SOFARTHRO.com. à propos d une série de 12 cas avec un recul moyen de 13 mois. S.Briand, R.Guillou, N.Passuti, N.Fraquet, J.-M.Philippeau CHU Nantes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOFARTHRO.com. à propos d une série de 12 cas avec un recul moyen de 13 mois. S.Briand, R.Guillou, N.Passuti, N.Fraquet, J.-M.Philippeau CHU Nantes"

Transcription

1 Evaluation du comblement par biomatériaux lors de l ostéosynthèse percutanée sous contrôle arthroscopique des fractures du plateau tibial à propos d une série de 12 cas avec un recul moyen de 13 mois S.Briand, R.Guillou, N.Passuti, N.Fraquet, J.-M.Philippeau CHU Nantes

2 Introduction La chirurgie mini-invasive sous contrôle arthroscopique des fractures du plateau tibial a montré son intérêt (symposium de la SFA, 1999). Le recours à un geste de comblement restait discuté. Différents procédés ont été décrits : autogreffe, allogreffe, substituts osseux, ciment acrylique, xénogreffes. Notre expérience dans l utilisation des bio-matériaux nous incite à évaluer les résultats cliniques des patients traités au CHU de Nantes.

3 Les bio-matériaux: l expérience nantaise Rachis (Passuti et al. Macroporous calcium phosphate ceramic performance in human spine fusion. Clin Orthop relat Res 1989;248:169-76) Tumeurs (Gouin et al.utilisation d une céramique poreuse biphasique dans le comblement des tumeurs bénignes. Rev Chir Orthop 1993;79:554) Défects osseux (Gouin et al. Filling of bone defects using biphasic macroporous calcium phosphate ceramic. Report of 23 cases. Rev Chir Orthop 1995;81:59-65) Hanche (Perrier et al. Analyse critique d une série de reconstruction acétabulaire par biomatériaux et cupule sans ciment: à propos de 48 cas. Rev Chir Orthop 2001; 88 suppl 6) OTV (Gouin et al. Ostéotomie tibiale de valgisation par ouverture médiale: comparaison des blocs de céramique de phosphate de calcium avec les autogreffes osseuses. Rev Chir Orthop 2010;96:711-8) Pseudarthroses (Perrier et al. Emploi des céramiques phosphocalciques biphasées associées à de la moelle osseuse autologue dans le traitement des pseudarthroses aseptiques de la diaphyse hummérale. Rev Chir Orthop 2006;92 suppl 4, 15:114.)

4 Les bio-matériaux: pourquoi les préférer? Aux autogreffes : - Iatrogénicité plus faible (Seiler JG. Iliac crest autogenous bone grafting: donor site complications. J South Orthop Assoc 2000;9(2):91-7.) - Diminution du temps opératoire Aux ciments acryliques : - Propriétés ostéo-conductrices supérieures (Daculsi et al. Spongious and cortical bone substitution kinetics at the expense of macroporous biphasic calcium phosphate: animal and human evidence. Bioceramics, : p ). - Favorisant l ostéo-intégration (Gouin, Symposium sur les substituts osseux. Ann Ortho Ouest,1998,30) - Parfaitement biocompatibles (Passuti et al. Substituts osseux. Encycl Med Chir 1999, B-10,1-6.) - Biodégradabilité, assurant une résorption plus rapide - Pas de réaction exothermique - Pas de préparation nécessaire

5 Notre série

6 Patients et Méthode Travail prospectif, continu, monocentrique (2 opérateurs) Entre novembre 2008 et avril 2010 Incluant toutes les fractures accessibles à un traitement arthroscopique (dans notre série : Schatzker 2 ou 3), et dont le bilan comprenait une TDM 12 patients (sex ratio=1), D âge moyen=42ans (19-57), De recul moyen=13mois (7-24).

7 La chirurgie: une urgence différée. Ostéosynthèse percutanée sous contrôle arthro- et fluoroscopique Geste de comblement : - granules de phosphate de calcium biphasique - tassées dans la perte de substance - seringue découpée faisant office de déversoir Traitement des lésions associées : - synthèse du massif des épines, - micro-perforations de Pridie, - suture méniscale - meniscetomie partielle BCP BiCalPhos, Medtronic Sofamor Danek Inc.

8 Le suivi Clinique: - mobilisation précoce (J1 ou J2) - pas d appui pendant 45 jours - IKS et indices de satisfaction à 3 mois Radiologique : - J0 : contrôle scopique de la qualité du comblement - J45 : radiographies standards TDM et pangonogramme (maintien de la réduction)

9 Résultats - Durée d hospitalisation : 5,5 jours (3-10) - IKS genou = 96,9 (95-100) et IKS fonction = 84,3 (70-100) - Angle HKA: modifié de 1,5 degrés par rapport au côté sain, toujours dans le Mobilités normales pour 11 patients au plus grand recul sens d une hypo-correction, qui semble stable dans le temps (1 flessum résiduel, après synthèse du massif des épines, malgré l arthrolyse arthroscopique à 4 mois) 1 patiente gênée par le matériel (ablation à 7 mois) Pas de complication spécifique liée au substitut osseux

10 Discussion Ce travail confirme notre expérience dans l utilisation des biomatériaux - Les résultats fonctionnels et radiologiques sont très bons - Ils sont obtenus précocement - À l aide d un geste sûr (aucune complication liée au substitut ) - Tout en réunissant les conditions favorables à une colonisation osseuse rapide Mais montre leurs limites actuelles - Granules mal adaptées au comblement per-cutané: intégralité du comblement douteuse, issue intra-articulaire ou dans les parties molles - Absence de résistance mécanique : ostéosynthèse + décharge

11 Conclusion: quel avenir? substitut osseux sous forme de pâte injectable développement d un ancillaire adapté

12 Merci

UTILISATION DES CIMENTS PHOSPHO-CALCIQUES DANS LES FRACTURES DES PLATEAUX TIBIAUX

UTILISATION DES CIMENTS PHOSPHO-CALCIQUES DANS LES FRACTURES DES PLATEAUX TIBIAUX UTILISATION DES CIMENTS PHOSPHO-CALCIQUES DANS LES FRACTURES DES PLATEAUX TIBIAUX DR DAVID FROHNMUELLER DR CLAUDE SCHWARTZ Service Orthopédie et traumatologie Hôpital Civil de Colmar Epidémiologie ~ 1

Plus en détail

RÉSULTATS DE 42 DOUBLES OSTÉOTOMIES DE VALGISATION ASSISTÉES PAR ORDINATEUR: DE 1 À 9 ANS DE RECUL. Marc BLAYSAT

RÉSULTATS DE 42 DOUBLES OSTÉOTOMIES DE VALGISATION ASSISTÉES PAR ORDINATEUR: DE 1 À 9 ANS DE RECUL. Marc BLAYSAT RÉSULTATS DE 42 DOUBLES OSTÉOTOMIES DE VALGISATION ASSISTÉES PAR ORDINATEUR: DE 1 À 9 ANS DE RECUL Marc BLAYSAT Introduction Gonarthrose: 1% des hommes et 0.9% des femmes avant 50 ans Varus: arthrose fémoro-tibial

Plus en détail

Ostéome Ostéoide. Gérard Delépine, Nicole Delépine.

Ostéome Ostéoide. Gérard Delépine, Nicole Delépine. Ostéome Ostéoide Gérard Delépine, Nicole Delépine www.nicoledelepine.fr Le Nidus 2 5 20 Fémur diaphysaire et 28 distal et tibia diaphysaire et 20 proximal rassemblent 8 30% 35 des ostéomes ostéoides. 11

Plus en détail

Greffe inter tibio périonière

Greffe inter tibio périonière Greffe inter tibio périonière DIU INFECTIONS OSTEO ARTICULAIRES DR ROMAIN DESMARCHELIER CENTRE HOSPITALIER LYON SUD Introduction Une solution de prise en charge des pertes de substances osseuses (PSO)

Plus en détail

CONTROVERSES en chirurgie du genou. Gonarthrose fémoro-tibiale interne OSTÉOTOMIE? Consultant FH Orthopedics

CONTROVERSES en chirurgie du genou. Gonarthrose fémoro-tibiale interne OSTÉOTOMIE? Consultant FH Orthopedics CONTROVERSES en chirurgie du genou Gonarthrose fémoro-tibiale interne PUC? OSTÉOTOMIE? C SCHWARTZ Consultant FH Orthopedics Colmar introduction L ostéotomie de valgisation du tibia proximal est une intervention

Plus en détail

OSTEOTOMIES DU TIBIA AVEC APPUI IMMEDIAT

OSTEOTOMIES DU TIBIA AVEC APPUI IMMEDIAT OSTEOTOMIES DU TIBIA AVEC APPUI IMMEDIAT C SCHWARTZ, W Mc DOUGALL, M NSOULI, M LADHARI, P CHIGBLO (Colmar) Conflit d intérêt: un des auteurs est consultant FH Orthopedics INTRODUCTION Intervention fiable

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 04 mai 2005 CONCLUSION 1

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 04 mai 2005 CONCLUSION 1 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2005 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR) : Indication

Plus en détail

S.TOMES, G.DESCHAMPS (Centre Orthopédique Médico Chirurgical de Dracy le Fort Dracy le Fort)

S.TOMES, G.DESCHAMPS (Centre Orthopédique Médico Chirurgical de Dracy le Fort Dracy le Fort) EVALUATION DE LA TOLERANCE CLINIQUE DE LA PLAQUE D OSTEOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION PAR OUVERTURE INTERNE ACTIVMOTION. Etude preliminaire a propos d une série continue de 54 ostéotomies revues avec un

Plus en détail

Contre! 11/10/15. Facteurs favorisants. Facteurs favorisants. Facteurs favorisants. Controverse Le plasma riche en plaquettes dans les pseudarthroses

Contre! 11/10/15. Facteurs favorisants. Facteurs favorisants. Facteurs favorisants. Controverse Le plasma riche en plaquettes dans les pseudarthroses Controverse Le plasma riche en plaquettes dans les P. Bonnevialle Service d Orthopédie Traumatologie Hôpital Pierre Paul Riquet de Toulouse Contre! Ouverture initiale (infection, énergie ) Comminution

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 11 juin 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 11 juin 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 11 juin 2013 CONCLUSIONS NANOSTIM, substitut osseux synthétique injectable Demandeur : MEDTRONIC

Plus en détail

STRATÉGIE THÉRAPEUTIQUE DEVANT UNE

STRATÉGIE THÉRAPEUTIQUE DEVANT UNE STRATÉGIE THÉRAPEUTIQUE DEVANT UNE Régulariser LÉSION MÉNISCALE EN 2013 Trillat A (1973) Les sions niscales internes. Les sions niscales externes. Chirurgie du genou. es Lyonnaises de Chirurgie du Genou,

Plus en détail

RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET OSTEOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION. A.Bourahla Service orthopédie CHU de Constantine

RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET OSTEOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION. A.Bourahla Service orthopédie CHU de Constantine RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET OSTEOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION A.Bourahla Service orthopédie CHU de Constantine INTRODUCTION - Rupture du LCA conduit à l arthrose fémoro- tibiale Médiale.

Plus en détail

Fracture extrémité distale du fémur

Fracture extrémité distale du fémur Fracture extrémité distale du fémur Classification et CAT Prise en charge initiale et séquelles Pr RONGIERAS Hôpital d Instruction des Armées DESGENETTES - Lyon Introduction Zone métaphyso épiphysaire

Plus en détail

Historique: 1960 Charnley ciment polymethylmethacrylate dans les fractures 1989 Schmalholz utilisait du ciment dans les fracture du radius distal Kiyo

Historique: 1960 Charnley ciment polymethylmethacrylate dans les fractures 1989 Schmalholz utilisait du ciment dans les fracture du radius distal Kiyo UTILISATION DU CIMENT PHOSPHOCALCIQUE INJECTABLE DANS LES FRACTURES DU RADIUS DISTAL Dr. R. Bordei, Dr C. Schwartz HCC COLMAR 1 Historique: 1960 Charnley ciment polymethylmethacrylate dans les fractures

Plus en détail

HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE

HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE *Pathologie rare, peu étudiée, littérature pauvre *Controverses concernant la prise en charge *Association lésionnelle souvent méconnue en aigu *Conséquences

Plus en détail

Quel traitement choisir?

Quel traitement choisir? DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS Quel traitement choisir? Pierre MARY Epiphysiolyse Quel traitement choisir? Pierre Mary Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l

Plus en détail

DESCELLEMENTS GLENOIDIENS EVALUATION, TECHNIQUE, RESULTATS

DESCELLEMENTS GLENOIDIENS EVALUATION, TECHNIQUE, RESULTATS DESCELLEMENTS GLENOIDIENS EVALUATION, TECHNIQUE, RESULTATS LORIENT 05.04.2009 Ph Sauzières D Katz Ph Valenti HISTORIQUE Taux de survie Torchia, Thornhill,Cofield,Rowland 75% à 93% à 10 ans, 88% à 15 ans,

Plus en détail

L. Obert, A. Couesmes, D. Lepage, S. Rochet, G. Leclerc, P. Garbuio. Versement par une firme à une association. Sans bénéficie pour aucun des auteurs

L. Obert, A. Couesmes, D. Lepage, S. Rochet, G. Leclerc, P. Garbuio. Versement par une firme à une association. Sans bénéficie pour aucun des auteurs Pseudarthroses résistantes des os longs traitées par fixation itérative et adjonction de RhBMP7 Etude prospective continue monocentrique avec suivi à 2 ans L. Obert, A. Couesmes, D. Lepage, S. Rochet,

Plus en détail

DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET

DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET DIU DU GENOU, Séminaire de Lyon 19 & 20 février 2016 Dr. A PELTIER, Pr. S. LUSTIG, Pr. E. SERVIEN, Pr. P. NEYRET Rares ( 0.3 à 3 % selon les séries) Mais GRAVES ++ ( Complications 25 à 75%) En augmentation

Plus en détail

RECONSTRUCTION ITERATIVE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR. Journées FRANCO-MAURICIENNES 2003

RECONSTRUCTION ITERATIVE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR. Journées FRANCO-MAURICIENNES 2003 RECONSTRUCTION ITERATIVE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR Journées FRANCO-MAURICIENNES 2003 ECHEC DU TRANSPLANT Pas de définition communément admise: douleur, raideur, récidive de la laxité Laxité supérieure

Plus en détail

Reconstruction Fémorale par allogreffes morcelées compactées et tige standard cimentée

Reconstruction Fémorale par allogreffes morcelées compactées et tige standard cimentée Reconstruction Fémorale par allogreffes morcelées compactées et tige standard cimentée Luc Kerboull Marcel Kerboull objectifs Réparation complète de la perte de substance. Assurer une fixation stable au

Plus en détail

Gestion des pertes de substance par greffe : Auto / allo / substitut

Gestion des pertes de substance par greffe : Auto / allo / substitut Gestion des pertes de substance par greffe : Auto / allo / substitut DIU INFECTIONS OSTEO ARTICULAIRES DR ROMAIN DESMARCHELIER CENTRE HOSPITALIER LYON SUD Introduction sur les greffes osseuses Une partie

Plus en détail

Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial

Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial Traitement des séquelles des fractures du plateau tibial D. Saragaglia, Th. Lebredonchel et Y. Tourné Les fractures du plateau tibial, comme toute fracture articulaire, nécessitent une réduction anatomique

Plus en détail

Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques

Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques P.Mary Service d! orthopédie et de chirurgie réparatrice de l! enfant Hôpital d! enfants A. Trousseau Paris Ce qui a permis de faire des progrès

Plus en détail

Luxations Acromio-Claviculaires stade 3 et 4 traitées par haubanage acromio-claviculaire : A propos de 83 cas

Luxations Acromio-Claviculaires stade 3 et 4 traitées par haubanage acromio-claviculaire : A propos de 83 cas Luxations Acromio-Claviculaires stade 3 et 4 traitées par haubanage acromio-claviculaire : A propos de 83 cas L. RONY*, R. LANCIGU*, L. HUBERT*, P. BIZOT* * Département de Chirurgie Osseuse - CHU d ANGERS

Plus en détail

RÉSULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES FRACTURES DU PLATEAU TIBIAL CHEZ L ADULTE. PROPOS D UNE SÉRIE DE 50 CAS.

RÉSULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES FRACTURES DU PLATEAU TIBIAL CHEZ L ADULTE. PROPOS D UNE SÉRIE DE 50 CAS. RÉSULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES FRACTURES DU PLATEAU TIBIAL CHEZ L ADULTE. PROPOS D UNE SÉRIE DE 50 CAS. 49e Réunion Annuelle & 15e Congrès Européen de la SOTEST 24 et 25 Juin 2005 - Nancy, France

Plus en détail

CANCER SECONDAIRE DES OS

CANCER SECONDAIRE DES OS Cancer secondaire des os C'est la plus fréquente des tumeurs osseuses (60%) Adultes ou vieillards Tumeur primitive connue ou non (révélatrice dans 30 % des cas) Clinique Cancer secondaire des os Découverte

Plus en détail

Stratégies de reconstruction dans les pertes de substance complexes des membres. Congrès de la SACOT Oran, déc 2013

Stratégies de reconstruction dans les pertes de substance complexes des membres. Congrès de la SACOT Oran, déc 2013 Stratégies de reconstruction dans les pertes de substance complexes des membres Congrès de la SACOT Oran, déc 2013 Chirurgie Réparatrice Perte de substance complexe Appareil Locomoteur L Appareil Locomoteur

Plus en détail

SUBST. OSSEUX. Substituts macroporeux injectables pour le comblement des pertes osseuses. Documentation

SUBST. OSSEUX. Substituts macroporeux injectables pour le comblement des pertes osseuses. Documentation SUBST. OSSEUX Substituts macroporeux injectables pour le comblement des pertes osseuses Documentation De temps d'injectabilité. De temps de prise in situ, maîtrisé, reproductible et adapté. EUROBONE 2

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte

Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte SYNTHESE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge thérapeutique des lésions s et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte Juin 2008 OBJECTIF Promouvoir les bonnes

Plus en détail

UTILISATION DES NANOCRISTAUX EN CHIRURGIE RACHIDIENNE. Dr JP RAKOVER LE MANS GECO LES ARCS 20 JANVIER 2013

UTILISATION DES NANOCRISTAUX EN CHIRURGIE RACHIDIENNE. Dr JP RAKOVER LE MANS GECO LES ARCS 20 JANVIER 2013 UTILISATION DES NANOCRISTAUX EN CHIRURGIE RACHIDIENNE Dr JP RAKOVER LE MANS GECO LES ARCS 20 JANVIER 2013 INTRODUCTION Os autologue / crête iliaque antérieure ou postérieure = Gold standard de l arthrodèse

Plus en détail

L.DECROOCQ. Traumatologie des membres inférieurs. Orthopédie

L.DECROOCQ. Traumatologie des membres inférieurs. Orthopédie L.DECROOCQ Traumatologie des membres inférieurs Orthopédie Plan n Fractures de l extrémité supérieure du fémur n Fracture de la diaphyse fémorale n Fracture de la diaphyse tibiale n Fracture cheville FRACTURE

Plus en détail

Les fractures trochantériennes de l adulte LAME PLAQUE

Les fractures trochantériennes de l adulte LAME PLAQUE Les fractures trochantériennes de l adulte LAME PLAQUE Dr BOUAGAR CHU Bab El Oued 19 ème congrès de la SACOT Oran, Le 2 Décembre 2012 HISTORIQUE Imaginée et mise au point en Suisse par Müller pour l A.O.

Plus en détail

UTILISATION DU CIMENT PHOSPHOCALCIQUE INJECTABLE DANS LES FRACTURES DU RADIUS DISTAL. Dr. R. Bordei, Dr C. Schwartz HCC COLMAR

UTILISATION DU CIMENT PHOSPHOCALCIQUE INJECTABLE DANS LES FRACTURES DU RADIUS DISTAL. Dr. R. Bordei, Dr C. Schwartz HCC COLMAR UTILISATION DU CIMENT PHOSPHOCALCIQUE INJECTABLE DANS LES FRACTURES DU RADIUS DISTAL Dr. R. Bordei, Dr C. Schwartz HCC COLMAR 1 Historique: 1960 Charnley: ciment polymethylmethacrylate dans les fractures

Plus en détail

CONCLUSIONS Allogreffe osseuse traitée par procédé de viro-inactivation SUPERCRIT Cf page 2

CONCLUSIONS Allogreffe osseuse traitée par procédé de viro-inactivation SUPERCRIT Cf page 2 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 janvier 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant et demandeur: Données disponibles

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS à CELLULES GÉANTES Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Tumeurs à cellules géantes Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30

Plus en détail

LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT. JB COURROY Institut Nollet - Paris

LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT. JB COURROY Institut Nollet - Paris LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT Du haut niveau. JB COURROY Institut Nollet - Paris LES EFFET DU VIEILLISSEMENT SUR LE GENOU CARTILAGE MENISQUES OS SOUS CHONDRAL CAPSULE MUSCLES LE CARTILAGE L EFFET DU

Plus en détail

Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral

Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral A DENIS (1), X BARREAU (2), V DOUSSET (2), S LUC (2), JM VITAL (2), JJ RAILHAC (1), N SANS (1)

Plus en détail

FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR.

FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR. FRACTURES EXTREMITE SUP DU FEMUR. Hanche normale Les travées osseuses qui font la solidité du col fémoral Vascularisation Capsule et ligaments Fractures du col fémoral Fracture du sujet âgé Fracture oblique

Plus en détail

Reconstruction ou très grandes cupules?

Reconstruction ou très grandes cupules? Table Ronde FUTURA GECO 2007 Reconstruction ou très grandes cupules? C SCHWARTZ, R BORDEI, P PENALBA (Colmar) Les pertes de substance osseuse 2 A N et Type 1 2 B 2 C Paprosky type 2 Cotyle recouvrant Colonnes

Plus en détail

La technique de la membrane induite. Pierre Mary Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital d enfants A.

La technique de la membrane induite. Pierre Mary Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital d enfants A. La technique de la membrane induite Pierre Mary Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital d enfants A. Trousseau Paris Historique Mise au point par AC Masquelet Initialement

Plus en détail

L Enclouage Centro-Médullaire. Programme

L Enclouage Centro-Médullaire. Programme 2 Programme Historique Principes de l ECM Indications Particularités et technique opératoire Avantages et limites de l ECM Evolutions probables Revue des fournisseurs 3 Historique «si un seul nom devait

Plus en détail

Traitement de la rhizarthrose primitive par prothèse trapèzo-métacarpienne ARPE A propos de 52 cas

Traitement de la rhizarthrose primitive par prothèse trapèzo-métacarpienne ARPE A propos de 52 cas Traitement de la rhizarthrose primitive par prothèse trapèzo-métacarpienne ARPE A propos de 52 cas Sohria HACINI, Adil TRABELSI, Omar NAJI, Pascal KOUYOUMDJIAN, Gérard ASENCIO Introduction Rhizarthrose

Plus en détail

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Introduction Métastases osseuses (MO) fréquentes (20%) Pronostic variable

Plus en détail

Les céramiques phosphocalciques - historique, généralités, propriétés et histologie

Les céramiques phosphocalciques - historique, généralités, propriétés et histologie Les céramiques phosphocalciques - historique, généralités, propriétés et histologie Alina Bogdan-Muller Interne aux Hôpitaux Civils de Colmar Service d Orthopédie et Traumatologie Objectifs Revue générale

Plus en détail

Solution actuelle. Traitement des pseudarthroses par injection de Plasma Riche en Plaquettes 13/10/2015

Solution actuelle. Traitement des pseudarthroses par injection de Plasma Riche en Plaquettes 13/10/2015 Traitement des pseudarthroses par injection de Plasma Riche en Plaquettes Solution actuelle Nicolas Reina Institut Appareil Locomoteur Toulouse France Pas de conflit d intérêt Bibliographie Hypothèse -

Plus en détail

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM Arthro-scanner IRM Arthro-IRM Echographie Scintigraphie Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 25 janvier 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 25 janvier 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 janvier 2011 Nom : CONCLUSIONS MP3, substitut osseux d origine animale Modèles et références

Plus en détail

Séquelles osseuses Pr. Philippe PELISSIER

Séquelles osseuses Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Pseudarthrose infectieuse Pseudarthrose simple (scaphoïde) Pseudarthrose infectieuse Pseudarthrose

Plus en détail

Ostéotomie tibiale de valgisation d ouverture avec le système ContourLock Technique opératoire

Ostéotomie tibiale de valgisation d ouverture avec le système ContourLock Technique opératoire Ostéotomie tibiale de valgisation d ouverture avec le système ContourLock Technique opératoire Ostéotomie d ouverture tibiale Ostéotomie d ouverture tibiale avec le système ContourLock 1 2 Si un substitut

Plus en détail

Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA?

Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA? Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA? D. Saragaglia CHU de Grenoble - hôpital sud - Avant 1980 : Les entorses graves du genou Antéro-internes Antéro-externes Antéro-postérieures => Opérées

Plus en détail

CHANGEMENT EN UN TEMPS SUIVI DE COHORTE SUR 157 CAS

CHANGEMENT EN UN TEMPS SUIVI DE COHORTE SUR 157 CAS INFECTIONS DE PROTHÈSE DE HANCHE CHANGEMENT EN UN TEMPS SUIVI DE COHORTE SUR 157 CAS V.Zeller, L.Lhotellier, S.Marmor, P. Leclerc, D. Biau, F. Ducroquet, N.Desplaces, P. Mamoudy Centre de Référence des

Plus en détail

Tumeurs malignes du genou

Tumeurs malignes du genou DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs malignes du genou C. COURT, E. MASCARD, G. MISSENARD TOMP genou : Généralités C est la localisation la plus fréquente ( près du genou,

Plus en détail

LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge. Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016

LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge. Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016 LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016 PLAN INTRODUCTION ET RAPPELS LES DIFFERENTS TABLEAUX CLINIQUES LA CONSULTATION

Plus en détail

Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest

Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest DIU d arthroscopie - Séminaire sur l arthroscopie du genou Brest, 04 mai 2017 Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest Radiographie Échographie

Plus en détail

Résultats des P.U.C. À 50 ans. GECO 2008, janvier 2008

Résultats des P.U.C. À 50 ans. GECO 2008, janvier 2008 Résultats des P.U.C. À 50 ans GECO 2008, 19-23 janvier 2008 Indications dans l arthrose dégénérative chez les actifs d âge moyen AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE DE LA P.U.C. Symposium A.A.O.S. DALLAS 2002

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE

TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA FRACTURE DE LA HANCHE : UN PROBLÈME MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE Plus de 2 millions de fractures de

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 22 février 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 22 février 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 22 février 2011 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant et demandeur: Données

Plus en détail

Vertébroplastie Cimentoplastie. X. Buy, J Palussiere, A. Gangi

Vertébroplastie Cimentoplastie. X. Buy, J Palussiere, A. Gangi Vertébroplastie Cimentoplastie X. Buy, J Palussiere, A. Gangi Vertébroplastie Injection de ciment dans un corps vertébral Objectifs: Consolidation + Antalgie Historique 1987, Deramond and Galibert, Neurochirurgie

Plus en détail

Luxation traumatique de la hanche chez l enfant (A PROPOS DE 03 CAS)

Luxation traumatique de la hanche chez l enfant (A PROPOS DE 03 CAS) 20 ème congrès national de la SACOT (a propos de 03 cas) Dr. BENMERZOUGA M.Y. (1) Dr. AMROUNI L. (2) Dr. BENCHIKR A. (1) [1] Service de Chirurgie Traumatologique et d Orthopédie. [2] Service de Pédiatrie.

Plus en détail

Fractures du genou chez l enfant. JL JOUVE, F LAUNAY Marseille

Fractures du genou chez l enfant. JL JOUVE, F LAUNAY Marseille Fractures du genou chez l enfant JL JOUVE, F LAUNAY Marseille Fractures du genou chez l enfant Diagnostiquer Avertir VITE Traiter Suivre LONGTEMPS Conclusion En urgence A terme Vaisseaux + Nerfs Syndrome

Plus en détail

SIMPLIFICATION DE LA GREFFE SINUSIENNE APPORT DU SINUS UP

SIMPLIFICATION DE LA GREFFE SINUSIENNE APPORT DU SINUS UP COMMENT DÉCOUPER LE SINUS UP SINUS UP SIMPLIFICATION DE LA GREFFE SINUSIENNE Dimension : 40x25 mm Épaisseur : 2 mm Retirer le Sinus up de son emballage stérile. Référence : SU4025H2 Conditionnement : boîte

Plus en détail

SOFARTHRO.com ÉVALUATIONS POSTUROMÉTRIQUES ET ISOCINÉTIQUES APRÈS LIGAMENTOPLASTIES DU LCA

SOFARTHRO.com ÉVALUATIONS POSTUROMÉTRIQUES ET ISOCINÉTIQUES APRÈS LIGAMENTOPLASTIES DU LCA ÉVALUATIONS POSTUROMÉTRIQUES ET ISOCINÉTIQUES APRÈS LIGAMENTOPLASTIES DU LCA BOISSIN Rebecca, PHILIPPOT Rémi, CHALENCON François, VERDOT François-Xavier, SCHNEIDER Loïc, EDOUARD Pascal, FARIZON Frédéric

Plus en détail

Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012

Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012 Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012 La chirurgie mini invasive Avantages Approche moins agressive Récupération fonctionnelle

Plus en détail

LA PROTHESE D EPAULE

LA PROTHESE D EPAULE SELARL Flandre Orthopédie Docteurs D. ARNALSTEEN et E. PETROFF Clinique de Flandre - Département d'orthopédie POURQUOI OPERER? LA PROTHESE D EPAULE Vous êtes porteur d une pathologie destructrice du cartilage

Plus en détail

Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent

Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent Quand faut-il penser a la chirurgie? o Lorsque la douleur devient difficilement supportable et que le traitement médical ne soulage.

Plus en détail

10,11,12 octobre 2006 auteur

10,11,12 octobre 2006 auteur Prothèses de genou Perspectives introduction Indications opératoire en croissance Retard par rapport aux pays anglosaxons: 1 PTH pour 1 PTG 2 PTH pour 1 PTG en France Augmentation de la pathologie dégénérative:

Plus en détail

D UNE OSTÉOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION

D UNE OSTÉOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE OSTÉOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION VOUS AVEZ UNE ARTHROSE INTERNE DÉBUTANTE DU GENOU VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE OSTÉOTOMIE TIBIALE DE VALGISATION

Plus en détail

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? 6 ème journée des actualités de la douleur 25 février 2016 Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle

Plus en détail

RESULTATS DU TRAITEMENT DES FRACTURES OUVERTES DE FEMUR PAR CLOU VERROUILLÉ OU PLAQUE VERROUILLEE CHEZ L ADULTE

RESULTATS DU TRAITEMENT DES FRACTURES OUVERTES DE FEMUR PAR CLOU VERROUILLÉ OU PLAQUE VERROUILLEE CHEZ L ADULTE RESULTATS DU TRAITEMENT DES FRACTURES OUVERTES DE FEMUR PAR CLOU VERROUILLÉ OU PLAQUE VERROUILLEE CHEZ L ADULTE Peyronnet A., Viel T., Casin C., Cronier P., Bizot P. Département de Chirurgie Osseuse Centre

Plus en détail

Prothèses fémorales à fixation distale: A propos de 6 patients

Prothèses fémorales à fixation distale: A propos de 6 patients GECO 2007 Prothèses fémorales à fixation distale: A propos de 6 patients Richard Emery AUSTRALIE Australie 6 Patients o Entre Avril 2005 et Février 2006 o Recul moyen de 14 mois (10-20 mois) o Age moyen

Plus en détail

)!* $ )!).)! " " ' + %"%! $ ),/. $%. &" %*+ % ),."!) *'%)+ + * $+!'%" * $+ %.) %!$ ""!. Dr Roger BADET

)!* $ )!).)!   ' + %%! $ ),/. $%. & %*+ % ),.!) *'%)+ + * $+!'% * $+ %.) %!$ !. Dr Roger BADET Dr Roger BADET Bilan RADIOLOGIQUE systématique Moins de 50 ans : Face + Profil + Vue axiale à 30 Plus de 50 ans : clichés en shuss en plus +++ pincement postérieur ++ Recherche dune PATHOLOGIE CARTILLAGINEUSE

Plus en détail

Microchirurgie-CHU INDICATION DES TRANSFERTS DE PÉRONÉ AU MEMBRE SUPÉRIEUR. D.I.U de technique microchirurgicale D.I.U de chirurgie de la main

Microchirurgie-CHU INDICATION DES TRANSFERTS DE PÉRONÉ AU MEMBRE SUPÉRIEUR. D.I.U de technique microchirurgicale D.I.U de chirurgie de la main HU Nancy U Nancy DIU Nan IU N INDICATION DES TRANSFERTS DE PÉRONÉ AU MEMBRE SUPÉRIEUR D.I.U de technique microchirurgicale D.I.U de chirurgie de la main Nancy, le 01/02/2016 HU Nancy U Nancy DIU Nan IU

Plus en détail

Les spécificités traumatologiques du sujet âgé

Les spécificités traumatologiques du sujet âgé Les spécificités traumatologiques du sujet âgé Professeur Chantelot Service de traumatologie du CHRU de Lille et CH de Lens Introduction: Amélioration des techniques chirurgicales Amélioration des implants:

Plus en détail

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Le genou Douloureux Dr.Christophe Alric Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Restons Sobres Restons Calmes Petits rappels anatomiques L entorse du genou Conduite à tenir en urgence L examen clinique

Plus en détail

Cals vicieux du radius distal

Cals vicieux du radius distal Cals vicieux du radius distal L. OBERT Service d Orthopédie, de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice Pr GARBUIO Pr TROPET, - C.H.U. Jean Minjoz - Besançon Cal vicieux radius les problèmes

Plus en détail

Chirurgie Orthopédique Complications associées à l ostéotomie de nivellement du plateau tibial (TPLO) : Étude rétrospective de1519 interventions.

Chirurgie Orthopédique Complications associées à l ostéotomie de nivellement du plateau tibial (TPLO) : Étude rétrospective de1519 interventions. Chirurgie Orthopédique Complications associées à l ostéotomie de nivellement du plateau tibial (TPLO) : Étude rétrospective de1519 interventions. Coletti TJ, Anderson M, Gorse MJ, Madsen R. Complications

Plus en détail

Traitement chirurgical des fractures de la palette humérale par voie trans tricipitale Dr N.Meraghni

Traitement chirurgical des fractures de la palette humérale par voie trans tricipitale Dr N.Meraghni Traitement chirurgical des fractures de la palette humérale par voie trans tricipitale Dr N.Meraghni M.Kihal, L.Chaal, R.Benkaidali, A.Youcef khodja, M.Nouar Service de chirurgie orthopédique et traumatologique,

Plus en détail

Traitement chirurgical du mal de Pott A propos d une série de 55 cas

Traitement chirurgical du mal de Pott A propos d une série de 55 cas Traitement chirurgical du mal de Pott A propos d une série de 55 cas L.Chaal, M.Kihal, R.Benkaidali, N.Meraghni, M.Ait-Ouarab, M.Nouar Service d orthopédie et de traumatologie CHU Mustapha Pacha. 19éme

Plus en détail

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Les «200 questions isolées» incontournables Les fiches flash essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en 200 QUESTIONS ISOLEES EN ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Jean-Charles ESCUDIER

Plus en détail

FRACTURE-LUXATION POSTERIEURE GLENO-HUMERALE BILATERALE Cas cliniques et revue de la littérature

FRACTURE-LUXATION POSTERIEURE GLENO-HUMERALE BILATERALE Cas cliniques et revue de la littérature FRACTURE-LUXATION POSTERIEURE GLENO-HUMERALE BILATERALE Cas cliniques et revue de la littérature L.LABATTUT, A.DEMANGEL, Y.JULIEN, A.BOUACIDA, C.CATIER, E.BAULOT, P.TROUILLOUD Service de Chirurgie Orthopédique

Plus en détail

Devenir à long terme des luxations et fractures luxations radiocarpiennes

Devenir à long terme des luxations et fractures luxations radiocarpiennes Devenir à long terme des luxations et fractures luxations radiocarpiennes Clément SPIRY, Jacky LAULAN Services d orthopédie 1 & 2 CHRU Tours - Lésions rares et graves du poignet (0,2% des luxations) -

Plus en détail

RESULTATS A MOYEN TERME DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES PSEUDARTHROSES SEPTIQUES DE LA JAMBE ET DU FEMUR : A PROPOS DE 45 CAS

RESULTATS A MOYEN TERME DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES PSEUDARTHROSES SEPTIQUES DE LA JAMBE ET DU FEMUR : A PROPOS DE 45 CAS RESULTATS A MOYEN TERME DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DES PSEUDARTHROSES SEPTIQUES DE LA JAMBE ET DU FEMUR : A PROPOS DE 45 CAS GRIMAUD O, BAUER T, LORTAT-JACOB A, HARDY Ph 3 problèmes Pseudarthroses septiques

Plus en détail

Traumatismes du membre supérieur

Traumatismes du membre supérieur FRACTURE DE L HUMERUS PROXIMAL 1. PHYSIOPATHOLOGIE Les fractures de l humérus proximal sont relativement fréquentes chez l enfant. Ce sont soit des fractures décollements épiphysaires, soit des fractures

Plus en détail

PROTHESES DE GENOU NOUVELLE APPROCHE ANATOMIQUE PAR MODELISATION 3D PRE-OPERATOIRE ET GUIDES PERSONNALISES AU PATIENT DR FONTANIN NICOLAS

PROTHESES DE GENOU NOUVELLE APPROCHE ANATOMIQUE PAR MODELISATION 3D PRE-OPERATOIRE ET GUIDES PERSONNALISES AU PATIENT DR FONTANIN NICOLAS PROTHESES DE GENOU NOUVELLE APPROCHE ANATOMIQUE PAR MODELISATION 3D PRE-OPERATOIRE ET GUIDES PERSONNALISES AU PATIENT DR FONTANIN NICOLAS EQUILIBRE DU GENOU Axes du membre inférieur o Anatomiques o Mécaniques

Plus en détail

Interaction matériau-vivant

Interaction matériau-vivant Interaction matériau-vivant Aperçu des techniques et matériaux utilisés dans les traitements chirurgicaux des hernies discales Thomas LAURENT 2 e Master Ingénieur Civil Introduction I. Qu est-ce qu une

Plus en détail

FMC du 06/12/2012 Centre Hospitalier William Morey. Les fractures de l extrémité proximale du fémur

FMC du 06/12/2012 Centre Hospitalier William Morey. Les fractures de l extrémité proximale du fémur FMC du 06/12/2012 Centre Hospitalier William Morey Les fractures de l extrémité proximale du fémur La fracture du col fémoral Pathologie fréquente : Incidence 11/1000 femmes entre 75 et 84 ans et de 33/1000

Plus en détail