Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012"

Transcription

1 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel dans la gestion de vos affaires. Dans ce contexte, nous vous proposons une synthèse des principales dispositions adoptées par le législateur pour l année 2012 afin de vous informer au mieux des conséquences de ces réformes sur votre patrimoine. IMPOT SUR LE REVENU. Gel du barème progressif de l impôt sur le revenu. Le TMI (taux marginal d imposition) demeure à 41%. Réduction d impôt en cas d investissement au sein de PME. Les plafonds des investissements établis dans le cadre de la loi TEPA sont rehaussés. Vous pourrez désormais investir de à euros contre et euros auparavant (selon votre situation personnelle). Réduction d impôt au titre des dons. A compter du 1er janvier 2012, les dons versés au profit des partis politiques seront retenus dans la limite de euros contre 7500 euros auparavant. Restriction des PME ouvrant droit à réduction d impôt. Les PME ciblées par la loi TEPA doivent désormais remplir des conditions supplémentaires à celles déjà imposées en 2011 : moins de 50 salariés et C.A. annuel ou total de bilan inférieur à 10M euros. critères liés à la phase d amorçage, démarrage ou d expansion. l entreprise ne doit pas être en difficulté. créée depuis moins de 5 ans. Abaissement de la réduction d impôt dans le cadre de la loi TEPA. Le taux de réduction d impôt passe de 22 % à 18% des versements effectués lors de la souscription au capital de petites entreprises. Création d une contribution supplémentaire sur les très hauts revenus qui sera maintenue jusqu'à ce que l'équilibre des comptes des administrations publiques soient atteint. Deux taux distincts s appliquent en fonction de votre revenu fiscal de référence, un agrégat qui comprend les salaires, les pensions mais aussi les intérêts, les dividendes et les plus-values : Un taux de 3% pour la fraction du RFR : supérieure à et inférieure ou égale à pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés, supérieure à et inférieure ou égale à pour les contribuables soumis à imposition commune, Un taux de 4% pour la fraction du RFR : supérieure à pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés, supérieure à pour les contribuables soumis à imposition commune. Mise en place d un mécanisme de lissage visant à atténuer l impact de cette contribution. Il s applique lorsque : Le revenu fiscal de référence du contribuable en N-1 et N-2 a été inférieur au seuil d imposition ( , ou selon la situation familiale).

2 Le revenu fiscal de référence de l année d imposition est supérieur à 1,5 fois la moyenne des revenus fiscaux de référence des années N-1 et N-2. IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Le bouclier fiscal continuera à s appliquer en 2012 au titre des revenus perçus en Maintien des mécanismes d exonération partielle concernant le dispositif du pacte d associés dit «engagement Dutreil». Le dispositif adopté en juillet 2011 est maintenu : Création de tranches d imposition à 0,25% et 0,50%. Disparition du mécanisme de plafonnement appelé bouclier fiscal. NICHES FISCALES Maintien de la réduction en faveur de l emploi de salarié à domicile. Maintien de la réduction "Girardin social". Maintien du crédit d impôt en faveur de la garde de jeunes enfants. Amplification du principe du "coup de rabot" initié en Les réductions d impôts vont perdre 15% en moyenne. Le plafonnement global des niches fiscales est abaissé à euros + 4% du revenu imposable perçu en 2012 (contre % en 2011). PATRIMOINE FINANCIER Le taux du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) a subi des modifications. Maintien du taux du PFL applicable aux rachats sur contrats d assurance-vie et contrat de capitalisation. Maintien des abattements. Rappelons qu ils s élèvent à 40% des revenus distribués et à euros pour un contribuable seul ou 3050 euros pour un couple soumis à une imposition commune. Le taux du PFL est rehaussé pour les revenus perçus en % pour les dividendes (contre 19 %). 24 % pour les produits de placement à revenus fixe. 17 % pour les intérêts d obligation négociables. 15 % pour les lots et primes de remboursement (contre 10% précédemment). 30 % pour les autres revenus (taux 2011 : 25%). 55 % pour les revenus payés hors de France dans un ETNC (Etat ou territoire non coopératif).

3 PATRIMOINE IMMOBILIER Afin de modérer les effets de la réforme initiée par la deuxième Loi de finances rectificative pour 2011, plusieurs nouveaux cas d exonération ont été prévus et de nombreux avantages ont été maintenus. Plus-values immobilières Extension de l exonération applicable en cas de cession de la résidence principale dans plusieurs cas : A condition qu ils ne soient pas déjà propriétaires de leur résidence principale, les propriétaires de résidence secondaire ou d un logement locatif pourront être exonérés pour la cession de leurs biens à compter du 1er février 2012 à condition : Qu il s agisse de la première cession du bien concerné. Qu il y ait remploi du prix de cession, dans les 24 mois, pour l acquisition ou la construction de leur résidence principale. Pour les retraités entrés dans une maison de retraite médicalisée si la cession de leur ancien domicile intervient dans les 2 ans (sous condition de ressources et de richesse), Pour les adultes handicapés entrés dans un établissement spécialisé, Pour les terrains nus constructibles dans une zone constructible en référence au PLU pour lesquels une promesse de vente a été enregistrée avant le 25 aout 2011 et la vente sera conclue avant le 1er janvier Résidence principale : Maintien du crédit d impôt au titre des intérêts d emprunt aux conditions actuelles (plafond). Maintien du Prêt à taux zéro dit «PTZ». Dispositif SCELLIER : Bien qu étant prorogé jusqu au 1er janvier 2013, les taux de réduction d impôts applicables pour 2012 sont abaissés. Dispositif transitoire : Pour les contrats de réservation signés devant notaire ou enregistrés avant le 31 décembre 2011 et signature de l acte authentique avant le 31 mars 2012, taux de réduction applicable : taux de 2011 (logement BBC 22% et non BBC 13%). Logements non BBC pour lesquels une demande de permis de construire a été déposée avant le 1er janvier 2012, le taux de réduction applicable passe de 9% à 6%. Taux 2012 (contrat de réservation signé après le 1er janvier 2012) : pas de réduction pour les immeubles non BBC et passage de la réduction de 18 à 13% pour les BBC acquis ou construits en Plafonnement à : pour les dépenses payées à compter du 1er janvier 2012 à l exception de celles pour lesquelles un engagement de réaliser un investissement a été pris avant le 31 décembre Patrimoine immobilier locatif Création d une taxe pour sanctionner les loyers élevés des logements de petite surface dits «micro logements». Suppression de la réduction d impôt pour location meublée non professionnelle à partir du 1er janvier Taux 2012 fixé à 11%.

4 TRANSMISSION DU PATRIMOINE Réinstauration du taux de 1,1% applicable en cas de partage pour les conventions de divorce présentées devant le juge avant le 30 juillet Pour les autres cas, le taux reste fixé à 2,50% à compter du 1er janvier Maintien des abattements en matière de droits de mutation à titre gratuit (notamment celui en ligne directe à entre parents et enfants). DROIT D ENREGISTREMENT SUR CESSION DE TITRES DE SOCIÉTÉ Maintien du taux de 3% sur la cession de parts sociales après abattement. De nouveaux taux dégressifs s appliquent en cas de cession d actions ou titres assimilés à compter du 1er janvier 2012 : 3% pour la fraction inférieure à ,5% pour la fraction comprise entre et ,25% pour la fraction excédant Suppression du plafonnement à 5000 du droit liquidé sur les cessions d actions. SOCIETE COTEE D INVESTISSEMENT IMMOBILIER Exclusion de l option pour le PFL (imposition à l IR). Suppression de l abattement sur les dividendes issus des bénéfices distribués par les SIIC. Inéligibilité des titres au PEA. PLUS-VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIÈRES Suppression du dispositif d exonération partielle et progressive des plus-values de cession de valeurs mobilières en raison du délai de détention. Un nouveau mécanisme optionnel de report d imposition a été créé. Il s applique sous conditions. Conditions liées aux titres cédés : détention d au moins 10% des droits dans les bénéfices sociaux de la société dont les titres sont cédés. La participation de 10% directement ou indirectement, prise en compte de l ensemble du groupe familial (cédant, son conjoint, leurs ascendants/descendants, leurs frères ou soeurs). détention de ces droits depuis au moins 8 ans de façon continue avant cession. Conditions liées au réinvestissement : 80% du montant de la plus-value, nette des prélèvements sociaux dans un délai de 3 ans maximum,

5 souscription en numéraire au capital initial ou dans le cadre de l augmentation de capital d une société afin d y détenir au moins 5% des droits sociaux (droits de vote et droits dans les bénéfices sociaux). Exonération de la plus-value en report si détention des nouveaux titres pendant au moins cinq ans. Application a priori dès les plus-values réalisées en 2011 (en attente d instruction administrative). Maintien de l exonération partielle des plus-values de cession de valeurs mobilières en raison du départ à la retraite du dirigeant. RETRAITES A PRESTATION DEFINIES (RETRAITES CHAPEAUX) Adoption d une nouvelle tranche à 21% pour les rentes dépassant par mois et durcissement de la fiscalité pour les retraites liquidées après le 1er janvier Sources : Loi de Finances pour 2012 (publiée au JO du 29/12/ 2011), Fidroit

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE)

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2013 1 1. Impôt sur le revenu 2. Imposition des dividendes 3. Plus-values de cession de valeurs mobilières 4. Plus-values immobilières 5. Cession d usufruit temporaire 6. Impôt de Solidarité sur

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale NEWSLETTER 1 er SEPTEMBRE 2017 Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale Introduction Le projet de loi de finances pour 2018 sera officiellement présenté en conseil des ministres le 27

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011

LOI DE FINANCES POUR 2011 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de finances pour 2011 n 2010-1657 a été publiée au Journal Officiel du 30 décembre 2010 et est entrée en vigueur le 1 er janvier 2011. Si cette loi ne comporte pas de grande

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers -

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers - OPTIMISATION FISCALE Aide-mémoire Fiscalité 2013 - Particuliers - Ce qu il faut retenir en matière de fiscalité de l impôt sur le revenu et de l impôt de solidarité sur la fortune. Abréviations utilisées

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES PARTICULIERS IR ISF PLUS-VALUES IMPOT SUR LE REVENU : CALCUL inchangé

Plus en détail

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009 Groupement HEC Patrimoine ACTUALITE FISCALE 2009 12, rue Lalo 75116 PARIS Tél.: 01 47 20 45 75 Fax: 01 47 20 45 39 c.scheer@scheer-avocats.com (direct) cabinet@scheer-avocats.com SOMMAIRE 1. Les nouvelles

Plus en détail

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011 Point de vue d experts LETTRE FISCALE JUILLET 2011 Nous vous commentons la loi de finances rectificative pour 2011 réformant la fiscalité du patrimoine, définitivement adoptée le 6 juillet 2011. Nouveautés

Plus en détail

Loi de Finances 2013

Loi de Finances 2013 Loi de Finances 2013 Introduction : LDF 2013, la rétrospective 2 Dispositions censurées par le Conseil Constitutionnel La taxe de 75 % sur les très haut revenus d activité est censurée Les prélèvements

Plus en détail

Loi de finances pour 2012 (JO du 30/12/2011)

Loi de finances pour 2012 (JO du 30/12/2011) Diane Patrimoine Loi de finances pour 2012 (JO du 30/12/2011) Voici les dispositions essentielles de la Loi de Finances pour 2012. 1/ Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus et gel des barèmes

Plus en détail

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU)

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une refonte de la fiscalité des revenus du capital mobilier et des plus-values mobilières qui consiste à les assujettir

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013.

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013. JURIDIQUE F O C U S INFORMATIONS LEGISLATIVES Imposition des plus-values des particuliers sur les transmissions OCTOBRE 2012 Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème IMPÔT SUR LE REVENU Actualisation du barème La loi revalorise les tranches du barème de 2,9 % afin de tenir compte de la hausse des prix hors tabac. Les taux d imposition ne sont en revanche pas modifiés.

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

PREMIERE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011

PREMIERE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011 N 149 FISCAL n 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 07 octobre 2011 ISSN 1769-4000 PREMIERE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011 L essentiel : La première loi de finances rectificative

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions.

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Le Gouvernement a présenté, ce mercredi 27 septembre 2017, le projet de Loi de Finances pour l année 2018. Nous attirons votre attention

Plus en détail

Mesures en matière d impôt sur le revenu

Mesures en matière d impôt sur le revenu principales mesures de la loi de finances pour 2009, la loi de finances rectificative pour 2008 Vous trouverez ci-joint les principales mesures fiscales contenues dans la Loi de finances pour 2009 et la

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE ET TRANSMISSION D ENTREPRISES

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE ET TRANSMISSION D ENTREPRISES N 108 FISCAL n 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 25 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE ET TRANSMISSION D ENTREPRISES L essentiel La loi n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Platinium Gestion. Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017

Platinium Gestion. Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017 Platinium Gestion Présentation des réformes fiscales Le 27/09/2017 Nous avons le plaisir de vous présenter une note d analyse réalisée «à chaud» à la suite de la publication (mercredi 27 septembre) du

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 28 septembre ème Trimestre 2007

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 28 septembre ème Trimestre 2007 Lettre d Information Juridique et Fiscale 28 septembre 2007 3 ème Trimestre 2007 1. DROIT DES SOCIETES/ DROIT BOURSIER Non déclaration d un franchissement de seuil : Par un arrêt de la Cour d Appel de

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018

NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE Projet de loi de finances pour l année 2018 NEWSLETTER N 2 2 OCTOBRE 2017 Projet de loi de finances pour l année 2018 Le projet de loi de finances (PLF) pour 2018, officiellement présenté en conseil des ministres le 27 septembre dernier, prévoit

Plus en détail

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012

Service Ingénierie Patrimoniale et Support Juridique 15/03/2012 FLASH. Loi de Finances rectificative pour 2012 FLASH Loi de Finances rectificative pour 2012 La Loi de finances rectificative pour 2012 a été adoptée le 29 février 2012 et promulguée le 15 mars 2012 au Journal Officiel. En résumé, l'assurance vie est

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

Fiscalité : tout ce qu il faut savoir pour l année 2012

Fiscalité : tout ce qu il faut savoir pour l année 2012 NewsletterN 1.2 Mars2012 Fiscalité : tout ce qu il faut savoir pour l année 2012 IMPOTS SUR LE REVENU Geldubarèmedel'impôtsurlerevenu Cette mesure touche tous ceux qui se situaient légèrement en>dessous

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME Introduction - Une réduction IRPP - Une réduction ISF - Une atténuation des plus values : - Un dispositif d abattement renforcé - Les PEA Introduction

Plus en détail

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Direction des Affaires Fiscales 2 décembre 2011 PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Déductibilité des charges financières Les charges

Plus en détail

Impôt sur le revenu. L. fin. 2011, adoptée le 15 déc. 2010, art CALCUL DE L IMPÔT

Impôt sur le revenu. L. fin. 2011, adoptée le 15 déc. 2010, art CALCUL DE L IMPÔT 6 CALCUL DE L IMPÔT Limitation de certains avantages fiscaux Études F-10 550, F-10 625, F-10 645, F-10 655, F-10 668, F-10 670, F-10 675, F-10 677, F-10 770, F-10 775, F-10 780, F-10 785, F-10 795, F-10

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013 Estimation de votre impôt sur les revenus 213 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 2 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes viagères

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-5-05 N 209 du 26 DECEMBRE 2005 AUGMENTATION DU TAUX DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE (CSG) SUR LES REVENUS DU PATRIMOINE ET SUR LES

Plus en détail

FISCAL : projet de loi de finances pour 2014

FISCAL : projet de loi de finances pour 2014 NOTE D INFORMATION 2013/18 du 11 octobre 2013 FISCAL : projet de loi de finances pour 2014 I. Mesures fiscales A. Fiscalité des particuliers Un durcissement de l impôt sur le revenu principalement ciblé

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Note d information du mois de Janvier 2013 BONNE ANNEE 2013 ET BONNE PROSPERITE! En ce début d année, l actualité est riche en modifications qui impactent lourdement aussi bien la fiscalité que le social.

Plus en détail

Actualité des lois de finances

Actualité des lois de finances Actualité des lois de finances Janvier 2013 1 Direction Juridique, Fiscale, Conformité Contexte : état des lieux des comptes publics de la France La loi de finances pour 2013 a pour objectif de ramener

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 PRINCIPALES NOUVEAUTÉS REVENUS 2008 Déclarations de revenus Un seul exemplaire des déclarations 2042K, 2042SK et 2042C sera envoyé. De même, les montants des revenus de capitaux mobiliers du foyer seront

Plus en détail

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 SOMMAIRE Revenus des ménages Le logement TVA et fiscalité verte Le patrimoine REVENUS DES MÉNAGES L avantage fiscal lié au quotient familial sera plafonné à 1.500 euros par

Plus en détail

LA FINANCIERE MANSART

LA FINANCIERE MANSART Fiscalité de la cession d entreprise : La réforme attendue Avec nos partenaires Nadine Mansart Rousseau, le 19 Nov.2013 RAPPEL DES DISPOSITIFS ACTUELS REGIME DE DROIT COMMUN DEPUIS LE 1 ER JANVIER 2013:

Plus en détail

ÉDITO SOMMAIRE. Marc SALLÉ de CHOU Directeur de la Banque Privée

ÉDITO SOMMAIRE. Marc SALLÉ de CHOU Directeur de la Banque Privée M a rs 2 0 1 2 ÉDITO La multiplication des sources d informations, parfois brutes et non filtrées, avec leur cadence soutenue de diffusion masquent souvent l essentiel et font perdre le recul nécessaire

Plus en détail

CENTRE ALTHEMIS DE DOCUMENTATION OPERATIONNEL PLAN FILLON. Principales mesures intéressant le patrimoine

CENTRE ALTHEMIS DE DOCUMENTATION OPERATIONNEL PLAN FILLON. Principales mesures intéressant le patrimoine CENTRE ALTHEMIS DE DOCUMENTATION OPERATIONNEL PLAN FILLON Principales mesures intéressant le patrimoine Source : extrait du communiqué de presse PRINCIPALES MESURES DETAILLEES CI-APRES Contribution exceptionnelle

Plus en détail

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Sommaire Loi de finances pour 2017 et loi de finances rectificative pour 2016 Présentation... 5 Introduction... 15 Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Fiche 1 : Indexation du barème de l IR et revalorisation

Plus en détail

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions SOMMAIRE Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions Réforme fiscale : l'entreprise IFA Crédit d'impôt recherche Taxe professionnelle Dépréciation des titres

Plus en détail

Présentation Loi de Finances 2011

Présentation Loi de Finances 2011 Présentation Loi de Finances 2011 Association Athélia Entreprendre Hôtel IBIS Mardi 1 er Février 2011 Intervenante : Florence Estienne Sumatra Patrimoine Présentation de la Loi de Finances 2011 I.Mesures

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

La fiscalité de la cession

La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession est un sujet en soi car elle varie fortement selon qu il s agit d une entreprise individuelle ou d une société, et suivant le régime fiscal adopté.

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

PANORAMA DE L ACTUALITÉ FISCALE ADOPTION DES LOIS DE FINANCES VIVE LA FISCALITE COMPLIQUEE!

PANORAMA DE L ACTUALITÉ FISCALE ADOPTION DES LOIS DE FINANCES VIVE LA FISCALITE COMPLIQUEE! PANORAMA DE L ACTUALITÉ FISCALE ADOPTION DES LOIS DE FINANCES VIVE LA FISCALITE COMPLIQUEE! WEBINAR AGEFI ACTIFS 18 JANVIER 2017 FAC-JACQUES-DUHEM 1 PROPOS LIMINAIRES Densité LF & LFR & LFSS Jurisprudence

Plus en détail

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T LOIS DE FINANCES 2013 C N A D A 1 8 J A N V I E R 2 0 1 3 - F r é d é r i c P A R R A T 1 CONTEXTE Dette publique 1.800 M (90 % du PIB) Charge de la dette : 47 M en 2013 Croissance économique : 0 % en

Plus en détail

BSPI INFOS. La Loi de finances 2016 BSPI FINANCE. Ses principales dispositions

BSPI INFOS. La Loi de finances 2016 BSPI FINANCE. Ses principales dispositions Janvier 2016 BSPI INFOS B.S.P.I FIN AN CE La Loi de finances 2016 Ses principales dispositions 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 laurentstanek@bspifinance.com

Plus en détail

FLAT TAX ET PLUS VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES

FLAT TAX ET PLUS VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES FLAT TAX ET PLUS VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES PHILIPPE CREVEL Directeur du Cercle de l Epargne La flat tax ou la taxe forfaitaire unique constitue une nouveauté dans le riche paysage fiscal

Plus en détail

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-CHR-20121127 IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus Positionnement

Plus en détail

LA FISCALITE DES PRESTATIONS DECES EN ASSURANCE VIE

LA FISCALITE DES PRESTATIONS DECES EN ASSURANCE VIE LA FISCALITE DES PRESTATIONS DECES EN ASSURANCE VIE PRINCIPE CIVIL : Il est prévu expressément dans le Code des assurances, que le sort du contrat d assurance vie déroge aux règles de succession de droit

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cadre dirigeant, entrepreneur, profession libérale, artisan... Les problématiques diffèrent ; les solutions aussi. Pour chacun, les pistes pour

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PÔLE JURIDIQUE ET FISCAL www.afic.asso.fr PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 1. Récapitulatif des mesures fiscales A. Mesures fiscales concernant les entreprises B.

Plus en détail

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité 1 Réduction exceptionnelle d IR en faveur des ménages modestes... 2 2 Allègement de la C3S... 3 3 Prorogation d un an de la contribution exceptionnelle

Plus en détail

QUELLE FISCALITÉ INCITATIVE POUR LES PARTICULIERS?

QUELLE FISCALITÉ INCITATIVE POUR LES PARTICULIERS? SYNTHÈSE D EXPERTS du 28 juillet 2017 QUELLE FISCALITÉ INCITATIVE POUR LES PARTICULIERS? 1 Les différentes formes de la fiscalité incitative... 2 1.1 Quelles différences entre charges catégorielles et

Plus en détail

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances Manuel DCG 4, Droit fiscal Emmanuel Disle, Jacques Saraf Nathalie Gonthier-Besacier et Jean-Luc Rossignol Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de

Plus en détail

I n t e r n a t i o n a l ANALYSE PATRIMONIALE. Une analyse patrimoniale doit être actualisée en

I n t e r n a t i o n a l ANALYSE PATRIMONIALE. Une analyse patrimoniale doit être actualisée en Cyber EX I n t e r n a t i o n a l ANALYSE PATRIMONIALE Une analyse patrimoniale doit être actualisée en relation avec les dispositions des lois de financement annuelles (Budgets de l Etat et de la sécurité

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version.

Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. NOUVEAUTES DR+ Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières de chacun de vos dossiers.

Plus en détail

En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA

En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA Le PEA PME-ETI En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est une nouvelle enveloppe

Plus en détail

FISCALITE DU CONTRAT D ASSURANCE VIE ET DU CONTRAT DE CAPITALISATION En cas de rachat

FISCALITE DU CONTRAT D ASSURANCE VIE ET DU CONTRAT DE CAPITALISATION En cas de rachat FISCALITE DU CONTRAT D ASSURANCE VIE ET DU CONTRAT DE CAPITALISATION En cas de rachat En cas de rachat partiel ou total, seuls les intérêts sont soumis à imposition. Ces rachats bénéficient de la même

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2006

LOI DE FINANCES POUR 2006 SYNHORCAT JANVIER 2006 LOI DE FINANCES POUR 2006 (Loi n 2005-1719 du 30 décembre 2005 parue au JO du 31/12/2005) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2005 (article 2, I) Pour

Plus en détail

ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER

ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER Encadré 1 : Contenu de l annexe concernant l évaluation approfondie «évaluation des

Plus en détail

1. Fiscalité Social... 7

1. Fiscalité Social... 7 Version 7.0.0 Dernières évolutions 1. Fiscalité... 2 1.1. Impôt sur le revenu... 2 1.2. Réforme de l ISF 2012... 2 1.3. Donations et successions - Tarifs... 3 1.4. Délai de rapport fiscal des donations

Plus en détail

2016 SAS SYNTHESE FINANCE

2016 SAS SYNTHESE FINANCE ACTUALITES FISCALES 2016 Sujets abordés : Actualités Impôt sur le revenu ; Actualités Réductions d impôt ; Actualités Valeurs mobilières ; Actualités Epargne salariale ; Actualités Cessions d entreprise.

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2015 FORMATION VIDEO. Dereix & Kislig. DEREIX & KISLIG. Formation Séminaire SERONI

LOI DE FINANCES 2015 FORMATION VIDEO. Dereix & Kislig.  DEREIX & KISLIG. Formation Séminaire  SERONI LOI DE FINANCES 2015 DEREIX & KISLIG FORMATION VIDEO Dereix & Kislig Formation Consulting www.dkfc.fr Formation Séminaire www.dkformation.fr SERONI www.seroni.fr FORMATIONS & CONTENUS INTERACTIFS SERONI

Plus en détail

N 4 NOVEMBRE 2012 LOI DE FINANCES POUR 2013 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS)

N 4 NOVEMBRE 2012 LOI DE FINANCES POUR 2013 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) N 4 NOVEMBRE 2012 Le projet de loi de finances pour 2013 (PLF 2013) a été déposé par le gouvernement le 28 septembre 2012 à la présidence de l Assemblée nationale. Plusieurs objectifs sont poursuivis par

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF SCELLIER, C EST : Une réduction d impôt de 13 % à 32% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2011. Une

Plus en détail

A. AMENAGEMENT DU BAREME.

A. AMENAGEMENT DU BAREME. G IR BOI 5 B-3-02 N 18 du 25 JANVIER 2002 IMPOT SUR LE. DISPOSITIONS GENERALES, LIQUIDATION DE L IMPOT. COMMENTAIRE DE L ARTICLE 2 DE LA LOI DE FINANCES POUR 2002 (LOI N 2001-1275 DU 28 DECEMBRE 2001,

Plus en détail

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL La fiscalité des médecins: BNC et SELARL Publié le 30 novembre 2016 - Dernière mise à jour le 30 novembre 2016 FICHE PRATIQUE Les bénéfices non commerciaux Les médecins qui exercent leur activité dans

Plus en détail

Cas pratique : Famille CHAUDANSON

Cas pratique : Famille CHAUDANSON Cas pratique : Famille CHAUDANSON M. CHAUDANSON Philippe est chef d entreprise individuelle implantée à Teyran (Hérault). Marié, M. CHAUDANSON est père de trois enfants : Eric, dix-sept ans ; Marie, treize

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE SOLIDARITE

DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE SOLIDARITE DOSSIER DE PRESSE BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU ET POURSUITE DU PACTE DE RESPONSA- BILITE ET DE Septembre 2016 Rendre aux Français le fruit de leurs efforts En 2012, la situation des finances publiques

Plus en détail

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-CHR-20150605 DGFIP IR - Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

Plus en détail

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi Par Jacqueline Maillat, le 18/4/2016 à 11h22 Ne comptez pas sur le fisc pour calculer automatiquement votre ISF comme il le fait pour les taxes foncières et

Plus en détail

Veill. Veille Juridique et Fiscale. Février 2017

Veill. Veille Juridique et Fiscale. Février 2017 Veill Veille Juridique et Fiscale Février 2017 Sommaire Sommaire... 2 1. Principales mesures de la loi de finances pour 2017, de la loi de finances rectificative pour 2016 et de la loi de financement de

Plus en détail

La contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

La contribution exceptionnelle sur les hauts revenus La contribution exceptionnelle sur les hauts revenus Publié le 16 juin 2015 - Dernière mise à jour le 22 juin 2017 Champ d'application de la contribution FICHE PRATIQUE La contribution exceptionnelle sur

Plus en détail

> Sommaire. Impôt sur le revenu. Réduction et crédit d impôt. Transmission. IV Fiscalité des entreprises

> Sommaire. Impôt sur le revenu. Réduction et crédit d impôt. Transmission. IV Fiscalité des entreprises Synthèse des principales évolutions fiscales 2017 > Sommaire I Impôt sur le revenu II Réduction et crédit d impôt III Transmission IV Fiscalité des entreprises La Loi de Finances pour 2017 a été publiée

Plus en détail

Exonérez vos plus-values d entreprise EXTRAIT ISBN : ISSN :

Exonérez vos plus-values d entreprise EXTRAIT ISBN : ISSN : Exonérez vos plus-values d entreprise A jour au 1 er septembre 2017 ISBN : 978-2-35267-625-6 ISSN : 2266-2022 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle sans le consentement de l auteur

Plus en détail

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU SYNTHÈSE D EXPERTS du 6 janvier 2017 LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU 1 Revenus concernés et forme du prélèvement À la source... 2 1.1 Une retenue à la source effectuée par le débiteur

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative pour 2011 et Loi de Finances Initiale pour janvier 2012

Loi de Finances Rectificative pour 2011 et Loi de Finances Initiale pour janvier 2012 Loi de Finances Rectificative pour 2011 et Loi de Finances Initiale pour 2012 La Loi de Finances Rectificative pour 2011 et la Loi de Finances Initiale pour 2012 confirment la politique de rigueur mise

Plus en détail

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Juin 2012 Le Particulier n 1074, article complet François Hollande est devenu le nouveau président de la République.

Plus en détail

Impôts sur le revenu ISF Gestion du Patrimoine. Mercredi 26 avril 2017

Impôts sur le revenu ISF Gestion du Patrimoine. Mercredi 26 avril 2017 Impôts sur le revenu ISF Gestion du Patrimoine Mercredi 26 avril 2017 Impôt sur le revenu Impôt sur la fortune Impôt sur le revenu ISF Gestion de Patrimoine 2 Impôt sur le revenu Revenus exonérés Frais

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 JANVIER 2016 N 1/2016 NUMÉRO SPÉCIAL LOIS DE FINANCES LOIS DE FINANCES INTRODUCTION La loi de finances pour 2016 et la loi de finances rectificative pour 2015 ont été publiées

Plus en détail

A. Imposition des contribuables passibles de l impôt sur le revenu. B. Territorialité de la contribution

A. Imposition des contribuables passibles de l impôt sur le revenu. B. Territorialité de la contribution G / Indices I IR contribut excep Instruction du 3 août 2012 BOI 5 L-2-12 CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LES HAUTS REVENUS. COMMENTAIRES DE L ARTICLE 2 DE LA LOI DE FINANCES POUR 2012 (N 2011-1977 DU 28

Plus en détail

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés Impôts : ce qui change pour vous en 2014 Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 08/01/2014 Dernière mise à jour de la fiche : 08/01/2014 Loi de Finances

Plus en détail

En ce qui concerne l impôt sur le revenu

En ce qui concerne l impôt sur le revenu Les nouveautés fiscales applicables aux particuliers pour 2015 Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 06/01/2015 Dernière mise à jour de la fiche

Plus en détail