ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique"

Transcription

1 ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement déterminé, est réveillé par la mise en contact avec les irritants et les allergènes du monde extérieur. Le contact avec des substances allergisantes, des virus ou pollution déclenche les crises. Déjà pendant la grossesse, le tabagisme de la mère augmente le risque d'asthme. C'est la maladie chronique la plus fréquente de l'enfance. L'asthme non traité peut menacer la vie quotidienne des nourrissons, puis des enfants. Il génère de la fatigue, un manque de sommeil, et plus tard, des absences à l'école qui menacent l'avenir scolaire. S'il est plus grave, l'asthme peut altérer définitivement les tissus pulmonaires et se prolonger irrémédiablement tout au long de la vie. A l'extrême, l'asthme non traité peut menacer la vie, au moment de l'adolescence notamment. Un asthme bien traité et bien suivi limite l'absentéisme et les difficultés scolaires. En France, en 1993, il a été constaté : 2 à 3 millions d'asthmatiques (6% chez les enfants de 8-9ans, 14% chez les ans, 7,8% chez les 40-44ans décès par an dus à l'asthme chaque année Un enfant sur 10 est concerné. Au cours des dernières décennies, on a constaté une augmentation de la prévalence d'un certain nombre de maladies respiratoires graves dans la Communauté comme l'asthme (augmentation de 27% du taux de mortalité dû à l'asthme entre et ). Cette augmentation, dans des délais aussi courts, ne peut être expliquée par les facteurs génétiques ou l'amélioration des critères et techniques de diagnostic (meilleure connaissance, meilleure prise en charge de la maladie). Seuls des facteurs environnementaux peuvent expliquer des augmentations aussi rapides et d'une telle ampleur. Parmi les explications à cette augmentation, la pollution de l'air a fait l'objet d'un grand intérêt en tant que cause importante possible.

2 La qualité de l'air à l'intérieur des locaux habités et le mode de vie jouent un rôle important dans l'asthme lié à : un recours accru aux systèmes de chauffage et à l'isolation avec pour résultat un climat intérieur chaud et humide qui favorise le développement des acariens et des champignons, l'évolution des modes de vie qui amène les gens à vivre davantage à l'intérieur, l'augmentation du tabagisme. La pollution de l'air extérieur a un effet sur les asthmatiques déclarés. Plusieurs études épidémiologiques menées sur une large échelle et analysant les variations des concentrations journalières des polluants atmosphériques ont indiqué que les augmentations de ces concentrations sont associées à des augmentations sensibles du nombre d'hospitalisations, de consultations chez des pédiatres et dans des services d'urgence ainsi que de recours à des médicaments pour des cas d'asthme. Dans son rapport de juillet 1993 intitulé "allergie respiratoire-asthme-environnement", le CSHPF montrait le rôle prépondérant des facteurs environnementaux dans cette maladie notamment que l'environnement aérien influence l'apparition et l'évolution de l'asthme par 2 mécanismes reposant sur des facteurs imbriqués sur lesquels une action est possible : 1. La présence d'allergènes dans l'atmosphère joue une rôle déterminant dans le déclenchement de la maladie. Dans l'air extérieur, il s'agit surtout de pollens, dont la nature et la densité varient avec l'environnement végétal: arbres, cultures, mauvaises herbes. A l'intérieur des locaux, les agents sensibilisants sont également nombreux: les plus fréquemment en cause sont les acariens, les débris d'insectes, les phanères d'animaux, les moisissures. Leur abondance s accroît avec les conditions de vie (chauffage, humidité, équipement en moquettes...) et leur accumulation est trop souvent favorisée par une ventilation insuffisante par souci d'économie. 2. Les infections virales de l'enfance et les polluants chimiques de l'air facilitent la sensibilisation de l'appareil respiratoire aux allergènes ci-dessus, en même temps qu'ils augmentent la fréquence et la gravité des crises: l'hyperréactivité bronchique qu'ils provoquent abaisse le seuil de réponse des asthmatiques aux aérocontaminants auxquels ils sont sensibles. Les polluants atmosphériques les plus sensibles sont à l'extérieur, les oxydants comme le dioxyde d'azote et l'ozone, et à l'intérieur, les gaz toxiques provenant des appareils de chauffage mal réglés, et la fumée de cigarettes responsable d'un tabagisme passif particulièrement redoutable pour les nourrissons et les enfants en bas âge. Notamment, l'augmentation du tabagisme chez les femmes enceintes (10% en % en 1989) pose problème. Ces faits démontrent l'existence d'une synergie entre pollution allergisante, pollution chimique et infections virales, toutes trois liées à l'environnement dans lequel évoluent les asthmatiques confirmés et les sujets prédisposés à l'asthme. Certains facteurs peuvent créer de toute pièce un asthme, il s'agit en particulier du tabagisme passif et des infections virales à répétition chez l'enfant ainsi que des allergènes en excès rencontrés tant à l'intérieur des locaux (moisissures, acariens, allergènes d'animaux) qu'à l'extérieur (pollens de graminées et d'arbres à chatons).

3 En résumé, l'accroissement de la prévalence de l'allergie respiratoire et de la maladie asthmatique doit être considéré comme un problème de santé publique car : il s'agit d'un phénomène : de mortalité qui peut survenir à tout âge; de morbidité avec un handicap pour la vie au quotidien non négligeable parfois grave (retard scolaire, arrêt de travail, modification du mode de vie du fait du handicap respiratoire, stress provoqué par les crises d'asthme,..); social (le mode de vie des familles en situation de précarité favorisant l'apparition de l'asthme); Il est possible de réduire la prévalence des symptômes et de leur gravité par des mesures de prévention et de précaution avec un coût très modéré par rapport aux soins. La prévention de ces maladies respiratoires passe par la réduction des aérocontaminants en cause en particulier les infections virales, le tabagisme et les allergènes dans l'environnement intérieur et extérieur. 2. Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), en particulier la bronchite et l'emphysème, constitue une cause considérable de mortalité et de morbidité dans la Communauté européenne. En France, on estime que 2,5 millions de personnes souffrent de bronchite chronique dont un tiers avec obstruction chronique des voies aériennes. La prévalence de la BPCO augmente avec l'âge et est actuellement plus élevée pour les hommes que pour les femmes, ainsi que pour les fumeurs, les personnes à faible statut social et celles qui ont exercé des professions caractérisées par des concentrations élevées de particules en suspension. En ce qui concerne la mortalité, la BPCO constitue une cause majeure de décès dans les pays développés. En France, ce taux de mortalité a augmenté passant entre 1980 et 1991 de 26,7 pour à 29,0 pour chez les hommes et de 12,3 pour à 17 pour chez les femmes morts par broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) par an. Il est difficile de déterminer avec précision la prévalence de la BPCO dans la population en général, parce que le diagnostic de la maladie n'est généralement posé que chez des patients hospitalisés soumis à une série de tests, notamment sur la fonction pulmonaire. En ce qui concerne les facteurs de cause de la BPCO, comme pour l'asthme, parmi les facteurs de risques connus, certains sont génétiques et d'autres liés au comportement : le tabagisme joue certainement un rôle crucial. la pollution de l'air aggrave ces affections (hospitalisations et mortalité corrélées à l'augmentation des concentrations journalières de certains polluants (étude APHEA)). Toutefois, d'autres travaux sont nécessaires pour déterminer les agents en cause et les effets à court et long terme.

4 Allergies Les allergies sont des réactions à des antigènes étrangers. Elles sont régies par le système immunitaire et influencées par une série de facteurs, dont la prédisposition génétique, les habitudes alimentaires, le mode de vie et l'exposition aux allergènes dans l'environnement. Les signes de l'allergie respiratoire sont : la rhinite allergique (ex: rhume des foins) la toux (surtout lorsqu'elle survient régulièrement la nuit ou à l'effort) l'asthme (sur un terrain prédisposé génétiquement) La rhinite allergique (obstruction nasale, écoulement, prurit, éternuements) est saisonnière pour les pollinoses, et annuelle pour les allergies domestiques. Au cours des 20 dernières années, on a constaté une augmentation substantielle des maladies perçues comme des allergies partout en Europe, et en particulier dans des centres urbains. Depuis 1970, la prévalence de la rhinite allergique, tant chez les adultes que chez les enfants a fortement augmenté allant jusqu'à doubler dans un certain nombre de pays de la Communauté. 1/3 de la population française présente une rhinite allergique. Il semble que, même si les facteurs génétiques jouent un rôle très important, les polluants de l'environnement constituent des facteurs clés influençant les allergènes spécifiques auxquels une personne développera une hypersensibilité. Parmi ceux-ci, les agents biologiques comme le pollen, les phanères animaux et les acariens occupent une place considérable. L'allergie au pollen est la forme la plus commune d'allergie (touche 30% de la population) qui a connu, ces dernières années, une croissance rapide, particulièrement dans les centres urbains, sans que le taux de pollen dans l'atmosphère ait augmenté. Par ailleurs, il existe des formes croisées d'allergie en particulier entre les pollens d'arbre et certains fruits et légumes (ex bouleau et pomme). Les symptômes apparaissent dans les minutes qui suivent la prise alimentaire. Les polluants atmosphériques sont susceptibles d'aggraver ce problème de trois façons : en rendant les grains de pollen plus allergisants, en rendant les patients plus fortement réactifs aux substances allergènes s'ils ont déjà été exposés à certains polluants atmosphériques comme les particules, en augmentant la réactivité des voies respiratoires par l'exposition aux polluants dans l'atmosphère urbaine, comme les particules en suspension et la fumée de tabac. La présence d'allergènes à l'intérieur des locaux a également une influence : acariens, animaux domestiques, blattes, moisissures, plantes, produits ménagers.

5 Autres maladies 3. Maladies cardio-vasculaires Il s'agit de la première cause de mortalité dans la Communauté Européenne. L'OMS a estimé que 1 à 2% de la mortalité par maladie cardio-vasculaire (chez des personnes déjà atteintes) peut être attribuée aux légères augmentations de la pollution atmosphérique par les particules fines. Des éléments indiquent que d'autres polluants, comme la fumée de tabac dans l'air ambiant et le monoxyde de carbone, peuvent également aggraver les maladies cardio-vasculaires. NB: les maladies cardio-vasculaires sont généralement liées aux climats extrêmes et à l'alimentation. 4. Cancers morts par cancer du poumon par an (le risque pour un fumeur est 20 fois plus élevé que chez un non fumeur). Le cancer est la cause la plus importante de décès dans la Communauté européenne après les maladies cardio-vasculaires. La carcinogenèse chimique, c est-à-dire le fait que des produits chimiques provoquent des cancers, a été reconnue depuis longtemps dans l'environnement du travail. La présence, même en faible quantité, de substances cancérigènes, naturelles ou produites par l'homme, dans l'environnement a suscité des inquiétudes quant à leurs effets possibles sur la population en général. On considère que les trois quarts des cas de cancer sont liés à des causes extérieures et notamment au mode de vie, le tabac à lui seul étant responsable d'un tiers de la mortalité par cancer. Toutefois, bien que le facteur causal principal du cancer du poumon soit le fait de fumer, cette maladie atteint également des non fumeurs. Les estimations varient mais on a avancé que 9 à 13% des cas en Europe sont liés à l'exposition à la fumée de tabac dans l'air ambiant, c est-à-dire le tabagisme passif en environnement intérieur.

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008)

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) page 1/7 Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) Résumé & Détails: GreenFacts (2008) Contexte - La pollution de l'air tant intérieur qu extérieur est une préoccupation de santé majeure car elle

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Y a-t-il des allergènes asthmogènes?

Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Michel MIGUERES Pneumologue et allergologue, Clinique de l Union, Toulouse Les symptômes des allergies respiratoires rhinite, conjonctivite, asthme ne s observent pas

Plus en détail

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Dr Jean Charles BONNEAU ANGERS pollinarium 1 Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Qu est que la pollinose, son impact sur la santé & la société?

Plus en détail

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires.

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Introduction Définition de l allergie L allergie correspond à une réponse anormale

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé

Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé Organisation mondiale de la santé Qualité de l air ambiant (extérieur) et santé Aide-mémoire N 313 Mars 2014 Principaux faits La pollution de l air représente un risque environnemental majeur pour la santé.

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques associés à l allergie

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME LES ALLERGIES RESPIRATOIRES RHINITE & ASTHME L ALLERGIE POUR EN SAVOIR PLUS DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière anormale

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 Par Denis Bérubé Une maladie très fréquente...15 Physiopathologie et

Plus en détail

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications Prévenir... l asthme de l enfant et ses complications 30 La fréquence de l asthme et des allergies respiratoires augmente a fréquence de l asthme et des allergies respiratoires a doublé L dans les pays

Plus en détail

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins Le rhume des foins Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins QU EST-CE QUE L ALLERGIE? L allergie est due à une réactivité anormale du système immunitaire en présence de substances,

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

Prise en charge de l environnement allergique

Prise en charge de l environnement allergique Prise en charge de l environnement allergique Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com ALLERGENE : pneumallergènes ou allergènes inhalés : Ils sont responsables d'un asthme per-annuel,

Plus en détail

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information : corinne.mandin@cstb.fr L OQAI

Plus en détail

Guide Pratique du Souffle

Guide Pratique du Souffle Programme d information sur les maladies respiratoires chroniques : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Guide Pratique du Souffle Ce guide appartient à : Nom :......... Prénom

Plus en détail

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Hubert Boulanger ARS Lorraine Marylise Fleury DREAL Lorraine 1 Plan I) Enjeux sanitaires et principaux polluants II) Résultats de la campagne

Plus en détail

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques CAPT AIR Bretagne Association loi 1901 Depuis 1996 : Analyse pollinique des sites bretons Depuis 2004 : Conseil Médical en Environnement Intérieur

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

Pathologie agricole. Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon

Pathologie agricole. Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon 1 Pathologie agricole Jean-Charles Dalphin Service de Pneumologie Besançon Les agriculteurs et les employés du milieu rural sont exposés à des risques professionnels et aux risques de l environnement induisant

Plus en détail

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux graminées? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Les données de l'ibge : "Interface Santé et Environnement" Février 2000

Les données de l'ibge : Interface Santé et Environnement Février 2000 1. MÉTHODOLOGIE : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE ENVIRONNEMENT ET SANTÉ PROPOSITION D UN OUTIL DE CLASSEMENT HIÉRARCHIQUE POUR LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Des interactions de plus en plus nombreuses

Plus en détail

L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé

L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé Énora Parent Chargée d'études en qualité sanitaire des bâtiments Cerema - Direction Territoriale Nord Picardie Dijon, le 3 juin 2014 Sources

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux arbres? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Jean-Marc YVON Cellule de l InVS en Région Rhône-Alpes 9 décembre 2014 1 Quelles sont les sources de données disponibles en région Rhône-Alpes?

Plus en détail

Pollution atmosphérique et santé

Pollution atmosphérique et santé Pollution atmosphérique et santé Actualités sur les études épidémiologiques Institut de Veille Sanitaire Département Santé Environnement - Cire Aquitaine Sophie Larrieu Institut de Veille Sanitaire Plan

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité. Michel Thibaudon, Samuel Monnier

Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité. Michel Thibaudon, Samuel Monnier Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité Michel Thibaudon, Samuel Monnier Objectif Etude de l influence du changement climatique sur l impact sanitaire lié à l exposition

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

1. Les oxydes d'azote (NO x )

1. Les oxydes d'azote (NO x ) 1. Les oxydes d'azote (NO x ) Les NO x regroupent le monoxyde d azote (NO) et le dioxyde d azote (NO 2 ), ils sont formés dans toutes les combustions fossiles, à haute température et par association de

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

Des solutions jugées satisfaisantes

Des solutions jugées satisfaisantes Des solutions jugées satisfaisantes Une allergie peut se développer à n importe quel âge et ne se guérit pas. Vous pouvez cependant la contrôler grâce à des traitements qui réduisent fortement les crises

Plus en détail

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA

GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: MME BEYDOUN MALAK MME ABBOUD MONA Mission Laïque Française Lycée Franco-Libanais Verdun Classe de 5 ème E GROUPE N 13 ELÉMENTS DU GROUPE : ABDEL MALAK REY, CHAMSEDDINE ZEINAB ET FAHDA JANA. ENCADREMENT ASSURE PAR: Pneumonie MME BEYDOUN

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

3.2. INFLUENCE DE L ENVIRONNEMENT SUR LA SANTE

3.2. INFLUENCE DE L ENVIRONNEMENT SUR LA SANTE 3.2. INFLUENCE DE L ENVIRONNEMENT SUR LA SANTE L'environnement dans lequel les êtres humains vivent, travaillent et se détendent est un déterminant de la santé et du bien-être dont le degré d importance

Plus en détail

Le nez et les poumons sont des filtres très exposés

Le nez et les poumons sont des filtres très exposés ATTEINTES DES VOIES RESPIRATOIRES ET ENVIRONNEMENT (hors pathologies cancéreuses) (hors maladies professionnelles) Dr Bruno Girodet CH Saint-Joseph et Saint-Luc Département de Pneumologie-Allergologie

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie

L ASTHME BRONCHIQUE. 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie. I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie 20.03.09 Dr Dussart Pneumologie L ASTHME BRONCHIQUE I)Définition II)Epidémiologie III)Physiopathologie A)L'inflammation bronchique B)Le bronchospasme C)L'hyperréactivité bronchique IV)Manifestations cliniques

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

28 MARS 13 Hebdomadaire Province

28 MARS 13 Hebdomadaire Province Page 1/6 La saison des pollens arrive et avec elle, son lot annuel de rhumes des foins, conjonctivites et autres maux. Les dernières déceni Aujourd'hui un Français sur trois serait concerné par l'allergie

Plus en détail

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Mais pourquoi tous ces gens fument ils? Pourquoi n arrêtent ils pas tout simplement de fumer? Qu est il caché dans la cigarette? Mystère! La cigarette est

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME. SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE TABAGISME SylvieThenard@Fotolia DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

allergique aux moisissures?

allergique aux moisissures? allergique aux moisissures? Connaître mon allergie Définition Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans l environnement : dans le sol, l eau et sur les plantes. Dans la

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

40. DIRECTIVES DE LA QUALITÉ DE L'AIR DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ

40. DIRECTIVES DE LA QUALITÉ DE L'AIR DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 40. DIRECTIVES DE LA QUALITÉ DE L'AIR DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 1. Introduction L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) envisage la santé dans un sens large qui inclut le bienêtre, la qualité

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - 07.60.92.13.52 - aurelien.riodel@chu-angers.fr Romain HABEAU 06.29.21.86.46 romain.habeau@chu-nantes.fr SOMMAIRE Pourquoi s

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO

CONFÉRENCE DE PRESSE. Campagne de sensibilisation à la BPCO CONFÉRENCE DE PRESSE Campagne de sensibilisation à la BPCO Sion, jeudi 18 novembre 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 18 NOVEMBRE 2010 Ensemble contre la BPCO : des partenaires valaisans unissent leur force

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail

Sources : Pr B. Dautzenberg

Sources : Pr B. Dautzenberg LA TABAGISME PASSIF «Second hand tobacco» Sources : Pr B. Dautzenberg Définitions «Inhalation involontaire par un sujet nonfumeur de la fumée dégagée dans son voisinage par un ou plusieurs fumeurs» (Pr

Plus en détail

Chanel et al, 2005 OMS & QAI. Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques. Substances et agents très nombreux

Chanel et al, 2005 OMS & QAI. Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques. Substances et agents très nombreux La pollution : définition loi sur l air 1996 (LAURE) Gestion de l environnement intérieur dans les pathologies respiratoires chroniques Experts: Dr Béatrice BENABES, Allergologue, Présidente de l APPA

Plus en détail

La fumée du tabac tue Protégez-vous!

La fumée du tabac tue Protégez-vous! La fumée du tabac tue Protégez-vous! Ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie Mai 2011 Le tabac tue plus de 5 millions de personnes par an. Le tabac est la deuxième cause de décès évitable dans

Plus en détail

AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR

AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR AIR BAG : DES MESURES D'URGENCE POUR LA QUALITÉ DE L'AIR ÉLÉMENTS DE COMMUNICATION Vous trouverez dans ce document les éléments qui doivent vous aider à bâtir votre communication : des explications supplémentaires

Plus en détail

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire Chapitre 2 Le fonctionnement de l appareil respiratoire Rappels : * chez les animaux, les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) permettent le renouvellement de l air ou de l eau dans les organes

Plus en détail

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone

Consensus Scientifique sur la. Pollution de l'air. Ozone page 1/5 Consensus Scientifique sur la Pollution de l'air Ozone Source : OMS (2003-2004) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les effets sur la santé de trois principaux polluants de l'air ont été revus

Plus en détail

Les principales sources de pollution de l air intérieur

Les principales sources de pollution de l air intérieur Les principales sources de pollution de l air intérieur Crédit ADEME / Atelier des giboulées extrait du guide ADEME «un air sain chez soi» Les polluants de l air intérieur les plus courants et leur origine

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

POLLUTION NO2 O3 PM10 C6H6 CO SO2 ATMOSPHERIQUE: S EN PROTÉGER, LA PRÉVENIR INFORMATIONS ET CONSEILS POUR LE GRAND PUBLIC

POLLUTION NO2 O3 PM10 C6H6 CO SO2 ATMOSPHERIQUE: S EN PROTÉGER, LA PRÉVENIR INFORMATIONS ET CONSEILS POUR LE GRAND PUBLIC POLLUTION ATMOSPHERIQUE: S EN PROTÉGER, LA PRÉVENIR INFORMATIONS ET CONSEILS POUR GRAND PUBLIC NO2 O3 PM10 C6H6 CO SO2 AVANT-PROPOS AVANT-PROPOS La qualité de l air, c est l affaire de tous Tout le monde

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Lutte contre l herbe à poux!

Lutte contre l herbe à poux! Lutte contre l herbe à poux! La Ville de Saint-Constant désire informer et sensibiliser ses citoyens tant résidentiels, corporatifs qu institutionnels, en ce qui concerne toutes les problématiques liées

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, Cher patient allergique, Votre allergie

Plus en détail

respiratoires allergiques Faits marquants

respiratoires allergiques Faits marquants Fiche V Les pollens, les pollinoses et autres maladies respiratoires allergiques Faits marquants Certains pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques chez les personnes prédisposées,

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

C l a s s e à P A C. Titre : L'ozone et nous...

C l a s s e à P A C. Titre : L'ozone et nous... C l a s s e à P A C Titre : L'ozone et nous... 1 D é f i n i t i o n L'ozone est un composé chimique comportant 3 atomes d'oxygène (O 3 ). L'ozone a tendance à se décomposer naturellement en dioxygène.

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

aux moisissures? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux moisissures? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques associés à l allergie

Plus en détail

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3.1 Caractéristiques météorologiques Les données de Météo France indiquent qu en 2003, la période de survenue des fortes chaleurs s'étend principalement

Plus en détail

La rhinite mène-t-elle. à l'asthme? Version française. Tout ce que les patients devraient savoir sur le lien entre la rhinite allergique et l'asthme

La rhinite mène-t-elle. à l'asthme? Version française. Tout ce que les patients devraient savoir sur le lien entre la rhinite allergique et l'asthme La rhinite mène-t-elle à l'asthme? Version française Tout ce que les patients devraient savoir sur le lien entre la rhinite allergique et l'asthme Pour une meilleure prise en charge des allergies en Europe

Plus en détail

AIR EXTÉRIEUR, AIR INTÉRIEUR Transfert de la pollution extérieure vers l intérieur des locaux

AIR EXTÉRIEUR, AIR INTÉRIEUR Transfert de la pollution extérieure vers l intérieur des locaux En hiver, la pollution extérieure est dominée par les particules et le dioxyde d azote, polluants primaires émis principalement par le trafic routier, les installations de chauffage des secteurs résidentiel,

Plus en détail

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg Habitat et santé L habitat doit respirer Les partenaires DDASS du Bas-Rhin DDE du Bas-Rhin Centre Antipoison Ville de Strasbourg Service de Pneumologie des HUS A.D.I.L. CAF pour éviter d avoir cela chez

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS Objectifs: - déterminer les sources de pollution de l air de la maison et les conséquences sur la santé et la salubrité. - déterminer sur les températures

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Allergie, asthme et grossesse

Allergie, asthme et grossesse Allergie, asthme et grossesse En collaboration avec la Commission de spécialité de la Société Suisse d Allergologie et d Immunologie (SSAI) Auteur Prof. Dr méd. Arthur Helbling, Spécialiste FMH en allergologie

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte»

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte» Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 25 novembre 2008 Un outil de lutte contre les pollutions intérieures : «l ambulance verte» 1. Un enjeu de santé publique La qualité de l environnement intérieur

Plus en détail