-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique."

Transcription

1 A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A la Fin de cette activité, je saurai -Décrire, sous forme schématique, le fonctionnement de l objet technique. -Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction. -Etablir un croquis du circuit d alimentation énergétique et un croquis du circuit informationnel -Mettre en relation des contraintes que l objet doit respecter et les solutions techniques retenues. -Rechercher et décrire plusieurs solutions techniques pour répondre à une fonction donnée. -Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

2 1 / QU EST-CE QUE LA DOMOTIQUE? Dans la vie quotidienne, l homme utilise des objets techniques pour satisfaire ses besoins. Par souci de sécurité, d efficacité et de confort, les tâches à réaliser peuvent être informatisées et automatisées (Doc 1). L ensemble des techniques permettant de la faire dans l habitation s appelle la domotique. 2/ LA DOMOTIQUE AU QUOTIDIEN. La domotique se retrouve partout dans les habitations et rend de nombreux services, comme par exemple l amélioration de la sécurité des personnes, la possibilité d un plus grand confort, une gestion plus efficace de l énergie, l amélioration de la communication entre les personnes, suivre dans le temps l évolution de sa forme physique, etc (Doc 2). Les technologies utilisées permettant de programmer ces tâches et de les coordonner entre elles. Les objets techniques sont souvent très simples d emploi, pour que leur utilisation ne soit pas réservée qu à des professionnels (Doc3) Vocabulaire Informatisation: gestion de tâche par des composants informatique. Automatisme: réalisation d une tâche sans intervention humaine.

3 QUESTIONS 1 Donnez une définition de la domotique. 2 que permet de faire les technologies utilisées en domotique? 3 Donner la définition de l automatisme? 4 - Pourquoi est-il utile que l appareil sportif enregistre l évolution des performances de celui qui l utilise? 5 - Citez un autre objet de domotique dont le fonctionnement a été automatisé. 6 - Pourquoi est-il utile d avoir un détecteur de fumée dans la cuisine? 7 - Pourquoi est-il intéressant d avoir une télécommande unique pour piloter plusieurs services? 8 - Quels sont les deux intérêts de pouvoir programmer le chauffage?

4 1 / LES FONCTIONS DE SERVICES A SATISFAIRE: De même que tous les objets techniques, ceux de domotique doivent assurer des fonctions de services sur leur milieu environnant. La représentation fonctionnelle consiste à énoncer ces fonctions, au moyen de graphiques adaptés (doc1). Comme La domotique concerne de nombreux domaines et de nombreuses technologie, les fonctions à assurer sont souvent nombreuses. Néanmoins, d un point de vue utilisateur, Elles sont souvent simplifiées pour que la prise en main des objets soit simple et efficace. 2/ LES COMPOSANTS REALISENT LES FONCTIONS TECHNIQUES Les objets techniques de domotique sont obtenus par un assemblage de composants. Chaque composant réalise une fonction technique bien précise (doc2). L association des fonctions techniques permet de remplir les fonctions de services. La coordination de leurs tâches est réservée à une unité de traitement qui acquiert, traite et communique les informations. Vocabulaire Coordination: gestion de tâches diverses, pour atteindre un objectif commun.

5 QUESTIONS 1 Que doit assurer en domotique un objet technique? 2 En quoi consiste la représentation fonctionnelle d un objet? Quelle est la fonction d un moteur. 3-(Doc 2) Quel est le composant qui reçoit les signaux? 4-(Doc 2) Comment s appelle le composant qui est utilisé dans le portail et qui permet de répondre à la fonction «bloquer» ou non le passage? 5 Quelle objet permet de transformer l énergie mécanique de rotation en énergie mécanique de translation.? 6 Comme cela a été fait pour le portail dans ce document, réalisez un schéma des fonctions et solution techniques d un téléphone portable (en gardant les mêmes fonctions.)

6 1 / LES OBJETS SONT SOUMIS A DES CONTRAINTES Pour satisfaire à un besoin, les objets techniques assurent des fonctions de services. Parmi ces fonctions, celles qui impliquent des limitations quant à la conception de l objet sont appelées des contraintes. Il faut les respecter (doc 1). Ces contraintes sont diverses: Les objets techniques doivent pouvoir fonctionner dans un environnement particulier, respecter les règles de sécurité, être faciles d utilisation, assurer un certain esthétisme, intégrer des aspects environnementaux 2 / LA SOLUTION RETENUE POUR RESPECTER LES CONTRAINTES: Il y a souvent de nombreuses solutions techniques possibles pour assurer les fonctions de services (doc2). La solution qui sera retenue sera celle qui respectera l ensemble des contraintes, et dont le prix rentrera dans le budget souhaité. Le choix de cette solution est l aboutissement d un compromis à trouver entre plusieurs critères. Vocabulaire Budget: quantité d argent disponible pour l achat d un objet technique.

7 QUESTIONS 1 Classez les sept contraintes en deux groupes : celles liées au fonctionnement du lecteur DVD, et celle liées à l esthétisme. 2 Associer chacune des couleurs de caractéristiques à une contraintes: Lire S adapter - Etre relié à la télévision - Etre relié aux enceintes 3 Combien de solutions techniques ont-elles été retenues sur le modèle 2, pour satisfaire la contraintes «être relié à la télévision»? 4 Quel est le modèle le plus cher? Pourquoi? 5 Lorsque les constructeurs proposent plusieurs couleurs possibles, à quelle contraintes du doc 1 se soumettent-ils? 6-Quel est le modèle qui respecte le mieux la fonction s adapter au meuble qui contiendra le lecteur DVD? Justifier votre réponse.

8 1 / Les énergies utilisées en domotique: Pour fonctionner, les objets techniques doivent utiliser de l énergie. Or la domotique, intervient dans de nombreux domaines; électroménager (four, frigidaire, lave-vaisselle, ), son, vidéo, éclairage, chauffage, sécurité des personnes. Les types d énergie intervenant en domotique sont variés (DOC 1):énergie électrique, mécanique, thermique, solaire, etc... 2 / LA CHAINE D ENERGIE ET SES COMPOSANTS Bien que les énergies utilisées soient de natures variées, le principe de fonctionnement des objets techniques est souvent le même. En effet, la plupart des appareils sont amenés à s alimenter en énergie, à la distribuer, à la convertir et à la transmettre (DOC 2). Généralement, ces différentes fonctions sont assurées par composants spécifiques (DOC 3) Si on arrive à identifier ces composants, la compréhension globale du fonctionnement du produit est alors très simple Convertir: Changer de nature. Vocabulaire

9 QUESTIONS 1 Qu utilise un objet technique pour fonctionner. 2- Quelles sont les types d énergies pouvant intervenir en domotique. 3- Combien de blocs fonctionnels composent la chaîne d énergie? Citez les. 3 Quelle est la fonction d un moteur? 4- A quel bloc fonctionnel associez-vous l action d un système engrenage? 5 Associez à chaque bloc fonctionnel de la chaîne d énergie le nom du composant mis en jeu pour la borne escamotable.

10 1 / LE TRAITEMENT DE L INFORMATION Les technologies utilisées, en domotique, ont pour but d informatiser et d automatiser les tâches à réaliser, en coordonnant les actions des différents appareils. Il est donc nécessaire de connaître les états d un objet technique et de son environnement, de traiter les informations que l on possède sur ces états, et de communiquer les ordres à effectuer (docs 1 et 2). 2 / LES COMPOSANTS UTILISES DANS LA CHAINE D INFORMATION Pour connaître l état d un objet technique, on utilise des capteurs. Pour traiter les informations et communiquer les ordres à effectuer, on utilise un dispositif, constitué de toute l électronique nécessaire pour réaliser ces tâches. L utilisateur doit bien sûr pouvoir contrôler le système en lui donnant des consignes à respecter (doc 3). Vocabulaire Etat: ensemble des valeurs, des grandeurs caractéristiques à une données (température, allumé ou éteint, ouvert ou fermé, poids, etc )

11 QUESTIONS 1 Quels est l intérêt d avoir l éclairage public qui s éteigne pendant la nuit? 2 Quel est le composant qui mesure la luminosité? 3 Quels sont les deux rôles de la carte électronique? 4 Le capteur de température va fournir un signal pour quantifier la température. A votre avis, quelle sera la nature de ce signal? 5 Dans un ordinateur, quel est la partie qui réalise la fonction «Traiter»? 6 Quels sont les deux composants représentés qui réalisent la fonction «Acquérir» de la chaîne d information? Lequel des deux permet de recevoir un ordre de l utilisateur? 7 Quel est le composant qui réalise la fonction «Distribuer» de la chaîne d énergie? 8 Quels est le composant qui transmet le mouvement du moteur à la cabine? Quelle est la nature du mouvement mis en jeu dans cette transmission? 9 Quelle est la fonction du moteur dans la chaîne d énergie?

2 / ENONCER ET DECRIRE LES FONCTIONS DE SERVICE A REALISER

2 / ENONCER ET DECRIRE LES FONCTIONS DE SERVICE A REALISER A / ENONCER LE BESOIN B / ENONCER ET DECRIRE LES FONCTIONS A SATISFAIRE C / LE RESPECT DES FONCTIONS DE SERVICE et LES CONTRAINTES ECONOMIQUES D / LE CAHIER DES CHARGES ET L ORGANISATION DU TRAVAIL et

Plus en détail

La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète?

La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète? La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète? La domotique pour faire des économies Comment augmenter le confort de la maison tout en faisant des économies d énergie? La domotique

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer.

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer. Compétences : Décrire sous forme schématique, le fonctionnement d un objet technique. Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction. /40 Problématique : Quelques chiffres : 370.983

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

L AUTOMATISME LE SIGNAL

L AUTOMATISME LE SIGNAL L AUTOMATISME LE SIGNAL Page 1 sur 7 Sommaire : 1- Champ de l automatisme définitions 2- Correspondance entre phénomènes physiques et signaux a. Capteur b. Exemple de capteur TOR c. Exemple de capteur

Plus en détail

Activité 1: Chaîne d'informations et d'énergie

Activité 1: Chaîne d'informations et d'énergie PAGE 1 Activité 1: Chaîne d'informations et d'énergie Consignes de travail : Sur une feuille de classeur correctement présentée, a) noter : - le titre de l'activité - ton nom - la date b) Consulter le

Plus en détail

Comment sécuriser mon habitation?

Comment sécuriser mon habitation? Comment sécuriser mon habitation? E1-1 /4 1 Donner la définition générale de la domotique : 2 Citer six domaines d application : L analyse fonctionnelle. E1-2/4 Quelques chiffres : 370.983 cambriolages

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation.

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation. Questionnaire A Les critères de choix d un matériau La mise en forme des matériaux Sélectionner un matériau Questionnaire B Choix d un matériau à partir de ses propriétés L origine et la disponibilité

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités L ENERGIE ELECTRIQUE ET SON COUT classe :3 ème durée : 3h la situation-problème Les économies de Monsieur Artur Plus ou moins dévoreurs d énergie, plus ou moins économes, les appareils électroménagers

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences 1. Introduction La complexité des systèmes techniques est telle que, sans outils de représentations abstraites et progressivement enrichies, les intervenants d un projet auraient de nombreuses difficultés

Plus en détail

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception?

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception? CONNAISSANCES / Historique et géographie des solutions techniques (doc.1/3) 4EVOT-Ci1 / Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe. Les évolutions des objets techniques

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES

A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES A la Fin de cette activité, je saurai -Repérer, sur un objet technique,

Plus en détail

Alarme anti-intrusion

Alarme anti-intrusion A quoi ça sert? Alarme anti-intrusion Comment ça marche? 1 A B C R A + # B + # C + # D + # # # N N BOUCLE Libellé BOUCLE Libellé NF A ALARME VOL A quoi sa sert? Les alarmes anti-intrusion ont pour fonction

Plus en détail

Analyse et conception de l'objet technique

Analyse et conception de l'objet technique Technologie 4ème Analyse et conception de l'objet technique 4ACOT 01 1/ les objets techniques de domotique Les objets techniques sont conçus pour répondre à différents besoins. Ils assistent les êtres

Plus en détail

Le 14 janvier 2003 N o de dossier : R-3504-2002 Demande de renseignement no 1 de la Régie à Hydro Québec (le Transporteur) Page 1 de 5

Le 14 janvier 2003 N o de dossier : R-3504-2002 Demande de renseignement no 1 de la Régie à Hydro Québec (le Transporteur) Page 1 de 5 Page 1 de 5 DEMANDE DE RENSEIGNEMENT NO 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE («LA RÉGIE») SUITE À LA DEMANDE D AUTORISATION DU BUDGET DES INVESTISSEMENTS 2003 POUR LES PROJETS DU TRANSPORTEUR DONT LE COÛT INDIVIDUEL

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT 1. Définition. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le principe de fonctionnement d un objet technique correspond à la manière ou aux moyens qu il utilise pour arriver à assurer sa fonction d usage. La description

Plus en détail

QUEL HEBERGEMENT POUR MON SITE WEB?

QUEL HEBERGEMENT POUR MON SITE WEB? Afin de rendre disponible et visible un site internet 24h/24h, il est nécessaire que celui-ci soit hébergé sur un serveur connecté à Internet. Pour avoir un service de qualité, il est conseillé de recourir

Plus en détail

Quelle est la source d énergie extérieure utilisée par l objet technique et quel élément permet-il de la convertir? Séquence n 7

Quelle est la source d énergie extérieure utilisée par l objet technique et quel élément permet-il de la convertir? Séquence n 7 Séquence n 7 Introduction : La nature de nécessaire au fonctionnement d un objet technique (énergie thermique, mécanique, électrique, hydraulique ) peut être obtenue à partir de la transformation d énergies

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Fonction Du RAP CAPACITES ET COMPETENCES. C1 : S INFORMER Date : / / 20 TITRE : C2 : EXECUTER C3 : JUSTIFIER C4 : COMMUNIQUER

Fonction Du RAP CAPACITES ET COMPETENCES. C1 : S INFORMER Date : / / 20 TITRE : C2 : EXECUTER C3 : JUSTIFIER C4 : COMMUNIQUER Fonction Du RAP F0 : Etude F1 : Organisation F2 : Réalisation F3 : Mise en Service F4 : Maintenance F5 : Relation clients, entreprise CAPACITES ET COMPETENCES THEME : LIEUX : Activité : CONTRAT DE FORMATION

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Nom prénom Fiche d'activité 7 classe 6 e 1 / 2 / 3 13/01/2015. Les solutions techniques La transmission du mouvement

Nom prénom Fiche d'activité 7 classe 6 e 1 / 2 / 3 13/01/2015. Les solutions techniques La transmission du mouvement Nom prénom Fiche d'activité 7 classe 6 e 1 / 2 / 3 13/01/2015 Les solutions techniques La transmission du mouvement Objectifs : C 1.10 Identifier des solutions techniques qui assurent une fonction technique.

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW JEAN-MICHEL NICOLAS CHEF DE TRAVAUX : 01 48 81 25 02 : 01 48 81 31 83 jean-michel.nicolas@ac-creteil.fr Version 2015.0 2015-08-23 Lycée polyvalent

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL)

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) 1GM Sciences et Techniques Industrielles Page 1 sur 5 Productique - Cours Génie Mécanique Première LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) Née aux USA, la méthode S. P. C. est traduite le plus

Plus en détail

Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique

Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique Smart meter: cette brique de base de notre (futur) système énergétique Prof. Damien Ernst Université de Liège Parlement wallon commission énergie Octobre 2015 www.damien-ernst.be Un compteur intelligent

Plus en détail

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher!

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! 3ème Electricité Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Déroulement Compétences évaluées Remarques Initier les élèves de collège à la

Plus en détail

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Faire appel au professeur dès que cela te semble nécessaire - Remplir le tableau

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

LA FONCTION TECHNIQUE

LA FONCTION TECHNIQUE LA FONCTION TECHNIQUE 1. Définition. Tous les objets techniques sont créés pour assurer une certaine fonction d usage. Elle pourra être accompagnée de fonctions d usages dites «secondaires». Exemple: La

Plus en détail

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION MAINTENANCE

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Cours 01 - Fiches Synthèses - Analyse Structurelle des Systèmes Complexes

Cours 01 - Fiches Synthèses - Analyse Structurelle des Systèmes Complexes Fiche 01 - Démarche Ingénieur en CPGE MPSI/MP Un système complexe pluri-technologique remplit une fonction globale qui est directement liée à un (ou plusieurs) besoin(s) d un client utilisateur. Ce système

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE DSC

PRÉSENTATION DU GROUPE DSC PRÉSENTATION DU GROUPE DSC SOMMAIRE Présentation du Groupe DSC Guide chauffe-eau thermodynamique Guide biomasse 2500 collaborateurs 5 bases logistiques 275 points de vente 135 salles expos 42 espaces ENR

Plus en détail

Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005

Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005 Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005 Rappel : Tout méta-modèle ou profil doit être commenté! 1 Question de compréhension du cours barème indicatif : 5 points Q : Lorsque l on

Plus en détail

Aide à l utilisation de

Aide à l utilisation de A C T I C E accompagnement à l usage des TICE année 2009-2010 Guide d usage Aide à l utilisation de livret 5b : les annuaires-catalogues Sommaire (version du 6 décembre 2010) Introduction... 3 1. Création

Plus en détail

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Nous proposons deux séquences ayant pour problématiques: 1) Quel est le secteur économique

Plus en détail

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE LES OUTILS EN ELECTRONIQUE Toute activité, dans le secteur industriel génie électrique, a pour but de contribuer à produire des objets ou des sous-ensembles électroniques. Afin d avoir une activité efficace

Plus en détail

REGULATION DE TEMPERATURE

REGULATION DE TEMPERATURE Cours 1ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information REGULATION DE TEMPERATURE S4.4 : Traitement de l information 1. MISE EN SITUATION : Une chaîne de traitement de surface

Plus en détail

Ensemble vers la télévision entièrement numérique :

Ensemble vers la télévision entièrement numérique : Ensemble vers la télévision entièrement numérique : Le 19 Octobre 2010, en Poitou Charentes marquera l arrêt de la diffusion analogique des chaînes reçues par l antenne «râteau» (TF1, France 2, France

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

Code de conduite Zoomit

Code de conduite Zoomit Code de conduite Zoomit Dans ce document : 1. Objectif 2. Champ d application 3. Qu est-ce que Zoomit et quelles parties sont concernées? 4. Organisation, contrôle et informations complémentaires 5. Sécurité

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE Nom : 1 / 12 La modélisation systémique, issue de la SADT permet de donner une représentation graphique qui permet de mettre en évidence toutes les informations relatives à ce système. On représente un

Plus en détail

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves Séance N Lycée : A. HONNORAT BARCELONNETTE Planification prévisionnelle des enseignements de technologie. Mise en œuvre des programmes de 4 ème (00/0). La planification prévisionnelle est le résultat de

Plus en détail

Objets connectés : what s in the box?

Objets connectés : what s in the box? 35 Chapitre 2 Objets connectés : what s in the box? 1. Domotique Objets connectés : what s in the box? Tout le monde a forcément déjà entendu parler de la maison connectée, présentée comme l apogée de

Plus en détail

L écran d accueil du Parcours digital

L écran d accueil du Parcours digital Sommaire > L écran d accueil du Parcours digital > Les activités > Le tableau de bord > Création et modification d un compte > Récupération d un mot de passe > Les classes virtuelles L écran d accueil

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

Mode d emploi du Parcours digital

Mode d emploi du Parcours digital Mode d emploi du Parcours digital Pour accéder aux exercices du Parcours digital, vous pouvez : ❶ soit cliquer sur le bouton Accès direct, ❷ soit créer votre compte afin de garder en mémoire votre progression

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE. Partie abordée ou système support: Axe(s) mis en œuvre par le TP : DONNEES PEDAGOGIQUES

PRESENTATION GENERALE. Partie abordée ou système support: Axe(s) mis en œuvre par le TP : DONNEES PEDAGOGIQUES SERIE N 4 (TS) TP2 PRESENTATION GENERALE Partie abordée ou système support: Axe(s) mis en œuvre par le TP : OUVRE PORTAIL FAAC Intitulé du TP CONTROLE D'ACCES AU PARKING (GRAFCET) Durée du TP 2h Chaîne

Plus en détail

DOMOTIQUE ET SECURITE

DOMOTIQUE ET SECURITE Taux de cambriolage pour 1000 habitants Le constat. Quelques chiffres : 370.983 cambriolages en France l'année dernière. 80% des cambriolages ont lieu en plein jour, 55% entre 14 et 17H. Il y a également

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues NOTE IMPORTANTE Conformément à l alinéa 2 de l article 12 des Lettres patentes constituant l Ordre professionnel des sexologues

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres 1 / 5 Préambule : Principes fondamentaux adoptés par Natixis Asset Management Natixis Asset Management en qualité de professionnel

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Grandeurs électriques : énergie, puissance, tension et courant

Grandeurs électriques : énergie, puissance, tension et courant Grandeurs électriques : énergie, puissance, tension et courant Document 1 : Facture d électricité d un appartement témoin : Document 2 : Puissance de quelques appareils électriques http://www.maconsoelec.com/

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie

Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Puissances, énergies : que paye t-on lors de la recharge d un véhicule électrique? Thème Energie Objectifs de formation. EE2 : Valider

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit

Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit Utilisation avancée de la plateforme Moodle avec un cours déjà construit Mardi 02 avril 2013 Florie BRANGE Urfist de Bordeaux 4, av. Denis-Diderot 33607 PESSAC CEDEX T 33 (0)5 56 84 86 93 F 33 (0)5 56

Plus en détail

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? Notions Celles que vous devez déjà connaître : Liste page 12 du manuel : si vous ne les connaissez pas, il faut reprendre vos cours

Plus en détail

UNITE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS

UNITE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS Pilotage par ordinateur Date : Nom : CLASSE : 5 ème Compétences : identifier les différents constituants d un système, justifier le choix des capteurs et actionneurs utilisés. Introduction Connaissances

Plus en détail

Qu est-ce que l architecture d intérieur? CH1 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7

Qu est-ce que l architecture d intérieur? CH1 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 Le rôle de l architecte d intérieur Les champs d activité La programmation La mise en forme du projet Les autorisations administratives L exécution avec le choix des exécutants

Plus en détail

C.I. 1 : un objet technique, à quoi ça sert?

C.I. 1 : un objet technique, à quoi ça sert? Nom : Prénom : Classe : Date :... SEQUENCE 1 : qu est-ce qu un objet technique? SITUATION PROBLEME : vous allez pouvoir observer plusieurs objets, réels dans la classe ou sous forme de maquette numérique.

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Identification de composants Quel est le nom de chacun des composants ci-dessous? Piles Ampoules Interrupteurs D.E.L. : Diodes électroluminescentes Diodes Résistances Circuit

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) d intégration de la Productique Industrielle

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) d intégration de la Productique Industrielle COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/11/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) d intégration de la Productique

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI.

B. AVANT LE DÉBUT DU SALON OU DE L ÉVÉNEMENT, L ORGANISATEUR ENVOIE À KORTRIJK XPO LE PLAN DU SALON DÉFINI. GESTION DES RISQUES PENDANT LES SALONS OU LES EVENEMENTS A KORTRIJK XPO Lors de la préparation d un salon, Kortrijk Xpo prend un certain nombre de mesures préventives pour éliminer ou maintenir à un faible

Plus en détail

LA REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE

LA REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Niveau de classe: 2 nde Partie de programme : Corps humain et santé : l exercice physique LA REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Durée : 1h30 pour la démarche expérimentale et la communication des résultats

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

Les circuits de validation

Les circuits de validation Les circuits de validation 1.1 Qu est-ce qu un workflow? 1.1.2 Définition Un workflow est la suite d actions consécutives qui constitue un circuit de validation. Cette suite d action est déclenchée par

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

MINI PROJET VOITURE RC Présentation

MINI PROJET VOITURE RC Présentation Présentation Présentation du mini projet La voiture modèle réduit telle qu elle est proposée est parfaitement adaptée aux courses sur piste sèche. Malheureusement, lorsque les conditions d adhérence deviennent

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 200 Faux. L'indication qui s'exprime en watt

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

Le moteur électrique

Le moteur électrique Le moteur électrique But Étudier la transformation d énergie potentielle électrique en énergie mécanique. Étudier le rendement d un moteur électrique. Méthode À l aide d un moteur électrique, élever une

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail