Le bâtiment à énergie positive. Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le bâtiment à énergie positive. Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir"

Transcription

1 Le bâtiment à énergie positive en filière volailles de chair Objectifs à atteindre et points clefs pour y parvenir Gérard AMAND 1, Dylan CHEVALIER 2, Christian NICOLAS 3, Paul PONCHANT 1 1 ITAVI Ploufragan (22) 2 CRA Pays de Loire Angers (49) 3 CRA Bretagne Carhaix (29) le 11/09/2012 au SPACE

2 Introduction Depuis 7 ans des travaux ont été réalisés sur les consommations d énergie dans les bâtiments d élevage par les Instituts Techniques et les Chambres d Agriculture : utilisation de l énergie dans les bâtiments avicoles (Etude URE ADEME 2006) références de consommation d énergie et observation du prix du propane p payé par le producteur (enquêtes CA et ITAVI) participation à la mise au point d outils de diagnostic énergétique test de pistes de réduction ou de substitution pour les énergies conventionnelles Depuis 2011, un travail sur les bâtiments d élevage à énergie positive a été engagé sur une période de 3 ans, il n est donc pas terminé et les éléments présentés ici sont susceptibles d évoluer. Par ailleurs, pour préserver les intérêts commerciaux des équipementiers qui nous font confiance, certains travaux ne seront pas présentés ici.

3 Part des consommations d énergie directes El levages porcins ages oles s Eleva avico Elevages bovins Volailles de chair Volailles reproductrices Oeufs Bovins lait Palmipèdes à foie gras Estimation annuelle totale = 8,31 TWh Bovins allaitant Veaux de boucherie 0 TWh 1 TWh 2 TWh 3 TWh 4 TWh 5 TWh 6 TWh ¾ de l énergie en aviculture concerne la volaille de chair. ~ kwh consommés au niveau de l aviculture. Etude URE - ADEME 2006

4 Les spécificités de la production de volailles de chair Une salle d élevage de surface et volume importants. des températures élevées nécessaires aux poussins (32 à 35 à 1j) pendant la période de démarrage. un renouvellement d air minimum dès la mise en chauffe du bâtiment. des besoins en ventilation qui croissent avec le poids des volailles. de propane (kg g) Consommation Exemples de consommations de propane relevées dans différents élevages Poulet export hiver Dinde été Canard hiver Canard été Nombre de jours

5 Le BEBC+ Volailles de chair : un objectif global de résultat Production de volailles de chair Consommation Consommation maximale de référence* pour obtenir un BEBC (kwh/m²/an) (kwh/m²/an) pourcentage d'économie à atteindre % * références de consommation année 2009 (Enquête Chambres d'agriculture du Grand Ouest) 1 : coefficient = 1 2 : coefficient i = 0,8 3 : coefficient = 1,2 Quelle que soit la zone, pour une altitude > 1000 m le coefficient retenu est 1,2

6 Part de la consommation de chaque énergie

7 La consommation d énergie pour le chauffage Mise à température du bâtiment Déperditions parois (isolation, ponts thermiques, ) Déperditions ventilation Ventilation contrôlée Ventilation parasite

8 La mise en œuvre d un BEBC + avicole passe par 3 étapes Bâtiment d Élevage Basse Consommation (BEBC) Limitation des consommations énergétiques Récupération d énergie Production d énergie renouvelable > Consommation d énergie directe

9 Limiter it les consommations d énergie 1/2 Limiter les besoins en énergie Démarrage sur une partie du bâtiment ou en poussinières Éviter les apports d eau inutiles dans le bâtiment (plate forme, fossés, gouttières, ) Utiliser l éclairage naturel (attention aux déperditions thermiques).

10 Limiter it les consommations d énergie 2/2 Minimiser les pertes d énergie isolation adaptée, absence de pont thermique implantation du bâtiment, gestion optimisée de la ventilation, du chauffage et du refroidissement Utilisation de lampes basse-consommation en complément de la lumière naturelle

11 Récupérer l énergie Récupérer é l énergie 1/2 utilisation d échangeurs récupérateur de chaleur sur l air extrait Air neuf réchauffé Air intérieur vicié Air extérieur neuf récupération d énergie par les apports solaires (mur solaire) récupération des calories en sous-toiture (pariéto-dynamique) récupération de chaleur sous panneaux photovoltaïques récupération de chaleur sur système de compostage Utilisation de l énergie thermique issue du générateur électrique couplé à une la station de méthanisation.

12 Produire au moins la quantité d énergie que le bâtiment consomme à partir d une source renouvelable. chaudière biomasse (chauffage des bâtiments) panneaux solaires photovoltaïques (revente d électricité) méthanisation

13 Conclusion Plusieurs intérêts à la démarche BEBC+ : une opportunité de minimiser les consommations d énergie par nos bâtiments d élevage et d améliorer la conception et la performance de notre parc. une démarche a valoriser, elle n existe pas actuellement dans d autres pays européens. une implication de l agriculture, et notamment des productions «hors-sol» avec la société pour lutter contre le réchauffement climatique et économiser l énergie.

Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+)

Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Contexte et enjeux Politique en faveur de l amélioration du bilan environnemental Grenelle de l environnement Plan de performance énergétique La diminution

Plus en détail

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair.

Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Consommations d énergie en élevage de volailles de chair. Travaux menés par l ITAVI, les Chambres Régionales d Agriculture de Bretagne et Pays de la Loire. Etudes réalisées avec le soutien financier de

Plus en détail

Economie d Energie. Les ateliers de transformation

Economie d Energie. Les ateliers de transformation Economie d Energie Les ateliers de transformation Economie d Energie Mesure des consommations électrique de l atelier, Comparaison de ces consommations à des références, Analyse des pratiques Propositions

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par L énergie dans les bâtiments d élevage porcin Étude soutenue et financée par Plan de l intervention Références sur les consommations d énergie : Quels sont les postes les plus consommateurs? Quels sont

Plus en détail

Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles. Filière bovine. Céline ZANELLA

Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles. Filière bovine. Céline ZANELLA Ferme du futur: l énergie dans les bâtiments agricoles Filière bovine Céline ZANELLA Libramont 23 juillet 2011 SOMMAIRE Filière veaux de boucherie Filière bovin lait Filière bovin viande LES CONSOMMATIONS

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes - Ce nouveau bâtiment est un hôpital de jour, composé de bureaux de consultations,

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Années de références 2006 et 2007

Années de références 2006 et 2007 Les consommations d énergie en bâtiments avicoles Quelques repères sur les consommations de gaz propane dans les poulaillers bourguignons en volailles de chair Années de références 2006 et 2007 Une action

Plus en détail

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Agricole

Fiche explicative et principaux critères d éligibilité des dossiers d économies d énergie Secteur Agricole Installation réalisée par un professionnel ; L Offre d Accompagnement et d Informations AGRICULTURE doit être signée par le bénéficiaire et l Acteur Ecofioul avant ou au plus tard le jour de l engagement

Plus en détail

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie

Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie ngo@ecrin.asso.fr Christian Ngô ECRIN www.ecrin.asso.fr Un monde dominé par les combustibles fossiles Biomasse & déchets Hydraulique 2,2% 10,5% 0,5% 6,4%

Plus en détail

Mon école passive et moi Guide d utilisation

Mon école passive et moi Guide d utilisation Mon école passive et moi Guide d utilisation Rue Simons Chaussée d Anvers, 1000 Bruxelles ² Nous sommes heureux de vous accueillir dans votre nouvelle école passive! La construction de ce bâtiment passif

Plus en détail

1- Introduction. 2- Le contexte énergétique avicole français

1- Introduction. 2- Le contexte énergétique avicole français Les consommations énergétiques dans les bâtiments avicoles Dylan Chevalier, Coordination Technique Bâtiment Equipement, groupe L.D.C. France (L.D.C. Amont, Z.I. Nord, 24 rue Etorré Bugatti, 72 650 La Chapelle

Plus en détail

Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation

Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation Modélisation thermique des bâtiments d élevage de poulets de chair en vue d optimiser le choix des équipements et les paramètres de régulation P. Robin 1, G. Amand 2, C. Nicolas 3, D. Chevalier 4, S. Gallot

Plus en détail

Les consommations d énergie dans les bâtiments avicoles. Quelques repères sur les consommations d énergie et propositions de pistes d amélioration

Les consommations d énergie dans les bâtiments avicoles. Quelques repères sur les consommations d énergie et propositions de pistes d amélioration Les consommations d énergie dans les bâtiments avicoles Quelques repères sur les consommations d énergie et propositions de pistes d amélioration Septembre 2008 SOMMAIRE Editorial p.2 1 - Contexte : historique

Plus en détail

Présentation du plan performance énergétique des exploitations agricoles ( )

Présentation du plan performance énergétique des exploitations agricoles ( ) Présentation du plan performance énergétique des exploitations agricoles (2009-2013) «Économie et production d énergie dans les exploitations agricoles» SPACE 17 septembre 2009 Karine BRULE / DGPAAT /

Plus en détail

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Maisons passives & nouveaux bâtiments. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Maisons passives & nouveaux bâtiments Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Principes de planification Isolation thermique 3 Principes de planification Lors de la

Plus en détail

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global Plateforme Formation et Evaluation Bilan énergétique global 1 Contenu Objectif : concevoir une maison à énergie positive 1. Autres besoins 2. Consommation totale 3. Production d énergie renouvelable 2

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie 1/ Répartition des consommations d énergie dans un habitat moyennement isolé (années

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas

Maison à énergie positive et. chauffage électrique. Jacques Ortolas Maison à énergie positive et chauffage électrique Jacques Ortolas 2013 Aujourd hui une maison à énergie positive peut utiliser l'électricité pour couvrir ses besoins de confort. En application de la loi

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

Green Office, les 3 principes clés

Green Office, les 3 principes clés Green Office, les 3 principes clés Les 3 principes clés : Consommer moins Produire de l énergie renouvelable sur site Consommer mieux (CPE, comportements éco-responsables) Maintien des critères de standards

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/9 Projet Nom Petit collectif Nom de la variante SHON 900 Haut. sous plafond 2.8 Détails du site Latitude 45.57 Longitude 5.91 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique

Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique Date d envoi : 09/02/2017 À QUELLE QUESTION DU GRAND DÉBAT SE RAPPORTE VOTRE CAHIER D'ACTEURS? Question 1 Quels modes de vie?

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Les consommations d énergie en bâtiments avicoles

Les consommations d énergie en bâtiments avicoles Les consommations d énergie en bâtiments avicoles Années de références 2006 et 2007 BOURGOGNE Une action menée en étroite collaboration avec les organisations de productions et les fabricants d aliments

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

BONILAIT PROTEINES PROJET SOLAIRE THERMIQUE

BONILAIT PROTEINES PROJET SOLAIRE THERMIQUE BONILAIT PROTEINES PROJET SOLAIRE THERMIQUE Plus d économies Plus d énergies renouvelables Moins de CO 2 Mars 2016 EDF OPTIMAL SOLUTIONS PRÉSENTATION FILIALE DE DALKIA (GROUPE EDF) CREEE EN 2008 SOCIÉTÉ

Plus en détail

Diagnostic énergétique d établissements de santé

Diagnostic énergétique d établissements de santé Diagnostic énergétique d établissements de santé Florence LAVRARD Juin 2012 1 Sommaire Etat des lieux Les enjeux Le diagnostic énergétique? Obligations des établissements? Démarche Etat des lieux Etablissement

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail

Concevoir une Maison Passive

Concevoir une Maison Passive Concevoir une Maison Passive OU «Comment réaliser un Habitat Ecologique sans système conventionnel de chauffage?» Adeline Guerriat Quincay Le 28 novembre 2008 1. Le standard passif 2. Aspect technique

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves choisi de la

Plus en détail

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016 Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret Présentation novembre 2016 Préambule Dans le cadre du plan pluriannuel d investissement pour la réhabilitation de son patrimoine immobilier,

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle Dossier de presse Image non contractuelle Première pierre Etablissement d Accueil du Jeune Enfant rue d Artois Contacts VILLE DE BESANÇON Direction Architecture Karine GUIPET 03 81 41 55 46 Aménagement

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016

Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire des Samares. ColloqueMulti Énergies Avril 2016 Applications avec les accumulateurs thermiques et technologies pour aider à réduire la consommation de combustibles fossiles Par Michel Morin Coordonnateur à l énergie et l entretien Commission scolaire

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Un projet à énergie positive

Un projet à énergie positive Reconstruction des Magasins des Archives Départementales du Nord Un projet à énergie positive Reconstruction des magasins des Archives Départementales du Nord Reconstruction des Magasins des Archives Départementales

Plus en détail

Solutions de chauffage et eau chaude solaire dans les bâtiments de type RT2012

Solutions de chauffage et eau chaude solaire dans les bâtiments de type RT2012 Solutions de chauffage et eau chaude solaire dans les bâtiments de type RT2012 La RT2012 impose le recoure aux EnR en maison individuelle, le solaire est un des moyens de répondre à cette exigence pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PLAN BOIS ÉNERGIE BRETAGNE

PRÉSENTATION DU PLAN BOIS ÉNERGIE BRETAGNE PRÉSENTATION DU PLAN BOIS ÉNERGIE BRETAGNE 2015-2020 Plan Bois Énergie Bretagne 2015 2020 Une politique commune en faveur du bois énergie Animation : AILE et ABIBOIS Instruction : AILE soutien financier

Plus en détail

«Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

«Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires «Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les gestes à adopter pour un logement frais Les travaux améliorant le confort

Plus en détail

Énergie : consommez moins, consommez mieux!

Énergie : consommez moins, consommez mieux! Énergie : consommez moins, consommez mieux! 2 ème partie : actions de formation - Daniel KUBICKI 14h30-15h30 PREDiagnostic FORMATION Collective et Individuelle DIAGNOSTIC COMPLET AVANT ET APRES TRAVAUX

Plus en détail

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY Performances environnementales à l issue de 3 ans de fonctionnement Lycée certifié «NF Bâtiments tertiaires Démarche HQE» à la construction Version simplifiée Consommations

Plus en détail

PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE

PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE PROJET E3D ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE Date : 17/11/2016 Atelier Lavillenie Architectes Intervenant : Cédric Martin Architecte DPLG Au programme L architecture bioclimatique en réponse aux enjeux du développement

Plus en détail

Une porcherie à impact environnemental zéro. Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc

Une porcherie à impact environnemental zéro. Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc Une porcherie à impact environnemental zéro Témoignage Paul Auffray, président du pôle porc Animation Brigitte Landrain, responsable du pôle porc Une porcherie AEI, c est quoi? 2 Une porcherie AEI, c est

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie

Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Martin Roy et associés, 8 mai 2013 Siège Social - Caisse Desjardins Ouest de la Mauricie Étude Net-Zéro Design préliminaire Concept proposé Leed Platine?

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Philippe Delaisse Tél. 0800 85 775 fac.her@ibgebim.be

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

Rénover votre patrimoine

Rénover votre patrimoine Comment économiser l énergie dans ma commune? Exemples - Témoignages - Échanges Rénover votre patrimoine Intervenants Patrick MICHE, Chef de service équipements collectifs du SIDEC p.miche@sidec-jura.fr

Plus en détail

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille PROGRAMME 9h30 10h30 : Présentation des technologies, des

Plus en détail

Maîtriser son énergie en Système Bovin lait

Maîtriser son énergie en Système Bovin lait Référentiel des consommations d énergie dans les exploitations du Nord-Pas de Calais Maîtriser son énergie en Système Bovin lait Dans un contexte de hausse des prix de l énergie et de raréfaction des ressources

Plus en détail

La RÉglementation. Thermique L essentiel

La RÉglementation. Thermique L essentiel La RÉglementation Thermique 2012 L essentiel RT 2012 RT 2012 & isolation La Réglementation Thermique Un outil indispensable pour réduire la consommation énergétique des bâtiments Ce qu il faut retenir

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 12 Maître d Ouvrage d Insertion : SNL 94 35 rue du chemin vert 94 100 Saint Maur des Fossés Adresse logement : 35 bd de Créteil 94 100 St

Plus en détail

87 rue de Bonnetable LE MANS

87 rue de Bonnetable LE MANS 87 rue de Bonnetable 72 000 LE MANS 02 43 82 14 14 kit-tradi-plus@wanadoo.fr LES ÉTAPES DE VOTRE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE PROPOSITION GLOBALE DE RÉNOVATION Réalisée par nos techniciens, elle vise à :. Améliorer

Plus en détail

CLIMHYBU. Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie. CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux

CLIMHYBU. Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie. CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux Appel d'offre Fondation Bâtiment Énergie CLIMHYBU CLIMatisation HYbride des immeubles de BUreaux Une boite à outils d aide à la décision pour la conception et la réhabilitation basse consommation des immeubles

Plus en détail

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323 Sommaire 3 Partie I:Lechauffage...7 Fiche 1 : Les chaudières àcondensation...9 Fiche 2 : Les chaudières àmicrocogénération... 21 Fiche 3 : Les poêles àbois...35 Fiche 4 : Les poêles àgranulés...49 Fiche

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE RT2012

ETUDE THERMIQUE RT2012 2014 ETUDE THERMIQUE RT2012 Ce document comporte : Une copie de l attestation de conformité qui a été jointe au permis de construire La synthèse de l étude thermique réalisée comprenant : - La composition

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

Excellence in Energy solutions. E-PAC : Simplement belge

Excellence in Energy solutions. E-PAC : Simplement belge Excellence in Energy solutions E-PAC : Simplement belge L E-PAC : Préliminaire Habitation ancienne => ventilation naturelle => Isolation nécessaire Isolation des habitations => Herméticité de l habitat

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE INTRODUCTION Depuis le 1 er janvier 2015, des exigences visant une haute performance énergétique ont été

Plus en détail

Exercice 1. Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22. Durée 8 heures

Exercice 1. Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22. Durée 8 heures Exercice 1 Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22 Durée 8 heures Objectif : Modéliser une maison individuelle RT 2012 Projet de base : Hypothèse de puissance thermique : 2900 watts RDC et 3100

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~ COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 1 SUR 16 Commune de TRAMAYES FOUR A PAIN COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 2 SUR 16 SOMMAIRE 1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 Présentation de l établissement...4 Caractéristiques

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Conception et dimensionnement de systèmes de PAC Points d'attention et outils, sur base d

Plus en détail

Résultats principaux RT2005

Résultats principaux RT2005 Résultats principaux RT2005 Conformité du bâtiment :NODA Condition Satisfaite Bâtiment Usage SHON Surf. utile Cep

Plus en détail

LA MAITRISE DE L ENERGIE DANS LES EXPLOITATIONS AGRICOLES. Zoom sur les équipements éligibles au Plan de Performance Energétique

LA MAITRISE DE L ENERGIE DANS LES EXPLOITATIONS AGRICOLES. Zoom sur les équipements éligibles au Plan de Performance Energétique LA MAITRISE DE L ENERGIE DANS LES EXPLOITATIONS AGRICOLES Zoom sur les équipements éligibles au Plan de Performance Energétique Maîtrise de l'energie en Agriculture 29/06/2010 SOMMAIRE Présentation de

Plus en détail

Guide du bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+)

Guide du bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Guide du bâtiment d élevage à énergie positive (BEBC+) Solutions pour réduire sa consommation d énergie et produire des énergies renou ela les dans la li re porcine Edition 2013 CHAMBRE D'AGRICULTURE BRETAGNE

Plus en détail

La chaîne de froid durable

La chaîne de froid durable La chaîne de froid durable Le procédé COLDINNOV Froid thermochimique par une réaction entre l ammoniac et un réactif de conception COLDINNOV Alimentation en énergie par récupération de chaleur perdue Chaleurs

Plus en détail

Références PLANETE 2010 Fiche 8 - Production «Volaille de chair»

Références PLANETE 2010 Fiche 8 - Production «Volaille de chair» Références PLANETE 2010 Fiche 8 - Production «Volaille de chair» Janvier 2011 Réalisée avec le soutien de l ADEME Suivi du dossier : Solagro : Jean-Luc BOCHU, Charlotte BORDET, Nicolas METAYER ADEME :

Plus en détail

Table Ronde Chaleur Fatale

Table Ronde Chaleur Fatale Table Ronde Chaleur Fatale DANJOU FREDERIC Responsable Maintenance et Energie QUIBEL NICOLAS Ingénieur Process _ Référent Energie FOIREST MICKAEL Chef de service - Energie 1 - Entreprise Familiale créée

Plus en détail

Bouygues Immobilier donne le coup d envoi du projet Green Office à Meudon, premier immeuble de grande envergure à énergie positive

Bouygues Immobilier donne le coup d envoi du projet Green Office à Meudon, premier immeuble de grande envergure à énergie positive Bouygues Immobilier donne le coup d envoi du projet Green Office à Meudon, premier immeuble de grande envergure à énergie positive Boulogne-Billancourt, le 25 octobre 2007 Bouygues Immobilier, qui a remporté

Plus en détail

PROSPER outil de prospective stratégique territoriale de transition énergétique

PROSPER outil de prospective stratégique territoriale de transition énergétique PROSPER outil de prospective stratégique territoriale de transition énergétique 8 juin 2016 Atelier TEPOS ------------------ Rencontres annuelles du CLER 8-9-10 juin 2016 - La Rochelle Sommaire 1. Principes

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Partie 11 Efficacité énergétique. Projet de règlement à la suite de la consultation publique

Partie 11 Efficacité énergétique. Projet de règlement à la suite de la consultation publique Partie 11 Efficacité énergétique Projet de règlement à la suite de la consultation publique Contenu de la présentation Historique Consultation publique Projet de règlement Commentaires non retenus Étapes

Plus en détail

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb12.a LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb12.1. L étude de faisabilité énergétique nb12.2. Les éléments du choix nb12.3. Textes officiels (code de la Construction) nb12.4. Textes

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ Des bâtiments exemplaires avec la brique 17 rue Letellier 75O15 Paris Email : fftb@fftb.org @_FFTB_ www.briques.org Quelle est la pertinence de la maçonnerie en briques terre

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Date : Diagnostiqueur : Signature : Propriétaire : Nom : Propriét. des installations communes (s il y a lieu) : Nom

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Parc éolien du département de la Marne 2013

Parc éolien du département de la Marne 2013 Ex Parc éolien du département de la Marne 2013 Le schéma régional éolien (SRE) vise à mieux organiser le développement de la!ilière éolienne. Il dé!init sur le territoire régional les zones favorables

Plus en détail

Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés,

Colloque Bâtiments BBC neufs ou rénovés, Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés, LES CONDITIONS DU DÉPLOIEMENT DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE, LES PREMIERS ENSEIGNEMENTS DES CAMPAGNES DE MESURES REHABILITATION THERMIQUE DE 8 LOGEMENTS 288 RUE

Plus en détail

SOLUTIONS SOLAIRES.

SOLUTIONS SOLAIRES. SOLUTIONS SOLAIRES P O U R L H A B I T A T www.irfts.com EASY ROOF EVOLUTION Système d intégration au bâti résidentiel EASY ROOF SOLUTION POUR VELUX Intégration d une fenêtre de toit dans votre installation

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Intégration, régulation et association des pompes à chaleur avec les autres énergies renouvelables

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail