ACOMPLIA (rimonabant) & Syndrome Métabolique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACOMPLIA (rimonabant) & Syndrome Métabolique"

Transcription

1 ACMPLIA (rimonabant) & Syndrome Métabolique J. BERTHE Directeur Scientifique du site de Montpellier 25 mai 2007 Montpellier Agropolis 1

2 Découverte d ACMPLIA Caractérisation du Δ9THC, principe actif majeur de Cannabis sativa H 1964 D 9 Tetrahydrocannabinol 1988 Découverte de sites de liaison de haute affinité pour les récepteurs cannabinoïdes dans le cerveau du rat Clonage du récepteur cannabinoïde de 1990 type 1 (CB 1 ) couplé aux protéines G chez le rat 1991 Clonage du récepteur CB 1 humain Découverte de l anandamide (dans le cerveau du rat), premier cannabinoïde endogène 1992 Clonage du récepteur CB 2 périphérique 1993 Caractérisation du premier inhibiteur des récepteurs CB 1, le SR (rimonabant) Caractérisation d un deuxième endocannabinoïde, 2AG (dans l intestin et le cerveau) 2000s Identification de nouveaux endocannabinoïdes Vaste répartition des récepteurs CB 1 dans les tissus Rôle du système endocannabinoïde dans l obésité et la dépendance tabagique 2

3 Récepteurs du système endocannabinoïde Famille des récepteurs à 7 domaines transmembranaires Extérieur de la cellule M NH2 L Intérieur de la cellule E CH CB 1 CB 2 Howlett et al., 2002; Shire et al, 1996 ; Gouldson et al.,

4 Ligands du système endocannabinoïde Dérivés lipidiques Synthétisés à la demande Dégradés immédiatement après leur action Activité basale faible Pas de stockage Activation dans des conditions physiologiques particulières Remodelage des Phospholipides Précurseurs Phospholipidiques membranaires N H R 1 P R 2 CH R 3 H NAPEPLD DAG Lipase Ligands N H H H CH H Anandamide 2Arachidonoylglycerol Produits de dégradation Howlett et al., 2002; Piomelli, 2003; Marsicano et al.2003; De Petrocellis L. et al., 2004 H 2 N H Fatty Acid Amide Hydrolase (FAAH) H MAG Lipase H H CH H 4

5 Localisation des récepteurs Récepteur endocannabinoïde le plus exprimé dans l organisme Localisation dans les organes de régulation du métabolisme énergétique CB2 Localisation restreinte Système Nerveux Central Colon Système Nerveux Central Adipocytes Foie CB2 Muscles Pancréas Système Immunitaire (Macrophages, Lymphocytes, Neutrophiles, Monocytes) Cota D et al., 2003 Pagotto et al., 2006 Galiègue et al., 1995 Howlett et al., 2002 Van Sickle et al.,

6 Système de modulation neuronale Synthèse des endocannabinoïdes au niveau du neurone postsynaptique Fixation au récepteur de la terminaison présynaptique Inhibition du relargage de neurotransmetteurs Recaptage des endocannabinoïdes dans les neurones et cellules gliales puis dégradation Di Marzo V, et al. Nat Rev Drug Discov Cota D, et al. J Clin Invest Di Marzo V et. al. Trends Neurosci., 1998 Di Marzo V et al. Nature Neuroscience, 2005 Wilson RI et al. Science,

7 Hyperactivation du système endocannabinoïde chez les patients obèses % Différence (obèse mince) Anandamide 52 1 or 2AG p<0.05 (minces vs. obèses) Taux circulants Engeli S et al. Diabetes 2005;54:

8 Hyperactivation du système endocannabinoïde chez les patients avec obésité abdominale Sécrétion d Anandamide et de 2 AG dans le tissu adipeux de patients obèses Pmol/g de Tissu Tissu adipeux Viscéral chez patients de poids normal (n=10) Tissu adipeux Viscéral chez patients obèses (n=19) Tissu adipeux sous cutané chez des patients obèses (n=8) ** **, P 0.01 vs. Tissu adipeux viscéral de patients de poids normal ##, P <0.01 vs. Tissu adipeux viscéral de patients obèses ## 20 0 Anandamide 2AG Matias et al. Regulation, Function, and Dysregulation of Endocannabinoids in Models of Adipose and Pancreatic Cells and in besity and Hyperglycemia. J. Clin Endocrin Metab. 2006; 91:

9 Prise alimentaire Conditions d abondance alimentaire Environnement Attractivité des aliments Signaux de satiété Absorption des aliments? Satiété (?) Utilisation glucose Glycémie Insuline Lipogenèse Fatty Acid Synthase AcétylCoA Carboxylase Dyslipidémie HDLc/TG HYPERACTIVATIN DU Insulinorésistance et Diabète de type 2 Adiponectine Accumulation Activité LPL (Lipoprotéine Lipase) Captation des AG bésité abdominale 9

10 Mécanisme d action d Acomplia Utilisation glucose Adiponectine Prise alimentaire selon les besoins Absorption des aliments? Satiété? Glycémie Insuline Lipogenèse Accumulation des graisses BLCAGE Normalisation du Métabolisme énergétique 10

11 Disponibilité variable des ressources alimentaires, au cours de l évolution Ressources alimentaires variables Chasseur, Cueilleur 4 Ma Australopithèque ans Homo sapiens stables Eleveur, Cultivateur Nécessité de stocks énergétiques 7500 ans Domestication/Agriculture Durée des différentes phases à l échelle de l évolution 11

12 Débordement pathologique des systèmes de régulation énergétique Hier Aujourd'hui Ressources variables Ressources suprastables Système Exostatique Je mange quand il y a de la nourriture Facilite la survie Prédispose à la pathologie 12

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES

MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES MÉTABOLISME DES TRIGLYCÉRIDES D r. L ahouel. FZ Plan du cours Introduction I. Rappels / Généralités II. Organes impliqués dans le métabolisme des TG III. Biosynthèse des TG IV. Catabolisme des TG V. Régulation

Plus en détail

CONTROLE PHYSIOLOGIQUE DE LA PRISE ALIMENTAIRE

CONTROLE PHYSIOLOGIQUE DE LA PRISE ALIMENTAIRE CONTROLE PHYSIOLOGIQUE DE LA PRISE ALIMENTAIRE «Le créateur en obligeant l Homme à manger pour vivre, l y invite par l appétit et l en récompense par le plaisir.» Brillat-Savarin motivations physiologiques

Plus en détail

Métabolisme du Tissu Adipeux

Métabolisme du Tissu Adipeux UE1 / Biochimie Métabolisme du Tissu Adipeux Le Métabolisme Organe par Organe Métabolisme du Tissu Adipeux I/ Introduction 2) Substrats Energétiques Le Tissu Adipeux (TA) est un tissu conjonctif spécialisé

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

Biologie fondamentale

Biologie fondamentale Biologie fondamentale Les Molécules du vivant Première partie : de l atome à la molécule. Philippe Karoyan Deuxième partie : les biomolécules du compartiment sanguin A- L eau. Joëlle Masliah B- les ions

Plus en détail

UE2 Les tissus adipeux. Pr J.Ph. Merlio. avec le concours de Pr P. Dubus, Dr H. Trouette, Dr S. Poglio CHU et Université de Bordeaux

UE2 Les tissus adipeux. Pr J.Ph. Merlio. avec le concours de Pr P. Dubus, Dr H. Trouette, Dr S. Poglio CHU et Université de Bordeaux UE2 Les tissus adipeux Pr J.Ph. Merlio. avec le concours de Pr P. Dubus, Dr H. Trouette, Dr S. Poglio CHU et Université de Bordeaux 1 Les Tissus adipeux: - TA blanc - TA brun Le tissu adipeux (TA) Intra-abdominal

Plus en détail

LE SYSTEME CANNABINOIDE du produit au médicament. H. RAHIOUI Hôpital Henri Ey 07/12/2015

LE SYSTEME CANNABINOIDE du produit au médicament. H. RAHIOUI Hôpital Henri Ey 07/12/2015 LE SYSTEME CANNABINOIDE du produit au médicament H RAHIOUI Hôpital Henri Ey 07/12/2015 Introduction Produit ancien (1848) vs compréhension récente des mécanismes d action 1964: THC (Raphaël Mechoulam)

Plus en détail

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine

Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Métabolisme des hydrates de carbone Et Pancréas endocrine Complément de l enseignement dirigé par A.P.P. BASES DU MÉTABOLISME M ÉNERGÉTIQUE Consommation énergétique 10.000 kj/24h Glucose Ac gras libres

Plus en détail

Les systèmes endocannabinoïde et endovanilloïde

Les systèmes endocannabinoïde et endovanilloïde Les systèmes endocannabinoïde et endovanilloïde Ces systèmes sont constitués par des messagers lipidiques dérivés de l acide arachidonique libérés par l activation neuronale et des récepteurs de ces messagers:

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

PANCREAS. (Support de cours)

PANCREAS. (Support de cours) PANCREAS (Support de cours) 1- RAPPEL ANATOMO-HISTOLOGIQUE: Glande mixte: ENDOCRINE 1 à 2 % - EXOCRINE 80% 4 types de cellules: 70 % de cellules B ou β à insuline 20 % de cellules A ou α à glucagon 5 à

Plus en détail

Le système endocannabinoïde et la régulation du métabolisme

Le système endocannabinoïde et la régulation du métabolisme ARTICLE DE SYNTHESE Le système endocannabinoïde et la régulation du métabolisme The endocannabinoid system and the regulation of the metabolism J. Ducobu Service de Médecine, C.H.U. Tivoli, La Louvière,

Plus en détail

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin 4.2 Le développement de l athérosclérose le dépôt de cholestérol : formation de plaques Ce qui réduit le diamètre des artères réduit le flux sanguin A ce schéma un peu simpliste, il faut ajouter tout un

Plus en détail

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE CORRIGE DE LA REVISION SUR LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Explication des mécanismes ponctuels : réponses rapides en référence au cours Stockage et libération glucose : Référence au cours : I Glycémie constante

Plus en détail

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire

Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Biologie cellulaire et moléculaire : L Energétique cellulaire Introduction L existence de la cellule est définie par sa capacité à maintenir à l intérieur de sa membrane un milieu différent de ce qui se

Plus en détail

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Introduction Le patient de réanimation subit de profondes perturbations métaboliques (glucidiques, lipidiques,

Plus en détail

Syndrome Métabolique =

Syndrome Métabolique = Syndrome Métabolique I/ Définitions a) Naissance de la Notion de Syndrome Métabolique En 1988, Gerald Reaven définit le «Syndrome X» comme une association de troubles caractérisant la résistance à l insuline

Plus en détail

Dossierthématique. Hyperactivation du système endocannabinoïde au cours de l obésité

Dossierthématique. Hyperactivation du système endocannabinoïde au cours de l obésité Antagonistes des récepteurs CB1 des s: quels arguments pour des effets favorables indépendants de la seule réduction pondérale? CB1-receptor antagonists: what support their beneficial effects independently

Plus en détail

Classe : LH Matière : Biologie Année scolaire : Traiter les questions suivantes :

Classe : LH Matière : Biologie Année scolaire : Traiter les questions suivantes : Classe : LH Matière : Biologie Année scolaire : 2010-2011 Traiter les questions suivantes : Exercice 1 : l obésité (5 points) L Obésité est un état caractérisé par la surcharge en tissu adipeux dans l

Plus en détail

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Place du foie dans le métabolisme des lipoprotéines Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Service de diabétologie-endocrinologie-nutrition, hôpital Bichat-Claude Bernard, 46 rue Henri Huchard, 75877 Paris

Plus en détail

Histamine neurotransmetteur

Histamine neurotransmetteur Histamine neurotransmetteur Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe cible).

Plus en détail

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique

TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique TD 3 Métabolisme et équilibre énergétique Jérôme Gay-Quéheillard 1. Métabolisme et équilibre énergétique : rôle du foie 1.1. Anatomie du foie Document 1 : Vues antérieure et postérieure du foie -1- Document

Plus en détail

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011

Cours-premièreS - Homéostat glycémique Année 2010 / 2011 LA GLYCÉMIE ET LES DIABÈTES... 2 CHAPITRE I LA GLYCÉMIE... 2 1/ découverte de l homéostat glycémique... 2 A/ L homéostat glycémique... 2 B / Modèle hypothétique de l homéostat glycémique... 2 2/ Les organes

Plus en détail

SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES METABOLISME LIPIDIQUE II INTRODUCTION C - SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES

SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES METABOLISME LIPIDIQUE II INTRODUCTION C - SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES METABLISME LIPIDIQUE II SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES C - SYNTHESE DES ACIDES GRAS ET TRIGLYCERIDES INTRDUCTIN I BISYNTHESE DES ACIDES GRAS II BISYNTHESE DES TRIGYCERIDES III - REGULATIN DE

Plus en détail

Insuline et Maladie d Alzheimer

Insuline et Maladie d Alzheimer Insuline et Maladie d Alzheimer Dr. Sébastien FEUILLETTE Laboratoire de Génétique Moléculaire CHU Rouen 28 janvier 2010 Métabolisme de l insuline Hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots

Plus en détail

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D PHYSIOLOGIE DE LA VITAMINE D ET INTERÊTS CLINIQUES Leila LAMANUZZI, PhD Métabolisme de la Vitamine D http://www.jci.org Volume 116 Number 8 August 2006 2/60 Métabolisme de

Plus en détail

LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES

LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES LE METABOLISME DES TRIGLYCERIDES I-INTRODUCTION : Les triglycérides TG ou triacylglycérols TAG (TG endogènes + la plus grande partie des TG alimentaires) sont constitués par des AG à chaînes longues (C16-C20)

Plus en détail

La glycémie et le diabète

La glycémie et le diabète I La régulation glycémique La glycémie et le diabète Qu est ce que la glycémie? 1.1) La glycémie : une constante physiologique La glycémie est le taux de glucose ( C6H12O6 ) présent dans le sang. Cf. TD

Plus en détail

Indications de correction exercices du chapitre 2

Indications de correction exercices du chapitre 2 Nos choix alimentaires et leurs conséquences RÉINVESTIR Indications de correction exercices du chapitre ➊ La ou les bonnes propositions sont cochées ci-dessous. a) La part de lipides dans l alimentation

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire M1 Pathologie Humaine International Module Pathologies Thrombotiques et Modèles animaux Bénédicte Gaborit Anne Dutour-Meyer Service de Diabétologie,

Plus en détail

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE 3 DE CONSTANTINE 1 ERE ANNEE MEDECINE STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES Dr l.belkacem M.A BIOCHIMIE I-INTRODUCTION Le comportement globalement hydrophobe des lipides

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

OBÉSITÉ, UNE PLACE POUR UNE PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE? UE Nutrition et obésité L3

OBÉSITÉ, UNE PLACE POUR UNE PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE? UE Nutrition et obésité L3 OBÉSITÉ, UNE PLACE POUR UNE PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE? UE Nutrition et obésité L3 MEDICAMENTS RETIRES 1. Hormones thyroïdiennes - poudre, extraits de thyroïde modifiés ou non - hormones thyroïdiennes

Plus en détail

Métabolisme des Lipoprotéines. Dr GUELLA

Métabolisme des Lipoprotéines. Dr GUELLA Métabolisme des Lipoprotéines Dr GUELLA Plan du cours Introduction Structure des lipoprotéines Classification des lipoprotéines : Electrophorèse Ultracentrifugation Les différentes lipoprotéines Les apolipoprotéines

Plus en détail

FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE

FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE Professeur O. Ziegler Nancy Montpellier 2007 PLACE de l OBESITE et de l INSULINO-RESISTANCE DANS LA PHYSIOPATHOLOGIE DU Sd METABOLIQUE Alimentation (calories-ags)

Plus en détail

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones

BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1. Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones BIOCHIMIE MÉTABOLIQUE Biotech 1 Chapitre 5 Introduction au métabolisme glucidique : régulation et hormones SOMMAIRE 1. Substrats énergétiques 2. Réserves énergétiques de l organisme 3. Hormones régulant

Plus en détail

Diabète et corticothérapie

Diabète et corticothérapie Diabète et corticothérapie Les effets des corticoïdes sur le métabolisme des hydrates de carbone sont bien connus Appellation de ces stéroïdes : les glucocorticoïdes Les mécanismes impliqués sont mal compris

Plus en détail

Ménopause et tissu adipeux

Ménopause et tissu adipeux Ménopause et tissu adipeux A partir de la ménopause, le profil biologique d une femme se rapproche de celui de l homme et on retrouve progressivement uneaccumulation de tissu adipeux viscéral Ménopause

Plus en détail

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter

Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Comprendre la physiopathologie de la dénutrition pour mieux la traiter Jean-Pascal De Bandt Service de Biochimie, Hôpitaux Universitaires Paris Centre, EA4466 PRETRAM, Faculté de Pharmacie, Université

Plus en détail

Le glutamate neurotransmetteur

Le glutamate neurotransmetteur Le glutamate neurotransmetteur Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe

Plus en détail

LE SYSTèME ENDOCANNABINOïDE DANS LE CERVEAU... ET AILLEURS

LE SYSTèME ENDOCANNABINOïDE DANS LE CERVEAU... ET AILLEURS LE SYSTèME ENDOCANNABINOïDE DANS LE CERVEAU... ET AILLEURS A.J. Sc h e e n (1), V. Se u t i n (2), L.F. Va n Ga a l (3) RÉSUMÉ : Le système endocannabinoïde est un système complexe comprenant des ligands

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal

5.3. La communication à distance par le système endocrinien = système hormonal 5. Les cellules en société 5.1 Communication cellulaire et maintien de l'homéostasie 5.2 La communication par contact direct : jonctions, croissance et différenciation 5.3. La communication à distance

Plus en détail

L obésité de l adulte

L obésité de l adulte L obésité de l adulte Définition de l obésité Accumulation anormale de masse grasse dans le corps Difficile a mesurer, débat sur les valeurs de référence Utilisation de l index de masse corporelle IMC

Plus en détail

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE

Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Thème 3 : GLYCEMIE ET DIABETE Notions Activités, supports La glycémie, concentration en glucose du sang, est un paramètre du milieu intérieur. Son maintien par l'organisme dans une gamme de valeurs étroite

Plus en détail

Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique. Régulation de la glycémie. Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH

Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique. Régulation de la glycémie. Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH Intégration des métabolismes glucidique, protidique, lipidique Régulation de la glycémie Pr Carole Planès Physiologie P2 SMBH 2009-2010 Généralités PLAN Voies métaboliques de la phase post-prandiale et

Plus en détail

Biologie Cellulaire 16/09/09

Biologie Cellulaire 16/09/09 Biologie Cellulaire 16/09/09 I. Un corps, des tissus, des cellules Le corps est une machinerie complexe. Le but de notre organisme est d assuré sa survie dans un environnement particulier. L homme a pu

Plus en détail

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb S Lemoine-Morel Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie

Plus en détail

Situation de challenge métabolique : La Naissance

Situation de challenge métabolique : La Naissance Situation de challenge métabolique : La Naissance Substrats énergétiques Glucose Utilisable par tous les tissus Certains tissus n utilisent que le glucose (cerveau) : 2 g/jour Acides gras Utilisation par

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

G2. Régulation de la glycémie

G2. Régulation de la glycémie G2. Régulation de la glycémie Hypoglycémie et hyperglycémie ont des conséquences graves pour le corps. C est la raison pour laquelle ce facteur doit être régulé. G2.a MESURE DE LA GLYCEMIE ET VARIATIONS

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

BIOLOGIE Durée : 4 heures

BIOLOGIE Durée : 4 heures Concours B ENSA B 0106B BIOLOGIE Durée : 4 heures L usage de la calculatrice est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il

Plus en détail

Syndrome MétaboliqueM

Syndrome MétaboliqueM Syndrome MétaboliqueM et risque cardiovasculaire Congrès s du Sommeil 2007 Nantes Dr Pierre-Henri Ducluzeau Diabétologie tologie-nutrition CHU-ANGERS Syndrome MétaboliqueM Définition s Syndrome X Syndrome

Plus en détail

Exposé présenté par : Seguret Aymeric

Exposé présenté par : Seguret Aymeric Exposé présenté par : Seguret Aymeric 1 Problématique : Notre organisme s auto régule et se gère sans que nous ayons à intervenir. Cela signifie donc que notre organisme et plus particulièrement les cellules,

Plus en détail

Système endocannabinoïde et physiopathologie de l obésité : rôle des CB1R (périphériques) du tissu adipeux et du foie

Système endocannabinoïde et physiopathologie de l obésité : rôle des CB1R (périphériques) du tissu adipeux et du foie Obésité (2011) 6:154-160 DOI 10.1007/s11690-011-0283-8 ARTICLE ORIGINAL / ORIGINAL ARTICLE Système endocannabinoïde et physiopathologie de l obésité : rôle des CB1R (périphériques) du tissu adipeux et

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance

1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance 1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance 1956 Vague obésité androïde lié a la mortalité CV et DS Étude de Framingham débuté en 1974 facteurs

Plus en détail

Le GABA, acide gammaaminobutyrique

Le GABA, acide gammaaminobutyrique Le GABA, acide gammaaminobutyrique Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe

Plus en détail

Physiologie des glandes surrénales

Physiologie des glandes surrénales Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de physiologie clinique et des explorations fonctionnelles CHU Constantine Physiologie des glandes surrénales Présenté par Dr.F.ABDELOUAHAB / Dr.H.BOUCHIHA

Plus en détail

Glucides et glycémie

Glucides et glycémie Glucides et glycémie I : Protéines enzymatiques A : Niveaux de structure protéique Les protéines sont des molécules codées génétiquement. L ordre des nucléotides dans un allèle indique l ordre des acides

Plus en détail

L insuline et la sérotonine (5-HT) sont deux acteurs majeurs du maintien de. l homéostasie énergétique, fonction placée sous le contrôle de

L insuline et la sérotonine (5-HT) sont deux acteurs majeurs du maintien de. l homéostasie énergétique, fonction placée sous le contrôle de Avant-propos L insuline et la sérotonine (5-HT) sont deux acteurs majeurs du maintien de l homéostasie énergétique, fonction placée sous le contrôle de l hypothalamus. En ciblant cette région, l insuline

Plus en détail

Métabolisme glucidique

Métabolisme glucidique Métabolisme glucidique Introduction générale A. Rappel de thermodynamique B. Energétique cellulaire Métabolisme du glucose A. Digestion/absorption B. Glycolyse C. Interconnexion des oses : Fructose/galactose

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE8 2016-2017 Jacqueline Lehmann-Che Service de Biochimie Hôpital St Louis jacqueline.lehmann-che@sls.aphp.fr 1 Sommaire Rappel des lipides Le métabolisme

Plus en détail

DIABÈTE ET CANCER. Docteur T. CREA

DIABÈTE ET CANCER. Docteur T. CREA DIABÈTE ET CANCER Docteur T. CREA Le diabète : maladie chronique qui se complique Complications micro- et macro vasculaires Une des complications moins connues : survenue de cancers : la fréquence est

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse

PLAN INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse C- Néoglucogenèse Q.26 REGULATION DE LA GLYCEMIE PLAN Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION : REGULATION PHYSICO-CHIMIQUE : I- Rôle du foie : A- Glycogénosynthèse B- Glycogénolyse

Plus en détail

année académique 2012/2013

année académique 2012/2013 Université Saint-Esprit de kaslik Faculté de Médecine et des Sciences Médicales Concours d entrée en 1 ère année de médecine année académique 2012/2013 Biologie A titre indicatif : les références des 1

Plus en détail

Programme Post Universitaire Cycle de Formation à la Physionutrition

Programme Post Universitaire Cycle de Formation à la Physionutrition Programme Post Universitaire 2009-2010 Cycle de Formation à la Physionutrition SESSION 1 L ÉQUILIBRE OXYDATIF I. Introduction II. Les systèmes de défense antioxydants d origine nutritionnelle Les oligo-éléments

Plus en détail

L obésité: Le point de vue de l interniste. Dr Dehout Florence Endocrinologue CHR Haute Senne Soignies

L obésité: Le point de vue de l interniste. Dr Dehout Florence Endocrinologue CHR Haute Senne Soignies L obésité: Le point de vue de l interniste Dr Dehout Florence Endocrinologue CHR Haute Senne Soignies Table des matières Prévalence obésité et diabète Définitions syndrome métabolique et obésité Causes

Plus en détail

LE SYNDROME METABOLIQUE.

LE SYNDROME METABOLIQUE. LE SYNDROME METABOLIQUE. (D après Mme le Dr. Tostivint. FMC \ AFU \ CFC \ 1-2/12/2011) PLAN Définition Risques cardio-vasculaires Implications dans la survenue et la récidive lithiasique Chez qui le chercher?

Plus en détail

PUBLICATION DES RESULTATS DE L ETUDE RIO-NORTH AMERICA DANS LE JOURNAL OF THE AMERICAN MEDICAL ASSOCIATION (JAMA)

PUBLICATION DES RESULTATS DE L ETUDE RIO-NORTH AMERICA DANS LE JOURNAL OF THE AMERICAN MEDICAL ASSOCIATION (JAMA) PUBLICATION DES RESULTATS DE L ETUDE RIO-NORTH AMERICA DANS LE JOURNAL OF THE AMERICAN MEDICAL ASSOCIATION (JAMA) L étude montre que le rimonabant maintient pendant deux ans l amélioration de plusieurs

Plus en détail

Les probiotiques et le contrôle pondéral. Probio 2013 Marina Sánchez, MSc.

Les probiotiques et le contrôle pondéral. Probio 2013 Marina Sánchez, MSc. Les probiotiques et le contrôle pondéral Probio 2013 Marina Sánchez, MSc. Personne obèse: Microbiote différent de celui des personnes minces Bacteroidetes Firmicutes/Bacteroidetes Il existe également une

Plus en détail

CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION

CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION CHAPITRE 3 METABOLISME-NUTRITION DEFINITIONS METABOLISME: ensemble des réactions chimiques d une cellule ou organisme - CATABOLISME: réactions chimiques de dégradation - ANABOLISME: réactions chimiques

Plus en détail

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet???

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet??? Rôle du Laboratoire dans la prise en charge du syndrome métabolique. Dr Jeanne NGOGANG FMSB/CHUY. Université de Yaoundé I République du Cameroun Plan Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie.

Plus en détail

Sérotonine. Figure sous Licence creative commons 3.0 Servier Medical Art

Sérotonine. Figure sous Licence creative commons 3.0 Servier Medical Art Sérotonine Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe cible). Pour appartenir

Plus en détail

Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03)

Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03) Maestris 201-2017 Mardi 15 Novembre 201 Durée : 1 heure Exercice 1-7 points Prépa scientifique Drépanocytose, mucoviscidose, cancers et diabètes (E 03) page 1/ Exercice 2 - QCM - points - reporter la ou

Plus en détail

MECANISMES PHYSIOPATHOLOGIQUES EXPLIQUANT L INFLUENCE DU TABAC SUR LE POIDS. Dr ALLALI ZERAH Véronique Endocrinologue Caen 2015

MECANISMES PHYSIOPATHOLOGIQUES EXPLIQUANT L INFLUENCE DU TABAC SUR LE POIDS. Dr ALLALI ZERAH Véronique Endocrinologue Caen 2015 MECANISMES PHYSIOPATHOLOGIQUES EXPLIQUANT L INFLUENCE DU TABAC SUR LE POIDS Dr ALLALI ZERAH Véronique Endocrinologue Caen 2015 INTRODUCTION Les fumeurs ont un poids inférieur/ non fumeur Frein pour le

Plus en détail

Le métabolisme du glycogène

Le métabolisme du glycogène Chap V. Le métabolisme du glycogène I. Introduction Glycogène = forme de mise en réserve du glucose facilement mobilisable réserves de glucose = 40 kcal réserves de glycogène = 600 kcal Stockage dans foie

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie II»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie II» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Physiologie II» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Physiologie II - Public cible : Etudiants 2 ème année médecine - Nombre

Plus en détail

Signalisation neuronale: Signalisation endocrine: Coordination et régulation des voies métaboliques: Système neuro-endocrinien. Neurotransmetteurs

Signalisation neuronale: Signalisation endocrine: Coordination et régulation des voies métaboliques: Système neuro-endocrinien. Neurotransmetteurs Signalisation neuronale: Coordination et régulation des voies métaboliques: Système neuro-endocrinien Neurotransmetteurs Récepteurs «proches» Signalisation endocrine: Hormones Récepteurs «distants» Récepteurs

Plus en détail

UE1B ED2 2015/2016 III

UE1B ED2 2015/2016 III UE1B ED2 2015/2016 Question 1 : Devenir des glucides alimentaires A. Les disaccharides sont capables de passer à travers les membranes cellulaires intestinales. B. L'intolérance au lactose est due à un

Plus en détail

CATABOLISME DES ACIDES AMINES -GÉNÉRALITÉS- Dr M. DJEDDI Faculté de médecine de Annaba 2éme année médecine

CATABOLISME DES ACIDES AMINES -GÉNÉRALITÉS- Dr M. DJEDDI Faculté de médecine de Annaba 2éme année médecine CATABOLISME DES ACIDES AMINES -GÉNÉRALITÉS- Dr M. DJEDDI Faculté de médecine de Annaba 2éme année médecine Objectifs ü Connaitre les mécanismes du catabolisme de l azote aminé des acides aminés. ü Connaitre

Plus en détail

pharmacodynamie Clary Emmanuelle Docteur en Pharmacie

pharmacodynamie Clary Emmanuelle Docteur en Pharmacie pharmacodynamie Clary Emmanuelle Docteur en Pharmacie plan I.Définition II.Mécanismes d action des médicaments III.Notion de récepteur IV.Relation dose/ récepteur et dose /effet I.Définition La pharmacodynamie,

Plus en détail

Métabolisme des acides gras. B oxydation des AG

Métabolisme des acides gras. B oxydation des AG Université de MOSTAGANEM Faculté de médecine Département de médecine Biochimie métabolique Métabolisme des acides gras B oxydation des AG Plan du cours I. Rappels II. Définition de la B oxydation III.

Plus en détail

Notion de physiologie énergétique. Bioénergétique, notions de thermorégulation

Notion de physiologie énergétique. Bioénergétique, notions de thermorégulation Notion de physiologie énergétique Bioénergétique, notions de thermorégulation Flux thermiques entre environnement et individu - flux incessant (calorıes, métabolıtes...) entre le milieu extérieur et l

Plus en détail

TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS INTRODUCTION 1

TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS INTRODUCTION 1 TABLE DES MATIERES RÉSUMÉ AVANT-PROPOS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX LISTE DES ABBREVIATIONS ii iii v viii x xii INTRODUCTION 1 CHAPITRE I : REVUE DE LITTÉRATURE 3 1.1 Le gène

Plus en détail

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le

Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le Muscle Voici de la lecture pour ceux et celles que cela pourrait intéresser pour info, ce n est pas pour le BTS. Merci à ceux d entre vous (je tais les noms) qui m ont donc forcée à travailler hier soir

Plus en détail

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50.

Le glucagon. Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon Cette hormone est connue depuis 1923 mais considérée comme antagoniste de l insuline, et donc hyperglycémiante, depuis les années 50. Le glucagon est un polypeptide de 29 acides aminés appartenant

Plus en détail

Charna Dibner. Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition et Hypertension Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)

Charna Dibner. Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition et Hypertension Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) Horloge circadienne et diabète Charna Dibner Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition et Hypertension Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) Journée du Diabète 16 Novembre 2013 Vue d ensemble

Plus en détail

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua I. INTRODUCTION (1) L OMS définit le diabète sucré comme étant un état d hyperglycémie chronique en rapport avec des facteurs, les

Plus en détail

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2

TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA. Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 TD N 3 Révisions Métabolisme L3 APA Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 1) Bilan pour la dégradation complète d 1 glucose par voie aérobie 1 glucose Lieu de la cellule: _ Glycolyse 2 ATP NADH,H+ ATP 6 Chaîne

Plus en détail

Nutriments et métabolisme Marianne Zeller

Nutriments et métabolisme Marianne Zeller UE 2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Nutriments et métabolisme Marianne Zeller Nutriments et métabolisme - Nutriments = toute substance apportée par nos aliments - Assurent croissance, entretien,

Plus en détail

La dopamine. I. Synthèse

La dopamine. I. Synthèse La dopamine Un neurotransmetteur est une molécule chimique libérée au niveau d une synapse et qui possède un effet sur l activité d une autre cellule (neurone ou cellule de l organe cible). Pour appartenir

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

Résistance à l insuline et. Vieillissement

Résistance à l insuline et. Vieillissement Résistance à l insuline et Vieillissement Présenté par: Eric Goulet, Ph.D. Gérontoclub 2010 Plan de la présentation Résistance à l insuline: c est quoi? Action de l insuline au niveau de l organisme Santé

Plus en détail

Corrigé formatif : Système endocrinien

Corrigé formatif : Système endocrinien Corrigé formatif : Système endocrinien 1- Comparer le système nerveux au système endocrinien. Caractéristiques Système nerveux Système endocrinien Rôles Régulation de l organisme Régulation de l organisme

Plus en détail