Limitation et Arrêt des Thérapeutiques actives en réanimation: application de la Loi Léonetti

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Limitation et Arrêt des Thérapeutiques actives en réanimation: application de la Loi Léonetti"

Transcription

1 Daphnée VOURIOT JS PETIT Limitation et Arrêt des Thérapeutiques actives en réanimation: application de la Loi Léonetti Étude nationale descriptive par questionnaire

2 DEFINITION PLAN LOIS RELATIVES AUX DROITS DU MALADE ENQUÊTE NATIONALE DESCRIPTIVE Objectif / Matériel & Méthode Résultats & analyse 1/ les participants 2/ établissements & réanimation 3/ connaissance de la Loi 4/ réunion LATA 5/ participants/avis lors réunion 6/ recherche & consigne 7/ modification LATA 8/LTA 9/ATA 10/médicaments utilisés dans un contexte de LATA Discussion CONCLUSION

3 Définitions LTA: (patients en échec ttt q, pathologie de pronostic sombre) elle consiste à ne pas optimiser ou ne pas introduire de ttt curatifs ou de suppléances d organe, afin d éviter «l obstination déraisonnable». c est laisser faire le processus physiologique ATA: (patients en fin de vie) elle consiste en l arrêt de tous les ttt ne participant pas au confort du patient, ou maintenant artificiellement la vie. c est un «laisser mourir»

4 Définitions (2) Directives anticipées: (art. L SCP) Ce sont les volontés écrites du patient, devant guider les décisions médicales. Personne de confiance: (art. L CSP) C est une personne majeure, choisie par le patient afin de l accompagner, s il le désire dans ses démarches médicales. (consultante privilégiée du corps médical si patient en incapacité de s exprimer) Obstination déraisonnable: C est l instauration ou la poursuite d une stratégie curative alors que le pronostic est défavorable.

5 Lois relatives aux droits du malade 1/Loi n du 22/04/2005: Ligne de conduite pour le personnel médical afin de préserver la dignité du malade. Discussion et réflexion collégiale pour LATA, personne de confiance, directives anticipées, soulagement du patient, consigne de l information, soins palliatifs.

6 Lois relatives aux droits du malade (2) Situations envisagées par la Loi Léonetti (Beloucif Med Droit 2011; 2011 (106): 84-90)):

7 Lois relatives aux droits du malade (3) Loi n du 4/03/2002: Bases de la loi Léonetti Définit la relation médecin-malade Malade: personne à part entière, respect de sa dignité Personne de confiance.

8 ENQUÊTE NATIONALE DESCRIPTIVE

9 Méthodologie OBJECTIF: Obtention d un aperçu de l application de la Loi Léonetti au sein des réanimations françaises, 6 ans après son adoption. MATERIEL & MÉTHODE: Enquête nationale descriptive Questionnaire informatisé (Google Doc ) Envoi aux Chefs de service et secrétariats des départements d AR de CHU

10 RÉSULTATS & ANALYSE

11 1/ les participants à l enquête 246 réponses Sexe ratio (H/F): 1,28 Répartition dans la fonction hospitalière: 51% d internes 40% de PH 9% CCA/AHS Répartition régionale:

12 2/ établissements & réanimation Établissement : 90% CHU 10% CH Type de réanimation : Taille des réanimations :

13 3/ connaissance de la Loi Léonetti Connaissance de la Loi Léonetti: Réalisation de réunions LATA:

14 4/ réunion LATA Fréquence réunion: Discussion de tous les patients: 15% oui 85% non: seulement ceux en situation d impasse clinique et ttt q Répartition des participants: Décision de LATA: 65% à l unanimité des participants 35% à la majorité

15 5/ participants/ avis lors réunions Médecin consultant: 67% l invitaient Médecin traitant: Patient: Famille:

16 6/recherches et consigne Personne de confiance: Directives anticipées: Consigne dans le dossier:

17 7/ modification LATA Levée de LATA: 66% ont déjà révoqué une LATA 34% n ont jamais eu à le faire Non respect des LATA:

18 8/limitations des thérapeutiques Ttt limités ( 2/3) Ttt non limités ( 1/3) Pas de consensus MCE (97%) EER (94%) Catécholamines(93%) CEE (92%) Transfusion PSL (81%) Intubation (71%) Prévention de l ulcère de stress (35%) Insulinothérapie (34%) Nutrition artificielle (29%) Oxygénothérapie (24%) Hydratation (7%) Ventilation mécanique (58%) Antibiothérapie (53%) VNI (50%) Thromboprophylaxie (39%) o Différence selon ancienneté: nutrition artificielle et VNI + limitées après 10 ans d exercice

19 9/ arrêts des thérapeutiques Tttarrêtés ( 2/3) Tttnon arrêtés ( 1/3) Pas de consensus MCE (96%) EER (98%) Catécholamines (96%) CEE (95%) Transfusion PSL (91%) Ventilation mécanique (72%) Intubation (78%) Antibiothérapie (71%) Hydratation (15%) Thromboprophylaxie (56%) VNI (63%) Nutrition artificielle (52%) Oxygénothérapie (50%) Insulinothérapie (56%) Prévention de l ulcère de stress (50%) Extubation (45%) o Différence selon l ancienneté, sont + arrêtés : >15 ans d exercice: insulinothérapie >10 ans d exercice: oxygénothérapie >5 ans d exercice: nutrition artificielle, thromboprophylaxie

20 10/ médicaments utilisés dans Morphiniques: un contexte de LATA Hypnotiques: Anxiolytiques:

21 DISCUSSION

22 DISCUSSION 1/ les réponses représentatives du paysage de la réanimation française? Oui: ancienneté participants, sexe, Non: - réanimations médicales - CH La répartition régionale n a pas eu d influence statistique 1bis/ limites: Questionnaire: activité réelle des participants? Erreurs d énoncés (formulation ambiguë, intervalles ouverts)

23 DISCUSSION (2) o 2/ connaissance et application de la Loi Léonetti: o Acquis: o o o o o Connaissance LL, Réunion LATA, Réflexion et décision collégiales, Recherche directives anticipées, Avis du patient et de la famille o Lacunes: o Fréquence réunions, o Participants, o Médecin consultant, o Avis MT, o Consigne dans le dossier La loi est-elle vraiment bien connue?

24 DISCUSSION (3) 3/modalité d application de la loi: LTA: Ttt non consensuels liés aux diversités cliniques et pronostics incertains ATA: Ttt non consensuels sont des Ttt q mineures poursuivies par habitude (hormis l extubation) Cas particulier de la VNI

25 CONCLUSION

26 MERCI

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Université d Auvergne Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Alexandre Lautrette Service de Réanimation CHU de Clermont-Ferrand AER 15 novembre 2012 Plan - Epidémiologie

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 25 septembre 2014 Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 Mme C. DUBREUCQ, Directrice HAD Santélys Droit des patients en fin de vie : la Loi du 22 avril 2005 1 Contexte Médiatique et émotionnel

Plus en détail

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE

PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES. Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE PERSONNE de CONFIANCE DIRECTIVES ANTICIPEES Mars 2015 Service des Affaires Juridiques Nelly VEROTTE Introduction Personne de Confiance et Directives Anticipées sont deux droits créés par les lois du 4

Plus en détail

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti Laisser mourir, faire mourir Bernard WARY CHR Metz-Thionville Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 SUITE À «L AFFAIRE

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

LATA. Limitation et Arrêt de Thérapeutique Actives. Invité : Monsieur le Professeur Le Conte Pôle Urgences, Hôtel-Dieu CHU Nantes

LATA. Limitation et Arrêt de Thérapeutique Actives. Invité : Monsieur le Professeur Le Conte Pôle Urgences, Hôtel-Dieu CHU Nantes LATA Limitation et Arrêt de Thérapeutique Actives Invité : Monsieur le Professeur Le Conte Pôle Urgences, Hôtel-Dieu CHU Nantes CH Référent : CH Lons-Le-Saunier Médecin Référent : Dr DUFFAIT Groupe Coordonateur

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Dr Bernard DEVALOIS

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Dr Bernard DEVALOIS La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) bd@palliatif.org Dr Bernard DEVALOIS Association IDEES - 25 Janv. 08 1 Nouveautés

Plus en détail

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Loi du 4 mars 2002 Chapitre II : droits et responsabilités des usagers Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Il doit être informé lors d un entretien individuel Il doit donner un consentement libre

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Les P tits Déj du Pallium Septembre 2006 La loi Léonetti

Plus en détail

Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie. 16/12/2006 D. Blet 1

Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie. 16/12/2006 D. Blet 1 Réglementation relative aux Droits des malades et à la fin de vie 16/12/2006 D. Blet 1 Charte des droits du mourant Conseil de l'europe, 1976 16/12/2006 D. Blet 2 1976: Charte du patient hospitalisé 1995:

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Arc en Ciel janvier 2007 Avril 2005 : une évolution

Plus en détail

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 Fin de vie = être confronté à la mort La mort n est rien (naturelle, inéluctable), mais la peur de la mort La mort «non naturelle»,

Plus en détail

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/2005 2. Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 CCECQA 16 juin 2016 Dr de LARIVIERE Emmanuel Responsable Pôle

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi définit la fin de vie comme la situation dans laquelle se trouve une personne «en phase avancée

Plus en détail

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE

LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE LIMITATION DES SOINS EN SITUATION D URGENCE Serge Duperret Octobre 2011 Comment poser le problème? Limitation dans les structures d urgences? Exemple des services d urgences Limitation précoce alors qu

Plus en détail

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON Alzheimer et fin de vie Dr N.SAFFON Accompagnement de fin vie 1. Généralités 2. Problématiques 3. Cadre légal 1. Généralités : Démographie 1.Généralités : Evolution 1.Généralités : Evolution 1.Généralités

Plus en détail

Limitation et arrêt des soins en réanimation chirurgicale : où en est-on? PEL BV Mai 2009

Limitation et arrêt des soins en réanimation chirurgicale : où en est-on? PEL BV Mai 2009 Limitation et arrêt des soins en réanimation chirurgicale : où en est-on? PEL BV Mai 2009 Limitation des thérapeutiques actives Ne pas introduire ni majorer les drogues vasoactives Ne pas réintuber ni

Plus en détail

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault LA FIN DE VIE Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault Mardi 02 février 2016 1 La Législation La demande sociétale actuelle des Français est de voir

Plus en détail

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement?

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Pourquoi parler aujourd hui de la loi Léonetti? Votée en 2005, adoptée à l unanimité Après plusieurs «affaires»

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

La Loi Léonetti. Loi n du 22 avril relative aux droits des malades et à la fin de vie. Hervé MIGNOT Christian MOULINARD

La Loi Léonetti. Loi n du 22 avril relative aux droits des malades et à la fin de vie. Hervé MIGNOT Christian MOULINARD La Loi Léonetti Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie Hervé MIGNOT Christian MOULINARD Equipe d Appui Départementale Maître de Conférence de Droit Public en

Plus en détail

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE association pour le droit de mourir dans la dignité Les DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAÎTRE VOS DROITS. À lire attentivement

Plus en détail

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat Soins palliatifs et droits des malades 11 octobre 2011 -Versailles Conférence-débat Définition des concepts généraux Limitation et arrêt des traitements Euthanasie Acharnement thérapeutique Soins palliatifs

Plus en détail

De la loi de 2005 à la PPL de 2015

De la loi de 2005 à la PPL de 2015 De la loi de 2005 à la PPL de 2015 Dr V Morel Président de la SFAP 2 De la loi du 22 avril 2005 à la loi de mars 2015 En oubliant pas 1999 et 2002 Affaire Vincent Humbert le 29 septembre 2003. 15 octobre

Plus en détail

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Obstination i Déraisonnable Loi du 22 avril 2005 (Loi "Léonetti")

Plus en détail

Quels sont les mots clés de la définition des soins palliatifs? Quel texte de 2005 évoque l obstination déraisonnable?

Quels sont les mots clés de la définition des soins palliatifs? Quel texte de 2005 évoque l obstination déraisonnable? 137. Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d une maladie grave, chronique ou létale. Accompagnement de la personne malade et de son entourage. Principaux

Plus en détail

Législation sur les droits des personnes en fin de vie

Législation sur les droits des personnes en fin de vie Législation sur les droits des personnes en fin de vie Après la loi du 2 février 2016 AP-HP / 2016 La loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

Plus en détail

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE LOI LEONETTI LOI no 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie (1) NOR : SANX0407815L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change

SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change SOINS PALLIATIFS loi Léonetti Claeys 2016 ce qui était et ce qui change Pr G. LAVAL Clinique de soins palliatifs et de coordination en soins de support CHU Grenoble Tel 04 76 76 56 67 - GLaval@chu-grenoble.fr

Plus en détail

La loi du 22 avril 2005,

La loi du 22 avril 2005, La loi du 22 avril 2005, «relative aux droits des malades et à la fin de vie», éclairage pour les pratiques professionnelles Journée AMPR Nord-Picardie Lille, 2 juin 2012 Dr B. Pollez Pôle universitaire

Plus en détail

Gestion de la Médecine péri opératoire

Gestion de la Médecine péri opératoire Cycle de journée de prévention du risque opératoire ARRES ASSPRO 2011-2012! Gestion de la Médecine péri opératoire Dr Patrick-Georges Yavordios Clinique Convert Bourg-en-Bresse Propositions de prise en

Plus en détail

LOI LEONETTI Loi n du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie

LOI LEONETTI Loi n du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie LOI LEONETTI Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie 1) Abstention de l acharnement thérapeutique Les actes de prévention, d investigation ou de soins ne doivent

Plus en détail

Fin de vie en anesthésie-réanimation Aspects éthiques Neuro- éthique

Fin de vie en anesthésie-réanimation Aspects éthiques Neuro- éthique Fin de vie en anesthésie-réanimation Aspects éthiques Neuro- éthique Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière L éthique de la

Plus en détail

DIRECTIVES ANTICIPEES :

DIRECTIVES ANTICIPEES : La Chimotaie DIRECTIVES ANTICIPEES : PLACE DES SOIGNANTS Notre expérience de service SSR/LISP 28 mai 2013 PLAN INTRODUCTION 1 RAPPEL LEGISLATIF 2 NOTRE DEMARCHE 3 NOTRE PRATIQUE CONCLUSION 1 RAPPEL LEGISLATIF

Plus en détail

Fin de vie Que dit la Loi?

Fin de vie Que dit la Loi? NOVEMBRE 2016 Fin de vie Que dit la Loi? Paroles de professionnels Sarah, infirmière La prise en charge indispensable nécessite un accompagnement et un soutien dans la dignité, le respect et selon les

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

Fin de vie et décisions de limitation et arrêt des traitements en cancérologie :

Fin de vie et décisions de limitation et arrêt des traitements en cancérologie : Fin de vie et décisions de limitation et arrêt des traitements en cancérologie : enquête sur la pratique et le «vécu» dans un CLCC 3e Congrès National des Réseaux de Cancérologie, 04/10/2012, Jean Danis,

Plus en détail

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1)

LOI n du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) LOI n 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (1) Article 1 I. L article L. 1110-5 du code de la santé publique est ainsi modifié : 1 Le

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 486 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 17 mars 2015 PROPOSITION DE LOI créant de nouveaux droits en faveur

Plus en détail

Saint-Malo, le 14 Octobre ème congrès du CREU F

Saint-Malo, le 14 Octobre ème congrès du CREU F Acquisition et évaluation des compétences pour les IDE de Réanimation Saint-Malo, le 14 Octobre 2011 17ème congrès du CREU F Dr Jean-Noël Drault Réanimation Polyvalente, Centre Hospitalier de Pau Enquête

Plus en détail

Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale

Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale Faculté de Médecine & Pharmacie Département de Médecine Générale Droits des patients en fin de vie : Loi Claeys-Léonetti Nouveaux droits et outils d application en médecine générale Pr Thierry Valette

Plus en détail

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016

Fin de Vie. Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Fin de Vie Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 Décrets du 3 août 2016 Docteur Joseph CERUETTO Loi Claeys - Léonetti du 2 février 2016 1. Introduction et historique 2. Les «nouvelles» directives anticipées

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades

PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades PERSONNE DE CONFIANCE & DIRECTIVES ANTICIPEES MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX INFORMER Les soignants et les droits des malades Siège social : Mairie Cours Gambetta 84250 Le Thor Tel : 04 90 02 31 76 email

Plus en détail

Démarche palliative en salle de naissance. Pr Guy Moriette* Consultant des Hôpitaux

Démarche palliative en salle de naissance. Pr Guy Moriette* Consultant des Hôpitaux Démarche palliative en salle de naissance Historique et évolutions récentes Pr Guy Moriette* Consultant des Hôpitaux Service de Médecine et Réanimation Néonatales de Port-Royal Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE

PROPOSITION DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 307 N 3402 S É N A T ASSEMBLÉE NATIONALE N 3402 N 307 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 janvier 2016 Enregistré

Plus en détail

Volonté du patient et fin de vie

Volonté du patient et fin de vie Volonté du patient et fin de vie Lina Williatte-Pellitteri Professeur de droit. Faculté de droit /Universités Catholiques Directrice du Master 2 droit de la santé et de la responsabilité médicale 1 Avocat

Plus en détail

Fiche de synthèse. Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie

Fiche de synthèse. Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie Loi créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie 1. Thématique : USAGERS 2. Titre : Droits des personnes en fin de vie DE QUOI S AGIT-IL? 3. Mots clés : Usagers. Droits.

Plus en détail

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt

Sédation en médecine palliative. Dr Sandra Schmidt Sédation en médecine palliative Dr Sandra Schmidt Recommandations de la SFAP (Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs) concernant la sédation en phase terminale ou en phase palliative.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 358 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005 30 novembre 2004 PROPOSITION DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Le refus de traitement...

Le refus de traitement... Le refus de traitement... au regard de la loi Léonetti Jeanne Garnier Lille DUSP 2013 Jean-François Richard Maison Médicale Jeanne Garnier Paris Centre d Ethique Médicale ICL Lille Quand le malade refuse????

Plus en détail

Fin de vie et volonté du patient Le point de vue du juriste

Fin de vie et volonté du patient Le point de vue du juriste Fin de vie et volonté du patient Le point de vue du juriste Lina WILLIATTE-PELLITTERI Professeur FLD Directrice du Master 2 droit de la responsabilité médicale Avocat Cabinet SHBK 26/01/2015 Plan Les droits

Plus en détail

Enquête auprès de 77 patients en Franche-Comté suivis par 21 médecins

Enquête auprès de 77 patients en Franche-Comté suivis par 21 médecins La souffrance mentale au travail en médecine générale Enquête auprès de 77 patients en Franche-Comté suivis par 21 médecins Elodie VIGNOLA François DUMEL La souffrance mentale au travail Un phénomène actuel

Plus en détail

Limitation ou arrêt des traitements en cours en soins palliatifs. Pr Marilène FILBET Centre de soins palliatifs CHU lyon SUD

Limitation ou arrêt des traitements en cours en soins palliatifs. Pr Marilène FILBET Centre de soins palliatifs CHU lyon SUD + Limitation ou arrêt des traitements en cours en soins palliatifs Pr Marilène FILBET Centre de soins palliatifs CHU lyon SUD + Les soins palliatifs Soins actifs Prise en charge globale Equipe multidisciplinaire

Plus en détail

PROCEDURE COLLEGIALE

PROCEDURE COLLEGIALE LA PROCÉDURE COLLÉGIALE PROCEDURE COLLEGIALE Procédure collégiale (1) Qui? Le médecin peut engager la procédure de sa propre initiative, Mais est tenu de le faire au vu des D.A., à la demande de la P.C.,

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

Volonté du patient et fin de vie

Volonté du patient et fin de vie Volonté du patient et fin de vie Lina Williatte-Pellitteri Professeur de droit. Faculté de droit /Universités Catholiques Directrice du Master 2 droit de la santé et de la responsabilité médicale 1 Avocat

Plus en détail

Mieux accompagner la fin de vie en France

Mieux accompagner la fin de vie en France Repères à l usage des professionnels de santé Loi Fin de Vie du 2 février 2016 Mieux accompagner la fin de vie en France La fin de vie Parlons-en avant La fin de vie : vous êtes les mieux placés pour en

Plus en détail

Les morts aux Urgences. Pr Philippe Le Conte Pôle Urgence CHU de Nantes

Les morts aux Urgences. Pr Philippe Le Conte Pôle Urgence CHU de Nantes Les morts aux Urgences Pr Philippe Le Conte Pôle Urgence CHU de Nantes Introduction Les urgences ne sont pas un lieu pour mourir Lieu de soins actifs destiné à : Faire un diagnostic rapide Traiter les

Plus en détail

Le chlorure de potassium peut tuer

Le chlorure de potassium peut tuer Le chlorure de potassium peut tuer Dr Annick LEGRAS (Réanimateur CHRU Tours) 22/11/2012 246 Les ERREURS médicamenteuses Troisième cause d événements indésirables graves : 60 000 à 130 000 par an dont 15

Plus en détail

La Loi "Léonetti" Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran

La Loi Léonetti Loi N du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie. Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran La Loi "Léonetti" Loi N 2005-370 du 22 avril 2005 Relative aux droits des malades et à la fin de vie Dr HP Cornu Hôpital René Muret 93 Sevran 1 Évolution Société Patient = celui sur qui on agit (opposé

Plus en détail

Quelles sont les questions à se poser avant de demander un examen d imagerie?

Quelles sont les questions à se poser avant de demander un examen d imagerie? Quelles sont les questions à se poser avant de demander un examen d imagerie? Dr Sylvie HAULON Chef De Service Gérontologie 4 Hôpital Emile ROUX Groupe Hospitalier Henri Mondor Présidente de la collégiale

Plus en détail

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.

La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009. La sédation pour détresse en phase terminale et dans les situations spécifiques et complexes. (Recommandations de la SFAP de juin 2009.) Martine HERRSCHER EMSPCA Octobre 2011 Définition : La sédation pour

Plus en détail

Loi n créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. Dr Aline SANTIN

Loi n créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. Dr Aline SANTIN Loi n 2016-87 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie Dr Aline SANTIN 2003 Quand la société contraint le législateur «Affaire Vincent Humbert» 2005 Genèse de la loi

Plus en détail

Loi Leonetti : aspects juridiques et éthiques des décisions de prise en charge palliative en périnatologie

Loi Leonetti : aspects juridiques et éthiques des décisions de prise en charge palliative en périnatologie Loi Leonetti : aspects juridiques et éthiques des décisions de prise en charge palliative en périnatologie Pr Guy Moriette Ancien chef du service de Médecine et Réanimation Néonatales de Port-Royal Hôpitaux

Plus en détail

Droits des malades et des personnes en fin de vie

Droits des malades et des personnes en fin de vie 1 = 7 lettres pour «usqu à la mort accompagner la vie» ccompagner mais aussi agir dans la société n bénévolat b légitiml gitimé par la loi Kouchner de juin 1999 n bénévolat b de soutien des personnes malades

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Droit des personnes et fin de vie. Mars 2016

Droit des personnes et fin de vie. Mars 2016 Droit des personnes et fin de vie 1 Mars 2016 La personne de confiance Les lois sur la fin de vie Les directives anticipées Le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie 2 A votre

Plus en détail

HANDICAP ÉVOLUTIF D ACCOMPAGNEMENT EN

HANDICAP ÉVOLUTIF D ACCOMPAGNEMENT EN HANDICAP ÉVOLUTIF UNE DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT EN STRUCTURE MÉDICOSOCIALE Mireille TARQUIS IDE foyer APF Monséjour Qui est cette personne? Mme Durand âgée de 62 ans, secrétaire médicale, mariée avec deux

Plus en détail

ENQUETE SUR LA PRISE EN CHARGE EN SOINS PALLIATIFS PAR LES MEDECINS TRAITANTS

ENQUETE SUR LA PRISE EN CHARGE EN SOINS PALLIATIFS PAR LES MEDECINS TRAITANTS 1 ENQUETE SUR LA PRISE EN CHARGE EN SOINS PALLIATIFS PAR LES MEDECINS TRAITANTS 47 réponses sur 241 questionnaires adressés par courrier à partir du fichier de l URPS-ML Lors de la relance effectuée par

Plus en détail

Droits des malades et fin de vie. ***** Evolution de la loi?

Droits des malades et fin de vie. ***** Evolution de la loi? Droits des malades et fin de vie ***** volution de la loi? oi éonetti du 22 avril 2005 «Droits des malades et fin de vie» 1. bstination déraisonnable prohibée 2. bligation pour le médecin de soulager la

Plus en détail

Quelles solutions peut-on apporter à un patient en soins palliatifs?

Quelles solutions peut-on apporter à un patient en soins palliatifs? Quelles solutions peut-on apporter à un patient en soins palliatifs? Appel au 15 : quelles réponses apporter? Dr P.A. FORT Urgences SAMU 47 - Centre Hospitalier Saint-Esprit Agen 04 février 2015 Déclaration

Plus en détail

Retour de l enquête européenne 2015 sur la pharmacie hospitalière

Retour de l enquête européenne 2015 sur la pharmacie hospitalière Retour de l enquête européenne 2015 sur la pharmacie hospitalière Aurélie Guérin Coordonnatrice nationale de l enquête EAHP 2015 avec la collaboration de Benoît Hue, Patrick Leglise et André Rieutord Actualités

Plus en détail

Sédation palliative continue

Sédation palliative continue Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services de santé et médecine universitaire Sédation palliative continue Dr Louis Roy Dre Christiane Martel 15 septembre 2015 Plan de

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

Soins palliatifs et législation

Soins palliatifs et législation LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A2 Soins palliatifs et législation 1 Les lois au fil des années 1986 - Circulaire

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer Droits des malades en fin de vie Connaître la loi Leonetti et l appliquer Lorsque la médecine trouve ses limites et que la personne, avec ses proches, se situe dans la perspective d une échéance annoncée,

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

Information destinée aux patients. Comment rédiger vos directives anticipées? Hospitalisation A Domicile Du Littoral Boulogne-Montreuil

Information destinée aux patients. Comment rédiger vos directives anticipées? Hospitalisation A Domicile Du Littoral Boulogne-Montreuil Information destinée aux patients Comment rédiger vos directives anticipées? Hospitalisation A Domicile Du Littoral Boulogne-Montreuil Dernière mise à jour : Septembre 2013 Pourquoi cette brochure? La

Plus en détail

Le service de Médecine Palliative

Le service de Médecine Palliative La Nutrition et l Hydratation artificielles en fin de vie : des pratiques pas toujours bientraitantes Dr B DEVALOIS Responsable Service Médecine Palliative CHRD Pontiose Le service de Médecine Palliative

Plus en détail

Directives médicales anticipées et réflexion sur les soins de fin de vie

Directives médicales anticipées et réflexion sur les soins de fin de vie Directives médicales anticipées et réflexion sur les soins de fin de vie Dr Dominique Dion Dr Le Thi Nguyen Avril 2016 Au terme de cette présentation, le participant sera en mesure de (d ) : OBJECTIFS

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS

LES SOINS PALLIATIFS LES SOINS PALLIATIFS LOI N 99-477 DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N 2002-303 DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

Plus en détail

Les Français et l euthanasie

Les Français et l euthanasie Juin 2014 Les Français et l euthanasie Sondage réalisé par pour publié le jeudi 26 juin 2014 LEVEE D EMBARGO JEUDI 26 JUIN 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES DIRECTIONS

DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES DIRECTIONS DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE Tableaux de bord indicateurs Sécurité Alimentaire, Qualité, Gestion Economique, Gestion des Ressources Humaines 54 DE LA COMMUNICATION INTERNE AU SERVICE et A DIFFERENTES

Plus en détail

Article 1 Droit à une fin de vie apaisée, selon son éthique personnelle et selon sa volonté exprimée.

Article 1 Droit à une fin de vie apaisée, selon son éthique personnelle et selon sa volonté exprimée. Article 1 Droit à une fin de vie digne et apaisée L article L. 1110-5 du code de la santé publique est ainsi rédigé : «Toute personne a, compte tenu de son état de santé et de l urgence des interventions

Plus en détail

Mieux accompagner la fin de vie en France

Mieux accompagner la fin de vie en France Repères à l usage des professionnels de santé Mieux accompagner la fin de vie en France : vous êtes les mieux placés pour en parler La loi modifie les dispositions relatives à la fin de vie : des droits

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

Soins Palliatifs, psychiatrie et refus de soin : qui refuse quoi?

Soins Palliatifs, psychiatrie et refus de soin : qui refuse quoi? Soins Palliatifs, psychiatrie et refus de soin : qui refuse quoi? 4 ème Colloque Aquitain de Soins Palliatifs et d Accompagnement Samedi 12 octobre 2013 BORDEAUX Quels repères face au refus de soins? en

Plus en détail

Chapitre «Parcours du patient»

Chapitre «Parcours du patient» Thème 1 : Accueil téléphonique du patient Chapitre «Parcours du patient» Objectif : accueillir les patients au téléphone conformément à leurs attentes. PDP 1.1 : Il existe des consignes pour l accueil

Plus en détail

HOPITAL SAINT-MAURICE AVENUE MAURICE THOREZ MOYEUVRE-GRANDE TEL : TELECOPIE :

HOPITAL SAINT-MAURICE AVENUE MAURICE THOREZ MOYEUVRE-GRANDE TEL : TELECOPIE : REFERENCE 46 : Traitement et Prévention des Escarres 1) Critères de choix du sujet et objectifs : Fréquence des troubles trophiques chez la personne âgée du fait de la multiplicité des facteurs de risque.

Plus en détail

Admission en Réanimation : quels critères?

Admission en Réanimation : quels critères? Admission en Réanimation : quels critères? Eric KIPNIS et Pierre-André RODIE-TALBERE Réanimation Chirurgicale Pôle d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille La 1 ere décision thérapeutique

Plus en détail

L identitovigilance dans le processus transfusionnel

L identitovigilance dans le processus transfusionnel L identitovigilance dans le processus transfusionnel Dr Marie-France ANGELINI TIBERT Coordonnateur régional d hémovigilance Réunion - Mayotte Glossaire des sigles utilisés EI : Évènement Indésirable EIR

Plus en détail

Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2

Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2 Rencontre annuelle des Comités d éthique Mardi 7 juin 2016 À Dole / Espace Ramel Réflexions autour de la Loi Fin de vie Présentation du projet de recherche EPIDESA2 - Aurélie Godard-Marceau, IER, Sociodémographe

Plus en détail

Risque «thérapeutique» et maladies graves

Risque «thérapeutique» et maladies graves Risque «thérapeutique» et maladies graves Colloque Aquitain de Soins Palliatifs et d Accompagnement Le 13 octobre 2012, Pau P. Brillaxis, EMSP, C.H Côte Basque 1 Risque «thérapeutique» et maladies graves

Plus en détail

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce Dr Lafaye Fanny (PH LISP Oncologie médicale) CHU Dr Emmanuel de Larivière (médecin responsable du pôle palliatif)

Plus en détail

Mémoire présenté en vue de l obtention de l UE2 du DES de Pharmacie Jessica LIEHN 7 ème semestre Le 14 Novembre 2012

Mémoire présenté en vue de l obtention de l UE2 du DES de Pharmacie Jessica LIEHN 7 ème semestre Le 14 Novembre 2012 Évaluation du risque potentiel d'évènement indésirable médicamenteux chez le sujet âgé : étude dans les unités de soins de longue durée et EHPAD d'un Centre Hospitalier Spécialisé Mémoire présenté en vue

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN MATERNITE D R F L O R E N C E C A S T É L A S E R V I C E D E R É A N I M A T I O N N É O N A T A L E C H I P O I S S Y

SOINS PALLIATIFS EN MATERNITE D R F L O R E N C E C A S T É L A S E R V I C E D E R É A N I M A T I O N N É O N A T A L E C H I P O I S S Y SOINS PALLIATIFS EN MATERNITE D R F L O R E N C E C A S T É L A S E R V I C E D E R É A N I M A T I O N N É O N A T A L E C H I P O I S S Y Historique: principe de la réanimation d attente à priori de

Plus en détail