PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES"

Transcription

1 PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion des ressources humaines Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 1

2 1. Introduction Le présent plan d action affirme la volonté de l Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière à poursuivre ses efforts en vue de réduire les obstacles à l intégration des personnes handicapées. Il s inscrit dans la continuité des précédents plans. En conformité à la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale (L.R.Q., c. E-20.1), le présent plan dresse un bilan des mesures prises dans l année qui se termine et identifie les actions prévues pour l année Un des objectifs de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale (L.R.Q., c. E-20.1) est d obtenir une implication accrue de l ensemble des partenaires publics et privés afin de permettre aux personnes handicapées de s intégrer à la société au même titre que leurs concitoyens. En tant qu organisme public, l Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière est visée, entre autres, par les dispositions suivantes de la Loi. Article Chaque ministère et organisme public qui emploie au moins 50 personnes ainsi que chaque municipalité locale qui compte au moins habitants adopte, au plus tard le 17 décembre 2005, un plan d'action identifiant les obstacles à l'intégration des personnes handicapées dans le secteur d'activité relevant de ses attributions, et décrivant les mesures prises au cours de l'année qui se termine et les mesures envisagées pour l'année qui débute dans le but de réduire les obstacles à l'intégration des personnes handicapées dans ce secteur d'activité. Ce plan comporte en outre tout autre élément déterminé par le gouvernement sur recommandation du ministre. Il doit être produit et rendu public annuellement. 2. Portrait de l organisation L Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière a pour mission de coordonner la mise en place de services de santé et de services sociaux, particulièrement en matière de financement, de ressources humaines et de services spécialisés. À cette fin, elle assume, pour la région de Lanaudière, les responsabilités et les fonctions décrites dans la Loi sur les services de santé et les services sociaux, (article 340), relativement : à la participation de la population; au respect des droits des usagers; au développement et à la gestion des réseaux locaux; au plan stratégique pluriannuel; à l allocation des ressources; Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 2

3 à la coordination intrarégionale et interrégionale des services; à la santé publique; à la protection sociale; au respect des orientations et priorités en matière de santé et de bien-être; aux services préhospitaliers d urgence; à la certification des résidences pour personnes âgées. L accomplissement de la mission et l exercice des responsabilités de l Agence doivent reposer sur des valeurs partagées par tous les acteurs œuvrant à l intérieur de l organisation. L Agence préconise donc des valeurs de respect, de transparence, de responsabilisation et imputabilité et d équité. Pour réaliser sa mission, l Agence compte sur une équipe composée de 220 employés (personnel de bureau, cadres, professionnels, techniciens et médecins). Tous ces groupes sont régis par une convention collective ou un règlement sur les conditions de travail. La structure administrative de l Agence correspond à l organigramme qui suit (voir l organigramme à la page suivante). Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 3

4 Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 4

5 3. Établissements et partenaires Le réseau de la santé et des services sociaux de Lanaudière est composé des établissements suivants : Cinq établissements publics : le CSSS du Nord de Lanaudière desservant les populations et municipalités régionales de comté (MRC) de D Autray, Joliette, Matawinie et Montcalm, le CSSS du Sud de Lanaudière couvrant les MRC de l Assomption et Les Moulins, les Centres jeunesse de Lanaudière, le Centre de réadaptation La Myriade et le Centre de réadaptation en déficience physique Le Bouclier; Quatre établissements privés conventionnés : le Centre d hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la Côte Boisée, le CHSLD Heather I, le Centre d hébergement Champlain Le Château et le CHSLD Vigi Yves-Blais; Un établissement privé autofinancé : le CHSLD Heather II. Afin de compléter l offre de service, le réseau de la santé et des services sociaux lanaudois regroupe également des cliniques médicales incluant des groupes de médecines de famille (GMF), des ressources d hébergement non institutionnelles, des organismes communautaires ainsi que les pharmacies communautaires et les entreprises d économie sociale de la région. L Agence est responsable de la population d un vaste territoire d environ km 2 divisé en six MRC auxquelles s ajoute la communauté Atikamekw de Manawan. Selon les estimations publiées par l institut de la statistique du Québec, en , environ personnes vivent dans la région de Lanaudière. 4. Coordonnateur des services aux personnes handicapées Le directeur des ressources humaines, monsieur Yves Faucher est désigné par l Agence pour agir à ce titre, tel que la loi l exige. 5. Bilan du plan d action Cette partie dresse le bilan des actions réalisées au cours de la dernière année par l Agence dans le but de réduire les obstacles à l intégration des personnes handicapées dans son secteur d activité. 1 Statistique Canada, Estimation de la population (disponible sur le site web de l Institut de la statistique du Québec), données de 2011 Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 5

6 Thème Contraintes Mesures envisagées Responsable État de réalisation Accessibilité des lieux et espaces locatifs Déplacement extérieur pour personnes en fauteuils roulants (DR) et personnes non voyantes. Asphaltage complet du stationnement. Retrait d un poteau d Hydro-Québec près de l entrée principale Rafraîchissement de la peinture des espaces réservés de stationnement pour personnes handicapées. Accueil Se faire comprendre et s exprimer Dispositif pour ajustement du volume sonore au combiné téléphonique à la réception. informationnelles régionalisées Aide pas toujours accessible au moment désiré. Rédaction d une politique portant sur les mesures d accommodement favorisant l accessibilité des personnes handicapées aux locaux de l Agence. La politique devra inclure les mesures d accommodement relatives à l accès aux documents au sens de l application de la Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. humaines Reporté en Sera intégré à la politique et procédure Acquisition ou location de biens et de services Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 6

7 Thème Contraintes Mesures envisagées Responsable État de réalisation Gestion Achats, approvisionnement et location de biens et services. Selon le principe de l accessibilité universelle, élaborer une liste de précautions ou de critères lors d achats ou de la location de biens et de services qui limitent les obstacles d utilisation de ces biens et de ces services par une personne handicapée. Cette mesure a été remplacée par une mention dans nos appels d'offres à l effet que l Agence tient compte dans son processus d approvisionnement, lors de l achat ou de la location de biens et de services, de l accessibilité aux personnes handicapées. Inclure dans les procédés d appel d offres que l Agence favorise un environnement sans obstacle pour les personnes handicapées et ainsi en faire un des critères de sélection du fournisseur de biens ou de services. Cette mesure a été remplacée par une mention dans nos appels d'offres à l effet que l Agence tient compte dans son processus d approvisionnement, lors de l achat ou de la location de biens et de services, de l accessibilité aux personnes handicapées. Gestion du plan d action L Agence croit que ses employés ne sont pas assez informés des contraintes auxquelles font face les personnes handicapées en matière d accès et d intégration professionnelle et sociale. Tenir une séance d information auprès des employés pour partager les responsabilités de l Agence à l égard de l intégration professionnelle et sociale, présenter le plan d action, susciter des suggestions d amélioration et sensibiliser aux contraintes. Cette mesure a été remplacée par une sensibilisation de l ensemble du personnel à l occasion de la semaine québécoise des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 7

8 Thème Contraintes Mesures envisagées Responsable État de réalisation Disposer des exemplaires de la brochure À part entière : pour un véritable exercice du droit à l égalité dans le présentoir de l accueil. humaines Le coordonnateur de services aux personnes handicapées nécessite assistance dans l accomplissement de son rôle. Mettre en place une structure souple permettant le suivi de l application des plans d action annuels, notamment en y prévoyant éventuellement un comité de suivi. humaines Reporté en Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 8

9 6. Accès à l égalité en emploi Nous avons élaboré notre plan d action en lien avec la Loi sur l accès à l égalité en emploi. Nous sommes en attente d une approbation de la Commission des droits de la personne. 7. Accès aux documents et services offerts au public pour les personnes handicapées Aucune plainte reçue et/ou traitée relativement à l accès aux documents et aux services offerts entre les 1 er avril 2012 et 31 mars Plan d action Cette partie présente les actions qui ont été retenues pour la période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2014 afin que l Agence continue de réduire les obstacles que les personnes handicapées doivent surmonter dans son secteur d activité. Plan d action à l égard des personnes handicapées Page 9

10 SERVICE À LA CLIENTÈLE MISSION THÈME PLAN D ACTION POUR LA RÉDUCTION DES OBSTACLES À L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Afin d assurer une meilleure intégration des personnes handicapées, le plan d action présente les mesures d amélioration prévues par l Agence en vue de la réduction des obstacles encore existants. Il peut s agir de poursuivre des travaux déjà amorcés, d appliquer des mesures récurrentes ou d entreprendre de nouveaux projets. La précision des échéances dépend du type d intervention ciblé. OBSTACLES / BESOINS OBJECTIFS ACTIONS INDICATEURS DE RÉSULTATS ÉCHÉANCIERS RESPONSABLES Méconnaissance des réalités et des besoins des personnes handicapées Faciliter l intégration des employés qui ont déclaré un handicap Sensibiliser le personnel de l Agence aux réalités et aux besoins des personnes handicapées. Sensibiliser les établissements aux réalités et aux besoins des personnes handicapées. S il y a lieu, proposer des solutions aux problèmes soulevés par les personnes handicapées qui formulent une plainte et contribuer ainsi à réduire les obstacles relatifs à l accessibilité des services et des documents publics. Promotion de la Semaine québécoise des personnes handicapées, qui se déroule chaque année en juin, auprès du personnel de l Agence. Informer le personnel lorsque le plan d action annuel de l Agence concernant les personnes handicapées est publié dans les sites intranet (Info-Clique) et Internet. Offrir une formation à l accueil des personnes handicapées Sensibiliser les établissements à l importance de tenir leurs rencontres publiques dans des lieux accessibles Promotion de la Semaine québécoise des personnes handicapées, qui se déroule chaque année en juin, auprès des établissements. Traiter les plaintes formulées par des personnes handicapées. Moyens de communication utilisés Moyens de communication utilisés Nombre de formation reçue Nombre de rencontres de sensibilisation réalisée Moyens de communication utilisés Nombre de plaintes reçues et traitées Juin 2013 Avril 2013 Avril 2013 Avril 2013 et octobre 2013 Juin 2013 En continu humaines humaines humaines et Direction des communications et de la qualité humaines humaines Commissaire régional aux plaintes Plan d action des personnes handicapées Page 10

11 GESTIONNAIRE D UNE ORGANISATION SERVICE À LA CLIENTÈLE THÈME OBSTACLES / BESOINS OBJECTIFS ACTIONS INDICATEURS DE RÉSULTATS ÉCHÉANCIERS RESPONSABLES Aménager les espaces de travail en fonction des besoins des employés ayant déclaré un handicap, s il y a lieu. L espace de travail serait aménagé en fonction de leurs besoins. Nombre d espace de travail aménagé En fonction des demandes reçues en collaboration avec la Direction des ressources humaines Faciliter l intégration des employés qui ont déclaré un handicap Fournir les outils nécessaires au travail à la demande d un employé handicapé, s il y a lieu. Sensibiliser le gestionnaire concerné, qui accueillera un employé ayant déclaré un handicap, s il y a lieu. Adapter les différents outils Le gestionnaire est sensibilisé aux besoins particuliers d un employé ayant déclaré un handicap Nombre de demandes traitées Nombre de rencontres de sensibilisation réalisée En fonction des demandes reçues En continu en collaboration avec la Direction des ressources humaines humaines Difficulté de l organisation à augmenter le taux de représentativité des personnes handicapées dans l ensemble du personnel Favoriser l embauche de personnes handicapées lorsque l organisation doit doter des postes permanents et occasionnels. Lorsque cela est possible, prioriser les personnes handicapées dans la dotation des postes permanents et occasionnels, et ce, dans le respect des exigences de postes à pourvoir. Nombre de personnes handicapées embauchées En continu humaines Plan d action des personnes handicapées Page 11

12 GESTIONNAIRE D UNE ORGANISATION THÈME OBSTACLES / BESOINS OBJECTIFS ACTIONS INDICATEURS DE RÉSULTATS ÉCHÉANCIERS RESPONSABLES Établir le contact avec les organismes spécialisés pour l emploi des personnes handicapées. Obtenir la façon de procéder auprès de chaque organisme pour l affichage de postes. Nombre de procédures reçues En continu humaines Difficulté de l organisation à augmenter le taux de représentativité des personnes handicapées dans l ensemble du personnel Diffuser les offres d emploi au sein des organismes spécialisés pour l emploi des personnes handicapées. Faire suivre chaque affichage de poste auprès de ces organismes. Nombre de postes affichés auprès des organismes spécialisés pour l emploi des personnes handicapées En continu humaines Développer un contact direct avec l organisme ESSOR II afin d être à l affût de leurs besoins et des ressources disponibles pouvant répondre à nos besoins de maind'oeuvre. Entrer en communication avec l organisme ESSOR II. Mai 2013 humaines Plan d action des personnes handicapées Page 12

13 GESTIONNAIRE D UNE ORGANISATION THÈME OBSTACLES / BESOINS OBJECTIFS ACTIONS INDICATEURS DE RÉSULTATS ÉCHÉANCIERS RESPONSABLES Présence d obstacles physiques dans certains lieux de travail qui sont, par conséquent, moins accessibles aux personnes handicapées et moins sécuritaires Offrir un environnement accessible, adapté et sécuritaire au personnel handicapé ainsi qu à la clientèle handicapée qui se présente à l Agence. Mise à jour des mesures visant à assurer la sécurité des personnes handicapées en cas de situations d urgence et veiller à leur application. Dans cette optique, tenir à jour : le plan de mesures d urgence; la liste des employés à mobilité réduite. Révision de la politique et procédure Acquisition ou location de biens et de services en incluant une clause sur l accessibilité pour les personnes handicapées en vue de l acquisition de biens et de services. Documents relatifs aux mesures d urgence ayant fait l objet d une mise à jour Politique adoptée et disponible En continu, selon les évènements Automne 2013 Actualisation du plan d action Porter assistance et conseil au coordonnateur des services aux personnes handicapées de l Agence dans la rédaction et l actualisation du plan d action. Mise en place d une structure souple permettant le suivi de l application des plans d action annuels, notamment en y prévoyant éventuellement un comité de suivi. Mise en place du comité de suivi Automne 2013 humaines Plan d action des personnes handicapées Page 13

14 9. Adoption et diffusion du plan d action Le plan d action a été présenté au Comité de direction le 19 mars 2013 et au conseil d administration de l Agence du 26 mars 2013 pour approbation. L Agence rend accessible le plan d action à l égard des personnes handicapées à son personnel et au grand public en le diffusant sur ses sites intranet et Internet. Cette démarche s inscrit dans une perspective de développement durable en invitant les lecteurs à consulter ce plan d action en ligne, limitant ainsi le recours à l impression papier. 10. Mise en œuvre du plan d action Le coordonnateur des services aux personnes handicapées est chargé de la mise en œuvre du plan d action et de son suivi en collaboration avec les responsables identifiés dans ce plan. Dans le but d assurer la réalisation des actions priorisées par l Agence, un état d avancement des travaux sera produit au 30 novembre Ce document sera diffusé auprès des membres du comité de direction afin que ces derniers puissent suivre l évolution du dossier et vérifier l atteinte des résultats attendus. 11. Coordonnées pour joindre un représentant de l organisation Les demandes d information, les commentaires ou les suggestions sur le plan d action ou les services offerts par l Agence aux personnes handicapées peuvent être adressés à : Véronique Bibeau Conseillère en gestion des ressources humaines Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière 245, Curé Majeau Joliette (Québec) J6E 8S8 Tél.: poste 4398 Courriel : Plan d action des personnes handicapées Page 14

PLAN D'ACTION À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

PLAN D'ACTION À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC PLAN D'ACTION À L'ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Année 2011-2012 Année 2012-2013 Direction adjointe aux ressources humaines Avril 2012 INTRODUCTION Le

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 Vice-présidence principale aux ressources humaines et à l administration TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4 DÉFINITION... 4 PORTRAIT DE

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées

Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Bilan 2014-2015 et plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec 1 Page 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Introduction

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2012-2013 1 -

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2012-2013 1 - Plan d action 2012-2013 1 - Mise en contexte L article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées édicte que les ministères et organismes publics employant au moins cinquante

Plus en détail

roposition visant l'implantation de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux DANS LA RÉGION LANAUDIÈRE

roposition visant l'implantation de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux DANS LA RÉGION LANAUDIÈRE D O C U M E N T D E C O N S U L T A T I O N roposition visant l'implantation de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux DANS LA RÉGION LANAUDIÈRE Adopté par le conseil d administration

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 PLAN D ACTION 2012 VISANT À IDENTIFIER ET À RÉDUIRE

Plus en détail

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015 Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan Communications et reddition de comptes à la communauté Octobre 2015 1. Contexte 2. Objectifs 3. Champ d application 4. Définition 5. Communications et reddition

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Table des matières Présentation...2 Mise en contexte...2 Notre mission...2 Nos employés...2 Plaintes et demandes d accommodement...2 Adoption

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX AVRIL 2005 Note au lecteur : Le texte en caractères blancs indique les modifications apportées

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Étaient présents : Beaulieu, Céline Blais, Maurice Ducharme, Marcel Foisy, Jean-François Gagné, Doris Giroux, Alain Lachapelle, Thérèse

Étaient présents : Beaulieu, Céline Blais, Maurice Ducharme, Marcel Foisy, Jean-François Gagné, Doris Giroux, Alain Lachapelle, Thérèse Procès-verbal de la séance régulière du conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière qui s est tenue le 20 avril 2006 à Lachenaie, sous la présidence de monsieur

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017 Plan d action à l égard des 2014-2017 Décembre 2014 Régie de l énergie - Plan d action 2014-2017 à l égard des Table des matières Mise en contexte. 1 Mission. 1 Personnel. 1 Engagement... 1 Coordonnateur.

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Nord et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Plan d action à l égard des personnes handicapées 2010-2011 Mise en contexte La loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE - DOCUMENT-SYNTHÈSE 8 MAI 1 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 3 DÉMARCHE ET ÉTAPES..... 3 RÉSULTATS DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE..4 MISSION...4

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET Direction générale Avril 2010 Préparé par : Daniel Paré Directeur général Adopté par le conseil d administration du CSSSML le 15 avril 2010 i Sommaire PLAN

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE POLITIQUE N o 21 POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT RESPONSABLE AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Adoptée le 4 mai 2010 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 4 mai 2010 (CA-10-05-04-06) Cégep de Drummondville

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014 Soumis à l Office des personnes handicapées du Québec

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014 Soumis à l Office des personnes handicapées du Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014 Soumis à l Office des personnes handicapées du Québec Décembre 2013 Le groupe de travail du Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014

Plus en détail

Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées

Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Plan d action à l égard des personnes handicapées Table des matières 1. Introduction...3 2. Bref portrait de la Régie...3 2.1 La mission...3 2.2 Les domaines d activité...3 2.3 Les clients et les partenaires...4

Plus en détail

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

Politique de financement des services publics

Politique de financement des services publics Politique de financement des services publics TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. CHAMPS D APPLICATION DE LA POLITIQUE...3 2. ÉNONCÉ DES PRINCIPES DE LA POLITIQUE...5 3. AXES D INTERVENTION...7 4.

Plus en détail

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE LUNDI 16 JANVIER 2012, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC, MANSFIELD

Plus en détail

Planification stratégique 2004-2008

Planification stratégique 2004-2008 Planification stratégique 2004-2008 École nationale de police du Québec Les défis de l'école nationale de police du Québec Assurer la pertinence et la cohérence des activités relatives à la formation policière.

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013 CSSS 036M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

1446 rue de Lanaudière Joliette (Québec) J6E 3P2 450 759.7700 1 800 882.5622 450 759.5678 caaplanaudiere@qc.aira.com www.caaplanaudiere.

1446 rue de Lanaudière Joliette (Québec) J6E 3P2 450 759.7700 1 800 882.5622 450 759.5678 caaplanaudiere@qc.aira.com www.caaplanaudiere. CAAP Lanaudière Rapport annuel 2011-2012 1446 rue de Lanaudière Joliette (Québec) J6E 3P2 450 759.7700 1 800 882.5622 450 759.5678 caaplanaudiere@qc.aira.com www.caaplanaudiere.com MOT DE LA PRÉSIDENTE

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSIO N DES

POLITIQUE D INCLUSIO N DES C E N T R E D E L A P E T I T E E N F A N C E L E S B O U R G E O N S - S O L E I L POLITIQUE D INCLUSIO N DES ENFANTS AYA NT DES BE SOINS PARTICULIERS É LA BORÉ PAR M ARIE JOSÉE LE LIÈVRE E T SOPHIE LE

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS

MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS Plan d accessibilité 2007-2008 ISSN 1710-0569 Table des matières Table des matières i Introduction 1 Message du ministre 3 Rapport

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE POUR L ÉLABORATION PAR LES ORS D UN PLAN QUINQUENNAL DE SERVICES EN FRANÇAIS 20XX 20XX

CADRE DE RÉFÉRENCE POUR L ÉLABORATION PAR LES ORS D UN PLAN QUINQUENNAL DE SERVICES EN FRANÇAIS 20XX 20XX CADRE DE RÉFÉRENCE POUR L ÉLABORATION PAR LES ORS D UN PLAN QUINQUENNAL DE SERVICES EN FRANÇAIS 20XX 20XX Dernière mise à jour : mars 2014 REMARQUES EXPLICATIVES En vertu du Règlement sur les services

Plus en détail

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS OBJECTIFS a. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de se stationner près d une porte d entrée. b. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de repérer facilement les places

Plus en détail

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST Dominic Cliche Conseiller en éthique Commission de l éthique en science et en technologie 18 mars 2015 Midi conférence de l Institut d éthique

Plus en détail

Madame la Mairesse procède à l ouverture d une séance extraordinaire à 19 h. Considérant que les citoyens ont droit à un service de proximité.

Madame la Mairesse procède à l ouverture d une séance extraordinaire à 19 h. Considérant que les citoyens ont droit à un service de proximité. Procès-verbal d'une séance extraordinaire du conseil municipal tenue le lundi 16 décembre 2013 à 19 h à la salle Joseph-Pelletier, située au 150, rue Saint-Joseph à Squatec. Sont présents : M mes Jacqueline

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec Plan d action DE développement durable 2014-2015 de l Administration portuaire de Québec 1 Plan d action DE développement durable 2014-2015 L Administration portuaire de Québec (APQ) publie son premier

Plus en détail

Présentation du Code de pratique en transport adapté

Présentation du Code de pratique en transport adapté Présentation du Code de pratique en transport adapté Code de pratique en transport adapté RÉGION EST DE DE LA LA MONT MONTÉRÉGIE Code de pratique en transport adapté Ce document s'inspire du Code de pratique

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ Le territoire de la MRC de L Assomption est d une superficie de 265 km 2 et compte 6 municipalités dont la population totale s élève à : Repentigny 84 472 L Assomption 21 517

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec.

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Pour réaliser sa mission, le Ministère intervient dans les secteurs d activité suivants : les services de prévention et de lutte

Plus en détail

La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro

La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro La démarche d approvisionnement responsable de Gaz Métro Décembre 2014 Par les services Développement durable et Approvisionnement biens et services Plan de la présentation 1- Mise en contexte 2- Le développement

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES ISAAC 2008 2014 2015 Introduction Possédant déjà la cote d accessibilité «Accès total» de Kéroul, la Société du Palais des congrès de Montréal s est dotée,

Plus en détail

Échéance de mise en conformité. Action(s) requise(s) Composante. Art. 11 Recevoir et fournir une rétroaction dans un format accessible

Échéance de mise en conformité. Action(s) requise(s) Composante. Art. 11 Recevoir et fournir une rétroaction dans un format accessible Normes d accessibilité intégrées - Plan pluriannuel Reitmans Canada Ltée s'engage à traiter toutes les personnes d'une manière qui leur permettent de garder leur dignité et leur indépendance. Nous croyons

Plus en détail

Politique de gestion de la dette à long terme

Politique de gestion de la dette à long terme Politique de gestion de la dette à long terme Ville de Waterloo Mise en vigueur 16 septembre 2013 1 POLITIQUE D UNE SAINE GESTION DE LA DETTE PRÉAMBULE : Le conseil municipal, le comité des finances et

Plus en détail

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Guide pratique d accessibilité des événements Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Accessibilité extérieure Transport Service de transport collectif régulier, fréquent et à proximité.

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Le réseau de la santé et des services sociaux

Le réseau de la santé et des services sociaux L Observatoire de l administration publique, printemps 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. LA SITUATION ACTUELLE AU QUÉBEC... 2 1.1 L organisation du réseau en trois paliers... 2 1.2 Les ressources institutionnelles

Plus en détail

Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir.

Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir. Programme de prévention 2014 2018 Consolider, Concerter, Agir. 10 décembre 2013 1. Mise en contexte... 3 2. Prévention à la Commission des normes du travail... 4 2.1 Un modèle basé sur trois axes... 4

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Convergez vers

Plus en détail

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008 TABLEAU DE BORD pour le conseil d administration INTRODUCTION L augmentation de la population âgée vulnérable, l augmentation incontournable des

Plus en détail

ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10)

ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10) ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10) PARTICULARITÉS S APPLIQUANT AU DÉPLACEMENT INTRARÉGIONAL ET INTERRÉGIONAL DES USAGERS ENTRE ÉTABLISSEMENTS 1. Déplacement des usagers entre des établissements

Plus en détail

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée LES ACTIONS 2 0 1 1-2 0 1 2 BILAN Décembre 2011 BILAN LÉGENDES En vert : En bleu : En rouge : Action ou mesure réalisée Action ou mesure partiellement réalisée Action ou mesure non-réalisée page 2 Ville

Plus en détail

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier.

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ SAINTE-FÉLICITÉ Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Sainte-Félicité tenue le 1 er octobre 2012 à 19h00 à la salle Alphonse Simard

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015. Aller plus loin

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015. Aller plus loin PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015 Table des matières INTRODUCTION...5 LA MISSION... 6 LA VISION... 7 L ÉTAT DES BESOINS DE LA CLIENTÈLE... 8 LE CONTEXTE... 10 LES ENJEUX... 11 AXE 1 : AMÉLIORER l accès aux services

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

GUIDE POUR UNE DEMANDE D OCTROIS PAR UN ORGANISME, UNE ÉCOLE, UN SERVICE DE GARDE 2015-2016. 1 er SEPTEMBRE AU 15 OCTOBRE 2015. Fonds en santé sociale

GUIDE POUR UNE DEMANDE D OCTROIS PAR UN ORGANISME, UNE ÉCOLE, UN SERVICE DE GARDE 2015-2016. 1 er SEPTEMBRE AU 15 OCTOBRE 2015. Fonds en santé sociale GUIDE POUR UNE DEMANDE D OCTROIS PAR UN ORGANISME, UNE ÉCOLE, UN SERVICE DE GARDE 2015-2016 Fonds en santé sociale Fonds Marie-Soleil Tougas Fonds Josée Lavigueur 1 er SEPTEMBRE AU 15 OCTOBRE 2015 https://octrois.operationenfantsoleil.ca

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

L accès aux services de physiothérapie

L accès aux services de physiothérapie L accès aux services de physiothérapie Dans le document de consultation Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité, publié en février 2006, le ministre de la Santé et des Services

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014

Le maintien d actifs une priorité gouvernementale. Les 1 er et 2 octobre 2014 Présentation de la Direction de la gestion des investissements en infrastructures au Secrétariat du Conseil du trésor Colloque 2014 de l Association des gestionnaires de parcs immobiliers institutionnels

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance Brigitte Fillion, chargée de projet, CRLB-Virtuel François Thibault, coordonnateur clinique, Programme

Plus en détail

QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. NOM/FONCTION DOSSIERS PERSONNEL ADMINISTRATIF Andrée Rinfret Poste 318

QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. NOM/FONCTION DOSSIERS PERSONNEL ADMINISTRATIF Andrée Rinfret Poste 318 QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Yvan Roy Directeur Poste 352 Andrée Rinfret Poste 318 Véronique Côté et recherche Poste 316 Suzanne Boisclair Poste 337 Jacinthe Gagnon Technicienne

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE SÉCURITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS)

Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) L Intermédiaire, septembre 2013, vol. 22, no 3 En cette rentrée d automne, l AGESSS poursuit ses représentations dans les différents dossiers qu elle mène. Dans le dossier prioritaire de la modernisation

Plus en détail

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue l Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue 16 mars 2015 La reproduction, par quelque procédé que ce soit, la traduction ou la diffusion du présent document, même partielles, sont interdites

Plus en détail

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Le ministère du Développement durable, a pour mission d assurer la protection de l environnement, des écosystèmes naturels et de la biodiversité. Le Ministère doit contribuer au bien-être des générations

Plus en détail

Pour un meilleur accès, une intégration réussie et une plus grande autonomie. Plan d action 2011-2013 à l égard des personnes handicapées

Pour un meilleur accès, une intégration réussie et une plus grande autonomie. Plan d action 2011-2013 à l égard des personnes handicapées Pour un meilleur accès, une intégration réussie et une plus grande autonomie Plan d action 2011-2013 à l égard des personnes handicapées ministère de l immigration et des communautés culturelles Le Plan

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE...

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE... Approbation : CC-120424-3691 Amendement : Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. TABLE

Plus en détail

LA GOUVERNANCE Conférencier, M. Claude Martin (présentation d un résumé des propos du conférencier et des échanges)

LA GOUVERNANCE Conférencier, M. Claude Martin (présentation d un résumé des propos du conférencier et des échanges) LA GOUVERNANCE Conférencier, M. Claude Martin (présentation d un résumé des propos du conférencier et des échanges) Il détient une maîtrise en géographie (camionnage) de l Université Laval et obtient la

Plus en détail

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION (CVÉ), DE MESUR DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 09 1) Le Ministère devrait continuer de fournir de l assistance aux Premières nations pour la construction,

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION ADMINISTRATIF DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE KAMOURASKA Version révisée de la version adoptée par le conseil d

PLAN D ORGANISATION ADMINISTRATIF DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE KAMOURASKA Version révisée de la version adoptée par le conseil d 2013 PLAN D ORGANISATION ADMINISTRATIF DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE KAMOURASKA Version révisée de la version adoptée par le conseil d administration en février 1998, actualisée le 31 mai

Plus en détail