Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude"

Transcription

1 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux, impossible de distinguer une évolution des activités dans le temps. Pour les postes cités plusieurs fois avec une différence de période, on peut noter que des activités restent stables alors que d autres connaissent des évolutions. Ces activités permettent de comparer un même poste pour des périodes différentes. DIRECTION ET Assistant de gestion d entreprise GESTION gérant ou 2003 Travail de bureau directeur Directeur suivi des chantiers la gestion Directeur technique Contrôle de la conformité des tuyauteries d eau sur chantier BUREAU D ETUDE CONSTRUCTION Ingénieur d étude ou de bureau d étude Agent technique = manœuvre = technicien conception Conception contrôle de réalisation Visites de chantiers Visite de chantiers Conception Conception chauffage et la climatisation. peinture et du balayage. Maintenance d équipements thermiques chauffage et la climatisation. peinture et du balayage. Maintenance d équipements thermiques. Maintenance et entretien d équipements techniques. maintenance et entretien d équipement thermique : Chauffeeau. Réalisait même du déflocage Gestion

2 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 2 sur 11 maintenance et Gestion entretien d équipement thermique : Chauffeeau. calorifugeur attachait des coquilles de laine de verre calorifugeages Chauffagiste Couverture, Montage des chaudières, jeux de pompe S occupait de l installation:faisait des trous, des Faisait le nettoyage : balayait dans l atelier tranchés pour passer les câbles, faisait de 1946 la moulure Couverture, Montage des chaudières, jeux de pompe Toitures, installation de fours. Montait et Démontait des radiateurs et des chaudières. Faisait du ramonage. Faisait des changements de joint, des calorifugeages en laine de verre et en liège. S occupe de monter des chauffages service après vente, ramonage, nettoyage chaudière (gratter/nettoyer des parois) Montait et Démontait des radiateurs et des chaudières. Faisait du ramonage. A travaillé dans la suie. Faisait des changements de joint, des calorifugeages en laine de verre et en liège.

3 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 3 sur devis, des factures, des clients télésurveillance, entretien de filtres à nettoyer travail sur écran de télé 2000 Travail de bureau Electricien perce trous, accroche déblaie, balaie fils chargé d installer des guirlandes 1948 électriques. 1951? mettre des fils électriques dans armoire nettoyer les pièces avec trichloréthylène perchloréthylène (sans protection) Montait et démontait les moteurs. Nettoyait les moteurs à la toile émeri. Peignait le moteur (peinture à l huile) et utilisait du white spirit installations électriques ? rénovation électriques des appartements, prises pour machines à laver Installation colonnes montantes. Nettoyage d armoires électriques, de moteurs. Intervention sur les chauffages électriques

4 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 4 sur Intervenait dans les armoires électriques, changeait le roulement des moteurs. Remplaçait les joints antifeu des armoires, les câbles électriques antifeu Installation chaufferies. Intervention dans les fauxplafonds Changer des prises, faire des tranchées Installation d une pompe. Amener les Nettoyage des moteurs à l essence. câbles, brancher les moteurs. 1971? câbleries Installation d éclairage Installations électriques Travaux électriques Faisait aussi l électricité Utilisait massivement du Fibrociment. Livrait les porcheries en pièces détachées et les montait. Coupait le Fibrociment à la tronçonneuse entretien électrique installations électriques rénovation/nouvelles normes EDF, Faisait l électricité Installations électriques Installation de l électricité 1995 Remet l électricité aux normes Remet l électricité aux normes

5 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 5 sur Fait le dépannage chauffage. Changeait les sondes, modifiait les armoires électriques. Fumiste ramonait les cheminées, faisait les conduits construit les parois intérieures des grosses chaudières. nettoyage des chaudières Démolition en extérieur (à la masse. Retrait d enduits) Montage et construction de cheminées externes. démolition, construction, cheminées. Briquetage, entretien, nettoyage et de chaudières. maçon plafond Préparer le ciment. Charger les brouettes. Porter des sacs de plâtre et des sacs de colle pour les Nettoyer les immeubles finis, ramasser les gravats. Démolition : casser carrelages. avec une masse pose gaines manoeuvre 1955 (3 mois) terrassements Approvisionnait les ouvriers en matériel. Montait les tuyaux de fonte, les PVC, les sceaux de colle. Faisait le filetage, du 1964 nettoyage. Ciment, dalles de 1965 ciment

6 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 6 sur 11 Prépare les chantiers, Coupe les tuyaux de cuivre, Soude à Sn, Pb, Travaille avec le ciment pour reboucher les trous, pose également des sanitaires et des salles de bain Prépare les chaudières : gratte la tuyauterie pour faire les joints (téflon ), Fait du filetage, ballons d eau chaude monteur Travaillait dans des immeubles, faisait de S occupait du nettoyage la moulure, Passait les câbles électriques, Perçait des trous, tranchés dans le mur Installe des éclairages Fait le câblage de l ascenseur Isonel mou, lambris installe des radiateurs Montage chauffage, chaufferies. Montait des fauxplafonds, faisait des isolations braser le galvanisé Creusait des trous pour mettre les poteaux montait les gaines d'aspiration, ventilation, moteurs Calorifugeage des machines monte cheminées déco monte cheminées déco monte cheminées déco

7 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 7 sur poser des plaques polystyrène contre les murs pour améliorer l isolation existante Ouvrier, ouverture de ouvrier d installation de tranchées en brique et bétonnage, rebouche et balaye climatisation perce brique et béton Montage des gaines de ventilation s'occupe des transformateurs souterrains installation électrique chauffage électrique à la mode laine de roche pour isoler Installation VMC plaquiste 1968 Faisait des fauxplafonds Démontait des fauxplafonds en rénovation. A fait un peu de peinture et d enduit. Plombier Un peu de tout en plomberie Installation de WC et toitures lavabos Faisait des salles de bains Pose de baignoires, de lavabos. Gainage en eternit. Installation du chauffage central 1958 Soudait des tuyaux en plomb préparer le matériel pour les plombiers installation salles de bain appareil de chauffage, cuisine

8 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 8 sur Soudure au plomb, parfois à l acétylène. Manutention et nettoyage des chantiers avant intervention (jeune de l équipe), parfois perçage des dalles de béton pour faire passer les tuyaux. Fonte, ferraille, cuivre Salles de bain et couvertures de toit. Rénovation. Pose de sanitaires Installation de salles de bain. soudures, coudes (plomb, cuivre, zinc), pose les lavabos prépare le plomb pour les soudures nettoie ses outils et l'atelier 1965 Plomberie chauffage. S occupait des chaufferies (changements de joints), faisait du ramonage de cheminées. Montait des radiateurs Plomberie chauffage 1967 Plomberie plomberie couverture ? chaufferie 1968 Installation de chauffages installation de 1969 groupes sanitaire 1970? Pose sanitaire chez particuliers, soudure au Cu, perce des trous, ciments creuser les tranchées murs, sols travail d'encastrement

9 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 9 sur Travaille le cuivre, fait de la soudure, travail sur les toits et les chauffages Fait la plomberie de salles de bain, de Travaille sur des chaufferies. cuisines ? 1975 soudures à étain 1975 installation salles de bain, cuisine appareil de chauffage ? 1976 plomberie 1976 maçonnerie, ravalement, carrelage, peinture Couverture, pose la moquette, peinture plomberie chez particuliers Faisait surtout de la climatisation. Fait de la Beaucoup d installation de sanitaires. couverture : ardoise et zinc., Chaufferies maçonnerie, ravalement, carrelage, peinture maçonnerie, ravalement, carrelage, peinture Surveille des chantiers Installation de la climatisation dans des magasins Encadrement de travaux de plomberie réalisés par des thaïs, des philippins. Faisait beaucoup de paperasses. Fait de l entretien plomberie ?

10 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 10 sur 11 Beaucoup de rénovation climatisation, chauffage Technicien, technicien, d installation d alarme Assure la conduite des chantiers. Contrôle l avancement des travaux. Installation de chauffage, de radiateurs. Fait les plans, les calculs Plans des chantiers. Fait de plus en plus de contrôle Passer les fils dans les conduites Tirer du câble, mettre des détecteurs incendie storiste Poseur de stores Poseur de stores Pose de stores, fenêtres, volets roulants, portes de garages. DEPANNAGE dépanneur surveille les chaudières, les vannes d eau chaude. S occupe des fuites de robinet Maintenance chaudières gaz Fait le dépannage SURVEILLANCE NETTOYAGE Conducteur de chantier Agent d entretien chauffage fauxplafonds Travaillait au bureau et sur les chantiers soudures, poteaux à planter, manchons silec à souder 1994 Travail de bureau et de chantiers. peintures, pts bricolages (serrures ) décapage mur et porte

11 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 11 sur tranchées à faire, rebouche les tranchées

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste plombier Page 1 sur 6 1941 1943 Un peu de tout en plomberie. 1943 1956 1954 1969 1954 1997 45,2

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

MONTEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile acides minéraux acide

MONTEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile acides minéraux acide Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 1 sur 10 MONTEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

1955-1958. chimie manutention 1957 Transport de fûts de savon, de graisse - fuite au niveau des fûts 1958-1959

1955-1958. chimie manutention 1957 Transport de fûts de savon, de graisse - fuite au niveau des fûts 1958-1959 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Transport 64 Page 1 sur6 Transportait des colis dans 19481951 les centres de tris. Métier du bois stockage

Plus en détail

COUVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. forts, Vapeur acide. Construction 45.3 amiante aluminium

COUVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. forts, Vapeur acide. Construction 45.3 amiante aluminium Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) couvreurv2 Page 1 sur 7 COUVREUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 35 CONSTRUCTION travaux d installation (NAF 45.2 (2003), NAF 43.34Zp, 43.39Z, 43.91Ap, 43.91B,

Plus en détail

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny)

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) postes a h entretien Page 1 sur 5 AGENT D ENTRETIEN métallurgie Maintenance 1945-1956 Faisait maintenance métallurgie Maintenance 1947-1984 Faisait maintenance métallurgie Maintenance 1961-1962 Faisait

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe Bulletin d adhésion aux services sud-devis.fr (à retourner par mail à contact@sud-devis.fr ou par courrier : 18 chemin du Puits de Carrère 47310 Estillac) Nom de l Entreprise : Siret : Responsable : Fonction

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

CONFECTION DE CUISINE

CONFECTION DE CUISINE CONFECTION DE CUISINE réalisation d'une cuisine en 1983 première cuisine : confection des meubles, carrelage du sol faïence des murs électricité mise en place des appareils 1 réalisation d'une nouvelle

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Extérieur Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS

transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS transports NOTICE DESCRIPTIVE - LOGEMENTS IMMEUBLE 25, RUE ESSLING 92400 - COURBEVOIE RÉNOVATION DE 21 APPARTEMENTS Dont 7 OCCUPÉS 27 Novembre 2012 SOMMAIRE 1. - NOTE PRELIMINAIRE... 3 2. - CARACTERISTIQUES

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La salle de bains La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

Immeuble "Mont Noble A & B" à Sion Descriptif général de la construction Terrain - Commune de Sion. 1 Bâtiment - Terrassement - Canalisations intérieures en PE et extérieures en PVC - Béton armé, dimensions

Plus en détail

CHARGES COMMUNAUTE OU COMMUNE Proposition validée par la Commission scolaire du 16-6-14

CHARGES COMMUNAUTE OU COMMUNE Proposition validée par la Commission scolaire du 16-6-14 Obligations du locataire et du propriétaire COMMUNE CCVA Tiers Observations Extérieur Entretien des allées, balayage de la cour Taille, arbres et arbustes taille d'entretien exclusivement Abattage - Elagage,

Plus en détail

Homes for Haringey Normes de Location

Homes for Haringey Normes de Location Homes for Haringey Normes de Location Introduction Toute prorpiété du Conseil Municipal doit être propre et en bon état lorsque vous emménagez. Les Normes de Location de Homes for Haringey présentent ce

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Qui a la charge de l entretien

Qui a la charge de l entretien Toute transformation (clôtures, portails et abris de jardin soumis à accord de la commune, changement de sol, démolition de cloisons, modifications d appareil sanitaire, etc.) doit préalablement faire

Plus en détail

Villas individuelles et mitoyennes. Saint-Légier-La Chiésaz

Villas individuelles et mitoyennes. Saint-Légier-La Chiésaz Villas individuelles et mitoyennes Saint-Légier-La Chiésaz DESCRIPTIF SUCCINT (16 VILLAS) Côteaux-du-Village à Saint-Légier-La Chiésaz.com 2/8 A GROS OEUVRE 1 Infrastructures 2 Dalles - Fondations : radier

Plus en détail

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire :

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire : OFFRE MULTISERVICE Propriétaire : Bien moins coûteux à long terme que les actions curatives, l'entretien régulier de votre habitation principal ou de vos locaux professionnels vous permet d'en profiter

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION)

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION) ECOLE MATERNELLE LOUIS (EXTENSION) JUILLET 2009 NOTICE DESCRIPTIVE 1 PROGRAMME DE L'OPERATION Création d une salle de repos Création de rangements Modification du bureau ZEP Surface totale : 59.12 m2 REGLEMENTS

Plus en détail

RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY FR. 2 100'000.00

RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY FR. 2 100'000.00 RENOVATION D UNE VILLA A CONTHEY SURFACE HABITABLE M2 275.00 / CUBE SIA M3 1730.00 TERRASSE EN DALLE M2 205.00 COUVERT 1 VOITURE + GARAGE 1 VOITURE TERRAIN PRIVATIF M2 1928.00 FR. 2 100'000.00 PRIX DE

Plus en détail

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Date de RdV :... / / Lieu de RdV : Initiales du CIE :. Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Afin de rendre le conseil en énergie constructif, nous avons besoin d un maximum de

Plus en détail

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné?

L AMIANTE. Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? L AMIANTE Qu est ce que c est? Où en trouve-t-on? Qui est concerné? Qu est-ce que l amiante? 2 Direction / Agence 20/01/2015 Dimension des fibres Les fibres d'amiante sont très fines Elles pénètrent dans

Plus en détail

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou 30000 NÎMES NOTICE DESCRIPTIVE Descriptif sommaire Immeuble BBC de 5 étages comprenant 14 appartements 5 P2 et 8P3. et 1 P4 Parking

Plus en détail

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR EXTÉRIEUR Brique et pierre façade Cannexel côtés et arrière (étage) Balcon privé 9'x10' Rampes extérieur en aluminium noir vitrée verre clair en façade Rampes extérieur en aluminium noir avec barreaux

Plus en détail

CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO

CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO CONDITIONS CONTRACTUELLES D ADHESION AU SERVICE QUALIDEVIS.COM DE LA SOCIETE LINKEO 1 ) PRESENTATION DE LA SOCIETE ET DU SERVICE SOUSCRIT Linkeo est une agence indépendante de communication globale, plus

Plus en détail

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE Introduction Un programme de rénovation débute sur votre résidence. Nous vous présenterons dans ce livret les travaux, les intervenants

Plus en détail

Résidence des Vignes. La Sarraz. Descriptif de construction villa A et B

Résidence des Vignes. La Sarraz. Descriptif de construction villa A et B Résidence des Vignes La Sarraz Descriptif de construction villa A et B REMARQUE GENERALE Le présent descriptif concerne la construction des villas ainsi que les équipements int., canalisations int. et

Plus en détail

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B Voies Navigables de France - Maison éclusière de Bernès N 46 (8072.M.0029) Equipements communs au site Gestion des Eaux Usées / Eaux de vannes Traitement des eaux usées ancien

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Résidence Habitation La Marie

Résidence Habitation La Marie LE MORNE ROUGE HABITATION LA MARIE Résidence Habitation La Marie Descriptif Technique Sommaire DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Maisons Morne Rouge Désignation des Ouvrages et des Fournitures Indications

Plus en détail

Les différentes étapes de la construction d une maison

Les différentes étapes de la construction d une maison HABITAT & OUVRAGES Cliquer pour faire défiler Collège de la Saussaye Les différentes étapes de la construction d une maison Présentation en 19 diapositives et 38 étapes C est le travail du géométre Le

Plus en détail

AL 4218 - Fronville - Maison de l'instituteur METRE RECAPITULATIF

AL 4218 - Fronville - Maison de l'instituteur METRE RECAPITULATIF FONDS DU LOGEMENT des Familles Nombreuses de Wallonie SCRL Septembre 2009 Aide Locative de Namur Rue Saint-Nicolas, 67 5000 Namur téléphone: 081 420 360 télécopie : 081 420 359 AL 4218 - Fronville - Maison

Plus en détail

Travaux et entretien du logement

Travaux et entretien du logement Travaux et entretien du logement p. p. En un clin d œil Ce document est là pour vous aider, faites-en bon usage! La réglementation en vigueur, décret d application n 8- du août 98, détermine les interventions

Plus en détail

Essaye de découvrir quelle formation du bassin de Montargis correspond à ce métier. Les CAP

Essaye de découvrir quelle formation du bassin de Montargis correspond à ce métier. Les CAP Essaye de découvrir quelle formation du bassin de Montargis correspond à ce métier. Les CAP Je charge et décharge des camions, je réceptionne, j entrepose, je prépare des commandes, j expédie, j utilise

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Résidences Soldanella à Ovronnaz

Résidences Soldanella à Ovronnaz Résidences Soldanella à Ovronnaz D ossier de vente Constructeur : H+H Sion SA - Chemin St-Hubert 5 1950 Sion 027/327.43.20 hhsion@netplus.ch Renseignements : Amandine Verschaeve Pont de Pierre 1610 1911

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

QUALITÉ DE CONSTRUCTION

QUALITÉ DE CONSTRUCTION QUALITÉ DE CONSTRUCTION Fondation Par dalle de béton armé. Structure De béton armé avec piliers et planchers. Cloison De briques creuses de 11 cm d épaisseur. Cloison intérieure Avec structures de profiles

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Construction de 60 logements à Saint-Prex

Construction de 60 logements à Saint-Prex Descriptif des travaux: Canalisations: Canalisations en PVC Drainage sur tout le pourtour des bâtiments Chemise de drainage au pied des murs extérieurs des sous-sols Regard de visite aux changements de

Plus en détail

«Promotion Grimisuat» document non-contractuel A

«Promotion Grimisuat» document non-contractuel A A Façade sud Façade ouest Façade est Façade nord Rez-de-chaussée Etage Descriptif de construction: bâtiment et garage «Promotion Grimisuat» 1. GROS-ŒUVRE Rez inférieur (chambres) - fondation par radier

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Résidence «Le Clos Blanc» Descriptif de construction. Données fournies sans garantie / Document sans valeur contractuelle

Résidence «Le Clos Blanc» Descriptif de construction. Données fournies sans garantie / Document sans valeur contractuelle Résidence «Le Clos Blanc» Descriptif de construction www.valimmobilier.ch 027 323 22 22 www.valimmobilier.ch 027 323 22 22 DESCRIPTIF DE CONSTRUCTION 1 ENVELOPPE/SOUBASSEMENT 1.1 BETON ET BETON ARME, MACONNERIE

Plus en détail

Guide. des réparations. Locatives

Guide. des réparations. Locatives Guide des réparations Locatives Réparations locatives Votre qualité de locataire implique des droits mais aussi des devoirs. En effet, il vous appartient d effectuer l entretien courant de votre logement

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE page 1 sur 6 pages Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE Bâtiment Basse Consommation énergétique, B B C 2005 GENERALITE page 2 sur 6 pages La construction sera

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C.

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C. PARIS LE 15/07/2015 mario.marques356@gmail.com http://www.cifidf.fr/ REF. CHANTIER M. Mme LAGRAA 44 RUE DE MARINES 95750 CHARS M. Mme LAGRAA 42 AV. HENRI BARBUSSE 92700 COLOMBES DEVIS N 05873635 TRAVAUX

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

Plombier, c'est quoi?

Plombier, c'est quoi? Plombier, c'est quoi? Un plombier est un ouvrier qui s occupe / d installer et réparer les canalisations d eau et de gaz. Certains plombiers se spécialisent dans des domaines particuliers ou complètent

Plus en détail

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent»

«L amiante: un «magic minéral»omniprésent» D.I.E.C.C.T.E. Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique «L amiante: un «magic minéral»omniprésent» Christian HUMBERT inspecteur du travail

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Caractéristiques générales A) Gros oeuvre : - www.bealbert.fr Descriptif technique Fondations en béton armé. Murs en élévation en briques terre cuite de 20cm d épaisseur. Plancher en dalle béton armé d

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Descriptif Technique Sommaire

Descriptif Technique Sommaire Descriptif Technique Sommaire Résidence Le Pavillon Richelieu Toulouse/Borderouge DESCRIPTION DES PARTIES PRIVATIVES GROS ŒUVRE - Installation de chantier avec grue, bureaux et installations sanitaires

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN

Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN DESCRIPTIF DE VENTE Ilot 3 - ESPACE MEDITERRANEE PERPIGNAN GROS ŒUVRE Terrassements généraux. Fondations par pieux selon l étude de sol et le calcul du Bureau d Etude Technique (BET). Ossature générale

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement Catalogue de répartition frais entretien - investissements 1. Parois extérieures 1.1. Rénovation de façades (sans isolation) Nouvelle couche de peinture, remplacement d un revêtement (y compris bardeaux)

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

«Le Domaine des Testerins»

«Le Domaine des Testerins» «Le Domaine des Testerins» 15 Chemin de la Procession 33 260 LA TESTE DE BUCH RT 2012 NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE 9 maisons individuelles Edition du 20/05/2015 Page 1 sur 7 A/ MAISONS Gros œuvre 1. Démolition,

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

«Check-list» visite. Par Empruntis

«Check-list» visite. Par Empruntis «Check-list» visite Par Empruntis 1 A l arrivée INTITULE Observation de la rue (bruyant, calme, résidentiel, ) Stationnement facile dans la rue Présence d une place de parking (couvert ou non) Proximité

Plus en détail

METRE RECAPITULATIF Transformation toitures, châssis, chauffage, Lot 1 à 7. ASBL Pouvoir Organisateur de l'ecole Paroissiale Saint Pierre

METRE RECAPITULATIF Transformation toitures, châssis, chauffage, Lot 1 à 7. ASBL Pouvoir Organisateur de l'ecole Paroissiale Saint Pierre METRE RECAPITULATIF Transformation toitures, châssis, chauffage, Lot 1 à 7. ASBL Pouvoir Organisateur de l'ecole Paroissiale Saint Pierre Métré Récapitulatif - Ecole Saint Pierre - PPT - HT-07.06.07 page

Plus en détail

UNE REALISATION ILIADE PROMOTION

UNE REALISATION ILIADE PROMOTION RESIDENCE LE CLOS PENELOPE SAINT DENIS UNE REALISATION ILIADE PROMOTION NOTICE DESCRIPTIVE I INFRASTRUCTURE Fondations : Le système de fondations sera déterminé par le Maître d œuvre, l Ingénieur BA et

Plus en détail

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif Le Hameau des Neiges Descriptif général Dumas SA Juin 2010 Descriptif général Conception du projet Chalet à l authenticité suisse construit au cœur des Alpes. Bois vieilli et toit de pierres naturelles,

Plus en détail

Résidence Pietra Rossa

Résidence Pietra Rossa Résidence Pietra Rossa Sur les hauteurs de Bastia, belle petite copropriété de deux immeubles de 8 appartements chacun, vue superbe. Du T2 à la villa de toit. 269.000 279.000 215.000 230.000

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA DESCRIPTIF OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA Collombey, le 02 octobre 2014 GROS OEUVRE Travaux de maçonnerie Radier et dalles, murs extérieurs s/sol Béton armé. Maçonnerie Murs de façade en briques de

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste méca Page 1 sur 10 Métiers des machines terrain Faisait des pièces de machines outils. A fait

Plus en détail

ANNEXE 2 AQUARELLE PROMOTION ST ETIENNE Résidence AQUARELIA mars 2010 SAINT ETIENNE

ANNEXE 2 AQUARELLE PROMOTION ST ETIENNE Résidence AQUARELIA mars 2010 SAINT ETIENNE Résidence Seniors AQUARELIA SAINT ETIENNE DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE DE LA RESIDENCE SENIORS NIVEAUX 1 à 8 1- CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1.- Infrastructure 1.1.1-Fondations

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE 1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE Maison T3 195 000 euros TTC PRESTATIONS COMPRISES : Maison conforme RT2012 avec attestation de conformité, test d étanchéité, et DPE Terrain viabilisé (compteur

Plus en détail

TOUT SAVOIR POUR ENTRETENIR VOTRE LOGEMENT

TOUT SAVOIR POUR ENTRETENIR VOTRE LOGEMENT TOUT SAVOIR POUR ENTRETENIR VOTRE LOGEMENT Pour tout savoir sur l entretien de votre logement, suivez le guide! Embellir, modifier, transformer, RRP s engage à vous aider. Ce guide vous donnera tous les

Plus en détail

Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet

Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet Recherche Famille partenaire pour Projet Bousquet Environs : à 1.5 km du Fousseret, 6 km de Cazeres et gare SNCF, 2 km de l A 64, prairies, 3 voisins L objet : Bâtiment d habitation sur une parcelle de

Plus en détail