TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES"

Transcription

1 ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28

2 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH 24) (7% dans 5 villes: Fes, Meknes, Kenitra, Sidi Kacem, Taza) S.A.U : 1.88 Millions ha. Sup. irriguée : 357. ha. Sup. GH : 114. ha Foret : 1,2 millions ha 29. tonnes de papier 8. tonnes d huile d olive (65% de la production nationale) 12. tonnes de cuir (6% de la production nationale) 3.3 tonnes de pétrole raffiné 1845 tonnes de sucre produit (5% de la production nationale)

3 RESSOURCES EN EAU Les apports d'eau de surface sont en moyenne de 5 6 Mm 3 /an 28 % des apports en eau du pays Le volume exploitable des eaux souterraines est de 1 Mm 3 /an 25 % du potentiel national développement des activités socio-économiques problèmes de pollution de l eau

4 SOURCES DE POLLUTION Rejets domestiques : * 8 Mm 3 (21%) * Taux raccordement :( -7%) Activité industrielle : * 3,5 millions Eq-hab * 7% (sucreries + huileries + papetries) Activité agricole: * Nitrates : 54 % dépassent le seuil normal Décharges publiques: * 75. T/an (15% national) * Seule Fès dispose d une décharge contrôlée

5 EVOLUTION DE LA POLLUTION DOMESTIQUE Pollution générée en 1 tonne de DBO Pollution générée par les villes et les centres en tonne de DBO5 Pollution générée en milieu rural en tonne de DBO5

6 EVOLUTION DE LA POLLUTION INDUSTRIELLE Contributions des principaux secteurs industriels aux émissions polluantes ( flux en tonne par an) Année Type de pollution DBO5 DCO MES DBO5 (T) , , ,5 2759, , DCO (T) ML(kg) , NTK 3,25,95 5, Pt 4456,5,25,95,55 5,552 SECTEURS INDUSTRIELS Abattoirs Distillerie d'alccol Margines 9485 Margines : 4% DBO5, 64% DCO et 47% de MES,55 Papier Production d'algues,7 12, ,648 Raffinerie de pétrole Sucre Tannerie 26,648

7 ACTIONS DE DEPOLLUTION REALISEES Bassin d évaporation de margines STEP de l unité de production des algues STEP de déchromatation STEP de l unité de raffinage de pétrole STEP d une sucrerie Taux de dépollution ne dépasse pas 5%

8 ACTIONS DE DEPOLLUTION PROGRAMMEES le programme national d assainissement liquide et d épuration ( PNALE ) horizon 215 * Porter le taux d accès à l assainissement à 8 % en milieu urbain * Réduire la pollution de 6 % par le traitement - Le programme concerne 26 villes/centres, 1 Millions habitants - le coût global est de 43 Milliards de DH Pour le bassin du Sebou : * 22 villes/centres pour la première phase (27-21) * 4 villes/centres pour la seconde phase ( ) 3 Millions habitants Milliards de DH

9 PARTICIPATION DE LA VILLE DE FES A LA POLLUTION DE SEBOU Données socio-économiques conomiques Population : 967 hab(25) et 1 19 hab (215) Superficie : 1. hectares Industrie : 4 unités (2émé rang national) Principales activités industrielles : Huile d olives 2 % production nationale Textile 25 % Industrie du cuir 4 % La ville de Fès contribue à hauteur de 4% de la pollution de Sebou Débit des eaux usées et la charge polluante: Pollution domestique Pollution industrielle Pollution par le chrome (21) 12 m3/an 1 1 EH 6% domes (215) 13 m3/an 1 2 EH 4 % indus

10 PARTICIPATION DE LA VILLE DE FES A LA POLLUTION DE SEBOU Sur la production de l eau potable Les stations de la production de l eau potable de Kariat Ba Md et Mkansa connaissent des perturbation de fonctionnement à cause de la pollution des eaux pendant la période oléicole qui se traduit par des arrêts; Sur le développement économique Condamnation du projet d aménagement agricole du Moyen-sebou et Inaouène aval (4 2 Ha ) situé à l aval immédiat de la ville de Fès jusqu à réalisation de la STEP de Fès; Sur la santé humaine Risques sanitaires provenant de la pollution de l eau par les contaminants bactériologiques ou chimiques Sur le gestion des ressources en eau Lâchers d eau supplémentaires à partir des barrages pour résorber les problèmes de pollution au dépens de la gestion prévisionnelle des ressources en eau.(3m m3 en 27) Impact sur la faune et la Flore : l impact de la dégradation sur les principales espèces animales patrimoniales dont notamment l alose, a palourde et 5 espèces d oiseaux.

11 PROJET DE DEPOLLUTION DES EAUX USES DE LA VILLE DE FES 1- Station d épuration urbaine Commune Ain Bouali; Lahbalate Projet de la STEP: 91 M (1ère tranche : 63.6 M ) Autofinancement : 18 M Subvention Etat : 2.7 Subvention ABHS : 2.7 Prêt AFD : 2 Prêt AFD : 2 Coût d exploitation de la STEP : 3.5 M /an - technique d épuration par boues activées : Rd de 8-9 % Composante préalable : Dépollution des industries raccordées au réseau d assainissement de la ville

12 PROGRAMME DE DEPOLLUTION INDUSTRIELLE Dépollution industrielle : huileries, tanneries, dinanderies, agro-alimentaire et textile Activité Nombre d unités Charge polluante Boisson (gazeuse, bière) 1boisson gazeuse(cocacola) 27 Eqh 1biére(BRANOMA) Levurerie et textile 1 levurerie(soders) 1 textile (MULTIWASH) 128 Eqh tanneries T/an en Cr T MULTIWASH dinandiers 4 25 kg/j Ni 45 kg/j CN huileries 3 1 Eqh ( 3 mois) Ce programme concerne 65% de la pollution organique industrielle de la ville Fès

13 PROGRAMME DE DEPOLLUTION INDUSTRIELLE Entre : Réalisation par l ABH/Sebou des campagnes de caractérisation des rejets industriels SODERS(levurerie) DBO5 :269T/an DCO : 6825T/an MES : 12T/an BRANOMA(bière) DBO5 : 222T/an DCO : 361T/an MES : 3T/an MULTIWASH (textile) DBO5 : 112T/an DCO : 246T/an MES : 41T/an COCACOLA (boisson gazeuse) DBO5 : 9T/an DCO : 3T/an MES : 4T/an

14 unîtes 2 unités de boissons Levurerie et textile tanneries huileries dinandiers PROGRAMME DE DEPOLLUTION INDUSTRIELLE 25 : Adoption du PDI impliquant la réalisation de prétraitements ( individuels ou collectifs ) pour l ensemble des industries polluantes Traitement préconisé Coût financier MDH Stations individuelles de traitement complet physico- chimique et biologique Prétraitement physico chimique et homogénisation Séparation des rejets chromés au niveau des tanneries et les acheminer vers la station de dechromatation existante traitement et récupération -passage du système continu 3 phases au 2 phases (industrielles) -les unités travaillant avec les presses collecteront leur margines évaporation naturelle Réduction à la source de la pollution via la récupération et la réutilisation des pertes en ML

15 PROGRAMME DE DEPOLLUTION INDUSTRIELLE Coût total du projet : 6 MDH - Participation de l ABH/Sebou : 2% - Participation du FODEP : 4% - Industriel : 4% - RADEEF : études Convention de partenariat 26 : Signature des conventions avec les tanneurs, dinandiers, huileurs et les 4 unités industrielles.

16 OBJECTIF DE QUALITE avant épuration Après épuration

17 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Introduction Pollution actuelle de l Oued Sebou : très préoccupante, impact majeur sur les populations du bassin-versant

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT WORKSHOP de la FEMIP «Identification et élimination des goulots d étranglement pour l utilisation renforcée des eaux usées traitées

Plus en détail

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation des eaux usées Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des

Plus en détail

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités Locales Direction de l Eau et de l Assainissement Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Plus en détail

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 7/12/2009 Organisation SEEE - gtz POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT

Plus en détail

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005 LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, 23-26 mai 2005 LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DIFFUSE LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU

Plus en détail

Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie. Présentée par Mme Rizou Linda. Athènes Mars 2012

Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie. Présentée par Mme Rizou Linda. Athènes Mars 2012 Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie Présentée par Mme Rizou Linda Athènes Mars 2012 Production Oléicole L oléiculture représente en Algérie, l espèce arboricole la plus importante,

Plus en détail

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT Office National de l Assainissement TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE Soufia Nasr Abroug Chef de Département

Plus en détail

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC Bilan de plusieurs années de recherche Pourquoi réutiliser r les eaux usées épurées au Maroc? Conditions climatiques: climat aride, mauvaise

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD

OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD Une Mission de Service Public au Cœur du Développement Durable Présenté par Mme Affaya Houda Décembre 2013 PRESENTATION

Plus en détail

Plan de l exposl. exposé

Plan de l exposl. exposé Plan de l exposl exposé Zone d action d de l Agence l du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia Caractéristiques ristiques hydrologiques du Bassin Contraintes de gestion des ressources en eau

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés Régie Autonome Intercommunale de Distribution d Eau et d Electricité de la Wilaya de Fès RADEEF Système

Plus en détail

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005 Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Evaluation de l expl expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Er-Rbia Visite de la Délégation D Mauritanienne Le 30 mars 2005

Plus en détail

BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU ETAT DES LIEUX ET DÉFIS MAJEURS Samira EL HAOUAT 1

BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU ETAT DES LIEUX ET DÉFIS MAJEURS Samira EL HAOUAT 1 BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU ETAT DES LIEUX ET DÉFIS MAJEURS Samira EL HAOUAT 1 1. CONTEXTE GENERAL DU BASSIN DU SEBOU 1.1 CADRE PHYSIQUE Le bassin du Sebou, s étend sur une superficie d environ 40 000

Plus en détail

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Synthèse Internationale du Projet Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Téhéran, Iran,

Plus en détail

LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DANS LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE L OUM ER RBIA

LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DANS LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE L OUM ER RBIA BIENVENU A LA DELEGATION MAURITANIENNE 30 mars 2005 LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DANS LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE L OUM ER RBIA Flux bruts de pollution domestique générés par

Plus en détail

Méthanisation des boues de stations d épuration. L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO)

Méthanisation des boues de stations d épuration. L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO) Méthanisation des boues de stations d épuration L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO) Journée Méthanisation-Beaune- 23 Avril 2015 mise en service 1969 15 000 EQH 1 ère

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

La préseantation a été suivie d une visite guidée par les responsables du chantier des différentes composantes de la STEP :

La préseantation a été suivie d une visite guidée par les responsables du chantier des différentes composantes de la STEP : Compte rendu de la visite technique des installations d épuration des eaux usées de la ville de Fès (STEP Boues activées) et de traitement de l eau potable Dans le cadre de la célébration de la Journée

Plus en détail

Effluents hospitaliers et stations d épuration urbaines

Effluents hospitaliers et stations d épuration urbaines SIPIBEL Site Pilote de Bellecombe SIPIBEL Effluents hospitaliers et stations d épuration urbaines Caractérisation, risques environnementaux et sanitaires et traitabilité 20 octobre 2011 Syndicat de Bellecombe

Plus en détail

Les «industriels» et l assainissement

Les «industriels» et l assainissement Direction des rues Service assainissement Les «industriels» et l assainissement Plan : 1. L assainissement à Rennes 2. Rappel de la réglementation Le 18/10/2012 3. Historique du contrôle des «industriels»

Plus en détail

Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013

Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013 Syndicat départemental des Communes des Landes (SYDEC) Réunion SPPPI du 5 avril 2013 Les domaines de compétences du SYDEC en matière d assainissement Le service public de l assainissement collectif de

Plus en détail

Bassin Seine Normandie

Bassin Seine Normandie ROYAUME DU MAROC Bassin Seine Normandie 100.000 Km2 8 régions, 25 départements 17 millions d habitants 40 % activité industrielle française 8692 communes 60 % surface du 100.000 bassin cultivée km 2 8

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa

Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa Assainissement rural Rejets liquides dans le milieu naturel Oulad Aïssa Rejets liquides dans le milieu naturel Sidi Boumoussa Assainissement rural Mener

Plus en détail

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins Bureau de la CLE du 05juillet 2016 Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin Contexte Renouvellement de l arrêté préfectoral de rejet (autorisation le 07/08/2001 pour 15 ans, échéance le

Plus en détail

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau Diapositive 1 Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Plus en détail

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S.

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S. Exp Eau du cinquantenaire Office National de l Assainissement Intervenant: S.LAHLAH Les indicateurs de performance en assainissement 1 Sommaire Missions de l ONA Exploitation des systèmes d Assainissement

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'aménagement du territoire, de l Eau et de l Environnement. Mécanisme Pour un Développement Propre MAROC

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'aménagement du territoire, de l Eau et de l Environnement. Mécanisme Pour un Développement Propre MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de l'aménagement du territoire, de l Eau et de l Environnement Mécanisme Pour un Développement Propre MAROC Organisation et Procédures Projets Approuvés par l AND Maroc Rachid

Plus en détail

Assainissement des eaux usées dans la région métropolitaine Annick Le Floch

Assainissement des eaux usées dans la région métropolitaine Annick Le Floch Assainissement des eaux usées dans la région métropolitaine Annick Le Floch 2016-09-21 La CMM et ses cinq secteurs géographiques Superficie totale de 4360 km 2 525 km 2 de surfaces aquatiques 2218 km 2

Plus en détail

Station d épuration de SOTUBA. Dimitri Kleykens Responsable Investissements Etudes et marchés

Station d épuration de SOTUBA. Dimitri Kleykens Responsable Investissements Etudes et marchés Station d épuration de SOTUBA Dimitri Kleykens Responsable Investissements Etudes et marchés 1 1. Bilan de la situation à la station d épuration de SOTUBA; 2. Expertise de la situation et recommandations;

Plus en détail

DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL

DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL DOSSIER DEROGATION LOI LITTORAL VILARGREN 29250 SAINT-POL-DE-LEON NOTE GESTION DES EAUX USEES, DES EAUX PLUVIALES ET RETENTION DES EAUX SUSCEPTIBLES D ETRE POLLUEES PROJET DE CONSTRUCTION D UNE STATION

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007 1996 2006 Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique vendredi 19 Janvier 2007 Table Ronde n 1 Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique Réalisation : Thierry GRUDA - Atelier ThiGRiS 0596 57

Plus en détail

Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant. Agence de l Eau Loire-Bretagne

Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant. Agence de l Eau Loire-Bretagne Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant Agence de l Eau Loire-Bretagne Pascal LASCAUD 04 73 17 07 16 pascal.lascaud@eau-loire-bretagne.fr Villerest

Plus en détail

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique :

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Retours d expérience relatifs à la gestion de l eau et de l assainissement» 03 Novembre 2016 1. Présentation et

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S T A R I F S 2 0 1 6 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

EVALUATION DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

EVALUATION DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Évaluation de sciences physiques et chimiques novembre 2016 page 1/5 Collège Saint Joseph Sète EVALUATION DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Nom : Prénom : Classe : Durée : 45 min Vous répondrez sur le

Plus en détail

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES USAGES - Maroc - Chiffres clés du secteur au Maroc Population

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES Perception du problème Quantitatif : Problème d inondation Eaux pluviales Qualitatif: Problème de pollution Problématique des inondations Tous les ouvrages

Plus en détail

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie

Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie Définition et développement de NAMAs possibles dans le secteur de l assainissement en Tunisie 1 Le contexte national L ONAS en quelques chiffres (fin 2012) 15.400 km de réseaux 720 110 232 stations de

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA République Française NOUVELLE-CALEDONIE Province Sud NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA DOSSIER DE DECLARATION au titre de la

Plus en détail

Afrique du Nord ,70

Afrique du Nord ,70 Le contexte global Superficie : 446 550 Km 2 Population: 30,1 M (57% urbaine: / 43% rurale) en 2006 PIB/hab 2007: 1457 USD Divisions administratives: Le pays est divisé en 17 régions économiques subdivisés

Plus en détail

Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn

Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn Département du Tarn Communes de Couffouleux et Rabastens/Tarn ETUDE DIAGNOSTIC RESEAU ET STEP ASSAINISSEMENT ETUDE PREALABLE Alimentation en eau potable - Assainissement - Eaux pluviales - Irrigation -

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

REDEVANCES POUR REJETS D EFFLUENTS POLLUANTS D ORIGINE NON DOMESTIQUE

REDEVANCES POUR REJETS D EFFLUENTS POLLUANTS D ORIGINE NON DOMESTIQUE PROGRAMME D ACTION 2013-2018 REDEVANCES POUR REJETS D EFFLUENTS POLLUANTS D ORIGINE NON DOMESTIQUE L agence de l eau perçoit des redevances sur les rejets d effluents polluants d origine non domestique

Plus en détail

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Bonnes pratiques :Réutilisation des eaux usées épurées au niveau de la ville de Settat Maroc KHAJOUR LARBI Ministère

Plus en détail

Réutilisation des eaux

Réutilisation des eaux Réutilisation des eaux De l idée au projet durable CONDOM Nicolas, Dirigeant Fondateur Ecofilae nicolas.condom@ecofilae.fr 1 [1] Les usages Les sources Agriculture irriguée Espaces récréatifs Agro-alimentaire

Plus en détail

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc 19 > 22 oct. 2011 - Béni Mellal - Maroc www.sieita.ma Organisateur : Co-organisateur : Partenaires : Conseil de la Direction Régionale de l Agriculture Tadla-Azilal ORMVAT Centre Régional d Investisselent

Plus en détail

L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique

L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique CHAIRE PARISTECH-SUEZ «Eau pour tous» L ASSAINISSEMENT ET SES ENJEUX. Paris 18/11/2016 L assainissement liquide et pluvial : d une conception sectorielle à une approche systémique Illustration à travers

Plus en détail

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Arba Jules OUEDRAOGO / Directeur Assainissement Office National de l Eau et de l Assainissement Janique ETIENNE Agence Française de Développement

Plus en détail

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70 Le contexte global Superficie : 162.155 Km 2 Population:10,2 M (64% urbaine: / 36% rurale:) en 2006 PIB/hab 2007: 2529 USD Divisions administratives: Régime: République présidentiel Le pouvoir législatif

Plus en détail

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 23 rue jean Claret CLERMONT FD 04 73 34 75 00 Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 1 Réutilisation des eaux usées traitées Pour

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE PLAN D ACTION DE L ONEE DANS LES DOMAINES DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT LIQUIDE PERIODE 2012-2016 Casablanca, le 27-11-2012 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

«Hydraulique urbaine et hydraulique rurale»

«Hydraulique urbaine et hydraulique rurale» «Hydraulique urbaine et hydraulique rurale» 3 Principes de l'assainissement Animation : Yan DABROWSKI Djibouti du dimanche 23 au jeudi 27 février 204 Département formation de CDP_3E 302 Principes de l'assainissement

Plus en détail

Rapport sur les sources de pollution de l eau au Maroc

Rapport sur les sources de pollution de l eau au Maroc 2 Rapport sur les sources de pollution de l eau au Maroc SOMMAIRE Introduction 7 I- Pollution domestique 8 I-1/Pollution urbaine 8 a) Eaux usées b) Impact sur la qualité des ressources en eau c) Epuration

Plus en détail

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol Surveillance des réseaux d assainissement Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol PRESENTATION DE L AGENCE DE L EAU SEINE NORMANDIE DIRECTION TERRITORIALE ILE-DE-FRANCE Service

Plus en détail

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Les Agences de l Eau Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Six agences Artois Picardie, Loire Bretagne, Seine Normandie, Rhin Meuse, Adour Garonne, Rhône

Plus en détail

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer PROJET D IRRIGATION DU TERRAIN DE FOOT DE LA COUARDE SUR MER AVEC DES EAUX USEES TRAITEES PAR LA STATION D EPURATION DU SYNDICAT D ASSAINISSEMENT DU GOISIL (LA COUARDE SUR MER) DEMANDE D AUTORISATION D

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

TURBOMECA TARNOS. Bilan des rejets Présentation S3PI. 25 octobre 2013

TURBOMECA TARNOS. Bilan des rejets Présentation S3PI. 25 octobre 2013 TURBOMECA TARNOS Bilan des rejets 2012 Présentation S3PI 25 octobre 2013 Consommation eau Nette diminution de la consommation d eau en 6 ans du à la mise en place de recyclage sur des installations existantes

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

TRAITEMENT, ETUDE, IMPACT DES EFFLUENTS LIQUIDES SUR LE LITTORAL DE L OUEST ALGERIEN

TRAITEMENT, ETUDE, IMPACT DES EFFLUENTS LIQUIDES SUR LE LITTORAL DE L OUEST ALGERIEN TRAITEMENT, ETUDE, IMPACT DES EFFLUENTS LIQUIDES SUR LE LITTORAL DE L OUEST ALGERIEN BAGHDAD K., BENDRAOUA A. Université des Sciences et de la Technologie d Oran Mohamed BOUDIAF Département de Chimie Industrielle

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 COMMUNE DE SAINT-ROGATIEN PLAN LOCAL D'URBANISME Modification approuvée le 09 juillet 2015 ANNEXES SANITAIRES NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 La commune

Plus en détail

Synthèse du Système d Aide à la Décision (SAD) Pour les Ressources en Eaux du Gharb

Synthèse du Système d Aide à la Décision (SAD) Pour les Ressources en Eaux du Gharb Faculté des Sciences BP.133, 14000 Kénitra, MAROC Master Spécialisé en Sciences de l Ingénieur Laboratoire des Géosciences des Ressources Naturelles Équipe Hydroinformatique MASTER SPECIALISÉ HYDROINFORMATIQUE

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE MUNSTER Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal Exercice 2015-1 - SOMMAIRE Schéma de principe de l assainissement

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA OUARZAZATE

Plus en détail

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations Un objectif inscrit au schéma directeur d assainissement établi en 2005-2006 Objectifs : donner une valeur ajoutée environnementale

Plus en détail

Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP. Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014

Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP. Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014 Mise en place de l autosurveillance sur le réseau SIARP Présentation : Conseil Général du Val d Oise Date : 16 octobre 2014 SOMMAIRE Rappel des objectifs de l Etude Contexte Réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Agen Agenda 21. Atelier externe n 1 du 3 mai 2007

Agen Agenda 21. Atelier externe n 1 du 3 mai 2007 Agen Agenda 21 Atelier externe n 1 du 3 mai 2007 L organisation de l atelier Président de séance : M. Bédouret, Adjoint délégué à l Environnement et au Cadre de vie, Ville d Agen Rapporteur : Karine MAZIERE,

Plus en détail

Mise en œuvre de la Directive-cadre sur l'eau (2000/60/CE) Plan de gestion District hydrographique international de la Meuse :

Mise en œuvre de la Directive-cadre sur l'eau (2000/60/CE) Plan de gestion District hydrographique international de la Meuse : Mise en œuvre de la Directive-cadre sur l'eau (2000/60/CE) Plan de gestion 2016-2021 District hydrographique international de la Meuse : Fiche de caractérisation de la masse d'eau MM39R Ry de Rome 2016

Plus en détail

Environnement au Maroc. Etat actuel et opportunités du marché. Saad TAZI Commission Environnement

Environnement au Maroc. Etat actuel et opportunités du marché. Saad TAZI Commission Environnement Environnement au Maroc Etat actuel et opportunités du marché Saad TAZI Commission Environnement 1 Une nouvelle structure de la commission environnement pour répondre aux besoin croissant du secteur industriel.

Plus en détail

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA 1 BASSINS VERSANTS BASSINS SURF P0P RES % % % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA MER MEDITERRANEE

Plus en détail

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas.

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas. EXPERIENCE PILOTE Coopération (Maroc/France): l ABHSM, la région du Souss Mass Drâa, le département de l Hérault l Agence de l Eau du Rhône Méditerranée Corse. Mise en Œuvre des programmes par Expert Solidaire

Plus en détail

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT PREFECTURE DU RHONE DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT Sous-direction de l environnement Bureau des milieux naturels et paysages ARRETE N 2009-7438 portant modification

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités

Plus en détail

Rapport d activité 2015

Rapport d activité 2015 Rapport d activité 2015 Agence de l eau Rhin Meuse Crédit photo : AERM Tous droits réservés Les faits marquants 2015 Adoption à l unanimité des plans de gestion des eaux pour le Rhin et la Meuse à l issue

Plus en détail

Reconversion des systèmes d irrigation existants à l irrigation localisée Cas du périmètre irrigué du Gharb - MAROC

Reconversion des systèmes d irrigation existants à l irrigation localisée Cas du périmètre irrigué du Gharb - MAROC Reconversion des systèmes d irrigation existants à l irrigation localisée Cas du périmètre irrigué du Gharb - MAROC Abdelilah TAKY taky_abdelilah@yahoo.fr 1 Plan de la Présentation 1. Présentation du périmètre

Plus en détail

Formulaire de renseignements Activité Traitement de Surface

Formulaire de renseignements Activité Traitement de Surface Commune ou Syndicat Formulaire de renseignements Activité Traitement de Surface Informations sur l établissement : Nom : Adresse postale :.. Code Postal : Ville : Numéro de téléphone :. Numéro de Fax :..

Plus en détail

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable Adaptation des Systèmes d Alimentation Eau Potable aux changements climatiques Mokhtar JAAIT mjaait@iea.ma Sommaire Contexte général Présentation de l ONEE Adaptation des SAEP aux changements climatiques

Plus en détail

Présentation à Ouargla du 12/12/2005

Présentation à Ouargla du 12/12/2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Ressources en Eau O N A Vallée de Ouargla Etudes d'assainissement des eaux résiduaires, pluviales et d'irrigation Mesures complémentaires de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe)

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Wilaya de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Octobre 2014 Contenu

Plus en détail

Année Rapport annuel de prestation. Maison Joseph Drouhin. pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux

Année Rapport annuel de prestation. Maison Joseph Drouhin. pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux CR SERVICE INDUSTRIE BOURGOGNE Rapport annuel de prestation pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux Année 2013 Maison Joseph Drouhin VEOLIA EAU Centre Bourgogne 7 bis Faubourg

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Vendée (85) Commune de La Tranche-sur-Mer 10. Annexes sanitaires Version pour arrêt Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal, réuni en séance

Plus en détail

Qualité de l eau et baignade

Qualité de l eau et baignade Qualité de l eau et baignade Un plan d actions pour la reconquête de la qualité de l eau 19 avril 2017 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Situation et plan d Action National de lutte contre la pollution due au mercure au Maroc

Situation et plan d Action National de lutte contre la pollution due au mercure au Maroc Royaume du Maroc Ministère de l Energie, des Mines, de l'eau et de l Environnement Département de l Environnement Situation et plan d Action National de lutte contre la pollution due au mercure au Maroc

Plus en détail

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées Gestion des Eaux Industrielles au Maroc Mme Touria JAOUHER Département de l Eau Agadir, du 7 au 11 Décembre 2009 8000

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES FACULTE DES SCIENCES Département des Sciences et Gestion de l Environnement Unité Assainissement et Environnement RESTITUTION SCIENTIFIQUE CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX

Plus en détail

ASSISTANCE TECHNIQUE AUX INDUSTRIELS DU BURKINA FASO EN MATIERE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES

ASSISTANCE TECHNIQUE AUX INDUSTRIELS DU BURKINA FASO EN MATIERE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES C r é d i t s d i m p u l s i o n ASSISTANCE TECHNIQUE AUX INDUSTRIELS DU BURKINA FASO EN MATIERE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES X. Cogels 1 Objectifs - Répondre à une demande urgente de mise aux normes

Plus en détail

PNR: RESSOURCES EN EAU

PNR: RESSOURCES EN EAU PNR: RESSOURCES EN EAU Les ressources en eau sont appelées à faire face à des défis majeurs engendrés d une part, par un déficit pluviométrique important et leur rareté et d autre part, par leur répartition

Plus en détail

Réservoir de la Vierre

Réservoir de la Vierre Mise en œuvre de la Directive-cadre sur l'eau (2000/60/CE) Plan de gestion 2016-2021 District hydrographique international de la Meuse : Fiche de caractérisation de la masse d'eau SC01L Réservoir de la

Plus en détail

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Royaume du Maroc Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Séminaire sur les effets du changement

Plus en détail

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Le présent document est une synthèse du rapport d étude «Vulnérabilité aux Changements Climatiques des secteurs nationaux prioritaires»

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT 1. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D EAU POTABLE Le réseau d eau potable est géré par le Syndicat Intercommunal de la Basse-Vallée de l Adour (SIBVA). La commune ne possède pas de ressources propres, l eau

Plus en détail

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Avril 2014 12 rue Kerautret Botmel 35 000 RENNES 02 99 26 15 95 02 99 26 15 96 Sarl.geomaticsystemes@wanadoo.fr

Plus en détail

Kangaré Eau. Initiation a la Comptabilité Environnementale Économique de l Eau (SCEE-Eau) CAHIER DE TRAVAIL

Kangaré Eau. Initiation a la Comptabilité Environnementale Économique de l Eau (SCEE-Eau) CAHIER DE TRAVAIL Kangaré Eau Initi a la Comptabilité Environneale Économique de l Eau (SCEE-Eau) CAHIER DE TRAVAIL 6 septembre 2012 Basé sur l exercice d initi a la comptabilité nale préparé par NGO Thi Cuc et Jean-Louis

Plus en détail

Partenariat Public-Privé en irrigation

Partenariat Public-Privé en irrigation Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Partenariat Public-Privé en irrigation Articulation des contrats de

Plus en détail