+213 (0) FAX:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "+213 (0) 21 56 25 00. FAX:"

Transcription

1 EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) FAX: +213 (0) , Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin de la femme Sauvage) Bir Mourad Rais, ALGER

2 PLAN 1. Présentation de Satim 2. Sécurité de la Transaction Monétique Interbancaire 3. La certification appliquée à la transaction de paiement EMV ( Paiement de proximité sur TPE ) 4. Règles de sécurité appliquées au paiement en ligne par carte 2

3 PRESENTATION DE SATIM 3

4 PRESENTATION DE SATIM La Société d Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétique «SATIM» a été créée en 1995 par les Banques Publiques suivantes : la BNA, la BADR, la BEA, la CNEP, le CPA, la BDL, AL BARAKA et la CNMA. Elle est devenue aujourd hui l opérateur du secteur financier spécialisé dans la promotion et dans les prestations de services en rapport avec la modernisation, la normalisation et les transactions monétiques interbancaires. 4

5 ARCHITECTURE DU SYSTEME MONETIQUE INTERBANCAIRE TPE Commerçant SITE WEB GAB Agence Bancaire Centre de Personnalisation SATIM 19 Membres Adhérents Acquéreurs Centre de Pré-compensation Interbancaire (CPI) Spécifications Techniques Normes Interbancaires Tarification Interbancaire Règles de Sécurité HOST Emetteurs 5

6 MEMBRES ADHÉRENTS AU SYSTÈME MONÉTIQUE INTERBANCAIRE 19 membres adhérents : 18 banques Algérie Poste 6

7 PRINCIPALES MISSIONS DE LA SATIM La SATIM est l opérateur monétique interbancaire Algérien Assure la gestion des flux transactionnels interbancaires Met en place et développe les moyens de paiement électronique. Assure également une veille pour se maintenir au niveau des évolutions technologiques en matière de monétique. INTERBANCARITE VEILLE TECHNOLOGIQUE Standards internationaux EMV SECURITE & CONFIANCE SERVICES Garantie la Sécurité de toute transaction monétique Dispositifs de Sécurité Cryptographie Normes & Règles de sécurité Intégration, Gestion & Assistance DAB/GAB & TPE Personnalisation cartes Acquisition Transactions/Routage Traitement des litiges Gestion des Bases de données porteurs & commerçants 7

8 LES OBJECTIFS DES STANDARDS INTERNATIONAUX EMV Assurer l interopérabilité En standardisant les échanges carte/terminal EMV Lutter contre la fraude En renforçant la sécurité Technologie PUCE, Certificats numériques, Clés Cryptographiques (RSA,3DES), 8

9 SECURITE DE LA TRANSACTION MONETIQUE INTERBANCAIRE EMV 9

10 SECURITE DE LA TRANSACTION MONETIQUE INTERBANCAIRE Satim est l opérateur monétique interbancaire chargé de garantir la sécurité pour toute transaction monétique. 10

11 SECURITE DE LA TRANSACTION MONETIQUE INTERBANCAIRE Personnalisation Cartes Préparation des données pistes et puces Acquisition PIN 3DES Transchiffrement Gestion des clés DAB/TPE Centre de Gestion des Clés cryptographiques Autorisation Vérification PIN Retrait sur piste magnétique Paiement sur Puce EMV Code Confidentiel (PIN) Génération & Impression 11

12 OBJECTIF DE LA SECURITE DU RESEAU MONETIQUE INTERBANCAIRE Personnalisation Cartes Acquisition Centre de Gestion des Clés cryptographiques Autorisation Objectif Commun Authentification de la carte et du Porteur Code Confidentiel (PIN) Garantir une transaction sans risque de fraude 12

13 Sécurité PARAMETRES D AUTHENTIFICATION Ou sont-ils stockés Le réseau monétique interbancaire à adopté la technologie de la carte à puce qui s'accompagne de plusieurs avantages. Carte à Puce Design monolithique rend l accès aux circuits interne de la puce, la duplication ou la copie très difficile. verrouillage,physique et logique de la puce, irréversible après chaque étape du processus de fabrication La puce est dotée de détecteurs d intrusions: carte devient muette Utilisation de données sécuritaires depuis sa fabrication jusqu à sa personnalisation N Série Unique (écriture irréversible) Verrouillées par des clés secrètes Fabriquant Puce Fabriquant Carte (Initialisation) Références émetteur(uniques) N série de la carte Unique Verrouillées par des clés secrètes/code secret Données porteur Clés cryptographiques Personnalisation 13

14 PARAMETRES D AUTHENTIFICATION Le Réseau Monétique Interbancaire Algérien utilise la méthode d Authentification SDA Identifiant de l application (AID) Nom application(cib) Langages utilisés Autres Identification application Données cryptographiques Données client (Spécifiques à chaque carte) Nom N carte Date de début de validité Date Exp Code service Piste ISO 2 Autres Nombre de transactions autorisées en Off-line Montant MAX cumulé des TRX approuvées en off-line Autres Données de gestion de risque Données système de l application Règles d utilisation de la carte Méthode d authentification Code pays de l émetteur (Banque) Code devise Autres 14

15 PARAMETRES D AUTHENTIFICATION EMV Standards Internationaux EMV Code Confidentiel (PIN) Clés Triple DES Données cryptographiques 3 D E S 1 Paire de clés RSA Emetteur (Public/Privée) Signature numérique Certificat Numérique 15

16 LA CERTIFICATION ELECRONIQUE APPLIQUEE A LA MONETIQUE EMV 16

17 CERTIFICAT ÉLECTRONIQUE Document numérique attestant de la propriété d une clé publique par une Entité : identification Format : Réseau Internationaux adapté à la carte domestique Comprend: Clé publique Exposant Longueur du modulo de la clé publique Nom de l émetteur: Etablissement financier BIN ISO émetteur (délivré par APACS) AID (Application Identification Number) Date d expiration de la clé Numéro de série 17

18 SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Intégrité, non répudiation et authentification Empreinte Donnée d hachage h(d) Codage Clé privée Signature S d + S S Décodage Clé publique h(d) = h(d) hachage d 18

19 Organisme commun pour garantir la confidentialité, l'authentification, l'intégrité et la non-répudiation. Infrastructure à Clés Publiques (ICP) ou PKI (Public Key Infrastructure) :utilise des mécanismes de signature et certifie des clés publiques qui permettent de chiffrer et de signer des messages ainsi que des données. Dans le domaine de la certification électronique appliquée à la monétique, SATIM assure le rôle de tiers de confiance dans le processus de traitement d une transaction de paiement par carte. 19

20 EMV OBJECTIFS DE L INFRASTRUCTURE PKI Sécuriser les transactions financières entre les membres du système de paiement SATIM (Tiers de Confiance) Emetteur Acquéreur Garantie que les parties sont Authentifiées 20

21 EMV OBJECTIFS DE L INFRASTRUCTURE PKI Sécuriser les transactions financières entre les membres du système de paiement SATIM (Tiers de Confiance) Emetteur La confidentialité : chiffrer les données transmises Acquéreur L intégrité : être assuré que les données transmises ne sont pas altérées La non répudiation : avoir la preuve que le message a bien été reçu par les deux parties 21

22 LA CERTIFICATION APPLIQUEE POUR LE PAIEMENT SUR TPE ( PROXIMITE ) EMV 22

23 PROCESSUS DE CERTIFICATION Etape 1 : Certification de la clé publique de l émetteur (SDA) Emetteur SATIM Tiers de Confiance Acquéreur 1 Si, Pi générées par Satim pour les émetteurs Clé Privée Si (Emetteur) Clé Publique Pi (Emetteur) Clé Privée Ss (Satim) Clé Publique Ps (Satim) Pi Certifiée avec Ss 2 Satim certifie Pi Et génère un certificat de Pi avec Ss Terminal La clé publique de l émetteur Pi est certifiée par Satim qui agit en tiers de confiance. 23

24 PROCESSUS DE CERTIFICATION Etape 2 : Distribution des clés & Personnalisation Emetteur SATIM Tiers de Confiance Acquéreur Clé Privée Si (Emetteur) Clé Publique Pi (Emetteur) Clé Privée Ss (Satim) Clé Publique Ps (Satim) Utilisée pour la création de la signature numérique de la carte Pi Certifiée avec Ss 1 La clé Publique de Satim est chargée dans tous les TPE 2 Satim (émetteur) charge dans la carte : SDA, Pi certifiée, données Terminal 1 Satim (émetteur) génère la SDA basée sur le N carte & autres données La signature est unique par carte (SDA) Pi est unique par émetteur Ps est la même pour tous les TPE 24

25 PROCESSUS D AUTHENTIFICATION Etape 3: Authentification Récupération de la clé publique de l émetteur Clé Publique émetteur certifiée 1 Signée avec la clé privée de Satim Clé Publique Satim 2 Avec la clé publique de Satim, le TPE vérifie la valeur de : La clé publique de l émetteur Le TPE vérifie l authenticité de l émetteur 25

26 PROCESSUS D AUTHENTIFICATION Etape 3: Authentification Vérification de la signature de données sensibles 2 1 Données sensibles Signature des données sensibles (condensé des données sensibles signé avec la clé privée de l émetteur ) 3 Avec la clé publique de Satim, le condensé des données sensibles est retrouvé Clé Publique Satim 4 Le TPE recalcule le condensé 5 Le TPE compare le condensé recalculé avec celui retrouvé au point (3) Le TPE vérifie que les données sensibles sont intègres 26

27 RÈGLES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AU PAIEMENT EN LIGNE PAR CARTE 27

28 PAIEMENT EN LIGNE Le paiement en ligne par carte bancaire est le mode de paiement le plus utilisé par les internautes et ne cesse de s accroitre grâce à la confiance établie qui se renforce avec la régularité des paiements. La confiance dans la sécurité des transactions en ligne est l un des leviers majeurs du développement du paiement sur Internet 28

29 Les nouvelles normes de sécurité mises en place, par les organismes internationaux, pour contrer le risque de fraude, reposent sur des règles de sécurité auxquelles tous les intervenant dans la transaction de paiement en ligne doivent respecter. Parmi ces règles nous citerons : SECURITE DU PAIEMENT EN LIGNE Utilisation de la norme PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) pour la protection des données cartes ( protection du Réseaux, cryptage des Bases de données, gestion des mots de passe, règles d archivage, protection contre les VIRUS, ) Sécurisation des échanges par des certificats SSL Utilisation du Protocol 3D-Secure 29

30 SECURITE DU PAIEMENT EN LIGNE 3D-Secure est un protocole qui définit les relations entre les parties impliquées dans la transaction de paiement en ligne : Le Domaine Emetteur : responsable de l activation du porteur et de son authentification. Le Domaine Interbancaire : facilite les échanges entre les deux autres domaines avec un protocole commun et des services partagés. Le domaine acquéreur : responsable de l intégration de l entreprise par la signature d une convention. 30

31 3D-SECURE ou NON? 3D-SECURE Authentification: Utilisation d un "secret ou donnée sensible" partagé entre le porteur et sa banque au moment de la transaction. Engage la responsabilité du porteur L entreprise est assurée d être payée puisqu un principe de non répudiation des transactions a été mis en place. NON 3D-SECURE L entreprise qui supporte la fraude Le client est remboursé en cas de répudiation de la transaction. Les données de la carte peuvent être interceptées par un tiers. 31

32 CINEMATIQUE DE LA TRANSACTION de Paiement en ligne 3D-SECURE 1 Achat et paiement par Internet Site WEB Entreprise 4 5 Rediriger le client vers la plateforme de paiement en ligne Internet Affiche la réponse du serveur d autorisation Rediriger le client vers l URL Entreprise PLATEFORME PAIEMENT EN LIGNE 7 Demande d autorisation Notification Entreprise avec un ID paiement Centre Interbancaire Autorisation/Switch 32

33 Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) FAX: +213 (0) , Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin de la femme Sauvage) Bir Mourad Rais, ALGER

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE CONTENU DE LA PRESENTATION Faire connaissance avec la carte CIB Population de la carte CIB Moyens d acceptation de la carte CIB Pourquoi devenir acceptant de la carte

Plus en détail

Tunis, Rencontre sur la

Tunis, Rencontre sur la Tunis, Rencontre sur la carte bancaire au Maghreb Journées du 08 et 09 Février 2007 LE SYSTEME DE PAIEMENT PAR CARTE EN ALGERIE Newel Benkritly Directrice Générale Adjointe Newel.Benkritly@satim-dz.com

Plus en détail

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique EESTEL vous propose en cette année 2010 une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

Sécurité des cartes de paiement

Sécurité des cartes de paiement Sécurité des cartes de paiement Université de Montréal mars 2011 Nicolas Guay Directeur de pratique, Monétique Groupe GFI Solutions Au menu Le paiement par carte, les risques et objectifs de sécurité Carte

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Formation Monétique : approfondissement technique

Formation Monétique : approfondissement technique EESTEL vous propose une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs de paiement (DSP)

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

1 LES COÛTS DE MIGRATION AUX STANDARDS EMV

1 LES COÛTS DE MIGRATION AUX STANDARDS EMV 1 LES COÛTS DE MIGRATION AUX STANDARDS EMV Au titre de sa mission de suivi des politiques de sécurité mises en œuvre par les émetteurs, les acquéreurs et les accepteurs, l Observatoire a souhaité, dans

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires»

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Contribution du Commerce PCI-DSS et protection des données cartes de paiement : évolution vers le «chiffrement

Plus en détail

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique 1 Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique Formation globale au système monétique Formation globale au système monétique... 3 Formation

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale SHERLOCK'S Office Server Présentation générale Version 01/2009 1/8 1 OBJET DE SHERLOCK S OFFICE SERVER 3 2 PRÉ REQUIS TECHNIQUE 3 3 LA SÉCURITÉ DES ÉCHANGES ENTRE LE COMMERÇANT ET SHERLOCK S 4 4 LE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Sommaire : Electronic Payment System Manager... 3 Acquiring Electronic Payment Officer...

Plus en détail

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JUSTICE Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique Par Monsieur AKKA Abdelhakim Directeur Général de la Modernisation

Plus en détail

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Solutions de paiement embarquées 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Agenda 1. Introduction à la monétique 2. Présentation de la société 3. Normes et Standards 4. Enjeux techniques 5.

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PRESENTEE PAR M. AIT CHEIKH RESPONSABLE MONETIQUE HAMMAMET LES 8 ET 9 FEVRIER 2007.

LE DEVELOPPEMENT PRESENTEE PAR M. AIT CHEIKH RESPONSABLE MONETIQUE HAMMAMET LES 8 ET 9 FEVRIER 2007. EPIC ALGERIE POSTE LE DEVELOPPEMENT DE LA CARTE BANCAIRE AU MAGHREB : L expérience d Algérie Poste PRESENTEE PAR M. AIT CHEIKH RESPONSABLE MONETIQUE HAMMAMET LES 8 ET 9 FEVRIER 2007. I- LA CONFIGURATION

Plus en détail

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation Silcor Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle CLUSIR, Lyon, 5 février 2002 Déroulement de la présentation 1 - Ouverture de session sécurisée par carte à puce (logon). 2 - Accès

Plus en détail

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire.

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Glossaire Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Agrégat monétaire Un agrégat monétaire est un indicateur statistique qui reflète

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax.

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. EXERCICE 1 La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. La multiplication des modes de communication entre

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Pour les remises réglementaires du domaine Assurance mentionnant l application de l instruction n 2015-I-18 relative à la signature électronique

Plus en détail

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance»

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance» Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA Les enjeux du e-commerce mondial Dès 2006, la barre des 100 millions d acheteurs européens en ligne a été dépassée. Avec un montant moyen d achats de 1000

Plus en détail

Sécurité sous Windows 2000 Server

Sécurité sous Windows 2000 Server Sécurité sous Windows 2000 Server Thomas W. SHINDER Debra Littlejohn SHINDER D. Lynn WHITE Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : 2-212-11185-1 Table des matières Remerciements..............................................

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Peter Sylvester / Paul-André Pays EdelWeb http://www.edelweb.fr/ ps@edelweb.fr / pays@edelweb.fr

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST Le Partenariat Chambre de Commerce-LuxTrust S.A. Le 27 mars 2007, l autorité de certification électronique LuxTrust S.A. a lancé la commercialisation de ses «certificats

Plus en détail

CHAMBERSIGN FRANCE. Echangez en toute confiance

CHAMBERSIGN FRANCE. Echangez en toute confiance CHAMBERSIGN FRANCE LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE POUR SÉCURISER LES ÉCHANGES DES ENTREPRISES SUR INTERNET ChamberSign France Votre partenaire pour sécuriser vos échanges électroniques sur Internet ChamberSign

Plus en détail

GARANTIE DE PAIEMENT & 3D-SECURE

GARANTIE DE PAIEMENT & 3D-SECURE GARANTIE DE PAIEMENT & 3D-SECURE Version 1.2 25/05/2010 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction et/ou

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions Présentation ITS Interactive Transaction Solutions ITS Interactive Transaction Solutions Plus de 10 ans d expérience dans les transactions sécurisées et la carte d achat 150 000 transactions / jour 25

Plus en détail

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Emilie Sulmont (emilie.sulmont@ensicaen.fr) Marc Pasquet (marc.pasquet@ensicaen.fr) Joan Reynaud (joan.reynaud@ensicaen.fr) Résumé :

Plus en détail

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique

Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique Le Tiers de Télétransmission Le Certificat électronique La valeur probante de l écrit numérique Depuis 2000, la validité comme preuve juridique des documents numériques est reconnue, au même titre que

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE : UN MARCHÉ EN PLEIN DÉVELOPPEMENT Evolution du chiffre d affaires du e-commerce depuis 2010 +65% sur 3 ans Poids du e- commerce dans l ensemble du commerce 5% en 2012 20% attendu

Plus en détail

EMV, S.E.T et 3D Secure

EMV, S.E.T et 3D Secure Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI nelkadhi@club-internet.fr; Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. www.leria.eu Professeur permanant A EPITECH www.epitech.net

Plus en détail

Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes

Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes Track 2 : Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes Symposium International de la Transaction Electronique Sécurisée 11 et 12 Juin 2008 Rabat, Maroc 1. Introduction Le

Plus en détail

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 La monétique Les transactions bancaires Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 1 Introduction Lamonétique Transactionsbancaires Aspects Plan 1. Présentation générale de la monétique 1. Définition

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. Echangeur (CCI de Bordeaux) 07 juillet 2009 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. Echangeur (CCI de Bordeaux) 07 juillet 2009 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente Echangeur (CCI de Bordeaux) 07 juillet 2009 Vendre en ligne en toute sécurité Sommaire Zoom sur le e-commerce français Connexion des foyers français,

Plus en détail

BANCAIRE MAGHREBINE MONÉTIQUE ET TRANSACTIQUE

BANCAIRE MAGHREBINE MONÉTIQUE ET TRANSACTIQUE RENCONTRE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CARTE BANCAIRE MAGHREBINE MONÉTIQUE ET TRANSACTIQUE DE LA BANQUE À L ADMINISTRATION ÉLECTRONIQUE Mounir M. ESSAYEGH Février 2007 Tunisie messayegh@m2mgroup.com g SOMMAIRE

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références C. Cachat et D. Carella «PKI Open Source», éditions O REILLY Idealx,

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed

THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed Auteurs : Papa Kalidou Diop Valdiodio Ndiaye Sene Professeur: Année: 2013-2014 Mr, Gildas Guebre Plan Introduction I. Définition II. Fonctionnement III.

Plus en détail

Sommaire 1 LA MONETIQUE

Sommaire 1 LA MONETIQUE Sommaire AVANT-PROPOS... 4 HISTORIQUE...5 INTRODUCTION... 6 I- DEFINITION...7 1.1 ROLE ET FONCTION...7 1.1.1- ROLE...7 1.1.2- FONCTION...7 II- LES COMPOSANTS DE LA MONETIQUE...7 2.1 LE SUPPORT...7 2.2

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Secrétariat Général de la Commission Bancaire --------- Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Pour les remises de type COREP/FINREP et BAFI Date : 26 avril 2007 Version

Plus en détail

EESTEL. Experts Européens en Systèmes de Transactions Electroniques. Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? EESTEL Livre Blanc. Le 29 octobre 2014

EESTEL. Experts Européens en Systèmes de Transactions Electroniques. Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? EESTEL Livre Blanc. Le 29 octobre 2014 EESTEL Livre Blanc Le 29 octobre 2014 Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? Le 9 septembre 2014, Apple a lancé trois produits majeurs : l iphone 6, l Apple Watch et Apple Pay. Le 17 septembre 2014,

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique Introduction : Le protocole HTTPS permet l échange de données entre client et serveur de manière sécurisée, en ayant recours au cryptage (technologie SSL).

Plus en détail

2 600 agences en France (Réseaux Société Générale et Crédit du Nord) Plus de 500 implantations dans 80 pays. Mes notes :

2 600 agences en France (Réseaux Société Générale et Crédit du Nord) Plus de 500 implantations dans 80 pays. Mes notes : La création de la Société Générale remonte au 4 mai 1864, date du décret d'autorisation signé par Napoléon III., privatisée en 1987, la Société Générale est une des banques les plus importantes de la zone

Plus en détail

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES Le projet TéléTVA fait partie de la politique de modernisation par le Ministère de l Economie, des Finances et de l industrie (MINEFI). La conséquence

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

Sage Direct EBICS TS

Sage Direct EBICS TS Sage Direct EBICS TS 1. Contexte EBICS Ebics : Définition et usage Ebics : Banking Internet Communication Standard (norme V2.4) Basé sur la technologie IP (URL ou IP), ce protocole permet d'accéder au

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications?

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Stéphanie Delaune Chargée de recherche CNRS au LSV, INRIA projet SecSI & ENS Cachan 21 Mars 2014 S. Delaune (LSV Projet SecSI) Les

Plus en détail

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin Horodatage Sécurisé J.M. Fourneau Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin M2 ASS-ACSIS 2008, Université de Versailles St Quentin [1/25] Horodatage Sécurisé Le service d horodatage

Plus en détail

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Introduction et cadrage Jean Pierre Buthion, Pdt de la Commission Identités Analyse et synthèse

Plus en détail

Copyright Crypto-sud 2011 1 POINTAGE DU PERSONNEL CRYPTO-SUD

Copyright Crypto-sud 2011 1 POINTAGE DU PERSONNEL CRYPTO-SUD 1 POINTAGE DU PERSONNEL CRYPTO-SUD Plan 2 Présentation p3 Les cartes p4 TPE (Terminal de pointage électronique) p5 Hébergement Web «back office» p6 Fonctionnement p7 La gestion «back office» p8 Sécurité

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

Présentation de Monétique - Tunisie Dates importantes Les moyens mis en œuvre Programme de mise à niveau du système monétique

Présentation de Monétique - Tunisie Dates importantes Les moyens mis en œuvre Programme de mise à niveau du système monétique TIME IS MONEYTIQUE SOMMAIRE Présentation de Monétique - Tunisie Dates importantes Les moyens mis en œuvre Programme de mise à niveau du système monétique Statistiques monétiques Gestion Commune des Affiliés

Plus en détail

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement Comment sécuriser vos paiements en ligne? Entre 2010 et 2013, les chiffres démontrent que c est sur internet que la fraude à la carte bancaire a montré sa plus forte progression. Même si le taux de fraude

Plus en détail

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité»

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» «Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» -- signature électronique -- bresson@ctn.asso.fr Web : tic.ctn.asso.fr Dossier réalisé avec la collaboration de D. Breux (Echangeur BN) et O. Lamirault

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Jerome FANOUILLERE Surveillance des moyens de paiement scripturaux Banque de France Conférence EIFR 28/02/2013 1 Plan Le Rôle de la

Plus en détail

Le e-commerce en France

Le e-commerce en France Le e-commerce en France 117.500 sites en 2012 Nouvelle hausse Hausse des opérations Nouvelle hausse des opérations en nombre 42,9 en 2011 45 Mds en 2012 (+ 19%) Les cybers acheteurs Les moyens de paiements

Plus en détail

COURS DE FORMATION Dans le cadre du " Réseau des Centres d'excellence"

COURS DE FORMATION Dans le cadre du  Réseau des Centres d'excellence COURS DE FORMATION Dans le cadre du " Réseau des Centres d'excellence" Tunis Tunisie du 28 Septembre au 09 Octobre 2009 Organisé par: la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement

Plus en détail

1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING»)

1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING») 1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING») Dans le cadre de sa mission de suivi des politiques de sécurité mises

Plus en détail

technologie la SD-BOX

technologie la SD-BOX 02 la technologie la SD-BOX L accès aux données constitue un enjeu croissant pour les organismes, notamment à des fins d études et de recherche. Certaines données hautement sensibles (données personnelles,

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus

GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus GUIDE DE DEMARRAGE SP Plus Secteur public Version 1.2 31/08/2011 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département Informatique PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS Janvier 2014 Master RCS Sécurité informatique 1 Sommaire

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC Le (GIMAC), est un Organisme qui regroupe la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC) et l ensemble des établissements de crédit de la zone CEMAC,

Plus en détail

Manuel utilisateur du moyen de paiement PAYLIB

Manuel utilisateur du moyen de paiement PAYLIB Manuel utilisateur du moyen de paiement PAYLIB Version 1.A Payline Monext Propriétaire Page 1 / 16 Historique des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées sur ce document.

Plus en détail

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Seminar on electronic certification December 8 and 9, 2009 Algiers, Algeria La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Mlle Manel ABDELKADER Responsable de l Unité de Certification

Plus en détail

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Date de rédaction 26 avril 2012 Statut du document Approuvé par le directeur de la SPL Identifiant 1.3.6.1.4.1.40075.1.2.1 Version 1.1 Date de validation

Plus en détail

3. Gestion de la signature électronique dans le Hub Electronique de Documents. 4. Signature manuscrite scannée et signature numérique dans le Hub

3. Gestion de la signature électronique dans le Hub Electronique de Documents. 4. Signature manuscrite scannée et signature numérique dans le Hub Certificat et Signature électronique by LegalBox Certificat et Signature électronique Table des matières : 1. Qu'est-ce qu'une signature électronique? 2. Qu est-ce qu un certificat électronique? 3. Gestion

Plus en détail

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Introduction et cadrage Jean Pierre Buthion, Pdt de la Commission Identités Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Analyse et synthèse

Plus en détail

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE HISTORIQUE Le Conseil des Ministres du 22 novembre 2000 a approuvé une note concernant une infrastructure PKI (Public Key Infrastructure) et l utilisation d une carte d

Plus en détail

Intégration e-commerce. Version 0.4

Intégration e-commerce. Version 0.4 Intégration e-commerce Version 0.4 16 octobre 2013 1 Table des matières 1 Introduction... 3 Fonctionnement général... 3 La sécurité... 3 2 Paramètres de votre compte... 4 3 Créer un paiement... 5 Le paramètre

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication.

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication. République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère de la Poste et des Technologies de L information et de la Communication Communication «Rôle des TIC dans les transactions électroniques» Présenté

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY SOMMAIRE 1. A propos de ce guide 3 1.1. Symboles utilisés 3 1.2. Terminologie 3 2. Plateforme de paiement électronique Saferpay 4 2.1. Nouveau

Plus en détail

SGDN/DCSSI AFNOR Téléprocédures du MINEFI Aspects sécurité

SGDN/DCSSI AFNOR Téléprocédures du MINEFI Aspects sécurité SGDN/DCSSI AFNOR Téléprocédures du MINEFI Aspects sécurité 27 mars 2003 Sommaire Téléprocédures du M.E.F.I Contexte/Objectifs Problématique Solutions envisageables Les grands choix techniques Mise en œuvre

Plus en détail

Guide de connexion à la solution de paiement Payline

Guide de connexion à la solution de paiement Payline Guide de connexion à la solution de paiement Payline Version 1.B Payline Monext Propriétaire Page 1 / 10 Page des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées sur ce document.

Plus en détail