Présentation de l intervenant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation de l intervenant"

Transcription

1 Présentation de l intervenant JEAN TAMBWE KABAMBA Qualifications Enseignant: dans l enseignement infirmier de base ( du niveau secondaire) Expert à la commission programme et contenu de la cellule (CREFSS) d appui à la direction des sciences de santé du Ministère de la Santé Licencié en sciences infirmières, enseignement et administration des services infirmiers. Copyright 2003, J TAMBWE KABAMBA, Inf. 1

2 TITRE DE L ÉTUDE ÉVALUATION DE LA RELATION ENTRE LE CURRICULUM D ENSEIGNEMENT INFIRMIER DU NIVEAU A2A ET LES SOINS HUMANISÉS S PRECONISÉS S AU MALADE 2

3 PLAN DE l EXPOSÉ Énoncé du problème Question de recherche Objectif général de l étude Objectifs spécifiques de l étude Que signifie soins humanisés Méthodologie de l étude Résultats de l étude Conclusion 3

4 ÉNONCE DU PROBLÈME La carance de relation soignant soigné vécu par le malade dans certains hôpitaux de la ville de Kinshasa selon le constat fait et les resultats d une étude récente. 4

5 QUESTION DE RECHERCHE Existe il une relation entre le curriculum d enseignement infirmier du niveau A2 et les soins humanisés préconisés au malade? 5

6 OBJECTIF GÉNÉRAL G DE L ÉTUDE Évaluer la relation entre le curriculum d enseignement infirmier du niveau A2 et les soins humanisés préconisés au malade. 6

7 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DE L ÉTUDE Élaborer un modèle de curriculum adapté aux soins humanisés. Évaluer le curriculum en fonction de ce modèle. Dégager la relation entre ce curriculum et les compétences attendues de l apprenant dans le cadre des soins humanisés préconsés au malade. 7

8 QUE SIGNIFIE SOINS HUMANISÉS? S? Ce sont des soins holistiques qui s adressent à la personne malade dans toutes ses dimensions notamment physique, sociale, psychologique, biologique et culturelle. Dans ces soins la personne malade est au centre des soins et demeure un partennaire incontournable. 8

9 MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE Échantillon: Échantillon raisonné en fonction des donnees fournies par les corpus retenus. Méthode de collecte des données: Méthode descriptive simple. Technique: Analyse documantaire ou de contenu. Instrument : Grille d évaluation 9

10 RÉSULTATS DE L ÉTUDE Couverture de la maturité personnelle. Couverture de l accueil. Couverture de la communication verbale. Couverture de la communication non verbale. Couverture de respect chaleureux. 10

11 COUVERTURE DE LA MATURITÉ PERSONNELLE ,23 37,65 53,85 Techniq ue de soins Santé commun autaire Déontol ogie Cette variable est couverte à 53,85 % en tech. De Soins. Elle l est à 37,85 % en Santé communautaire. Elle l est à 25,23 % en Déontologie. 11

12 COUVERTURE DE L ACCUEIL 45 42, ,29 31,43 Technique de soins Santé communau taire Déontologi e Elle l est de 42,86 % en Technique des soins. Elle est de 34,29 % en Santé communautaire. Elle l est de 31,43 % en Déontilogie. 12

13 COUVERTURE DE LA COMMUNICATION VERBALE 30 28,15 26, Techniqu e des soins Santé communa utaire Déontolo gie Elle est de 28,15 % en Technique des soins. Elle est de 26,67 % en Santé communautaire. Elle est de 20 % en Déontologie 13

14 COUVERTURE DE LA COMMUNICATION NON VERBALE Techniqu e des soins Santé communa utaire Déontolo gie Elle est de 30 % en Technique des soins. Elle est de 35 % en Santé communautaire. Elle est de 10 % en Déontlogie 14

15 COUVERTURE DE RESPECT CHALEUREUX 35 33,33 33, Techniqu e des soins Santé commun autaire Déontolo gie Elle est de 33,33 % en Technique des soins. Elle est de 33,33 % en Santé communautaire. Elle est de 20 % en Déontologie 0 15

16 CONCLUSION Au terme de sa formation, le future infirmier (ère) n est pas suffisamment préparer à communiquer verbalement avec la personne malade. La formation infirmière de niveau A2 ne met pas d accent significatif sur la communication non verbale entre l apprenant et la personne malade. L aptitude d accueil n est pas suffisamment couverte par le curriculum. La relation soignantsoigné n est pas,dès le départ de la formation, mise en valeur. 16

17 CONCLUSION ( SUITE) Le respect chaleureux n est pas suffisammant couverte. L apprenant n a pas le privilège de manifester de la confiance à la personne malade et de respecter son choix. Le curriculum n offre pas à l apprenant l opportunité d humaniser les soins. Nous estimons que la reforme du curriculum d enseignement doit tenir compte de ces considérations de même que les programmes de formation continue au bénéfice du personnel infirmier. 17

Bachelier en Soins Infirmiers PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT

Bachelier en Soins Infirmiers PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Soins Infirmiers PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT Année académique 2016-2017 1. Identification de la Haute Ecole 1. Nom de la Haute Ecole : Haute Ecole Libre Mosane

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier de Compiègne Code NAF: 851 A - N SIRET 200 034 650 00040 - N existence: 22.60.02.715.60 Sommaire des formations

Plus en détail

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire Vous trouverez ci-dessous la grille d évaluation sur la base de laquelle votre sera évalué (modèle commenté

Plus en détail

Réunion d information. Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014

Réunion d information. Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014 Réunion d information Epreuve E6 du BAC PRO AP 2013/2014 Vendredi 17 mai 2013 SOMMAIRE I. Les épreuves de certification I.a l épreuve E7 (pratiques professionnelles) I.b l épreuve E6 (rapport de stage)

Plus en détail

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955 Jacky TESSIER, premier directeur de l Institut de Formation en Soins Infirmiers d Allonnes, nous a laissé son témoignage à propos du «cheminement de la formation initiale du personnel soignant sur près

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. ATTESTATION... Error! Bookmark not defined. RÉSUMÉ... Error! Bookmark not defined. ABSTRAK...iii

TABLE DES MATIERES. ATTESTATION... Error! Bookmark not defined. RÉSUMÉ... Error! Bookmark not defined. ABSTRAK...iii TABLE DES MATIERES ATTESTATION... Error! RÉSUMÉ... Error! ABSTRAK...iii AVANT PROPOS... Error! TABLE DES MATIERES... i LISTE DES TABLEAUX... v LISTE DES FIGURES... vii LISTE D ANNEXE A... viii CHAPITRE

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

Chaque centre de formation organise son concours d admission selon des modalités qui peuvent être légèrement différentes.

Chaque centre de formation organise son concours d admission selon des modalités qui peuvent être légèrement différentes. Les stagiaires doivent être titulaires d un examen de niveau V (BEP, BEPA, CAP, CAPA) et d une expérience professionnelle salariée significative ou posséder un diplôme de niveau IV (BAC ou équivalent).

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis. Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010

Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis. Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010 Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010 1 Intégrations Europass ECTS ECVET CEC (EQF) Validation Système des crédits Cadre National des Certifications

Plus en détail

Prise en charge de l'élimination intestinale des patients hospitalisés : Un outil pédagogique et didactique pour les soignants..

Prise en charge de l'élimination intestinale des patients hospitalisés : Un outil pédagogique et didactique pour les soignants.. Valérie Berger Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR CHU de Bordeaux Geneviève Chêne PU-PH pole

Plus en détail

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional»

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Projet «Promotion de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption et le blanchiment d argent» (SNAC Tunisie) Lancement

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource?

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource? Une stomathérapie et soins de plaies : intérêt d une d telle fonction? Marie Magdeleine lefort ULB Erasme re «clinicienne?» re praticienne «nurse practitioner» Prise en charge de pathologies spécifiques

Plus en détail

NOTICE RELATIVE AUX CONDITIONS D ADMISSION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS PREPARANT AU DIPLOME D ETAT D INFIRMIER.

NOTICE RELATIVE AUX CONDITIONS D ADMISSION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS PREPARANT AU DIPLOME D ETAT D INFIRMIER. NOTICE RELATIVE AUX CONDITIONS D ADMISSION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS PREPARANT AU DIPLOME D ETAT D INFIRMIER. Arrêté du 31 juillet 2009 CLOTURE DES INSCRIPTIONS : LE 05 MARS 2010

Plus en détail

RECUEIL SPECIAL DU 11 FEVRIER 2009 S O M M A I R E CENTRE HOSPITALIER D'ABBEVILLE CENTRE HOSPITALIER DE DOULLENS

RECUEIL SPECIAL DU 11 FEVRIER 2009 S O M M A I R E CENTRE HOSPITALIER D'ABBEVILLE CENTRE HOSPITALIER DE DOULLENS RECUEIL SPECIAL DU 11 FEVRIER 2009 S O M M A I R E CENTRE HOSPITALIER D'ABBEVILLE Objet : AVIS DE RECRUTEMENT SANS CONCOURS D AGENT DES SERVICES HOSPITALIERS QUALIFIES objet : AVIS DE RECRUTEMENT SANS

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Notice de Renseignements concernant les épreuves de sélection et la formation à l Institut de Formation d Aides-Soignants

Notice de Renseignements concernant les épreuves de sélection et la formation à l Institut de Formation d Aides-Soignants Institut de Formation d Aides-Soignants (I.F.A.S) du GRETA Sud Aquitaine - Agence de Pau Notice de Renseignements concernant les épreuves de sélection et la formation à l Institut de Formation d Aides-Soignants

Plus en détail

Master en sciences cliniques infirmières:

Master en sciences cliniques infirmières: 2 ème FIRIAC Valenciennes, 27 novembre 2014 Master en sciences cliniques infirmières: retour d expérience du département des sciences infirmières et paramédicales de l EHESP C. Debout Inf PhD Directeur

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS A. Compétences musicales 1.0 Histoire de la musique Démontrer la connaissance des fonctions artistiques, éducatives et sociales de la musique à travers diverses cultures

Plus en détail

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation

La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation La Maison de l Adolescent du Val-de-Marne Dossier de présentation Clotilde Le Gall Conseillère socio-éducative Coordonnatrice sociale Clotilde.LeGall@cg94.fr Dr Patrick Alecian Médecin Psychiatre Coordonnateur

Plus en détail

ESP Kinshasa - ISTM Kinshasa - UPN Kinshasa - ESP ULB - ARE@ Santé

ESP Kinshasa - ISTM Kinshasa - UPN Kinshasa - ESP ULB - ARE@ Santé ESP Kinshasa - ISTM Kinshasa - UPN Kinshasa - ESP ULB - ARE@ Santé ANALYSE DU SYSTEME DE FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE DANS UN CONTEXTE DE CRISE DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC Baulana

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales

La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales Richard Rossner rrossner@eaquals.org EAQUALS Association européenne fondée en 1991

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Pratiques de consommation de la formation

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement» Présentation des semestres 1/7 Tableau A : tableau synthétique des modules et des Unités d'enseignement (UE) par semestre UE Thème+

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

PROFIL DE L INFIRMIERE HAITIENNE. Mrie C Mona Prismy:Inf Spec. S.Com/Ped/And. Maitre Formateur. Conseillère Technique DFPSS/MSPP

PROFIL DE L INFIRMIERE HAITIENNE. Mrie C Mona Prismy:Inf Spec. S.Com/Ped/And. Maitre Formateur. Conseillère Technique DFPSS/MSPP PROFIL DE L INFIRMIERE HAITIENNE Mrie C Mona Prismy:Inf Spec. S.Com/Ped/And. Maitre Formateur. Conseillère Technique DFPSS/MSPP PROFIL DE L INFIRMIERE HAITIENNE Plan de présentation Introduction Profil

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education. 2015 y 2016

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education. 2015 y 2016 Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education 2015 y 2016 P1 Sommaire P3 P4 P5 P7 P8 P9 Le mot du Doyen Structure des études Aides à la réussite Bachelier en sciences psychologiques et de l éducation,

Plus en détail

La formation professionnelle en Tunisie : Pilotage par les besoins de l Economie l

La formation professionnelle en Tunisie : Pilotage par les besoins de l Economie l Education pour le développement d et la Compétitivit titivité : interconnecter l él éducation et la formation au marché du travail dans la région r MENA La formation professionnelle en Tunisie : Pilotage

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

Formation de Technicien Ambulancier (TA) Rapport sommatif pour le stage de soins à la personne âgée ou handicapée

Formation de Technicien Ambulancier (TA) Rapport sommatif pour le stage de soins à la personne âgée ou handicapée Formation de Technicien Ambulancier (TA) Rapport sommatif pour le stage de soins à la personne âgée ou handicapée Période :... Nom :... Prénom :... Service :...... Référent-e :... Enseignant responsable

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

L analyse de la pratique. Définir «analyse»-«pratique» Au travers des trois référentiels Analyse de pratique / supervision Méthode

L analyse de la pratique. Définir «analyse»-«pratique» Au travers des trois référentiels Analyse de pratique / supervision Méthode L analyse de la pratique Définir «analyse»-«pratique» Au travers des trois référentiels Analyse de pratique / supervision Méthode L analyse de la pratique Activité réflexive Action volontaire Construction

Plus en détail

Bachelier en soins infirmiers

Bachelier en soins infirmiers Année académique 2014 2015 Catégorie paramédicale Bachelier en soins infirmiers Nom de l implantation Gilly Adresse de l implantation 27, rue de l hôpital 6060 Gilly Tél: +32 (0)71 42 33 33 Fax: +32 (0)71

Plus en détail

I.F.S.I. Prépa CONCOURS. instituts de formation en soins infirmiers PRÉPA CONCOURS : IFSI PROGRAMMATION 2010/2011

I.F.S.I. Prépa CONCOURS. instituts de formation en soins infirmiers PRÉPA CONCOURS : IFSI PROGRAMMATION 2010/2011 I.F.S.I. instituts de formation en soins infirmiers Prépa CONCOURS PAGE 1 SUR 8 DURÉE : DEUX PÉRIODES SCOLAIRES programme de la prépa Préparation aux épreuves écrites techniques d expression écrite culture

Plus en détail

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE EST AVIS DE CONCOURS CALENDRIER RETRAIT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE EST AVIS DE CONCOURS CALENDRIER RETRAIT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE EST SECRETARIAT GENERAL POUR L'ADMINISTRATION DE LA POLICE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE EST DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Bureau du Recrutement

Plus en détail

CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015

CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015 CONSTITUTION DU DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION INFIRMIERE ANNEE 2015 DATES DES EPREUVES ECRITES : MERCREDI 29 AVRIL 2015, de 13 h à 18h30. La date des épreuves est identique dans tous les I.F.S.I. du

Plus en détail

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO Pour des centres de santé contractés pour le financement basé sur la performance District GASABO Nom du centre de Santé x. Population de rayonnement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES STATISTIQUES DE L AUDIOVISUEL Organismes et Chaînes audiovisuels

QUESTIONNAIRE SUR LES STATISTIQUES DE L AUDIOVISUEL Organismes et Chaînes audiovisuels UIS/CI/B/2011 Montréal, 2011 Pays : QUESTIONNAIRE SUR LES STATISTIQUES DE L AUDIOVISUEL Organismes et Chaînes audiovisuels Données de l année calendaire 2009 ou de la dernière année disponible L objet

Plus en détail

Grilles horaires 2015-2016

Grilles horaires 2015-2016 Enseignement Secondaire Catholique Cinacien INSTITUT DE LA PROVIDENCE Grilles horaires 2015-2016 083/23 43 80 083/23 43 92 direction@ipciney.be www.ipciney.be 1 ÈRE ANNÉE COMMUNE Choix de la langue: Néerlandais

Plus en détail

Bachelier en Informatique de gestion PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT

Bachelier en Informatique de gestion PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Informatique de gestion PRESENTATION DE LA FORMATION ET DU PROFIL D ENSEIGNEMENT Année académique 2015-2016 1. Identification de la Haute Ecole 1. Nom de la Haute Ecole : Haute Ecole Libre

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : INTB1427318D Intitulé du texte : Décret n [xxx] du [xxx] modifiant le décret n 87-602 du 30 juillet 1987 pris pour l application de la loi n 84-53 du

Plus en détail

Programme 2015. Cursus en Consultation Infirmière. Institut de Soins Infirmiers Supérieurs

Programme 2015. Cursus en Consultation Infirmière. Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Organisme de formation continue pour les professionnels du secteur de la santé Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Programme 2015 Cursus en Consultation Infirmière

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : RDFF1519825D et RDFF1519826A Intitulé des textes : Décret n 2010-676 du 21 juin 2010 instituant une prise en charge partielle du prix des titres d'abonnement

Plus en détail

LA PERCEPTION DES JEUNES FILLES ET GARÇONS FINALISTES DES HUMANITÉS ET CEUX DES MOUVEMENTS DE JEUNES DE 18 A 24 ANS SUR LES CONSÉQUENCES DES IVG

LA PERCEPTION DES JEUNES FILLES ET GARÇONS FINALISTES DES HUMANITÉS ET CEUX DES MOUVEMENTS DE JEUNES DE 18 A 24 ANS SUR LES CONSÉQUENCES DES IVG LA PERCEPTION DES JEUNES FILLES ET GARÇONS FINALISTES DES HUMANITÉS ET CEUX DES MOUVEMENTS DE JEUNES DE 18 A 24 ANS SUR LES CONSÉQUENCES DES IVG (Présentation faite à Québec, au 3e Congrès international

Plus en détail

Certificat d enseignant-e en lecture labiale

Certificat d enseignant-e en lecture labiale Certificat d enseignant-e en lecture labiale Cycle de formation 2014-2015 En collaboration avec forom écoute - La Fondation romande des malentendants INTRODUCTION Une personne avec une perte auditive n

Plus en détail

F2/F3.a7 : Initier le personnel à la toxicologie, pharmacologie et prise en charge des animaux de laboratoire

F2/F3.a7 : Initier le personnel à la toxicologie, pharmacologie et prise en charge des animaux de laboratoire REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie PROJET D ARRETE relatif aux modalités d application de l audit énergétique prévu par le chapitre III du titre III

Plus en détail

L affiche de la campagne de rentrée 2015

L affiche de la campagne de rentrée 2015 L affiche de la campagne de rentrée 2015 2 «Je donne mon sang, tu donnes ton sang, il est soigné» CAMPAGNE DE RENTREE Tandis que les vacances d été arrivent à leur terme, les franciliens reprennent progressivement

Plus en détail

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi MINISTERE DE L'EDUCATION Direction de l Enseignement Elémentaire Le Collectif des Directeurs d Ecole CODEC Mai 2006 Le Sénégal est en train de mettre

Plus en détail

SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI. Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle

SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI. Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle SURVEILLANCE DES TRAVAILLEURS ET RETOUR EN EMPLOI Retour sur la pratique de la consultation de pathologie professionnelle Nathalie Gréard Psychologue en Santé au Travail CHU Bordeaux LA CONSULTATION DE

Plus en détail

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES Equivalence FOR1 DSC «Le référentiel pédagogique du formateur» Références : Documents techniques «cellule pédagogique EMPM». Dossiers pédagogiques «CIN St

Plus en détail

Qualification / certification

Qualification / certification Anne-Marie CHARRAUD FORUM DE LA FACULTE DE CHIMIE DE STRASBOURG - 11 avril 2012 Des compétences à la certification Les diplômes de l enseignement supérieur sont souvent présentés comme la sanction d un

Plus en détail

L analyse de la pratique, une méthode pour promouvoir et accompagner la santé des étudiants en stage

L analyse de la pratique, une méthode pour promouvoir et accompagner la santé des étudiants en stage REIMS 21 AVRIL 2015 Journée d échanges interprofessionnels L analyse de la pratique, une méthode pour promouvoir et accompagner la santé des étudiants en stage Sainte Anne Form@tion UFR des Sciences de

Plus en détail

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016

Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Profil d enseignement INFIRMIER SPECIALISE EN SANTE MENTALE ET PSYCHIATRIE 2015-2016 Catégorie Paramédicale Département Tournai/Mouscron Haute École Louvain en Hainaut ASBL Siège Sociall Chaussée de Binche

Plus en détail

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES III

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES III COMMUNAUTE FRANÇAISE MINISTERE DE L'EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES

Plus en détail

DU CONSTAT A LA QUESTION DE DEPART

DU CONSTAT A LA QUESTION DE DEPART DU CONSTAT A LA QUESTION DE DEPART 19/04/10 M. Bellanger Soins Infs 4 I. Processus et objectifs du TFE II. Phase de rupture (se débarrasser des préjugés) 1. Le choix du thème : 2. Du constat à la question

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION AIDES SOIGNANTS CENTRE HOSPITALIER DE SECLIN

INSTITUT DE FORMATION AIDES SOIGNANTS CENTRE HOSPITALIER DE SECLIN INSTITUT DE FORMATION AIDES SOIGNANTS CENTRE HOSPITALIER DE SECLIN Rentrée scolaire : le 2 septembre 2015 Clôture des inscriptions : 3 Février 2015 (cachet de la poste faisant foi) Epreuve écrite d admissibilité

Plus en détail

ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ASSISTANCE À L IMPLANTATION DU BIM DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 19 août 2014 Romain Morlhon, étudiant chercheur Contact : rmorlhon@gmail.com

Plus en détail

ACCES AUX SOINS DES PERSONNES DETENUES

ACCES AUX SOINS DES PERSONNES DETENUES ACCES AUX SOINS DES PERSONNES DETENUES Hygiène bucco-dentaire et continuité des soins Jeudi 24 mai 2012 Congrès du SIDIIEF DESCHAMPS Romain, Préparateur en pharmacie hospitalière, Cadre de Santé KEHRER

Plus en détail

GUIDE D ANATOMIE, 1 ère partie

GUIDE D ANATOMIE, 1 ère partie GUIDE D ANATOMIE, 1 ère partie Mieux comprendre pour mieux apprendre 1- LA CELLULE, p. 3 2- L APPAREIL LOCOMOTEUR, p. 6 3- LES ORGANES DES SENS, p. 21 4- L APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE ET RESPIRATOIRE, p.24

Plus en détail

être inscrit en classe terminale (inscription subordonnée à l obtention du baccalauréat)

être inscrit en classe terminale (inscription subordonnée à l obtention du baccalauréat) CONCOURS D ENTREE I.F.S.I Conditions d admission Être âgé de 17 ans au moins au 31 décembre de l année des épreuves de sélection et posséder un des titres suivants : être titulaire du baccalauréat français

Plus en détail

L expérimentation de l emploi d Infirmier du Service Médical CNAMTS - INC du 17 Septembre 2015

L expérimentation de l emploi d Infirmier du Service Médical CNAMTS - INC du 17 Septembre 2015 L expérimentation de l emploi d Infirmier du Service Médical CNAMTS - INC du 17 Septembre 2015 Couverture La Cnamts souhaite expérimenter un nouvel emploi d infirmier au sein du service médical pour :

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère: Santé Publique et lutte contre le SIDA Agence nationale d exécution : Cellule Technique Nationale FBP Accès financier aux soins de santé pour la couverture universelle

Plus en détail

Centre de Formation et de Perfectionnement pour Secouristes Ambulanciers de la Province de Namur. Projet pédagogique 2012

Centre de Formation et de Perfectionnement pour Secouristes Ambulanciers de la Province de Namur. Projet pédagogique 2012 Centre de Formation et de Perfectionnement pour Secouristes Ambulanciers de la Province de Namur Projet pédagogique 2012 SOMMAIRE 1. Avant-propos (Coordinateur)... 3 2. La Cellule pédagogique au sein du

Plus en détail

EVALUATION THÉORIQUE MODULE 1 ACCOMPAGNEMENT D UNE PERSONNE DANS LES ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE

EVALUATION THÉORIQUE MODULE 1 ACCOMPAGNEMENT D UNE PERSONNE DANS LES ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE Page 1 de 10 Institut de Formation en Soins Infirmiers Formation Aide Soignante 04 93 69 70 59 Promotion 2009/2010 EVALUATION THÉORIQUE MODULE 1 ACCOMPAGNEMENT D UNE PERSONNE DANS LES ACTIVITÉS DE LA VIE

Plus en détail

CESS : DIPLôME D HUMANITÉS GéNéRALES (équivalent à celui des établissements du plein exercice)

CESS : DIPLôME D HUMANITÉS GéNéRALES (équivalent à celui des établissements du plein exercice) CESS : DIPLôME D HUMANITéS GéNéRALES CESS : DIPLôME D HUMANITÉS GéNéRALES (équivalent à celui des établissements du plein exercice) Conditions d admission Ne plus être soumis à l obligation scolaire. L

Plus en détail

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Octobre 2011 1 Raisonnement et démarche clinique L infirmier(ère) comprend le problème de santé d un patient et

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

Bachelor en Travail social Education sociale Service social Animation socioculturelle

Bachelor en Travail social Education sociale Service social Animation socioculturelle Domaine Travail social Bachelor en Travail social Education sociale Service social Animation socioculturelle Le travail social vise à prévenir et à combattre les problèmes sociaux. Sa mission est d aider

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Informatique de la formation de base commune

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE Intitulé du texte : Arrêté modifiant l arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d Etat d infirmier Ministère à l origine de la mesure : Ministère des affaires

Plus en détail

Profil d études détaillé. Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015

Profil d études détaillé. Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015 Profil d études détaillé Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015 Catégorie Paramédicale Département Gilly - Département Jolimont - Département Tournai/Mouscron www.helha.be Siège Social Haute École Louvain

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne»

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» B. Rougier - IEN SBSSA académie de Versailles - Janvier 2011 Sommaire Contexte de création Voie générale et technologique ou

Plus en détail

La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain.

La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain. La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain. Olivier Guissard,, infirmier en unité de pneumologie, en charge de

Plus en détail

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l EHPAD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE Ministère de la Communauté française Administration générale de l enseignement et de la

Plus en détail

Les branches de l École secondaire sanitaire

Les branches de l École secondaire sanitaire Les branches de l École secondaire sanitaire Assistant sanitaire Cette branche offre l enseignement de quatre ans ou l enseignement à distance de cinq ans qui comporte les matières générales et professionnelles.

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DOSSIER DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L EXPERIENCE PROFESSIONNELLE (RAEP) EXAMEN PROFESSIONNALISE RESERVE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE DE CHANCELLERIE L arrêté

Plus en détail

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales HUMAN AIX Institut d Etudes Humanitaires Internationales MASTER 2 Action et Droit Humanitaires - Parcours Juriste Internationaliste de Terrain pour le Développement Institutionnel et la Consolidation de

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

F2/F3.a1 : Initier le personnel à l équipement dans un laboratoire de biologie

F2/F3.a1 : Initier le personnel à l équipement dans un laboratoire de biologie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

AGRESSIVITE AUX URGENCES. Existe-t-il des moyens simples pour limiter le risque?

AGRESSIVITE AUX URGENCES. Existe-t-il des moyens simples pour limiter le risque? AGRESSIVITE AUX URGENCES Existe-t-il des moyens simples pour limiter le risque? INTRODUCTION Fin 2004 : L établissement a été confronté à une forte augmentation des situations de violence de la part de

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Denis Smidts (IPM). Nous rapportons ici les principales idées évoquées par chacun des intervenants ; les PWP présentés sont fournis par ailleurs.

Denis Smidts (IPM). Nous rapportons ici les principales idées évoquées par chacun des intervenants ; les PWP présentés sont fournis par ailleurs. «L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES EN STAGE : UN LEVIER IMPORTANT DANS LA QUALITÉ DES APPRENTISSAGES.». COMPTE-RENDU DES PRÉSENTATIONS ET DES DISCUSSIONS. 0. Introduction générale (Dominique Van Pee) Denis

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail