Les étudiants créateurs (création pure)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les étudiants créateurs (création pure)"

Transcription

1 - 1 - (création pure) Les données utilisées pour la réalisation de cette analyse sont issues de l enquête Sine 2002 de l INSEE. Elles portent sur un échantillon de créées ou reprises durant le premier semestre de l année 2002 et interrogées en septembre La première vague d interrogation de cette enquête nous permet de connaître les caractéristiques des, le profil de leur dirigeant et les modalités de mise en place du projet. Nous ne traiterons ici que partiellement des reprises dans la mesure où les rachats de société par achat de parts sociales ou d actions sont mal connues par l INSEE. L analyse conduite ici porte sur les créateurs dont le statut déclaré, immédiatement antérieur à la création, est celui d étudiant. Un premier cadrage Les créateurs déclarant passer directement du statut d étudiant à celui de créateur, représentait 4% des nouve dirigeants en création pure (et 2% en reprise), ce qui conduit à une estimation, pour l année de à 9000 créateurs. Quatre éléments de cadrage : l âge, le sexe, le niveau de diplôme et l activité. 74 % des étudiants créateurs ont moins de 30 ans au moment où ils créent leur entreprise (34 % moins de 25 ans, 44 % de 25 à 30 ans et 12 % de 30 à 35 ans). 39 % des créations sont le fait de femmes, ce qui est nettement plus que pour l ensemble des créations pures (26 %). Nous allons ultérieurement revenir sur ce point. Les deux tiers font état d un diplôme de l enseignement supérieur. Ils ne sont qu un tiers si l on observe l ensemble des créateurs quelque soit l âge et la situation antérieure à la création. Nous reviendrons également sur ce point, notamment dans l adéquation diplôme/activité. Par ailleurs, les jeunes de moins de 25 ans (ex étudiants ou non) privilégient les diplômes techniques (CAP, BEP, Bac professionnel) pour 45 % d entre eux et seulement 12 % un diplôme d études supérieures. Ce dernier pourcentage devient 41 % pour les créateurs âgés de 25 à 30 ans. La majorité des étudiants créant à la sortie de leurs études choisissent le secteur des services : 60 % contre 37 % pour l ensemble des créateurs, ces derniers privilégiant davantage les activités de type commerce (35 % contre 28 %) et plus encore le «secondaire» (28 % contre 12 % pour les étudiants créateurs). La est de loin privilégiée par l ensemble des créateurs (21 % contre 7 % pour les étudiants). 14 % créent une activité de type artisanal, plus de deux fois moins que l ensemble des créateurs (32 %). Les étudiants créent de fait nettement plus dans les activités de services (38 % contre 22 %) et de santé (12 % contre 6 %). Si l on observe les activités créées, 80 % le sont par des plus de 30 ans dans les services et la santé contre la moitié par des moins de 25 ans dans les autres activités.

2 - 2 - Approfondissons quelques éléments de profil de ces nouve chefs d entreprise Les femmes y sont 39 % Leur présence est très marquante dans les services : 53 % des créations de l activité santé, faites par les étudiants, le sont par des femmes. Il en est de même pour les activités de services personnes (48 %) et pour celles de services (43 %). Par contre, elles sont peu présentes dans le commerce (22 % contre 41 % si nous observons l ensemble des créations féminines). L effet «études supérieures» est donc très marquant quant au type d activité créé. Les créatrices étudiantes sont en effet pour 69 % d entre elles localisées dans des activités de services : Femme et éducation Autres services Sous-total Etudiante créatrice Ensemble des créatrices Dans le domaine des services, les femmes (étudiantes créatrices) créent essentiellement des activités juridiques (Plus des 2/3). Par ailleurs 61 % des créateurs dans cette activité sont des femmes ; il en est de même dans l architecture où 47 % des créateurs sont des femmes et dans les activités de secrétariat/traduction où 59 % sont des femmes. Les femmes sont ainsi, beaucoup plus que les hommes, contingentées dans quelques activités, de fait assez peu tournées vers les services, bien que classées dans ce secteur. Les hommes (étudiants créateurs) pour leur part se localisent d abord dans des activités juridiques (31 %), puis l informatique (25 %), le conseil pour les affaires et la gestion (12 %), l ingénierie et les études techniques (5 %), l architecture (7 %) et la publicité (6 %). Ils sont beaucoup plus présents que les femmes dans l informatique (95 % des créations des activités réalisation de logiciels et conseil informatique), le conseil pour les affaires et la gestion (80 %), l ingénierie et les études techniques (77 %), les activités de gardiennage/nettoyage (76 %), la publicité (73 %). Dans les services autres, les femmes sont surtout positionnées dans les activités artistiques (activités exercées trois quarts par des femmes). Total Les nive de diplôme sont majoritairement issus de l enseignement supérieur (68 %). Cela est très vrai des activités santé et éducation (93 %), des services (90 %), des autres services (49 %), et même du commerce (60 %). Cela est peu vrai pour ceux qui ont créé dans la et l industrie (31 %). Ces derniers privilégient les diplômes technologiques de type CAP, BEP, Bac professionnel (51 %).

3 - 3 - Posons un regard plus aiguisé sur ceux issus de l enseignement supérieur pour situer les types nive de diplôme au sein de chacune des activités: % d étudiants créateurs issus du supérieur, éducation Autres services de gros, Bac Bac + 3 et Sous-total DESS DEA et doctorat (autre que santé) Ecole d ingénieur 1,5 2, Ecole de gestion 3,3 3, Doctorat (médecine, pharmacie) 58 0, Diplôme d architecture Autre (Bac + 5 et au-delà) 5, Total (Voir en annexe à quelles activités de création conduit chaque diplôme). Alors que les créations dans les services sont surtout le fait des diplômés d un niveau égal à Bac + 5 (76 % dont 22 % en DESS, 23 % en DEA/doctorat et 6 % en grandes écoles), les activités de type commerce (détail, hôtel-café-restaurant, de gros, ) et celles de et de l industrie sont très habituellement le fait de diplôme au plus égal à Bac + 4 (avec une majorité de niveau Bac + 2). Il en est de même des activités industrie/. Qu en est-il donc des étudiants créateurs qui ne sont pas issus de l enseignement supérieur? Diplôme technique : CAP, BEP, Bac professionnel Diplôme général : CEP, BEP, Bac général Pour mémoire, enseignement supérieur Activité de type secondaire personnes de gros, Total La création dans les activités réglementées Certaines activités exercées sous forme de travail indépendant sont réglementées par des ordres professionnels (expert-comptable, activités juridiques, architecture, métiers de santé). De ce fait, les conditions d exercice de ces activités diffèrent des autres créations, notamment en ce qui concerne la libre concurrence, les pratiques d installation (souvent à la sortie des études, exigence de diplôme de l enseignement supérieur, de stage professionnel) et les profils des (entreprise individuelle exercée très essentiellement par le seul dirigeant). Ces particularités conduisent à chiffrer l importance des nouve dirigeants créant au sein des activités réglementées et à comparer le profil des concernées et celui de leur dirigeant. Les créateurs appartenant professions réglementées sont le tiers des étudiants créateurs. Ils sont notamment la moitié des étudiants créant dans les services. Les créateurs au sein des professions réglementées y exercent avant tout leur métier et se manifestent très peu comme chefs d entreprise.

4 - 4 - Activités réglementées Activités non réglementées Construction, industrie Objectif de la création : création de son emploi Motivation forte : - indépendance goût de l indépendance l idée nouvelle, le marché nouveau Mais une création envisagée - dans une durée longue non employeur au démarrage 99,4 91, avec peu d intention d embauche à court terme création sous forme d une entreprise individuelle dirige seul l entreprise L objectif de la création dans des activités réglementées est très essentiellement la création de son propre emploi de façon durable (du moins nettement plus que ceux qui ne créent pas dans des activités réglementées), sans employer de salarié ni avoir l intention de le faire. Cette création se fait en entreprise individuelle ; si l on peut parler d entreprise au sens juridique du terme, on ne peut le faire en terme sociologique. Les professionnels libér dans leur ensemble d ailleurs ne se représentent pas comme des chefs d entreprise dirigeant une entreprise. Des unités modestes en termes d investissements et très tournées vers une clientèle de particuliers Activités réglementées (non réglementées) Clientèle à dominante de particuliers Clientèle nationale, internationale Capit initi au démarrage : moins de Les créateurs en activité réglementée créent rapidement après leurs études ; 58 % sont des femmes. Les femmes sont nombreuses à créer dans le champ des professions réglementées (58 % contre 39 % en moyenne chez les étudiants créateurs et moins de 30 % parmi l ensemble des créateurs). Près de 80 % ont de 25 à 30 ans, alors qu ils sortent de diplômes de niveau à minima Bac + 5. Très peu ont connu le chômage (de 7 à 9 %), alors qu il est de 23 % pour les créateurs dans les services non réglementés, de 26 % pour ceux créant dans le secteur secondaire et de 28 % pour ceux qui le font dans le commerce. Ils sont de nationalité française en quasi-totalité, ce qui est nettement moins le cas de la création dans le secondaire (18 % sont des étudiants créateurs de nationalité n appartenant pas à l Union Européenne). Ils sont moins souvent enfants ou proches d amis entrepreneurs (63 à 67 % contre 74 % dans les services non réglementés, 71 % dans le commerce ).

5 - 5 - Ils se font enfin rarement aider lors de la préparation de la création (11 % dans les services réglementés, 24 % dans la santé, contre 41 à 43 % dans les services non réglementés, le commerce et le secondaire). La durée écoulée entre la fin des études et la création de l entreprise des étudiants créateurs Ces données n existent que pour ceux issus de l enseignement supérieur. La création se fait majoritairement dans les deux ans suivant l obtention du diplôme. En % Ecole d ingénieur Ecole de commerce Autres Bac + 5 Bac + 2 Bac + 3 et 4 DESS, DEA, doctorat Au cours des 2 premières années Entre la 3 ème et la 5 ème année Au-delà Peu s installent immédiatement après leurs études (entre 11 et 23 %). La majorité le fait l année qui suit la fin des études voire la deuxième année. Ceux diplômés en DESS, DEA, doctorat sont ceux qui tardent le plus à s installer puisqu un tiers le fait entre la troisième et la cinquième année et 9 % au-delà. Sans doute doit-on voir là l effet de certains stages obligatoires pour acquérir le droit d exercer et le temps nécessaire pour trouver où s installer. La nationalité 91 % des étudiants créateurs sont français (89 % pour l ensemble des créations pures), 1,4 % appartiennent à un pays de l Union Européenne (5 % pour l ensemble des créateurs) et 7,3 % à une nationalité hors Union Européenne (contre 6 % pour l ensemble des créateurs). Les étudiants de nationalité étrangère (hors Union Européenne) créent autant dans chacun des trois grands secteurs. Etudiant de nationalité : Dont services Dont commerce de gros Dont commerce Secondaire - française Union Européenne hors Union Européenne Noter le poids nettement plus conséquent des étrangers dans la /industrie et celui nettement plus faible dans les services (notamment d éducation/santé). Total Près de 20 % des étudiants créateurs déclaraient être au chômage au moment de la création (35 % pour l ensemble des créateurs) Cette situation est plus fréquente dans les activités de type secondaire et commerce.

6 - 6 - personnes (dont activités artistiques) Construction, industrie de gros, Noter que 7 % étaient par ailleurs bénéficiaires du RMI ou de l ASS (12 % dans les services personnes). Le chômage ou le fait d être inactif ont toutefois été plus souvent une opportunité pour créer qu une situation contrainte pour en sortir. Sans emploi de Construction, de personnes détail industrie gros, - A choisi de créer Contraint à créer Près de 60 % n ont pas eu d expérience professionnelle préalable à la création 1 Pour ceux qui ont eu ce type d expérience, la majorité (62 %) l ont eu dans la même activité que celle dans laquelle ils créent. Cela est nettement moins vrai pour le commerce de gros, (27 %) ou le commerce (48 %). Ceux qui ont eu ce type d expérience professionnelle l ont avant tout conduite dans des de moins de 10 salariés (63 %). Expérience antérieure de création 8 % ont déjà tenté l expérience de la création d entreprise (18 % pour ceux qui ont créé une activité de et 17 % pour ceux qui ont créé une activité de /industrie). Appartenance à un milieu entrepreneurial Plus des deux tiers disent appartenir à un milieu entrepreneurial de par leur famille ou leurs proches (même chiffre pour l ensemble des créateurs). En terme d objectif poursuivi Ceux qui créent dans les services visent avant tout à assurer leur propre emploi (83 % dans la santé, 67 % dans les services personnes et les services ). Par contre, ceux qui créent dans la /industrie et le commerce visent plus le développement (59 % dans l industrie/commerce et 47 % dans le commerce ). 1 Telle est l opinion des répondants. Nous ne savons pas s ils considèrent un stage long en milieu professionnel comme une expérience professionnelle.

7 - 7 - Il faut pondérer l intention de développement avec le fait de créer pour une durée limitée ou celui d exercer par ailleurs une autre activité. personnes de gros, Objectif : assurer son emploi Création à durée déterminée Exerce une autre activité : - salariale indépendante Embaucherait dans les 12 mois de la création Ensemble des créations De 16 à 27 % des créateurs étudiants (sauf la santé) créent pour une durée limitée, notamment dans l activité commerce de gros/ (en fait un nombre non négligeable de VRP à défaut d un autre job). Dans le même temps, près de 10 % exercent aussi une activité salariée. Motivations à la création En ce qui concerne les motivations à la création, l indépendance séduit les professionnels du service alors que le goût d entreprendre convient davantage créateurs de commerces et plus encore d activités secondaires. Autres de de Activités services détail gros, secondaires Le fait d être indépendant Le goût d entreprendre L idée nouvelle Quelle entreprise créent-ils? 31 % créent sous forme de société (contre 44 % en moyenne pour l ensemble des créateurs). Les créateurs de commerce et d industrie/ le font plutôt sous forme de sociétés voire avec la participation d autres au sein de leur capital social (10 à 20 % des sociétés créées). Par contre, les services privilégient très largement l entreprise individuelle. de gros, personnes % de créations en société ,5 3 % de personnes morales participant au capital social de la société Dont filiale , éducation Quatre activités ont très majoritairement une clientèle dominante de particuliers : la santé (en totalité), le commerce (87 %), les services personnes (dont les activités artistiques avec 70 %). Ont beaucoup plus souvent une clientèle dominante d les services (49 %) -rappelons qu on y trouve un fort contingent d avocats, de conseils juridiques mais aussi des architectes- et l industrie/ (42 %).

8 à 33 % (hors la santé) ont une clientèle à caractère national ou international, un peu plus que l ensemble des créateurs (24 %). Le nombre de clients est très corrélé avec le type d activité et avec le type de clientèle : personnes de gros, 1 ou 2 clients à 10 clients Un plus grand nombre de clients Total Le très petit nombre de clients peut être un élément de fragilité de l entreprise, d autant plus que celle-ci travaille en sous-traitance à titre principal. Ceci est vrai pour les activités travaillant surtout avec les % ,5 % Au démarrage, les projets sont, en termes d emplois, de taille fort modeste 88 % n ont pas de salarié dans les premiers mois d activité (81 % pour l ensemble des créateurs). Cela est particulièrement vrai dans les services (entre 90,5 et 94,5 % sans salarié), moins pour le commerce (87 % commerce, 83 % commerce de gros) et nettement moins pour la /industrie (69 %). En moyenne, au démarrage, les nouvelles emploient autour de 2 personnes (dont le dirigeant). Peu ont donc des salariés au démarrage. 1 ou 2 salariés 3 salariés et plus Moyenne en salariés Moyenne en personnes occupées ,68 2,00 de gros, 17-0,24 1, ,19 1,45 autres 6 3,5 0,50 1,65 6 2,5 0,16 1,28 5 1,5 0,12 1,27 Ils le sont aussi en termes de capit initi au démarrage 54 % disent avoir démarré avec au plus et seulement 15,5 % avec au moins Les services sont ceux qui ont réuni le moins de capit initi et le commerce et la /industrie le plus. Montants en capit initi Moins de De à De à Soustotal De à De à et plus 62 12,5 10, ,5 2,5 100 personnes , , , de gros, ,5 24, Total

9 % de l ensemble des créateurs ont réuni au moins 8 000, regroupant toutefois plus de commerces et d activités secondaires. Le financement des capit initi, du fait des montants peu élevés, sera peu relayé par des prêts bancaires. Au moins de capit initi Au titre de l entreprise Emprunt bancaire A titre personnel Autre type d emprunt (prêt d honneur) Apport en fonds propres (capital-risque, autres sociétés) Prime et subvention 15 9,4 8,6 2,6 1,6 4,3 personnes ,1 0, ,8 10 de gros, , ,3-2, ,7 7 Les professions de santé sont les mieux financées, comme le sont d ailleurs les activités tournées majoritairement vers les clientèles de particuliers (commerce et services personnes notamment). Le montage du projet et le fonctionnement de l entreprise au cours des premiers mois dans les services fonctionnement seuls. Ceux dans l industrie/ et le commerce, tant pour monter le projet que pour diriger l entreprise, font davantage appel à des appuis. Création seul Direction de Pas d appel à des services extérieurs l entreprise seul Comptable Autres personnes de gros En ce qui concerne le montage du projet, la famille est très présente pour les activités de type commerce et secondaire (39 à 44 %). Le conjoint est peu présent (de 1 à 4 % dans les services, 9 et 10 % dans le commerce et l industrie/). Peu disent faire appel à des organismes spécialisés d appui à la création ou à une formation volontaire spécifique. personnes de gros, Appel à des organismes spécialisés Formation volontaire , Ensemble des créations En ce qui concerne la co-direction de l entreprise, les associés sont beaucoup plus présents chez les Bac + 5 et au-delà, alors que la famille/le conjoint sont plus présents

10 dans les activités dont les dirigeants ont un niveau de formation plus modeste (industrie/ et services personnes). de gros, de détail personnes, éducation % de ceux qui co-dirigent Au sein des co-directions, poids respectif de - Associé Famille et conjoint En ce qui concerne l appui client et fournisseur au démarrage : les activités de type commerce sont assez aidées par les fournisseurs (30 à 36 %), alors que l industrie/ et les services personnes sont grandement aidés par les clients (respectivement 45 et 32 %). La micro-informatique, majoritairement présente dans les nouvelles (en moyenne 73 %, très proches en cela de l ensemble des créations 69 %), l est inégalement selon les activités. de gros, personnes 92 % 81 % 64 % 61 % 57 % 52 % Il en est de même dans l utilisation d Internet. de gros, Activités Autres services secondaires 87 % 75 % 60 % 48 % 47 % 45 % Annexes Annexe 1 : A quelles activités conduit chaque niveau de diplôme et selon quelle importance par activité? - Bac + 2 = surtout le commerce (44 %) - Bac + 3 = surtout la santé Les autres nive de diplôme conduisent largement vers les services. Education, santé Autres services Soustotal services particuliers de détail dont HCR de gros Soustotal commerce Bac Bac Bac DESS DEA Autre Bac Diplôme d architecture Diplôme école d ingénieurs Diplôme école commerce/gestion Doctorat d exercice (médecine, pharmacie) Doctorats autres Total

11 Autre diplôme du supérieur (au-delà de Bac + 5 dont CNAM) Total Annexe 2 : quelques éléments sur la reprise Leur petit nombre d une part, le recensement non exhaustif des reprises par l INSEE sur lequel se base le présent échantillon d autre part, rendent incertaines les données sur ce thème. Nous n évoquerons ici que quelques grandes différences avec l ensemble des reprises. L entreprise Les activités reprises Les hôtels-cafés-restaurants (25 % des reprises), le commerce (23 %) constituent comme pour l ensemble des repreneurs le flux majoritaire des reprises. Une spécificité, la reprise des activités de santé (17 %) peu importante parmi l ensemble des reprises (4 %). L effectif salarié 43 % ont repris du personnel salarié (49 % pour l ensemble des reprises). Quand c est le cas, il s agit surtout de 1 ou 2 salariés (29 % des reprises) voire 3 à 5 (10 %). 21 % ont l intention d embaucher dans les douze mois à venir (comme pour l ensemble des reprises) et 29 % ne savant pas se prononcer. Les capit initi et leur financement 42 % ont réuni à en capit initi et 23 % plus de En cela, ils se différencient de l ensemble des reprises parmi lesquelles 40 % ont réuni au moins Conséquence en retour, le financement par un emprunt bancaire est moins fréquent pour les étudiants repreneurs (36 % bénéficient d un prêt au titre de l entreprise contre 45 % pour l ensemble des repreneurs et 19 % d un prêt à titre personnel contre 25 %). Le repreneur 42 % sont des femmes (36 % pour l ensemble des reprises). 44 % sont issus de l enseignement supérieur (contre 21 %), alors qu un tiers ont un diplôme technologique au plus de niveau Bac (42 % pour l ensemble des reprises). Les repreneurs diplômés de l enseignement supérieur sont un tiers de niveau Bac + 2, 27 % de niveau Bac + 3 et 4, 27 % ont un DESS/DEA/Doctorat. 70 % viennent d un proche entourage entrepreneurial (64 % pour l ensemble des repreneurs). 9 % ont déjà créé ou repris une entreprise. Leur motivation est l indépendance (71 %), plus que le goût d entreprendre (53 %). 60 % saisissent une opportunité. En tout cela, ils sont proches de l ensemble des repreneurs. Ils le sont encore quant à l objectif de développer fortement l entreprise (54 % contre 50 %).

12 La préparation du projet et la mise en œuvre de la reprise Ils ont cependant davantage préparé seuls leur projet (45 % contre 38 %). Mais pour ceux qui ont bénéficié d un appui, il s agit essentiellement de la famille (37 % contre 19 % pour l ensemble des reprises), peu du conjoint (9 % contre 35 % pour l ensemble des reprises). 37 % ont aussi été aidés soit par des fournisseurs (21 %), soit par des clients (16 %), une fois encore comme les autres repreneurs. 51 % dirigent seuls l entreprise reprise (toute reprise 42 %), alors que 23 % partagent la direction avec leur famille (8 % pour l ensemble des repreneurs qui partagent par contre beaucoup avec leur conjoint : 22 % contre 8 %). 19 % partagent la direction avec un ou des associés. 80 % utilisent dès la reprise les services d un expert-comptable et 45 % d autres services payants notamment de publicité. Conclusion En définitive, ils font état de peu de différences avec l ensemble des repreneurs. Ils ont réuni moins de capit initi et bénéficient moins de prêts bancaires. Ils bénéficient pour une forte minorité de l appui de leur famille (celui du conjoint pour l ensemble des repreneurs). Annexe 3 : le délai écoulé entre la date où ils ont obtenu le diplôme le plus élevé et celui de la création de leur entreprise L analyse porte sur les créations pures conduites par des diplômés de l enseignement supérieur (à défaut de connaître les dates d obtention des diplômes de niveau inférieur) quel que soit l ancienneté de la création. L objet est d observer le délai nécessaire à la création par activité, par niveau de diplôme et pour les activités réglementées (dans les services ). Premier constat La création se fait plus rapidement après les études, dans trois secteurs d activité qui sont de type services (services, santé, activités culturelles, récréatives et sportives). Installation au cours des 3 ans après le 4 et 5 ans 6 à 9 ans Sous-total diplôme après après 10 ans et plus Activités culturelles, récréatives et sportives Immobilier Construction de gros Industrie

13 Deuxième constat Au regard du niveau de diplôme, la création est plus tardive pour les diplômés de grandes écoles et les Bac + 2, plus rapide pour les diplômés donnant notamment accès professions réglementées. Installation au cours des 3 ans après le 4 et 5 ans 6 à 9 ans Sous-total diplôme après après 10 ans et plus DESS/DEA/Doctorat Autre Bac + 5 et au-delà (dont architecture) Bac + 3 et 4 (dont infirmier, kinésithérapeute, ) Bac Ecole d ingénieur ou de commerce Troisième constat La création dans les activités réglementées et non réglementées appartenant services (activités juridiques, comptables, d architecture et de métré notamment)) est plus rapide. Installation au cours des 3 ans après le 4 et 5 ans 6 à 9 ans Sous-total diplôme après après 10 ans et plus Activités réglementées Activités non réglementées

CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS

CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE A PARTIR DE 50 ANS Les nouveaux dirigeants âgés de 50 ans et plus représentent 16 % des créateurs et des repreneurs de France au premier semestre 2002. Ainsi, on estime

Plus en détail

COIFFURE. Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises. Analyse des données SINE 2002 et 2006

COIFFURE. Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises. Analyse des données SINE 2002 et 2006 COIFFURE Evolution des profils de dirigeants et besoins d accompagnement des jeunes entreprises Analyse des données et 1 PLAN 1. Introduction : à propos de et 2. Profil des entrepreneurs 3. Motivations

Plus en détail

Les créateurs demandeurs d emploi accompagnés dans leur projet de création d entreprise

Les créateurs demandeurs d emploi accompagnés dans leur projet de création d entreprise Les créateurs demandeurs d emploi accompagnés dans leur projet de création d entreprise 2004-2005 Etude statistique réalisée par l Observatoire de l Agence Pour la Création d Entreprises (APCE) et l Observatoire

Plus en détail

LE COMMERCE EN FRANCE

LE COMMERCE EN FRANCE LES CREATIONS D'ENTREPRISES LES CREATEURS D'ENTREPRISES LES CHIFFRES CLES EVOLUTION DES CREATIONS LES CREATIONS D'ENTREPRISES COMMERCIALES LES CREATIONS EN 2008 LES CREATIONS PAR REGION INSEE 2007 LES

Plus en détail

Jeunes, diplômés JEUNES DIPLÔMÉS. et créateurs d entreprise

Jeunes, diplômés JEUNES DIPLÔMÉS. et créateurs d entreprise Jeunes, diplômés et créateurs d entreprise En France, les jeunes diplômés créateurs d entreprise sont pour la plupart des hommes expérimentés, dont le père exerce déjà une activité indépendante, ou une

Plus en détail

LES CRÉATRICES D ENTREPRISE

LES CRÉATRICES D ENTREPRISE LES CRÉATRICES D ENTREPRISE - 2 - Les femmes sont peu présentes dans les créations d entreprises : en 2010, 32 % des nouvelles unités étaient créées par des femmes. Elles sont plus présentes parmi les

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015 LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE DUT 2013 DE L IUT DIJON-AUXERRE, Situation au 1 er décembre 2015 Chaque année, une enquête est réalisée auprès des diplômés de DUT dans le cadre d un dispositif national, mené

Plus en détail

Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT

Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT Le devenir des diplômés de licence professionnelle et DUT Les étudiants qui choisissent d entrer à l IUT poursuivent en majorité des études, en licence professionnelle et dans des cursus plus longs, en

Plus en détail

"La réussite des entrepreneurs" Mars 2007

La réussite des entrepreneurs Mars 2007 Mars 2007 Note méthodologique Etude réalisée pour : Advancia Echantillon : Mode de recueil : Dates de terrain : Echantillon de 402 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés de Paris et de la petite couronne

Plus en détail

DE L ARTISANAT. Exploitation de l enquête INSEE/SINE Avril 2013

DE L ARTISANAT. Exploitation de l enquête INSEE/SINE Avril 2013 LES ENTREPRENEURS DE L ARTISANAT Exploitation de l enquête INSEE/SINE 2010 Avril 2013 La création d entreprise dans l artisanat : L évolution des dirigeants diversité des modes d entrée Diversité des profils

Plus en détail

Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme

Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme Le devenir des diplômés de licence générale ayant quitté l UCBL l année suivante 12 mois après l obtention du diplôme Promotion 2006-2007 Université Claude Bernard Lyon 1 Direction OQAPi (Organisation

Plus en détail

Direccte Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. 4 études. é TUDE N 6 - septembre 2016

Direccte Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. 4 études. é TUDE N 6 - septembre 2016 4 études Profil des créateurs d entreprise et pérennité des entreprises à trois ans dans les régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine sur la période de 2010 à 2013 é TUDE N 6 - septembre 2016 Direction

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat?

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Mission Synthèses Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé

Plus en détail

Observatoire permanent des porteurs de projets d entreprise

Observatoire permanent des porteurs de projets d entreprise Département Opinion et Stratégies d Entreprise Observatoire permanent des porteurs de projets d entreprise Focus auprès des porteurs de projet envisageant de devenir auto-entrepreneurs Septembre 2009 Contexte

Plus en détail

S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration. Synthèse

S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration. Synthèse S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration Synthèse Avec le développement du secteur du tourisme et de l hôtellerie, le nombre d employés et agents de maîtrise de l hôtellerie-restauration

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 2013 SITUATION À 18 ET 30 MOIS. Caractéristiques des diplômés de master 2013 de l UFC

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 2013 SITUATION À 18 ET 30 MOIS. Caractéristiques des diplômés de master 2013 de l UFC 3 1/16 LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 13 SITUATION À 18 ET 3 MOIS enquête Note : En -13, l UFC a délivré 933 diplômes de master (hors master des métiers de l enseignement et de la formation). Un courrier

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

Devenir des titulaires de Licence professionnelle. Promotion mois après l obtention du diplôme

Devenir des titulaires de Licence professionnelle. Promotion mois après l obtention du diplôme Les diplômés de Licence Professionnelle de l'ut2j Devenir de la promotion 2012 Enquête Devenir des titulaires de Licence professionnelle Promotion 2012 0 Présentation du public enquêté... 2 28% des diplômés

Plus en détail

Observatoire. 3 e vague Juin 2010

Observatoire. 3 e vague Juin 2010 Observatoire -Entrepreneur 3 e vague Juin 2010 Contexte Après plus an et demi du lancement du régime de -Entrepreneur, plus de 500 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif est révélateur

Plus en détail

La place des femmes dans le dynamisme économique haut-normand

La place des femmes dans le dynamisme économique haut-normand La place des femmes dans le dynamisme économique haut-normand Présentation des résultats et des principaux messages 5 septembre 2014 Équipe de projet Julien Delamare Caroline Levouin Catherine Sueur Partenariat

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 62,5%.

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 62,5%. Mention Sciences de l'éducation et de la formation Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de

Plus en détail

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 47 inscrits, 43 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 91,5

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DES METIERS DE L ARTISANAT D ALSACE

OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DES METIERS DE L ARTISANAT D ALSACE OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI ET DES METIERS DE L ARTISAAT D ALSACE VOLET LES FEMMES CHEFS D'ETREPRISE ET/OU SALARIEES Rendez-vous : Mon entreprise et moi. Echantillonnage et participants L enquête a été adressée

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers Synthèse Boulangers ou bouchers pour la plupart, les métiers de bouche emploient en moyenne 261 000 personnes sur la période 2007-2009. Ils sont deux fois plus nombreux

Plus en détail

Master 2 Professionnel ALIMENTATION Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

Master 2 Professionnel ALIMENTATION Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme Sur les 14 diplômés de la promotion 2009, 9 ont répondu soit un taux de réponse de 64,3%. Profil des répondants 9 femmes. Durant l année 2008-2009 préparant au diplôme obtenu en 2009, 2 bénéficiaient d

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 9 inscrits, 6 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 66,7%.

En 2011/2012, sur les 9 inscrits, 6 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 66,7%. Mention Sociologie Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 9 inscrits, 6 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 66,7%. Sur les 6 diplômés

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 36 inscrits, 27 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 75,0%.

En 2011/2012, sur les 36 inscrits, 27 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 75,0%. Mention Sociologie Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 36 inscrits, 27 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 75,0%. Sur les 27 diplômés

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS) Domaine Sciences Humaines et Sociales

Devenir des diplômés du Master 2. Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS) Domaine Sciences Humaines et Sociales 016 Devenir des diplômés du Master Politique environnementale et Pratiques Sociales (PEPS) Domaine Sciences Humaines et Sociales Université Toulouse Jean Jaurès Promotion 013 Enquête En 01/013, sur les

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 31 inscrits, 16 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 51,6%.

En 2011/2012, sur les 31 inscrits, 16 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 51,6%. M2 Arts du spectacle, Communication et Médias (Communication audiovcisuelle et médias) Mention Audiovisuel, communication et arts du spectacle Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012

Plus en détail

SITUATION DES LICENCES GENERALES

SITUATION DES LICENCES GENERALES SITUATION DES LICENCES GENERALES Diplômés de l URCA en 2007 Enquête à 30 mois L a population enquêtée LICENCES GENERALES 1617 diplômés 1482 diplômés de nationalité française 54 diplômés de nationalité

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2011

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2011 n o 5 2013 situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2011 TAUX DE POURSUITES D ÉTUDES 23,7% TAUX D EMPLOI 62,5% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 12,5% TAUX D INACTIVITE 1,3% OBSERVATOIRE

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 44 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 70,5%.

En 2011/2012, sur les 44 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 70,5%. Mention Sciences du langage Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 44 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 70,5%. Sur

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Tourisme Hôtellerie (Industrie du Tourisme) Domaine Sciences Humaines et Sociales. Université Toulouse - Jean Jaurès

Devenir des diplômés du Master 2. Tourisme Hôtellerie (Industrie du Tourisme) Domaine Sciences Humaines et Sociales. Université Toulouse - Jean Jaurès 016 Devenir des diplômés du Master Tourisme Hôtellerie (Industrie du Tourisme) Domaine Sciences Humaines et Sociales Université Toulouse - Jean Jaurès Promotion 013 Enquête En 01/013, sur les 3 inscrits,

Plus en détail

En 2011/2012, les 9 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%.

En 2011/2012, les 9 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%. Mention Audiovisuel, communication et arts du spectacle Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, les 9 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2015

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2015 UNIVERSITÉ CAEN NORMANDIE n o 31 2017 situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2015 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 23% TAUX D EMPLOI 60,6% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 15,1% TAUX D INACTIVITE

Plus en détail

des entreprises créées en 2006 Une jeune entreprise sur trois crée de l emploi en Ile-de-France

des entreprises créées en 2006 Une jeune entreprise sur trois crée de l emploi en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 383 - Février 2012 Emploi Les entreprises créées en 2006 et toujours actives en 2009 Une jeune entreprise sur trois crée de l emploi en Ile-de-France En 2009, le niveau

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 29 inscrits, 24 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 82,8%.

En 2011/2012, sur les 29 inscrits, 24 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 82,8%. Mention Psychologie Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 29 inscrits, 24 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 82,8%. Sur les 24

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2012

situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2012 n o 12 2014 situation à 6 mois des titulaires d une Licence professionnelle 2012 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 20,4% TAUX D EMPLOI 57,6% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 20,7% TAUX D INACTIVITE 1,3% OBSERVATOIRE

Plus en détail

Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014

Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014 Manon Brézault - Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Septembre 2014 Insertion professionnelle et poursuites d études des diplômés de Master 2 de l Institut d Administration des

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 34 inscrits, 22 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 64,7%.

En 2011/2012, sur les 34 inscrits, 22 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 64,7%. Mention Audiovisuel, communication et arts du spectacle Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 34 inscrits, 22 ont validé le diplôme soit un taux de

Plus en détail

Master 2 Recherche FORMATION AUX METIERS DE LA RECHERCHE EN SOCIOLOGIE Devenir de la promotion mois après l obtention du diplôme

Master 2 Recherche FORMATION AUX METIERS DE LA RECHERCHE EN SOCIOLOGIE Devenir de la promotion mois après l obtention du diplôme Sur les 13 diplômés de la promotion 2009, 8 ont répondu soit un taux de réponse de 61,5%. Profil des répondants 4 femmes et 4 hommes. Durant l année 2008-2009 préparant au diplôme obtenu en 2009, 3 bénéficiaient

Plus en détail

Bilan de l emploi des diplômés du Master SIG & Gestion de l Espace.

Bilan de l emploi des diplômés du Master SIG & Gestion de l Espace. Bilan de l emploi des diplômés du Master SIG & Gestion de l Espace. Enquête flash 006. Résultats préliminaires. Thierry Joliveau. Octobre 006 Les répondants Il y a eu 07 réponses, une fois enlevés les

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Psychologie sociale, du travail et des organisations. Domaine Sciences Humaines et Sociales

Devenir des diplômés du Master 2. Psychologie sociale, du travail et des organisations. Domaine Sciences Humaines et Sociales 2016 Devenir des diplômés du Master 2 Psychologie sociale, du travail et des organisations Domaine Sciences Humaines et Sociales Université Toulouse Jean Jaurès Promotion 2013 Enquête En 2012/2013, sur

Plus en détail

impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens

impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens L impact du congé individuel de formation sur le parcours professionnel des franciliens Synthèse des résultats de l enquête réalisée en par l institut CREDOC Ce qu il faut retenir... Chiffres et données-clés

Plus en détail

L IMPACT DU CIF SUR LE PARCOURS PROFESSIONNEL DES FRANCILIENS

L IMPACT DU CIF SUR LE PARCOURS PROFESSIONNEL DES FRANCILIENS CONGÉ INDIVIDUEL DE FORMATION L IMPACT DU CIF SUR LE PARCOURS PROFESSIONNEL DES FRANCILIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE RÉALISÉE EN 2014 PAR LE CREDOC 2 CONGÉ INDIVIDUEL DE FORMATION L IMPACT DU

Plus en détail

1 CEvAP_OVE UPVM3 Insertion professionnelle LP_Promotion

1 CEvAP_OVE UPVM3 Insertion professionnelle LP_Promotion 1 1. Profil des diplômés 2013... 3 2. Quel choix après la Licence Professionnelle?... 4 3. Situation des diplômés de 2013 en décembre 2015... 5 4. Caractérisation des emplois... 6 5. Évaluation de l emploi...

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 14 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 77,8%.

En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 14 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 77,8%. Mention Innovation par l'économie sociale et les TIC Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 14 ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

Master 2 Master 2 Professionnel de l'utm Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

Master 2 Master 2 Professionnel de l'utm Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme Sur les 762 diplômés de la promotion 2009, 402 ont répondu soit un taux de réponse de 52,8%. Profil des répondants 317 femmes et 85 hommes. Durant l année 2008-2009 préparant au diplôme obtenu en 2009,

Plus en détail

CONTRATS AIDES : BOURGOGNE

CONTRATS AIDES : BOURGOGNE CONTRATS AIDES : BOURGOGNE Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale La loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 a fortement

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 23 inscrits, 22 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 95,7%.

En 2011/2012, sur les 23 inscrits, 22 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 95,7%. M2 Psychologie des troubles neuro-développementaux et prévention inadaptations Mention Psychologie Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 23 inscrits,

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme Zoom n 36 - Juillet 2013 Suivi et insertion professionnelle des Masters 2 diplômés de l Université de Poitiers 30 mois après l obtention du diplôme Promotion 2009-2010 Caractéristiques des répondants Méthodologie

Plus en détail

Le Service Civique en Pays de la Loire

Le Service Civique en Pays de la Loire Le Service Civique en Pays de la Loire 5 490 volontaires ont été accueillis en Pays de la Loire dont 1 748 en 2015 N 1 Juin 2016 Le Service Civique en Pays de la Loire Juin 2016 Mission d appui transversal

Plus en détail

à Master enseignement

à Master enseignement observatoire régional #57 Synthèse régionale Juillet 2016 à Master enseignement Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2015 des diplômés de master enseignement promotion 2013 651 diplômés de M2 enseignement

Plus en détail

40% des jeunes mettent plus d un an

40% des jeunes mettent plus d un an 40% des jeunes mettent plus d un an pour trouver leur premier emploi stable Outre les petits boulots, les jeunes réunionnais cherchent surtout un emploi pérenne à leur entrée dans la vie active. Leurs

Plus en détail

PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS

PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et Évaluation PARCOURS D ACCÈS À LA QUALIFICATION : DEVENIR DES SORTANTS Enquête I-QUAL, Sortants 2013 Chiffres clés

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 9 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%.

En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 9 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%. Mention Enseignement, Formation, Education Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 18 inscrits, 9 ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #24 Synthèse régionale juin 2012

à Master recherche observatoire régional #24 Synthèse régionale juin 2012 observatoire régional #24 Synthèse régionale juin 2012 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2011 des diplômés de Master recherche promotion 2009 820 diplômés de M2 recherche en 2009

Plus en détail

Dares Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses OCTOBRE 2012 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Le devenir à six mois des personnes sorties de contrat aidé en 2010 : un retour

Plus en détail

Sur les 77 diplômés de la promotion 2010, 23 ont été contactés* et 14 ont répondu soit un taux de réponse de 60,9 %.

Sur les 77 diplômés de la promotion 2010, 23 ont été contactés* et 14 ont répondu soit un taux de réponse de 60,9 %. Sur les 77 diplômés de la promotion 2010, 23 ont été contactés* et 14 ont répondu soit un taux de réponse de 60,9 %. Parmi ces diplômés, 16 étaient concernés** par l enquête du Ministère, 12 ont répondu

Plus en détail

Sur les 24 diplômés de la promotion ont répondu soit un taux de réponse de 66,7 %.

Sur les 24 diplômés de la promotion ont répondu soit un taux de réponse de 66,7 %. Sur les 24 diplômés de la promotion 2010 16 ont répondu soit un taux de réponse de 66,7 %. Parmi ces diplômés, 19 étaient concernés* par l enquête du Ministère, 12 ont répondu soit un taux de réponse de

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011 n o 11 2013 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2011 TAUX DE POURSUITES D ÉTUDES 76,7% TAUX D EMPLOI 17,4% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 4,4% TAUX D INACTIVITE 1,5% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Rhônalpins arrivés de l étranger en 5 ans, selon le pays de provenance

Rhônalpins arrivés de l étranger en 5 ans, selon le pays de provenance Migrations résidentielles de la Suisse vers Rhône-Alpes Fiche 01* 06 10 On peut appréhender la population d «origine suisse» vivant en Rhône- Alpes selon trois critères : la nationalité, le lieu de naissance

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON CRÉATION. TRANSMISSION. REPRISE EDITION 2017

LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON CRÉATION. TRANSMISSION. REPRISE EDITION 2017 LES CHIFFRES DE L ARTISANAT BRETON CRÉATION. TRANSMISSION. REPRISE EDITION 2017 Côtes d Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan www.crma.bzh Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de - Les chiffres

Plus en détail

Master Stratégie et Qualité en Chimie Analytique. Résultats de l enquête-emploi 2013

Master Stratégie et Qualité en Chimie Analytique. Résultats de l enquête-emploi 2013 Master Stratégie et Qualité en Chimie Analytique Résultats de l enquête-emploi 2013 Méthodologie de l enquête Cette enquête a été menée durant le mois de janvier 2013 auprès des personnes ayant obtenu

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 20 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 75,0%.

En 2011/2012, sur les 20 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 75,0%. Mention Tourisme, Hôtellerie, Alimentation Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 20 inscrits, 15 ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

SITUATION DES LICENCES GENERALES

SITUATION DES LICENCES GENERALES SITUATION DES LICENCES GENERALES Diplômés de l URCA en 2009 Enquête à 6 mois L a population enquêtée LICENCES GENERALES 1473 diplômés 1356 diplômés de nationalité française 39 diplômés de nationalité étrangère

Plus en détail

En 2011/2012, les 13 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%.

En 2011/2012, les 13 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%. Licence professionnelle Médiation culturelle et développement de projets pour la danse et le cirque Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, les 13 inscrits ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

1 CEvAP_OVE UPVM Insertion professionnelle LP_Promotion

1 CEvAP_OVE UPVM Insertion professionnelle LP_Promotion 1 1. Profil des diplômés 2012... 3 2. Quel choix après la Licence Professionnelle?... 4 3. Situation des diplômés de 2012 en décembre 2014... 5 4. Caractérisation des emplois... 6 5. Évaluation de l emploi...

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 2 Promotion 2013 UFR SCIENCES

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 2 Promotion 2013 UFR SCIENCES LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS DE MASTER 2 Promotion 2013 UFR SCIENCES Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle - OFIP Février 2015 Méthodologie de l enquête L Observatoire des Formations

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 14 inscrits, 13 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 92,9%.

En 2011/2012, sur les 14 inscrits, 13 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 92,9%. Licence professionnelle Techniques et pratiques rédactionnelles appliquées l'édition Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 14 inscrits, 13 ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

D0Z-Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal. Synthèse

D0Z-Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal. Synthèse D0Z-Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal Synthèse Les ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal sont chargés d alimenter, surveiller et décharger

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Sociologie - Intervention Sociale et Changement. Domaine Sciences Humaines et Sociales

Devenir des diplômés du Master 2. Sociologie - Intervention Sociale et Changement. Domaine Sciences Humaines et Sociales 2016 Devenir des diplômés du Master 2 Sociologie - Intervention Sociale et Changement Domaine Sciences Humaines et Sociales Université Toulouse Jean Jaurès Promotion 2013 Enquête En 2012/2013, sur les

Plus en détail

SPECIAL Contrat Nouvelles Embauches Enquête réalisée auprès de TPE ayant embauché en CNE

SPECIAL Contrat Nouvelles Embauches Enquête réalisée auprès de TPE ayant embauché en CNE SPECIAL Contrat Nouvelles Embauches Enquête réalisée auprès de TPE ayant embauché en CNE Sommaire Présentation de Fiducial 2 Méthodologie et échantillon 3 Rappel du 20 e baromètre des TPE 6 Modalités et

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Couleur, Image, Design. Domaine Arts, Lettres et Langues. Université Toulouse-Jean Jaurès

Devenir des diplômés du Master 2. Couleur, Image, Design. Domaine Arts, Lettres et Langues. Université Toulouse-Jean Jaurès 2016 Devenir des diplômés du Master 2 Couleur, Image, Design Domaine Arts, Lettres et Langues Université Toulouse-Jean Jaurès Promotion 201 Enquête En 2012/201, sur les 56 inscrits, 5 ont validé le diplôme

Plus en détail

Observatoire Permanent des porteurs de projet

Observatoire Permanent des porteurs de projet Observatoire Permanent des porteurs de projet Les jeunes porteurs de projet : la création d entreprise, simple moyen de sortir du chômage? N 2/03-2008 www.creation.cci.fr Edito L observatoire Permanent

Plus en détail

M2P APPRENTISS/DIDACTIQUE DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE & SECONDE Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P APPRENTISS/DIDACTIQUE DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE & SECONDE Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P APPRENTISS/DIDACTIQUE DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE & SECONDE Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 45 inscrits, 29 ont validé le diplôme soit

Plus en détail

En 2011/2012, les 28 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%.

En 2011/2012, les 28 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%. Mention Informatique des organisations Domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, les 28 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0%.

Plus en détail

L insertion professionnelle des conseillers en économie sociale familiale

L insertion professionnelle des conseillers en économie sociale familiale Collection OREF Alsace «Sanitaire et social» Études et analyses L insertion professionnelle des conseillers en économie sociale familiale Etude de l insertion professionnelle des conseillers en économie

Plus en détail

LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES : UNE UTILISATION PLUS FREQUENTE DANS L INDUSTRIE ET LE BTP

LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES : UNE UTILISATION PLUS FREQUENTE DANS L INDUSTRIE ET LE BTP BREF Thématique - N 56 Mars 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT DE GENERATION DANS LES PME ET TPE FRANCILIENNES

Plus en détail

Observatoire permanent des porteurs de projet d'entreprise

Observatoire permanent des porteurs de projet d'entreprise pour des porteurs de projet Résultats Première vague 14 mars 2007 Présentation de l'observatoire La création d entreprise en France est un sujet crucial, politiquement (au niveau national et des territoires),

Plus en détail

F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir. Synthèse

F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir. Synthèse F0Z-Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir Synthèse Depuis vingt-cinq ans, les effectifs des ouvriers non qualifiés du textile et du cuir ont fortement diminué, l exécution de la coupe, l assemblage,

Plus en détail

ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains

ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains ORPEA observatoire régional parcours étudiants aquitains des Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés 2010 de Master professionnel Fiches «chiffres-clés» par mention & Répertoire des métiers

Plus en détail

L insertion des diplômés de licence professionnelle Promotion 2003/2004

L insertion des diplômés de licence professionnelle Promotion 2003/2004 L insertion des diplômés de licence professionnelle Promotion 2003/2004 O F I V E - 16 / 11 / 07 La licence professionnelle est un diplôme de niveau bac+3 crée en novembre 1999. Elle accueille des diplômés

Plus en détail

Diplômés de Licence Professionnelle Promotion Direction du Pilotage, de l Audit Interne et de la Qualité. Novembre 2013

Diplômés de Licence Professionnelle Promotion Direction du Pilotage, de l Audit Interne et de la Qualité. Novembre 2013 Novembre 2013 Diplômés de Licence Professionnelle Promotion 2010 Direction du Pilotage, de l Audit Interne et de la Qualité Maison de l Université 10 rue Tréfilerie CS 82301 42023 Saint-Etienne cedex 2

Plus en détail

M2P PSYCHOLOGIE SOCIALE, DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P PSYCHOLOGIE SOCIALE, DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P PSYCHOLOGIE SOCIALE, DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 38 inscrits, 33 ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

Rapport de branche 2010

Rapport de branche 2010 Juillet 2011 21, rue Viète 75017 Paris Tel : (33) 1 40 53 47 47 Internet : www.infraforces.com Rapport de branche 2010 Métiers de la coiffure Résultats de l enquête téléphonique réalisée en octobre 2011

Plus en détail

Devenir des diplômés du Master 2. Informatique Collaborative en Entreprise (ICE) Domaine Sciences, Technologie, Santé. Université Toulouse Jean Jaurès

Devenir des diplômés du Master 2. Informatique Collaborative en Entreprise (ICE) Domaine Sciences, Technologie, Santé. Université Toulouse Jean Jaurès 2016 Devenir des diplômés du Master 2 Informatique Collaborative en Entreprise (ICE) Domaine Sciences, Technologie, Santé Université Toulouse Jean Jaurès Promotion 2013 Enquête En 2012/2013, les 23 inscrits

Plus en détail

Enquête Nationale sur le Secteur Informel Principaux résultats

Enquête Nationale sur le Secteur Informel Principaux résultats Enquête Nationale sur le Secteur Informel 2013-2014 Principaux résultats 12 octobre 2016 1 Plan Aspects méthodologiques Présentation des unités de production informelles (UPI) Relations du secteur informel

Plus en détail

Étude sectorielle de la main-d œuvre en architecture de paysage. Faits saillants. Présenté à : Par :

Étude sectorielle de la main-d œuvre en architecture de paysage. Faits saillants. Présenté à : Par : Étude sectorielle de la main-d œuvre en architecture de paysage Faits saillants Présenté à : Par : Février 2008 Étude sectorielle de la main-d œuvre en architecture de paysage Faits saillants Février 2008

Plus en détail

Promotions 1998 et 1999

Promotions 1998 et 1999 UNIVERSITE de CERGY-PONTOISE OBSERVATOIRE de la VIE ETUDIANTE ENQUETE sur L INSERTION PROFESSIONNELLE des DIPLOMES de TROISIEME CYCLE Promotions 1998 et 1999 Définition du projet et encadrement de l enquête

Plus en détail

Les intérimaires par niveau de diplôme

Les intérimaires par niveau de diplôme LES CHIFFRES CLÉS Les intérimaires par niveau de diplôme Focus sur les différences de profils et de parcours. Les données sont issues de l enquête Regards Croisés 2016 #1 Répartition des intérimaires par

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #35 Synthèse régionale août 2013 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master recherche promotion 2010 850 diplômés de M2 recherche en 2010

Plus en détail

Barman 2009 métier exes n n co activités & n atio r u resta - ie teller Hô Divertir

Barman 2009 métier exes n n co activités & n atio r u resta - ie teller Hô Divertir Ba r m a n Hôtellerie - Restauration & Activités connexes 2009 Étude métier Divertir D après une étude réalisée pour le compte de l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de l Hôtellerie

Plus en détail

Étude Viadeo : TPE/PME et réseaux sociaux professionnels. Les réseaux sociaux. professionnels. En partenariat avec

Étude Viadeo : TPE/PME et réseaux sociaux professionnels. Les réseaux sociaux. professionnels. En partenariat avec Étude Viadeo : TPE/PME et réseaux sociaux professionnels Les réseaux sociaux professionnels dynamisent les TPE/PME En partenariat avec Synthèse 1 Les réseaux sociaux professionnels, 2 Les réseaux sociaux

Plus en détail

La France bénévole 2017

La France bénévole 2017 La France bénévole 2017 14 ème édition Juin 2017 Cécile BAZIN Marie DUROS Jacques MALET Au sommaire 2 1. Repères sur le bénévolat associatif en France 2. Les parcours bénévoles au sein d une association

Plus en détail

Panorama de branche. Convention collective N 3120 Commerce succursaliste de la chaussure

Panorama de branche. Convention collective N 3120 Commerce succursaliste de la chaussure Panorama de branche Convention collective N 3120 Commerce succursaliste de la chaussure Commerce succursaliste de la chaussure Avant-propos méthodologique Cette étude concerne l ensemble des entreprises

Plus en détail