Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque"

Transcription

1 l Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque lue C3 le.doyen-brunet lpromotion IFSI - C.Foix l11

2 l PLAN 1 La fore bactérienne 1 Les défenses de l hôte 1 Réservoirs et mode de transmission 1 Principales causes d infection hospitalière l22

3 lobjectfs DE L HYGIÈNE HOSPITALIÈRE «Traquer le microbe pour l empêcher de nuire» l33

4 l1. LA FLORE BACTERIENNE l44

5 La fore transitoire l Bactéries présentes de façon temporaire à la surface de la peau. l Sont éliminées au lavage ( lavage des mains ou friction hydro alcoolique ) La fore commensale ( ou résidente ) l Bactéries présentes de façon permanente à la surface de la peau ou dans l organisme. l55

6 Bactéries non pathogènes Bactéries commensales : l Elles sont présentes à l état physiologique,sont tributaires de l hôte,vivent dans l organisme (au niveau cutanée,digestif,orl.) l Bactéries habituellement non pathogènes Bactéries saprophytes: l Vivent dans l environnement naturel : l l eau ( Pseudomonas ), la terre,l air( Aspergillus),les plantes Les bactéries saprophytes et commensales sont responsables d infections hospitalières et présentent parfois un caractère de résistance aux antibiotiques l66

7 Bactéries pathogènes l Micro organismes qui provoquent systématiquement une infection l Ex : Bacille de Koch (tuberculose ) Salmonella Typhi (typhoïde) Responsables d infections communautaires l77

8 lflore CUTANÉE Flore normale l bactéries/cm2 (zones sèches, humides) l Écosystème (fore résidente, transitoire) l Oui! - Staphylocoques à coagulase négative - Propionibacterium acnés - S. aureus : % dans la population. sensible à la méticilline. fosses nasales - Acinetbacter (20%) - Corynebacteries l Non! - Entérobactéries -Pseudomonas (sauf fore transitoire, lésions cutanées) l88

9 lflore NASO-PHARYNGÉE Flore normale l Écosystème stable /ml dans la salive ===> /g - Oui : Streptocoques Neisseria Pneumocoques - Non : Pseudomonas, Entérobactéries (colonisation) l99

10 lflore INTESTINALE Flore intestinale normale l Concentrations variables - estomac : stérile < 102/ml - intestin grêle /ml - colon : /g Espèces de la fore fécale - fore dominante / g germes anaérobies (Bacteroïdes, Clostridium) germes aérobies (E. coli, entérocoques) - flore sous-dominante /g ( Klebsiella, Proteus, Citrobacter) - flore transitoire (Pseudomonas) w Équilibre, rôle de barrière «résistance à la colonisation» l1010

11 Infection Présence de germes dans un site anatomique accompagnée de signes cliniques et/ou biologiques d infection Colonisation Présence de germes dans 1 site anatomique sans signes cliniques ou biologiques d infection. l1111

12 2. LES DÉFENSES DE L HÔTE 4 types de barrières contre les microorganismes : - Anatomique et physiques : peau et muqueuses - Immunité non spécifque : polynucléaires neutrophiles,macrophages - Immunité spécifque : anticorps, lymphocytes - Flore normale : cutanée, digestive, ORL MECANISMES AFFECTANTS LES DEFENSES DE L HÔTE L âge : les extrêmes de la vie Les affections sous-jacentes : Cancer,maladies chroniques, traumatismes, dénutrition.. Les traitements : Chimiothérapies ( altère l immunité cellulaire..) Antibiothérapie ( modifcation de la fore.) Les actes médicaux invasifs :Chirurgie,pose de cathéter, sonde l1212 vésicale

13 l3. RÉSERVOIR / MODE DE TRANSMISSION Le principal réservoir de micro-organismes à l hôpital le patient RÉSERVOIRS è Endogène : primaire (B commensales), secondaire (B hospitalières) è Exogène : - Matériel médical : cathéter, endoscopes, matériel de ventilation assistée - Locaux Eaux : Pseudomonas, Legionella Surfaces : Acinetobacter Air : Aspergillus l1313

14 TRANSMISSION AU PATIENT 3 modes de transmission è Contact physique : - direct d un sujet colonisé ou infecté à un sujet susceptible - indirect matériel ou main du soignant qui servent de relais entre la source et l hôte réceptif è Gouttelettes Provenant des voies aériennes (toux, éternuement ) déposées directement sur les muqueuses de l hôte sans transmission par l air ambiant (Pneumocoque) è Aérienne Gouttelettes en suspension dans l air ( B de Koch) l1414 Soit par des particules de poussières (Aspergillus) inhalées

15 l4. PRINCIPALES CAUSES D'INFECTION HOSPITALIERE 1) Sensibilité des malades L'infection se produit si l'équilibre est rompu entre la résistance de l'hôte et le nombre ou la violence des germes. Ages extrêmes (nouveau-né, personnes âgées) États extrêmes de poids Maladies : diabète, leucémie, 2) L'antibiothérapie aboutissant à une résistance l1515

16 3) Agression thérapeutique et diagnostique l Développement des technologies médicales l Vieillissement de la population Diagnostique cathéter, angiographie Thérapeutique chirurgie, prothèse 4) Nombre de personne pour prendre en charge un malade - Médecins - Kinésithérapeute - IDE AS - Diététicienne - stagiaires l1616

17 5) Déplacement dans l'hôpital Urgences Radiologie Médecine Chirurgie Bloc Soins intensifs l1717

18 Connaître l'écologie des bactéries : - Habitudes de vie - Réservoirs - Mode de transmission Ä Permet de lutter contre les micro-organismes à l'hôpital. Permet de mieux comprendre les protocoles de soins : ex. masque; mesures préventives Ä Permet de mettre en place des mesures préventives adaptées et judicieuses. l1818

19 lrepercutions DES INFECTIONS l Enquête de prévalence ,97 % des patients infectés (4,9 à 8,5 en Europe) l 7 à 15 % des dépenses d hospitalisation l ¼ du budget des antibiotiques l Prolongation de 5 à 7 jours de la durée d hospitalisation l Mortalité : 3% des patients infectés l1919

20 lles ENJEUX l Problème de santé publique l Indicateurs de qualité des soins l Tous les acteurs de soins sont concernés et responsable de leur activité l Les infections sont prévisibles et peuvent être évitées par l application des procédures de bonne pratique en d hygiène OBJECTIF : QUALITE DES SOINS l2020

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES 1 1. Rappel Définitions de l infection 2 Infection (1) Maladie d origine infectieuse Signes cliniques douleur au niveau du site d infection rougeur chaleur présence

Plus en détail

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans Ecologie Bactérienne et Nosocomialité Dr Laurent tbret Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans INTRODUCTION Flore cutané Flore ORL 10 13 Cellules 10 14 à 10 15 Bactéries Flore digestive i Flore génitale

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

Des germes et des hommes...

Des germes et des hommes... Des germes et des hommes... Infection / Colonisation / Transmission INFECTION 1. Pénétration et développement dans un être vivant de microorganisme qui peuvent provoquer des lésions en se multipliant,

Plus en détail

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 INTRODUCTION Les bactéries qui concernent l homme: les bactéries saprophytes: vivent dans l environnement immédiat (air, sol) les

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Cours PCEM 2 Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Anne-Laure Michon, AHU Laboratoire de Bactériologie, CHU de Montpellier, Université Montpellier I Objectifs

Plus en détail

Le risque infectieux

Le risque infectieux Le risque infectieux I- Définitions Risque : probabilité de survenue d un événement indésirable causant un préjudice au patient, au soignant, au visiteur. Contamination : processus entraînant la présence

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins

RISQUES INFECTIEUX. Infections liées aux soins 1 RISQUES INFECTIEUX Infections liées aux soins 2 Quels sont les objectifs? Evaluer les risques infectieux Mettre en place les mesures préventives adaptées Le risque infectieux est lié à 3 éléments indissociables

Plus en détail

L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2)

L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2) L Infection associée aux soins l Hygiène Hospitalière : gestion et prévention des risques infectieux (partie 2) IFSI du Bassin de THAU - K. BAUMGARTNER LA CHAINE EPIDEMIOLOGIQUE Une histoire d interaction

Plus en détail

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL I. INTRODUCTION Biocontaminant Contaminant d origine biologique Biocontamination Présence d un élément biologique indésirable dans un produit ou dans l environnement du produit

Plus en détail

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales : un problème d actualité O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales / Infections Associées aux Soins: définitions Evolution : IN (acquise

Plus en détail

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes

les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Principaux microorganismes impliqués dans les infections nosocomiales Les pathogènes opportunistes Micro-organisme pathogène Tout micro-organisme capable de provoquer une infection : Se multiplier chez

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Plaies chroniques Prélèvements, interprétation Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Quelques définitions Plaie: rupture de la continuité de l enveloppe corporelle généralement associée

Plus en détail

Notions fondamentales en hygiène

Notions fondamentales en hygiène Notions fondamentales en hygiène UE 2.10 S1, Infectiologie, Hygiène 07/09/2012 IFSI CHU ANGERS NC- CV -JFB REPRESENTATIONS du mot HYGIENE Associer 3 mots au mot «hygiène» Hygiène _ Hygiène physique Hygiène

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN

RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT L LEGOUT, SERVICE DE MALADIES INFECTIEUSES CH ALPES LÉMAN AUCUN CONFLIT D INTERETS AVEC LA PRÉSENTATION RISQUE INFECTIEUX ET ENVIRONNEMENT Environnement = air; eau non

Plus en détail

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS INFECTION ASSOCIÉE AUX SOINS (IAS) Infection qui survient : au cours ou au décours d une prise en charge diagnostique, thérapeutique, palliative,

Plus en détail

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux JOURNEE DE FORMATION DU PRINTEMPS DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE Jeudi 2 avril 2015 Hygiène des mains et prévention du risque infectieux Sandrine BIANGOMA, PH hygiène Monique BRUN, cadre hygiène

Plus en détail

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 PRECAUTIONS STANDARD BON USAGE DES GANTS Isabelle RABERIN - Infirmière hygiéniste Stéphanie GUINAND

Plus en détail

Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées

Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées Pr. Jacques Fabry Lyon contre les Infections Nosocomiales Sud-Est 1 Rôle du portage dans les infections Pas de portage acquises

Plus en détail

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les plaies chroniques plaies ouvertes évoluant depuis plusieurs semaines

Plus en détail

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT en établissements de santé Selon les recommandations 2009 de la SFHH «Prévention de la transmission croisée

Plus en détail

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Mécanisme de résistance bactérienne: moyen de lutte mis en œuvre par la bactérie pour empêcher l action de l antibiotique

Plus en détail

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE

LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET LEUR PREVENTION PAR L HYGIENE HOSPITALIERE Professeur Michel Drancourt Laboratoire de Microbiologie-Hygiène Hôpital de la Timone Michel.Drancourt@univmed.fr http://www.mediterranee-infection.com/

Plus en détail

LA FLORE BACTKRIENNE

LA FLORE BACTKRIENNE Dr Bousselham.A ép. Aissani Maitre assistante en microbiologie Faculté de médecine de Tlemcen Module: Bactériologie médicale LA FLORE BACTKRIENNE 1/lntroduction : A la naissance, le nouveau né, alors qu'il

Plus en détail

22/11/2012. Notions générales. Modes de transmission. Transmission = transfert de microorganismes

22/11/2012. Notions générales. Modes de transmission. Transmission = transfert de microorganismes Prise en charge du patient à risque particulier au bloc opératoire (BMR ectoparasites tuberculose pulmonaire Clostridium difficile) Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie

Plus en détail

Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies. Dr Sophie Arista CH Auch

Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies. Dr Sophie Arista CH Auch Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies Dr Sophie Arista CH Auch Différents types de plaies(1) Plaies aigues Traumatiques Post opératoires Piqûres et morsures

Plus en détail

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie Le risque spécifique en gériatrie CONTEXTE ALTÉRATION DES CAPACITÉS Personnes âgées de plus de 85 ans - En 2005 : un million - En 2015 : deux millions Motrices Intellectuelles Secteur médico-social - Création

Plus en détail

LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS

LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS LES VOIES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS 1 MICRO ORGANIMES (1) LA DOSE INFECTIEUSE Dépend : du nombre de micro-organismes présents de l espèce du micro-organisme de l hôte lui-même du mode de transmission

Plus en détail

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN 1 GÉNÉRALITÉS (1) La peau normale est colonisée par des bactéries: 10 14 bactéries/être humains = 100 000 000 000 000 c est-à-dire 10 fois plus que le nombre de cellules humaines = RÔLE BARRIÈRE MAJEUR

Plus en détail

L infection. Ecole d infirmiers anesthésistes du CHU de Bordeaux Octobre Qu es ce qu une infection nosocomiale? (1)

L infection. Ecole d infirmiers anesthésistes du CHU de Bordeaux Octobre Qu es ce qu une infection nosocomiale? (1) L infection Ecole d infirmiers anesthésistes du CHU de Bordeaux Octobre 2011 Qu es ce qu une infection nosocomiale? (1) Toute maladie contractée à l hôpital, due à des micro-organismes,cliniquement ou

Plus en détail

3. Les infections nosocomiales

3. Les infections nosocomiales 3. Les infections nosocomiales 3.1. Fréquence des infections nosocomiales Parmi les patients, 21 010 avaient une ou plusieurs infections nosocomiales le jour de l enquête soit un taux de prévalence de

Plus en détail

En mode diaporama, cliquez sur le sujet à traiter

En mode diaporama, cliquez sur le sujet à traiter Animé par Le «Le groupe projet tient à remercier plus particulièrement le Docteur Didier Armaingaud, Directeur médical et qualité du Groupe Médica, ainsi que Madame Valérie Margueritte, Directrice de l'ehpad

Plus en détail

Prophylaxie antibiotique

Prophylaxie antibiotique Prophylaxie antibiotique Définition: administration d un antibiotique pour prévenir une infection traitement - de courte durée - généralement à spectre étroit Indications d une prophylaxie - chirurgie

Plus en détail

MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS

MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS IFSI 1 ère année, module Hygiène (année 2016-2017) MECANISMES DE TRANSMISSION DES INFECTIONS AM. GALLERAND, ARLIN Martinique IFSI 1ère année sept 2016 1 Définitions INFECTION= résultat de l agressiond

Plus en détail

L hygiène des mains. Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007

L hygiène des mains. Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007 L hygiène des mains Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007 Introduction De nombreux auteurs ont prouvé qu une large proportion d infections nosocomiales sont d origine manuportée.

Plus en détail

Bactériologie générale

Bactériologie générale Bactériologie générale I- Qu est ce qu une bactérie? C est un micro-organisme (0,5 à 5 microm) unicellelulaire C est un procaryote puisqu elle n a pas de noyau, le matériel génétique est libre dans le

Plus en détail

RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES

RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES NORMALES DE L ORGANISME 1) Introduction : 2) Implantation

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE DE BAB EL OUED SERVICE D ÉPIDÉMIOLOGIE ET MÉDECINE PRÉVENTIVE Deuxième forum paramédical international de Sétif 08 et 09 décembre 2010 INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

Plus en détail

Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM)

Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM) Pneumonie associée à la ventilation mécanique (PAVM) Introduction La plus fréquente des IN en réanimation 50 % des IN en réanimation 8 à 28 % des patients de réanimation intubés La plus grave des IN Mortalité

Plus en détail

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Dr Zoher KADI Responsable ARLIN Picardie Définitions Contamination Colonisation Infection Infection Associée aux Soins Formation des Référents

Plus en détail

L expression «infection nosocomiale» demeure pour les infections acquises dans un établissement de santé

L expression «infection nosocomiale» demeure pour les infections acquises dans un établissement de santé Définitions 1 Évolution de la définition d infection nosocomiale avec prise en compte de toutes les infections survenant à tout moment de la prise en charge = infection associée aux soins L expression

Plus en détail

Fonctions de la microflore intestinale

Fonctions de la microflore intestinale Fonctions de la microflore intestinale Fonctions métaboliques de la flore fermentation (sucres / protéines), métabolisme des acides biliaires métabolites produits par la flore, la plupart étant absorbés

Plus en détail

RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009

RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009 RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009 EQUIPE OPERATIONNELLE D HYGIENE 1 Coordonnateur de l enquête : Dr Liguori Géraldine (pharmacien) Enquêteurs : Dr Soubirou Sandrine

Plus en détail

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité Journée de formation hygiène Colines St-Brévin les Pins 26 janvier 2016 Ivana Novakova Infirmière Hygiéniste Arlin Ile-de-France

Plus en détail

Les infections associées aux soins et l hygiène des mains

Les infections associées aux soins et l hygiène des mains 3 eme JOURNEE DE L INFIRMIER EN HEMATOLOGIE NOVOTEL-CONSTANTINE DU 7 AU 8 OCTOBRE 2016 Les infections associées aux soins et l hygiène des mains P r Z. Zouaoui S. Errouane A. Kendi Dr A. El mestari Dr

Plus en détail

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux

Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux Notre organisme face à l'environnement : le risque infectieux! PLAN 1 Le risque infectieux A) Les micro-organismes organismes microscopiques très divers : les plus fréquents sont les bactéries et les virus

Plus en détail

Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ Procédés de traitement des dispositifs médicaux PROFESSIONNELS DE SANTÉ Contexte HAD = alternative à l hospitalisation (article R.6121-4du CSP) Eviter une hospitalisation à temps complet ou en diminuer

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

«Flore digestive le bien et le mal»

«Flore digestive le bien et le mal» «Flore digestive le bien et le mal» Frédérique Beuhorry-Sassus Céline Cabrérizo 18 ème JIP Romans sur Isère 19 juin 2014 Précision réglementaire : Nous n avons aucun conflit d intérêt 2 Appareil digestif

Plus en détail

Les infections associées aux soins: Quelle est l ampleur du problème?

Les infections associées aux soins: Quelle est l ampleur du problème? Les infections associées aux soins: Quelle est l ampleur du problème? Geneviève Christiaens Médecin coordinateur de l équipe d hygiène hospitalière Présidente du Comité d Hygiène Hospitalière Direction

Plus en détail

L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles. Formation pour soignants

L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles. Formation pour soignants L hygiène des mains dans le cadre des précautions générales et additionnelles Formation pour soignants Toutes les petites bêtes MRSA, VRE, CPE, C. difficile, M. tuberculosis, S. epidermidis, P. acnes,

Plus en détail

GENERALITES EN HYGIENE ECOLOGIE BACTERIENNE DES PLAIES

GENERALITES EN HYGIENE ECOLOGIE BACTERIENNE DES PLAIES GENERALITES EN HYGIENE ECOLOGIE BACTERIENNE DES PLAIES Journée du RIPHH Nîmes 18/11/2016 Noël LECERF Différents types de micro-organismes VIRUS Taille 0,03 à 0,1 µm BACTERIES Taille 1 à 3 µm CHAMPIGNONS

Plus en détail

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui

Définitions. L infection = tous les processus biologiques qui L infection 1 Définitions L infection = tous les processus biologiques qui caractérisent l'interaction entre l'hôte et le microorganisme agresseur (les microorganismes entrent et se multiplient dans les

Plus en détail

PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE. 09/03/ prophylaxie-antibiotique 1

PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE. 09/03/ prophylaxie-antibiotique 1 PROPHYLAXIE ANTIBIOTIQUE 09/03/2008 14-prophylaxie-antibiotique 1 Prophylaxie antibiotique: de quoi s agit-il? Définition: administration d un antibiotique pour prévenir une infection traitement - de courte

Plus en détail

Hygiène des mains. Equipe Opérationelle d Hygiène

Hygiène des mains. Equipe Opérationelle d Hygiène Hygiène des mains Equipe Opérationelle d Hygiène La flore cutanée La flore résidente : Flore permanente, stable chez un même individu, sans danger pour un individu sain. Utile rôle de barrière en s opposant

Plus en détail

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque Ph Meurin Les Grands Prés Septembre 2014 Je ne déclare pas de conflit d intérêt à propos de cette présentation Enquête Hygiène GERS Etat des lieux Les CRC accueillent

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

Rappel des fondamentaux

Rappel des fondamentaux Rappel des fondamentaux 08/09/09 Mme Tur Hygiène I. Introduction II. Réponses aux questions d hygiène I. Introduction Chaque année 10 000 personnes meurent des suites d une infection nosocomiale contractée

Plus en détail

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques Définition BHRe Journée de formation du printemps de perfectionnement des Correspondants en Hygiène Hospitalière 13 avril 2017 Dr Agathe MATTEI V. JOUANADE BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques

Plus en détail

Infections nosocomiales en gériatrie. Xavier Bertrand, CHU Besançon, février 2010

Infections nosocomiales en gériatrie. Xavier Bertrand, CHU Besançon, février 2010 Infections nosocomiales en gériatrie Xavier Bertrand, CHU Besançon, février 2010 Définition générale de l'infection nosocomiale Infection acquise à l'hôpital ni en incubation ni présente à l'admission

Plus en détail

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après Module 3 Mesures préventions Avant Pendant Après AVANT: Vaccination Immunité acquise soit soit Active Passive est De longue durée S effectue Par intervention du système immunitaire C est à dire que Lymphocyte

Plus en détail

HYGIÈNE DES MAINS. Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016

HYGIÈNE DES MAINS. Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016 HYGIÈNE DES MAINS Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016 DÉFINITIONS Hygiène: Ensemble des règles et pratiques relatives à la santé (Petit Larousse) L hygiène hospitalière concerne la lutte

Plus en détail

Suppurations- Plaies. Maryse ARCHAMBAUD, Danielle CLAVE. Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie CHU-Toulouse

Suppurations- Plaies. Maryse ARCHAMBAUD, Danielle CLAVE. Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie CHU-Toulouse Suppurations- Plaies Maryse ARCHAMBAUD, Danielle CLAVE Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie CHU-Toulouse Flore de la peau saine Flore résidente: - stable - 10 3 bact/cm 2 de peau (10 6-7

Plus en détail

Organisation de la lutte contre les infections liées aux soins 10/01/2017 CFPBNA P. COUGOUL

Organisation de la lutte contre les infections liées aux soins 10/01/2017 CFPBNA P. COUGOUL Organisation de la lutte contre les infections liées aux soins 1 DEFINITION L infection associée aux soins (IAS) englobe tout événement infectieux en rapport plus ou moins proche avec un processus, une

Plus en détail

Hygiène des mains et port de gants

Hygiène des mains et port de gants Hygiène des mains et port de gants Dr Agnès VINCENT 2 e Journée de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS et IME 2 Octobre 2014 -Lyon Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Plus en détail

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Service de Prévention des Infections Nosocomiales Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Réponses atelier 1 «Hygiène des mains et port de gants» "Missions mains propres 2011" Site du Ministère

Plus en détail

Les Précautions Complémentaires

Les Précautions Complémentaires Les Précautions Complémentaires Version IADE Mai 2012 Les précautions complémentaires en établissement de soins Les précautions complémentaires, associent des mesures géographiques et techniques. Elles

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012

HYGIENE HOSPITALIERE. Sept 2012 HYGIENE HOSPITALIERE Sept 2012 PLAN Historique Définitions et généralités Rappel microbiologie Modes de transmissions Notions de résistance Facteurs de risque et prévention HISTORIQUE Historique Moyen-âge:

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes»

Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes» Prévention de la transmission croisée e par voie respiratoire «Air ou Gouttelettes» Journée du CCLIN PN 25 juin 2013 Paris Dr Anne Berger-Carbonne Pour le groupe de travail Recommandations pour la pratique

Plus en détail

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé Les acteurs en présence Antibiotiques Hôte (terrain) Flores commensales

Plus en détail

Aspects microbiologiques des infections intra-abdominales. Flore bactérienne

Aspects microbiologiques des infections intra-abdominales. Flore bactérienne Aspects microbiologiques des infections intra-abdominales abdominales Olivia Peuchant Laboratoire de Bactériologie CHU de Bordeaux Flore bactérienne Bacilles Gram - Cocci Gram + Anaérobies Estomac 10 1-10

Plus en détail

22/11/2012. Hygiène des mains au bloc opératoire. Les flores cutanées. Les flores cutanées

22/11/2012. Hygiène des mains au bloc opératoire. Les flores cutanées. Les flores cutanées Hygiène des mains au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Les flores cutanées Flore résidente Propre à chaque individu, profonde Bactéries

Plus en détail

8. Microbes Non-Pathogènes Associés aux Animaux

8. Microbes Non-Pathogènes Associés aux Animaux 8. Microbes Non-Pathogènes Associés aux Animaux 8a. Le microbiote des animaux -Le microbiote de l'organisme humain : l'ensemble des bactéries que le corps humain contient en grand nombre. Le corps humain

Plus en détail

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène Les précautions complémentaires d hygiène Transmission

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES (IN) Infections associées aux soins (IAS)

INFECTIONS NOSOCOMIALES (IN) Infections associées aux soins (IAS) INFECTIONS NOSOCOMIALES (IN) Infections associées aux soins (IAS) IN / IAS Hospitalisation Absente à l admission Délai 48h après l admission Délai > période d incubation Exemple : légionnellose 10 jours

Plus en détail

LES INFECTIONS LES INFECTIONS NOSOCOMIALES NOSOCOMIALES

LES INFECTIONS LES INFECTIONS NOSOCOMIALES NOSOCOMIALES LES INFECTIONS LES INFECTIONS NOSOCOMIALES NOSOCOMIALES Charles Santré Réanimation Polyvalente Centre Hospitalier de la Région Annécienne - F 74011 Cedex I - DEFINITIONS. Infection qui n'est pas présente

Plus en détail

DEFINITION S(1) CTINLS HCSP - MAI 2007

DEFINITION S(1) CTINLS HCSP - MAI 2007 06/01/2016 1 CTINLS HCSP - MAI 2007 DEFINITION S(1) «englobe tout évènement infectieux en rapport plus ou moins proche avec un processus, une structure, une démarche de soins, dans un sens très large».

Plus en détail

LA FLORE CUTANEE. Pierre-Edouard Fournier. Année universitaire

LA FLORE CUTANEE. Pierre-Edouard Fournier. Année universitaire LA FLORE CUTANEE Pierre-Edouard Fournier Année universitaire 2013-2014 Unité de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée-Infection

Plus en détail

Infections nosocomiales

Infections nosocomiales 17/05/2017 (11h-12h) GAZE Laura L2 CR : CHAZAL Justine Pr Fenollar 8 Pages AIH Infections nosocomiales Infections nosocomiales Plan A. Définitions I. Infections associées aux soins II. Autres définitions

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

Concepts en hygiène. IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL

Concepts en hygiène. IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL Concepts en hygiène IMFSI 1ère année 09/09/2016 Dr C. MIQUEL 1 Chaîne épidémiologique Une maladie infectieuse est la résultante de l introduction dans l organisme d un micro-organisme vivant qui s y développe.

Plus en détail

C.CLIN-Ouest. Surveillance des infections nosocomiales en Réanimation. Nadine Garreau, Bernard Branger, C.CLIN-Ouest. Basse-Normandie.

C.CLIN-Ouest. Surveillance des infections nosocomiales en Réanimation. Nadine Garreau, Bernard Branger, C.CLIN-Ouest. Basse-Normandie. C.CLIN-Ouest Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Basse-Normandie Centre Bretagne Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections

Plus en détail

17/07/2015. Le risque infectieux en gériatrie. Introduction et définitions. Infection : Colonisation : Introduction et définitions

17/07/2015. Le risque infectieux en gériatrie. Introduction et définitions. Infection : Colonisation : Introduction et définitions Introduction et définitions Le risque infectieux en gériatrie «Prévention des Infections Associées aux Soins en EHPAD» C. Gautier - Formation CCLIN Sud-Ouest Infection : Multiplication de micro-organismes

Plus en détail

Mécanismes de résistance

Mécanismes de résistance Prise en charge des patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR) en soins aigus / EMS / CMS Formation continue HPCI 2017 Dr C. Petignat Médecin responsable Unité HPCI Mécanismes de résistance

Plus en détail

REVÊTEMENT CUTANÉ La Flore Cutanée. La Flore Cutanée

REVÊTEMENT CUTANÉ La Flore Cutanée. La Flore Cutanée 11/02/2014 SEGOND Nicolas L2 Revêtement Cutané Pr Fournier 6 Pages Relecteur n 3 La Flore Cutanée Plan : A. Introduction I. La flore commensale humaine II. La peau normale : un écosystème complexe B. Epiderme

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Infections du Site Opératoire après Ostéosynthèse du Rachis

Infections du Site Opératoire après Ostéosynthèse du Rachis Infections du Site Opératoire après Ostéosynthèse du Rachis Samira DAOU Garches 7 ème JNI Bordeaux 2007 Infections du Site Opératoire (ISO) Fréquence (Enquête de prévalence 2001 : 10,3 %) Evitabilité (SENIC

Plus en détail

Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires. Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI

Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires. Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI INTRODUCTION Bactériémies Les bactériémies constituent une cause majeure de morbidité et de mortalité

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance

Plus en détail

Infection digestive à Clostridium difficile

Infection digestive à Clostridium difficile Infection digestive à Clostridium difficile Clostridium difficile bacille anaérobie gram+, non invasif spores, inactive métaboliquement (résistance / récidive) pathogénicité liée à la production de deux

Plus en détail