1. CHIFFRER LES GASPILLAGES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. CHIFFRER LES GASPILLAGES"

Transcription

1 Gaspillage alimentaire et insécurité alimentaire; Pistes de solutions pour lutter contre deux problèmes majeurs par Éric Ménard, M. Env. Conseiller en gestion des matières résiduelles 1. CHIFFRER LES GASPILLAGES 1

2 Pour s attaquer au gaspillage et se fixer des objectifs de réduction, il faut des mesures. o Industriels et commerçants pertes et déchets généralement chiffrés o Production agricole et consommateurs plus difficile à mesurer 2. REDIRIGER LES ALIMENTS «INVENDABLES» 2

3 Production agricole Industrie agroalimentaire Distribution et vente au détail (et autres) Surplus, aliments «déclassés», etc. Surplus, «retailles», etc. Surplus, défauts d emballage, «périmés», etc. Protection légale du bon samaritain Code civil du Québec, 1991, c. 64, art «La personne qui [ ], dans un but désintéressé, dispose gratuitement de biens au profit d autrui est exonéré de toute responsabilité pour le préjudice qui peut en résulter, à moins que ce préjudice ne soit dû à sa faute intentionnelle ou à sa faute lourde.» Banques alimentaires Production agricole Industrie agroalimentaire Distribution et vente au détail (et autres) Surplus, aliments «déclassés», etc. Surplus, «retailles», etc. Surplus, défauts d emballage, «périmés», etc. Protection légale du bon samaritain Code civil du Québec, 1991, c. 64, art Importance de respecter la chaîne du froid en tout «La personne qui [ ], dans un but désintéressé, dispose gratuitement de biens temps et les normes d hygiène et de salubrité au profit d autrui est exonéré de toute responsabilité pour le préjudice qui peut en résulter, à moins que ce préjudice en vigueur. ne soit dû à sa faute intentionnelle ou à sa faute lourde.» Banques alimentaires 3

4 Besoin de structurer la récupération des denrées de concertation de mutualisation de ressources d efficacité Meilleurs équipements, meilleure organisation Démarche unifiée Exemple : Last Minute Market (Italie) Modèles logistiques et organisationnels afin de permettre de récupérer en toute sécurité tous les types de produits alimentaires o Mise en œuvre des procédures (fiscales et administratives, logistiques et organisationnelles) o Identification et certification des établissements bénéficiaires o Préparation de la documentation o Formation du personnel o Gestion des produits et de leur classification dans le magasin o Consultation avec les autorités sanitaires locales o Analyse et traitement des données 4

5 Exemple : Last Minute Market (Italie) Modèles logistiques et organisationnels afin de permettre de récupérer en toute sécurité tous les types de produits alimentaires Jusqu à 170 tonnes de nourriture récupérée par an dans un grand supermarché potentiel de près de tonnes au pays Exemple : La Tablée des chefs (Québec) Service de courtage en alimentation durable o Récupération et redistribution de surplus alimentaires comestibles des secteurs de l hôtellerie, de la restauration et des institutions o Lien entre les traiteurs, chefs, cuisiniers, organisateurs d évènements, et les organismes d aide alimentaire o Gestion des contenants, du personnel et conseils d hygiène et de salubrité 5

6 Production agricole Industrie agroalimentaire Distribution et vente au détail (et autres) Surplus, aliments «déclassés», etc. Surplus, «retailles», etc. Surplus, défauts d emballage, «périmés», etc. Marchés alternatifs o Circuits courts o Épiceries alternatives Exemple : Épiceries solidaires et sociales (France) Objectif : accès à la consommation à une clientèle fragilisée tout en entretenant la dignité et la liberté de choix o Prix des produits : environ 20 % du marché habituel Principales sources des produits : o Banques alimentaires o Entreprises agroalimentaires (produits invendables) 6

7 3. CHANGER LE SYSTÈME DE DATE DE PÉREMPTION Selon l Agence canadienne d inspection des aliments : La date suivant la mention «Meilleur avant» (date de péremption) indique quand la période de conservation se termine. Les aliments peuvent être achetés et consommés après la date de péremption. Lorsqueladatedepéremption, l aliment peut perdre un peu de sa fraîcheur ou de son goût ou sa texture peut être différente. L aliment peut également perdre un peu de sa valeur nutritive, par exemple, sa teneur en vitamine C. Les produits ayant une durée de conservation de plus de 90 jours ne nécessitent pas de date de péremption. 7

8 Selon l Agence canadienne d inspection des aliments : Donc «Meilleur avant» = indication de fraîcheur Aucune réelle indication de salubrité Exemple : Système à deux dates (France) Date limite d utilisation optimale (DLUO) o «À consommer de préférence avant» o Les qualités du produit ne peuvent être garanties une fois la date dépassée, sans toutefois représenter un risque pour la santé du consommateur similaire à la date «Meilleur avant» en Amérique Date limite de consommation (DLC) o doit obligatoirement figurer sur les «denrées microbiologiquement périssables susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine» Réelle indication de salubrité 8

9 4. MESURES DE RÉDUCTION DANS LES RESTAURANTS ET INSTITUTIONS EXEMPLES Respect du produit au restaurant Toqué! Choix de taille de portion Pénalité sur les restes Cafétérias sans plateaux 9

10 5. MANGER MOINS DE VIANDE Perte indirecte de 26% des calories produites pour produire de la viande et des produits laitiers 10

11 En résumé Gouvernements o Plan de lutte au gaspillage (objectifs, subventions) o Programme de suivi avec les association et fédérations professionnelles o Modification du système de date de péremption Producteurs, industries et commerces o Suivi chiffré et objectifs o Mesures de réduction o Dons alimentaires o Marchés alternatifs En résumé Organismes o Structuration o Concertation et mutualisation Consommateurs o S informer, mieux gérer ses achats et son frigo Sauve ta bouffe (www.sauvetabouffe.org) o Sensibiliser son entourage o Manger moins de viande 11

12 MERCI! Des questions? RÉFÉRENCES Rechercher l essai «Gaspillage alimentaire et insécurité alimentaire; Pistes de solutions pour lutter contre deux problèmes majeurs» par Éric Ménard 12

Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur et des pistes de solutions ici et ailleurs

Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur et des pistes de solutions ici et ailleurs Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur et des pistes de solutions ici et ailleurs par Éric Ménard, M. Env. Spécialiste en gaspillage alimentaire En 2011, rapport de la FAO a révélé que 1,3

Plus en détail

Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur des causes jusqu'aux solutions

Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur des causes jusqu'aux solutions Gaspillage alimentaire : Survol d'un problème majeur des causes jusqu'aux solutions par Éric Ménard, M. Env. Spécialiste en gaspillage alimentaire En 2011, la FAO a révélé que 1,3 milliards de tonnes de

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Gaspillage alimentaire et récupération des viandes

Gaspillage alimentaire et récupération des viandes Gaspillage alimentaire et récupération des viandes Notre mission et raison d être La mission de Moisson Montréal 1) Assurer un approvisionnement aux organismes 2) Participer au développement de solutions

Plus en détail

Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :... Prénom :...

Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :... Prénom :... Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :. Prénom : Définition Le gaspillage alimentaire, de quoi s agit-il? Ensemble, nous avons construit cette définition : Où gaspille-t-on les aliments? - Chez

Plus en détail

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Banque Alimentaire de Rouen et sa Région 165 Rue du Général de Gaulle 76770 LE HOULME Tél. 02.35.08.44.04 ba.rouen@barrouen.fr www.banquealimentaire.org

Plus en détail

LUTTONS CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE!

LUTTONS CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE! Plusieurs trucs et astuces existent pour lutter contre le fléau qu est le gaspillage alimentaire. Cela vous semble trop d un coup? Pas de panique. Le Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et

Plus en détail

Le don des invendus alimentaires des grandes surfaces aux associations caritatives

Le don des invendus alimentaires des grandes surfaces aux associations caritatives Le don des invendus alimentaires des grandes surfaces aux associations caritatives 1 Quelques chiffres En France: gaspillage alimentaire = 7 millions de tonnes par an, dont 750.000 tonnes dans les commerces

Plus en détail

DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE

DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EST LA PLUS GRANDE BANQUE ALIMENTAIRE AU CANADA Grâce à son centre de récupération, de tri et de distribution de denrées

Plus en détail

Nom: Gaspillage alimentaire

Nom: Gaspillage alimentaire Nom: En Suisse, quelque 300 kilos de denrées alimentaires en parfait état sont jetés à la poubelle par personne et par an. Pour l ensemble de la population, cela représente 2,3 millions de tonnes de nourriture.

Plus en détail

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014

Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014 Production des déchets : causes et solutions? Isabelle Lacourt, Risteco, Constantine, 14 Mai 2014 Production des déchets : causes et solutions? Quelques notions : gaspillage alimentaire & biodéchet La

Plus en détail

LA FILIERE COURTE. Définition :

LA FILIERE COURTE. Définition : LA FILIERE COURTE Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Document élaboré par La Cuisine Éducative Mapleton 2011 CONSEILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES MENTORS COMMUNAUTAIRES EN ALIMENTATION COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE

Plus en détail

ENSEMBLE CONTRE LE. gaspillage alimentaire!

ENSEMBLE CONTRE LE. gaspillage alimentaire! ENSEMBLE CONTRE LE gaspillage alimentaire! PRÉFACE FERNAND ETGEN Ministre de l Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs Gaspillage alimentaire : UN PROBLÈME QUI NOUS CONCERNE

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE POISSONS SURGELES A DESTINATION DU RESTAURANT SCOLAIRE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Page 1 sur 5 Le présent cahier a pour objet de déterminer les

Plus en détail

Sylvain ZERCHER Président de l UDIHR Ingénieur Restauration - Groupe Hospitalier La Rochelle Ré Aunis LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Sylvain ZERCHER Président de l UDIHR Ingénieur Restauration - Groupe Hospitalier La Rochelle Ré Aunis LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Sylvain ZERCHER Président de l UDIHR Ingénieur Restauration - Groupe Hospitalier La Rochelle Ré Aunis LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Le gaspillage alimentaire Définition : Quantité de nourriture

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN CHIFFRES

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN CHIFFRES LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN CHIFFRES Chaque habitant de la Communauté Urbaine d Alençon jette 23 kg de nourriture par an. La moyenne nationale est de 20kg/hab/an. Pour une famille de 4 personnes, ce gaspillage

Plus en détail

«Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION

«Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION Présentation du kit «Halte au gaspillage alimentaire!» EDUCATION SOMMAIRE 1. Préambule 2. Evaluation des pertes alimentaires en cuisine centrale 3. Evaluation des pertes alimentaires sur les restaurants

Plus en détail

LE CETIME. SEMINAIRE ATP

LE CETIME.  SEMINAIRE ATP LE CETIME www.cetime.ind.tn SEMINAIRE ATP 25 Octobre 2016 1 CONTRIBUTION DU CETIME A LA MISE EN PLACE DE L ACCORD INTERNATIONAL RELATIF AUX TRANSPORTS INTERNATIONAUX DE DENREES PERISSABLES «ATP» Journée

Plus en détail

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014

Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile. Vendredi 7 Novembre 2014 Le Gaspillage Alimentaire en Restauration Hors Domicile Vendredi 7 Novembre 2014 Sommaire Le constat Quels sont les chiffres du gaspillage en RHD Quels types de pertes / Comment les évaluer Comment lutter

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE Nos exportations atteignent de nouveaux sommets en 2008 L industrie agroalimentaire contribue fortement à l économie du Québec La contribution directe de l industrie

Plus en détail

C EST JETER MOINS. NOS ACTIONS AntiGaspi

C EST JETER MOINS. NOS ACTIONS AntiGaspi C EST JETER MOINS NOS ACTIONS AntiGaspi 1.300.000.000 - UN CHIFFRE QUI PARLE! La lutte contre le gaspillage alimentaire et la réduction des déchets sont deux grands enjeux du 21 e siècle qui nous concernent

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE 1 Qu est-ce que c est? «Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être consommées Il est présent

Plus en détail

Cahier des charges pour l achat et la livraison de denrées alimentaires Année 2015

Cahier des charges pour l achat et la livraison de denrées alimentaires Année 2015 Collège Blois-Vienne 61, rue des métairies BP 2878 41028 BLOIS CEDEX Personne responsable du marché : Madame Gaëlle GUIGNARD, Principale Téléphone : 02.54.78.76.53 Télécopie : 02.54.78.76.19 Mèl : ce.0410593x@ac-orleans-tours.fr

Plus en détail

L AVENIR DE L AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE L épicerie sociale du CPAS de Berchem-Sainte-Agathe BOZAR Bruxelles - 28/04/2015

L AVENIR DE L AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE L épicerie sociale du CPAS de Berchem-Sainte-Agathe BOZAR Bruxelles - 28/04/2015 L AVENIR DE L AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE L épicerie sociale du CPAS de Berchem-Sainte-Agathe BOZAR Bruxelles - 28/04/2015 POURQUOI UN TEL PROJET? Peu d aide alimentaire sur Berchem-Sainte-Agathe et colis

Plus en détail

BIODECHETS ET REGLEMENTATION

BIODECHETS ET REGLEMENTATION BIODECHETS ET REGLEMENTATION ADEME Lorraine Laurent POULAIN Déchets des Entreprises / Eco-conception / Ecologie Industrielle et Territoriale 1 Réglementation Directive cadre sur les déchets du 19/11/2008

Plus en détail

Déchets et recyclage. Un vaste système de collecte. Le système de collecte de Migros est le plus important du secteur suisse du commerce du détail.

Déchets et recyclage. Un vaste système de collecte. Le système de collecte de Migros est le plus important du secteur suisse du commerce du détail. et recyclage Migros a pour principe d éviter les déchets et de les recycler, et d optimiser les emballages d un point de vue écologique. En 214, elle a développé son système de recyclage, s est engagée

Plus en détail

Politique d achat local de Metro

Politique d achat local de Metro Politique d achat local de Metro Marie-Claude Bacon Directrice principale, Service des affaires corporatives 17 février 2015 Agenda Pourquoi une politique d achat local? Démarche menant à la politique

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Concours de l Affiche d Or 11 ème édition LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE BRIEF & RÈGLEMENT À lire attentivement Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Lutte contre le gaspillage alimentaire Lutte contre le gaspillage alimentaire Nouvelles dispositions législatives Loi n 2016-138 du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire Au titre IV du livre V du code de l environnement,

Plus en détail

Être producteurcommerçant. un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire

Être producteurcommerçant. un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire Être producteurcommerçant : un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire Décembre 2015 Sommaire Le Groupement des Mousquetaires Un engagement global dans la lutte contre le gaspillage

Plus en détail

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES Crédit photos IFRIA Bretagne INDUSTRIES ALIMENTAIRES : DE LA FOURCHE A LA FOURCHETTE L industrie alimentaire transforme la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE Yaourts, viande, plats préparés En un an, chaque Français jette en moyenne 7 kg de produits encore emballés, non entamés! Autre chiffre

Plus en détail

Le programme national pour l'alimentation (PNA)

Le programme national pour l'alimentation (PNA) Le programme national pour l'alimentation (PNA) Margaux DENIS Direction générale de l alimentation 17 février 2016 Contexte et enjeux Durabilité des systèmes ; environnement Plus de 3 millions de personnes

Plus en détail

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement).

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement). Avant propos Cette exposition a été réalisée par la Maison écocitoyenne de Bordeaux, en partenariat avec les centres d animation de la Ville. A partir d affiches publicitaires, les participants ont créé

Plus en détail

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 1 Sommaire C est quoi un prix juste? Qu est-ce qu une «concertation-chaîne»? Pourquoi

Plus en détail

Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges

Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges Plan de prévention des déchets Problématique du gaspillage alimentaire et de la réduction des déchets dans les collèges I. Quelques données sur les collèges dans la Somme : II. Quelques données sur le

Plus en détail

LA TABLÉE DES CHEFS : NOTRE MISSION

LA TABLÉE DES CHEFS : NOTRE MISSION LA TABLÉE DES CHEFS : NOTRE MISSION Nourrir les familles dans le besoin et éduquer les générations futures en développant leur autonomie alimentaire Qui sommes nous? Le moteur d implication sociale des

Plus en détail

Point de vue de la GEFeL François Lafitte

Point de vue de la GEFeL François Lafitte Pertes/gaspillage alimentaires au sein de la filière F&L - Stades amonts Point de vue de la GEFeL François Lafitte De quoi parle-t-on quand on évoque les mots «gaspillage alimentaire»? Définition «gaspillage

Plus en détail

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise

L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie agroalimentaire : contribution importante à l économie québécoise L industrie bioalimentaire joue un rôle important au sein de l économie canadienne et québécoise. En 2008, le PIB réalisé par

Plus en détail

MANGER SAINEMENT À FAIBLE COÛT, EST-CE POSSIBLE?

MANGER SAINEMENT À FAIBLE COÛT, EST-CE POSSIBLE? MANGER SAINEMENT À FAIBLE COÛT, EST-CE POSSIBLE? À préparer : Liste de présences Circulaires de la semaine ou d autres semaines Cartes d aliments Si désiré, imprimer pour chaque participant le «Guide pour

Plus en détail

GESTION COMPARÉE DE RECUPÉRATION DE PELLICULES PLASTIQUES AGRICOLES USAGÉES AU QUÉBEC ET EN EUROPE. par. Ayéfouni Orounla Onouadjé

GESTION COMPARÉE DE RECUPÉRATION DE PELLICULES PLASTIQUES AGRICOLES USAGÉES AU QUÉBEC ET EN EUROPE. par. Ayéfouni Orounla Onouadjé GESTION COMPARÉE DE RECUPÉRATION DE PELLICULES PLASTIQUES AGRICOLES USAGÉES AU QUÉBEC ET EN EUROPE par Ayéfouni Orounla Onouadjé Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement en

Plus en détail

Alimentation durable sur le lieu de travail. Conseil & Communication

Alimentation durable sur le lieu de travail. Conseil & Communication Alimentation durable sur le lieu de travail Conseil & Communication Notre mode de consommation alimentaire est responsable de plus d un quart de notre impact environnemental et engendre de graves déséquilibres

Plus en détail

Compte-rendu de la 3 e visite entre fermes 2010

Compte-rendu de la 3 e visite entre fermes 2010 Compte-rendu de la 3 e visite entre fermes 2010 Bioferme des Caps- Saint-Tite-des-Caps Le vendredi 27 août 2010 de 13h30 à 16h Description de la ferme hôte : La BIOferme des Caps est une petite entreprise

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

Pôle de sécurité alimentaire

Pôle de sécurité alimentaire Pôle de sécurité alimentaire DDASS DDSV DDCCRF DIDAM DRDDI Améliorer la coordination et l efficacité des services de l État dans le domaine de la sécurité des aliments Gendarmerie Police SRPV Gestion des

Plus en détail

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes RÉFET Journée limentation et activité physique : our des politiques territorialisées Déclinaison du rogramme ational pour l limentation en Rhône-lpes F Direction Régionale de l limentation, de l griculture

Plus en détail

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA SOMME CP:Association De la Graine à l'assiette CP:Association De la Graine à l'assiette Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges de la Somme RET ADEME du 22

Plus en détail

AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM

AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM AIDE AUX SINISTRÉS : L IMPORTANCE D UN REGROUPEMENT D ORGANISMES HUMANITAIRES ET COMMUNAUTAIRES ROHCMUM HISTORIQUE DU ROHCMUM L IMPORTANCE DU BÉNÉVOLAT B EN SÉCURITÉ CIVILE 1998, une année déterminante

Plus en détail

stratégie intégrée en matière de

stratégie intégrée en matière de Pour une stratégie intégrée en matière de santé et d agro-alimentaire La stratégie La santé est une source de préoccupation croissante au Canada. L obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Vers la sobriété alimentaire. 19 octobre 2012 Université NegaWatt

Vers la sobriété alimentaire. 19 octobre 2012 Université NegaWatt Vers la sobriété alimentaire 19 octobre 2012 Université NegaWatt Plan Définition Quelques chiffres Le gaspillage du champs à l assiette Les liens entre gaspillage et énergie Directs : la consommation énergétique

Plus en détail

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires

Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Gaspillage alimentaire en collectivité : stratégies des restaurations scolaires Anne-Gaëlle HOCHART Franck NOIRAULT Pôle Restauration Hygiène Diététique Direction Education et Petite Enfance Plan v Définition

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3244 Convention collective nationale IDCC : 1505. COMMERCE DE DÉTAIL DES FRUITS ET LÉGUMES, ÉPICERIE ET

Plus en détail

Le Gaspillage alimentaire c est quoi?

Le Gaspillage alimentaire c est quoi? Le Gaspillage alimentaire c est quoi? Gaspiller, c est jeter des aliments qui auraient pu être consommés. Non pas des déchets comme des coquilles d œufs ou des pelures d oranges mais bien des denrées alimentaires,

Plus en détail

LA TABLÉE DES CHEFS. Notre mission. Notre implantation. La Tablée des Chefs en France

LA TABLÉE DES CHEFS. Notre mission. Notre implantation. La Tablée des Chefs en France LA TABLÉE DES CHEFS Notre mission NOURRIR les familles dans le besoin. Récupérer les surplus auprès des restaurants afin de les donner aux associations d aide alimentaire. EDUQUER à une alimentation saine.

Plus en détail

pour la sécurits curité alimentaire : un objectif incontournable Copyright, 2005 Zineb Belhal

pour la sécurits curité alimentaire : un objectif incontournable Copyright, 2005 Zineb Belhal La réglementation r HACCP pour la sécurits curité alimentaire : un objectif incontournable Copyright, 2005 Zineb Belhal 1 Pourquoi changer le système traditionnel? Le système traditionnel d inspection

Plus en détail

Exposition «A l ère du Déchétacé» Propositions pour réduire nos impacts liés à la consommation

Exposition «A l ère du Déchétacé» Propositions pour réduire nos impacts liés à la consommation Seconde 1 Trier ses déchets pour qu ils soient recyclés Se prêter ou louer les choses utilisées peu souvent Acheter en commun Co-voiturage Éviter de prendre la voiture pour des petites distances Marcher,

Plus en détail

LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE LES CHIFFRES DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE On parle de «gaspillage alimentaire» lorsque des denrées alimentaires sont définitivement perdues pour la chaîne d approvisionnement alimentaire, à l exception de

Plus en détail

TEXTE consolidé CONSLEG: 1989L /03/1992. produit par le système CONSLEG. Office des publications officielles des Communautés européennes

TEXTE consolidé CONSLEG: 1989L /03/1992. produit par le système CONSLEG. Office des publications officielles des Communautés européennes FR TEXTE consolidé produit par le système CONSLEG de l Office des publications officielles des Communautés européennes CONSLEG: 1989L0396 11/03/1992 Nombre de pages: 4 Office des publications officielles

Plus en détail

Durée de vie microbiologique des aliments

Durée de vie microbiologique des aliments Durée de vie microbiologique des aliments Exigences réglementaires, éléments de justification, modalités d évaluation Laurence Giuliani DGAL/SA/SDSSA Définition de la durée de vie microbiologique des aliments

Plus en détail

DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016

DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016 République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DU COMMERCE DISPOSITIF AYANT TRAIT A L APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ DURANT LE MOIS DE RAMADHAN 2016 Présentée par : Mr AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz

Plus en détail

Didier GIRARD, Ingénieur chargé de la fonction restauration, Centre Hospitalier Le Mans,

Didier GIRARD, Ingénieur chargé de la fonction restauration, Centre Hospitalier Le Mans, Politique du don alimentaire au Centre Hospitalier du Mans : lien ville-hôpital Didier GIRARD, Ingénieur chargé de la fonction restauration, Centre Hospitalier Le Mans, dgirard@ch-lemans.fr 1 Le Centre

Plus en détail

Catalogue. d animations

Catalogue. d animations Catalogue d animations EXPO ANTI GASPI NOMBRE DE PARTICIPANTS : illimité DUREE : de 1h à journée complète Exposition sur le thème du gaspillage alimentaire (méthodes de conservation, rangement au frigo,

Plus en détail

Prévention du Gaspillage Alimentaire

Prévention du Gaspillage Alimentaire Prévention du Gaspillage Alimentaire Académie d Agriculture de France Séance libre du 20mars 2013 Contribution préparée par Patrice Robichon, Jacques Risse et Maurice- Paul Durand avec le soutien de la

Plus en détail

CHAPITRE 1.5 CHAÎNE DE DISTRIBUTION

CHAPITRE 1.5 CHAÎNE DE DISTRIBUTION CHAPITRE 1.5 CHAÎNE DE DISTRIBUTION OBJECTIFS DU COURS 1 - Naissance du commerce et division du travail 2 - Les 3 secteurs économiques 3 - La chaîne économique 4 - Le circuit direct et indirect 5 - Commerce

Plus en détail

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions.

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions. Préambule Ce document est mis à votre disposition par la Chambre d Agriculture des Hautes-Alpes, en partenariat avec la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations).

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3244 Convention collective nationale IDCC : 1505. COMMERCE DE DÉTAIL DES FRUITS ET LÉGUMES, ÉPICERIE ET

Plus en détail

(Actes législatifs) DIRECTIVES

(Actes législatifs) DIRECTIVES 16.12.2011 Journal officiel de l Union européenne L 334/1 I (Actes législatifs) DIRECTIVES DIRECTIVE 2011/91/UE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 décembre 2011 relative aux mentions ou marques

Plus en détail

R-3 Réponse à R-3 R-4 Réponse à R-4 R-5 Réponse à R-5

R-3 Réponse à R-3 R-4 Réponse à R-4 R-5 Réponse à R-5 RÉPONSE DU COMITÉ EXÉCUTIF AU RAPPORT DE LA COMMISSION PERMANENTE SUR L EAU, L ENVIRONNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LES GRANDS PARCS PORTANT SUR LES ENJEUX ET LES IMPACTS D UN BANNISSEMENT DES SACS

Plus en détail

Règlement obligation de formation

Règlement obligation de formation Règlement obligation de formation en hygiène et salubrité alimentaires Rose Marie Duret (CPE) 16 Avril 2008 Programme De formation en hygiène et salubrité alimentaires Le MAPAQ gère le Programme depuis

Plus en détail

Questionnaire "gaspillage alimentaire et déchets alimentaires"

Questionnaire gaspillage alimentaire et déchets alimentaires Questionnaire "gaspillage alimentaire et déchets alimentaires" L enquête à laquelle nous vous proposons de participer concerne le gaspillage alimentaire au stade de la consommation finale. Son objectif

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

au Québec et dans le monde

au Québec et dans le monde Les tendances dans le secteur des viandes MAPAQ au Québec et dans le monde Stéphane Lacharité Le 10 mars 2016 MAPAQ Le ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Appuie :

Plus en détail

Qualité des composts Valorisation des biodéchets

Qualité des composts Valorisation des biodéchets Qualité des composts Valorisation des biodéchets - Les règles de retour au sol de la matière organique : normes sur les composts, homologation - Limitation de l épandage des composts de qualité insuffisante

Plus en détail

Comité d experts spécialisé «Évaluation des risques biologiques dans les aliments» Procès-verbal de la réunion du «27/01/2015»

Comité d experts spécialisé «Évaluation des risques biologiques dans les aliments» Procès-verbal de la réunion du «27/01/2015» Direction d évaluation des risques Comité d experts spécialisé «Évaluation des risques biologiques dans les aliments» Procès-verbal de la réunion du «27/01/2015» Considérant le décret n 2012-745 du mai

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE ALIMENTATION NUTRITIVE, SAINE ET DE QUALITÉ

POLITIQUE POUR UNE ALIMENTATION NUTRITIVE, SAINE ET DE QUALITÉ POLITIQUE POUR UNE ALIMENTATION NUTRITIVE, SAINE ET DE QUALITÉ TABLE DES MATIERES POLITIQUE POUR UNE ALIMENTATION NUTRITIVE, SAINE ET DE QUALITÉ... 1 1. But de la politique... 3 2. Portée... 3 3. Destinataires...

Plus en détail

Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire

Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire Dossier de presse 17 octobre 2014 Semaine de sensibilisation au gaspillage alimentaire Collège Maupassant à Limoges www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Service de presse - Limoges Métropole

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Chef(fe) de cuisine. Avec un CFC de cuisinier, un titre ou une expérience équivalente, il(elle) a la charge de :

CAHIER DES CHARGES. Chef(fe) de cuisine. Avec un CFC de cuisinier, un titre ou une expérience équivalente, il(elle) a la charge de : Chef(fe) de cuisine Avec un CFC de cuisinier, un titre ou une expérience équivalente, il(elle) a la charge de : élaborer les menus (y compris les régimes éventuels) en tenant compte des directives sanitaires

Plus en détail

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux Pense global, choisis local! NOS ACTIONS Produits locaux «LE PLAISIR DE BIEN MANGER» UN SLOGAN QUI PARLE! «Nous pensons global, nous achetons local!» Restopolis est un service gouvernemental de la restauration

Plus en détail

Table ronde Restauration hors domicile

Table ronde Restauration hors domicile Table ronde Restauration hors domicile Préfecture DOSSIER DE PRESSE 19 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle TILY: 02 43 01 50 70

Plus en détail

L industrie agroalimentaire au. Perspectives et tendances

L industrie agroalimentaire au. Perspectives et tendances L industrie agroalimentaire au Québec Perspectives et tendances La présentation L industrie agroalimentaire au Québec Les tendances et enjeux La consommation L agriculture La transformation La distribution

Plus en détail

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Publication faisant suite à la rencontre du 24 mars 2013. «Constituant une forme

Plus en détail

Le Régime de compensation et les entreprises du Québec

Le Régime de compensation et les entreprises du Québec Le Régime de compensation et les entreprises du Québec Chambre de commerce et d industrie de l est de l île de Montréal par Maryse Vermette Vice-présidente, Opérations et communications 1600, boul. René-Lévesque

Plus en détail

De l achat à l assiette, tous contre le gaspillage alimentaire

De l achat à l assiette, tous contre le gaspillage alimentaire De l achat à l assiette, tous contre le gaspillage alimentaire L Agence Sud-Francilienne de Valorisation des Déchets SIREDOM_GaspiAlimentaireA5-8.indd 1 29/09/2015 16:47 20 kg/hab./an : Soit 7 kg d aliments

Plus en détail

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise

Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Demande alimentaire des particuliers en Région bruxelloise Joëlle Van Bambeke jvanbambeke@environnement.irisnet.be Département consommation durable Plan de l exposé Objectifs de la démarche Sources des

Plus en détail

Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes

Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes Sylvie La Spina Nature & Progrès Plan Présentation du contexte :

Plus en détail

La rénovation des outils d'inspection dans la filière laitière

La rénovation des outils d'inspection dans la filière laitière Journée réglementation fermière FNEC 28 avril 2016 La rénovation des outils d'inspection dans la filière laitière Geneviève Puisségur / Frédéric Bertassi Bureau des établissements de transformation et

Plus en détail

Certificat de capacité professionnelle. Profession : Cuisinier / Cuisinière

Certificat de capacité professionnelle. Profession : Cuisinier / Cuisinière Profil professionnel du Certificat de capacité professionnelle Profession : Cuisinier / Cuisinière Finalisé le 09/07/2008 PROFIL PROFESSIONNEL Partie A a. Dénomination officielle de la profession : CCP

Plus en détail

Circulaire relative aux dons d aliments pour animaux familiers (petfood)

Circulaire relative aux dons d aliments pour animaux familiers (petfood) Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dons d aliments pour animaux familiers (petfood) Référence PCCB/S1/1338166 Date 18/01/2016 Version actuelle 1 Date de mise

Plus en détail

LE PROGRAMME DE LA JOURNEE

LE PROGRAMME DE LA JOURNEE LE PROGRAMME DE LA JOURNEE 09H00 Accueil 09H30 Lancement des 5 èmes Rencontres du Réseau LOCAL Anjou 09H45 ENCORE moins de gaspillage pour plus de local Table ronde avec apports et 2 témoignages Animée

Plus en détail

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT CYCLE DE VIE D UN PRODUIT 1. Un produit présenté dans le commerce peut avoir plusieurs aspects : - Il est vendu tel qu il se présente dans la nature, le produit est à l état brut (ex : un ananas). - le

Plus en détail

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Bruxelles, le 20 janvier 2016 Une étude du SPF Economie portant sur l industrie agroalimentaire belge révèle qu entre 2000 et 2014,

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour les dons alimentaires. Réduction Tri Valorisation des déchets alimentaires. 26 juin 2012

Les bonnes pratiques pour les dons alimentaires. Réduction Tri Valorisation des déchets alimentaires. 26 juin 2012 pour les dons DRAAF Certains déchets n en sont pas L importance des dons pour les structures distribuant de l aide alimentaire Donner sans risques, pour que cela soit consommable Et consommé Pour augmenter

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE APCA- SDPAR REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE La directive 93/43/CEE relative à l hygiène des aliments à instauré une harmonisation des règles d hygiènes pour

Plus en détail

Responsabilité civile

Responsabilité civile Responsabilité civile L abus de fonction ou la responsabilité civile personnelle du dirigeant La responsabilité civile du dirigeant suppose Une faute détachable de ses fonctions en est ainsi lorsqu il

Plus en détail

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord

État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord État de situation de la sécurité alimentaire à Montréal-Nord Présentée au Comité d action en sécurité alimentaire de Montréal-Nord 14 mai 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. Mot de bienvenue 2. Contexte et mandat

Plus en détail

Atelier méthodologique sur le concept de la sécurité alimentaire

Atelier méthodologique sur le concept de la sécurité alimentaire Atelier méthodologique sur le concept de la sécurité alimentaire Commissariat à la Sécurité Alimentaire Bamako, 21 octobre 2004 Équipe CSA APCAM MSU - USAID Définitions La sécurité alimentaire correspond

Plus en détail