Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE"

Transcription

1 Douleur du cancer - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Clinique d Alembert, Clinique des Eaux Claires, Institut Daniel Hollard

2 50% des patients au moment du diagnostic Soigner la douleur : - confort des patients - Impact sur la survie?

3 Douleurs liées à la maladie Douleurs secondaires aux traitements spécifiques Douleurs procédurales

4 Douleurs liées à la maladie - Tumeur primitive - Métastases Troncs et racines nerveuses Plexus Méningites carcinomateuses Syndromes paranéoplasiques Nociceptives, neuropathiques, viscérales Douleurs secondaires aux traitements spécifiques Douleurs procédurales

5 Douleurs liées à la maladie - Tumeur primitive - Métastases Troncs et racines nerveuses Plexus Méningites carcinomateuses Syndromes paranéoplasiques Nociceptives, neuropathiques, viscérales Douleurs secondaires aux traitements spécifiques - Chimiothérapie - Radiothérapie - Chirurgie Neuropathies post-chimiothérapie Atteintes neurologiques post-radiques Douleurs chroniques post-chirurgicales Douleurs procédurales

6 Douleurs liées à la maladie - Tumeur primitive - Métastases Troncs et racines nerveuses Plexus Méningites carcinomateuses Syndromes paranéoplasiques Nociceptives, neuropathiques, viscérales Douleurs secondaires aux traitements spécifiques - Chimiothérapie - Radiothérapie - Chirurgie Neuropathies post-chimiothérapie Atteintes neurologiques post-radiques Douleurs chroniques post-chirurgicales Douleurs procédurales - Soins - Examens diagnostiques et thérapeutiques

7 Les Accès Douloureux Paroxystiques «Augmentation transitoire de la douleur, survenant sur un fond de douleur stable, chez des patients recevant un traitement opioïde de fond (1)» Portenoy et Coll. Pain 1990 Jun ; 41 (3) : Standards, Options et Recommandations pour l évaluation de la douleur chez l adulte et l enfant atteints d un cancer (FNCLCC)

8 51 à 64% des patients avec FDC Environ 4 à 6 fois dans la journée Intensité maximale en < de 3 minutes (43%) Sévères à atroces (57%) Durée médiane de 30 minutes (1-3) Survenue rapide Intensitésévère à insoutenable Courte durée 30 minutes par ADP (durée médiane) jusqu à 4 à 6 / JOUR Portenoy et Coll. Pain 1990 Jun ; 41 (3) : Caraceni et Coll. Palliat Med Apr ; 18 (3) : Portenoy et Coll. Pain 1999 ; (81) : Zeppetella G.J Pain Symptom Manage Feb 5

9 ADP spontanés et imprévisibles prévisibles sans facteurs déclenchant identifiés avec facteurs déclenchant identifiés mais imprévisibles (toux, spasmes digestifs, vésicaux, douleurs solaires, céphalées...) lors d actions volontaires du patient (mouvement, alimentation, défécation, miction, déglutition ) provoqués par des soins (mobilisation, toilette...) ou des actes médicaux à visée diagnostique ou thérapeutique. Portenoy et Coll. Pain 1990 Jun ; 41 (3) : Caraceni et Coll. Palliat Med Apr ; 18 (3) : Portenoy et Coll. Pain 1999 ; (81) : Schéma N. BEZIAUD

10 ID ID ID ID Morphine LP Alimentation Morphine LP EVA Les Accès Douloureux Paroxystiques

11 Opioïdes forts à libération immédiate per os et transmuqueuse Spécialités Délai d action Durée d action Morphine, oxycodone per os 30 à 45 min 4 heures Fentanyl transmuqueux 10 à 15 min 1 à 2 heures EVA Morphine, oxycodone per os Fentanyl transmuqueux 10 min 30 min Prise de l opioïde LI 1 h 2 h 3 h

12 Prise en charge des ADP Délai d action : 10 à 15 minutes Durée d action : 1 à 2 heures Marche Prise préventive

13 The supporting evidence (systematic reviews) for the updated 2011 EAPC guidelines on opioids for cancer pain. Palliative Medicine 2011 ; 25(5); Actiq Comprimé avec applicateur buccal de fentanyl Abstral Comprimé sublingual de fentanyl Breakyl Film orodispersible de fentanyl Effentora Comprimé gingival de fentanyl Instanyl Pecfent Spray nasal de fentanyl Un ADP doit être traité par du fentanyl oral ou intranasal

14 AMM à respecter - ADP (Douleur cancéreuse) - Adulte - Tolérance aux morphiniques 30 MG d Oxycodone orale 25 µg/h Fentanyl transdermique 8 MG d Hydromorphone orale. Au moins 60 MG équivalent morphine orale par jour. Depuis au moins 7 jours «Traitement des Accès Douloureux Paroxystiques chez les patients adultes utilisant des morphiniques pour traiter les douleurs chroniques d origine cancéreuse» «réservé aux patients considérés comme tolérants au traitement morphinique de fond de la douleur cancéreuse chronique. Les patients sous traitement de fond morphinique sont ceux prenant au moins 60 mg de morphine par voie orale par jour, au moins 25 microgrammes de fentanyl transdermique par heure, au moins 30 mg d oxycodone par jour, au moins 8 mg d hydromorphone par voie orale par jour ou une dose équianalgésique d un autre opioïde pendant une durée d au moins une semaine»

15 Traitements Carcinologiques spécifiques Antalgiques Médicamenteux Co-antalgiques Kinésithérapie Neurostimulation périphérique Sophrologie Techniques neurochirurgicales Cordotomie antero-latérale Tractotomie mésencéphalique Drézotomie Douleur cancéreuse Techniques radiologiques Alcoolisation sympathique Vertébroplastie Radiofréquence Infiltration tumorale sous TDM Techniques anesthésiques Bloc somatique Alcoolisation nerveuse Infiltration péridurale de corticoïdes Analgésie périmédullaire au long cours : (péridurale et intrathécale)

16 Brogan et Coll. The Journal Of Supportive Oncology (Photo) Saliou G et Coll. Neuroradiologie. March 2010.

17 Traitements Carcinologiques spécifiques Antalgiques Médicamenteux Co-antalgiques Kinésithérapie Neurostimulation périphérique Sophrologie Techniques neurochirurgicales Cordotomie antero-latérale Tractotomie mésencéphalique Drézotomie Douleur cancéreuse Techniques radiologiques Alcoolisation sympathique Vertébroplastie Radiofréquence Infiltration tumorale sous TDM Techniques anesthésiques Bloc somatique Alcoolisation nerveuse Infiltration péridurale de corticoïdes Analgésie périmédullaire au long cours : (péridurale et intrathécale)

18

19 Traitements Carcinologiques spécifiques Antalgiques Médicamenteux Co-antalgiques Kinésithérapie Neurostimulation périphérique Sophrologie Techniques neurochirurgicales Cordotomie antero-latérale Tractotomie mésencéphalique Drézotomie Douleur cancéreuse Techniques radiologiques Alcoolisation sympathique Vertébroplastie Radiofréquence Infiltration tumorale sous TDM Techniques anesthésiques Bloc somatique Alcoolisation nerveuse Infiltration péridurale de corticoïdes Analgésie périmédullaire au long cours : (péridurale et intrathécale)

20 Douleur du cancer - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Clinique d Alembert, Clinique des Eaux Claires, Institut Daniel Hollard

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl

Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl Outil d aide à la titration d ACTIQ Citrate de fentanyl ACTIQ est indiqué pour le traitement des Accès Douloureux Paroxystiques (ADP)* chez les patients âgés de 16 ans ou plus, ayant un cancer et recevant

Plus en détail

ONCOMEL Le 15 novembre Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois

ONCOMEL Le 15 novembre Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois ONCOMEL Le 15 novembre 2016 Dr Neu Jean-Charles USP Polyclinique du Bois Complexité du domicile Complexité par elle-même de la maladie cancéreuse! Contexte social et familial Disponibilité des soignants

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

Les Douleurs Incidentes

Les Douleurs Incidentes Les Douleurs Incidentes CLUD CHU Toulouse CHUT DOULEUR! Christophe CARPENTIER Soirée e CLUD Jeudi 26 Avril 2007 Novotel Purpan Introduction Pas de consensus réel sur les définitions des A.D.T et D.I D.I

Plus en détail

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse La douleur due au Cancer Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes ICR 31000 Toulouse Définition de la Douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un domage tissulaire

Plus en détail

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP Que faire quand la morphine est mal tolérée? Journée de la filière gériatrique nord 92 Février 2016 Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu

Plus en détail

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE

ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE ACCES DOULOUREUX PAROXYSTIQUES EN CANCEROLOGIE Dr Serge Robard CRLCC Nantes REDO Octobre 2008 Introduction 4 Difficultés de prise en charge des douleurs chez le cancéreux Gestion des effets secondaires

Plus en détail

Douleurs induites par les soins

Douleurs induites par les soins Douleurs induites par les soins Mademoiselle Lydie BRIANDET (infirmière) Madame Laurence GAULTIER (aide-soignante) Docteur Hervé MIGNOT Formation EHPAD CODESPA 36 Douleur : définition (IASP) «Expérience

Plus en détail

Accès douloureux paroxystiques

Accès douloureux paroxystiques Accès douloureux paroxystiques Grainat N. et Coll. Faculté de médecine CHU DE Batna Centre anti douleur 9 ème Congrès de la SAETD - 2013 La douleur «expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée

Plus en détail

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon

Les antalgiques : actualités. 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités 6 Journée franc-comtoise de la douleur 24 mai 2012 Besançon Les antalgiques : actualités Nouvelles classes médicamenteuses Nouvelles molécules Nouvelles cinétiques Nouvelles

Plus en détail

ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP)

ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP) ACCÈS DOULOUREUX PAROXYSTIQUES (ADP) Définition : Exacerbation transitoire d une douleur cancéreuse existante déjà contrôlée par un traitement de fond adapté. Réseau Régional Douleur en Basse-Normandie

Plus en détail

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011

Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Prise en charge de la douleur en fin de vie à domicile : mythe ou réalité? Réseau Oncovannes UBS 29 novembre 2011 Dr Roullet Certain Consultation douleur équipe mobile de soins palliatifs Centre Hospitalier

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Douleur et métastases osseuses N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Epidemiologie Tumeur Incidence 1 Incidence 2 Après un cancer primitif, 20% présentent une localisation secondaire osseuse Coleman 1997 (1)

Plus en détail

SPÉCIFICITÉS DE LA DOULEUR EN CANCÉROLOGIE. Dr Lamyaa FAHDI EMASP CHI Pontarlier

SPÉCIFICITÉS DE LA DOULEUR EN CANCÉROLOGIE. Dr Lamyaa FAHDI EMASP CHI Pontarlier SPÉCIFICITÉS DE LA DOULEUR EN CANCÉROLOGIE Dr Lamyaa FAHDI EMASP CHI Pontarlier DÉFINITION DE LA DOULEUR «une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle

Plus en détail

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Dr Philippe Poulain USP Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes phpoulain@wanadoo.fr Les Recommandations RèglesOMS 1986 et 1992 Recommandations

Plus en détail

Douleur et souffrance en situation palliative

Douleur et souffrance en situation palliative Douleur et souffrance en situation palliative LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation APPROCHE CLINIQUE ANALGESIE Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux 1 ère partie : LA DOULEUR

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR CANCÉREUSE. Dr H PEYRIERE 2016

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR CANCÉREUSE. Dr H PEYRIERE 2016 1 PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR CANCÉREUSE Dr H PEYRIERE 2016 Généralités 2 Evaluation de la douleur chez le patient cancéreux : Antécédents Histoire du cancer Histoire du syndrome douloureux Modalités

Plus en détail

Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours

Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours Prise en charge de la douleur aiguë chez le patient sous morphinique au long cours Dr Christian MINELLO Centre G.-F. Leclerc - Dijon Unité d Évaluation et de Traitement de la Douleur Introduction Traitement

Plus en détail

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes

Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes Evaluation de la douleur Rotation des opioïdes APRHOC 1er Octobre 2007 Dr François CHRISTIANN Centre Hospitalier - Châteauroux francois.christiann@ch-chateauroux.fr Evaluation de la douleur EVALUATION

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 EFFENTORA 100 microgrammes, comprimé gingival B/4 (CIP : 392 207 1) B/28 (CIP : 392 208 8) EFFENTORA 200 microgrammes, comprimé gingival B/4 (CIP : 392

Plus en détail

La gestion des opioïdes chez les patients cancéreux

La gestion des opioïdes chez les patients cancéreux Douleurs chez un patient atteint de cancer et bon usage des opioïdes Opioids in cancer pain, state of art P. Poulain 1, C. Delorme 2, M. Filbet 3, P. Ginies 4, I. Krakowski 5, J.F. Morère 6, F. Scotté

Plus en détail

DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE

DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE DU d Accompagnement et de Soins Palliatifs Séminaire Evaluation et traitement de la douleur APPROCHE CLINIQUE DÉFINITION DE LA DOULEUR Dimensions Mécanismes Evaluation Service d Accompagnement et de Soins

Plus en détail

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE

SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE CHEZ L ADULTE Dr Cécile BESSET, MPaule Renoir Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHRU Besançon 25/01/2017 DÉFINITION, GÉNÉRALITÉS «Expérience sensorielle

Plus en détail

Les traitements de la douleur. Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie

Les traitements de la douleur. Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie Les traitements de la douleur Docteur Anne Rohan, EMASP Docteur Sophie Saizy-Callaert, Pharmacie Docteur Stéphanie Poullain-Termeau, Pharmacie 18 1 Plan Les traitements non médicamenteux La douleur neurogène

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 janvier 2006 DUROGESIC 12 microgrammes/heure (2,1 mg/5,25 cm²), dispositif transdermique 5 sachets polytéréphtalate (PET) polyéthylène basse densité (PEBD) aluminium

Plus en détail

Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement

Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement Épidémiologie canadienne 2015 Comité consultatif de la Société canadienne

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

Douleurs cancéreuses UEH

Douleurs cancéreuses UEH Douleurs cancéreuses UEH Diplôme Universitaire de Prise en charge de la douleur par les professionnels de santé Monique SULPICE P H H Avril 2016 DU DOULEUR - UEH 2 Cancer dans le monde En augmentation

Plus en détail

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques

Cas clinique. BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques Cas clinique BOZZOLO Eric Département d Evaluation et Traitement de la Douleur Pôle Neurosciences Cliniques CAS CLINIQUE Monsieur X, 60 ans, 60 kg Néoplasie ORL Traitée par chirurgie il y a 10 mois Métastases

Plus en détail

Les grands syndromes Compression du plexus brachial

Les grands syndromes Compression du plexus brachial Les grands syndromes Compression du plexus brachial Palli-Science www.palli-science.com Maison Victor-Gadbois Introduction Il s agit d une patiente de 78 ans, opérée pour un cancer du sein droit il y a

Plus en détail

«Les opioïdes à action rapide : un plus dans le traitement des accès douloureux paroxystiques en cancérologie?»

«Les opioïdes à action rapide : un plus dans le traitement des accès douloureux paroxystiques en cancérologie?» Les opioïdes d action rapide (OAR) sont des traitements antalgiques apparus récemment (2001) pour les Accès douloureux paroxystiques (ADP) constatés voici environ 30 ans chez les patients atteints de cancer

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES Centre JEAN PERRIN PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES PRINCESSE FLORE ROYAT Avec le soutien du laboratoire 14 octobre 2010 Prise en charge médicamenteusem des douleurs des métastases

Plus en détail

SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE

SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE SURVEILLANCE ET UTILISATION DES OPIOIDES A DOMICILE Marie-Dominique MOUILLEVOIS IDEL / IRD - Structure Douleur Chronique Hôpital Eugénie DU Douleur et Soins Palliatifs Master 2 Sciences cliniques en Soins

Plus en détail

Approche infirmière. Dr. Roseline DUCLOS Algologue Le Mans. Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010

Approche infirmière. Dr. Roseline DUCLOS Algologue Le Mans. Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010 Approche infirmière Dr. Roseline DUCLOS Algologue Le Mans Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010 Epidémiologie 320 000 nouveaux cas de cancer en France en 2005 700 000 patients

Plus en détail

La co-analgésie en approche multinodale : un art thérapeutique

La co-analgésie en approche multinodale : un art thérapeutique La co-analgésie en approche multinodale : un art thérapeutique Drs Noëlle Bernard et Matthieu Frasca Journée Mondiale de la Douleur 20 octobre 2014 Georges Rousse La co-analgésie Ou approche multimodale

Plus en détail

ANTALGIQUES DE PALIER III :

ANTALGIQUES DE PALIER III : ANTALGIQUES DE PALIER III : OXYCODONE, HYDROMORPHONE SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 Recommandations de l EAPC (European Association Paliative Care) : 1 «La Morphine

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille Formation EIRENE PLAN Rappels Différences en SP Morphiniques Douleur neuropathique

Plus en détail

FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3

FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3 FOCUS sur les Antalgiques de Palier 3 7eme Colloque Aquitain de Soins palliatifs et d Accompagnement 19 novembre 2016 Dr JUCHS Séverine, Gériatre Centre Hospitalier de Périgueux Ne déclare aucun conflit

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

OXYCODONE. Augmentation de la consommation

OXYCODONE. Augmentation de la consommation OXYCODONE 1917 Augmentation de la consommation Opioïdes Traitements de choix des DL postopératoires et des DL cancéreuses nociceptives L oxycodone est devenue la 1 substance «illicite» aux USA Bien que

Plus en détail

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs

La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs La douleur en soins palliatifs chez l enfant. Dr Avez-Couturier Pédiatre Neuropédiatrie et Consultation Douleur Enfant CHRU Lille DU Soins Palliatifs PLAN Qu y a-t-il de différent en SP? Rappels Cas cliniques

Plus en détail

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1

Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Département d Anesthésie-Réanimation, Consultation de la douleur, Laon (France) XXIIe JARP, 17/06/2005 1 Définition de la DOULEUR La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Docteur Laurent FIGNON Soins de Support Service d Oncologie CHR Bon-Secours - 2010 Douleur et Cancer 320.000 nouveaux cas de Cancer par an (2005) 56% des patients

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux

Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Bon usage des antalgiques Education du patient douloureux Dr Julien NIZARD Centre de Traitement de la Douleur et EA3826, CHU Nantes Définition de la Douleur International Association for the Study of Pain,

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

Douleur post-chirurgicale du cancer du sein

Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Diaporama à l usage des soignants RRDBN - 2016 Douleur post-chirurgicale du cancer du sein Objectifs : Dépistage précoce Information et orientation du patient

Plus en détail

Règles de prescription des opioïdes. O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz,

Règles de prescription des opioïdes. O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz, Règles de prescription des opioïdes O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz, 1 Règles de prescription des opioïdes O. Bredeau, V. Guastella, L. Labreze, D. Lefebvre-Kuntz MISES EN GARDE

Plus en détail

Paliers Co-analgésie Effets indésirables

Paliers Co-analgésie Effets indésirables DU de Soins Palliatifs et d Accompagnement Séminaire Evaluation et traitement de la douleur LES ANTALGIQUES ET LEUR UTISATION Paliers Co-analgésie Effets indésirables Service d accompagnement et de soins

Plus en détail

et le traitement de la douleur du cancer»

et le traitement de la douleur du cancer» Face à la douleur «Le patient le médecin m et le traitement de la douleur du cancer» Docteur Pierre TAJFEL Versailles Praticien hospitalier Unité d Evaluation et de Traitement de la Douleur, et Médecin

Plus en détail

Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux. Expérience de consultation de médecine interne

Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux. Expérience de consultation de médecine interne Université de Tlemcen - Faculté de Médecine B. Benzerdjeb Evaluation du traitement des douleurs du patient cancéreux Expérience de consultation de médecine interne 8 ème Congrès National & 3 ème Congrès

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de cinq ans par arrêté du 7 février 2000 (JO du 16 février

Plus en détail

Du bon usage de la kétamine en soins palliatifs. Docteur Frédéric GUIRIMAND Pôle Recherche

Du bon usage de la kétamine en soins palliatifs. Docteur Frédéric GUIRIMAND Pôle Recherche Du bon usage de la kétamine en soins palliatifs Docteur Frédéric GUIRIMAND Pôle Recherche frederic@guirimand.fr 1 Cancer : soulagement de la douleur dans 90 % des cas avec les recommandations de l OMS

Plus en détail

ACTUALITES DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR PALIER 3 DES PATIENTS CANCEREUX : L ACCES DOULEUREUX PAROXYSTIQUE

ACTUALITES DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR PALIER 3 DES PATIENTS CANCEREUX : L ACCES DOULEUREUX PAROXYSTIQUE ACTUALITES DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR PALIER 3 DES PATIENTS CANCEREUX : L ACCES DOULEUREUX PAROXYSTIQUE Katalin TOTH, Pharmacien Nour BANANA, Médecin Assistant, Hôpital de Jour Catherine VAN DEN

Plus en détail

Douleurs provoquées et imagerie médicale : comment améliorer les pratiques?

Douleurs provoquées et imagerie médicale : comment améliorer les pratiques? Douleurs provoquées et imagerie médicale : comment améliorer les pratiques? Dr. B. Richioud, Radiologie Interventionnelle, Centre Léon Bérard, Lyon (69) Les actes de radiologie interventionnelle se déclinent

Plus en détail

Recommendations sur L EXACERBATION DOULOUREUSE

Recommendations sur L EXACERBATION DOULOUREUSE Consensus sur la meilleure pratique en soins palliatifs en Suisse Groupe d experts de palliative ch, Société Suisse de Médecine et de soins Palliatifs Un projet pour promouvoir la qualité en Soins Palliatifs

Plus en détail

Douleurs neuropathiques en Oncologie. Enjeux: diagnostic et évaluation. Laurent LABREZE, Institut Bergonié Bordeaux

Douleurs neuropathiques en Oncologie. Enjeux: diagnostic et évaluation. Laurent LABREZE, Institut Bergonié Bordeaux Douleurs neuropathiques en Oncologie Enjeux: diagnostic et évaluation Laurent LABREZE, Institut Bergonié Bordeaux Enjeux Douleurs périphériques Evolution toujours chronique Peu de réponses aux antalgiques

Plus en détail

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification Réflexes Jamais 2 antalgiques du même palier OMS Jamais d association de 2 morphiniques Il est fréquent d associer un antalgique d action centrale à un antalgique d action périphérique Réévaluation régulière

Plus en détail

dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017

dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 du bon usage des antalgiques dans la prise en charge globale des patients douloureux DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste-réanimateur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2005 CHIROCAINE 0,625 mg/ml, solution pour perfusion Boîte de 12 poches (polyester) de 200 ml CIP : 566 828-6 Boîte de 24 poches (polyester) de 100 ml CIP

Plus en détail

Prise en charge des douleurs cancéreuses

Prise en charge des douleurs cancéreuses Épidémiologie et généralité Prise en charge des douleurs cancéreuses Dans le monde : 1 décès / 10 lié au cancer. En France : 278 000 nouveaux cas / an. En 20 ans: +63% de cancers et +20% de mortalité du

Plus en détail

La Morphine et les opioïdes forts. DU Prise en Charge de la Douleur. Université de l Etat d Haïti. Janvier 2016

La Morphine et les opioïdes forts. DU Prise en Charge de la Douleur. Université de l Etat d Haïti. Janvier 2016 Pharmacologie des antalgiques du palier 3 La Morphine et les opioïdes forts DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti Janvier 2016 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste-réanimateur

Plus en détail

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, en rapport avec une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, en rapport avec une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en LA DOULEUR DU CANCER Marie Claire BEPOIX et Dr Cédric BAUDET Pôle SOINS DE SUPPORT Équipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs CH PONTARLIER 2007 Mise à jour 2013 DÉFINITIONS La douleur est une

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

Le fentanyl absorbé par voie transmuqueuse est. Utilisation du fentanyl transmuqueux chez le patient présentant des douleurs d origine cancéreuse

Le fentanyl absorbé par voie transmuqueuse est. Utilisation du fentanyl transmuqueux chez le patient présentant des douleurs d origine cancéreuse Utilisation du fentanyl transmuqueux chez le patient présentant des douleurs P. Poulain 1, N. Michenot 2, D. Ammar 3, C. Delorme 4, T. Delorme 5, B. Diquet 6, M. Filbet 7, P. Hubault 6, N. Jovenin 8, I.

Plus en détail

Traitement de la douleur cancéreuse

Traitement de la douleur cancéreuse 1 Traitement de la douleur cancéreuse Traiter le cancer Traiter la douleur Radiothérapie Chirurgie Chimiothérapie Hormonothérapie Evaluation qualitative Douleur de fond ADP Molécules posologies Effets

Plus en détail

«et les piqûres, Docteur?»

«et les piqûres, Docteur?» Service d anesthésiologie Centre d antalgie «et les piqûres, Docteur?» Dre Chantal Berna Renella MD PhD 16.6.2016 Médecine de la personne âgée Antalgie interventionnelle Infiltration de cibles spécifiques

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie

Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie La douleur: sensation désagréable ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un

Plus en détail

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski

La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer. Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski La douleur du sujet âgé Repérer - Evaluer - Traiter- Réévaluer Dr Gabriel Abitbol & Dr Francine Hirszowski Définition Association Internationale d Etude de la Douleur (IASP 1979) La douleur est une expérience

Plus en détail

DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017

DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017 DOULEURS ET SEP MARION GODOT DR ALBERTA LORENZI-PERNOT LYON 7 OCTOBRE 2017 DOULEURS ET SEP TRÈS VARIÉES CONSÉQUENCES DIRECTES OU INDIRECTES DE LA MALADIE TRÈS FRÉQUENTES PEUVENT APPARAITRE AU COURS D UNE

Plus en détail

Spécificités de PEC et du TTT de la douleur en oncologie. Dr DA SILVA A Médecin USP Centre Oscar Lambret, LILLE

Spécificités de PEC et du TTT de la douleur en oncologie. Dr DA SILVA A Médecin USP Centre Oscar Lambret, LILLE Spécificités de PEC et du TTT de la douleur en oncologie Dr DA SILVA A Médecin USP Centre Oscar Lambret, LILLE Définition de la douleur La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Avis 19 mars 2014. Laboratoire GRUNENTHAL. HAS - Direction de l'evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique 1/12 Avis 2

Avis 19 mars 2014. Laboratoire GRUNENTHAL. HAS - Direction de l'evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique 1/12 Avis 2 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014 RECIVIT 67 microgrammes, comprimé sublingual B/15 en plaquette thermoformée en polyamide aluminium PVC/aluminium (CIP : 34009 276 556 3-0) B/15 en plaquette

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Les outils médicamenteux pour garder le patient dans son "couloir d analgésie" Les modalités d administration au lit du malade Dr J L HERMITE

Les outils médicamenteux pour garder le patient dans son couloir d analgésie Les modalités d administration au lit du malade Dr J L HERMITE Les outils médicamenteux pour garder le patient dans son "couloir d analgésie" Les modalités d administration au lit du malade Dr J L HERMITE Douleur Aiguë Postopératoire Cas clinique M. XY 25 ans sans

Plus en détail

thérapeutiques classiques

thérapeutiques classiques Neurolyse par radiofréquence sous guidage TDM dans les neuropathies inguino-fémorales rebelles aux thérapeutiques classiques A. Kastler, A. Hashemizadeh-Kastler, J. Jehl, A. Parsai, S. Aubry Clermont-Ferrand

Plus en détail

ABSTRAL : GUIDE DU PRESCRIPTEUR ET DU PHARMACIEN. 1. DOULEUR CANCÉREUSE SOUS-JACENTE Médicament contre la douleur cancéreuse sous-jacente

ABSTRAL : GUIDE DU PRESCRIPTEUR ET DU PHARMACIEN. 1. DOULEUR CANCÉREUSE SOUS-JACENTE Médicament contre la douleur cancéreuse sous-jacente Introduction Le Guide du prescripteur et du pharmacien est destiné à appuyer les professionnels de la santé dans le diagnostic des percées de douleur cancéreuse, et dans le démarrage, l administration

Plus en détail

Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur. 9 ème congrès de lutte contre la douleur

Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur. 9 ème congrès de lutte contre la douleur Société Algérienne d évaluation et de traitement de la douleur 9 ème congrès de lutte contre la douleur CHU Oran Quelle prise en charge de la douleur cancéreuse au niveau du CHU. Oran? S. Benbernou K.

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

Sens et non-sens des paliers de l OMS dans le traitement des douleurs cancéreuses

Sens et non-sens des paliers de l OMS dans le traitement des douleurs cancéreuses CURRICULUM Sens et non-sens des paliers de l OMS dans le traitement des douleurs cancéreuses Andreas Siegenthalera, Steffen Eychmüllerb, Grégoire Pfanderc, Konrad Streitbergera a c Bereich für Schmerztherapie,

Plus en détail

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale

Introduction (1) «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à la douleur, présenteraient une analgésie totale Introduction (1) La douleur chez les patients ayant une maladie psychiatrique a été pendant longtemps négligée voire ignorée «Fausses croyances»: les patients «psy» ne souffrent pas, sont insensibles à

Plus en détail

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés

Les antalgiques. I. Définitions. II. Antalgiques de palier Paracétamol. 2. Aspirine et dérivés salicylés Les antalgiques I. Définitions Antalgique = diminue la perception des sensations douloureuses -> Antalgique périphérique : action symptomatique au niveau de la lésion -> Antalgique central : action sur

Plus en détail

DU DOULEUR BESANCON - ANNEE

DU DOULEUR BESANCON - ANNEE JEUDI 12 OCTOBRE 2017 CHU J. MINJOZ Bât Vert 4 ème Etage MODULE I : Les mécanismes de la douleur Responsable du module : Dr Laurent BALP 10h00 10h30 Introduction : Dr Piccand OK - Évaluation des besoins

Plus en détail

Cas clinique douleur aigue

Cas clinique douleur aigue Cas clinique douleur aigue Mr D. 60 ans Retraité, marié, 2 enfants. Ses antécédents comportent : - Lymphome avec autogreffe de moelle en mai 2007 21 février 2008, apparition éruptions avec douleurs intenses

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - LA RADIOTHERAPIE METABOLIQUE DES METASTASES OSSEUSES HYPERALGIQUES Dr Danielle MESTAS Médecine Nucléaire La radiothérapie

Plus en détail

Caractéristiques et traitements des épisodes de douleur aiguë; résultats d un sondage pancanadien

Caractéristiques et traitements des épisodes de douleur aiguë; résultats d un sondage pancanadien Caractéristiques et traitements des épisodes de douleur aiguë; résultats d un sondage pancanadien François Tardif, Coordonnateur de l ERMOS Dominique St-Pierre, Professionnelle de recherche pour le Dr

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DE LA DOULEUR DU SUJET AGE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE d ONCO-GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Hôpital BRETONNEAU 17.12.2010 CONSEQUENCES

Plus en détail

Délai Action. Durée action. Posologie maxi par 24h. Délai d action. Durée d action. Posologie Par 24 h. Oxynorm. Abstral, Effentora, Instanyl

Délai Action. Durée action. Posologie maxi par 24h. Délai d action. Durée d action. Posologie Par 24 h. Oxynorm. Abstral, Effentora, Instanyl Délai Action Durée action Posologie maxi par 24h DAFALGAN 30 à 60mn 4à6h 3 à 4g PERFALGAN 15 à 30mn 4 à 6h 3 à 4g CONTRAMAL LI 20 à 60mn 4à6h 400 mg CONTRAMAL LP 40 mn 12 h 2 prises CONTRAMAL IV 10 à 20mn

Plus en détail

Potentiel d'abus et de dépendance du tramadol. Anne Roussin

Potentiel d'abus et de dépendance du tramadol. Anne Roussin Potentiel d'abus et de dépendance du tramadol Anne Roussin Classification des antalgiques Paliers de l OMS Palier II Codéine Tramadol Dextropropoxyphène Palier III Morphine Buprénorphine Fentanyl Oxycodone

Plus en détail

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES

LES DOULEURS NEUROPATHIQUES LES DOULEURS NEUROPATHIQUES Docteur Florentin CLERE Consultation Pluridisciplinaire de la Douleur et EMSP Centre Hospitalier de Châteauroux Les voies de la douleur Cortex cérébral (analyse du message)

Plus en détail

Mécanismes de la douleur

Mécanismes de la douleur Mécanismes de la douleur Douleur par excès de nociception Douleur neuropathique Douleur idiopathique Douleur mixte Réseau Voironnais de la Douleur - Dominique Gillet - Claudine Pautonnier Douleur par excès

Plus en détail

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol

Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Une nouvelle classification d'antalgiques pour une meilleure efficacité. Les paliers de l'oms (1986) Tramadol Codéïne 2 +/- paracétamol Morphine Oxycodone Hydromorphone Fentanyl 3 Paracétamol AINS 1 Co

Plus en détail

Douleurs et cancer. Cas clinique

Douleurs et cancer. Cas clinique Douleurs et cancer Cas clinique Un patient de 54 ans vous consulte pour toux persistante A l interrogatoire, vous retrouvez un tabagisme actif à 40PA, une perte de poids de 5 kilos en trois semaines, une

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 TOPALGIC 100 mg/ml, solution buvable Flacon de 10 ml Laboratoires THERAPLIX chlorhydrate de tramadol Liste I Date

Plus en détail