Enseignement facultaire de médecine Master3 2010/2011 Université de Bordeaux II DMG. Professeur B Gay

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enseignement facultaire de médecine Master3 2010/2011 Université de Bordeaux II DMG. Professeur B Gay"

Transcription

1 Les recommandations médicales Enseignement facultaire de médecine Master3 2010/2011 Université de Bordeaux II DMG Professeur B Gay

2 Recommandations Médicales Professionnelles Propositions développées é méthodiquement pour aider le praticien et le patient dans leurs décisions concernant les soins appropriés dans des circonstances cliniques données. Institute of Medicine /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 2

3 Recommandations Médicales Professionnelles Définition Standards de pratique déterminant ce qui est approprié p et/ou inapproprié p de faire, lors de la mise en œuvre de stratégies préventives, diagnostiques et/ou thérapeutiques dans des situations cliniques données Institute of Medicine /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 3

4 Recommandations Médicales Professionnelles Caractéristiques Scientifiquement valides Adaptées à la pratique Adoptées par le praticien Acceptées par le patient 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 4

5 Recommandations Médicales Professionnelles Objectifs Aider à la décision Faciliter l intégration ti des connaissances nouvelles Disposer d un référentiel d évaluation Réduire l écart entre la connaissance et la pratique 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 5

6 Recommandations Médicales Professionnelles Une recommandation repose sur : une revue de la littérature l avis des experts la connaissance des pratiques professionnelles 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 6

7 Recommandation pour la Pratique Clinique i (RPC) Littérature Scientifique Etat des pratiques Groupe d Experts Document intermédiaire Test de faisabilité Groupe de lecture Recommandations 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 7

8 Niveau de preuve et grade des recommandations Niveau 1 Essais comparatifs randomisés de forte puissance Méta-analyses d essais comparatifs randomisés Grade A Analyses de décisions basées sur des études bien menées Niveau 2 Essais comparatifs randomisés de faible puissance Grade B Etudes comparatives non randomisés bien menés Etudes de cohortes Niveau 3 Etudes cas-témoins Grade C Niveau 4 Essais comparatifs comportant des biais importants Etudes rétrospectives Série de cas Etudes épidémiologiques descriptives (transversales, longitudinales) Grade C 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 8

9 Mise en œuvre des RPC Les méthodes Interventions e t inefficaces : - Diffusion simple - FMC traditionnelle Interventions d efficacité discutable ou non clairement démontrée : - Leaders d opinion, - Démarche qualité ANAES /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 9

10 Mise en œuvre des RPC Les méthodes Interventions d efficacité démontrée mais effet d intervention ti limité ité : - Audit avec retour d information - FMC interactive Interventions d efficacité démontrée avec effet d intervention important : - Visites à domicile - Rappels (reminders) ANAES /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 10

11 Les obstacles Changement de pratique : processus complexes, lent et multifactoriel, Manque de temps, Peur de se tromper, Entrave à la liberté de prescription, Faible performance du système informatique, Demande du patient, t Difficulté à maintenir le changement de prescription. Wilkinson EK et al. Eur J Gen Pract 1999;5(2): /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 11

12 Les difficultés d utilisation des recommandations Contexte expérimental Niveau de preuve (méthode) «Absence of evidence is not evidence of absence» (syndrome de la Revue Prescrire) Applicabilité (contexte de soins) Diffusion (sélection des ressources documentaires) Sélection critique des données scientifiques Résistances individuelles à l application 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 12

13 17/11/2010 DMG. Pf. B.Gay 13

14 Les facteurs limitants L expérience personnelle et professionnelle La relation médecin-patient Les difficultés perçues entre soins primaires et soins secondaires L impact émotionnel sur les patients et les médecins Les mots choisis pour justifier la décision Les conditions d exercice Freeman AC, Sweeney K. Why general practitioners do not implement evidence: qualitative study.bmj 2001;323: /11/2010 DMG. Pf. B.Gay 14

15 Publication de recommandations Lues Non lues Considérées comme non crédibles et non applicables Considérées comme crédibles et applicables Non intégrées dans la pratique quotidienne Pratique adaptée pour tenir compte des recommandations Amélioration des résultats cliniques 17/11/2010 DMG. Pf. due B.Gay aux nouvelles recommandations 15

Evidence Based Medecine

Evidence Based Medecine 19 Mars 2008 Evidence Based Medecine La médecine fondée sur les preuves Vianney JOUHET ISP Définition «il s'agit, pour assurer correctement la prise en charge d'un malade donné, de revoir ce que la littérature

Plus en détail

Item 167. Thérapeutique médicamenteuse. réglementaire de la prescription. thérapeutique et recommandations

Item 167. Thérapeutique médicamenteuse. réglementaire de la prescription. thérapeutique et recommandations Item 167. Thérapeutique médicamenteuse et non médicamenteuse. Cadre réglementaire de la prescription thérapeutique et recommandations Item 167 : Objectifs Argumenter une prescription thérapeutique en tenant

Plus en détail

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Schémas d étude Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université de la Méditerranée

Plus en détail

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Principes de l Evidence Based-Medicine (médecine basée sur les faits)

Principes de l Evidence Based-Medicine (médecine basée sur les faits) Principes de l Evidence Based-Medicine (médecine basée sur les faits) Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté

Plus en détail

Lecture Critique d Article (LCA): Les points clé pour le Praticien?

Lecture Critique d Article (LCA): Les points clé pour le Praticien? Lecture Critique d Article (LCA): Les points clé pour le Praticien? E. ANDRES Département de Formation Permanente (DEFOPE) Faculté de Médecine de Strasbourg U-FMC Laboratoire de Recherche en Pédagogie

Plus en détail

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2» Annexe Méthode de travail

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2» Annexe Méthode de travail Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du Table des matières 1. Méthode «Recommandations pour la pratique clinique»... 2 1.1 Choix du thème

Plus en détail

Pascale THIBAULT. Pascale THIBAULT Cadre supérieur infirmier Amae-Santé Universités infirmières SFETD 11 et 12 Mars 2012

Pascale THIBAULT. Pascale THIBAULT Cadre supérieur infirmier Amae-Santé Universités infirmières SFETD 11 et 12 Mars 2012 Pascale THIBAULT Pascale THIBAULT Cadre supérieur infirmier Amae-Santé Universités infirmières SFETD 11 et 12 Mars 2012 Définition de l EPP Analyse de l activité clinique par rapport aux recommandations

Plus en détail

Notions de méta-analyses

Notions de méta-analyses Notions de méta-analyses Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France http://cybertim.timone.univ-mrs.fr Introduction Technique développer

Plus en détail

Autisme. les recommandations de bonnes pratiques professionnelles : Savoir-être et savoir-faire

Autisme. les recommandations de bonnes pratiques professionnelles : Savoir-être et savoir-faire Autisme les recommandations de bonnes pratiques professionnelles : Savoir-être et savoir-faire Avec le soutien de : L Arapi (Association pour la Recherche sur l Autisme et la Prévention des Inadaptations).

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

www.cours-rpc-nice-saintpaul.fr Et les cancers de l Ovaire et du col de l Utérus RPC Cancers Gynécologiques : Mise à jour 2012 Intégration des slides au format 16/9 Sélectionner toute la présentation (Ctrl

Plus en détail

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Lecture critique d un article médical Pourquoi une lecture critique? La lecture critique est indispensable: Abondance de la littérature scientifique Lecture

Plus en détail

L AUDIT EN MATERNITE : la théorie. Dr Anne EGO (Lille)

L AUDIT EN MATERNITE : la théorie. Dr Anne EGO (Lille) L AUDIT EN MATERNITE : la théorie Dr Anne EGO (Lille) Qu est-ce que l audit? ANAES (Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Audit clinique = méthode d évaluation qui permet à l aide

Plus en détail

Cours de graduation 6 ème Année de Médecine «Organisation du Système de Santé et Economie de Santé»

Cours de graduation 6 ème Année de Médecine «Organisation du Système de Santé et Economie de Santé» Cours de graduation 6 ème Année de Médecine «Organisation du Système de Santé et Economie de Santé» Prof. N. MIDOUN, Médecin Chef de Service Epidémiologie et Médecine Préventive EHUOran Faculté de Médecine

Plus en détail

LE BON USAGE DU MEDICAMENT

LE BON USAGE DU MEDICAMENT LE BON USAGE DU MEDICAMENT L optimisation du rapport bénéfice risque des médicaments La minimisation du risque thérapeutique pour le patient. Une meilleure allocation des ressources disponibles Reposent

Plus en détail

Dr Nadia Raison-Peyron Service de dermato-allergologie CHU Montpellier

Dr Nadia Raison-Peyron Service de dermato-allergologie CHU Montpellier Dr Nadia Raison-Peyron Service de dermato-allergologie CHU Montpellier Texte des recommandations sur la prise en charge de l urticaire chronique (UC) : ANAES, sous l égide de la SFD, 2003 Ann Dermatol

Plus en détail

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 : L objet d un article médical scientifique, parmi les suivants : évaluation d une procédure diagnostique, d un traitement, d un programme

Plus en détail

Fiches de lecture critique

Fiches de lecture critique Fiches de lecture critique Ces fiches ne sont pas couvertes par un copyright : elles peuvent être copiées ou imprimées sans permission mais avec mention de la source (Salmi LR. Lecture critique et rédaction

Plus en détail

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie David Braunstein Service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance AP-HM DESC de Pharmacologie médicale et évaluation des thérapeutiques 18 Mai

Plus en détail

Démarche Qualité et Évaluation en Santé

Démarche Qualité et Évaluation en Santé Démarche Qualité et Évaluation en Santé Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr Faculté de Médecine Université de la

Plus en détail

RECHERCHE DÉPARTEMENT DE MEDECINE GÉNÉRALE ANGERS DMG - LEEST

RECHERCHE DÉPARTEMENT DE MEDECINE GÉNÉRALE ANGERS DMG - LEEST RECHERCHE DÉPARTEMENT DE MEDECINE GÉNÉRALE ANGERS DMG - LEEST recueil données épidémiologiques - sept 2014 - JF Huez, Aline Ramond-Roquin, Céline Bouton, Cyril Bègue, David Missud, Laurent Connan UNE HISTOIRE

Plus en détail

TRAVAIL DANS LE BTP. Des indicateurs pour changer les pratiques ou des pratiques pour changer les indicateurs?

TRAVAIL DANS LE BTP. Des indicateurs pour changer les pratiques ou des pratiques pour changer les indicateurs? INDICATEURS DE SANTÉ AU TRAVAIL DANS LE BTP Des indicateurs pour changer les pratiques ou des pratiques pour changer les indicateurs? JF Gehanno, JF Caillard Service de médecine du travail et des maladies

Plus en détail

L EBM. Et le diabète. J.Birgé Séminaire Diabète Metz 12 & 13 octobre 2012

L EBM. Et le diabète. J.Birgé Séminaire Diabète Metz 12 & 13 octobre 2012 1 L EBM Et le diabète Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques, et de parcours de soins et maladies chroniques de la HAS Je déclare

Plus en détail

Module "Apprentissage de l'exercice médical" La Démarche Qualité en Médecine Pr Charles HONNORAT Pr Jacques BOUGET 23 Février 2004

Module Apprentissage de l'exercice médical La Démarche Qualité en Médecine Pr Charles HONNORAT Pr Jacques BOUGET 23 Février 2004 Module "Apprentissage de l'exercice médical" La Démarche Qualité en Médecine Pr Charles HONNORAT Pr Jacques BOUGET 23 Février 2004 Introduction L'éthique médicale impose à tout médecin d'offrir à chaque

Plus en détail

Les types d études en épidémiologie

Les types d études en épidémiologie Faculté de médecine Les types d études en épidémiologie Dr. L. ZEMOUR Maître assistant en épidémiologie et médecine préventive Site Web : www.semepehuo.com Email : semepehuo@gmail.com Toute étude est :

Plus en détail

Mise en place d études cliniques au Sud

Mise en place d études cliniques au Sud Mise en place d études cliniques au Sud EricOuattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 Eric.Ouattara@isped.u-bordeaux2.fr Plan 1. Etudes en recherche clinique : Epidémiologie descriptive Etudes observationnelles

Plus en détail

Breastfeeding is associated with improved child cognitive development

Breastfeeding is associated with improved child cognitive development Breastfeeding is associated with improved child cognitive development Octobre 2013 J Labarère, A Seigneurin, P François 1 QRU : L objectif principal de cette étude était (une seule réponse possible) :

Plus en détail

Écrire / Lire un Article Principes de Base

Écrire / Lire un Article Principes de Base Écrire / Lire un Article Principes de Base Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille,

Plus en détail

Revues narratives et systématiques

Revues narratives et systématiques Revues narratives et systématiques Déclaration Aucun conflit d intérêt à rapporter Définition Place des revues parmi les grands types de publication Les faits cliniques (études descriptives) Cas clinique

Plus en détail

L évaluation médico-économique dans le processus de décision hospitalier : l expérience québécoise. Thomas Poder UÉTMIS - CHUS

L évaluation médico-économique dans le processus de décision hospitalier : l expérience québécoise. Thomas Poder UÉTMIS - CHUS Insérer ici le logo de votre institution L évaluation médico-économique dans le processus de décision hospitalier : l expérience québécoise Thomas Poder UÉTMIS - CHUS Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Évaluation des pratiques professionnelles

Évaluation des pratiques professionnelles Évaluation des pratiques professionnelles Anne-Françoise Pauchet-Traversat Service des recommandations professionnelles 1 L ÉVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Définition une démarche d analyse d

Plus en détail

Les bases pédagogiques. de la formation en. groupes professionnels. P. RAYNAL FMC -Versailles mai Dr P. RAYNAL

Les bases pédagogiques. de la formation en. groupes professionnels. P. RAYNAL FMC -Versailles mai Dr P. RAYNAL Les bases pédagogiques de la formation en groupes professionnels P. RAYNAL FMC -Versailles 19-20 mai 2006 Pédagogie Apprendre : Dés XI ème siècle, double sens. Acquérir des connaissances pour s. Donner

Plus en détail

Pourquoi faire une thèse en médecine générale?

Pourquoi faire une thèse en médecine générale? Pourquoi faire une thèse en médecine générale? Et comment optimiser le recrutement des médecins et l inclusion des patients? Tours - 22 janvier 2011 Denis Pouchain Généraliste enseignant chercheur UFR

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Juliana Ramiandrisoa, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Mais, quelle est la question??

Plus en détail

Avis de la Commission. 04 février 2004

Avis de la Commission. 04 février 2004 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 04 février 2004 Dispositif : Chaussure d Hallux-Valgus, chaussure thérapeutique de série à usage temporaire

Plus en détail

Avis de la Commission 27 mars 2002

Avis de la Commission 27 mars 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 27 mars 2002 Dispositif : PROTECTION KPH, protecteur de hanches Modèle : le dispositif comprend : - 1 paire

Plus en détail

pour le praticien bovin: une (r)évolution nécessaire!!!

pour le praticien bovin: une (r)évolution nécessaire!!! La médecine vétérinaire factuelle pour le praticien bovin: une (r)évolution nécessaire!!! Sébastien Buczinski, Dr Vét, MSc, Dipl ACVIM Clinique ambulatoire bovine, FMV, St Hyacinthe Jean Michel Vandeweerd,

Plus en détail

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale

Votre sujet est-t-il en rapport avec la médecine générale? (critère indispensable) Justifiez le lien direct de votre sujet avec la médecine générale FICHE DE PROJET DE THÈSE/DES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Cette fiche est inspirée de l initiative des généralistes enseignants de la faculté de médecine de Créteil Merci d enregistrer sous format.doc, sous le

Plus en détail

Pr Pierre-Louis Druais Président

Pr Pierre-Louis Druais Président Pr Pierre-Louis Druais Président Facteurs intervenant dans la décision de prescrire un médicament Introduction Dans la plupart des discours médicaux théoriques, la décision thérapeutique est centrée sur

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes»

Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes» Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes» XXIIIe Congrès National de la SF2H LILLE Jeudi 07 juin 2012 Dr Anne Berger-Carbonne pour le groupe de travail Contexte

Plus en détail

LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT

LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. III. SOURCE Recommandations ANAES : «La tenue du dossier médical en médecine générale : état des

Plus en détail

Validité interne Questions essentielles à vérifier par type d étude

Validité interne Questions essentielles à vérifier par type d étude Fiche : Validité interne par type d étude 1 Validité interne Questions essentielles à vérifier par type d étude 1. Recommandation pour la pratique clinique Aider le clinicien à adopter l option de soins

Plus en détail

Le soin diététique réalisé par un diététicien en établissement de santé

Le soin diététique réalisé par un diététicien en établissement de santé Evaluation des pratiques professionnelles Le soin diététique réalisé par un diététicien en établissement de santé Grilles pour l évaluation et l amélioration des pratiques professionnelles Mai 2011 1 METHODOLOGIE

Plus en détail

Le médicament en France et en Europe : Panorama de l industrie pharmaceutique Place de la France dans les essais internationaux

Le médicament en France et en Europe : Panorama de l industrie pharmaceutique Place de la France dans les essais internationaux Le médicament en France et en Europe : Panorama de l industrie pharmaceutique Place de la France dans les essais internationaux Francesco Salvo Département de Pharmacologie Plan du cours Contexte et évolution

Plus en détail

Gestion documentaire des procédures d hygiène et de

Gestion documentaire des procédures d hygiène et de Gestion documentaire des procédures d hygiène et de sécurité des soins 1 DR RIDHA HAMZA DR HOUYEM LAATIRI SOUSSE LE 04/09/2012 Introduction (1/2) (/ Une exigence fondamentale de la démarche qualité est

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire

Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire Texte des recommandations INTRODUCTION 1. Thème des recommandations La

Plus en détail

Usage judicieux de 14 analyses biomédicales

Usage judicieux de 14 analyses biomédicales Usage judicieux de 14 analyses biomédicales Outil pratique Première séance portant sur 8 analyses en biochimie 10 juin 2014 Webinaire de l INESSS présenté par Véronique Déry, MD, MSc, FRCPC, santé publique

Plus en détail

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Jean Gaudart jean.gaudart@univ-amu.fr Faculté de Médecine Aix-Marseille Université J Gaudart, LERTIM, Aix-Marseille Université 1 1. Introduction

Plus en détail

Impact des Recommandations pour la Pratique Clinique

Impact des Recommandations pour la Pratique Clinique Impact des Recommandations pour la Pratique Clinique Véronique Tessier Paris Françoise Venditelli Clermont-Ferrand Définition des RPC : Introduction «des propositions développées méthodiquement pour aider

Plus en détail

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques Participer à un Essai clinique Qu est-ce qu un essai clinique? C est une étude scientifique menée chez des volontaires sains ou malades et qui permet d évaluer l efficacité et la tolérance d une méthode

Plus en détail

Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier

Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier Insérer ici le logo de votre institution Modélisation, essais cliniques, exploitation des bases de données et recours à la littérature : mise en perspective et limites en contexte hospitalier Pr Laurent

Plus en détail

PHRC-I 2017 Lettre d intention (modèle DGOS- version française)

PHRC-I 2017 Lettre d intention (modèle DGOS- version française) PHRCI 2017 Lettre d intention (modèle DGOS version française) INFORMATIONS GENERALES Titre du projet Acronyme [15 caractères max] Nom : Prénom : Fonction : Spécialité : Investigateurcoordinateur Service

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE AMM EMA ANSM

CADRE JURIDIQUE AMM EMA ANSM CADRE JURIDIQUE Pour être commercialisé, tout médicament fabriqué industriellement doit faire l objet d une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) délivrée par les autorités compétentes européennes ou

Plus en détail

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET PHU11 : Santé Publique, Santé au Travail et Pharmacie Service d Évaluation Médicale et d Épidémiologie LCA DFASM2 Mars 2017 1 Asthma and Risk of Appendicitis

Plus en détail

Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse

Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse Méta-analyse : définition = revue quantititative aussi systématique, exhaustive et objective que possible des meilleures preuves disponibles sur une

Plus en détail

Haute Ecole Libre de Bruxelles Ilya Prigogine DESCRIPTION DES UNITES D ENSEIGNEMENT

Haute Ecole Libre de Bruxelles Ilya Prigogine DESCRIPTION DES UNITES D ENSEIGNEMENT Haute Ecole Libre de Bruxelles Ilya Prigogine DESCRIPTION DES UNITES D ENSEIGNEMENT INTITULE DE L UNITE D ENSEIGNEMENT : Recherche et intégration CODE : UE1/2-1 Catégorie : Paramédicale Section / Spécialisation

Plus en détail

Maladies Rares Médicaments orphelins Evaluation Prix - Remboursement

Maladies Rares Médicaments orphelins Evaluation Prix - Remboursement Maladies Rares Médicaments orphelins Evaluation Prix - Remboursement Médicament Processus décisionnelle pour sa prise en charge financière par la collectivité ATU Avant AMM EMA / ANSM AMM RTU Reco. Temporaire

Plus en détail

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles Méthodologie en recherche biomédicale : les études Yohann.Foucher@univ-nantes.fr Equipe d Accueil 4275 "Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé", Université de Nantes Odontologie

Plus en détail

LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT

LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT LA TENUE DU DOSSIER DU PATIENT I. PROMOTEUR Agence Nationale d Accréditation et d Évaluation en Santé. II. SOURCE Recommandations Anaes : «La tenue du dossier médical en médecine générale : état des lieux

Plus en détail

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Plus en détail

Mémoire présenté en vue de l obtention de l UE2 du DES de Pharmacie Jessica LIEHN 7 ème semestre Le 14 Novembre 2012

Mémoire présenté en vue de l obtention de l UE2 du DES de Pharmacie Jessica LIEHN 7 ème semestre Le 14 Novembre 2012 Évaluation du risque potentiel d'évènement indésirable médicamenteux chez le sujet âgé : étude dans les unités de soins de longue durée et EHPAD d'un Centre Hospitalier Spécialisé Mémoire présenté en vue

Plus en détail

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Décision d AMM CHMP Commission Européenne 2 Service Médical Rendu (SMR) Le SMR répond à la

Plus en détail

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion 24-6-2013 Ordre du jour Rationnel du projet Les données de la littérature Objectifs du projet Tour de table Intérêt au projet

Plus en détail

C. Rousseau-Cullet, R. Vialle, T. Cassan, S. Boucebci, J-P Tasu

C. Rousseau-Cullet, R. Vialle, T. Cassan, S. Boucebci, J-P Tasu Application des recommandations de la Haute Autorité de Santé pour la prescription des radiographies d Abdomen Sans Préparation au Service d Accueil des Urgences C. Rousseau-Cullet, R. Vialle, T. Cassan,

Plus en détail

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

EPP pour les gynécologues obstétriciens

EPP pour les gynécologues obstétriciens EPP pour les gynécologues obstétriciens Cadre réglementaire Obligatoire (loidu 13 aout 2004) Analyse de la pratique professionnelle en référence à des recommandations et selon une méthode élaborée ou validée

Plus en détail

Livret de stage de MG en deuxième cycle

Livret de stage de MG en deuxième cycle Livret de stage de MG en deuxième cycle 1 - Présentation du DMG : http://dmg-montpellier-nimes.edu.umontpellier.fr 2 - La validation du stage en médecine générale de deuxième cycle dépend de 3 conditions

Plus en détail

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS LE PATIENT A-T-IL DROIT AUX MÉDICAMENTS ET TRAITEMENTS DE POINTE?

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS LE PATIENT A-T-IL DROIT AUX MÉDICAMENTS ET TRAITEMENTS DE POINTE? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS LE PATIENT A-T-IL DROIT AUX MÉDICAMENTS ET TRAITEMENTS DE POINTE? Par: Jean-Pierre Ménard, Ad. E. 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION - DROIT AUX SOINS DES USAGERS - DROIT AUX MÉDICAMENTS

Plus en détail

Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire

Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire Résultats du premier tour d un audit de pratique réalisé par 189 médecins

Plus en détail

Apport des ONG dans le recherche en situation d urgence Renaud BECQUET, Augustin AUGIER

Apport des ONG dans le recherche en situation d urgence Renaud BECQUET, Augustin AUGIER Apport des ONG dans le recherche en situation d urgence Renaud BECQUET, Augustin AUGIER Abidjan, 17-18 janvier 2017 Le point de vue d ALIMA Le constat Appel à l aide des équipes médicales impliquées dans

Plus en détail

LES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX INAPPROPRIES exemple de l outil STOPP-START

LES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX INAPPROPRIES exemple de l outil STOPP-START LES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX INAPPROPRIES exemple de l outil STOPP-START Vichy 31 mai 2013 Dr BAUDENON Thomas Courts séjour gériatrique GérontoPôle CHU Clermont Ferrand IATROGENIE ET GERIATRIE 16 % de

Plus en détail

Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise

Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise Nina Rehnqvist Directrice générale adjointe Comité national de la santé et de la protection sociale, Suède Les

Plus en détail

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte Programme de Formation aux Biostatistiques Les différents types d études de recherche clinique M.Cucherat E.Vicaut Etudes descriptives Etudes transversales Etudes analytiques Etudes d'observation cohortes

Plus en détail

Méthode EBM. Contributions de P. Bovier & H. Wolff

Méthode EBM. Contributions de P. Bovier & H. Wolff Méthode EBM CREMA: Recherche et analyse critique de la littérature médicale J-P. Humair Contributions de P. Bovier & H. Wolff 17.2.2014 Assess the patient Ask clinical questions Acquire the best evidence

Plus en détail

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Les processus supports vont faciliter la mise en place de la gestion des risques associés aux soins. Celle-ci est étroitement

Plus en détail

Lecture critique d un article

Lecture critique d un article Lecture critique d un article Pr. Christine Katlama Pr Serge Eholié Atelier de formation à la recherche clinique 17 mars 2009 Abidjan Avec la contribution de l ANRS et Esther LES DIFFERENTS TYPES D ARTICLES

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE SANTE PUBLIQUE

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE SANTE PUBLIQUE DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE SANTE PUBLIQUE 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation : Le DES de santé publique a pour objectifs de former des médecins à une approche collective

Plus en détail

Janie Gauthier-B., M.S.I Bibliothécaire universitaire Département des Sciences de la Santé Université du Québec à Chicoutimi

Janie Gauthier-B., M.S.I Bibliothécaire universitaire Département des Sciences de la Santé Université du Québec à Chicoutimi Janie Gauthier-B., M.S.I Bibliothécaire universitaire Département des Sciences de la Santé Université du Québec à Chicoutimi «If I didn t want attention I would have been a librarian» Eugénie Bouchard,

Plus en détail

Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques. Introduction

Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques. Introduction Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques Introduction Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information

Plus en détail

Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale. Version courte

Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale. Version courte Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale Version courte Orthèses (Gouttières) occlusales : indications dans les Dysfonctionnements Temporo-Mandibulaires (DTM) Recommandations

Plus en détail

Charles-Olivier Betansedi, "Les femmes, le cancer et son lien avec le travail"

Charles-Olivier Betansedi, Les femmes, le cancer et son lien avec le travail Charles-Olivier Betansedi, "Les femmes, le cancer et son lien avec le travail" Posté le 31 juillet 2015 Charles-Olivier Betansedi a reçu, en 2014, le soutien du DIM Gestes pour sa thèse sur «L'invisibilisation

Plus en détail

Choix des médicaments à l hôpital

Choix des médicaments à l hôpital Cours de pharmacie hospitalière, 3ème année Choix des médicaments à l hôpital Prof. Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Pharmacie des HUG Genève OBJECTIFS Connaître la proportion des médicaments mis sur le

Plus en détail

La documentation Française : Etude de la prescription et de la consommation des antibiotiques en ambulatoire

La documentation Française : Etude de la prescription et de la consommation des antibiotiques en ambulatoire SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION DISPONIBLES 5 III. ANALYSE DESCRIPTIVE DE LA CONSOMMATION D ANTIBIOTIQUES EN FRANCE DE 1991 A 1996 8 3.1. INTRODUCTION 8 3.2. EVOLUTION DES VENTES DES

Plus en détail

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre Lecture Critique et Analyse d Articles Effets d une intervention coronarienne percutanée dans le cas des ischémies silencieuses après un infarctus du myocarde L essai randomisé, contrôlé SWISSI II Pr Roch

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

L ordonnance de non-prescription : un outil au bénéfice du dialogue

L ordonnance de non-prescription : un outil au bénéfice du dialogue L ordonnance de non-prescription : un outil au bénéfice du dialogue Dr Thierry LABARTHE Médecin généraliste URPS Médecins Libéraux de Bretagne Mardi 24 novembre 2015 - RENNES - La prescription - Le code

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION

LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION LA PRISE EN CHARGE DES PLAIES ET DE LA CICATRISATION 1 1. OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Analyser la pratique des participants dans le domaine des plaies et de la cicatrisation Actualiser les connaissances médicales

Plus en détail

Grille d évaluation 1 Concours régulier de subvention de recherche ( ) 1. Excellence du dossier de renseignements professionnels

Grille d évaluation 1 Concours régulier de subvention de recherche ( ) 1. Excellence du dossier de renseignements professionnels Grille d évaluation 1 Concours régulier de subvention de recherche (2017-2018) Nom : Cliquez ici pour entrer du texte. Nouvelle professeure ou nouveau professeur? Oui Non Titre du projet: Cliquez ici pour

Plus en détail

PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES

PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES Dr Bertrand Guignard Pharmacie des HUG Pharmacie des HUG: Cycle de formation en communication scientifique EVIDENCE BASED PRACTICE Evidence-based medicine Evidence-based

Plus en détail

Comment fonctionne la CNEDiMTS

Comment fonctionne la CNEDiMTS Comment fonctionne la CNEDiMTS L évaluation des dossiers de demande d inscription sous nom de marque sur la Liste des Produits et Prestations Remboursables La Commission nationale d évaluation des dispositifs

Plus en détail

5è Congrès mondial du SIDIIEF SP mai 2012

5è Congrès mondial du SIDIIEF SP mai 2012 Efficacité d un Programme d Intégration de la Vaccination dans les Soins (PIVS) sur la réduction de la fréquence des occasions de vaccination manquées en Côte d Ivoire Par Dr Kan KOFFI, inf., M. Sc. (Montréal):

Plus en détail

Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014

Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014 Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014 Module 2 : Gouvernance et gestion du risque infectieux associé aux soins Thème: Gestion du risque infectieux associé aux soins et amélioration continue

Plus en détail

APNET Corrigé LCA Novembre 2011

APNET Corrigé LCA Novembre 2011 Corrigé LCA Novembre 2011 Principaux items testés : Module 11 ; Item 169 : l évaluation thérapeutique et les niveaux de preuve Module 9 ; Item 136 : Insuffisance veineuse chronique Question 1 comparer

Plus en détail

Maladie de Lyme tardive vers un essai thérapeutique idéal?

Maladie de Lyme tardive vers un essai thérapeutique idéal? Maladie de Lyme tardive vers un essai thérapeutique idéal? Nicolas MEYER 1, Yves HANSMANN 2 CHU de Strasbourg 1 Département de Santé Publique, 2 Pathologies infectieuses 1 Déclaration d intérêt N. MEYER,

Plus en détail

UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT. Pharmaco-épidémiologie. Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux. Santé

UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT. Pharmaco-épidémiologie. Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux. Santé UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Pharmaco-épidémiologie Dr Antoine Pariente Université de Bordeaux Santé 1 De quoi parle-t on? Pharmaco-épidémiologie : discipline qui étudie le médicament

Plus en détail

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins

2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins 2. Prévenir, dépister, prendre en charge les troubles nutritionnels dans le système de soins Les personnels de santé sont des informateurs crédibles et écoutés par la population sur le domaine de la nutrition.

Plus en détail

RAPPORT. Efficacité des méthodes de mise en œuvre des recommandations médicales

RAPPORT. Efficacité des méthodes de mise en œuvre des recommandations médicales RAPPORT Efficacité des méthodes de mise en œuvre des recommandations médicales Juillet 2014 Ce document a été adopté par le Collège de la Haute Autorité de Santé en juillet 2014 Haute Autorité de Santé

Plus en détail

La science et la pratique de l audit et de la rétroaction : amélioration de la qualité à la lumière des données

La science et la pratique de l audit et de la rétroaction : amélioration de la qualité à la lumière des données La science et la pratique de l audit et de la rétroaction : amélioration de la qualité à la lumière des données Présentation à l intention du Réseau-1 Québec Le 17 juin 2016 Noah Ivers MD PhD CCMF Médecin

Plus en détail