MATIERES PM 2. VERT (Axe/mesures/actions) AXE I

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATIERES PM 2. VERT (Axe/mesures/actions) AXE I"

Transcription

1 AXE I CAPITAL HUMAIN MESURE I.1 I.1.A I.1.B I.1.C Mobiliser collectivement les acteurs de l'enseignement, de la formation professionnelle et de l'emploi Développer les bassins de vie et créer des pôles de formation Impliquer davantage les secteurs professionnels et formaliser leurs engagements de manière plus opérationnelle Promouvoir et valoriser les métiers techniques et scientifiques et les filières qui y conduisent 1 Développer les bassins de vie et les pôles de synergie 2 Développer les conventions sectorielles 3 Réaliser un plan intégré de promotion des métiers techniques et scientifiques 4 Poursuivre les actions de promotion dans les Carrefours Emploi Formation I.1.D Améliorer et renforcer l'orientation 5 Améliorer et renforcer l'orientation des demandeurs d'emploi I.1.E Garantir l'accessibilité maximale des centres de formation pour tous 6 Garantir l'accessibilité maximale des centres de formation MESURE I.2 Valoriser et renforcer les dispositifs d'aide à l'emploi I.2.A/B 7 Pérenniser l'ape marchand et l'ape jeunes I.2.C 8 Evaluer les dispositifs APE/PTP

2 MESURE I.3 Répondre aux besoins du marché, en renforçant l'offre de formation et en facilitant l'insertion des demandeurs d'emploi I.3.A Renforcer l'efficacité du "Plan Langues" 9 Plan Langues : Dispenser un apprentissage intensif en langues aux demandeurs d'emplois 10 Plan Langues : Octroyer des Bourses d'immersion linguistique pour les jeunes du qualifiant et les jeunes rhétoriciens 11 Plan Langues : Octroyer des Bourses BRIC aux jeunes de l'enseignement supérieur 12 Plan Langues : Octroyer des Bourses EXPLORT aux jeunes de l'enseignement supérieur 13 Plan Langues : Octroyer des Chèques-langues aux travailleurs 14 Plateforme Web d'apprentissage des langues: Wallangues I.3.B Identifier les besoins des demandeurs d'emploi et des entreprises, adapter l'offre de formation qualifiante et préqualifiante en conséquence et renforcer l'accès à 15 Mettre sur pied un "Plan Métiers en demande" l'emploi 16 Poursuivre l'action "Job Focus" 17 Poursuivre les "Screenings" 18 Amplifier les Formations additionnelles pré-qualifiantes et qualifiantes 19 Améliorer la mise en relation de l'offre et de la demande, par des adressages individualisés des offres d'emploi. I.3.C Développer la filière en alternance et généraliser les stages Généraliser les stages professionnalisants pour les élèves de 20 professionnalisants l'enseignement qualifiant 21 Renforcer l offre de formation de l IFAPME 22 Expérimenter le master en alternance 23 Expérimenter l alternance pour les demandeurs d emploi

3 AXE II POLES DE COMPETITIVI TE ET RESEAUX MESURE II.1 Poursuivre et amplifier la dynamique des cinq pôles de compétitivité existants II.1.A Investir dans la recherche et l'innovation 24 Pôles de compétitivité: Investir dans la recherche et l innovation II.1.B Développer la formation 25 Pôles de compétitivité: Développer la formation II.1.C Renforcer les aides à l'investissement 26 Pôles de compétitivité: Renforcer les aides à l investissement II.1.D Optimaliser les investissements publics en actifs et participations via la SOFIPOLE 27 Pôles de compétitivité: investir dans des projets innovants via la SOFIPOLE II.1.E Développer le soutien aux exportations Pôles de compétitivité: Développer le soutien à l internationalisation des 28 entreprises innovantes II.1.F Optimaliser la recherche et l accueil des investisseurs Pôles de compétitivité: promouvoir et faciliter l accueil des investisseurs 29 étrangers étrangers II.1.G MESURE II.2 MESURE II.3 Autres actions en appui à la dynamique des Pôles de compétitivité Initier un 6e pôle de compétitivité dédié aux "technologies environnementales" II.2 Initier un 6e pôle de compétitivité dédié aux «technologies environnementales» Contribuer au développement des réseaux d'entreprises 30 Soutenir la pérennisation des Cellules opérationnelles des Pôles de compétitivité 31 Sensibiliser au développement durable dans les Pôles 32 Initier un 6e Pôle de compétitivité dédié aux «Technologies environnementales». II.3.a Mise en œuvre du décret clustering 33 Finaliser et mettre en œuvre le Décret Clustering II.3.b Veille des réseaux d entreprises en Région wallonne et rapportage régulier au Gouvernement 34 Assurer la veille des réseaux d'entreprises en Wallonie II.3.c Création d une plate-forme des "écoclusters" 35 Créer une plateforme des "Eco-clusters"

4 MESURE III.1 III.1.A III.1.B III.1.C III.1.D III.1 E III.1 F Coordonner les efforts de recherche de tous les acteurs en Wallonie et à Bruxelles Mettre en place un Conseil Wallonie-Bruxelles de la recherche scientifique Etablir avec les Gouvernements de la Fédération Wallonie/Bruxelles -Capitale une stratégie de développement et d'investissement dans la recherche définissant des thèmes stratégiques transversaux tels que le développement durable, les énergies renouvelable Poursuivre des programmes d'excellence, en intensifiant les collaborations entre les Académies Lancer des programmes mobilisateurs en lien avec les thématiques définies dans la stratégies de développement de la recherche Consolider l'excellence de la recherche via la mise en œuvre du centre d'excellence wallon interuniversitaire WELBIO Poursuivre le financement des bourses FRIA via un mécanisme d'octroi des bourses revu en vue de garantir un rôle actif des entreprises 36 Mettre en place un Conseil Wallonie/Bruxelles de la recherche scientifique 37 Etablir une stratégie de développement et d'investissement dans la recherche 38 Poursuivre des programmes d excellence 39 Lancer des programmes mobilisateurs 40 Mettre en œuvre le Walloon Institute for leadership in Life Sciences (WELBIO) 41 Poursuivre le financement des bourses FRIA

5 MESURE III.2 Construire et développer les ressources humaines et les moyens y associés, nécessaires à la recherche d'excellence AXE III CONSOLIDER LA RECHERCHE III.2.B III.2.C III.2.D MESURE III.3 III.3.A Améliorer les conditions de travail des chercheurs par un accès à des équipements performants Favoriser l'application de la charte européenne du chercheur Améliorer les conditions de travail des chercheurs post-doc par une multiplication des opportunités de carrière en entreprises dans la fonction publique Affirmer l'excellence de nos chercheurs dans les réseaux internationaux Favoriser l interconnexion de la recherche avec le reste du monde 42 Réaliser un cadastre des équipements WB-Infra 43 Améliorer le statut des chercheurs 44 Améliorer le statut des Docteurs 45 Installer des Agents de Liaison Scientifique (ALS) 46 Mettre en place une plus grande synergie entre National Contact Point (NCP) 47 Améliorer la mise en œuvre du visa scientifique

6 RECHERCHE SCIENTIFIQU E COMME MOTEUR D'AVENIR III.3.B III.3.C III.3.D MESURE III.4 III.4.A III.4.B III.4.C III.4.D Coordonner la représentation dans les instances européennes et internationales Mettre en place une coordination entre les différents acteurs du financement Favoriser la participation des entreprises wallonnes aux programmes internationaux de recherche Stimuler l'intégration de la recherche dans la stratégie d'innovation des entreprises Lancer des appels à projets de PIT pour permettre le développement de partenariats dans des domaines économiques en dehors du périmètre des Pôles. Renforcer le programme First Spin off, en concertation avec les différents acteurs et prévoir l'inclusion d'une étude de marché et la préapration d'un business plan dans la dernière année du programme First Spin off Mettre en œuvre des mesures spécifiques pour renforcer la capacité des Spin off à créer davantage d'activités économiques et d'emplois en Wallonie: soutien au management, renforcement de leurs capitaux propres et de leur internationalisation Intensifier la mise en réseau des opérateurs d'intermédiation scientifique et technologique Coordonner la représentation dans les instances européennes et internationales de la recherche Mettre en place une coordination entre les différents acteurs du financement de la recherche Favoriser la participation des entreprises wallonnes aux programmes internationaux de recherche Lancer des appels à projets de partenariats d innovation technologique (PIT) 52 Renforcer le programme First Spin-Off Mettre en œuvre des mesures spécifiques pour renforcer la capacité des Spin off à créer davantage d'activités économiques et d'emplois en Wallonie Mettre en place un dispositif de financement d aide au management à destination des Spin-off, Spin-out et autres sociétés innovantes Intensifier la mise en réseau des opérateurs d intermédiation scientifique et technologique

7 III.4.E III.4.F III.4.G Développer, au travers d'une collaboration entre l'ase et l'ast, un plan stratégique pour l'innovation des entreprises wallonnes en accordant une attention particulière à l'écoinnovation Soutenir le développement de stratégies visant à tester la possibilité pour des innovations potentielles ("Proof of Concept") de se traduire en valeur ajoutée pour une entreprise via les cellules de valorisation des universités et en collaboration avec les incubateurs technologiques Mettre en place des procédures d'évaluation ex-post des projets de recherche afin d'estimer les résultats des projets en termes de réalisation d'objectifs économiques, sociaux et environnementaux sur les court, moyen et long termes 56 Développer un Plan stratégique pour l innovation des entreprises wallonnes 57 Soutenir le développement de stratégies de "Proof of Concept" 58 Mettre en place une évaluation ex-post des projets de recherche

8 MESURE IV.1 IV.1.A IV.1.B Lancer un pacte de soutien à l'initiative Promouvoir l'esprit d'entreprendre et encourager la création d'activités Faciliter l'entrepreneuriat, soutenir la croissance des entreprises et en faciliter la transmission 59 Mettre en place un forum de rencontre entre le monde de l'entreprise et de l'enseignement 60 Etablir la stratégie Esprit d Entreprendre Développer des attitudes entrepreneuriales des jeunes 62 Développer des actions orientées vers les enseignants et les jeunes diplômés futurs enseignants 63 Organiser des prix à l entrepreneuriat 64 Assurer une information cohérente sur la création d activités dans les CEFO 65 Renforcer la collaboration entre les SAACE et les opérateurs de l animation économique 66 Mettre à disposition des entrepreneurs un portail et un guichet unique «entreprises» 67 Finaliser la rationalisation du secteur de l'animation économique 68 Rapprocher l ASE et l AST 69 Renforcer la présence des outils d animation économique 70 Mettre en place une véritable culture de la seconde chance 71 Transmission d entreprises : financer les opérations 72 Transmission d'entreprises : développer des outils d'information et de sensibilisation 73 Transmission d'entreprises : développer un réseau européen TRANSEO 74 Transmission d'entreprises : faciliter la transmission d'entreprises en difficulté

9 AXE IV UNE PRIORITE VISANT LA MISE EN PLACE D'UN CADRE PROPICE A LA CREATION D'ACTIVITES ET 75 Transmission d'entreprises : mettre en place une plateforme "retail" 76 Transmission d'entreprises : octroyer la garantie de la SOWALFIN aux opérations de transmission financées par les INVESTS IV.1.C Assurer un environnement financier favorable 77 Maintenir la suppression des taxes antiéconomiques pesant sur les entreprises. 78 Offrir un produit mixte aux indépendants et professions libérales via la SOCAMUT 79 Mettre en place un soutien spécifique aux indépendants et professions libérales 80 Renforcer les dispositifs de garantie par l'offre d'une garantie en-tête 81 Offrir un service de médiation de crédit "CONCILEO" 82 Booster l entrepreneuriat féminin via le micro-crédit 83 Organiser une table ronde sur le capital à risque privé

10 ET D'EMPLOIS DE QUALITE MATIERES PM 2. VERT (Axe/mesures/actions) IV.1.D Positionner la Wallonie à l'international Lancer une campagne de visibilité de la Wallonie à destination principalement des zones à forte croissance, notamment dans les pays émergents, en associant Bruxelles, région partenaire Soutenir les possibilités de partenariat des entreprises wallonnes à l'international 86 Créer des centres de services pour les besoins des investisseurs étrangers 87 Renforcer la SOFINEX : financements directs PME et grandes entreprises 88 Renforcer la SOFINEX : lignes bilatérales et Fonds Pays Emergents 89 Renforcer la SOFINEX :trust funds 90 Renforcer la SOFINEX : participation à des fonds internationaux

11 MESURE IV.2 Mobiliser le territoire wallon pour développer l'activité économique à grande échelle IV.2.A Assainir les sites pollués 91 Assainir les sites pollués IV.2.B Réhabiliter les sites à réaménager 92 Réhabiliter les sites à réaménager IV.2.C Poursuivre l'équipement des zones d'accueil des activités économiques 93 Equiper les zones d activités économiques (ZAE) IV.2.D Poursuivre en lien avec la modernisation des voies navigables, les aménagements des zones portuaires pour qu'elles disposent d'infrastructures et de services de chargement modernes 94 Equiper les aménagements des zones portuaires du Plan Marshall 1 MESURE IV.3 Favoriser l'activité économique dans les zones franches urbaines et rurales IV.3.A Pérenniser les mesures favorisant l'activité économique dans les zones franches 95 Lancer des appels à projets en Zones franches urbaines et rurales 96 Majorer les aides EXPA dans les zones franches urbaines et rurales IV.3.B Evaluer les zones franches urbaines et rurales 97 Evaluer les zones franches urbaines et rurales

12 AXE V UNE STRATEGIE D'AVENIR A MESURE V.1 Lancer la première Alliance via un plan pluriannuel d'économies d'énergie et de construction durable et un contrat multisectoriel (6) V.1.A Elaborer un plan pluriannuel 98 Définir les objectifs d intégration des sources d énergies renouvelables et de performance énergétique dans les bâtiments. Adopter les normes de performances énergétiques strictes pour les bâtiments 99 Elaborer un plan de communication et de sensibilisation à destination du grand public 100 Etudier les moyens de contrôle efficaces et réalistes des normes (labels et certifications) V.1.B MESURE V.2 V.2.A Elaborer et encadrer la mise en œuvre d'un contrat multisectoriel Créer les conditions optimales pour le développement d'une offre de qualité (15) Développer l'innovation sur base du travail participatif avec le secteur 101 Définir les incitants et les mécanismes financiers adaptés 102 Mettre en place d une cellule d animation et de coordination 103 Evaluer les effets du Plan pluriannuel 104 Développer l'innovation sur base du travail participatif avec le secteur Financer des projets de partenariats d'innovation technologique (PIT) dans le secteur de la construction durable 105 Financer des projets de partenariats d'innovation technologique (PIT) dans le secteur de la construction durable

13 V.2.B V.2.C Mettre en œuvre des actions de formation aux métiers des Alliances Emploi-Environnement Créer de l'emploi pour répondre aux besoins de l'alliance Emploi-Environnement via l'octroi APE-PTP vert 106 Développer des pôles de synergie «verts» 107 Promouvoir les métiers «verts» 108 Orienter les demandeurs d emploi vers les métiers «verts» 109 Développer l'offre de formation «verte» dans les Centres de compétence à destination de l Enseignement 110 Analyser les compétences «vertes» portées et demandées 111 Organiser des formations qualifiantes et pré-qualifiantes «vertes» 112 Développer l offre de formation «verte» en alternance 113 Poursuivre le dispositif des chèques éco-climat 114 Créer de l'emploi dans le cadre de l'alliance Emploi-Environnement Accompagner les entreprises de la construction 115 Favoriser l'accompagnement d'entrepreneurs de la construction 116 Créer et opérationnaliser un Label qualité des entreprises 117 Lancer des Appels à projets dans les éco-matériaux de construction

14 MESURE V.3 Renforcer l'attractivité des investissements durables (ou éco-investissements) dans le domaine de l'habitat (12) V.3.A Particuliers 118 Reformer le système de primes «énergie», «logement» et éco-prêts 119 Développer un mécanisme de partenariat public-ménage (Ecopack) Mettre en place une expérience pilote enmatière de Tiers investisseur relatif Mettre en place des nouveaux dispositifs pour les 120 aux économies d'énergies pour les commerces (indépendants entreprises du secteur privé commerçants) 121 Créer un Label Entreprise Eco-systèmique 122 Lancer des Appels à projets pour des réalisations d'ouvrages exemplaires tertiaire 123 Sensibiliser aux bonnes pratiques dans les commerces V.3.B Secteur public (6) 124 Encadrer les marchés publics (outils d'accompagnement des acteurs) 125 Poursuivre le plan de rénovation du parc de logements publics 126 Réaliser les projets-pilotes en éco-construction et éco-rénovation dans le logement public 127 Développer des chaufferies collectives 128 Mettre en place un facilitateur thermique grands systèmes

15 129 Mettre en œuvre le volet UREBA MESURE V.4 Envisager d'autres Alliances Emploi-Environnement (1) 130 Dévelloper d'autres Alliances Renforcer les politiques sectorielles et les actions en MESURE V.5 matière de recherche,d'économie, d'emploi et de formation dans les autres métiers verts (13) V.5.A Renforcer la recherche verte 131 Mettre en œuvre un centre d excellence en développement durable 132 Investir dans la R&D en matière de ressources d énergie renouvelable 133 Adopter un programme de recherche en matière de technologies intelligentes (réseaux électriques)

16 V.5.B Développer l'économie verte 134 Réaliser une étude sur les mécanismes d économie éco-systémique (écologie industrielle) 135 Concrétiser des Partenariats internationaux et créer des Bourses aux déchets liés à l'économie éco-systémique 136 Encourager les initiatives liées au développement durable 137 Sensibiliser les acteurs wallons à l éco-conception 138 Sensibiliser les acteurs wallons à l éco-design 139 Soutenir les Spin-off, start up et sociétés innovantes actives dans les technologies environnementales 140 Renforcer l axe développement durable dans les incubateurs thématiques WSL 141 Opérationnaliser l incubateur «motorisations propres» et créer un Post master «motorisations propres» et mobilité durable. 142 Soutenir le développement et la participation des entreprises agréées dans le secteur de l économie sociale à la dynamique de développement durable et d économie verte. 143 Mettre en œuvre une stratégie wallonne des Investissements Socialement Responsables (ISR)

17 MESURE VI.1 Développer l'emploi dans les services de l'accueil de l'enfance et d'aides aux personnes AXE VI CONJUGUER EMPLOI ET BIEN-ETRE SOCIAL VI.1.A VI.1.B MESURE VI.2 Pérenniser les postes APE et PTP créés dans le cadre du premier Plan Marshall Répondre aux besoins d'accueil dans le secteur de la petite enfance Augmenter les investissements dans les infrastructures d'accueil 144 Pérenniser les emplois APE/PTP dans les services de l accueil de l enfance et l aide aux personnes 145 Créer de nouveaux emplois APE / PTP dans le secteur non-marchand VI.2.A Augmenter les investissements dans les crèches 146 Augmenter les investissements dans les crèches VI.2.B Augmenter les investissements dans les maisons de repos 147 Augmenter les investissements dans les maisons de repos DYNAMIQUE TRANSVERSA LE A PROMOUVOI R TRANSVERSA LEMENT LE DEVELOPPEM ENT DURABLE A TRAVERS TOUTES LES POLITIQUES PUBLIQUES MESURE A.1 Mobiliser les services publics pour un développement durable A.1.A 148 Insérer des clauses environnementales, sociales et éthiques dans les marchés publics régionaux A.1.B 149 Mettre en place une politique d achats durables au sein du Service public de Wallonie et des organismes d intérêt publics A.1.C 150 Mettre en place une politique de gestion environnementale au sein du Service public de Wallonie et des organismes d intérêt publics A.1.D 151 Sensibiliser le personnel de la Fonction publique régionale au développement durable A.1.E 152 Favoriser une mobilité durable plus respectueuse de l environnement MESURE A.2 Intégrer la dimension de durabilité dans toute la politique régionale A.2.A 153 Mettre en place une Cellule d avis «développement durable» A.2.B 154 Adopter un Décret «climat» A.2.C 155 Développer des indicateurs de développement humain et d empreinte écologique

18 DYNAMIQUE TRANSVERSA LE B RENFORCER L'EFFICACITE DU PARTENAIRE PUBLIC ET PROMOUVOI R UNE CONSCIENCE WALLONNE SOURCE DE MOBILISATI ON MESURE B.1 Piloter le Plan Marshall de manière rigoureuse sur base de suivis réguliers et d'évaluations périodiques B.1.A 156 Mener un pilotage rigoureux du Plan B.1.C 157 Mener une évaluation globale du Plan de manière indépendante MESURE B.2 Renforcer la dynamique de simplification administrative, en priorité vis-à-vis des entreprises, et accélérer la mise en œuvre effectivede la décision politique B 158 C 159 D 160 E 161 MESURE B.3 Affirmer une identité wallonne ouverte comme facteur de confiance et de mobilisation Poursuivre le travail de simplification et de lisibilité des formulaires des entreprises Concrétiser le principe de collecte unique des données vis-à-vis des entreprises Amplifier la mise en œuvre du principe de confiance en matière de simplification administrative Améliorer la traçabilité des dossiers et des paiements par les pouvoirs publics A/ B 162 Soutenir la production d outils pédagogiques

1,6 milliard d euros pour 7 priorités

1,6 milliard d euros pour 7 priorités 1,6 milliard d euros pour 7 priorités En août 2005, le Gouvernement wallon adoptait les Actions prioritaires pour l Avenir wallon mieux connues sous le nom de Plan Marshall et y consacrait plus de 1 milliard

Plus en détail

Plan Marshall 2006-2009

Plan Marshall 2006-2009 Plan Marshall 2006-2009 1,2 milliards sur 5 axes les plus porteurs du développement : La mise en œuvre de pôles de compétitivité; La stimulation de la création d activité; L allègement de la fiscalité

Plus en détail

Plan Marshall 2.vert 1,6 milliard d euros pour 6 priorités

Plan Marshall 2.vert 1,6 milliard d euros pour 6 priorités Plan Marshall 2.vert 1,6 milliard d euros pour 6 priorités En août 2005, le Gouvernement wallon adoptait les Actions prioritaires pour l Avenir wallon mieux connues sous le nom de Plan Marshall qui concentraient

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Plan Marshall 2.vert Rapport de mise en œuvre du Plan Marshall 2.vert sur la période 2010-2012»

Plan Marshall 2.vert Rapport de mise en œuvre du Plan Marshall 2.vert sur la période 2010-2012» 1 Plan Marshall 2.vert Aujourd hui le Gouvernement a pris acte du «Rapport de mise en œuvre du Plan Marshall 2.vert sur la période 2010-2012» réalisé par le Délégué Spécial 2 Que reprend ce Rapport annuel?

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

Naissance d une banque leader

Naissance d une banque leader Programme Attijariwafa - Universités Naissance d une banque leader Acteur clé du développement économique marocain et une vocation régionale certaine 2006 Une nouvelle ambition, une nouvelle stratégie

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant. Club DD le 4 juin 2015

Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant. Club DD le 4 juin 2015 Mise en place de la plateforme éco-rénovation dans le parc privé existant Club DD le 4 juin 2015 Bilan de la phase expérimentale et présentation générale de la plateforme Enjeux de la mise en place de

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

PREMIERE ALLIANCE EMPLOI - ENVIRONNEMENT

PREMIERE ALLIANCE EMPLOI - ENVIRONNEMENT PREMIERE ALLIANCE EMPLOI - ENVIRONNEMENT Rapport de mise en œuvre MARS 2014 PLAN PLURIANNUEL TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 1. CONTEXTE ET STRUCTURE DU RAPPORT... 3 1.1 Objectifs de la 1ère AEE...

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

Ce programme comprend 15 mesures avec des actions vers les jeunes et nouveauté en 2007 - des actions vers les enseignants.

Ce programme comprend 15 mesures avec des actions vers les jeunes et nouveauté en 2007 - des actions vers les enseignants. 1. «Entrepreneuriat 3.15», késako? Entrepreneuriat 3.15 est un document qui reprend sous 3 axes, 15 leviers pour faire émerger des générations entreprenantes et faire de la Wallonie une région intraprenante

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT ET ANNEXES IBN SINA Projet de développement solidaire Avril 2014 CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU BATIMENTS ET ANNEXES IBN SINA La construction du

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor Janvier 2013 Contexte et objectifs généraux Le Programme

Plus en détail

Manifeste pour les PME

Manifeste pour les PME Manifeste pour les Recommandations du Conseil des au Vice-Président du Gouvernement wallon, Ministre de l'economie, de l'industrie, de l'innovation et du Numérique, Jean-Claude Marcourt Wanze, le 29 janvier

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction

Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction Soutien des professionnels de l éco-construction & Stimulation du secteur de la construction OÙ EN EST L ECO-CONSTRUCTION

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 1 Présentation Programme Opérationnel Un programme validé par la Commission européenne le 17 décembre 2014

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

AGENDA POUR LA COMPETITIVITE DE LA FILIERE COTON TEXTILE DE L UEMOA

AGENDA POUR LA COMPETITIVITE DE LA FILIERE COTON TEXTILE DE L UEMOA Page 1 AGENDA POUR LA COMPETITIVITE DE LA FILIERE COTON TEXTILE DE L UEMOA Axe 1 : Création et mise en place d un Fonds régional de promotion de la production et d incitation à la transformation locale

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010 22 juin 2011 L AFD en Outre-mer en 2010 Qui sommes-nous? Un EPIC, sous tutelle des ministères : des Affaires Etrangères et Européennes de l Economie, des Finances et de l Industrie de l Intérieur, de l

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb

Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb «Territoires métropolitains innovants : technopoles et pôles de compétitivité» Tunis, 19 et 20 juin 2007 Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb Enseignements à partir de l exemple

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire

Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DE L AGROALIMENTAIRE Thème 4 - «Emploi et formations, attractivité, conditions de travail» Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire 19 décembre

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché?

Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? Comment passer efficacement de la recherche technologique au marché? 3 Principaux objectifs de l atelier Partager les ambitions de l axe Innovation technologique, transfert et KET de la SRI SI visant à

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier ECOLE DES MANAGERS Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier 1 Principes directeurs de l Ecole des Managers L Ecole des Managers soutient et accompagne

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX)

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) LETTRE DE MISSION ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) 1. DESCRIPTION DE FONCTION ET PROFIL DE COMPETENCES A. DESCRIPTION DE FONCTION A.1. Missions

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Ingénierie de Formation : des besoins aux compétences Claude Vasamillet 17 juin 2014 Projet EBESM 2 1. THEMES TRAITES

Plus en détail

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise CONSEIL CENTRAL DE L ECONOMIE 18 décembre 2008 Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise Etienne Aulotte Bruxelles Environnement Service Economie, Emploi et Environnement eal@ibgebim.be

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC

CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC CHARTE DE PARTENARIAT entre PARTENAIRE et la GSVC francophone pilotée par l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social de l ESSEC Année 2011-2012 PREAMBULE : PRESENTATION DE LA GSVC 1. La

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Présentation du programme Brussels Greenfields Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Agenda Partie générale : contexte du projet Partie détaillée : fonctionnement du projet Bruxelles Environnement

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

L Université de Liège et le Groupe ARCELOR signent un accord de partenariat. Une Chaire ARCELOR est créée à l ULg.

L Université de Liège et le Groupe ARCELOR signent un accord de partenariat. Une Chaire ARCELOR est créée à l ULg. Liège, le 5 février 2004 Communiqué de presse L Université de Liège et le Groupe ARCELOR signent un accord de partenariat. Une Chaire ARCELOR est créée à l ULg. Willy Legros, Recteur de l Université de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Dossier de presse Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et la Fondation Bâtiment-Énergie Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Le Plan Bâtiment Durable... 2 La Fondation Bâtiment-Énergie...

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Direction de la Formation Réseau des Campus

Direction de la Formation Réseau des Campus Direction de la Formation Réseau des Campus La formation, élément de l ADN de VE Nos métiers : Intensifs en main d œuvre opérationnelle, non dé localisables La valeur ajoutée se fait sur notre capacité

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Efficacité énergétique et énergies renouvelables de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Faculté Administration et échanges internationaux

Faculté Administration et échanges internationaux Faculté Administration et échanges internationaux Master 2 - AEI Spécialité Commerce Electronique 23 octobre 2014 Page 1 Plan Faisons connaissance E-commerce : Bilan en 2013 Présentation du Master E-Commerce

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME LACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME Présenté par Michel CAZAUBON Chef du bureau des destinations touristiques 1 Actualité de la station classée

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION

APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LE BÂTIMENT ET L'INDUSTRIE APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ DERBI Un Pôle de compétitivité se définit comme la combinaison, sur un

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr Avec la Région,

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

Pour une relance de l'emploi par l'innovation

Pour une relance de l'emploi par l'innovation Pour une relance de l'emploi par l'innovation Cadre conceptuel et accès au capital risque Le 21 avril 2015 Diego F. Angel-Urdinola Economiste Principal Secteur de la Protection sociale et de l emploi L'innovation

Plus en détail

Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4. Préconisation Axes de développement & Actions

Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4. Préconisation Axes de développement & Actions Étude Tourisme d Affaires en Champagne-Ardenne PHASE 4 Préconisation Axes de développement & Actions 1 Conseil, recherche, conception, rédaction, synthèse, réalisation et suivi de l étude : Véronique Charpenet-Bouchard

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail