Signification des IgG4 et des IgG totaux dans les intolérances alimentaires.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Signification des IgG4 et des IgG totaux dans les intolérances alimentaires."

Transcription

1 Signification des IgG4 et des IgG totaux dans les intolérances alimentaires. En résumé Les IgG4 n interviennent que dans les allergies immédiates de type I et ne jouent aucun rôle dans les allergies retardées. sont considérés comme des antagonistes des IgE. mesurent l allergie de type I asymptomatique. peuvent être justifiables pour les intolérances à l histamine. ne montrent aucune propriété pro-inflammatoire. ne sont pas impliqués dans des processus inflammatoires chroniques des allergies alimentaires retardées. mesurent la tolérance et non l'intolérance vis-à-vis des aliments montrent des réactions croisées en cas d'allergies au pollen. Les IgG totaux anti-antigènes alimentaires apparaissent dans les syndromes inflammatoires chroniques, uniquement lorsque qu un aliment en particulier est consommé (allergie alimentaire retardée de type III). Par conséquence, il est recommandé de déterminer la présence d anticorps IgG totaux dirigés contre les aliments en présence d un maladie inflammatoire chronique.

2 Signification de la présence sérique des IgG4 et des IgG totaux spécifiques dans les allergies alimentaires. La mesure des concentrations sériques IgG totaux et d IgG4 est un sujet de controverse. Cette controverse est encore plus chaotique dans la presse où tout est mélangé, faites de demi-vérité, ou bien prise hors contexte. Tout cela provoque un scepticisme général quant à la validité et à la pertinence de la détermination des IgG totaux sériques dirigée contre des antigènes alimentaires. Lorsque l on parle d allergie alimentaire, il est essentiel d une part de définir clairement les types d allergie et d autre part de ne pas les confondre avec les intolérances enzymatiques comme par exemple l intolérance au lactose. Malheureusement, même dans la littérature spécialisée ces distinctions ne sont pas toujours effectuées. Dans le langage populaire, le terme «allergie» sous entend l allergie aiguë et immédiate de type I et qui apparaît quelques minutes après avoir consommé un aliment particulier..ce type de réaction fait intervenir les IgE et provoque la libération massive d histamine. En effet, comme les récepteurs à histamine sont présents dans la muqueuse buccale, la réaction allergique s y manifeste immédiatement. Par contre, les allergies alimentaires de type III, sont des allergies caractérisées par l apparition de réactions allergiques retardées qui peuvent débutées après quelques heures voir même quelques jours. Ces allergies font intervenir les IgG, des anticorps qui sont synthétisés par les lymphocytes B soit après que l organisme aie été mis en contact avec des antigènes étrangers comme des virus ou des bactéries ou apparaissant dans les maladies auto-immunes. La fonction de ces anticorps IgG est d identifier, puis de masquer les antigènes étrangers pour que les cellules spécialisées du système immunitaire puissent les détruire. Cela provoque une réaction inflammatoire, mais pas de libération d histamine. 1. Que signifie la présence des anticorps IgG4 et/ou d'igg dirigés contre des antigènes alimentaires? Contrairement à l'opinion généralement répandue qu il soit physiologiquement normal de voir apparaître des anticorps IgG dirigés contre des antigènes alimentaires dans le sang humain, nous devons nous rappeler que cette présence constitue toujours une réaction immunitaire de défense. Pourquoi notre système immunitaire devrait t il synthétiser des anticorps contre des aliments qui ne sont pas nuisibles bien au contraire? Si tel était le cas, chaque individu devrait avoir des anticorps contre le gluten, les levures, les œufs, le blé, le lait, etc., cependant ce n est pas ce que l on observe. Au contraire, la «tolérance orale» est la norme pour le corps humain. La norme c est de ne pas développer des anticorps spécifiques contre des aliments consommés. Lorsque des anticorps IgG sont détectés contre des produits alimentaires, ils peuvent être soit des IgG totaux et spécifiques, ou des IgG 4 dépendant du cas.

3 2. Quand retrouvons-nous des IgG4 et quand retrouvons-nous des IgG totaux? Le type d anticorps produits dépend principalement du type de cytokines qui ont été produites au moment de la sensibilisation initiale. Les cytokines détermineront soit l allergie alimentaire classique (dirigée par des IgE), ou soit une allergie alimentaire asymptomatique dans laquelle des immuns complexes seront impliqués dans un processus inflammatoire chronique. Ceci caractérise l allergie alimentaire retardée à IgG1 et IgG3. Un examen différencié des différentes classes d'anticorps permet de déterminer le type d allergie alimentaire L allergie alimentaire classique Les gènes nécessaires à la synthèse des anticorps sont situés l'un à côté de l'autre sur le chromosome 14, et sont lus l un après l'autre. Leur production dépend du type d'interleukine qui intervient dans les premières étapes de la réaction immunitaire. Si l'interleukine 4 (IL-4) intervient principalement, la réaction immunitaire produira des IgE et une allergie de type I se développera immédiatement après la consommation d un aliment en particulier et pourra être mortelle dans le cas du choc anaphylactique. Une petite partie de la population (2-6%) surproduit l IL-4. Ce groupe développera une allergie de type I. La grande majorité réagit en produisant l IL-10 au contact de l'allergène (processus appelé sensibilisation) L allergie alimentaire asymptomatique Si, au moment de la sensibilisation, l IL-10 montre des propriétés anti-inflammatoires c est parce qu il y a une production majoritaire IgG4. IgG4 est considéré comme un 'bloqueur " des IgE. En effet, on constate que la concentration d'igg4 est environ fois plus élevée que la concentration d'ige et qu il peut se lier plus rapidement et fréquemment à l'allergène que l'ige. Puisque les IgG4 libèrent seulement 1% de la quantité totale d'histamine libérée par les IgE, c est pour cela que la grande majorité des patients ne montrent pas de symptômes allergiques. Les symptômes, même légers, peuvent seulement se produirent chez les patients déficitaires de la diamine oxydase (DAO) (approximativement 3%), c'est ce que nous retrouvons dans les cas de désintoxication insuffisante d'histamine. Par conséquence, la présence d IgG 4 indique que l'allergie est "surmontée", il s agit donc d une allergie de type I asymptomatique. Par conséquent, une désensibilisation tachera de déclencher et d augmenter la production d'igg4. Les concentrations sériques d IgG4 sont considérées comme une mesure de la tolérance envers un antigène. Plus le rapport d'igg4/ige est élevé, plus le succès de la désensibilisation est grand. Ainsi, chez 95 à 97% des patients, la concentration élevée d IgG 4 favorise un pronostic positif puisque ces anticorps contrecarrent l allergie du type I. Les allergènes sont captés par les IgG4 de sorte qu il y en a moins d entre eux qui peuvent réagir avec IgE et déclencher les symptômes d allergie aiguë. Les allergologues considèrent ce fait comme une réaction immunitaire normale du corps et oublie trop souvent, la signification de la présence d IgG4 pour le diagnostic des allergies alimentaires.

4 Le ratio IgE/IgG4 est une mesure de la réaction allergique potentielle : Un ratio élevé IgE/IgG4 indique une forte probabilité d avoir une réaction allergique Un ratio élevé IgG4/IgE indique une faible probabilité d avoir une réaction allergique. L article ci-dessous rapporte que les IgG4 par eux-mêmes sont peu susceptibles d être la cause des symptômes d allergies. De manière générale, la présence d IgG4 dirigés contre un allergène spécifique, indique que des mécanismes anti-inflammatoires et d inductions de tolérance ont été activés. La présence d IgG4, son élévation par des facteurs anti-inflammatoires et ses caractéristiques anti-inflammatoires propres peuvent aider le système immunitaire à amortir les réactions inflammatoires inadéquates Immunoglobulin G4: an odd antibody. Aalberse RC, Stapel SO, Schuurman J, Rispens T. Clin Exp Allergy 2009, 39(4): Toutefois, la principale fonction des IgG4, est vraisemblablement d'interférer avec les processus inflammatoires induits immunologiquement par les anticorps fixant le complément, ou impliqués dans les cas d infection avec les helminthes ou encore dans les cas d allergie à IgE. IgG4 breaking the rules. Rob C Aalberse and Janine Schuurman. Immunology 2002, 105(1): L allergie alimentaire retardée Lorsque d'autres interleukines, notamment l IL-12 et les interférons (IFN) interviennent lors du processus de sensibilisation, cela provoquera une production principalement d anticorps IgG de classes IgG1, IgG2 et IgG3. Ces sous-classes d IgG sont pro-inflammatoires et sont responsables de l apparition des maladies chroniques liées à l'alimentation. Chaque fois qu'un aliment est consommé et contre lequel des IgG1, IgG2 ou IgG3 sont produits, des immuns complexes se forment alors et se déposent préférentiellement là où il existe des faiblesses corporelles spécifiques. Ces «sites activés" peuvent être soit de petites lésions qui se sont enflammées préalablement (par exemple les articulations), soit des organes affectés par des infections (l'intestin par exemple) ou soit des dommages causés par substances toxiques présentes dans l'environnement (comme par exemple mercure). Il n'est pas facile de prévoir quels symptômes se produiront car cela dépend essentiellement de l état de santé du patient. En cas d une consommation régulière de denrées alimentaires contre lesquelles des anticorps IgG1 et IgG3 se sont développés, des dépôts d immuns complexes se formeront et provoqueront une inflammation chronique Cela est vrai sauf pour les réactions systémiques non spécifiques (comme par exemple l hypertension artérielle, la carence en fer, le syndrome métabolique, la surcharge pondérale) pour lesquels les inflammations de bas grade jouent un rôle principal. Dans ces cas, il s'est avéré que la présence des anticorps IgG spécifiques et/ou des aliments correspondant, contribuent à ces réactions. IL-12 as an adjuvant for the enhancement of protective humoral immunity. Metzger DW. Expert Rev Vaccine, (5): Enhancement of humoral immunity by interleukin-12. Metzger DW, Buchanan JM, Collins JT, Lester TL, Murray KS, Van Cleave VH, Vogel LA, Du. Ann N Y Acad Sci., 1996, 31(795):100-15

5 3. Propriétés de IgG4 et/ou des IgG totaux spécifiques Nous venons de montrer que les IgG4 doivent être considérés comme des anticorps noninflammatoires, ce qui signifie qu'ils ne peuvent générer aucun processus inflammatoire chronique. La raison en est que les IgG4 peuvent activer ni le système du complément, ni opsonisation par les antigènes correspondant. Cependant, ces deux actions sont les conditions préalables à l'identification et la destruction, par les phagocytes, du complexe immun formé. Cette destruction constitue la réaction inflammatoire. Sans opsonisation et sans activation du complément, il n y a pas de réactions inflammatoires. IgG1 et IgG3 ont des propriétés fortement pro-inflammatoires. Les IgG4 ont des propriétés anti-inflammatoires protectrices. Opsonisation : Les phagocytes peuvent identifier un antigène uniquement après que celui-ci ait été marqué et donc rendu visible. Ce marquage s effectue par les anticorps. Parmi les anticorps IgG, les IgG1 et IgG3 principalement, ont cette capacité de marquage, tandis que les IgG4 ne montrent aucune activité opsonisante. Par conséquent, les IgG4 ne peuvent être identifiés comme marqueur par les phagocytes. Le système du complément : Ce système composé d environ une trentaine de protéines, est impliquée dans le processus de la réaction inflammatoire. Ces protéines interviennent à la fois dans l'activation et la résiliation de la cascade inflammatoire. Les IgG4 ne sont pas non plus en mesure d'activer le système du complément. Inhibition of complement activation by IgG4 antibodies. Van der Zee JS, van Swieten P, Aalberse RC. Clin Exp Immunol., 1986, 64(2): Lehrbuch der Immunologie. Charles A. Janeway, Paul Travers, Mark Walport, Mark Shlomchik (5. Adition), Spektrum Akademischer Verlag).

6 Récapitulation des propriétés des sous-classes d IgG: Fonction IgG1 IgG2 IgG3 IgG4 Neutralisation Opsonisation Activation du complément Franchissement transplacentaire Diffusion extravasculaire Concentration sérique moyenne (mg/ml) Type de réaction immunitaire Type II Type IV Type III Type I Capacité de liaisons aux mononucléaires ++ (+) Capacité de liaisons aux neutrophiles D après : Immunology, Roitt, Brostoff, Male; 6th edition, 2001, Mosby. 4. Interprétation des résultats des tests d IgG totaux et d IgG Comparabilité des résultats des essais Lorsque les IgG totaux sont mesurés, les IgG4 sont inclus uniquement dans de très rares cas - et seulement pour des cas cliniquement pertinents- puisqu ils ne représentent qu'un dixième de la concentration totale des IgG sanguins. Par conséquent, seuls les IgG1, IgG2 et IgG3 doivent être mesurés dans les essais de détermination des IgG totaux. Nous avons observé dans des essais comparatifs que les patients ayant des IgG totaux anti-antigènes alimentaires dans leur sang, sont dépourvus d IgG4 dirigés contre les produits alimentaires correspondants. Par conséquence, la détermination des IgG4 n aurait abouti à aucune amélioration de la condition clinique des patients souffrant d une condition inflammatoire chronique. Dans certains cas (comme les migraines) qui peuvent être causées par des IgG4 et IgG1 et IgG3, la détermination des IgG totaux, en même temps, qu une détermination de l activité de la DAO pour la désintoxication histamine doit être effectuée. Si une déficience de l activité de la DAO est observée, alors on doit envisager une mesure de la concentration des IgG4 ou un remplacement de DAO endogène par une DAO exogène (par exemple du DAOSIN 1 (vendue en Allemagne)). 1

7 4.2. Particularité des réactions croisées au travers de la désensibilisation Puisque, au cours d une désensibilisation des personnes souffrant d'allergies aux pollens (par exemple, au bouleau), des titres élevés d'igg4 devraient être recherchés, et un risque élevé existe d avoir des réactions croisées avec des denrées alimentaires. La même chose s'applique pour les allergies à l'armoise, au latex ou aux allergies aux acariens. Si quelqu'un a été désensibilisé à l'un de ces allergènes, l'augmentation des titres IgG4 pour une réaction croisée avec des denrées alimentaires peut avoir lieu comme elle peut également être absente. Les réactions croisées qui peuvent se rencontrer avec l'armoise sont : les graines d'anis, la pomme, l artichaut, le fenouil, le gingembre, le concombre, de camomille, la cardamome, la carotte, la pomme de terre, le kiwi, l'ail, la coriandre, les graines de carvi, le litchi, la mangue, le melon, la noix de muscade, l origan, le piment doux, le persil, le poivron, le céleri, le tournesol, les tomates, les raisins et la cannelle. Les réactions croisées qui peuvent se rencontrer avec le bouleau sont : la pomme, l abricot, la poire, la figue, la noisette, la carotte, la cerise, le kiwi, le litchi, l amande, la nectarine, la prune, le soja et la noix. Les réactions croisées qui peuvent se rencontrer avec le latex sont : l avocat, la banane, la châtaigne, la figue, la pomme de terre, le kiwi, la mangue, le melon, la papaye, la pêche, l épinard et la tomate. Les réactions croisées à prévoir avec les acariens de la poussière sont: l huître, le calamar, la crevette, le homard, le pétoncle, l écrevisse, la moule, le poulpe, la langoustine et l escargot. Ces réactions croisées, bien sûr, existent aussi pour les autres classes d'igg, cependant ils n ont pas effet lors d une désensibilisation, puisque les IgG4 sont difficilement détectables en raison de leur faible concentration par rapport aux autres classes d'igg. Une réaction croisée doit être prévue seulement si une autre sensibilisation par d autres classes d'igg, est présente. Dans ce cas, il pourrait y avoir également des pathologies chroniques Aucune pertinence clinique pour la détermination des IgG4 De nombreuses publications scientifiques montrent que les IgG4 n'ont guère de pertinence clinique (sauf seulement pour environ 5% de la population) et que ceux-ci ne déclenchent pratiquement pas de symptômes cliniques lorsqu ils sont présents. Les IgG4 sont importants uniquement pour les cas suivants : Chez les jeunes enfants pour qui la réponse IgE ne s est pas encore complètement développée. Chez les adultes présentant une intolérance histamine. Ces patients présentent des symptômes similaires à une allergie de type I, cependant leurs symptômes se produisent plus tard. Le résultat de la détermination des IgE est négatif, par contre les titres des IgG4 sont élevés. Les IgG4 provoquent une libération de l'histamine par les mastocytes, cependant, cette libération correspond à environ 1% de la quantité totale rejetée sous l influence des IgE. Chez les personnes intolérantes à l'histamine (déficience en DAO) cela peut effectivement entraîner des symptômes avec une augmentation retardée des IgG4 après le passage intestinal de la denrée alimentaire. Seulement 3-5% de la population souffre d une carence manifeste en DAO - ce qui correspond à des réactions pseudo-allergiques fréquentes causées par les IgG4.

8 Ainsi, le champ d'application de la mesure des IgG4 est principalement et strictement limité aux symptômes associés à l histamine. Plusieurs organismes officiels ne recommandent pas la détermination des IgG4 pour diagnostiquer les allergies ou intolérances alimentaires. Testing for IgG4 against foods is not recommended as a diagnostic tool : EAACI Task Force Report. Steven O. Stapel et al

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Quelle est la différence entre une allergie alimentaire et une intolérance? Ce sont deux réactions différentes, que peut avoir notre organisme suite

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004)

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004) Résumé d'avis Avis du comité d experts «produits diététiques, nutrition et allergies» sur une saisine de la Commission relative à l évaluation des aliments allergéniques à des fins d étiquetage (Requête

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES L ALLERGIE QU'EST CE QUE C'EST? DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière

Plus en détail

Allergie ou intolérance alimentaire?

Allergie ou intolérance alimentaire? Allergie ou intolérance alimentaire? Problématique Le mot «allergie» est communément utilisé pour désigner une «réaction anormale» à la prise d un aliment, suspecté de cette réaction et entraînant divers

Plus en détail

IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE

IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE IMMUNOLOGIE - EXERCICES TYPE II-2 OBLIGATOIRE SUJET 1 La phase symptomatique du sida est caractérisée par un taux très faible de lymphocytes T cytotoxiques et de lymphocytes T4. Les patients qui rentrent

Plus en détail

Question 2 : Décrivez deux fonctions effectrices des anticorps. Illustrez par un schéma.

Question 2 : Décrivez deux fonctions effectrices des anticorps. Illustrez par un schéma. Bio II - Ex. IV Question 1 : Lors d une réponse inflammatoire (ex. blessure de la peau avec une aiguille souillée par des bactéries), A) préciser les rôles respectifs des neutrophiles, des mastocytes,

Plus en détail

Si active. Fragment ( si fragment ) Dans le cas de complexe, on écrit le complexe sous un seul nom. Ex : complexe des molécules 1, 4 et 2 : C 1,4,2

Si active. Fragment ( si fragment ) Dans le cas de complexe, on écrit le complexe sous un seul nom. Ex : complexe des molécules 1, 4 et 2 : C 1,4,2 Le complément I_ Généralités A. Découverte Les anticorps ont été découverts en 1890. La fixation d'anticorps ne suffit pas à détruire l'antigène. Pfeiffer et Bordet ont démontré qu'un système complémentaire

Plus en détail

ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant. Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie

ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant. Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie GENERALITES L allergie alimentaire atteint 4 à 6% des enfants 2 fois plus de garçons que de filles la fréquence des

Plus en détail

Allergie alimentaire. F. Castex

Allergie alimentaire. F. Castex Allergie alimentaire F. Castex FSB15, 2015 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE-dépendante Réactions néfastes d origine alimentaire Réactions non toxiques Réactions toxiques

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Dr Cécile BORDES, MCU-PH Laboratoire d Immunologie Université Victor Segalen, CHU Pellegrin Bordeaux BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Objectifs Présenter les bases physiopathologiques

Plus en détail

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID Allergie alimentaire FMBS 215 Immunopathologie F. Castex EA 7288, CPID 2013 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE dépendante Réactions néfastes d origine i alimentaire i Réactions

Plus en détail

Le bouleau. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau

Le bouleau. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau Le bouleau Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique au pollen de bouleau EN BREF Le bouleau fait partie de la famille des bétulacées. Très répandu en France, il domine dans le nord du pays.

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Habib Chabane (Paris) Initialement commercialisés via Internet, beaucoup de patients ont recours à ces tests sans prescription médicale,

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Problème n 1 : Comment le corps réagit-il lors d une infection? Rappel : une infection se caractérise par la multiplication

Plus en détail

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Rachel Frély Les allergies alimentaires Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol CHAPITRE 1 Les allergies alimentaires en questions 1. Quels sont les mécanismes de l allergie? Au début du

Plus en détail

Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture.

Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture. Désormais, il est aussi possible de consulter sur fytoweb les limites maximales de résidus (LMRs) par culture. Les cultures sur lesquelles les LMRs sont d application, ont été classées en différents groupes.

Plus en détail

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé TS-Thème 6 : immunologie N. Pidancier 2010-2011 Correction des exercices d'immunologie 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé ''la souris

Plus en détail

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie Nom : Numéro d Étudiant Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 1. Lequel

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S mastocytes Terminaisons sensitives Réaction à la prise alimentaire Allergique IgE médiée Maladie coeliaque Non IgE médiée Entérocolite nécrosante Mixte Allergie

Plus en détail

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires.

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Introduction Définition de l allergie L allergie correspond à une réponse anormale

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi

Table des matières. Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi Table des matières v Remerciements, x Avant-Propos, xi Abréviations, xii Guide de l utilisateur, xvi 1 L immunité innée, 1 Les obstacles externes à l infection, 1 Les cellules phagocytaires tuent les micro-organismes,

Plus en détail

28 Complément et inflammation

28 Complément et inflammation 28 Complément et inflammation Introduction Le complément est un système de protéines sériques qui comporte une trentaine de constituants, solubles et membranaires. Il est impliqué dans la réponse innée

Plus en détail

LES BASES GENETIQUES DE LA SEP

LES BASES GENETIQUES DE LA SEP LES BASES GENETIQUES DE LA SEP Deux hypothèses sont possibles. Ou bien la SEP est liée à une anomalie génétique unique directement responsable de la maladie (dans ce cas il existe un gène de la SEP) ou

Plus en détail

HYPERSENSIBILITES ALIMENTAIRES

HYPERSENSIBILITES ALIMENTAIRES HYPERSENSIBILITES ALIMENTAIRES La notion de réactions secondaires aux aliments peut se traduire par deux catégories de réactions selon que le système immunitaire est impliqué ou non. Le terme «intolérance

Plus en détail

«La santé dans l assiette»

«La santé dans l assiette» XIIe FORUM ASCA 14 NOVEMBRE 2015 «La santé dans l assiette» INTOLERANCES ALIMENTAIRES : UN PHENOMENE, PLUSIEURS CAUSES Dr Nathalie Calame EMERGENCE DES ALLERGIES ET INTOLERANCES Augmentation des allergies

Plus en détail

Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires Les allergies alimentaires Vous, votre enfant ou l un de vos proches, souffrez d allergies alimentaires. Vous souhaitez en savoir plus. Les allergies alimentaires, qu est-ce que c est? L allergie alimentaire

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

Allergies alimentaires 101

Allergies alimentaires 101 Allergies alimentaires 101 Simon Hotte MD FRCPC Pédiatre-Allergologue-Immunologue 105 Avenue Gatineau télécopieur: 819-561 561-0717 téléphone: 819-5614412 Objectifs Définir l'allergie alimentaire et la

Plus en détail

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K.

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K. University of Zurich Zurich Open Repository and Archive Winterthurerstr. 190 CH-8057 Zurich Year: 2011 Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions Ballmer-Weber, B K Ballmer-Weber, B K

Plus en détail

Définitions. L allergie alimentaire

Définitions. L allergie alimentaire Définitions L allergie alimentaire L allergie alimentaire est une réaction excessive, voir exagérée, de notre système immunitaire en présence d un aliment ou d un additif alimentaire, qui est normalement

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com La processionaire et l Homme Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com 1 Introduction La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa, TP) provoque des lésions cutanées

Plus en détail

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde 1 ETSL Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde TP 1 GABIN-GAUTHIER 13/11/2009 I. LA MALADIE... 2 II. TECHNIQUES QUALITATIVES... 2 1. PRINCIPE... 2 2. MODE OPERATOIRE... 3 2.1. WRST ou Waaler Rose

Plus en détail

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Le phénotype immunitaire d un individu caractérise sa capacité à répondre, grâce aux effecteurs de l immunité adaptative, aux différents agents

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Partie I : A l aide des informations du logiciel Immunologie

Plus en détail

Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique

Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique Votre corps réclame de l eau Les maux engendrés par la déshydratation chronique Fatigue L'eau est la plus importante source d'énergie du corps. La déshydratation provoque le ralentissement de l'activité

Plus en détail

Les aliments qui guerissent

Les aliments qui guerissent pomme Protège le abricot artichaut Aide la avocat banane Protège le fève betterave Contrôle la bleuet Le aliments qui guerissent Les aliments qui guerissent Contrôle la Combat la diarrhée capacité des

Plus en détail

ANATOMIE PATHOLOGIQUE ET INFLAMMATION CONCEPTION D ENSEMBLE

ANATOMIE PATHOLOGIQUE ET INFLAMMATION CONCEPTION D ENSEMBLE ANATOMIE PATHOLOGIQUE ET INFLAMMATION CONCEPTION D ENSEMBLE 1. Définition L'inflammation ou réaction inflammatoire est la réponse des tissus vivants, vascularisés, à une agression. 2. Causes des réactions

Plus en détail

Allergies : le printemps est là

Allergies : le printemps est là N 1 NutriDoc Allergies : le printemps est là Avec l arrivée des beaux jours, on pense être enfin débarrassés des nez qui coulent et des yeux qui piquent mais pour 30% d entre nous, les allergies prennent

Plus en détail

L'essor des allergies alimentaires de l'enfant

L'essor des allergies alimentaires de l'enfant L'essor des allergies alimentaires de l'enfant Voici un article intéressant publié dans le Figaro Santé du 21/03/11 : il concerne la progression préoccupante des allergies alimentaires de l enfant. En

Plus en détail

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Département de Biologie Année Universitaire : 2004-2005 Filière SVI Semestre 4 Immunopathologie Module optionnel (M 16.1): Biologie Humaine Élément : Immunologie

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Entretien avec le docteur Jean-Pierre Willem Chère lectrice, cher lecteur,

Entretien avec le docteur Jean-Pierre Willem Chère lectrice, cher lecteur, Expéditeur: "Sante Nature Innovation" Date: 9 août 2015 07:10:27 UTC+2 La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire

Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire Jocelyne JUST Centre de l Asthme l et des Allergies Groupe Hospitalier Trousseau- La Roche Guyon Université

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux arbres? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch

aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch aha! Centre d Allergie Suisse Scheibenstrasse 20 3014 Berne 22 info@aha.ch www.aha.ch allergique? aha.ch Un grand merci à tous les sponsors! Grâce à nos sponsors, nous avons la possibilité d être présent

Plus en détail

Votre enfant présente une allergie ou intolérance alimentaire, Sodexo vous propose 3 solutions :

Votre enfant présente une allergie ou intolérance alimentaire, Sodexo vous propose 3 solutions : Votre enfant présente une allergie ou intolérance alimentaire, Sodexo vous propose 3 solutions : Solution 1: Inscription de votre enfant chez les «Tartinistes» Solution 2 : Distribution d un plateau-repas

Plus en détail

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements?

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements? LA RECHERCHE SUR LE PSORIASIS INAUGURE UNE NOUVELLE ÈRE (*) (*) raduction d un article du docteur Wim Pollet paru dans le trimestriel Psoriant de l association belge de patients psoriasiques Psoriasis

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache?

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Guide pour les parents de petits allergiques aux protéines du lait de vache Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Catherine Bourron-Normand, Diététicienne spécialisée en pédiatrie

Plus en détail

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Le 16 mars 2016 Après 40 000 ans d une sévère sélection, notre espèce se désadapte

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

Immunité et Vieillissement

Immunité et Vieillissement Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 3 ème Chapitre 5 :

Plus en détail

L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE

L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE MADAME C. JANSEN DIÉTÉTICIENNE À L HÔPITAL UZ GASTHUISBERG LOUVAIN INTRODUCTION Les allergies alimentaires touchent 2,5% des adultes et de 6 à 8% des enfants, et peuvent

Plus en détail

Sciences 8 le système immunitaire exercices

Sciences 8 le système immunitaire exercices Sciences 8 le système immunitaire exercices Exercice 1 : Remplis les blancs. 1. Les organismes qui sont la cause de maladies comme les bactéries et les virus sont appelés. 2. Les maladies peuvent être

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens 1820-1900 Ancestors of Allergy. Compte pollinique Se teste lui-même 1865 Tests cutanés

Plus en détail

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

Allergènes alimentaires

Allergènes alimentaires Bienvenue au Pôle Qualité de Allergènes alimentaires Contexte et réglementation au Canada L approche industrielle Denis Laureillard, ing. CONTEXTE ET RÉGLEMENTATION AU CANADA Un Allergène, une réaction

Plus en détail

Les combinaisons alimentaires

Les combinaisons alimentaires Les combinaisons alimentaires Il est important d associer correctement les aliments c est-à-dire d avoir une alimentation variée, d utiliser les bons aliments au quotidien afin que ceux-ci soient digérés

Plus en détail

Des déficiences présentes

Des déficiences présentes Des déficiences présentes Comment se fait-il que dans certains cas, le système immunitaire ne fonctionne pas convenablement? Problèmes : 1. Pourquoi certains enfants sont-ils mis sous bulle plastique?

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

Allergie alimentaire. Chapitre 10

Allergie alimentaire. Chapitre 10 229 Chapitre 10 Allergie alimentaire Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise 75015, Paris mraffard@free.fr Dr. Martine VIGAN Praticien Hospitalier Unité

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Ghislaine Sterkers et Marie-Anne Gougerot-Pocidalo I-Introduction... 2 II-Systèmes immunitaires impliqués dans la défense anti-infectieuse... 3 II-1.Immunité

Plus en détail

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly

Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 1 Vendredi 25 janvier 2008 : Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly 2 Immunité et exposition aux rayonnements ionisants Professeur Michel

Plus en détail

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg).

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg). LE REGIME HYPOTASSIQUE CHEZ LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Le est une substance minérale qui aide au bon fonctionnement cellulaire. Normalement les reins en bonne santé maintiennent la

Plus en détail

Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM

Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM Le potassium se retrouve principalement dans les fruits, les légumes, les pommes de terre et les céréales

Plus en détail

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET.

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. Dr Anne Chabbert-Broué,, Toulouse L avenir de l allergologie.. l Le raisonnement en «familles biochimiques» Noisette: source allergénique

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant.

L allergie alimentaire chez l enfant. L allergie alimentaire chez l enfant. 17 avril 2014 Dr E.Gueulette Clinique et Maternité Ste-Elisabeth Namur CHU Mont-Godinne-Dinant L allergie alimentaire (AA) chez l enfant 1- La Prévalence. 2- Les Facteurs

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Qu est-ce qu un vaccin?

Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 Qu est-ce que la vaccination? Un vaccin est un médicament particulier, destiné à «éduquer» le système immunitaire* à se défendre contre un agent pathogène* bien déterminé. Il a pour

Plus en détail

Le système du Complément

Le système du Complément Le système du Complément Marie-Agnès Dragon-Durey, Jean Yves Cesbron, Alain Chevailler, Christian Drouet, Béatrice Uring-Lambert I-Introduction... 2 II-Les voies d activation du Complément... 2 II-1.La

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRADE/WP.7/GE.1/2005/17 14 décembre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE,

Plus en détail

Centre Suisse pour l allergie, la peau et l asthme Allergie et intolérance alimentaires

Centre Suisse pour l allergie, la peau et l asthme Allergie et intolérance alimentaires Centre Suisse pour l allergie, la peau et l asthme Allergie et intolérance alimentaires En collaboration avec la Commission de spécialité de la Société Suisse d Allergologie et d Immunologie (SSAI). Allergie

Plus en détail

L enfant avant tout. Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire?

L enfant avant tout. Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire? 31 L enfant avant tout Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire? En Amérique du Nord, les allergies alimentaires touchent environ 5 % des enfants et de 1 à 2 % des adultes, mais bien plus de personnes

Plus en détail

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE I. ÉPIDÉMIOLOGIE En France, le diabète de type 1 touche 0,38 % de la population totale et environ 10 % des diabétiques.

Plus en détail

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ

CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ CHAPITRE 5.3 : LES ACTEURS DE L IMMUNITÉ Les mécanismes de reconnaissance et d élimination des molécules du non soi font intervenir un système diffus d organes, de tissus, de cellules et de molécules qui

Plus en détail

NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS

NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS Dr Michel LALLEMENT Chirurgien des CLCC - Onco-nutrition Clinique Wilson - ANTIBES --- Clinique Oxford - CANNES TRAITEMENTS DE L'HPI 1 Traitement symptomatique 2 Traitement

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail