ELE1300 Automne Examen final 1/ = = = = = =

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101."

Transcription

1 ELE1300 Automne Examen final 1/12 Question 1 Arithmétique binaire (6 pts - 15 min) a) Calculez les opérations suivantes (tous les nombres sont signés et représentés au format complément à deux). Utiliser le minimum de bits requis pour le résultat : = = = = = = = = b) Dessinez le circuit logique qui permet de calculer A-B (A moins B), en logique signée, sans perte de précision ni dépassement, lorsque A a 2 bits et B a 3 bits. Vous pouvez utiliser des portes logiques et des «Full Adder»

2 ELE1300 Automne Examen final 2/12 Question 2 Chronogrammes (6 pts 15 minutes) Considérant le circuit suivant composé d une bascule D, une bascule T et une bascule JK: X Y Z W D Q T Q J Q Q Q K Q CLK Donnez le chronogramme des signaux Y, Z et W sachant que les bascules sont initialisées à 0. Pensez à inclure le délai de propagation de ces composants (leur sortie ne doit varier qu après un court délai suivant l événement déclencheur, soit une division de la grille).

3 ELE1300 Automne Examen final 3/12 Question 3 Analyse de circuit séquentiel (8 pts 30 minutes) Soit le circuit séquentiel suivant : 1) S agit-il d une machine de Moore ou de Mealy (justifiez)? 2) Faites l analyse de cette machine en utilisant la méthode vue au cours : a. Écrivez les équations logiques de Q1+, Q0+ et F Q1+ = Q0+ = F = b. Écrivez le tableau de transition Q1 Q0 X Q1+ Q0+ F

4 ELE1300 Automne Examen final 4/12 c. En utilisant l encodage suivant, écrivez le tableau d états A : Q1=0, Q0=0 B : Q1=0, Q0=1 C : Q1=1, Q0=0 D : Q1=1, Q0=1 ES EP X=0 X=1 X=0 X=1 A=00 B=01 C=10 D=11 F d. Dessinez le diagramme d états. e. Ce diagramme pourrait-il être simplifié? Justifiez

5 ELE1300 Automne Examen final 5/12 Question 4 Réduction d états (6 pts 20 min) On vous donne la table de transitions d états suivante : État Actuel Q 2 Q 1 Q 0 État futur Q 2 + Q 1 + Q 0 + Sorties z 1 z 0 x 1 x 0 x 1 x Au démarrage, toutes les bascules sont initialisées à zéro. 1) Proposez une simplification de cette machine de Mealy. Aidez-vous de la table d états et de la matrice de comparaisons qui suivent : État Actuel État futur Sorties z 1 z 0 x 1 x 0 x 1 x A=000 B=001 C=010 D=011 E=100 F=101 G=110 H=111

6 ELE1300 Automne Examen final 6/12 B C D E F G H A B C D E F G Écrivez votre table d état la plus simplifiée possible ci-dessous : 2) Quel est le plus petit nombre de bascules que vous pourriez utiliser pour implémenter cette machine de Mealy? N oubliez-pas que les bascules sont initialisées à zéro. Justifiez votre réponse

7 ELE1300 Automne Examen final 7/12 Question 5 Fusion d états (3 pts 10 minutes) L étude d un diagramme d états révèle le diagramme de compatibilité suivant : A F B (C,B) (D,F) E (A,B) C D Par exemple, A et B sont compatibles mais A et D ne le sont que lorsque A et B sont fusionnés. On vous demande de fusionner les états. Proposez 3 solutions optimales : Solution 1 : Solution 2 : Solution 3 : Question 6 Conception de circuit séquentiel (6 pts 40 min) Un robot à deux roues semblable à celui illustré ci-dessous dispose de deux moteurs ainsi que d un capteur de proximité P qui lui indique quand il est devant un obstacle.

8 ELE1300 Automne Examen final 8/12 La commande M 1 M 0 des moteurs peut prendre 4 modes différents : 00 : Arrêt 10 : Marche 01 : Recule 11 : Tourne On veut le contrôler au moyen d un petit automate doté d une horloge de un Hertz qui réalise toujours les opérations suivantes, seconde après seconde. En temps normal, les moteurs sont en mode Marche, ce qui entraine le robot en ligne droite vers l avant. Dès que le capteur de proximité P détecte un obstacle (P=1), les moteurs doivent s arrêter instantanément (mode Arrêt). Ensuite, dès que possible, le robot va effectuer la séquence suivante : a) Reculer pendant 1 seconde (mode Recule). Si à la fin de la seconde, P est toujours vrai, le robot doit s arrêter définitivement (mode Arrêt). b) Reculer pendant une deuxième seconde (mode Recule). c) Tourner sur lui-même pendant une seconde (mode Tourne). d) Revenir au mode Marche. Si le robot rencontre un obstacle durant les étapes b) ou c), il doit s arrêter instantanément et définitivement. Dans tous les cas, le robot doit cesser toute activité dès qu il rencontre un deuxième obstacle. a) Dessinez la machine à états. b) Commencez la conception d un circuit qui l implante en passant par toutes les étapes de conception vues au cours. Vous n êtes toutefois pas tenu de dessiner le circuit final si vous décrivez clairement comment y parvenir.

9 ELE1300 Automne Examen final 9/12

10 ELE1300 Automne Examen final 10/12 Question 7 Codes correcteurs d erreur (5 pts 20 minutes) Un système de communication utilise le code de Hamming en parité paire pour détecter et corriger les erreurs. Un émetteur envoie le même message à 4 récepteurs différents. La plupart du temps, les 4 récepteurs reçoivent évidemment le même message. Toutefois, la foudre est tombée proche des installations et cette fois, ils ont tous les quatre reçu des messages différents (a, b, c et d). Pour chaque récepteur, dites s il détecte une erreur et le cas échéant comment il la corrige. Donnez le détail des calculs pour justifier votre réponse. a) Bit Valeur b) Bit Valeur c) Bit Valeur

11 ELE1300 Automne Examen final 11/12 d) Bit Valeur Selon vous, quel était le message d origine? Pouvez-vous en être sûr à 100%? Comment expliquez-vous les différents messages reçus? Discutez et justifiez votre réponse.

12 ELE1300 Automne Examen final 12/12 Question BONUS Cette question est facultative. Toutefois, la réussir montrerait que vous maitrisez la matière à un niveau supérieur à ce qui est normalement attendu de vous et nous permettrait de le prendre en note à votre avantage. Soit le montage suivant : À l instant initial, seules les trois bascules directement connectées à la porte ET sont vraies. Au cours des 1000 prochains cycles (sans compter l état initial), combien de fois la sortie sera-t-elle vraie? Justifiez votre réponse.

ELE1300 Automne Examen final 1/ = = = = = 0111

ELE1300 Automne Examen final 1/ = = = = = 0111 ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 Question 1 Arithmétique binaire (6 pts - 15 min) a) Calculez les opérations suivantes (tous les nombres sont signés et représentés au format complément à deux).

Plus en détail

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2.

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2. Chapitre 1 : Exercices 1.3 Conversions 1.3.1 Effectuez les conversions suivantes : a) B4F,D5 (16) Base 10 b) 324,21 (5) Base 10 c) 125 (7) Base 2 d) 73 (10) Base 16 e) 73 (8) Base 16 f) 101101 (2) Base

Plus en détail

Clk Q 1 Q 2. Question 1 Chronogramme (15 min 6 pts) ELE1300 Automne Examen final 1/12. Considérant le circuit suivant composé de bascules T:

Clk Q 1 Q 2. Question 1 Chronogramme (15 min 6 pts) ELE1300 Automne Examen final 1/12. Considérant le circuit suivant composé de bascules T: Question 1 Chronogramme (15 min 6 pts) Considérant le circuit suivant composé de bascules T: ELE1300 Automne 2008 - Examen final 1/12 Compléter le chronogramme qui suit. Toutes les bascules sont initialisées

Plus en détail

Circuits séquentiels. Chapitre 6. 6.1 Circuits séquentiels

Circuits séquentiels. Chapitre 6. 6.1 Circuits séquentiels Chapitre 6 Circuits séquentiels Plusieurs circuits utilisés dans la vie courante ont besoin de mémoire. Ce chapitre présente les méthodes de base de stockage d information. Les circuits combinatoires présentés

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

LES AUTOMATES. Automate

LES AUTOMATES. Automate 1.1 Généralités 1 AUTOMATES SYNCHRONES LES AUTOMATES On appelle automate un opérateur séquentiel dont l'état et les sorties futurs sont fonction des entrées et de l'état présent de l'automate (Figure 1).

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

Électronique Numérique Portes logiques (1)

Électronique Numérique Portes logiques (1) Électronique Numérique Portes logiques (1) Pr. Khalid ASSALAOU Plan Inverseurs ; Portes ET (AND) ; Portes NON-ET (NAND) ; Portes OU (OR); Portes NON-OU (NOR) ; Exercices ; 2/23 Inverseurs Inverseur Inverseur

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS

SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS SIMULATION NUMERIQUE AUTOUR DE PLDS SOUS PROTEUS SAISIE DE MACHINES A ETATS, GENERATION DE FICHIERS JEDEC, SIMULATION SOUS WARP PUIS MIGRATION VERS PROTEUS VSM 1 INTRODUCTION Cette première journée de

Plus en détail

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur 2 I. Génération des matrices : Le code de Golay, comme le code de

Plus en détail

EDUGRAF. L éditeur nouvelle génération. de GRAFCET. Version : 1.0. Edition Août 2012 EduLabo

EDUGRAF. L éditeur nouvelle génération. de GRAFCET. Version : 1.0. Edition Août 2012 EduLabo EDUGRAF L éditeur nouvelle génération de GRAFCET Version : 1.0 Compatible : Win XP, Vista, 7 Mise à jour automatique Grafcet avec : o Divergence convergence OU, o Divergence convergence ET, o Temporisateurs,

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

ROBOT HUMANOÏDE DARWIN-OP

ROBOT HUMANOÏDE DARWIN-OP ROBOT HUMANOÏDE DARWIN-OP CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation de la commande d un système logique ou numérique. À l issue de ce TP, les compétences acquises doivent vous permettre

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE

UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY. L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE UNIVERSITE PARIS XI U.F.R SCIENTIFIQUE D ORSAY L2 Mention Physique Phys 141 DECOUVERTE DE L ELECTRONIQUE NUMERIQUE Année 2006/2007 H. Mathias M. Poirier-Quinot Table des matières Sujet 1 : Initiation à

Plus en détail

Architecture des ordinateurs - TD 08

Architecture des ordinateurs - TD 08 Architecture des ordinateurs - T 08 1 Logique asynchrone 1.1 ascule Voici le diagramme d une bascule ainsi que son implémentation avec deux portes NO. 1. Écrire la table de vérité pour,, et. Attention

Plus en détail

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5 DHCP et codage DHCP ( Dynamic Host Configuration Protocol RFC 2131 et 2132) est un protocole client serveur qui permet à un client hôte d un réseau local (Ethernet ou Wifi) d obtenir d un serveur DHCP

Plus en détail

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur

Le contrôle d erreur. Applications. Détections et corrections d erreurs. La détection d erreur Le contrôle d erreur Les données peuvent être modifiées (ou perdues) pendant le transport Un service primordial pour de nombreuses applications Exemple : le transfert de fichier Modification au niveau

Plus en détail

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle épartement IF / Architecture Matérielle Automates ans ce T, on va construire une implémentation matérielle d un alrithme, sous la forme d un circuit séquentiel complexe avec séparation de la partie contrôle

Plus en détail

ETUDE DE LA COMMUNICATION Entre le système de gestion de l irrigation et la station météorologique

ETUDE DE LA COMMUNICATION Entre le système de gestion de l irrigation et la station météorologique ETUDE DE LA COMMUNICATION Entre le système de gestion de l irrigation et la station météorologique Cette troisième partie a pour but - déterminer le type de liaison série - paramétrer le port série de

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

Détection et Correction d erreurs

Détection et Correction d erreurs Chapitre 4 Détection et Correction d erreurs 4.1 La couche liaison de données La couche 3 (couche réseau) a pour mission, entre autres, de trouver le meilleur chemin pour acheminer le message. Cette tâche

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle.

TD : LIAISON SERIE. PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une liaison série et une liaison parallèle. TD : LIAISON SERIE A partir du cours «généralités sur la transmission des données» et des annexes situées en fin de TD, répondre aux questions suivantes : PARTIE 1 : Q1- Expliquez la différence entre une

Plus en détail

CODE DETECTEUR D'ERREUR (voir Schaum) Un des avantages des systèmes numériques (l'ordinateur, par exemple) réside dans leur grande précision. Cependant, bien que ces systèmes soient précis, des erreurs

Plus en détail

Circuits logiques séquentiels

Circuits logiques séquentiels Chapitre 6 Circuits logiques séquentiels L es circuits logiques combinatoires ne suffisent pas à eux seuls à la manipulation de l information comme cela se fait dans les systèmes numériques modernes. Le

Plus en détail

Daisylab.fr POURQUOI

Daisylab.fr POURQUOI POURQUOI POURQUOI La porte du garage s ouvre-t-elle? L ouverture de la porte du garage est une illustration d un principe de base de l automatisme : INFORMATION ( CAPTEUR ) TRAITEMENT INFORMATION ( MICROCONTROLEUR)

Plus en détail

INF1500 : Logique des systèmes numériques

INF1500 : Logique des systèmes numériques INF500 : Logique des systèmes numériques Cours 0: Conception (synthèse) de circuits séquentiels synchrones (Finite State Machines FSM) Sylvain Martel - INF500 Procédure Voici la procédure pour concevoir

Plus en détail

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1. Explications L'examen comprend 3 parties - un programme à réaliser à domicile - une partie écrite qui comprend un certain nombre de petits paragraphes de code

Plus en détail

Programmer avec SCRATCH pour Arduino (S4A) Premiers pas

Programmer avec SCRATCH pour Arduino (S4A) Premiers pas Programmer avec SCRATCH pour Arduino (S4A) Premiers pas Rédigé le 16/01/2012 Par Dominique Il existe une version de SCRATCH pour l Arduino. Elle permet de piloter un Arduino à partir du code SCRATCH et

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Comptage asynchrone. Le conformateur : il assure la mise en forme et le niveau logique du signal.

Comptage asynchrone. Le conformateur : il assure la mise en forme et le niveau logique du signal. Comptage asynchrone. Introduction Les différentes utilisations du montage : Comptage d objet (manutention automatique) Comptage de signaux électrique (fréquencemètre ) Le comptage électronique d usage

Plus en détail

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique SMI4 Circuits combinatoires et Séquentiels Prof. Abdelhakim El Imrani Types de circuits logiques Circuits combinatoire

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné.

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. OUVRE PORTAIL DOMOTICC CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. À l issue des TP ce Centre d Intérêt, les compétences acquises

Plus en détail

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015 Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie mars 015 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats On considère la fonction f définie pour tout réel x de l intervalle [1,5 ; 6] par : f (x)=(5x 3)e x. On

Plus en détail

Ecole des Mines de Nantes. Rappels. Rappels : Portes logiques. Rappels : Simplifications d équations. FI3a : module 12E électronique numérique

Ecole des Mines de Nantes. Rappels. Rappels : Portes logiques. Rappels : Simplifications d équations. FI3a : module 12E électronique numérique Ecole des Mines de Nantes FI3a : module 12E électronique numérique Rappels 06/09/2004 R. Berny - Subatech 1 Rappels : Portes logiques 06/09/2004 R. Berny - Subatech 2 Rappels : Simplifications d équations

Plus en détail

Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V.

Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V. ère S-Sciences de l ingénieur. Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V. - Une action sur l interrupteur A met en marche

Plus en détail

LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko)

LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko) 1 Licence 3 Info LI5a : Développement de programmes (A. Slissenko) Corrigé 1. (1a). Expliquez brièvement à quoi sert la spécification des requis, comment elle peut être décrite et comment elle peut être

Plus en détail

Nos activités avec le robot Thymio II

Nos activités avec le robot Thymio II Nos activités avec le robot Thymio II Le Thymio est un robot. Il a des fonctions préprogrammées qui sont associées à des couleurs. Il contient de nombreux capteurs qui contiennent chacun un led coloré

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur)

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur) Activité FlowCode I. Objectif Découvrir les éléments simples d une structure programmée. Simuler un programme de MicroContrôleur. II. Présentation du Microcontrôleur Microcontrôleur PIC 16F84 1. Qu est-ce

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE

MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE MINIMISATION BOOLÉENNE ET P.L.A. POUR AFFICHAGE NUMÉRIQUE Les écrans LCD miniatures pénètrent de plus en plus le marché des objets nomades. Mais leur coût les destine plutôt à des produits qui valent au

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Évaluation en électricité : Sens du courant, série, dérivation... ( 55min)

Évaluation en électricité : Sens du courant, série, dérivation... ( 55min) Évaluation en électricité : Sens du courant, série, dérivation... ( 55min) Branchement des appareils dans une installation domestique Sa1 Ordre des dipôles dans un circuit en série. Nombre de boucles formées

Plus en détail

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com Logique combinatoire Tous droits réservés www.depannezvous.com Combinatoire Lorsque l état de la sortie dépend exclusivement de l état des entrées. On appel cette logique la logique combinatoire. Exemple

Plus en détail

Exercice 1 : (3 points)

Exercice 1 : (3 points) Institut National d Informatique 15/12/2002 Durée : 2 heures Documents non autorisés EMD1 de Structure Machine Exercice 1 : (3 points) On dispose d une machine où les nombres sont représentés sur 16 bits

Plus en détail

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS

EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS EXERCICES D'ARCHITECTURE DES ORDINATEURS CHAPITRES 1&2 1. CONVERSION DANS D AUTRES BASES Écrire 10110110 2 en décimal. Écrire 3456 en binaire, puis en hexadécimal. Convertir 1011 1100 0000 1000 1100 en

Plus en détail

Travaux Pratiques Programmation C Embarqué

Travaux Pratiques Programmation C Embarqué AU 2014-2015 Université de Sousse Institut Supérieur d'informatique et des Techniques de Communication Hammam Sousse (ISITCom) Travaux Pratiques Programmation C Embarqué Cas des Microcontrôleurs PIC 3

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

M04/750/S(1)F+ INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN. Lundi 17 Mai 2004 (après-midi) 1 heure 15 minutes INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS

M04/750/S(1)F+ INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN. Lundi 17 Mai 2004 (après-midi) 1 heure 15 minutes INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS c IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M04/750/S(1)F+ INFORMATIQUE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Lundi 17 Mai 2004 (après-midi) 1 heure 15 minutes INSTRUCTIONS DESTINÉES

Plus en détail

Ex 4.1 Feux de circulation

Ex 4.1 Feux de circulation Ex 4.1 Feux de circulation A) Un feu pour piéton sur une route droite peut être vu comme une machine à 2 états (au total 4 feux a gérer). Dans l'état de repos les voitures passent. Si un piéton demande

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures :

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures : Plan Introduction Systèmes de numération et représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimaled Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Les compteurs et les machines à états

Les compteurs et les machines à états RIGLET Aurélie MIQ 3 ROGNON Vincent Pour le 13/12/2006 Travaux pratique d électronique numérique n 3 Les compteurs et les machines à états Objectif : Se familiariser avec la conception des compteurs synchrones,

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE Objectifs péagogiues : - Dimensionnement un iagramme états - Exemple e système séuentiel «roboticien» (perception/écision/action). - Décomposition un système séuentiel

Plus en détail

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques)

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) 1 Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) A- Questions de culture générale (non corrigées ici) 1) Comment fonctionne le «tactile» d une tablette tactile? 2) Qu est-ce qu un ripper

Plus en détail

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Institut Mines-Télécom ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Automates finis: Réalisation matérielle de séquenceurs Graba Tarik tarik.graba@telecom-paristech.fr Vocabulaire Automates finis

Plus en détail

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet

TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs. Claude Duvallet TD Réseau Les codes correcteurs et les codes détecteurs Claude Duvallet Matrise Informatique Année 2003-2004 Année 2003-2004 p.1/22 Présentation (1) Pourquoi? Des canaux de transmission imparfait entraînant

Plus en détail

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire Travaux Dirigés de Logique Combinatoire 1 TD n 1 Algébre de BOOLE Propriétés et formes canoniques 1. Méthode algébrique. a) Les 3 opérateurs de base de l algèbre de Boole sont les opérateurs «non», «et»,

Plus en détail

ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN. Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire. Durée : 2 h00

ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN. Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire. Durée : 2 h00 Centre d intérêt : Logiques séquentielle et combinatoire Durée : 2 h00 ASCENSEUR SIMULATION SUR LE LOGICIEL AUTOMGEN Objectif : Elaboration d un diagramme d états de commande d un ascenseur. 1 I. PRISE

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES SCOOTELEC Page 1 / 1 ACTIVITE SCOOTELEC CENTRE D INTERET CI. 10 : Traitement de l'information COMPETENCES ATTENDUES - Identifier la nature de l'information à communiquer. - Reconnaître le type d'interface

Plus en détail

NETO32. Manuel d'utilisation. 2.03a

NETO32. Manuel d'utilisation. 2.03a NETO32 Manuel d'utilisation 2.03a Table des matières Introduction... 3 Où trouver Neto32... 3 Compatibilité... 3 Installation... 4 Démarrage de NETO32... 5 Présentation des Fonctions... 6 Menu Fichier...

Plus en détail

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs

TD 2 - Les codes correcteurset les codes détecteurs d erreurs TD 2 - Les codes correcteurs et les codes détecteurs d erreurs Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

ENSIL Troisième Année ELT

ENSIL Troisième Année ELT IFORMATIQUE APPLIQUEE TD1 Dans le cadre de ces TD, nous procédons à la simulation d'un système de télécommunication numérique. Cette opération va nous permettre d'étudier la performance du système sous

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis onception des systèmes répartis 3ième nnée Informatique et Mathématiques ppliquées orrigé écembre 2003 Quelques problèmes de causalité entre flux multimedia On considère une application échangeant des

Plus en détail

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be Techniques digitales V. Pierret vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be PREMIERE PARTIE RAPPELS L ALGEBRE DE BOOLE Les fonctions logiques de base: NON, ET, OU Les fonctions logiques de base La fonction

Plus en détail

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet www.didel.com -- info@didel.com www.bricobot.ch -- info@bricobot.ch http://www.bricobot.ch/kits/bimoplusvoiture.pdf Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet Le but est de modifier une voiture télécommandée

Plus en détail

Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay

Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay Codes Correcteurs d Erreurs Les codes binaires linéaires parfaits + Code de Hamming, + Code de Golay November 12, 2008 Plan 1 2 Rappel : la borne de Hamming pour un code linéaire est t i=0 ( n i ) 2 n

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2012-017763 Lyon, le 26 mars 2012 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité du Tricastin CNPE du Tricastin BP 40009

Plus en détail

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base

Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base Normes Européennes de Modélisme Signal de commande numérique DCC Paquets de données de base NEM 671 Page 1 de 5 Norme Impérative Edition 2014 (remplace l'édition 2007) Remarque 1 : Le contenu de la NEM

Plus en détail

4.1 SÉQUENCES À PLUSIEURS ACTIONNEURS

4.1 SÉQUENCES À PLUSIEURS ACTIONNEURS h jgbjgbjg hlk bjgbjgb sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh hlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh hjkoop;y dpi jgbjgbj bbsghhhf

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile BARO HR 100 Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR Version 1.0 nke - Compétition voile Z.I. Kerandré Rue Gutenberg 56700 HENNEBONT- FRANCE http://www.nke.fr N indigo 0 892 680 656 : 0,34 /min.

Plus en détail

Etats futurs. I Utilisations des bascules D Exemple de transfert des informations issues d un compteur sur un système d affichage.

Etats futurs. I Utilisations des bascules D Exemple de transfert des informations issues d un compteur sur un système d affichage. T_Séquentiel La logique séquentiel Les bascules JK et Les compteurs Les automates de Moore et Mealy Un petit rappel (histoire de...) : Par circuits Séquentiels, on désigne des montages dont l état à l

Plus en détail

STOW mobile. La combinaison idéale de la densité de stockage et de l accessibilité à chaque palette.

STOW mobile. La combinaison idéale de la densité de stockage et de l accessibilité à chaque palette. STOW mobile La combinaison idéale de la densité de stockage et de l accessibilité à chaque palette. Rayonnages à palettes mobiles Stow Mobile est un système de stockage haute densité ou les rayonnages

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

ETUDE DU LEVE VITRE ELECTRIQUE

ETUDE DU LEVE VITRE ELECTRIQUE Partie D ETUDE DU LEVE VITE ELECTIQUE Etude du fonctionnement du système d anti-pincement Etude du bus CAN Temps conseillé : 1h00. Ce dossier est constitué de : - 11 pages numérotées de D1 à D11 (Questionnement

Plus en détail

Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots

Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots API-1 Etre capable de : Sélectionner un format de mot adapté au type de donnée à traiter par un API. D interpréter les données contenues

Plus en détail

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage Examens corrigés Kaouther Nouira 2011-2012 Ministère de l Enseignement Supérieur, de le

Plus en détail

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Cours Info - 12 Représentation des nombres en machine D.Malka MPSI 2014-2015 D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Sommaire Sommaire 1 Bases de numération par position 2 Représentation des entiers

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Circuit comportant plusieurs boucles

Circuit comportant plusieurs boucles Sommaire de la séquence 3 Séance 1 Qu est-ce qu un circuit comportant des dérivations? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales C Exercices d application Séance 2 Court-circuit dans un circuit

Plus en détail

Guide du téléchargement et de l activation de Plug&Copy Backup

Guide du téléchargement et de l activation de Plug&Copy Backup Guide du téléchargement et de l activation de Plug&Copy Backup Avertissement : Le téléchargement et l activation de Plug&Copy Backup nécessitent, auparavant, d évaluer le volume de vos données à sauvegarder

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

CAP FROID ET CLIMATISATION EPREUVE EP1 A PARTIE REALISATION ET TECHNOLOGIE PARTIE ECRITE 4h

CAP FROID ET CLIMATISATION EPREUVE EP1 A PARTIE REALISATION ET TECHNOLOGIE PARTIE ECRITE 4h . DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N

Plus en détail

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE

LES OUTILS EN ELECTRONIQUE LES OUTILS EN ELECTRONIQUE Toute activité, dans le secteur industriel génie électrique, a pour but de contribuer à produire des objets ou des sous-ensembles électroniques. Afin d avoir une activité efficace

Plus en détail

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Le 29 novembre 2013, Rapport projet TS114 COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Par Marc BELLINGER et Antoine BINON. 2eme année Télécommunications. 1 Introduction : Le but de ce projet est d implémenter

Plus en détail