David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants"

Transcription

1 David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants

2 Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle Fondation créée en 1863 avec participation au service public hospitalier depuis 1978 Branche sanitaire: Statut ESPIC (Etablissement de santé privé à intérêt collectif) à but non lucratif Hôpital de 250 lits en MCO HAD de 200 lits SSR l Ajoncière 60 lits Branche médico sociale: centre social, centre de sante, EPHAD Targon, Relais, école Florence Nightingale (infirmiers et aidessoignants)

3 H.A.D PEDIATRIQUE. C est une hospitalisation sans hébergement soumis aux mêmes obligations que les établissements privés et publics (T2A, certification, sécurité et qualité de soins, lutte contre les infections nosocomiales). Elle assure une permanence des soins 24H/24 Ces soins sont différents de ceux habituellement dispensés à domicile par la complexité et/ou la fréquence des actes

4 H.A.D PEDIATRIQUE. Unité spécifiquement pédiatrique pour étendre l offre de soins à domicile: équipe de professionnels formés (pédiatres coordonnateurs et puériculteurs au sein d une équipe pluridisciplinaire). Pôle parents enfants: HAD pédiatrique et HAD obstétrique (obstétricien coordonnateur et sages femmes). Spécificité reconnue par l ARS pour tout le département de la Gironde

5 H.A.D PEDIATRIQUE. Le projet thérapeutique établi pour chaque enfant admis en HAD vise : - grâce à la collaboration étroite des professionnels de santé à permettre un retour plus précoce au domicile donc à réduire la durée de séjour en hospitalisation conventionnelle - à développer un soin de qualité, individualisé, adapté au plus près des besoins de l enfant, grâce à une réflexion et une concertation en interdisciplinarité - à reconnaître l enfant, les parents comme acteurs et partenaires de soins. Favoriser l autonomie

6 H.A.D PEDIATRIQUE. Le projet thérapeutique établi pour chaque enfant admis en HAD vise : - continuité du projet thérapeutique hospitalier, du pédiatre, du médecin traitant, des structures relais (PMI, CAMPS, établissements médico-sociaux, CMP, CMPP) - dans les situations les plus difficiles, à les accompagner dans les aléas liés à la maladie en assurant une présence soignante jusqu à la fin de vie

7 Equipe H.A.D PEDIATRIQUE Pédiatres coordonnateurs (Dr I. Moreau-Gaudry, Dr MF. Froute, Dr N. Boimond) Cadre infirmier (C. Quatreuil), Puériculteur référent (D. Dus) Puériculteur/trices (8 avec référents douleur, plaies et cicatrisation, hygiène, soins palliatifs) Psychologue V. Im-Coste Assistante sociale S. Patier, Auxiliaires de vie Secrétaires Logistique: prise en charge consommables, thérapeutiques et matériels nécessaires (fauteuils, lits médicalisés ) pendant la durée de l hospitalisation

8 Répartition par classe d âge en % 10% < 1 an Entre 1 et 5ans 30% 30% Entre 5 et 10 ans 25% Entre 10 et 13 ans Entre 13 et 18 ans Nombre de patients par service du CHU en CFXM 1 6éme aile éme 2 Soins externe 6éme D 1 Haut leveque 4 Néonat HDE 5éme A 5éme B 8 6éme C 10 4éme A 6 Maternité Pellegrin 14 Néonat Maternité

9 HAD EN PEDIATRIE: Les indications EN PEDIATRIE EN PERINATALITE

10 INDICATIONS EN PEDIATRIE -Antibiothérapie, antiviraux ou autres sur voie veineuse, -Aplasies : surveillance médico-soignante et des effets secondaires, éducation du patient et de l entourage, -Assistance respiratoire mécanisée ou non (bronchiolite, asthme compliqué ). -Chimiothérapie, surveillance post chimiothérapie, postradiothérapie. -Douleur (évaluations, traitements, réajustements des traitements) Utilisation MEOPA, Hypnose

11 -Education du patient et de son entourage, -Nutrition entérale et parentérale. -Pansements complexes (brûlures, altérations cutanées étendues, stomies, adénites ). -Rééducation neurologique et/ou orthopédique. -Soins palliatifs (collaboration avec l Equipe Ressource Régionale de Soins Palliatifs, Dr J. Tandonnet) -Prise en charge psychologique et/ou sociale en complément d une autre indication. DCQ 01.2

12 Sortie Maternité INDICATIONS EN PERINATALITE Surveillance d un ictère néonatal Sortie d enfant hypotrophe ou prématuré avec difficultés diverses Sortie d une hospitalisation en néonatologie Grands prématurés Traitements anti infectieux par voie parentérale Surveillance d un traitement donné per os (Indiqué dans le cadre de pathologie à risque de conséquences majeures, et en particulier quand des difficultés d observance sont à DCQ 01.2 craindre)

13 Sortie d une hospitalisation en néonatologie (suite) Prises en charge respiratoires de type oxygénothérapie, aérosol, kinésithérapie, avec nécessité de surveillance régulière. Bronchodysplasies nécessitant une oxygénothérapie au domicile Poursuite d un traitement d une bronchiolite apparue lors du premier mois de vie Soins spécifiques de la sphère digestive (stomies, nutrition entérale) Aide à la parentalité DCQ 01.2

14 HAD EN PEDIATRIE: Exemples de Type de soins Pansements complexes Escarres enfants handicapés, accidents voie publique, VACthérapie Soins complexes de stomies Trachéostomie (lymphangiome kystique, tumeur du TC) Bricker ( rhabdomyosarcome vésicoprostatique) Stomies digestives Traitements IV (pyélonéphrites, anti émétiques, morphine) Nutrition entérale (trouble de l oralité, dénutrition) et parentérale (atrésie grêle, POIC) Accompagnement Autres traitements Dialyse péritonéale Suivi post greffes de MO, de sang de cordon, rénale, de foie

15 Prise en charge de la douleur en HAD pédiatrique Référents douleur CLUD Bagatelle Méthodes psychocorporelles Distraction Hypnose et relaxation Massages Traitements médicamenteux Solution sucrées Anesthésie locale par crème Morphiniques (PCA) MEOPA

16 PLACE DE L H.A.D PEDIATRIQUE en filière post urgences Les pansements complexes et/ou douloureux (brulures, abrasions cutanées étendues) En post chirurgical : pansements d abcès sous MEOPA Les traitements IV des pyélonéphrites et des pleuropneumopathies du fait de la difficulté et de la spécificité du soin pédiatrique (puériculteurs pouvant intervenir à deux au domicile si nécessaire) Les surveillances et éducation post crise d asthme, bronchiolites ou diabète Autres indications nécessitant une analyse des besoins en collaboration

17 HAD MODE D EMPLOI 2 TYPES DE PROCEDURES D ADMISSION HAD Hospitalisation urgente et de courte durée Contact téléphonique et décision rapide si possibilité de PEC Pathologies complexes et chroniques Contact téléphonique puis RDV d évaluation: rencontre médecins prescripteurs, pédiatre coordonnateur avec le cadre ou le puériculteur référent, enfant et sa famille et si nécessaire assistante sociale et psychologue

18 PLACE DE L H.A.D PEDIATRIQUE En amont du service des urgences : Dans le but d éviter le plus possible le recours aux urgences et à l hospitalisation accompagnement de l enfant et de sa famille pour un soutien familial et/ou technique rapproché en cas de difficulté au retour à domicile, après une hospitalisation longue

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 HAD-AP-HP en quelques chiffres Première HAD créée en France (1957) et la

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile 6th International Congress of Breath Disease Centers WORKSHOP 1 Les soins en ville et l hospitalisation à domicile Dr Nicolas GANDRILLE Fondation Santé Service HAD Les différents intervenants du domicile:

Plus en détail

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Intervenants : Anne MANDONNAUD, Médecin Coordonnateur HaD Ouest Audois 13 décembre 2012 25 décembre 2012

Plus en détail

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca Organisation (1) Rappel historique 1957: HAD AP-HP première HAD en

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. CME AP-HP 13 septembre 2016

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. CME AP-HP 13 septembre 2016 L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris CME AP-HP 13 septembre 2016 1. L HAD-AP-HP en quelques chiffres 2. L offre HAD 3. Les filières patients HAD 4. Interface GH et HAD

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 .. Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 Contexte Avec l augmentation des pathologies chroniques, la majorité des patients souhaite rester à domicile dans la mesure

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 L HOSPITALISATION A DOMICILE EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 HAD - DEFINITION Les structures d hospitalisation à domicile permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE TACTIQUE ANTIPOLIS uillet 2016 OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE Une cooordination conjointe 2 La coordination des soins se définit comme une action conjointe des professionnels de

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile NOR : MESH0030242Z (Texte non paru au

Plus en détail

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition 1 2 Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition L observation est un enjeu préalable indispensable à l action publique, en amont une aide à la décision et au pilotage, en aval un socle pour

Plus en détail

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 .. Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 Contexte Avec l augmentation des pathologies chroniques, la majorité des patients souhaite rester à domicile dans la mesure

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire Livret d accueil du stagiaire Page 2 HOSPITALISATION A DOMICILE Sommaire Présentation du service Modalités pratiques de votre stage Les prises en charge réalisées Les situations prévalentes Numéros utiles

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 L expertise des soins complexes et coordonnés à domicile Journée Formation IFSI Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 Qu est-ce que l HaD? 2 HaD FRANCE Société de statut privé Créée en août 2007

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE stratégies thérapeutiques et modalités pratiques 24/11/2015 Le Guen, cadre de santé, Service de maladies infectieuses, CHRU de Brest 1 Plan Quelles options

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL 6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre 2014 Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL Etat des lieux HAD en Haute Normandie (1) HAD en Haute Normandie (2) Développement de l HAD relativement récent:

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de l organisation du système de soins

Plus en détail

11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France 14 octobre 2016

11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France 14 octobre 2016 Prise en charge en HAD Obstétrique: indications et spécificités. Exemple de 2 modèles différents d organisation: l HAD APHP et l HAD Santé Service. 11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France

Plus en détail

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité :

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité : SOMMAIRE PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35...3 Notre statut :...3 Notre activité :...3 Notre territoire d intervention :...4 Notre organisation :...4 Nos engagements de qualité et de sécurité...6 HAD

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016 fnehad l hospitalisation à domicile (HAD) en 2015 édition 2016 FNEHAD RAPPORT D ACTIVITÉ 2015-2016 extrait L had en chiffres Définition de l hospitalisation à domicile P. 3 Les chiffres clés P. 4 Les intervenants

Plus en détail

SOMMAIRE. Douleur Fiche 30 Évaluation de la douleur

SOMMAIRE. Douleur Fiche 30 Évaluation de la douleur SOMMAIRE Installation patient Fiche 17 Premier lever... 129 Fiche 18 Installation du patient dans une position en rapport avec sa pathologie ou son handicap... 132 Fiche 19 Aide à la marche ne faisant

Plus en détail

Page 1 sur 18 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de l organisation du système

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation à domicile en 2013 Assemblée Générale 2014 Pays d Artois sommaire Définition de l hospitalisation à domicile 2 Les chiffres clés de l

Plus en détail

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Salons de la Santé et de l Autonomie «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Sommaire L HAD dans le paysage sanitaire Définition de l HAD Pourquoi l HAD en SMS? Modalités de prise en charge

Plus en détail

Risque infectieux et parcours de soins

Risque infectieux et parcours de soins Risque infectieux et parcours de soins Place de l HADR dans la filière de soins Centre de Réadaptation de Coubert Journée annuelle de prévention des infections associées, 16/06/16 HAD-R (*): Nouvelle alternative

Plus en détail

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste Le Centre Hospitalier Jacques LACARIN RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES 1 POSTE A 100% Pièce jointe : Fiches de Poste Renseignements

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

Commentaire Tableau de Bord

Commentaire Tableau de Bord Commentaire Tableau de Bord novembre 2014 DEFIP Les principales analyses Passages aux urgences : +11 000, portés par une forte dynamique des urgences pédiatriques +5,97%, contre -0,89% sur le champ adulte.

Plus en détail

Soins Continus Pédiatriques à domicile

Soins Continus Pédiatriques à domicile Soins Continus Pédiatriques à domicile Permettre aux familles de choisir le lieu de vie de leur enfant gravement malade. Christelle Witryk, Responsable services centralisés Catherine Léonard, Infirmière

Plus en détail

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation À Domicile

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

L Hospitalisation A Domicile

L Hospitalisation A Domicile L Hospitalisation A Domicile Outils de sécurisation du circuit du médicament lors de l administration d une chimiothérapie à domicile (AZACITIDINE) 11 février 2015 Mme Véronique VITTU (infirmière chef)

Plus en détail

RESEAU SLA ILE DE FRANCE

RESEAU SLA ILE DE FRANCE 23/03/2016 RESEAU SLA ILE DE FRANCE Parcours de soins des patients atteints de SLA Valérie CORDESSE La Sclérose Latérale Amyotrophique Une des affections neurodégénératives les plus rapidement invalidantes

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : MEDECINE INTERNE Pôle : 4 - Médecine Etablissement : L Hôpital Nord-Ouest Villefranche (HNO) Localisation

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs éraldine Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHU de RENNES FRANCE Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Organisation autour d une filière de soins de l hospitalisation conventionnelle au retour à domicile

Organisation autour d une filière de soins de l hospitalisation conventionnelle au retour à domicile Organisation autour d une filière de soins de l hospitalisation conventionnelle au retour à domicile Claire Nicolas médecin MPR Aline Guillot cadre rééducateur Marie Claire Nonet cadre supérieur hygiéniste

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

confort : Missions et critères

confort : Missions et critères Service de soins palliatifs et de confort : Missions et critères d admission 1. Missions Le service de soins palliatifs et de confort ou Unité résidentielle de Soins Palliatifs (USP) de la clinique du

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera

LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera LE CLUD de L institut Arnault Tzanck St laurent du var (06) Dr Jean-Pierre Ciebiera I) La structure : L Institut Arnault Tzanck est une clinique médico-chirurgicale privée à but non lucratif, gérée par

Plus en détail

Capacité d accueil. (au 31 décembre 2016)

Capacité d accueil. (au 31 décembre 2016) CHIFFRES CLÉS 2016 Capacité d accueil (au 31 décembre 2016) 1 285 lits 399 lits de médecine 117 lits de chirurgie 42 lits d obstétrique 116 lits de soins de suite et de réadaptation (SSR) (dont 15 lits

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire Les soins palliatifs en Pays de la Loire Etat des lieux de l offre de soins graduée en Pays de la Loire La gradation des prises en charge en soins palliatifs Les unités de soins palliatifs. 2 unités de

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles gériatriques à l hôpital

Evaluation des pratiques professionnelles gériatriques à l hôpital Evaluation des pratiques professionnelles gériatriques à l hôpital Yves Wolmark Service de gériatrie Hôpital Bretonneau Paris 6èmes journées de formation et d échanges Lyon 25 septembre 2007 spécificités

Plus en détail

PLAIES & CICATRISATION

PLAIES & CICATRISATION PLAIES & CICATRISATION Une équipe à votre service L Hospitalisation à domicile Santé Service Bayonne et Région dispose d une équipe formée spécifiquement à la cicatrisation des plaies aiguës ou chroniques.

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

MEMENTO Hospitalisation A Domicile

MEMENTO Hospitalisation A Domicile MEMENTO Hospitalisation A Domicile Marseille 04 96 20 66 88 Martigues - Sud Etang de Berre 04 96 20 66 70 Vous pouvez nous contacter 24h/24 et 7j/7. Soins assistance - 1 rue Albert COHEn - 13016 MARSEILLE

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Didier CHARLES, MACSF Alain GOELER, Cadre de santé, CHU BORDEAUX

Didier CHARLES, MACSF Alain GOELER, Cadre de santé, CHU BORDEAUX Didier CHARLES, MACSF Alain GOELER, Cadre de santé, CHU BORDEAUX Sommaire Contexte Objectifs Résultat de l enquête et analyse Cas concret Références L avis du juriste sur la collaboration et sur l aspect

Plus en détail

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré La Clinique Ambroise Paré est une clinique de court séjour, pluridisciplinaire, qui dispose de 228 lits et places.

Plus en détail

La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer. Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD

La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer. Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD 1 Messages-clés Par sa place dans l offre de soins et son savoir-faire

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

Une organisation associative

Une organisation associative Arcachon, le 22 septembre 2016 Une organisation associative Né du rapprochement de 2 associations loi 1901, Alair (en Limousin) et Avd (en Charente), Alair-Avd accompagne les patients : - sans aucune sélection

Plus en détail

COORDINATION PLURIDISCIPLINAIRE DE LA PRISE EN CHARGE ONCO-PEDIATRIQUE EN AQUITAINE

COORDINATION PLURIDISCIPLINAIRE DE LA PRISE EN CHARGE ONCO-PEDIATRIQUE EN AQUITAINE COORDINATION PLURIDISCIPLINAIRE DE LA PRISE EN CHARGE ONCO-PEDIATRIQUE EN AQUITAINE Dr Anne Notz-Carrère, Réseau RESILIAENCE 16 ème journée annuelle du CCECQA 24.06.2016 Le réseau RESILIAENCE Branche pédiatrique

Plus en détail

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014.

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Basse-Normandie Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Situation en Basse Normandie dans le cadre de la circulaire n DGOS/R4/2013/398 du 4 décembre 2013 relative au positionnement

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 LES SOINS PALLIATIFS Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 Un peu d histoire En Occident, l accompagnement du mourant est longtemps resté une pratique familiale et/ou une pratique religieuse. Quant à

Plus en détail

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 22/09/2016 1 RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 Dominique Yerle Infirmière Coordonnateur Parcours de Soins Complexe Hématologie - Médecine Interne & Immunopathologie 22/09/2016 2 Coordonnateur

Plus en détail

Capacité d accueil. (au 31 décembre 2015)

Capacité d accueil. (au 31 décembre 2015) CHIFFRES CLÉS 2015 Capacité d accueil (au 31 décembre 2015) 1319 lits 407 lits de médecine 117 lits de chirurgie 42 lits d obstétrique 136 lits de soins de suite et de réadaptation (SSR) (dont 15 lits

Plus en détail

Accompagnement des mères et des enfants à la sortie de la Maternité de Saint Denis

Accompagnement des mères et des enfants à la sortie de la Maternité de Saint Denis Accompagnement des mères et des enfants à la sortie de la Maternité de Saint Denis Hélène Decroix, médecin coordinatrice du réseau périnatal Seine- Saint-Denis Ouest Évelyne Doan Van, puéricultrice de

Plus en détail

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les hôpitaux de jour L hôpital de jour, pour qui? Hôpital de jour «L Estran» - Concarneau Toute

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT ORIGINALITES D UNE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE Docteur Agnès MICHON 12 décembre 2016 Vivre ensemble l autisme CRA Limousin

Plus en détail

Coordination des soins en médecine libérale

Coordination des soins en médecine libérale Coordination des soins en médecine libérale Dr. Hervé PIDOUX, médecin généraliste herve.pidoux@free.fr SOFOMEC, Carcassonne, 18 décembre 2014 Coordination des soins en médecine libérale introduction pourquoi.souhait

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs

Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs Personnes âgées en fin de vie : place des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs Dr Antoine Lemaire Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales Chef de Service Equipe Mobile de Soins de Support et Palliatifs

Plus en détail

Hôtel de Soins. Octobre 2015

Hôtel de Soins. Octobre 2015 Hôtel de Soins Octobre 2015 Sommaire Présentation générale Cité Sérine ASBL, Hôtel de Soins Équipements - Espaces communs Équipements - Studios Services offerts Modalités financières Services supplémentaires

Plus en détail

Réseau pédiatrique RESILIAENCE

Réseau pédiatrique RESILIAENCE Réseau pédiatrique RESILIAENCE État des lieux depuis 2006 et perspectives Dr Anne Notz Médecin coordonnateur 8 ème journée régionale du RCA, 27 nov 2009 POPULATION CONCERNEE 95 nouveaux patients par an

Plus en détail

Le C H U de Grenoble en chiffres

Le C H U de Grenoble en chiffres 2011 Le C H U de Grenoble en chiffres www.chu-grenoble.fr Le CHUG > chiffres clés 2011 Sommaire 1 7 8 9 11 12 L activité Nombre de lits et places par site Activité d urgence et d obstétrique Evolution

Plus en détail

Soins palliatifs Pédiatriques au Luxembourg

Soins palliatifs Pédiatriques au Luxembourg Soins palliatifs Pédiatriques au Luxembourg Comment assurer une prise en charge globale pour les enfants gravement malades de notre pays Dr Isabelle Kieffer, pédiatre, Kannerklinik CHL COLLOQUE NATIONAL

Plus en détail

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Urgences médicales et chirurgicales de l enfant et de l adolescent Organisent la prise en charge en pédiatrie, en chirurgie

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN : UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE ET GRADUEE DE L OBESITE 23 mai 2014 12h30-17h - Hall du bâtiment médico-chirurgical 23/05/2014 2 rue

Plus en détail

Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT FFCDS Médecine Interne

Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT FFCDS Médecine Interne Fiche de poste : Infirmier Service : RHUMATOLOGIE - MEDECINE INTERNE - INFECTIOLOGIE Pôles d activité : Médecine Date de mise à jour : Nombre de pages : Rédacteur : Validation par : 05/07/12 5 M. CRETANT

Plus en détail

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES)

L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) L ENFANT EN SOINS PALLIATIFS RELEXIONS ET PRATIQUES JOURNEE REGIONALE CHAMPAGNE ARDENNE SEZANNE 22 NOVEMBRE 2014 CATHERINE VERLAINE (UMASP/USP TROYES) SOMMAIRE DEFINITION SPECIFICITES PEDIATRIQUES L ENFANT

Plus en détail

Soins Palliatifs Néonataux à domicile

Soins Palliatifs Néonataux à domicile Soins Palliatifs Néonataux à domicile Dr Nadine Cojean - Pédiatre coordinateur Mme Catherine Strub - Puéricultrice Equipe Ressource Alsacienne de Soins Palliatifs Pédiatriques Cet intervenant : n a pas

Plus en détail