La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax"

Transcription

1 La valorisation thermique des eaux usées au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie : l exemple de l éco-quartier du Mousse à Dax Jean-Luc GIBERT Régie Municipale des Eaux et de l Assainissement de Dax

2 PLAN DE L EXPOSE 1 L eau usée source d énergie 2 - La valorisation énergétique des eaux usées sur l éco-quartier du Mousse 3 Perspectives et développement

3 1 L eau usée, source d énergie au carrefour des eaux urbaines et de la géothermie Le positionnement géographique des applications : Zone d intérêt technicoéconomique Eco-quartier du Mousse Station d épuration

4 1 L eau usée, source d énergie Les caractéristiques de la ressource eaux usées de Dax : température Mélange d eaux usées domestiques et thermales En période hivernale, les eaux usées urbaines sont à une température généralement comprise entre 13 et 20 C L été, elles peuvent dépasser 30 C Température de dimensionnement : 16 C

5 1 L eau usée, source d énergie Les caractéristiques de la ressource eaux usées de Dax: débit Des débits très conséquents, en particulier l hiver. Valeur de dimensionnement : 400 m3/h

6 Contexte et objectif : Le collecteur général d eaux usées, de forte capacité, se trouve implanté à proximité de l éco-quartier. L objectif technique consiste à couvrir une part significative des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire du lotissement, par transfert des calories des eaux usées, moyennant l utilisation d une relève par pompe à chaleur. L objectif économique consiste à proposer aux usagers une solution durable, moins chère dès le départ, d environ 5% par rapport à une solution classique gaz naturel. L objectif environnemental consiste, dans le cadre du plan communal de développement durable et du plan climat territorial, à réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre

7 Collecteur général d eaux usées Lot 7 Lot 4 Office Public de l Habitat Lot 3 Lots Habitat 1-2 Landes Océanes Lot 5 Eco-quartier Baille ur privé Lot 6

8 Principe du réseau de chaleur 3 tubes : Production de chaleur par pompes à chaleur centralisées avec distribution en 3 tubes : 1 départ à 65 C pour ECS, 1 départ à 50 C pour chauffage, retour commun. Appoint et secours par chaudière gaz Sans appoint dans les bâtiments

9 Les échangeurs sur les canalisations d eaux usées : Procédés pour les réseaux gravitaires ou en charge : Echangeur installé à l intérieur du collecteur Echangeur déporté Echangeur rappporté à l extérieur de la canalisation :

10 Réseau secondaire Echangeur primaire Pompe à chaleur + chaufferie Réseau caloporteur

11 Besoins du réseau de chaleur : Besoins chauffage : 230 MWh/an (43%) Besoins Eau Chaude Sanitaire : 210 MWh/ an (39%) Pertes en ligne : 100 MWh/an (18% en raison de la faible densité thermique du projet) Production totale : 540 MWh/an Puissance PAC Chauffage : 120 kw Puissance PAC ECS : 40 kw Puissance chaudières gaz : 200 kw (x2) Couverture par eaux usées + PAC : 83 % Energie 80 MWh 70 MWh 60 MWh 50 MWh 40 MWh 30 MWh 20 MWh 10 MWh 0 MWh Appoint : 90,8 MWh/an Couverture PAC : 448,8 MWh/an (soit 83,2%) janv févr mars av r mai juin juil août sept oct nov déc Mois

12 L échangeur primaire : PKS Thermpipe DN tuyaux de 6 ml (144 ml) Puissance : 121 kw Débit réseau caloporteur : 27 m3/h Température d entrée mini : 5 C Température de sortie maxi : 18 C : Avantages : Aucun contact avec les effluents Echangeurs élémentaires en parallèle Echangeur incorporé au tube Echanges avec les effluents et le terrain Système totalement passif Maintenance très réduite Très faible coût d exploitation

13 L échangeur primaire : PKS Thermpipe Avantages : Facilité et rapidité de pose (canalisateur) Fiabilité et durabilité Pas de réseau d eau glycolée Inconvénients : Puissance spécifique faible Linéaire tubes caloporteurs élémentaires élevé Spécificités : Suivi expérimental sur 2 ans Batterie de sondes de température effluent et sol

14 Bilan environnemental : Réduction de Gaz à Effet de Serre (par rapport à solution de référence gaz naturel) : 60% Refroidissement des eaux usées de 0,3 C

15 Bilan économique: Coût d investissement: 800 K HT Durée moyenne pondérée d amortissement : 14 ans Coût moyen annuel chauffage + ECS : Logement collectif : 580 TTC Logement individuel : 760 TTC Economie réalisée la première année par l usager : 5%

16 3 Perspectives et développement Etude d opportunité au niveau de l ensemble du territoire communal : Potentiel disponible sur les eaux usées dans la zone d intérêt pour couvrir les besoins de chauffage et d ECS de l ordre de à logements Privilégier la valorisation thermique des eaux usées après traitement en sortie de station d épuration (projet de golf) Recherche d une adaptation à l habitat existant Elargissement de l étude aux potentialités d utilisation : des eaux géothermales disponibles en dehors du thermalisme de la chaleur contenue dans le diapir (sondes géothermiques) Intégration du Plan Climat Territorial Mise en place d un schéma directeur de la géothermie à Dax

17 3 Perspectives et développement Le positionnement géographique des applications : Zone d intérêt technicoéconomique Nouveaux bureaux de la RDE Zone sportive et commerciale de Maurice Boyau Eco-quartier du Mousse Centre nautique communautaire Station d épuration Centre technique opérationnel Projet de golf

18 Merci de votre attention

Géothermie et récupération de chaleur sur eaux usées. Juin 2012

Géothermie et récupération de chaleur sur eaux usées. Juin 2012 Géothermie et récupération de chaleur sur eaux usées Juin 2012 Géothermie et récupération de chaleur sur eaux usées 1. Préambule 2. Différents types de géothermie Géothermie sur nappe Géothermie sur sondes

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie.

Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie. Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie. Production & Réseau de chaleur urbain ANMA La Communauté Urbaine de Bordeaux est maître

Plus en détail

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33)

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) Localisation : Marcheprime (33) Capacité d accueil : 60 lits Surface totale de l établissement : 3 627 m² Besoins énergie chauffage : 429 MWh / an (RT 2005)

Plus en détail

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE

DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE DEPARTEMENT DE LA HAUTE GARONNE MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE RAMONVILLE SAINT-AGNE Hôtel de ville 31520 RAMONVILLE SAINT-AGNE DOSSIER D ENQUÊTE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE 4. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Production instantanée d ECS

Production instantanée d ECS Production instantanée d ECS Par Jean-Marc DUFOUR 28/01/2016 61 Sommaire Principe de la production instantanée Les variantes: Production instantanée directe Production instantanée indirecte Avec échangeur

Plus en détail

ZAC Carrière des Amoureux Garons (30)

ZAC Carrière des Amoureux Garons (30) ZAC Carrière des Amoureux Garons (30) Etude énergétique Construisons l énergie des villes et territoires Chaque salarié s engage à traiter de façon responsable les informations qu il détient dans le cadre

Plus en détail

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016

Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret. Présentation novembre 2016 Construction d une chaufferie Géothermie Sur le site de l ENAC Muret Présentation novembre 2016 Préambule Dans le cadre du plan pluriannuel d investissement pour la réhabilitation de son patrimoine immobilier,

Plus en détail

Présentation Degrés Bleus. La récupération de chaleur sur Eaux usées

Présentation Degrés Bleus. La récupération de chaleur sur Eaux usées Présentation Degrés Bleus La récupération de chaleur sur Eaux usées Lyonnaise des Eaux Proposer des solutions énergétiques autour de l eau 3 3 Eau chaude : récupération sur Eaux Grises 2 Géothermie : Récupération

Plus en détail

Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique. DOLE 21 Novembre 2008

Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique. DOLE 21 Novembre 2008 Les caractéristiques des pompes à chaleur et du solaire thermique DOLE 21 Novembre 2008 La pompe à chaleur La Pompe à chaleur Géothermique La PAC géothermique s appuie sur une EnR. Son coefficient de performance:

Plus en détail

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique 1) Cadre de l opération Le porteur de projet présente les caractéristiques générales de son projet : - Lieu d implantation

Plus en détail

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Réunion du 5 décembre 2014 Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Situation ROUEN Petit Quevilly Situation ROUEN Petit Quevilly 1 ère partie - Présentation de l opération d aménagement 2 ème partie

Plus en détail

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 2 CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT Pourquoi faire des suivis -Tester des nouveaux matériels se faire une opinion -Accompagner nos

Plus en détail

Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4

Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4 Exemple d étude de faisabilité du potentiel énergétique Étude du potentiel énergétique de l île de Nantes, menée par H4 1)Un cahier des charges ambitieux 2)Les ressources mobilisables 3)L évaluation des

Plus en détail

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique Le Fonds Chaleur Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables Florence MORIN ADEME Franche-Comté Soutien à l efficacité énergétique Aide technique:

Plus en détail

Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé

Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé Sy nergie Ecosystème énergétique mutualisé SY NERGIE ECOSYSTEME ENERGETIQUE MUTUALISE Pour un bâtiment mixte et présentent une flexibilité fonctionnelle, les besoins de chaleur et de rafraîchissement simultanés

Plus en détail

Les chaufferies bois : atouts, accompagnement et outils financiers

Les chaufferies bois : atouts, accompagnement et outils financiers Les chaufferies bois : atouts, accompagnement et outils financiers Rencontres du 22 novembre 2016 Aurélie LEPLUS Animatrice Plan Bois Energie Bretagne Le bois déchiqueté, pour quels usages? Quels intérêts

Plus en détail

LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES Hybris Power L Eco-générateur 2 Modéles 1.24 / 2.24 28 MI L écogénérateur La production combinée de chaleur et d électricité à domicile - Intégration d une micro-cogénération

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées matiques ADEME - PUCA «Prtiment b Equipements Energétiques du BâtimentB une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Optimisation Objectifs

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par L énergie dans les bâtiments d élevage porcin Étude soutenue et financée par Plan de l intervention Références sur les consommations d énergie : Quels sont les postes les plus consommateurs? Quels sont

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Récapitulatif des principaux producteurs de chaleur Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Dossier de presse Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Vendredi 18 janvier 2013 Le mot du président 13 Habitat est à la pointe dans la lutte contre le changement climatique

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif

La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif La biomasse pour la production de chaleur dans le logement collectif Narbonne, le 07 avril 2009 V. Decalonne Contexte du Projet Réseau de Chaleur crée en 1973 sur le périmètre de Délégation de Service

Plus en détail

Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées

Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées Séminaire du CREM du 8 septembre 2011 à Monthey Fabrice Rognon, dipl. ing. méc. EPFZ, Planair SA, La Sagne, Sous-Directeur SuisseEnergie

Plus en détail

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1 PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance Document No 2.2.1 2 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Intérêt du chauffage à distance... 3 1.2 Fonctionnement

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos France Air, n 1 en pac à absorption gaz neuf & rénovation Tertiaire Logement Groupe scolaire de

Plus en détail

PKS-Thermpipe La manière intelligente de récupérer la chaleur sur les réseaux d assainissement. Dipl.-Ing. Jürgen Kern

PKS-Thermpipe La manière intelligente de récupérer la chaleur sur les réseaux d assainissement. Dipl.-Ing. Jürgen Kern PKS-Thermpipe La manière intelligente de récupérer la chaleur sur les réseaux d assainissement Dipl.-Ing. Jürgen Kern www.frank-gmbh.de www.frank-krah.de PKS-THERMPIPE, 09.08.2011, S. 1 Sommaire 1 Utilisation

Plus en détail

Présentation du réseau de chaleur de la Ville de Fresnes 28/02/2017

Présentation du réseau de chaleur de la Ville de Fresnes 28/02/2017 Présentation du réseau de chaleur de la Ville de Fresnes 28/02/2017 SOFREGE filiale du GROUPE CORIANCE 31 réseaux : Coriance : Chiffres clés 4 réseaux de + de 150 GWh (1 en vapeur / 2 en eau surchauffée)

Plus en détail

PDQ VERSOIX «CENTRE-VILLE» CONCEPT ENERGETIQUE

PDQ VERSOIX «CENTRE-VILLE» CONCEPT ENERGETIQUE VILLE DE VERSOIX PDQ VERSOIX «CENTRE-VILLE» CONCEPT ENERGETIQUE CONTRACTING BUT DE LA PRESENTATION Présenter le concept énergétique Versoix «Centre-Ville» Explications sur le contracting énergétique Potentiel

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique

Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique Jeremie.DeClerck@3E.eu PR103947 Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique Le cas de la piscine olympique Louis Namèche à Bruxelles 3E 2010 2011 Sommaire Objectifs et déroulement de l audit

Plus en détail

L offre solaire thermique condensation

L offre solaire thermique condensation L offre solaire thermique condensation Une alliance naturelle pour une performance accrue DOMAINE D APPLICATION Toute application de chauffage ou production d eau chaude sanitaire avec une consommation

Plus en détail

Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets

Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets Retour d expérience : témoignages de 3 porteurs de projets Christian Le Fustec, vice-président Lannion Trégor Communauté Bruno Bonhomme, directeur grands projets, Engie Cofely Pascal Lalegerie, responsable

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts Paris, le 1 er avril 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a visité vendredi 1 er avril

Plus en détail

Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat

Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat 1 Ville de Lanester Agglomération de Lorient 3 e ville du Morbihan, 8 e ville de Bretagne 23 100 habitants Budget: 30 M Surface des

Plus en détail

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014

RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 RÉSEAU D ÉCHANGES TECHNIQUES LA GEOTHERMIE JEUDI 20 FÉVRIER 2014 Réhabilitation de la CAC Choix de la Géothermie Présentation du projet et du bâtiment réhabilitation en site occupé du bâtiment de 2 000

Plus en détail

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales PCET Communauté Urbaine Creusot - Montceau Montceau Les Mines 12 avril 2012 Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités

Plus en détail

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE.

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE. Société Suisse pour la Géothermie 25 ème journée technique et d information Géothermie et réseaux de chaleur Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois

Plus en détail

Potentiel énergétique des eaux usées, Fribourg, le 6 décembre 2013

Potentiel énergétique des eaux usées, Fribourg, le 6 décembre 2013 1 Plan Introduction à l exploitation énergétique des eaux usées Potentiel énergétique à la sortie des STEP Potentiel énergétique dans les collecteurs 2 Potentiel énergétique issu des eaux usées Potentiel

Plus en détail

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire

Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire Crédit d impôt pour la Transition Energétique 2015 Chauffage ou Eau Chaude Sanitaire EQUIPEMENTS DE CHAUFFAGE ET/OU DE PRODUCTION D EAU CHAUDE Chaudières à condensation Chaudières à micro-cogénération

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur FORUM Habitat & Jardin / Journée professionnelle, Jeudi 15 mars 2007, Lausanne Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur Pourquoi avec une pompe à chaleur? Comment? Conséquences et coûts!

Plus en détail

la Géothermie Présentation la chaleur de la terre économique écologique efficace

la Géothermie Présentation la chaleur de la terre économique écologique efficace la Géothermie en ile-de-france la chaleur de la terre économique écologique efficace Présentation la Géothermie en ile-de-france La géothermie : qu est-ce que c est? L Île-de-France dispose d un potentiel

Plus en détail

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 CAD La Chaux-de-Fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 Séminaire CAD, Martigny Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisés Résultats énergétiques

Plus en détail

Les réseaux de chaleur

Les réseaux de chaleur www.nantesmetropole.fr Les réseaux de chaleur Un mode de chauffage durable pour le territoire Les atouts du réseau de chaleur Le réseau de chaleur utilise plus de 50 % d énergie renouvelable ou de récupération.

Plus en détail

Bois énergie et développement local

Bois énergie et développement local Bois énergie et développement local De la ressource biomasse à l énergie sur un territoire Claire RUSCASSIE Solagro Introduction Présentation de la mission bois énergie 31 financée par l ADEME, la Région

Plus en détail

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril

La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques. 26 avril La transition énergétique dans les bâtiments Evolution des pratiques - 26 avril 2013 - 1 Présentation Le groupe ICF Habitat, filiale de la SNCF, est un acteur majeur de l habitat social en France avec

Plus en détail

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman

GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman GeniLac Réseau thermique du centre ville de Genève par l eau du Léman Présentation au 5 ème Forum des coopératives suisses d habitation le 27 septembre à Lucerne GeniLac : Lignes directrices 1. Un réseau

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel Pompe à chaleur à absorption gaz naturel ROBUR GAHP GS HT en mode chauffage et ECS couplée à une chaudière d appoint Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.35 du

Plus en détail

Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74)

Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74) Synthèse des résultats d'une campagne de suivi d'un site équipé de trois pompes à chaleur à absorption gaz naturel Site de Rumilly (74) Conclusions : Le site instrumenté de Rumilly a permis d'évaluer la

Plus en détail

Exemples en résidentiel

Exemples en résidentiel Exemples en résidentiel Concarneau (29) Logement résidentiel privé en copropriété Regroupement des sous-stations en 1 chaufferie principale Reprise calorifuge chauffage et ECS Remplacement chaudière existante

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Le réseau de chaleur : un vecteur du développement du Bois-Energie

Le réseau de chaleur : un vecteur du développement du Bois-Energie Le réseau de chaleur : un vecteur du développement du Bois-Energie Sensibilité de la rentabilité d un projet aux paramètres technico-économiques CIBE Comité Interprofessionnel du Bois-Energie Besançon,

Plus en détail

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Feuille de saisie des informations de l'installation destinée à l'installateur Objet : Concepteur/Installateur : Lieu : Nom :

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 )

Propriétaire Municipalité Année de construction 1978 Année de réfection 2001 Patinoire et gradins. Volume m 3 ( pi 3 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Colisée des Bois-Francs de Victoriaville (Québec) RÉFECTION MAJEURE Sommaire Capacité

Plus en détail

Un second réseau de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais

Un second réseau de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais Premier de chaleur à énergies renouvelables à Beauvais Un premier de chaleur Premier Cadres de ce projet : Pour Beauvais : Agenda 21 : «Lutte contre le changement climatique» PRU St Jean : «démarche de

Plus en détail

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP. Document No 2.4.6

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP. Document No 2.4.6 PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Potentiel de valorisation de la chaleur des eaux usées épurées en sortie de STEP Document No 2.4.6 2 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Description et définition de la ressource...

Plus en détail

Crèche de Valcroze à Mende : Opération de PAC sur Sondes Géothermiques Verticales

Crèche de Valcroze à Mende : Opération de PAC sur Sondes Géothermiques Verticales Crèche de Valcroze à Mende : Opération de PAC sur Sondes Géothermiques Verticales C. de C. Cœur de Lozère Nathalie FRAISSE Architectes Hélène BROUILLET et Anne JARROUSSE BET INSE Matthieu GENIEZ Rencontres

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer le coût global du chauffage? Édition : avril 2016 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU

Plus en détail

Par Florian DESBRE. 28/01/2016 ISIEE Amiens ATEE Picardie 83

Par Florian DESBRE. 28/01/2016 ISIEE Amiens ATEE Picardie 83 Par Florian DESBRE 28/01/2016 ISIEE Amiens ATEE Picardie 83 LACAZE ENERGIES, des solutions pour l optimisation énergétique dans le tertiaire et l industrie : EAU CHAUDE SOLAIRE COLLECTIVE d une installation

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration

RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration 6 juillet 2017 RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration Jérémie STEIGER - SIVOM du Bassin de l Ehn 1 INTRODUCTION PRÉSENTATION DU SIVOM 11 communes 26 500

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

Plan directeur communal des énergies

Plan directeur communal des énergies Séminaire CREM du mercredi 8 septembre Planification énergétique territoriale Enjeux pour les collectivités locales Plan directeur communal des énergies 09.09.2010 [ INTRODUCTION ] Sommaire - Contextes

Plus en détail

Table Ronde Chaleur Fatale

Table Ronde Chaleur Fatale Table Ronde Chaleur Fatale DANJOU FREDERIC Responsable Maintenance et Energie QUIBEL NICOLAS Ingénieur Process _ Référent Energie FOIREST MICKAEL Chef de service - Energie 1 - Entreprise Familiale créée

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt?

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? 12 décembre 2013 Dr Jean-Albert Ferrez Directeur général, énergies sion région Chef Service Eau Energies, Ville de Sion

Plus en détail

P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur. Programme

P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur. Programme Les techniques pour économiser l énergie dans le bâtiment industriel P32- Valoriser la chaleur basse température de la récupération à la pompe à chaleur Etienne de Montigny DTC sa Programme Au départ de

Plus en détail

Le Choix de l énergie et des différents générateurs

Le Choix de l énergie et des différents générateurs Le Choix de l énergie et des différents générateurs Nom : Prenon Folio : 1 / 8 Contexte : Un particulier a pris contact avec votre entreprise afin de réaliser son installation de chauffage pour alimenter

Plus en détail

un RESEAU de CHALEUR au BOIS au SERVICE des VICOIS

un RESEAU de CHALEUR au BOIS au SERVICE des VICOIS un RESEAU de CHALEUR au BOIS au SERVICE des VICOIS Dans le cadre de sa politique de développement durable, la Communauté de Communes CERE ET GOUL EN CARLADES souhaite valoriser la filière bois énergie

Plus en détail

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible Compress 000 AWS Aérothermie Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible LIAISON FRIGORIFIQUE C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

Cluster Technology of Wallonia Energy, Environment and sustainable Development 1. Réseaux de chaleur? Michael Corhay Responsable Projets

Cluster Technology of Wallonia Energy, Environment and sustainable Development 1. Réseaux de chaleur? Michael Corhay Responsable Projets Cluster Technology of Wallonia Energy, Environment and sustainable Development 1 Réseaux de chaleur? Michael Corhay Responsable Projets Réseau de chaleur : définition Réseau de chaleur ou réseau de chauffage

Plus en détail

Les performances des systèmes et leur appropriation

Les performances des systèmes et leur appropriation Les performances des systèmes et leur appropriation Constance Lancelle, Cerema Gaëtan Brisepierre, Bureau d études sociologiques GBS Les performances des systèmes et leur appropriation 1. Chauffage 2.

Plus en détail

DEFINITION D OPPORTUNITE RESEAU DE CHALEUR BIOMASSE ET GEOTHERMIE

DEFINITION D OPPORTUNITE RESEAU DE CHALEUR BIOMASSE ET GEOTHERMIE DEFINITION D OPPORTUNITE RESEAU DE CHALEUR BIOMASSE ET GEOTHERMIE Annexe3 COMMUNE DE BOUZY LA FORET Jeudi 19 Décembre 2013 Plénière BETh Centre Jeudi 19 Décembre 2013 CONTEXTE DE L ÉTUDE COEP et PCI sur

Plus en détail

PAC Hybride Multi-Energies

PAC Hybride Multi-Energies ENERTERMO POUR SERRES CHAUFFEES - FRANCE Octobre 2015 115 kw 2,5 MW M2 M5-1V M7-2V M13-4V M18-6V M26-10V 115 kw 245 kw 440 kw 835 kw 1 325 kw 2 150 kw Yann Richard M : +33 6 74 57 67 15 Email : yrichard@soprano.fr

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage seul Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 26/08/2013 Version 5.0.26 du 30/07/2013 La procédure suivante décrit la saisie

Plus en détail

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan

va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L autoconsommation va-t-elle dynamiser la production d électrons et de calories solaires? Démarche de maîtrise des charges et réduction de CO2 Richard LOYEN Enerplan L innovation au service de la performance

Plus en détail

Atelier d échanges n 5. Récupération de chaleur. Jeudi 16 juin h- 17h30. CCI MIDI PYRENEES 5, rue Dieudonné Costes, Blagnac

Atelier d échanges n 5. Récupération de chaleur. Jeudi 16 juin h- 17h30. CCI MIDI PYRENEES 5, rue Dieudonné Costes, Blagnac Atelier d échanges n 5 Jeudi 16 juin 2016 14h- 17h30 CCI MIDI PYRENEES 5, rue Dieudonné Costes, 31700 Blagnac Récupération de chaleur Atelier animé par Gilles MARTY, BET INSE 06-45-12-05-56 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012

Réseau de chaleur Bellevue. Synthèse du rapport annuel 2012 Réseau de chaleur Bellevue Synthèse du rapport annuel 2012 Sommaire Contexte contractuel Présentation du réseau Faits marquants en 2012 Consommation des abonnés Rendement du réseau CO 2 : gestion des quotas

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, Ir Laboratoire Mesure de prestations d Installations Techniques CSTC - Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Assises Européennes de la Transition Energétique. Organiser et planifier les territoires de demain

Assises Européennes de la Transition Energétique. Organiser et planifier les territoires de demain Assises Européennes de la Transition Energétique Organiser et planifier les territoires de demain FORUM Les réseaux de chaleur comme outils de la transition énergétique Intervenants : Elisabeth TOUTUT-PICARD

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Conception et dimensionnement de systèmes de PAC Points d'attention et outils, sur base d

Plus en détail

Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité!

Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité! Eau chaude solaire pour les professionnels du tourisme : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 31 octobre 2013 à 9h Camping Rivière de Cabessut à Cahors PROGRAMME 9h 9h30 : accueil autour du café

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE : QUELLES APLLICATIONS EN BASSE TEMPERATURE? Du stockage court terme à l'inter-saisonnier, du bâtiment à l industrie

SOLAIRE THERMIQUE : QUELLES APLLICATIONS EN BASSE TEMPERATURE? Du stockage court terme à l'inter-saisonnier, du bâtiment à l industrie SOLAIRE THERMIQUE : QUELLES APLLICATIONS EN BASSE TEMPERATURE? Du stockage court terme à l'inter-saisonnier, du bâtiment à l industrie Conférence internationale DERBI Journées Nationales de l'energie Solaire

Plus en détail

Quel équipement choisir?

Quel équipement choisir? COLLECTIVITÉS LOCALES, CAMPINGS, HÔTELS Quel équipement choisir? LA MOQUETTE SOLAIRE, POUR LES PISCINES DE PLEIN AIR La faible différence de température entre l eau du bassin (max 27 C) et l air extérieur

Plus en détail

Bâtiments communaux Concilier performance économique & environnementale avec la satisfaction des occupants

Bâtiments communaux Concilier performance économique & environnementale avec la satisfaction des occupants Contexte Ville d Illkirch 27 000 habitants 60 sites Une ville pro active dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre Service technique certifié ISO 14001 et 3 écoles ISO 50001 Disparité

Plus en détail

Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds

Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds Chaleur des eaux usées L énergie sous nos pieds Séminaire du CREM du 25 mars 2010 à Vevey Fabrice Rognon, dipl. ing. méc. EPFZ, Planair SA, La Sagne, Sous Directeur SuisseEnergie pour les infrastructures

Plus en détail

La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique

La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique La réponse du plateau de Saclay aux défis de la transition énergétique Établissement public d aménagement Paris-Saclay Assises des énergies renouvelables en milieu urbain 20 octobre 2016 Julien Sorreau

Plus en détail

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS Kurt-R. Scheidegger SA Bureau d ing. conseils 1010 LAUSANNE en collaboration avec: F. Liard + Associés SA Ing. civils dipl. HES 1163 Etoy L.-E. Rossier Ing. EPF Bureau d études - géomètre officiel 1170

Plus en détail

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser Le développement territorial à l échelle du quartier La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser 1 La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Plus en détail

LE FONDS CHALEUR Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables

LE FONDS CHALEUR Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables LE FONDS CHALEUR Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables www.ademe.fr/fondschaleur Salon EnR LYON 16 Février 2011 Michel CAIREY-REMONNAY ADEME Le Fonds Chaleur est un engagement majeur

Plus en détail

PREMIÈRE POMPE À CHALEUR HYBRIDE DANS LE BOUQUET DE SOLUTIONS DAIKIN

PREMIÈRE POMPE À CHALEUR HYBRIDE DANS LE BOUQUET DE SOLUTIONS DAIKIN Unités intérieures murales Gamme Eco-performance DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE S.A.S. Mai 2013 PREMIÈRE POMPE À CHALEUR HYBRIDE DANS LE BOUQUET DE SOLUTIONS DAIKIN Depuis le lancement de la première pompe

Plus en détail

Chaleur valorisable - Analyse du potentiel

Chaleur valorisable - Analyse du potentiel Chaleur valorisable - Analyse du potentiel Le 14 avril 2016 Xavier Cornet www.3j-consult.com 1. 3j-Consult 2. Introduction 3. Potentiel récupérable 4. Analyse des besoins 5. Faisabilité technique 6. Gains

Plus en détail

Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC

Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC CUEPE Genève, 22 novembre 2013 Dr Patrick Sudan Responsable Suisse romande, EKZ Contracting SA, Bulle Développement du marché des PAC Facteurs

Plus en détail