COURANT CONTINU, MULTIMETRES, THEOREME DE THEVENIN... a) On considère le montage ci-dessous. Déterminer les intensités des courants I, I 1 et I 2.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURANT CONTINU, MULTIMETRES, THEOREME DE THEVENIN... a) On considère le montage ci-dessous. Déterminer les intensités des courants I, I 1 et I 2."

Transcription

1 OUNT ONTINU, MULTIMETES, THEOEME DE THEVENIN... 1 Execice 1 a) On considèe le montage cidessous. Détemine les intensités des couants I, I 1 et I 2. p I ' I1 I 2 (E, ) 1 2 ' b) Si pou une aison quelconque, la ésistance ente ' et ' est en coutcicuit, quel est le couant débité pa la souce? Quel est le ôle de la ésistance p?.n. E = 4 V, = 1 W, p = 15 W, 1 = 40 W, 2 = 60 W. Execice 2 ) a) Dans le montage suivant, calcule le appot U E. (E,0) 1 2 b) Quelle elation doit on avoi ente 1 et 2 pou que ce appot soit égal à 1/3? c) On banche ente et une ésistance u. Elle est pacouue pa un couant d'intensité I. Monte que U et I sont liés pa la elation: U = E I dans laquelle E et sont des fonctions de E, 1 et 2 que l'on expimea. ) Dans le montage suivant, les ésistances 1 et 2 sont emplacées pa un potentiomète de ésistance totale. La position du cuseu pemet de faie vaie la ésistance ente et. epende les questions a et c. (E,0)

2 Execice 3 2 Soit le montage potentiométique qu'on se popose d'utilise comme souce de tension ente et. (E,0) = 10 kw p Donne le généateu de Thévenin équivalent à ce montage ente et..n. On veut obteni une souce de tension de 2 volts avec un potentiomète = 10 kw potégé pa p = 2 kw. On utilise une souce ( E, 0 ) de 15 volts. alcule la ésistance intene i de la souce de 2 volts ente et. Execice 4 Détemine les généateus de Thévenin équivalents des montages suivants utilisés ente et (la "chage" n'est pas figuée): 5kW (9V,0) (9V,0) Figue a 3kW Figue b 3kW (3V,0) 1kW (4V,0) 2kW (3V,0) 1kW (4V,0) 2kW 1kW Figue c Figue d

3 NLYSE DE IUITS IDEFINITIONS Un éseau est un ensemble de dipôles associés ente eux de façon quelconque. Un nœud est un point de jonction ente plusieus dipôles ( au moins tois ). Une banche est une potion de cicuit compise ente deux nœuds consécutifs. Une maille ou boucle est une succession de banches fomant un cicuit femé. 3 IILOIS DE KIHHOFF Dans un cicuit, on peut ête amené à cheche le couant tavesant un élément ou la d.d.p. à ses bones. La solution du poblème est founie pa les lois de Kichhoff. On suppose que le éseau est constitué d'éléments linéaies. II.1 Loi des nœuds ou loi des couants. On choisit dans chaque banche un sens abitaie de pacous du couant dont l'intensité est pa conséquent une gandeu algébique. La somme des couants qui aivent à un nœud est égale à la somme des couants qui en patent. En affectant le signe aux couants qui aivent et le signe à ceux qui patent: Â I = 0 II.2 Loi des mailles ou loi des tensions. Dans une maille la somme algébique des f.é.m. est égale à la somme des chutes de potentiel. Â I Â E = 0 avec les conventions de signe suivantes: pès avoi adopté un sens de pacous su la maille, les intensités sont comptées positives pou les couants ciculant dans le sens adopté, négatives dans le sens opposé. Les f.é.m. des généateus sont pises avec le signe du 2 ème pôle enconté quand on pacout la maille dans le sens adopté. es lois sont une généalisation de la loi d'ohm. Elles conduisent à un système d'équations linéaies dont la ésolution pemet de connaîte les intensités dans chaque banche. III THEOEME DE THEVENIN Les lois de Kichhoff conduisent à des calculs souvent longs et il est plus simple d'utilise des théoèmes su les éseaux comme celui de Thévenin. On considèe un éseau consituté d'éléments linéaies. On le egade de ses bones de sotie et. éseau Enoncé Pou l'utilisateu ce éseau, si compliqué soitil, est équivalent à une souce de tension de f.é.m. E TH de ésistance intene TH de polaité coespondant au sens du couant dans l'utilisation.

4 4 E TH est la d.d.p. mesuée ente et en cicuit ouvet. TH est la ésistance équivalente ente et quand tous les généateus sont emplacés pa leus ésistances intenes. TH E TH Exemple simple: le diviseu de tension. TH = ( E, 0 ) 2 E TH = E 1 2 ( 1 ) 2 ( 2 ) Pou une utilisation ente et, le cicuit ( 1 ) est équivalent à la souce ( 2 ). IV appel : oientation des couants et des tensions Dipôle passif (écepteu d énegie électique) Dipôle actif (généateu d électicité) i i v Exemple: ésistance v Exemple: pile v Exemples: E signifie sens positif de v. Il existe une difféence de potentiel ente et, le pôle est, le pôle est. 1 2 symbole d une pile L oientation de la tension E est donnée ssociation de dipôles: i i E v

5 5 Execices coigés OUNT ONTINU, MULTIMETES, THEOEME DE THEVENIN... Execice 1 alcule U et U. 7 W 3 W (6V; 0,2 W) 2 W 4 W 8 W oigé ouant ciculant dans le généateu de ves : E I = 0, //( 2 4 // 8) elation de hasles: U = U U = 3 ( 6 0,2 ) = 2,8 V [ ] = E 6 = 1 U = 3 V Execice 2 En utilisant les popiétés du diviseu de tension, détemine la tension ente et dans les cas suivants: 50 W 10 W (15V, 0) 10 W 10 W (20V, 0) 10 W 30 W 10 W 50 W 30W 40 W (10V,0) oigé U = E Â 5 U = = 1,67V U = 20 7, , 5 = 8, 08V U = = 7, 5V

6 6 Execice 3 On considèe le cicuit suivant; détemine l'intensité du couant dans la ésistance de 30 W en appliquant le théoème de Thévenin ente et. 40 W 60 W 30W (9V, 0) 20W oigé 40W 60 W (9V, 0) E = 9 = 5,4V = = 24W I = E 30 = 5, = 0,1 Execice 4 1) Dans le montage poposé figue 1, le potentiomète de ésistance totale est alimenté pa le généateu continu (E 0, 0 ). p est une ésistance de potection; est la ésistance églable ente le cuseu et la bone. Détemine les caactéistiques E, du généateu de Thévenin équivalent ente les bones et en fonction de E 0, 0, p, et. 2) Ente et, on banche une souce continue inconnue (E, ) en séie avec un ampèemète de ésistance intene (Figue 2) p (E0;0) Figue 1 E (E, ) Figue 2 a) Donne l expession littéale de l intensité I tavesant l ampèemète en fonction

7 des éléments de la figue 2. b) On déplace le cuseu du potentiomète pou que l intensité I soit nulle. La valeu de est alos : = 33 W. En déduie la fém E. N: E 0 = 2,0 V; 0 = 1W; p = ; =110 W et = 10 W. c) Maintenant, le cuseu est déplacé à l extémité. alcule E et. L intensité lue su l ampèemète est alos I 0 = 41m. Détemine le sens de I 0 et la valeu de. 7 oigé 1) 2) a) E = E 0 0 p = ( p 0 ) 0 p I = E E b) I = 0 fi E = E pplication numéique: E = 0,5 V, = 24,68 W, E = 0,5 V. c) Le cuseu est en fi = E = E 0 0 p = ( p 0 ) 0 p E = 1,68 V, = 17,63 W. E > E impose le sens de I 0. E fonctionne en écepteu. E I 0 = E fi = 1, 03 W Execice 5 1) Soit le montage epésenté figue a. Dessine son généateu de Thévenin équivalent (E ; ) ente et. a) Donne les expessions littéales de E et. b).n: E = 15 V, 0 = 80 kw, 1 = 20 kw et = 24 kw. 0 0 (E 2, 0) (E, 0) 1 (E, 0) 1 2 Figue a Figue b 2) On banche, ente et, un voltmète numéique 2000 points, pafaitement étalonné, de calibe 20 V et de ésistance intene V = 10 7 W. Quelle est la tension affichée? 3) On mesue maintenant la tension ente et à l aide de 2 voltmètes banchés en paallèle: le voltmète numéique pécédent et un voltmète à aiguille de ésistance intene 200 kw. Quelle est alos la tension lue su le voltmète numéique?

8 8 4) Soit le montage poposé figue b. Détemine le sens et l intensité du couant I 2 tavesant la ésistance 2 puis la tension U..N: E 2 = 12 V, 2 = 10 kw. 5) Soit le montage de la figue c avec 3 = 5 kw. Détemine le sens et l intensité du couant I 2 dans la ésistance 2 puis la tension U. (E, 0) (E 2, 0) Figue c oigé 1) = 0 1 = 40 kw E 0 = E 1 = 3 V ) V lue = E V 10 7 = 3 = 2, 99 V V ) ésistance équivalente des 2 voltmètes en paallèle: eq = = 1, 1, W V lue = 3 = 2, 49 V 1, ) On emplace la patie de gauche pa le généateu de Thévenin déteminé en 1). On a donc une seule maille. E 2 > E, d'où : I 2 = E 2 E 2 = 0, 18 m. U = E 2 2 I 2 = 12 0, = 10,2 V 5) On considèe un nouveau généateu de Thévenin ente et : ' = 3 3 = 4, 44 kw E' = E 3 3 = 0, 333 V On a donc une seule maille. E 2 > E', d'où : I' 2 = E 2 E' 2 ' = 0, 807 m. U' = E 2 2 I' 2 = 12 0, = 3,92 V I' 2 cicule de ves à taves 2. I 2 cicule de ves à taves 2.

Théorie : les modèles de composants

Théorie : les modèles de composants Théoie : les modèles de composants Pésentation Les composants qui entent dans la fabication des cicuits électoniques sont issus de difféentes technologies. L analyse ou la conception de ces cicuits, est

Plus en détail

Calculatrice autorisée. Les annexes 1 et 2 (pages 4/5 et 5/5) sont à rendre avec la copie. I ÉTUDE D UN CHAUFFE-EAU ALIMENTÉ EN TRIPHASÉ

Calculatrice autorisée. Les annexes 1 et 2 (pages 4/5 et 5/5) sont à rendre avec la copie. I ÉTUDE D UN CHAUFFE-EAU ALIMENTÉ EN TRIPHASÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE -- SESSION 2007 SERIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE SPÉCIALITÉ : CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS Épeuve : PHYSIQUE - CHIMIE PHYSIQUE Duée 2 h Coefficient

Plus en détail

Lois de l électrocinétique dans l ARQS

Lois de l électrocinétique dans l ARQS Lois de l électocinétique dans l QS oection PS 01 01 Lois de l électocinétique dans l QS Execice auto-coectif 1 : ouant intensité et puissance dans une ésistance alcule la puissance dissipée dans une ésistance

Plus en détail

Générateurs et récepteurs

Générateurs et récepteurs Les généateus de tension ls ont comme ôle de founi du couant électique (ou de l énegie électique) à un cicuit extéieu. ls doivent donc enteteni le mouvement des électons. n continu, les généateus sont

Plus en détail

Analyser un circuit électrocinétique

Analyser un circuit électrocinétique PCS, Fabet (Metz) Électocinétique, TD n 00 0 Le cous nalyse un cicuit électocinétique Cout-cicuite un généateu idéal de tension, ie elie ses deux bones pa un fil, evient à lui impose une ddp nulle ente

Plus en détail

Objectifs : Connaître la constitution d un condensateur, analyser son fonctionnement et connaître les lois d associations de condensateurs.

Objectifs : Connaître la constitution d un condensateur, analyser son fonctionnement et connaître les lois d associations de condensateurs. hapite 6 : LES ONDENSTERS Objectifs : onnaîte la constitution d un condensateu, analyse son fonctionnement et connaîte les lois d associations de condensateus. I onstitution et symbole : Le condensateu

Plus en détail

Notes provisoires LE202

Notes provisoires LE202 Chapite 1 Méthodes de base d étude des dipôles linéaies 1.1 Cicuits linéaies en égime statique 1.1.1 Dipôle caactéistique loi d Ohm Un dipôle est un cicuit électique accessible pa deux bones et à pati

Plus en détail

EXERCICES DE MAGNETISME ENONCES

EXERCICES DE MAGNETISME ENONCES Execice 1 : Champ magnétique teeste EXERCCES DE MAGNETSME ENNCES Un solénoïde compotant N = 1000 spies jointives a pou longueu = 80 cm. l est pacouu pa un couant d intensité. a) Faie un schéma su lequel

Plus en détail

Électrocinétique I. Séquence 3. Plan du cours. Documents complémentaires

Électrocinétique I. Séquence 3. Plan du cours. Documents complémentaires Séquence 3 Électocinétique I Plan du cous hapite I - éseaux linéaies en égime pemanent 1 - Définitions 2 - Dipôles électocinétiques 3 - Lois fondamentales 4 - Théoèmes fondamentaux hapite II - égimes tansitoies

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Travaux pratiques débutants TPD Expérience N o 31. Cycle d hystéresis. Assistant responsable Oscar Cubero (217) 1 novembre 2006

Travaux pratiques débutants TPD Expérience N o 31. Cycle d hystéresis. Assistant responsable Oscar Cubero (217) 1 novembre 2006 Tavaux patiques débutants TPD Expéience N o 31 Cycle d hystéesis Assistant esponsable Osca Cubeo (217) 1 novembe 2006 Résumé Cette expéience pemet de mesue le cycle d hystéesis et la peméabilité d un matéiel

Plus en détail

Année Universitaire UFR SSMT. Licence 2 PC, EEM, EEAI. ELECTOMAGNETISME 1 ère Session Durée 2heures

Année Universitaire UFR SSMT. Licence 2 PC, EEM, EEAI. ELECTOMAGNETISME 1 ère Session Durée 2heures Année Univesitaie 2012-2013 UFR SSMT Licence 2 PC, EEM, EEAI ELECTOMAGNETISME 1 èe Session Duée 2heues Execice 1 : Champ magnétique cée pa un câble coaxial On considèe un câble coaxial infini cylindique

Plus en détail

Un diviseur de tension résistif pour la mesure de la sortie 10 V des références de tension électroniques à diodes de Zener. par François Delahaye

Un diviseur de tension résistif pour la mesure de la sortie 10 V des références de tension électroniques à diodes de Zener. par François Delahaye Rappot BIPM-89/8 Un diviseu de tension ésistif pou la mesue de la sotie 0 V des éféences de tension électoniques à diodes de Zene pa Fançois Delahaye Résumé Un diviseu de tension ésistif, utilisant un

Plus en détail

UE PHY122 COURANT CONTINU Corrigés des TD

UE PHY122 COURANT CONTINU Corrigés des TD 1 PHY122 - TD CC - Coigés U PHY122 COUNT CONTNU Coigés des TD ------------------------------------------------------------------- 1 - ntensité du couant ; nombe d'électons Si l'on considèe une section

Plus en détail

i B (t) = I B0 + i b (t) v BE (t) = V BE0 + v be (t) i C (t) = I C0 + i c (t) v CE (t) = V CE0 + v ce(t)

i B (t) = I B0 + i b (t) v BE (t) = V BE0 + v be (t) i C (t) = I C0 + i c (t) v CE (t) = V CE0 + v ce(t) 1. Intoduction. On nomme amplificateu de signal un étage pou lequel la puissance mise en jeu est tès faible (quelques mw tout au plus) On enconte ainsi des amplificateus de tension ( l infomation est véhiculée

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le théorème de Gauss. Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le théorème de Gauss. Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCI (O.Ganie Le théoème de Gauss Olivie GANIE Définition : I Flux du champ électostatique oit un champ électostatique défini dans un domaine de l espace. uface (Σ (C oienté n E ( θ uface

Plus en détail

Lois relatives aux réseaux : Loi des mailles, loi des noeuds, loi d'ohm pour un dipôle

Lois relatives aux réseaux : Loi des mailles, loi des noeuds, loi d'ohm pour un dipôle 1. ircuit électrique a) omposition Lois relatives aux réseaux : Loi des mailles, loi des noeuds, loi d'ohm pour un dipôle l porte au moins un générateur, un récepteur, un interrupteur et des fils électriques

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2005-2006 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Patie I MOTEUR A COURANT CONTINU COMMANDE PAR UN HACHEUR On appelle (figue 1) le schéma équivalent du moteu à couant continu à excitation sépaée : u epésente

Plus en détail

L ADAPTATION D IMPEDANCE

L ADAPTATION D IMPEDANCE L ADAPTATION D IMPDANC 1) Rappels su les dipôles généateus a) Généateus pafaits n électicité, le couant électique est founi pa un système, système qu on désigne pa l appellation généateu. Il faut à un

Plus en détail

Module d Electricité. 3 ème partie : Magnétisme. Fabrice Sincère (version 2.0.1)

Module d Electricité. 3 ème partie : Magnétisme. Fabrice Sincère (version 2.0.1) Module d Electicité 3 ème patie : Magnétisme Fabice Sincèe (vesion 2.0.1) http://pagespeso-oange.f/fabice.sincee 1 Le magnétisme est la patie de la physique qui étudie les effets magnétiques des couants

Plus en détail

Aspects énergétiques des systèmes mécaniques. Elémentaire : qui s effectue sur un déplacement infinitésimal (ou élémentaire)

Aspects énergétiques des systèmes mécaniques. Elémentaire : qui s effectue sur un déplacement infinitésimal (ou élémentaire) I. Tavail élémentaie d une foce. spects énegétiques des systèmes mécaniques Elémentaie : qui s effectue su un déplacement infinitésimal (ou élémentaie). Tavail d une foce su un tajet quelconque. Le tavail

Plus en détail

Transferts de puissance sous régime sinusoïdal triphasé

Transferts de puissance sous régime sinusoïdal triphasé Tansfets de puissance sous égime sinusoïdal tiphasé Pésentation Patout dans le monde, la puissance électique est majoitaiement tanspotée sous égime sinusoïdal pa des systèmes de tensions tiphasées. ous

Plus en détail

TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE. Exercice 1: On considère les vecteurs suivants exprimés dans un repère orthonormé : r

TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE. Exercice 1: On considère les vecteurs suivants exprimés dans un repère orthonormé : r TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE RAPPELS MATHEMATIQUES Execice 1: On considèe les vecteus suivants expimés dans un epèe othonomé : i + 3 j k = 3i j + k = 4i 3 j 1 = 3 + - Calcule leu module. - Calcule les composantes

Plus en détail

UNITÉ 6.- L ÉLECTRICITÉ

UNITÉ 6.- L ÉLECTRICITÉ UNITÉ 6.- L ÉLECTICITÉ. LE CICUIT ÉLECTIQUE. LES SYMBOLES ÉLECTIQUES 2. LES GANDEUS ÉLECTIQUES BASIQUES. LA LOI D OHM. 3. LES TYPES DE CICUITS ÉLECTIQUES : Association série, association parallèle, association

Plus en détail

Chap-3 : Réseaux électriques en régime continu

Chap-3 : Réseaux électriques en régime continu Chap-3 : Réseaux électriques en régime continu A- RESOLUTION PAR LA METHODE DE KIRCHOFF 1- Définition d'un réseau électrique On appelle réseau électrique, tout circuit électrique complexe constitué d'éléments

Plus en détail

Premier ordre. En BF, le condensateur se comporte comme un interrupteur ouvert, on reconnaît un pont diviseur de tension et u s =

Premier ordre. En BF, le condensateur se comporte comme un interrupteur ouvert, on reconnaît un pont diviseur de tension et u s = TD E 7 oection PSI 05 06 TAVAUX DIIGÉS E 7 Pemie ode Execice : Filte électique du pemie ode Soit le cicuit epésenté ci-dessous et pou lequel u e est une tension sinusoïdale de pulsation et la tension de

Plus en détail

Force et champ électrostatiques

Force et champ électrostatiques Mécanique & Électicité http://membes.lycos.f/wphysiquechimie Pemièes S Foce et champ électostatiques Execice 75 Soient deux chages immobiles placées dans le vide en A (q = - 0-8 C) et en B (q = 4.0-8 C).

Plus en détail

le dipôle magnétique ; circuit électrique dans un champ magnétique ; travail des forces

le dipôle magnétique ; circuit électrique dans un champ magnétique ; travail des forces le dipôle magnétique ; cicuit électique dans un champ magnétique ; tavail des foces = moment magnétique d une spie On cheche ici à calcule le champ céé pa une petite spie ciculaie plate, pacouue pa un

Plus en détail

Chapitre 9. Le champ magnétique

Chapitre 9. Le champ magnétique Chapite 9 Le champ magnétique Objectif intemédiaie 4.1 Connaîte la notion de champ magnétique, puis l'employe pou calcule la foce magnétique su une paticule ou un couant continu et le moment de foce magnétique

Plus en détail

MESURE DE LA CHARGE SPECIFIQUE e/m DE L'ELECTRON

MESURE DE LA CHARGE SPECIFIQUE e/m DE L'ELECTRON 105 E9 MESUE DE LA CHAGE SPECFQUE e/m DE L'ELECTON.- NTODUCTON Cette expéience pemet de déduie la chage spécifique de l'électon e/m en obseant la tajectoie d'un faisceau d'électons dans un champ magnétique..-

Plus en détail

Premier problème : Dimensionnement d'un puits canadien

Premier problème : Dimensionnement d'un puits canadien PSI samedi, 5 mas 017 016/017 DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 6 8h00 1h00 4 heues Calculatices autoisées NB: Le candidat attachea la plus gande impotance à la claté, à la pécision et à la concision de la

Plus en détail

Statique, postures d équilibre, forces et moments aux articulations

Statique, postures d équilibre, forces et moments aux articulations Statique, postues d équilibe, foces et moments aux aticulations Chapite 1 L objet de toutes études biomécaniques est d analyse au taves d un double système de foces (foces intenes et extenes) les postues

Plus en détail

(O.Granier) Le champ magnétique. Le théorème d Ampère. Olivier GRANIER

(O.Granier) Le champ magnétique. Le théorème d Ampère. Olivier GRANIER O.Ganie Le champ magnétique Le théoème d Ampèe Olivie GRANER Énoncé du théoème d Ampèe Le théoème d Ampèe est «l équivalent» du théoème de Gauss. l pemet de calcule le champ magnétique céé pa une distibution

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ecces Électocnétque alculs de tensons et de couants -2.1 éseau à deu malles étemne, pou le ccut c-conte, l ntensté qu tavese la ésstance 2 et la tenson u au bones de la ésstance 3 : 1) en fasant des assocatons

Plus en détail

PROBLEME I ANALOGIES RHEOELECTRIQUES

PROBLEME I ANALOGIES RHEOELECTRIQUES L'utilisation des calculatices est autoisée. Les deux poblèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachea la plus gande impotance à la claté, à la pécision et à la concision de la édaction. Si un

Plus en détail

DS6-2012_Corrigé (concours blanc) Système automatique de distribution d aliments pour chèvres

DS6-2012_Corrigé (concours blanc) Système automatique de distribution d aliments pour chèvres C Gabion / S6-2012_coigé (vesion: 10/03/13) page 1/7 S6-2012_Coigé (concous blanc) Système automatique de distibution d aliments pou chèves 2 Analyse de la fonction FP1 : «déplace la témie le long du ail»

Plus en détail

Chapitre 2 - Lois Générales des Réseaux Electriques

Chapitre 2 - Lois Générales des Réseaux Electriques Chapitre - Lois Générales des Réseaux Electriques.1. Définitions.1.1. Réseau électrique Le réseau électrique est un système de dipôles électrocinétique reliés par des conducteurs filiformes ou fils de

Plus en détail

Examen d électricité (juin 2010)

Examen d électricité (juin 2010) Examen d électicité (juin 0) Calculette, dictionnaie de langue et feuille A4 manuscite autoisée Téléphone potable intedit Rende les copies Radioactivité et Electicité su des feuilles sépaées Les 4 execices

Plus en détail

ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE

ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE Spé ψ 2011-2012 Devoi n 5 ÉLCTRONQU D PUSSANC PART MOTUR LCTRQU A COURANT CONTNU T SA COMMAND Le pincipe de la convesion d énegie électique en énegie mécanique epose su une inteaction champ magnétique-couant

Plus en détail

MÉCANIQUE DES FLUIDES

MÉCANIQUE DES FLUIDES Spé 2001-2002 Devoi n 3 MÉCANIQUE DES FLUIDES Patie I MODELE METEOROLOGIQUE Un point M situé dans l'atmosphèe est epéé pa ses coodonnées x,,z dans le epèe teeste local (Oxz ) dont l'oigine O se touve dans

Plus en détail

ÉLECTROMAGNÉTISME. Partie I

ÉLECTROMAGNÉTISME. Partie I Spé ψ 2011-2012 Devoi n 2 ÉLECTROMAGNÉTISME Patie I DISTRIBUTIONS ORTHORADIALES DE COURANT ÉLECTRIQUE On cheche à détemine le champ magnétique céé pa diveses distibutions othoadiales de couant électique

Plus en détail

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME PERMANENT

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME PERMANENT SX LNS N GM PMNNT SX LNS N GM PMNNT Plan (Cliqe s le tite po accéde a paagaphe) **********************. Dipôle électocinétiqe.... Modélisation d n dipôle linéaie actif.... Soces «contôlées» o «liées»....

Plus en détail

Exercices sur les forces, 1 ère partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 2 : Les forces

Exercices sur les forces, 1 ère partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 2 : Les forces Date : Nom : Goupe : Résultat : / 60 Execices su les foces, èe patie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif teminal : Les foces Consine : outes les éponses numéiques doivent ête aondies au centième..

Plus en détail

9. Émettre des ondes électromagnétiques

9. Émettre des ondes électromagnétiques 9. Émette des ondes électomagnétiques Le dipôle oscillant est la souce d ondes électomagnétiques la plus simple. Son étude détaillée nous pemetta d abode les caactéistiques essentielles des antennes. Los

Plus en détail

CHAMP DE GRAVITATION.

CHAMP DE GRAVITATION. CHAMP DE GRAVITATION. Intoduction : Apès avoi monté une analogie ente les champs de gavitation et les champs électostatiques (champs newtoniens), nous allons explicite leus popiétés communes, pemettant

Plus en détail

ELECTRICITE ELECTROMAGNETISME

ELECTRICITE ELECTROMAGNETISME ELECTICITE ELECTOMAGNETISME GANDEUS FONDAMENTALES DE L ELECTOMAGNETISME Objectif du cous : - Mise en place des bases théoiques et des outils mathématiques pemettant de compende et modélise les systèmes

Plus en détail

Chapitre n 7 : INTERACTIONS ELECTRIQUES ET CONDENSATEUR

Chapitre n 7 : INTERACTIONS ELECTRIQUES ET CONDENSATEUR Physique - 6 ème année - Ecole Euopéenne Chapite n 7 : INTERACTIONS ELECTRIQUES ET CONDENSATEUR La notion de chage électique n'a été développée qu'au XVIII e siècle notamment pa Fanklin. Dans cette leçon

Plus en détail

Outils mathématiques

Outils mathématiques Themodnamique - Chapite 0 LES COAISSACES - Déivées patielles Déinition : Soit une onction de deu vaiables et La déivée patielle pa appot à de la onction est la onction des deu vaiables et, notée, telle

Plus en détail

Chapitre VII : Angle Solide

Chapitre VII : Angle Solide Chapite VII : Angle Solide de : Apès une étude attentive de ce chapite, vous seez capable défini un angle plan et donne l expession de l angle sous lequel on voit un ac de coube défini un angle solide

Plus en détail

Chapitre 11. L induction électromagnétique

Chapitre 11. L induction électromagnétique Chapite 11 L induction électomagnétique Objectif intemédiaie 4.3 mploye la loi de Faaday et la loi de Lenz pou calcule le couant induit et la tension induite dans difféents dispositifs, puis connaîte les

Plus en détail

Bases théoriques 2 : Ondes planes, ondes sphériques Conditions aux limites Fonctions de Green et Formulations intégrales

Bases théoriques 2 : Ondes planes, ondes sphériques Conditions aux limites Fonctions de Green et Formulations intégrales Bases théoiques : Ondes planes, ondes sphéiques Conditions aux limites Fonctions de Geen et Fomulations intégales Ondes planes On cheche des solutions de l équation des ondes ne dépendant que de la vaiable

Plus en détail

CHAPITRE IX. Association de plusieurs dipôles actifs et passifs. Le théorème de superposition

CHAPITRE IX. Association de plusieurs dipôles actifs et passifs. Le théorème de superposition NNEE CHPITRE IX ssociation de plusieurs dipôles actifs et passifs Le théorème de superposition. Quand faut-il l appliquer : Jusqu'à présent nous avons étudié des circuits comprenant un seul dipôle actif.

Plus en détail

MACHINE DE DECOUPAGE LASER

MACHINE DE DECOUPAGE LASER TSI 2 Sciences Industielles GM TD Enegétique MACHINE DE DECOUPAGE LASER 1.MISE EN SITUATION : Le LASER est aujoud hui utilisé dans l industie au taves de nombeuses applications : Maquage Soudage Taitement

Plus en détail

Éléments d'électromécanique

Éléments d'électromécanique Éléments d'électomécanique «Il faut ête constamment dans une elative désoganisation, en pete d équilibe constante. Vous avez fait du ski? C est le même mécanisme La condition du mouvement, c est d ête

Plus en détail

ANALOGIES ENTRE OSCILLATEURS MECANIQUE ET ELECTRIQUE

ANALOGIES ENTRE OSCILLATEURS MECANIQUE ET ELECTRIQUE ANAOGIES ENTRE OSCIATEURS MECANIQUE ET EECTRIQUE I. Enegistements de phénomènes oscillatoies Un oscillateu mécaniue est constitué d'un mobile autopoteu de masse M = 760 g, maintenu su une table hoizontale

Plus en détail

Théorème de l Energie Cinétique

Théorème de l Energie Cinétique Cous 4 - Théoème de l Enegie Cinétique Théoème de l Enegie Cinétique Réel Modèle Moteu y Moteu x Capteu optique Exemple d état de suface mesué uface à mesue La ugosimétie est la mesue de l état de suface

Plus en détail

1 Symétries du champ magnétique

1 Symétries du champ magnétique Lycée Naval, Spé 2. Électomagnétisme. 01. Syméties du champ magnétique. 04. hamp magnétique en égime stationnaie. hamp magnétique. égime stationnaie. Dans ce chapite nous nous intéessons aux popiétés topogaphiques

Plus en détail

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE CPGE / Sciences Industielles pou l Ingénieu DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE Pésentation Un hélicoptèe cée sa potance gâce au mouvement de otation du oto pincipal entaîné à

Plus en détail

DIPÔLE MAGNÉTOSTATIQUE

DIPÔLE MAGNÉTOSTATIQUE DIPÔLE MAGNÉTSTATIQUE I DIPÔLE MAGNÉTIQUE I1 Moment magnétique d une distibution de couant Le moment magnétique M d une distibution de couant est défini de la manièe suivante : Dans le cas d un cicuit

Plus en détail

- 1 - MPSI-PCSI. Mécanique 1ère Période. Cours de Cinématique du Point et du Solide. D.Feautrier

- 1 - MPSI-PCSI. Mécanique 1ère Période. Cours de Cinématique du Point et du Solide. D.Feautrier - 1 - MPSI-PCSI Mécanique 1èe Péiode Cous de Cinématique du Point et du Solide D.Feautie - 2-1 Pésentation Pou compende et amélioe éventuellement un mécanisme éel, il faut d abod le modélise, afin de pouvoi

Plus en détail

SECTION TRON COMMUN LMD LMD : 1 IÈRE ANNÉE Cours Physique 2 : Electricité et Magnétisme. Electrostatique

SECTION TRON COMMUN LMD LMD : 1 IÈRE ANNÉE Cours Physique 2 : Electricité et Magnétisme. Electrostatique FCULTÉ DS SCINCS D L INGÉNIUR SCTION TRON COMMUN LMD LMD : 1 IÈR NNÉ Cous Physique : lecticité et Magnétisme Chapite I lectostatique I Phénomène d'électisation I 1 Intoduction Tous les cops s'électisent,

Plus en détail

Les bases de la mécanique Newtonienne classique (sous forme de rappel de notions déjà apparues dans ce cours)

Les bases de la mécanique Newtonienne classique (sous forme de rappel de notions déjà apparues dans ce cours) Les bases de la mécanique Newtonienne classique (sous fome de appel de notions déjà appaues dans ce cous) Les 3 lois de Newton. Loi d inetie mouvement ectiligne unifome F = 0. Loi fondamentale de la dynamique

Plus en détail

EM1. dl dl. d j. M. Tube de courant élémentaire. Elément de courant : PSI ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 Interrogation EM1/EM2 : Corrigé

EM1. dl dl. d j. M. Tube de courant élémentaire. Elément de courant : PSI ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 Interrogation EM1/EM2 : Corrigé I ANNEE OLAIE 1/11 Inteogation E1/E : oigé E1 ouants voluiques : oit un conducteu dans lequel on définit, en un point, la densité voluique de chages obiles (,t) ainsi que la vitesse oyenne de ces poteus

Plus en détail

Bases pour l Electronique

Bases pour l Electronique ases pour l Electronique ). Dipôle : on appelle dipôle, un composant électrique ou électronique, ou toute association de composants comportant deux bornes. les résistances, les condensateurs, les diodes

Plus en détail

Table des matières. I Classification des dipôles passifs. Les lois fondamentales du courant continu. I.1 Définition d'un dipôle passif

Table des matières. I Classification des dipôles passifs. Les lois fondamentales du courant continu. I.1 Définition d'un dipôle passif Les lois fondamentales du courant continu. Table des matières Classification des dipôles passifs...2.1 Définition d'un dipôle passif...2.2 Dipôle passif linéaire...2.3 Dipôle passif non-linéaire...2.4

Plus en détail

Extension tridimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan.

Extension tridimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan. 2 THEREME DE GAUSS 2.1 Notion d angle solide Extension tidimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan. L angle solide dω, délimité pa un cône de demi-angle α coupant un élément de suface élémentaie

Plus en détail

MS4: Corrigé du TD du 3 mars 2008

MS4: Corrigé du TD du 3 mars 2008 Licence STP L odule Physique pou les géosciences écanique des solides et des planètes S: oigé du TD du mas 008 xecice 1 onsidéons (voi figue ci-dessous) un paallélépipède homogène, supposé ectangle et

Plus en détail

β est un angle inscrit

β est un angle inscrit HAPITRE 4 : ERLES 4.1 Définitions Un cecle Γ est un ensemble de point situés à une distance donnée d'un point fixe. Le point fixe est le cente et la distance donnée le ayon du cecle. est le cente et un

Plus en détail

MAGNETOSTATIQUE. Champ magnétique

MAGNETOSTATIQUE. Champ magnétique MAGNETOTATIQUE Chapite 1 Champ magnétique PLAN I. Bef apeçu histoique II. Mise en évidence du champ magnétique III. Topogaphie des champs magnétiques IV. Calcul du champ magnétique, loi de Biot et avat

Plus en détail

ETUDE D'UNE POMPE PÉRISTALTIQUE

ETUDE D'UNE POMPE PÉRISTALTIQUE ETUDE D'UNE POMPE PÉRISTALTIQUE L'étude de ce mécanisme se décompose en tois paties. Une pemièe patie est associée à l'analyse fonctionnelle du mécanisme. La seconde patie concene l'étude mécanique de

Plus en détail

TD N 1 : Centre d inertie, Aire, Volume

TD N 1 : Centre d inertie, Aire, Volume Execice 1 : TD N 1 : Cente d inetie, Aie, olume Détemine la suface et l aie du cône d axe ( ; ) dont on a epésenté la demi-section cidessous : a Execice : Détemine la suface et l aie du toe d axe ( z ;

Plus en détail

) de ce plan et un nombre réel positif r. Un point P = ( x P

) de ce plan et un nombre réel positif r. Un point P = ( x P Mathématiques e Niv. et Toisième patie : Géométie Théoie chapite 4 HAPITRE 4 ERLES 4. Equation d'un cecle donné pa son cente et son ayon 4.. Equation catésienne d'un cecle Nous savons déjà qu'un cecle

Plus en détail

Choc élastique en 2 dimensions

Choc élastique en 2 dimensions Choc élastique en dimensions Pa Pascal Rebetez Juillet 008. Intoduction Nous étudions le choc élastique ente deux disques glissant sans fottement su un plan hoizontal. Cette étude est menée dans le cade

Plus en détail

ÉNERGIE ÉLECTROMAGNÉTIQUE

ÉNERGIE ÉLECTROMAGNÉTIQUE ÉNERGIE ÉLECTROMAGNÉTIQUE Le champ électomagnétique agit su les chages mobiles et peut leu tansfée de l énegie (ex : mise en mouvement des chages de l antenne éceptice d un écepteu adio, effet joule dans

Plus en détail

LES VECTEURS EXPLICITATION CONDITIONS

LES VECTEURS EXPLICITATION CONDITIONS ICHE DE PRÉSENTATION ICHE DE PRÉSENTATION ICHE DE PRÉSENTATION OBJECTI(S) Tace un vecte V. Détemine ses coodonnées. Calcule sa mese. Effectue des opéations s les vectes. Ête capable à l'issue des tavaux.

Plus en détail

CHAPITRE 13 : FILTRAGE

CHAPITRE 13 : FILTRAGE PCSI CHAPITE 3 : FILTAGE /0 CHAPITE 3 : FILTAGE I. INTODUCTION On appelle filte un quadipôle pemettant de tansmette séletivement une bande de féquenes. Nous étudieons don dans e hapite la éponse d un quadipôle

Plus en détail

Travaux Dirigés de M 1

Travaux Dirigés de M 1 TD M 1 Coection PCSI 2 2013 2014 Tavaux Diigés de M 1 Execice 1 : Déplacement d un point matéiel le long d une came Un point matéiel A est asteint à se déplace dans le plan x d un éféentiel R, le long

Plus en détail

LA MODULATION D ENERGIE

LA MODULATION D ENERGIE entée du modulateu CONTIN ALTERNATIF Enseignement Tansvesal Commun Fiche de cous LA MODLATION D ENERGIE I - INTRODCTION : L'énegie électique utilisée dans l'industie et chez les paticulies povient pincipalement

Plus en détail

Rappel P i E i i R N U = E R I PN i

Rappel P i E i i R N U = E R I PN i Rappel N i E R i i P U PN = E R I i Rappel Déterminer le courant I Loi de Kirchhoff Loi de Kirchhoff Cherchons la valeur des courants I 1, I 2 et I 3 dans le circuit Loi de Kirchhoff Appliquer les lois

Plus en détail

Q U A N T I F I C A T I O N DE L E N E R G I E D A N S L A T O M E D H Y D R O G E N E

Q U A N T I F I C A T I O N DE L E N E R G I E D A N S L A T O M E D H Y D R O G E N E ARCHITECTURE DE LA MATIERE : Lycée F.BUISSON PTSI De la classification péiodique à la stuctue électonique de l atome Q U A N T I F I C A T I O N DE L E N E R G I E D A N S L A T O M E D H Y D R O G E N

Plus en détail

Chapitre 2.7 Le potentiel électrique et les conducteurs

Chapitre 2.7 Le potentiel électrique et les conducteurs hapite.7 Le potentiel électique et les conducteus Le potentiel dans un conducteu en équilibe électostatique Nous savons que le champ électique E v à l intéieu d un conducteu est toujous nul à l équilibe

Plus en détail

Chapitre 4.8 Le champ magnétique généré par une boucle de courant

Chapitre 4.8 Le champ magnétique généré par une boucle de courant Chapite 4.8 Le champ magnétique généé pa une boucle de couant Champ d une spie Si l on coube note ligne de couant en cecle, on peut défini l oientation du champ magnétique à l aide de la ègle de la main

Plus en détail

Chapitre 9. Transferts thermiques

Chapitre 9. Transferts thermiques Chapite 9 Tansfets themiques Intoduction Jusqu'à pésent, nous n'avons considéé un flux de chaleu qu'au taves des effets qu'il pouvait avoi su l'énegie intene, l'enthalpie ou l entopie d'un système themodynamique.

Plus en détail

I. INTRODUCTION II. THEORIE. L dt. U U t U. out I R

I. INTRODUCTION II. THEORIE. L dt. U U t U. out I R I. INTRODCTION Les équations qui appaaissent dans les difféents chapites de la physique ou des sciences en généal sont souvent eacteent les êes, et asi, un phénoène donné a des "analogues". La anipulation

Plus en détail

3- EQUATION DE PROPAGATION DES ONDES ELECTRO-MAGNETIQUES

3- EQUATION DE PROPAGATION DES ONDES ELECTRO-MAGNETIQUES 3- QUATION D PROPAGATION DS ONDS LCTRO-MAGNTIQUS Plaçons nous dans le vide hos des endoits où il a des chages ou des couants. Repenons les équations de Maxwell données plus haut et combinons les deux équations

Plus en détail

FIN 201 : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

FIN 201 : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES UNIVERSITÉ DE CERGY-PONTOISE U.F.R. Economie et Gestion Licence d Économie et Finance / Licence de Gestion L2 - S3 FIN 201 : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES TEST - Novembe 2015-1h30 CALCULATRICES SANS MODULE

Plus en détail

IX : Antennes filaires *******************

IX : Antennes filaires ******************* VAUDON Patick Maste Recheche Télécommunications Hautes Féquences et Optiques IRCOM Univesité de Limoges IX : Antennes filaies ******************* D un point de vue qualitatif, leu fonctionnement peut s

Plus en détail

Version du 16 janvier 2017 (17h39)

Version du 16 janvier 2017 (17h39) CHAPITRE. DYNAMIQUE DU SLIDE..................................... -. -.. Intoduction......................................................... -. -.. Moment cinétique d un solide............................................

Plus en détail

Structures de la matière

Structures de la matière Themodynamique - Stuctues de la matièe 1 Stuctues de la matièe Les stuctues de bases: La matièe est un mélange d espèces chimiques (ai pu = azote + oxygène + eau + dioxyde de cabone + gaz aes). L espèce

Plus en détail

DYNAMIQUE DES FLUIDES

DYNAMIQUE DES FLUIDES DYNAMIQUE DES FLUIDES 1 Décollage d un Aibus A80 a) Calcule sa vitesse au décollage au niveau de la me, à une tempéatue de 0 C, pou une masse de 1 tonnes, une suface potante de 85 m et un coefficient de

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve spécifique concours Physique PHYSIQUE PARTIE II. Durée : 2 heures

CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve spécifique concours Physique PHYSIQUE PARTIE II. Durée : 2 heures SESSION 2004 CONCOURS NATIONAL DEUG Epeuve spécifique concous Physique PHYSIQUE PARTIE II Duée : 2 heues NB : le candidat attachea la plus gande impotance à la claté, à la pécision et à la concision de

Plus en détail

TD N 2 : Actions mécaniques

TD N 2 : Actions mécaniques Execice : Table Détemine sous fome d un seul toseu amené en, l ensemble des actions mécaniques qui s execent su la table epésentée ci-dessous. z Action mécanique de type foce F = Fz s appliquant en A y

Plus en détail

Problème 3 : les ions hypochlorite

Problème 3 : les ions hypochlorite ème IC Épeuve de séletion Coigé 15 Pénom Cente Poblème : les ions hypohloite 1. Stutues de Lewis de l ion hypohloite et de l ion hloate. hypohloite hloate Stutue géométique de l ion hloate : Système AX

Plus en détail

Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu)

Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu) Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu) I. Les bases de l électrocinétique en régime stationnaire 1. L intensité

Plus en détail

Magnétostatique : révisions de PCSI Compléments

Magnétostatique : révisions de PCSI Compléments Magnétostatique : évisions de PCSI Compléments I) Vecteu densité volumique de couant, loi d Ohm locale, effet Hall et foce de Laplace : 1 Vecteu densité volumique et intensité : On considèe un ensemble

Plus en détail

Dipôles passifs. Une pile de 4,5V alimente une résistance de 220 ohms et une DEL rouge montées en série, avec

Dipôles passifs. Une pile de 4,5V alimente une résistance de 220 ohms et une DEL rouge montées en série, avec Dipôles passifs Exercice 1 : Une pile de 4,5V alimente une résistance de 220 ohms et une DEL rouge montées en série, avec un interrupteur. Dessiner le schéma de ce circuit. Exercice 2 : On dispose d une

Plus en détail

Mécanisme de mise en mouvement de porte de Jet.

Mécanisme de mise en mouvement de porte de Jet. Sciences Industielles Filièe MP, PSI, PT Mécanisme de mise en mouvement de pote de Jet. TD Statique Pote avions Desciption du système Le schéma cinématique modélise patiellement le mécanisme d ouvetue

Plus en détail

Dipôle magnétostatique

Dipôle magnétostatique DA - 3 janvie 5 Le but des calculs qui suivent est de monte exactement qu au loin, une distibution d extension finie de couants est équivalente à l ode le plus bas à un dipôle magnétique a. e calcul est

Plus en détail

PHYSIQUE 3. PARTIE A: Champs. HES Bernoise / Electrotechnique / Physique 3 A: Champs 1

PHYSIQUE 3. PARTIE A: Champs. HES Bernoise / Electrotechnique / Physique 3 A: Champs 1 HES Benoise / Electotechnique / Physique 3 A: Champs 1 HES Benoise Technique et Infomatique Electicité et Systèmes de Communication PHYSIQUE 3 PARTIE A: Champs HES Benoise / Electotechnique / Physique

Plus en détail

Electrostatique : révisions de PCSI Compléments

Electrostatique : révisions de PCSI Compléments lectostatique : évisions de PCSI Compléments I lectostatique ; évisions de PCSI : Loi de Coulomb, calculs diect du champ et du potentiel : * Gadient d une somme et d un poduit : gad gad [ f g ] gad [ f

Plus en détail