Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure."

Transcription

1 Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets de mesre o le rôle de l opérter. Évler l certtde sr e mesre est dome complee q ft l objet d e brche complète : l métroloe. Voc qelqes otls clssqes et qelqes méthodes précosées pr l AFNOR orsme offcel q déft les ormes à pplqer ds l dstre. L orme q os préoccpe c est l orme NF ENV 005 d oût 999, q est de por l epresso des certtdes de mesre. Ctos ss l orme NF X07-00 de décembre 994, q déft le vocblre à emploer. Vocblre : G : Mesrde, rder à mesrer. : Mesre de l rder G. G : Icerttde tpe. UG : Icerttde élre. U G : Icerttde reltve. Rq : O cofod sovet G et! Notez qe et U veet de l ls "certt". Tpes de mesre : L mesre d e rder G pet être : drecte : comme l pesée, mesrer e dstce. drecte comme l cocetrto, l vtesse. Ue mesre drecte doe à prtr d tres rders, comme ds l eemple svt : clclé U R.I D e mère éérle, o pet vor f,,. Évlto des certtdes : mesrés Il ft strmet de mesre costrt sr étlo. Mlré tot, cet strmet possède ss e certe précso. L cte de mesrer etre de tpes d errers : Évltos de tpe A : C est le cs où l opérter ft tote e sére de mesres. Le trtemet des errers est sttstqe : moee, écrt-tpe, Cette lse sttstqe se ft lorsq o pe d dctos sr les sorces d errers.

2 Évltos de tpe B : Il est mpossble, vore dffcle de fre clcl sttstqe cs de l mesre qe. L opérter dot chercher et évler les sorces d errers. Le costrcter de l strmet de mesre fort des doées telles qe l csse de l pprel, le clbre, l résolto. Il est écessre d vor e cossce éérle sr l epérece. Icerttdes composées : Ds certs cs complees, l ft sovet comber les méthodes de tpe A et de tpe B, por obter e mellere évlto de l certtde : G G G A B II. Méthodes d évlto des certtdes de tpe A et de tpe B : Tpe A : Ds les cs de plsers mesres dépedtes, l certtde se clcle à l de de l écrt-tpe σ - - d ordre ppelé ecore écrt tpe de l échtllo. O pred lors comme vler de, l moee des mesres :. S l dstrbto des mesres st e lo ssee, lors les observtos motret qe σ est bo estmter de l certtde por très rd ombre de mesres, ms o prtqe très rremet mesres!!! Tpe B : Il est écessre de fre bl des errers : Les errers sstémtqes telles qe l errer de prlle, le réle d zéro de l pprel, les errers de méthode, le vellssemet des composts, Les errers létores telles qe les errers de lectre o des à l pprel l-même, o des codtos etérers tempértre et dltto, presso tmosphérqe, hmdté,. Ds tel cs de fre, por rrver à eprmer l certtde sos forme d écrt-tpe, o pet cher d strmet de mesre, vore de protocole, fre vrer les prmètres flets. Ms o tlser tojors les doées d costrcter. L orme AFNOR dqe s qe : D e mère éérle, s le costrcter fort l certtde tpe, o l tlse drectemet. S l certtde est d tpe : Δ C ±, l certtde est :. N Δ C N est le ombre de mesres t doé le résltt

3 S o qe pe d dctos, o tot mos e certtde smple, l orme prévot de predre comme certtde :. N Δ C N est le ombre de mesres t doé le résltt Pr coséqet, por les pprels loqes, l errer est dvso. Por les pprels mérqes, l errer est e formle : % Lectre Dts. Pr eemple : l tolérce Δ C d e brette rdée de 5 ml est de ± 0,00 ml. 0,00 L certtde est : B 0, 07 ml. Pr eemple : l précso Δ C d e blce est de 0, m. 0, L certtde est de tpe B : B 0, 0887 m. S l certtde obét à e lo ormle, ce q est sovet le cs de phéomèes phsqes, lors :. N Δ C N est le ombre de mesres t doé le résltt Icerttdes élres : Le problème, et otmmet ds le cs d e évlto de tpe B por lqelle le clcl sttstqe est ps possble mesre qe, est q l ft doc rrver à fre "cofce" à otre écrt-tpe, e l élrsst, tot smplemet : S les mesres sot éqprobbles et qe l o coît m et m, l certtde élre se clcle e mltplt pr coeffcet d élrssemet k : U k * vec k por e cofce à 95 %. k por e cofce à 99 %. O prle be évdemet d tervlle de cofce : [ UG, UG]

4 Ms les mesres svet très sovet e dstrbto ssee, et ler ombre est sovet très fble, comme ds le cs d e évlto de tpe B : UG UG O pplqe l méthode de Stdet : U vol : σ G t%, svt le porcete de cofce t 95%,7 4,,8,78,57,45,7,,6 t 99% 6.7 9,9 5,84 4,6 4,0,7,5, t 95%,,6,,,09,04,0,98.96 t 99%,,0.95,9,86,76,68,6.57 III. Propto des certtdes : C est le cs des mesres drectes : S e rder se dédt de rders, pr e formle d tpe : f,,, lors, f, s les mesres des sot dépedtes o dt : o corrélées. l certtde se clcle pr : S les mesres des sot fortemet corrélées, le clcl est pls complee! Sot e vrble dépedt de l mesre de de prmètres et. O des certtdes et etrît e certtde sr l vler de. Le clcl de cette certtde est bsé sr de pettes vrtos, doc sr le clcl dfféretel. O detfe : d et d f f G f G f, doc dg d d d d As : dg f ' d et G f' f f sot G d d Techqes de clcl : - somme lébrqe : α 4

5 5 doe : α s les mesres des sot dépedtes α s les mesres des sot corrélées - prodt o qotet : β α doe :... s les mesres des sot dépedtes... s les mesres des sot corrélées Rq : O retedr qe ds le cs de l ddto, o jote les certtdes bsoles, et ds le cs de l mltplcto, o jote les certtdes reltves. Rq : L méthode d élrssemet de l certtde reste vlble ds le cs de mesres composées. O pplqe lors sovet l méthode de Stdet. Eemple : U RI O mesre R± R et I± I o : du R.dII.dR Sot : R dr I di U du, d où l certtde reltve : R ΔR I ΔI U ΔU ρ γp c doc : ρ p γ dγ dc sot : γ dγ c dc E certtde reltve, cel doe : γ Δγ c Δc Présetto des résltts : O écrt ds tos les cs : Itervlle de cofce : ± té Fcter d élrssemet : k o Icerttde tpe : té Icerttde élre : U té Icerttde reltve :...% U L certtde UG dot comporter chffres sfctfs. Le ombre de chffres près l vrle de s e dédt loqemet, à codto de predre l même otto por UG et.

6 L certtde reltve U G dot ss comporter chffres sfctfs ; G L certtde tpe G et l certtde tpe reltve sot des résltts mthémtqes termédres q pevet resservr, doc ls dovet comporter 4 chffres sfctfs. Remrqe : O pet ss étder l comptblté des mesres ds le cs d ombre restret de mesres, comme pr eemple le cs d e vrto lére : Pete Pete L pete est détermée pr l moee des petes etrêmes :. L certtde est : Δ Ds cet eemple, les cro smbolset les coples d certtde sr et, à svor et. O pet, v d rphqe, élmer certs pots epérmet lés. O pet ss comprer des vlers, à codto q elles soet e ombre restretes, de fço très smple, pr comprso des semets d certtde: M ± M M ± M M ± M Les semets dovet vor e prte comme; ds le cs cotrre, sot l certtde est trop fble, sot l résltt érroé. Cette méthode est terresste por e comprso loble de résltts epérmet, provet pr eemple d epéreces dfféretes. 6

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

II - Estimation et Prévision Ponctuelles

II - Estimation et Prévision Ponctuelles II - Estt et Prévs Pctelles II.. Rppels sr l'estt Mdèle (Y P Θ) (Y X P Θ) Prètre θ sclre (Θ R) vectrel (Θ R K ) Estter : θ* f( ; ) Bs θ -E θ (θ*) θ* est dt ss s s qel qe st θ : E θ (θ*) θ 7 L'estter θ*

Plus en détail

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant :

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant : STATISTIQUES Cours Termale ES O observe que, das certas cas, l semble ester u le etre deu caractères statstques quattatfs (deu varables) sur ue populato ; par eemple, etre le pods et la talle d u ouveau-é,

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit».

La spirale de Théodore bis, et la suite «somme=produit». Etde d e vrite de l spirle de Théodore, dot issce à e site dot les sommes prtielles sot égles x prodits prtiels. Mots clés : spirle de Théodore, théorème de Pythgore, site, série, polyôme. L spirle de

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm I. DEFINITION ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séres o apparées) Dr F. Séguret Départemet d Iformato Médale, Épdémologe et Bostatstques U facteur F est ue

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

2009/2010. Elaboré par : ALI AKIR

2009/2010. Elaboré par : ALI AKIR BAC MATHS 9/ Cors et 8 eercices Elboré pr : ALI AKIR Doe des cors prticliers e mthémtiqes por tos les ive Pls d iformtios : Cotcter à GSM : 4 96 4 Emil : kircm@gmilcom Site Web : http://mths-kirmidiblogscom/

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20.

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20. BTS CG 996 Eercce : (0 pots) Ue agece mmoblère evsage de commercalser u programme de costructo d'appartemets Deu projets lu sot soums: Projet P : Le coût de producto de appartemets ( eter et 0 )est doé

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires UE 4 Evaluato des méthodes d aalyse applquées au sceces de la ve et de la saté Statstque Varables aléatores Frédérc Mauy - 27 septembre et 3 octobre 2013 1 Pla du cours 1. Varable aléatore 1. Défto 2.

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

Analyse de régression

Analyse de régression Itroducto à la régresso Aalyse de régresso La régresso est utlsée pour estmer ue focto f( ) décrvat ue relato etre ue varable explquée cotue,, et ue ou pluseurs varables explcatves,. = f(,, 3,, )+ε Remarque

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Les puissances à exposants négatifs

Les puissances à exposants négatifs CHAPITRE Les puissces à exposts égtifs. Itroductio : les puissces de Nous coissos bie l ottio où est u etier positif : E géérl : ( ) 0 8 6 N... fcteurs Rerquos qu'il y ue reltio évidete etre deux puissces

Plus en détail

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1 6GEI3 Électroque I Autome 27 Modalté: Aucue documetato est permse. Vous avez drot à ue calculatrce o programmable. La durée de l exame est de 3h Cet exame compte pour 2% de la ote fale. Questo 1. Questos

Plus en détail

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production Orgasato et gesto dustrelle Page / 6 TD Techques de prévso pour la Gesto de producto er Exercce Vetes d u rayo de jouraux das u supermarché Javer Févrer Mars Avrl Ma Ju Jullet Août Septembre Octobre Novembre

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE ère parte : STATISTIQUE DESCRIPTIVE CHAPITRE : COLLECTE DE L INFORMATION, TABLEAUX ET GRAPHIQUES. I. Défto et vocabulare Défto : la statstque est ue méthode scetfque qu cosste à réur des doées chffrées

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Augmentation de capital - Comptabilisation

Augmentation de capital - Comptabilisation Ctluppi & Hug AG Softwre d Augmettio de cpitl - Comptbilistio Descriptio Ue ugmettio de cpitl est ue ugmettio du cpitl ctio d'ue société oyme pr émissio de ouvelles ctios. Il existe différetes formes d'ugmettio

Plus en détail

TD: Transformée de Fourier

TD: Transformée de Fourier TD: Transformée de Forier Définition + Soit ne fonction complee f de la variable réelle Si elle est de carré sommable, c est-à-dire si l intégrale f( d converge (on se reportera a cors de mathématiqes

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

Chapitre VI. Méthodes d identification

Chapitre VI. Méthodes d identification hpre VI éhdes d def Vers /..00 I.D. Ld, mmde des ssèmes, hpre 6 hpre 6. éhdes d'def 6. éhdes d'def sées sr le lhsseme de l'errer de préd pe I 6.. dres rrés rérsfs..r. 6.. dres rrés éeds..e. 6..3 xmm de

Plus en détail

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen Aexe. Estmato d u quatle o-paramétrque par la méthode de Haze La probablté cumulée emprque d ue doée au se d u échatllo est pas u cocept parfatemet déf : pluseurs estmatos sot possbles ; l e est de même

Plus en détail

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm.

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm. rtalzato Paorama des soltos de vrtalsato sr dfféretes plate-formes aret ael Systems Archtect IBM aret_vael@fr.bm.com 2008 IBM Corporato Evolto de la rtalsato des frastrctres Wdows Servers Maframe & U Servers

Plus en détail

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données Module d acqusto de doées De 5 à 15 etrées aalogques sychrosées dfféretelles uverselles Logcel d'explotato embarqué Serveur Web Jusqu'à 400 échatllos par secode par voe Voes de calcul et de tratemet Stockage

Plus en détail

La statistique et les statistiques

La statistique et les statistiques Psy004 Secto : La statstque et les statstques Pla du cours: 0.0: Beveue 0.: Les catégores du savor 0.: Survol de la psychologe 0.3: Le pla de cours 0.4: Les assstats.0: La physque: scece exacte?.: Scece

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

Estimation du potentiel énergétique éolien utilisable Application au pompage dans les Hauts Plateaux

Estimation du potentiel énergétique éolien utilisable Application au pompage dans les Hauts Plateaux Reve des Eerges Reovelables ol. 9 N (006) 55 6 Estmato d otetel éergétqe éole tlsable Alcato a omage das les Hats lateax N. Kasbadj Merzo * et M. Merzo Dvso Eerge Eolee, Cetre de Déveloemet des Eerges

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT, SIMULATION ET ANALYSE DES RESEAUX DE GAZ

DIMENSIONNEMENT, SIMULATION ET ANALYSE DES RESEAUX DE GAZ ères JOURNEES NTIONLES SUR LE TRTEMENT, LE STOCKGE, LE TRNSORT ET L DISTRIBUTION DIMENSIONNEMENT, SIMULTION ET NLYSE DES RESEUX DE GZ uteur : FRES Ncerede Igéeur d étt e trsport et dstrbuto des hydrocrbures

Plus en détail

Exercices sur les forces, 2 e partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique

Exercices sur les forces, 2 e partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique Dte : No : Groupe : Résultt : / 76 Exercices sur les orces, e prtie Module 3 : Des phéoèes éciques Objecti teril 4 : L dyique. Quelle est l ccélértio de cet objet tiré obliqueet, si o élie le rotteet?

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

ALGORITHMIQUE & CALCUL NUMÉRIQUE Travaux pratiques résolus Programmation avec les logiciels Scilab et Python

ALGORITHMIQUE & CALCUL NUMÉRIQUE Travaux pratiques résolus Programmation avec les logiciels Scilab et Python ALGORITHMIQUE & CALCUL NUMÉRIQUE Trvux prtques résolus Progrmmto vec les logcels Sclb et Pytho Lcece Préprto ux cocours José OUIN Igéeur INSA Toulouse Professeur grégé de Gée cvl Professeur grégé de Mthémtques

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a PCSI Chatre 4 : Produts scalares-résumé Das ce chatre E est u -ev. Produts scalares. Défto et exemles de référeces Def: O aelle rodut scalare sur E toute alcato de E² das est bléare. est symétrque: x,ye,

Plus en détail

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY Répblqes Algéree Démocratqe et Poplare Mstère de l Esegemet Spérer et de la Recherche Scetfqe Uversté MENTOURI Costate Faclté des Sceces de l'igéer Départemet de Gée Mécaqe N d ordre : /MAG/ Sére : /GM/

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

Quand vous devez être sûr de votre instrument de mesure, même en présence de liquides et poussières

Quand vous devez être sûr de votre instrument de mesure, même en présence de liquides et poussières Version 12 FR BRC Validité : 30.04.2009 Prix hors TESA-HITE Magna 400/700 N o 136990/C50: 415 mm N o 136990/C60: 715 mm Errer max. tolérée 8 µm/0.0003 in Répétabilité 3 µm/0.00015 in Qand os deez être

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Chapitre 3 Théorème de Gauss

Chapitre 3 Théorème de Gauss hpite 3 Théoème de Gss estions : #) be métlliqe vec ne chge ponctelle positive cente E Le chmp électiqe ppliqé s les pois d cbe condcte povoqe n movement de chges s celici. ependnt, le chmp n est ps le

Plus en détail

Etude Net.imp@ct 2. www.iabfrance.com. sur la publicitž sur internet. Principaux RŽsultats. Ipsos-ASI. IAB France. Monique BENSIMON Fran ois GUERIN

Etude Net.imp@ct 2. www.iabfrance.com. sur la publicitž sur internet. Principaux RŽsultats. Ipsos-ASI. IAB France. Monique BENSIMON Fran ois GUERIN IAB France 2001 - Reprodction atorisž mention obligatoire : sorce Etde NetImpa@ct IAB-Ipsos ASI Septembre 2001 Etde Net.imp@ct 2 sr la pblicitž sr internet Principax RŽsltats Ipsos-ASI IAB France Moniqe

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

Equivalence entre mesures de similarité floues : Application à la recherche d images par le contenu

Equivalence entre mesures de similarité floues : Application à la recherche d images par le contenu Equvlece etre mesures de smlrté floues : Applcto à l recherche d mges pr le coteu Je-Frços Omhover, Berdette Boucho-Meuer LIP6 Pôle IA, Uversté Perre et Mre Cure Prs VI cotct : e-frcos.omhover@lp6.fr Résumé

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Eo7 Clcls de primitives et d intégrles Eercices de Jen-Lois Roget. Retrover ssi cette fiche sr www.mths-frnce.fr * très fcile ** fcile *** difficlté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontornle

Plus en détail

des SCPI de rendement

des SCPI de rendement Tble cprtif e perfrnces es e reneent e pls e 2 M Cette éte prte sr les 2 les pls iprtntes en cpitlistin Dcent is à jr : jillet 213 Arel epertise est ne sciété Epertise inépennte, spéciliste es clcls en

Plus en détail

La location de camping-cars

La location de camping-cars www.motorhomerent.fr TARIFS 2013,! La meillere formle d évasion Règlement chèqes-vacances accepté. ,! La location de camping-cars, Motorhome Rent vos accompagne sr les rotes de vos vacances! Vos sohaitez

Plus en détail

1. Limites. Les limites dans la vie courante. Vitesse instantanée. Pente d'une courbe en un point LIMITES

1. Limites. Les limites dans la vie courante. Vitesse instantanée. Pente d'une courbe en un point LIMITES LIMITES. Limites.. Les ites ds l vie courte Vitesse isttée L otio de vitesse, et e prticulier l vitesse d'u objet à u istt précis, est, étommet, subtile et difficile à défiir précisémet. Cosidérez cette

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

L Analyse Factorielle des Correspondances

L Analyse Factorielle des Correspondances Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 L Aalyse Factorelle des Corresodaces L aalyse factorelle des corresodaces, otée AFC, est e aalyse destée a tratemet des tableax de doées où les valers sot ostves et homogèes

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale Cotrôle de gesto Budget des vetes Module 4 - Leço - Budget des vetes Itroducto - Recherche de la tedace géérale - Itroducto Le budget des vetes est le premer budget opératoel à établr. Il est cosdéré comme

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche Apport de la techque de décomposto de domae e réducto modale de brache Perre-Olver LAFFAY, Olver QUEMENER *, Etee VIDECOQ, Ala NEVEU Laboratore de Mécaque et d Eergétque d Evry (LMEE) 40, Rue du Pelvoux

Plus en détail

ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE

ENQUETE SUR L OFFRE DE TEXTILE DURABLE EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE TEXTILE & DEVELOPPEMENT DURABLE ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE SUSTAINABLE TEXTILE :SURVEY MARKET IN FRANCE / ENVIRONMENT AND ENERGY REQUIREMENTS

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique MECANIQUE QUANTIQUE Cpitre 6 : Oscillteur Hroique Qutique Pr. M. ABD-LEFDIL Uiversité Moed V- Agdl Fculté des Scieces Déprteet de Pysique Aée uiversitire 6-7 Filières SM-SMI Itroductio L'oscillteur roique

Plus en détail

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCETITUDE DES ESULTATS DE MESUE Mchèle Désenfant Marc Prel Cédrc ver Laboratore Natonal d Essas BNM-LNE 1, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert

LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Foucambert Les Actes de Lectre n, mars - Lire les recherches... LIRE LES RECHERCHES SUR LA LECTURE Jean Focambert Les partis pédagogiqes qi s affrontent ator de la lectre tentent assi de se présenter en hérats scientifiqes.

Plus en détail

OPTIONS MODELISATIONS

OPTIONS MODELISATIONS DSCG OPTIONS MODELISATIONS Notions préliminaires. La loi binomiale La loi binomiale s appliqe ans le cas : ne expérience aléatoire à ex isses, cette expérience étant répétée n certain nombre e fois (n

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette Raphaëlle GIORDaNO IzmI maei-cazali L affrma de N yra, carpee 3 ƒ Smmare p. 6 p. 8 p. 10 PrŽ face d dcer Clze Sade dõ Ž vl de lõ Hm aerv Le 10 cmmademe de lõ Hm aerv dée clef 1 : maëtriser le B.a.-Ba DE

Plus en détail

P-series : les cachets de poche

P-series : les cachets de poche 1 P-ries : les cachets de poche Moco P3 25 29 49 x 15 mm Moco P4 57 x 20 mm I o I o le po lo g 5 o* le p po h ur ot o 10 * ur * * fichier fouri par vos sois e ue couleur au format pdf, sas itervet de otre

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI

Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se Coade Prédctve Robste d Systèe MIMO tsat odèe BOG et es techqes LMI Jae Ghab A Do et assa Messaod Ecoe atoae d Igéers de Moastr Re

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Exercices P4 : principes de la mécanique classique

Exercices P4 : principes de la mécanique classique S www.piche.e 5 Eecices 4 : picipes e l éciqe clssiqe E. - Déiée. 3, clcle pis. -5 3-8, clcle 3. 8 3 4 5, clcle E. - iiies pis. Qelle es l epessio ééle e l piiie e ocio cose?. Qelle es l epessio ééle e

Plus en détail

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro Systèmes d'alarme intrsion ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro www.boschsecrity.fr Covertre de détection 8 m x 25 m, avec ne sélection de covertre rédite à 8

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres L intégrité d positionnement dans les transports terrestres David Bétaille (Ifsttar/MACS) Form Photogrammétrie - Positionnement et Mesres de Déformation, ENSG, le 0 mars 01 1 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail