M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER"

Transcription

1 M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER 1. Euclide, relation de Bézout, gcd Exercice 1. [DKM94,.14] Montrer que 6 n 3 n our tout entier n ositif. Exercice 2. [DKM94,.15] Pour chacune des affirmations suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en donnant soit une démonstration, soit un contre-exemle. (1) Si gcd(a, b) = gcd(a, c) alors cm(a, b) = cm(a, c). (2) Si gcd(a, b) = gcd(a, c) alors gcd(a 2, b 2 ) = gcd(a 2, c 2 ). (3) Si a n b n où n 1 alors a b. (4) Si a m b n où 1 m < n alors a b. Exercice 3. [DKM94,.14] Montrer que le cube d un entier ositif eut toujours s écrire comme la différence de deux carrés. Exercice 4. (Version lus générale dans [Dem97, 34]). Soient m, n Z. Montrer que gcd(x m 1, X n 1) = X gcd(m,n) 1. Exercice 5. Etude de 1 [n] (lire [Dem97, 9-14]). Soit b 2, on définit l entier naturel 1 [n] := (11 } {{ 1} ) b, i.e. n fois 1 [n] = bn 1 b 1. 1) Montrer que si m divise n alors 1 [m] divise 1 [n]. 2) En utilisant l exercice 4 montrer que m et n sont remiers entre eux si et seulement s il en est de même de 1 [m] et 1 [n]. Exercice 6. Théorème de Lucas [Dem97, 37]. La suite de Fibonacci est définie ar la relation de récurrence F n+2 = F n+1 + F n et les conditions initiales F 1 = 1, F 0 = 0. on veut montrer le théorème de Lucas : gcd(f n, F m ) = F gcd(n,m). 1) Le résultat qui suit est un résultat annexe. Montrer que our tout n 0, F n = 1 5 (φ n + ( 1) n+1 φ n ), où φ est la racine ositive de l équation X 2 = X + 1. φ est aelé le nombre d or et vérifie φ = 1 + φ 1. 2) Maintenant on s intéresse aux résultats réliminaires au théorème de Lucas. Montrer que our tout n 1 on a F n+1 F n 1 F 2 n = ( 1) n. En déduire que F n et F n+1 sont remiers entre eux. 3) Montrer our m 1 et n 0 la relation F n+m = F m F n+1 + F m 1 F n. [Faire une récurrence sur m et une sur n]. 1

2 4) Soit d N, montrer la roriété suivante : d divise F m et F n d divise F n et F n+m. ( ) 5) On va montrer que toute suite d entiers (F n ) satisfaisant ( ) avec F 0 = 0 vérifie le théorème de Lucas. a) Montrer que our tout k 1 on a d divise F m et F n d divise F n et F n+km. b) On suose m > n. Soit r le reste de la division euclidienne de m ar n. Montrer que gcd(f m, F n ) = gcd(f n, F r ). c) Conclure en utilisant l algorithme d Euclide. 2. Congruence Exercice 7. [DKM94,.54] Donner un exemle d un système de résidus comlet modulo 17 qui est comosé entièrement de multiles de 3. Exercice 8. [DKM94,.54] Écrire une seule congruence qui est équivalente à la aire de congruence x 1 (mod 4), x 2 (mod 3). Exercice 9. [DKM94,.54] Montrer que la différence de deux cubes consécutifs n est jamais divisible ar 5. Exercice 10. [DKM94,.55] Résoudre les congruences suivantes (1) 2x 1 (mod 7) (2) 12x 9 (mod 6) (3) 5x 1 (mod 8) Exercice 11. Soit G un groue et g G. Montrer que g n = 1 ssi n est un multile de l ordre de g. Montrer que si g n = 1 et que our tout remier divisant n, g n/ 1 alors n est l ordre de g. Exercice 12. Montrer que si n est le roduit de h 1 nombre remiers imairs distincts alors le nombre de solutions de x 2 1 (mod n) est 2 h. Exercice 13. Si a n a m (mod ) our remier et a un élément rimitif, que eut-on dire des entiers n et m? Exercice 14. Petit théorème de Fermat [DKM94, 55]. Soient, q deux nombres remiers distincts. Montrer que q 1 + q 1 1 (mod q). 3. Nombres remiers Exercice 15. [DKM94,.33] Soit un nombre remier. Pour chacune des affirmations suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en donnant soit une démonstration, soit un contre-exemle. (1) Si a et a 2 + b 2 alors b. (2) Si a 9 alors a. (3) Si (a 2 + b 2 ) et (b 2 + c 2 ) alors (a 2 c 2 ). (4) Si (a 2 + b 2 ) et (b 2 + c 2 ) alors (a 2 + c 2 ). 2

3 Exercice 16 (Critère de rimalité de Lehmer). Soit n 3 imair. Alors n est remier si et seulement si il existe a [1,..., n 2] tel que a n 1 1 (mod n) et a (n 1)/q 1 (mod n) our tout diviseur remier de n 1. Exercice 17. Nombres de Fermat Pour n 0 on définit Fer n := 2 2n + 1 le n ème nombre de Fermat. ( n 1 ) 1) Montrer que Fer n = Fer i + 2, en déduire le théorème de Goldbach : " Deux nombres de Fermat distincts sont remiers entre eux". 2) Soient a 2, n 1. Montrer que si a n + 1 est remier alors a est air et n est une uissance de 2. Exercice 18. Critère de Péin (Test de rimalité des nombres de Fermat) [Dem97, 80,122. Attention, erreur dans l énoncé du livre]. Soit n 1. Montrer que Fer n est remier 3 22n 1 1 (mod Fer n ). [Rael de la loi de récirocité quadratique : Soient q remiers imairs, ( ) ( 1) ( 1)(q 1) q 4 ]. Tester la rimalité de Fer n our n = 1,..., 10. ( ) q = 3

4 CORRECTION 4. Divisibilité Correction exercice 1 Comme 6 = 2 3 et que 2 et 3 sont remiers entre eux, il suffit de montrer que 2 et 3 divise n 3 n = (n 1)n(n + 1). Comme c est le roduit de 3 entiers consécutifs, l un d eux est toujours air et l un deux est toujours un multile de 3 d où le résultat. Correction exercice 2 (1) C est faux uisque gcd(2, 3) = gcd(4, 5) = 1 mais cm(2, 3) = 6 cm(4, 5) = 20. (2) C est vrai : il suffit de montrer que gcd(a, b) 2 = gcd(a 2, b 2 ). En divisant a et b ar leur gcd, il suffit de montrer que si a et b sont remiers entre eux alors a 2 et b 2 sont remiers entre eux. Raisonnons ar l absurde et soit un remier divisant gcd(a 2, b 2 ). On a donc que a 2 et b 2. Comme est remier, cela imlique que a et que b donc a et b ne sont as remiers entre eux. (3) C est vrai. Soit d = gcd(a, b). On a a = da et b = db où gcd(a, B) = 1. Ainsi on a (comme récédemment) gcd(a n, B n ) = 1 et uisque a n b n on obtient A n d n B n d n soit A n B n. Puisqu ils sont remiers entre eux, ceci n est ossible que si A = 1 et donc d = a. Ceci imlique que b = db = ab et donc a b. (4) C est faux en renant ar exemle a = 4, b = 2 et m = 1 et n = 2. Correction exercice 3 On souhaite montrer que our tout n entier, il existe des entiers x, y tels que n 3 = x 2 y 2. Pour cela il suffit de trouver x, y tels que x + y = n 2 et x y = n c est-à-dire x = (n + n 2 )/2 et y = (n 2 n)/2 ce qui est ossible car n + n 2 et n 2 n sont tous les deux airs. Correction exercice 4. Suosons m n, écrivons m = qn + r la division euclidienne de m ar n. commence ar montrer que gcd(x m 1, X n 1) = gcd(x n 1, X r 1). On a X m 1 = X qn+r = X r (X qn 1) + X r 1, = X r (X n 1) ( q 1 ) X ni + X r 1. Notons d := gcd(x m 1, X n 1), d := gcd(x n 1, X r 1). d divise X m 1 et X n 1 donc, d arès l équation ci-dessus, d divise X r 1. A fortiori d divise d. Le même raisonnement montre que d divise d. Ainsi, d = d. Finalement, soit r 0 := gcd(m, n), en itérant ce raisonnement et en aliquant l algorithme d Euclide, on a gcd(x m 1, X n 1) = gcd(x n 1, X r 1), On Correction exercice 5.. = gcd(x d 1, X 0 1), = X d 1, = X gcd(m,n) 1. 4

5 1) Soient n = km our k 1. On a k 1 b n 1 = (b m 1) b mi. D où, en divisant ar b 1, 1 [m] divise 1 [n]. 2) On a gcd ( 1 [m], 1 [n]) ( ) b m 1 = gcd b 1, bn 1, b 1 = 1 b 1 gcd(bm 1, b n 1), = bgcd(m,n) 1 d arès l exercice 4, b 1 = 1 [gcd(m,n)]. D où l équivalence m, n remiers entre eux ssi 1 [m] et 1 [n] le sont. Correction exercice 6. 1) Preuve ar récurrence : Pour n = 0, φ 0 φ 0 1 = 1 1 = 0 = F 0, et our n = 1, 5 (φ φ 1 ) = 1 = F 1. Soit n N, suosons la formule vérifiée our F n+1 et F n, alors F n+2 = F n+1 + F n, = 1 5 (φ n+1 + ( 1) n+2 φ (n+1) + φ n + ( 1) n+1 φ n), = 1 (φ n+1 + φ n + ( 1) n+3 ( ( φ (n+1) + φ n)), 5 = 1 5 φn+1 ( ) φ } {{ } =φ = 1 5 (φ n+2 + ( 1) n+3 φ (n+2)). 2) Preuve ar récurrence : Pour n = 1, on a F 2 F 0 F 2 1 = = 1. Suosons F n F n 2 F 2 n 1 = ( 1) n 1. Alors +( 1) n+3 φ (n+1) ( F n+1 F n 1 F 2 n = (F n + F n 1 )F n 1 F 2 n, = F n F n 1 + F 2 n 1 F 2 n, = F n (F n 1 F n ) + F 2 n 1, = F n F n 2 + F 2 n 1, = ( 1) n. φ 1 } {{ } =φ 1 ), Posons u n := ( 1) n F n 1, v n := ( 1) n F n, on a F n+1 u n + F n v n = 1. Donc ar Bézout F n et F n+1 sont remiers entre eux. 5

6 3) Etae 1. Fixons m 1. Pour n = 0 on a F m = F m F 1 F m+1 = F m F 2 +F m 1 F 1. +F m 1 F 0 =0, et our n = 1 on a Soit N 1, suosons que our n = N 1, N on a F n+m = F m F n+1 + F m 1 F n, avec m fixé. Alors F N+1+m = F (N+m)+1 = F N+m + F } N+m 1, {{ } =F (N 1)+m = F m F N+1 + F m 1 F } {{ N + F } m F N + F m 1 F N 1, } {{ } H.R. H.R. = F m (F N+1 + F N ) + F m 1 (F N + F N 1 ), = F m F N+2 + F m 1 F N+1. Etae 2. Fixons n 0. Pour m = 1 on a F n+1 = F 1 F n+2 = F 2 F n+1 + F 1 F n. F m + F 0 =0 F n, et our m = 2 on a Soit M 2, suosons que our m = M 1, M on a F n+m = F m F n+1 + F m 1 F n our m fixé. Alors 4). On a montré F n+m+1 = F n+m + F n+(m 1), = F M F n+1 + F M 1 F n + F M 1 F n+1 + F M 2 F n (H.R.), = (F M + F M 1 )F n+1 + (F M 1 + F M 2 )F n, = F M+1 F n+1 + F M F n. F n+m = F m F n+1 + F m 1 F n. divisible ar d divisible ar d Donc d divise F n+m.. On a F m F n+1 = F n+m F m 1 F n donc F m F n+1 est divisible ar d. Or on a montré en 2) que F n et F n+1 sont remiers entre eux, donc d F n+1, ainsi d F m. 5a) On montre l équivalence ar récurrence sur k. Le cas k = 1 est démontré au 4). On suose l équivalence vraie our k et montrons-la our k + 1 :. On suose d F m et d F n, alors ar hyothèse de récurrence d divise aussi F m+kn. Donc ar ( ) d divise F m+kn+n = F m+(k+1)n, d où l imlication cherchée.. On suose d divise F n et F m+(k+1)n = F m+kn+n, alors ar ( ) d divise F n et F m+kn. Donc d divise F m et F n ar hyothèse de récurrence. 5b) On écrit m = qn + r la division euclidienne de m ar n. On a q 1 car m > n. Notons d := gcd(f m, F n ) et d := gcd(f n, F r ). On a d F m, d F n d F qn+r, d F n d F n, d F r ar ( ) d F n, d F r d d. ar ( ) d F qn+r, d F n d F m, d F n d d. 6

7 D où d = d. 5c) Notons d := gcd(f m, F n ). Aliquant l algorithme d Euclide au 5b), on a gcd(f m, F n ) = gcd(f gcd(m,n), F 0 ) = gcd(f gcd(m,n), 0) = F gcd(m,n). 5. Congruences Correction exercice 7 C est ossible uisque 3 est remier à 17. En renant les multiles successifs on obtient : 3, 6, 9, 12, 15, 1, 4, 7, 10, 13, 16, 2, 5, 8, 11, 14, 0. Correction exercice 8 L inverse de 3 modulo 4 est 3 et l inverse de 4 mod 3 est 1. On obtient donc x (12/4) (12/3) 1 2 = 5 (mod 12). Correction exercice 9 On a (x + 1) 3 x 3 = 3x 2 + 3x + 1 = a(x). En calculant a(x) (mod 5) our x = 0,..., 4, on constate qu on n obtient jamais 0. D où le résultat. Correction exercice 10 (1) L inverse de 2 modulo 7 est 4 donc x 4 (mod 7). (2) 12 0 (mod 6) mais 9 as donc il n y a as de solution. (3) L inverse de 5 modulo 8 est 5 donc x 3 (mod 8). Correction exercice 11 Suosons que n ne soit as un multile de d et soit alors n = dq + r avec 0 < r < d le reste de la division euclidienne de n ar d. On a g n = 1 = g dq+r = g dq g r = g r donc il existerait un 0 < r < d tel que g r = 1: absurde ar définition de l ordre d un élément. Puisque g n = 1 on a n = ds. Suosons que n n est as l ordre de g alors on a s > 1, en articulier il existe un remier divisant s (et donc aussi n). Calculons d où le résultat. g n/ = g ds/ = g ds/ = 1 Correction exercice 12 Écrivons n = h i i où les i sont des remiers imairs distincts. L équation x 2 1 (mod n) est donc équivalente au système x 2 1 (mod 1 ). x 2 1 (mod h ) Chacune de ces équations a au lus deux solutions car Z/ i Z est un cors. De lus comme les i sont imairs, chaque équation a exactement deux solutions distinctes 1 et 1. La résolution des systèmes x i = ±1 (mod i ) donne donc 2 h solutions distinctes modulo n. 7

8 Correction exercice 13 Si a est un élément rimitif, il est en articulier non nul donc inversible modulo et donc on a a n m 1 (mod ). On en conclut que n m est divisible ar l ordre de a qui est φ() = 1 donc m n (mod 1). Correction exercice 14. et q étant remiers entre eux on a, d arès le etit théorème de Fermat, que q 1 +q 1 est solution du système { x 1 (mod ), x 1 (mod q). Or x 0 = 1 en est une autre, et ar le théorème des restes chinois (version ratique) on a que deux solutions sont congrues modulo q. Ainsi q 1 + q 1 1 (mod q). Correction exercice 15 (1) On a que b 2 donc b. (2) C est vrai, en écrivant ar exemle la factorisation de a. (3) On eut raisonner modulo, et donc 0 (a 2 + b 2 ) (b 2 + c 2 ) a 2 c 2 mod. (4) Non : et mais 5 ne divise as Correction exercice 16 Si n est remier, soit a un élément rimitif. Son ordre est n 1 donc on a la roriété souhaitée. Inversement a est un élément d ordre n 1 donc #(Z/nZ) n 1 et donc tous les élements non nuls sont inversibles : n est remier. Correction exercice 17. 1) On montre la formule ar récurrence : Pour n = 0 on a bien Fer 0 = 2. n 1 Suosons que our n 0 on a Fer n = Fer i +2. Alors n n 1 Fer i +2 = Fer n Fer i +2, = Fer n (Fer n 2) + 2, = Fer 2 n 2 Fer n +2, = ( 2 2n + 1 ) 2 ( n + 1 ) + 2, = 2 2n n n 2 + 2, = Fer n+1. Ainsi, tout diviseur commun à deux nombres de Fermat distincts divise 2. Or ceux-ci sont imairs, d où la conclusion. Remarquons qu on a redémontré l existence d une infinité de nombres remiers. 2) Comme a n est remier alors il est imair. Donc 2 a n et ar le lemme de Gauss 2 a. De lus, notons n = 2 m k avec k imair. On a a n + 1 = ( ) k ( a 2m + 1 = a 2 m + 1 ) k 1 ( 1) ( ) i i a 2m. Or a n + 1 est remier donc nécessairement l = 2 m et ainsi k = 1. 8

9 Correction exercice 18. Raels sur le symbole de Legendre. Etant donnés un nombre remier imair et a non divisible ar, on dit que a est un carré (ou résidu quadratique) modulo s il existe b tel que a b 2 (mod ). On définit le symbole de Legendre On a que ( a ( ). est multilicative et ) { 1 si a est un carré modulo, = 1 sinon. ( ) a a 1 2 (mod ). La loi de récirocité quadratique, démontrée ar Gauss, exrime Retour à la correction. ( ) en fonction de q ( ) q. Fern 1. Remarquons que = 2 2n 1 et que 2 est le seul facteur remier de Fer 2 n 1. Donc ar le critère de rimalité de Lehmer, on a que Fer n est remier.. Comme n 1, on a Fer n = 4 2n 1 + 1, donc Fer n 1 (mod 4), ( ) ( ) 3 Fern et ar la loi de récirocité quadratique on a =. De lus, Fer n 3 Fer n (mod 3) donc Fer n n est as un( carré) modulo 3 (on vérifie directement que seuls 0 et 1 sont des Fern carrés modulo 3), i.e. = 1. Ainsi 3 ( ) 3 22n 1 Fern 1 3 = 3 2 (mod Fer n ) 1 (mod Fer n ). Fer n References [Dem97] Michel Demazure. Cours d algèbre. Nouvelle Bibliothèque Mathématique [New Mathematics Library], 1. Cassini, Paris, Primalité. Divisibilité. Codes. [Primality. Divisibility. Codes]. [DKM94] Jean Marie De Koninck and Armel Mercier. Introduction à la théorie des nombres. Collection universitaire de mathématiques. MODULO, Mont-Royal,

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne Exo7 Arithmétique Vidéo partie 1. Division euclidienne et pgcd Vidéo partie 2. Théorème de Bézout Vidéo partie 3. Nombres premiers Vidéo partie 4. Congruences Exercices Arithmétique dans Z Préambule Une

Plus en détail

Quelques tests de primalité

Quelques tests de primalité Quelques tests de primalité J.-M. Couveignes (merci à T. Ezome et R. Lercier) Institut de Mathématiques de Bordeaux & INRIA Bordeaux Sud-Ouest Jean-Marc.Couveignes@u-bordeaux.fr École de printemps C2 Mars

Plus en détail

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS.

Terminale S Spécialité Cours : DIVISIBILITE ET CONGRUENCES DANS. A la fin de ce chapitre vous devez être capable de : connaître différents procédés pour établir une divisibilité : utilisation de la définition, utilisation d identités remarquables, disjonction des cas,

Plus en détail

Arithmétique. 1 Nombres entiers, divisibilité. 1.1 Nombres entiers. Université Paris XI PCS0 Arithmétique 2011/2012

Arithmétique. 1 Nombres entiers, divisibilité. 1.1 Nombres entiers. Université Paris XI PCS0 Arithmétique 2011/2012 Université Paris XI PCS0 Arithmétique 2011/2012 Arithmétique 1 Nombres entiers, divisibilité 1.1 Nombres entiers On aelle N l ensemble des nombres entiers ositifs 0, 1, 2, 3,.... Cet ensemble est infini.

Plus en détail

Structure de Z/nZ. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2012 CONTENU : Cours et exercices

Structure de Z/nZ. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2012 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Louis NEBOUT NIVEAU : Avancé STAGE : Montellier 01 CONTENU : Cours et exercices Structure de Z/nZ Certains théorèmes et certaines roositions de la version olycoiée de ce

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Cours élémentaire d arithmétique. Valentin Vinoles

Cours élémentaire d arithmétique. Valentin Vinoles Cours élémentaire d arithmétique Valentin Vinoles décembre 2009 Introduction «Wir müssen wissen. Wir werden wissen.» (Nous devons savoir. Nous saurons.) David Hilbert Voici un document présentant les principales

Plus en détail

108y= 1 où x et y sont des entiers

108y= 1 où x et y sont des entiers Polynésie Juin 202 Série S Exercice Partie A On considère l équation ( ) relatifs E :x y= où x et y sont des entiers Vérifier que le couple ( ;3 ) est solution de cette équation 2 Déterminer l ensemble

Plus en détail

Congruences et théorème chinois des restes

Congruences et théorème chinois des restes Congruences et théorème chinois des restes Michel Van Caneghem Février 2003 Turing : des codes secrets aux machines universelles #2 c 2003 MVC Les congruences Développé au début du 19ème siècle par Carl

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

L essentiel du cours

L essentiel du cours Terminale S et concours L essentiel du cours mathématiques Arithmétique - matrices Jean-Marc FITOUSSI Progress Editions Table des matières Arithmétique 01 LA DIVISIBILITÉ page 6 02 LA DIVISION EUCLIDIENNE

Plus en détail

Contrôle de mathématiques

Contrôle de mathématiques Contrôle de mathématiques Correction du Lundi 18 octobre 2010 Exercice 1 Diviseurs (5 points) 1) Trouver dans N tous les diviseurs de 810. D 810 = {1; 2; 3; 5; 6; 9; 10; 15; 18; 27; 30; 45; 54; 81; 90;

Plus en détail

Nombres premiers. Comment reconnaître un nombre premier? Mais...

Nombres premiers. Comment reconnaître un nombre premier? Mais... Introduction Nombres premiers Nombres premiers Rutger Noot IRMA Université de Strasbourg et CNRS Le 19 janvier 2011 IREM Strasbourg Definition Un nombre premier est un entier naturel p > 1 ayant exactement

Plus en détail

L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence

L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence L essentiel du cours 2014/2015 Terminale S Spécialité Maths, Lycée Français de Valence Sommaire 1. Arithmétique 2 1.1. Division euclidienne......................... 2 1.2. Congruences.............................

Plus en détail

Sur l algorithme RSA

Sur l algorithme RSA Sur l algorithme RSA Le RSA a été inventé par Rivest, Shamir et Adleman en 1978. C est l exemple le plus courant de cryptographie asymétrique, toujours considéré comme sûr, avec la technologie actuelle,

Plus en détail

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Exo7 Logique et raisonnements Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Quelques motivations Il est important d avoir un langage rigoureux. La langue

Plus en détail

Arithmétique modulaire et applications à la cryptographie

Arithmétique modulaire et applications à la cryptographie Arithmétique modulaire et applications à la cryptographie Etant donné un entier n, l arithmétique modulo n consiste à faire des calculs sur les restes dans la division euclidienne des entiers par n. Exemples

Plus en détail

Nombres ayant même reste dans la division euclidienne par un entier non nul notion de congruence - Compatibilité avec les opérations usuelles.

Nombres ayant même reste dans la division euclidienne par un entier non nul notion de congruence - Compatibilité avec les opérations usuelles. ARITHMETIQUE Partie des mathématiques étudiant les propriétés élémentaires des nombres entiers. Introduction : Le développement de l informatique et plus généralement de ce qu on appelle «le numérique»,

Plus en détail

Bibliothèque d exercices L1 Feuille n 6. Arithmétique dans Z

Bibliothèque d exercices L1 Feuille n 6. Arithmétique dans Z Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 6 Arithmétique dans Z 1 Divisibilité, division euclidienne Exercice 1 Combien 15! admet-il de diviseurs? Exercice 2 Trouver le reste de la division par 13

Plus en détail

1 Définition et premières propriétés des congruences

1 Définition et premières propriétés des congruences Université Paris 13, Institut Galilée Département de Mathématiques Licence 2ème année Informatique 2013-2014 Cours de Mathématiques pour l Informatique Des nombres aux structures Sylviane R. Schwer Leçon

Plus en détail

Devoir à la maison. à rendre le lundi 21 février 2011

Devoir à la maison. à rendre le lundi 21 février 2011 Université Clermont 1 Année 2010-2011 IUT Info 1A Semestres décalés Arithmétique et Cryptographie Malika More Devoir à la maison à rendre le lundi 21 février 2011 Exercice 1 (3 points). 1. En utilisant

Plus en détail

Langage C et aléa, séance 4

Langage C et aléa, séance 4 Langage C et aléa, séance 4 École des Mines de Nancy, séminaire d option Ingénierie Mathématique Frédéric Sur http://www.loria.fr/ sur/enseignement/courscalea/ 1 La bibliothèque GMP Nous allons utiliser

Plus en détail

Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers. E. Dostal

Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers. E. Dostal Cours de Terminale S - Nombres remarquables dont les nombres premiers E. Dostal juin 2015 Table des matières 2 Nombres remarquables dont les nombres premiers 2 2.1 Introduction............................................

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω.

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω. [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1 Probabilités Tribu Exercice 5 [ 04006 ] [correction] Soit Ω un ensemble infini et une famille de arties de Ω vérifiant n m A m = et = Ω Exercice

Plus en détail

1 Raisonnement. Vocabulaire ensembliste CHAPITRE

1 Raisonnement. Vocabulaire ensembliste CHAPITRE CHAPITRE 1 Raisonnement Vocabulaire ensembliste A. Éléments de logique.......................... 12 1. Construction de roositions....................... 12 2. Quantificateurs.............................

Plus en détail

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1...

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1... Cahier de Vacances: de la Tes à la ece... Recommandations Vous venez de terminer votre terminale et d obtenir le Baccalauréat (bravo!) et vous avez choisi de oursuivre vos études ar la voie des classes

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions Exo7 Polynômes Vidéo partie 1. Définitions Vidéo partie 2. Arithmétique des polynômes Vidéo partie 3. Racine d'un polynôme, factorisation Vidéo partie 4. Fractions rationnelles Exercices Polynômes Exercices

Plus en détail

1 Exercices à savoir faire

1 Exercices à savoir faire Licence 1 Mathématiques 2013 2014 Algèbre et Arithmétique 1 Feuille n 5 : Congruences, indicatrice d Euler, RSA 1 Exercices à savoir faire Exercice 1 1 Trouver tous les couples (x, y) Z 2 tels que 3x +

Plus en détail

MATHÉMATIQUES - SPÉCIALITÉ. Table des matières

MATHÉMATIQUES - SPÉCIALITÉ. Table des matières MATHÉMATIQUES - SPÉCIALITÉ F.HUMBERT Table des matières Chapitre A - Congruences 2 Chapitre B - PGCD 5 Chapitre C - Nombres premiers 11 Chapitre D - Matrices et évolution de processus 14 Chapitre E - Matrices

Plus en détail

SUR LA SIGNATURE DE L AUTOMORPHISME DE FROBENIUS. par. Stef Graillat

SUR LA SIGNATURE DE L AUTOMORPHISME DE FROBENIUS. par. Stef Graillat SUR LA SIGNATURE DE L AUTOMORPHISME DE FROBENIUS par Stef Graillat Résumé. Dans cette note, nous calculons la signature de l automorphisme de Frobenius dans un corps fini. Nous serons amené pour cela à

Plus en détail

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Arithmétique Algorithmique http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Partie III Algorithmes classiques 1 Coût de la multiplication et de la division 2 Exponentiation rapide 3 Algorithme d Euclide

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique Université Paris 13 M1 : de l arithmétique à la théorie des nombres Exercices d arithmétique Exercice 1. Existe-t-il des couples (a,b) N 2 tels que : ab(a+b) n est pas divisible par 7 et (a+b) 7 a 7 b

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016 Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé Prof. MOWGLI Ahmed Année scolaire 2015-2016 1 Pour des cours particuliers par petits groupes de 3 ou 4 élèves en maths et/ou physique-chimie, veuillez me contacter.

Plus en détail

Polynômes à plusieurs variables. Résultant

Polynômes à plusieurs variables. Résultant Polynômes à plusieurs variables. Résultant Christophe Ritzenthaler 1 Relations coefficients-racines. Polynômes symétriques Issu de [MS] et de [Goz]. Soit A un anneau intègre. Définition 1.1. Soit a A \

Plus en détail

Développement décimal d un réel

Développement décimal d un réel 4 Développement décimal d un réel On rappelle que le corps R des nombres réels est archimédien, ce qui permet d y définir la fonction partie entière. En utilisant cette partie entière on verra dans ce

Plus en détail

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II- 2014. C k n cos n k (θ)i k sin k (θ).

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II- 2014. C k n cos n k (θ)i k sin k (θ). Centrale-suélec 014 Un corrigé du concours Centrale-suélec Math-II- 014 Filière MP Proosé ar Mr : HAMANI Ahmed I- Définitions et roriétés usuelles I-A Polynômes de remière esèce I-A-1 Les olynômes T 0,

Plus en détail

Arithmétique modulaire pour la cryptographie

Arithmétique modulaire pour la cryptographie Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement de spécialité. Arithmétique

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement de spécialité. Arithmétique Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement de spécialité Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 20 février 2010 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2 1.

Plus en détail

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier.

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier. Chitre 3 : Résidus qudrtiques Dns ce chitre on v essyer d extrire des rcines crrés dns ZnZ. Dns le cors des nombres réels tous les nombres ositifs sont des crrés et les nombres négtifs ne le sont s, dns

Plus en détail

OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES

OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES FRANÇAISES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES OFM FRANÇAISES MATHÉMATIQUES ENVOI NO. 3 CORRIGÉ 1 Exercices du groupe B Exercice 1. Soit n 1 un entier tel que le quotient de 2 n par n est une puissance

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence

Le raisonnement par récurrence Le raisonnement par récurrence Nous notons N l ensemble des entiers naturels : N = {0,,, } Nous dirons naturel au lieu de entier naturel Le principe du raisonnement par récurrence Soit A une partie de

Plus en détail

Théorie des ensembles et combinatoire

Théorie des ensembles et combinatoire Théorie des ensembles et combinatoire Valentin Vinoles 24 janvier 2012 Table des matières 1 Introduction 2 2 Théorie des ensembles 3 2.1 Définition............................................ 3 2.2 Aartenance

Plus en détail

Exercices à savoir faire

Exercices à savoir faire Licence 1 Mathématiques 2014 2015 Algèbre et Arithmétique 1 Feuille n 6 : équations aux congruences, Z/nZ Exercices à savoir faire Exercice 1 1. Trouver tous les couples (x, y) Z 2 tels que 3x + 7y = 5.

Plus en détail

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini,

«Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, 1 Niveau : Terminale S Spé Maths Titre Cours : Etude de et (Partie II) PGCD-PPCM Année : 2014-2015 (Etienne BEZOUT 1730-1883) «Dans l'arithmétique de l'amour, un plus un égal l'infini, et deux moins un

Plus en détail

Feuille 5 : Arithmétique

Feuille 5 : Arithmétique Université Claude Bernard Lyon Semestre d automne 206-207 UE Fondamentaux des Mathématiques I Feuille 5 : Arithmétique Exercice Montrer que pour tout n 2 N :. n(n + )(n + 2)(n + 3) est divisible par 24,

Plus en détail

Exo7. Devoir à la maison et sujet de partiel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud. Exercice 1 Soit d non rationel.

Exo7. Devoir à la maison et sujet de partiel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud. Exercice 1 Soit d non rationel. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud Exo7 Devoir à la maison et sujet de partiel Exercice 1 Soit d non rationel. Dans l anneau on definit la conjugaison" z : Z[ d] = {n + m d n,m Z} si z

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 18 Applications linéaires 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes (de E i dans F i ) sont linéaires : f 1 : (x, y) R (x + y, x

Plus en détail

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 014 CONTENU : Cours et exercices Congruences Commençons par trois exercices permettant de rappeler ce qui a été vu

Plus en détail

Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices.

Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices. Concepts de base en arithmétique : solutions des exercices. Thomas Budzinski 1 Préliminaires Pas d'exercices. 2 Divisibilité Solution 2.1. Il existe u et v tels que b = au et d = cv donc bd = (ac)(uv)

Plus en détail

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne

Exo7. Arithmétique dans Z. 1 Divisibilité, division euclidienne Exo7 Arithmétique dans Z 1 Divisibilité, division euclidienne Exercice 1 Sachant que l on a 96842 = 256 375+842, déterminer, sans faire la division, le reste de la division du nombre 96842 par chacun des

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Université Paris Diderot Langage Mathématique (LM1) Département Sciences Exactes 2011-2012 Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Durée : 3 heures Exercice 1 Dans les expressions suivantes, les

Plus en détail

Cours d arithmétique Première partie

Cours d arithmétique Première partie Cours d arithmétique Première partie Pierre Bornsztein Xavier Caruso Pierre Nolin Mehdi Tibouchi Décembre 2004 Ce document est la première partie d un cours d arithmétique écrit pour les élèves préparant

Plus en détail

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES

ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. ARITHMETIQUE EXERCICES CORRIGES 5 1) Donner l écriture de a) A = 1 b) A = 1001 c) A = 1 ) Ecrire la suite des 10 premiers nombres entiers en base deux. En base quatre ) En base douze, on

Plus en détail

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs Extrait de cours maths 3e I) Multiples et diviseurs Multiples et diviseurs Un multiple d'un nombre est un produit dont un des facteurs est ce nombre. Un diviseur du produit est un facteur de ce produit.

Plus en détail

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Préliminaire : Logique et raisonnement mathématique... 3 Arithmétique... 9 Géométrie plane... 27 Annexes...47

Préliminaire : Logique et raisonnement mathématique... 3 Arithmétique... 9 Géométrie plane... 27 Annexes...47 Université Paris 6, Licence FONDNATEXP, UE Maths LG308 http://www.math.jussieu.fr/~romagny/lg308 Version de Septembre 2006 Le cours de ce premier semestre est composé de deux parties principales : Arithmétique,

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

Arithmétique et cryptographie

Arithmétique et cryptographie SUPINFO Academic Dept. Séances LABS Activités pratiques Version 1.0 Last update: 20/12/2014 Use: Students/Staff Author: Laurent GODEFROY SOMMAIRE 1 PREAMBULE... 4 1.1 OBJECTIFS DE CES SEANCES LABS... 4

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Arithmétique et Tests de Primalité

Arithmétique et Tests de Primalité Arithmétique et Tests de Primalité Pierre Rouchon Centre Automatique et Systèmes Mines ParisTech pierre.rouchon@mines-paristech.fr Novembre 2012 P.Rouchon (Mines ParisTech) Arithmétique et Tests de Primalité

Plus en détail

1) ANALYSE Si le couple q, r existe, 0 r a bq b, donc bq a bq 1, d où. q 1 et q est la partie entière de a/b et r a bq : fin de l analyse.

1) ANALYSE Si le couple q, r existe, 0 r a bq b, donc bq a bq 1, d où. q 1 et q est la partie entière de a/b et r a bq : fin de l analyse. DÉMONSTRATIONS D ARITHMÉTIQUE D1 (Théorème de la division euclidienne) Données a, b entiers, b 0 (donc b 1. 1) ANALYSE Si le couple q, r existe, 0 r a bq b, donc bq a bq 1, d où q a b q 1 et q est la partie

Plus en détail

Exercices d arithmétiques

Exercices d arithmétiques Exercices d arithmétiques 18 janvier 2014 Exercice 1. 1. Montrer que si n est somme des carrés de deux entiers consécutifs alors 2n 1 est le carré d un entier. 2. Montrer que si 2n 1 est le carré d un

Plus en détail

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende Que faire en algorithmique en classe de seconde? BEGIN Que dit le programme? Algorithmique (objectifs pour le lycée) La démarche algorithmique est, depuis les origines, une composante essentielle de l

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013 Envoi Numéro 3 Corrigé 1 Exercices Juniors Exercice 1. On appelle diviseur propre d un entier n un diviseur positif de n qui est différent de 1 et de n.

Plus en détail

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0%

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0% POURCENTAGES Exercice n. Comléter ce tableau, en indiquant dans chaque case l'oération effectuée et son résultat (arrondir à décimale en cas de besoin) Ensemble de référence Part en nombre en ourcentage

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Leçon 1: les entiers

Leçon 1: les entiers Leçon 1: les entiers L ensemble N des entiers naturels Compter, dresser des listes, classer et comparer des objets interviennent dans de multiples activités humaines. Les nombres entiers naturels sont

Plus en détail

Exo7. Lemme Chinois. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud

Exo7. Lemme Chinois. Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud Énoncés : V. Gritsenko Corrections : J.-F. Barraud Exo7 Lemme Chinois Exercice 1 Soient A un anneau et I et J les idéaux de A tels que I + J = (1). Démontrer que I n + J m = (1) quels que soient entiers

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction Master Sciences, Technologies, Santé Mention Mathématiques, spécialité Enseignement des mathématiques Algorithmique et graphes, thèmes du second degré Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments

Plus en détail

Mathématiques assistées par ordinateur

Mathématiques assistées par ordinateur Mathématiques assistées par ordinateur Chapitre 4 : Racines des polynômes réels et complexes Michael Eisermann Mat249, DLST L2S4, Année 2008-2009 www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm/cours # mao Document

Plus en détail

Leçon 6. Savoir compter

Leçon 6. Savoir compter Leçon 6. Savoir compter Cette leçon est une introduction aux questions de dénombrements. Il s agit, d une part, de compter certains objets mathématiques (éléments, parties, applications,...) et, d autre

Plus en détail

Algèbre 4 CALCUL MATRICIEL SYSTEMES LINEAIRES

Algèbre 4 CALCUL MATRICIEL SYSTEMES LINEAIRES Algèbre - cha 4 /9 Dans tout le chaitre K désigne R ou C, n et désignent des entiers naturels non nuls.. OPERATIONS SUR LES MATRICES. Notion de matrice Algèbre 4 CALCUL MATRICIEL SYSTEMES LINEAIRES Définition

Plus en détail

COURS DE SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES Terminale S

COURS DE SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES Terminale S COURS DE SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES Terminale S Valère BONNET (postmaster@mathsaulycee.info) 1 er novembre 2006 Lycée PONTUS DE TYARD 13 rue des Gaillardons 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél. : (33) 03 85 46 85

Plus en détail

Exo7. Applications linéaires. 1 Définition. 2 Image et noyau. Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires :

Exo7. Applications linéaires. 1 Définition. 2 Image et noyau. Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires : Exo7 Applications linéaires 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires : f 1 : R R f 1 x,y = x + y,x y f : R R f x,y,z = xy,x,y f : R R f x,y,z = x + y + z,y z,x

Plus en détail

EXERCICES : GROUPES, ANNEAUX, CORPS

EXERCICES : GROUPES, ANNEAUX, CORPS EXERCICES : GROUPES, ANNEAUX, CORPS Dans les exercices suivants (G,.) est un groupe dont l élément neutre est noté e. 1. Soient x, y, z trois éléments de G tels que x 3 = y 2, y 3 = z 2, z 3 = x 2. (a)

Plus en détail

Ex 1 : Montrer que pour tout entier naturel n, 9 divise 10 n 1. En déduire que pour tout entier naturel n, 9 ne divise pas 10 n + 1.

Ex 1 : Montrer que pour tout entier naturel n, 9 divise 10 n 1. En déduire que pour tout entier naturel n, 9 ne divise pas 10 n + 1. Fiches méthodes arithmétique Comment traiter un problème de divisibilité? Méthode : Pour les problèmes de divisibilité dans N ou dans Z, on se ramène à la définition de la divisibilité : b divise a signifie

Plus en détail

Document créé le 29 octobre 2015 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 29 octobre 2015 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 29 octobre 2015 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Chapitre 10 Arithmétique dans Z Sommaire 10.1 Divisibilité et division euclidienne........................

Plus en détail

FONDEMENTS DES MATHÉMATIQUES

FONDEMENTS DES MATHÉMATIQUES FONDEMENTS DES MATHÉMATIQUES AYBERK ZEYTİN 1. DIVISIBILITÉ Comment on peut écrire un entier naturel comme un produit des petits entiers? Cette question a une infinitude d interconnexions entre les nombres

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Vincent JUGÉ NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2013 CONTENU : Exercices Exercices d arithmétique - Énoncé des exercices - Exercice 1 (Algorithme d Euclide) Soit a et

Plus en détail

Feuille d exercices 1

Feuille d exercices 1 Complexité Exercice 1 Démontrer que a) n 2 /2 O(n) b) 5n+3 = O(n) c) 30n+5 = O(n 2 ) d) 4n 3 +5n 2 +10 = O(n 3 ). Exercice 2 Donnez la complexité (en fonction de n) de l algorithme suivant. Vous donnerez

Plus en détail

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Université Lille 1 Algèbre 2010/11 M51.MIMP Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Exercice 1 Soient G, G deux groupes et f un homomorphisme de G dans G. Montrer que si A G, alors f( A )

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Autour de a n ± b n. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices

Autour de a n ± b n. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Igor KORTCHEMSKI NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices Autour de a n ± b n Ce cours présente des résultats concernant l étude des facteurs

Plus en détail

Division de Polynômes

Division de Polynômes LGL Cours de Mathématiques 00 Division de Polynômes A INTRODUCTION Motivations: * Résoudre des équations d un degré supérieur à * Représenter des fonctions algébriques en se basant et sur des fonctions

Plus en détail

La division euclidienne est la division avec reste des entiers naturels. On rappelle ce qui la caractérise.

La division euclidienne est la division avec reste des entiers naturels. On rappelle ce qui la caractérise. Chapitre 1 Arithmétique Ce texte est une liste d exercices avec un résumé succinct des principaux résultats et définitions du cours. Il ne remplace donc pas le cours! Pour le contenu du chapitre Arithmétique,

Plus en détail

Fibonacci et les paquerettes

Fibonacci et les paquerettes Fibonacci et les paquerettes JOLY Romain & RIVOAL Tanguy Introduction Quand on entend dire que l on peut trouver le nombre d or et la suite de Fibonacci dans les fleurs et les pommes de pin, on est au

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Mathématiques pour. l informatique

Mathématiques pour. l informatique Xavier Chanet Patrick Vert Mathématiques pour l informatique Pour le BTS SIO Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Illustration de couverture

Plus en détail

Deux éléments quelconques de Z sont comparables (l ordre est total). C est-à-dire que pour n, m dans Z on a soit n m soit m n.

Deux éléments quelconques de Z sont comparables (l ordre est total). C est-à-dire que pour n, m dans Z on a soit n m soit m n. 6 Arithmétique dans Z 6.1 L anneau Z des entiers relatifs On désigne par Z l ensemble des entiers relatifs, soit : Z = {, n,, 2, 1, 0, 1, 2,, n, }. On note Z l ensemble Z privé de 0. On rappelle que l

Plus en détail

Arithmétique. 2 ième année de DUT Informatique. Version 2.1 3 février 2009. Ph. Roux

Arithmétique. 2 ième année de DUT Informatique. Version 2.1 3 février 2009. Ph. Roux Arithmétique 2 ième année de DUT Informatique Version 2.1 3 février 2009 Ph. Roux 2002-2009 Table des matières Table des matières 2 1 cours magistral 3 1.1 Divisibilité.................................

Plus en détail

Points fixes de fonctions à domaine fini

Points fixes de fonctions à domaine fini ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2013 FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE

Plus en détail

III- Raisonnement par récurrence

III- Raisonnement par récurrence III- Raisonnement par récurrence Les raisonnements en mathématiques se font en général par une suite de déductions, du style : si alors, ou mieux encore si c est possible, par une suite d équivalences,

Plus en détail

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3 Chapitre 5 Systèmes linéaires 1 Généralités sur les systèmes linéaires 2 11 Définitions 2 12 Opérations élémentaires 2 13 Systèmes échelonnés et triangulaires 3 2 Résolution des systèmes linéaires 3 21

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

STRUCTURES ALGÉBRIQUES FONDAMENTALES

STRUCTURES ALGÉBRIQUES FONDAMENTALES STRUCTURES ALGÉBRIQUES FONDAMENTALES A. BOUARICH 1. Notion de relations binaires 1.1. Relation binaire d équivalence sur un ensemble. Définition 1. Soit A un ensemble non vide. Une fonction propositionnelle

Plus en détail