Rate. Aspect échographique normale de la rate. Rate : Rappel anatomique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rate. Aspect échographique normale de la rate. Rate : Rappel anatomique"

Transcription

1 Rate Rappel anatomique Aspect échographique normale de la rate La pathologie splénique Rate : Rappel anatomique Situation : hypochondre gauche Les organes de voisinage : en haut le diaphragme, en avant et en dedans l estomac, et la queue du pancréas, en avant et en dehors l angle colique gauche et en bas, le rein et la surrénale gauche. 1

2 Localisation : l'hypochondre gauche sous la coupole diaphragmatique. forme de tétraèdre irrégulier face diaphragmatique convexe, Face viscérale : face rénale concave, face gastrique très proche de la grosse tubérosité, face colique bord antérieur souvent crénelé D après Netter 2

3 D après Netter système de sinusoïdes sanguins séparés les uns des autres par des cordons riches en cellules histiocytaires. capsule fine mais résistante D après Netter Artère splénique branche du tronc coeliaque, longueur variable. exceptionnellement, peut naître de l'artère mésentérique supérieure ou directement de l'aorte abdominale. essentiellement rétropancréatique, elle vient croiser le bord supérieur du pancréas au niveau de la queue du pancréas. 3

4 Aspect échographique normal l'hypochondre gauche par voie intercostale et/ou souscostale Homogène, isoéchogène au foie (légèrement inférieure au foie normal )! Sujet âgé et cirrhose Contours réguliers Angles aigus, hile concave Taille : cm de grand axe ( parallèle 10 ème cote ), 6-8 cm diamètres orthogonaux 4

5 5

6 Taille : Pathologie splénique -petite : infarctus à répétition (ex : drépanocytose) -grande : splénomégalie homogène dans l hypertension portale, splénomégalie hétérogène, avec nodules hypoéchogènes dans les infiltrations tumorales (métastases, leucémie, lymphome ), infectieuses (septicémie, HIV ) Échostructure : hétérogène présence de kystes (lymphangiome, kyste simple, hydatidose), nodules, abcès, métastase, lymphome Traumatisme Signes vasculaires associés Splénomégalie homogène MALADIES INFLAMMATOIRES GÉNÉRALES : - sarcoïdose,péri-artérite noueuse,syndrome de Felty,mastocytose généralisée MALADIES DE SURCHARGE- atteinte primitive est hépatique (biopsie) -maladie de Gaucher,maladie de Niemann-Pick, hémochromatose,hémosidérose, maladie de Wilson, histiocytose -l amylose, la rate est touchée fréquemment et précocement. MALADIES AUTO-IMMUNES -lupus, MALADIES HÉMATOLOGIQUES -drépanocytose -lymphome, leucémie MALADIES INFECTIEUSES -VIRALES : mononucléose infectieuse, infection à VIH, lymphadénopathie -BACTERIENNES : phase pré-suppurative -PARASITAIRES : paludisme, toxoplasmose, etc SPLÉNOMÉGALIE IDIOPATHIQUE HYPERTENSION PORTALE 6

7 Anomalies de taille 7

8 Splénomégalie hétérogène problème de son étiologie. contexte clinique et l examen histologique permettront d évoquer un diagnostic L étiologie la plus fréquente est infectieuse. mécanisme -variable : contamination par voie hématogène, par contiguïté (secondaire à une suppuration colique, pancréatique, rénale ou gastrique) post-traumatique ou post ischémie secondaire à une embolie, une thrombose (drépanocytose). Les infarctus se surinfectent secondairement. 8

9 drépanocytose Taille et échostructure Splénomégalie hétérogène drépanocytose 9

10 Lésions focales uniques ou multiples Kyste splénique simple : lésion arrondie, circonscrite, anéchogène avec un renforcement postérieur, aux contours fins, réguliers, avasculaire et souvent en position sous capsulaire. Bénin, aucun suivi n est utile si la sémiologie est typique. 10

11 Abcès splénique Abcès splénique 11

12 Tuberculose Tuberculose 12

13 Tumeurs bénignes Hémangiome Hamartome Pseudotumeur inflammatoire Hémangiome - hamartome 13

14 Hémangiome hamartome Tumeurs malignes Métastases Lymphome Sarcome 14

15 Lymphome écho - pas caractéristique, très polymorphe : -aspect normal dans 30% des cas, -splénomégalie homogène ou hétérogène, aspect de miliaire (lésions de 1 à 5mm), -aspect multi-nodulaire (2 à 10 mm) -masse isolée de grande taille. Lymphome Hodgkin stade IV 15

16 Lymphome post greffe rénale avec atteinte splénique 16

17 Fracture rate 17

18 Surveillance Fracture rate Classification traumatismes spléniques Grade 1 : Hématome intra-parenchymateux (collection intra-parenchymateuse à limites irrégulières bordée de zones contuses iso ou hypo-échogènes et liquéfaction secondaire), ou hématome sous-capsulaire (collection en «verre de montre», à concavité interne avec déformation et empreinte sur la rate. Grade 2 : Rupture capsulaire ou lacération superficielle inf à 1 cm Grade 3 : lacération profonde sans atteinte hilaire Grade 4 : lacération avec atteinte hilaire Grade 5 : fragmentation splénique 18

19 Anomalies de forme, nombre, position Plusieurs rates : polysplénisme dans certains syndrome associée à un sîtus inversus, un tronc porte pré-duodénal Rate accessoire : hile splénique ou a distance Défaut de fusion d agrégats mésenchymateux spléniques 19

20 Au total: Au total, le compte rendu échographique est le suivant : -Rate de taille normale, de contours réguliers et d échostructure homogène -Rate de petite taille, ou splénomégalie -Rate hétérogène, nodulaire -Rate de contours irréguliers Lésion échogène : angiome, lymphome, méta, infections Lésion anéchogène : si tumeur kystique : le plus souvent bénin Sinon : Infections, métas nécrotiques 20

Echographie de la rate

Echographie de la rate Echographie de la rate Pr Céline Savoye-Collet Imagerie Médicale CHU Rouen DIU Echographie et Techniques Ultrasonores Module Echo d Acquisition 2015 OBJECTIFS DU COURS rappel anatomique protocole d'acquisition

Plus en détail

Echographie du pancréas

Echographie du pancréas Echographie du pancréas DIU Echographie Module digestif - Paris 5 Mars 2013 Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Introduction Pancréas = Organe profond = Organe rétropéritonéal Exploration

Plus en détail

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal.

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Dossier 1 Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Hémogramme : Hémoglobine : 12,4 g/dl VGM : 93 μm 3 CCMH : 33 % Réticulocytes

Plus en détail

Centré sur la rate = douleur du flanc gauche+ fièvre et hyperleucocytose

Centré sur la rate = douleur du flanc gauche+ fièvre et hyperleucocytose Organe oublié de l abdomen les affections spléniques accompagnent des pathologies des organes abdominaux ou du système lymphatique et les lésions focales découverte fortuite Centré sur la rate = douleur

Plus en détail

n I T a b l e d e s m a t i è r e s I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e

n I T a b l e d e s m a t i è r e s I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e T a b l e d e s m a t i è r e s n I I n t r o d u c t i o n e t c o u r s d e b a s e 1 Directives de l Association fédérale des médecins conventionnés (KBV) et recommandations de la Société allemande

Plus en détail

D.I.U. national d échographie Module Digestif Après-Midi Faculté des Saints-Pères Amphithéâtre Giroud 3 ème étage 17h30-18h30

D.I.U. national d échographie Module Digestif Après-Midi Faculté des Saints-Pères Amphithéâtre Giroud 3 ème étage 17h30-18h30 D.I.U. national d échographie 2012-2013 Module Digestif Après-Midi Faculté des Saints-Pères Amphithéâtre Giroud 3 ème étage 17h30-18h30 D.I.U. d'échographie lundi 04/03/2013 1 1 Université de Versailles-Saint-Quentin

Plus en détail

Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose. Olivier Ernst

Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose. Olivier Ernst Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose Olivier Ernst Objectifs Connaître les différentes tumeurs du foie, le contexte clinique, leur aspect en imagerie,

Plus en détail

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Examen de 1ère ligne, non-vulnérant et facilement disponible Détection des tumeurs Morphologie du foie : cirrhose Signes d hypertension portale Perméabilité

Plus en détail

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc L hémangiome ou hémangioendothéliome est la tumeur vasculaire bénigne néonatale la plus

Plus en détail

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours Echo Doppler des tumeurs du testicule Laurent BRUNEREAU CHU Tours PREAMBULE TECHNIQUE INDISPENSABLE Echo haute résolution : sondes de fréquence variable et élevée (10 à 14 MHz) (=> Résolution spatiale

Plus en détail

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens d Anatomie et Cytologie Pathologiques : connaitre les

Plus en détail

Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie :

Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie : Imagerie du péritoine - Plan Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie : - Pneumopéritoine - Epanchements liquidiens - Péritonite - Tumeurs malignes - Corps étrangers

Plus en détail

ABDOMEN rate INTRODUCTION

ABDOMEN rate INTRODUCTION Dr BOUAYED. INTRODUCTION ABDOMEN rate Organe lymphoïde, hématopoïétique; branchée en dérivation sur le système porte. Organe profond, fragile, exposé aux traumatismes mou,très vascularisé thoraco-abdominaux

Plus en détail

Sophie HILLAIRE. Maladies des vaisseaux du foie en dehors des thromboses des gros vaisseaux

Sophie HILLAIRE. Maladies des vaisseaux du foie en dehors des thromboses des gros vaisseaux Sophie HILLAIRE Maladies des vaisseaux du foie en dehors des thromboses des gros vaisseaux Savoir évoquer une maladie vasculaire du foie. Savoir le prouver. Connaître les implications thérapeutiques et

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner Orientation Urgences abdominales - III Yves Gandon Urgence = douleurs quasiconstantes Localisation oriente +++ Associées à Occlusion (sur bride post-chir, hernie ) Fièvre (appendicite, cholécystite, sigmoïdite

Plus en détail

PANCREAS 22/12/2013. d'après Netter

PANCREAS 22/12/2013. d'après Netter PANCREAS organe profond, rétropéritonéal, en regard de L1-L2 en avant des gros vaisseaux allongé selon un axe oblique en haut et à gauche en direction du hile splénique. d'après Netter Tête - D2 ( dehors),

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Radiologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Radiologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Radiologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: RADIOLOGIE - Public cible : Etudiants de 3éme année de médecine - Nombre

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet M.A BAYOL DIU TUSAR 26/01/2015 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE

Plus en détail

Lymphomes de l Appareil Urinaire

Lymphomes de l Appareil Urinaire Lymphomes de l Appareil Urinaire M Liberatore, F Roffi, D Eiss, S Poiree J-M Correas, S Merran, O Helenon Hopîtal Necker, Paris Introduction 2 ème localisation de la maladie en fréquence, après le système

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ANATOMIE Coupe longitudinale ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

Diagnostic échographique d une masse cervicale

Diagnostic échographique d une masse cervicale Diagnostic échographique d une masse cervicale Sylvain Poirée, Hervé Monpeyssen, Jean Tramalloni Service de Radiologie Adultes. Hôpital Necker. Paris Imagerie médicale Paris 13 Buts de l échographie Localisation

Plus en détail

Gros ventre et masses abdominales

Gros ventre et masses abdominales Gros ventre et masses abdominales En cas de gros ventre, penser à Obésité abdominale Grossesse Éventration, hernie Organomégalie : Hépatomégalie Splénomégalie Globe vésical Masse abdominale Ascite Ballonnement

Plus en détail

Anatomie du foie, L3 médecine. Mathieu de Sèze

Anatomie du foie, L3 médecine. Mathieu de Sèze Anatomie du foie, L3 médecine Mathieu de Sèze Définition- situation Volumineuse glande annexée au tube digestif (la plus grosse glande de l organisme) Glande exocrine: bile Fonctions métaboliques Situation:

Plus en détail

ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR

ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR Service de Radiologie centrale. CHU Ibn Sina Rabat 14/05/2016 INTRODUCTION Echographie : Examen de première intention Pathologie hépato-biliaire.

Plus en détail

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie 07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages Hépatomégalie Plan : A. Définition B. Palpation de l'hépatomégalie C. L'échographie D. Diagnostic I. Interrogatoire II. Examen clinique

Plus en détail

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN)

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN) Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant Simon RAVAUD (IHN) Cas 1 Petit garçon âgé de 16 mois. Syndrome de Wiedmann- Beckwith. Syndrome de croissance excessive associant ; macroglossie macrosomie

Plus en détail

Echo-Doppler de l appareil urinaire

Echo-Doppler de l appareil urinaire Echo-Doppler de l appareil urinaire Laurent BRUNEREAU CHU de TOURS Technique d examen Sonde abdominale : Sonde courbe 3 à 5 Mhz Rein = Organe mobile : Inspiration-expiration Apnée Fenêtre acoustique :

Plus en détail

Conduite à tenir devant une masse hépatique focale

Conduite à tenir devant une masse hépatique focale Conduite à tenir devant une masse hépatique focale N.El yousfi, H.El morabit, S.Belabbes, I.Nassar, S.Bouklata Service de Radiologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc Introduction La découverte d une masse focale

Plus en détail

HEPATOMEGALIE DE L ENFANT

HEPATOMEGALIE DE L ENFANT HEPATOMEGALIE DE L ENFANT Pierre Broué GFGHNP Hépatologie Pédiatrique et maladies métaboliques CHU Toulouse Le foie normal : palpation Lobe droit palpable sur la ligne médioclaviculaire (Horizontalisation/croissance)»

Plus en détail

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09 22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS 10/12/09 RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 2 3 10/12/09 4 1 BIOLOGIE IMAGERIE Pour le foie : Transaminases, bilirubine,

Plus en détail

Imagerie du foie DCEM 1

Imagerie du foie DCEM 1 Imagerie du foie DCEM 1 Viscère le plus volumineux = 5% à la naissance, puis 2-3% Fonctions très nombreuses : «filtre», glycorégulation, production de sels biliaires,. Vascularisation riche Imagerie du

Plus en détail

La tuberculose hépatosplénique chez l enfant

La tuberculose hépatosplénique chez l enfant La tuberculose hépatosplénique chez l enfant A PROPOS DE 20 CAS N ALLALI, F EL OUNANI, I SKIKER, R DAFIRI Service de Radio-pédiatrie Hôpital d Enfant-Maternité, CHU-Rabat INTRODUCTION La tuberculose abdominale

Plus en détail

Echo-Doppler de l appareil urinaire

Echo-Doppler de l appareil urinaire Echo-Doppler de l appareil urinaire Laurent BRUNEREAU CHU de TOURS Technique d examen Sonde abdominale : Sonde courbe 3 à5 Mhz Rein = Organe mobile : Inspiration-expiration Apnée Fenêtre acoustique : Attention

Plus en détail

Cas N 1. Intervention pour adénocarcinome colique Découverte d un nodule hépatique blanchâtre Suspicion de métastase

Cas N 1. Intervention pour adénocarcinome colique Découverte d un nodule hépatique blanchâtre Suspicion de métastase Cas N 1 Intervention pour adénocarcinome colique Découverte d un nodule hépatique blanchâtre Suspicion de métastase Diagnostic Adénome biliaire (cholangiome bénin) Structures biliaires sans anomalies

Plus en détail

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques Tuberculose hépatique h primitive: A propos de 10 cas. Nassar I*, Errabih I**, Hammani L*, Krami **H.Ouazzani** Imani F. *Service de radiologie. CHU Ibn Sina.. Rabat. Maroc ** Service de Médecine M B.

Plus en détail

VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN

VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN Schéma L S0 HUET Cloé (Schémas) S0 /0/05 h à h SAILLARD Coralie UE Pr. Destrieux VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN Schéma n : Zoom sur l ampoule hépato-pancréatique Aorte abdominale Veine porte Canal cholédoque

Plus en détail

Cours URO NEPHRO. Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique

Cours URO NEPHRO. Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique Cours URO NEPHRO Pathologie Infectieuse Pathologie Vasculaire Pathologie Traumatique Pyélonéphrite aiguë bactérienne Le plus fréquemment : infections ascendantes E Coli et autres Gram négatifs Facteurs

Plus en détail

LA RATE DANS TOUS SES ÉTATS

LA RATE DANS TOUS SES ÉTATS ECHOGRAPHIE PEDIATRIQUE LA RATE DANS TOUS SES ÉTATS B.LELOUTRE,C.BOYER,R.PUY,C.MAFFIOLO, N.BOSSON,A.GEOFFRAY Fondation Lenval - Nice La rate de l enfantl La rate est un organe aisément explorable en échographie,

Plus en détail

Explorations hépatiques Lésions focales

Explorations hépatiques Lésions focales Explorations hépatiques Lésions focales Introduction -Pb fréquent -Découverte fortuite : échographie, anomalies bilan bio -Données de l imagerie : Conditionnent la stratégie thérapeutique : -Lésion bénigne

Plus en détail

Diagnostic échographique d une masse cervicale

Diagnostic échographique d une masse cervicale Diagnostic échographique d une masse cervicale Sylvain Poirée, Hervé Monpeyssen, Jean Tramalloni Service de Radiologie Adultes. Hôpital Necker. Paris Buts de l échographie Localisation précise de la masse

Plus en détail

-par contre les contours sont discrètement polycycliques et surtout la paroi est trop épaisse pour ce type de lésion

-par contre les contours sont discrètement polycycliques et surtout la paroi est trop épaisse pour ce type de lésion Patiente de 68 ans. Bilan de lésions hépatiques kystiques découvertes lors d'une échographie pour douleurs abdominales aspécifiques. Quels éléments sémiologiques peut-on retenir pour la caractérisation

Plus en détail

Cas 1. Matthieu LAPEYRE, Olivier ROUQUET, Clinique PASTEUR, Toulouse

Cas 1. Matthieu LAPEYRE, Olivier ROUQUET, Clinique PASTEUR, Toulouse Cas 1 Matthieu LAPEYRE, Olivier ROUQUET, Clinique PASTEUR, Toulouse Cas 1 Patient de 72 ans. Pas d antécédent particulier. Bilan pré-thérapeutique d un adénocarcinome prostatique Gleason 7(4+3) base droite

Plus en détail

Lésions des parties SYNDROME PARIETAL. Grands syndromes Radiologiques. Parties molles

Lésions des parties SYNDROME PARIETAL. Grands syndromes Radiologiques. Parties molles LES GRANDS SYNDROMES RADIOLOGIQUES THORACIQUES SYNDROME PARIETAL Alexandre BEN CHEIKH «funkyfarouk@free.fr free.fr» Grands syndromes Radiologiques Syndrome parenchymateux Syndrome alvéolaire Syndrome interstitiel

Plus en détail

Hépatomégalie et masse abdominale

Hépatomégalie et masse abdominale Hépatomégalie et masse abdominale Item 318 Devant une hépatomégalie, une masse abdominale, ou la découverte de nodule hépatique, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

Atlas iconographique de la pathologie splénique chez l enfant. H Moumou, R Dafiri HÔPITAL D ENFANTS-MATERNITE RABAT-MAROC

Atlas iconographique de la pathologie splénique chez l enfant. H Moumou, R Dafiri HÔPITAL D ENFANTS-MATERNITE RABAT-MAROC Atlas iconographique de la pathologie splénique chez l enfant H Moumou, R Dafiri HÔPITAL D ENFANTS-MATERNITE RABAT-MAROC Introduction Différentes lésions inflammatoires, infectieuses ou tumorales peuvent

Plus en détail

Référentiel en échographie hépatobiliaire

Référentiel en échographie hépatobiliaire Référentiel en échographie hépatobiliaire à destination de l équipe de manipulateurs Imagerie Médicale CHU Charles Nicolle Rouen Plan I Matériel II Installation - Déroulement de l examen III Plans de coupe

Plus en détail

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder Démarche diagnostique en IRM devant une lésion parenchymateuse cérébrale à composante kystique de l adulte E Meary, C Mellerio,O Naggara, M Petkova, MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder INTRODUCTION

Plus en détail

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Une cavité pulmonaire est une hyperclareté parenchymateuse circonscrite au sein d

Plus en détail

Foie et voies biliaires

Foie et voies biliaires Foie et voies biliaires 1 Foie 1.1 Introduction Le foie est la plus volumineuse glande de l organisme. Il est annexé au tube digestif. Ses fonctions sont très nombreuses. Il intervient, entre autres, dans

Plus en détail

Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal

Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal Patiente de 74 ans ; artérite oblitérante des MI sévère ; syndrome douloureux aigu fébrile de l'hypochondre droit à début brutal un premier scanner sans injection de produit de contraste en raison d'une

Plus en détail

Notions de radiologie abdominale. Bac 13,

Notions de radiologie abdominale. Bac 13, Notions de radiologie abdominale Bac 13, 1 Foie, voies biliaires, pancréas Radiologie : cholangiographie par voie rétrograde cholangiographies percutanées Echographie Transcutanée échoendoscopie Scanner

Plus en détail

Pathologies spléniques. Caroline Sellal Radiologie Brabois Adultes

Pathologies spléniques. Caroline Sellal Radiologie Brabois Adultes Pathologies spléniques Caroline Sellal Radiologie Brabois Adultes Plan: I. Introduction II. Anomalies de nombre ou de localisation III. Lésions focales IV. Rate infectieuse V. Maladie générale VI. Traumatisme

Plus en détail

Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques

Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques -foie métastatique ( T neuro-endocrines, adénocarcinome lieberkühniens, autre

Plus en détail

Le cancer du sein est la première cause de cancer chez la femme. Les cancers non conventionnels du sein représentent une entité rare dont l incidence

Le cancer du sein est la première cause de cancer chez la femme. Les cancers non conventionnels du sein représentent une entité rare dont l incidence JFR 2013 Le cancer du sein est la première cause de cancer chez la femme. Les cancers non conventionnels du sein représentent une entité rare dont l incidence dans la littérature varie entre 3 et 10 %.

Plus en détail

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques MD Crema, L Monnier-Cholley, O Azaiz, L Azizi, M Lewin, A Belkacem, C Hoeffel, JM Tubiana, L Arrivé Hôpital Saint-Antoine,

Plus en détail

Echographie de contraste et lésions nodulaires hépatiques

Echographie de contraste et lésions nodulaires hépatiques Echographie de contraste et lésions nodulaires hépatiques DIU Echographie Module digestif - Paris 5 Mars 2013 Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Principe Pratique Sémiologie des lésions

Plus en détail

HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE. Lombard Vincent

HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE. Lombard Vincent HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE Lombard Vincent DEFINITION RAPPEL: = Modifications de l architecture du parenchyme hépatique secondaires à un déséquilibre des apports vasculaires. Parenchyme normal

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE : MALADIES DU FOIE. Chapitre 1. Fréquence des maladies du foie...1

PREMIÈRE PARTIE : MALADIES DU FOIE. Chapitre 1. Fréquence des maladies du foie...1 SOMMAIRE VII SOMMAIRE Liste des collaborateurs... Préface......XIII PREMIÈRE PARTIE : MALADIES DU FOIE Chapitre 1. Fréquence des maladies du foie...1 Chapitre 2. Notions d'anatomie, d'histologie et de

Plus en détail

Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle

Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle C Dromain, T de Baere, JC Sabourin, I Lopez, R Sigal, E Baudin Institut Gustave Roussy - Villejuif Introduction Tumeurs

Plus en détail

Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans,

Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans, Artères Rénales -C- Michel Dauzat, Jean-Pierre Laroche, Thierry Puttemans, Indications Sténose de l artères rénale et HTA Occlusion de l artère rénale Surveillance après traitement Néphropathies Étude

Plus en détail

UNIVERSITÉ ABOU BEKER BELKAID Dr. Bouaza ESTOMAC

UNIVERSITÉ ABOU BEKER BELKAID Dr. Bouaza ESTOMAC ESTOMAC Définition : c'est le segment dilaté du tube digestif qui fait suite à l'oesophage et se continu par le duodénum. Situation : dans la loge sous phrénique occupant l'hypochondre gauche et l'épigastre.

Plus en détail

Cancer de l œsophage Bilan initial. O Ernst, Lille

Cancer de l œsophage Bilan initial. O Ernst, Lille Cancer de l œsophage Bilan initial O Ernst, Lille Cancer de l œsophage 1 er bilan But : bilan d'extension TOGD : uniquement si lésion non franchissable en endoscopie Scanner : pour classification ctnm

Plus en détail

Place de l imagerie O. ERNST. Lille

Place de l imagerie O. ERNST. Lille SESSION REANIMATION PANCREATITES Place de l imagerie Dr Olivier Ernst CHRU de Lille 1 Pancréatites : place de l'imagerie O. ERNST Lille 2 Rôles possibles de l IMAGERIE Affirmer le dg Orienter le dg étiologique

Plus en détail

obs. Dr Pierre Le chirurgien CH Montargis

obs. Dr Pierre Le chirurgien CH Montargis femme 85 ans douleurs de l'hypochondre droit tableau infectieux aigu clinique et biologique. Quelles sont les hypothèses diagnostiques à évoquer devant ces images obs. Dr Pierre Le chirurgien CH Montargis

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM / 2016 SALLE 6. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 2 2015 / 2016 SALLE 6 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 Mercredi 21/10/2015 Jeudi 22/10/2015 Vendredi 23/10/2015 Athérome, épidémiologie

Plus en détail

Pathologie du sinus rénal

Pathologie du sinus rénal Pathologie du sinus rénal M. Edderai, S. Semlali, S. Chaouir, T. Amil, A. Hanine, S. Akjouj Service d Imagerie Médicale Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V CHU- Rabat - Maroc Sinus rénal Carrefour

Plus en détail

IMAGERIE DES SURRENALES

IMAGERIE DES SURRENALES IMAGERIE DES SURRENALES Au quotidien, les masses surrénaliennes sont découvertes sur un scanner réalisé pour d'autres raisons. ECHOGRAPHIE Voie intercostale, transhépatique et transsplénique. Visibles

Plus en détail

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc I.En-nafaa, T. Africha, A. Cisse, N. Hammoune, S. Chaouir, T.Amil, A.Hanine, aaa, c a, C sse, a ou e,s C aou,, a e, S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat.

Plus en détail

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide Conférence 3 ème année médecine Dr B BENZINEB MA Hématologie LES ADENOPATHIES Le plan : I. Définition II. III. Physiopathologie Diagnostic A. Diagnostic positif 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3.

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique En Collaboration avec le service de Radiologie de L Hôpital Robert Debré Paris Programme : 1. GENERALITES Quelques bases physiques 1 / 15

Plus en détail

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris

Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique. En Collaboration avec le service de Radiologie. de L Hôpital Robert Debré Paris Qualification D études Approfondies en Echographie Pédiatrique En Collaboration avec le service de Radiologie de L Hôpital Robert Debré Paris Programme : 2 sessions de 4 jours 1 / 16 1. GENERALITES Quelques

Plus en détail

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue Olivier Ernst Où trouver le cours sur Moodle? Différentiation TB TM : Le point de vue du radiologue

Plus en détail

Tube digestif

Tube digestif ANATOMIE ABDOMINALE Tube digestif mesentère Méso-colon Le péritoine et le mésentère Mésentère Le tube digestif Appendice Grêle Tube digestif : sonde superficielle linéaire Fixité: Colon Accollement

Plus en détail

Laureline.Simon (IHN)

Laureline.Simon (IHN) F, 73 ans Hospitalisée initialement pour une décompensation cardiaque chez une patiente porteuse d'une maladie de Rendu-Osler (Weber) Quelles sont les principales anomalies objectivées sur le scanner multiphasique

Plus en détail

Patiente de 58 ans, bilan d'une baisse de l'état général. Essayez de préciser le siège, la nature ( calcifications ou ossification?

Patiente de 58 ans, bilan d'une baisse de l'état général. Essayez de préciser le siège, la nature ( calcifications ou ossification? Patiente de 58 ans, bilan d'une baisse de l'état général. Essayez de préciser le siège, la nature ( calcifications ou ossification? ) de ces opacités Nikias Colignon Hôpital Saint Antoine Paris Calcifications

Plus en détail

Mercredi 25/02/2015 (8h-9h) BURBOT Héléna L2 CR : Julie Chapon Digestif Dr L. Dahan 8 pages. Hépatomégalie. Plan A. Définition. B.

Mercredi 25/02/2015 (8h-9h) BURBOT Héléna L2 CR : Julie Chapon Digestif Dr L. Dahan 8 pages. Hépatomégalie. Plan A. Définition. B. Mercredi 25/02/2015 (8h-9h) BURBOT Héléna L2 CR : Julie Chapon Digestif Dr L. Dahan 8 pages Hépatomégalie Plan A. Définition B. Examen clinique C. L'échographie D. Diagnostic I. Interrogatoire II. Examen

Plus en détail

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES TUMEURS DE DIAGNOSTIC PRENATAL CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE P. VERGNES Service de Chirurgie Pédiatrique Hôpital des Enfants Bordeaux AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre CIRCONSTANCES DE

Plus en détail

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Méthodes d imagerie US, CT, MR Agents de contraste Iode : UIV, CT Toujours faire la balance entre le risque et le bénéfice

Plus en détail

Patiente de 58 ans. Métastase hépatique métachrone : 3 cures de FOLFOX. Seconde métastase, pulmonaire (LSG) réséquée en TDM de surveillance

Patiente de 58 ans. Métastase hépatique métachrone : 3 cures de FOLFOX. Seconde métastase, pulmonaire (LSG) réséquée en TDM de surveillance Patiente de 58 ans Adénocarcinome du moyen rectum ( ADK lieberkühnien infiltrant bien différencié) traité en 2011 par radiochimiothérapie néoadjuvante puis résection chirurgicale antérieure Métastase hépatique

Plus en détail

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale F.Lafitte, M.Boucenna, (1) (2) P. Koskas (1), E. Nau (1), O. Bergès (1). (1): Fondation ophtalmologique Adolphe

Plus en détail

important athérome calcifié aorto-iliaque

important athérome calcifié aorto-iliaque Patient de 70 ans présentant une fièvre inexpliquée depuis 2 ans. Suivi pour une LMC. Apparition d une toux productive et d un syndrome inflammatoire biologique. Premier scanner réalisé sans IV. -foyers

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii Table des matières Avant-propos................................................. V Liste des abréviations de l'ouvrage...............................xiii ITEM 83 Hépatites virales...........................................

Plus en détail

le scanner sans injection montre une occlusion mécanique du grêle en amont de l iléon terminal : inflammatoire? tumoral? Epaississement et aspect

le scanner sans injection montre une occlusion mécanique du grêle en amont de l iléon terminal : inflammatoire? tumoral? Epaississement et aspect Douleurs abdominales diffuses, arrêt des matières et des gaz depuis 48h sans vomissement ni fièvre chez un patient en aplasie à J15 d une induction pour LAM : Quels sont les principaux éléments sémiologiques

Plus en détail

Imagerie des maladies vasculaires du foie. SA.Faraoun, SE. Bendib Service d imagerie médicale Centre Pierre et Marie Curie

Imagerie des maladies vasculaires du foie. SA.Faraoun, SE. Bendib Service d imagerie médicale Centre Pierre et Marie Curie Imagerie des maladies vasculaires du foie SA.Faraoun, SE. Bendib Service d imagerie médicale Centre Pierre et Marie Curie Maladies vasculaires du foie Système afférent : artériel, portal Système efférent

Plus en détail

important athérome calcifié aorto-iliaque

important athérome calcifié aorto-iliaque Patient de 70 ans présentant une fièvre inexpliquée depuis 2 ans. Suivi pour une LMC. Apparition d une toux productive et d un syndrome inflammatoire biologique. Premier scanner réalisé sans IV. Chloé

Plus en détail

item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique

item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique malin bénin Sexe masculin + Age > 50 ans ++ tabagisme ++ Il n y a pas de seuil au-dessous duquel fumer n expose pas à risque accru de CBP Exposition à des +

Plus en détail

Fille de 12 ans, douleurs abdominales brutales et vomissements.

Fille de 12 ans, douleurs abdominales brutales et vomissements. Fille de 12 ans, douleurs abdominales brutales et vomissements. P. Calame, S. Oulton, Y. Chaussy, P. Manzoni Société de Médecine de Franche-Comté Jeune fille de 12 ans, sans antécédent, adressée aux urgences

Plus en détail

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE)

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Jean-François FLEJOU Hôpital Saint-Antoine, Paris Objectifs : Définir, décrire et classer les types histologiques de polypes

Plus en détail

Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique

Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique Dr Pauline RIES-GUYE Dr Guillaume LOUIS Pr Jean HARDWIGSEN Marseille 6 février 2009 Cours intensifs FFCD Histoire de la maladie Homme

Plus en détail