est un polynôme de degré 0 donc une constnte différente de 0). D utre prt, on montré dns un exercice précédent que l i x j ) = 0 si i j l i x i ) = 1 donc l 0 x 0 ) = 1 d où l 0 x) = 1. Mintennt, on peut clculer w 0) 0 et on w 0) 0 = 1 b 1 dx = b b = 1 et l formule des rectngles pour Newton-Cotes ouvert) est ) + b b )f Il nous fut mintennt montrer que cette formule est de degré de précision 1. On déjà ) + b fx) = 1 If) = b b )f = b

23 L formule des rectngles u moins un degré de précision supérieur à 0. fx) = x If) = b ) + b b )f = b ) + b L formule des rectngles u moins un degré de précision supérieur à 1. = b fx) = x If) = b ) ) + b + b b )f = b ) = b + b + b ) = b b + b ) Le résultt obtenu pr l formule de qudrture est différent de l vleur de l intégrle pour fx) = x. On en conclut que l formule des rectngles est de degré de précision 1. Exercice Degré de précision des formules de Newton-Cotes) Pour une formule de Newton-Cotes ssociée à une vleur impire de n. Si f C n+1 [, b]), lors il existe un réel K n 0 et ξ ], b[ tel que l erreur R commise sur l vleur de l intégrle soit Rf) = K n n + 1)! b )n+ f n+1) ξ) Pour une formule de Newton-Cotes ssociée à une vleur pire de n suf n = 0 pour Newton-Cotes fermé). Si f C n+ [, b]), lors il existe un réel M n 0 et ξ ], b[ tel que l erreur R commise sur l vleur de l intégrle soit Rf) = M n n + )! b )n+ f n+) ξ) Déduire le degré de précision des formules de Newton-Cotes à prtir de ce qui précède. On rppelle tout d bord qu une formule de qudrture est de degré de précision n si cette formule est excte donne l vleur excte de l intégrle pprochée) pour toute fonction fx) = x k vec k n et inexcte pour fx) = x n+1. D utre prt, on rppelle que toute fonction de l forme x k vec k entier positif est dérivble à l infini sur R et ces dérivées successives sont ussi continues sur R. On peut ussi montrer que si fx) = x k, lors l p ème dérivée p k) de f vut f p) x) = p! x k p et si p > k, f p) x) = 0. Mintennt revenons à l exercice et étudions le cs n impir, on Rf) = K n n + 1)! b )n+ f n+1) ξ) Si fx) = x k vec k < n + 1, lors f n+1) x) = 0 et Rf) = 0 l formule de qudrture est donc excte pour ces f choisis). On en déduit que le degré de précision des formules de Newton-Cotes vec n impir est u moins n. Si fx) = x n+1, lors f n+1) x) = n + 1)! et Rf) = K n b ) n+ 0 Les formules de Newton-Cotes ont un degré de précision n si n est impir.

24 On étudie ensuite le cs n pir on exclue le cs Newton-Cotes fermé n = 0), on Rf) = M n n + )! b )n+ f n+) ξ) Si fx) = x k vec k < n +, lors f n+) x) = 0 et Rf) = 0 l formule de qudrture est donc excte pour ces f choisis). On en déduit que le degré de précision des formules de Newton-Cotes vec n impir est u moins n + 1. Si fx) = x n+, lors f n+) x) = n + )! et Rf) = M n b ) n+ 0 Les formules de Newton-Cotes ont un degré de précision n + 1 si n est pir. Exercice Formule composite des trpèzes) L méthode pour obtenir une formule composite consiste à diviser l intervlle [, b] en r sous-intervlles de longueur et d introduire les points de subdivision h = b r t i = + ih i = 0,..., r On forme r 1 fx) dx = i=0 ti+1 t i fx) dx et l on pplique sur chque intervlle [t i, t i+1 ] une des formules de Newton-Cotes. On veut utiliser pour formule de Newton-Cotes l formule des trpèzes Newton-Cotes fermé). Étblir l formule de qudrture composite décrite précédemment. En combien de points est il nécessire d évluer f pour pouvoir utiliser cette formule? On pplique sur chque intervlle [t i, t i+1 ] l formule des trpèzes Newton-Cotes fermé) ti+1 et si on somme sur chque intervlle, on obtient r 1 ti+1 i=0 t i fx) dx h ft i) + ft i+1 )) t i fx) dx r 1 i=0 h ft i) + ft i+1 )) Après quelques simplifictions, l formule composite des trpèzes s écrit ) f) r 1 h + ft i ) + fb) Pour l clculer, il est nécessire d évluer f en les points t i, i = 0,..., r = t 0 et b = t r ). Il fut donc évluer f r + 1 fois. 4

25 Exercice 4 Un exemple de formule de Guss) Soit l formule de qudrture de Guss suivnte If) = 1 1 fx) dx I n f) = w 0 fx 0 ) + w 1 fx 1 ) Le but est de choisir les nœuds x 0 et x 1 et les poids w 0 et w 1 soit 4 vribles) de telle mnière à ce que le degré de précision de l formule de qudrture soit le plus élevé possible. Pour résoudre ce problème, on besoin de 4 équtions fin d voir une une solution unique pour les nœuds et les poids). Pour les obtenir, on impose que If) = I n f) pour fx) = x k k = 0,..., 1. Étblir le système de 4 équtions non-linéires pour obtenir les nœuds et les poids.. Vérifier que w 0 = w 1 = 1 x 0 = x 1 = est solution du système précédent. Vérifier que l formule obtenue 1 ) ) fx) dx f + f est de degré de précision On impose que If) = I n f) pour fx) = x k k = 0,..., donc si fx) = 1, on doit imposer que If) = Si fx) = x, on doit imposer que If) = Si fx) = x, on doit imposer que If) = Si fx) = x, on doit imposer que If) = dx = = w 0 + w 1 = I n f) x dx = 0 = w 0 x 0 + w 1 x 1 = I n f) x dx = = w 0x 0 + w 1 x 1 = I n f) x dx = 0 = w 0 x 0 + w 1 x 1 = I n f) Le système de 4 équtions non-linéires pour obtenir les nœuds et les poids est donc w 0 + w 1 = w 0 x 0 + w 1 x 1 = 0 w 0 x 0 + w 1 x 1 = w 0 x 0 + w 1 x 1 = 0 5

26 . On suppose que et on vérifie w 0 = w 1 = 1 x 0 = x 1 = w 0 + w 1 = = w 0 x 0 + w 1 x 1 = + = 0 ) ) w 0 x 0 + w 1 x 1 = + = = ) ) w 0 x 0 + w 1 x 1 = + = = 0 On bien que w 0 = w 1 = 1 x 0 = est solution du système étbli à l question précédente.. Pr construction, x 1 = If) = I n f) pour fx) = x k k = 0,..., l formule de qudrture un degré de précision u moins égl à. Mintennt, si fx) = x 4, on If) = 1 1 x 4 dx = 5 ) 4 ) 4 I n f) = w 0 fx 0 ) + w 1 fx 1 ) = + = = 9 L formule de qudrture n est ps excte pour fx) = x 4, son degré de précision est donc. Chpitre 5 : Résolution de systèmes linéires Exercice 5 Les systèmes suivnts ont-ils une solution unique, une infinité de solution ou ps de solution? Justifier. { x1 + x = 4 1) 4x 1 1x = 8 { x1 + x = 7 ) x 1 x = 0 { 4x1 x = 14 ) 1x 1 1x = Le système 1) dmet une infinité de solution. L seconde ligne du système peut être obtenue en multiplint l première ligne du système pr que ce soit du côté guche que du côté droit du signe =). Il n y donc qu une seule éqution pour relier les vribles x 1 et x d où l infinité de solutions. Le système ) dmet une unique solution x 1 = 1, x = ). L seconde ligne du système ne peut ps être obtenue en multiplint l première pr un coefficient.

27 Le système ) n dmet ucune solution. En effet, si on multiplie l première ligne pr 4 et qu on l soustrit à l seconde ligne, on obtient du côté guche de l églité 1x 1 1x 44x 1 x ) = 0 et 4 14 = 54 pour le côté droit de l églité. Il y donc incomptibilité entre les deux équtions du système. Exercice Quel est le rng de l mtrice suivnte? A = Comme l mtrice A est de dimension 4 4, le rng de l mtrice est compris entre 0 et 4. Notons l i, i = 1,..., 4 les lignes de l mtrice A. Au moins une des lignes est non nulle, donc rga) 1. l 1 et l sont linéirement indépendnts. En effet, il n existe ps de réel λ tel que l = λl 1, donc rga). l 1, l et l 4 sont linéirement indépendnts. En effet, il n existe ps de réels λ et µ tel que l 4 = λl 1 + µl, donc rga). l = l 1 + l l 4, l n est ps linéirement indépendnte de l 1, l et l 4 d où rga) = Exercice 7 Soit le système linéire à résoudre suivnt x 1 + x = 1 x 1 + x = 1 x 1 x = On l églité suivnte = ) Vérifier ) que l églité précédente est une décomposition en vleurs singulières et l utiliser pour montrer que est l unique solution du système décrit plus hut. On considère comme cquis l vlidité de l églité précédente on peut s muser à vérifier si on veut...). On note les mtrices ) U = Σ = V =

28 On remrque tout d bord que UU T = = = U est une mtrice crré donc puisque UU T = I l identité, on ussi U T U = I ttention ce n est vri que prce que le résultt de l multipliction mtricielle est l identité). U est bien une mtrice orthogonle. De même pour V, on VV T = ) ) = + + ) = V est bien une mtrice orthogonle et comme Σ est une mtrice digonle dont les termes digonux sont positifs, on bien l décomposition en vleurs singulières de l mtrice A du système linéire Ax = b. D utre prt, rga) = et on cherche vribles, le système dmet donc une unique solution que l on v clculer grâce à l formule x = VΣ 1 U T b On effectue ce clcul en plusieurs étpes U T b = 0 1 x = VΣ 1 U T b = Σ 1 U T b = = ) 5 0 ) ) 4 + = = 5 = ) 5 ) ) 5 ) + ) 5 0 ) = ) 8

Analyse numérique : Intégration numérique

Analyse numérique : Intégration numérique Anlyse numérique : Intégrtion numérique Pgor 1A Chpitre 4 8 février 11 mrs 2013 Anlyse numérique (Pgor 1A) Intégrtion numérique 8/02-11/03/2013 1 / 67 Pln 1 Introduction 2 Intégrtion pr méthode de Monte-Crlo

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

EPUUniversité de Tours

EPUUniversité de Tours DI 3ème nnée EPUUniversité de Tours Déprtement Informtique 007-008 ANALYSE NUMERIQUE Chpitre 3 Intégrtion numérique résumé du cours 1 Introduction Il s git d une mniére générle de déterminer, le mieux

Plus en détail

Théorème de Rolle et formules de Taylor

Théorème de Rolle et formules de Taylor Théorème de Rolle et formules de Tylor 1 Extrémums des fonctions différentibles à vleurs réelles 1. Soient K un compct d un espce vectoriel normé (E, ) et f une fonction définie sur K à vleurs dns R. Montrer

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE Université de Metz Licence de Mthémtiques - 3ème nnée 1er semestre ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE pr Rlph Chill Lbortoire de Mthémtiques et Applictions de Metz Année 010/11 1 Tble des mtières Chpitre

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel L - Mth Stt Cours de Mthémtique - Sttistique Clcul Mtriciel F. SEYTE : Mître de conférences HDR en sciences économiques Université de Montpellier I M. TERRZ : Professeur de sciences économiques Université

Plus en détail

Série n 6 : Interpolation et méthodes des moindres carrés

Série n 6 : Interpolation et méthodes des moindres carrés Université Clude Bernrd, Lyon I 43, boulevrd du 11 novembre 1918 696 Villeurbnne Cedex Licence Sciences & Technologies Spécilité Mthémtiques UE : Clcul Scientifique 009-010 Série n 6 : Interpoltion et

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4 BTS DOMOTIQUE Clcul intégrl 8- Clcul intégrl Tble des mtières I Primitives I. Définitions............................................... I. Clculs de primitives.........................................

Plus en détail

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x.

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x. MP Jnson DS6 du 7 jnvier 24/25 Problème (CCP) Toutes les fonctions de ce problème sont à vleurs réelles. PARTE PRÉLMNARE Les résultts de cette prtie seront utilisés plusieurs fois dns le problème.. Fonction

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (limites, continuité, dérivées, intégration) T. Gallouët

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (limites, continuité, dérivées, intégration) T. Gallouët Université de Mrseille Licence de Mthémtiques, ere nnée, Anlyse (limites, continuité, dérivées, intégrtion) T. Gllouët July 29, 205 Tble des mtières Limites 3. Définition et propriétés......................................

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

ANALYSE APPROFONDIES II MT242

ANALYSE APPROFONDIES II MT242 ALGÈBRE ET ANALYSE APPROFONDIES II MT242 Année 1998-1999 Chpitre 0. Introduction générle Dns cette introduction nous llons commenter les principles notions contenues dns le cours du second semestre, leurs

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de maths spé MP

Résumé du cours d analyse de maths spé MP 1 TOPOLOGE Résumé du cours d nlyse de mths spé MP 1 Topologie 1) Normes, normes équivlentes Une norme sur l espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x). x E, (N(x) = x = ) (xiome

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES Primitives et intégrles Cours CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES. Primitives d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un intervlle I. Une fonction F est une primitive de f sur I, si

Plus en détail

Espaces métriques, espaces vectoriels normés. Tewfik Sari. L2 Math

Espaces métriques, espaces vectoriels normés. Tewfik Sari. L2 Math Espces métriques, espces vectoriels normés Tewfik Sri L2 Mth Avertissement : ces notes sont l rédction, progressive et provisoire, d un résumé du cours d espces métriques de d espces vectoriels normés

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments Synthèse de cours (Terminle S) Dérivtion : rppels et compléments Rppels de 1ère Nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervlle I et un élément de I. f ( + h) f ( ) Si l limite lim existe, on

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Chpitre 7 Clsse de Seconde Fonctions de référence Ce que dit le progrmme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Fonctions de référence Fonctions linéires et fonctions ffines Vritions de l fonction

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008 Clcul intégrl. 15 décembre 2008 2 Tble des mtières I Intégrles multiples 5 1 Rppels sur l intégrle définie des fonctions d une vrible. 7 1.1 Motivtions................................ 7 1.1.1 Cs des fonctions

Plus en détail

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers Chpitre 5 Intégrtion Nous llons construire l intégrle pr un procédé de pssge à l limite. D bord on définit l intégrle des fonctions en escliers, ensuite on psse à l limite pour intégrer des fonctions plus

Plus en détail

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre 7 Intégrle et primitive TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre 7 Intégrle et primitive Tble des mtières I Exercices I-................................................ I- Clcul pproché d une intégrle

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli Chpitre 6 : Fonctions ffines -8-01-1- Seconde 7, 010-011, Y. Angeli 1. Éqution réduite d une droite Théorème. Dns un repère, soient A(x A ;y A ) et B(x B ;y B ) tels que x A x B. Alors l droite (AB) est

Plus en détail

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications.

LEÇON N 67 : Formules de Taylor. Applications. LEÇON N 67 : Formules de Tylor. Applictions. Pré-requis : Théorème de Rolle, théorème des Accroissements Finis ; Intégrtion pr prties ; Nottions de Lndu. 67. Résultts globux 67.. Formule de Tylor-Lgrnge

Plus en détail

Partie 1 - Calcul d une probabilité

Partie 1 - Calcul d une probabilité Essec mths 3 voie E 2014 1 Option économique Mthémtiques Essec 2014 (mths 3) vendredi 8 mi 2014 Ce problème est constitué de trois prties. Les résultts de l prtie 1 sont utilisés dns les prties 2 et 3.

Plus en détail

Toutes les questions de cours et R.O.C. au bac de T.S. Vincent PANTALONI

Toutes les questions de cours et R.O.C. au bac de T.S. Vincent PANTALONI Toutes les questions de cours et R.O.C. u bc de T.S. Vincent PANTALONI VERSION DU 9 MARS 2012 Tble des mtières Bc 2011 3 Bc 2011 5 Bc 2010 9 Bc 2009 11 Bc 2008 13 Bc 2007 17 Bc 2006 19 Bc 2005 21 ii Remerciements.

Plus en détail

Cours de Mathématiques 2

Cours de Mathématiques 2 Cours de Mthémtiques 2 première prtie : Anlyse 2 DEUG MIAS 1 e nnée, 2 e semestre. Mximilin F. Hsler Déprtement Scientifique Interfcultire B.P. 7209 F 97275 SCHOELCHER CEDEX Fx : 0596 72 73 62 e-mil :

Plus en détail

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org)

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org) CCP 27. Filière MP. Mthémtiques. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lmrd (jen-louis.lmrd@preps.org EXERCCE.. f est continue (en tnt de frction rtionnelle dont le dénominteur ne s nnule ps sur le compct F

Plus en détail

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales Utiliser l inverse d une mtrice pour résoudre un système d équtions & coures polynomiles Exercice : Dns une ferme, il y des lpins et des poules. On dénomre 58 têtes et 60 pttes. Comien y -t-il de lpins

Plus en détail

QUELQUES NOTES SUR LES MATRICES. Une matrice est un tableau (à deux dimensions) de nombres (les éléments) ordonnés. Elle est notée [A].

QUELQUES NOTES SUR LES MATRICES. Une matrice est un tableau (à deux dimensions) de nombres (les éléments) ordonnés. Elle est notée [A]. QUELQUES NOTES SUR LES MATRICES Définition Une mtrice est un tbleu (à deux dimensions) de nombres (les éléments) ordonnés. Elle est notée [A]. Elément d'une mtrice Pr convention, on note ij l'élément situé

Plus en détail

! Remarque : La racine carrée d un nombre négatif n existe pas.

! Remarque : La racine carrée d un nombre négatif n existe pas. 3 ème Chpitre A 3 RACINE CARREE D UN NOMBRE POSITIF 1 I) Définition et conditions d existence de l rcine crrée d un nombre. 1) Définition. Il existe deux nombres tel que si on les multiplie pr eux même

Plus en détail

2. Formules d addition.

2. Formules d addition. IX. Trigonométrie 1. Rppels 1.1 Définitions : Dns le cercle trigonométrique C ( O, 1 ), si nous fixons un point P correspondnt à un ngle d mplitude nous vons défini : = bscisse du point P sin = ordonnée

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER 4. Fonctions loclement intégrbles Soit I un intervlle de R et soit f : R R une ppliction. Définition 4.. On dit que f est loclement intégrble sur I si f est intégrble

Plus en détail

Kit de survie - Bac S

Kit de survie - Bac S Kit de survie - Bc S. Inéglités - Étude du signe d une expression Opértions sur les inéglités Règles usuelles : Pour tout x < y x + < y + même sens Pour tout k > : x < y kx < ky même sens Pour tout k

Plus en détail

Analyse 1 L1-mathématiques

Analyse 1 L1-mathématiques Anlyse L-mthémtiques Renud Leplideur Année 3-4 UBO Tble des mtières Inéglités et clculs 3. Nombres..................................... 3.. Les ensembles N, Z, Q et R...................... 3.. Les intervlles

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

Calculs de base (Rappels)

Calculs de base (Rappels) Chpitre I Clculs de bse (Rppels) I.1 Diviseurs et multiples I.1.1 Définitions On : 12=3 4. On dit que 3 et 4 sont des diviseurs de 12, ou que 12 est un multiple de 3 et de 4. DÉFINITION I.1.1 Soit et b

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Mathématiques du signal déterministe

Mathématiques du signal déterministe Conservtoire Ntionl des Arts et Métiers MAA17 Mthémtiques du signl déterministe Nelly POINT 11 octobre 211 Tble des mtières 1 Intégrtion 3 1.1 Méthodes d intégrtion : rppels........................ 3

Plus en détail

Cours de Mathématiques 2

Cours de Mathématiques 2 Cours de Mthémtiques 2 première prtie : Anlyse 2 DEUG MIAS 1 e nnée, 2 e semestre. Mximilin F. Hsler Déprtement Scientifique Interfcultire B.P. 7209 F 97275 SCHOELCHER CEDEX Fx : 0596 72 73 62 e-mil :

Plus en détail

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires L-MATH II-(25-26). Résumé sur les Intégrles Impropres & eercices supplémentires Une fonction définie sur un intervlle I est dite loclement intégrble sur I si f est Riemnnintégrble sur tout intervlle [,

Plus en détail

Fonctions définies par une intégrale. On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que la fonction

Fonctions définies par une intégrale. On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que la fonction Prép. Agrég. écrit d Anlyse, Annexe n o 6. Méthode de Lplce dns R d Fonctions définies pr une intégrle On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que l fonction F(t = g(x

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

LOIS A DENSITE (Partie 1)

LOIS A DENSITE (Partie 1) LOIS A DENSITE (Prtie ) I. Loi de probbilité à densité ) Rppel Eemple : Soit l'epérience létoire : "On lnce un dé à si fces et on regrde le résultt." L'ensemble de toutes les issues possibles Ω = {; ;

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

201-NYC SOLUTIONS CHAPITRE 8

201-NYC SOLUTIONS CHAPITRE 8 Chpitre 8 Nombres complexes 7 -NYC SOUTIONS CHAPITRE 8 8. EXERCICES. ) Re() 5, Im() b) Re(), Im() 8 c) Re() 5, Im() d) Re(), Im() e) Re(), Im() f) Re(), Im() 6. ) x + i et x i b) x + i et x i c) x + i

Plus en détail

Développements limités. Motivation. Exo7

Développements limités. Motivation. Exo7 Eo7 Développements limités Vidéo prtie. Formules de Tlor Vidéo prtie 2. Développements limités u voisinge d'un point Vidéo prtie 3. Opértions sur les DL Vidéo prtie 4. Applictions Eercices Développements

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

Intégration numérique

Intégration numérique Chpitre 5 Intégrtion numérique 5.1 Introduction Dns ce chpitre, on s interesse u clcul numérique d intégrles. Plus précisément, on considère une fonction f continue et une fonction w continue et positive

Plus en détail

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3

Licence de Mathématiques Fondamentales Calcul Scientifique feuille de TD 3 Licence de Mthémtiques Fondmentles Clcul Scientifique feuille de TD 3 Intégrtion numérique Soit f : [, b] R une fonction continue On cherche à clculer numériquement l intégrle f(x) dx Pour cel, on subdivise

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

Limites de Fonction. 1 Limites d une fonction et asymptotes 1.1 Limite en l infini. 1.2 Limite en un réel a Asymptotes...

Limites de Fonction. 1 Limites d une fonction et asymptotes 1.1 Limite en l infini. 1.2 Limite en un réel a Asymptotes... Lycée Pul Doumer 203-204 TS Cours Limites de Fonction Contents Limites d une fonction et symptotes. Limite en l infini....................................2 Limite en un réel..................................

Plus en détail

Cours de Terminale S Lycée Camille Pissarro 2013-2014. Sébastien Andrieux

Cours de Terminale S Lycée Camille Pissarro 2013-2014. Sébastien Andrieux Cours de Terminle S Lycée Cmille Pissrro 203-204 Sébstien Andrieux 7 juin 204 Tble des mtières I Cours de Terminle S 5 Risonnement pr récurrence 6 2 Suites et limites des suites 8 I Suite convergente,

Plus en détail

Théorie de la mesure et intégration. J.C. Pardo

Théorie de la mesure et intégration. J.C. Pardo Feuille de TD 6. Théorie de l mesure et intégrtion. J.C. Prdo Exercices. Exo. 72 Soit f une fonction sur. On considère muni de l tribu B des boréliens et d une mesure λ sur B. On suppose que f est λ-loclement

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION UNIVERSITE PRIS PNTHEON SORBONNE UFR DE GESTION MTHEMTIQUES PPLIQUEES L ECONOMIE ET L GESTION LICENCE nnée Cours de Thierry LFY TRVUX DIRIGES semestre 7-8 Thème n : Rppels Eercice Déterminez l ensemble

Plus en détail

Chapitre 2 Limites et asymptotes

Chapitre 2 Limites et asymptotes Chpitre 2 Limites et symptotes A) Introduction ) Le grenier Je veux monter un toit à une pente en lissnt l plce pour une pièce (grenier) de 3 mètres de long et 2 mètres de hut. OA = 3, OC = 2, OE = x.

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence de Mathématiques, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence de Mathématiques, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence de Mthémtiques, première nnée Lurent Michel Automne 2011 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S

Clamaths.fr - Les Roc en Terminale S Clmths.fr - Les Roc en Terminle S CONTENTS ROC - exigibles... 2 Roc 1 Théorème de comprison pour les suites... 2 Roc 2 Limite de qn lorsque q > 1... 2 Roc 3 Unicité de l fonction exponentielle... 3 Roc

Plus en détail

Mathématiques, Semestre S1

Mathématiques, Semestre S1 Polytech Pris-Sud PeiP1 2011/2012 Notes de cours Mthémtiques, Semestre S1 Filippo SANTAMBROGIO 2 Tble des mtières 1 Les fonctions dns R et leurs limites 7 1.1 Fonctions réelles d une vrible réelle.........................

Plus en détail

2 - INTERPOLATION SPLINE

2 - INTERPOLATION SPLINE 2 - INTERPOLATION SPLINE J-P Croisille Université Pul Verline-Metz Semestre S7, mster de mthémtiques M1, nnée 2008/2009 1- INTRODUCTION Fonctions splines: Fonctions interpolntes pticulièrement dptées.

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Méthodes de calcul de valeurs approchées d une intégrale.

Méthodes de calcul de valeurs approchées d une intégrale. Clcul de vleurs pprochées d intégrles Méthodes de clcul de vleurs pprochées d une intégrle. 1 Les formules de qudrture de type interpoltion : Présenttion On cherche à clculer l intégrle I(f) = b µ(x)f(x)

Plus en détail

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités Tble des mtières 1 Dénombrer et sommer 5 1.1 Rppels ensemblistes............................. 5 1.1.1 Opértions ensemblistes....................... 5 1.1.2 Bijections............................... 7 1.2

Plus en détail

Chapitre 1 Le Second Degré

Chapitre 1 Le Second Degré Cours de Mthémtiques Première STID Chpitre 1 : Le second degré Chpitre 1 Le Second Degré A) Résolution de l'éqution du second degré 1) Définitions On ppelle polynôme de second degré l expression x² x c

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité Chpitre 4 L loi normle 4.1 Introduction Dns le chpitre précédent, les probbilités rencontrées se rmenient à lister tous les cs possibles, leur ttribuer l même probbilité, et diviser le nombre de cs fvorbles

Plus en détail

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

Primitives Calcul intégral

Primitives Calcul intégral Primitives Clcul intégrl Christophe ROSSIGNOL Année scolire 2009/200 Tble des mtières Primitives 2. Définition, premières propriétés..................................... 2.2 Primitives des fonctions usuelles....................................

Plus en détail

Les règles de Descartes et de Budan Fourier

Les règles de Descartes et de Budan Fourier Ojectifs de ce chpitre Mthémtiques ssistées pr ordinteur Chpitre 4 : Rcines des polynômes réels et complexes Michel Eisermnn Mt49, DLST LS4, Année 8-9 www-fourierujf-grenolefr/ eiserm/cours # mo Document

Plus en détail

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV LEGTHP Sint Nicols STAV Promotion 8 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV Fiches de cours S. FLOQUET Septemre 9 Lycée Sint Nicols Igny Promotion 8 SOMMAIRE STAV PARTIE : RESUMES DE COURS Équtions de droites

Plus en détail

Intégration, probabilités

Intégration, probabilités prép-greg 7-8 Intégrtion, probbilités Dns tous les exercices probbilistes, les vribles létoires sont supposées définies sur le même espce probbilisé (Ω, A, P). I Questions de cours L fonction t sin t t

Plus en détail

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré Cours de Mthémtiques Première S Chpitre 1 : équtions et inéqutions du second degré Chpitre 1 Équtions et Inéqutions du nd degré A) Les Polynômes 1) Définitions On ppelle monôme une expression de l forme

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

Cours de Mathématiques L1. Résumé des chapitres. Hassan Emamirad

Cours de Mathématiques L1. Résumé des chapitres. Hassan Emamirad Cours de Mthémtiques L1 Résumé des chpitres Hssn Emmird Université de Poitiers Version 29/21 TABLE DES MATIÈRES 3 Tble des mtières 1 Nombres complexes 5 1.1 Le corps C.....................................

Plus en détail

DEUG MIAS 1 Année 2002-2003 Premier et deuxième semestres Feuilles de Cours

DEUG MIAS 1 Année 2002-2003 Premier et deuxième semestres Feuilles de Cours Deug Mis 1 Année 2002-2003 J.-F. Burnol Université Lille 1 1 DEUG MIAS 1 Année 2002-2003 Premier et deuxième semestres Feuilles de Cours Toutes les fiches de cours distribuées ux étudints pendnt l nnée

Plus en détail

CHAPITRE 4 DÉTERMINANTS ET INVERSION DE MATRICES

CHAPITRE 4 DÉTERMINANTS ET INVERSION DE MATRICES HAPITRE DÉTERMINANTS ET INVERSION DE MATRIES Introduction Dns l lgèbre mtricielle, les déterminnts occupent une plce d importnce tnt en théorie qu en prtique est que l vleur numérique du déterminnt d une

Plus en détail

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann

Rappels et compléments sur l intégrale de Riemann Chpitre Rppels et compléments sur l intégrle de Riemnn Commençons pr un rppel. Théorème.. (Théorème fondmentl du clcul intégrl) Soit f :[, b]! R une fonction continue. Pour tout x 2 [, b], posons F (x)

Plus en détail

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes Chpitre 1 Dénombrer et sommer Compter des objets et fire des dditions, voilà bien les deux ctivités les plus élémentires à l bse des mthémtiques. Et pourtnt à y regrder de plus près, ce n est ps si fcile.

Plus en détail

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4 Université Pris I, Pnthéon - Sorbonne Licence MASS Cours d Anlyse S4 Jen-Mrc Brdet (Université Pris 1, SAMM) UFR 27 et Equipe SAMM (Sttistique, Anlyse et Modélistion Multidisiplinire) Université Pnthéon-Sorbonne,

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail