Table des matières. 4 L hébergement 22 5 La vie associative 24 Le bénévolat 25 Les activités sociales 26 Les activités alimentaires 27

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. 4 L hébergement 22 5 La vie associative 24 Le bénévolat 25 Les activités sociales 26 Les activités alimentaires 27"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS

2 0 Contexte général 1 Organes de gestion 2 Description des programmes et activités 3 Les services sociocommunautaires 4 L hébergement 5 La vie associative 6 La formation socioprofessionnelle 7 Les communications 8 Le service aux membres anciens 2

3 Table des matières Mot du président Mot de la directrice générale 0 Contexte général 6 L Historique 6 La mission 7 L année en chiffres 9 1 Organes de gestion 10 L assemblée générale 10 Le conseil d administration 10 Le comité de gestion 10 Le comité de soutien aux bénévoles 11 2 Description des programmes et activités 12 Vie associative 12 Développement de l autonomie et de la participation sociale 12 Art et culture 13 Promotion dans la communauté des personnes vivant avec une défi cience intellectuelle 13 Service à la communauté locale 13 Service aux Anciens 13 4 L hébergement 22 5 La vie associative 24 Le bénévolat 25 Les activités sociales 26 Les activités alimentaires 27 6 La formation socioprofessionnelle 29 Les friperies 30 Le Programme Interagir 32 7 Les communications 34 Outils promotionnels et démarche de visibilité externe 34 Les bons coups de l année 36 Implications et partenariats 37 Nos bailleurs de fonds et partenaires 39 8 Le service aux membres anciens 40 3 Les services sociocommunautaires 14 Le centre d activités 15 Les activités déjà établie 16 Les nouvelles activités du centre 18 Activités artistiques 19 Les camps de fi n de semaine et les vacances estivales 21 3

4 Bonjour à tous, Il me fait plaisir de vous présenter le rapport des activités réalisées en Encore cette année, nous avons investi beaucoup d efforts pour poursuivre la réalisation de notre mission initiée en Il est toujours diffi cile de résumer en quelques mots le travail accompli en une année. Après avoir largement célébré l anniversaire de l organisme, nous voici entrés dans la 51éme année de vie de Compagnons de Montréal avec toujours autant d enthousiasme et tournés vers l avenir. Je voulais remercier la belle équipe de Compagnons de Montréal qui travaille très fort avec détermination à toujours améliorer la qualité des services. Un merci tout particulier à la direction qui sait prendre les bonnes orientations et qui déploie beaucoup d énergie à rendre l organisme toujours plus dynamique. Enfi n, je tiens à remercier les membres du conseil d administration et l ensemble de nos partenaires pour leur implication dans notre mandat de participation, insertion et intégration sociales des personnes démunies, vivant ou non avec une défi cience intellectuelle. Chers membres, la lecture de ce rapport annuel vous tracera un portrait de l organisme et vous pourrez y sentir toute l énergie et les efforts déployés pour accomplir notre Mission. Je vous invite à présent à en prendre connaissance et à nous faire part de vos remarques, vos projets ou suggestions pour aller toujours plus loin. Bernardin Rousseau, président 4

5 Chers membres, Le bilan de Il y a tellement de choses à dire que devant ma feuille blanche je ne sais pas par où commencer. présent! Tout au long de l année nous avons balancé entre le passé et l avenir. Pas de temps pour le Le passé, en soulignant d une façon magistrale le 50e anniversaire de notre organisme. La préparation d un cahier souvenir nous a fait réaliser tout le chemin parcouru par l organisme depuis sa création en La pièce de théâtre, écrite et interprétée par la troupe de La Gang à Rambrou nous a permis de rendre un vibrant hommage aux bâtisseurs de cet organisme et à ceux qui l ont fait évoluer. L avenir, en prenant notre place au sein de la communauté en apportant notre vécu et nos expériences dans différents comités et tables de concertation et en profi tant du vécu et des expériences des autres participants dans un bel échange qui permet à tous de s enrichir. Tout en maintenant nos acquis, nous allons de l avant avec de nouveaux projets, tant artistique avec Écoute mon portrait qui nous servira de vitrine en se promenant dans toute la ville et même à l extérieur, qu éducatif avec un C.A.F.É. internet, lieu de création, d apprentissage, de formation et d éducation populaire et en gardant en tête un 3e projet soit l achat du site de l église St-Marc. Si le passé est garant de l avenir, où serons-nous dans 50 ans? Pour ce qui est du présent, je vous laisse prendre connaissance des différents article de ce cahier. Bonne année Nicole Lavoie, directrice générale 5

6 0 Contexte général Contact : Nicole Lavoie L historique Compagnons de Montréal est un organisme à but non lucratif, fondé en 1960 par l abbé Roger Roy pour venir en aide aux orphelins du Québec à leur sortie des institutions psychiatriques où ils avaient été placés dès leur plus jeune âge, faute de place dans les orphelinats. Durant plusieurs années, l organisme les aide à se trouver de l emploi, de l hébergement et les conseille dans les activités de la vie quotidienne. En 1970, l organisme acquiert la Villa des Compagnons, à l île-perrot, leur offrant ainsi un lieu de villégiature. Par la suite, en 1992, avec l aide de fondations privées et de dons de particuliers, l organisme achète sa première résidence, la Résidence Vincent de Villiers (autrefois connue sous le nom de Maison Clément Lacroix, sur la rue St-Zotique, afi n d accueillir les orphelins qui vieillissent et qui recherchent la sécurité. Peu à peu, la clientèle des orphelins diminue à cause du vieillissement, de la maladie et des décès. Après mûre réfl exion, le conseil d administration propose à ses membres réunis en assemblée générale d orienter ses services vers les personnes adultes vivant avec un handicap intellectuel. Il s agit d une nouvelle orientation, en somme bien naturelle, puisque c est une clientèle qu ils connaissent bien, l ayant côtoyée depuis l enfance. Certains orphelins ont eux-mêmes une défi cience intellectuelle et ils ont toujours été acceptés, aidés et protégés par les autres orphelins. L organisme connaît un nouvel essor. Tout en maintenant ses services pour sa clientèle de base, les orphelins du Québec, l organisme offre plusieurs services aux personnes ayant une défi cience intellectuelle. C est ainsi qu en 2000, Compagnons de Montréal achète une autre maison sur le boulevard l Assomption : la Résidence Jacques Gauthier. En décembre 2004, l organisme emménage dans de nouveaux locaux plus vastes, dans le presbytère de la paroisse St-Marc. Une autre résidence y est aménagée au 2e étage, la Résidence Roger Roy et le centre d activités s installe dans le sous-sol de l église. En 2005, une friperie est ouverte, permettant de former plusieurs personnes défi cientes intellectuelles pour travailler dans le domaine du commerce au détail. Une seconde friperie ouvre en Contexte général 6

7 La mission «Accompagner les personnes adultes, défi cientes intellectuelles, démunies, en mettant à leur disposition une boîte à outils riche en divers programmes, services et activités. Adaptés aux besoins et aux capacités de ces personnes, ces outils, choisis librement, leur permettent de prendre leur vie en main, maximisant leur insertion, intégration et participation sociales.» En constante évolution, les services offerts par Compagnons de Montréal comprennent : Hébergements Vacances estivales Camps de fi n de semaine Centre de jour Centre de loisirs Formation au travail de niveau pré-employabilité et employabilité Éducation populaire Comptoir alimentaire Repas communautaires Services en intervention sociale Accompagnement et activités sociales Ces outils adaptés aux besoins de chacun justifi ent notre slogan : «Notre spécifi cité, la diversité» 7 0 Contexte général

8

9 Expositions artistiques Bénévoles impliqués Clients des friperies Participants au centre d activités Repas chauds servis Personnes intégrées au programme Interagir Personnes intégrées au plateau de travail 18 Familles servies au comptoir alimentaire 4032 Taux d occupation de la villa pour les vacances estivales et les camps de fi n de semaine 84% Taux d occupation des chambres des résidences 100% 9 0 Contexte exte général

10 1 Les organes de gestion Contact : Nicole Lavoie L assemblée générale Elle se réunit une fois par an au mois de juin. Elle réunit tous les membres de la corporation et entérine toutes les décisions stratégiques. Le conseil d administration y informe les membres sur la gestion de la structure (bilan de l'année écoulée, budget prévisionnel de l'année à venir...) et les membres y sont invités à voter et à débattre des questions à l'ordre du jour. Le conseil d administration Tous les deux mois, le conseil d administration voit aux orientations de Compagnons de Montréal. Il est composé de : Président : M. Bernardin Rousseau Vice-président : M. André Niding Secrétaire : M. Robert Dallaire Trésorier : M. Jean-Claude Couture Administrateurs: Mme Lise Bertrand, M. Jean-Claude Couture, M. Marcel Fleury, Me Laurent Fréchette, M. Louis Lelièvre et M. Clément Roy Le comité de gestion 1 Organes de gestion 10 Mis en place depuis trois ans, ce comité se réunit deux fois par mois. Cet outil de gestion participative des équipes a pour objectifs de : Permettre la réalisation de la mission de base des Compagnons de Montréal. Voir à la bonne marche des activités. S assurer de la réalisation du plan d actions. Se soutenir dans la réalisation des enjeux en renforçant l esprit d équipe. Réussir un fonctionnement par objectifs/service/budget. Partager des outils de gestion saine.

11 Composition du comité de gestion Mme Nicole Lavoie, directrice générale M. Jérôme Maurice, adjoint administratif Mme Annabelle Petit, agente de communication Mme Suzanne Binette, chef du service fi nancier Mme Sophie Bonsirmin, chef du service d interventions sociales Mme Delphine Ragon, directrice des programmes communautaires Mme Yildiz Boko, chef du service des projets socioprofessionnels M. Roland Ayotte, chef du service des ressources matérielles Le comité de soutien aux bénévoles Ce comité se réunit une fois par mois pour faire le point sur le travail effectué et préparer les actions à venir. Le compte rendu des activités de ce comité est présenté au conseil d administration dont les membres entérinent les décisions proposées. Composition du comité de soutien aux bénévoles Mme Nicole Lavoie, directrice générale Mme Lise Laliberté, coordonnatrice de l entretien ménager M. Daniel Dumont, veilleur de nuit Mme Annabelle Petit, agente de communication Mme Suzanne Binette, chef du service fi nancier Mme Sophie Bonsirmin, chef du service d interventions sociales Mme Delphine Ragon, directrice des programmes communautaires M. Roland Ayotte, chef du service des ressources matérielles 1 Organes de gestion 11

12 2 Description des programmes Contact : Delphine Ragon - Description de nos programmes-services Depuis deux ans nous avons regroupé en programmes les services destinés à notre clientèle afi n de nous permettre de mieux identifi er et évaluer l impact de notre action communautaire. Défi nir l ensemble des services de Compagnons en 6 programmes nous permet également de défi nir plus clairement nos objectifs, les défi s et enjeux ainsi que les stratégies et axes d intervention à privilégier pour atteindre les résultats souhaités. Tous ces éléments sont fondamentaux pour développer et améliorer la qualité de nos services et nous vous en présentons ici une brève description. Programme 1 : Vie associative Clientèle : Les membres et usagers de l organisme Objectifs généraux : Augmenter le sentiment d utilité sociale Faire en sorte que les personnes, quelles que soient leurs diffi cultés, soient en mesure de vivre en société et de mener la vie la plus normale possible avec le niveau d assistance nécessaire. Stratégies d intervention : Proposer des activités sociales adaptées aux goûts et besoins des personnes Offrir des contextes sociaux typiques afi n que les personnes ayant peu de compétences sociales puissent les développer Outiller les membres et usagers pour une meilleure compréhension du fonctionnement de l organisme Ouvrir les différents espaces de la vie associative à l ensemble de nos membres et usagers Programme 2 : Développement de l autonomie et de la participation sociale Clientèle : Les personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle et/ou un trouble envahissant du développement. Objectifs généraux : Maximiser le développement de la personne dans son autonomie personnelle, résidentielle et communautaire Développer dans le milieu des attitudes et stratégies favorisant l Intégration et la participation sociale des personnes Réduire les dépendances. Stratégies d intervention : Repérer et mobiliser les potentialités de la personne Faciliter les apprentissages Soutenir la motivation Accompagner les personnes dans le développement de compétences et d habiletés alternatives Créer des opportunités pour permettre aux participants de développer des compétences d autodétermination 2 Desciption des programmes 12

13 Programme 3 : Art et culture Clientèle : Les personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle et/ou un trouble envahissant du développement. Objectifs généraux : Réduire les inégalités d accès aux oeuvres et aux pratiques artistiques Favoriser l épanouissement des personnes en développant leur intelligence sensible et créative Permettre aux personnes vivant avec une défi cience intellectuelle de prendre leur place sur la scène artistique et sociale. Stratégies d intervention : Proposer des projets artistiques porteurs de désir et de réalisation pour les participants Faire l expérience d une autre forme d expression de soi Proposer la pratique des Arts visuels dans des conditions d apprentissage qualifi és et transférables Développer des sorties et activités culturelles Programme 4 : Promotion dans la communauté des personnes vivant avec une défi cience intellectuelle Clientèle : Les personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle et/ou un trouble envahissant du développement. Objectifs généraux : Être identifi é dans le milieu comme une ressource incontournable spécialisée en défi cience intellectuelle/contribuer à un changement social Favoriser le développement du pouvoir d agir des personnes Stratégies d intervention : Communiquer sur nos services Développer et renforcer le travail en partenariat Développer une vision Favoriser le développement du pouvoir d agir des personnes défi cientes intellectuelles. Programme 5 : Service à la communauté locale Clientèle : Les résidents du quartier Rosemont et, plus largement, des quartiers environnants. Notre clientèle est majoritairement composée de personnes démunies. Objectifs généraux : Participer à la vie communautaire, être un membre actif du quartier Contribuer à atténuer les effets de la pauvreté Stratégies d intervention : Proposer des ateliers d éducation populaires, des sessions d informations, des banques de ressources, de l aide matérielle. Programme 6 : Service aux Anciens Clientèle : Les membres que nous appelons «Anciens» et qui sont à l origine de la création de l organisme. Il s agit d une clientèle vieillissante et démunie. Objectifs généraux : Soutien au besoin dans le processus de vieillissement, aide matérielle, leur offrir des lieux d engagement et de participation sociale. Stratégies d intervention : Offrir écoute et support 2 Desciption des programmes 13

14 3 Services sociocommunautaires Contact : Delphine Ragon- "La personne ayant une défi cience intellectuelle a une capacité plus limitée d'apprentissage et un développement de l'intelligence qui diffère de la moyenne des gens." Cela se traduit par un rythme d'adaptation plus lent et des diffi cultés à faire face aux exigences de la vie quotidienne. La défi cience intellectuelle n'est pas une maladie, mais bien un état permanent. Au Canada 3% de la population a une défi cience intellectuelle, 88% de toutes ces personnes ne sont que légèrement affectées. Elles peuvent donc mener une vie relativement normale. (source: Le service sociocommunautaire relève du programme «Développement de l autonomie et de la participation sociale». Objectifs : soutenir et développer l autodétermination. Résultats : l augmentation de la capacité d autonomie des personnes et de la confi ance en soi. 3 Services sociocommunautaires 14

15 Le centre d activités Contact : Jérôme Cattarin Toutes nos activités visent l insertion sociale des personnes vivant avec une défi cience intellectuelle ou avec un trouble envahissant du développement, améliorant leurs conditions de vie, le développement de leur force d auto-organisation et leur inscription dans la communauté. Comme c est le cas depuis 5 années, en plus de notre équipe d intervenants compétente et motivée, une professeure du CREP, dont le rôle consiste à apporter une perspective pédagogique à l excellent travail réalisé, prend une part active à nos actions, de concert avec l équipe éducative. Par ailleurs, en tant que participant au projet de recherche du LAPD (Laboratoire de recherche sur le développement du pouvoir d agir des personnes et des collectivités) de l Université Laval, nous travaillons activement à développer la notion de développement du pouvoir d agir des bénéfi ciaires dans toutes les composantes de nos activités. Depuis l année passée, nous avons mis en place un nouveau fonctionnement du centre d activités en mode projets, permettant la diminution du nombre de personnes participant à chaque activité, mais augmentant ainsi signifi cativement le nombre et la diversité des projets proposés, qui visent une meilleure insertion sociale par le biais d ateliers et de sorties. Cette présentation mettra donc en avant les activités déjà établies dans un premier temps, qui font notre réputation depuis des années, puis le panel des nouvelles activités proposées, suite à notre nouvelle organisation. Cette année, les activités existantes ainsi que les nouvelles ont été repensées afi n que les participants soient davantage acteurs voire même animateurs des différents ateliers Services sociocommunautaires

16 Les activités déjà établies Centre de jour: 40 participants À travers différentes propositions d activités, l équipe d intervenants spécialisés soutient les participants dans le développement de leur plein potentiel. Apprentissages avec un professeur de la commission scolaire selon un programme d intégration sociale, réalisation d expositions de peinture, insertion sociale dans le quartier, initiation à l ordinateur, groupes de discussion et d information, comité de consultation sont autant de moyens et de supports qui leur sont proposés dans la recherche de solutions aux diffi cultés qu ils rencontrent et pour les initier à répondre par eux-même à leurs besoins. Centre de fi n de semaine: 70 participants Il s agit de proposer aux participants différentes activités qui visent à leur apporter plaisir et détente dans un esprit joyeux qui favorise leur bien-être. Dans cet espace se transmet, au-delà du plaisir, un certain savoir et savoir faire sur la vie en société. Le centre leur permet d investir, de la manière qu ils le souhaitent, un espace personnel en dehors du milieu résidentiel. Danse: 739 participants Un cadre d accueil souple pour favoriser l autonomie et le choix. La danse, tous les vendredis soirs, accueille 250 personnes qui viennent se divertir en musique. Les participants sont invités à habiter l espace de la piste de danse de leur propre façon sans que rien ne soit exigé d eux sinon un comportement socialement adéquat. Tous les vendredis soirs de 19h à 22h ère Avenue, Montréal Quilles: 89 participants Cette activité se déroule dans un salon de quilles et accueille chaque semaine 89 joueurs qui sont invités à faire par eux-même, dans le respect de leurs capacités et de leurs diffi cultés, le plus de choses possibles : aller chercher leurs chaussures aux vestiaires, aller au comptoir acheter une collation, s autogérer au sein de leur équipe Le samedi matin de 9h30 à 11h30 - Salon de quilles Moderne, 3115 boul. l Assomption, Montréal Espace temps libre: 14 participants Le principe d une maison de jeunes adaptée aux adultes DI/TED L objectif est d offrir un espace de rencontres et de loisirs, un après-midi par semaine, en mettant à la disposition des participants, l ensemble de notre matériel (jeux vidéo, télévision câblée, jeux de société, ordinateurs avec accès internet, billard etc..) et en leur donnant l opportunité de choisir librement ce qu ils souhaitent faire de ce moment. L animateur n est là que pour veiller au bien-être de tous et les accompagner dans leurs choix et les éventuels besoins d organisation. Il transmet également des informations sur les possibilités d activités dans la communauté. Cette année, nous avons proposé au sein de cette activité des ateliers d Arts adaptés afi n de permettre aux participants d explorer différents médiums artistiques: peinture, mosaïque, photographie, collage etc. (session de 12 cours) Le vendredi de 13h à 16h ère Avenue, Montréal 3 Services sociocommunautaires 16

17 Psychomotricité : faire l expérience de vivre mieux dans son corps : 23 participants Il s agit d exercices d assouplissement et d échauffement musculaire qui respectent les limites de chacun. Les participants sont accompagnés à la découverte de nouveaux mouvements par le biais d une chorégraphie de groupe suivie d une courte période de relaxation. Le tout se conclut en beauté par un spectacle annuel. Cette année le spectacle de fi n de session est remplacé par une présentation vidéo des ateliers et du chemin parcouru par les participants en terme d habileté corporelle. Les mercredis de 18h30 à 20h ère Avenue, Montréal Boîte à chanson : 39 participants Cette activité, qui s adresse à une clientèle multi-handicapée, offre à ces personnes qui bénéfi cient de peu d activités, l occasion de sortir du milieu familial ou résidentiel pour vivre une autre expérience de vie qui soit source de plaisir et d échanges. Les samedis soirs de 18h30 à 21h rue Dandurand, Montréal Visites de musées Trois visites de musées ont été programmées cette année, avec l intervention d un guide spécifi quement pour notre clientèle. Cette action a remporté un grand succès et sera reconduite, avec le soutien de Centraide. Activités événementielles Participation de deux personnes fréquentant le service Centre de Jour et d un intervenant à un projet de recherche sur la signalisation dans les parcs de Montréal Visite de l imprimerie d insertion Imprime Emplois avec une activité de reliure. Participation à l événement culturel «la culture accouplons-là» organisée par le comité Cultivore à Rosemont. Ouverture de l atelier Jean-Talon au grand public dans le cadre de la semaine de la Défi cience Intellectuelle. A venir Nous ne comptons pas nous arrêter là et prévoyons déjà de nouvelles activités, parmi lesquelles : - Le projet d un atelier Action participative qui se fonde sur l idée de donner un sens à ce qu est être participant au centre de jour au sein de Compagnons de Montréal et d amener les personnes à être actrices et créatrices de la vie communautaire qui s y exprime Services sociocommunautaires

18 Les nouvelles activités du centre Chaque semaine, nous proposons des activités variées en petits groupes, permettant à la fois de fournir un service de qualité tout en couvrant un panel de centres d intérêts plus important: Sorties à la bibliothèque Afi n de stimuler l intérêt pour la lecture et apprendre à gérer le processus de prêt. Contes En partenariat avec la bibliothèque de Rosemont, une conteuse vient une fois par mois proposer de nouvelles aventures à un auditoire captivé; tous les 15 jours, l atelier contes se fait à la bibliothèque. Ateliers de réveil musculaire L équipe propose des exercices doux afi n de permettre aux participants de garder ou retrouver une certaine autonomie de mouvement (travail de l équilibre statique, étirements, etc). Sorties au marché Jean Talon Cet atelier est l occasion d un apprentissage aux déplacements en transport en commun et, au-delà d être une activité dans la communauté, il donne l opportunité aux participants de développer leurs habiletés sociales et d être en situation d autonomie (entrer en relation avec les commerçants, faire le choix des aliments, payer, etc). Dans l après-midi, un atelier cuisine permet de concocter une délicieuse salade de fruits, distribuée à l ensemble des participants à la collation du lendemain matin. Un grand succès! Groupes de discussions Un sujet d ordre général est préalablement choisi par les animateurs et les participants sont sollicités pour discuter sur ce sujet. Apprentissage et compagnie Exercices spécifi ques d apprentissage des couleurs, formes, chiffres, le tout sous une forme ludique mais avec un objectif de dépassement des limites de chacun. Atelier de sport adapté Des sports comme le Curling, la ringuette, le Volley-ball sont proposés dans des conditions de pratique sécuritaires et adaptés aux diffi cultés motrices de certains participants. Autour de la culture Les animateurs présentent des sujets culturels diversifi és à l aide de supports multimédia (sons, images, vidéos, textes, ). Les présentations sont suivies d une discussion avec les participants. 3 Services sociocommunautaires 18

19 Activités artistiques Contact : Annabelle Petit Menées depuis quatre ans, des projets individuels et collectifs de créations artistiques poursuivent un but principal: démystifi er la défi cience intellectuelle par l art. Après avoir utilisé le pochoir à la manière d Henri Matisse avec Matisse Émotifs (2007), fait l expérience d être balancé au dessus d une toile comme Jackson Pollock avec Gestuelle d une goutte (2008) et pris le temps de créer des oeuvres à partir du logiciel Paint à l ordinateur avec "Paint" ure sans peinture, une expérience à l écran (2009), le centre d activités s est essayé à la céramique avec le projet Mosaïk qui lui a valut le prix Janine Sutto (2010). Cette année, seize participants se sont initiés à la photographie numérique dans le cadre du projet Écoute mon portrait. Ces ateliers d art: Visent le bien-être de l instant présent et l accroissement de l estime de soi par la réalisation d oeuvres individuelles et collectives Visent une exploration d un apprentissage technique (développement et/ou maintien des capacités motrices) Visent le développement de la créativité Accroissent le sentiment d appartenance à un groupe Développent l autonomie Activités artistiques relève du programme «Art et culture». Objectif : permettre aux personnes vivant avec une défi cience intellectuelle de prendre leur place sur la scène artistique et sociale. Résultats : inclusion dans la communauté et visibilité positive de la défi cience intellectuelle Services sociocommunautaires

20 Présentation du projet Écoute mon portrait Dans le cadre du Programme Inclusion et innovation 2011, Compagnons de Montréal réalise un projet artistique adapté à des personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle. Ce projet est encouragé conjointement par le Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et par la Ville de Montréal. Ce soutien spécial s inscrit dans le cadre de l Entente sur le développement culturel de Montréal intervenue entre le Ministère et la Ville de Montréal. Description sommaire du projet Concevoir, réaliser et exposer d une façon à la fois originale, sensorielle et contemporaine les oeuvres photographiques réalisées dans le cadre d un projet collectif culturel, avant-gardiste et sensibilisateur. Créer un atmosphère interactif dans l exposition grâce au montage d une bande sonore elle-même reliée au dispositif d éclairage des photographies. Développer la communication interpersonnelle entre adultes vivant avec une défi cience intellectuelle en utilisant un média interactif : faire la découverte authentique de l autre via l oeil de l appareil photographique. Objectif du projet Réaliser une exposition collective sensorielle avant-gardiste et sensibilisatrice. Intégrer une population en marge de la société à un projet artistique innovateur, original et contemporain. Développer la communication interpersonnelle en utilisant un média interactif. Tisser des liens entre les participants et les consolider. Exposer la vision artistique particulière des personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle et la faire connaître au grand public. Introduire et/ou développer la connaissance de la photographie numérique. Accroître les échanges verbaux et sonores entre les individus intégrés au projet. Consolider le travail d équipe à travers l élaboration et la réalisation d un projet artistique à long terme. Éléments novateurs du projet La photographie numérique grand format ainsi que l utilisation d un montage de son et lumière dans le cadre d une exposition n ont encore jamais été tentés dans notre atelier d exploration artistique. Pour la première fois, nous nous sommes lancés dans un projet d installation d art contemporain. Ce projet social et innovateur prend un caractère avant-gardiste parce qu il permet à des personnes vivant avec une défi cience intellectuelle «non artistes» d exposer des formats de photographes professionnels. 3 Services sociocommunautaires Pour la première fois, les participants ont travaillé en binôme. Cette démarche a permis la découverte plus approfondie de l autre, de développer des affi nités, des curiosités face à l autre et à soi-même via l utilisation de la caméra. 20

21 Les camps de fi n de semaine et les vacances estivales Contacts : Sophie Bonsirmin Jérôme Cattarin La villa des Compagnons de Montréal, située sur les rives du lac St-Louis dans la municipalité de Notre-Dame de l île-perrot, offre l opportunité de vivre et partager des moments inoubliables en pleine nature. Ce service donne aux personnes des possibilités de socialisation en leur permettant d acquérir la connaissance de normes, valeurs, modèles propres à un groupe ou à une société. La Villa, ancrée dans la communauté, participe à la sensibilisation de la population à la réalité des personnes défi cientes intellectuelles et à lutter contre les préjugés. Les camps de fi n de semaine : 141 participants cette année! De septembre à juin, la villa des Compagnons accueille toutes les fi ns de semaine 19 personnes adultes vivant avec une défi cience intellectuelle légère à moyenne sans handicap physique majeur. Lors du séjour à la villa, une panoplie d activités est proposée par des animateurs et animatrices spécialisés. Chacun est libre d y participer parce que choisir, c est décider et décider, c est agir. Les intervenants écoutent les besoins et les attentes de chaque participant, parce que chaque personne est unique et a des besoins spécifi ques. Cette année nous avons mis en place des modalités pour rendre les vacanciers acteurs dans le processus de réservation. Par toute sorte d activités saisonnières, la personne accroît son sentiment d appartenance au groupe et développe des habiletés sociales : Discussions à thèmes Initiation à la vie quotidienne et domestique Improvisation théâtrale Ateliers d arts plastiques Ateliers de création artisanale Activités sportives saisonnières Vacances estivales : 153 participants cette année! Pendant la période estivale, en juillet et août, la villa se transforme en camp résidentiel de type familial pour des séjours d une à trois semaines. Chaque jour est alors une nouvelle expérience pour 22 participants. La beauté du site se prête particulièrement bien à toutes les activités de l été et fournit aux vacanciers un milieu de vie valorisant. Chaque semaine, un événement spécial a lieu et il permet à tous ceux qui le souhaitent de partager un moment de vie ensemble. Les participants tissent des liens et créent des amitiés durables qui les sortent de l isolement du milieu urbain, développent leur sentiment d appartenance et leurs habiletés sociales. À travers la coopération et l entraide, les participants profi tent de leurs vacances à la villa pour développer leurs savoir-faire et savoir-vivre. D autre part, les expériences qu ils vivent quotidiennement développent leur autonomie, leur liberté de choix, de dire et d agir. Nouveau! Location pour séminaires ou réservations de groupe Lorsqu elle n est pas utilisée pour les activités décrites ci-dessus, la villa est proposée à la location pour des sociétés, des familles ou des groupes qui souhaitent se réunir dans ce cadre privilégié pour y tenir des séminaires professionnels ou des réunions familiales ou privées. Les camps de fi n de semaine et les vacances estivales Objectif : favoriser la réciprocité. Résultats : l augmentation du réseau des personnes et l amélioration des conditions de vie Services sociocommunautaires

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

COMPAGNONS DE MONTRÉAL RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS

COMPAGNONS DE MONTRÉAL RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS COMPAGNONS DE MONTRÉAL RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2009-2010 Un organisme financé par Centraide Table des matières Contexte général Contact : Nicole Lavoie compagnons@compagnonsdemtl.com L historique

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Chantiers d initiation à l engagement communautaire

Chantiers d initiation à l engagement communautaire À propos de Chantiers jeunesse L objectif de Chantiers jeunesse est d offrir un support aux jeunes volontaires canadiens et étrangers qui désirent s engager dans un projet de développement personnel, social,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES DÈS JANVIER 2015 POUR 6 MOIS MINIMUM Opérant depuis les années 2000, la mission du Groupe Esprit de corps Inc. est : «Contribuer à rendre les équipes et individus plus performants

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org Le Mûrier Inc. www.lemurier.org RAPPORT D ACTIVITÉS 2009-2010 2 NOS SERVICES EN UN CLIN D OEIL Le Jalon Résidence d appartements regroupés pour 12 femmes vivant un problème de santé mentale grave et une

Plus en détail

La Semaine canadienne des adultes apprenants : «Apprendre, tout au long de la vie : une initiative à célébrer!»

La Semaine canadienne des adultes apprenants : «Apprendre, tout au long de la vie : une initiative à célébrer!» «Apprendre, tout au long de la vie : une initiative à célébrer» FCAF www.fcaf.net Cahier des activités de la semaine La Semaine canadienne des adultes apprenants Du 20 au 26 mars 2010 Les activités proposées

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

L allocution prononcée par Daniel Paré fait foi

L allocution prononcée par Daniel Paré fait foi Rencontre régionale pour la sécurité alimentaire CISSS de Chaudière-Appalaches Le jeudi 8 octobre 2015, à 8 h 45 Salle communautaire de Saint-Elzéar 707, rue Principale, Saint-Elzéar, G0S 2J0 L allocution

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca.

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca. Le guide adapté de l usager est écrit dans un langage simple pour que tu puisses mieux comprendre les services qui te sont offerts par le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013)

FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013) FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL DE LOISIRS Année 2012/2013 (du 1 er septembre 2012 au 31 aout 2013) Lieu : Gîte d Etapes de Pavezin Nombre de séjours : Automne du 5 au 9 novembre 2012 (5 jours) Hiver du 4

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux Alimenter son jeu Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs Bélénos - Santé-en-jeux Dr Isabelle DURACK Objectifs Sensibiliser les enfants aux plaisirs et bienfaits D une alimentation

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires Prix Innovation 2015 Congrès des milieux documentaires Quand je veux où je veux est la nouvelle image de marque conçue pour mettre en valeur le haut niveau de qualité des bibliothèques membres du Réseau

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Message de la présidente. États financiers

Message de la présidente. États financiers Message de la présidente États financiers L année 2014 a été bien remplie pour la Fondation Pierre-Marchand. Présidente depuis la création de la Fondation, en 2012, j ai assisté au début de cette nouvelle

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Présenté à Mer et Monde Octobre 2013 Préparé par Marie-Ange Niwemugeni et Caroline Desgagnés SOMMAIRE Ce rapport

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Stage à l Université de Sherbrooke Frédérique Vermare Table des matières Table des matières...2 1 Vie pratique...3 1.1 Logement :...3 1.2 Argent :...3 1.3 Santé :...3 1.4 Stage

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE POUR LES RESPONSABLES DE SERVICE DE GARDE

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire

Programme. 2015 / 2016 Formation professionnelle continue. www.famillesrurales.org/maine_et_loire Programme 2015 / 2016 Formation professionnelle continue www.famillesrurales.org/maine_et_loire > Les thématiques Fonctionnement général de l association Pédagogie et animation Gestion thématique «Se former

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

LUNDI LE 4 MAI 2015 GARE WINDSOR COMMANDITES TABLEDELESPOIR.CA 514.933.5599 INFO@TABLEDELESPOIR.CA #EAT2FEED

LUNDI LE 4 MAI 2015 GARE WINDSOR COMMANDITES TABLEDELESPOIR.CA 514.933.5599 INFO@TABLEDELESPOIR.CA #EAT2FEED A U P R O F I T D E P A R TA G E O N S L E S P O I R LUNDI LE 4 MAI 2015 GARE WINDSOR COMMANDITES C O R P O R AT I V E S TABLEDELESPOIR.CA 514.933.5599 INFO@TABLEDELESPOIR.CA #EAT2FEED «J ai l audace de

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Corinne Mathieu et Béatrice Pedraza alliant pratiques artistiques et expériences dans les domaines du médico-social, de la formation et de l insertion depuis

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014!

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! vous invitent aux Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! Les premières Rencontres Nationales de la Démocratie Participative, organisées par le Département du Val de Marne en 2011, ont rassemblé

Plus en détail

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Vendredi, le 12 mars 2010 13 e Journées annuelles de santé publique Intervention de proximité : développement des personnes et des

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur?

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? PROGRAMME 2016 Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? Crédit photo : Fotolia Bonjour, Voici un programme complet et adapté pour vous réaliser pleinement. Conférences Coachings

Plus en détail

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville Étude de cas #1 Le CLIC de Atelier sur l impact collectif Mai 2014 Les conditions préalables à l impact collectif Un sentiment d'urgence En 1990, un colloque intitulé "Deux mondes, deux réalités" est organisé

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail