ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES"

Transcription

1 ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES

2 ADAPTATION CELLULAIRE ET TISSULAIRE Réponse de la cellule et du tissu à des sollicitations physiologiques excessives ou à des stimuli pathologiques Concerne la taille, la croissance et la différenciation cellulaire Ce sont La métaplasie - L hypertrophie / atrophie L hyperplasie

3 METAPLASIE Définition Anomalie tissulaire acquise résultant de la transformation d un tissu en un autre tissu de morphologie et de physiologie différente Peut survenir sur des tissus normaux et tumoraux Peut survenir sur un tissu épithélial (+++) ou conjonctif (+)

4 METAPLASIE Mécanisme Changement dans la différenciation cellulaire d un élément jeune (après une mitose) Phénomène d adaptation cellulaire (en général simplification) Phénomène réversible

5 METAPLASIE Etiologie Facteurs généraux: Hormones ex:œstrogènes sur prostate : métaplasie malpighienne Facteurs locaux: Contraintes mécaniques inflammation

6 METAPLASIE Exemples Métaplasie épithéliale (+++) Métaplasie d un épithélium malpighien non kératinisant en épithélium kératinisant = leucokératose Métaplasie d un épithélium cylindrique en épithélium malpighien Métaplasie malpighienne endo-cervicale Métaplasie malpighienne bronchique Métaplasie malpighienne glandulaire prostate Métaplasie conjonctive (+) Chondroïde (cartilagineuse) ou osseuse

7 ENDOCOL (épithélium cylindrique) EXOCOL (épithélim malpighien non kératinisant)

8 Epithelium cervical normal Endocol: revêtement cylindrique Exocol: revêtement malpighien, non kératinisant

9 LEUCOKERATOSE EXOCERVICALE = kératinisation d un épithélium normalement non kératinisant

10 METAPLASIE MALPIGHIENNE ENDOCOL = transformation d un épirthélium cylindrique en épithélium malpighien +/- kératinisant

11 ADAPTATION CELLULAIRE ET TISSULAIRE (2) Réponse de la cellule et du tissu à des sollicitations physiologiques excessives ou à des stimuli pathologiques Concerne la taille, la croissance et la différenciation cellulaire Ce sont La métaplasie - L hypertrophie L hyperplasie

12 HYPERTROPHIE Définition: augmentation de la taille des cellules liée à une augmentation de la synthèse des protéines cellulaires entraînant une augmentation de la taille de l organe et pouvant être associée à une hyperplasie Est liée à une augmentation de la fonction, par ex. une stimulation hormonale spécifique Peut-être physiologique ou pathologique: Epaississement du myomètre pendant la grossesse Hypertrophie musculaire à l effort répété Est un phénomène limité

13 CARDIOMYOPATHIE HYPERTROPHIQUE

14 MYOCARDE NORMAL HYPERTROPHIQUE

15 ATROPHIE Définition; diminution de la taille des cellules par perte de substances cellulaire entraînant une diminution de la taille de l organe et pouvant s accompagner d apoptose S accompagne d une diminution de la fonction de l organe Peut-être physiologique ou pathologique Diminution de l activité Troubles trophiques (perte innervation, diminution du débit sanguin,diminution du stimulus endocrinien vieillissement

16 REIN ATROPHIQUE

17 ADAPTATION CELLULAIRE ET TISSULAIRE (3) Réponse de la cellule et du tissu à des sollicitations physiologiques excessives ou à des stimuli pathologiques Concerne la taille, la croissance et la différenciation cellulaire Ce sont La métaplasie -L hypertrophie L hyperplasie

18 HYPERPLASIE définition Augmentation du nombre des cellules d un tissu ou d un organe Peut conduire à l augmentation de sa masse : tumeur macroscopique = fausse tumeur

19 TUMEUR VRAIES / FAUSSES TUMEURS «FAUSSES» = PSEUDOTUMEURS Augmentation excessive de la taille d un tissu / tissu normal avoisinant Prolifération cellulaire autochtone en rapport avec une cause (non autonome) : inflammation, stimulus hormonal Traduit une adaptation cellulaire ou tissulaire : hypertrophie, hyperplasie. TUMEURS «VRAIES» Augmentation excessive de la taille d un tissu / tissu normal avoisinant Prolifération cellulaire autochtone sans cause apparente (autonome) Ne traduit pas une adaptation cellulaire/tissulaire

20 HYPERPLASIE mécanisme Augmentation des cellules engagées en mitoses +/- raccourcissement de la phase G1 Comment? Intermédiaires Récepteurs nucléaires ou membranaires Cytokines: facteurs de croissance Messagers cellulaires

21 CAUSES LOCALES HYPERPLASIE étiologie Inflammation chronique +++ point de frottement Agents infectieux, virus (papillome, verrue) CAUSES GENERALES Perturbation hormonale +++ Hyperplasie fibro-épithéliale: sein, prostate Hyperplasie épithéliale (cylindrique+++) muqueuse : polype (ex endomètre) glande: nodule (ex thyroïde)

22

23 HYPERPLASIE DE L ENDOMETRE: polype

24 HYPERPLASIE PROSTATIQUE FIBRO-MYO-ADENOMATEUSE

25 HYPERPLASIE THYROIDIENNE GOITRE

26 HYPERPLASIE THYROIDIENNE GOITRE

27 TUMEURS BENIGNES NOTION DE TUMEUR: Masse tissulaire anormale d un tissu ou d un organe liée à une prolifération de cellules: tumeurs bénignes (vraies ou fausses) et tumeurs malignes

28 TUMEURS BENIGNES: Caractéristiques (/T malignes) Macroscopie: bien limitée Microscopie: cellules de morphologie régulière, proche de celles du tissu sain; orthoplasie architecturale; rapports normaux avec les vaisseaux Biologie: cycle mitotique autonome mais comportement régulé Evolution: *n aboutit pas à la mort sauf complications mécaniques ou métaboliques *ne donne pas de métastase

29 TUMEUR VRAIES / FAUSSES TUMEURS «FAUSSES» = PSEUDOTUMEURS Augmentation excessive de la taille d un tissu / tissu normal avoisinant Prolifération cellulaire autochtone en rapport avec une cause (non autonome) : inflammation, stimulus hormonal Traduit une adaptation cellulaire ou tissulaire : hypertrophie, hyperplasie. TUMEURS «VRAIES» Augmentation excessive de la taille d un tissu / tissu normal avoisinant Prolifération cellulaire autochtone sans cause apparente (autonome) Ne traduit pas une adaptation cellulaire/tissulaire

30 TUMEURS BENIGNES Nomenclature / Classification Tumeurs épithéliales Tumeurs conjonctives Tumeurs pluri-tissulaires Tumeurs des tissus spécialisés

31 TUMEURS BENIGNES Classification (1) A Tumeurs épithéliales Tumeurs des revêtements malpighiens ou urothéliaux (para-malpighien): papillomes cylindro-cubiques: Tumeurs villeuses ou tubulovilleuse Tumeurs des parenchymes glandulaires: adénomes

32 PAPILLOME

33 ADENOME TUBULO-VILLEUX revetement cylindro-cubique

34 ADENOME TUBULO-VILLEUX

35 ADENOME THYROIDIEN

36 ADENOME THYROIDIEN

37 TUMEURS BENIGNES Classification (2) B- Tumeurs conjonctives Développées à partir du tissu fibreux commun Développés à partir du tissu conjonctif spécialisé Appellation : nom du tissu conjonctif + OME exemples: Fibrome Ostéome Angiome

38 LIPOME

39 ANGIOME

40 ANGIOME

41 CHONDROME

42 LEIOMYOME

43 TUMEURS BENIGNES Classification (3) C- Tumeurs à deux composantes Conjonctif + Epithélial Exemple: fibro-adénome du sein Peri-canaliculaire intracanaliculaire

44 FIBROADENOME MAMMAIRE

45 TUMEURS BENIGNES Classification (4) Tumeurs des tissus spécialisés Tumeurs des séreuses: mesotheliome Tumeurs nerveuses: méningiome, astrocytome, tumeur des nerfs périphériques Tumeurs germinales: tératome mature

46 KYSTE DERMOIDE

47 KYSTE DERMOIDE

48 KYSTE DERMOIDE

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique UMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique P M S M CI POLYPE COLIQUE: coupe macroscopique après fixation formolée d un polype pédiculé colique; Le pédicule (P) est grêle. La muqueuse (M), la séreuse et la graisse

Plus en détail

GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES. Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS

GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES. Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS GENERALITES SUR LES TUMEURS TUMEURS BENIGNES Dr Fanny VANDENBOS Pr Jean-François MICHIELS I- Définitions PLAN - Tumeur - Différenciation tumorale - type histologique - tumeur bénigne-tumeur maligne II-

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

PROCESSUS TUMORAL ET CANCER

PROCESSUS TUMORAL ET CANCER 9 PROCESSUS TUMORAL ET CANCER Objectifs : définir une tumeur comparer tumeurs maligne et bénigne donner les propriétés des cellules cancéreuses. A l'aide de documents, décrire les différents stades de

Plus en détail

ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE. de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES

ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE. de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES TRANSFORMATION NORMALE Jonction épithélium malpighien - épithélium cylindrique EPITHELIUM MALPIGHIEN EXOCERVICAL cellules superficielles

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales

Les tumeurs épithéliales 3 éme annèe médecine Annèe universitaire 2016-2017 Les tumeurs épithéliales Introduction I/ TUMEURS ÉPITHÉLIALES DES REVÊTEMENT A- Tumeurs des revêtements Malpighiens 1- Tumeurs bénignes a- peau b- muqueuse

Plus en détail

Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage

Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage TP 6 Anatomie-pathologique Du 02/04/09 à 13h30 Ronéotypeur : RATEAU Adrien Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage I) Rappel sur les tumeurs malignes 1) Caractères

Plus en détail

Aperçue synthétique des lésions élémentaires de la cellule

Aperçue synthétique des lésions élémentaires de la cellule Aperçue synthétique des lésions élémentaires de la cellule Lors de modifications durables de l environnement, la cellule peut s adapter, ce qui conduit à des transformations structurales de la cellule

Plus en détail

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES PLAN I/-généralités terminologie II/-les facteurs pronostiques III/- le grade histopronostique

Plus en détail

PROCESSUS TUMORAL ET CANCER

PROCESSUS TUMORAL ET CANCER 9 PROCESSUS TUMORAL ET CANCER Objectifs : définir une tumeur comparer tumeurs maligne et bénigne donner les propriétés des cellules cancéreuses. A l'aide de documents, décrire les différents stades de

Plus en détail

2- LES LÉSIONS BIOCHIMIQUES et CELLULAIRES

2- LES LÉSIONS BIOCHIMIQUES et CELLULAIRES Université de Ngozi INSTITUTE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES DE LA SANTÉ ---------- Pathologie Générale et Physiopathologie Générale 2- LES LÉSIONS BIOCHIMIQUES et CELLULAIRES Cours du prof. Paolo Bellavite

Plus en détail

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Transformation cancéreuse d une cellule normale Différents types de cancer Progression

Plus en détail

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale I 3 Histologie des organes de l appareil respiratoire Histologie : histo-(tissu) -logie (étude de) Un tissu est un ensemble de cellules semblables qui réalisent une fonction déterminée Q 3 Citer les 4

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE Les lésions de l œsophage couvrent une gamme très étendue allant des cancers de très mauvais pronostic aux simples brûlures entraînées par des repas trop abondants ou épicés. I)

Plus en détail

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire Appendicite Aigüe A : Mésothélium B : Sous séreuse Appendice Normal B A Glande de Liberkuhn Sous un épithélium cylindrique Invagination sous la surface tapissée de cellules entérocytaires et caliciformes

Plus en détail

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE Définition Mécanismes Conséquences cliniques DEFINITION Anomalie congénitale de la situation d un organe ou

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

cellules et des tissus

cellules et des tissus Lésions élémentaires des cellules et des tissus Dr Sandrine EIMER Maître de Conférence des Universités Université Victor Segalen Bordeaux 2 UE Biopathologie L2 Septembre 2009 Introduction L homéostasie

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie Pré-requis : MOOC Stratégies diagnostiques des cancers sur https://www.fun-mooc.fr/ Adresse web du site universitaire: http://moodle.sorbonneparis-cite.fr/,

Plus en détail

GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN

GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN UE 2.2.S1: CYCLES DE LA VIE ET GRANDES FONCTIONS RAUMEL R DEFINITIONS Anatomie : Porte sur l étude des structures et des rapports qui existent entre les structures. Elle

Plus en détail

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville

19/07/2011. Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Plan du cours. Objectifs. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Progression du cancer Objectifs 1. Comprendre comment une cellule normale devient

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Les tumeurs conjonctives

Les tumeurs conjonctives Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses

Plus en détail

UE BME ANAPATH - Généralités sur les tumeurs bénignes Pr. MICHELS

UE BME ANAPATH - Généralités sur les tumeurs bénignes Pr. MICHELS I. DEFINITIONS DE TUMEUR a. Tumeur Ancienne définition : Essentiellement macroscopique. Déformation d un tissu (Ⱦ) ou d un organe (Ø), identifiable à l œil nu, au touché, au nez. Mais recouvre aussi les

Plus en détail

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée.

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Les Tissus Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Epithelium - Les 4 Types de Tissus feuillet cohésif de cellules polarisées. Les tissus épithéliaux

Plus en détail

Tumeurs du testicule

Tumeurs du testicule Tumeurs du testicule I- TUMEURS GERMINALES : A- CLASSIFICATION DESTUMEURS GERMINALES (TG) Tumeurs germinales Séminomateuse TGS: Séminome Tumeurs germinales Non Séminomateuses TGNS: - Carcinome embryonnaire

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE D ALGER

FACULTE DE MEDECINE D ALGER FACULTE DE MEDECINE D ALGER EXAMEN D A.C.P. DE 3 ème ANNEE DE GRADUATION 1 ère EMD JANVIER 2017 Nom : Prénom : Groupe : Durée de l examen : 1 heure. Salle : QCM : Cochez la seule réponse juste ou fausse..les

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE I- INTRODUCTION : Les lésions de l œsophage couvrent une gamme très étendue allant des cancers de très mauvais pronostic aux simples brûlures entraînées par des repas trop abondants ou épicés. II- OESOPHAGITES

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

ANATOMIE PATHOLOGIQUE ( MORPHOPATOLOGIE ) TP 1

ANATOMIE PATHOLOGIQUE ( MORPHOPATOLOGIE ) TP 1 ANATOMIE PATHOLOGIQUE ( MORPHOPATOLOGIE ) TP 1 Anatomie pathologique (morphopathologie) est la discipline médicale qui permet la reconnaissance des anomalies des cellules et des tissus d un organisme pour

Plus en détail

BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes

BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes 05/01/16 COLLINEAU Bérénice L2 CR : NICOLAS Margot BTIME Pr CHARAFE-JAUFFRET 12 pages Éléments de nomenclature

Plus en détail

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L activité cellulaire respiration nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre le sang

Plus en détail

Marqueurs tumoraux : Orientation diagnostique? Quelle spécificité? Tumor markers : early diagnosis?

Marqueurs tumoraux : Orientation diagnostique? Quelle spécificité? Tumor markers : early diagnosis? Marqueurs tumoraux : Orientation diagnostique? Quelle spécificité? Tumor markers : early diagnosis? Dr Sana ABOUZAHIR MG Maroc Journée de Printemps 2013 INTRODUCTION Défis majeurs de la cancérologie est

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 Processus cancéreux Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Plan

Plus en détail

Biologie du Cancer. Mathieu Gautier

Biologie du Cancer. Mathieu Gautier Biologie du Cancer Mathieu Gautier 2015 2016 Introduction Mise en évidence de mécanismes généraux Compréhension fonctionnement cancers concevoir stratégies thérapeutiques + efficaces Grands mécanismes

Plus en détail

LES EPITHELIUMS 2 ème partie

LES EPITHELIUMS 2 ème partie UV Histologie S5 2006-2007 LES EPITHELIUMS 2 ème partie Dr Nathalie Cordonnier Unité d Histologie et d Anatomie Pathologique UV Histologie 1 ère Année 2005-2006 LES EPITHELIUMS DE REVETEMENT ET D ECHANGE

Plus en détail

Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69

Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69 Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69 Les QCMs corrigés ici ont tous eu plus de 70% d échec au CCB, les cours les plus sélectifs sont: - Epithéliums

Plus en détail

Le stroma tumoral. 3 ème année médecine Module:Anapath Dr.N Yelles

Le stroma tumoral. 3 ème année médecine Module:Anapath Dr.N Yelles Le stroma tumoral 3 ème année médecine Module:Anapath Dr.N Yelles STROMA TUMORAL I. Introduction II. Définition III. Mode de Formation IV. Aspects Morphologiques V. Aspects microscopiques VI. Conséquences

Plus en détail

Questions Examens Anatomie Pathologique MED3

Questions Examens Anatomie Pathologique MED3 Questions Examens Anatomie Pathologique MED3 1. Description Questions Examens Anatomie pathologique (Mr Noel) 2. Remerciements Aux étudiants de MED3. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web d

Plus en détail

TP 10 Tumeurs malignes particulières

TP 10 Tumeurs malignes particulières TP 10 Tumeurs malignes particulières Fibrosarcome Maladie de Hodgkin Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux,

Plus en détail

L endométriose. Objectifs

L endométriose. Objectifs L endométriose Objectifs -Expliquer les différents mécanismes étiopathogénique contribuant à la constitution de l endométriose - Présenter les différents signes cliniques - Savoir reconnaitre la lésion

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION FONCTIONS : EXPERTISE ET CONSEIL TECHNOLOGIQUES COMPETENCES - C1.1 : Assurer une veille technique, scientifique et juridique - C1.4 : Réaliser une étude technique dans les

Plus en détail

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente.

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente. Tumeurs de vessie I- Épidémiologie : Deuxième tumeur urologique après le cancer de prostate. Plus fréquent chez l homme que chez la femme. L'âge médian de survenue : 69 ans chez l'homme et 71 ans chez

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

La cellule cancéreuse

La cellule cancéreuse I- Généralités : La cellule cancéreuse -Le cancer : est caractérisé par une multiplication de cellules anormales cellules cancéreuses qui se divisent par mitose. Est partiellement ou totalement autonome

Plus en détail

Résections pulmonaires: *pneumectomie *lobectomie *segmentectomie *tumorectomie. 1- Tumeurs épithéliales bénignes :

Résections pulmonaires: *pneumectomie *lobectomie *segmentectomie *tumorectomie. 1- Tumeurs épithéliales bénignes : LES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES I- introduction-généralités Il s agit essentiellement de tumeurs malignes Les circonstances de découverte sont très variées : Signes respiratoires : Hémoptysie, Dyspnée,

Plus en détail

Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus

Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus Objectifs : -Présenter quelques données épidémiologiques. -Reconnaitre les principales entités histo-pathologiques des tumeurs mésenchymateuses de l utérus. -Identifier

Plus en détail

Rôle et anatomie fonctionnels de l'endomètre

Rôle et anatomie fonctionnels de l'endomètre Rôle et anatomie fonctionnels de l'endomètre Introduction L'utérus à pour fonction principale de recevoir et d'héberger l'embryon, puis le foetus, au cours de la grossesse. Il s'agit d'un organe musculaire

Plus en détail

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs de l'ovaire...3 2.1. Tumeurs épithéliales...

Plus en détail

Lésions des parties SYNDROME PARIETAL. Grands syndromes Radiologiques. Parties molles

Lésions des parties SYNDROME PARIETAL. Grands syndromes Radiologiques. Parties molles LES GRANDS SYNDROMES RADIOLOGIQUES THORACIQUES SYNDROME PARIETAL Alexandre BEN CHEIKH «funkyfarouk@free.fr free.fr» Grands syndromes Radiologiques Syndrome parenchymateux Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel

Plus en détail

Le guide pratique pour le patient

Le guide pratique pour le patient LES MALADIES THYROÏDIENNES, une pathologie fréquente Le guide pratique pour le patient Votre partenaire dans le traitement des maladies thyroïdiennes 1 INTRODUCTION La glande thyroïde est une petite glande

Plus en détail

Traveaux pratique de la pathologie

Traveaux pratique de la pathologie Traveaux pratique de la pathologie La pathologie represente l'étude de la maladie au niveau du tissue 2ème année Centrer cet enseignement sur les thèmes de l inflammation (aiguë et chronique) et les phénomènes

Plus en détail

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2009-2010 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem I INTRODUCTION

Plus en détail

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE ORGANISATION TISSULAIRE Chapitre n : Les Tissus L organisme humain est constitué d environ 200 types cellulaires différents. Ces cellules ne constituent

Plus en détail

TP 13 : Révisions. UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées. RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER

TP 13 : Révisions. UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées. RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER TP 13 : Révisions I. TP2 Appendicite aigue II. TP2 Bourgeon charnu III. TP3 Hépatite chronique

Plus en détail

Tumeurs épithéliales (Chapitre 10) Auteurs : F. Penault-Llorca, D Hénin, M Devouassoux-Shishe Boran Mai 2005

Tumeurs épithéliales (Chapitre 10) Auteurs : F. Penault-Llorca, D Hénin, M Devouassoux-Shishe Boran Mai 2005 Copyright AFECAP 1 Tumeurs épithéliales (Chapitre 10) Auteurs : F. Penault-Llorca, D Hénin, M Devouassoux-Shishe Boran Mai 2005 Pré requis Cours d histologie, connaissance des chapitres 8, 9 et 10 du polycopié

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

La cellule, les tissus qu est-il utile de savoir?

La cellule, les tissus qu est-il utile de savoir? La cellule, les tissus qu est-il utile de savoir? Les cellules et tissus (suite) 1- les cellules s organisent en tissus 2- les cellules communiquent entre elles 1-Les cellules s organisent en tissus niveaux

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE IMAGERIE GYNECOLOGIQUE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) Corinne Balleyguier, Marc Bazot, Isabelle Thomassin-Naggara Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale F.Lafitte, M.Boucenna, (1) (2) P. Koskas (1), E. Nau (1), O. Bergès (1). (1): Fondation ophtalmologique Adolphe

Plus en détail

Pathologie Générale. Inflammation et Cicatrisation. Fibroses

Pathologie Générale. Inflammation et Cicatrisation. Fibroses Pathologie Générale Inflammation et Cicatrisation Fibroses Pr Gérard ABADJIAN USJ 2014 Définition Lésion élémentaire du tissu conjonctif Augmentation des constituants fibrillaires de la matrice extracellulaire

Plus en détail

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement :

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement : 1 - Adenofibrome : a) Clinique : Tuméfaction unique (ou multiple soit d'emblée soit plus tard) chez une patiente jeune (20 à 30 ans) ayant tous les critères de la bénignité : - bien limitée - élastique

Plus en détail

Laureline.SIMON (IHN)

Laureline.SIMON (IHN) Femme 49 ans, non ménopausée, douleurs abdominales aiguës en fosse iliaque droite, discret syndrome inflammatoire biologique : suspicion d appendicite aiguë. Quels sont les principaux items sémiologiques

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

Asthme et BPCO Différences physiopathologiques. Dr G.Bonnaud Polyclinique de Courlancy Reims 14/04/12

Asthme et BPCO Différences physiopathologiques. Dr G.Bonnaud Polyclinique de Courlancy Reims 14/04/12 Asthme et BPCO Différences physiopathologiques Dr G.Bonnaud Polyclinique de Courlancy Reims 14/04/12 Asthme / BPCO Maladies fréquentes Maladies obstructives Maladies inflammatoires Maladie des bronches

Plus en détail

Tumeurs épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Tumeurs épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Tumeurs épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Tumeurs à différenciation malpighienne... 3 1.1. Tumeurs bénignes... 4 1.1.1. Papillomes...

Plus en détail

ADENOSE METAPLASIE CYLINDRIQUE. Bertrand TOURNANT Centre des Maladies du Sein Hôpital St- Louis Paris

ADENOSE METAPLASIE CYLINDRIQUE. Bertrand TOURNANT Centre des Maladies du Sein Hôpital St- Louis Paris ADENOSE METAPLASIE CYLINDRIQUE Bertrand TOURNANT Centre des Maladies du Sein Hôpital St- Louis Paris RAPPEL ANATOMIQUE et TOPOGRAPHIQUE c Lésions infra- cliniques de découverte mammoéchographique, IRM

Plus en détail

L ENDOMETRIOSE L ENDOMETRIOSE

L ENDOMETRIOSE L ENDOMETRIOSE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE LABORATOIRE D ANATOMIE ET DE CYTOLOGIE PATHOLOGIQUE CHU Dr BENBADIS

Plus en détail

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs de l ovaire C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs primitives ovariennes classification OMS 2014 Tumeurs épithéliales 50 à 70% Tumeurs du stroma et cordons sexuels 10% Tumeurs germinales 20 à 30% Tumeur

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 2/6 pour le groupe B Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : I. Letovanec, B. Lhermitte Tuteurs: B. Bisig, médecins

Plus en détail

Pathologie bénigne du col utérin

Pathologie bénigne du col utérin Pathologie bénigne du col utérin Sommaire : Introduction 1 - Variations physiologiques du col utérin 2 - Le col inflammatoire 3 - Différents types de pathologies tumorales bénignes du col utérin 4 - Le

Plus en détail

Les tissus. Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie.

Les tissus. Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie. Les tissus Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie. Organe = ensemble de tissus = parenchyme (tissus constitutifs de l organe) + tissu

Plus en détail

Vieillissement musculaire. SM S. Moulias CHU Ambroise Paré Boulogne Billancourt

Vieillissement musculaire. SM S. Moulias CHU Ambroise Paré Boulogne Billancourt Vieillissement musculaire SM S. Moulias CHU Ambroise Paré Boulogne Billancourt Plan de l exposé Fonction et structure du muscle squelettique Sarcopénie et ses mécanismes Moyens d exploration Possibilités

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1

QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX. P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 QUE FAIRE DES MARQUEURS TUMORAUX P. KERBRAT Centre Eugène Marquis Université de RENNES 1 MARQUEURS TUMORAUX SERIQUES DEFINITION Molécules chimiquement définies ou non Synthétisées par le tissu tumoral

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

Cartilages de Croissance

Cartilages de Croissance DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2009 - PARIS Cartilages de Croissance D. Moukoko Cartilages de Croissance Particularité du squelette en croissance Cartilages de Croissance : Physiologie Ostéogenèse

Plus en détail

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE)

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Jean-François FLEJOU Hôpital Saint-Antoine, Paris Objectifs : Définir, décrire et classer les types histologiques de polypes

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie

Sous thème 3 Quelques notions de cancérologie La cancérologie ou oncologie est l étude des tumeurs. Une tumeur est le résultat d une prolifération cellulaire anormale aboutissant à ce que l on appelle une «néo-formation» ou formation néoplasique (équivalent

Plus en détail

LA GLANDE MAMMAIRE 1-Introduction : 2-Rappel embryologique : Période embryonnaire crêtes mammaires les points mammaires Période fœtale :

LA GLANDE MAMMAIRE 1-Introduction : 2-Rappel embryologique : Période embryonnaire crêtes mammaires les points mammaires Période fœtale : LA GLANDE MAMMAIRE 1-Introduction : Les glandes mammaires sont des glandes agminées exocrines tubulo-alvéolaires. Elles assurent chez la femelle la sécrétion du lait nécessaire a l alimentation du nouveau

Plus en détail

LES ÉPITHÉLIUMS GLANDULAIRES

LES ÉPITHÉLIUMS GLANDULAIRES Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2009-2010 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LES ÉPITHÉLIUMS GLANDULAIRES Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem I INTRODUCTION

Plus en détail

n I T a b l e d e s m a t i è r e s I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e

n I T a b l e d e s m a t i è r e s I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e T a b l e d e s m a t i è r e s n I I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e 1 Directives de l Association fédérale des médecins conventionnés (KBV) et recommandations de la Société allemande

Plus en détail

DU de THYROIDOLOGIE. Programme de la 1 ère année :

DU de THYROIDOLOGIE. Programme de la 1 ère année : DU de THYROIDOLOGIE Programme de la 1 ère année : 7 Séminaires de 11 h chacun SEMINAIRE I : VENDREDI 06 Janvier 2017/ SAMEDI 07Janvier 2017 SEMINAIRE II : VENDREDI 27 Janvier 2017/ SAMEDI 28 Janvier 2017

Plus en détail

Goitre 1 ère partie. Dr Brahim RAHFANI

Goitre 1 ère partie. Dr Brahim RAHFANI Goitre 1 ère partie Dr Brahim RAHFANI définition C'est l'augmentation diffuse de volume du corps thyroïde. Le goitre se manifeste par un gonflement de la région antérieure du cou. Les goitres simples correspondent

Plus en détail

FORPATH. Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en Histoséminaire de lames

FORPATH. Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en Histoséminaire de lames FORPATH Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en 2010 Histoséminaire de lames Bruxelles 24 avril 2010 Anne-Catherine Baglin Suresnes - France

Plus en détail