Étude de l OCRCVM sur l incidence des modifications apportées aux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude de l OCRCVM sur l incidence des modifications apportées aux"

Transcription

1 Avis administratif Généralités RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Victoria Pinnington Vice-présidente à l examen et à l analyse des opérations Téléphone : Télécopieur : Courriel : Le 7 mai 2015 Étude de l OCRCVM sur l incidence des modifications apportées aux Récapitulatif L OCRCVM a entrepris une étude de l incidence des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible qui ont été mises en œuvre le 15 octobre en se fondant sur sa base de données réglementaires confidentielles sur les marchés, qui contient tous les ordres et opérations exécutés sur les marchés canadiens des titres de capitaux propres. L objectif réglementaire de ces modifications était d établir un cadre qui reconnaissait la contribution des ordres invisibles au processus de formation des cours après les opérations et leur valeur pour certains investisseurs tout en tenant compte de la nécessité de protéger la formation des cours avant les opérations (sur les marchés visibles), d assurer une amélioration significative du cours et d établir des règles du jeu équitables pour les marchés transparents et les marchés opaques. Comme on s y attendait, la négociation invisible a connu une diminution immédiate et considérable le 15 octobre Même si certains marchés ont depuis accru leur part de marché, la négociation invisible de façon générale n a pas renoué avec ses niveaux antérieurs. 1 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Dispositions concernant la liquidité invisible (13 avril 2012). 1

2 L OCRCVM reconnaissait que la mise en œuvre de ces règles pouvait toucher différemment certains investisseurs et modèles d entreprise 2. Les résultats de notre étude le confirment : La plupart des fournisseurs de liquidité qui dominaient la négociation invisible avant la modification des règles (essentiellement des négociateurs à haute vitesse, catégorie qui englobe les clients et les courtiers qui mettent en œuvre des stratégies de négociation à haute vitesse) ont augmenté leurs activités sur le marché visible. Le recours par les courtiers aux plateformes de négociation opaques pour négocier avec leur flux d ordres de détail a diminué de façon marquée. Les courtiers dont l offre de liquidité est plus diversifiée ont été moins touchés. Même si les coûts associés à l ensemble des ordres de détail (actifs et passifs) n ont pas augmenté, les coûts de négociation (mesurés d après les écarts effectifs) résultant des ordres de détail actifs ont connu une hausse modérément significative sur le plan statistique. Les fournisseurs de liquidité passifs qui se livrent à la négociation à haute vitesse ont «gagné» un écart effectif statistiquement plus élevé sur les marchés visibles. L analyse montre que la profondeur du marché pour les ordres visibles au sommet du registre et la valeur moyenne des opérations sur les marchés visibles ont augmenté, bien que l efficacité des cours ait diminué. L offre de liquidité invisible est devenue plus diversifiée, et les opérations invisibles effectuées par les investisseurs (opérations acheteur) ont enregistré une augmentation à long terme. Selon l OCRCVM, les investisseurs canadiens devraient obtenir le meilleur cours possible, mais l amélioration du cours qu ils obtiennent par le biais d ordres invisibles doit être suffisamment significative pour que l on renonce aux avantages que la transparence apporte au Canada et à la qualité des marchés canadiens. L étude démontre que, dans l ensemble, les avantages l emportent sur les coûts; nous concluons donc que les objectifs réglementaires des modifications apportées aux ont été atteints au prix d une incidence acceptable sur la qualité du marché. L OCRCVM tiendra compte des résultats de cette étude et d autres publications récentes dans le cadre de ses discussions sur les modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible et de ses initiatives connexes en matière de politiques, notamment le Projet de disposition anti-évitement 3. En particulier, en même temps que cette étude, l OCRCVM 2 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Énoncé de position conjoint des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières La liquidité invisible sur le marché canadien (19 novembre 2010). 3 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Nouvelle publication du Projet de disposition anti-évitement dans les règles concernant la liquidité invisible (29 janvier 2015). 2

3 a publié un avis concernant une table ronde sur les mesures permettant de remédier à l incidence de l acheminement des ordres de détail à des courtiers américains 4. Table des matières 1. Contexte L étude de l OCRCVM Approche Résultats... 6 Période antérieure à la mise en œuvre des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible... 6 Résultats des activités de négociation... 6 Qualité du marché... 7 Recours par les courtiers aux plateformes de négociation opaques pour internaliser efficacement leur flux d ordres Conclusions Contexte Le 15 octobre 2012, au terme d un long travail de consultation mené par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) et l OCRCVM, l OCRCVM a mis en œuvre un cadre réglementaire pour la liquidité invisible. Les modifications apportées aux Règles universelles d intégrité du marché (RUIM) exigeaient que les ordres de moindre importance qui interagissent avec des ordres invisibles obtiennent une amélioration significative du cours et que les ordres visibles soient négociés avant les ordres invisibles dotés du même cours sur le même marché. Ce processus a débuté en octobre 2009, lorsque l OCRCVM et les ACVM ont publié le Document de consultation conjoint , Marchés opaques, ordres invisibles et autres innovations dans la structure des marchés au Canada 5. Ce document précise notre position voulant que la formation des cours est indispensable au bon fonctionnement de marchés équitables et que les ordres saisis sur un marché doivent donc généralement être transparents 4 Se reporter à l Avis de l'ocrcvm Avis sur les règles Appel à commentaires RUIM Table ronde sur les solutions de rechange à la disposition anti-évitement dans les et sur les mesures permettant de remédier à l incidence de l acheminement des ordres de détail à des courtiers américains. 5 Se reporter à l Avis de l OCRCVM

4 pour le public; en outre, même si nous reconnaissons les avantages de la négociation invisible, nous jugeons essentiel de limiter son utilisation pour maintenir la qualité de la formation des cours. Ce document sollicitait des commentaires, entre autres, sur les questions suivantes : Les marchés opaques et les types d ordres invisibles pourraient nuire au processus de formation des cours en ne révélant pas la profondeur et l ampleur de certains ordres. L internalisation des flux d ordres par les courtiers importants au Canada pourrait réduire considérablement la liquidité sur les marchés visibles et nuire au processus de formation des cours. Les ordres invisibles obtiennent la formation du cours sur les marchés visibles sans y avoir contribué, ce qui peut être considéré comme inéquitable. Le 13 avril 2012, l OCRCVM a publié un avis d approbation des dispositions concernant la liquidité invisible 6. Les modifications apportées aux : assurent que les ordres visibles saisis sur un marché soit exécutés avant les ordres invisibles saisis sur ce marché au même cours; exigent que les ordres invisibles procurent un meilleur cours, sauf lorsqu ils sont exécutés contre des ordres importants qui visent plus de 50 unités de négociation standard ou qui sont assortis d une valeur de plus de $; exigent une amélioration du cours d'au moins un échelon de cotation, ou d'au moins un demi-échelon de cotation si l'écart sur le marché affiché est de seulement un échelon de cotation. 2. L étude de l OCRCVM En tant que fournisseur de services de réglementation pour tous les marchés des titres de capitaux propres du Canada, l OCRCVM reçoit des données réglementaires transmises en temps réel par chacun des marchés qu il réglemente. Ces données transmises par les marchés contiennent des désignations réglementaires confidentielles qui ne sont pas accessibles au public. Par conséquent, l OCRCVM possède dans son Entrepôt de données des titres de capitaux propres une foule de renseignements précieux sur les marchés et sur l ensemble des ordres et des opérations qui sont traités sur les marchés des titres de capitaux propres au Canada, tant visibles qu invisibles. L accès exclusif de l OCRCVM à ces données et à la vue globale de la négociation effectuée sur l ensemble des marchés qu elles offrent nous a permis d entreprendre des études complètes 6 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Dispositions concernant la liquidité invisible (13 avril 2012). 4

5 et objectives des conséquences des initiatives réglementaires sur les marchés canadiens des titres de capitaux propres et d orienter nos décisions en matière de politiques. 2.1 Approche L étude de l OCRCVM analyse les données de la période allant du 15 août au 15 décembre 2012 inclusivement et examine l incidence des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible sur deux sous-ensembles de titres qui faisaient l objet d un fort volume de négociation invisible : Le premier sous-ensemble contient 241 titres qui font partie de l'indice composé S&P/TSX 7 (les titres de l'indice composé S&P/TSX). Le deuxième sous-ensemble comprend 44 fonds négociés en bourse très liquides 8 (les FNB très liquides). Ces deux sous-ensembles de titres représentaient 94 % de la négociation invisible (75 % de la négociation visible) avant les modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible, et 93 % de la négociation invisible (78 % de la négociation visible) après les modifications. Ces titres sont donc susceptibles d avoir été les plus touchés par les modifications apportées aux. Afin d évaluer l incidence des modifications apportées aux règles sur différents segments de négociateurs, nous avons défini quatre grands groupes qui se fondent sur les résultats de l étude de l OCRCVM intitulée Classification des groupes de négociation Méthodologie et résultats 9 : Détail ο Comprend les clients de détail et les employés des courtiers Investisseurs (opérations acheteur) ο Comprend les grands clients institutionnels Négociation à haute vitesse (NHV) ο Comprend à la fois les clients et les courtiers qui mettent en œuvre des stratégies de négociation à haute vitesse Spécialistes et courtiers (opérations vendeur) ο Comprend les activités de tenue de marché spécialisées 7 Les titres qui ne faisaient pas partie de l indice composé S&P/TSX pendant toute la période de l étude ont été exclus. 8 Les titres considérés comme des FNB qui figuraient sur la liste des titres très liquides de l OCRCVM chaque jour de la période de notre étude ont été inclus. 9 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Classification des groupes de négociation Méthodologie et résultats (9 septembre 2014). 5

6 ο Comprend les groupes Facilitation pour le compte de clients et Stratégies de courtage à basse vitesse Pour les besoins de l analyse, la négociation invisible s entend de toutes les opérations effectuées sur les marchés opaques 10 et de tous les types d ordres invisibles négociés sur les marchés visibles. L étude analyse l incidence des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible sur les marchés canadiens des titres de capitaux propres sur trois principaux plans : 1. La migration des ordres des marchés opaques vers les marchés visibles et l évolution des parts de marché des plateformes de négociation. 2. L incidence sur la qualité du marché. 3. Le recours par les courtiers aux plateformes de négociation opaques pour internaliser efficacement leur flux d ordres. 2.2 Résultats Les points saillants des principales constatations et observations tirées de l étude figurent cidessous. Veuillez vous reporter au document ci-joint pour obtenir tous les détails. Période antérieure à la mise en œuvre des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible Avant les modifications apportées aux, il existait quatre plateformes de négociation de titres de capitaux propres entièrement invisibles au Canada : Instinet Canada Cross Ltd., Liquidnet Canada Inc., TriAct marché canadien S.E.C. (TriAct) et IntraSpread, une fonction d Alpha Exchange Inc. Trois marchés offraient des types d ordres entièrement cachés : Chi-X Canada ATS Limited, la Bourse de Toronto et la Bourse de croissance TSX. IntraSpread et TriAct, qui offraient une amélioration du cours de façon invisible mais ne satisfaisaient pas à la nouvelle exigence, ont dû modifier leur modèle pour se conformer aux modifications en date du 15 octobre Les négociateurs à haute vitesse étaient les principaux fournisseurs de liquidité invisible. Résultats des activités de négociation 10 IntraSpread (fonction de négociation invisible d Alpha Exchange Inc.), TriAct marché canadien S.E.C., Instinet Canada Cross Ltd. et Liquidnet Canada Inc. 6

7 Après la mise en œuvre des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible le 15 octobre 2012 : La négociation invisible, tant en termes absolus qu en pourcentage de la valeur globale des opérations réalisées sur l ensemble des titres cotés au Canada, a connu une diminution immédiate et significative. IntraSpread a été la plateforme la plus touchée, ayant enregistré le déclin le plus prononcé. Les groupes NHV et Détail ont connu la plus forte baisse de l activité de négociation invisible. La valeur quotidienne moyenne des opérations sur les marchés visibles a augmenté, surtout en ce qui concerne les opérations sur les FNB très liquides. La valeur moyenne des opérations invisibles a diminué. Les opérations invisibles effectuées par les investisseurs (opérations acheteur) ont enregistré une augmentation à long terme. Qualité du marché Les indicateurs de la qualité du marché observés affichent des résultats mitigés; la plupart ne révèlent aucune incidence significative, certains témoignent d une amélioration significative et d autres encore indiquent une nette détérioration après la mise en œuvre des modifications apportées aux : Dans l ensemble, les écarts moyens pondérés en fonction du temps, les écarts effectifs et les écarts réalisés n accusent aucune détérioration statistiquement significative. Les coûts associés à l ensemble des ordres de détail (actifs et passifs) n ont pas augmenté mais les coûts de négociation (mesurés d après les écarts effectifs) résultant des ordres de détail actifs ont connu une hausse modérément significative sur le plan statistique. Les fournisseurs de liquidité passifs qui se livrent à la négociation à haute vitesse ont été les plus avantagés (ayant profité d écarts effectifs plus élevés sur les marchés visibles). La profondeur du marché a augmenté sur les marchés visibles au sommet du registre mais a diminué sur les marchés opaques à tous les niveaux du registre. La plupart des fournisseurs de liquidité qui dominaient la négociation invisible avant la modification des règles (essentiellement des négociateurs à haute vitesse) ont augmenté leurs activités sur le marché visible. Ce phénomène a touché en priorité les 7

8 titres de l indice composé S&P/TSX, dans le cas desquels la négociation est devenue plus concentrée (autrement dit, moins diversifiée), ce qui n a pas été le cas pour les FNB très liquides. L offre de liquidité est devenue plus diversifiée sur les marchés opaques. L efficacité des cours mesurée d après l autocorrélation des rendements s est sensiblement détériorée en ce qui concerne les titres de l indice composé S&P/TSX. La volatilité n a connu aucun changement significatif. Recours par les courtiers aux plateformes de négociation opaques pour internaliser efficacement leur flux d ordres L étude analyse également le recours par les courtiers aux plateformes de négociation opaques pour internaliser leur flux d ordres de détail actifs. Certains éléments de la structure des marchés canadiens 11 avant la mise en œuvre des modifications apportées aux règles concernant la liquidité invisible ont permis aux courtiers de se porter plus facilement contrepartie des ordres de leurs clients. L analyse montre que quelques courtiers ont mis en œuvre des stratégies de tenue de marché dans IntraSpread pour négocier avec le flux d ordres de détail distinct sur ce marché. Après la mise en œuvre des modifications apportées aux, cette activité a diminué de façon significative. Notre analyse met en évidence l incidence des sur les modèles d entreprise des courtiers individuels. Ceux qui dépendent de la disponibilité de flux d ordres de détail distincts ont été davantage touchés que ceux dont l offre de liquidité est plus diversifiée. 3. Conclusions Les modifications apportées aux mises en œuvre par l OCRCVM le 15 octobre 2012 visaient à établir un cadre qui reconnaissait la contribution des ordres invisibles au processus de formation des cours après les opérations et leur valeur pour certains investisseurs tout en tenant compte de la nécessité de protéger la formation des cours avant les opérations (sur les marchés visibles), d assurer une amélioration significative du cours et d établir des règles du jeu équitables pour les marchés transparents et les marchés opaques. 11 Entre autres, la direction préférentielle du flux d ordres, l amélioration du cours à un point autre que le point médian et la possibilité d interagir avec un flux actif constitué uniquement d ordres de détail. 8

9 L OCRCVM reconnaissait que la mise en œuvre de ces règles pouvait toucher différemment certains investisseurs et modèles d entreprise 12. Les résultats de notre étude le confirment : les plateformes de négociation opaques individuelles ont été touchées différemment selon leurs modèles de service, et les courtiers individuels ont été touchés différemment selon leur modèle d entreprise. Bien que les coûts de négociation aient respectivement augmenté et diminué dans le cas des ordres de détail actifs et de la négociation à haute vitesse passive, les ordres de détail (actifs et passifs) et, en fait, les catégories de négociateurs dans leur ensemble n ont pas été touchés. La profondeur des marchés visibles et la valeur moyenne des opérations ont augmenté, bien que l efficacité des cours ait diminué. L offre de liquidité invisible est devenue plus diversifiée, et les opérations invisibles effectuées par les investisseurs (opérations acheteur) ont enregistré une augmentation à long terme. Selon nous, les investisseurs canadiens devraient obtenir le meilleur cours possible, mais l amélioration du cours qu ils obtiennent par le biais d ordres invisibles doit être suffisamment significative pour que l on renonce aux avantages que la transparence apporte au Canada et à la qualité des marchés canadiens. L étude démontre que, dans l ensemble, les avantages l emportent sur les coûts; nous concluons donc que les objectifs réglementaires des modifications apportées aux ont été atteints au prix d une incidence acceptable sur la qualité du marché. 12 Se reporter à l Avis de l OCRCVM Énoncé de position conjoint des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières La liquidité invisible sur le marché canadien. 9

Étude de l OCRCVM sur la négociation à haute vitesse Appel à collaboration

Étude de l OCRCVM sur la négociation à haute vitesse Appel à collaboration Avis administratif Appel à commentaires RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Victoria Pinnington

Plus en détail

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers

Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant des lots irréguliers Avis sur les règles Avis d approbation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Kevin McCoy Vice-président

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (l «OCRCVM») Obligation pour un ordre invisible de procurer une amélioration du cours lorsqu'il est négocié contre un ordre visant

Plus en détail

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés canadiens sur plusieurs marchés Placements directs TD, Conseils de placement privés, Gestion de patrimoine TD et Valeurs Mobilières TD («nous», «notre» et «nos») ont pris l

Plus en détail

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés

Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés Négociation de titres cotés au Canada sur plusieurs marchés TD Waterhouse et Valeurs Mobilières TD ont pris l engagement d utiliser tous les moyens raisonnables afin de veiller à ce que les clients obtiennent

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES

RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES RÉCAPITULATIF COMPARATIF DES MARCHÉS ACTUELS DES TITRES DE CAPITAUX PROPRES Le tableau qui suit renferme des renseignements sommaires à l égard de chacun des marchés qui ont retenu les services de l OCRCVM

Plus en détail

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation

Avis relatif à l intégrité du marché Orientation Avis relatif à l intégrité du marché Orientation 28 juillet 2005 N o 2005-026 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et Conformité NÉGOCIATION DE TITRES SUR LES MARCHÉS EN DEVISES AMÉRICAINE

Plus en détail

Modifications de la définition d ordre de base

Modifications de la définition d ordre de base Avis sur les règles Avis d approbation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : Kevin McCoy Directeur

Plus en détail

Appel à commentaires sur les seuils de déclenchement à l échelle du marché pour les marchés canadiens

Appel à commentaires sur les seuils de déclenchement à l échelle du marché pour les marchés canadiens Avis sur les règles Appel à commentaires RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss Vice-président

Plus en détail

Projet de modification de la définition d'«ordre dispensé de la mention à découvert»

Projet de modification de la définition d'«ordre dispensé de la mention à découvert» Avis sur les règles Appel à commentaires RUIM Date limite pour les commentaires: le 14 septembre 2015 Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Haute direction Institutions Pupitre

Plus en détail

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas)

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) 2014 BCSECCOM 499 Ordonnance de dispense Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) Paragraphe 33(1) de la Securities Act, RSBC 1996, ch.418 1 Historique

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché

Avis relatif à l intégrité du marché Avis relatif à l intégrité du marché 28 novembre 2003 N 2003-025 Acheminement suggéré : Négociation, et Affaires juridiques et Conformité LIGNES DIRECTRICES SUR LES OBLIGATIONS DE SUPERVISION DE LA NÉGOCIATION

Plus en détail

Dispositions proposées concernant la meilleure exécution

Dispositions proposées concernant la meilleure exécution Avis sur les règles Appel à commentaires RUIM et Règles des courtiers membres Date limite pour les commentaires : le 24 mars 2016 Personne-ressource : Sonali GuptaBhaya Directrice Politique de réglementation

Plus en détail

Obligations des courtiers membres qui vendent des fonds négociés en bourse à effet de levier et à rendement inverse

Obligations des courtiers membres qui vendent des fonds négociés en bourse à effet de levier et à rendement inverse Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Formation Personne-ressource : Carmen Crépin Vice-présidente

Plus en détail

Types d ordres particuliers

Types d ordres particuliers Le Canada compte de nombreux marchés financiers et CitiGroup Global Markets Canada Inc. (CGMCI) souhaite informer ses clients de la façon dont elle gère leurs ordres. Sachez que sauf instructions contraires

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Incidence des règles concernant la liquidité invisible

Incidence des règles concernant la liquidité invisible Incidence des règles concernant la liquidité invisible Rapport préparé pour l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Carole Comerton Forde, Katya Malinova et Andreas Park

Plus en détail

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés*

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Chris D Souza et Alexandra Lai Jusqu à récemment, la réglementation en vigueur au

Plus en détail

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER Texte modèle pour le document d information sur la relation, l addenda au document d information sur la relation, le bref aperçu

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES

BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES BOURSE DE CROISSANCE TSX INC. AVIS CONCERNANT DES MODIFICATIONS PROPOSÉES ET APPEL DE COMMENTAIRES La Bourse de croissance TSX Inc. (la «Bourse de croissance TSX») publie le présent avis concernant des

Plus en détail

Dispenses accordées par l OCRCVM pendant l année civile 2013

Dispenses accordées par l OCRCVM pendant l année civile 2013 Avis administratif Généralités Règles des courtiers membres RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Comptabilité réglementaire Haute direction Institutions Pupitre de négociation

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications 26 mai 2006 N o 2006-012 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et conformité DISPOSITIONS SE RAPPORTANT À LA PRIORITÉ AUX

Plus en détail

Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés

Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés Le 29 décembre 2015 1. Introduction Le personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières

Plus en détail

Projet de note d orientation concernant la meilleure exécution

Projet de note d orientation concernant la meilleure exécution Avis sur les règles Appel à commentaires RUIM et Règles des courtiers membres Date limite pour les commentaires : le 24 mars 2016 Personnes-ressources : Sonali GuptaBhaya Directrice intérimaire Politique

Plus en détail

Résultats du Sondage sur la meilleure exécution. Avis sur les règles Avis technique RUIM et Règles des courtiers membres

Résultats du Sondage sur la meilleure exécution. Avis sur les règles Avis technique RUIM et Règles des courtiers membres Avis sur les règles Avis technique RUIM et Règles des courtiers membres Personnes-ressources : Naomi Solomon Avocate principale aux politiques, Politique de réglementation des marchés Téléphone : 416 646-7280

Plus en détail

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba.

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba. ALPHA EXCHANGE INC. DÉCISION N 2012-PDG-24 DANS L AFFAIRE intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouvelle-Écosse Nunavut Saskatchewan

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM Avis administratif Généralités Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Inscription Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié)

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié) PARTIE 1 - INTERPRÉTATION Règle 1-101 Définitions (modifié) (1) Sauf indication contraire du contexte, les termes employés dans une exigence de la Bourse et a) définis ou interprétés à l article 1 de la

Plus en détail

CONTRATS À TERME SUR ACCEPTATIONS BANCAIRES CANADIENNES DE TROIS MOIS (BAX) MODIFICATIONS À LA PROCÉDURE APPLICABLE AU PRIX DE RÈGLEMENT QUOTIDIEN

CONTRATS À TERME SUR ACCEPTATIONS BANCAIRES CANADIENNES DE TROIS MOIS (BAX) MODIFICATIONS À LA PROCÉDURE APPLICABLE AU PRIX DE RÈGLEMENT QUOTIDIEN Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back -office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 2 juillet 2004 CONTRATS

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente

Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Le point sur la situation des fonds négociés en Bourse (FNB) Élisabeth Préfontaine Vice-présidente Croissance des FNB Croissance des FNB à l'échelle mondiale Croissance des FNB à l'échelle mondiale (milliards

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ENTENTE DE RÈGLEMENT

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ENTENTE DE RÈGLEMENT Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT 1. L article 2.1 de l Instruction générale relative

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

Pratiques exemplaires en gestion du risque de crédit. Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres

Pratiques exemplaires en gestion du risque de crédit. Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l interne: Affaires juridiques et conformité Comptabilité réglementaire Crédit Détail Haute direction Institutionnel

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 061 Le 22 mai 2015

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 061 Le 22 mai 2015 AVIS AUX MEMBRES N o 2015 061 Le 22 mai 2015 AUTOCERTIFICATION MODIFICATION AU MANUEL DES RISQUES DE LA CDCC RELATIVEMENT AUX QUOTITÉS APPLIQUÉES AUX GARANTIES Le 14 juillet 2014, le conseil d administration

Plus en détail

Lignes directrices visant l examen, la surveillance et la conservation des publicités, de la documentation commerciale et de la correspondance

Lignes directrices visant l examen, la surveillance et la conservation des publicités, de la documentation commerciale et de la correspondance Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Opérations Recherche Personne-ressource

Plus en détail

Projet de modification du paragraphe 10(k) de la Règle 100 des courtiers membres Utilisation facultative des méthodes TIMS ou SPAN

Projet de modification du paragraphe 10(k) de la Règle 100 des courtiers membres Utilisation facultative des méthodes TIMS ou SPAN Avis sur les règles Appel à commentaires Règles des courtiers membres Personne-ressource : Bruce Grossman Analyste principal de l information Politique de réglementation des membres (416) 943-5782 bgrossman@iiroc.ca

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

À moins qu'il n'en ait été convenu entre vous et votre conseiller financier, les politiques suivantes s'appliqueront :

À moins qu'il n'en ait été convenu entre vous et votre conseiller financier, les politiques suivantes s'appliqueront : Gestion de capital Assante ltée Heures d'ouverture du pupitre de négociation Le marché canadien est en constante évolution. Nous aimerions saisir cette occasion pour donner un aperçu des politiques de

Plus en détail

Avis 81-326 du personnel des ACVM Le point sur l encadrement des fonds d investissement alternatifs

Avis 81-326 du personnel des ACVM Le point sur l encadrement des fonds d investissement alternatifs Avis 81-326 du personnel des ACVM Le point sur l encadrement des fonds d investissement alternatifs Le 12 février 2015 Introduction Le 27 mars 2013, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

APERÇU DES OBLIGATIONS

APERÇU DES OBLIGATIONS Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l'interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Vérification interne Personne-ressource

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après.) Commentaires Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (l «OCRCVM») Dispositions proposées concernant l accès électronique aux marchés accordé à des tiers L'Autorité des marchés financiers

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca RM-0057 5 décembre 2006 (révisé le 6 février 2013) Introduction AVIS DE

Plus en détail

Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc.

Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc. Avis de modification des ACVM concernant la reconnaissance de La Neo Bourse Aequitas Inc. Le 3 septembre 2015 Introduction Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les «ACVM» ou «nous») mettent

Plus en détail

sur un monde de possibilités

sur un monde de possibilités sur un monde de possibilités page 2 Forte de plus de 145 ans d expérience des placements, d une présence dans 23 pays et de l importance qu elle accorde à la gestion du risque, la Financière vous donne

Plus en détail

Bons aujourd hui, meilleurs demain

Bons aujourd hui, meilleurs demain Fonds d investissement BMO Portefeuilles de retraite Bons aujourd hui, meilleurs demain Vous le savez, une saine alimentation et la pratique de l exercice physique vous aideront à vivre plus longtemps

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

Dispenses relatives aux compétences requises Sandra Blake, vice-présidente à l inscription 416 943-6911 sblake@iiroc.ca 15-0068 Le 16 mars 2015

Dispenses relatives aux compétences requises Sandra Blake, vice-présidente à l inscription 416 943-6911 sblake@iiroc.ca 15-0068 Le 16 mars 2015 Avis administratif Généralités Règles des courtiers membres RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Comptabilité réglementaire Haute direction Institutions Pupitre de négociation

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Mini-guide sur les placements à revenu fixe

Mini-guide sur les placements à revenu fixe Mini-guide sur les placements à revenu fixe Il y a maintenant plus d argent investi dans les titres à revenu fixe que dans les actions. De plus, non seulement ce marché est il en pleine croissance, il

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

Fonds communs de placement de la HSBC

Fonds communs de placement de la HSBC Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des parts décrites dans la présente notice annuelle et dans le prospectus simplifié, et toute personne qui donne à entendre le contraire

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0003 Le 16 mars 2001 (Mis à jour le 4 mars 2013) AVIS DU PERSONNEL

Plus en détail

Objet : Document de réflexion de l OCRCVM Réduction des exigences en matière de capital minimum

Objet : Document de réflexion de l OCRCVM Réduction des exigences en matière de capital minimum Susan Copland, B.Comm, LLB. Directrice générale Le 9 juillet 2014 Monsieur Kevin McCoy Directeur de la politique de réglementation des marchés Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA

RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA RÉAMÉNAGER LE PAYSAGE DE LA NÉGOCIATION D ACTIONS AU CANADA Reshaping Canada s Equities Trading Landscape Thoughtful OCTOBER 2014 innovation FOR ALL LE MARCHÉ CANADIEN. POUR TOUS. tmx.com RÉAMÉNAGER LE

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ PARTIE 1 INTRODUCTION 1.1. Introduction Les bourses, les systèmes de cotation et de déclaration d opérations et les SNP

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes New Brunswick Investment Management Corporation / Société de gestion des placements NB Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes Révision : 4 novembre 2013 NB Investment

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Audit interne Comptabilité réglementaire Crédit Financement

Plus en détail

Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013

Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013 Diffusion Traitement comptable des instruments financiers Rapport de vérification final Rapport n o 23/12 Le 6 mars 2013 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef

Plus en détail

Considérant les faits et les représentations soumises par 360 Trading au soutien de la demande, notamment :

Considérant les faits et les représentations soumises par 360 Trading au soutien de la demande, notamment : DÉCISION N 2013-PDG-0196 Dispense temporaire de reconnaissance de 360 Trading Networks Inc. à titre de bourse en vertu de l article 12 de la Loi sur les instruments dérivés, L.R.Q., c. I-14.01 Dispense

Plus en détail

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières L'Autorité des marchés financiers publie le projet, déposé par la CDS, de

Plus en détail

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Juillet 2013 Aperçu En mai 2013, l International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting Standards Board (FASB) des États-Unis

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes COMMUNIQUÉ P O U R P U B L I C A T I O N I M M É D I A T E Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO

Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO Colloque Le marché boursier canadien : évolution, concurrence et perspectives Présenté par l OCRCVM et la CVMO Susan Wolburgh Jenah Présidente et chef de la direction Organisme canadien de réglementation

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (la «CDCC») Modifications aux règles Rendre obligatoire l ouverture d un compte bancaire en dollars américains L'Autorité des marchés financiers

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Référence : Bulletin de l Autorité : 2005-12-16 Vol. 2 n 50

Référence : Bulletin de l Autorité : 2005-12-16 Vol. 2 n 50 LE POINT SUR LE DOCUMENT DE RÉFLEXION 23-402 LA MEILLEURE EXÉCUTION ET LES ACCORDS DE PAIEMENT INDIRECT AU MOYEN DES COURTAGES - AVIS 23-303 DU PERSONNEL DES AUTORITÉS CANADIENNES EN VALEURS MOBILIÈRES

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Appel à commentaires

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Appel à commentaires Avis sur les règles Appel à commentaires Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Audit interne Comptabilité réglementaire Crédit Financement des entreprises

Plus en détail

PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE. Guide de l investisseur

PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE. Guide de l investisseur PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE Guide de l investisseur la protection de votre patrimoine Au fur et à mesure que votre patrimoine financier s accroît, de nouvelles possibilités se présentent, tant

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010 Liste de vérification Partie A Exigences législatives en matière de politique sur les liquidités La caisse a t elle établi une politique relative à ses liquidités? Par. 85(1) de la Loi. La politique sur

Plus en détail

161, rue Bay, 27 e étage Toronto (Ontario) M5J 2S1 416 572-2039 www.faircanada.ca. Le 27 mai 2011

161, rue Bay, 27 e étage Toronto (Ontario) M5J 2S1 416 572-2039 www.faircanada.ca. Le 27 mai 2011 Le 27 mai 2011 John Stevenson Secrétaire Commission des valeurs mobilières de l Ontario 20, rue Queen Ouest Toronto (Ontario) M5H 3S8 Transmis par courriel à l adresse : jstevenson@osc.gov.on.ca Objet

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres

7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres Règles universelles d intégrité du marché Règles et Politiques 7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres (1) Interdictions - Sauf selon ce qui est autorisé, un courtier

Plus en détail

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance Avis administratif Avis d approbation Destinataires à l interne: Finances Haute direction Personne-ressource : Keith Persaud Premier vice-président aux finances et à l administration 416 865-3022 kpersaud@iiroc.ca

Plus en détail

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail