L évolution de la mortalité...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution de la mortalité..."

Transcription

1 MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Préfectures de, et DIRECTIONS DE LA SANTE Service Études & Statistiques Antilles ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL Échelons Statistiques Régionaux DES ANTILLES - GUYANE Tel : / Fax : L évolution de la mortalité aux Antilles et en

2 Évolution de la mortalité par cause et par sexe aux Antilles, de 2 à 22 Georges PARA, DSDS / SESAG Marie-Claire PARRIAULT, Insee DSDS,, INSEE DIRAG / SR 971 L état de santé d une population se mesure, entre autre, par la mortalité qui y sévit. Sur la période 2-22, 6191 personnes sont décédées, chaque année, en moyenne, dans les Départements Français d Amérique. 55% de ces décès concernaient des hommes. Des taux de mortalité particulièrement élevés en. Selon les taux bruts de mortalité, on pourrait croire que c est en France métropolitaine qu on meurt le plus et en qu on meurt le moins. La réalité est en fait tout autre puisque les taux bruts de mortalité sont fortement soumis à la structure par âge de la population. neutraliser cet effet d âge il faut s intéresser aux taux de mortalité standardisés. En prenant la structure par âge de la France métropolitaine comme structure de référence, on voit alors que c est en que la mortalité est la plus haute (1,6 / ) et en France métropolitaine qu elle est la plus basse (9,1 / ). La, dont les taux standardisés sont plus proches de ceux de, et la se situent entre les deux extrêmes. En la population est très jeune et à l inverse en France métropolitaine les classes d âge élevées sont très représentées. Pour Taux bruts de mortalité et taux standardisés sur la période 2-22 ( / ) Source : Insee, Inserm, Métropole Taux bruts Taux standardisés Hommes 7,4 9,9 Femmes 5,7 9,4 Total 6,5 9,7 Hommes 7,9 9,6 Femmes 6,2 9, Total 7, 9,3 Hommes 5,1 1,9 Femmes 3,2 1,1 Total 4,2 1,6 Hommes 9,6 9,6 Femmes 8,6 8,6 Total 9,1 9,1 Une mortalité prématurée plus importante dans les Départements Français d Amérique. Parmi les décès survenus dans les Départements Français d Amérique en 21, un certain nombre interviennent avant l âge de 65 ans. Ce sont des décès prématurés. 32% des décès sont concernés dans les DFA, contre seulement 2% en France métropolitaine. Au niveau départemental, c est en que les décès prématurés sont les plus représentés (61%), toutefois il est nécessaire d être prudent dans la prise en compte de ce chiffre puisque la a une population très jeune et que l effet d âge entre encore en jeu. 1

3 Plus de décès observés que de décès attendus. Le calcul des décès attendus, ceux qu auraient connus les Départements Français d Amérique si chaque tranche d âges avait eu les taux de mortalité de la France métropolitaine, permet de constater que jusqu à 8 ans les décès observés sont proportionnellement supérieurs à ceux de la France métropolitaine. Au delà de cet âge, ce sont les décès attendus qui sont les plus élevés. Ceci s explique par le fait que les classes d âge élevées sont moins représentées dans les Départements Français d Amérique et si on y applique les taux de mortalité de France métropolitaine, les décès sont moins nombreux. La population des Départements Français d Amérique est une population jeune comparativement à celle de France métropolitaine. En particulier en où les moins de 15 ans représentaient 35% de la population en 21. Aux Antilles, le vieillissement de la population est plus fort, la part des 65 ans et plus y est de plus en plus importante. En 21, cette tranche de la population représentait 1% de la population totale en, 12% en et seulement 4% en. Antilles <1an décès observés Décès attendus Répartition des décès observés et attendus aux Départements Français d Amérique sur la période Source : Insee, Inserm, La mortalité en supérieure à la moyenne de la région. Les indices comparatifs de mortalité montrent que la mortalité dans les Départements Français d Amérique est supérieure à celle de la France métropolitaine. Cette surmortalité est de l ordre de 6% pour la région entière. Mais des disparités s observent également au Indice comparatifs de mortalité (2-22) mortalité prém aturée (France base=1) niveau départemental. En effet la se démarque largement des deux autres départements avec une surmortalité de l ordre de 42% par rapport à la France métropolitaine. La, elle, est au même niveau que la France métropolitaine. Indice comparatifs de mortalité (2-22) mortalité générale (France base=1) Antilles- Antilles- 2

4 Les DFA se démarquent bien plus sur la mortalité prématurée que sur la mortalité générale. La semble bien loin des deux autres départements mais comme évoqué précédemment cette surmortalité s explique en partie par l influence de la structure par âge. Un allongement de l espérance de vie. L espérance de vie à la naissance est un indicateur très significatif et représentatif de l état de santé d une population. Sur les 15 dernières années, l espérance de vie à la naissance a augmenté de manière relativement linéaire aux Antilles et plus irrégulièrement en. Ainsi, entre 199 et 25, le gain le plus important s est fait en, + 6,2 ans pour les femmes et + 6,1 ans pour les hommes. En 25, l espérance de vie des femmes à la naissance est quasiment la même aux Antilles et en. Pour les hommes, il subsiste encore un écart de 2 ans avec la et de plus de 3 ans avec la. Ans Espérance de vie féminine de 199 à 25 Années La mortalité prématurée dans les Départements Français d Amérique est largement supérieure à celle de la France métropolitaine. Aux Antilles, le gain a été moins important qu en mais reste assez considérable. La a gagné 3,6 années d espérance de vie pour les hommes sur la même période, et 2,5 ans pour les femmes. La a gagné 2,2 années d espérance de vie pour les hommes entre 199 et 25 et 1,1 ans pour les femmes. D une manière générale, l état de santé dans les Départements Français d Amérique s est amélioré même si l espérance de vie à la naissance reste inférieure à celle de la France métropolitaine (76,8 ans pour les hommes et 83,8 ans pour les femmes en 25). L amélioration de cet état de santé se traduit certes par un allongement de la vie et de meilleures conditions de santé à différents âges mais surtout par une baisse significative de la mortalité infantile. Une baisse générale de la mortalité infantile dans les DFA. La mortalité infantile est un excellent indicateur de l état sanitaire d un pays ou d une région. Il est fortement corrélé avec l espérance de vie à la naissance. Une baisse de la mortalité infantile se traduit souvent par une hausse de l espérance de vie à la naissance. Ans Espérance de vie masculine de 199 à 25 D une manière générale, la mortalité infantile a baissé dans la zone. Toutefois cette baisse n est pas la même pour chaque département. Les décès d enfants de moins d un an sont plus fréquents en mais c est là aussi que la baisse a été la plus forte. En effet, le taux y est passé de 18, en 199, à 12,2, en Années Malgré cette diminution du taux sur les 15 dernières années, qui traduit une amélioration du système de santé et sa meilleure accessibilité au plus grand nombre, les taux de chaque DFA restent bien au dessus du taux métropolitain (autour de 4 actuellement). 3

5 Pour 1 25 Les maladies de l appareil circulatoire à l origine de beaucoup de décès. Les principales causes qui contribuent à la mortalité aux Départements Français d Amérique ont peu évolué sur la dernière décennie. Sur la période 2-22, les causes les plus fréquentes sont les maladies de l appareil Taux de mortalité infantile de 199 à Années circulatoire qui représentent 29% du total des décès. Il s agit principalement de cardiopathies et de maladies cérébrovasculaires. Les tumeurs, tumeurs malignes en large majorité, expliquent, à elles seules, 21% des décès. Viennent ensuite les causes externes de décès (1% du total) qui désignent les accidents de la circulation et les accidents domestiques mais aussi les suicides et les homicides. Principales causes de décès aux Antilles- Maladies infectieuses et parasitaires Causes externes Maladies de l'appareil circulatoire % Entre et, il y a peu de différences dans les principales causes de décès. Les divergences tiennent surtout à l importance des causes externes en, troisième cause de décès sur l archipel pour la période 2-22, et en particulier des décès par accident (74% des causes externes). La se démarque des Antilles une fois de plus. En effet, les maladies de l appareil circulatoire expliquent 19% des décès, c est à dire bien moins que pour les Antilles (3% des décès). Les causes externes de décès, qui désignent pour deux tiers des accidents, sont également très fréquentes en puisqu elles sont à l origine de près de 15% des décès. 4

6 Les maladies infectieuses et parasitaires, dont une large majorité désigne le VIH, tiennent une place importante en. C est la cinquième cause de décès répertoriée dans la région, elle explique 9% des décès de la période. Parmi les principales causes de décès aux Départements Français d Amérique, certaines contribuent plus à la mortalité prématurée. C est ce que les Années Potentielles de Vie Perdues permettent de mesurer. Certaines causes de mortalité sont fortement liées à l âge des personnes, d autres le sont beaucoup moins et touchent une population relativement jeune, entraînant une mortalité prématurée. Années Potentielles de Vie Perdues (2-22). Source : Insee, Inserm, *Pourcentages d APVP dues à une cause par rapport au total des APVP toutes causes. Antilles- Rang %* Rang %* Rang %* Rang %* Appareil circulatoire Tumeurs Causes externes Causes mal définies Maladies infectieuses et parasitaires Nombre total d'apvp

7 Les causes externes de décès, auxquelles contribuent largement les accidents (accidents de transports, accidents domestiques), expliquent 3% des décès survenus avant l âge de 65 ans aux Départements Français d Amérique. Ce sont les tranches d âge de 15 à 4 ans qui sont les plus touchées. Ce pourcentage est très élevé en (36% des APVP) et bien moindre en (22% des APVP). En revanche, il est intéressant de relever la faible proportion d APVP liées à des maladies de l appareil circulatoire et des tumeurs en (respectivement 5% et 6%). La mortalité prématurée en est en grande partie imputable aux causes externes, aux maladies infectieuses et parasitaires (et aux causes et symptômes mal définis, même si cette catégorie ne peut faire l objet d une étude en soi). La cumule donc des causes de mortalité propres aux populations vieillissantes des pays industrialisés (maladies cardiovasculaires, tumeurs ) et des causes de surmortalité prématurée spécifiques aux populations jeunes (causes externes, pathologies infectieuses, etc ). Une évolution générale de la mortalité mais en décalage entre et Antilles. L évolution des taux de mortalité infantile et de l espérance de vie démontre une amélioration des conditions sanitaires et des conditions d accès aux soins dans les DFA au cours des 15 dernières années. Au 1 er janvier 2, on dénombre respectivement 19 et 118 généralistes pour 1. habitants en et, contre 95 en. On dénombre encore 9 et 94 spécialistes pour 1. habitants en et en, 64 seulement pour la. Les écarts avec la France métropolitaine sont plus importants encore (162 généralistes pour 1., 17 spécialistes pour 1) 1. Au niveau de la densité des équipements, les écarts entre Antilles et se retrouvent. Au 1 er janvier 2, on comptait 2,12 lits installés en médecine pour 1. habitants en, 1,33 lits en chirurgie. Pour la, on compte 2,73 lits installés pour 1. personnes en médecine et 1,56 en chirurgie. En, les taux sont moindres puisqu on ne dispose que de 1,92 lits installés en médecine pour 1. habitants et de seulement 1,16 lits pour la chirurgie 2. Pour aller plus loin G. Para, Démographie médicale aux Antilles et en : recherche docteurs désespérément, Info Santé n 13, décembre 24. P. Bazely, C. Catteau, État de santé, offre de soins dans les départements d Outre-mer, DREES, Document de travail, n 14, juin Toutefois, ces conditions restent encore loin de celles de France métropolitaine. La mortalité dans les Départements Français d Amérique a connu ces dernières années un recul notable, mais reste supérieure à celle de France métropolitaine. En, la progression des indices de mortalité (hausse de l espérance de vie et baisse de la mortalité infantile) a été remarquable et plus récente qu en et en, sans toutefois rattraper les niveaux antillais. En se font ressentir les difficultés d accès aux soins et à la prévention pour une partie importante de la population. A travers plusieurs indicateurs il apparaît clairement que la est moins bien pourvue que les Antilles notamment au niveau de la densité des professionnels médicaux. 1 Source : DREES, fichiers ADELI des DASS. In P. Bazely et C. Catteau, Etat de santé, offre de soins dans les départements d Outre-mer, DREES, Document de travail, n 14, juin Source : DREES enquête SAE 99, taux d équipements établis avec les populations du RP 99. In P. Bazely et C. Catteau, Etat de santé, offre de soins dans les départements d Outre-mer, DREES, Document de travail, n 14, juin 21. 6

8 Évolution des principales causes de décès par région, de 199 à 25 Maladie Infectieuses & Parasitaires dont SIDA 15 Nombre années Tumeurs Nombre années Causes extérieures et Traumatismes Nombre années Maladies de l'appareil Circulatoire Nombre années 7

9 Quelques définitions pour comprendre et interpréter les indicateurs utilisés dans l étude : Taux brut de mortalité : nombre de décès pour 1. habitants une année donnée. Ce taux ne permet pas de faire des comparaisons dans le temps ou dans l espace. Pour cela il faut calculer des taux standardisés. Taux standardisés de mortalité : Ils indiquent ce que serait le taux de mortalité dans chacune des régions, si la population de chaque DFA avait la même structure par âge que la population métropolitaine. Les effets d âge dus aux différences de structures par âge sont alors éliminés. Mortalité prématurée : Ensemble de décès survenus avant l âge de 65 ans. Décès attendus : Nombre de décès que l on aurait eu si chaque tranche d âge avait eu des taux de mortalité identiques aux taux nationaux. Indice comparatif de mortalité : Rapport en pourcentage du nombre de décès observés au nombre de décès attendus. Taux de mortalité infantile : Nombre de décès d enfants de moins d un an de l année N pour 1. enfants nés vivants de l année N. Années Potentielles de Vie Perdues (APVP) : Nombre d années non vécues par les sujets morts avant 65 ans. C est un indicateur plus fin que le taux de mortalité par cause qui donne la même valeur à un décès survenu à 15 ans qu à celui survenu à 8 ans. Espérance de vie : Moyenne des âges au moment du décès d une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l époque considérée. C est un indice synthétique indépendant de la structure par âge et par sexe. Les données utilisées dans l étude proviennent de : - L INSERM pour les causes de décès L INSEE pour les données sur la population 8

Une répartition des décès différente selon l âge et le sexe. Figure 1 Répartition des décès par sexe et par groupes d âge en 2005 (INSERM CépiDC)

Une répartition des décès différente selon l âge et le sexe. Figure 1 Répartition des décès par sexe et par groupes d âge en 2005 (INSERM CépiDC) N 9 - Septembre 2008 Les causes de décès à La Réunion : État des lieux en 2005 et évolution La mortalité reflète les conditions de vie et d hygiène d un pays ou d une région. La nette amélioration des

Plus en détail

MORTALITE PREMATUREE ET MORTALITE PREMATUREE EVITABLE O. DA SILVA, JP FERLEY CONTEXTE NATIONAL. La santé observée en Limousin

MORTALITE PREMATUREE ET MORTALITE PREMATUREE EVITABLE O. DA SILVA, JP FERLEY CONTEXTE NATIONAL. La santé observée en Limousin sont ceux du sein (12% des décès prématurés chez les femmes), de la trachée, des bronches et du poumon (8%) et du côlon-rectum (4%). La santé observée en ET EVITABLE O. DA SILVA, JP FERLEY CONTEXTE NATIONAL

Plus en détail

LA MORTALITE à La Réunion

LA MORTALITE à La Réunion LA SANTE OBSERVEE à la LA MORTALITE à La CONTEXTE NATIONAL En 1995, l espérance de vie à la naissance s élève en France à 74,7 ans pour les hommes et 82,3 ans pour les femmes. Les femmes françaises ont

Plus en détail

Le taux de mortalité prématurée par département

Le taux de mortalité prématurée par département Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé Le taux de mortalité prématurée par département En moyenne annuelle

Plus en détail

La santé dans la région Champagne-Ardenne

La santé dans la région Champagne-Ardenne La santé dans la région Champagne-Ardenne Indicateurs régionaux Contribution au diagnostic du projet régional de santé Fiche 3 - Mortalité Document de travail pour les groupes thématiques Données arrêtées

Plus en détail

Mortalité prématurée

Mortalité prématurée Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Février 216 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Mortalité prématurée L'essentiel Dans les Pays de la Loire comme

Plus en détail

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ L'Agence régionale de santé (ARS) d'aquitaine et l'agglomération

Plus en détail

Une mortalité élevée à la Réunion Causes et conséquences

Une mortalité élevée à la Réunion Causes et conséquences r égions Une mortalité élevée à la Causes et conséquences Si les progrès sanitaires accomplis en 5 ans ont fait chuter spectaculairement la mortalité à la, le niveau de mortalité est encore parmi les plus

Plus en détail

1.4 - Mortalité et espérance de vie (mise à jour février 2012)

1.4 - Mortalité et espérance de vie (mise à jour février 2012) 1.4 - Mortalité et espérance de vie (mise à jour février 2012) Les femmes vivent 8 années de plus que les hommes Chiffres clés Femmes Hommes Espérance de vie à la naissance (2009) 82,7 74,9 Nombre de décès

Plus en détail

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION Christine CATTEAU, DRASS, Juin 2003 La population de la Réunion est jeune (37% de moins de 20 ans contre 25% en métropole), féconde, et en forte expansion (augmentation

Plus en détail

L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006

L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006 L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006 Préparé par : Louis Rousseau En collaboration avec : Catherine Hallé Sylvie Bernier Yves

Plus en détail

Epidémiologie des cancers en Limousin. Synthèse

Epidémiologie des cancers en Limousin. Synthèse Synthèse Contexte national 'après le réseau Francim, le nombre annuel de nouveaux cas de cancers en France D est passé de 191 en 1985 à 226 en 1995. Cette augmentation est en partie liée au vieillissement

Plus en détail

Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier ,5 59,5

Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier ,5 59,5 Quelques indicateurs démographiques Répartition de la population de Guadeloupe selon le sexe et l'âge au 1 er janvier 2005 population (en millliers) Hommes Femmes 80 70 60 50 40 30 20 10 0 72 70 59,5 66

Plus en détail

Eléments de repère sur la situation épidémiologique du Poitou-Charentes

Eléments de repère sur la situation épidémiologique du Poitou-Charentes Eléments de repère sur la situation épidémiologique du Julien Giraud Juillet 2009 Observatoire Régional de la Santé 17, rue Salvador Allende 86000 POITIERS Tél. : 05 49 38 33 12 E-mail : ors@ors-poitou-charentes.org

Plus en détail

infantile Guyane 72,1 78,6 76,2 82,8 Insee Dossier Guadeloupe N 5 - Août Guadeloupe Martinique Guyane La Réunion France métropolitaine

infantile Guyane 72,1 78,6 76,2 82,8 Insee Dossier Guadeloupe N 5 - Août Guadeloupe Martinique Guyane La Réunion France métropolitaine infantile E La santé est une composante majeure du développement durable. L espérance de vie à la naissance permet d apprécier l état de santé d une population. En Guadeloupe, l espérance de vie progresse

Plus en détail

Profil du département de la Manche 1

Profil du département de la Manche 1 Profil de département : Manche Représentant environ un tiers de la population de la région, le département de la Manche a vu sa population croitre au rythme régional, avec une densité identique. La pyramide

Plus en détail

Mortalité des enfants de moins de 5 ans

Mortalité des enfants de moins de 5 ans Mortalité Mortalité générale et prématurée > Les espérances de vie des Parisiens (79,6 ans) et des Parisiennes (85,5 ans) à la naissance sont supérieures à celles des Franciliens et des Français. Mortalité

Plus en détail

LA POPULATION AGEE en Guadeloupe

LA POPULATION AGEE en Guadeloupe 16 ème congrès des fédérations hospitalières Antilles-Guyane LA POPULATION AGEE en Guadeloupe Sandrine PITOT Chef de projet Vanessa CORNELY Directrice Observatoire régional de la santé de Guadeloupe LE

Plus en détail

Points. forts AU 31 DÉCEMBRE 2015, PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE BILAN DÉMOGRAPHIQUE De la Polynésie française

Points. forts AU 31 DÉCEMBRE 2015, PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE BILAN DÉMOGRAPHIQUE De la Polynésie française Points 02 forts BILAN DÉMOGRAPHIQUE 2015 AU 31 DÉCEMBRE 2015, 272 800 PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Par rapport au 31 décembre 2014, la

Plus en détail

Bilan démographique 2006 : un excédent naturel record

Bilan démographique 2006 : un excédent naturel record INSEE PREMIERE N 1118 - JANVIER 2007 Bilan démographique 2006 : un excédent naturel record Lucile Richet-Mastain, division Enquêtes et études démographiques, Insee Au 1 er janvier 2007, la population de

Plus en détail

Profil de territoire intermédiaire : territoire deauvillais 1

Profil de territoire intermédiaire : territoire deauvillais 1 Profil de territoire intermédiaire : territoire deauvillais Points favorables Bénéficiaires de l AAH Bénéficiaires de l API prévalence enfants handicapés mortalité par maladies de l appareil circulatoire

Plus en détail

La santé observée. La mortalité. Chapitre 1.3. dans les régions de France

La santé observée. La mortalité. Chapitre 1.3. dans les régions de France F N O R S Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 bd Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 La santé observée dans les régions de France Chapitre 1.3 La mortalité Ce chapitre

Plus en détail

Le suicide en Aquitaine

Le suicide en Aquitaine O R S A observatoire régional de la santé d Aquitaine Le point sur f é v r i e r 2 0 0 9 Le suicide en Aquitaine Espace Rodesse 103 ter rue Belleville 33000 Bordeaux téléphone : 05 56 56 99 60 télécopie

Plus en détail

5 - TERRITOIRE DE THIONVILLE

5 - TERRITOIRE DE THIONVILLE 5-38 5 - TERRITOIRE DE THIONVILLE Avec 217 855 habitants sur 897 kilomètres carrés, le TSP n 5 Thionville regroupe 9,4 % de la population de la région sur 3,8% de son territoire. La proportion de personnes

Plus en détail

FICHES CONCOURS DEMOGRAPHIE ET TERRITOIRES. L espérance de vie

FICHES CONCOURS DEMOGRAPHIE ET TERRITOIRES. L espérance de vie FICHES CONCOURS DEMOGRAPHIE ET TERRITOIRES L espérance de vie Septembre 2017 Danse macabre, miniature du XVe siècle Définition L'espérance de vie calculée pour une année représente la durée de vie moyenne

Plus en détail

MORTALITE PAR SUICIDE EN POITOU-CHARENTES ET PAR DEPARTEMENT DE 1980 A 2002

MORTALITE PAR SUICIDE EN POITOU-CHARENTES ET PAR DEPARTEMENT DE 1980 A 2002 MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES MORTALITE PAR SUICIDE EN POITOU-CHARENTES ET PAR DEPARTEMENT DE 1980 A

Plus en détail

Les disparités régionales de santé. À partir des indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique

Les disparités régionales de santé. À partir des indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique Les disparités régionales de santé À partir des indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique Présentation DE nombreux problèmes de santé présentent des enjeux importants en matière

Plus en détail

Causes de la surmortalité prématurée en France

Causes de la surmortalité prématurée en France Causes de la surmortalité prématurée en France Comparaison avec la situation en Angleterre- Pays de Galles On constate une surmortalité prématurée en France par rapport à l Angleterre. Le risque de décès

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ / Le Viguier-Saint-Jacques/ / Quartiers prioritaires CARCASSONNE QUARTIERS de la politique de la Ville La Conte-Ozanam/ Le Viguier-Saint-Jacques/ / / POPULATION ET

Plus en détail

Le taux de mortalité prématurée

Le taux de mortalité prématurée Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé Le taux de mortalité prématurée par département En moyenne annuelle

Plus en détail

MORTALITÉ ET CAUSES DE DÉCÈS

MORTALITÉ ET CAUSES DE DÉCÈS Chapitre 2 : MORTALITÉ ET CAUSES DE DÉCÈS 11 267 décès en 2014 : soit un taux brut de mortalité de 10,3 pour 1 000 habitants en province de Liège. La mortalité masculine est nettement plus élevée (+53,5%)

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS LA HAUTE GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS LA HAUTE GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSLAHAUTEGARONNE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA 15 ème Journée nationale de prévention du suicide Le vendredi 4 février 211 à 9h3 à l Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'azur INVITATION PRESSE

Plus en détail

La mortalité prématurée : un enjeu de santé publique en Bretagne

La mortalité prématurée : un enjeu de santé publique en Bretagne La Bretagne en santé PLAN RÉGIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE La mortalité prématurée : un enjeu de santé publique en Bretagne décembre 28 -- CONTEXTE ET INTRODUCTION À l image de l ensemble des pays industrialisés,

Plus en détail

Profil de territoire intermédiaire : territoire saint-lois 1

Profil de territoire intermédiaire : territoire saint-lois 1 Profil de territoire intermédiaire : territoire saint-lois Points favorables dépistage mammographie obésité des jeunes mortalité féminine par tumeurs Variables critiques mortalité par maladies cérébrovasculaires

Plus en détail

Indicateurs de santé. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006

Indicateurs de santé. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 Indicateurs de santé Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 1 1. LES INDICATEURS Indicateurs démographiques généraux : - outils de diagnostics et signaux, - définitions précises et reconnues,

Plus en détail

Données synthétiques de mortalité

Données synthétiques de mortalité Données synthétiques de mortalité ESPÉRANCE DE VIE : UN INDICATEUR SYNTHÉTIQUE À LA NAISSANCE ET À 65 ANS L espérance de vie à la naissance représente la durée de vie moyenne autrement dit l âge moyen

Plus en détail

Points. forts. AU 1 er JANVIER 2014, PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE BILAN DÉMOGRAPHIQUE De la Polynésie française

Points. forts. AU 1 er JANVIER 2014, PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE BILAN DÉMOGRAPHIQUE De la Polynésie française Points 08 forts BILAN DÉMOGRAPHIQUE 2013 AU 1 er JANVIER 2014, 270 500 PERSONNES RÉSIDENT EN POLYNÉSIE FRANÇAISE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Par rapport au 1 er janvier 2013, la

Plus en détail

Avril 2015 BISES n 14. Ministère de la Santé - Direction de la Santé BISES

Avril 2015 BISES n 14. Ministère de la Santé - Direction de la Santé BISES Avril 2015 BISES n 14 Ministère de la Santé - Direction de la Santé BISES BULLETIN D INFORMATION SANITAIRES, EPIDEMIOLOGIQUES ET STATISTIQUES LES CAUSES DE DÉCÈS EN 2011 EN POLYNÉSIE FRANÇAISE D APRÈS

Plus en détail

Analyse de la mortalité du RLS d Arthabaska de l Érable

Analyse de la mortalité du RLS d Arthabaska de l Érable Analyse de la mortalité du d Arthabaska de l Érable Pour l analyse de la mortalité, nous passons du général au particulier. Un taux général comparable à celui du Québec peut camoufler des réalités diverses.

Plus en détail

Les indicateurs socio-démographiques et sanitaires de La Réunion

Les indicateurs socio-démographiques et sanitaires de La Réunion Les indicateurs socio-démographiques et sanitaires de CADRE DÉMOGRAPHIQUE 845 000 habitants et 14 000 naissances environ / an Indicateurs Métropole Indice de fécondité synthétique - 2014 2,45 1,98 Taux

Plus en détail

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014

EMPLoi-QUéBEC LEs ChiffrEs CLés de L'EMPLoi au QUéBEC édition 2014 EMPLOI-QUÉBEC Les chiffres clés de l'emploi au québec édition 2014 Rédaction André Levert Élaboration des tableaux Carole Gravel Bryan Speight Direction de l analyse et de l information sur le marché du

Plus en détail

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage L Observatoire de la Santé du Hainaut a édité "Le Tableau de bord de la santé 2013". En 160 pages, il dresse un bilan de santé exhaustif pour le Hainaut. Les enjeux majeurs de santé publique y sont décrits

Plus en détail

La France se caractérise par d importantes inégalités de mortalité entre les hommes et les

La France se caractérise par d importantes inégalités de mortalité entre les hommes et les PATHOLOGIES Dans le thème «Pathologies» Mortalité prématurée. Maladies cardiovasculaires. Cancers : vue d ensemble. Cancers du poumon. Cancers du sein. Cancers du côlonrectum. Sida. Fiche 2.1 Novembre

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS L ARIÈGE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS L ARIÈGE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSL ARIÈGE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs de

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires NARBONNE QUARTIERS de la politique de la Ville / Centre/ POPULATION

Plus en détail

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» )

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Canevas Intitulé du cours : les indicateurs de santé Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Introduction En épidémiologie, la possibilité de quantifier la fréquence de la

Plus en détail

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires de la politique de la Ville LIMOUX QUARTIER POPULATION ET TERRITOIRE

Plus en détail

Santé publique. Sources d information et indicateurs de santé

Santé publique. Sources d information et indicateurs de santé Santé publique Sources d information et indicateurs de santé Les indicateurs de santé = Variables statistiques mesurables qui décrivent, de manière synthétique, l état de santé d une population Surveillance

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS LE TARN ET GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS LE TARN ET GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSLETARNETGARONNE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs

Plus en détail

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007?

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? Point d information 4 décembre 2008 Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? A fin 2007, près de 10 millions de personnes en France étaient atteintes d une affection

Plus en détail

DÉTERMINANTS ET INDICATEURS DE SANTÉ EN GUADELOUPE, À SAINT-BARTHELEMY ET SAINT-MARTIN

DÉTERMINANTS ET INDICATEURS DE SANTÉ EN GUADELOUPE, À SAINT-BARTHELEMY ET SAINT-MARTIN DÉTERMINANTS ET INDICATEURS DE SANTÉ EN GUADELOUPE, À SAINT-BARTHELEMY ET SAINT-MARTIN Laurent GIRDARY, Cécile YACOU, Elise EMEVILLE, Chargées d études à l ORSaG Vanessa CORNELY, Directrice de l ORSaG

Plus en détail

Suicides et tentatives de suicide en Midi-Pyrénées

Suicides et tentatives de suicide en Midi-Pyrénées DOSSIER EPIDEMIOLOGIQUE Suicides et tentatives de suicide en Midi- JANVIER 2009 Contexte national La fait partie des pays d Europe où les taux de mortalité par suicide sont les plus élevés (1). On y observe

Plus en détail

Les territoires de recours en Aquitaine

Les territoires de recours en Aquitaine O R S A observatoire régional de la santé d Aquitaine Les territoires de recours en Aquitaine décembre 2008 Espace Rodesse 103 ter rue Belleville 33000 Bordeaux téléphone : 05 56 56 99 60 télécopie : 05

Plus en détail

Suicides & tentatives de suicide en Midi-Pyrénées

Suicides & tentatives de suicide en Midi-Pyrénées Observatoire Régional de la Santé Midi- Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 373 Toulouse cedex.61.3.11.46 www.orsmip.org Suicides & tentatives de suicide en Midi- Février 12 La santé observée VEILLE

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires SAINT-AMBROIX QUARTIER de la politique de la Ville POPULATION ET

Plus en détail

RAPPORT. la santé dans le. Périgord noir

RAPPORT. la santé dans le. Périgord noir RAPPORT la santé dans le Périgord noir Décembre 2012 SOMMAIRE Démographie 5 Environnement géographique... 5 Structure de la population... 5 Dynamique de la population... 6 Naissances et fécondité... 6

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires LUNEL QUARTIER de la politique de la Ville POPULATION ET TERRITOIRE

Plus en détail

Perspectives démographiques et espérance de vie. Définition

Perspectives démographiques et espérance de vie. Définition Perspectives démographiques et espérance de vie Définition Chaque année, le Bureau fédéral du plan établit en collaboration avec la Direction générale de la statistique des perspectives de population à

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires ANDUZE QUARTIER de la politique de la Ville POPULATION ET TERRITOIRE

Plus en détail

Profil de la région Basse-Normandie 1

Profil de la région Basse-Normandie 1 Profil de la région Basse-Normandie Au 1er janvier 2007, 1,461 million d habitants réside en Basse-Normandie, dont 46 % dans le Calvados. Depuis 1999, la population bas-normande croît en moyenne de 0,3

Plus en détail

1. Expliquer en quoi peut-on parler de «paradoxe sanitaire» en ce qui concerne l état de santé de la population.

1. Expliquer en quoi peut-on parler de «paradoxe sanitaire» en ce qui concerne l état de santé de la population. 1 Exemple SUJET TYPE BAC DE 2H00 L état de santé de la population en France apparaît globalement bon mesuré à l aune de l espérance de vie qui est l une des plus élevée au monde. En revanche, la mortalité

Plus en détail

Environ 10,6 millions de personnes résidant en

Environ 10,6 millions de personnes résidant en L évolution des motifs de recours à l hospitalisation de court séjour entre 1993 et 2010 en France métropolitaine Environ 10,6 millions de personnes résidant en France métropolitaine, soit une personne

Plus en détail

1 InVS / Surveillance nationale des maladies infectieuses. Mortalité par maladies infectieuses en France

1 InVS / Surveillance nationale des maladies infectieuses. Mortalité par maladies infectieuses en France 1 2 3 5 Mortalité par maladies infectieuses en France 6 7 8 9 10 11 12 13 1 Mortalité par maladies infectieuses en France Mortalité par maladies infectieuses en France Tendances évolutives et situation

Plus en détail

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer Démographie État de santé Données financières Politiques clés Offre en santé et accès aux soins Zoom cancer Démographie Une région attractive 5% de la population française soit 3 259 659 habitants en 2013

Plus en détail

MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell

MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell Maladies de l appareil 51 MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell Les maladies de l appareil sont la

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires ALÈS QUARTIER de la politique de la Ville POPULATION ET TERRITOIRE

Plus en détail

UNION REGIONALE DES MEDECINS LIBERAUX DE GUYANE

UNION REGIONALE DES MEDECINS LIBERAUX DE GUYANE UNION REGIONALE DES MEDECINS LIBERAUX DE GUYANE Par le Docteur Alain BOUIX, Président du Collège des Généralistes La démographie médicale libérale en Guyane : Juin 5 Vers une catastrophe annoncée c est

Plus en détail

MORTALITE PAR SIDA EN FRANCE TENDANCES EVOLUTIVES ET SITUATION EN 1996

MORTALITE PAR SIDA EN FRANCE TENDANCES EVOLUTIVES ET SITUATION EN 1996 Retour au sommaire des BEH de 1998 MORTALITE PAR SIDA EN FRANCE TENDANCES EVOLUTIVES ET SITUATION EN 1996 INTRODUCTION La mortalité par Sida diminue en France après la faible diminution observée en 1995,

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE : DONNÉES DE CADRAGE ET PROJECTIONS

LE VIEILLISSEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE : DONNÉES DE CADRAGE ET PROJECTIONS Le vieillissement en Nouvelle Aquitaine : état des connaissances et des pratiques - 12 octobre 2016 LE VIEILLISSEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE : DONNÉES DE CADRAGE ET PROJECTIONS Dr J.P. FERLEY Observatoire

Plus en détail

Démographie, famille, parité

Démographie, famille, parité Démographie, famille, parité Evolutions sur les dernières décennies Pascale Breuil-Genier Unité des études démographiques et sociales Démographie, famille, parité Croissance démographique et vieillissement

Plus en détail

Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes.

Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes. I.5.1. L'alcoolisme Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes. I.5.1.1. La consommation Les données présentées dans les chapitres suivants tiennent compte des dernières mises à jour

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires BEAUCAIRE QUARTIERS de la politique de la Ville / POPULATION ET

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires LÉZIGNAN-CORBIÈRES QUARTIER de la politique de la Ville POPULATION

Plus en détail

La santé observée à Paris Assises parisiennes de la santé 7 avril 2016

La santé observée à Paris Assises parisiennes de la santé 7 avril 2016 La santé observée à Paris Assises parisiennes de la santé 7 avril 2016 Dr Nathalie Sénécal, Directrice L état de santé, la résultante de nombreux déterminants Cadre conceptuel québécois, 2010, données

Plus en détail

Incidence du cancer au Bas-Saint-Laurent, et

Incidence du cancer au Bas-Saint-Laurent, et , 994-995 et 2004-2005 Depuis le tournant des années 2000, le cancer est devenu la première cause de décès au Québec, surclassant ainsi les maladies de l appareil circulatoire. Bon an mal an, ce sont près

Plus en détail

SUICIDE ET TENTATIVES DE SUICIDE

SUICIDE ET TENTATIVES DE SUICIDE SUICIDE ET TENTATIVES DE SUICIDE Janvier 2003 Version diffusée sur internet, document téléchargé. Observatoire Régional de Santé de Bretagne Adresse postale : CS 14235-35042 Rennes cedex Tel. 02 99 14

Plus en détail

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville

Quartiers prioritaires de la politique de la Ville Quartiers Laden Petit Train,, Lameilhé et Bisséous Lardaillé Quartiers prioritaires de la politique de la Ville Quartiers Laden Petit Train,, Lameilhé et Bisséous Lardaillé Population et territoire En

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires BÉZIERS QUARTIERS de la politique de la Ville POPULATION ET TERRITOIRE

Plus en détail

Démographie médicale...

Démographie médicale... MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Préfectures de Guadeloupe, Guyane et Martinique DIRECTIONS DE LA SANTE Service Études & Statistiques

Plus en détail

LE DIABÈTE. en Midi-Pyrénées. Janvier 2012 VEILLE DES INDICATEURS DE SANTÉ RÉGIONAUX

LE DIABÈTE. en Midi-Pyrénées. Janvier 2012 VEILLE DES INDICATEURS DE SANTÉ RÉGIONAUX Observatoire Régional de la Santé Midi-Pyrénées Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 31073 Toulouse cedex 05.61.53.11.46 www.orsmip.org LE DIABÈTE en Midi-Pyrénées Janvier 2012 VEILLE DES INDICATEURS

Plus en détail

Quartiers prioritaires

Quartiers prioritaires CARCASSONNE Quartiers La Conte-Ozanam/ Bastide Pont-Vieux/ Le Viguier-Saint-Jacques/ Grazailles/ Fleming La Reille Quartiers prioritaires QUARTIERS de la politique de la Ville Pissevin-Valdegour/ / Chemin-Bas

Plus en détail

la mortalité prématurée en aquitaine

la mortalité prématurée en aquitaine la mortalité prématurée en aquitaine Les décès prématurés sont par convention l'ensemble des décès survenus chez des personnes âgées de moins de 65 ans. Alors que l'espérance de vie s'élève en France à

Plus en détail

Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon

Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon PATHOLOGIES CANCERS DU POUMON Contexte Le cancer de la trachée, des bronches et du poumon a vu sa fréquence augmenter de façon considérable depuis les années 1950 dans la plupart des pays industrialisés,

Plus en détail

Evolution des principaux indicateurs sanitaires et sociaux dans le Pays Sud Charente entre 2007 et 2015

Evolution des principaux indicateurs sanitaires et sociaux dans le Pays Sud Charente entre 2007 et 2015 VUE D ENSEMBLE PAYS SUD CHARENTE TABLEAUX DE BORD MAI 2016 Sommaire I. Socio-démographie II. Précarité III. Etat de santé : analyse de la mortalité IV. Offre de soins V. Prise en charge des personnes âgées

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population L ajustement 1. Pourquoi un ajustement? L introduction d un ajustement est destinée à assurer la cohérence entre, d une part, la variation de la population de la France déduite

Plus en détail

Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes.

Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes. I.5.1. L'alcoolisme Sources : ISEE : Observatoire Economique - Service des Douanes. I.5.1.1. La consommation En matière d'alcoolisme, le premier indicateur utilisé est celui de la consommation annuelle

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires en Aquitaine

Les maladies cardiovasculaires en Aquitaine Les maladies cardiovasculaires en Juillet 2011 Un document réalisé avec le soutien financier de l Agence régionale de la santé d Sommaire Avant propos 5 Contexte national 7 L ensemble des maladies cardiovasculaires

Plus en détail

2. Contexte démographique

2. Contexte démographique 2. Contexte démographique 2. Contexte démographique Population : 66,6 millions d habitants au 1er janvier 216 Au 1er janvier 216, la population française totalise 66,6 millions d habitants : 64,5 millions

Plus en détail

Définition La mortalité prématurée est définie comme l'ensemble des décès survenant avant l'âge de 65 ans.

Définition La mortalité prématurée est définie comme l'ensemble des décès survenant avant l'âge de 65 ans. Mortalité prématurée Définition La mortalité prématurée est définie comme l'ensemble des décès survenant avant l'âge de 65 ans. Les chiffres Sur la période 2004 à 2009, la mortalité prématurée en Wallonie

Plus en détail

Le nombre de décès augmente, l'espérance de vie aussi. Xavier Niel et Catherine Beaumel (INSEE)

Le nombre de décès augmente, l'espérance de vie aussi. Xavier Niel et Catherine Beaumel (INSEE) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 15 décembre 2-9 h 3 «Les projections démographiques en France et en Europe» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Le nombre de

Plus en détail

Données synthétiques de mortalité

Données synthétiques de mortalité Données synthétiques de mortalité ESPÉRANCE DE VIE : UN INDICATEUR SYNTHÉTIQUE À LA NAISSANCE ET À 65 ANS L espérance de vie à la naissance représente la durée de vie moyenne autrement dit l âge moyen

Plus en détail

Diminution des maladies cardiovasculaires, augmentation des cancers du poumon chez les femmes

Diminution des maladies cardiovasculaires, augmentation des cancers du poumon chez les femmes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 3.6.28, 9:15 14 Santé N 351-86-3 Causes de décès : évolution entre 197 et 24 Diminution des maladies

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO- DEMOGRAPHIQUES DE LA POPULATION FRANCAISE

CARACTERISTIQUES SOCIO- DEMOGRAPHIQUES DE LA POPULATION FRANCAISE CARACTERISTIQUES SOCIO- DEMOGRAPHIQUES DE LA POPULATION FRANCAISE I) INTRODUCTION, DÉFINITIONS Nous avons dépassé les 65M habitants en France Les politiques de santé et les actions sanitaires s insèrent

Plus en détail

Fiche thématique. 17. Mortalité prématurée. Marc Ferland ÉTAT DE SANTÉ GLOBALE. - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause CONTENU

Fiche thématique. 17. Mortalité prématurée. Marc Ferland ÉTAT DE SANTÉ GLOBALE. - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause CONTENU Fiche thématique eisscapitalenationale.gouv.qc.ca 17. Mortalité prématurée - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause VERSION CONTENU Faits saillants Données Indicateur Marc Ferland Équipe

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 1 : assurer un égal accès aux soins

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 1 : assurer un égal accès aux soins Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 1 : assurer un égal accès aux soins Indicateur n 1-1 : Répartition territoriale de l offre de soins de ville et hospitalière 1 er sous

Plus en détail

3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE

3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE 3- LES FACTEURS DE LA DYNAMIQUE DEMOGRAPHIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU Décembre 2015 45 3.1 UNE CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE CONTINUE DEPUIS 1982 Les populations légales 2006 sont

Plus en détail

L espérance de vie à la naissance

L espérance de vie à la naissance Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé L espérance de vie à la naissance par département L espérance de

Plus en détail

Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France métropolitaine, 2008

Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France métropolitaine, 2008 Décembre 1 Maladies chroniques et traumatismes Maladies chroniques et traumatismes Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France

Plus en détail

Mortalité prématurée évitable liée aux comportements à risque en région Grand-Est Août 2016

Mortalité prématurée évitable liée aux comportements à risque en région Grand-Est Août 2016 Mortalité prématurée évitable liée aux comportements à risque en région Grand-Est Août 2016 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ ET DES AFFAIRES SOCIALES EN LORRAINE 2 rue du Doyen Jacques Parisot 54500 Vandœuvre-lès-Nancy

Plus en détail